Inflammation des ganglions lymphatiques

Spasme

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

En médecine, l'inflammation des ganglions lymphatiques (LV) est appelée lymphadénite. Cette maladie se développe lorsqu'une infection pénètre dans le système lymphatique humain. Les ganglions lymphatiques sont situés sur toute la longueur des vaisseaux lymphatiques, qui ont des tailles différentes. Le liquide lymphatique circule à travers ces nœuds, dans lesquels il peut y avoir une infection.

Les ganglions lymphatiques sont la principale barrière qui fait obstacle aux microbes pathogènes, ils nettoient le liquide du contenu pathologique. Les ganglions lymphatiques contiennent un grand nombre de lymphocytes, ce qui entraîne la mort du virus. Le liquide lymphatique, passant par plusieurs nœuds, est complètement éliminé et pénètre ensuite dans le système circulatoire. Si le corps a un grand nombre de microbes, les ganglions lymphatiques commencent à travailler plus intensément, ils augmentent la production de lymphocytes, tout en augmentant légèrement en taille et en devenant douloureux.

L'inflammation des ganglions lymphatiques n'est pas une maladie indépendante, c'est la réaction du corps à l'infection qui l'a attaquée. La LV dans une zone particulière vous permet d'identifier la localisation du processus infectieux, car les ganglions lymphatiques locaux (ou comme ils sont également appelés régionaux) réagissent aux microbes pathogènes. Par exemple, une inflammation des ganglions lymphatiques sous la mâchoire inférieure peut indiquer une infection de la cavité buccale (caries, parodontite, etc.), des processus inguinaux - pathologiques dans la cavité abdominale, etc..

Code CIM-10

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques peut être pour diverses raisons. Dans la plupart des cas, c'est la conséquence d'une maladie corporelle..

Il existe deux types de lymphadénite: spécifique et non spécifique.

Avec une inflammation spécifique des ganglions lymphatiques, la cause est une maladie infectieuse très grave, par exemple le sida, la tuberculose, la syphilis, la mononucléose, la leucémie (cancer du sang), la rougeole, la polyarthrite rhumatoïde, etc..

Avec non spécifique, la cause est des processus pathologiques résultant de l'ingestion d'agents pathogènes (staphylocoque, streptocoque, etc.), qui présentent un danger pour l'homme dans certaines conditions.

La lymphadénite non spécifique est généralement causée par des processus carieux, des abcès, une parodontite, une infection lors d'un traitement dentaire, une amygdalite, un rhume, une lymphangite, une toxoplasmose, des réactions allergiques, etc. Elle peut également commencer en raison d'un foyer de carie existant (plaies, furoncles, ulcère trophique, thrombophlébite, érysipèle, etc.).

Symptômes d'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques de nature non spécifique se manifeste principalement par une hypertrophie et une douleur. En cas de maladie catarrhale ou hyperplasique, elles sont facilement détectables à l'examen par palpation..

Si la suppuration du ganglion lymphatique commence, des signes d'intoxication du corps apparaissent (maux de tête, fièvre, faiblesse, température, manque d'appétit), tandis qu'il devient douloureux, les contours denses et clairs disparaissent. La zone au-dessus du ganglion lymphatique affecté gonfle, devient rouge, plus tard un abcès apparaît, fluctuation (fluctuation du pus, accompagnée de douleurs pulsatiles).

Si la lymphadénite purulente n'est pas traitée, avec le temps, l'abcès commence à éclater ou dans les tissus adjacents, ce qui est un grand danger. Lorsque le pus pénètre dans les tissus ou organes voisins, l'adénophlegmon commence, qui se manifeste par un infiltrat douloureux dense, avec des zones ramollies. La forme putréfactive du processus inflammatoire s'accompagne d'un léger craquement lors du sondage du nœud affecté. Une destruction supplémentaire des cellules et des tissus entraîne de la fièvre, une tachycardie et une intoxication grave du corps commence. Entre autres, la température du patient monte, parfois à des niveaux critiques, l'appétit disparaît.

L'inflammation des ganglions lymphatiques commence, tout d'abord, par leur douleur et leur élargissement. Selon la forme de la maladie, l'intensité de la douleur apparaît.

La douleur dans la forme aiguë de lymphadénite dans la zone touchée est vive et plutôt sévère, tandis que la personne ressent une faiblesse, un malaise général, des maux de tête et la température augmente. Assez souvent, la maladie se développe avec une lymphangite..

Avec un processus inflammatoire non purulent, le bien-être du patient est généralement relativement normal. Les nœuds élargis deviennent denses, lorsqu'ils sont pressés, la douleur apparaît, ils sont mobiles, la peau sur la zone touchée ne change pas.

L'adénophlegmon se caractérise par une rougeur de la peau sur la zone touchée, une tumeur dense apparaît qui n'a pas de limites claires, ramollie par endroits. La douleur est lancinante, intense. La température monte à des niveaux très élevés. Une forme purulente de lymphadénite peut se propager dans les tissus et les cellules plus profonds, ce qui entraînera une intoxication sanguine.

La forme chronique de lymphadénite est pratiquement indolore, alors que seule une augmentation des ganglions lymphatiques est ressentie.

Les conséquences de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques est une réaction naturelle de notre corps à divers micro-organismes nocifs qui sont entrés dans le système circulatoire. Les maladies à l'origine du processus pathologique doivent être traitées en temps opportun.Dans ce cas, après la guérison, les ganglions lymphatiques reviennent d'eux-mêmes à leur état normal. Dans les infections sévères, lorsqu'un processus inflammatoire aigu ou purulent commence, ainsi que le traitement de la maladie sous-jacente, il est possible de soulager l'état du patient. En cas d'inflammation aiguë, purulente ou chronique des ganglions lymphatiques, le processus de remplacement du tissu lymphoïde par du tissu conjonctif commence, ce qui entraîne une perturbation de leur travail et ils ne sont pas en mesure de remplir pleinement leurs fonctions..

Où est-ce que ça fait mal?

Quels soucis?

Diagnostic de l'inflammation des ganglions lymphatiques

En cas de processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques, tout d'abord, un examen visuel du patient est effectué, une anamnèse est découverte (la maladie dans le passé). Après l'entretien et l'examen, un test sanguin est prescrit, ce qui aidera à déterminer les causes de la pathologie.

Pour exclure les pathologies cancéreuses ou déterminer la source de l'infection, une radiographie pulmonaire ou une tomodensitométrie est prescrite. La tomodensitométrie vous permet de voir plus clairement l'image de la maladie, cependant, cette procédure est assez coûteuse.

Si les méthodes précédentes n'ont pas aidé à déterminer la cause du processus pathologique, une biopsie des ganglions lymphatiques est prescrite. La procédure consiste en une étude en laboratoire d'échantillons de tissus du ganglion lymphatique enflammé, le contenu de sa capsule. Cette méthode de diagnostic augmente considérablement les chances d'établir un diagnostic précis..

Pour établir la cause qui a provoqué la pathologie, le médecin prescrit plusieurs tests.

Avec une augmentation des ganglions lymphatiques dans la région de l'aine, cela peut indiquer des maladies du système génito-urinaire ou des maladies sexuellement transmissibles. Dans ce cas, des tests sanguins et urinaires, une analyse de l'hépatite, de la syphilis et du VIH sont prescrits. Après les résultats et l'établissement de la cause de la maladie, un traitement approprié est prescrit..

L'inflammation des ganglions lymphatiques axillaires peut indiquer des processus pathologiques dans la partie supérieure de l'abdomen et de la poitrine, dans ce cas, un test sanguin standard, un test d'urine, une radiographie pulmonaire est prescrit.

Les ganglions lymphatiques parotidiens, sous-maxillaires et cervicaux indiquent une infection de la cavité buccale, des voies respiratoires supérieures, des organes auditifs, de la muqueuse nasale, etc. Dans ce cas, en plus des analyses d'urine et de sang standard, consultation d'autres spécialistes (oto-rhino-laryngologiste).

Ce qui doit être examiné?

Comment examiner?

Quels tests sont nécessaires?

Qui contacter?

Que faire en cas d'inflammation des ganglions lymphatiques?

Si un ganglion lymphatique enflammé est détecté, tout d'abord, vous devez consulter un médecin. Si le processus inflammatoire s'accompagne d'une température élevée, vous pouvez prendre un antipyrétique, si vous ne vous sentez pas bien, des étourdissements ou des maux de tête, vous devez rester au lit et inviter un médecin à votre domicile.

Il faut se rappeler que les ganglions lymphatiques enflammés ne doivent jamais être réchauffés ou appliqués sur la zone touchée avec des compresses chauffantes. Vous pouvez appliquer une compresse fraîche pour soulager la douleur. Si la peau au-dessus de la zone pathologique commençait à virer au rouge, une douleur pulsatile apparaissait, cela indique qu'un processus purulent a commencé. Dans ce cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car le pus peut pénétrer non seulement vers l'extérieur, mais également dans les tissus ou organes adjacents, ce qui menace la propagation de l'infection dans tout le corps. Avec une forme purulente, un traitement chirurgical est nécessaire, dans lequel le ganglion lymphatique affecté est ouvert et débarrassé du pus accumulé.

Si vous constatez que vous avez une inflammation des ganglions lymphatiques, vous devez tout d'abord demander l'avis d'un thérapeute. Le médecin procédera à un examen visuel, les sondera. Si le processus inflammatoire s'est produit dans le contexte d'un rhume, le médecin vous prescrira le traitement approprié pour la maladie sous-jacente, le champ dont les ganglions lymphatiques doivent prendre leur taille habituelle. S'il n'a pas été possible d'établir la cause, le thérapeute prescrit un examen supplémentaire, selon les résultats duquel il peut référer à d'autres spécialistes (endocrinologue, chirurgien, oncologue).

L'inflammation des ganglions lymphatiques étant une maladie secondaire qui se développe dans le contexte du développement de la principale. Le traitement consiste à éliminer la source de l'infection, qui doit être traitée par le spécialiste approprié, par exemple un rhume, le thérapeute traite la grippe, un oncologue s'occupe de maladies oncologiques, un vénéréologue, etc. Une fois le site d'infection détruit, les ganglions lymphatiques reviennent à la normale.

Si le processus pathologique a acquis une forme purulente, il est nécessaire de contacter d'urgence le chirurgien.

Traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques

Le traitement des seuls ganglions lymphatiques enflammés est fondamentalement mauvais. Les ganglions lymphatiques par leur état indiquent seulement qu'il existe une source d'infection dans le corps que le corps ne peut pas gérer seul et demande donc de l'aide.

La fièvre, la faiblesse, la fatigue, les maux de tête sont des compagnons fréquents du processus inflammatoire. Mais la température est un indicateur que le corps combat activement l'infection. Ce n'est pas très bon lorsque la température est basse avec des ganglions enflammés, cela indique un système immunitaire affaibli, dans ce cas, une cure d'antibiotiques peut être nécessaire.

L'inflammation des ganglions lymphatiques s'accompagne de douleurs, d'un gonflement, par conséquent, presque tout le monde s'efforce d'éliminer la douleur, mais l'essentiel du traitement est d'établir et de traiter la cause de la maladie, c'est-à-dire source d'infection. Vous devez prendre de la vitamine C trois fois par jour, ce qui aidera le système immunitaire à faire face à la maladie.

Médicaments pour l'inflammation des ganglions lymphatiques, visant principalement à traiter la maladie sous-jacente.

Avec les infections des voies respiratoires supérieures, l'otite moyenne, le système génito-urinaire, les infections streptococciques, des antibiotiques à large spectre d'action sont utilisés (wilprafen, azithromycine, benzylpénicilline, etc.).

Huile de camphre est un remède populaire pour le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques des aisselles, du cou. Pour le traitement, des compresses sont utilisées, qui sont appliquées sur les zones touchées pendant dix minutes..

Vous pouvez utiliser diverses pommades anti-inflammatoires appliquées pendant un certain temps sur la zone touchée. Assez souvent utilisé pommade à l'ichtyol, qui a des propriétés antiseptiques et désinfectantes. La pommade peut être appliquée sur les zones de la peau au-dessus des ganglions lymphatiques affectés; si nécessaire, un bandage fin peut être appliqué sur le dessus. Vous pouvez également utiliser une pommade au streptonitol, qui a des effets antibactériens et antiprotozoaires. La pommade est appliquée en fine couche sur la surface de la peau et un bandage stérile est appliqué sur le dessus (1 à 2 fois par jour).

Un bon effet dans la forme aiguë de la lymphadénite est la pommade streptocide, Sinalar K.Avant d'utiliser un médicament, vous devez consulter votre médecin, car des réactions secondaires sont possibles.

Pommade Vishnevsky est utilisé depuis longtemps pour soulager l'inflammation des ganglions lymphatiques. Cette pommade a une odeur très spécifique, mais son efficacité n'en est pas moins. Cette pommade est utilisée pour les escarres, les ulcères trophiques, les plaies. Il a de bonnes propriétés désinfectantes et accélère les processus de régénération. Pour soulager le processus inflammatoire, il est recommandé d'appliquer une compresse sur la zone touchée la nuit, vous pouvez également appliquer une fine couche de pommade sur le ganglion lymphatique enflammé.

Avec lymphadénite aiguë des pilules peuvent être prescrites, ayant des propriétés antibactériennes et bactéricides: siflox, wilprafen, sumetrolim, solexin-forte, streptocide, septrin.

Médicaments anti-inflammatoires avec une lymphadénite, il est nécessaire de soulager l'inflammation. Les ganglions lymphatiques réagissent à l'infection dans le corps par un élargissement et une douleur, et une inflammation prolongée peut entraîner une suppuration. Par conséquent, lors du traitement de la principale source de la maladie, il est nécessaire de réduire simultanément le processus inflammatoire dans le ganglion lymphatique lui-même. Lympho-gran a de bonnes propriétés anti-inflammatoires, qui peuvent être utilisées aussi bien par les adultes que par les enfants..

Antibiotiques pour l'inflammation des ganglions lymphatiques

Les antibiotiques dans le traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques donnent de bons résultats, malgré l'attitude négative de beaucoup envers un tel traitement. L'utilisation de médicaments est recommandée au stade initial de la maladie afin d'éviter un développement sévère de la maladie.

A un bon effet Amoxicilline, qui appartient au groupe de la pénicilline. Il a un large spectre d'action et a un effet néfaste sur les staphylocoques, les streptocoques, E. coli et d'autres bactéries pathogènes.

Le médicament est destiné à une administration orale, intraveineuse ou intramusculaire. Le médecin prescrit la dose dans chaque cas spécifique individuellement, en fonction de la gravité de la maladie. Habituellement, les comprimés sont prescrits à 500 mg 3 fois par jour, mais dans les cas plus graves, la dose peut être augmentée à 1000 mg. Pour les enfants de moins de deux ans, le médicament est disponible sous forme de poudre pour préparer une suspension, la posologie dans ce cas sera de ¼ cuillère à café trois fois par jour. De deux à cinq ans, une demi-cuillère à café, de 5 à 10 ans, une cuillerée à café trois fois par jour.

Un autre médicament efficace pour soulager les symptômes est amoxiclav, qui est un médicament antibactérien combiné avec un large spectre d'action du groupe pénicilline. Produit sous forme de poudre pour la préparation de suspensions, comprimés, injections intraveineuses.

La posologie du médicament est individuelle, en fonction de l'état du patient, de son âge et de son poids corporel. Il est recommandé de prendre Amoxiclav avant les repas afin de réduire les effets secondaires possibles. Le cours du traitement comprend 5 à 14 jours, qui est déterminé par le médecin traitant. Il n'est pas recommandé de poursuivre le traitement pendant plus de deux semaines sans examen médical secondaire..

Pour les enfants de moins de 12 ans, le médicament est prescrit en fonction du poids corporel, la dose recommandée est de 40 mg pour 1 kg de poids corporel, trois fois par jour.

Pour les enfants dont le poids corporel est supérieur à 40 kg, le médicament est prescrit à la même posologie que pour les adultes: 375 mg toutes les 8 heures avec une gravité légère de la maladie ou 625 mg toutes les 12 heures avec un état modéré. Dans des conditions sévères, 625 mg toutes les 8 heures ou 1000 mg toutes les 12 heures. Avant de prendre le comprimé, il doit être soigneusement mâché ou dissous dans 100 à 150 ml d'eau..

Dimexide est un agent anti-inflammatoire, disponible sous forme de solution à usage externe. Dimexide améliore le métabolisme dans la zone touchée, a un effet analgésique local, a des propriétés antimicrobiennes. Pour réduire les signes d'inflammation, une compresse de 30% de Dimexide est utilisée.

Tsiprolet - antibiotique à large spectre d'action. Il appartient à un si petit nombre de médicaments auxquels les micro-organismes développent rarement une résistance. Par conséquent, il est souvent prescrit pour les maladies infectieuses et inflammatoires aiguës..

Dans chaque cas, en tenant compte de l'état du patient et de la gravité de la maladie, une posologie individuelle du médicament est prescrite. La dose habituellement recommandée pour l'administration orale est de 0,25 mg (ou 0,5-0,75 mg dans les cas plus graves) 2 à 3 fois par jour. La durée du traitement est de 7 à 10 jours. Il est préférable de prendre les comprimés à jeun avec beaucoup d'eau..

Azithromycine est utilisé dans la pratique médicale depuis assez longtemps, mais il ne perd pas sa position de leader. Il a un large spectre d'action, est prescrit pour les maladies infectieuses et inflammatoires..

Avant d'utiliser le médicament, il est recommandé de passer un test de sensibilité des bactéries pathogènes à la substance principale du médicament. L'azithromycine doit être prise une heure avant les repas (ou deux heures après). Il est conseillé de prendre le médicament en même temps. Habituellement, 0,5 mg est prescrit en trois jours.

Tsifran a un effet antimicrobien, la substance principale du médicament est la ciprofloxacine. Le médicament est disponible sous forme de comprimés, d'injections, de compte-gouttes. Ce médicament est capable de détruire un plus grand nombre de divers micro-organismes pathogènes. Une caractéristique distinctive de ce médicament est que les microbes n'ont pas le temps de s'habituer au médicament.

La posologie du médicament est déterminée dans chaque cas individuellement, tout dépend du type d'agent pathogène, de la gravité de la maladie, de l'âge, du poids et de la fonction rénale. En règle générale, le médicament est prescrit à 250-500 mg toutes les 12 heures. Le médicament est pris à jeun, sans mâcher, vous devez boire beaucoup d'eau.

Biseptol est un antibiotique bactéricide combiné qui détruit les micro-organismes responsables de maladies du système génito-urinaire, des poumons, des intestins, des oreilles.

Avant d'utiliser le médicament, il est nécessaire de déterminer la sensibilité des micro-organismes à l'origine de la maladie à la substance active. Dans chaque cas, en fonction de la maladie et de l'état du patient, la posologie est déterminée individuellement par le médecin. La dose recommandée pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans est de 4 comprimés par jour ou 8 cuillères de sirop. La durée du traitement est de deux semaines.

Traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques avec des remèdes populaires

Le traitement des ganglions lymphatiques enflammés avec la médecine traditionnelle peut être combiné avec un traitement traditionnel. Les méthodes traditionnelles aideront à faire face au processus inflammatoire dans le corps, à améliorer l'état du patient et à contribuer à un rétablissement rapide.

Une décoction de feuilles séchées et d'écorce de noisetier a un bon effet anti-inflammatoire et sédatif. Pour préparer un bouillon médicinal, vous devez verser une cuillère à soupe d'un mélange de feuilles et d'écorce avec un verre d'eau bouillante, laissez infuser pendant une demi-heure, et après cela, l'agent doit être pris trois fois par jour, ¼ de verre avant les repas.

En tant que compresse, vous pouvez utiliser une recette folklorique simple qui aidera à faire face au processus pathologique: hacher et faire bouillir les feuilles d'une noix, du gui, de la camomille. Ensuite, humidifiez une serviette ou un bandage (gaze) dans un bouillon chaud et appliquez sur les ganglions lymphatiques enflammés pendant quelques heures, le cours doit être effectué jusqu'à la guérison complète.

Herbe d'échinacée aide efficacement à faire face à l'inflammation, il a un effet antiseptique élevé sur le corps, favorise une récupération rapide. Le moyen le plus simple de traitement est de prendre régulièrement la teinture - 10 gouttes dans un demi-verre d'eau 4 fois par jour.

Lors du traitement d'infections provoquant une augmentation des ganglions lymphatiques, il est tout d'abord nécessaire d'éliminer le processus inflammatoire dans le corps. Pour cela, il est bon d'utiliser une collection de plantes anti-inflammatoires:

Points noirs, linaire, thym - 1 heure chacun, origan, millepertuis, pulmonaire, racine de valériane, renouée, calamus - 2 heures chacun, racine de réglisse d'absinthe - 3 heures chacun, feuille de framboisier - 4 heures, feuille de bouleau - 6 heures.

Pour préparer une infusion d'herbes, vous devez verser 2 cuillères à soupe du mélange avec un litre d'eau bouillante et insister toute la nuit dans un thermos (ou un pot bien emballé). Le lendemain, buvez toute l'infusion, infusez la suivante le soir. Le traitement doit être effectué sur une durée d'au moins 1,5 à 2 mois.

L'inflammation des ganglions lymphatiques est bien éliminée avec des compresses, qui aident également à réduire les douleurs et à améliorer l'état en cas de maladie.

Les compresses peuvent être différentes: avec des pommades, avec des herbes, des feuilles, etc. Lorsque vous utilisez des compresses, vous devez toujours vous rappeler qu'avec la lymphadénite, les compresses chauffantes sont strictement interdites, elles peuvent provoquer une inflammation purulente, qui peut pénétrer dans les tissus adjacents.

Une compresse de la pommade Vishnevsky, qui peut être faite la nuit, a un bon effet anti-inflammatoire et tirant..

Vous pouvez également utiliser des feuilles de menthe pour des compresses anti-inflammatoires efficaces. Pour ce faire, vous devrez broyer les feuilles de menthe pour que la plante laisse échapper le jus, puis l'appliquer sur les ganglions lymphatiques enflammés, vous pouvez l'envelopper avec un foulard dessus. Les feuilles de menthe auront également un effet rafraîchissant, ce qui améliorera l'état du patient..

Prévention de l'inflammation des ganglions lymphatiques

La lymphadénite est toujours une maladie secondaire, par conséquent, pour la prévenir, il est nécessaire de prévenir le développement d'une pathologie dans le corps. Pour éviter les rhumes et les maladies virales, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, de bien manger et de faire de l'exercice. Ils peuvent également s'enflammer sur fond de coupures, de rayures, de furoncles. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes enfants, qui ont très souvent les genoux cassés et des écorchures aux bras et aux jambes. Toute lésion cutanée doit être immédiatement traitée avec des solutions antiseptiques; pour les blessures profondes, un pansement stérile doit être appliqué pour éviter l'infection.

Il est nécessaire de subir régulièrement des examens préventifs avec un dentiste, car les processus inflammatoires dans la cavité buccale provoquent également une augmentation des ganglions lymphatiques.

Pronostic d'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques, qui n'a pas acquis une forme négligée (purulente, aiguë), a toujours des projections thérapeutiques favorables. Dans de tels cas, il est nécessaire d'identifier la cause de l'inflammation et d'orienter le traitement principal pour éliminer l'infection. En règle générale, aucun traitement spécial n'est requis. Depuis, lorsque l'inflammation dans le corps diminue, ils reviennent également à leur état normal. Des manifestations plus graves de maladies de lymphadénite, avec un traitement inapproprié ou intempestif, peuvent entraîner des lésions du ganglion lymphatique. Sous forme aiguë et purulente, il est soudé avec le tissu environnant, le processus de remplacement du tissu lymphoïde par du tissu conjonctif commence en lui, ce qui à l'avenir perturbe complètement son travail normal.

Quelles maladies les ganglions lymphatiques deviennent-ils enflammés?

L'inflammation des ganglions lymphatiques du cou est appelée lymphadénite cervicale. Cette maladie ne survient presque jamais d'elle-même, mais est le plus souvent la conséquence d'une autre pathologie. Dans tous les cas, même s'il vous semble que les ganglions lymphatiques ont augmenté en raison d'une ARI banale, vous devez contacter un spécialiste et subir un examen. Parfois, un symptôme similaire se développe dans le contexte de maladies chroniques graves..

L'inflammation du ganglion lymphatique indique la progression du processus infectieux. Il est dangereux de laisser la situation seule et de ne rien faire, car le cerveau est situé à proximité et l'infection peut se propager librement à ses structures et membranes.

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux

Les micro-organismes pathogènes sont la principale raison du développement de la lymphadénite cervicale. Les agents responsables les plus courants de la maladie sont les staphylocoques, les streptocoques, qui sécrètent des toxines qui pénètrent dans les ganglions lymphatiques avec du sang, de la lymphe ou par contact.

Le foyer principal de l'infection par la lymphadénite peut être localisé sur les tissus affectés par le processus purulent (plaies, furoncles). En outre, les ganglions lymphatiques peuvent devenir enflammés dans le contexte de l'érysipèle, de l'ostéomyélite, de la thrombophlébite et des caries. Les enfants souffrent assez souvent de lymphadénite cervicale: ils développent la maladie après une exacerbation de maladies ORL (otite moyenne, sinusite, amygdalite, laryngite), en raison de la progression de l'eczéma, de la dermatite atopique, de la scarlatine, des oreillons, de la diphtérie. Une lymphadénite spécifique se développe en raison de la syphilis, de la gonorrhée, de la tuberculose.

Symptômes d'inflammation des ganglions lymphatiques du cou

Les principaux signes de lymphadénite cervicale sont:

  • température corporelle élevée;
  • douleur des ganglions lymphatiques à la palpation;
  • maux de tête, perte d'appétit, faiblesse et autres signes d'intoxication;
  • contours flous des ganglions lymphatiques et du cou;
  • l'apparition d'infiltrations;
  • gonflement des tissus.

Dans la lymphadénite aiguë non spécifique, les ganglions lymphatiques sont douloureux, denses au toucher, l'intoxication est caractéristique, qui se produit en raison de la libération de toxines par des agents pathogènes infectieux. Si, à ce stade, aucune mesure n'est prise, une fusion purulente des tissus se produit et le bien-être du patient s'aggrave. Le pus peut percer, souvent un infiltrat extrêmement douloureux, tandis que la température corporelle augmente, des signes de tachycardie et d'intoxication sévère apparaissent.

Dans l'enfance, la lymphadénite cervicale se traduit dans la plupart des cas par une fièvre sévère, une faiblesse, des larmes. Les parents doivent être vigilants - la lymphadénite chez les enfants peut être compliquée par une septicémie.

Les autres complications courantes de l'inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux comprennent:

  • fistules et infiltrats;
  • thrombophlébite;
  • médiastinite;
  • percée de pus dans les tissus environnants avec formation de fistules internes.

Si l'inflammation est chronique, il y a un remplacement progressif du tissu lymphoïde conjonctif, souvent une prolifération pathologique entraîne une violation de l'écoulement lymphatique, l'apparition d'un œdème perceptible ou la formation d'un éléphantiasis caractéristique.

Une lymphadénite spécifique se développe le plus souvent dans le contexte de la gonorrhée, de la syphilis et d'autres infections similaires. Mais les ganglions lymphatiques cervicaux deviennent enflammés le long d'une chaîne et le début de la lymphadénite de cette étiologie prend des ganglions lymphatiques inguinaux. Dans la tuberculose, l'inflammation est généralement unilatérale..

Quel médecin dois-je contacter en cas d'inflammation des ganglions lymphatiques?

Les maladies des ganglions lymphatiques sont de la compétence d'un spécialiste ORL. Le médecin organise un examen, examine l'état de la cavité buccale et du nez afin d'obtenir des informations sur les tissus situés près du foyer de l'inflammation.

Le spécialiste ORL a à sa disposition une technique innovante qui permet d'obtenir un maximum de données sur l'état du patient dans un court laps de temps et de choisir un schéma thérapeutique efficace.

Diagnostic de la lymphadénite cervicale

Vous pouvez voir l'emplacement des ganglions lymphatiques sur le cou sur la photo de droite..

Avec l'inflammation des ganglions lymphatiques situés sur le cou, un examen complet est effectué. La tâche du médecin est de trouver la cause profonde de la violation afin de commencer à la combattre. L'exactitude du choix des tactiques médicales et de la sélection des médicaments dépend de l'exactitude du diagnostic..

Lors de l'examen, le médecin doit prendre en compte les antécédents, les plaintes, les manifestations cliniques, les résultats des procédures de diagnostic et de laboratoire. Les études suivantes peuvent être prescrites:

  • biopsie par ponction du ganglion lymphatique enflammé;
  • USDG de vaisseaux lymphatiques;
  • lymphographie radio-opaque;
  • IRM, CT;
  • lymphoscintigraphie;
  • radiographie pulmonaire.

Inflammation des ganglions lymphatiques du cou: traitement

Les tactiques de traitement de la lymphadénite cervicale sont sélectionnées en tenant compte de l'âge, de l'état du patient, des résultats de l'examen et du type d'agent infectieux qui a provoqué l'apparition du processus inflammatoire. Il est important de suivre les recommandations médicales et de consulter un médecin en temps opportun, car une augmentation des ganglions lymphatiques est toujours un signe alarmant qui devrait vous alerter et vous forcer à consulter un médecin ORL..

Le plus souvent, les ganglions lymphatiques enflammés dans le cou sont traités avec des méthodes conservatrices (s'il n'y a pas de risque de propagation d'infection et de malignité tissulaire). Le patient observe une adhérence au repos au lit. Vous ne pouvez pas marcher longtemps, être à l'abri du vent ou de la chaleur extrême, faire du sport, marcher activement dans les pièces. Antibiotiques recommandés, sélectionnés en tenant compte de la sensibilité de l'agent infectieux, du repos mental et physique.

Stress, stress, non-respect du régime alimentaire et du régime quotidien - tout peut aggraver la situation du patient et provoquer des complications. Les aliments et boissons suivants doivent être exclus du régime:

  • assaisonnements, épices;
  • nourriture épicée;
  • marinades, sauces;
  • aliments gras et frits;
  • alcool, boissons gazeuses;
  • nourriture dure et sèche.

Un patient atteint de lymphadénite cervicale a besoin d'un régime riche en calories, mais la nourriture doit être aussi douce que possible pour la gorge. Pas d'épices, plats marinés, boissons contenant de l'alcool. Arrêtez de fumer et de chanter fort. Vous devez être doux avec votre gorge, car une inflammation supplémentaire peut aggraver la situation. Les boissons doivent être chaudes et de préférence enrichies en vitamines.

On vous montre des céréales et des soupes visqueuses, des décoctions chaudes à base de plantes, des légumes et des fruits en purée (de préférence bouillis). Les plats de viande comprennent le poisson, les escalopes cuites à la vapeur, la volaille ou la purée de veau. Si une lymphadénite se développe dans le contexte d'infections virales, vous devez renforcer le système immunitaire à l'aide de multivitamines et d'agents immunostimulants.

En cas de formes purulentes de lymphadénite, les foyers formés sont ouverts, drainés et une antibiothérapie intensifiée doit être prescrite. Ces patients reçoivent généralement un traitement dans un hôpital sous la supervision de spécialistes qualifiés. Dans certains cas, les médecins prescrivent des procédures de physiothérapie qui aident à soulager l'enflure, à réduire la gravité de la douleur, à éliminer les phoques et les infiltrats. Mais il est nécessaire d'appliquer la physiothérapie pour l'inflammation des ganglions lymphatiques avec une extrême prudence. De telles procédures de traitement ne doivent être prescrites que par un médecin expérimenté et après examen du patient. L'automédication n'est pas autorisée!

Que ne pas faire avec les ganglions lymphatiques cervicaux hypertrophiés?

Les tentatives de guérison indépendante de la lymphadénite cervicale en utilisant des recettes de médecine traditionnelle peuvent se terminer très mal. Vous ne pouvez pas plaisanter avec les ganglions lymphatiques! Si vous remarquez un phoque, il y a douleur, en aucun cas ne réchauffez la place du cou! Lorsqu'ils sont chauffés, les agents pathogènes infectieux commencent à se propager plus rapidement avec le flux de lymphe et de sang vers les organes voisins, et peuvent même atteindre le cerveau.

En outre, l'exposition thermique augmente le risque de métastases de néoplasmes malins, et une augmentation des ganglions lymphatiques indique parfois la croissance de cellules cancéreuses en eux, qui ont été abandonnées du foyer principal. Si vous ne demandez pas d'aide à temps, un processus inflammatoire aigu peut se transformer en une étape chronique, qui s'accompagne d'une généralisation du processus, de la cicatrisation des tissus lymphoïdes et de leur remplacement par des éléments de connexion qui ne sont pas en mesure d'exercer les principales fonctions de protection..

La prévention de l'inflammation des ganglions lymphatiques du cou consiste à traiter en temps opportun toutes les maladies infectieuses, à renforcer l'immunité et à rechercher rapidement une aide médicale qualifiée..

Inflammation des ganglions lymphatiques: causes de la maladie, symptômes et traitement

Le composant structurel du système lymphatique est les ganglions lymphatiques, dont l'inflammation conduit à un dysfonctionnement du corps. Il existe des structures intrathoraciques, cervicales, fémorales, supraclaviculaires, sous-maxillaires, poplitées, axillaires et inguinales qui déterminent la fonctionnalité des systèmes internes. Les ganglions lymphatiques élargis sont un symptôme dangereux.

Maladies et symptômes des ganglions lymphatiques

Un certain nombre de diagnostics sont connus, dont le développement s'accompagne de lésions aiguës du système lymphatique. Ils surviennent non seulement chez les adultes, mais l'enfant peut également devenir un patient clinique présentant des symptômes dangereux. Chaque maladie des ganglions lymphatiques s'accompagne d'un processus inflammatoire, nécessite la collecte de l'anamnèse et le diagnostic. Cela pourrait être:

  1. Lymphadénite régionale. Ceci est le résultat d'une blessure ou d'une activité microbienne accrue. Avec l'inflammation, les ganglions lymphatiques augmentent de taille, font mal, accumulent du pus. Une ouverture chirurgicale des abcès est nécessaire.
  2. Lymphangite. Il s'agit d'une inflammation des vaisseaux du système lymphatique, qui se propage souvent à la partie inférieure du corps. Les ganglions lymphatiques affectés des jambes font mal, gonflent, perturbent la fonctionnalité habituelle.
  3. Lymphadénopathie angio-immunoblastique. La maladie est précédée de virus et d'infections, un processus pathologique avec des complications se produit, l'inflammation peut conduire à l'apparition d'un cancer.

Inflammation des ganglions lymphatiques du cou

Ce processus pathologique est précédé non seulement d'une infection pathogène, mais également d'une stagnation lymphatique. L'inflammation des ganglions lymphatiques du cou est une condition dangereuse, car une crise de douleur aiguë transforme une personne autrefois en bonne santé en un patient clinique, en fait un invalide. Parmi les autres causes de pathologie, on peut distinguer de tels facteurs provoquant une inflammation:

  • processus infectieux à long terme;
  • dysfonctionnement du système immunitaire, ce qui est particulièrement important pendant la grossesse;
  • la présence de tumeurs (oncologie);
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • inflammation de l'amygdalite;
  • grippe, parainfluenza;
  • lésion des ganglions lymphatiques.

En présence d'une maladie, l'accent de la pathologie sur le cou peut non seulement devenir enflammé, mais aussi être très douloureux, privant de sommeil et de repos. Au début, les sensations douloureuses sont douloureuses dans la nature, mais ensuite leur intensité ne fait qu'augmenter, complétée par une hyperémie de la peau, un gonflement évident. Les symptômes supplémentaires dont vous avez besoin pour consulter un médecin sont présentés ci-dessous:

  • hypertrophie des ganglions lymphatiques, masse palpable sur le cou par palpation;
  • sensation de corps étranger dans la gorge;
  • changements dans la densité et la structure du nœud sur le cou;
  • température corporelle élevée;
  • crises de migraine régulières.

Sous le bras

Dans les infections virales respiratoires aiguës qui ne sont pas traitées en temps opportun, le ganglion lymphatique peut devenir enflammé. Il s'agit d'une complication grave du rhume qui peut conduire le patient à une hospitalisation urgente. De plus, le nœud peut être modifié en une tumeur maligne sujette à la propagation de métastases. Les autres causes de cette inflammation comprennent:

  • la présence de l'oncologie;
  • le déroulement du processus infectieux;
  • la dermatomyosite;
  • pathologie mammaire chez la femme.

Si une inflammation des ganglions lymphatiques sous l'aisselle apparaît, le patient peut ressentir indépendamment l'épaississement anormal de l'aisselle. Au début, la méthode de palpation ne provoque pas d'inconfort, mais au fur et à mesure que la pathologie se développe, un syndrome douloureux aigu apparaît. D'autres symptômes en cas de lésion inflammatoire dans la région de l'aisselle sont de tels changements dans le bien-être général:

  • gonflement de la zone touchée;
  • douleur à la palpation;
  • rougeur de la peau (signes d'une réaction allergique);
  • régime de température perturbé;
  • faiblesse générale avec inflammation.

Dans l'aine

Un tel problème épicé survient souvent chez les hommes, bien que l'inflammation des ganglions lymphatiques de l'aine soit également typique chez les femmes. Avec les maladies sexuellement transmissibles, dans le cas d'une lésion infectieuse ou de processus purulents, le patient dans la zone inguinale sonde un tubercule douloureux, dont la taille augmente chaque jour. Il est nécessaire de rechercher les causes de la pathologie, car la stagnation de la lymphe entraîne des conséquences irréversibles pour la santé. Les facteurs pathogènes peuvent être les suivants:

  • oncologie;
  • blessures à l'aine;
  • les conditions d'immunodéficience telles que le VIH.

Avec la tuberculose ouverte, avec la syphilis, cette maladie prévaut beaucoup plus souvent, donc ces catégories de patients étaient à risque. Afin d'exposer en temps opportun les processus irréversibles du corps, de tels changements dans le bien-être général doivent être alertés:

  • chaleur;
  • signes d'intoxication corporelle;
  • ganglion lymphatique élargi à droite ou à gauche des organes génitaux;
  • douleur du bas-ventre.

Derrière l'oreille

Les oreillettes sont l'un des endroits les plus douloureux de la constitution humaine, c'est pourquoi l'inflammation des ganglions lymphatiques derrière l'oreille est dangereuse. Les nœuds eux-mêmes sont situés en arrière en direction de la veine de l'oreille et, en l'absence de processus pathologique, ils ne sont pas palpés par palpation. Sous l'influence de facteurs pathogènes, il peut gonfler, tandis que la peau qui l'entoure aura l'air enflée. Les causes de l'inflammation sont les suivantes:

  • maladies dentaires non traitées;
  • otite moyenne prolongée;
  • la formation d'un furoncle du conduit auditif externe;
  • inflammation du nerf auditif;
  • infections respiratoires avec rhinite intensifiée.

Avant de faire quoi que ce soit, il est important de consulter un médecin. Sur mon propre - pour signaler les symptômes et les changements dans le bien-être général pour la collecte de données sur l'anamnèse. Avec les maladies infectieuses et pas seulement les signes spécifiques de pathologie sont les suivants:

  • douleur irradiant vers la région sous-maxillaire;
  • la formation d'une bosse derrière l'oreille;
  • douleur lors de l'exploration de la zone à problème;
  • diminution de l'appétit, insomnie;
  • température corporelle élevée.

Sous la mâchoire

En cas de processus purulents, en cas de pénétration de l'infection dans les organes ORL, parmi les complications potentielles, les médecins n'excluent pas l'inflammation des ganglions lymphatiques sous la mâchoire, qui est sujette à la formation de tumeurs malignes. D'autres causes sont le lupus érythémateux disséminé, la maladie sérique. Pour augmenter les chances de guérison du patient, il est important de déterminer en temps opportun la pathogenèse de la maladie, pour connaître l'étiologie de l'inflammation. Les symptômes sont les suivants:

  • une bosse sur la mâchoire, une rougeur de la peau;
  • douleur en mâchant ou en parlant;
  • travail difficile des muscles faciaux;
  • chaleur.

Dans les poumons

C'est l'une des conditions les plus dangereuses du corps, qui peut être le résultat d'une bronchite ou d'une pneumonie non traitée, d'une obstruction des poumons. Pour réduire les foyers de pathologie, il est démontré qu'il prend des médicaments, cependant, l'inflammation des ganglions lymphatiques dans les poumons peut être un processus irréversible sujet à l'oncologie. Dans les maladies tumorales, le risque d'apparition de grumeaux dans la structure du système bronchopulmonaire est élevé, le patient doit être alerté des signes d'anomalie suivants:

  • douleur avec un réflexe de toux;
  • sensation de chaleur interne, fièvre;
  • crise de migraine aiguë.

À l'arrière de la tête

Avec ARVI, une infection pathogène avec l'écoulement de la lymphe et du sang peut pénétrer dans la zone occipitale, augmentant le nombre d'attaques. Pour éviter les complications, cette condition nécessite un traitement réussi avec des pilules. Cependant, si le ganglion lymphatique à l'arrière de la tête est enflammé, ce n'est pas toujours la conséquence d'un rhume. D'autres raisons pour le développement du tableau clinique sont également possibles. Une telle inflammation est particulièrement appropriée dans l'enfance. Il:

  • rubéole;
  • l'une des formes d'otite moyenne;
  • réaction aux médicaments;
  • lésions infectieuses du cuir chevelu.

Dans la cavité abdominale

La maladie est de nature infectieuse, le diagnostic officiel est le mésentère. Elle s'accompagne de douleurs aiguës du côté droit ou gauche du péritoine, les foyers d'inflammation ne sont pas toujours palpés à la palpation. Dans le groupe à risque, les enfants de 6 à 14 ans, moins souvent la génération plus âgée. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une inflammation des ganglions lymphatiques dans la cavité abdominale est observée. Voici les plus fréquemment diagnostiqués:

  • tuberculose pulmonaire;
  • Mononucléose infectieuse;
  • amygdalite aiguë, infections respiratoires aiguës;
  • pneumonie de l'une des formes;
  • activité du cytomégalovirus.

L'inflammation est spontanée, les symptômes commencent par une forte fièvre et confinent le patient au lit. Les autres signes de la maladie sont les suivants:

  • appétit perturbé;
  • signes de dyspepsie;
  • nausées, épisodes uniques de vomissements;
  • muqueuses sèches, soif;
  • diarrhée chronique.

Chez les enfants

Tous les facteurs de provocation décrits peuvent prévaloir dans l'enfance. L'inflammation des ganglions lymphatiques chez les enfants est de plus en plus fréquente ces dernières années. Les symptômes sont similaires à ceux des adultes et nécessitent un traitement urgent. Par exemple, une maladie des griffes du chat peut provoquer une rechute, lorsqu'une infection pathogène peut pénétrer dans le corps et produire une infection pathogène si l'intégrité de la peau est violée. Le principal symptôme est les ganglions lymphatiques blessés, il y a un sceau en forme de petit pois.

Qu'est-ce qui provoque l'inflammation des ganglions lymphatiques?

L'inflammation des ganglions lymphatiques est une condition dangereuse qui peut coûter la vie à une personne. Elle est précédée par la stagnation de la lymphe, la pénétration de micro-organismes pathogènes dans les fluides biologiques. D'autres causes de ganglions lymphatiques hypertrophiés sont déjà une conséquence de la composition perturbée du flux lymphatique. Avant de déterminer la pathologie et de prendre le médicament, un diagnostic détaillé est important..

Comment traiter les ganglions lymphatiques enflammés

Si la maladie est de nature infectieuse, les antibiotiques sont indispensables. Avant de traiter les ganglions lymphatiques enflammés, il est important d'éradiquer le principal facteur provoquant. Ensuite, faites un diagnostic, assurez-vous que la tumeur formée est de nature bénigne, il n'y a pas d'instructions spéciales pour les prescriptions médicales. En cas d'oncologie, une opération urgente est indiquée. Sinon, l'approche est globale.

Comment traiter

Avec les processus purulents et les maladies immunitaires, l'objectif principal du traitement conservateur est d'éliminer la douleur, de soulager l'enflure et l'inflammation et de redonner au coin affecté sa forme et sa taille habituelles. Pour obtenir une dynamique positive durable, le médecin vous expliquera comment traiter les ganglions lymphatiques enflammés et il est important de ne pas enfreindre ces recommandations précieuses. Alors:

  • antibiotiques Sumamed, Amoxicillin, Amoxiclav par voie orale;
  • Lymphomyosot par voie orale ou intramusculaire.
  • Dimexide en externe (en l'absence d'abcès);
  • Pommade Vishnevsky ou pommade ichthyol à l'extérieur;
  • vitamine C sous différentes formes de libération.

Traitement à domicile

Pour augmenter les chances de guérison du patient, l'automédication superficielle est exclue. Prendre tous les médicaments dans un environnement confortable est important pour d'abord se coordonner avec un spécialiste, pour ne pas violer la posologie. Seulement dans ce cas, le traitement des ganglions lymphatiques à domicile sera productif et le risque de complications est minime. Il est interdit de réchauffer les foyers de pathologie, car les températures élevées favorisent la croissance de "cônes", renforcent l'activité de la flore pathogène. Les compresses de vodka et l'utilisation d'un filet d'iode deviennent une alternative intéressante..

Traitement avec des remèdes populaires

La teinture d'échinacée est considérée comme le moyen le plus efficace et le plus abordable de traiter la lymphadénite. La plante, lorsqu'elle est correctement préparée et appliquée, a un effet anti-inflammatoire et anti-œdème, de plus, elle soulage rapidement une crise aiguë de douleur. Pour rendre productif le traitement à domicile des ganglions lymphatiques avec des remèdes populaires, hachez les tiges de la plante et versez 500 ml de vodka. Insistez pendant quelques semaines, prenez 5 gouttes trois fois par jour pendant un mois. De plus, vous pouvez faire une compresse médicale avec une augmentation visible de la pathologie.

Quels problèmes un ganglion lymphatique enflammé révélera-t-il

Quels problèmes un ganglion lymphatique enflammé peut-il révéler? En règle générale, ce symptôme indique la manifestation d'une maladie. Dans la plupart des cas, la cause est des processus infectieux..

Les ganglions lymphatiques (ganglions lymphatiques) sont des organes du système lymphatique. Ils agissent comme un filtre pour la lymphe de divers organes et parties du corps. Les ganglions lymphatiques sont des formations rondes ou ovales de 0,5 à 50 mm de diamètre. Ils se trouvent près des vaisseaux lymphatiques et sanguins. L'emplacement des ganglions lymphatiques aide le corps à créer une barrière contre diverses infections et cancers..

Inflammation des ganglions lymphatiques: causes et traitement

Il existe des ganglions lymphatiques cervicaux, supraclaviculaires, intrathoraciques, axillaires, du coude, fémoraux, inguinaux et poplités. Il existe également des ganglions lymphatiques situés dans les poumons (bronchopulmonaire), dans la cavité abdominale (mésentérique et para-aortique), légèrement au-dessus de l'inguinal (iliaque).

Comment reconnaître indépendamment l'inflammation des ganglions lymphatiques?

L'inflammation des ganglions lymphatiques, ou lymphadénite, est difficile à manquer. Le premier signe d'alerte est un gonflement des ganglions lymphatiques: un renflement dans la tête, le cou, le bassin, etc..

De plus, d'autres symptômes apparaissent: des sensations douloureuses, surtout ressenties sous pression; scellés; rougeur.

Parfois, une inflammation purulente, des maux de tête, une faiblesse générale et de la fièvre sont possibles. Un ganglion lymphatique, un groupe de ganglions lymphatiques ou tous les ganglions lymphatiques en même temps peuvent devenir enflammés.

Si une augmentation des ganglions lymphatiques est détectée, vous devez répondre successivement aux questions suivantes:

1. À quelle vitesse et à quel point les ganglions lymphatiques ont-ils grossi?

2. Les ganglions lymphatiques sont mobiles ou sont en position fixe?

3. La douleur dans les ganglions lymphatiques est constante, survient uniquement avec la pression ou est absente du tout?

4. Les ganglions lymphatiques sont denses, ou vice versa, très mous?

5. Un ganglion lymphatique est enflammé ou plusieurs?

Il convient de noter qu'une augmentation d'un ganglion lymphatique, non accompagnée de sensations douloureuses, n'est pas encore préoccupante. Peut-être que ce ganglion lymphatique fonctionne simplement plus activement que d'autres, ce qui a conduit à cet effet..

Ceci est souvent observé chez les personnes qui ont récemment eu une infection. Lorsque le corps se remet complètement de la maladie, le ganglion lymphatique revient également à la normale. Mais si le processus de guérison est retardé ou si une douleur apparaît dans la région des ganglions lymphatiques, une visite chez le médecin ne fait toujours pas de mal.

Pourquoi le ganglion lymphatique est-il enflammé??

Ce n'est pas surprenant, car les ganglions lymphatiques sont une sorte de tamis qui filtre toutes les substances qui pénètrent dans la circulation sanguine. Une fois que les microbes pathogènes sont tombés dans de tels «pièges immunitaires», les globules blancs sont activés dans les ganglions lymphatiques, qui détruisent les micro-organismes envahisseurs..

Cependant, dans certains cas, il y a tellement d'agents étrangers que le nombre initial de cellules protectrices ne fait tout simplement pas face à sa tâche. Puis les «corps blancs» commencent à se multiplier pour combattre l'infection par une vengeance. En conséquence, la peau sur les ganglions lymphatiques devient rouge, les ganglions lymphatiques deviennent enflammés, augmentent de taille et deviennent douloureux..

Diagnostic médical de l'inflammation des ganglions lymphatiques

Tout d'abord, le médecin doit examiner attentivement le patient et obtenir des réponses à toutes les questions énoncées ci-dessus. En outre, le médecin doit étudier les antécédents du patient, c.-à-d. découvrir de quoi il était malade plus tôt et comment la maladie s'est déroulée.

Après cela, un test sanguin est généralement prescrit, ce qui peut aider à trouver les causes de la lymphadénite. Pour exclure une tumeur ou trouver la source de l'infection, le patient est envoyé pour des rayons X ou une tomodensitométrie (TDM).

Cette dernière procédure est non seulement payante, mais aussi coûteuse. Mais les images obtenues après cela permettent au médecin de voir plus clairement l'image de la maladie. Cela signifie que le traitement sera prescrit correctement et aura un effet plus important..

Si toutes les méthodes ci-dessus n'ont pas aidé à poser un diagnostic précis, il est nécessaire de procéder à une biopsie des ganglions lymphatiques. Au cours de cette procédure, le médecin prélève de petits échantillons du tissu ganglionnaire, de son contenu et examine le matériel obtenu en laboratoire. Après cela, les chances de déterminer la cause de l'inflammation augmentent considérablement..

Comment se déroule l'inflammation des ganglions lymphatiques??

La lymphadénite survient le plus souvent en relation avec l'ingestion de micro-organismes nocifs. Il existe deux types d'inflammation des ganglions lymphatiques:

Lymphadénite purulente

Ce type de maladie est caractérisé par une douleur sévère et constante, souvent lancinante dans les ganglions lymphatiques. Avec une inflammation purulente, les ganglions lymphatiques semblent fusionner les uns avec les autres et avec d'autres tissus situés à proximité. Une autre des caractéristiques distinctives de la lymphadénite purulente est l'immobilité des ganglions lymphatiques. Parfois, une fusion purulente se produit, au cours de laquelle une grande suppuration apparaît sur les tissus mous.

Dans ce cas, la peau autour du ganglion lymphatique et directement au-dessus de celui-ci devient rouge. En conséquence, une tumeur aux contours clairs apparaît dans la zone du ganglion lymphatique. Sa densité est différente selon les zones: quelque part la tumeur est très dure, quelque part elle est ramollie. Lorsque vous sentez la tumeur, vous pouvez entendre un son caractéristique, qui est comparé au craquement de la neige..

La différence entre la lymphadénite purulente est une forte détérioration de l'état général. La température d'une personne augmente, la fréquence cardiaque augmente, des maux de tête et une faiblesse générale se produisent. Le danger de cette maladie est qu'elle peut se propager rapidement dans tout le corps et conduire au fait que l'inflammation couvre tout le corps..

Lymphadénite non suppurée

Ce type de maladie fait moins souffrir le patient, car l'état général ne change pas. Quant aux ganglions lymphatiques, ils sont indurés, hypertrophiés et mobiles. Les sensations douloureuses surviennent exclusivement lorsqu'elles sont pressées.

Il existe également deux types d'évolution de la maladie:

Lymphadénite aiguë (dure jusqu'à 2 semaines).

Ce type de maladie se caractérise par une apparition soudaine. Soudain, il y a une douleur dans les ganglions lymphatiques, qui ont considérablement augmenté. La lymphadénite aiguë est également caractérisée par de la fièvre et un malaise..

Lymphadénite chronique (dure plus d'un mois).

Cette étape intervient après la précédente. Lorsque le processus inflammatoire disparaît, la lymphadénite aiguë se transforme en chronique. Bien qu'il existe des cas de développement de lymphadénite chronique sans stade aigu prononcé.

Cette condition est caractérisée par une augmentation des ganglions lymphatiques sans aucune sensation désagréable en eux. Il n'y a pas d'autres manifestations de la maladie. Si une lymphadénite chronique est suspectée, des tests cytologiques et histologiques sont généralement prescrits. Le premier vous permet d'étudier les cellules du ganglion lymphatique et le second - les tissus correspondants. Ces études sont nécessaires pour confirmer l'exactitude du diagnostic, car la lymphadénite chronique peut facilement être confondue avec un certain nombre d'autres maladies..

Il existe une classification de la lymphadénite selon les types de liquide qui apparaît sur le site de l'inflammation. Sur cette base, les types suivants de lymphadénite sont distingués:

hémorragique - dans ce cas, le sang prédomine dans le liquide;

purulent - avec ce type de maladie, le liquide contient plus de pus;

séreux - le site de l'inflammation est rempli d'un liquide translucide saturé de protéines;

fibreux - la composition du fluide est dominée par la protéine de fibrine, qui assure la coagulation sanguine.

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques

Les causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques sont extrêmement diverses. L'inflammation des ganglions lymphatiques est généralement une affection secondaire. En d'autres termes, la lymphadénite est toujours un symptôme ou une conséquence d'une autre maladie..

Il existe deux types de cette maladie:

1. Lymphadénite non spécifique.

La cause de cette maladie est des processus inflammatoires provoqués par l'ingestion de divers parasites (staphylocoque, streptocoque). Ces micro-organismes diffèrent en ce qu'ils ne deviennent dangereux pour la santé que dans certaines conditions. Le plus souvent, une lymphadénite non spécifique est associée à une inflammation des ganglions lymphatiques du cou, bien que parfois le groupe sous-maxillaire soit affecté.

2. Lymphadénite spécifique.

C'est le nom de l'inflammation qui survient à la suite d'une exposition au corps à des maladies infectieuses plus graves, telles que la sarcoïdose, la tuberculose, etc. Sa différence est que, comme toute maladie spécifique, elle endommagera la santé dans tous les cas..

Une lymphadénite non spécifique peut survenir avec les maladies suivantes:

Abcès dentaire

Une maladie infectieuse dont le foyer est situé près de la racine de la dent. Un abcès (abcès) peut survenir en raison de caries sous-traitées, d'une maladie des gencives ou d'une autre maladie dentaire. En outre, un abcès peut être causé par un traumatisme mécanique, à la suite duquel la dent a été cassée, ou par une infection qui est entrée dans le corps lors d'une injection lors d'une intervention dentaire. Cette maladie peut entraîner le développement d'une inflammation des ganglions lymphatiques sous la mâchoire..

Autres symptômes: douleur dentaire prolongée, amertume dans la bouche, rougeur ou gonflement des gencives, mauvaise haleine, douleur lors de la mastication.

Allergie

La sensibilité particulière du corps à certaines substances.

Autres symptômes: écoulement nasal, douleur dans les yeux, toux, éternuements, gonflement.

Angine (amygdalite aiguë)

Une maladie aiguë caractérisée par une inflammation des amygdales. Les agents responsables des maux de gorge sont des bactéries telles que staphylococcus aureus, méningocoque, etc..

Autres symptômes: mal de gorge, aggravation lors de la déglutition, gorge douloureuse et sèche, fièvre; un revêtement blanc jaunâtre ou purulent bien marqué sur les amygdales, une sensation de corps étranger lors de la déglutition, mauvaise haleine, signes d'empoisonnement, maux de tête, frissons, faiblesse générale.

ARVI

Maladie virale de la cavité nasale, du pharynx et de l'épiglotte. Dans ce cas, plusieurs groupes de ganglions lymphatiques peuvent augmenter en même temps. Chez les adultes, atteints d'infections virales, les ganglions lymphatiques augmentent presque toujours et l'inflammation des ganglions lymphatiques chez un enfant est généralement si insignifiante qu'elle n'est pas détectée par palpation.

Autres symptômes: nez qui coule, toux, maux de tête, mal de gorge, vomissements, faiblesse générale, selles molles.

Maladie des griffes du chat (lymphoréticulose bénigne).

Une maladie infectieuse qui survient après une morsure de chat ou une égratignure profonde. C'est elle qui provoque souvent une inflammation des ganglions lymphatiques chez les enfants. La maladie apparaît en raison du fait qu'un petit bacille pénètre dans le corps - Bartonella. Cette maladie provoque souvent une inflammation des ganglions lymphatiques axillaires. Mais elle peut aussi organiser une inflammation des ganglions lymphatiques de l'aine. La maladie des griffes du chat ne se transmet pas d'une personne à l'autre.

Autres symptômes: une petite tache avec un bord rouge, qui finit par se transformer en bulle; une augmentation du ganglion lymphatique le plus proche, qui se produit en environ une semaine; signes d'intoxication générale; augmentation de la température; maladies parfois concomitantes du système nerveux (méningite, etc.).

Lymphangite

Inflammation des vaisseaux lymphatiques. Les agents responsables de la maladie sont les streptocoques, les staphylocoques, etc..

Autres symptômes: stries rouges étroites sur la peau, frissons, forte fièvre, gonflement, faiblesse.

Toxoplasmose

Une maladie causée par un parasite appelé Toxoplasma. Vous pouvez attraper le parasite par contact avec des chats, des chiens, des lapins et d'autres animaux domestiques ou prédateurs. Vous pouvez également être infecté en mangeant de la viande et des œufs qui n'ont pas subi le traitement thermique requis..

Si l'inflammation des ganglions lymphatiques chez la femme a été causée par la toxoplasmose, la situation est particulièrement dangereuse et une action urgente est nécessaire. Le fait est qu'en cas de grossesse, la maladie sera nécessairement transmise à l'enfant. Et avec un tel problème, les enfants meurent dans l'utérus ou naissent avec de multiples lésions du système nerveux, des yeux et d'autres organes..

Autres symptômes: fièvre, maux de tête, nausées, vomissements, convulsions, hypertrophie du foie et / ou de la rate, diminution des performances. Cependant, la maladie peut être asymptomatique ou accompagnée de symptômes partiels..

Cellulite (érysipèle des tissus adipeux)

C'est une inflammation purulente dont souffre le tissu adipeux sous-cutané. La maladie est causée par des micro-organismes nocifs qui ont pénétré dans la fibre à travers une peau endommagée. Peut provoquer une inflammation des ganglions lymphatiques du cou ou de la tête.

Autres symptômes: rougeur d'une grande partie de la peau, douleur dans la zone d'inflammation, œdème, frissons, fièvre, augmentation de la transpiration.

Une lymphadénite spécifique apparaît avec les maladies suivantes:

Maladie de Gaucher

Maladie héréditaire extrêmement rare dans laquelle la graisse s'accumule en grande quantité dans le foie, la rate, les reins et les poumons. Dans ce cas, une inflammation des ganglions lymphatiques se produit..

Autres symptômes: strabisme, difficulté à avaler, spasmes du larynx, démence, lésions osseuses.

Maladie de Niemann-Pick

Également une maladie génétique très rare associée à l'accumulation de graisse dans les organes internes.

Autres symptômes: fonction hépatique anormale, essoufflement, retards de développement, malnutrition, mouvements oculaires et coordination motrice. Le lupus érythémateux disséminé. Maladie du tissu conjonctif dans laquelle le système immunitaire d'une personne commence à attaquer les cellules saines. Autres symptômes: une éruption cutanée en forme de papillon rouge située sur les joues et l'arête du nez; faiblesse générale; sauts brusques de température; mal de crâne; douleur musculaire; fatiguabilité rapide.

Rougeole

Une maladie infectieuse aiguë transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. La rougeole provoque souvent une inflammation des ganglions lymphatiques dans l'intestin.

Autres symptômes: fièvre très élevée, toux sèche, conjonctivite, écoulement nasal, éruption cutanée, signes d'intoxication générale, inflammation des muqueuses de la bouche et du nez.

Leucémie (cancer du sang)

Une maladie résultant d'une mutation des cellules de la moelle osseuse. La leucémie peut provoquer à la fois une inflammation des ganglions lymphatiques derrière l'oreille et d'autres types de lymphadénite.

Autres symptômes: tendance aux ecchymoses, saignements et infections fréquents, douleurs articulaires et osseuses, faiblesse générale, rate hypertrophiée, perte de poids soudaine, manque d'appétit.

Lymphome (cancer des ganglions lymphatiques)

Maladie oncologique du tissu lymphatique, affectant de nombreux organes internes. Le lymphome peut provoquer une inflammation des ganglions lymphatiques sous le menton, ainsi que d'autres types de lymphadénite. Cette maladie est caractérisée par des dommages à de nombreux ganglions lymphatiques dans différentes parties du corps..

Autres symptômes: perte de poids, perte d'appétit, faiblesse, forte fièvre.

Mononucléose

Maladie virale aiguë, qui peut être contractée par transfusion sanguine ou par des gouttelettes en suspension dans l'air. Presque tous les groupes de ganglions lymphatiques peuvent être impliqués dans le processus pathologique..

Autres symptômes: étourdissements, migraines, faiblesse, douleur lors de la déglutition, mucus dans les poumons, fièvre, inflammation de la peau, hypertrophie du foie et / ou de la rate.

Cancer du sein

Tumeur maligne du sein. L'inflammation des ganglions lymphatiques des aisselles chez les femmes peut souvent indiquer un cancer du sein..

Autres symptômes: bosses dans les glandes mammaires; écoulement du mamelon, non lié à la grossesse ou à l'allaitement; écailles et ulcères dans la région du mamelon; gonflement ou modification de la forme du sein.

Polyarthrite rhumatoïde

Une maladie du tissu conjonctif qui affecte les articulations. La polyarthrite rhumatoïde est l'une des principales causes d'invalidité.

Autres symptômes: gonflement près des articulations, changements de forme, fièvre locale, douleurs articulaires qui s'aggravent avec le mouvement.

Syphilis

Une maladie vénérienne infectieuse transmise non seulement sexuellement, mais aussi par le sang, les instruments médicaux et aussi dans la vie quotidienne - par les brosses à dents, les rasoirs, les serviettes, etc. La syphilis provoque généralement une inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux..

Autres symptômes: lésions indurées, rougeâtres et ulcérées sur les organes génitaux, les lèvres, les mamelons ou les amygdales; lésions de la peau et des muqueuses, des organes des systèmes immunitaire, musculo-squelettique et nerveux.

Tuberculose (lupus vulgaris)

Une maladie infectieuse répandue qui affecte le plus souvent les poumons.

Autres symptômes: toux prolongée accompagnée de mucosités et / ou de sang, perte de poids soudaine, augmentation de la transpiration nocturne, faiblesse générale, fièvre.

Shankroid

Une maladie infectieuse transmise uniquement par le sexe. Le chancre mou provoque généralement une inflammation des ganglions lymphatiques chez les hommes. dans le sexe fort, cette maladie survient beaucoup plus souvent.

Autres symptômes: douleur à l'aine, saignement rectal, ulcères génitaux.

Complications de l'inflammation des ganglions lymphatiques

L'inflammation des ganglions lymphatiques de l'abdomen, comme toute autre lymphadénite, si elle n'est pas traitée, peut entraîner des complications. En particulier, un abcès ou une intoxication sanguine (septicémie) peut apparaître.

Un abcès est une grande accumulation de pus, de sang et de tissus morts en un seul endroit. Traités avec des antibiotiques ou une chirurgie.

Empoisonnement du sang - propagation de l'infection dans tout le corps par les vaisseaux sanguins. Il est traité avec des antibiotiques. En l'absence de traitement, les organes vitaux commencent rapidement à tomber en panne et la mort survient..

Si vous soupçonnez une inflammation des ganglions lymphatiques, le médecin est le meilleur assistant et conseiller. Par conséquent, dans un proche avenir, vous devez vous rendre à l'hôpital. Seul un spécialiste pourra découvrir la cause de la maladie et poser un diagnostic précis. De plus, seul un médecin peut prescrire des antibiotiques pour l'inflammation des ganglions lymphatiques. Sur la base des tests reçus, le médicament antibactérien qui sera efficace dans votre situation vous sera prescrit. Si l'inflammation des ganglions lymphatiques pendant la grossesse crée des problèmes pour une femme, il est logique de consulter un gynécologue et un chirurgien.

Que faire en cas d'inflammation des ganglions lymphatiques?

Si une personne a une lymphadénite, un médecin doit prescrire un traitement. Il arrive qu'une personne ait elle-même identifié une inflammation des ganglions lymphatiques, mais ne sait pas quel médecin contacter. Dans ce cas, il vous suffit de vous rendre chez le thérapeute local qui vous prescrira un traitement, ou d'écrire une référence à un autre spécialiste.

Mais le week-end et les jours fériés, il est assez difficile de trouver un médecin. Puis se pose la question: "Comment éliminer l'inflammation des ganglions lymphatiques à la maison?".

Vous pouvez soulager temporairement la maladie à l'aide de compresses chaudes ordinaires. Un morceau de tissu propre doit être humidifié avec de l'eau tiède et appliqué sur le site de l'inflammation. De plus, il est nécessaire de surveiller attentivement que la peau dans la zone d'inflammation reste toujours propre..

Pour les douleurs ganglionnaires et la fièvre, vous devriez prendre un analgésique en vente libre.

Naturellement, le repos et le sommeil seront bénéfiques. Publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici

P.S. Et rappelez-vous, rien qu'en modifiant votre consommation - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB: