Hématocrite pendant la grossesse

Vasculite

Le matériel est publié à titre informatif uniquement et ne constitue pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de consulter un hématologue de votre hôpital!

Co-auteurs: Natalya Markovets, hématologue

L'hématocrite (hématocrite) est le pourcentage de l'espace occupé par les cellules par rapport au volume total de sang. La grossesse augmente les besoins en sang du corps. À la fin du premier mois, le volume de sang en mouvement augmente considérablement en raison du plasma et le nombre de cellules reste inchangé. Leur pourcentage diminue, donc l'hématocrite pendant la grossesse est abaissé.

Contenu:

Le corps féminin est habitué à la concentration de cellules dans le sang au niveau de 40,0 à 45,0%. Et avec le début de la grossesse, le sang s'amincit un peu, portant le pourcentage de cellules sanguines à 34.

La norme pendant la grossesse

L'hématocrite dans le sang pendant la grossesse est abaissé, ce qui s'explique par des raisons physiologiques et ne provoque pas d'anxiété. Une diminution de l'hématocrite inférieure à 32,0-30,0% est considérée comme pathologique.

Le taux d'hématocrite pendant la grossesse est de 33 à 40%. Si une femme porte deux fœtus, 30,0% sont considérés comme la limite inférieure de la norme..

Important. Une réduction de l'hématocrite pendant la grossesse peut entraîner une privation d'oxygène chez la femme et le fœtus. Il peut se manifester sous forme de malaise, de fatigue élevée, d'essoufflement et de maux de tête accrus..

L'hématocrite pendant la grossesse est déterminé au début ou à la fin de la période de gestation, à la trente-deuxième semaine. La ré-analyse de l'hématocrite vous permet de clarifier la dynamique de la croissance fœtale et de surveiller la santé d'une mère potentielle.

Test du fœtus pour la privation d'oxygène

Comme vous le savez, la grossesse n'est pas une maladie. Cependant, c'est une période de changements dramatiques dans le corps, qui peuvent avoir des conséquences irréversibles. Par conséquent, il est important de tester le sang. Les indicateurs biochimiques doivent être surveillés, ils indiqueront la norme et la pathologie des processus métaboliques se produisant dans le corps.

Manifestations d'hématocrite bas pendant la grossesse

Les érythrocytes représentent jusqu'à 99% du volume total des cellules héminiques. Par conséquent, un faible hématocrite pendant la grossesse suggère le développement d'une anémie. Pour la croissance du fœtus, beaucoup de fer est consommé dans le dépôt du corps. Il a été constaté qu'un cinquième des femmes enceintes ont une mauvaise absorption du fer provenant de sources alimentaires. L'épuisement des réserves métalliques rend impossible la production d'érythrocytes, ce qui provoque le développement de l'anémie.

Si l'hématocrite est réduit pendant la grossesse, la femme ressent une fatigue constante, une tachycardie, un essoufflement. Ses cheveux tombent, sa peau devient pâle. Si l'hématocrite reste bas tout au long de la grossesse, le fœtus peut mourir..

Nous avons déjà écrit sur les raisons pour lesquelles l'hématocrite d'un adulte est augmenté et recommandé de mettre cet article en favori

Une fatigue persistante peut indiquer un hématocrite inférieur

Traitement et prévention

Si pendant la grossesse, l'hématocrite est abaissé, qu'est-ce que cela signifie? Le fait qu'il faut commencer à éliminer les causes de la maladie. Dans 95% des cas, la grossesse survient avec une carence en fer. La prise de suppléments de fer oraux ou injectables aidera à éliminer la cause. Si la carence en fer est une conséquence des effets secondaires des médicaments, ils doivent être annulés.

Il est connu que les vitamines B3 (acide folique) et B12 (cyanobalamine) sont nécessaires à la production de globules rouges. Par conséquent, l'utilisation de préparations de ces vitamines doit être organisée avec l'utilisation de médicaments contenant du fer..

Lors de la réalisation de procédures médicales destinées à augmenter l'hématocrite chez la femme enceinte, le taux est progressivement rétabli. Après la naissance de l'enfant, l'hématocrite revient à la normale, si la mère ne présentait pas de signes d'anémie.

Il est indéniable que la sécurité et la santé de l'enfant sont une priorité pour tous les parents. Mais tout le monde n'a pas entendu parler de l'hématocrite et sait ce que signifie cette formule sanguine. Pendant ce temps, au début du 20e siècle, le grand guérisseur métropolite Seraphim Chichagov a déclaré que toutes les maladies proviennent de troubles circulatoires et d'une mauvaise qualité du sang..

Nutrition adéquat

Si un faible hématocrite sanguin est détecté pendant la grossesse, un traitement est nécessaire, à long terme et complexe.

Important. Pour que les mesures thérapeutiques apportent l'effet souhaité, il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire. Il doit être équilibré dans tous les composants, en particulier dans la teneur en protéines et en fer.

Ces exigences sont satisfaites par des produits d'origine animale, contenant à la fois des protéines et du fer sous une forme organométallique hautement assimilable. Ce sont des produits carnés, du foie de porc, des produits de la pêche, des œufs de poulet et de caille. Parmi les concentrés d'origine végétale, les légumineuses, l'avoine et le sarrasin sont les plus appropriés..

Aliments utiles pour un faible hématocrite

Nous avons déjà écrit sur le taux de leucocytes pendant la grossesse et recommandé de mettre cet article en favori.

Les noix, les amandes, les pommes, les grenades contiennent une grande quantité de fer sous une forme hautement digestible. Il ne faut pas oublier que les produits animaux sont nettement supérieurs aux aliments végétaux en termes de teneur en fer..

En règle générale, il n'est pas possible de normaliser l'hématocrite chez les femmes enceintes uniquement avec de la nourriture, il n'y a donc aucune raison de négliger les préparations contenant du fer. Le traitement est prescrit par un médecin, en tenant compte de la gravité de l'anémie, de ses symptômes cliniques et de la tolérance personnelle aux médicaments contenant du fer.

Hématocrite pendant la grossesse

L'hématocrite est un indicateur du volume des cellules sanguines (principalement des érythrocytes). C'est un marqueur d'anémie, de déshydratation, de gestose et de certaines autres maladies. La surveillance du niveau d'hématocrite vous permet de détecter une pathologie dangereuse à temps et d'éviter le développement de complications pendant la grossesse.

Comment et quand est déterminé l'hématocrite?

L'hématocrite (Ht) est l'un des indicateurs d'une formule sanguine complète (CBC). Ht n'est pas défini séparément. L'examen est attribué à toutes les femmes enceintes à temps:

  • lors de la première visite chez le médecin (de préférence au premier trimestre);
  • à 30 semaines.

Selon le témoignage de l'UAC, il est nommé en dehors du calendrier. Les conditions suivantes peuvent devenir la raison de l'examen:

  • suspicion d'anémie;
  • saignement de toute localisation;
  • œdème sur fond de diverses pathologies;
  • la gestose;
  • déshydratation - déshydratation avec toxicose, intoxication alimentaire et autres conditions;
  • pathologie des reins et du tube digestif;
  • suspicion de tumeurs malignes;
  • contrôle de l'hématocrite et d'autres paramètres sanguins pendant le traitement.

Le taux d'hématocrite reflète la quantité de cellules sanguines dans son plasma. En fait, Ht détermine le contenu des érythrocytes - ils représentent 99% du volume total des cellules sanguines. L'étude est réalisée par un assistant de laboratoire manuellement ou à l'aide d'un équipement spécial. Le spécialiste verse le matériau dans un tube gradué et le place dans une centrifugeuse. Après centrifugation, le technicien note la part du tube occupée par les cellules sanguines en pourcentage. Ce pourcentage est l'hématocrite..

Préparation à l'examen

Règles relatives au don de sang:

  • Une formule sanguine complète est prise à partir d'un doigt ou d'une veine. Selon les recommandations modernes, il est préférable de prendre du sang veineux - le résultat sera plus précis.
  • Une préparation spéciale pour l'UAC n'est pas requise. Il n'y a pas de restrictions sur la prise alimentaire, mais si possible, il est préférable de faire une prise de sang le matin avant le petit déjeuner..
  • Il est recommandé d'éviter les travaux physiques lourds et le stress émotionnel la veille de l'intervention.

Interprétation des résultats

La teneur normale en hématocrite chez les femmes en âge de procréer (18 à 45 ans) est de 35 à 45%. Cet indicateur reflète deux dimensions clés:

  • le contenu total des globules rouges dans le sang;
  • taille d'un érythrocyte.

Si le nombre de globules rouges diminue ou si de petits éléments prédominent parmi eux, le taux d'hématocrite diminuera.

Pendant la grossesse, une diminution physiologique de l'hématocrite se produit à 33-35%. L'indicateur diminue avec une diminution de l'hémoglobine et des érythrocytes dans la seconde moitié de la grossesse. Cette condition n'est pas dangereuse et ne nécessite aucun traitement. Mais si l'hématocrite tombe en dessous de 32% ou augmente de plus de 45%, vous devez rechercher la cause de ce phénomène.

Augmentation de l'hématocrite pendant la grossesse

Une augmentation du taux d'hématocrite indique un épaississement du sang. Cela augmente la teneur en globules rouges ou diminue le volume de plasma. Ce phénomène se produit dans divers processus pathologiques:

  • Gestose. Dans le contexte de cette pathologie, il y a une augmentation des érythrocytes et une augmentation naturelle de l'hématocrite. Dans le même temps, une protéinurie est détectée - des protéines dans l'urine. Un gonflement des membres inférieurs ou de tout le corps apparaît et la pression artérielle augmente. La gestose est détectée dans la seconde moitié de la grossesse, progresse inévitablement et peut conduire au développement d'une pré-éclampsie et d'une éclampsie. Sans traitement, il menace le décollement placentaire, l'avortement, la mort fœtale.
  • Toxicose. La pathologie survient dès les premiers stades de la grossesse et dure jusqu'à 14-16 semaines. Elle s'accompagne de vomissements, ce qui entraîne une déshydratation du corps. Dans ce contexte, le sang s'épaissit, le niveau d'hématocrite augmente. Une toxicose sévère est dangereuse pour la vie d'une femme, car elle perturbe le travail des organes internes. L'interruption de grossesse est possible.
  • Infection intestinale. Elle s'accompagne de vomissements et de diarrhée, dangereux par le développement rapide de la déshydratation. Dans l'analyse générale du sang, une augmentation de l'hématocrite et des érythrocytes est notée. Une déshydratation sévère menace la vie de la femme et du fœtus. En cas de déshydratation sévère, l'hématocrite augmente jusqu'à 40%.
  • Prendre des médicaments. Une dose excessive de diurétiques et d'autres médicaments similaires entraîne une déshydratation. Le sang réagit à la déshydratation avec une augmentation de l'hématocrite.
  • Brûle. En cas de lésions cutanées graves, le volume de plasma diminue et la proportion d'érythrocytes augmente. Cela conduit à une augmentation régulière de l'hématocrite dans l'UCK.
  • Pathologie héréditaire du système sanguin. Avec certains troubles génétiques, une augmentation incontrôlée des érythrocytes se produit. Dans le contexte de l'érythrocytose, le niveau d'hématocrite augmente.
  • Érythrocytose secondaire. Une augmentation compensatoire du nombre d'érythrocytes et une augmentation de l'hématocrite se produisent dans les malformations cardiaques, la pathologie pulmonaire (maladie obstructive chronique, asthme bronchique), les lésions hépatiques et cérébrales. Des troubles transitoires surviennent avec l'apnée du sommeil (arrêt respiratoire) et chez les personnes obèses.
  • Maladie rénale avec augmentation de la synthèse érythrocytaire. Cela se produit dans le contexte de l'hydronéphrose, des tumeurs, des kystes et d'autres conditions.
  • Tumeurs malignes. Certains néoplasmes du foie et du cerveau entraînent une croissance incontrôlée des globules rouges et une augmentation de l'hématocrite. Il y a une augmentation de Ht dans la leucémie.
  • Fumeur. L'inhalation de fumée de cigarette entraîne la croissance des globules rouges et une augmentation naturelle de l'hématocrite.

Diminution de l'hématocrite pendant la grossesse

Une baisse de l'hématocrite de 32 à 35% est considérée comme normale pendant la grossesse. Il s'agit d'une condition physiologique associée à une augmentation du volume de sang circulant. La quantité de plasma augmente, la teneur en érythrocytes et en hémoglobine diminue proportionnellement. Cela se reflète dans le taux d'hématocrite, qui diminue naturellement dès le début de la gestation (4-6 semaines). L'anémie physiologique se développe progressivement - une condition caractéristique de la seconde moitié de la grossesse.

L'anémie physiologique (hémoglobine 110-120 g / l) n'est pas dangereuse et ne nécessite pas de traitement. Le corps de la femme s'adapte aux changements, les tissus ne souffrent pas d'hypoxie. Des problèmes surviennent avec une nouvelle baisse de l'hémoglobine et des érythrocytes. L'hématocrite répondra également aux modifications de la composition sanguine et diminuera à 32% ou moins. Dans ce cas, ils parlent d'anémie pathologique. Elle s'accompagne d'une détérioration de l'état général: apparition d'un mal de tête, faiblesse, essoufflement. Augmentation de la fréquence cardiaque, baisse de la pression artérielle et autres symptômes.

L'anémie de la grossesse affecte le développement du fœtus. La saturation du placenta en oxygène diminue, une hypoxie chronique se développe. Les organes internes et le système nerveux du fœtus sont affectés. La probabilité de naissance prématurée augmente.

Autres raisons d'une diminution de l'hématocrite:

  • Pathologie auto-immune. Une baisse de l'hématocrite en dessous de 30 à 32% peut être le signe de certaines maladies. Les lésions auto-immunes les plus fréquemment diagnostiquées aux articulations et aux reins. Le diagnostic exact sera posé par un rhumatologue après examen.
  • Hyperhydratation. Cela se produit dans le contexte d'un traitement inadéquat de la toxicose, des infections intestinales et d'autres conditions. Un apport hydrique excessif entraîne un œdème tissulaire et modifie la numération globulaire.
  • Pathologie du tube digestif. Dans certaines maladies intestinales, l'absorption des nutriments, y compris le fer, est réduite. Une anémie ferriprive se développe, contre laquelle l'hématocrite tombe.
  • Maladie du rein. Certains processus pathologiques dans les reins entraînent une diminution de la synthèse de l'érythropoïétine, un facteur responsable du développement des globules rouges. Le nombre de globules rouges diminue, l'hématocrite diminue.
  • Processus infectieux aigus. Les numérations globulaires réagissent à la pénétration de l'infection dans le corps. La formule des leucocytes change, l'ESR augmente et le niveau d'hématocrite diminue souvent. Après la guérison, la formule sanguine est rétablie.

Tactiques pour changer l'hématocrite

L'hématocrite n'est que l'un des indicateurs d'une formule sanguine complète. Il est important d'évaluer tous les paramètres en combinaison, en tenant compte du tableau clinique de la maladie. De plus, d'autres méthodes d'examen sont prescrites:

  • un test sanguin pour déterminer le niveau de fer et d'autres indicateurs d'anémie;
  • chimie sanguine;
  • tests d'urine généraux et spéciaux pour évaluer la fonction rénale;
  • marqueurs de maladies auto-immunes et de néoplasmes;
  • tests pour les maladies infectieuses;
  • ECG et autres méthodes d'évaluation de l'état du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • Échographie des organes internes (y compris les reins, le tube digestif).

La portée de l'examen dépend des plaintes qui l'accompagnent et de la cause présumée de la maladie. Selon les indications, des consultations de spécialistes étroits sont désignées: néphrologue, gastro-entérologue, rhumatologue, etc..

Les tactiques de gestion d'une femme dépendront du diagnostic. Si le traitement est commencé à temps, les complications peuvent être évitées et la grossesse peut être prolongée. En cas de violations prononcées de la part d'une femme ou de détérioration de l'état du fœtus, la question de l'accouchement précoce est tranchée.

Test sanguin clinique: décodage et norme pendant la grossesse

Ayant reçu un formulaire avec les résultats d'un test sanguin clinique entre leurs mains, de nombreuses femmes enceintes commencent à s'inquiéter, ne sachant pas le décodage - rappelez-vous, s'inquiéter pendant la grossesse est nocif, et ce que signifient toutes ces lettres et abréviations incompréhensibles - et quelle est la norme de numération globulaire chez les femmes enceintes, nous allons maintenant vous dire.

Pourquoi ai-je besoin d'un test sanguin clinique pendant la grossesse

La grossesse ne se résume pas à la croissance du ventre et aux sautes d'humeur. Dès le moment de la conception, un grand nombre de processus physiologiques sont impliqués dans la création d'une nouvelle petite personne: le travail du système hormonal, l'hématopoïèse change; au fil du temps, presque tous les systèmes corporels y sont connectés, sans exception. En relation avec ces changements physiologiques importants dans le corps pendant la grossesse, la norme du test sanguin clinique diffère des indicateurs habituels.

Un test sanguin clinique chez la femme enceinte est l'une des mesures les plus importantes de surveillance constante de l'état de la mère et de l'enfant, normalement il est pris au cours du premier trimestre une fois par mois et pendant tout le 2ème et le 3ème trimestre - toutes les deux semaines. Il est important de se rappeler que les aliments gras consommés la veille ou un petit-déjeuner copieux avant le don de sang peuvent affecter les résultats du diagnostic. Par conséquent, l'analyse doit être effectuée à jeun ou après une collation très légère (pas moins d'une heure).

Test sanguin clinique pendant la grossesse - décodage et norme

Pendant la grossesse, le taux d'indicateurs individuels du test sanguin clinique varie d'un trimestre à l'autre. Tout d'abord, cela concerne l'hémoglobine et les leucocytes.

"Test sanguin - la norme pendant la grossesse", tableau des indicateurs

IndiceLa norme pendant la grossesse
hémoglobine (HGB / hb)1 trimestre - 112-160 g / l,
2ème trimestre - 108-144 g / l,
3e trimestre - 100-140 g / l
érythrocytes (RBC)3,5 * 10 12 - 5,6 * 10 12 cellules / l
hématocrite (Ht / HGT)31 à 49%
indice de couleur (CPU)0,85 - 1,1
réticulocytes (RTC)0,2 à 1,5%
plaquettes (PLT)140 * 10 9 - 400 * 10 9 cellules / l
leucocytes (WBS)1 trimestre: 4,0 * 10 9 - 9,0 * 10 9 cellules / l
2ème trimestre: jusqu'à 11,0 * 10 9 cellules / l
3 trimestres: jusqu'à 15,0 * 10 9 cellules / l
neutrophiles (NE%):
- poignarder
- segmenté
seize%
40 à 78%
myélocytes (Mie) et métamyélocytes0 à 3%
lymphocytes (LYM%)18 à 44%
monocytes (MON%)1 à 11%
éosinophiles (EO%)0 à 5%
basophiles (BA%)0 à 1%
Vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR / ESR)jusqu'à 45 mm / heure (dans les limites normales - jusqu'à 60%)

Hémoglobine dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

L'hémoglobine (HGB / hb) est une protéine responsable du transport de l'oxygène vers les organes. Il est contenu dans les globules rouges, donc une quantité accrue de celui-ci peut indiquer un excès de globules rouges ou une déshydratation importante du corps. Un manque d'hémoglobine peut entraîner une privation d'oxygène. La norme d'hémoglobine dans le test sanguin clinique pendant la grossesse diffère selon le trimestre:

  • 1 trimestre - 112-160 g / l;
  • 2ème trimestre - 108-144 g / l;
  • 3e trimestre - 100-140 g / l.

Une hémoglobine inférieure à la normale pendant la grossesse (selon les résultats d'un test sanguin) peut menacer non seulement une carence en fer, mais aussi un manque d'oxygène (hypoxie intra-utérine) de l'enfant, un retard de développement et même un accouchement trop précoce et une augmentation des pertes de sang.

Vous pouvez augmenter l'hémoglobine avec une alimentation équilibrée riche en fer (poisson, bœuf, poulet, dinde, sarrasin, pommes, grenades, noix, etc.) et en vitamine C (canneberges, jus de tomate, fruits secs, agrumes, choucroute). La vitamine C est nécessaire, entre autres, pour l'absorption du fer, il est donc conseillé de combiner les aliments des premier et deuxième groupes en un seul repas. Les produits laitiers et les produits laitiers riches en calcium sont mieux consommés séparément des aliments riches en fer, car le calcium rend l'absorption du fer plus difficile..

Utile pour augmenter les niveaux d'hémoglobine, marcher, en particulier dans les zones à air de montagne.

Si la nourriture et la marche n'aident pas, le médecin peut prescrire à la femme des médicaments contenant du fer pour augmenter le taux d'hémoglobine dans le test sanguin à la normale pendant la grossesse (en fonction du trimestre).

Érythrocytes dans l'analyse clinique du sang chez la femme enceinte et la norme

Les globules rouges (GR) sont des globules rouges (issus du nombre de globules rouges). Ils nourrissent les tissus du corps avec de l'oxygène et éliminent le dioxyde de carbone en le transportant à travers les poumons pour le libérer. Avec un faible taux de globules rouges, on parle d'anémie (manque de fer, de vitamines B9 et B12) et d'un manque d'oxygène dans l'organisme. Si le nombre d'érythrocytes dans le test sanguin est inférieur à la norme pendant la grossesse, une femme doit faire attention au choix de vitamines spéciales pour les femmes enceintes qui répondent au besoin d'oligo-éléments manquants. Un nombre de globules rouges trop élevé indique un risque de caillots sanguins. De plus, si la transcription d'un test sanguin clinique chez la femme enceinte indique un excès de la norme des érythrocytes, cela peut être une conséquence de la déshydratation (à la suite de vomissements, de température élevée, d'indigestion), de stress, d'obésité et même de tabagisme. Avec chaque cas spécifique de dépassement de la norme des érythrocytes pendant la grossesse, le médecin doit travailler individuellement, en découvrant les raisons et en les orientant vers des recherches supplémentaires, en plus d'un test sanguin clinique.

Hématocrite dans l'analyse clinique du sang pendant la grossesse et la norme

L'hématocrite (HGT) est un indicateur du volume de sang occupé par les érythrocytes, en d'autres termes, du degré d'anémie. Exprimé en pourcentage (%). Une augmentation de l'indice d'hématocrite indique une déshydratation (qui se produit avec des vomissements fréquents pendant la période de toxicose) ou un taux trop élevé d'érythrocytes. De plus, pendant la grossesse, un hématocrite supérieur à la normale dans un test sanguin peut indiquer un œdème, un enthousiasme excessif pour les aliments salés et pendant de longues périodes - également à propos de la gestose (toxicose tardive). Une diminution de l'hématocrite indique soit une anémie, soit une augmentation de la teneur en composant liquide du sang. En début de grossesse, une diminution de l'hématocrite est normale en raison d'une augmentation du volume sanguin par rapport au nombre de globules rouges..

Indice de couleur dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

L'indice de couleur (CP) donne une idée de la teneur relative en hémoglobine pour 1 érythrocyte. C'est l'hémoglobine qui donne au sang une couleur rouge, donc l'indicateur de couleur permet de comprendre dans quelle mesure les érythrocytes sont saturés d'hémoglobine. Dans l'analyse du sang pendant la grossesse, la norme de l'indicateur de couleur est de 0,85 à 1,1. Une diminution de la PC à des valeurs inférieures à 0,8 (hypochromie) indique une carence en fer dans le corps d'une femme enceinte. Un dépassement de l'indicateur (hyperchromie) indique un manque de vitamines B, à savoir B9 (acide folique) et B12.

Réticulocytes dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

Les réticulocytes (RTC) sont de jeunes cellules érythrocytaires qui n'ont pas encore atteint la maturité. Si le corps n'a pas assez de globules rouges (par exemple, avec une perte de sang importante), il jette des réticulocytes dans le sang des jeunes et des «combattants inexpérimentés».

Pendant la grossesse, le taux de réticulocytes dans le test sanguin est de 0,2 à 1,5%. Cependant, si en général l'état de la mère et du bébé est bien évalué et que d'autres indicateurs correspondent au niveau souhaité, les fluctuations des réticulocytes sont autorisées dans la plage de 0,12 à 2,05%..

Une diminution significative du nombre de réticulocytes peut indiquer des maladies du sang ou des pathologies rénales. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour établir un diagnostic. Quant à l'augmentation du nombre de réticulocytes, cela peut survenir lors du traitement de l'anémie, ainsi qu'à la suite d'une perte de sang importante (par exemple, avec la menace d'une fausse couche). Autres causes possibles d'une forte augmentation du nombre de réticulocytes - anémie hémolytique ou même paludisme.

Volume moyen des érythrocytes (MCV) - cet indicateur donne des informations sur la taille du globule rouge. L'unité de mesure est en femtolitres (fl) ou en micromètres cubes (μm3). Un volume moyen trop petit de globules rouges peut indiquer une carence en fer ou une anémie microcytaire. Une augmentation du volume moyen des globules rouges est généralement le résultat d'un manque d'acide folique ou de vitamine B12 dans le corps. La norme chez les femmes enceintes selon les résultats d'un test sanguin clinique est de 80 à 100 fl.

La largeur de distribution des globules rouges (SD, SV ou RDWc) indique la différence de taille entre les globules rouges les plus gros et les plus petits. Un indicateur élevé pour ce paramètre peut indiquer une combinaison de 2 ou plusieurs types d'anémie (par exemple, une carence en fer et une carence en acide folique en même temps).

La teneur moyenne en hémoglobine dans un globule rouge (MCH) - le nom de cet indicateur permet de comprendre de quoi il s'agit. À propos, cela fait référence à la teneur en hémoglobine d'un érythrocyte. L'unité de mesure est le picogramme (pg). Un indicateur diminué indique une carence en fer et une anémie, un indicateur accru indique une carence en vitamine B12 ou en acide folique. La norme pendant la grossesse est de 26 à 34 pg.

La concentration moyenne d'hémoglobine dans l'érythrocyte (MCHC) est un indicateur reflétant la saturation de l'érythrocyte en hémoglobine. Cet indicateur ne dépasse presque jamais la norme et sa diminution indique une anémie ferriprive ou une thalassémie congénitale. La plage normale est de 31 à 36 g / dl. Si, pendant la grossesse, le taux d'hémoglobine et le nombre d'érythrocytes dans le décodage du test sanguin clinique sont normaux et que la concentration moyenne d'hémoglobine dans l'érythrocyte dépasse la valeur seuil ou, au contraire, est trop faible, les résultats de l'étude sont incorrects. Dans ce cas, il est préférable de refaire le test sanguin..

Le nombre de plaquettes dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

La numération plaquettaire (PLT) est le nombre de plaquettes impliquées dans la formation d'un caillot sanguin et empêchant la perte de sang en cas de dommage au vaisseau. En d'autres termes, les plaquettes sont responsables de la coagulation du sang. Une augmentation du nombre de plaquettes peut indiquer une opération récente ou une maladie hématologique, et le plus souvent - une perte importante de liquide (vomissements, selles dérangées, régime alimentaire perturbé par temps chaud, température corporelle élevée). Une diminution du nombre de plaquettes indique la présence de certaines maladies, mais le plus souvent chez les femmes enceintes, elle survient en raison d'une alimentation mal équilibrée, de réactions allergiques ou de l'incidence fréquente d'infections virales et bactériennes. Pour clarifier le tableau clinique avec un écart significatif du nombre de plaquettes par rapport à la norme pendant la grossesse, le médecin vous prescrira un test sanguin supplémentaire - un coagulogramme.

Thrombocyte (PCT) est le pourcentage de plaquettes dans le sang. Un taux de thrombocytes réduit peut indiquer une réaction allergique, un manque d'acide folique, des tumeurs ou une exposition à des poisons. Augmentation - le plus souvent sur le risque de thrombose.

Le nombre de leucocytes dans l'analyse clinique du sang chez la femme enceinte et la norme

Le nombre de leucocytes (WBC, à partir du nombre de globules blancs - le nombre de globules blancs) - le nombre de globules blancs, les principaux «travailleurs» du système immunitaire humain. Les leucocytes protègent notre corps contre les virus, les parasites, les bactéries et autres méchants. Le nombre de leucocytes chez la femme enceinte dans l'interprétation du test sanguin clinique différera d'un trimestre à l'autre:

  • 1 trimestre: 4,0 * 109 - 9,0 * 109 cellules / l
  • 2ème trimestre: jusqu'à 11,0 * 109 cellules / l
  • 3 trimestres: jusqu'à 15,0 * 109 cellules / l.

Une diminution du nombre de leucocytes est généralement associée à une mauvaise nutrition de la femme enceinte, à une immunité réduite, à une carence en vitamines ou même à un épuisement du corps dans son ensemble. Moins fréquemment, une diminution du nombre de globules blancs peut être due à certains médicaments, à des troubles sanguins ou à des problèmes de thyroïde. Une augmentation du nombre de leucocytes indique la présence d'une infection bactérienne / virale dans le corps, mais le plus souvent - candidose, herpès, otite moyenne, pneumonie, bronchite, sinusite, méningite, cystite, allergies. Pour clarifier le diagnostic, une culture d'urine, une prise de sang détaillée et une échographie des organes sont effectuées de toute urgence. Le niveau élevé de leucocytes chez la femme enceinte parle du danger pour elle et l'enfant, vous ne devez donc pas négliger la direction pour des tests supplémentaires.

Le nombre de neutrophiles dans un test sanguin clinique chez la femme enceinte et la norme

Les neutrophiles (NE%) sont un type spécial de globules blancs qui protège le corps des bactéries pendant l'infection. Les neutrophiles immatures sont appelés noyaux en bâtonnet et les cellules matures sont segmentées. Un excès de numération des neutrophiles indique une brûlure récente ou la présence d'une maladie purulente (amygdalite, appendicite, pneumonie, otite moyenne, méningite, etc.). Une diminution du nombre de neutrophiles par rapport à la norme admissible pendant la grossesse indique la nécessité de tests sanguins supplémentaires pour identifier une éventuelle infection herpétique, ARVI, grippe, rubéole, paludisme, cytomégalovirus, rougeole ou maladies typhoïdes.

Myélocytes dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

Myélocytes (Mie) et métamyélocytes. Lors du décodage d'un test sanguin clinique pendant la grossesse, un paramètre tel que les myélocytes peut être indiqué. Normalement, les myélocytes et les métamyélocytes ne sont pas un bon signe, ils ne devraient pas être dans le sang d'une personne en bonne santé, que ce soit un adulte ou un enfant. Ces cellules sont une forme immature de granulocytes (un type de leucocytes) et leur présence dans les résultats d'analyse est un signe de processus pathologiques dans le corps. Si le corps a éliminé des granulocytes immatures (myélocytes) dans le sang, cela indique que les ressources protectrices du corps sont presque épuisées.

Cependant, si un indicateur tel que les myélocytes est trouvé dans un test sanguin pendant la grossesse, il s'agit d'une variante de la norme à 1 à 3%. Le fait est que le corps féminin peut percevoir un ovule fécondé comme un corps étranger et s'efforcer de le rejeter. Dans ce cas, le système immunitaire, dans le but de réduire l'activité des leucocytes qui attaquent tout objet étranger, réduit leur production et les remplace par des granulocytes. À cet égard, les myélocytes, qui sont une forme immature de granulocytes, peuvent pénétrer en petites quantités dans la circulation sanguine..

Si le médecin voit des myélocytes dans le test sanguin pendant la grossesse, il doit surveiller la dynamique des changements de leur nombre. Une nouvelle augmentation du nombre de myélocytes peut indiquer que, parallèlement à la grossesse, des pathologies sont toujours observées dans le corps qui doivent être détectées et traitées dès que possible. Par conséquent, à chaque test sanguin répété, le gynécologue surveillera le nombre de myélocytes pendant la grossesse, et si cet indicateur augmente, il enverra la femme enceinte pour des examens supplémentaires..

Les principales raisons de l'augmentation pathologique des myélocytes dans le sang sont:

  • infections virales ou bactériennes;
  • prendre certains médicaments;
  • intoxication;
  • acidose (violation de l'équilibre acido-basique);
  • surcharge physique (charges trop lourdes);
  • maladies du sang;
  • désintégration des néoplasmes malins, métastases;
  • grande perte de sang;
  • traitement anticancéreux;
  • infections récentes.

Le contenu des lymphocytes dans l'analyse clinique du sang pendant la grossesse et la norme

Le nombre de lymphocytes (LYM / LYMPH ou LY% / LYMPH% / LYM%) indique le nombre / pourcentage de lymphocytes. Le lymphocyte est un type spécial de leucocyte qui est responsable de la lutte contre les microbes et les virus et du développement de l'immunité. Un taux de leucocytes trop élevé indique la présence d'une maladie infectieuse (grippe, rubéole, varicelle, SRAS, rougeole, toxoplasmose, mononucléose infectieuse, coqueluche, hépatite d'étiologie virale). Avec une augmentation du nombre de lymphocytes pendant la grossesse, en règle générale, le niveau de neutrophiles segmentés diminue, ce qui sera également montré dans le décodage du test sanguin clinique. Le plus souvent, cela se produit à la suite du transfert d'ARVI et se poursuit pendant un mois après la fin du traitement.

Une diminution du nombre de lymphocytes pendant la grossesse est normale. Le corps d'une femme enceinte réduit la production de lymphocytes afin que l'enfant (et pour les lymphocytes - un «corps étranger» avec son propre code génétique) puisse se développer normalement sans être attaqué par le système immunitaire. En raison de l'affaiblissement de l'immunité pendant la grossesse, une femme doit prendre soin d'elle-même et de son bébé: éviter les grandes foules, s'habiller chaudement et être moins nerveuse.

Monocytes dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

Les monocytes (MON%), les éosinophiles (OE%), les basophiles (BA%) peuvent être notés sur le formulaire CBC séparément ou ensemble. Leur contenu dans le sang est faible. Ce sont tous des sous-espèces de leucocytes, qui sont responsables de la protection contre les bactéries, virus, parasites, protéines étrangères, cellules cancéreuses, ainsi que de provoquer des réactions allergiques face à un élément étranger dans le sang..

Les monocytes (MON%) sont le plus grand type de globules blancs. En termes de pourcentage, la norme pendant la grossesse dans le test sanguin est de 1 à 11%, ce qui correspond à un indicateur numérique de 0,04 à 0,8 ∙ 109 cellules / l. Un excès du nombre de monocytes dans le sang indique une infection fongique, virale ou bactérienne dans le corps - par exemple, infections respiratoires aiguës, ARVI, candidose, mononucléose. Diminution des monocytes - généralement le résultat d'une anémie aplasique, d'une infection bactérienne purulente ou de certains médicaments.

Éosinophiles dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

Les éosinophiles (EO%) sont un type de globule blanc responsable de réactions allergiques dans le corps humain. Un changement du nombre d'éosinophiles dans le sens d'un dépassement de la norme est généralement le résultat de réactions allergiques de la peau (dermatite allergique), des voies respiratoires (asthme bronchique) ou d'infections parasitaires. Les femmes enceintes sont plus sensibles aux allergènes, donc même s'il n'y a pas de signes externes d'allergie, le jus d'orange bu la veille du test peut affecter le résultat. Et si le niveau d'éosinophiles est abaissé, cela peut indiquer une infection (en conjonction avec d'autres indicateurs).

Basophiles dans un test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

Les basophiles (BA%) augmentent les infections virales, l'asthme, les inflammations intestinales, les perturbations endocriniennes, etc. Pendant la grossesse, les basophiles présentent souvent des excès en cas de rhinite allergique (allergie respiratoire) ou d'allergie aux médicaments. Pour confirmer le diagnostic, la femme enceinte doit faire un don de sang pour l'immunoglobuline E.

La vitesse de sédimentation des érythrocytes dans le test sanguin clinique pendant la grossesse et la norme

La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR / ESR) est un indicateur qui vous permet de déterminer la quantité de protéines dans le plasma. Parfois, ce paramètre est appelé ROE (réaction de sédimentation érythrocytaire). Il augmente avec les processus inflammatoires, les maladies infectieuses, après la perte de sang, avec l'anémie, les maladies rénales. Chez la femme enceinte, l'ESR change souvent, donc, selon les normes médicales, la limite supérieure de la norme ESR (jusqu'à 45 mm / heure) et une autre, la norme relative (jusqu'à 60%) en présence d'anémie ferriprive chez une femme enceinte.

Écarts par rapport à la norme dans le test sanguin clinique - et comment les traiter

Les écarts individuels dans les résultats du test doivent être interprétés par le médecin traitant. Bien que l'écart en soi soit un fait inquiétant, la cause et le remède de l'écart ne peuvent être déterminés qu'à l'aide d'analyses..

Remarque! Toutes les modifications sont fournies à titre informatif uniquement. Tout écart par rapport aux données ci-dessus est possible et peut être la norme, mais revenir à la norme peut ne pas être la norme. Seul le médecin observateur peut interpréter les résultats de la manière la plus complète.!