Hypoxie chez les nouveau-nés: symptômes, conséquences et traitement

Vasculite

L'hypoxie, ou le manque d'oxygène, est courante, touchant en moyenne 5% des bébés. Ce n'est pas une maladie distincte, mais une affection aiguë ou chronique qui cause de graves problèmes de développement chez l'enfant. Quels sont les symptômes et les conséquences de l'hypoxie chez les nouveau-nés, comment le traitement est-il effectué, ce qui est conseillé par les spécialistes en pédiatrie?

Hypoxie chez les nouveau-nés: conséquences et symptômes

La famine en oxygène perturbe l'activité cérébrale des enfants. Cela conduit à la mort des structures cellulaires, ce qui peut entraîner des troubles neurologiques. L'hypoxie affecte négativement non seulement le cerveau, mais aussi le système cardiovasculaire, le système respiratoire, la fonction réflexe.

La famine en oxygène est aiguë et chronique. Dans le premier cas, le problème survient directement lors de la livraison. La forme chronique implique un manque systématique d'oxygène pendant la période gestationnelle.

Les médecins évaluent la gravité de l'hypoxie immédiatement après l'accouchement. A cet effet, l'utilisation de l'échelle d'Apgar est montrée, les scores finaux dépendent des réflexes du nouveau-né, de sa respiration, du fonctionnement du cœur et de l'excitation des centres nerveux du tissu musculaire. Si immédiatement après la naissance, la valeur obtenue n'est que de 3-4 points et après 15 minutes - jusqu'à 7 points, les pédiatres prévoient un rétablissement complet. Si les performances du bébé se détériorent, il y a un risque d'issue défavorable.

Il existe 3 degrés d'hypoxie:

  • Facile (6-7 points). L'enfant respire de l'air pour la première fois en moins d'une minute, il a une respiration faible et une peau bleuâtre, une diminution du tonus musculaire. Les mesures de réanimation ne sont pas nécessaires.
  • Moyenne (environ 5 points). Le bébé respire pour la première fois au cours de la première minute de vie, il a une respiration confuse et faible. Il crie doucement, le cordon ombilical vibre fortement. Le tonus musculaire est réduit, les bras, les jambes et le visage sont bleuâtres. Si des médecins professionnels possédant une vaste expérience travaillent avec l'enfant, l'état du nouveau-né se normalisera dans quelques jours.
  • Sévère (jusqu'à 3 points). Ce degré signifie suffocation. La respiration est peu fréquente, parfois avec un enrouement, le cordon ombilical ne vibre pas, le nouveau-né se tait. La peau est pâle. Dans les cas graves, les bébés reçoivent un diagnostic d'insuffisance surrénalienne. Montré l'aide urgente des réanimateurs.

Une valeur de «0» sur l'échelle signifie la mort d'un enfant. La plupart des enfants naissent avec des symptômes hypoxiques légers. Si tout va bien, après quelques minutes, il n'y aura aucune trace de manifestations négatives..

Signes d'un manque d'oxygène:

  • respiration faible ou inexistante;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • Souffles au coeur;
  • décoloration bleue de la peau;
  • activité physique insuffisante ou son absence;
  • eaux de fructification verdâtres;
  • hémorragie sous-cutanée.

Dans certains cas, il est impossible de diagnostiquer une pathologie immédiatement dans la salle d'accouchement..

La présence d'un problème peut être indiquée par des manifestations tardives, telles que:

  • somnolence constante du bébé;
  • insomnie et contractions pendant le sommeil;
  • teint et corps marbrés;
  • l'enfant gèle en se baignant et en changeant les couches, ses mains et ses pieds restent gelés pendant longtemps;
  • le nouveau-né a des contractions des muscles faciaux et un état calme, et avec une hystérie sévère.

Les conséquences de la privation d'oxygène peuvent être très graves ou, au contraire, insignifiantes. La gravité des complications dépend de la durée du manque d'oxygène.

Tout d'abord, l'hypoxie affecte l'activité cérébrale:

  • les processus métaboliques ralentissent;
  • les parois vasculaires deviennent plus perméables;
  • altération de la perméabilité du sang à travers les vaisseaux.

En conséquence, un œdème tissulaire se produit, les cellules nerveuses sont endommagées et des troubles neurologiques se produisent. Plus la privation d'oxygène dure longtemps, plus le cerveau est affecté et plus les changements irréversibles sont graves.

Les conséquences de l'hypoxie dépendent non seulement de son degré, mais également des caractéristiques individuelles du corps de l'enfant. À l'avenir, l'enfant peut présenter des manifestations telles que l'hyperactivité, l'irritabilité, un retard du développement de la parole, une déficience auditive. La famine en oxygène provoque souvent une paralysie cérébrale (paralysie cérébrale).

Quel traitement pour l'hypoxie chez les nouveau-nés est recommandé par les experts?

Le pédiatre bien connu Yevgeny Komarovsky note que le rôle principal dans la thérapie n'est pas joué par les manipulations de neuropathologistes, de médicaments, de stimulants de la croissance du tissu nerveux et d'autres moyens «magiques», mais par l'amour et les soins des jeunes parents. Maman et papa doivent patiemment s'occuper de l'enfant tous les jours..

Le traitement de l'hypoxie vise à restaurer la respiration et la circulation sanguine. Les tactiques thérapeutiques dépendent du degré de carence en oxygène et des manifestations externes.

  • aspiration de liquide amniotique du nasopharynx et de la cavité buccale du bébé;
  • réchauffer le corps d'une petite personne;
  • intubation et dégagement des voies respiratoires supérieures (si nécessaire).

En cas d'hypoxie légère et de manque d'oxygène de gravité modérée, les médecins prescrivent des solutions de glucose et de bicarbonate de sodium. Si une forme sévère de carence en oxygène est diagnostiquée, la «prednisolone», la «nalorphine», des substituts sanguins pour la thérapie par perfusion, la «dopamine» et d'autres médicaments sont utilisés.

Le corps de l'enfant ne peut pas faire face seul à la thermorégulation, l'hypothermie peut entraîner des contractions convulsives des muscles du système respiratoire. Après la réanimation, les enfants sont réchauffés en les plaçant sous une source infrarouge. Si les manipulations médicales effectuées visant à restaurer la fonction respiratoire n'ont apporté aucun résultat, un masque à oxygène est utilisé.

Les enfants présentant une forme légère à modérée du processus pathologique sortent de l'hôpital. Ces bébés doivent être sous la surveillance mensuelle d'un neuropathologiste, on leur montre des massages réguliers, des bains thérapeutiques et d'autres procédures..

Les nouveau-nés souffrant de privation sévère d'oxygène et d'asphyxie sont traités pendant une longue période au centre prénatal. Par la suite, des cours thérapeutiques répétés sont effectués, en plus des médicaments, des exercices de physiothérapie, de la physiothérapie et d'autres méthodes sont indiqués. Les parents doivent créer un environnement paisible à la maison, des bains phyto ou aromatiques peuvent être préparés. L'amour et le soin des êtres chers aideront à faire face aux conséquences de l'hypoxie.

La pédiatre Olga Sazonova affirme que, tout d'abord, les neurologues sont engagés dans le diagnostic de l'hypoxie en utilisant des méthodes instrumentales telles que:

  • électroencéphalographie;
  • neurosonographie;
  • Ultrason;
  • examen du fond d'œil.

Le traitement sera efficace si le problème est diagnostiqué dès les premiers stades. Avec la nomination opportune d'un traitement de haute qualité et une surveillance constante des médecins, il est possible de guérir complètement les enfants même avec des formes compliquées d'état hypoxique..

Auteur expert: Sofia Eduardovna Mizenshtein,
anesthésiste-réanimateur

Comment l'hypoxie a affecté le cœur de mon nouveau-né et comment nous y avons fait face. L'expérience de maman expérimentée

Katya, 31 ans, Kharkov:

«A donné naissance à un fils à 34 semaines avec des eaux vertes. L'accouchement a été difficile, lors des tentatives, les médecins ont pressé l'enfant. Il n’a pas crié immédiatement et en quelque sorte doucement, il était bleu, il a été immédiatement emporté. J'ai passé plusieurs jours en unité de soins intensifs dans l'incubateur, je n'avais pas le droit d'allaiter, ils m'ont dit d'attendre. Quelques jours plus tard, le bébé a été amené dans ma salle et on m'a dit qu'il était né à terme, mais en raison d'une hypoxie (réglée à un degré moyen, 5/6 sur l'échelle d'Apgar), des souffles cardiaques ont été trouvés, il est nécessaire d'observer. Le cardiologue a dit que ces bruits ne sont pas dangereux, donc je peux prendre soin du bébé en toute sécurité. Nous sommes sortis de l'hôpital le 7ème jour et le rétablissement actif de notre fils a commencé.

Nous allions régulièrement voir un neurologue et un cardiologue, une masseuse rentrait à la maison plusieurs fois par semaine, je faisais moi-même de la gymnastique légère avec lui et me baignais dans des bains aux herbes, ne manquant pas un seul jour. L'enfant était très agité, se réveillait au milieu de la nuit et hurlait, il était impossible de le calmer ni avec un sein, un biberon ou le mal des transports. En six mois, une piscine a été ajoutée aux classes. Environ un mois plus tard, aucun bruit n'a été constaté lors du rendez-vous du cardiologue. Je n’en croyais pas mes oreilles quand j’ai appris par le médecin que tout était en ordre. Nous sommes allés au centre cardiologique sur une connaissance, où le fils a été vérifié à l'intérieur et à l'extérieur, aucun bruit n'a été trouvé. Là, le cardiologue m'a surpris en qualifiant ces bruits de physiologiques, c'est-à-dire que la cause n'était pas l'hypoxie. Maintenant, le bébé a un an et demi, il est hyperactif, mais pas si nerveux, je l'emmène toujours en consultation tous les mois, il n'y a plus de bruit. Soit c'est un miracle, soit ma participation active et mes leçons avec l'enfant ont donné un tel résultat. "

Les symptômes et les conséquences de l'hypoxie chez les nouveau-nés dépendent du degré de privation d'oxygène et des caractéristiques individuelles de l'enfant. La pathologie est traitable, le bébé peut complètement récupérer si les médecins ont diagnostiqué cette affection à temps et prescrit un traitement de haute qualité.

Prenons maintenant une enquête intéressante!

Symptômes et conséquences de l'hypoxie fœtale, diagnostic et traitement

Avec le début de la grossesse, des changements colossaux se produisent dans le corps de la mère, permettant la naissance et le développement d'une nouvelle vie. Un système unique de fœtus mère-placenta est formé. Normalement, ce mécanisme fonctionne très clairement, fournissant au bébé de l'oxygène et des nutriments, éliminant ses déchets et protégeant des facteurs défavorables..

Même avec une grossesse normale, le sang fœtal est moins oxygéné que celui de la mère. Cette carence peut être compensée par le travail accru du cœur du bébé et par un type spécial d'hémoglobine - la soi-disant hémoglobine fœtale, qui transporte l'oxygène vers chaque cellule de l'enfant..

Si l'apport sanguin à travers le placenta est interrompu, le corps du fœtus ne peut pas tout compenser. Environ 3 à 7% des grossesses surviennent avec une violation de ce système. Cette condition est appelée insuffisance placentaire (IPF), ce qui entraîne une hypoxie fœtale intra-utérine. Selon les statistiques, cette condition survient dans 10% de toutes les grossesses et accouchements..

Qu'est-ce que le FPN et l'hypoxie fœtale et comment se développent?

Le placenta termine sa formation à la 16e semaine de grossesse, à ce moment-là, la circulation sanguine placentaire commence à fonctionner pleinement, c'est-à-dire à fournir du sang enrichi en oxygène par la veine ombilicale au foie et au cœur du futur bébé. De là, le sang est distribué à tous les organes et tissus de l'embryon via des connexions spéciales - des shunts. Toute perturbation de la circulation sanguine ou de la structure du placenta entraîne le développement de FPN.

Le placenta et ses prédécesseurs au cours de leur développement subissent deux vagues d'activité: à 7-9 et 14-17 semaines de grossesse. C'est au cours de ces périodes que surviennent souvent des anomalies vasculaires, entraînant une FPN. En règle générale, ces violations se forment dans le contexte de la maladie de la mère, d'un mode de vie inapproprié ou de complications de la grossesse.

Au vu du FPN formé, une hypoxie intra-utérine du bébé se développe, ce qui signifie un apport insuffisant d'oxygène à son corps. Les synonymes de l'hypoxie intra-utérine sont une carence en oxygène ou une privation d'oxygène du fœtus.

Il convient de noter que cette condition n'est pas une maladie. Il s'agit d'un syndrome qui se développe chez un enfant à naître à la suite d'une exposition à divers facteurs indésirables sur son corps..

Mécanismes FPN

  • diminution du flux sanguin vers le placenta (hypotonie chez la mère, compression de la veine cave inférieure par l'utérus enceinte) ou écoulement obstrué dans les veines (avec œdème)
  • infarctus placentaire, décollement et modifications œdémateuses
  • violation dans les tissus du placenta à la suite d'une infection
  • modifications de la coagulation sanguine chez la mère et le fœtus

Types d'hypoxie fœtale

La privation d'oxygène du fœtus peut se développer pendant une longue période et progressivement, à la suite d'une insuffisance rénale chronique chronique. J'appelle aussi cette hypoxie chronique. Si la violation de l'apport sanguin au placenta s'est développée rapidement et rapidement, la FPN et l'hypoxie sont aiguës.

De plus, une hypoxie fœtale peut se développer pendant la grossesse, elle est alors appelée prénatale et si elle survient pendant l'accouchement, on parle d'hypoxie intrapartum.

Facteurs de risque d'hypoxie fœtale pendant la grossesse

Presque toutes les femmes enceintes sont susceptibles de développer une hypoxie, mais tout le monde ne la développe pas. Le médecin de la clinique prénatale calcule le degré de risque d'apparition de cette affection chez le fœtus, en tenant compte de la pathologie chronique de la mère, des troubles endocriniens qui existaient auparavant et qui sont apparus pendant la grossesse et des complications de la période gestationnelle:

Maladie de la mère

  • Malformations cardiaques
  • Hypertension artérielle
  • Hypotension (pression artérielle basse)
  • Maladie du rein
  • Anémie
  • Les infections maternelles

Troubles hormonaux

  • Diabète
  • Troubles thyroïdiens
  • Pathologie cardiovasculaire et pulmonaire
  • Obésité

Complications de la grossesse

  • Grossesse multiple
  • Mauvais placement du placenta et décollement
  • Prééclampsie et éclampsie

Les raisons

Les causes de l'hypoxie intra-utérine sont divisées en 2 grands groupes, selon qu'elles contribuent au développement d'une hypoxie aiguë ou chronique.

Quelles sont les causes de l'hypoxie chronique

La carence chronique en oxygène du fœtus est causée par des facteurs indésirables qui agissent pendant une longue période.

Hypertension artérielle, prééclampsie et éclampsie

Pendant la grossesse, le placenta a un effet important sur le cœur et les vaisseaux sanguins de la femme. Le volume sanguin est presque doublé et les vaisseaux périphériques se dilatent, ce qui empêche les pics de pression artérielle. Par conséquent, si le tonomètre affiche obstinément des valeurs supérieures à 130 / 80mm Hg. pilier, alors vous pouvez penser au dysfonctionnement de la mère-placenta-foetus.
La classification des troubles hypertensifs pendant la grossesse est présentée dans le tableau.

Nouvelle hypertension pendant la grossesse (pression systolique> 140 mm Hg ou pression diastolique> 90 mm Hg) et protéines urinaires (excrétion> 0,3 g à 24 h) après 20 semaines

Les convulsions, la déficience visuelle et le coma sont les principaux symptômes de l'éclampsie.

DésordreDéfinition
Hypertension chroniqueHypertension présente avant la grossesse ou diagnostiquée pour la première fois avant 20 semaines de gestation
Prééclampsie-éclampsie
Prééclampsie superposée à l'hypertension chroniqueProtéines nouvellement apparues ou fortement augmentées dans les urines, forte augmentation de la pression artérielle, thrombocytopénie ou augmentation des enzymes hépatiques après 20 semaines de grossesse chez les femmes souffrant d'hypertension préexistante
Hypertension gestationnelleAugmentation de la pression artérielle (> 140 mm Hg systolique ou> 90 mm Hg diastolique) qui survient pour la première fois après 20 semaines de gestation et n'est pas accompagnée de protéines dans l'urine

L'hypertension ne se transforme pas toujours en prééclampsie; les femmes peuvent facilement tolérer une grossesse avec une pression artérielle élevée. Mais dans le même temps, les risques d'hypoxie fœtale et même de décès intra-utérin augmentent de plus en plus..

La prééclampsie est une condition particulière qui ne survient qu'après 20 semaines de grossesse. C'est le flux sanguin placentaire qui est le mécanisme déclencheur de cette maladie, et il en souffre également en premier lieu. Ensuite, il y a une pathologie des reins, du foie, des vaisseaux sanguins, qui menace la vie du bébé et de la mère. Les conséquences les plus graves, appelées éclampsie, sont considérées comme un œdème cérébral, des convulsions et un coma. Dans de telles conditions, le fœtus est rabougri et souffre de manque d'oxygène. Plus les symptômes commencent tôt, plus l'enfant souffre et plus le risque d'accouchement prématuré est grand..

Identification de l'hypertension

  • Electrolytes sériques, urée, créatinine, transaminases (AST, ALT), albumine
  • Hémogramme complet (avec numération plaquettaire)
  • Collecte d'urine 24 heures sur 24 (pour détecter les protéines quotidiennes)
  • Etude du système de coagulation sanguine
  • Radiographie pulmonaire
  • ECG, échocardiographie

Pour éviter la privation d'oxygène du fœtus et l'éclampsie chez la mère, la prééclampsie doit être identifiée et traitée à temps.

Traitement de la prééclampsie

La gravité de la maladieL'âge gestationnelTactique
PrééclampsieSi la violation du flux sanguin placentaire était secondaire, c'est-à-dire qu'elle était due à une maladie de la mère ou du fœtus, ces pathologies se manifestent tout d'abord: anémie, éclampsie, insuffisance rénale.

Si la violation du flux sanguin du placenta est primaire, la femme ne présente pas de symptômes désagréables pendant une longue période. Parfois, il est possible de noter les mouvements fréquents, erratiques et intenses du bébé. Si le traitement est tardif, l'activité motrice diminue jusqu'à l'absence totale de secousses de l'enfant. Il est important de se rappeler qu'en cas d'hypoxie fœtale chronique, les symptômes peuvent n'apparaître qu'après des complications graves.

La FPN chronique et l'hypoxie entraînent un ralentissement de la croissance fœtale. Cela se voit par la petite taille de l'abdomen, qui ne correspond pas à l'âge gestationnel. À l'échographie, dans ce cas, l'IUGR est déterminé - un retard dans le développement intra-utérin du fœtus. Si le fœtus est plus petit qu'il ne devrait l'être pour un âge gestationnel donné, il lui est alors plus difficile de supporter le processus difficile de l'accouchement et de commencer à respirer de manière autonome. De plus, ces enfants souffrent souvent de troubles neurologiques et de maladies respiratoires..

Hypoxie pendant le travail

Pendant le travail normal, chaque contraction de l'utérus (contraction) provoque une diminution temporaire du flux sanguin dans le placenta. Une telle hypoxie à court terme est bien tolérée par un fœtus en bonne santé et, après le relâchement de l'utérus, l'apport sanguin au fœtus est entièrement rétabli..

Si la durée de la privation d'oxygène pendant l'accouchement est augmentée, l'apport sanguin au fœtus est fortement altéré. Les changements dans les organes internes commencent. Si, à ce moment, le bébé n'est pas né dans le monde, sa mort peut survenir au moment de l'accouchement ou immédiatement après..

Causes de l'hypoxie fœtale lors de l'accouchement

Facteur maternelFacteur placentaire
  • choc ou arrêt cardiaque pendant le travail
  • prééclampsie et éclampsie
  • anémie maternelle sévère
  • clampage de l'aorte par l'utérus enceinte
  • grossesse prolongée
  • utérus rompu
  • Infarctus du placenta
  • Placenta praevia avec saignement
  • Rupture du placenta
  • Obstruction des vaisseaux sanguins avec des caillots sanguins
Facteur fruitFacteur du cordon ombilical
  • Défauts de développement
  • Fruits trop gros
  • Enchevêtrement du cordon ombilical (en particulier autour du cou du fœtus)
  • Vrais nœuds du cordon ombilical
  • Thrombose vasculaire du cordon ombilical
  • Travail prolongé
  • Anomalies de la contraction utérine pendant le travail

Signes d'hypoxie fœtale pendant le travail

  • rythme cardiaque rapide ou trop lent
  • diminution ou arrêt des mouvements fœtaux
  • liquide amniotique vert (contamination méconiale)

Signes d'asphyxie du nouveau-né (interruption de l'approvisionnement en oxygène)

L'hypoxie des nouveau-nés est généralement appelée asphyxie et son degré (modéré ou sévère) est déterminé par l'échelle d'Apgar aux première et cinquième minutes après la naissance..

Maintien de 0 à 3 points sur l'échelle d'Apgar pendant 5 minutes ou plus - asphyxie sévère.

Troubles du cerveau et d'autres organes:

  • convulsions
  • coma
  • oligurie et anurie
  • aspiration (inhalation) de méconium

Auparavant, on pensait que le bébé ne pouvait inhaler les matières fécales d'origine (méconium) que pendant l'accouchement. Maintenant, il est prouvé que même avec une hypoxie chronique, il existe un risque d'aspiration de méconium. De plus, l'élimination des matières fécales d'origine des poumons dans le second cas apporte moins de résultats, et parmi les conséquences, il y a des troubles du système nerveux et une pneumonie fréquente..

  • DIC (trouble de la coagulation sanguine)
  • entérocolite nécrosante (mort d'une partie de l'intestin).

Signes d'asphyxie du nouveau-né (interruption de l'approvisionnement en oxygène)

Sauvegarde de 0 à 3 points sur l'échelle Apgar pendant 5 minutes ou plus

Troubles du cerveau et d'autres organes:

  • convulsions
  • coma
  • oligurie et anurie
  • aspiration (inhalation) de méconium

Auparavant, on pensait que le bébé ne pouvait inhaler les matières fécales d'origine (méconium) que pendant l'accouchement. Maintenant, il est prouvé que même avec une hypoxie chronique, il existe un risque d'aspiration de méconium. De plus, l'élimination des matières fécales d'origine des poumons dans le second cas apporte moins de résultats, et parmi les conséquences, il y a des troubles du système nerveux et une pneumonie fréquente..

  • DIC (trouble de la coagulation sanguine)
  • entérocolite nécrosante (mort d'une partie de l'intestin)

Signes d'encéphalopathie hypoxique-ischémique

  • retard des mouvements spontanés après la naissance
  • convulsions
  • altération de la conscience
  • faible tonus musculaire
  • respiration irrégulière avec pauses ou absence totale de respiration spontanée

Tous ces changements se produisent dans les trois premiers jours après la naissance. Si les symptômes apparaissent plus tard, une infection ou d'autres complications en sont probablement la cause..

Il est important de se rappeler que le développement de la paralysie cérébrale chez un enfant est souvent associé à une hypoxie. Ce scénario est possible, mais pas obligatoire. La plupart des enfants qui ont subi une hypoxie périnatale et une asphyxie ne souffrent pas de cette maladie grave..

Les conséquences de l'hypoxie intra-utérine pour l'enfant

L'hypoxie fœtale d'une manière ou d'une autre, mais presque toujours, s'accompagne de conséquences chez l'enfant après la naissance. Le manque d'oxygène dans l'utérus pendant la période de croissance active et de développement des organes et systèmes du fœtus affecte principalement l'état de son système nerveux et son statut immunitaire.

Après une hypoxie chronique

  • Faible poids et petite taille à la naissance (voir malnutrition infantile)
  • Sensibilité aux maladies infectieuses et affaiblissement de l'immunité
  • Régulation insuffisante de la température corporelle pendant la période néonatale
  • Anémie
  • Trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention chez les personnes âgées

Après une hypoxie aiguë

  • Le risque de mort intra-utérine
  • Inhalation de méconium et pneumonie
  • Nécrose intestinale
  • Naissance prématurée
  • Dommages au système nerveux, jusqu'au coma
  • Le risque de paralysie cérébrale chez un enfant à l'avenir
  • Risque accru de syndrome de mort subite du nourrisson

Toutes les conséquences pour le bébé sont associées à une hypoxie cérébrale et à une naissance prématurée, car pour sauver la vie de l'enfant, l'accouchement d'urgence est souvent utilisé beaucoup plus tôt. La plupart des cas d'hypoxie n'ont aucune conséquence si l'enfant a survécu en toute sécurité le premier mois..

Méthodes spéciales pour détecter l'hypoxie

Pour le diagnostic de la carence en oxygène du fœtus, en plus d'étudier les antécédents et les plaintes de la femme enceinte, des données d'examen et des méthodes instrumentales sont utilisées. Lors de l'auscultation, le médecin écoute les bruits du cœur fœtal, évalue leur fréquence, leur rythme et leur clarté.

CTG - cardiotocographie

Le but de l'examen est d'enregistrer les contractions cardiaques du bébé en fonction de l'effet Doppler. De plus, les mouvements du fœtus sont notés (puisque le rythme cardiaque change pendant les mouvements) et l'activité contractile. La combinaison de ces données permet de déterminer l'état du fœtus, de déterminer sa réponse aux contractions et d'identifier en temps opportun l'hypoxie (voir CTG du fœtus pendant la grossesse).

Les signes d'un rythme cardiaque fœtal sain sont:

  • Fréquence cardiaque de 120 à 160 battements par minute
  • Variabilité satisfaisante (augmentation de la fréquence cardiaque en réponse à la contraction, aux mouvements fœtaux ou à la grossesse)
  • Absence de décélérations profondes (battements cardiaques lents sévères, surtout après une contraction)

Signes de manque d'oxygène foetal:

  • augmentation ou diminution significative de la fréquence cardiaque
  • rythme monotone (pas d'augmentation de la fréquence cardiaque en réponse aux contractions ou aux mouvements)
  • diminutions fréquentes et profondes du rythme

Pendant l'accouchement, la CTG doit être réalisée toutes les 15 minutes et pendant la période intense - après chaque contraction. Si des signes d'hypoxie apparaissent, vous pouvez essayer de changer la position de la femme en travail pour éliminer le clampage du cordon ombilical.

Ces dernières années, des appareils KTG distants sont apparus. Il est proposé aux femmes enceintes à haut risque d'effectuer un enregistrement à domicile d'un cardiotocogramme à l'aide d'un appareil spécial. Tous les résultats sont envoyés via Internet au médecin traitant en temps réel. Cela vous permet d'identifier rapidement l'hypoxie aiguë et de sauver l'enfant..

Échographie Doppler

En utilisant l'effet Doppler sur l'échographie, il est possible de déterminer l'état de la circulation sanguine dans le système mère-placenta-fœtus après la 20e semaine de grossesse. Lors de l'examen des artères utérines, il est possible d'identifier les perturbations initiales du flux sanguin utéro-placentaire et de prévenir une hypoxie fœtale sévère. De plus, la structure du placenta lui-même et le niveau d'eau amniotique sont déterminés.

Compter les mouvements fœtaux

Cette méthode de diagnostic est assez imprécise, elle est donc principalement utilisée chez les femmes enceintes à faible risque (sans maladies chroniques de la mère, malformations fœtales et pathologies du placenta). Il vous permet d'identifier en temps opportun les premiers stades de l'hypoxie, lorsque l'enfant, en réponse à un manque d'oxygène, modifie son activité motrice..

Pour effectuer le test, vous devez vous mettre à l'aise (de préférence de votre côté) et vous concentrer sur les mouvements du bébé. Si moins de 10 mouvements tangibles se produisent en une heure, alors un besoin urgent de consulter un médecin.

Examen gynécologique

Un examen sur une chaise gynécologique est indiqué en cas de plaintes d'une femme enceinte concernant un écoulement inhabituel des voies génitales:

  • aqueux;
  • verdâtre;
  • brun vert;
  • du sang;
  • abondant.

Analyse du sang prélevé sur la partie de présentation du fœtus

Cette étude est nouvelle et est basée sur la détermination de la concentration de lactate (acide lactique) dans le sang d'un bébé à naître. L'étude n'est possible que lorsque la vessie fœtale est ouverte et le col de l'utérus dilaté de 2 cm ou plus.

  • un lactate inférieur à 4,2 est la norme, dans le cas d'un CTG pathologique, le test est répété au plus tard une demi-heure plus tard;
  • un lactate compris entre 4,2 et 4,8 indique une préacidose, un test répété est effectué pendant 15 à 30 minutes en parallèle avec un CTG répété;
  • un lactate supérieur à 4,8 indique une acidose et nécessite un accouchement urgent soit par voie vaginale (accouchement et application de forceps obstétriques), soit par césarienne avec tocolyse préalable (suppression des contractions).

Comment déterminer le profil biophysique du fœtus

La méthode comprend une évaluation de cinq paramètres de base de la santé fœtale. Elle est réalisée pendant une grossesse à haut risque, lorsqu'il existe une forte probabilité de souffrir ou même de mort fœtale intra-utérine..

Fréquence respiratoire

Avec une échographie de 30 minutes, le nombre d'épisodes respiratoires est compté. 2 points sont attribués pour un épisode de 30 secondes pour une demi-heure d'observation. Le manque de respiration signifie 0 point.

Évaluation des paramètres d'une étude cardiotocographique de 20 minutes. Si pendant ce temps il y a eu 2 épisodes ou plus d'augmentation de la fréquence cardiaque, le test est estimé à 2 points, le pronostic est favorable. Avec "mauvais" CTG, le test est évalué à 0 point.

Tonus musculaire fœtal

Les épisodes de flexion des membres sont évalués en 30 minutes. S'il y a 2 épisodes ou plus - 2 points, si les membres sont dans un état étendu tout le temps - 0 point.

Activité physique

Si sur une échographie de 30 minutes, 3 mouvements fœtaux actifs ou plus sont notés, alors 2 points sont donnés pour le test. S'il est inférieur à 3, le score est de 2 points. S'il n'y a pas de mouvement - 0 point.

Liquide amniotique

Avec un indice de liquide amniotique supérieur à cinq, 2 points sont attribués. Avec un IAI inférieur, le test est estimé à 0 point. Pour évaluer le profil biophysique du bébé, des points sont calculés pour les 5 tests. Si la somme est de 8 à 10 points, le fœtus est en bon état, vous pouvez répéter l'étude après 3-4 jours. Si le total est inférieur à 8 points, des examens supplémentaires sont nécessaires et parfois une livraison d'urgence.

Le profil est évalué deux fois par semaine. Cela permet une détection précoce de l'hypoxie intra-utérine aiguë et chronique. Souvent, la méthode complète est remplacée par une méthode raccourcie: seuls le CTG et le niveau de liquide amniotique sont évalués.

Traitement de l'hypoxie intra-utérine

Avec l'hypoxie fœtale, le traitement dépend directement de la durée de la grossesse, de l'état de la mère et de l'enfant et des maladies concomitantes de la femme enceinte. Il n'existe toujours pas d'algorithme clair pour éliminer la privation d'oxygène, car ses causes sont très diverses..

Si l'état du patient le permet, le médecin peut essayer des méthodes conservatrices..

  • Améliorer la santé maternelle
    Traitement des maladies chroniques, anémie, stabilisation de la pression
    Régime de nutrition adéquate, repos, activité physique légère
    Se débarrasser des mauvaises habitudes
  • Si le système de coagulation est altéré - médicaments qui normalisent la viscosité du sang (anticoagulants)
  • Normalisation du tonus de la maca pendant le travail (contrôle de l'administration d'ocytocine). Si la cause de l'hypoxie est une augmentation des contractions de l'utérus, l'administration d'ocytocine est arrêtée
  • Oxygénation hyperbare ou masques à oxygène pendant le travail
  • Dans de rares cas, avec un retard de croissance fœtal sévère et un manque d'eau, l'amnioinfusion est utilisée. Il s'agit de l'introduction d'un liquide spécial dans la cavité amniotique. Il permet aux poumons du bébé de se développer, réduit l'hypoxie et le risque d'aspiration de méconium
  • Pour l'hypertension - perfusion intraveineuse de magnésium. Il prévient l'éclampsie et réduit le risque de privation d'oxygène
  • Dans les processus infectieux - agents anti-inflammatoires et antimicrobiens

Il est important de se rappeler qu'il n'y a pas un seul médicament qui guérit l'insuffisance placentaire. Avec l'aide des méthodes ci-dessus, vous ne pouvez supprimer que les facteurs provoquants. Et la Pentoxifylline, l'Actovegin et le Magne B6, populaires en médecine domestique, n'ont pas d'efficacité prouvée. Si le flux sanguin placentaire est déjà altéré, le principe principal est la surveillance du bébé et l'accouchement en temps opportun. Plus le fœtus est en retard dans son développement par rapport à la norme, plus il est nécessaire de l'extraire tôt. En médecine moderne, on n'a pas encore compris comment éviter l'hypoxie en cas de dysfonctionnement placentaire grave sans recourir à un accouchement d'urgence..

En raison des difficultés de traitement de l'hypoxie fœtale, il est important de bien planifier votre grossesse, de vous débarrasser des mauvaises habitudes et de surveiller votre santé. Après tout, il est toujours plus facile de prévenir et de prévenir une maladie que de s'en débarrasser..

La prévention

Comment une femme enceinte peut-elle éviter l'hypoxie fœtale? Les recommandations suivantes aideront à prévenir le développement de cette maladie chez le fœtus:

  • planification de la grossesse (la préparation à la grossesse doit commencer au moins six mois avant la conception, traiter la pathologie chronique, y compris les mauvaises dents, passer des tests pour les infections génitales et, si elle est détectée, subir le traitement nécessaire, prendre un complexe multivitaminique, adhérer à un mode de vie sain);
  • enregistrement précoce à la clinique prénatale (jusqu'à 12 semaines) - aidera à diagnostiquer en temps opportun les maladies chroniques chez une femme et à évaluer le groupe à risque de développement d'hypoxie;
  • observation régulière à la clinique prénatale (toutes les 4 semaines jusqu'à 12 semaines, toutes les 2 à 3 semaines au deuxième trimestre et tous les 10 jours au troisième trimestre);
  • respect de toutes les recommandations du médecin et passer un examen en temps opportun (bonne nutrition, prise de multivitamines, préparations d'acide folique et d'iode, normalisation du régime quotidien et du repos, marche au grand air, bon sommeil, abandon des mauvaises habitudes);
  • exercices de respiration;
  • refus de travaux physiques lourds et de musculation;
  • traitement rapide des maladies survenues pendant la gestation (gestose, anémie, pyélonéphrite et autres).

La prévention de l'hypoxie lors de l'accouchement consiste en la méthode optimale d'accouchement et la gestion correcte du travail.

Question Réponse

J'ai un terme de 34 semaines, le gynécologue dit que la grossesse se déroule normalement, d'après l'échographie, tout est également normal. Mais dernièrement (pendant environ une semaine), j'ai commencé à remarquer que l'enfant bouge très souvent, ce qui me donne une gêne. C'est un signe d'hypoxie naissante.?

Non, pas du tout nécessaire. De nombreux facteurs affectent l'activité motrice du fœtus (stress de la mère, peur, faim, air vicié dans la pièce, etc.). Et au troisième trimestre, la taille du bébé est déjà importante et il devient un peu à l'estomac, de sorte que la plupart des mouvements peuvent être ressentis douloureusement par la mère. Il est possible que ces derniers temps, vous ayez été très nerveux, en pensant à la naissance prochaine et en négligeant un mode de vie sain. Essayez de marcher plus souvent à l'air frais, de vous en tenir aux repas fractionnés (4 à 5 fois par jour), d'éviter la faim et de ventiler la chambre avant de vous coucher. Bien sûr, cela vaut une visite imprévue chez un obstétricien-gynécologue qui écoutera le rythme cardiaque du fœtus et, si nécessaire, prescrira un CTG.

Est-il possible d'écouter indépendamment le rythme cardiaque du fœtus?

Les obstétriciens utilisent un stéthoscope obstétrique spécial (en bois) pour écouter les battements de cœur du bébé à naître. Il est impossible d'écouter indépendamment le rythme cardiaque du fœtus de cette manière. Mais vous pouvez acheter un doppler fœtal portable (un tel appareil à ultrasons équipé d'un casque est similaire en principe à un appareil CTG) avec lequel vous pouvez contrôler la fréquence cardiaque fœtale à la maison.

Est-il judicieux d'utiliser des cocktails d'oxygène pendant l'hypoxie fœtale?

À l'heure actuelle, les cocktails à l'oxygène sont très populaires, ils sont prescrits aux femmes enceintes non seulement lorsqu'une pathologie obstétricale est détectée (anémie, toxicose précoce, hypoxie fœtale), mais aussi pour renforcer le système immunitaire et saturer le corps en vitamines. Les cocktails à l'oxygène sont fabriqués à partir de jus naturels et de décoctions d'herbes et sont saturés d'oxygène à l'aide d'un mélangeur ou d'un cocktail d'oxygène et d'une bouteille d'oxygène. Il est utile pour les femmes enceintes de boire des cocktails à l'oxygène simplement pour éviter d'éventuelles complications de la grossesse. Mais il existe des contre-indications à la prise de tels cocktails, vous devriez donc d'abord consulter votre médecin.

Hypoxie fœtale - symptômes et conséquences pour l'enfant

L'hypoxie fœtale est un syndrome d'organes multiples associé à la privation d'oxygène du fœtus au cours du développement intra-utérin, caractérisé par un complexe de changements pathologiques de la part de nombreux organes et systèmes.

L'hypoxie fœtale est enregistrée à différents stades du développement intra-utérin et est diagnostiquée tous les dix cas de grossesse. Le développement du fœtus dans son ensemble et le processus de formation des organes et systèmes individuels dépendent du degré et de la durée de la carence en oxygène. Une hypoxie sévère et prolongée peut entraîner la mort fœtale intra-utérine ou la formation de diverses anomalies congénitales graves. Tout d'abord, le cerveau, le système nerveux central et les capacités d'adaptation du nouveau-né sont affectés, mais les changements peuvent affecter tous les autres organes.

Jusqu'à la naissance de la respiration spontanée chez le fœtus, les poumons sont remplis de liquide jusqu'à la naissance. La seule source de nutrition et de respiration pour le fœtus est le placenta, dans lequel les nutriments et l'oxygène sont fournis par le sang de la mère. Si le transport de l'oxygène est altéré à un stade quelconque, une privation d'oxygène du fœtus se produit, une hypoxie se développe.

L'hypoxie fœtale est une condition dangereuse qui nécessite une intervention médicale immédiate et une correction de la santé de la femme enceinte afin de prévenir le développement de complications et de préserver la vie et la santé du fœtus.

Les raisons

Le développement de l'hypoxie est provoqué par de nombreux facteurs.Il n'est donc pas toujours possible d'indiquer clairement la cause et de l'exclure à l'avance. Il existe des facteurs et des risques de développement de l'hypoxie, des causes relatives identifiées avant l'apparition d'un état dangereux. C'est à la lutte contre eux que s'oriente le travail préventif de l'obstétricien-gynécologue et de la femme enceinte elle-même.

L'hypoxie fœtale se développe avec l'apparition d'un certain nombre de facteurs associés à l'état de santé de la mère, du fœtus ou des dommages au placenta.

Les causes les plus courantes d'hypoxie sont:

  • anémie;
  • hypertension artérielle;
  • maladies cardiaques, insuffisance cardiaque et autres maladies du système cardiovasculaire;
  • maladie rénale, insuffisance rénale chronique;
  • maladies respiratoires - bronchite, tuberculose, emphysème pulmonaire, oncologie, etc.;
  • l'asthme bronchique;
  • maladies du système immunitaire, immunodéficience;
  • Diabète;
  • les maladies endocriniennes;
  • grossesse multiple;
  • Les IST;
  • toxicose;
  • dystrophie alimentaire, épuisement par manque de nutrition de la mère, etc..

L'apport d'oxygène insuffisant au fœtus est provoqué par une intoxication chronique, y compris une intoxication industrielle (par conséquent, il est extrêmement indésirable pour les femmes enceintes de travailler dans des industries à fortes émissions de substances nocives dans l'atmosphère, dans la production de peintures et de vernis, dans de nombreuses entreprises où il y a un contact avec une grande quantité de substances nocives). Autres sources d'intoxication chronique du corps de la mère et, par conséquent, du fœtus - abus d'alcool, nicotine et toxicomanie.

Du côté de la santé fœtale, les causes de l'hypoxie peuvent être:

  • anomalies congénitales déterminées génétiquement;
  • maladie hémolytique;
  • infection intra-utérine;
  • enchevêtrement du cordon ombilical;
  • insuffisance foetoplacentaire;
  • compression de la tête;
  • traumatisme intra-utérin.

Un conflit Rh avec un facteur Rh différent chez la mère et l'enfant à naître se trouve généralement dans la deuxième grossesse et les suivantes, si différents facteurs Rh étaient déjà chez la mère et le premier enfant. Si les facteurs Rh de la mère et du premier enfant coïncident, la probabilité d'un conflit Rh pendant la deuxième grossesse n'est pas si grande.

Après 6 à 11 semaines de grossesse, l'hypoxie provoque des perturbations dans la formation du cerveau et du système nerveux central, des perturbations dans la structure des vaisseaux sanguins, la barrière hémato-encéphalique. Les problèmes de maturation et de formation peuvent affecter les reins, le squelette, le cœur, les poumons, les intestins et d'autres organes.

L'hypoxie n'entraîne pas toujours de graves problèmes. Le manque d'oxygène à court terme et insignifiant est compensé avec succès dans les semaines suivantes, mais si l'hypoxie devient chronique ou prolongée, le risque de complications augmente plusieurs fois.

Classification

Selon la durée du cours et le taux de développement, l'hypoxie est généralement divisée en aiguë et chronique.

L'hypoxie aiguë est plus souvent observée lors d'un travail sévère compliqué et est associée à un travail prolongé ou, au contraire, rapide, à un prolapsus ou à une pression sur le cordon ombilical, à une fixation prolongée et à une compression de la tête. Une hypoxie aiguë se développe avec un décollement placentaire et une rupture utérine.

L'hypoxie chronique est associée à une altération à long terme de l'apport d'oxygène au fœtus. L'un de ces facteurs provoque une violation de l'apport sanguin au fœtus par le placenta ou une déplétion d'oxygène dans le sang, une altération de l'absorption d'oxygène par le fœtus. Tout cela conduit au développement d'une hypoxie chronique et de ses complications..

Échelle d'Apgar

En 1952, la médecin américaine Virginia Apgar a proposé une échelle d'évaluation de l'état d'un nouveau-né dans les premières minutes après la naissance..

Les faibles scores sur l'échelle d'Apgar ne sont pas toujours dus à l'hypoxie du fœtus ou du nouveau-né, mais très souvent le mauvais état du nouveau-né est dû précisément à un manque d'oxygène.

Selon l'échelle d'Apgar, cinq critères objectifs font l'objet d'une évaluation de 1 à 3 points:

  1. Coloration de la peau.
  2. Rythme cardiaque.
  3. Activité réflexe.
  4. Tonus musculaire.
  5. Souffle.

Un score de 8 à 10 points est considéré comme excellent, c'est la norme à laquelle il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour la santé du bébé. Un score de 4 à 7 points nécessite l'attention de l'obstétricien. La réévaluation est effectuée cinq minutes après la naissance. Habituellement, il passe à 8-10 points, sinon, un examen attentif du bébé par un néonatologiste et une décision sur des mesures supplémentaires sont nécessaires. Il s'agit d'une hypoxie modérée, qui nécessite une compensation, mais qui n'entraîne généralement pas de conséquences graves. 0-3 points - asphyxie, hypoxie sévère, nécessitant des mesures d'urgence, réanimation.

Symptômes

Dans les premières semaines, il est très difficile de reconnaître l'hypoxie, elle ne se manifeste pratiquement d'aucune façon. La présence de facteurs de risque oblige une femme et un obstétricien-gynécologue avec une attention accrue à surveiller la santé de la femme enceinte, à faire une évaluation indirecte de l'état du fœtus. Il est nécessaire de compenser une éventuelle anémie, de fournir une alimentation adéquate, de se reposer et de rester à l'air frais.

Après la 20e semaine, le fœtus déjà mûr commence une vie active, à la gravité et à l'intensité desquelles on peut juger de son état. Si le fœtus devient soudainement moins actif, bouge moins et «donne un coup de pied», cela peut indiquer le début du développement d'un manque d'oxygène, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic complet.

Les étapes initiales du développement de l'hypoxie se manifestent par une tachycardie - une augmentation de la fréquence cardiaque. La progression de la privation d'oxygène est mise en évidence par une bradycardie (diminution du pouls) et une diminution de l'activité, les bruits cardiaques sont étouffés. Dans le liquide amniotique, des impuretés des matières fécales d'origine, du méconium peuvent apparaître. Cela indique une hypoxie fœtale sévère et nécessite des mesures urgentes pour sauver la vie de l'enfant à naître..

Diagnostique

Aux premiers signes d'hypoxie, le médecin effectue une auscultation des bruits cardiaques et de la fréquence cardiaque fœtale. Avec des symptômes sévères de tachycardie ou de bradycardie, un examen plus ciblé est nécessaire.

La cardiotocographie et la phonocardiographie peuvent déterminer la fréquence cardiaque fœtale, son activité. En utilisant la dopplerométrie du flux sanguin utéro-placentaire, il est possible d'évaluer l'état de l'apport sanguin au fœtus en raison de la vitesse et des caractéristiques du flux sanguin dans le lit vasculaire du cordon ombilical et du placenta. L'examen échographique révèle un retard du développement et de la croissance du fœtus, une inhibition de l'activité motrice. Des niveaux d'eau élevés ou faibles sont des preuves indirectes et des facteurs prédisposant au développement de la privation d'oxygène..

Grâce à l'amnioscopie et à l'amniocentèse, il est possible d'évaluer le liquide amniotique, sa couleur, sa transparence, la présence d'impuretés, et de faire des tests biochimiques.

Traitement

Lors du diagnostic d'hypoxie fœtale, une femme doit être hospitalisée. La lutte contre les pathologies obstétriques-gynécologiques et somatiques de la femme enceinte et la correction de la circulation foeto-placentaire sont menées en permanence. Repos complet, bonne nutrition, exclusion de tout irritant externe est nécessaire.

Pour la correction de l'hypertonicité utérine, la papavérine, l'aminophylline, la drotavérine et d'autres médicaments antispasmodiques sont prescrits. Pour réduire la coagulation intravasculaire du sang - dipyridamole, pentoxifylline, etc..

Médicaments qui aident à normaliser la perméabilité intracellulaire - vitamines E, C, B6, glucose, acide glutamique, antioxydants, neuroprotecteurs.

Comme méthode de traitement supplémentaire et à des fins de prévention, les OVNIS, la gymnastique respiratoire, l'inductothermie sont prescrits.

Après l'accouchement, tous les enfants sont soumis à une surveillance constante par un neurologue, un pédiatre, selon les indications - par un orthopédiste, un cardiologue pédiatrique, un gynécologue pédiatrique, un orthophoniste, un pédopsychiatre.

La prévention correcte et opportune de l'hypoxie fœtale consiste en la sélection préliminaire de l'obstétrique et la gestion correcte de l'accouchement, une surveillance constante de l'état de la femme enceinte et la prévention des blessures à la naissance et des infections intra-utérines, mais tout d'abord, il est nécessaire de prêter toute l'attention voulue à la collecte de l'anamnèse de la femme et à son examen..

Hypoxie fœtale pendant le travail: comment éviter les complications?

L'hypoxie est une violation de l'apport d'oxygène au fœtus..

Cela peut être intra-utérin chronique, associé à une maladie maternelle ou à une violation de la formation de vaisseaux placentaires.

Il y a une hypoxie aiguë - il s'agit d'une affection qui survient pendant l'accouchement et nécessite une intervention médicale ou une césarienne d'urgence.

Causes de l'hypoxie fœtale lors de l'accouchement

Les causes de l'hypoxie aiguë chez un enfant pendant l'accouchement peuvent être différentes. Beaucoup d'entre eux peuvent être corrigés, les complications peuvent être évitées avec une approche médicale correcte et la mise en œuvre de toutes les prescriptions par la femme.

Un diagnostic de diabète n'exclut pas la grossesse, mais implique une surveillance constante de la glycémie et un traitement antihyperglycémiant.

Souvent, les pilules sont remplacées par de l'insuline et toutes les femmes ne pensent pas qu'un tel remplacement est sûr. Mais le non-respect des prescriptions du médecin entraînera des troubles du lit vasculaire du placenta et un processus aigu lors de l'accouchement..

L'hypertension peut être chronique ou ne peut survenir que pendant la grossesse - dans tous les cas, la maladie nécessite un traitement médicamenteux.

Et cela signifie la cessation de l'approvisionnement en sang du fœtus. De plus, l'hypertension pendant l'accouchement est dangereuse pour la santé de la mère..

Le tabagisme et la consommation d'alcool pendant la grossesse sont connus pour être nocifs pour le fœtus.

Mais même si une femme essaie de réduire au minimum les mauvaises habitudes pendant la grossesse afin qu'elles n'affectent en aucune façon le développement intra-utérin du bébé, le système peut échouer pendant l'accouchement..

Les vaisseaux d'une femme, ayant déjà des changements dus à ces abus, pendant la période active de l'accouchement, réagissent avec un spasme aigu à la charge accrue. Par cette nature sauve la santé de la mère, mais l'enfant souffre.

Par conséquent, lors de la planification d'une grossesse, il est préférable d'abandonner à l'avance les mauvaises habitudes et de suivre un traitement de santé..

L'œdème pendant la grossesse peut résulter d'une diminution de la fonction rénale ou du non-respect du régime alimentaire et de l'équilibre eau-sel.

Dans les tissus gonflés, la circulation sanguine est perturbée, par conséquent, le fœtus souffre.

L'œdème interne est particulièrement dangereux, il peut ne pas être visible de l'extérieur (par exemple, avec de forts muscles entraînés chez les femmes qui pratiquent activement des sports).

Un gonflement, en particulier interne, peut non seulement interférer avec la circulation sanguine normale, mais également retarder mécaniquement le travail, empêchant le bébé de se déplacer librement le long du canal génital.

Malheureusement, même une femme en parfaite santé n'est pas à l'abri de la manifestation de maladies aiguës lors de l'accouchement. La cause de préoccupation sera l'enchevêtrement du fœtus avec le cordon ombilical, en raison de laquelle la longueur du bord libre du cordon ombilical n'est pas suffisante pour la naissance d'un enfant.

Parfois, lors de l'accouchement, les obstétriciens parviennent à éliminer l'enchevêtrement avec un examen manuel, mais ils peuvent également proposer une obstétrique rapide. Une femme ne doit pas refuser. Après tout, la santé et la vie du bébé en dépendent..

Les nœuds du cordon ombilical, qui peuvent se former au cours du deuxième trimestre, sont encore plus dangereux, alors que le fœtus est encore petit, se déplace librement et activement à l'intérieur du liquide amniotique..

Malheureusement, la position du nœud peut être telle qu'il ne peut pas être vu à l'échographie, et le flux sanguin normal dans un nœud non cicatrisé ne pose pas de problème pendant la CTG..

Et seulement pendant l'accouchement, lorsque le cordon ombilical est tiré, le nœud est resserré, interrompant brusquement le flux sanguin. Si à ce moment la tête du bébé est déjà apparue, les médecins peuvent sauver le bébé, mais si le bébé est profondément dans le canal génital, cela menace la mort du fœtus..

Avec un diagnostic rapide, une césarienne d'urgence aidera le bébé à naître. C'est pourquoi il est si important de contrôler le flux sanguin placentaire et le rythme cardiaque fœtal pendant la grossesse et tout au long de la période de travail..

Les conséquences de l'hypoxie fœtale aiguë

Le cerveau de l'enfant est le premier à souffrir d'un manque d'oxygène. Avec une diminution aiguë du flux sanguin dans l'utérus, le placenta ou le cordon ombilical, un mécanisme de défense naturel est activé: augmentation du flux sanguin cérébral du fœtus.

Ce processus, apparemment conçu pour fournir une nutrition adéquate aux cellules cérébrales, joue également un rôle négatif: les vaisseaux sanguins faibles d'un nouveau-né ne peuvent pas supporter la charge, des changements peuvent se produire qui sont similaires en physiologie à un accident vasculaire cérébral..

Auparavant, ces lésions étaient décrites par les néonatologistes comme un «traumatisme intracrânien à la naissance» ou un «accident vasculaire cérébral» de gravité variable..

Plus tard, les termes «encéphalopathie hypoxique-ischémique» ou «encéphalopathie périnatale» ont été proposés. D'un point de vue médical, ils décrivent le problème plus précisément, car le cerveau d'un nouveau-né est physiologiquement différent du cerveau formé d'un adulte..

C'est pourquoi, de tels diagnostics posés dans les premiers jours de la vie ne sont pas toujours aussi dangereux et irréversibles que les accidents vasculaires cérébraux chez les adultes..

Si une hypoxie est diagnostiquée

Au cours de la période initiale de l'accouchement, s'il n'y a pas de contractions fréquentes, d'écoulement d'eau et que la femme se sent à l'aise, le risque d'hypoxie peut être évalué en surveillant la fréquence cardiaque fœtale..

Le cœur de l'enfant doit répondre de manière adéquate aux changements du flux sanguin de la femme elle-même (2-3 exercices physiques simples ou vice versa, une courte apnée).

S'il y a une réaction et que la fréquence cardiaque du bébé change avec la fréquence cardiaque de la mère, il n'y a aucun danger.

Si le cœur du bébé bat de manière monotone, ne réagissant pas au comportement de la mère, cela indique une menace d'hypoxie fœtale pendant l'accouchement. Dans ce cas, il est recommandé d'accélérer le travail par stimulation ou chirurgie (en fonction d'autres facteurs associés).

CTG vous permet de contrôler la fréquence cardiaque fœtale pendant la période active des contractions. S'il y a des symptômes d'hypoxie, les médecins essaient de rétablir la circulation sanguine en injectant à la femme des vasodilatateurs, du glucose, du gluconate de calcium, de l'acide ascorbique, parfois de l'insuline, de l'atropine.

Si la correction médicale n'a pas aidé, avec le consentement de la femme enceinte, ils passent à l'accouchement chirurgical.

Comment aider un nouveau-né?

L'état du nouveau-né est évalué sur une échelle d'Apgar à dix points immédiatement après la naissance et après 5 minutes.

L'enfant a besoin de l'aide de néonatologistes. Le bébé peut avoir besoin d'un suivi et d'une rééducation à long terme par des neurologues. Mais les mesures prises dans les premières heures de la vie jouent un rôle déterminant..

Le nouveau-né peut recevoir de l'atropine (parfois même avant la fin du travail), peut nécessiter un dégagement mécanique des voies respiratoires, un masque à oxygène ou même un ventilateur temporaire.

Les médicaments peuvent être utilisés pour activer l'activité cardiaque ou accélérer la maturation pulmonaire (en cas de grossesse prématurée ou de malnutrition fœtale).

Si vous vous trouvez dans une clinique où il n'y a pas d'unité de soins intensifs pédiatriques, le bébé sera transporté vers un hôpital spécialisé ou un centre périnatal.

Bien sûr, se séparer d'un nouveau-né est un stress énorme pour la mère! Mais résister à l'hospitalisation d'un bébé signifie qu'il sera privé de soins à part entière, ce qui peut conduire à de graves troubles du développement, voire à un handicap..

Lors du choix d'une maternité à l'avance, demandez s'il existe une unité de soins intensifs pour les nouveau-nés.

Perspectives à long terme

Le cerveau d'un enfant né est une structure immature, dans laquelle la nature elle-même possède des capacités étonnantes de régénération et de développement.

La prévention de l'hypoxie aiguë est importante.

Mais si les complications ne peuvent être évitées, une assistance qualifiée en temps opportun permet de se débarrasser complètement des conséquences de la privation d'oxygène..

Vous aurez besoin de cours de massage spéciaux, de cours dans un centre de rééducation ou de pharmacothérapie adaptée à l'âge. Les procédures aquatiques et la natation contribuent très bien à la restauration du système nerveux..

Votre bébé a toutes les chances de rencontrer le premier anniversaire en parfaite santé, pas inférieur à ses pairs, que ce soit dans le développement physique ou de la parole!