Qu'est-ce que l'arythmie cardiaque et comment la traiter?

Vasculite

Il est très utile et important de connaître les symptômes et les causes de toute maladie cardiaque. Cela vous permet de répartir indépendamment les perturbations graves du travail du système cardiovasculaire et de contacter un spécialiste à temps pour éviter des conséquences désagréables.

Qu'est-ce que l'arythmie?

L'arythmie fait référence à divers changements de la fréquence cardiaque. De tels troubles surviennent en raison de maladies du système cardiovasculaire, du système endocrinien ou de troubles métaboliques chez les hommes et les femmes. Assez souvent, une arythmie peut être observée chez la femme pendant la grossesse, lorsque le corps de la femme enceinte reconstruit son travail.

Normalement, le cœur humain bat environ 70 fois par minute. Si une personne a une arythmie, elle aura une fréquence cardiaque différente.

Symptômes

Les symptômes vous aideront à remarquer immédiatement les problèmes de santé, ce qui signifie que vous pouvez commencer à traiter la maladie immédiatement. Les symptômes de l'arythmie dépendent uniquement du type d'arythmie et diffèrent également légèrement en fonction de l'âge - les manifestations du trouble chez un enfant peuvent ne pas coïncider avec les manifestations de la vieillesse. Mais il existe des signes généraux de troubles du rythme cardiaque:

  • chagrin;
  • pouls perturbé;
  • vertiges;
  • évanouissement;
  • la faiblesse.

Classification selon la CIM-10

  1. d'abord identifié - une seule attaque;
  2. paroxysme de fibrillation auriculaire - quand il dure environ deux jours;
  3. persistant - environ une semaine;
  4. persistant à long terme - dure jusqu'à un an;
  5. permanent - dure plus d'un an.

Pour les symptômes qui peuvent interférer avec la vie normale:

  1. asymptomatique - se déroule sans signes visibles;
  2. légers - symptômes mineurs, n'interfèrent pas avec le mode de vie habituel d'une personne;
  3. prononcé - les signes ne vous permettent pas de mener une vie normale;
  4. sévère - les signes sont si graves qu'une personne ne peut pas vivre de manière indépendante sans l'aide d'autres personnes.

Par localisation de la violation, il y a:

Raisons de développement

De nombreuses raisons sont à l'origine de telles violations. Comprenons les principaux:

  • maladies graves du système cardiovasculaire (maladie cardiaque, crise cardiaque, tension artérielle élevée / basse);
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • métabolisme inapproprié;
  • un grand nombre de boissons énergisantes et de boissons contenant de la caféine qu'une personne utilise;
  • consommation d'alcool;
  • le tabagisme a un effet néfaste sur le travail du cœur;
  • l'hérédité peut également augmenter le risque d'arythmies;
  • stress nerveux.

Classification

Il existe plusieurs types principaux d'arythmie:

  1. La tachycardie sinusale est caractérisée par une fréquence cardiaque accrue (plus de 90 battements par minute). La personne ressent un pouls constamment élevé.
  2. L'arythmie sinusale est une alternance anormale de contractions. Ce type d'arythmie est le plus fréquent chez les jeunes et même les enfants. Avec cette variété, le pouls d'une personne change lors de l'inhalation et de l'expiration..
  3. La bradycardie sinusale est une pulsation lente (moins de 55 battements par minute). Au repos, chez de nombreuses personnes, le pouls devient faible, mais dans un état normal, cela indique des problèmes dans le travail du cœur..
  4. Avec la fibrillation auriculaire paroxystique, le rythme correct est observé, mais en même temps 240 battements par minute. Les personnes atteintes de ce type d'arythmie ont une pâleur, des évanouissements fréquents.
  5. La tachycardie paroxystique est une augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 140, et parfois jusqu'à 240 battements par minute. Une telle augmentation peut apparaître à tout moment et passer également de manière inattendue..
  6. L'extrasystole se manifeste fortement dans les sensations humaines. La personne ressent un tremblement dans la poitrine ou une décoloration.

Premiers secours en cas d'attaque

Les premiers secours sauvent souvent la vie de personnes qui ont diverses attaques. Les premières minutes sont très importantes - la personne qui se trouve à proximité doit savoir comment se comporter, ne pas paniquer, mais prendre des mesures décisives et correctes.

Les premiers soins pour les arythmies dépendent directement du type d'arythmie. Cependant, il y a plusieurs étapes à suivre lors d'une attaque:

  1. Assurez-vous que l'air frais circule librement dans la pièce.
  2. Libérez le cou de la victime pour qu'elle puisse respirer librement.
  3. Il est impératif de mesurer le pouls et la pression artérielle pour s'assurer qu'il s'agit d'une crise d'arythmie.
  4. Aidez la personne à se mettre dans une position allongée confortable. S'il s'agit d'une bradycardie, les jambes doivent être juste au-dessus du corps. Cela garantit une bonne circulation sanguine.
  5. Donnez le médicament prescrit par le médecin.
  6. Lavez votre visage à l'eau froide.

L'arythmie est un trouble très dangereux, ce n'est pas pour rien que les maladies cardiovasculaires sont en premier lieu des causes de décès de la population. Par conséquent, l'attaque est grave, appelez immédiatement une ambulance.

Méthodes de traitement

Si vous ou vos proches avez déjà rencontré cette maladie, vous devez savoir quelles méthodes de traitement sont actuellement disponibles. Un traitement opportun peut vous éviter des conséquences désastreuses. Le médecin vous dira quelle méthode de traitement convient à votre cas.

Si l'arythmie est survenue dans le contexte d'une autre maladie, il suffira de la guérir pour oublier à jamais ces problèmes cardiaques. Cependant, si les violations sont les plus graves, certaines mesures doivent être prises. Il existe plusieurs remèdes infaillibles: les médicaments et la chirurgie, utilisés uniquement dans les cas extrêmes..

Il existe plusieurs types de médicaments:

  • ceux qui bloquent les canaux Ca;
  • ceux qui bloquent les canaux K;
  • ceux qui bloquent les canaux Na;
  • bêta-bloquants.

La prévention

La prévention est le meilleur traitement. On ne peut que souscrire à cette affirmation. Il est beaucoup plus facile de prévenir une maladie que d'essayer de s'en débarrasser plus tard..

  1. Mise en charge. La culture physique et les exercices de respiration sont utiles pour toutes les personnes, cela maintient le corps en bonne forme physique. Améliore le travail du cœur, car une personne est capable de surmonter un effort physique sérieux. Le sport est le meilleur moyen de garder votre corps en bonne santé pour les années à venir.
  2. Abandonnez l'alcool et les produits du tabac. Les mauvaises habitudes peuvent détruire complètement la santé humaine. De telles habitudes ont un effet particulièrement néfaste sur le système cardiovasculaire..
  3. Bonne nutrition et alimentation. Il est nécessaire d'abandonner la malbouffe, qui affecte gravement tous les organes et systèmes du corps humain. Incluez dans votre alimentation beaucoup de fruits et légumes riches en vitamines.
  4. Essayez d'éviter une surcharge émotionnelle et un stress sévère. Le stress est l'arme principale de toute maladie.
  5. Surveillez votre poids, car l'obésité augmente le risque d'arythmies.

Vidéos utiles

L'intrigue de l'un des programmes télévisés populaires nous aidera à résumer les informations reçues sur l'arythmie et les méthodes de son traitement..

Conclusion

L'arythmie n'est pas une condamnation à mort. Cette maladie peut être traitée avec un accès rapide à un cardiologue. Surveillez votre alimentation, menez une vie saine et l'arythmie n'apparaîtra jamais dans votre chemin de vie. N'oubliez pas de subir un examen annuel, qui aidera à identifier la maladie à un stade précoce, ou du moins vous pouvez garder un tonomètre avec un indicateur spécial à portée de main. Il est facile de vaincre l'arythmie, l'essentiel est de commencer à l'heure! N'oubliez pas de ne pas vous soigner!

Causes, symptômes et traitement de l'arythmie

11/16/2017 traitement 5,703 vues

Les maladies cardiaques sont courantes. Les troubles du rythme cardiaque sont l'un de ces problèmes. Qu'est-ce que l'arythmie? Quels sont les signes de pathologie et les causes de l'arythmie cardiaque? Quels sont les symptômes de la maladie chez les hommes et les femmes? Comment l'arythmie cardiaque est-elle traitée??

Informations générales sur la maladie

Les dysfonctionnements du système de conduction électrique du cœur sont l'un des domaines les plus difficiles de la médecine. Environ 15% de toutes les personnes ayant des problèmes de travail du muscle cardiaque souffrent d'arythmies cardiaques. Si un traitement adéquat n'est pas effectué et qu'une assistance compétente en temps opportun n'est pas fournie, des complications graves se développent et, dans certains cas, même la mort survient..

L'arythmie est une maladie caractérisée par un rythme cardiaque anormal. Les contractions peuvent survenir avec une fréquence, une séquence ou une régularité incorrectes. Tous ces changements sont associés à une violation des propriétés de base du cœur..

Cela signifie qu'avec l'arythmie, selon son type, la capacité est altérée:

  • conduire des impulsions électriques vers toutes les parties du cœur;
  • être excité sous l'influence de ces impulsions;
  • régénère automatiquement les impulsions électriques.

En raison d'une violation d'au moins une de ces fonctions, une insuffisance du rythme cardiaque peut survenir..

Pourquoi la pathologie se développe

Les arythmies cardiaques peuvent se développer pour de nombreuses raisons.

Tous sont classiquement divisés en 2 groupes:

  • cœur;
  • extracardiaque.

Afin de restaurer correctement la fréquence cardiaque, il est important de considérer ce qui peut affecter cet indicateur et d'éliminer d'abord la cause du problème..

Causes cardiaques de la pathologie

Les conditions et maladies suivantes provoquent une arythmie:

  • interventions chirurgicales sur le cœur;
  • maladie hypertonique;
  • changements sclérotiques liés à l'âge;
  • myocardite;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladie cardiaque athéroscléreuse;
  • vices;
  • malformations congénitales du cœur.

Lorsque le cœur bat de manière inégale, il est important d'en déterminer la cause et d'effectuer un traitement complet..

Raisons extra-cardiaques

Cependant, avant de prendre des médicaments cardiaques pour les arythmies, il convient de vérifier si les problèmes existants sont vraiment causés par des dysfonctionnements du cœur ou si un organe complètement différent doit être traité. Il existe un certain nombre de facteurs en raison desquels une arythmie se développe:

  • diverses lésions du système nerveux;
  • activité physique intense;
  • fort stress émotionnel;
  • intoxication à l'alcool ou à la nicotine;
  • déséquilibre des hormones thyroïdiennes;
  • surdosage de café;
  • l'utilisation de médicaments qui améliorent et accélèrent le rythme des contractions cardiaques;
  • déshydratation en cas d'empoisonnement;
  • augmentation de la température corporelle;
  • modifications tumorales dans les glandes surrénales;
  • piqûres d'insectes venimeux;
  • traumatisme;
  • choc électrique;
  • syndrome prémenstruel chez la femme;
  • prédisposition génétique à un rythme cardiaque anormal.

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses raisons au développement de la pathologie. Une arythmie des nerfs se développe souvent. Pour que les médicaments utilisés n'apportent que des avantages et ne nuisent pas à d'autres organes et systèmes, il est important de pouvoir détecter correctement les facteurs qui provoquent l'apparition de la pathologie..

Comment se développe l'arythmie

Bien qu'il existe différents types d'arythmies cardiaques, elles suivent toutes un mécanisme similaire. Pour le comprendre, vous devez faire attention à l'anatomie et à la physiologie du cœur..

Un système conducteur est situé à l'intérieur de l'organe, qui assure la transmission des impulsions électriques, grâce auxquelles la contraction musculaire est possible. Le travail de haute qualité de ce système assure un rythme normal.

La source du signal électrique est le nœud sinusal situé en haut de l'oreillette droite. Ce signal, ou impulsion électrique, se déplace vers les oreillettes puis se déplace vers les ventricules. Si, simultanément avec le stimulateur cardiaque ou le nœud sinusal, une impulsion se développe dans une autre partie du cœur, ou si tous les signaux électriques ne provoquent pas la contraction du cœur, une arythmie se développe..

Types de pathologie

La classification des arythmies comprend plusieurs types de troubles du travail du cœur:

  • extrasystole;
  • fibrillation auriculaire;
  • tachycardie sinusale;
  • flutter auriculaire;
  • arythmie supraventriculaire;
  • arythmie ventriculaire;
  • fibrillation ventriculaire;
  • faiblesse du nœud sinusal;
  • bloc cardiaque.

Afin de comprendre la différence entre l'arythmie et la tachycardie, ainsi que l'extrasystole et la bradycardie, vous devez examiner plus en détail les types de pathologie.

Caractéristiques de l'extrasystole

Les extrasystoles sont des phénomènes dans lesquels l'impulsion de contraction du cœur ne vient pas de l'oreillette droite, mais d'autres parties de l'organe. En pratique, la plupart des patients ne présentent pas de symptômes avec ce type d'arythmie. L'extrasystole peut se manifester par une contraction extraordinaire du cœur ou sa décoloration temporaire.

Souvent, le stress ou le tabagisme est la cause du rythme cardiaque supplémentaire. Des symptômes peuvent survenir après l'alcool. Parfois, un pouls irrégulier se développe en réponse à certains médicaments.

Les extrasystoles insignifiantes ne présentent pas de danger pour l'homme. Parfois, cela se produit même chez des personnes en bonne santé. Si des crises de ce type d'arythmie surviennent assez souvent, vous devez faire attention à la santé de la pompe principale du corps. Il est possible qu'une exacerbation de pathologies cardiaques chroniques se soit produite, par exemple une myocardite ou une ischémie.

Important! Parfois, des extrasystoles auriculaires fréquentes peuvent être le signe avant-coureur d'un type d'arythmie plus grave - la fibrillation auriculaire et les extrasystoles ventriculaires avertissent d'une fibrillation ventriculaire.

Caractéristiques de la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire est également appelée fibrillation auriculaire. Ce trouble est considéré comme une complication de la maladie coronarienne et est le plus courant parmi toutes les manifestations arythmiques..

La survenue d'une fibrillation auriculaire peut être influencée à la fois par des facteurs extracardiaques et une maladie cardiaque. Les symptômes de ce type de pathologie sont les suivants:

  • bouillonnant dans la poitrine;
  • évanouissement;
  • assombrissement des yeux;
  • dyspnée;
  • douleur thoracique;
  • un sentiment de danger;
  • manque d'oxygène;
  • faiblesse générale.

Les signes de fibrillation auriculaire chez la femme surviennent plus souvent pendant la période prémenstruelle ou pendant les règles. Les symptômes sont les mêmes pour les deux sexes..

Souvent, l'attaque disparaît d'elle-même, même sans utiliser de pilule. Bien que les symptômes disparaissent, cela ne signifie pas que la pathologie a été vaincue et guérie. Il est toujours important de poser un diagnostic complet et de commencer à traiter les arythmies cardiaques.

Si l'attaque de fibrillation auriculaire ne s'arrête pas, il est important de fournir des premiers soins de haute qualité. De telles crises peuvent durer jusqu'à plusieurs jours et pour rétablir une fonction cardiaque normale, des soins médicaux sont nécessaires.

Caractéristiques de l'arythmie sinusale

Les symptômes des arythmies cardiaques dans ce type de maladie sont presque les mêmes que dans d'autres cas. Ce type de pathologie se caractérise par une accélération périodique, alternant avec un ralentissement de la fréquence cardiaque. Le plus souvent, l'arythmie respiratoire est libérée lorsque la fréquence du pouls augmente avec l'inspiration et ralentit avec l'expiration.

L'arythmie sinusale se développe en raison d'impulsions électriques incohérentes ou irrégulières dans le nœud sinusal. Les symptômes apparaissent lorsqu'il y a une pause suffisamment longue entre les battements cardiaques. C'est possible pour deux raisons:

  • absence de conduction normale du signal vers d'autres parties du cœur;
  • formation anormale d'impulsions dans le nœud sinusal lui-même.

Une attention médicale d'urgence est nécessaire si l'arythmie se manifeste comme suit:

  • évanouissement soudain;
  • rythme trop rapide ou lent;
  • essoufflement soudain et sans cause;
  • assombrissement des yeux.

Afin de prévenir les tristes conséquences de l'arythmie, il est nécessaire de consulter un médecin pour obtenir des conseils lorsque ces symptômes apparaissent..

Caractéristiques du flutter auriculaire

Pour le flutter auriculaire, un rythme cardiaque irrégulier n'est pas caractéristique. L'arythmie peut être décrite comme une fréquence cardiaque extrêmement élevée, parfois jusqu'à 200 à 400 battements par minute. Dans le même temps, l'intervalle entre les contractions et la force du coup restent uniformes..

Le flutter auriculaire se développe rarement comme une maladie indépendante. Le plus souvent, le problème survient en tant que maladie concomitante. Les facteurs de risque pour le développement d'un rythme auriculaire inférieur fréquent sont les suivants:

  • chirurgie récente;
  • ischémie cardiaque;
  • insuffisance cardiaque;
  • cardiomyopathie;
  • pathologies pulmonaires.

Intéressant! Les personnes ayant un cœur sain ne souffrent jamais de fibrillation auriculaire.

Les symptômes comprennent une augmentation de la fréquence cardiaque et une forte baisse de la pression artérielle. Ces deux facteurs déclenchent souvent des évanouissements..

Caractéristiques de la tachycardie supraventriculaire

Ce type de tachycardie appartient au groupe des arythmies auriculaires. Sa particularité réside dans le fait que le problème ne couvre qu'une zone limitée du muscle cardiaque. Ce foyer commence à s'enflammer périodiquement et à interrompre le travail du nœud sinusal. Il y a des cas où il y avait plusieurs foyers de ce type dans le cœur. Ensuite, les symptômes sont apparus plus souvent et étaient plus clairs..

Important! Un petit pourcentage de patients souffrant d'arythmies supraventriculaires n'a pas du tout développé de symptômes.

En général, la pathologie provoque les manifestations suivantes:

  • contractions cardiaques fréquentes;
  • incapacité à respirer profondément;
  • vertiges;
  • envie fréquente d'uriner;
  • léthargie et fatigue sévères;
  • évanouissements périodiques;
  • vole devant les yeux;
  • augmentation de la transpiration;
  • boule dans la gorge;
  • une sensation vive de vos propres battements de cœur.

Un diagnostic rapide vous permettra de détecter rapidement la pathologie et de commencer son traitement.

Caractéristiques de l'arythmie ventriculaire

La source d'un rythme cardiaque rapide dans ce type de manifestation arythmique est le ventricule. En règle générale, la fréquence cardiaque dans ce cas peut fluctuer entre 100-150-200 battements par minute..

En raison de troubles de la conduction, le cœur ne peut pas se remplir complètement de sang. En conséquence, le volume d'émission est réduit. Cela signifie que tous les organes et systèmes commencent à recevoir une oxygène insuffisante et que certains patients souffrent assez durement de la maladie..

Cette forme d'arythmie peut être persistante et instable. Avec une tachycardie ventriculaire instable, les symptômes disparaissent rapidement et d'eux-mêmes. Une violation peut être diagnostiquée à l'aide d'ECG répétés ou même en utilisant une surveillance quotidienne.

La forme persistante de la maladie nécessite un diagnostic et un traitement et présente les symptômes suivants:

  • baisse de la pression artérielle au moment de la tension cardiaque;
  • transpiration;
  • troubles de la conscience;
  • crises hypotoniques;
  • blocage soudain de la circulation sanguine.

Avec la tachycardie ventriculaire, la fréquence cardiaque ne peut pas dépasser 220 battements par minute. Si l'indicateur est supérieur, la pathologie est considérée comme un flutter ventriculaire..

Caractéristiques de la fibrillation ventriculaire

Pourquoi ce type d'arythmie cardiaque est-il dangereux? La mort est probable si l'assistance n'est pas fournie dans les 10 premières minutes.

Avec la fibrillation ventriculaire, des impulsions se forment constamment à l'intérieur de ces parties du cœur. Cela se produit très souvent, de manière continue et non organisée. En conséquence, le cœur perd sa capacité à pomper le sang dans tout le corps. Vous ne pouvez aider le patient qu'avec un défibrillateur.

Avec la fibrillation ventriculaire, la fréquence des contractions peut atteindre 300 battements par minute. Dans ce cas, le cœur n'émet pas de sang, ce qui empêche la circulation sanguine. Cela signifie qu'avant que l'assistance ne soit fournie, tous les organes et systèmes souffrent d'une hypoxie prononcée. Les symptômes de la mort clinique se développent:

  • convulsions;
  • évanouissement;
  • miction et défécation involontaires;
  • manque de pouls dans la zone des grosses artères;
  • arrêt de la respiration;
  • cyanose de la peau.

Si de tels signes d'arythmie apparaissent, il est important d'appeler immédiatement l'ambulance et de décrire les symptômes en détail.

Que se passe-t-il lorsque le nœud sinusal est faible

La faiblesse ou le dysfonctionnement du nœud sinusal entraîne une fréquence cardiaque plus lente. Les impulsions générées par le stimulateur cardiaque sont insuffisantes pour stimuler la contraction du muscle cardiaque. En conséquence, une bradycardie se développe..

Important! Un sinus faible est une condition qui peut provoquer un arrêt cardiaque.

Les symptômes courants de la bradycardie sont:

  • maux de tête;
  • sensation de contraction manquée;
  • vertiges;
  • œdème pulmonaire;
  • angine.

Très rarement, la bradycardie peut déclencher le développement d'un infarctus du myocarde..

Certains patients développent les troubles cérébraux suivants associés à un apport insuffisant de sang et d'oxygène au cerveau:

  • diminution de la mémoire;
  • l'oubli;
  • instabilité psycho-émotionnelle;
  • irritabilité;
  • fatiguabilité rapide;
  • bruit dans les oreilles;
  • s'enfoncer dans le coeur.

Les symptômes peuvent augmenter progressivement.

Si la bradycardie est remplacée par une arythmie au repos, cela augmente le risque de mort subite. La fibrillation supraventriculaire et la tachycardie ventriculaire sont considérées comme les compagnons les plus dangereux de la faiblesse du nœud sinusal..

Caractéristiques du bloc cardiaque

Des blocages peuvent survenir dans différentes parties du cœur. Cela conduit à une violation de la conductivité des impulsions formées.

Les blocus sont à des degrés divers. Les raisons de leur apparition sont également variées:

  • myocardite;
  • crise cardiaque;
  • sclérose;
  • prendre certains médicaments.

Un bloc transversal complet se développe rarement. Ce trouble se caractérise par une diminution prolongée de la fréquence cardiaque jusqu'à 40 battements par minute..

Mesures diagnostiques

Pour guérir l'arythmie, il est nécessaire de réaliser des diagnostics de haute qualité. De telles activités aideront:

  • ECG;
  • Recherche Holter;
  • test d'inclinaison;
  • ECG d'effort;
  • Échocardiographie;
  • WEFI.

Un ECG est effectué pour toute perturbation du rythme. Cette procédure ne prend pas beaucoup de temps et ne nécessite pas de formation particulière. En règle générale, tous les examens supplémentaires du cœur sont prescrits après un électrocardiogramme..

Parfois, le diagnostic permet d'établir une étude quotidienne du cœur selon Holter. Par exemple, si une arythmie survient en décubitus dorsal, pendant le sport ou le matin, cela ne peut être déterminé qu'en observant le patient pendant une longue période. Pendant quelques minutes de réalisation d'un ECG classique, aucune information complète ne peut être obtenue. Un petit électrocardiographe est attaché au corps du patient, qui enregistre tous les indicateurs dans les 24 heures.

Le test d'inclinaison est une nouvelle étude comparative en cardiologie. Pendant la procédure, le patient est fixé sur une table spéciale. Ensuite, la position de la table est modifiée et les signes vitaux du patient sont mesurés. En utilisant cette technique, vous pouvez déterminer les médicaments contre-indiqués dans les arythmies chez une personne donnée. Il est également possible d'identifier les causes d'une fréquence cardiaque anormale. La durée de l'étude peut aller jusqu'à 2 heures.

Un ECG d'effort est effectué sur un vélo d'exercice ou un tapis roulant. Des études montrent comment le corps réagit à des charges croissantes et à quel point la charge sur l'oreillette droite augmente tellement que des troubles se développent. La méthode est efficace si une arythmie est remarquée avec un stress accru et en l'absence de symptômes au repos.

L'échocardiographie est un examen échographique du cœur, qui vous permet de déterminer la présence de malformations congénitales, de changements structurels et les causes du dysfonctionnement des organes.

VEFI est réalisé extrêmement rarement uniquement pour les types de maladies les plus complexes. Pour l'examen, un petit cathéter spécial est inséré dans la cavité cardiaque. La procédure est considérée comme invasive et présente donc un certain nombre de contre-indications.

Dans la plupart des cas, il est possible d'établir la cause du développement de la pathologie, mais des troubles du rythme cardiaque idiopathiques se produisent également. Néanmoins, plus tôt le patient cherche un spécialiste, plus il y a de chances de se débarrasser d'une arythmie sévère..

Principes de traitement

Le traitement avec des remèdes populaires pour les arythmies peut être très dangereux. Toute méthode de médecine alternative doit être convenue avec le médecin traitant. Le non-respect des prescriptions du médecin peut également entraîner de graves conséquences, notamment avec les pathologies cardiaques.

Normosystole ne peut être restauré qu'avec un traitement soigné et bien choisi. Ces types de médicaments sont utilisés:

  • les antagonistes du calcium ("Nifedipine", "Amlodipine");
  • les antagonistes du potassium ("Arhythmil", "Kordaron");
  • les bêta-bloquants ("Concor", "Anaprilin");
  • bloqueurs des canaux sodiques («Novocaïnomide», «Ledocaïne»).

Un traitement supplémentaire peut être prescrit en fonction des maladies concomitantes.

Mesures préventives

Mieux vaut prévenir les arythmies cardiaques que guérir:

  • nutrition adéquat;
  • consommation limitée de café et d'alcool;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • activité physique modérée;
  • état psycho-émotionnel stable;
  • poids normal;
  • maintenir le cholestérol et le glucose dans les limites normales;
  • sommeil complet.

Suivre ces étapes simples gardera votre cœur en bonne santé..

Si vous ressentez des symptômes alarmants, vous devriez consulter un médecin dès que possible. Ainsi, vous pouvez protéger votre corps des conséquences graves..

Si vous avez peur de l'arythmie cardiaque?

Cette condition est une conséquence directe du développement d'une maladie cardiaque ou devient une manifestation d'un dysfonctionnement temporaire dans le corps humain..

L'arythmie cardiaque est caractérisée par un changement prononcé de la fréquence cardiaque, une tachy- ou bradycardie et une violation de l'interaction des ventricules. En règle générale, les principales raisons de son apparition sont les maladies cardiaques, les modifications du système autonome, les pathologies métaboliques, le déséquilibre eau-sel, l'empoisonnement ou un effet secondaire lors de la prise de certaines substances.

Causes et symptômes

Dans un état normal, la fréquence cardiaque ne dépasse généralement pas soixante, au maximum quatre-vingt-dix battements uniformes par minute. Lorsqu'il est violé, un échec de rythme aigu se produit avec une augmentation ou une diminution de l'indicateur.

L'arythmie cardiaque se développe en raison des effets de divers facteurs, parmi lesquels les plus courants:

  • une angine instable;
  • changements dans la structure anatomique des ventricules;
  • myocardite;
  • maladie cardiaque congénitale;
  • blessure;
  • troubles de la conduction;
  • hypertension;
  • pathologies endocriniennes;
  • infection;
  • lésions cérébrales organiques;
  • consommation excessive de café fort;
  • alcoolisme;
  • surmenage nerveux;
  • augmentation de l'activité physique;
  • préménopause.

Les symptômes des arythmies cardiaques sont assez typiques. Le patient éprouve un rythme cardiaque fort et irrégulier et un essoufflement. Parfois, il lui semble qu'une grosse boule se forme dans sa gorge, quelque chose frappe sa poitrine, de l'anxiété surgit. Le cœur bat très vite ou s'arrête. À ce stade, le patient peut ressentir des étourdissements ou même des évanouissements cardiaques..

Une personne ressent une fatigue et une fatigue sévères, même avec de petites charges. Il perd progressivement sa capacité à travailler. Une forte détérioration du bien-être comporte souvent un risque pour la survie du patient.

Complications et risque mortel

Les plus insidieuses sont les arythmies qui ne donnent pas de manifestations prononcées, elles ne sont donc pas détectées pendant longtemps. Ils entraînent une détérioration significative de la santé du patient..

Les arythmies cardiaques sont également dangereuses car lors d'une crise, elles peuvent survenir:

  1. Suffocation.
  2. Œdème pulmonaire.
  3. Ischémie du tissu cérébral.
  4. Changements prononcés de la circulation sanguine dans le corps.
  5. Insuffisance cardiaque aiguë.
  6. Effondrer.
  7. Thromboembolie.
  8. Rupture des vaisseaux sanguins.
  9. Fibrillation ventriculaire.
  10. Insuffisance cardiaque.
  11. Issue fatale.

Si elles ne sont pas traitées, les arythmies peuvent développer d'autres complications. Le plus redoutable d'entre eux est la thrombose des intestins, des extrémités, des poumons et du cerveau. Avec des crises fréquentes, l'activité cardiaque générale est perturbée et les tissus souffrent de manque d'oxygène.

La stagnation se produit dans le grand et le petit cercle de la circulation sanguine, il y a un fort gonflement. En conséquence, les organes internes commencent à augmenter de volume, le fonctionnement de leur réseau vasculaire est perturbé. Le liquide interstitiel remplit un espace supplémentaire, en appuyant sur les organes adjacents. Souvent œdème pulmonaire ou infarctus du myocarde.

Diagnostic et traitement

Afin de prescrire un traitement complet pour l'arythmie cardiaque, il est nécessaire d'identifier les causes exactes du développement de la maladie. Diagnostic différentiel requis.

  • tonométrie;
  • ECG;
  • ECHO-Kg;
  • balayage recto-verso des artères;
  • Radiographie du cœur;
  • Surveillance Holter.

Les résultats de recherche obtenus permettent un traitement à la fois symptomatique et étiologique. Les antiarythmiques, les antagonistes du potassium et du calcium, les bêtabloquants et les inhibiteurs des canaux sodiques sont couramment utilisés. Des vitamines, des micro-éléments, des analgésiques, des sédatifs, des tranquillisants sont également prescrits.

Les manifestations répétées d'arythmies cardiaques nécessitent une attention médicale immédiate. Le tableau clinique de diverses maladies est souvent ambigu, et cette condition est le symptôme le plus courant. En l'absence de traitement rapide, il existe une menace de perturbation supplémentaire du cœur, ainsi que l'émergence d'une pathologie du cerveau, des reins, du foie ou du réseau vasculaire.

Pour améliorer l'état général du patient, il est nécessaire de respecter strictement toutes les prescriptions du cardiologue, de maintenir un mode de vie correct et de prendre régulièrement des médicaments. Il est également nécessaire d'être constamment sous la surveillance d'un spécialiste, l'informant de toute détérioration de l'état de santé. Il est inacceptable d'essayer de se diagnostiquer soi-même et d'essayer de s'automédiquer.

L'arythmie cardiaque est certainement un phénomène dangereux. Cela conduit souvent à la mort du patient. Par conséquent, la connaissance des principales causes, des symptômes et des directions de prévention devient très importante pour chaque personne..

Arythmie

L'arythmie est toute violation de la régularité ou de la fréquence du rythme cardiaque normal, ainsi que de la conduction électrique du cœur. Les arythmies peuvent être asymptomatiques ou ressenties comme des palpitations, une décoloration ou une insuffisance cardiaque. Parfois, les arythmies sont accompagnées de vertiges, d'évanouissements, de douleurs cardiaques, d'essoufflement. Les arythmies sont reconnues dans le processus de diagnostic physique et instrumental (auscultation du cœur, ECG, PPECG, surveillance Holter, tests d'effort). Dans le traitement de divers types d'arythmies, des méthodes de pharmacothérapie et de chirurgie cardiaque (RFA, installation d'un stimulateur cardiaque, cardioverter-défibrillateur) sont utilisées.

informations générales

Le terme «arythmies» est utilisé pour combiner les troubles d'origine et de conduction des impulsions électriques du cœur, différents dans le mécanisme d'occurrence, les manifestations et le pronostic. Ils surviennent à la suite de perturbations du système de conduction cardiaque, qui fournit des contractions constantes et régulières du rythme myocarde - sinusal. Les arythmies peuvent provoquer de graves perturbations de l'activité du cœur ou des fonctions d'autres organes, ainsi que des complications de diverses pathologies graves. Manifesté par une sensation de palpitations, d'interruptions, de battements cardiaques, de faiblesse, de vertiges, de douleurs ou de pressions thoraciques, d'essoufflement, d'évanouissements. En l'absence de traitement rapide, les arythmies provoquent des crises d'angine de poitrine, un œdème pulmonaire, une thromboembolie, une insuffisance cardiaque aiguë, un arrêt cardiaque.

Selon les statistiques, les troubles de la conduction et du rythme cardiaque sont à l'origine de décès par maladie cardiaque dans 10 à 15% des cas. Une section spécialisée de cardiologie - arythmologie - s'occupe de l'étude et du diagnostic des arythmies. Formes d'arythmies: tachycardie (palpitations cardiaques de plus de 90 battements par minute), bradycardie (palpitations cardiaques inférieures à 60 battements par minute), extrasystoles (contractions cardiaques extraordinaires), fibrillation auriculaire (contractions chaotiques de fibres musculaires individuelles), blocages du système conducteur, et dr.

La contraction séquentielle rythmique des parties du cœur est assurée par des fibres musculaires spéciales du myocarde qui forment le système conducteur du cœur. Dans ce système, le stimulateur cardiaque de premier ordre est le nœud sinusal: c'est en lui que l'excitation survient à une fréquence de 60 à 80 fois par minute. À travers le myocarde de l'oreillette droite, il se propage au nœud auriculo-ventriculaire, mais il s'avère moins excitable et donne un retard, par conséquent, les oreillettes se contractent d'abord et seulement ensuite, car l'excitation se propage le long du faisceau de His et d'autres parties du système conducteur, les ventricules. Ainsi, le système conducteur fournit un certain rythme, fréquence et séquence de contractions: d'abord les oreillettes, puis les ventricules. Les dommages au système de conduction myocardique entraînent le développement de troubles du rythme (arythmies) et de ses liens individuels (nœud auriculo-ventriculaire, faisceau ou jambes de His) - à des troubles de la conduction (blocage). Dans ce cas, le travail coordonné des oreillettes et des ventricules peut être fortement perturbé..

Causes des arythmies

Pour les raisons et le mécanisme d'apparition des arythmies, elles sont conditionnellement divisées en deux catégories: celles associées à la pathologie cardiaque (organique) et non associées (inorganiques ou fonctionnelles). Diverses formes d'arythmies organiques et de blocages sont des compagnons fréquents des pathologies cardiaques: coronaropathie, myocardite, cardiomyopathies, malformations et traumatismes du cœur, insuffisance cardiaque, ainsi que complications de la chirurgie cardiaque.

Le développement des arythmies organiques est basé sur des lésions (ischémiques, inflammatoires, morphologiques) du muscle cardiaque. Ils empêchent la propagation normale d'une impulsion électrique à travers le système conducteur du cœur vers ses différentes parties. Parfois, les dommages affectent également le nœud sinusal - le stimulateur cardiaque principal. Lors de la formation de la cardiosclérose, le tissu cicatriciel interfère avec la fonction de conduction du myocarde, ce qui contribue à l'apparition de foyers arythmogènes et au développement de troubles de la conduction et du rythme.

Le groupe des arythmies fonctionnelles comprend les troubles du rythme neurogènes, désélectrolytes, iatrogènes, mécaniques et idéopathiques.

Le développement d'arythmies sympathiques de genèse neurogène est facilité par une activation excessive du tonus du système nerveux sympathique sous l'influence du stress, des émotions fortes, un travail mental ou physique intense, le tabagisme, la consommation d'alcool, le thé et le café forts, les aliments épicés, la névrose, etc. Les maladies provoquent également l'activation du tonus sympathique. glande thyroïde (thyrotoxicose), intoxication, fièvre, maladies du sang, toxines virales et bactériennes, intoxication industrielle et autre, hypoxie. Les femmes souffrant du syndrome prémenstruel peuvent éprouver des arythmies sympathiques, des douleurs cardiaques, des sensations d'étouffement.

Les arythmies neurogènes dépendantes de Vago sont provoquées par l'activation du système parasympathique, en particulier du nerf vague. Les troubles du rythme dépendant de Vago se développent généralement la nuit et peuvent être causés par des maladies de la vésicule biliaire, des intestins, de l'ulcère peptique du duodénum et de l'estomac, des maladies de la vessie, dans lesquelles l'activité du nerf vague augmente.

Des arythmies désélectrolytiques se développent avec des troubles de l'équilibre électrolytique, en particulier le magnésium, le potassium, le sodium et le calcium dans le sang et le myocarde. Des troubles du rythme iatrogène surviennent à la suite de l'action arythmogène de certains médicaments (glycosides cardiaques, β-bloquants, sympathomimétiques, diurétiques, etc.).

Le développement d'arythmies mécaniques est favorisé par des blessures à la poitrine, des chutes, des chocs, des chocs électriques, etc. Les arythmies idiopathiques sont considérées comme des troubles du rythme sans cause établie. Dans le développement des arythmies, la prédisposition héréditaire joue un rôle.

Classification des arythmies

L'hétérogénéité étiologique, pathogénique, symptomatique et pronostique des arythmies suscite un débat sur leur classification unifiée. Selon le principe anatomique, les arythmies sont divisées en atriale, ventriculaire, sinus et auriculo-ventriculaire. Compte tenu de la fréquence et du rythme des contractions cardiaques, il est proposé de distinguer trois groupes de troubles du rythme: bradycardie, tachycardie et arythmie.

Le plus complet est la classification basée sur les paramètres électrophysiologiques des troubles du rythme, selon lesquels les arythmies sont distinguées:

  • I. Causé par une violation de la formation d'une impulsion électrique.

Ce groupe d'arythmies comprend les troubles du rythme nomotopiques et hétérotopiques (ectopiques).

Les arythmies nomotopiques sont causées par un dysfonctionnement de l'automatisme du nœud sinusal et comprennent la tachycardie sinusale, la bradycardie et l'arythmie.

Le syndrome des sinus malades (SSS) est distingué séparément dans ce groupe..

Les arythmies hétérotopiques sont caractérisées par la formation de complexes ectopiques passifs et actifs d'excitation myocardique, situés à l'extérieur du nœud sinusal.

Dans les arythmies hétérotopiques passives, la survenue d'une impulsion ectopique est due à un ralentissement ou à une altération de la conduction de l'impulsion principale. Les complexes et rythmes ectopiques passifs comprennent les troubles de la jonction auriculaire, ventriculaire, auriculo-ventriculaire, la migration du stimulateur supraventriculaire, les contractions sautées.

Avec les hétérotopies actives, l'impulsion ectopique qui apparaît excite le myocarde plus tôt que l'impulsion formée dans le stimulateur cardiaque principal, et les contractions ectopiques "interrompent" le rythme sinusal du cœur. Les complexes et les rythmes actifs comprennent: extrasystole (auriculaire, ventriculaire, émanant de la jonction auriculo-ventriculaire), tachycardie paroxystique et non paroxystique (émanant de la jonction auriculo-ventriculaire, formes auriculaires et ventriculaires), flutter auriculaire et fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire) (flutter auriculaire et fibrillation auriculaire).

  • II. Arythmies causées par un dysfonctionnement de la conduction intracardiaque.

Ce groupe d'arythmies survient à la suite d'une diminution ou d'un arrêt de la propagation d'une impulsion le long du système conducteur. Les troubles de la conduction comprennent: blocage sino-auriculaire, intra-auriculaire, auriculo-ventriculaire (degrés I, II et III), syndromes d'excitation ventriculaire prématurée, bloc de branche intraventriculaire (un, deux et trois faisceaux).

  • III. Arythmies combinées.

Les arythmies combinant des troubles de la conduction et du rythme comprennent les rythmes ectopiques avec blocage de la sortie, la parasystole, la dissociation auriculo-ventriculaire.

Symptômes d'arythmie

Les manifestations des arythmies peuvent être très différentes et sont déterminées par la fréquence et le rythme des contractions cardiaques, leur influence sur l'hémodynamique intracardiaque, cérébrale, rénale, ainsi que la fonction du myocarde ventriculaire gauche. Il existe des arythmies dites «muettes» qui ne se manifestent pas cliniquement. Ils sont généralement détectés par un examen physique ou une électrocardiographie.

Les principales manifestations des arythmies sont des palpitations ou une sensation d'interruptions, s'estompant pendant le travail du cœur. L'évolution des arythmies peut être accompagnée d'étouffement, d'angine de poitrine, de vertiges, de faiblesse, d'évanouissement et de développement d'un choc cardiogénique. Les palpitations sont généralement associées à une tachycardie sinusale, à des crises d'étourdissements et d'évanouissements - avec une bradycardie sinusale ou un syndrome des sinus malades, une évanouissement cardiaque et une gêne cardiaque - avec une arythmie sinusale.

Avec l'extrasystole, les patients se plaignent de sentiments de décoloration, de secousses et d'interruptions dans le travail du cœur. La tachycardie paroxystique se caractérise par des crises cardiaques soudainement développées et terminées jusqu'à 140 à 220 battements. en min. Des sensations de battements cardiaques fréquents et irréguliers sont notées avec une fibrillation auriculaire.

Complications des arythmies

L'évolution de toute arythmie peut être compliquée par une fibrillation et un flutter des ventricules, ce qui équivaut à l'arrêt de la circulation sanguine et entraîner la mort du patient. Déjà dans les premières secondes, des vertiges, une faiblesse se développent, puis - perte de conscience, miction involontaire et convulsions. La pression artérielle et le pouls ne sont pas déterminés, la respiration s'arrête, les pupilles se dilatent - un état de mort clinique se produit. Chez les patients présentant une insuffisance circulatoire chronique (angine de poitrine, sténose mitrale), lors de paroxysmes de tachyarythmies, un essoufflement se produit et un œdème pulmonaire peut se développer.

Avec un bloc auriculo-ventriculaire complet ou une asystole, une syncope peut se développer (crises de Morgagni-Adems-Stokes, caractérisées par des épisodes de perte de conscience), provoquée par une forte diminution du débit cardiaque et de la pression artérielle et une diminution de l'apport sanguin au cerveau. Les dépôts thromboemboliques avec fibrillation auriculaire dans un cas sur six conduisent à un accident vasculaire cérébral..

Diagnostic d'arythmie

La première étape du diagnostic de l'arythmie peut être réalisée par un thérapeute ou un cardiologue. Il comprend l'analyse des plaintes du patient et la détermination du pouls périphérique caractéristique des arythmies cardiaques. À l'étape suivante, des méthodes de recherche instrumentales non invasives (ECG, ECG monitoring) et invasives (ChpEFI, VEI) sont menées:

Un électrocardiogramme enregistre la fréquence cardiaque et la fréquence sur plusieurs minutes, de sorte que seules les arythmies persistantes et persistantes sont détectées par l'ECG. Les arythmies de nature paroxystique (temporaire) sont diagnostiquées par la méthode Holter de surveillance ECG 24 heures, qui enregistre le rythme circadien du cœur.

Pour identifier les causes organiques de l'arythmie, Echo-KG et stress Echo-KG sont réalisés. Les méthodes de diagnostic invasives permettent d'induire artificiellement le développement d'une arythmie et de déterminer le mécanisme de son apparition. Au cours de l'examen électrophysiologique intracardiaque, des électrodes de cathéter sont amenées au cœur, enregistrant l'électrogramme endocardique dans diverses parties du cœur. L'ECG endocardique est comparé au résultat de l'enregistrement d'un électrocardiogramme externe réalisé simultanément.

Le test d'inclinaison est effectué sur une table d'inclinaison spéciale et simule les conditions qui peuvent provoquer des arythmies. Le patient est placé sur la table en position horizontale, le pouls et la pression artérielle sont mesurés, puis après l'injection du médicament, la table est inclinée à un angle de 60 à 80 ° pendant 20 à 45 minutes, déterminant la dépendance de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et du rythme aux changements de position du corps.

En utilisant la méthode d'étude électrophysiologique transœsophagienne (TEE), la stimulation électrique du cœur est réalisée à travers l'œsophage et un électrocardiogramme transoesophagien est enregistré, qui enregistre la fréquence cardiaque et la conduction.

Un certain nombre de tests diagnostiques auxiliaires comprennent des tests de stress (tests de step, test de squat, tests de marche, de froid, etc.), des tests pharmacologiques (avec l'isoprotérinol, avec le dipyridomol, avec l'ATP, etc.) et sont effectués pour diagnostiquer l'insuffisance coronaire et la possibilité de jugement sur la relation de la charge sur le cœur avec l'apparition d'arythmies.

Traitement des arythmies

Le choix du traitement des arythmies est déterminé par les raisons, le type de trouble du rythme et de la conduction cardiaque, ainsi que l'état du patient. Dans certains cas, pour restaurer un rythme sinusal normal, il suffit de traiter la maladie sous-jacente..

Parfois, des médicaments spéciaux ou une chirurgie cardiaque sont nécessaires pour traiter les arythmies. La sélection et la nomination d'un traitement antiarythmique sont effectuées sous contrôle ECG systématique. Selon le mécanisme d'action, 4 classes de médicaments antiarythmiques sont distinguées:

  • Classe 1 - médicaments stabilisateurs de membrane qui bloquent les canaux sodiques:
  • 1A - augmenter le temps de repolarisation (procaïnamide, quinidine, aymaline, disopyramide)
  • 1B - réduire le temps de repolarisation (trimécaïne, lidocaïne, mexilétine)
  • 1C - n'ont pas d'effet prononcé sur la repolarisation (flécaïnide, propafénone, encaïnide, étacizine, moracizine, bromhydrate de lappaconitine)
  • Grade 2 - β-bloquants (aténolol, propranolol, esmolol, métoprolol, acébutolol, nadolol)
  • Grade 3 - allonger la repolarisation et bloquer les canaux potassiques (sotalol, amiodarone, dofétilide, ibutilide, tosylate de bbrétilium)
  • Grade 4 - bloquer les canaux calciques (diltiazem, vérapamil).

Les traitements non médicamenteux pour les arythmies comprennent la stimulation, l'implantation de cardioverter-défibrillateur, l'ablation par radiofréquence et la chirurgie à cœur ouvert. Ils sont réalisés par des chirurgiens cardiaques dans des services spécialisés. Implantation d'un stimulateur cardiaque (pacemaker) - un stimulateur cardiaque artificiel vise à maintenir un rythme normal chez les patients atteints de bradycardie et de blocage auriculo-ventriculaire. Le défibrillateur cardioverter implanté est suturé à des fins prophylactiques chez les patients qui présentent un risque élevé d'apparition soudaine de tachyarythmie ventriculaire et qui stimulent et défibrillent automatiquement immédiatement après son développement..

À l'aide de l'ablation par radiofréquence (RFA du cœur) par petites ponctions à l'aide d'un cathéter, une cautérisation de la zone du cœur qui génère des impulsions ectopiques est réalisée, ce qui permet de bloquer les impulsions et d'empêcher le développement d'arythmies. La chirurgie à cœur ouvert est pratiquée pour les arythmies cardiaques causées par un anévrisme ventriculaire gauche, une cardiopathie valvulaire, etc..

Prévoir

En termes de pronostics, les arythmies sont extrêmement ambiguës. Certains d'entre eux (extrasystoles supraventriculaires, rares extrasystoles des ventricules), qui ne sont pas associés à une pathologie organique du cœur, ne constituent pas une menace pour la santé et la vie. La fibrillation auriculaire, en revanche, peut entraîner des complications potentiellement mortelles: accident vasculaire cérébral ischémique, insuffisance cardiaque sévère.

Les arythmies les plus sévères sont le flutter et la fibrillation ventriculaire: elles constituent une menace immédiate pour la vie et nécessitent une réanimation.

La prévention

La principale direction de la prévention des arythmies est le traitement de la pathologie cardiaque, qui est presque toujours compliquée par des perturbations du rythme et de la conduction du cœur. Il faut également exclure les causes extracardiaques d'arythmie (thyrotoxicose, intoxication et états fébriles, dysfonctionnement autonome, déséquilibre électrolytique, stress, etc.). Il est recommandé de limiter la consommation de stimulants (caféine), d'exclure le tabagisme et l'alcool, l'auto-sélection des antiarythmiques et autres médicaments.

Arythmie cardiaque: causes, symptômes, méthodes de traitement

La maladie cardiaque est une pathologie grave qui entraîne un certain nombre de déviations.

L'arythmie cardiaque est une combinaison d'anomalies, pas une seule maladie.

Une caractéristique de la pathologie est une déviation du rythme cardiaque. Il existe une norme selon laquelle la fréquence cardiaque ne doit pas être inférieure à 60 et supérieure à 80 battements par minute..

Avec des taux accrus, le patient reçoit un diagnostic de tachycardie, avec des critères inférieurs - bradycardie.

Dans certains cas, avec un nombre normal de battements cardiaques, le patient développe des tremblements soudains ou des extrasystoles.

Parmi toutes les variétés de déviations du rythme cardiaque, la fibrillation auriculaire est particulièrement importante. Les traits caractéristiques de cette maladie sont un rythme irrégulier, variant en douceur ou fortement de la norme à un taux accru ou à une diminution.

Causes d'occurrence

Une augmentation de la fréquence cardiaque tout au long de la journée est un phénomène tout à fait naturel si une personne est engagée dans une activité physique active, fait du sport ou si son activité professionnelle est associée à un mouvement constant.

La plupart des gens n'attachent pas d'importance aux sauts brusques de rythme et se réfèrent au surmenage ou à la fatigue habituels résultant d'une activité physique.

L'arythmie cardiaque a diverses causes de la maladie, y compris le stress psycho-émotionnel. Mais les anomalies pathologiques, le plus souvent, sont provoquées par les maladies actuelles (pas nécessairement associées au cœur). Souvent, les causes des arythmies cardiaques résident dans une alimentation déséquilibrée..

Parmi les facteurs de provocation qui peuvent provoquer une arythmie ou ses conditions préalables figurent:

  1. consommation accrue de café ou de boissons alcoolisées;
  2. abus de produits du tabac;
  3. changements dans l'état psycho-émotionnel d'une personne, stress fréquent ou accès d'apathie;
  4. augmentation de l'activité physique, des sports, etc.
  5. troubles hormonaux;
  6. perturbations du métabolisme;
  7. violation du rythme du cœur;
  8. un AVC ischémique antérieur, une dystrophie cardiaque, une maladie cardiaque, parfois une pression artérielle élevée;
  9. chez la femme, l'arythmie, ou ses conditions préalables, peut provoquer une déviation de la glande thyroïde;
  10. maladies infectieuses ou virales, processus inflammatoires dans les organes vitaux;
  11. une autre raison est la ménopause;
  12. anomalies cérébrales.

Avec la progression des pathologies cardiaques, le facteur de risque d'arythmies cardiaques augmente, à condition que le patient n'effectue pas de diagnostic ou de traitement en temps opportun. Le cœur s'affaiblit et l'arythmie continue de progresser.

Une autre raison pour laquelle une maladie se développe qui mérite d'être mentionnée est l'abus de drogues, en particulier la taurine. Ce médicament agit comme de l'adrénaline, mais affecte négativement les performances du muscle cardiaque. En conséquence, la surutilisation de ce médicament conduit à une fibrillation auriculaire..

Symptômes

Les échecs du rythme cardiaque peuvent entraîner divers symptômes, car les signes caractéristiques dépendent directement du tableau clinique et de la cause qui a provoqué la maladie. Par exemple, l'un des symptômes de l'arythmie est la tachycardie (augmentation du nombre de battements cardiaques).

Une maladie appelée arythmie est souvent asymptomatique. Sur la base de la pratique médicale, les patients se plaignent de battements cardiaques palpables, d'une sensation soudaine d'agitation, d'une transpiration accrue, d'une perte partielle de coordination des mouvements, d'un manque d'activité mentale à part entière.

Avec le phénomène inverse - la bradycardie, il y a un ralentissement des rythmes cardiaques. Parmi les symptômes caractéristiques, des douleurs aiguës survenant au niveau de la poitrine, parfois palpables dans le tractus gastro-intestinal, des migraines, des malaises, une pâleur du visage (anémie), un état proche de l'évanouissement ressortent.

Au cours d'une activité physique active, le patient peut soudainement s'évanouir ou perdre la coordination dans l'espace..

L'extrasystole est la manifestation la plus fréquente de l'arythmie, caractéristique des changements cardiaques. Avec cette pathologie, les battements cardiaques se produisent quelques secondes avant l'heure prévue. Le patient ressent de légers (forts) tremblements dans la poitrine, parfois on a le sentiment que le rythme cardiaque est complètement absent. Ces symptômes apparaissent pendant la journée, mais sont particulièrement visibles plus près de la nuit..

La durée de l'extrasystole est de 10 à 50 secondes, après cela, la fréquence cardiaque reprend et la personne malade peut continuer l'activité vigoureuse ou l'activité physique précédente.

Le signe le plus frappant indiquant la présence d'une extrasystole est une sensation soudaine de peur de la mort, accompagnée d'une transpiration abondante, qui survient au moment d'une fatigue sévère ou d'un trouble moral..

La fibrillation auriculaire est considérée comme une forme extrême de pathologie grave, qui est une anomalie cardiaque grave. Ses signes caractéristiques: malaise, somnolence fréquente, et le critère principal est supérieur à 140 battements par minute.

Le patient éprouve un fort manque d'oxygène, une sensation de panique, un état de tête légère. Les symptômes apparaissent dans cette séquence.

Si l'arythmie du cœur s'accompagne de crampes dans les membres inférieurs ou la poitrine, il n'y a pas de battements stables lors de la mesure du pouls et le patient perd souvent conscience, cela indique un bloc cardiaque, ce qui est dangereux car il conduit à la mort.

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, il est recommandé de vous rendre immédiatement dans un établissement médical pour diagnostiquer et traiter l'arythmie et ses symptômes..

Diagnostic d'arythmie

L'examen visuel et un certain nombre de tests de laboratoire ne peuvent pas montrer l'arythmie et ses signes (à l'exception de la mesure de la pression artérielle et du pouls). Le diagnostic consiste en un examen matériel-instrumental, à savoir une fluoroscopie et un cardiogramme. Les causes et le traitement de la maladie sont étroitement liés.

Sur la base des résultats obtenus, le médecin diagnostique la forme d'arythmie (tachycardie, bradycardie, etc.). Il se peut qu'une série de tests de laboratoire soit nécessaire si la maladie se développe à la suite d'une lésion infectieuse aiguë.

Il est important de se rappeler que le traitement n'est prescrit que par le médecin traitant. L'auto-traitement et l'utilisation de médicaments cardiaques entraînent des conséquences graves, allant jusqu'à un affaiblissement du tonus de l'organe sanguin, qui menace d'être fatal.

Si une arythmie survient lors d'une insuffisance cardiaque aiguë, un traitement complexe est nécessaire, car le risque de décès est trop élevé. La médecine traditionnelle est interdite.

Traitement de la maladie

L'arythmie est éliminée grâce à un traitement complexe. Comme vous le savez, les principales sources de déviations du rythme cardiaque sont les maladies chroniques de l'organe sanguin, y compris l'ischémie ou l'hypertension artérielle, le patient se voit prescrire un certain nombre de moyens pour stimuler sa pleine activité.

Parmi les médicaments efficaces et populaires qui traitent l'arythmie et ses conséquences, on trouve:

  • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (i-ACE). Ils rétablissent le rythme cardiaque, éliminent l'arythmie et ses symptômes. Sont destinés à une cure thérapeutique à long terme. Les médicaments appartenant à ce groupe sont conçus pour une administration unique. Le traitement combiné est strictement interdit;
  • Sartans. Médicaments stimulants. Éliminer les déviations du rythme cardiaque, sont utilisés comme prophylaxie pour l'ischémie;
  • Bloqueurs bêta-adrénergiques. Médicaments puissants pour le cœur qui saturent le muscle sanguin en nutriments essentiels, y compris l'oxygène. Empêche la fibrillation auriculaire. Prescrit pour une courte durée, car l'utilisation à long terme de médicaments peut entraîner de graves conséquences;
  • Les diurétiques. Sont destinés à la prophylaxie en cas d'anomalies du myocarde.

Le reste des médicaments pour le système cardiovasculaire est prescrit individuellement, si nécessaire ou en tant que facteur de risque de récidive de la maladie. Le traitement des arythmies de tous types doit être complet, car la maladie a des conséquences graves. Les médicaments prescrits, à l'exception des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, sont utilisés par le patient pendant 2-3 semaines.

Malheureusement, il n'est pas toujours possible de se limiter à la prise de médicaments, par conséquent, tous les types d'arythmies cardiaques sont traités chirurgicalement..

Chirurgie directe

La chirurgie d'urgence est une mesure prévue dans des situations critiques, si une personne est à risque de perte de tonus cardiaque ou si le traitement chirurgical n'a pas donné de résultats.

La première consiste à implanter un stimulateur cardiaque. Le boîtier électronique, appelé stimulateur cardiaque, est conçu pour une longue durée de vie - jusqu'à 12 ans (selon le fabricant et la qualité de l'appareil). Une fois inséré, l'appareil envoie des chocs électriques lorsque le cœur crampe. Ainsi, la survenue d'arythmies est évitée et les troubles du rythme cardiaque sont exclus..

Implantation de défibrillateur. Cet appareil est un analogue d'un stimulateur cardiaque, conçu pour décharger le myocarde. La seule différence est que les décharges électriques envoyées dans le myocarde contribuent à la régénération naturelle des fibres cardiaques, ce qui permet d'éliminer les contractions irrégulières et de renvoyer une impulsion complète..

Selon les statistiques des professionnels de la santé, un défibrillateur peut prolonger la vie d'un patient de 12 à 15 ans, à condition qu'il soit correctement installé et que les recommandations prescrites soient suivies. Il est strictement interdit de traiter la pathologie cardiaque, avec un défibrillateur implanté avec des médicaments.

L'ablation par radiofréquence est une autre mesure chirurgicale apparue au milieu des années 90. La RFA peut aider à stabiliser le cœur, mais il n'est pas possible d'exclure la fibrillation auriculaire ou le bloc cardiaque.

La méthode est la suivante: à l'aide d'un cathéter, la peau est percée et les zones à problèmes du cœur sont traitées par ondes radio.

La procédure est impossible sans fluoroscopie et cardiogramme préliminaires.

Après le traitement médical ou chirurgical effectué, un certain nombre de procédures préventives suivent, conçues pour consolider le résultat obtenu et pour que l'arythmie cardiaque ne se développe pas à l'avenir..

La prévention des maladies

Les recommandations d'un cardiologue sont les suivantes:

  1. réduire la quantité de café consommée à une tasse par semaine;
  2. éviter l'activité physique vigoureuse, suspendre les sports pour une durée indéterminée;
  3. évitez les médicaments contenant des substances puissantes ou de la taurine. Si la liste des effets secondaires contient une entrée indiquant que les fonds peuvent nuire au cœur, il est recommandé de choisir un analogue de ce remède;
  4. s'il existe des facteurs de stress qui contribuent à l'excitation, il est recommandé de les éliminer;
  5. stabiliser le régime diurne, dormir au moins 8 heures par jour, se coucher au plus tard à 23h00;
  6. Si l'anxiété commence à survenir, prenez un sédatif (racine de valériane);
  7. rationaliser le menu. Éliminer les aliments contenant du cholestérol (pour éliminer un facteur de risque de plaques athéroscléreuses, conduisant à l'obstruction des vaisseaux sanguins et des artères), éviter les aliments gras pendant un certain temps.

Sinon, vous pouvez continuer le rythme de vie habituel. Il est recommandé de ventiler la pièce quotidiennement, ainsi que de faire des promenades à l'air frais afin de saturer le corps, y compris le cœur, avec la quantité d'oxygène requise.

L'arythmie cardiaque présente des symptômes graves, c'est pourquoi le traitement doit être effectué immédiatement.