Le taux d'insuline dans le sang

Dystonie

8 minutes Auteur: Lyubov Dobretsova 1161

L'insuline est une substance biologiquement active produite par les cellules bêta du pancréas. Ce composant est très important pour le corps, car l'activité des organes internes en dépend, il affecte également les processus métaboliques et, en particulier, régule le taux de sucre dans le sérum sanguin.

Si le contenu de l'hormone s'écarte de la norme dans une moindre ou plus grande mesure, cela indique le développement d'un processus pathologique interne et nécessite un diagnostic complet. Quels sont les symptômes d'une augmentation de l'insuline dans le sang, quelle est la raison de son excès et à quel point la maladie est dangereuse pour la santé?

À propos de l'insuline

Plus de 70% des patients qui ont des taux d'insuline élevés ne comprennent pas ce que signifie le diagnostic et ce qu'une augmentation de la concentration du composant indique. Les experts avertissent qu'une insuline élevée dans le sang peut être le résultat de diverses raisons, à la fois les effets négatifs de facteurs externes et de maladies graves..

Pour comprendre ce qui se passe dans le corps avec une augmentation du composant et à quel point cette condition est dangereuse, vous devez savoir de quelles fonctions l'hormone est responsable. Ses responsabilités fonctionnelles comprennent:

  • fournir aux cellules des acides aminés et du potassium;
  • une augmentation du volume des fibres musculaires;
  • transport du sucre entrant des cellules sanguines vers les tissus corporels;
  • régulation du processus métabolique des glucides;
  • suppression des enzymes conduisant à la dégradation du glycogène et des graisses;
  • participation au processus de métabolisme des protéines et des lipides.

Détermination du niveau d'une substance dans le sang

Le moyen le plus précis et le plus fiable de connaître la teneur en insuline dans le sang consiste à donner du sang pour analyse. Aujourd'hui, vous pouvez effectuer une procédure similaire dans chaque centre médical et laboratoire. Pour que les indicateurs soient aussi fiables que possible, le patient doit savoir comment se préparer au test..

La condition la plus importante dont il faut se souvenir est que le sang est donné exclusivement à jeun. Cela est dû au fait qu'après un repas, le pancréas commence à produire activement de l'insuline, ce qui déforme les résultats de l'analyse. C'est pourquoi les patients adultes sont autorisés à prendre de la nourriture au plus tard 8 heures avant le prélèvement sanguin..

Cette fonctionnalité ne fonctionne pas pour les enfants, il est donc possible de prélever du biomatériau des bébés à tout moment, quelle que soit la prise alimentaire. La nutrition ne commence à affecter la concentration de glucose qu'à l'adolescence, plus près de 12 à 14 ans.

Un test sanguin d'insuline peut être effectué de deux manières:

  • dans le premier cas, le prélèvement sanguin est effectué dans des conditions de laboratoire, strictement à jeun;
  • dans le second cas, le test est effectué en déterminant la tolérance au glucose. Pour ce faire, le patient doit boire un verre d'eau dans lequel le glucose est dissous. Après 2 heures, le médecin prélèvera un échantillon de sang et enverra le biomatériau à la recherche.

Lorsque l'analyse est prête, sur la base des données obtenues, le médecin déterminera dans quelle mesure le niveau d'insuline est anormal et vous dira quoi faire ensuite pour le ramener à la normale. Il est nécessaire de comprendre qu'il n'est possible de prescrire un schéma thérapeutique compétent qu'après un diagnostic complet, au cours duquel il sera révélé ce qui a déclenché une augmentation de l'hormone.

Causes de l'augmentation de l'insuline dans le sang

Si la transcription du test sanguin montrait un écart du composant par rapport à la norme, ce n'est pas un sujet de préoccupation. Un excès d'insuline dans le plasma sanguin peut être associé à une grande variété de raisons, y compris le mode de vie d'une personne. Seul un spécialiste expérimenté peut identifier le tableau clinique global et poser un diagnostic fiable..

Le plus souvent, un excès de concentration d'un composant est associé aux facteurs suivants:

  • hypersécrétion de l'estomac (activité accrue de l'appareil secret gastrique);
  • consommation excessive de bonbons et autres aliments riches en glucides simples. Comme le montre la pratique, dans 40% des cas, c'est une alimentation déséquilibrée qui conduit à une production accrue d'insuline par le pancréas;
  • l'adhésion à un régime strict et un jeûne prolongé, entraînant un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal et du pancréas;
  • augmentation de l'activité physique et des séances d'entraînement exténuantes dans le gymnase;
  • utilisation à long terme de certains médicaments;
  • maladies et dysfonctionnements du foie;
  • stress constant et expériences nerveuses. L'instabilité émotionnelle peut non seulement entraîner une augmentation de la concentration d'insuline dans le sérum sanguin, mais également provoquer le développement de maladies plus dangereuses, y compris le diabète sucré;
  • troubles du travail de l'hypophyse et du cortex surrénalien;
  • une augmentation de l'insuline avec du sucre normal est souvent une conséquence des glandes surrénales polykystiques (une pathologie dans laquelle divers néoplasmes commencent à se former sur l'organe);
  • être en surpoids. Un excès de poids et encore plus d'obésité entravent l'absorption normale des graisses et le stockage des glucides, ce qui fait que le pancréas fonctionne plus activement et que la circulation sanguine, au contraire, s'aggrave;
  • porter un enfant.

Un écart par rapport à la norme d'insuline dans le sang chez les femmes et les hommes peut être observé avec un manque de vitamines et d'oligo-éléments. Surtout souvent, cette condition est observée avec une carence en chrome et en tocophérol (vitamine E). Il convient également de noter que certains processus pathologiques et inflammatoires peuvent entraîner une augmentation de la quantité d'insuline..

Par exemple, un excès d'insuline peut être observé dans les maladies rénales, le dysfonctionnement surrénalien, ainsi que dans la formation de néoplasmes dans les organes du tractus gastro-intestinal. Une autre cause probable d'une concentration hormonale excessive est le développement du diabète de type 2..

Dans cette maladie, une résistance à l'insuline est observée - un processus dans lequel les cellules du corps perdent leur sensibilité et leur susceptibilité à l'hormone, ce qui fait que le pancréas commence à la produire en double volume. Mais cela n'est observé que dans les premiers stades du développement de la maladie, jusqu'à épuisement des mécanismes compensatoires..

Symptômes d'hyperinsulinémie

Le danger d'hyperinsulimie est que la pathologie est souvent asymptomatique. Puisque la personne ne se sent pas mal, elle ne demande pas l'aide d'un spécialiste, tandis que la pathologie continue de progresser. Néanmoins, dans certains cas, les symptômes d'un excès d'hormone apparaissent assez prononcés..

La plupart des patients se plaignent des troubles suivants:

  • malaise, faiblesse générale et détérioration de la capacité de travail;
  • gain de poids rapide;
  • sensation constante de faim;
  • détérioration de la régénération cutanée;
  • transpiration accrue (une forte transpiration sera observée même avec un effort physique léger);
  • dépression (émotionnelle et physique);
  • déficience de mémoire;
  • violation de la concentration et de l'orientation dans l'espace.

Un excès d'insuline entraîne souvent une détérioration du fonctionnement des petits vaisseaux et capillaires, à la suite de laquelle le patient développe une hypertension. En l'absence de traitement adéquat, les échecs circulatoires peuvent entraîner les conséquences suivantes:

  • l'apparition de problèmes de sommeil, jusqu'au développement de l'insomnie;
  • activation des glandes de sécrétion sébacées, accompagnée d'une production excessive de sébum;
  • détérioration de la fonction rénale;
  • gangrène des membres inférieurs.

Comme le montre la pratique médicale, les femmes déterminent une augmentation de l'insuline dans le sang beaucoup plus rapidement, car une telle condition s'accompagne d'une prise de poids, d'une détérioration de la qualité des ongles et des cheveux..

Comment ramener le contenu de l'hormone à la normale

Il est possible de normaliser le taux d'insuline uniquement en respectant strictement toutes les recommandations médicales. Dans la plupart des cas, le traitement et la normalisation de l'hormone sont effectués à l'aide de médicaments. Mais il vaut la peine de comprendre qu'il n'est possible de prescrire correctement des médicaments qu'après un diagnostic complet..

Le traitement médicamenteux de l'hyperinsulimie implique généralement l'utilisation de médicaments des catégories pharmaceutiques suivantes:

  • médicaments hypotoniques. Cette catégorie comprend les antagonistes du calcium et les inhibiteurs de l'ECA. Ces médicaments normalisent non seulement la production d'insuline, mais préviennent également le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral;
  • agents combinés affectant les processus métaboliques;
  • inhibiteurs de la sérotonine. Contiennent des enzymes qui décomposent les lipides.

Il faut comprendre que les médicaments ne peuvent être utilisés que selon les directives d'un médecin, sinon la condition ne peut qu'empirer.

Régime riche en insuline

Si la concentration de l'hormone ne diminue pas lors de la prise de médicaments ou ne diminue pas suffisamment, cela peut être le résultat d'une alimentation inappropriée et déséquilibrée. Un régime riche en insuline est l'étape la plus importante du traitement. Si vous ne le suivez pas, le traitement n'apportera que des améliorations temporaires, après quoi la concentration de l'hormone dans le sang augmentera à nouveau..

La nutrition avec une insuline élevée suppose le respect des règles suivantes:

  • le patient doit s'assurer que son régime contient le moins possible d'aliments contenant du sucre. Ils peuvent être remplacés par de la guimauve, de la marmelade hypocalorique, de la guimauve;
  • vous devez surveiller votre apport en glucides. Cela n'a aucun sens de les exclure complètement du régime, mais il est nécessaire de calculer correctement leur consommation tout au long de la journée. Quelle quantité de glucides peut être consommée et à quelle heure, le médecin le dira au patient, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps;
  • il est nécessaire de minimiser la consommation d'aliments salés. Cela comprend non seulement les cornichons, mais aussi les conserves, les saucisses, les collations froides, les viandes fumées, les chips et les craquelins;
  • le régime ne doit pas contenir d'alcool;
  • tous les produits laitiers fermentés peuvent être utilisés, mais ils doivent nécessairement contenir un faible pourcentage de matières grasses;
  • il est permis de consommer de la viande maigre et du poisson maigre. En outre, les œufs de poulet et de caille frais sont très utiles pour les patients présentant des taux d'insuline élevés;
  • vous pouvez manger presque n'importe quoi de fruits et légumes. L'essentiel est que les légumes soient bouillis. Parmi les fruits, les pommes et les poires sont particulièrement utiles, ainsi que la pastèque;
  • pendant la journée, vous devez boire au moins 2 litres d'eau filtrée.

Il faut comprendre que l'observance alimentaire à elle seule ne contribuera probablement pas à obtenir des résultats durables. Un résultat positif dans ce cas n'est possible que si la raison de l'augmentation de l'hormone réside dans une alimentation déséquilibrée ou dans un impact négatif de facteurs externes. Dans tous les autres cas, un traitement complexe et plus sérieux sera nécessaire..

Conclusion

Une insuline sanguine élevée est courante. De plus, une condition similaire peut être observée à la fois avec un sucre augmenté et normal. Différents facteurs peuvent provoquer une production excessive de l'hormone: pathologies internes, facteurs externes, présence de mauvaises habitudes. Dans tous les cas, seul un médecin peut évaluer objectivement le tableau clinique et prescrire un schéma thérapeutique adapté, l'automédication de ce trouble est inacceptable.

Insuline

L'insuline est une hormone sécrétée par la partie endocrine du pancréas. Il régule le métabolisme des glucides, maintient la glycémie au niveau requis et participe également au métabolisme des graisses (lipides).

Hormone pancréatique, régulateur du métabolisme des glucides.

Plage de détection: 0,2 - 1000 μU / ml.

MCU / ml (micro-unité par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne pas manger pendant 12 heures avant l'examen.
  • Exclure complètement la prise de médicaments la veille de l'étude (en accord avec le médecin).
  • Ne pas fumer dans les 3 heures précédant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'insuline est synthétisée dans les cellules bêta du pancréas endocrinien. Sa concentration dans le sang dépend directement de la concentration de glucose: après un repas, une grande quantité de glucose pénètre dans la circulation sanguine, en réponse à cela, le pancréas sécrète de l'insuline, ce qui déclenche les mécanismes de déplacement du glucose du sang vers les cellules des tissus et des organes. L'insuline régule également les processus biochimiques dans le foie: s'il y a beaucoup de glucose, le foie commence à le stocker sous forme de glycogène (polymère de glucose) ou à l'utiliser pour la synthèse d'acides gras. Lorsque la synthèse de l'insuline est altérée et qu'elle est produite moins que nécessaire, le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules du corps et une hypoglycémie se développe. Les cellules commencent à manquer du substrat principal dont elles ont besoin pour générer de l'énergie - le glucose. Si une telle maladie est chronique, le métabolisme est perturbé et les pathologies des reins, du système cardiovasculaire et nerveux commencent à se développer et la vision en souffre. Une maladie dans laquelle il y a un manque de production d'insuline est appelée diabète sucré. Il existe en plusieurs types. En particulier, le premier type se développe lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline, le second type est associé à une perte de sensibilité des cellules aux effets de l'insuline sur elles. Le deuxième type est le plus courant. Pour le traitement du diabète sucré au stade initial, on utilise généralement un régime spécial et des médicaments qui augmentent la production d'insuline par le pancréas ou stimulent les cellules du corps à consommer du glucose en augmentant leur sensibilité à cette hormone. Si le pancréas cesse complètement de produire de l'insuline, son administration par injections est nécessaire. Une augmentation de la concentration d'insuline dans le sang est appelée hyperinsulinémie. Dans le même temps, la teneur en glucose dans le sang diminue fortement, ce qui peut entraîner un coma hypoglycémique et même la mort, car le travail du cerveau dépend directement de la concentration de glucose. Par conséquent, il est très important de contrôler la glycémie lors de l'administration parentérale d'insuline et d'autres médicaments utilisés pour traiter le diabète. Une augmentation du taux d'insuline dans le sang est également causée par une tumeur qui la sécrète en grande quantité - l'insulinome. Avec lui, la concentration d'insuline dans le sang peut décupler en peu de temps. Maladies associées au développement du diabète sucré: syndrome métabolique, pathologie des glandes surrénales et pituitaires, syndrome des ovaires polykystiques.

À quoi sert la recherche?

  • Pour le diagnostic de l'insuline (tumeurs pancréatiques) et pour l'identification des causes d'hypoglycémie aiguë ou chronique (conjointement avec des tests de glucose et de peptide C).
  • Pour surveiller l'insuline endogène synthétisée par les cellules bêta.
  • Pour détecter la résistance à l'insuline.
  • Pour savoir quand les personnes atteintes de diabète de type 2 doivent commencer à prendre de l'insuline ou des médicaments hypoglycémiants.

Quand l'étude est prévue?

  • Avec une glycémie basse et / ou avec des symptômes d'hypoglycémie: transpiration, palpitations, faim régulière, conscience trouble, vision trouble, étourdissements, faiblesse, crise cardiaque.
  • Si nécessaire, vérifiez si l'insulinome a été éliminé avec succès et diagnostiquez les rechutes éventuelles à temps.
  • Lors de la surveillance des résultats de la greffe de cellules d'îlots (en déterminant la capacité des greffons à produire de l'insuline).

Que signifient les résultats?

Valeurs de référence: 2,6 - 24,9 μU / ml.

Causes des niveaux élevés d'insuline:

  • acromégalie,
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing,
  • intolérance au fructose ou au glucose-galactose,
  • insulinome,
  • obésité,
  • résistance à l'insuline, comme dans la pancréatite chronique (y compris la fibrose kystique) et le cancer du pancréas.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

L'utilisation de médicaments tels que les corticostéroïdes, la lévodopa, les contraceptifs oraux augmente la concentration de glucose.

  • Actuellement, l'insuline obtenue à la suite de la synthèse biochimique est utilisée sous forme d'injections, ce qui en fait la plus similaire en termes de structure et de propriétés à l'insuline endogène (produite dans le corps)..
  • Les anticorps anti-insuline peuvent interférer avec les résultats du test, par conséquent, s'ils sont présents dans le sang, il est recommandé d'utiliser des méthodes alternatives pour déterminer la concentration d'insuline (test C-peptide).
  • Sérum C-peptide
  • C-peptide dans l'urine quotidienne
  • Test de tolérance au glucose
  • Glucose plasmatique
  • Glucose dans l'urine
  • Fructosamine

La norme de l'insuline dans le sang - en détail sur les

L'insuline est l'une des hormones qui régulent les processus dans le corps humain. L'insuline est responsable du métabolisme des protéines et des graisses. Mais sa fonction principale est de maintenir la glycémie au niveau souhaité, c'est-à-dire d'assurer le métabolisme énergétique.

La norme d'insuline dans le sang d'une personne en bonne santé est:

  • Pour les enfants - 3,0 à 20,0 μU / ml.
  • Pour les adultes - 3,0-25,0 μU / ml.
  • Pour les personnes de plus de 60 ans - 6,0-35,0 μU / ml.

Si ces chiffres sont plus ou moins, vous devriez vous inquiéter et découvrir la raison.

Pourquoi mesurer les niveaux d'insuline?

La mesure des niveaux d'insuline peut aider à identifier certaines conditions.

Ce qu'un taux élevé d'insuline dans le sang peut indiquer?

  • À propos du diabète de type 2,
  • À propos du syndrome de Cushing,
  • À propos de l'acromégalie (excès chronique d'hormone de croissance),
  • Certaines maladies du foie,
  • À propos de l'insulinome (tumeur productrice d'insuline),
  • À propos de la myotonie dystrophique (maladie neuromusculaire),
  • Obésité,
  • Violation de la résistance cellulaire à l'insuline et aux glucides.

Une quantité accrue d'insuline peut être trouvée dans le sang d'une femme enceinte. Dans de nombreux cas, une telle augmentation est due à la réponse du corps à un nouvel état physiologique et est normale..

Un écart à la hausse par rapport à la norme de l'insuline chez les femmes peut être un signe de maladie des ovaires polykystiques. Cela est particulièrement probable si les dépôts graisseux dans l'abdomen augmentent sensiblement..

Que peut indiquer un faible taux d'insuline dans le sang??

  • À propos du diabète de type 1,
  • À propos du diabète juvénile,
  • À propos du coma diabétique,
  • À propos de l'hypopituitarisme (une maladie associée à un dysfonctionnement de l'hypophyse).

L'activité physique à long terme peut entraîner une diminution de la quantité d'insuline.

Tout changement dans les taux d'insuline peut également indiquer des problèmes dans le pancréas, car ils affectent immédiatement la production de cette hormone..

Pour les diabétiques au stade du diagnostic de la maladie et de la détermination du type de diabète, l'analyse de l'insuline vous permet de développer les bonnes tactiques de traitement.

Comment les écarts par rapport à la quantité normale d'insuline affectent votre bien-être?

Les modifications des taux d'insuline ont un effet immédiat sur les taux de sucre dans le sang. C'est à cela que sont liées les sensations d'une personne dont l'insuline dépasse la plage normale..

Preuve d'insuline anormale:

  • La soif,
  • Des démangeaisons de la peau,
  • Voyages fréquents aux toilettes,
  • Augmentation de la fatigue, de la léthargie,
  • Une mauvaise cicatrisation.

Lorsque les niveaux d'insuline augmentent fortement, les niveaux de sucre chutent également fortement. En plus des symptômes ci-dessus, dans ce cas, il peut toujours y avoir:

  • Des accès soudains de faim,
  • Frisson,
  • Battement de coeur,
  • Transpiration,
  • Évanouissement.

Comment les niveaux d'insuline sont déterminés?

Un test sanguin d'insuline est effectué à jeun car la quantité d'insuline augmente rapidement après avoir mangé. Il est produit par le pancréas en réponse aux glucides dans le corps. De plus, vous devez arrêter de prendre des médicaments un jour avant le test. Bien sûr, cela se fait en consultation avec votre médecin. Pour déterminer le niveau d'insuline, du sang veineux est prélevé. Il existe plusieurs façons d'effectuer cette analyse..

Pourquoi les écarts par rapport aux niveaux normaux d'insuline sont-ils dangereux??

Une quantité accrue d'insuline contribue au développement de l'hypertension, réduit l'élasticité des artères. À cet égard, le risque de troubles cardiovasculaires augmente considérablement. L'insuline aide à épaissir les parois de l'artère carotide, ce qui perturbe l'apport sanguin normal au cerveau. De telles conditions peuvent entraîner une perte de clarté de la pensée dans la vieillesse..

Une faible quantité d'insuline conduit le plus souvent au diabète de type 1. Cette maladie perturbe le travail de presque tout le corps..

Si vous avez des doutes sur le niveau normal de glucose et d'insuline dans le corps, il est préférable de faire des tests. Ensuite, lorsque les problèmes sont identifiés, il sera possible de prendre des mesures pour éviter le développement de complications graves..

Articles similaires

Image de la galerie avec légende: Symptômes et signes du diabète sucré latent

Insuline élevée, faible et taux sanguins normaux

Qu'est-ce que l'insuline et pourquoi le corps en a-t-il besoin??

L'insuline est une hormone produite dans le pancréas, un organe situé derrière l'estomac. Le pancréas contient des amas de cellules appelées îlots: les cellules bêta contenues sur ces îlots produisent de l'insuline et la libèrent dans le sang.

Les organes du tube digestif rompent les longues chaînes de glucides prélevés dans les aliments (comme le pain et les pâtes) et les convertissent en glucose, une petite molécule de sucre qui peut être absorbée et libérée dans le sang.

L'insuline joue un rôle fondamental dans le métabolisme (qui est un ensemble de réactions chimiques qui convertissent les aliments à digérer en énergie), c'est-à-dire qu'elle permet à toutes les cellules du corps d'absorber le glucose sanguin pour le convertir en énergie, qui sera utilisée pour leurs propres besoins..

Lorsque la glycémie augmente après un repas, le pancréas libère de l'insuline dans le sang: ainsi, l'insuline et le glucose atteignent toutes les cellules du corps. L'insuline aide les cellules musculaires, les cellules graisseuses et les cellules hépatiques à absorber le glucose du sang, abaissant ainsi les taux sanguins circulants.

Lorsque le glucose atteint les cellules, la glycémie (concentration de sucre dans le sang) diminue et le pancréas diminue la libération d'insuline dans la circulation sanguine.

Chez une personne en bonne santé, ces fonctions aident à maintenir les taux de glycémie et d'insuline dans les limites normales, à la fois pendant le jeûne et pendant les repas..

L'hormone permet également:

  • stocker l'excès de glucose dans le foie et les cellules musculaires sous forme d'énergie à utiliser au besoin (glycogène);
  • réduire la glycémie et la production de glucose dans le foie.

Lorsque les cellules cessent de répondre correctement à l'insuline et, par conséquent, ne peuvent pas extraire le glucose de la circulation sanguine, le corps essaie de résoudre la situation en augmentant la production de l'hormone..

Les cellules bêta du pancréas tentent de suivre l'augmentation du besoin d'insuline, en en produisant de plus en plus; tant qu'ils sont capables de produire suffisamment d'insuline pour compenser la résistance à l'insuline, la glycémie reste normale.

Le taux d'insuline atteint progressivement plus que d'habitude (hyperinsulinémie) et une hyperstimulation tissulaire est créée; avec le temps, cette surproduction n'est plus suffisante car les tissus ne sont plus capables de répondre même à cette forte stimulation, ce qui peut conduire au développement d'un prédiabète et d'un diabète de type 2 tardif.

Cette condition peut provoquer des déséquilibres dans les processus métaboliques normaux qui provoquent divers troubles et complications tels que

  • insuffisance rénale;
  • maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, etc.);
  • longue cicatrisation des plaies;
  • risque accru d'infections dermatologiques, y compris une augmentation du champignon candida (oral et génital);
  • problèmes de vue;
  • troubles neurologiques.

Le diabète, une condition médicale associée à une glycémie élevée et à une résistance à l'insuline, peut mettre la vie d'un patient en danger.

  • Les personnes atteintes de diabète de type 1 produisent très peu d'insuline et doivent donc recourir à l'insulinothérapie.
  • Le diabète de type 2 est généralement associé à une résistance à l'insuline, qui s'aggrave avec le temps.

Outre le diabète de type 2, le patient souffre de:

  • syndrome des ovaires polykystiques (SOPK);
  • prédiabète (aujourd'hui, il est plus correct d'appeler l'intolérance au glucose);
  • syndrome métabolique;
  • troubles de l'hypophyse et des glandes surrénales.

Taux d'insuline sanguine

Le tableau montre les taux d'insuline pour les femmes, les hommes et les enfants..

Valeur moyenne pour les personnes d'âges différents, μU / mlEnfants, μU / mlFemmes, μU / mlFemmes pendant la grossesse, μU / mlHommes, μU / mlPersonnes âgées, μU / ml
3-253-203-256-273-256-35

Le corps d'un enfant produit peu d'hormones, car les besoins du corps sont inférieurs à ceux d'un adulte.

Chez les femmes et les hommes, la quantité de l'hormone est presque identique, cependant, dans le premier, l'insuline augmente pendant la grossesse.

Interprétation des valeurs hautes et basses

Les niveaux d'hormones d'insuline ne sont pas suffisants à eux seuls pour évaluer l'état d'un patient: ils doivent être évalués en conjonction avec la glycémie.

  • Chez une personne en bonne santé, les taux d'insuline à jeun et les taux de glucose à jeun sont normaux..
  • Les sujets atteints de diabète de type II et résistants à l'insuline ont une augmentation des taux d'hormones à jeun et de glucose.
  • Dans le diabète de type I, dans lequel la production d'hormones est réduite, l'insuline à jeun est faible et le glucose est élevé.
  • Dans le cas de tumeurs productrices d'insuline telles que l'insulinome, les taux d'insuline à jeun augmentent et la glycémie à jeun devient très basse.
  • Une augmentation des taux d'hormones est également observée dans les tumeurs hypophysaires, ce qui entraîne une augmentation de la production d'hormone de croissance.
  • Parfois, il y a une augmentation de l'hormone avec l'utilisation de contraceptifs oraux et, plus souvent, en cas de surpoids, ainsi que chez les patients atteints du syndrome de Cushing ou du syndrome métabolique.
  • Une diminution des taux d'insuline peut survenir en cas de diminution de la fonction hypophysaire (hypopituitarisme) et de maladies du pancréas telles que la pancréatite chronique et les tumeurs pancréatiques.

Le tableau montre des exemples typiques.

DésordreNiveau d'insulineGlycémie à jeun
Patient en bonne santéOrdinaireOrdinaire
Résistance à l'insulineGrandNormal ou légèrement surélevé
Les cellules bêta du pancréas ne produisent pas suffisamment d'insuline (par exemple, en raison du diabète ou de la pancréatite)FaibleGrand
Hypoglycémie causée par un excès d'insuline (résultant, par exemple, d'un insulinome, du syndrome de Cushing, d'une administration excessive d'insuline, etc.)Normal ou élevéFaible

Valeurs faibles (hypoinsulinémie):

Valeurs élevées (hyperinsulinémie):

Veuillez noter que la liste n'est pas exhaustive. Il convient également de noter que souvent de petits écarts par rapport aux valeurs standard peuvent ne pas avoir de signification clinique..

Facteurs affectant le résultat de l'analyse

  • Un test d'insuline mesure l'insuline endogène, c'est-à-dire l'insuline produite par le corps, donc si un patient suit un traitement avec l'hormone insuline, le test est capable d'identifier l'insuline exogène (médicament) et endogène (produite par le corps). L'insuline pour injection était autrefois obtenue exclusivement à partir de sources animales (cellules du pancréas de bovins et de porcs), alors qu'elle est aujourd'hui principalement d'origine synthétique, obtenue par synthèse biochimique pour mimer l'activité biologique de l'insuline produite par les cellules humaines. Il existe plusieurs formulations pharmaceutiques d'insuline, chacune ayant des propriétés et des effets différents. Certains d'entre eux agissent rapidement, tandis que d'autres agissent lentement, c'est-à-dire qu'ils agissent sur une période plus longue. Les patients diabétiques prennent un mélange de médicaments ou différents types d'insuline en fonction de l'heure de la journée.
  • Il est recommandé d'effectuer des tests répétés ou périodiques toujours dans le même laboratoire afin d'obtenir la cohérence maximale des résultats..
  • Si le patient développe des anticorps anti-insuline, en particulier après avoir pris de l'insuline d'origine animale ou synthétique, cela peut interférer avec le test de cette hormone. Dans ce cas, le test du peptide C peut être effectué comme alternative pour évaluer la production d'insuline. Il convient également de noter que la majorité des patients atteints de diabète sucré de type 1 développent des auto-anticorps contre l'insuline..

Quand se faire tester

Il existe de nombreuses conditions médicales qui peuvent affecter la capacité de l'insuline à remplir correctement sa fonction de régulation de la glycémie...

  • Si trop peu d'insuline est produite ou si le corps est résistant à l'insuline, les cellules ne pourront pas obtenir suffisamment de glucose dans le sang.
  • Si trop d'insuline est produite, le taux sanguin, au contraire, sera insuffisant..

Par conséquent, la vérification des taux circulants de l'hormone dans le sang peut être nécessaire pour diverses maladies et affections, par exemple si vous soupçonnez:

  • tumeurs pancréatiques qui produisent de l'insuline (insulinomes);
  • résistance à l'insuline (les cellules n'utilisent pas efficacement le glucose), ce qui se produit, par exemple, si:
    • diabète de type 2;
    • syndrome des ovaires polykystiques (SOPK);
    • prédiabète;
    • syndrome métabolique;
  • exacerbation du diabète de type II;
  • après transplantation de cellules pancréatiques, car la greffe est capable de synthétiser une hormone.

En général, des tests peuvent être nécessaires dans de nombreuses situations où le patient a un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie). Parmi les symptômes d'hypoglycémie, une personne peut ressentir:

  • transpiration
  • rythme cardiaque rapide (tachycardie);
  • faim excessive;
  • état confus;
  • Vision floue;
  • vertiges;
  • évanouissement;
  • dans les cas graves, convulsions et coma.

Ces symptômes peuvent indiquer que les niveaux glycémiques sont faibles, même si le diagnostic doit être différencié des autres maladies et affections..

Un test d'insuline peut être commandé en conjonction avec un test du peptide C après l'ablation chirurgicale de l'insulinome pour vérifier l'efficacité de l'intervention, puis ordonné à intervalles réguliers pour exclure la récidive de la tumeur.

Le test de tolérance à l'insuline n'est pas largement utilisé, mais il s'agit d'une méthode d'analyse de la sensibilité (ou de la résistance) à l'insuline, en particulier chez les patientes obèses et chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Ce test injecte une quantité prédéterminée de l'hormone, puis prend diverses mesures de glycémie et d'insuline..

En conclusion, il faut noter que l'enquête a plusieurs applications possibles et peut donc être prescrite:

  • diagnostiquer l'insulinome, s'assurer que la tumeur a été enlevée correctement et / ou surveiller les récidives;
  • diagnostiquer la cause de l'hypoglycémie chez les patients symptomatiques;
  • identifier la résistance à l'insuline;
  • contrôler la quantité d'insuline endogène, c'est-à-dire produite par les cellules bêta du pancréas; dans ce cas, le test du C-peptide peut également être réalisé. L'insuline et le peptide C sont produits par l'organisme en proportion directe de la conversion de la proinsuline en insuline dans le pancréas. Les deux tests peuvent être prescrits lorsque le médecin souhaite évaluer la quantité d'insuline en circulation produite par le corps (endogène) et sa quantité exogène, c'est-à-dire injectable. Le test d'insuline mesure les deux types d'insuline, tandis que le test du peptide C ne mesure que ce qui est produit par le pancréas;
  • comprendre si un patient atteint de diabète de type 2 doit commencer à prendre des injections d'insuline en plus des médicaments oraux;
  • comprendre et surveiller les résultats de la transplantation de cellules bêta visant à restaurer la capacité du corps à produire de l'insuline en mesurant la capacité à produire de l'insuline à partir des cellules transplantées.

Comment l'analyse est-elle donnée et si une préparation est nécessaire?

Un échantillon de sang est obtenu en prélevant du sang dans une veine du bras.

Il est nécessaire de faire le test à jeun (à jeun), cela prend généralement 8 heures, mais dans certains cas, le médecin peut effectuer le test à jeun, par exemple, lorsqu'un test de tolérance au glucose est effectué. Dans certains cas, les médecins peuvent vous demander de ne pas manger plus de 8 heures.

Autres informations complémentaires

Pourquoi il n'y a pas d'insuline dans les pilules?

L'insuline doit être administrée au moyen de seringues / stylos ou d'une pompe à insuline. Il ne peut pas être administré par voie orale car il s'agit d'une protéine et l'estomac la «détruira», l'empêchant d'obtenir l'effet désiré.

Comment l'insulinome est-il traité??

Les insulinomes sont généralement des tumeurs bénignes qui produisent l'hormone insuline. Ils sont généralement traités par localisation puis ablation chirurgicale. Une fois supprimés, ils ne reviennent généralement pas.

Qu'est-ce que la résistance à l'insuline (résistance à l'insuline)?

La résistance à l'insuline, ou également appelée résistance à l'insuline, est un signal d'avertissement indiquant que le corps a des problèmes pour réguler les niveaux de glucose et est caractéristique du prédiabète (plus correctement appelé intolérance au glucose).

Les personnes ayant une résistance hormonale légère à modérée ne présentent généralement aucun symptôme, mais ignorer le trouble augmente le risque des conditions suivantes:

  • diabète de type 2;
  • hypertension;
  • hyperlipidémie (cholestérol sanguin élevé et élevé);
  • troubles cardiaques.

L'obésité abdominale, la résistance à l'insuline, la dyslipidémie et l'hypertension constituent un ensemble de facteurs de risque appelés collectivement syndrome métabolique.

Parmi les facteurs de risque de résistance à l'insuline, on note:

  • obésité, en particulier abdominale;
  • des antécédents familiaux de diabète ou de résistance à l'insuline;
  • diabète sucré gestationnel;
  • syndrome des ovaires polykystiques.

Pour traiter la résistance à l'insuline, il est conseillé de modifier son alimentation et son mode de vie. L'American Diabetes Association recommande:

  • perdre des kilos en trop;
  • pratiquer régulièrement des sports d'intensité modérée;
  • augmenter l'apport en fibres dans l'alimentation, cela réduira le niveau d'insuline en circulation et augmentera la sensibilité du corps à celle-ci.