Pourquoi la poitrine fait mal au milieu: causes chez les femmes et les hommes

Arythmie

La douleur thoracique est une sensation familière à la plupart des hommes et des femmes qui ont franchi la 50e ligne de leur vie, mais parfois ce symptôme survient chez les personnes plus jeunes et même chez les adolescents. Il peut y avoir plusieurs raisons à l'apparition d'une telle affection - le syndrome douloureux dans cette zone est l'un des signes de troubles mineurs qui ne présentent pas de danger pour la santé, ainsi que de maladies très graves qui constituent une menace pour la vie. Si une telle symptomatologie est exprimée brusquement, a un caractère périodique ou permanent, vous devriez consulter un médecin.

Causes de douleur au milieu de la poitrine, de droite ou de gauche

Les raisons pour lesquelles une personne a des douleurs sous la poitrine peuvent être très diverses. Tout dépend de la cause de la douleur. Ainsi, par exemple, l'angine de poitrine peut provoquer des douleurs dans la poitrine gauche. Dans ce cas, les sensations peuvent être paroxystiques..


En outre, les douleurs cardiaques peuvent être douloureuses. Pour cette raison, les syndromes douloureux sont rapidement stoppés avec du validol et de la nitroglycérine, et une activité physique courte aide également. La raison pour laquelle la poitrine droite fait mal peut être une névralgie intercostale. Dans le même temps, les symptômes persistent pendant très longtemps. Cette maladie peut apparaître à la suite d'un pincement des racines nerveuses dans les nerfs intercostaux. Des spasmes musculaires peuvent également apparaître, qui deviennent insupportables pour une personne..

Ça fait mal au milieu de la poitrine, le plus souvent avec des maladies pulmonaires.

Image symptomatique


Selon la nature des pathologies qui provoquent des douleurs thoraciques, chacune d'elles présente d'autres signes symptomatiques permettant de déterminer la véritable cause de l'apparition de cette sensation:

  • Avec les pathologies cardiaques, la douleur survient généralement soudainement, à la fois directement derrière le sternum et sur le côté droit ou gauche de la poitrine. Il est capable de rayonner vers la main vers la droite ou vers la gauche, ou vers l'omoplate. La nature du syndrome douloureux peut être très diverse: aiguë, terne, douloureuse, pressante, poignardée, brûlante, brûlante dans la poitrine, pressée. En outre, la symptomatologie de la plupart des cardiopathologies comprend le bâillement comme signe d'hypoxie (manque d'oxygène) et une sensation de manque d'air causée par des perturbations du travail du cœur, de fortes chutes de pression artérielle. Avec une crise cardiaque, une toux sèche et aiguë peut survenir, car le cœur se dilate fortement et l'effet de la pression sur les bronches se produit. Selon les statistiques, les crises cardiaques conduisant le plus souvent au développement d'une crise cardiaque surviennent le soir ou la nuit..

  • Les maladies inflammatoires des bronches ou des poumons résultant d'une infection ou d'un rhume, en plus des douleurs thoraciques, s'accompagnent généralement d'une forte augmentation de la température corporelle et d'une altération de la fonction d'échange d'air: une personne a du mal à respirer, quand elle essaie de respirer profondément ou d'expirer, elle tousse, quand elle éternue ou tousse, elle commence à piquer dans le côté... L'étouffement est également l'un des principaux symptômes d'une crise d'asthme bronchique, lorsqu'une personne est incapable de respirer pleinement en raison d'un œdème bronchique..
  • Les pathologies du tractus gastro-intestinal se manifestent par des symptômes tels que le reflux - le remplissage d'acide gastrique de l'estomac dans l'œsophage, qui est typique du RGO, des éructations aigres ou amères, des nausées, une constipation chronique, une sensation de brûlure et des douleurs dans l'estomac - avec gastrite et ulcères d'estomac. Lorsque la cause de la douleur est un gonflement de l'œsophage ou une hernie diaphragmatique, le patient a la nausée, il est difficile à avaler, en avalant, la nourriture se coince dans une boule dans la gorge ou le sternum, comme si quelque chose empêchait la nourriture de pénétrer dans l'estomac. Dans la pancréatite aiguë, la douleur est localisée à gauche de l'estomac, juste en dessous des côtes. Une pression sur le ventre provoque une forte augmentation de la sensation de douleur avec un retour à la poitrine.
  • Avec les maladies de la colonne vertébrale, la douleur dans le dos est aggravée par les mouvements brusques, la flexion, la rotation du corps ou de la tête. Lorsque le patient se réveille le matin, il a besoin de temps pour mettre sa colonne vertébrale en état de marche. En bougeant votre cou, vous pouvez sentir le cliquetis des vertèbres. La cause du clic est le plus souvent la déformation des disques intervertébraux due à l'ostéochondrose.
  • Si une douleur thoracique persistante d'étiologie incertaine apparaît, il est nécessaire de consulter un médecin et s'il n'est pas possible de la soulager, même pendant une courte période, appelez une ambulance. Avant son arrivée, vous devez apporter la paix à la patiente et agir sur la base de l'anamnèse. Pour soulager une crise d'asthme bronchique, il est nécessaire d'inhaler les bronchodilatateurs à travers un inhalateur ou à partir d'une bombe aérosol. La nitroglycérine peut aider le noyau. Il est important de ne pas perdre le contrôle et de rester calme..

    Les principaux symptômes de la douleur thoracique

    Si la poitrine fait mal au milieu chez les femmes ou les hommes, ainsi que des autres côtés, il est important de traiter les principaux symptômes. Le plus souvent, la douleur s'accompagne de signes supplémentaires qui aident à identifier la pathologie:

    • toux sans raison;
    • dyspnée;
    • mal de crâne;
    • conscience brumeuse;
    • fatigue sévère.

    Le tableau clinique peut être complété par des signes secondaires - une douleur aiguë apparaît avec certaines actions. En outre, la sensibilité de la peau peut être perturbée, une pâleur de la peau apparaît, le tonus des muscles de la poitrine diminue.

    Quand une ambulance est nécessaire

    Il existe un certain nombre de signes-symptômes vérifiés qui sont une raison inconditionnelle d'appeler une ambulance:

    • les sensations rétrosternales désagréables ne passent pas dans la demi-heure (quel que soit le degré d'intensité) - signe de pré-infarctus;
    • douleur insupportable derrière le sternum, indifférente à la nitroglycérine;
    • la dyspnée au repos est un signe d'angine de poitrine avec risque de transformation en crise cardiaque;
    • maux de tête avec étourdissements, perte d'orientation dans l'espace;
    • paralysie, parésie visuellement distinguables;
    • courir la chair de poule;
    • asymétrie du visage, perte de contrôle sur les expressions faciales;
    • pré-syncope, l'évanouissement syncope est un signe d'ischémie cérébrale, risque d'accident vasculaire cérébral;
    • inhibition de la parole;
    • déficience auditive, vision;
    • conscience confuse;
    • pâleur de la peau;
    • cyanose du triangle nasolabial.

    Tous ces signes ne donnent pas un signal à 100% d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral en développement, mais ils surviennent dans des conditions aiguës dans près de 90% des cas. Cela oblige les personnes proches du patient à agir rapidement et clairement..

    Comment soulager rapidement les douleurs thoraciques avec des remèdes populaires?

    Les méthodes de traitement avec des remèdes populaires peuvent être utilisées pour des problèmes relativement sûrs. Un traitement correctement organisé avec ces moyens donne un assez bon résultat. Idéal pour une douleur légère et une cause connue.

    Les prescriptions pour la douleur thoracique sont un excellent complément à la gestion de la douleur:

    1. Recette - Soda. Il est considéré comme l'un des remèdes les plus populaires contre les douleurs au sternum. Si la douleur à l'estomac est la cause de la douleur, du soda dilué dans de l'eau tiède ou froide aidera à faire face à ce problème..
    2. Recette - Ail. C'est un excellent remède pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Il est recommandé de mâcher une gousse d'ail la nuit pour un bénéfice maximal. Une gousse d'ail écrasée diluée dans du lait est également bonne pour la douleur..
    3. Recette - Lait de curcuma. Il a été prouvé que l'utilisation du curcuma peut empêcher le développement de maladies cardiovasculaires. Une cuillère à café de celui-ci doit être diluée dans du lait chaud. Le mélange résultant est mieux consommé avant le coucher..

    Première règle: identifier les menaces potentielles!

    Le plus proche du cœur - le plus terrible. Presses au milieu du sternum - et l'enveloppement commence à prendre de l'ampleur. Et si une crise cardiaque? Vous avez bien lu et savez déjà que la douleur compressive c) peut être le premier signe avant-coureur d'un infarctus du myocarde. De plus, s'il y a d'autres signes de celui-ci: peur de la mort, nausées, confusion des pensées et transpiration parfois abondante.

    La dernière fois, le paramédical seulement avec un sourire a conseillé de prendre Valokordin et tout est passé. Mais à chaque fois qu'il appuie d'une nouvelle manière (ou cela semble-t-il juste?), Et nous ne sommes pas les héros d'un jeu vidéo qui peut être ressuscité d'un clic de souris.

    Ce n'est donc pas clair: appelez une ambulance ou attendez qu'elle passe d'elle-même. Parfois, les médecins ont l'air de voir un simulateur devant eux - et par conséquent, même la pensée d'un prochain appel pour une ambulance peut aggraver la situation..

    Comment diagnostiquer (rechercher) la cause de la douleur thoracique

    Pour diagnostiquer la cause de la douleur thoracique, un examen général du patient est effectué, tout en clarifiant l'histoire générale. En outre, des activités de diagnostic de laboratoire spéciales sont menées:

    • oxymétrie de pouls;
    • analyse sanguine générale;
    • chimie sanguine;
    • radiographie;
    • IRM;
    • ECG;
    • sang pour les marqueurs de crise cardiaque.

    À cause de ce que la poitrine fait mal quand tu inspires

    La douleur par inhalation dans la poitrine peut être causée par de graves pathologies du corps humain. Pour établir la cause exacte, vous devrez subir les diagnostics et examens de laboratoire nécessaires.

    Que faire si la poitrine fait mal à respirer

    Si vous présentez ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin..

    Attention! Lorsqu'une personne est blessée en état d'intoxication alcoolique, il ne faut pas oublier que le syndrome douloureux peut survenir après un certain temps. Les récepteurs de la douleur dans de tels cas sont bloqués, l'alcool joue dans ce cas le rôle d'un analgésique synthétique.

    Principaux traitements des douleurs thoraciques

    Le traitement dépend principalement de la maladie à l'origine de la douleur.

    • L'angine de poitrine est traitée avec des comprimés de nitroglycérine. Dans ce cas, la douleur devrait disparaître au plus tard cinq minutes plus tard..
    • Pour les maladies inflammatoires du système respiratoire, des anti-inflammatoires et des médicaments qui améliorent la toux sont pris.
    • Pour les douleurs causées par l'ostéochondrose thoracique, des mesures sont prises pour restaurer la mobilité normale des disques intervertébraux. Pour cela, un certain ensemble d'exercices est sélectionné..
    • La douleur dans la cardionévrose est traitée en renforçant le corps et en augmentant l'immunité.
    • La douleur dans la névralgie intercostale est soulagée par l'introduction d'analgésiques et de vitamines B dans un complexe.

    Causes de la douleur

    La compression de la poitrine et l'incapacité de respirer profondément sont généralement préoccupantes, car ces conditions sont principalement associées à des pathologies cardiaques. En effet, souvent la cause de la douleur réside dans les problèmes cardiaques. Cependant, s'il y a une pression dans la poitrine au milieu et qu'il est difficile de respirer, les symptômes peuvent indiquer un dysfonctionnement de l'activité de plusieurs systèmes corporels:

    • cardiovasculaire;
    • respiratoire;
    • ostéoarticulaire;
    • digestif.

    Les sensations de douleur dans la partie médiane de la poitrine avec différentes pathologies se manifestent différemment. Ils surgissent:

    • donner au dos - avec des arythmies, un essoufflement sévère et une pression basse, ils peuvent signaler une thromboembolie pulmonaire ou un infarctus du myocarde; lors de l'ingestion de nourriture - à propos des changements négatifs dans l'activité de l'œsophage; à haute température et nausée - à propos de la cholécystite;
    • pendant le mouvement - peut être un signe de pathologie œsophagienne, une crise cardiaque, accompagnent parfois la progression de la formation maligne;
    • pendant l'inhalation - un symptôme de processus aigus et chroniques (hypothermie, maladies du tractus gastro-intestinal, ostéochondrose, pleurésie);
    • après le tabagisme - manifestations de maladies pulmonaires (bronchite chronique, asthme, cancer du poumon), pathologies cardiovasculaires (angine de poitrine), maladies des articulations, des os et du tractus gastro-intestinal (ulcère, gastrite);
    • pendant l'action mécanique - peut indiquer des processus inflammatoires dans les articulations cartilagineuses des côtes, la présence de diabète sucré;
    • après la libération de vomi - un signe d'une possible rupture de l'œsophage. Une douleur intense, accompagnée d'une sensation de brûlure, de difficultés respiratoires et de l'incapacité d'effectuer les moindres mouvements, nécessite une intervention chirurgicale immédiate;
    • pendant la toux - peut être le résultat de pathologies des vaisseaux sanguins, du cœur, des organes respiratoires, des structures de la colonne vertébrale, accompagnent certaines blessures.

    La douleur compressive au centre du sternum doit être examinée par radiographie et électrocardiographie.

    Le cœur n'est pas amical avec les nerfs

    À notre époque tendue, il y a de plus en plus de névrosés, de VSD, d'hypocondriaques et de personnes souffrant de troubles mentaux. Et si vous n'avez pas de pathologies organiques des poumons et du système cardiovasculaire, la cause de la pression dans le sternum est probablement vos nerfs.

    Comment peuvent-ils affecter la région cardiaque et comment peuvent-ils aider le patient? Clairement - dans le tableau ci-dessous

    CauseSymptômesProvocateursAmbulance
    VSDAvec un déséquilibre de 2 parties du système nerveux central, les symptômes peuvent être n'importe quoi: une gêne dans le sternum, des troubles du rythme cardiaque et des sauts de tension artérielle. Le VSD est souvent accompagné d'une ou plusieurs des conditions décrites ci-dessous. La dystonie a tendance à s'aggraver - pendant de telles périodes, les symptômes s'intensifient. Le patient est tourmenté par une anxiété sévère.
    • changement de temps;
    • stress physique / mental;
    • stress sévère;
    • période de menstruation (chez les femmes);
    • manque de sommeil;
    • manque d'éléments utiles dans l'alimentation;
    • faible activité physique.
    Il est important de restaurer le travail des vaisseaux sanguins et d'aider le système nerveux à trouver l'équilibre (ce qui n'est pas toujours réaliste de le faire tout de suite!). Habillez-vous chaudement (chaussettes chaudes, pull), buvez une tasse de thé chaud pas fort avec du sucre, vous pouvez d'abord y déposer quelques gouttes d'huile essentielle et respirer la vapeur. Demandez à un membre de la famille d'étirer la zone de votre col, prenez un comprimé de glycine ou de valériane.
    Crise de paniqueLa sensibilité de l'alarmiste est aggravée, il fait mal et appuie au milieu du sternum, la fréquence cardiaque augmente, la tension artérielle saute, les mains commencent à trembler et les muscles abdominaux se contractent. Le plus souvent, la pression dans la poitrine avec l'AP est due au développement d'une hyperventilation des poumons, lorsque la proportion d'oxygène et de dioxyde de carbone dans la circulation sanguine est perturbée.
    • situation stressante;
    • une situation d'ancrage (qui est ancrée dans le subconscient comme dangereuse);
    • une poussée d'adrénaline due à un déséquilibre du système nerveux;
    • ostéochondrose et racines nerveuses pincées.
    Pliez vos paumes dans un bateau et inspirez et expirez profondément. Habillez-vous chaudement, essayez de distraire vos pensées. Appelez un bon ami et décrivez-lui tout ce que vous ressentez en ce moment. Prenez un demi-comprimé d'Anaprilin sous la langue (Attention, il y a des contre-indications!) Ou buvez 40 gouttes de Valocordin.
    Stress, excitationLes douleurs «nerveuses» et la compression dans le cœur sont courtes (1 à 5 minutes) et longues (jusqu'à plusieurs jours). En raison d'un stress sévère prolongé, une névralgie peut se développer. Dans ce cas, la douleur sera non seulement de compression, mais très vive, aggravée par l'inhalation et la rotation. Les pics de tension artérielle, les maux de tête, l'insomnie, les tremblements des mains, l'apathie sont également des signes de stress.
    • état psycho-émotionnel individuel;
    • exacerbation de VSD;
    • problèmes au travail et dans la famille;
    • maladies;
    • système nerveux central brisé;
    • hypocondrie.
    Le stress prolongé ne disparaîtra pas après avoir fourni une aide ponctuelle. Par conséquent, en utilisant les conseils ci-dessus, planifiez une visite chez le médecin (thérapeute, neurologue, psychothérapeute) et engagez-vous à corriger votre mode de vie et votre réflexion.
    La cardiophobieLa sensation de constriction est souvent exagérée: le patient écoute le cœur à chaque minute, notant tous les changements. Parfois, un estomac plein, appuyant sur le diaphragme, peut être considéré par un cardiophobe comme une crise cardiaque et provoquer un état de panique.
    • méfiance excessive;
    • hypocondrie;
    • problèmes avec le tube digestif;
    • diagnostic erroné de soi-même;
    • prise incontrôlée de médicaments pour le cœur;
    • nerfs faibles;
    • trouble du sommeil.
    Une crise aiguë de cardiophobie peut être temporairement «étouffée» par la distraction et 40 gouttes de sédatif avec de l'éthanol. Mais sans traitement complexe, ces mesures n'auront aucun sens - elles peuvent être répétées plusieurs fois par jour, et planter votre foie et votre immunité avec une utilisation fréquente de médicaments - le risque d'acquérir une véritable maladie organique.
    Crise d'hypertensionIl faut savoir qu'une personne a deux types de pression: systolique (vasculaire) et diastolique (cardiaque). Et les deux peuvent être promus à la fois, ou l'un des deux. Souvent dans le contexte d'une pression cardiaque élevée, une personne a l'impression d'appuyer au milieu de la poitrine, comme si elle pressait toute la région du cœur dans un étau. Le patient a le visage rougi, anxieux, tremblant. Les membres gèlent (les mains deviennent froides), la tête tourne, le pouls est rapide.
    • surstimulation physique / émotionnelle;
    • crise de panique;
    • défaillance du système nerveux central;
    • manque de sommeil;
    • fatigue excessive;
    • changement de temps;
    • prédisposition individuelle;
    • problèmes de vaisseaux sanguins.
    Asseyez-vous ou allongez-vous la tête haute (le sang doit s'écouler). Placez quelque chose de froid sur la nuque (de la glace du congélateur enveloppée dans un chiffon) et placez des bouteilles en plastique d'eau chaude sous vos genoux. Vous pouvez simplement mettre vos pieds dans un bain chaud. Prenez Capoten sous votre langue et essayez de respirer suffisamment profondément.
    Crise hypotoniqueLe patient présente de l'apathie, de la léthargie, de la somnolence, une tachycardie, des extrémités froides, une sensation de satiété dans la poitrine, des poussées de chaleur peuvent être observées. Performances réduites, humeur dépressive
    • diminution de l'immunité;
    • récemment souffert de rhumes;
    • Saison des pluies;
    • débordement;
    • faible activité physique.
    Prenez une tasse de thé ou de café fort et sucré, vous pouvez manger un morceau de chocolat. Le comprimé Kofitsil (en l'absence de contre-indications) aide efficacement à restaurer la pression. Un échauffement physique ou une marche sera également bénéfique..

    Aucun ambulancier n'a le droit de vous critiquer pour un appel à domicile, mais un examen adéquat et un traitement compétent valent mieux qu'une panique constante en attendant une ambulance.

    Tousser

    Avec une toux forte et fréquente, deux choses se produisent à la fois: le sternum est intensément secoué et ses muscles sont constamment tendus.

    Cela conduit à la fatigue et aux microtraumatismes, à partir desquels la douleur survient..

    La nature de la douleur Douleur - douloureuse, intense. Lorsque vous appuyez sur n'importe quelle partie de la poitrine, l'inconfort s'intensifie au point de contact.

    Comment traiter la douleur thoracique avec VSD (trouble anxieux)

    La douleur, le tir ou même, dans la région de la poitrine est un symptôme courant de la dystonie végétative-vasculaire, c'est-à-dire une manifestation physique d'un trouble anxieux.

    Les symptômes de la douleur thoracique nerveuse sont les suivants:

    • la douleur peut être répartie dans toute la poitrine et ne pas être sévère, mais prolongée;
    • peut être tranchant, tirant, perçant, cédant à l'estomac;
    • peut être localisé strictement en un seul endroit;
    • vous pouvez sentir à quel point les muscles de la poitrine sont tendus, parfois leur spasme est clairement perceptible;
    • brûlure ou engourdissement dans la région de la poitrine;
    • pression sur la poitrine et oppression à l'intérieur;
    • sensation de plénitude;
    • migration de la douleur vers le dos et son retour.

    Les douleurs thoraciques psychogènes peuvent hanter une personne anxieuse en permanence, ou il peut s'agir d'un épisode plutôt rare de sa vie. Dans le même temps, le même individu peut avoir des périodes de sa vie où les douleurs thoraciques ne le lâchent pas, ou il peut y avoir des périodes de calme, qui durent des jours, des semaines, des mois..

    Les douleurs thoraciques peuvent compléter d'autres symptômes du VSD ou se manifester dans un splendide isolement. Ils peuvent commencer après ou avant un événement stressant, ou ils peuvent provenir de zéro..

    Les sensations douloureuses ont tendance à s'intensifier au moment où le névrosé n'est occupé à rien, par exemple, il se couche et se sent pleinement. Assez souvent, une augmentation de la douleur dans la région de la poitrine est observée après avoir mangé, en particulier abondante.

    Pourquoi une douleur nerveuse dans la poitrine se produit-elle??

    Fatigue musculaire

    Puisqu'une personne est dans un état de «combat et de fuite» pendant l'anxiété, ses muscles deviennent plus toniques. Si l'anxiété passe rapidement, les muscles se détendent en toute sécurité. Mais si la sensation d'anxiété persiste pendant longtemps, les muscles ne peuvent pas non plus revenir à la normale..

    Une telle surcharge musculaire entraîne très souvent des douleurs dans diverses zones du corps humain. Y compris dans la poitrine.

    Douleur abdominale

    La dystonie végétovasculaire est souvent associée à des symptômes tels que ballonnements et gaz. Les gaz accumulés dans les intestins dilatent la cavité abdominale, ils commencent à soutenir les poumons et le cœur avec eux-mêmes par le bas, ce qui entraîne des douleurs thoraciques.

    La deuxième raison pour laquelle l'estomac est une source d'inconfort au niveau de la poitrine est à cause de la douleur réfléchie.

    L'excitation et les tremblements nerveux provoquent très souvent des maux d'estomac. Pas étonnant que les Britanniques appellent cette condition «des papillons dans l'estomac». Donc ces "papillons" volent très facilement de l'abdomen à la poitrine.

    Hyperventilation

    C'est l'un des problèmes corporels les plus courants auxquels sont confrontés les névrosés anxieux, car il est difficile de s'inquiéter et de ne pas reprendre son souffle..

    Le lien entre l'hyperventilation et la douleur thoracique est le suivant. L'hyperventilation conduit à une constriction des vaisseaux sanguins, ce qui, à son tour, peut provoquer des douleurs, y compris dans la poitrine, où les vaisseaux sont très gros.

    Auto-hypnose

    Tous les patients anxieux présentant des manifestations de dystonie végétative-vasculaire, c'est-à-dire des symptômes d'anxiété physique, se concentrent sur leur état de santé et y prêtent une attention excessive.

    Cependant, certains névrosés parviennent à la voltige dans ces actions. Et ils ressentent de la douleur quand il n'y en a pas du tout. Et surtout souvent, ils le sentent dans leur poitrine, car il y a un cœur et ce n'est pas sain pour eux, par conséquent, cela doit faire mal.

    Comment se débarrasser de la douleur thoracique psychogène?

    L'élimination complète des sensations douloureuses dans la région de la poitrine n'est possible que lorsque l'anxiété a disparu. Autrement dit, pour cela, il est nécessaire de se débarrasser de la névrose anxieuse, anxieuse-phobique et d'autres conditions similaires. Ce n'est pas simple. Cela peut prendre des années pour revenir à la normale. Par conséquent, il est important de savoir comment soulager les douleurs thoraciques ici et maintenant..

    Et pour cela, vous devez prendre les mesures suivantes.

    Tout d'abord, vous devez comprendre ce qui vous cause le plus souvent des douleurs: si elles proviennent de l'abdomen, des muscles, d'une respiration rapide. Une fois que vous avez compris cela, vous pouvez essayer de réduire la douleur en agissant sur son déclencheur..

    Si votre poitrine vous fait mal à cause de l'hyperventilation

    Si la douleur thoracique provient de l'abdomen

    Essayez de réviser votre régime alimentaire et d'en exclure les aliments qui provoquent une augmentation de la production de gaz et des flatulences..

    Si votre poitrine vous fait mal à cause d'un spasme musculaire

    Utilisez des techniques de relaxation musculaire pour vous détendre complètement. Portez une attention particulière aux exercices pour le dos, l'abdomen et les épaules..

    Vous pouvez également apprendre à faire un exercice pour détendre votre abdomen et votre plexus solaire. Cela vous aidera non seulement à éliminer le tonus musculaire excessif, mais aussi à normaliser la respiration..

    Pourquoi dérange la douleur thoracique au milieu?

    Lorsqu'une personne ressent une douleur dans la poitrine au milieu, cela devrait être le signe qu'une sorte de dysfonctionnement s'est produit dans le corps. La cause de la douleur peut être diverses affections, à la fois totalement inoffensives et très graves. Par exemple, le corps est surmené, fatigué et le fait savoir avec un signal aussi désagréable. Ou il a subi une maladie grave et signale que la personne doit prêter attention au problème. Une personne qui n'a pas de formation médicale ne sera pas en mesure d'identifier et d'éliminer les causes de la maladie. Par conséquent, dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez consulter un médecin qui procédera à l'examen nécessaire et identifiera la cause d'une mauvaise santé..

    Causes de la maladie et symptômes qui l'accompagnent

    Les spécialistes appellent la douleur au sternum dans la thoracalgie moyenne. Les facteurs de cette maladie sont nombreux. Le corps avec des sensations désagréables dans la poitrine peut signaler la présence possible des problèmes suivants dans les systèmes vasculaire et cardiaque:

    1. angine de poitrine - une maladie dans laquelle il y a un blocage des vaisseaux sanguins alimentant le cœur (une personne ressent un manque d'oxygène, la poitrine, les bras et le dos commencent à faire mal);
    2. myocardite - une maladie associée à des lésions du muscle cardiaque (une personne peut avoir de la fièvre, une insuffisance respiratoire);
    3. infarctus du myocarde - une maladie dans laquelle le flux sanguin vers le cœur s'arrête (une personne ressent une douleur brûlante);
    4. maladie cardiaque mitrale - une pathologie dans laquelle la valve cardiaque ne peut pas se fermer jusqu'à la fin (elle se manifeste par de terribles douleurs principalement dans la partie centrale de la poitrine, mais elle peut également apparaître à gauche);
    5. la péricardite est un processus inflammatoire de la membrane cardiaque (des douleurs compressives sont ressenties dans la poitrine, aggravées en mangeant et en décubitus dorsal);
    6. l'athérosclérose des vaisseaux coronaires - une maladie dans laquelle les plaques de cholestérol obstruent les artères (avec rupture d'un vaisseau sanguin, une personne ressent une douleur difficile à supporter).

    Lorsqu'il y a une douleur au milieu du sternum, cela peut être le signe de problèmes respiratoires. Le corps avertit de la présence éventuelle des problèmes suivants:

    • pneumonie - une forte toux, une augmentation de la température corporelle s'ajoute à la douleur dans la poitrine;
    • le pneumothorax est une maladie qui indique que l'intégrité des poumons est altérée et que l'air sort par la poitrine (une personne ressent une douleur insupportable);
    • pleurésie - inflammation de la membrane muqueuse du poumon (accompagnée d'une douleur intense lorsqu'une personne inhale ou expire de l'air);
    • asthme - l'inconfort est localisé dans la partie centrale du sternum et près de la trachée.

    Une douleur dans la poitrine au milieu peut également signaler des problèmes dans le système digestif. Principalement:

    1. pancréatite - la douleur s'aggrave en position couchée et en se penchant en avant;
    2. ulcère d'estomac - les fumeurs et les buveurs sont plus sensibles à cette maladie;
    3. maladie des voies biliaires - les sensations douloureuses s'intensifient après avoir mangé des aliments gras.

    Les causes de sensations désagréables dans la partie centrale de la poitrine peuvent également être le stress, un mode de vie passif, un traumatisme, une névralgie, une pathologie congénitale de la colonne vertébrale et autres..

    Complications lorsque l'on ne prête pas attention au problème en temps opportun

    Dès qu'il y a une douleur dans le sternum au milieu, essayez de consulter un médecin dès que possible et parlez de votre maladie. Peut-être était-ce dû au surmenage ou aux soucis, au stress. Cependant, il vaut mieux ne pas plaisanter avec la santé, car il vaut mieux éradiquer le problème dans l'œuf que d'en subir les conséquences plus tard. Même une sensation douloureuse ponctuelle est déjà un signal qu'un certain type de dysfonctionnement s'est produit dans le corps..

    Si une gêne sous forme de douleur dans la partie centrale de la poitrine dérange constamment, c'est la preuve d'une maladie grave et dangereuse. La persistance de la douleur, contrairement à ses manifestations ponctuelles, peut indiquer, par exemple, une dissection aortique ou la présence de maladies oncologiques. Un traitement opportun des symptômes et des signes d'un problème aidera à éviter un certain nombre de conséquences graves..
    Une attention intempestive au problème peut menacer le fait que dans le contexte de sensations douloureuses dans la partie centrale de la poitrine chez une personne:

    • le pouls commence à ralentir ou à s'accélérer;
    • il y a une distorsion des traits du visage;
    • il y a un affaiblissement des bras et des jambes;
    • la pression artérielle commence à sauter et à baisser;
    • essoufflement.

    Si cela fait mal au milieu du sternum et que les symptômes énumérés ci-dessus sont observés, vous devez immédiatement appeler une ambulance pour une hospitalisation ultérieure. De tels symptômes indiquent que la personne n'a pas prêté attention aux signaux du corps et que la maladie est maintenant devenue critique..

    En fonction des symptômes accompagnant la douleur thoracique et des résultats de l'examen, le médecin prescrit les médicaments nécessaires au patient (analgésiques, fibrines, chondroprotecteurs, anticoagulants, antiacides, bêtabloquants, antibactériens).

    Quelles sont les causes des douleurs thoraciques. Ce cœur est-il toujours?

    Si la poitrine fait mal, la première chose qui me vient à l'esprit est une crise cardiaque. Bien sûr, toute douleur thoracique ne peut être ignorée, mais elle peut avoir de nombreuses raisons..

    Aujourd'hui, nous allons vous aider à comprendre votre douleur thoracique plus en détail. Mais en fait, la meilleure chose à faire est de consulter un médecin ou d'appeler une ambulance..

    Classification des douleurs thoraciques

    Selon la cause, la douleur thoracique peut être:

    Dans ce cas, les sensations peuvent être localisées à gauche ou à droite, donner sous l'omoplate, dans le cou, ou se répandre au centre.

    Causes de la douleur thoracique: cœur

    Donc le premier et le plus évident soupçon est le cœur.

    Maladie coronarienne (CHD)

    Le blocage des vaisseaux sanguins du cœur, qui réduit le flux sanguin et d'oxygène vers le muscle cardiaque, peut provoquer une douleur brûlante appelée angine de poitrine. Ceci est un symptôme courant mais ne cause généralement pas de dommages permanents au cœur..

    L'angine de poitrine peut être induite par l'exercice, liée au stress et se résorbe avec le repos.

    Infarctus du myocarde

    Une crise cardiaque est causée par une forte réduction du flux sanguin, qui avec le temps entraîne la mort des cellules du muscle cardiaque. C'est très similaire à une attaque d'angine de poitrine, cependant, la douleur est beaucoup plus écrasante..

    Chez les femmes, au contraire, les symptômes menaçants peuvent être flous, sans syndrome douloureux prononcé, mais avec nausées, essoufflement et transpiration. Dans le même temps, de nombreux patients décrivent leurs sensations comme «être attachés avec une corde raide».

    Myocardite

    Processus inflammatoire affectant le cœur. En plus de la douleur, il provoque de la fièvre, une fatigue intense, des palpitations cardiaques et un essoufflement. Bien que les vaisseaux sanguins fonctionnent normalement, les symptômes de la myocardite peuvent ressembler à une crise cardiaque.

    Péricardite

    Inflammation de la membrane séreuse du cœur (sac péricardique). Ressemble à l'angine de poitrine, mais la douleur est plus persistante et aiguë, irradiant souvent vers le haut du cou et le muscle brachial. Peut s'aggraver avec la déglutition et l'inhalation, en décubitus dorsal.

    Cardiomyopathie hypertrophique

    Une maladie génétique qui provoque une croissance anormale du muscle cardiaque. Parfois, ce n'est pas trop important et parfois cela conduit à des problèmes d'approvisionnement en sang vers le cœur.

    La douleur thoracique et l'essoufflement sont les signes les plus courants de cardiomyopathie hypertrophique. Apparaissent lors d'un effort physique.

    La maladie est dangereuse car avec le temps elle peut prendre forme d'insuffisance cardiaque, qui s'accompagne d'une augmentation du volume du liquide intercellulaire, d'un épaississement du myocarde. Outre la douleur, ce type de cardiomyopathie peut être accompagné de fatigue, d'étourdissements et d'évanouissements..

    Prolapsus de la valve mitrale

    Affaissement d'un ou des deux feuillets de la valve entre l'oreillette gauche et le ventricule. Une variété de symptômes sont associés à cette affection, notamment une douleur au centre de la poitrine, une tachycardie et des étourdissements. Bien que cette condition puisse ne pas montrer de signes clairs, surtout si le prolapsus est petit.

    Dissection (dissection) de l'artère coronaire

    Une condition extrêmement rare mais fatale qui s'accompagne d'une déchirure de la paroi artérielle. Conséquences - infarctus du myocarde massif et souvent mort cardiaque.

    Ressemble à une crise de douleur soudaine et sévère avec une sensation de déchirure qui monte au cou, au dos et à l'abdomen.

    Causes de la douleur thoracique: légère

    La deuxième chose évidente est les problèmes pulmonaires. Le symptôme le plus typique ici sera une sensation aiguë ou douloureuse, un inconfort thoracique. De plus, il est souvent concentré à gauche ou à droite..

    Pleurésie

    Maladie inflammatoire pulmonaire, principalement de nature bactérienne ou virale, affectant la cavité pleurale entourant les deux poumons. La pleurésie peut être sèche ou avec perte de liquide (exsudat).

    Très probablement, avec une inflammation de la cavité pleurale, vous ressentirez une douleur vive lors de l'inhalation, de la toux ou des éternuements. Très probablement, la condition sera accompagnée d'une forte fièvre, de frissons, d'essoufflement et de faiblesse sévère.

    Pneumonie et abcès pulmonaire

    Toute infection pulmonaire s'accompagne d'une douleur intense ou d'une gêne thoracique. Dans ce cas, la pneumonie peut durer un certain temps sans fièvre ni autres symptômes grippaux, et la douleur peut être floue.

    Si un abcès (formation purulente) s'est déjà formé dans les poumons, la douleur sera plus aiguë et plus prononcée.

    Embolie pulmonaire

    Un caillot de sang pénétrant dans l'artère pulmonaire ou ses branches. Condition potentiellement mortelle, qui s'accompagne d'une pleurésie aiguë, de difficultés respiratoires, de tachycardie. Peut également provoquer de la fièvre et un choc.

    Le blocage d'une artère pulmonaire se produit généralement en raison d'une thrombose veineuse profonde ou après quelques jours d'immobilité (par exemple, après une chirurgie). La troisième raison est la complication du cancer.

    Pneumothorax

    L'accumulation d'air dans la cavité pleurale. Le plus souvent en raison d'une blessure à la poitrine avec des lésions pulmonaires qui libèrent de l'air dans la poitrine.

    Il s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, d'une douleur lancinante sévère dans la zone de l'organe endommagé, qui s'intensifie pendant la respiration.

    Le pneumothorax n'est pas toujours causé par des blessures ou des blessures. Assez souvent, un pneumothorax secondaire se développe après une rupture de kyste avec emphysème, une rupture de l'œsophage, dans le contexte d'une tuberculose avancée, etc..

    Hypertension pulmonaire

    Avec des douleurs thoraciques du type d'angine de poitrine, la cause peut être une charge excessive sur les vaisseaux des poumons. En conséquence, cela conduit à une défaillance du ventricule droit du cœur et peut entraîner la mort. Les symptômes ne diffèrent pratiquement pas de l'angine de poitrine.

    L'asthme bronchique

    Maladie chronique des voies respiratoires. Provoquant un essoufflement, une respiration sifflante, une toux, avec une forte attaque, il provoque souvent une sensation douloureuse aiguë au centre de la poitrine.

    Causes de la douleur thoracique: gastro-entérologie

    Les problèmes du tractus gastro-intestinal peuvent également impliquer la poitrine.

    Reflux gastro-œsophagien

    Il se produit en raison du reflux du suc gastrique dans l'œsophage. Il s'accompagne d'un goût amer dans la bouche, d'une sensation de brûlure dans la poitrine ou la gorge (brûlures d'estomac). Souvent, le RGO se développe dans le contexte de l'obésité, après avoir mangé des aliments épicés ou gras, chez les fumeurs. Les symptômes sont souvent observés chez les femmes enceintes.

    Les douleurs cardiaques et les brûlures d'estomac dues au reflux acide sont souvent similaires car le cœur et l'œsophage sont rapprochés et en partie reliés par des nerfs communs.

    Dyskinésie de l'œsophage

    Des contractions musculaires incohérentes (spasmes) et des contractions à haute pression (appelées œsophage du Casse-Noisette) peuvent également causer des douleurs thoraciques. Tout cela est dû au fait que le mouvement des aliments dans l'estomac ralentit pour une raison quelconque et qu'il y a une sensation de pression, un inconfort.

    Oesophage hypersensible

    Complexe de symptômes dans lequel l'œsophage commence à répondre par une douleur aux moindres changements de pression ou par un reflux acide. La cause de l'hypersensibilité n'est pas entièrement comprise, mais elle fait souvent partie des symptômes du RGO.

    Rupture ou perforation de l'œsophage

    Une douleur thoracique soudaine et aiguë après une crise de vomissement ou une procédure EGD peut être un signe de perforation de l'œsophage.

    Un inconfort vague dans la poitrine peut résulter de la destruction de la muqueuse de l'estomac ou du duodénum.

    Ces symptômes peuvent réapparaître périodiquement chez les fumeurs, avec une consommation fréquente d'alcool ou prenant des AINS (comme l'aspirine). La douleur peut s'aggraver avec de la nourriture ou des antiacides.

    Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme

    C'est un problème assez courant qui se produit lorsque la partie supérieure de l'estomac commence à pousser vers l'intérieur. Il provoque souvent des symptômes de reflux, notamment des brûlures d'estomac et des douleurs thoraciques. Il s'intensifie généralement en position horizontale..

    Pancréatite

    Inflammation aiguë ou chronique du pancréas. Son principal symptôme est une douleur abdominale, qui peut s'intensifier et irradier vers la poitrine, surtout en position horizontale et inclinée.

    Problèmes de vésicule biliaire

    Manger des aliments gras vous donne une sensation de lourdeur ou de douleur dans le bas de la poitrine droite (abdomen supérieur droit). Peux tu le sentir? Donc, le problème est très probablement dans la vésicule biliaire.

    Causes de la douleur thoracique: os, muscles ou nerfs

    Une situation assez courante lorsque le syndrome douloureux survient après une blessure à la poitrine, un stress excessif ou des nerfs pincés.

    Problèmes de côtes

    Une blessure typique est une fracture d'une ou plusieurs côtes. Il n'est pas du tout nécessaire que ce soit juste une fracture, juste une fissure suffit. La douleur augmente avec les mouvements, les respirations profondes, la toux. Habituellement localisé au même endroit et sensible au toucher.

    Souvent, la cause de la douleur est la périchondrite - c'est-à-dire l'inflammation du tissu cartilagineux costal.

    Spasme musculaire thoracique

    Une toux sévère et prolongée peut blesser ou spasmer les ligaments et les muscles intercostaux. La douleur augmente avec les mouvements et les tours du corps.

    Zona

    Il est difficile de ne pas le remarquer, mais c'est néanmoins l'une des causes de douleur et d'inconfort dans la poitrine. Causé par le virus varicelle-zona.

    Autres causes potentielles

    Nous ne pouvons pas passer par la psychosomatique. Parfois, un essoufflement et des douleurs thoraciques surviennent en raison d'une crise de panique, d'un stress intense. D'autres symptômes s'y ajoutent généralement:

    Picotements et tremblements dans le corps;

    Froid dans les membres;

    Quand voir un médecin

    Toute attaque soudaine et violente qui ne peut être soulagée par des analgésiques ou un simple repos est une raison de consulter un médecin.

    Appelez le 103 si vous développez l'un de ces symptômes avec une douleur thoracique:

    Une sensation d'oppression dans la poitrine ou sous le sternum;

    La douleur se propage à la mâchoire, au bras gauche, donne sous l'omoplate. EN AUCUN CAS, NE TENTEZ PAS DE LE SUPPRIMER AVEC VALIDOL OU CORVALOL;

    La douleur est vive et soudaine, accompagnée d'essoufflement et n'est pas soulagée par le repos;

    Une sensation de tiraillement dans l'estomac (succion dans l'estomac), des étourdissements, une tachycardie, une respiration rapide, des nausées;

    Assurez-vous de consulter un médecin si:

    La douleur est accompagnée de frissons et de fièvre;

    Une toux sèche ou productive (avec mucosités et mucus) apparaît;

    Avoir de la difficulté à avaler

    La douleur et les brûlures d'estomac ne disparaissent pas pendant plusieurs jours d'affilée et apparaissent chaque semaine.

    Causes de la douleur thoracique au milieu, comment distinguer l'inconfort cardiaque d'un autre et que faire

    La douleur dans le sternum au milieu n'indique pas toujours des pathologies cardiaques. Selon les statistiques, l'inconfort cardiaque ne représente pas plus de 60% de tous les cas enregistrés cliniquement. Peut-être moins, les informations diffèrent selon la région de la planète.

    Les difficultés à déterminer la cause ne permettent pas au patient de réagir à temps. Par exemple, une crise cardiaque peut être confondue avec une exacerbation de la gastrite. Ce à quoi de telles erreurs fatales mènent est clair sans mots.

    Par conséquent, la principale action contre la douleur au milieu de la poitrine est d'appeler une ambulance. Le transport vers l'hôpital de cardiologie est la prochaine étape. En outre, les médecins spécialistes comprennent au moyen de l'ECG, ECHO, l'évaluation du son cardiaque.

    La seule méthode fiable pour déterminer la source consiste à effectuer un diagnostic approfondi à l'aide de méthodes instrumentales. À l'œil nu, vous ne pouvez estimer que les facteurs approximatifs de la formation du problème.

    Causes de la douleur

    Les facteurs de développement sont multiples. Dans plus de la moitié des cas, les pathologies cardiaques sont à blâmer. Vous pouvez déterminer un diagnostic approximatif par la nature de la douleur.

    Sensation de pression dans la poitrine

    Une douleur sourde au niveau du sternum au milieu, pressante dans la nature, survient dans 95% des cas et plus. C'est le principal type d'elle pour les problèmes cardiaques..

    La raison principale est un processus ischémique actuel à long terme. Il existe deux variétés: la crise cardiaque et l'angine de poitrine. En substance, les deux sont des types d'insuffisance coronaire. La seconde se déroule plus doucement, sur une longue période de temps.

    La durée de l'épisode douloureux ne dépasse pas 30 minutes. Tout ce qui vient d'en haut peut indiquer une crise cardiaque.

    Une hospitalisation est nécessaire pour les soins urgents et la clarification de la cause de l'inconfort. La douleur irradie vers le bras gauche, entre les omoplates, vers le cou.

    L'essence du processus réside dans la destruction progressive, la mort du myocarde. Contrairement à la destruction de type avalanche dans le contexte d'une crise cardiaque.

    La récupération est nécessaire sur une base continue. La maladie est divisée en 4 classes fonctionnelles (FC abrégée), en fait, il s'agit d'une différenciation par gravité.

    Le premier FC donne une cure complète. La durée du traitement est d'environ six mois. À partir de la seconde, la probabilité de récupération totale est nulle. Mais la survie est bonne.

    Chaque cas est considéré individuellement, il n'y a pas de recettes et de prévisions universelles. Une douleur aiguë dans le sternum, d'une intensité insupportable, peut également indiquer une crise cardiaque.

    Dans tous les cas, il est recommandé d'appeler une ambulance pour évaluer l'état de santé du patient. Il est impossible de le faire seul.

    Mal au dos

    Des sensations de picotements périodiques et à court terme accompagnent rarement les maladies cardiovasculaires. La fréquence approximative est de 20-25%. S'il y a un lien avec des pathologies cardiaques, ils parlent de ces conditions:

    • Prolapsus, sténose ou infection de la valve mitrale. Cette structure anatomique ferme l'espace entre l'oreillette gauche et le ventricule, empêchant le sang de s'écouler vers l'arrière. Avec des malformations, une régurgitation MC se produit - un flux inverse de tissu conjonctif fluide.

    En conséquence, la contractilité du myocarde diminue, une dilatation (étirement) des chambres se forme, la quantité de sang éjecté dans le grand cercle est considérablement réduite. Peu à peu, le processus conduit à des violations du développement anatomique des structures cardiaques..

    Le rétablissement implique une intervention chirurgicale précoce. Plus tôt il est effectué, plus les chances de guérison complète sont élevées..

    Les épisodes de douleur sont courts. Souvent, les patients ne font pas du tout attention à une telle manifestation..

    • Sténose valvulaire aortique. Cette structure est située au niveau de la transition du ventricule gauche vers l'artère principale du corps. Le rôle est identique: le mouvement du tissu conjonctif fluide est strictement dans un sens. Dans le grand cercle.

    Le traitement est également chirurgical. Les douleurs lancinantes intenses dans le sternum ne sont pas caractéristiques, car d'autres manifestations forment la base du complexe symptomatique: essoufflement, faiblesse, baisse ou augmentation de la pression artérielle, etc..

    • Anévrisme de l'aorte au stade de développement. C'est une formation spéciale, saillie de la paroi de l'artère. Au stade de la formation, le processus pathologique se fait sentir avec un inconfort minimal.

    Souvent, il n'y a aucun inconfort, le diagnostic est posé sur la base de données issues d'une évaluation objective de l'état des vaisseaux. La récupération chirurgicale consiste en une excision de la zone altérée, mais avec beaucoup de soin.

    • Névrose cardiaque avec cardialgie. Pourquoi exactement la douleur cardiaque survient n'est pas entièrement comprise. On suppose que nous parlons du travail du système nerveux central, d'un taux d'inhibition insuffisant.

    Le développement de l'inconfort est directement causé par le stress, la surcharge mentale. Habituellement, un complexe symptomatique apparaît chez les patients avec une personnalité particulière: vulnérabilité, impressionnabilité, labilité émotionnelle en tant que composants.

    Une caractéristique typique de la douleur d'origine névrotique est le manque de preuves d'une pathologie organique. Le diagnostic objectif ne montre aucun écart.

    Aucun traitement spécial n'est requis. Malgré cela, l'intensité des coups est appréciable. Les patients hypocondriaques peuvent confondre à tort un épisode de névralgie avec une crise cardiaque.

    • Dystonie végéto-vasculaire. C'est un syndrome non spécifique. Se développe à la suite de maladies du cerveau, de l'hypothalamus, du système endocrinien.

    Contrairement aux croyances d'une partie importante de la population et même de la communauté médicale, il ne s'agit pas d'un diagnostic, mais d'une manifestation d'une certaine condition. Vous devez traiter la maladie sous-jacente, mais pas un signe.

    La restauration est réalisée sous la supervision d'une équipe de spécialistes. Les douleurs cardiaques sont de durée relativement courte, ne représentent pas un réel danger pour la vie.

    • Myocardite. Ou une inflammation de la couche musculaire du cœur. C'est un processus infectieux (viral, bactérien, fongique), moins souvent auto-immun. Nécessite un traitement urgent dans un hôpital. Le phénomène conduit rapidement à la destruction des tissus. Ceci est une indication directe pour les prothèses.

    Dans de rares cas, une manifestation pathologique est causée par une modification de l'innervation du cœur..

    La douleur lancinante n'indique presque jamais des problèmes cardiaques. La probabilité est d'environ 20%.

    Il ne vaut pas la peine d'exclure complètement le caractère cardiaque de la manifestation. En présence de plaintes, il est recommandé de diagnostiquer de toute urgence à l'aide d'ECHO, d'ECG et au moins de mesurer la pression artérielle et la fréquence cardiaque.

    Sensation de chaleur dans le sternum

    Le caractère brûlant de l'inconfort, au contraire, indique souvent un processus aigu, une urgence.

    Les raisons typiques du développement de manifestations sont:

    • Crise cardiaque. C'est une malnutrition prononcée de la couche musculaire de l'organe. La mort (nécrose) se produit, l'intensité de la circulation sanguine et de l'apport tissulaire en oxygène et en nutriments diminue.

    La récupération est réalisée en urgence, en soins intensifs. Un ECG avec des caractéristiques typiques du processus est indicatif..

    Après stabilisation, une insuffisance cardiaque de gravité variable se développe. Cette condition est corrigée pour le reste de votre vie avec des médicaments. Ils sont suivis constamment, certains en cours.

    Le résultat est une cardiosclérose post-infarctus, c'est-à-dire le remplacement du tissu mort par une cicatrice.

    Pendant la période de rééducation et pendant un certain temps après, une douleur douloureuse au milieu de la poitrine est possible. C'est un mauvais signe pronostique. Indique une ischémie tissulaire (circulation sanguine insuffisante).

    • Blocage de l'artère pulmonaire. Il survient à la suite de la séparation d'un caillot sanguin du site principal de développement. Le caillot sanguin peut être localisé n'importe où, généralement dans les membres inférieurs.

    En aucun cas toujours, l'éducation ferme complètement la lumière du vaisseau (sinon la mort survient, la dernière chose que le patient a le temps de ressentir est une douleur aiguë et intense dans la poitrine, puis l'inconscience survient).

    Dans une telle situation, une sensation de brûlure est possible, elle est ressentie comme une élévation de température au niveau local. Sans une aide urgente compétente, tout se termine par la mort. Une crise cardiaque et d'autres conditions d'urgence sont probables.

    • Une douleur brûlante survient lorsque l'anévrisme aortique se rompt. Se développe avec une pathologie formée. Avec la destruction de l'éducation, une intense sortie de sang est observée. La mort survient en quelques minutes, à moins qu'une aide urgente ne soit fournie. Habituellement, cela dépasse le pouvoir même des médecins professionnels, sans parler des personnes sans formation..

    Des blessures, un coup au sternum, une augmentation de la pression artérielle, une maladie infectieuse et d'autres facteurs peuvent entraîner une rupture. Le seul moyen de prévention est de détecter et d'éliminer chirurgicalement l'anévrisme en temps opportun..

    Une douleur thoracique brûlante survient non seulement dans ces conditions. Cela peut également indiquer une ischémie aiguë (insuffisance coronarienne).

    Ondulation

    Il se trouve avec un infarctus du myocarde en développement ou une crise d'hypertension.

    Le premier état a déjà été décrit. Quant à GB, on parle généralement d'une augmentation significative de l'indicateur du tonomètre. C'est ce qu'on appelle l'état de crise. Caractérisé par une intensification, une surcharge de l'activité cardiaque.

    Il n'est possible de sortir le patient de cette position que dans un hôpital. Plus l'expérience de l'hypertension est longue, plus le risque d'urgence est élevé.

    Une douleur lancinante accompagne chaque battement de cœur. Indique un manque d'efficacité dans l'approvisionnement de l'organe musculaire lui-même en oxygène et en nutriments.

    Malaise douloureux

    Se produit dans le contexte de pathologies cardiaques de type lent et souvent à la suite de conditions non cardiaques.

    Il peut s'agir d'une cardiomyopathie hypertrophique ou autre, d'une prolifération de tissus organiques, de malformations acquises et congénitales de structures sans perturbations critiques de l'activité fonctionnelle, etc..

    Pour les plaintes de douleur douloureuse dans la poitrine au milieu, la pression artérielle, la fréquence cardiaque, l'écoute du son cardiaque, l'évaluation des données ECHO et ECG sont affichées.

    Si nécessaire, des diagnostics IRM sont prescrits. Des tumeurs des structures cardiaques sont possibles, bien que ces formations soient rares et ne représentent pas plus de 1,5 à 2% de toutes les néoplasies primaires.

    Autres facteurs de développement

    L'inconfort, en particulier la douleur tirante dans le sternum, n'est pas toujours le résultat de pathologies cardiaques. Dans 40 à 50% des situations, la cause n'est pas du tout associée à l'organe musculaire..

    • Gastrite et ulcères d'estomac. Dans le premier cas, nous parlons d'inflammation, dans le second - de la formation d'érosions sur la membrane muqueuse. Les deux conditions peuvent produire un inconfort en miroir. La cage thoracique s'avère être la cible principale.
    • Oesophagite par reflux. L'acide est rejeté dans l'œsophage. Avec une évolution prolongée du processus pathologique, des douleurs persistantes se produisent dans la région surnatale, un inconfort aigu n'est pas typique.
    • Blessure au sternum. Les fractures donnent les sensations les plus vives et les plus prononcées.
    • Inflammation pulmonaire ou pneumonie. Origine infectieuse. Du côté gauche. Elle se caractérise par une douleur intense et pressante. La nitroglycérine n'a aucun effet.
    • Ostéochondrose. Maladie dégénérative destructrice de la colonne vertébrale.
    • Disques herniés (extrusion).
    • Myosite ou inflammation du muscle squelettique.
    • Névralgie intercostale. Une cause fréquente d'inconfort.

    Comment délimiter

    L'inconfort d'origine cardiaque présente un certain nombre de caractéristiques distinctives:

    • Il est localisé strictement au centre. Léger déplacement possible vers la gauche, plus près de l'épaule.
    • Donne à l'omoplate, bras jusqu'à la main, colonne cervicale.
    • La nature de l'inconfort, comme déjà mentionné, pression, brûlure, picotements (extrêmement rare).
    • Avec un changement de position du corps, de respiration, l'intensité de la douleur ne varie pas. Cela indique un manque de communication avec le système musculo-squelettique, les poumons. C'est probablement le cœur qui est à blâmer. Dans le même temps, la marche et une activité physique encore plus intense entraîneront une gêne accrue..
    • Peut être arrêté avec la nitroglycérine (1 comprimé). C'est une caractéristique typique de la douleur cardiaque. Mais avec une crise cardiaque, l'action peut être incomplète..
    • La pression sur le dos ou la poitrine ne change pas la gravité de l'inconfort.
    • Au repos, la douleur est soulagée.
    Attention:

    Ces points ne sont pas considérés comme des critères de diagnostic fiables. Il y a beaucoup de subjectivité, en même temps, il y a des exceptions à chaque règle.

    Avec le développement de l'inconfort dans la poitrine, si cela dure plus de 10 à 20 minutes, il est recommandé d'appeler une ambulance pour résoudre le problème du transport à l'hôpital.

    Symptômes-raisons d'appeler une ambulance

    Les signes nécessitant un appel d'urgence comprennent:

    • Inconfort qui dure plus de 30 minutes. Quel que soit le degré d'intensité. Le développement d'une crise cardiaque est probable. Mieux vaut être en sécurité.
    • Syndrome douloureux sévère et insupportable, non contrôlé par la nitroglycérine.
    • Dyspnée. Élimine une activité physique même minime. Cela se produit non seulement avec des phénomènes dangereux, mais également lors d'une crise d'angine de poitrine. Transformation possible en nécrose aiguë (crise cardiaque). Il ne faut pas attendre la transition.
    • Céphalalgie (maux de tête), vertiges. De plus, s'ils sont accompagnés de l'incapacité de naviguer dans l'espace.
    • Paralysie, parésie.
    • La sensation de courir rampe sur tout le corps ou dans certaines zones.
    • Distorsions faciales. Incapacité à contrôler les muscles du visage.
    • Évanouissement, syncope. Surtout les répétées. Avec les symptômes neurologiques antérieurs, une ischémie des structures cérébrales et un possible accident vasculaire cérébral.
    • Discours flou. Brouillard en vue, perte auditive.
    • Confusion de conscience.
    • Pâleur de la peau.
    • Cyanose du triangle nasolabial.

    Ces signes n'indiquent pas complètement une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou d'autres conditions d'urgence, mais ils sont très fréquents avec eux. Cela conduit à la suspicion. Par conséquent, un diagnostic approfondi est nécessaire dans un court laps de temps..

    Liste des examens obligatoires

    S'il fait mal au milieu du sternum, l'état du patient est évalué en ambulatoire ou en hospitalisation. En fonction du phénomène attendu. Programme minimum requis dans le contexte d'un processus probablement urgent.

    Il comprend:

    • Mesurer la pression artérielle et la fréquence cardiaque.
    • Électrocardiographie. Utilisé pour évaluer la position fonctionnelle des structures cardiaques. Montre des arythmies et des caractéristiques typiques d'une crise cardiaque.
    • Échocardiographie. Etude de l'état anatomique du cœur et des tissus environnants. La méthode implique la visualisation des zones. Il est possible d'identifier le degré de violation.

    Dans des situations particulièrement difficiles, les résultats ne sont pas attendus, ils stabilisent l'état, alors seulement ils pensent à une thérapie à long terme. Dans d'autres cas, il y a du temps pour un examen approfondi..

    Mesures supplémentaires: surveillance 24 heures sur 24, IRM du cœur, tests de stress (avec prudence), coronographie et tests sanguins.

    Également radiographie pulmonaire, EGD (technique endoscopique d'évaluation de l'état de la muqueuse gastrique et de l'œsophage), visualisation des structures vertébrales.

    Des spécialistes tiers interviennent au besoin, le plus souvent un neurologue. En l'absence de données sur les défauts organiques, ils parlent de cardialgie idiopathique..

    finalement

    La douleur au centre du sternum indique des facteurs cardiaques (60% des cas) et non cardiaques (autres situations). Les diagnostics sont affichés dans un court laps de temps.

    Il peut y avoir plusieurs raisons. Y compris du côté des poumons, la colonne vertébrale du tractus gastro-intestinal.

    Un examen approfondi vous permet de développer la bonne stratégie de traitement. Éliminer la douleur en soi ne suffit pas. Il est nécessaire d'éliminer la cause profonde. Les tâches sont résolues en parallèle avec la prévention des situations d'urgence.