Qu'est-ce que bigeminia, trigemenia et quadrigeminia?

Thrombophlébite

Date de publication de l'article: 29.06.2018

Date de mise à jour de l'article: 9.10.2018

La bigéminie et la trigéminie sont les types d'allorhythmie les plus courants.

L'allorhythmie est une forme d'arythmie du muscle cardiaque. Lorsque le cœur fonctionne correctement, les contractions myocardiques sont stables (rythme cardiaque normal). Dans ce cas, des impulsions surviennent dans le nœud sinusal, qui les transmet aux muscles à intervalles réguliers..

Quelles sont leurs différences?

La fréquence cardiaque normale est de 60 à 90 battements par minute. S'il est violé, des extrasystoles (contractions extraordinaires) se produisent à des intervalles différents.

Lorsqu'elles proviennent du nœud sinusal, on parle d'arythmie sinusale. Dans d'autres cas, ils ne se forment pas dans le nœud sinusal, mais dans d'autres parties du myocarde..

La contraction extraordinaire qui se produit après chaque impulsion normale est appelée bigémine. En d'autres termes, le rapport des impulsions correctes et prématurées est de 1: 1. Il s'agit du trouble du rythme cardiaque le plus courant. Il est enregistré dans 60% des cas.

Lorsqu'il y a une contraction extraordinaire pour deux contractions correctes, il s'agit de trigémines (2: 1).

Avec un rapport de 3: 1 - après trois coups normaux, un incorrect se produit, c'est quadrigeminia.

Et aussi il y a pentageminia (4: 1) et extrasystoles appariées - doubles contractions atypiques.

Comme c'est dangereux?

Les troubles du rythme cardiaque sont toujours dangereux. Lorsque des impulsions allorhythmiques se produisent, le mouvement correct du sang à travers le cœur s'arrête, des zones de stagnation, des turbulences apparaissent.

Pour cette raison, des caillots sanguins se forment dans les zones avec un «mauvais» flux sanguin, qui se détachent et provoquent des complications mortelles.

L'extrasystole comme la bigéminine peut entraîner les complications suivantes:

  • Fibrillation auriculaire (un état pathologique causé par une contraction irrégulière des fibres dans le myocarde).
  • Flutter auriculaire (fibrillation auriculaire, dans laquelle prévaut un rythme accru de contractions - le pouls atteint 200 à 400 battements par minute).
  • Rythme cardiaque rapide causé par une contraction ventriculaire fréquente.
  • Fibrillation ventriculaire (contractions chaotiques, non coordonnées).
  • Asystole - arrêt de l'activité bioélectrique du myocarde. Ceci est très dangereux pour le patient, car cela entraîne un arrêt cardiaque, après quoi la mort clinique survient..

Lors de la prédiction des conséquences de la bigéminine, il est nécessaire de prendre en compte l'âge du patient, sa condition physique, la présence de maladies concomitantes. Si une personne n'a pas de pathologies graves des vaisseaux sanguins et des tissus cardiaques, il n'y aura pas de complications graves.

Lorsqu'un trouble du rythme survient en raison d'une lésion myocardique, la maladie sous-jacente doit être traitée. L'ignorer peut être fatal.

La bigéminie en elle-même n'est pas une maladie. L'apparition d'extrasystoles se produit également chez les personnes en bonne santé. Des impulsions extraordinaires surviennent parfois puis disparaissent au cours de la journée, ce qui est reconnu comme la norme.

Si une insuffisance cardiaque prend 5 à 15 minutes par jour, cela n'est pas considéré comme une pathologie. Mais lorsque les épisodes de contractions chaotiques sont considérablement allongés, vous devez faire attention à cela et subir un examen.

Les troubles transitoires du rythme sont fréquents chez les femmes enceintes. Une extrasystole rare ne constitue pas une menace pour le fœtus. Après l'accouchement, l'état de la mère se stabilise généralement.

La bigéminie acquise chez les enfants est associée à des infections antérieures, des complications cardiaques après des maladies complexes. Chez les enfants plus âgés, cela se produit dans le contexte d'une intoxication médicamenteuse et d'une intoxication alimentaire.

Classification

Avec l'allorhythmie, des impulsions extraordinaires n'apparaissent pas dans le nœud sinusal, comme les contractions normales, mais dans d'autres parties du myocarde.

Avec bigeminy et trigeminia, le foyer du signal ectopique est situé dans l'oreillette ou les ventricules.

En fonction de cela, les arythmies sont de deux types:

  • Ventriculaire (ventriculaire). Les impulsions excitatrices proviennent d'une source située dans les ventricules. C'est le type de pathologie le plus courant - il survient chez 60% des personnes atteintes de bigéminine.
  • Supraventriculaire (auriculo-ventriculaire). Les impulsions ectopiques se forment dans l'oreillette ou le nœud auriculo-ventriculaire situé dans le septum interauriculaire.

La pathologie ventriculaire est fréquente chez les personnes âgées. Elle indique souvent la présence de maladies du myocarde.

Le supraventriculaire est plus fréquent chez les patients plus jeunes. Ils ont un trouble du rythme cardiaque dû au stress, à un effort physique accru..

Si l'un des types d'allorhythmie est détecté, un examen approfondi doit être effectué pour exclure une pathologie cardiaque grave et prévenir les complications.

Facteurs provoquants

Les raisons pour lesquelles l'allorhythmie se produit sont divisées en externe et interne.

Les externes comportent des raisons fonctionnelles (les fonctions de l'organe échouent sans détruire sa structure). Interne - violations organiques.

Et il est également possible un développement idiopathique de la pathologie, lorsque la cause n'a pas pu être identifiée.

Les causes fonctionnelles des interruptions du rythme peuvent être causées par des troubles mentaux (stress, névroses) ou une intoxication du corps.

Les extrasystoles déclenchées par une intoxication proviennent:

  • empoisonnement chimique du corps;
  • tabagisme ou alcoolisme fréquent;
  • abus de café, de thé fort, de boissons énergisantes;
  • traitement antibiotique pour les infections sévères;
  • utilisation à long terme de stéroïdes;
  • surdosage de glycosides cardiaques;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde.

L'empoisonnement du corps provoque une bigéminine de type ventriculaire.

Les facteurs organiques comprennent les maladies suivantes:

  • Ischémie cardiaque.
  • Inflammation du tissu musculaire cardiaque.
  • Athérosclérose - l'apparition de plaques sur les parois des artères coronaires qui entravent la circulation sanguine.
  • Hypertension artérielle.
  • Cardiosclérose.
  • Défauts de la valve mitrale et aortique.
  • Cardiomyopathie - pathologies neuromusculaires chroniques du cœur.
  • Cor pulmonale - hypertrophie du côté droit du cœur en raison d'une maladie pulmonaire.
  • Dommages à la membrane séreuse du cœur.
  • Insuffisance cardiaque due à un effort physique intense.
  • Malformations cardiaques.

Parfois, une défaillance de la fréquence cardiaque est causée par une intervention chirurgicale. Et des extrasystoles peuvent également apparaître en raison de l'angiographie coronarienne, du sondage du muscle cardiaque.

Symptômes

La bigéminie et la trigéminie n'ont pas de symptômes spécifiques. Cela signifie qu'il n'y a pas de signes prononcés permettant de déterminer la pathologie..

Les manifestations des arythmies cardiaques sont similaires à d'autres pathologies cardiaques: inconfort derrière le sternum, une sensation d'interruptions dans le travail du cœur, une détérioration générale du bien-être.

Les symptômes sont divisés en cardiaques et somatiques. Les patients ressentent les crises différemment. Leur bien-être dépend de leur condition physique, de leurs caractéristiques individuelles, de leur âge.

CardiaqueSomatique
De forts tremblements du cœur, alternant avec un naufrageLéthargie, faiblesse
La nauséeVertiges
Se sentir à court d'airDéficience visuelle
Gravité, pression thoraciqueL'apparition de l'anxiété
FrissonConditions d'évanouissement
Pâleur de la peauDiminution de la sensibilité des mains et des pieds
Augmentation de la transpirationRarement - troubles de la parole

Signes ECG

L'électrocardiographie est un moyen fiable de détecter la bigéminine et d'autres types d'allorrhythmie.

Un rythme cardiaque anormal est facilement reconnu sur les graphiques ECG. À l'examen, le médecin constate qu'une impulsion extraordinaire suit chaque contraction normale du cœur. Cela ressemble à deux ondes QRS côte à côte. Ils sont séparés par une ligne horizontale indiquant la relaxation des muscles cardiaques..

La forme de l'impulsion est déterminée par le changement des forces électriques lors du dépassement de l'onde d'excitation dans le myocarde. L'extrasystole a une longue dent étroite précédant le complexe QRS normal. Sa fréquence est inférieure à celle de l'impulsion provenant du nœud sinusal.

Lors du décodage de l'ECG, le cardiologue doit faire attention au site de l'impulsion prématurée. Une impulsion ventriculaire précoce (lorsque la dent suivante est superposée à la dent précédente) est un problème grave.

Dans le cas où de rares extrasystoles sont enregistrées sur l'ECG et que la bigéminine n'est pas systémique, mais que le patient se plaint du cœur, il est envoyé pour un examen complémentaire.

Autres méthodes de diagnostic

Avec l'allorhythmie, en plus de l'électrocardiographie conventionnelle, des études approfondies sont menées pour identifier ses causes.

Pour clarifier le degré de perturbation du rythme, Holter ECG est effectué. Il s'agit d'une méthode de diagnostic dans laquelle un enregistrement à long terme de l'activité électrique du cœur est effectué..

La surveillance Holter 24 heures est un examen informatif qui permet d'identifier efficacement les pathologies cardiovasculaires.

De plus, le patient est prescrit:

  • Analyses sanguines cliniques et biochimiques. Ces études permettent d'établir la présence d'un processus inflammatoire dans l'organisme, l'état du métabolisme.
  • Examen échographique du muscle cardiaque. Il vous permet de détecter les changements dans la structure du myocarde.
  • ECG avec tests de stress. Il est prescrit pour comparer les arythmies cardiaques avec l'activité physique.

Traitement

Le traitement est un ensemble de mesures:

  • Éliminez la cause profonde du bigéminisme. Thérapie de la maladie à cause de laquelle il y avait un dysfonctionnement du cœur.
  • L'utilisation de médicaments antiarythmiques spéciaux.
  • Réviser son alimentation en faveur d'une alimentation saine.
  • Respect du régime moteur conformément aux instructions du médecin.

Soins d'urgence

En cas de symptômes sévères, lorsqu'une personne ne tolère pas les crises d'arythmie, elle reçoit une aide d'urgence.

Il consiste à prendre des médicaments qui normalisent la fréquence cardiaque (Quinidine, Cordaron, Blokaltsin, Lidocaine).

Thérapie médicamenteuse

Si le patient n'est pas indiqué pour la chirurgie, il est traité avec des médicaments.

Le choix des médicaments est effectué par le médecin traitant, en fonction de la maladie existante.

Les médicaments suivants sont prescrits comme traitement d'appoint:

Ablation par radiofréquence

Si le patient a une mauvaise tolérance aux antiarythmiques ou si le traitement s'est révélé inefficace, une ablation par radiofréquence est prescrite. Il s'agit d'une chirurgie mini-invasive réalisée sous la supervision d'un équipement à rayons X.

Le foyer de l'arythmie est détruit par les ondes radio.

L'opération est réalisée sous anesthésie locale. Le patient est perforé d'une veine à un endroit précis. Ensuite, des cathéters sont installés et, en utilisant l'observation aux rayons X, des électrodes sont insérées dans la cavité cardiaque à travers le site de ponction.

Après avoir atteint la zone arythmogène, il est exposé à l'énergie radiofréquence. Ensuite, les électrodes sont retirées. Le patient est autorisé à se lever après 12 heures.

Mesures préventives

La prévention de l'allorrhythmie consiste en des procédures d'amélioration générale du corps:

  • Cesser de mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool).
  • Faire une activité physique modérée tout en excluant l'haltérophilie.
  • Normalisation de la nutrition. Vous devez abandonner la malbouffe - grasse, frite, épicée, au profit du naturel - légumes, fruits, herbes, viande diététique, poisson.
  • Stabilisation de l'état mental. Bains curatifs, promenades au grand air aident bien.
  • Physiothérapie, cure thermale

La prévention est essentielle pour prévenir les maladies cardiaques.

Un mode de vie correct et un état mental confortable d'une personne sont la clé de sa bonne santé..

Bigeminia comme forme d'arythmie. Causes et traitement

Bigeminia, ainsi que trigeminia, sont des termes médicaux qui reflètent des anomalies du rythme cardiaque normal. Ce n'est pas un bloc cardiaque ou une bradycardie. Il s'agit d'une situation où une contraction supplémentaire est coincée dans le rythme habituel. Ou peut-être plus d'un. En fait, il y a une défaillance du système d'impulsion de contrôle de la fréquence cardiaque.

De tels échecs sont hautement indésirables car les conséquences peuvent être graves. Surtout dans le cas d'un trouble déjà existant du muscle cardiaque. Et les sensations de battements cardiaques sont porteuses d'une grande anxiété. De plus, un rythme cardiaque anormal crée un risque de formation de caillots sanguins à l'intérieur du cœur. Les caillots formés peuvent traverser le système cardiovasculaire, causant de graves problèmes. Mieux vaut voir un médecin.

Quelle est la fréquence cardiaque

  • Systole auriculaire - contraction.
  • Systole ventriculaire.
  • Diastole - relaxation.

Les battements cardiaques rythmiques et répétitifs sont appelés fréquence cardiaque ou fréquence cardiaque.

Ce qui provoque la formation d'un rythme cardiaque normal s'appelle des impulsions qui se produisent dans le nœud sinusal - le stimulateur cardiaque.

Le nœud sinusal fait partie du système de conduction cardiaque, dont les cellules sont localisées à la jonction de la veine cave supérieure et de l'oreillette droite. C'est le nœud sinusal qui définit le rythme normal du cœur et transmet des impulsions pendant le même laps de temps à d'autres éléments cellulaires.

En cas de défaillance à l'un des niveaux du système de conduction cardiaque, des troubles du rythme cardiaque se produisent.

Qu'est-ce que l'arythmie et ses types

Toute fréquence cardiaque anormale est appelée arythmie..
Toutes les arythmies possibles sont divisées en:

  • Violation de l'automatisme.
  • Violation d'excitabilité.
  • Perturbation de la conduction.
  • Mixte.

Les formes d'arythmie accompagnées d'une altération de l'automatisme sont:

  1. Nomotopique - dans de tels cas, le stimulateur cardiaque est dans le nœud sinusal:
    • Tachycardie sinusale.
    • Bradycardie sinusale.
    • Arythmie sinusale.
    • Maladie du sinus.
    • Arythmie sinusale d'origine non respiratoire.
  2. Hétérotrope - dans ces cas, le stimulateur cardiaque est situé à l'extérieur du nœud sinusal:
    • Rythme auriculaire inférieur.
    • Rythme idioventriculaire.
    • Rythme auriculo-ventriculaire.

Les troubles du rythme cardiaque qui surviennent à la suite d'une excitabilité pathologique (souvent due à une excitation prématurée) sont divisés en:

  1. Extrasystoles:
    • Quantitatif - monotopique, polytopique.
    • Temporel - précoce, tardif, intermédiaire (interpolé).
    • Basé sur la source - auriculaire, ventriculaire, auriculo-ventriculaire.
    • Par fréquence - simple (jusqu'à 5 / min), multiple (plus de 5 / min), groupe, apparié.
    • Sur commande - allorhythmias (bigeminia, trigeminia, quadrigimia), désordonné.
  2. Tachycardie paroxystique:
    • Un procès.
    • Auriculo-ventriculaire.
    • Ventriculaire.

Arythmies dans lesquelles il y a une violation de la conduction:

  • Allongement de la conductivité.
  • Diminution de la conduction (bloc cardiaque).

Troubles du rythme qui combinent plusieurs manifestations:

  • Flutter auriculaire.
  • Fibrillation auriculaire.
  • Flutter ventriculaire.
  • Scintillement des ventricules.

Les extrasystoles sont l'un des types les plus courants d'arythmies..

Qu'est-ce que l'extrasystole

Un changement du rythme principal et des extrasystoles dans une séquence strictement définie est appelé allorhythmias.

Lire aussi sur le sujet

Qu'est-ce que la bigémine et la trigéminie

Les types d'allorhythmies les plus courants sont:

  • Bigeminia - l'apparition d'extrasystoles après chaque contraction normale.
  • Trigeminia - l'apparition d'extrasystoles par deux contractions ou deux extrasystoles par une contraction.

Pour que le cœur se contracte et se détende, une impulsion électrique est nécessaire, qui se forme normalement dans le nœud sinusal..

Pour ces conditions pathologiques, le stimulateur cardiaque est d'autres foyers. Selon ce principe, toutes les bigéminies sont divisées en deux types:

  • Bigéminine ventriculaire - les impulsions sont produites par le ventricule. Le plus typique pour les personnes âgées. Dans la plupart des cas, il s'accompagne de lésions organiques du cœur.
  • Supraventriculaire (supraventriculaire) - les impulsions proviennent du nœud auriculo-ventriculaire ou de l'oreillette. Ce type est souvent typique d'un jeune âge, dont les raisons peuvent être un effort physique prononcé, des situations stressantes.

La formation d'extrasystoles chez une personne en bonne santé est autorisée, dont le nombre par heure peut être de 30 à 60 (de 700 à 1400 par jour).

Causes de bigéminie et trigéminie

Comme déjà mentionné, des extrasystoles uniques du type de bigémine ou de trigéminie peuvent être physiologiques - une variante de la norme.

Avec le développement de toute condition malsaine, de telles arythmies deviennent pathologiques. Dans ce cas, il est important de déterminer les raisons qui conduisent à une perturbation du rythme:

  • Infarctus aigu du myocarde.
  • Intoxication due à la prise de glycosides cardiaques.
  • Malformations congénitales et acquises de l'appareil valvulaire cardiaque.
  • Rhumatisme avec endocardite.
  • Myocardite.
  • Cardiosclérose due à une crise cardiaque.
  • Ischémie cardiaque.
  • Fumeur.
  • Alcoolisme.
  • Dépendance.
  • Changement périodique des niveaux hormonaux chez les femmes.
  • Des situations stressantes.
  • Violation de l'équilibre des oligo-éléments - dissociation électrolytique.
  • Dystonie végétovasculaire.
  • Conditions neurasthéniques.
  • Ostéochondrose, en particulier de la colonne cervicale.
  • Thyroïde hyperactive.
  • Syndrome hyperthermique.
  • Consommation excessive de café, de thé.
  • Fatigue, surmenage sévère.
  • Electrostimulation du cœur.
  • Quelques manipulations diagnostiques.

Les raisons de l'apparition d'extrasystoles, comme vous pouvez le voir, sont nombreuses. Certains de ces facteurs, comme le tabagisme, provoquent des troubles fonctionnels de la conduction, qui peuvent être corrigés avec succès après élimination du facteur provoquant et traitement correctement sélectionné..

Et des raisons telles que, par exemple, l'infarctus du myocarde, se réfèrent à des raisons organiques, quand non seulement une défaillance est observée dans le système conducteur du cœur, mais aussi une violation de la structure du muscle cardiaque, des valves.

Il est important de prêter attention en temps opportun aux signes de votre état, ce qui peut signifier l'apparition d'arythmies telles que bigeminia / trigeminia.

Symptômes

Symptômes de nature cardiaque:

  • Sensation de rythme cardiaque, accompagnée d'une sensation de décoloration, d'arrêt.
  • Peau pâle.
  • Peur de la mort.
  • Les interruptions.
  • Agitation intérieure, tremblement.
  • Nausées, parfois accompagnées de vomissements.
  • Sueur froide.
  • Manque d'air.
  • Sensations désagréables derrière le sternum et / ou dans la moitié gauche de la poitrine, brûlure, caractère pressant.

Symptômes neurologiques:

  • Léthargie, fatigue.
  • Somnolence.
  • Vertiges.
  • Anxiété, inquiétude.
  • Clignotant "vole" devant les yeux.
  • Vision floue.
  • Troubles de la parole.
  • Dans certains cas, des étourdissements.
  • Troubles de l'activité sensorielle et motrice des membres supérieurs et inférieurs.

Lire aussi sur le sujet

Il convient de garder à l'esprit que dans certains cas, la perturbation du rythme ne s'accompagne pas du tout de sensations subjectives..

Dans chaque cas, un diagnostic approfondi est nécessaire pour un diagnostic précis et un traitement correct..

Diagnostique

Pour poser un diagnostic, le patient doit effectuer les manipulations diagnostiques suivantes:

  1. Prendre l'anamnèse.
  2. Un ECG est la toute première étude à réaliser. Selon le type de bigéminine du patient, certains signes sur l'ECG sont caractéristiques.
    • La bigéminie / trigéminie supraventriculaire montre:
      • Complexe QRS prématuré devant lequel se situe l'onde P.
      • Étroit, moins de 0,12 seconde, complexe QRS (parfois un élargissement est possible).
      • Pause compensatoire incomplète.
    • La bigéminie ventriculaire démontre:
      • Complexe QRS prématuré sans onde P précédente.
      • La durée du complexe QRS est supérieure à 0,12 seconde.
      • Dans sa forme, le complexe QRS ressemble à un bloc de branche.
      • Pause compensatoire complète.
  3. Surveillance Holter 24 heures sur 24 - le but de la procédure est de surveiller la tension artérielle et les contractions cardiaques pendant 24 heures. Ce n'est qu'avec l'aide de la recherche Holter que les arythmies peuvent être évaluées.
  4. Echo-KG - l'activité du myocarde et du système conducteur du cœur du patient est évaluée.
  5. Échographie du cœur - affectée à l'évaluation de l'état de la structure et de la morphologie de tout le cœur.
  6. Test d'exercice - évaluer la capacité à tolérer l'activité physique.
  7. Test sanguin général et biochimique.
  8. Analyse d'urine générale.

Ce n'est qu'après un diagnostic approfondi et une détermination des causes de l'apparition d'extrasystoles qu'il est nécessaire de commencer le traitement.

Traitement

Dans le cas où la bigéminine biologique a lieu, les mesures suivantes sont utilisées:

  • Traitement de la maladie sous-jacente qui a conduit au développement de l'arythmie.
  • Normalisation de la nutrition.
  • Régime de conformité.
  • Prendre des groupes de médicaments antiarythmiques de différentes classes en fonction de la forme d'arythmie, du type, de la gravité.
  • Si les extrasystoles du patient dépassent 20000 par jour, une ablation par radiofréquence est utilisée.
  • Surveillance ECG en dynamique.

Comme tout processus pathologique dans le corps humain, la bigéminie et la trigéminie peuvent être dangereuses pour l'homme.

Des complications sont-elles possibles?

En cas d'extrasystoles de déficience fonctionnelle, le pronostic est généralement favorable, à condition que toutes les mesures nécessaires soient prises.

Pour les troubles organiques, prédire l'évolution est beaucoup plus difficile. Dans de tels cas, de nombreux facteurs sont pris en compte:

  • Âge.
  • Affection sous-jacente.
  • L'état du myocarde et des vaisseaux sanguins.

La bigéminie auriculaire peut entraîner des complications telles que:

  • Fibrillation auriculaire.
  • Flutter auriculaire.

La bigéminie / trigéminie ventriculaire peut entraîner:

  • Tachycardie ventriculaire.
  • Fibrillation ventriculaire.
  • Asystole.

Un diagnostic approfondi, le traitement de la maladie sous-jacente et le respect de toutes les prescriptions du médecin aideront à améliorer le pronostic des patients.

Prévoir

Si le patient ne présente pas de lésions cardiaques graves ayant conduit à une insuffisance du rythme cardiaque, le pronostic est généralement bon..

Dans tous les cas, lorsque les premiers signes d'arythmie apparaissent, vous devez consulter un médecin pour exclure les maladies dangereuses.

Qu'est-ce que la bigéminine, ses causes, son diagnostic et son traitement

De cet article, vous apprendrez: qu'est-ce que la bigéminie, les causes de ce trouble du rythme cardiaque. Symptômes et traitement.

introduction

Bigeminy est une variante de l'allorhythmie du cœur (l'alternance correcte des extrasystoles et des complexes normaux), dans laquelle chaque accident vasculaire cérébral normal est accompagné d'une extrasystole - une contraction prématurée du muscle cardiaque.

Normalement, le stimulateur cardiaque est le nœud sinusal situé dans les oreillettes. Des impulsions extraordinaires peuvent provenir des ventricules, moins souvent des oreillettes, formant des extrasystoles ventriculaires ou auriculaires. En fonction de la source des extrasystoles, des formes de pathologie supraventriculaires ou ventriculaires sont isolées. Dans le premier cas, des impulsions conduisant à des contractions prématurées et au développement de la bigéminine se forment dans les oreillettes, dans le second - dans le myocarde ventriculaire.

La bigéminie ne doit pas être considérée comme une maladie. Souvent, cette perturbation du rythme n'est pas dangereuse. Lors de la détermination du degré de risque, les raisons qui ont conduit à l'extrasystole doivent être prises en compte:

  • Par exemple, si une extrasystole allorhythmique était une conséquence d'un infarctus du myocarde, cela peut indiquer une gravité significative de la maladie..
  • Dans un contexte de bigéminine avec crise cardiaque, le risque de développer des arythmies ventriculaires, pouvant entraîner des conséquences fatales, augmente.
  • Des épisodes périodiques à court terme de bigéminine sans cardiopathie organique peuvent être considérés comme sûrs et ne nécessitent pas de traitement antiarythmique.

Cette pathologie peut être complètement guérie..

Bigeminy est traité par un cardiologue. Si la cause de la pathologie est associée à des maladies d'autres organes (thyrotoxicose, dystonie neurocirculatoire), un traitement est nécessaire auprès des spécialistes appropriés: un endocrinologue, un neuropathologiste. S'il existe des indications pour le traitement chirurgical des arythmies, les patients sont consultés par un chirurgien cardiaque.

Les causes du bigéminisme

Les extrasystoles peuvent être associées à des troubles fonctionnels, des modifications organiques du myocarde et des effets toxiques. De rares extrasystoles surviennent souvent chez des personnes en bonne santé. La bigéminie est généralement détectée chez les patients présentant des modifications structurelles du myocarde ou la présence de défauts valvulaires.

Il existe également des raisons fonctionnelles possibles pour le développement de bigeminy:

  • fumeur;
  • stress psycho-émotionnel;
  • les effets de la caféine ou de l'alcool;
  • cardiopsychonévrose;
  • troubles électrolytiques.

Dans certains cas, la cause de la condition ne peut pas être trouvée. Ce bigéminisme est appelé idiopathique.

Les causes organiques de la pathologie comprennent les maladies qui entraînent des modifications du muscle cardiaque sous forme de dystrophie (troubles structurels et métaboliques), de nécrose (nécrose de la zone myocardique), de sclérose (remplacement du tissu conjonctif myocardique). Les effets toxiques peuvent également affecter les propriétés électrophysiologiques du myocarde, ce qui conduit souvent au développement de troubles du rythme.

Causes organiques de la bigéminineInfluences pathologiques pouvant provoquer une pathologie
Infarctus du myocardeSurdosage de glycosides cardiaques
Hypertension artérielle (pression artérielle élevée)Intoxication dans les maladies infectieuses
Myocardite (inflammation du muscle cardiaque)États fébriles
Cardiomyopathie (lésion du muscle cardiaque avec altération de la fonction, non associée à une pathologie des artères coronaires, à une hypertension ou à des anomalies valvulaires)Effets secondaires des médicaments antiarythmiques
CardioscléroseThyrotoxicose (glande thyroïde hyperactive)
Insuffisance cardiaqueRéaction aux bêta-adrénostimulants, à l'aminophylline et à certains autres médicaments
Cœur pulmonaire
Anomalies génétiques
Péricardite
Amylose, sarcoïdose avec atteinte myocardique
"Coeur de sport"
Conséquences de la chirurgie cardiaque

Les extrasystoles ventriculaires dans environ 2/3 des cas sont associées à une cardiopathie ischémique (IHD). Par conséquent, lors de la détection de complexes ventriculaires prématurés après 40 ans, il est possible d'exclure le lien entre arythmie et maladie coronarienne uniquement selon les résultats de l'angiographie coronaire - une étude de l'état des vaisseaux alimentant le cœur.

Le développement de troubles du rythme dus à un infarctus du myocarde ou à d'autres formes de cardiopathie ischémique aggrave le pronostic de la maladie.

Symptômes bigéminiques

Tant avec la bigéminie ventriculaire que supraventriculaire, les sensations subjectives diffèrent d'une personne à l'autre. Certains patients tolèrent bien ce type d'arythmie, tandis que d'autres se détériorent sensiblement, se sentant anxieux et craintifs. Avec une bigéminine stable, les extrasystoles peuvent ne pas être ressenties, mais le plus souvent en cas de pathologie, il existe certaines manifestations d'inconfort dans la poitrine ou dans le cou.

Le patient peut être dérangé par les symptômes suivants:

  1. Sensation d'interruptions, pauses entre les battements cardiaques, qui peuvent ressembler à une chute d'une hauteur ou d'un battement cardiaque.
  2. Anxiété, en particulier lorsque les extrasystoles se produisent la nuit.
  3. Difficulté à respirer, essoufflement.
  4. Étourdissements, diminution de la tension artérielle lors d'une crise d'allorhythmie.
  5. Douleur dans la région du cœur.

En plus des symptômes directement liés aux extrasystoles, des manifestations cliniques de la pathologie à l'origine de l'apparition d'arythmies peuvent être observées. La bigéminine persistante peut entraîner le développement d'une insuffisance cardiaque, provoquer des troubles du muscle cardiaque et de son travail.

Diagnostique

Pulse - la fréquence des vibrations des parois des vaisseaux sanguins, déterminée par palpation. Avec bigeminy, le pouls peut être réduit et être inférieur à 40 battements par minute. Dans le même temps, il ne coïncide pas avec la fréquence cardiaque - ce paramètre est déterminé lors de l'écoute de tonalités dans la région du cœur et, avec bigeminy, il correspond généralement à la norme - 60 à 80 par minute. C'est-à-dire, par exemple, sur le cou ou sur le poignet, vous pouvez compter 40 battements par minute et dans la région du cœur - 60-80 battements.

Ce phénomène est appelé déficit de pouls. Lors de l'écoute d'une activité cardiaque, un ton supplémentaire de l'extrasystole est déterminé, avec bigeminy il est généralement amélioré.

Méthodes de recherche instrumentale pour bigeminy:

  • Électrocardiographie - enregistrement des champs électriques qui se forment à la suite de l'activité cardiaque.
  • Échocardiographie - une échographie pour détecter une maladie cardiaque organique.
  • La surveillance Holter est une technique d'enregistrement de l'activité électrique cardiaque au cours de la journée, qui permet d'identifier la fréquence des crises allorhythmiques et la présence d'autres perturbations du rythme. Pour ce faire, un appareil est fixé sur le corps qui enregistre un ECG pendant les activités normales du patient..
  • L'examen électrophysiologique intracardiaque est une méthode utilisée dans les arythmies sévères, lorsqu'il est nécessaire d'identifier la zone du myocarde à l'origine de l'extrasystole. Au cours de l'étude, des électrodes sont insérées à travers une veine dans le cœur, enregistrant l'activité électrique de diverses parties du myocarde.

L'électrocardiographie est une méthode simple et efficace pour déterminer si la bigéminine est présente. Si l'examen est réalisé avec une forme constante de pathologie ou lors d'une crise d'arythmie, une alternance séquentielle d'impulsions normales et prématurées est détectée sur l'ECG. Ils ressemblent à des paires de complexes d'ondes ECG formées par des changements de champs électriques lorsque l'onde d'excitation traverse le myocarde..

Les complexes sont séparés les uns des autres par des segments correspondant à la relaxation du myocarde des ventricules et des oreillettes et passant le long de l'isoline (le niveau traditionnellement pris comme zéro). Avec une forme supraventriculaire, les dents ECG correspondant aux extrasystoles ne sont pas modifiées. Avec la variante ventriculaire de la bigémine, on observe une expansion et une déformation des complexes.

Traitement de pathologie

Dans certains cas, la bigéminine peut être complètement éliminée. Cela se produit dans des situations où il est possible d'éliminer la cause qui a conduit à l'allorhythmie, par exemple, la thyrotoxicose, la myocardite, une maladie infectieuse, un déséquilibre électrolytique. Dans les cas graves, se débarrasser de la bigéminine permet une intervention chirurgicale - destruction (ablation) du foyer des impulsions pathologiques à l'aide d'un courant à haute fréquence.

  1. Dans toute forme de bigéminine, le traitement de la pathologie qui a causé la perturbation du rythme est indiqué, l'élimination des facteurs responsables de l'arythmie.
  2. Refus d'alcool, de fumer, de thé fort, de café est utile.
  3. Adhésion à un mode de vie sain, élimination du stress psycho-émotionnel est recommandée.
  4. Avec une tolérance subjective sévère aux attaques de bigéminine, des médicaments à effet sédatif sont recommandés: teintures d'aubépine, agripaume, tranquillisants (phénazépam, clonazépam).

Thérapie antiarythmique

Les médicaments antiarythmiques pour tous les types d'extrasystoles, y compris la bigéminine, sont utilisés selon des indications strictes. Des études ont montré que les épisodes récurrents de bigéminine ne nuisent pas seuls au corps et conduisent rarement à une mauvaise circulation..

Mais la prise de médicaments antiarythmiques peut entraîner des effets secondaires. Le plus dangereux d'entre eux:

  • risque accru de mort cardiaque subite;
  • effet arythmogène - une augmentation de l'arythmie existante ou l'apparition d'une autre perturbation du rythme;
  • étourdissements, évanouissements, augmentation de l'insuffisance cardiaque, diminution du nombre de leucocytes sanguins et autres réactions négatives.

La décision sur la nécessité d'un traitement antiarythmique dépend de l'évaluation des risques. Premièrement, avec la bigémine supraventriculaire, il existe un risque de développer une tachycardie supraventriculaire - des troubles du rythme, dans lesquels la fréquence des contractions atteint 140-180 par minute. La condition est dangereuse avec la possibilité de développer une insuffisance cardiaque et nécessite des mesures urgentes pour normaliser le rythme. Deuxièmement, la bigéminine supraventriculaire peut avoir pour conséquence une fibrillation auriculaire, dans laquelle les oreillettes se contractent à une fréquence de plus de 300 battements par minute. La bigéminine ventriculaire est dangereuse avec la menace de mort cardiaque subite.

Indications pour la nomination de médicaments antiarythmiques pour extrasystole:

  • attaques fréquentes de bigéminine, entraînant une altération de la circulation sanguine dans le corps;
  • tolérance sévère du patient à l'extrasystole;
  • détérioration des indicateurs de la capacité fonctionnelle du muscle cardiaque lors de l'examen échographique du cœur, suivi en dynamique.

Dans la bigéminie supraventriculaire, les médicaments de choix sont des médicaments appartenant aux groupes des bêtabloquants (anapriline, aténolol, métoprolol) ou des antagonistes calciques (vérapamil, diltiazem). Avec leur efficacité insuffisante, des médicaments efficaces d'autres groupes ou une combinaison de deux médicaments sont sélectionnés.

Avec l'extrasystole ventriculaire, considérée comme potentiellement dangereuse ou maligne, l'amiodarone et les bêta-bloquants sont prescrits. Ces médicaments peuvent améliorer le pronostic des maladies cardiaques et réduire le risque de décès..

Les antiarythmiques de classe 1 (propafénone, étacizine, etmozine) ne sont prescrits que pour les arythmies non associées à une coronaropathie.

Ablation par radiofréquence

L'ablation par radiofréquence est indiquée pour la bigéminine, entraînant une altération du flux sanguin dans le corps et un risque accru de mort subite si le traitement antiarythmique est inefficace. Cette intervention chirurgicale n'est possible qu'avec un foyer identifié d'extrasystole. Les électrodes sont insérées à travers l'accès veineux et, après une étude électrophysiologique, ont un effet radiofréquence sur la source de l'arythmie, la détruisant.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Prévoir

Le pronostic de la bigéminine est déterminé par la menace de conditions potentiellement mortelles. Selon le degré de risque, plusieurs catégories d'arythmies sont distinguées:

  1. Sûr, dans lequel il n'y a aucun signe de dommages organiques au cœur et de troubles circulatoires. Habituellement, nous parlons de courts épisodes d'allorhythmie. Le pronostic dans une telle situation est favorable. Observation supplémentaire recommandée.
  2. Potentiellement dangereux en cas de pathologie cardiaque, mais l'hémodynamique n'est pas altérée. Les patients ont besoin d'un traitement pour la pathologie sous-jacente, l'élimination des symptômes, la prévention du risque de mort cardiaque. Avec un traitement adéquat, le pronostic est conditionnellement favorable..
  3. Dangereux, ou «malin», lorsqu'une perturbation du rythme entraîne une détérioration du mouvement du sang dans le corps. Nécessite un traitement antiarythmique, des mesures actives pour prolonger la vie et prévenir la mort subite. Le pronostic est défavorable.

IllnessNews.ru sur la cardiologie

Les informations publiées dans l'article sont à titre informatif uniquement. Assurez-vous de consulter votre médecin!
Partagez le lien et vos amis sauront que vous vous souciez de votre santé et viendront vous demander conseil! Merci ツ

Bigeminia

La bigéminie est une certaine forme d'arythmie, caractérisée par des excitations prématurées du cœur (extrasystoles), qui apparaissent après chaque battement cardiaque normal. Ainsi, les cycles sinusaux et extrasystoliques alternent dans un rapport 1: 1. Dans ce cas, un intervalle d'adhérence égal est noté. En règle générale, sous une arythmie telle que la bigéminie, les médecins signifient une extrasystole ventriculaire ou supraventriculaire (supraventriculaire). Dans ce cas, l'excitation prématurée du cœur est un rythme cardiaque extraordinaire qui peut être enregistré sur l'ECG.

Les extrasystoles d'une personne en bonne santé représentent près de 55 contractions par heure. Dans les moments où l'extrasystole est caractérisée par une alternance de contractions normales avec des contractions extraordinaires, surtout si elle est enregistrée très souvent sur l'électrocardiogramme, cela est alors considéré comme la formation de bigémine.

De plus, pour ce type d'allorrhythmie, il est très difficile de déterminer sa valeur pronostique sans surveillance Holter ou dans les 24 heures, la bigéminie pouvant apparaître ou disparaître pendant vingt-quatre heures. Si cette condition ne dure que cinq à dix minutes tout au long de la journée, elle est plus ou moins tolérable, mais avec une telle arythmie pendant plusieurs heures, ce rythme cardiaque peut être considéré comme une pathologie.

Bigéminine ventriculaire

Cette forme d'arythmie est caractérisée par l'alternance correcte du seul complexe à écoulement normal avec une extrasystole ventriculaire, qui est un type d'allorrhythmie. Dans ce cas, il y a une excitation prématurée du cœur droit, c'est-à-dire du ventricule. La bigéminine supraventriculaire est une alternance régulière d'un battement de cœur rythmique et d'une extrasystole.

Très souvent, l'intoxication digitalique se manifeste par des symptômes tels que la bigéminine ventriculaire. De plus, les extrasystoles ventriculaires apparaissent ou deviennent plus fréquentes au moment du traitement thérapeutique avec des glycosides en raison d'un surdosage de ces médicaments ou d'une sensibilité à leurs effets toxiques.

La bigéminie ventriculaire, en particulier dans le groupe ou la forme polytopique des extrasystoles, indique un processus d'intoxication prononcé après l'utilisation de préparations de digitaline. En règle générale, cela est dangereux lorsqu'ils entrent en fibrillation ventriculaire..

Assez souvent, ce type d'arythmie se développe chez les patients atteints de maladies de S.S.C. lors de la prescription de Novocaïnamide, Adrénaline, Novocaïne, Quinidine. De plus, une bigémine ventriculaire peut se former après l'utilisation de certains types d'anesthésie, tels que le cyclopropane, le chloroforme, etc. Dans certains cas, cette condition pathologique se développe à la suite d'un traitement par impulsions électriques ou à la suite de l'utilisation d'une stimulation électrique du cœur. En outre, la période post-conversion est très souvent caractérisée par des extrasystoles auriculaires et ventriculaires, des paroxysmes de TV, etc., qui se développent à la suite de l'action néfaste du courant.

Les raisons du développement de la bigéminie ventriculaire peuvent être une intoxication grave aux organophosphorés pendant la période d'intoxication aiguë, ainsi que diverses violations de l'équilibre électrolytique dans le myocarde, une chirurgie cardiaque, un sondage des cavités cardiaques, une coronographie et d'autres raisons.

Le tableau symptomatique de la bigémine ventriculaire peut survenir sans sensation d'arythmie, bien qu'il soit parfois déterminé par une irrégularité du pouls ou des interruptions du travail du cœur. Dans ce cas, il y a une faible impulsion cardiaque, suivie d'un coup légèrement plus fort. Dans certains cas, les patients ne ressentent pas ce fort coup, puis il semble que le pouls soit très faible, mais en réalité les battements cardiaques restent normaux et s'élèvent à 60–80 battements par minute. En règle générale, une telle condition, sous la forme d'une bradycardie imaginaire, n'est pas toujours possible de se sentir sur le pouls des vaisseaux périphériques..

De grandes raisons

La formation de cette forme d'arythmie est directement affectée par l'état du système nerveux autonome et central..

Au cœur de toutes les causes de la bigéminine se trouvent des modifications du muscle cardiaque d'origine organique. Il est également important de prendre en compte que même les plus petites perturbations du myocarde avec des facteurs concomitants de nature fonctionnelle, en particulier avec les effets des nerfs d'origine extracardiaque, peuvent provoquer l'apparition d'un foyer d'excitation ectopique..

De plus, dans le contexte de diverses formes de cardiopathie ischémique, la cause de la bigéminine peut être des modifications du muscle cardiaque ou des troubles cardiaques organiques lorsque des facteurs de provocation fonctionnels sont associés. Ainsi, par exemple, la bigéminine est observée chez 80% des patients ayant une crise cardiaque, et l'une des violations les plus fréquentes de ce rythme est la bigéminine ventriculaire. Et parfois, de telles extrasystoles conduisent à des signes précoces d'un travail insuffisant des vaisseaux coronaires. Souvent, la bigéminie ventriculaire provoque le développement d'une crise d'angine de poitrine. Il a également été prouvé que de telles formes d'arythmie, qui surviennent souvent, en particulier après une crise cardiaque, entraînent un mauvais pronostic, car le risque de mort subite due à la FV augmente considérablement.

La bigéminie est également trouvée chez les patients présentant des malformations cardiaques rhumatismales acquises, en particulier une sténose aortique et un prolapsus de la valve mitrale. Mais la principale raison de l'apparition de la bigéminine de la genèse organique chez la jeune génération est la présence de rhumatismes.

De plus, la bigéminie peut être causée par une myocardite, des infections et des cardiomyopathies. Un peu moins souvent, la survenue de ce type d'arythmie est favorisée par la thyrotoxicose..

Symptômes de Bigeminia

La bigéminine est caractérisée par des symptômes subjectifs tels qu'une sensation d'accident vasculaire cérébral dans la région du cœur, des interruptions ou un arrêt cardiaque pendant une courte période de temps. Rarement assez, cet état pathologique se manifeste par une cardialgie ou une douleur d'angine, une sensation de secousse, une certaine compression et un remplissage très fort dans la région du cou.

Les symptômes cérébraux sont caractérisés par l'apparition chez un patient présentant un état pathologique de bigéminine, des épisodes d'étourdissements, des évanouissements, de l'aphasie et des étourdissements. Parmi les symptômes rares, il existe une forme transitoire d'hémiparésie..

Les signes d'un caractère végétatif et névrotique général sont la pâleur, la faiblesse, la nausée, une transpiration intense, une sensation de peur, un manque d'air et une certaine agitation du patient..

En règle générale, lorsque la bigéminine se produit, ainsi que les excitations prématurées du cœur qui apparaissent souvent, chez les patients, le cœur commence à battre pendant une courte période, il semble être comprimé, tandis que des coups de nature sourde ou des battements du cœur lui-même sont ressentis. Mais l'apparition de douleurs dans la région du cœur est extrêmement rare. Mais s'ils surviennent, ils se manifestent par de courtes douleurs d'une propriété perçante ou une douleur indéfinie, qui est causée par une irritation des interorécepteurs à la suite d'un débordement de ventricules au moment de la pause après l'excitation prématurée du cœur et sa prochaine contraction énergétique. Les sensations caractéristiques de ces sensations sont également affectées par les processus brusques d'expansion des oreillettes en raison du fait qu'à ce moment toutes les chambres du cœur se contractent presque simultanément. Une telle douleur au cœur ressemble très souvent à une douleur d'origine névrotique..

Parfois, la bigéminie entraîne une diminution de la circulation sanguine dans les vaisseaux coronaires, en particulier dans l'athérosclérose coronarienne, de sorte qu'elle peut sembler assez similaire aux signes typiques de l'angine de poitrine. De plus, en même temps, une vague est ressentie du cœur vers le cou ou la tête, ce qui coïncide avec une extrasystole..

Parfois, la bigéminie se caractérise par l'apparition de vertiges et de nausées à la suite d'une diminution de l'apport sanguin au cerveau dans le contexte d'extrasystoles fréquentes. En règle générale, la symptomatologie de la bigéminine est considérée comme une expression de troubles du système nerveux autonome..
Sur l'ECG, la bigéminine est une alternance d'intervalles liés et de cardiointervales à caractère post-extrasyolique, qui sont déterminés sur le rythme en alternant des intervalles allongés et raccourcis (R-R). La bigéminie sur le diffusiogramme, qui se poursuit tout au long de la période d'enregistrement, est révélée par deux points au total. Et les épisodes de bigeminy sont caractérisés par un type d'enregistrement différent.

Traitement Bigeminia

Fondamentalement, bigeminy n'a pas besoin de traitement spécial. Pour commencer, il suffit d'éliminer les facteurs provoquants d'origine psychologique et émotionnelle, ainsi que les foyers infectieux chroniques.

Mais pour prendre une décision dans la détermination des tactiques de traitement médicamenteux, une attention particulière est portée à la tolérance de cette condition pathologique, à la quantité d'excitation prématurée des cavités cardiaques pendant la journée, aux caractéristiques des extrasystoles, à la présence d'une pathologie cardiaque et à d'autres formes d'arythmie, car la bigéminine n'est pas une maladie indépendante.

En règle générale, après avoir découvert toutes les causes de la bigéminine, ils commencent à traiter la maladie sous-jacente. À la suite d'arythmies de genèse neurogène, des sédatifs ou des sédatifs sont prescrits, ainsi que la consultation d'un neurologue. En cas d'intoxication médicamenteuse, la bigéminine émergente est traitée en annulant ces médicaments.

En présence de pathologie cardiaque, des antiarythmiques peuvent être prescrits après un examen individuel utilisant la surveillance Holter. Dans ce cas, des médicaments tels que Sotalol, Cordaron, Lidocaïne, Novocaïnamide, Quinidine, Diltiazem, etc. peuvent être prescrits..

Les informations présentées dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils d'un professionnel et l'assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon de présence de cette maladie, assurez-vous de consulter votre médecin!

Extrasystole par type de bigéminine: causes, symptômes et traitement

Pour commencer, il convient de noter que la bigéminie et la trigéminie sont des variantes de l'extrasystole ventriculaire.

L'extrasystole est l'un des types de troubles du rythme cardiaque, qui se caractérise par l'apparition de rythmes cardiaques ectopiques.

Ce concept reflète une condition dans laquelle les contractions des oreillettes ou des ventricules se produisent dans les mauvais chemins du système conducteur le long duquel passe la conduction habituelle des impulsions. L'extrasystole peut être auriculaire et ventriculaire.

Dans les cas où les extrasystoles alternent avec des contractions normales du cœur lors d'une contraction, elles parlent de bigéminie du cœur (1: 1), et après deux contractions normales - de trigéminie ventriculaire (1: 2). En conséquence, une contraction extraordinaire après trois contractions normales est appelée quadrhéminia (1: 3), et après quatre - pentageminia. Ces types d'extrasystoles sont unis par le concept d'allorhythmie.

De plus, il existe des extrasystoles appariées (deux d'affilée) et des extrasystoles de groupe fréquentes, si elles se succèdent dans une rangée de trois ou plus. Dans ce dernier cas, l'extrasystole peut être considérée comme une courte période de tachycardie ventriculaire.

Selon les statistiques, l'extrasystole survient chez plus de 68% des personnes.

Dans le même temps, la majorité (63%) sont des extrasystoles ventriculaires, environ 25% sont des oreillettes et les autres cas sont une bigéminie supraventriculaire et des trigéminies, ainsi que leurs combinaisons..

La survenue d'une bigéminie ventriculaire est également notée chez plus de 60% des patients atteints d'ischémie myocardique et chez plus de 80% des patients atteints d'infarctus aigu du myocarde..

Causes de bigéminie et trigéminie

Les extrasystoles auriculaires et ventriculaires uniques habituelles se trouvent normalement chez une personne en bonne santé. Ils ne sont pratiquement pas ressentis et ne causent pas d'inconfort.

Des extrasystoles plus fréquentes, telles que l'allorrhythmie, ainsi que des extrasystoles appariées fréquentes et des séries de tachycardie ventriculaire, ne peuvent pas être considérées comme une variante normale et sont la raison d'un examen détaillé du système cardiovasculaire.

Ainsi, les principales raisons de l'apparition d'épisodes de bigéminine et de trigéminine sont:

  • Infarctus aigu du myocarde,
  • Surdosage avec des glycosides cardiaques, ou l'intoxication dite glycosidique avec des digitaliques et des digitaliques - strophanthin, digoxin, korglikon, etc.,
  • Défauts acquis des valvules mitrale et aortique,
  • Rhumatisme articulaire aigu (rhumatisme) avec lésion de la paroi interne du cœur - endocardite,
  • Les conséquences de la myocardite - un processus inflammatoire dans l'épaisseur du muscle cardiaque et même des changements cicatriciels mineurs sont à la base de la circulation pathologique de l'impulsion à travers les fibres du myocarde,
  • Cardiosclérose postinfarctus (PICS) - changements cicatriciels dans la structure normale du myocarde.

Si, après un examen complet, aucune lésion myocardique organique n'est trouvée chez un patient, il est très probable que la cause de la bigéminie et de la trigéminie soit une violation des influences autonomes sur le cœur dans la dystonie végétative-vasculaire. Cette pathologie nécessite la consultation d'un neurologue..

Symptômes de bigeminia et trigeminia

Les symptômes de l'extrasystole par le type de bi - ou trigéminie consistent en des symptômes cardiologiques et neurologiques.

Les manifestations cardiologiques consistent en la sensation chez le patient de tremblements rythmiques dans la région du cœur, alternant avec une sensation d'arrêt, un arrêt cardiaque. Cette période correspond à une pause compensatoire sur l'ECG. Il y a aussi un tremblement interne, une sensation de manque d'air et d'inconfort derrière le sternum ou dans le côté gauche de la poitrine d'un personnage pressant ou brûlant.

Les symptômes neurologiques surviennent en raison d'une violation du cycle complet de contraction cardiaque, à la suite de laquelle une quantité insuffisante de sang circule vers le cerveau.

Dans le même temps, le patient peut ressentir de la léthargie, de la somnolence, des éclairs de mouches devant les yeux, des étourdissements.

Dans de rares cas, des évanouissements à court terme peuvent se développer, en particulier si l'allorhythmie est associée à d'autres troubles du rythme cardiaque.

Avec de tels symptômes, en particulier lorsqu'ils sont associés à une pression artérielle élevée ou basse, le patient doit immédiatement consulter un médecin (à la clinique ou au service médical d'urgence).

Diagnostique

Le diagnostic de bigéminie et de trigéminie devient évident après l'ECG..

Dans le cas où le patient note des plaintes similaires périodiques, mais que seules des extrasystoles uniques sont enregistrées sur l'ECG, le patient a besoin d'une surveillance quotidienne de la pression artérielle et de l'ECG (selon Holter). Ceci est nécessaire pour «attraper» les extrasystoles, évaluer la gradation des extrasystoles selon Ryan (Rayn) ou Lown (Lown) et obtenir une classification pronostique des extrasystoles (voir ci-dessous).

De plus, dans le cas où le patient a vraiment une bigéminie ou une trigéminie, il est nécessaire de procéder à un examen complet pour établir la cause de l'arythmie. Des méthodes d'examen supplémentaires sont attribuées:

  1. Analyses sanguines générales et biochimiques pour exclure le processus inflammatoire, ainsi que pour évaluer le spectre lipidique du sang (pour l'athérosclérose et la maladie coronarienne),
  2. Échographie du cœur, ou Echo-Ks (échocardioscopie), qui permet d'identifier les changements structurels ou morphologiques du cœur,
  3. Tests d'effort (test sur tapis roulant, test de marche de 6 minutes, ergométrie du vélo) pour évaluer l'importance de l'exercice dans la survenue de bigémines et de trigéminies, ainsi que pour évaluer la tolérance à l'exercice en cas d'ischémie ou d'insuffisance cardiaque chronique.

Traitement

Si le patient a exclu une cardiopathie organique comme cause de bigéminie et de trigéminie, il a besoin d'un examen par un neurologue avec traitement de la dystonie végétative-vasculaire.

Tout d'abord, il faut corriger le mode de vie avec une alimentation suffisante et un mode de travail et de repos. Il est également nécessaire de normaliser l'état psychologique du patient et de lui apporter un confort psycho-émotionnel. Les douches de contraste, verser et frotter avec un chiffon humide entraînent très bien le système cardiovasculaire.

Dans le cas où un patient a une maladie cardiaque particulière comme cause, il nécessite un traitement sans échec. Dans certains cas, une correction chirurgicale d'une malformation cardiaque peut même être indiquée..

En plus du traitement principal, des bêtabloquants, par exemple sotalol, nebilet, coronale, concor, etc., ainsi que des inhibiteurs calciques, diltiazem, vérapamil, etc. sont prescrits au patient pour une utilisation permanente. Ces médicaments peuvent réduire la fréquence cardiaque et réduire la conduction des impulsions pathologiques en myocarde ventriculaire.

La cordarone, la lidocaïne et la quinidine pour administration intraveineuse sont utilisées comme remèdes d'urgence en cas d'apparition soudaine de bigémines ou de trigéminies fréquentes.

Dans le cas où le traitement antiarythmique est contre-indiqué pour le patient, ou sa mauvaise tolérance et / ou son inefficacité est notée, la question de la nécessité d'une RFA (ablation par radiofréquence) doit être résolue - c'est-à-dire la cautérisation du tissu auriculaire ou ventriculaire à travers lequel passent les impulsions pathologiques.

Les complications de la bigéminie et de la trigéminie sont-elles possibles??

Des complications peuvent se développer chez les patients présentant une extrasystole - ventriculaire et auriculaire.

Ainsi, l'extrasystole auriculaire peut aller dans la fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire, et la bigémine ventriculaire ou trigéminie - dans la tachycardie ventriculaire, la fibrillation ventriculaire et conduire à une asystole (arrêt cardiaque). La prévention des complications est l'initiation rapide du traitement des maladies qui conduisent à la bigéminie et à la trigéminie.

Prévoir

Les extrasystoles simples, en principe, ne sont pas dangereuses sans pathologie organique du cœur, contrairement au groupe et à l'appariement, ce qui peut conduire au paroxysme de la tachycardie ventriculaire.

Tableau de classification bas des extrasystoles ventriculaires

Le pronostic de la bigéminie et de la trigéminie est déterminé par la classification pronostique de l'extrasystole selon Lown:

  • Grade 1 - moins de 30 extrasystoles simples par heure,
  • Grade 2 - plus de 30 extrasystoles simples par heure,
  • Grade 3 - extrasystoles polymorphes (différentes formes) et polytopiques (provenant de différentes parties du myocarde ventriculaire),
  • Classe 4A - Extrasystoles jumelées,
  • 4 classe B - extrasystoles de groupe,
  • Grade 5 - extrasystoles «précoces», lorsque l'extrasystole saute dans le contexte d'une contraction normale continue du cœur.

Ainsi, le pronostic pour les deux premières classes est favorable, par exemple, si un patient présente plusieurs extrasystoles en une heure, alternant régulièrement avec des contractions cardiaques normales après une ou deux.

Les troisième à cinquième années sont pronostiques défavorables, car il existe un risque élevé de développer des troubles du rythme mortels.

Autrement dit, si la bigéminie et la trigéminie alternent avec des extrasystoles appariées, de groupe ou précoces, elles peuvent être dangereuses en termes de développement de complications.

En conclusion, il convient de noter que l'extrasystole du type bigémine et trigéminie n'est dangereuse que si elle est causée par une pathologie myocardique grave. Sinon, par exemple, avec la dystonie végétative-vasculaire, ce type d'extrasystoles disparaît avec la normalisation de l'influence des nerfs autonomes sur le cœur.

Battements prématurés ventriculaires fréquents du type de béhémie: comment diagnostiquer et traiter

Le travail du cœur ne s'arrête pas tout au long de la vie d'une personne. Ceci est assuré par le travail conjoint de nombreuses structures d'un organe unique..

Le système conducteur doit répondre aux impulsions de manière coordonnée, une unité spéciale doit définir le bon rythme. Avec une organisation aussi complexe, des échecs sont possibles, ce qui provoque la mauvaise vie d'une personne, l'influence négative de l'environnement externe.

Un des types de travail cardiaque irrégulier est l'extrasystole fréquente comme bigeminy.

Fonctionnalités:

L'extrasystole est une contraction du muscle cardiaque sans séquence correcte. Il est bien enregistré sur l'électrocardiogramme. Il peut être supraventriculaire et ventriculaire (survient plus souvent chez les personnes âgées).

De telles extrasystoles peuvent apparaître même chez une personne en bonne santé, il peut y en avoir 30 à 60 par heure, cela est considéré comme la norme.

Mais s'ils se produisent très souvent, après un complexe habituel de contractions, il y a un extraordinaire, le second (bi se traduit par deux), alors c'est bigeminy.

Causes de la maladie

Causes de la maladie - modifications du muscle cardiaque après une crise cardiaque ou une inflammation avec altération du flux sanguin.

  • augmentation de la tension émotionnelle, stress prolongé;
  • pathologie des vaisseaux sanguins et du cœur (angine de poitrine, péricardite, cardiosclérose);
  • la dystonie végétative-vasculaire;
  • ostéochondrose cervicale, thoracique;
  • tabagisme, abus de boissons alcoolisées;
  • activité physique insupportable et prolongée;
  • la thyrotoxicose;
  • abus de boissons toniques (café fort, thé, boissons énergisantes);
  • la prédominance des aliments gras, frits, trop salés dans l'alimentation;
  • intoxication du corps;
  • défaillance de l'équilibre électrolytique;
  • malformations cardiaques avec anomalies valvulaires (congénitales et acquises);
  • prendre certains médicaments qui affectent le travail du cœur (Novocaïne, Adrénaline).

Souvent, l'apparition de la maladie s'accompagne de plusieurs causes à la fois, par exemple, l'abus d'alcool et la dystonie végétative-vasculaire ou l'angine de poitrine et un déséquilibre électrolytique.

Principaux symptômes

Souvent, une arythmie de cette nature se déroule sans signes visibles ni sensations subjectives. La personne peut ressentir une légère bosse dans la région de la poitrine, une sensation d'arrêter les coups. La douleur n'est pas accompagnée de tels symptômes. L'extrasystole pour ce type de maladie peut être détectée accidentellement à l'examen pour une autre raison, lors d'un ECG.

Ceux qui ont rencontré pour la première fois des crises d'arythmie ne comprennent pas toujours leur état. Les intervalles entre les contractions sont similaires au naufrage du cœur lors d'une chute de hauteur. C'est particulièrement difficile pour ces patients la nuit, lorsque l'anxiété et la peur de la mort augmentent..

Les symptômes suivants sont observés:

  • incapacité à respirer profondément;
  • sensation d'une onde transitoire de la poitrine à la tête;
  • augmentation de la transpiration;
  • évanouissement;
  • épisodes de nausée;
  • sensation de manque d'air;
  • excitabilité accrue;
  • pâleur de la peau;
  • "Mouches", s'assombrissant devant les yeux;
  • faiblesse générale, fatigue.

Les signes d'une autre maladie chronique peuvent rejoindre les principales manifestations de la bigéminine..

Méthodes de diagnostic

Habituellement, une personne se rend chez le médecin avec des plaintes d'évanouissement, d'évanouissement ou de tremblements au cœur, une sensation de lourdeur dans le cou. Ce sont des manifestations caractéristiques de l'extrasystole par le type de bigéminine.

Pour clarifier le diagnostic, un examen diagnostique est prescrit. La perturbation du rythme est clairement visible sur le cardiogramme. La contraction normale du cœur est suivie d'une.

Un ECG de routine et d'effort est effectué pour vérifier le degré d'insuffisance cardiaque.

Le cœur est examiné complètement pour détecter les changements dans le muscle. Pour cela, un examen échographique, une échocardiographie est prescrit pour identifier les zones de formation du pouls..

Une surveillance Holter est effectuée, ce qui permet de détecter la cause de ce type d'arythmie. La radiographie thoracique aide à détecter les troubles circulatoires.

Selon les analyses d'urine et de sang, la présence d'une inflammation est établie, le niveau d'hormones thyroïdiennes, de glandes surrénales, de cholestérol et d'électrolytes est évalué.

Pour un examen complet complet, le patient doit subir des examens par des spécialistes étroits (endocrinologue, arythmologue, neurologue, ophtalmologiste). Ils doivent exclure les troubles chroniques du corps..

Comment traiter

Après diagnostic et identification des causes de l'arythmie, un plan de traitement est établi. Il faut se débarrasser des facteurs provoquant le développement de réductions supplémentaires. Sur la base des données de diagnostic, des médicaments sont prescrits.

Antagonistes bêta-adrénergiques, par exemple Corvitol, PropranololPour abaisser la fréquence cardiaque et abaisser la tension artérielle
Contre les arythmies, par exemple, KordaronSoulager les symptômes de contraction irrégulière
Bloqueurs des canaux calciques, p.ex. Nicardipine, AmlodipineAide à réduire la fréquence cardiaque et la vasodilatation
Préparations contenant du magnésium et du potassium, par exemple Asparkam, Doppelherz ActivePour stabiliser le tonus vasculaire, normaliser la pression artérielle et normaliser la fréquence cardiaque
Agents antiplaquettaires (Thrombo ACC, dipyridamole)Pour empêcher la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins
Sédatifs, par exemple Persen, Novo-PassitPour réduire la nervosité accrue, l'anxiété caractéristique de la bigéminine,

Avec la bigéminine, qui n'est pas due à des troubles organiques, les médicaments ne sont pas prescrits. Il suffit de changer votre mode de vie, de prendre bien soin de votre cœur, d'améliorer votre santé et vous pouvez vous débarrasser du problème.

Il est important de respecter les règles suivantes:

  • alterner travail et repos;
  • marchez régulièrement au grand air;
  • gérer adéquatement le stress;
  • abandonner l'abus d'alcool, arrêter de fumer;
  • ne pas travailler de nuit;
  • bouger activement à tout âge;
  • limiter l'utilisation de café et de thé forts, d'autres boissons toniques;
  • abandonner un effort physique insupportable;
  • inclure des légumes frais, des herbes, des fruits dans le menu, limiter le sel;
  • dormir au moins 8 heures par jour.

Si les méthodes de traitement conservatrices ne fonctionnent pas, une opération doit être effectuée. L'ablation par radiofréquence est effectuée.

Important!

L'ablation par radiofréquence est une opération qui cautérise le foyer d'émission d'impulsions pathologiques. Un cathéter est inséré à travers un vaisseau sanguin dans la cuisse, à travers lequel les instruments sont délivrés à la cavité cardiaque. Toutes les manipulations sont effectuées sous le contrôle d'une machine à rayons X.

Ce type de chirurgie est réalisé sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale. Le foyer identifié des impulsions est cautérisé. Au stade postopératoire, le patient doit rester immobile sur le dos pendant 12 heures. Cela aidera à prévenir les saignements d'un vaisseau sanguin perforé..

Prédictions et complications

L'extrasystole de ce type doit être traitée. De telles violations du rythme cardiaque deviennent à l'avenir la cause d'une pathologie auriculaire, qui ne fera qu'aggraver l'état de santé. Des contractions excessives entraîneront une modification de la composition du sang, entraîneront la formation de caillots sanguins et aggraveront l'apport d'oxygène au cerveau. Une complication particulièrement dangereuse est l'arrêt cardiaque pendant l'arythmie.

Les prévisions Bigeminy sont basées sur la fréquence des crises d'arythmie. Pour les épisodes courts, le patient est sous surveillance médicale. S'il change de vie conformément aux recommandations, le pronostic est favorable. Avec les pathologies cardiaques, il est impératif de suivre un traitement, pour éliminer les symptômes. Le pronostic sera conditionnellement favorable si l'hémodynamique n'est pas altérée. Une extrasystole fréquente entraîne une détérioration de l'apport sanguin dans le corps. Pour prolonger la vie du patient, de sérieux efforts sont nécessaires pour restaurer le rythme et améliorer le travail du cœur..

Extrasystole par type de bigéminine: symptômes, diagnostic, traitement

L'extrasystole de type bigeminy fait référence aux arythmies. Dans cet état, des contractions extraordinaires sont observées, qui ne permettent pas au cœur de se reposer pendant la relaxation. Le problème est causé par un dysfonctionnement du système conducteur du cœur. De telles arythmies sont hautement indésirables, car elles peuvent entraîner de graves conséquences..

Caractéristiques de la pathologie

Bigeminy est un type d'extrasystole qui peut survenir lors de processus pathologiques ou sans aucune perturbation dans le corps. Il est considéré comme normal si pas plus de 30 contractions extraordinaires n'apparaissent en une heure..

Avec des troubles du rythme fréquents, un extraordinaire survient après chaque contraction normale. Cette arythmie est auriculaire et ventriculaire.

Une irrégularité des bimigènes est observée tout au long de la journée. À l'aide d'un électrocardiogramme, dans ce cas, il est impossible d'estimer avec précision la durée des crises..

Il est possible d'obtenir des informations complètes sur le fonctionnement d'un organe uniquement avec un enregistrement continu de l'activité électrique du cœur tout au long de la journée. Le plus grand danger est posé par les bimigénies ventriculaires chez les enfants..

Pourquoi surgit

Toutes les causes du développement du problème sont divisées en plusieurs groupes. Les extrasystoles surviennent sous l'influence de facteurs fonctionnels sous la forme de:

  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • la dystonie végétative-vasculaire;
  • névroses, stress.

En plus des causes psychogènes du développement de la pathologie, des facteurs chimiques et nutritionnels sont distingués. La maladie inquiète les personnes qui abusent de l'alcool, fument et consomment des drogues, pendant le stress émotionnel et pendant les menstruations.

Les causes organiques de l'extrasystole sont également connues. Dans ce cas, des problèmes surviennent avec une maladie cardiaque. Des contractions extraordinaires apparaissent lorsque:

  • les troubles cardiaques ischémiques;
  • cardiomyopathies;
  • maladie vasculaire athéroscléreuse;
  • infarctus du myocarde;
  • malformations congénitales ou acquises.

Des extrasystoles toxiques se développent avec une production accrue d'hormones thyroïdiennes, pendant une température corporelle élevée, comme effet secondaire de certains médicaments.

Si le corps contient plus ou moins qu'il ne devrait y avoir d'oligo-éléments tels que le potassium, le magnésium, le sodium et le calcium, le rythme cardiaque est perturbé. La maladie est également causée par un effort physique excessif.

La présence de bimigènes ventriculaires est observée lorsque le corps est empoisonné avec des médicaments Digitalis.

Une extrasystole ventriculaire fréquente de type bigéminine survient chez les personnes dont la maladie cardiaque est traitée par l'adrénaline, la novocaïnamide, la quinidine et la novocaïne. Le problème se pose avec l'anesthésie au chloroforme et au cyclopropane.

L'apparition de tels problèmes est observée avec une stimulation électrique du cœur. En outre, l'extrasystole se produit:

  • si une personne est empoisonnée par des substances organophosphorées et que l'intoxication se déroule sous une forme aiguë;
  • en violation de l'échange d'électrolytes dans le muscle cardiaque;
  • pendant l'angiographie coronarienne et le cathétérisme cardiaque;
  • par la suite des interventions chirurgicales sur l'organe.

Un foyer ectopique qui envoie des impulsions incorrectes est capable de se former avec les plus petits changements du myocarde, aggravés par des facteurs fonctionnels.

Types de bigéminine

Pour qu'une certaine partie du cœur se contracte, une impulsion électrique doit agir sur elle, dont la formation se produit dans le nœud sinusal.

Avec la bigéminine, des contractions ou extrasystoles supplémentaires apparaissent après chaque systole. Ils surviennent sous l'influence d'impulsions générées non dans le nœud sinusal.

Compte tenu de l'emplacement du foyer ectopique, qui envoie les mauvaises impulsions, la bimigénie est:

  1. Ventriculaire. Des extrasystoles apparaissent après chaque contraction normale sous l'influence de l'excitation envoyée par les ventricules. Le problème inquiète les personnes âgées.
  2. Supraventriculaire. Une contraction extraordinaire apparaît sous l'action de signaux envoyés par les oreillettes ou le nœud auriculo-ventriculaire. Chez les personnes en bonne santé, ce type d'arythmie est observé pendant l'effort physique, le stress et l'empoisonnement. Le problème inquiète principalement à un âge jeune et infantile.

Comment cela se manifeste

La bigéminine extrasystole se manifeste par une impulsion non rythmique et des interruptions dans le travail du cœur.

Avec ce problème, il y a une sensation de coup au cœur et son arrêt court, ou il semble que l'organe fonctionne par intermittence. Ces manifestations s'accompagnent de douleurs comme l'angine de poitrine ou une sensation de fort remplissage du cou..

Perturbé par l'apparition de symptômes cérébraux sous la forme de:

  • perte de conscience;
  • vertiges;
  • absence ou altération de la fonction de la parole;
  • hémiparésie transitionnelle.

Chez certains patients, des symptômes névrotiques et autonomes se manifestent sous la forme de:

  • diminution de l'activité physique;
  • pâleur;
  • nausée, peur et panique sans raison;
  • essoufflement;
  • irritabilité accrue.

Lisez aussi: Comment guérir la tachycardie sinusale chez un enfant

Lorsqu'une crise commence, il semble au patient que pendant les contractions, le cœur semble être comprimé. Des bosses ou des flottements contondants apparaissent. Dans de très rares cas, une douleur apparaît dans la région du cœur.

Méthodes de diagnostic

L'extrasystole ventriculaire ou supraventriculaire de type bigéminine est diagnostiquée après une série d'examens. L'électrocardiographie est la principale méthode pour confirmer le problème..

Si la présence d'extrasystoles uniques est détectée sur l'ECG, une surveillance Holter de 24 heures est prescrite. Au cours de l'étude, il sera possible d'attraper des extrasystoles et d'évaluer leur gradation.

Après cela, si le diagnostic a été confirmé, un examen complet est effectué pour déterminer la cause de l'arythmie..

Ceci est fait avec:

  1. Analyses sanguines générales et biochimiques. Des procédures sont nécessaires pour exclure le processus inflammatoire dans le corps et évaluer le taux de cholestérol.
  2. Examen échographique du cœur pour détecter les changements structurels et morphologiques de l'organe.
  3. Tests d'effort, au cours desquels le patient doit marcher, s'accroupir ou faire de l'exercice pendant plusieurs minutes sur un vélo d'exercice et un tapis roulant pour découvrir comment l'activité physique affecte le développement de la bigéminine.

Après l'examen, l'option de traitement appropriée est sélectionnée.

Thérapie

L'extrasystole ventriculaire de type bigeminy est un problème plutôt dangereux. Son traitement est effectué en fonction de la cause sous-jacente de l'arythmie. Tout d'abord, il est recommandé d'éliminer l'influence des facteurs physiques, psychologiques et émotionnels. Identifier les processus infectieux et les éliminer.

Lorsque le corps est empoisonné par des médicaments, une thérapie de désintoxication est prescrite.

Les méthodes de traitement ne diffèrent pas de l'élimination d'autres types d'extrasystole. Avec une mauvaise tolérance du patient à son état, une quantité excessive d'extrasystoles tout au long de la journée, la présence de maladies cardiaques supplémentaires, des méthodes de traitement médicales et chirurgicales sont utilisées.

Étant donné que le bigéminisme n'est pas lu par la maladie sous-jacente, ils ont généralement recours à des mesures préventives. Le patient est recommandé:

  1. Évitez le stress physique et émotionnel excessif.
  2. Marcher régulièrement au grand air.
  3. Dormez suffisamment.
  4. Évitez les boissons alcoolisées et le tabagisme.
  5. Mangez plus d'aliments sains.
  6. Concentrez-vous sur les émotions positives.
  7. Utilisez des sédatifs à base de plantes. Les tisanes peuvent être utilisées à la place des médicaments..

Pour les crises fréquentes, des antiarythmiques, des bêtabloquants, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, des inhibiteurs calciques, des antiagrégants plaquettaires sont utilisés.

Si le traitement médicamenteux n'apporte pas le résultat souhaité, alors pour éviter des impulsions extraordinaires, ils essaient d'éliminer chirurgicalement le foyer ectopique. Cela se fait par ablation par radiofréquence. Pendant la procédure, la zone qui génère des impulsions irrégulières est cautérisée à l'aide d'un courant haute fréquence. Traitement sous anesthésie générale.

L'extrasystole ventriculaire droite de type bigéminine est caractérisée par une alternance de contractions normales et d'extrasystoles qui se produisent dans le ventricule droit du cœur.

De tels problèmes sont généralement associés à un empoisonnement avec des médicaments Digitalis, des produits chimiques, des glycosides cardiaques.

Une arythmie peut également se développer pendant le traitement avec des médicaments pour les maladies cardiaques ou après une chirurgie.

Complications et conséquences possibles

Avec l'extrasystole causée par des troubles fonctionnels du corps, en observant toutes les prescriptions du médecin, une personne peut compter sur un pronostic favorable.

Il est assez difficile de prévoir les conséquences en présence de processus pathologiques dans le cœur. Pour faire une prévision, les caractéristiques d'âge du corps, l'évolution de la maladie sous-jacente et les arythmies, l'état des vaisseaux sanguins et du muscle cardiaque sont pris en compte.

Avec la forme auriculaire de bigeminia, il existe une forte probabilité de fibrillation auriculaire et de flutter auriculaire. Les bigéminies ventriculaires s'accompagnent du développement d'une tachycardie ventriculaire, d'une fibrillation ventriculaire, d'une asystole.

Si vous subissez un examen détaillé, guérissez la maladie sous-jacente et suivez toutes les prescriptions du médecin traitant, vous pouvez améliorer considérablement le pronostic..

En l'absence de lésions cardiaques graves ayant provoqué une arythmie, vous pouvez compter sur un rétablissement complet et sur l'absence de complications graves..

Si le muscle cardiaque est affecté, l'état du patient s'aggravera et, en l'absence d'aide, une fibrillation ventriculaire et un arrêt cardiaque se produiront. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes..

Bigeminia: causes, symptômes et tactiques de traitement de l'extrasystole

Toute variante d'extrasystole peut indiquer une violation dangereuse du cœur. La bigéminie ventriculaire, dans laquelle le rythme cardiaque normal est remplacé par un rythme ectopique, survient dans le contexte d'une ischémie myocardique aiguë ou est une complication de la pathologie coronarienne chronique. Dans de rares cas, un rythme irrégulier peut apparaître chez une personne en bonne santé souffrant de troubles autonomes. Dans chaque cas, il est nécessaire de procéder à l'examen recommandé par le médecin et de commencer le traitement de la maladie à temps.

Options Extrasystole

Normalement, les impulsions rythmiques qui provoquent la contraction du muscle cardiaque sont générées par le nœud sinusal.

La présence d'impulsions prématurées ou ectopiques forme une arythmie: le plus souvent (dans 60% des cas) il y a une extrasystole ventriculaire de type bigéminine, lorsque, après chaque contraction normale, apparaît une impulsion pathologique qui n'est pas associée au rythme cardiaque de base. Les extrasystoles peuvent être:

  • supraventriculaire (sinus, auriculaire, auriculo-ventriculaire);
  • ventriculaire.

Les deuxièmes plus fréquents sont les extrasystoles auriculaires (30%). En plus de la source du rythme irrégulier, les extrasystoles sont divisées en fonction de la fréquence des contractions anormales:

  • bigéminine du cœur (le rapport du rythme correct et ectopique est de 1: 1);
  • trigéminie (pour 2 contractions normales, 1 épisode ectopique);
  • extrasystoles appariées (doubles impulsions irrégulières);
  • groupe (3 ou plus).

Lorsqu'une arythmie est détectée, il est nécessaire d'identifier les facteurs responsables de la maladie afin de prévenir des complications dangereuses: une extrasystole rare et asymptomatique augmente rarement le risque de pathologie cardiaque, mais des épisodes arythmiques fréquents et une bigéminine ventriculaire peuvent entraîner une détérioration de la fonction de pompage du cœur et la formation de troubles circulatoires aigus dans les vaisseaux coronaires.

Causes de la pathologie du rythme

Dans la très grande majorité des cas, des troubles arythmiques de type bigéminine surviennent dans le contexte des types de pathologie cardiaque suivants:

  • infarctus du myocarde ischémique aigu;
  • anomalies valvulaires congénitales ou acquises;
  • endocardite rhumatismale;
  • changements cardiosclérotiques dans le myocarde;
  • myocardite de toute origine;
  • dépasser la dose de médicaments qui affectent le travail du cœur;
  • la dystonie végétative-vasculaire;
  • troubles psycho-émotionnels du type de névrose aiguë ou chronique;
  • intoxication par des substances ménagères ou chimiques.

Les modifications post-infarctus et post-inflammatoires du muscle cardiaque avec altération du flux sanguin coronaire sont les principaux facteurs responsables de l'apparition d'extrasystoles du type de bigéminine: qu'est-ce que c'est et comment traiter un trouble du rythme, un cardiologue ou un arythmologue sait, par conséquent, lorsque les symptômes apparaissent et après l'examen initial, les conseils d'un spécialiste du traitement doivent être strictement suivis pathologie cardiaque.

Manifestations de la maladie

  • perte à court terme des battements cardiaques, qui se produit dans le contexte d'une fonction cardiaque rythmique normale;
  • douleur thoracique associée à un épisode d'extrasystole;
  • détérioration du bien-être avec étourdissements.

Une personne qui a connu des épisodes de troubles du rythme sait ce qu'est l'extrasystole et à quel point la pathologie du système circulatoire est prononcée dans le contexte de la bigéminine. Dans les maladies cardiaques chroniques avec des crises fréquentes et non graves de troubles du rythme, les manifestations suivantes sont possibles:

  • faiblesse et léthargie, jusqu'à l'adynamie;
  • diminution de l'attention et de la mémoire;
  • nausées, étourdissements et maux de tête;
  • sensation de pression ou de compression dans la région de la poitrine;
  • épisodes de troubles respiratoires du type d'essoufflement qui se produit dans le contexte d'une crise d'arythmie (nous avons écrit plus sur la façon de soulager une crise d'arythmie ici);
  • troubles psychologiques (peur, panique, anxiété, excitation émotionnelle);
  • pâleur de la peau avec transpiration accrue.

Tout type d'extrasystoles se manifestera nécessairement par des symptômes de gravité variable: il est nécessaire de répondre rapidement aux signes effacés ou minimes de pathologie cardiaque afin de détecter rapidement le problème et de commencer le traitement de l'arythmie.

Examens diagnostiques

La meilleure option pour détecter l'extrasystole est une étude électrocardiographique. La bigéminie est facilement détectée sur le cardiogramme - chaque épisode normal de contraction est suivi d'une extrasystole.

Il est obligatoire de déterminer la place du rythme ectopique: les extrasystoles précoces du ventricule sont particulièrement défavorables, lorsque l'onde R se superpose à l'onde T du cycle précédent.

En plus de l'ECG (normal et avec stress tests), les études suivantes doivent être réalisées:

  • tests cliniques généraux pour évaluer l'état général du corps;
  • Surveillance ECG pendant la journée;
  • échographie duplex du cœur et des vaisseaux sanguins.

Avec les résultats de l'examen, il est nécessaire de visiter des spécialistes étroits pour un avis consultatif sur les tactiques de traitement.

Tactiques thérapeutiques

Le choix des médicaments et des principes de thérapie dépend des raisons de l'apparition des extrasystoles. Les changements de mode de vie et le respect des recommandations suivantes du médecin sont une condition importante pour un traitement réussi:

  • arrêter de fumer, boire de l'alcool et du café;
  • limiter l'activité physique avec un rejet complet du travail acharné;
  • une nuit de sommeil complète obligatoire (vous ne pouvez pas travailler le quart de nuit);
  • changer le régime et le régime en ajoutant une quantité suffisante de fruits et légumes à la nourriture;
  • prévention des situations stressantes.

Un bon effet pour le traitement peut être fourni par des médicaments anti-anxiété pris en continu. Pour corriger la pathologie du cœur, vous devrez prendre des médicaments ayant un effet cardiotrope et antiarythmique. Les principaux objectifs de la thérapie sont d'assurer le confort de vie et de prévenir les conséquences dangereuses de l'extrasystole.

Risque de complications

Le risque principal avec la bigéminine est une aggravation de la situation avec le rythme cardiaque et l'apparition d'attaques de scintillement ou de battement du muscle cardiaque. L'apparition d'asystole est particulièrement dangereuse lorsque le cœur cesse de fonctionner dans un contexte d'arythmie.

Les types de pathologie suivants sont pronostiques défavorables:

  • bigeminy;
  • épisodes appariés ou en groupe;
  • extrasystoles ventriculaires précoces.

Le traitement effectué réduit le risque, mais ne garantit pas une prévention complète des crises, par conséquent, chaque personne avec extrasystole doit être régulièrement surveillée par un médecin et suivre strictement les conseils préventifs d'un spécialiste..

Bigeminia

L'extrasystole de type bigeminy est un type d'arythmie dans lequel chaque seconde pulsation cardiaque est extraordinaire. La fréquence de détection des extrasystoles chez une personne en bonne santé pendant la journée varie de 50% à 80%, et ces chiffres augmentent légèrement avec l'âge.

Les épisodes de bigéminine n'indiquent pas toujours des lésions du muscle cardiaque. Dans la plupart des cas, ils surviennent chez des personnes jeunes et d'âge moyen connaissant certaines situations stressantes et problèmes psychologiques, ce qui détermine la nature fonctionnelle de l'arythmie.

D'autre part, de nombreuses maladies des organes internes, y compris les glandes endocrines, peuvent se manifester par l'extrasystole. La détection des arythmies devrait être la première étape vers un examen complet avec l'identification et l'élimination des facteurs causaux.

Types de bigéminie du cœur

La bigéminie du cœur est classée en fonction de la source de l'impulsion pathologique. Conformément à cela, les extrasystoles supraventriculaires et ventriculaires se distinguent par le type de bigéminine.

La bigémine supraventriculaire (ou bigéminie supraventriculaire) est caractérisée par la présence d'une source d'excitation prématurée dans le myocarde auriculaire. Il est situé dans le système conducteur du cœur au-dessus du niveau de la ramification du faisceau His - le principal collecteur d'impulsions cardiaques provenant des oreillettes vers les ventricules.

La bigéminie ventriculaire est due à la localisation de la source d'excitation pathologique sous cette section du système de conduction cardiaque. En règle générale, il est situé dans la zone des fibres de Purkinje - les sections d'extrémité du système conducteur responsables de la contraction des ventricules eux-mêmes..

De grandes raisons

L'extrasystole peut survenir dans le contexte d'un myocarde sain et pathologiquement altéré. Les causes principales et les plus courantes de la bigéminine sont les suivantes:

  • Consommation excessive de substances à effets psychoactifs: tabagisme, consommation fréquente de thé et de café, d'alcool, ainsi que de drogues.
  • Prendre des méthylxanthines, des bêtabloquants, des bronchodilatateurs par inhalation, des antidépresseurs tricycliques, des diurétiques et de nombreux autres médicaments.
  • Causes cardiaques (cardiaques): anomalies valvulaires congénitales et acquises, cœur pulmonaire, maladie coronarienne, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque, myocardite.
  • Syndrome de dysfonctionnement autonome.
  • Maladie thyroïdienne.
  • Maladie surrénale et bigéminine.
  • Maladies systémiques du tissu conjonctif.
  • Perturbations hydroélectrolytiques et bien d'autres.

Le rôle de ces facteurs dans le développement de la bigéminine est inégal et les cas de sous-diagnostic et de sur-diagnostic sont fréquents. Identifier la cause de l'anémie est compliquée par le fait que la bigéminine survient souvent chez des personnes pratiquement en bonne santé..

Bigéminine supraventriculaire

Le tableau clinique de la bigéminie supraventriculaire ne correspond pas toujours au degré de fréquence d'apparition et à la durée de l'arythmie. Souvent, il y a une absence complète de symptômes dans la bigéminie chronique et à long terme, tandis que les extrasystoles simples sont perçues extrêmement douloureusement.

Les manifestations cliniques typiques de la bigéminie supraventriculaire sont les suivantes:

  • Sensation d'insuffisance cardiaque.
  • Sensations subjectivement désagréables de «coups», de «décoloration» dans la poitrine, de «chute de hauteur» et autres.
  • Anxiété, inconfort général.

Les cas de bigéminine avec essoufflement, vertiges, cardialgie et faiblesse générale sont beaucoup moins fréquents. Souvent, l'apparition de ces symptômes est due à une réaction autonome plutôt qu'à des troubles hémodynamiques..

Bigéminine supraventriculaire sur l'ECG

Les signes électrocardiographiques les plus importants de la bigéminie supraventriculaire sont les suivants:

  • Complexe QRS prématuré, généralement précédé d'une onde P.
  • Complexe QRS étroit (moins de 0,12 s), bien qu'un élargissement soit possible dans certains cas.
  • Pause compensatoire incomplète.

D'autres résultats électrocardiographiques peuvent également survenir, tels que la labilité du rythme cardiaque, la combinaison de bigéminie et de trigéminie, et d'autres. Pour clarifier le diagnostic, la surveillance Holter est affichée.

Bigéminie supraventriculaire: traitement

La bigéminie supraventriculaire ne nécessite généralement pas de traitement, car elle ne constitue pas une menace sérieuse pour la vie et la santé du patient. Cependant, si l'arythmie survient dans le contexte d'une lésion myocardique connue, s'accompagne d'un tableau clinique vif et peut indiquer une pathologie cardiovasculaire macroscopique, un traitement antiarythmique est prescrit:

  • Bêta-bloquants.
  • Bloqueurs de canaux calciques.
  • Sotalol.
  • Allapinin.
  • Amiodarone et autres.

Le choix du traitement est effectué par le médecin traitant, en tenant compte de l'état du patient et des contre-indications à la prise de certains médicaments.

Bigéminine ventriculaire

L'extrasystole ventriculaire de type bigéminine présente des symptômes similaires à la bigéminine supraventriculaire. Les patients se plaignent d'une sensation de palpitations et de "retournement" dans la poitrine, mais dans certains cas, l'arythmie peut ne se manifester d'aucune façon. La bigéminine ventriculaire est caractérisée par la présence de symptômes objectifs, tels que:

  • Perte de pouls (rythme cardiaque irrégulier).
  • L'auscultation détermine le rythme cardiaque prématuré avec un fort I ton.

Avec bigeminia ventriculaire, plus souvent qu'avec supraventriculaire, des plaintes d'essoufflement et de vertiges se produisent. Dans ce cas, les troubles végétatifs et hémodynamiques jouent un rôle, car l'extrasystole ventriculaire se développe beaucoup plus souvent dans le contexte d'une pathologie myocardique structurelle.

Bigeminia ventriculaire sur ECG

Les signes électrocardiographiques les plus importants de la bigéminie ventriculaire sont les suivants:

  • Complexe QRS prématuré sans onde P précédente.
  • La durée du complexe QRS est supérieure à 0,12 seconde.
  • Dans sa forme, le complexe QRS ressemble à un bloc de branche.
  • Pause compensatoire complète.

La clarification du diagnostic est effectuée à l'aide de la surveillance Holter et d'autres méthodes de recherche.

Bigéminie ventriculaire: traitement

Le traitement de l'extrasystole ventriculaire par le type de bigéminine est réalisé après stratification du risque et comprend nécessairement la lutte contre la maladie causale. Le patient suit une thérapie cardiotrope visant à compenser les fonctions cardiaques altérées.

Le choix des antiarythmiques dépend de la forme spécifique des battements prématurés ventriculaires. Utilisé comme antiarythmique approprié et comme sédatifs et psychotropes (phénazépam, diazépam, corvalol et autres). L'évaluation de l'efficacité du traitement est effectuée sur la base d'une surveillance Holter ECG répétée.