Insuffisance valvulaire mitrale

Arythmie

Valve mitrale - une valve située entre l'oreillette gauche et le ventricule gauche du cœur qui empêche la régurgitation sanguine dans l'oreillette gauche pendant la systole.

Insuffisance de la valve mitrale ou régurgitation mitrale - l'incapacité de la valve à empêcher la régurgitation sanguine du ventricule gauche dans l'oreillette gauche.

Régurgitation - flux sanguin rapide dans le sens opposé du mouvement normal qui se produit pendant la systole.

L'insuffisance mitrale est rarement retrouvée isolément (environ 2% de la cardiopathie totale). Il s'accompagne de défauts de la valve aortique, d'une sténose mitrale.

Distinguer l'insuffisance mitrale fonctionnelle (relative) et organique.

L'insuffisance mitrale fonctionnelle est causée par une accélération du flux sanguin dans la dystonie, des modifications du tonus des fibres musculaires papillaires, une dilatation (expansion) du ventricule gauche, qui entraîne une surcharge hémodynamique du cœur.

L'insuffisance mitrale organique se développe à la suite de lésions anatomiques des plaques de tissu conjonctif de la valve elle-même, ainsi que des filetages tendineux qui fixent la valve.

Les troubles hémodynamiques de ces types de régurgitation mitrale sont de même nature..

Violation de l'hémodynamique dans diverses formes d'insuffisance mitrale

Systole - une série de contractions consécutives du myocarde des ventricules et des oreillettes d'une certaine phase du cycle cardiaque.

La pression aortique est nettement plus élevée que la pression auriculaire gauche, ce qui favorise la régurgitation. Pendant la systole, un flux sanguin inversé se produit dans l'oreillette gauche, en raison d'un recouvrement incomplet de l'ouverture auriculo-ventriculaire par les feuillets valvulaires. En conséquence, une partie supplémentaire du sang s'écoule dans la diastole. Pendant la diastole ventriculaire, une quantité importante de sang s'écoule de l'oreillette vers le ventricule gauche. À la suite de cette violation, une surcharge du cœur gauche se produit, ce qui contribue à une augmentation de la force des contractions du muscle cardiaque. Une hyperfonction myocardique est observée. Une bonne compensation se produit dans les premiers stades de la régurgitation mitrale..

L'insuffisance mitrale entraîne une hypertrophie ventriculaire gauche et auriculaire gauche, entraînant une augmentation de la pression dans les vaisseaux pulmonaires. Le spasme des artérioles pulmonaires provoque une hypertension pulmonaire, à la suite de laquelle une hypertrophie du ventricule droit se développe, une insuffisance de la valve tricuspide.

Insuffisance valvulaire mitrale: symptômes, diagnostic

Avec une bonne compensation de l'insuffisance mitrale, les symptômes n'apparaissent pas. Une régurgitation mitrale sévère est caractérisée par les symptômes suivants:

  • Essoufflement et battements cardiaques irréguliers pendant l'activité physique (puis au repos);
  • Cardialgie;
  • Augmentation de la fatigue;
  • Asthme cardiaque (crises d'essoufflement sévère);
  • Douleur, gonflement de l'hypochondre droit, dû à une augmentation du foie;
  • Gonflement des membres inférieurs;
  • Toux sèche avec peu de crachats, dans de rares cas avec des impuretés sanguines;
  • Douleur dans la région du cœur d'un personnage poignardé, pressant et douloureux, non associée à une activité physique.

Avec une insuffisance mitrale compensée, les symptômes peuvent ne pas apparaître avant plusieurs années. La gravité des symptômes est due à la force de la régurgitation.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la régurgitation mitrale:

  • L'ECG révèle des signes de surcharge et d'hypertrophie du ventricule gauche et de l'oreillette, au troisième stade - le cœur droit;
  • EchoCG - détermination de l'hypertrophie et de la dilatation du cœur gauche;
  • Examen aux rayons X des organes thoraciques - détermination du degré d'hypertension veineuse pulmonaire, du degré de protrusion des arcades auriculaires;
  • Ventriculographie - déterminer la présence et le degré de régurgitation;
  • Cathétérisme ventriculaire - détermination de la dynamique de la pression dans les ventricules du cœur.

Actuellement, il existe un surdiagnostic de la régurgitation mitrale. Les méthodes de recherche modernes ont montré qu'un degré minimal de régurgitation peut être présent dans un corps sain..

Insuffisance valvulaire mitrale grade 1: présentation clinique

L'insuffisance de la valvule mitrale du 1er degré est caractérisée par la compensation de l'hémodynamique et l'incapacité de la valvule à empêcher le flux inversé du sang, ce qui est obtenu par hyperfonction du ventricule gauche et de l'oreillette. Ce stade de la maladie est caractérisé par l'absence de symptômes d'insuffisance circulatoire, le bien-être du patient lors de l'effort physique. Lors du diagnostic d'une insuffisance de la valve mitrale de 1 degré, une légère expansion des bords du cœur vers la gauche, la présence de souffles systoliques sont constatés. Il n'y a aucun signe de dysfonctionnement valvulaire sur l'électrocardiogramme.

Insuffisance valvulaire mitrale grade 2: présentation clinique

L'insuffisance de la valve mitrale du 2e degré est caractérisée par le développement d'une forme passive d'hypertension pulmonaire veineuse. Cette étape est caractérisée par un certain nombre de symptômes de troubles circulatoires: essoufflement et palpitations cardiaques pendant l'activité physique et au repos, toux, crises d'asthme cardiaque, hémoptysie. Lors du diagnostic d'une insuffisance de la valve mitrale du 2ème degré, l'expansion des frontières du cœur vers la gauche (1 à 2 cm), vers la droite (jusqu'à 0,5 cm) et vers le haut, on trouve des souffles systoliques. Un électrocardiogramme montre des changements dans la composante auriculaire.

Insuffisance valvulaire mitrale grade 3: tableau clinique

Avec une insuffisance de la valve mitrale de grade 3, une hypertrophie du ventricule droit se développe, qui s'accompagne de symptômes caractéristiques: hypertrophie du foie, développement d'un œdème, augmentation de la pression veineuse.

Le diagnostic de l'insuffisance valvulaire mitrale du 3ème degré révèle une expansion significative des bords du muscle cardiaque, des souffles systoliques intenses. Un électrocardiogramme montre la présence d'une onde mitrale, signes d'hypertrophie ventriculaire gauche.

Traitement de l'insuffisance de la valve mitrale, pronostic

Le traitement de l'insuffisance de la valve mitrale est régi par une règle unique: un patient avec une insuffisance mitrale diagnostiquée est un patient chirurgical. Cette pathologie ne fait pas l'objet d'une correction médicamenteuse. La tâche du cardiologue est de bien préparer le patient à la chirurgie.

Le traitement conservateur de l'insuffisance de la valve mitrale vise à contrôler la fréquence cardiaque, ainsi qu'à prévenir les complications thromboemboliques et à réduire le degré de régurgitation. Un traitement symptomatique est également utilisé.

L'implantation de la valve mitrale est réalisée pendant la chirurgie.

Le pronostic de la régurgitation mitrale dépend entièrement du degré de régurgitation, de la gravité du défaut valvulaire et de la dynamique de la maladie..

Vidéo YouTube liée à l'article:

Les informations sont généralisées et fournies à titre informatif uniquement. Au premier signe de maladie, consultez votre médecin. L'automédication est dangereuse pour la santé!

Insuffisance valvulaire mitrale: traitement pour 1, 2 et 3 degrés de la maladie et pronostic de guérison

Le rétablissement est peu probable, mais les raisons de cela ne résident pas dans l'incurabilité potentielle des processus pathologiques. Tout est beaucoup plus simple.

D'une part, les patients ne surveillent pas de près leur propre santé, c'est le résultat d'une faible culture médicale et d'une mauvaise éducation.

En revanche, dans la plupart des pays, il n'existe pas de programme de dépistage précoce des problèmes cardiaques. Ceci est inhabituel, étant donné que les pathologies cardiaques sont pratiquement les premières en nombre de décès..

L'insuffisance mitrale est une condition dans laquelle la valve est incapable de se fermer complètement. Par conséquent, régurgitation ou reflux de sang des ventricules vers les oreillettes.

Les volumes de travail du tissu conjonctif fluide diminuent, n'atteignant pas des valeurs adéquates. Une faible éjection entraîne une activité fonctionnelle insuffisante des structures.

L'hémodynamique est perturbée, les tissus reçoivent moins d'oxygène et de nutriments, l'hypoxie se termine par des changements dégénératifs et dystrophiques. Il s'agit d'un processus généralisé qui perturbe tous les systèmes du corps..

Description de la maladie

Le MIT (insuffisance de la valve mitrale) est l'anomalie cardiaque la plus courante. De tous les cas, 70% souffrent d'une forme isolée de CMC. Habituellement, l'endocardite rhumatismale est la principale cause sous-jacente du développement de la maladie. Souvent un an après la première crise, une maladie cardiaque entraîne une insuffisance chronique, assez difficile à guérir.

Le groupe le plus à risque comprend les personnes atteintes de valvulite. Cette maladie endommage les feuillets valvulaires, à la suite de quoi ils subissent des processus de plissement, de destruction et deviennent progressivement plus courts que la longueur d'origine. Si la valvulite est à un stade tardif, une calcification se développe.

De plus, en raison des maladies énumérées, la longueur des cordes est réduite, des processus dystrophiques et sclérotiques se produisent dans les muscles papillaires.

L'endocardite septique entraîne la destruction de nombreuses structures cardiaques; par conséquent, le DIU présente les manifestations les plus graves. Les volets de la valve ne sont pas assez étroitement liés les uns aux autres. S'ils ne sont pas complètement fermés par la valve, trop de sang est libéré, ce qui provoque son redémarrage et la formation de processus stagnants, une augmentation de la pression. Tous les signes conduisent à une augmentation de l'échec MK.

Traitement

L'effet thérapeutique est combiné, en utilisant des techniques chirurgicales et des moyens conservateurs. En fonction de l'étape. Une manière ou une autre prévaut. La principale caractéristique de la supervision est l'opportunité.

Médicament

L'insuffisance mitrale du 1er degré est éliminée avec des médicaments, tandis que le choix spécifique des médicaments incombe au médecin.

  • Utilisation de médicaments antihypertenseurs. Des inhibiteurs ACP aux antagonistes du calcium et aux bêtabloquants. Il s'agit du traitement classique de l'hypertension et de l'augmentation symptomatique de la pression arrétrale.
  • Agents antiplaquettaires. Normaliser les propriétés rhéologiques du sang. La fluidité est l'une des principales qualités du tissu conjonctif fluide. Aspirin Cardio est prescrit.
  • Statines. Dans le contexte de la cholestérolémie et de l'athérosclérose à cet égard.

D'autres processus pathologiques, de type extracardiaque, mais provoquant l'échec lui-même, sont éliminés en conséquence.

Avec le lupus érythémateux disséminé, des corticostéroïdes et des immunosuppresseurs sont prescrits, des hépatoprotecteurs pour la récupération en cas d'insuffisance hépatique, etc..

Opérationnel

Les méthodes chirurgicales sont montrées un peu moins souvent, c'est une mesure extrême. En fait, même une insuffisance valvulaire mitrale de grade 2 n'est pas encore un motif d'intervention..

Les indicateurs vitaux sont considérés comme des motifs de supervision radicale, selon le degré de leur déclin. L'observation dynamique à long terme et l'utilisation de médicaments dans le cadre des soins de soutien sont possibles.

Lorsque la récupération conservatrice est impossible, la chirurgie cardiaque n'est plus nécessaire.

  • prothèses (remplacement) de la valve mitrale par une valve biologique ou mécanique;
  • excision des adhérences pour sténose;
  • stenting des artères coronaires, autres méthodes.

Les cas particulièrement graves nécessitent une transplantation d'organe. Cela s'apparente à une condamnation à mort, car la probabilité de trouver un donneur est extrêmement faible même dans les pays développés, en particulier dans les pays en retard..

Les changements de mode de vie sont inefficaces. À moins que vous ne puissiez arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Les remèdes populaires sont strictement contre-indiqués. L'insuffisance de MC n'est éliminée que par des méthodes classiques.

Causes et facteurs de risque

CMD affecte les personnes présentant une ou plusieurs des pathologies suivantes:

  1. Prédisposition congénitale.
  2. Syndrome de dysplasie du tissu conjonctif.
  3. Prolapsus valvulaire mitral caractérisé par une régurgitation de grade 2 et 3.
  4. Destruction et rupture des cordes, rupture des vannes MT en raison de blessures au niveau de la poitrine.
  5. Rupture des valves et des cordes lors du développement d'une endocardite de nature infectieuse.
  6. Destruction de l'appareil qui unit les valves dans l'endocardite due aux maladies du tissu conjonctif.
  7. Infarctus de la valve mitrale avec formation ultérieure de cicatrice dans la région sous-valvulaire.
  8. Modification de la forme des valves et des tissus sous les valves, avec rhumatisme.
  9. Augmentation de l'anneau mitral dans la cardiomyopathie dilatée.
  10. Manque de fonction valvulaire dans le développement de la cardiomyopathie hypertrophique.
  11. Insuffisance de MC due à l'opération.

L'insuffisance mitrale s'accompagne souvent d'un autre défaut - la sténose mitrale.

Les raisons

Il s'agit d'un défaut acquis, non congénital. Ses causes peuvent être des maladies qui endommagent les tissus conjonctifs du corps (puisque les valves sont constituées de tissu conjonctif), des maladies cardiaques et des anomalies de la valve elle-même..

Causes possibles de défaut de la valve mitrale:

Maladies systémiquesCardiopathieAnomalies de la valve
Le rhumatisme est une maladie dans laquelle les lymphocytes (cellules immunitaires) attaquent les cellules du tissu conjonctif de leur propre corpsInfarctus du myocardeProlapsus de la valve mitrale - rétraction d'une ou des deux cuspides dans la cavité auriculaire gauche
Lupus érythémateux, une maladie dans laquelle les anticorps produits par le système immunitaire endommagent l'ADN des cellules du tissu conjonctif.Endocardite (inflammation de la paroi interne du cœur)Modifications dégénératives liées à l'âge dans la valve mitrale
Le syndrome de Marfan est une maladie génétique dans laquelle la production de fibrilline 1 est altérée - un composant structurel du tissu conjonctif qui lui donne force et élasticité.Ischémie cardiaque
Blessure cardiaque

Types, formes, étapes

En CCD, le volume systolique total du ventricule gauche est évalué. En fonction de sa quantité, la maladie est divisée en 4 degrés de gravité (le pourcentage de sang est indiqué, qui est redistribué de manière incorrecte):

  • I (le plus doux) - jusqu'à 20%.
  • II (modéré) - 20 à 40%.
  • III (forme moyenne) - 40-60%.
  • IV (le plus grave) - plus de 60%.

Selon les formes du cours, la maladie peut être divisée en aiguë et chronique:

Lors de la détermination des caractéristiques du mouvement des valves mitrales, 3 types de classification de la pathologie sont distingués:

  • 1 - niveau standard de mobilité de la foliole (dans ce cas, les manifestations douloureuses comprennent la dilatation de l'anneau fibreux, la perforation des folioles).
  • 2 - destruction des valves (les cordes subissent le plus de dégâts, car elles sont étirées ou rompues, et l'intégrité des muscles papillaires est également violée.
  • 3 - une diminution de la mobilité des valves (connexion forcée des commissures, réduction de la longueur des cordes, ainsi que leur fusion).

Diagnostic de la pathologie de la valve mitrale

Le diagnostic de l'insuffisance mitrale doit être effectué sur la base des mesures complexes suivantes:

  • conversation, examen, palpation et percussion, auscultation du patient;
  • Données ECG (électrocardiogramme);
  • données de radiographie pulmonaire;
  • données échocardiographiques;
  • données d'échographie cardiaque;
  • résultats du sondage des cavités cardiaques;
  • données ventriculographiques.

Une collecte compétente de l'anamnèse lors d'un interrogatoire approfondi, d'un examen, d'une palpation et d'une percussion du patient peut coordonner le médecin pour des études supplémentaires pour un diagnostic précis. Avec la percussion, les frontières élargies du cœur sont déterminées, en particulier sur le côté gauche. Lors de l'auscultation, en fonction du degré de régurgitation mitrale, des souffles systoliques d'intensité variable sont détectés.

Selon la radiographie et l'ECG, l'expansion du ventricule gauche et de l'oreillette est diagnostiquée.

La méthode de diagnostic la plus informative est l'échocardiographie.Vous pouvez ici évaluer le défaut et le degré d'endommagement de la valve elle-même. Pour un diagnostic plus précis en présence de fibrillation auriculaire, une échocardiographie transectorielle est utilisée.

Dangers et complications

Avec la progression progressive du CCD, les troubles suivants apparaissent:

  1. Développement de la thromboembolie due à la stagnation constante d'une grande partie du sang.
  2. Thrombose valvulaire.
  3. Accident vasculaire cérébral. La thrombose valvulaire préexistante est d'une grande importance dans les facteurs de risque d'AVC..
  4. Fibrillation auriculaire.
  5. Symptômes d'insuffisance cardiaque chronique.
  6. Insuffisance mitrale (défaillance partielle de la valve mitrale à fonctionner).

L'insuffisance valvulaire mitrale est un type de cardiopathie valvulaire. La pathogenèse est causée par une fermeture incomplète de l'ouverture mitrale, qui est précédée de perturbations structurelles des valves, des tissus sous les valves. La pathologie est caractérisée par une régurgitation de sang dans l'oreillette gauche à partir du ventricule gauche.

Le degré de la maladie

En fonction de la taille de la lumière et de la gravité de la régurgitation, les degrés cliniques de manifestation de l'insuffisance mitrale sont déterminés:

  • L'insuffisance de la valve mitrale du 1er degré - compensée est caractérisée par un flux sanguin insignifiant (moins de 25%) et des troubles uniquement du côté de la structure de la valve. Dans le même temps, l'état de santé ne change pas, il n'y a aucun symptôme ou plainte. Le diagnostic ECG ne révèle pas de pathologie à ce degré. À l'auscultation, le cardiologue entend des bruits mineurs pendant la systole lorsque les feuillets valvulaires sont fermés, les bords du cœur sont légèrement plus larges que la normale.
  • Pour l'insuffisance mitrale du 2ème degré, sous-compensée, le remplissage de l'oreillette avec du sang est caractéristique à près de la moitié (jusqu'à 25-50%). L'hypertension pulmonaire se développe pour libérer l'oreillette du sang. La personne à ce moment souffre d'essoufflement, de tachycardie même au repos, de toux sèche. L'ECG diagnostique les changements dans l'oreillette. Lors de l'écoute, les bruits sont déterminés pendant la systole, les bords du cœur augmentent, notamment à gauche (jusqu'à 2 cm).
  • L'insuffisance de la valve mitrale du 3ème degré s'accompagne d'un remplissage de l'oreillette gauche avec du sang jusqu'à 90%. Ses murs s'agrandissent. La phase décompensée commence, dans laquelle le sang n'est pas retiré de l'oreillette. Des symptômes tels qu'un œdème, une augmentation de la taille du foie à la palpation apparaissent. Une augmentation de la pression veineuse est observée. Les signes ECG sont diagnostiqués: augmentation du ventricule gauche, dent mitrale. À l'auscultation - augmentation des souffles dans la systole, expansion des frontières cardiaques, en particulier la gauche.
  • 4 degré d'insuffisance mitrale est appelé dystrophique. Il y a des changements structurels pathologiques dans la valve, une stagnation du sang dans la circulation pulmonaire. Les symptômes du troisième degré augmentent considérablement. Les opérations chirurgicales sont très largement utilisées à ce stade et donnent une résolution favorable.
  • 5ème degré - terminal. Les patients ont un tableau clinique du troisième stade de l'échec cardiovasculaire. L'état du patient est très grave et ne permet pas d'interventions chirurgicales. Le pronostic de l'évolution de la pathologie est extrêmement défavorable, il s'agit le plus souvent d'une issue mortelle en raison de complications.

Symptômes et signes

La gravité et la gravité de la MCT dépendent du degré de son développement dans le corps:

  • Le stade 1 de la maladie ne présente aucun symptôme spécifique.
  • Le stade 2 ne permet pas aux patients de faire de l'exercice en mode accéléré, car l'essoufflement, la tachycardie, les douleurs thoraciques, les troubles du rythme cardiaque et l'inconfort apparaissent immédiatement. L'auscultation dans la régurgitation mitrale détermine une intensité tonale accrue, la présence de bruit de fond.
  • Le stade 3 est caractérisé par une insuffisance ventriculaire gauche, des pathologies hémodynamiques. Les patients souffrent d'essoufflement constant, d'orthopnée, d'accélération de la fréquence cardiaque, d'inconfort dans la poitrine, leur peau est plus pâle que dans un état sain.

Apprenez-en plus sur la régurgitation mitrale et l'hémodynamique grâce au clip vidéo:

Symptômes typiques

Comme déjà noté, il y a 3 phases du processus pathologique au total. Un peu moins souvent 5, il s'agit d'une option clinique plus précise, mais dans une plus grande mesure, elles sont d'une importance scientifique plus que pratique.

Une image approximative est la suivante:

  • Dyspnée. Premièrement, au moment de fortes sollicitations mécaniques. Dans ce cas, il est difficile de comprendre où s'arrête la physiologie normale et où commence la maladie. Puisque dans le cadre d'un entraînement bas du corps, des manifestations identiques sont possibles. Plus tard, à un stade sous-compensé et totalement incontrôlé, le symptôme survient au repos, même lorsque le patient est allongé. Cela réduit considérablement la qualité de vie et entraîne des problèmes pulmonaires; des mécanismes compensatoires détruisent tout le système respiratoire et entraînent une augmentation de la pression dans l'artère du même nom. C'est un facteur aggravant la maladie sous-jacente, aggravant le pronostic.
  • Arythmie. Dans différentes variantes. De la tachycardie à la fibrillation auriculaire ou aux extrasystoles de groupe. Il est extrêmement rare dans le cadre de l'insuffisance mitrale que se produisent les formes dites non dangereuses du processus pathologique. Bien plus souvent, il s'agit de phénomènes menaçants conduisant à un arrêt cardiaque ou à une crise cardiaque. Il est possible de déterminer vous-même les interruptions, mais pas toujours. La méthode de diagnostic la plus précise est l'électrocardiographie.
  • Chute de la pression artérielle. Parfois jusqu'à des niveaux critiques, en particulier dans un processus aigu. Le développement d'un choc cardiogénique est possible. Il s'agit d'une condition mortelle, dans environ 95% des situations, elle entraîne la mort du patient, même avec une réanimation rapide et une exposition complexe. La reprise est impossible, les prévisions sont extrêmement mauvaises.
  • Œdème pulmonaire.
  • Aussi faiblesse, somnolence, léthargie. Dans la période aiguë, il y a une crise de panique avec un comportement inapproprié, une activité motrice accrue.
  • Ascite. Ou accumulation de liquide dans l'abdomen.
  • Gonflement des membres inférieurs. Les diurétiques ne sont efficaces qu'au premier moment, alors ils n'apportent pas l'action souhaitée.

Quand voir un médecin et lequel

Si des symptômes caractéristiques de la MCT sont détectés, il est nécessaire de consulter immédiatement un cardiologue afin d'arrêter la maladie à un stade précoce. Dans ce cas, la nécessité de consulter d'autres médecins peut être évitée..

Parfois, on soupçonne une étiologie rhumatoïde de la maladie. Ensuite, vous devriez consulter un rhumatologue pour un diagnostic et un traitement approprié. S'il y a un besoin de chirurgie, le chirurgien cardiaque effectue un traitement et l'élimination ultérieure du problème..

Les symptômes de la régurgitation mitrale peuvent être similaires à ceux d'autres malformations cardiaques acquises. En savoir plus sur la façon dont ils se manifestent, nous avons écrit ici.

Prévoir

Le traitement de toute insuffisance cardiaque est un must. Sans traitement opportun, une congestion des organes et des complications irréversibles à des degrés divers se développent, mais même avec l'utilisation d'un traitement médicamenteux dissuasif, la mortalité reste élevée.

Naturellement, toute chirurgie cardiaque est un risque. La mortalité après chirurgie à cœur ouvert est de 1 à 3% chez les enfants et augmente avec le nombre de comorbidités.

La valvuloplastie et la kamisurotomie sont des mesures temporaires, le traitement de l'insuffisance avec ces méthodes est impossible et les procédures devront être répétées périodiquement. Après la prothèse, le patient reçoit un traitement postopératoire et est sous la surveillance d'un médecin à vie. Lors du rendez-vous, une auscultation obligatoire du cœur de l'enfant est effectuée, le reste des études est prescrit au besoin.

Diagnostique

Méthodes courantes de détection du CCD:

  • Physique. La vitesse et l'uniformité du pouls, les caractéristiques des changements de pression artérielle, la gravité du bruit dans les poumons de nature systolique.
    Pendant l'examen, les médecins prêtent attention au schéma respiratoire du patient. Avec la maladie, l'essoufflement ne s'arrête pas même lorsque le patient se déplace en position horizontale, il se manifeste lorsque les facteurs distrayants, les irritants physiques et mentaux sont exclus. A l'examen, on observe un aspect pâteux des pieds et des jambes, une diminution du débit urinaire.
  • Électrocardiographie. Détermine l'intensité des potentiels bioélectriques du cœur pendant son fonctionnement. Si la pathologie passe au stade terminal, il y a une arythmie prononcée.
  • Phonocardiographie. Vous permet de visualiser les bruits cardiaques et les modifications des bruits cardiaques. L'auscultation montre:

  • Apexcardiographie. Vous permet de voir les vibrations du haut de la poitrine, se produisant à basse fréquence.
  • Échocardiographie. Diagnostic échographique, qui révèle toutes les caractéristiques du travail et des mouvements du cœur. Nécessite des soins et des compétences de la part du spécialiste qui le dirige.
  • Radiographie. La photo montre une image des lésions des muscles cardiaques, des valves et du tissu conjonctif. Vous pouvez non seulement identifier les zones malades, mais également identifier les zones complètement saines. Cette méthode n'est utilisée qu'à partir de l'étape 2 du développement de la pathologie.
  • En savoir plus sur les symptômes et les diagnostics grâce à la vidéo:

    Il est nécessaire de distinguer la CMC des autres pathologies cardiaques:

    1. Myocardite sévère.
    2. Malformations cardiaques congénitales et acquises d'étiologie connexe.
    3. Cardiomyopathie.
    4. Prolapse MK.

    À quel point la sténose de l'artère pulmonaire est-elle dangereuse et comment se remettre de ce problème? Vous trouverez tous les détails dans l'aperçu disponible. Vous pouvez lire sur les symptômes de l'insuffisance valvulaire aortique et les différences entre cette malformation cardiaque et celle décrite dans cet article dans un autre document..

    Lisez aussi les informations sur l'apparition et la dangerosité de la maladie de Behcet, avec les méthodes de traitement de cette pathologie vasculaire complexe..

    La prévention

    Le pourcentage principal des maladies de la valve mitrale (sténose, prolapsus) est causé par des maladies infectieuses et rhumatismales primaires. Par conséquent, la prévention de la maladie sous-jacente est également efficace en tant que prévention de l'insuffisance.

    Pour éliminer le risque de développement intra-utérin d'insuffisance de la valve mitrale pendant la grossesse, des mesures de sécurité appropriées doivent être observées. En cas de risque de maladies héréditaires, vous devez planifier une grossesse et consulter un généticien à l'avance.

    Le durcissement donne de bons résultats préventifs chez les enfants. Le renforcement de l'immunité réduit le risque de maladies infectieuses, en particulier l'amygdalite et l'amygdalite, qui peuvent contribuer au développement de la myocardite. Pour la même raison, il est nécessaire de surveiller l'état des dents de l'enfant et d'éviter la formation de caries..

    ▼ NOUS RECOMMANDONS QU'IL SOIT NÉCESSAIRE D'ÉTUDIER ▼

    Thérapies

    Avec des symptômes sévères de CCD, le patient est indiqué pour une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée de toute urgence pour les raisons suivantes:

    1. Dans la deuxième et les étapes ultérieures, étant donné que le volume d'éjection de sang est de 40% de sa quantité totale.
    2. En l'absence de l'effet de l'antibiothérapie et de l'aggravation de l'endocardite infectieuse.
    3. Augmentation des déformations, sclérose des valves et des tissus situés dans l'espace sous-valvulaire.
    4. En présence de signes de dysfonctionnement ventriculaire gauche progressif associé à une insuffisance cardiaque générale, procédant à 3-4 degrés.
    5. L'insuffisance cardiaque aux premiers stades peut également devenir une raison de chirurgie, cependant, pour la formation d'indications, une thromboembolie des gros vaisseaux situés dans la circulation systémique doit être révélée.

    Les opérations suivantes sont pratiquées:

    • Des chirurgies reconstructives sans valve sont nécessaires pour la correction des MNT dans l'enfance.
    • La commissuroplastie et la décalcification des valves sont indiquées en cas de déficit MV sévère..
    • La chordoplastie est conçue pour normaliser la mobilité des feuillets.
    • La translocation du cordon est affichée lorsqu'elle tombe.
    • Les parties du muscle papillaire sont fixées à l'aide de tampons en téflon. Cela est nécessaire lors de la séparation de la tête musculaire du reste des composants..
    • Les prothèses de corde sont nécessaires à leur destruction complète.
    • La valvuloplastie évite la rigidité de la valve.
    • L'anuloplastie est destinée à soulager le patient de la régurgitation.
    • Le remplacement valvulaire est effectué en cas de déformation sévère ou de développement d'une fibrosclérose irréparable qui interfère avec la vie normale. Des prothèses mécaniques et biologiques sont utilisées.

    Découvrez les opérations mini-invasives pour cette maladie à partir du clip vidéo:

    Symptômes

    Le diagnostic de la pathologie de l'enfance à un stade précoce est extrêmement difficile, les conditions préalables à la suspicion de CCD chez un enfant peuvent être des maladies héréditaires et les raisons conduisant à des lésions valvulaires organiques.

    Les enfants présentent un certain nombre de symptômes caractéristiques de cette maladie, tels que:

    • Fatigue lors d'un effort physique;
    • Perte de poids, retard de croissance et troubles de l'appétit;
    • Douleur dans la région du cœur et de la poitrine;
    • Essoufflement, essoufflement nocturne paroxystique;
    • Sentiment d'inconfort, d'anxiété;
    • Toux sèche, maladies bronchopulmonaires prolongées;
    • Faiblesse, léthargie, maux de tête;
    • Murmures dans la région du cœur;
    • Gonflement de la poitrine dans la région du cœur.

    Au début de la maladie, les signes sont parfois complètement absents ou ont un caractère lissé, des symptômes prononcés apparaissent dans les derniers stades ou avec le développement rapide d'une insuffisance. Le CCD s'accompagne souvent de maladies cardiaques concomitantes (sténose, lésion des valves tricuspide et aortique, prolapsus, etc.).

    En cas d'insuffisance modérée ou mineure, il est possible de normaliser le fonctionnement de la valve au fur et à mesure que l'enfant grandit.

    Le tableau clinique de la maladie

    Le moyen le plus simple est la sténose mitrale et l'insuffisance se produit dans le contexte de lésions athérosclérotiques non exprimées de l'aorte. Le développement ultérieur de la maladie s'accompagne d'une augmentation des symptômes cliniques. Ainsi, lors d'une insuffisance mitrale, plusieurs périodes sont distinguées:

    • la première étape (compensation) peut durer de nombreuses années, le patient se plaint de fatigue constante, de faiblesse, de froid et de frissons dans les doigts;
    • la deuxième étape (sous-compensation) est caractérisée par des symptômes classiques pour toute pathologie cardiovasculaire. Dans le contexte de l'activité physique, qui était auparavant tolérée normalement, un essoufflement, une tachycardie et des interruptions du rythme des contractions cardiaques apparaissent, des douleurs derrière le sternum du côté gauche;
    • la troisième et les étapes suivantes (décompensation, décompensation sévère et terminale), les symptômes décrits ci-dessus deviennent permanents et surviennent indépendamment du stress physique.

    Aux derniers stades de la pathologie, les signes cliniques d'insuffisance aortique-mitrale et d'œdème pulmonaire augmentent. Il s'agit d'un essoufflement et d'une toux intenses, aggravés en position horizontale jusqu'à l'étouffement. Souvent, les expectorations se détachent avec un mélange de sang. La stagnation entraîne une augmentation du foie et des symptômes qui l'accompagnent: douleur et sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, gonflement des jambes et accumulation de liquide dans la région péritonéale. Plus la maladie progresse, plus l'hémodynamique est perturbée et, par conséquent, tous les organes internes souffrent d'hypoxie (en d'autres termes, de manque d'oxygène)..

    Lors de l'examen du patient, le médecin fait attention à la cyanose (cyanose) des doigts, le triangle nasolabial. Les veines pulsantes enflées dans le cou sont également clairement visibles. La taille du cœur est agrandie et, dans certains cas, une saillie est clairement visible sur le côté gauche du sternum, les experts l'appellent une "bosse cardiaque". L'apparition d'un souffle systolique en combinaison avec l'un des symptômes énumérés est une raison pour un examen plus approfondi.

    Options de traitement

    Les cas asymptomatiques d'insuffisance valvulaire ne nécessitent pas de traitement, car ils ne présentent pas de troubles circulatoires. Au stade de la compensation incomplète, les médicaments suivants sont recommandés:

    • bêta-bloquants,
    • inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine,
    • vasodilatateurs,
    • glycosides cardiaques,
    • diurétiques,
    • bloqueurs des canaux calciques et des récepteurs de l'angiotensine.

    Si la régurgitation mitrale est sévère, une réparation valvulaire est effectuée. Les indications en sont le prolapsus, la rupture des muscles et des cordes attachées aux valves, la non-fermeture relative des pièces, la planification de la grossesse.

    Avec le dépôt de calcium sur les valvules, des cordes épaissies, des prothèses sont utilisées. La valve aortique peut être remplacée par une bioprothèse en cas d'anévrisme ou de décompensation circulatoire.

    Causes et types d'insuffisance de la valve mitrale

    Avec la même nature de troubles hémodynamiques, les médecins distinguent deux types de cette pathologie:

    • Fonctionnel (provoquant une surcharge hémodynamique du cœur), causée à la fois par une accélération du flux sanguin et une augmentation de la taille du ventricule gauche;
    • Organique, résultant de la pathologie de la structure anatomique des plaques de tissu conjonctif de la valve cardiaque et des tendons qui la fixent.

    La régurgitation du sang (son écoulement dans le sens opposé) provoque une augmentation de la pression dans l'aorte par rapport à la pression dans l'oreillette gauche. En raison d'un recouvrement incomplet de l'ouverture auriculo-ventriculaire pendant la diastole, un volume sanguin supplémentaire s'écoule, ce qui entraîne une surcharge des parties gauches du muscle cardiaque et, par conséquent, une augmentation de la force de ses contractions. Dans la plupart des cas, l'apparition de la maladie est asymptomatique, mais avec une augmentation de l'hypertrophie ventriculaire gauche et auriculaire gauche, la pression dans les vaisseaux pulmonaires augmente. Cela conduit à une hypertension pulmonaire, une insuffisance tricuspide et une hypertrophie ventriculaire droite..

    Types de vannes et leurs fonctions

    Les cavités gauches du cœur, recevant du sang enrichi en oxygène du tronc pulmonaire, le poussent sous pression dans la circulation systémique. Après avoir traversé tout le système vasculaire, le sang retourne par les veines vers les parties droites du cœur, d'où il se dirige vers les poumons pour être à nouveau saturé d'oxygène. La direction correcte du flux sanguin est assurée par les valves cardiaques. Deux d'entre eux relient les cavités du cœur avec de gros vaisseaux, deux autres séparent les oreillettes des ventricules. Les valves qui séparent le cœur des troncs vasculaires sont appelées valves de sortie, et les valves auriculo-ventriculaires sont appelées valves d'admission. Leurs types et fonctions:

    1. Mitral - a deux volets et sépare les cavités gauches du cœur l'une de l'autre. Au moment de la contraction cardiaque, les valvules se ferment hermétiquement et le sang est jeté dans l'aorte.
    2. Tricuspide - bloque l'ouverture entre l'oreillette droite et le ventricule, empêchant le sang veineux de refluer.
    3. Pulmonaire - situé à la sortie du ventricule droit vers l'artère pulmonaire.
    4. Aortique - entre l'aorte et le ventricule gauche.

    Pour diverses raisons, des changements organiques peuvent se produire dans les tissus qui forment l'ouverture (annulus fibrosus) et les feuillets valvulaires. Les défauts de la valve du côté droit sont appelés insuffisance du côté droit, et les dommages aux valves mitrale et aortique provoquent une insuffisance du côté gauche..

    Formes de vices

    Il existe deux types de défauts de forme:

    • La sténose du foramen due à la fusion de la cicatrice ou à la calcification des feuillets (sclérose) interfère avec la circulation sanguine normale. Il vient en quantités insuffisantes, augmentant la charge sur le muscle du ventricule gauche.
    • L'insuffisance des vannes se produit avec des défauts dans les vannes et leur fermeture incomplète. En conséquence, pendant la systole (sur le côté gauche) ou la diastole (à travers les valves du côté droit), le sang est renvoyé dans les oreillettes ou les ventricules. Dans le même temps, le muscle cardiaque n'a pas assez de force pour compenser le volume insuffisant de sang qui doit s'écouler vers les organes internes.

    La pathologie la plus courante est l'insuffisance de la valve mitrale, qui représente plus de la moitié des malformations cardiaques.

    Chirurgie

    Le remplacement valvulaire mitral avec dissection valvulaire était auparavant le seul traitement chirurgical de l'insuffisance mitrale. Souvent après cela, la contractilité du ventricule gauche a diminué, une insuffisance cardiaque s'est développée. La préservation des cordes et de l'appareil valvulaire permet de réduire la cavité du ventricule gauche et la tension dans sa paroi après la chirurgie. L'appareil à valve est maintenant conservé chaque fois que possible. La réparation de la valve mitrale peut réduire considérablement la mortalité et le risque de complications de la régurgitation mitrale. L'introduction de la mininotomie a conduit à une réduction supplémentaire du nombre de complications. Bien que la réparation de la valve mitrale n'ait pas été comparée dans les essais randomisés avec le remplacement de la valve mitrale, des observations rétrospectives suggèrent qu'après réparation de la valve, la fonction systolique ventriculaire gauche est moins altérée et la survie est plus élevée. <отчасти это связано с тем, что пластика проводится более легким больным). Тромбоэмболические осложнения и инфекционный эндокардит после пластики развиваются реже, а повторные операции требуются примерно так же часто, как после протезирования. Интраоперационная ЭхоКГ позволяет отслеживать осложнения как пластики, так и протезирования митрального клапана. Достаточная митральная недостаточность часто выявляется после восстановления самостоятельного кровообращения. При значимой митральной недостаточности (2+ и выше), если возможна повторная пластика, больного снова переводят на искусственное кровообращение. Если пластика невозможна, может потребоваться протезирование. Повторный перевод на искусственное кровообращение, по-видимому, не повышает больничную смертность. Пластику клапана может осложнить динамическая обструкция выносящего тракта левого желудочка. В клиниках, имеющих большой опыт пластики митрального клапана, это осложнение теперь встречается редко. Оно обусловлено смещением вперед линии смыкания створок при большой длине задней створки (>1,5 cm). En conséquence, un mouvement systolique antérieur de la valvule mitrale se produit, un gradient de pression apparaît dans la voie de sortie du ventricule gauche et une insuffisance mitrale se développe à nouveau. Cette complication peut être détectée directement sur la table d'opération par échocardiographie peropératoire ou après chirurgie. L'obstruction dynamique augmente avec une contractilité accrue et une petite taille du ventricule gauche. Souvent, l'obstruction dynamique disparaît après le retrait des agents inotropes et la restauration du BCC. Si ces mesures n'éliminent pas l'obstruction dynamique, l'opération est reprise: la cuspide postérieure de la valve mitrale est raccourcie ou, dans de rares cas, on recourt à des prothèses. Si cette complication est détectée après la chirurgie, il suffit généralement de restaurer le BCC et de prescrire de petites doses de bêtabloquants, mais parfois il est nécessaire de recourir à une deuxième opération, le développement d'une obstruction dynamique peut être suspecté lorsqu'un souffle systolique apparaît à l'apex, et confirmé à l'aide de l'échocardiographie.

    Mécanisme de la régurgitation mitrale ischémique

    Insuffisance mitrale ischémique aiguë

    De nombreuses études ont montré que la perte de la seule fonction de contraction du muscle papillaire à la suite d'une ischémie aiguë ne conduit pas à une régurgitation mitrale. Les changements qui en résultent dans la dynamique de contraction du muscle papillaire provoquent non seulement le prolapsus des valves en raison de l'effet de réduction de la tension, mais affectent également la cooptation des valves. Ainsi, l'insuffisance mitrale ischémique est le résultat d'une violation de paramètres géométriques et temporels complexes de l'appareil mitral, qui ne sont pas prouvés par les méthodes de diagnostic standard et ne peuvent pas être perceptibles dans un cœur arrêté pendant la chirurgie..

    Insuffisance mitrale ischémique chronique

    La régurgitation mitrale ischémique chronique chez la plupart des patients se développe en raison de la limitation de la mobilité des folioles due à la fibrose et à l'atrophie des muscles papillaires, tandis qu'un allongement des cordes et des muscles papillaires n'est pas observé. Chez les patients présentant un prolapsus valvulaire mitral préexistant, l'infarctus du myocarde peut provoquer une régurgitation sur la valve précédemment compétente. Dans ce cas, la zone de l'anneau mitral se dilate de 60% pendant toute la période d'expulsion systolique en raison du fait que la partie la plus mobile de la base de la foliole postérieure est étirée simultanément avec la distorsion du muscle papillaire postérieur. Ainsi, les changements géométriques de l'appareil mitral, qui conduisent à son insuffisance aiguë, sont souvent répétitifs, mais extrêmement subtils (

    Physiopathologie

    Une régurgitation mitrale aiguë entraîne immédiatement une surcharge du volume du ventricule gauche, augmente sa précharge et diminue la production systolique. La quantité de régurgitation dépend du degré d'incompétence valvulaire. L'insuffisance mitrale augmente le remplissage diastolique précoce du ventricule et diminue la tension systolique et l'élasticité de sa paroi. La consommation d'oxygène par le myocarde ne change pas en raison d'une diminution de la tension de la paroi en fin de systole. Une augmentation du volume infime de la circulation sanguine est obtenue par une augmentation du volume systolique. Cependant, si la régurgitation mitrale est suffisamment importante, le débit à travers la valve aortique, c'est-à-dire le débit cardiaque, est réduit. Augmentation de la pression auriculaire gauche et du coin pulmonaire, cette dernière conduisant à une insuffisance ventriculaire droite.

    Flux naturel

    L'insuffisance mitrale après un infarctus aigu du myocarde disparaît pendant la période hospitalière chez 15% des patients, chez 15% des patients, les symptômes d'insuffisance mitrale sont éliminés en quelques mois. Dans le même temps, chez les patients avec absence de régurgitation mitrale dans 12%, il apparaît dans la période à long terme après un infarctus du myocarde. Même un degré modéré de régurgitation mitrale double le taux de mortalité hospitalière et à 3 ans par rapport aux patients sans régurgitation mitrale. Sans intervention chirurgicale, le taux de survie moyen après rupture des muscles papillaires ne dépasse pas 3-4 jours. Certains patients présentant une rupture partielle ou une rupture d'une tête de muscle papillaire survivent plusieurs semaines ou mois après un infarctus du myocarde. En cas d'insuffisance mitrale sévère (III ou IV), la mortalité hospitalière est de 24% et la mortalité à un an est de 52%. chez les patients présentant des symptômes d'insuffisance coronarienne augmente le taux de mortalité à 1 an à 10%, II st. - jusqu'à 17%, III Art. - jusqu'à 40%, contre 6% de mortalité chez les patients sans insuffisance mitrale.

    À quoi s'attendre et mesures préventives

    Le pronostic de cette malformation cardiaque dépend de sa cause, du degré de régurgitation, de la présence de complications et de modifications secondaires. En moyenne, le taux de survie à dix ans est d'environ 60%, ce qui est beaucoup plus élevé qu'avec une sténose aortique.En cas d'insuffisance valvulaire mitrale modérée ou légère, il n'y a pas de contre-indications à la grossesse et à l'accouchement.

    Le pronostic de cette malformation cardiaque dépend de sa cause, du degré de régurgitation, de la présence de complications et de modifications secondaires. Le taux de survie moyen à dix ans est d'environ 60%, ce qui est beaucoup plus élevé qu'avec une sténose aortique.

    En cas d'insuffisance valvulaire mitrale modérée ou en cas de degré léger, il n'y a pas de contre-indications à la grossesse et à l'accouchement. Tous les patients atteints de cette maladie devraient subir annuellement, et avec une progression ou l'apparition de nouveaux signes plus souvent, subir un examen cardiologue et une échographie. Cela vous permettra de constater la détérioration dans le temps et d'effectuer le traitement nécessaire..

    Les mesures préventives consistent à traiter la maladie sous-jacente avant même l'apparition de l'insuffisance mitrale (traitement rapide de l'endocardite avec des antibiotiques, prise correcte des médicaments prescrits par le médecin pour les rhumatismes, etc.).

    Éliminer les facteurs qui augmentent le risque de maladie cardiaque: tabagisme, alcoolisme, consommation fréquente d'aliments gras, salés et épicés, mauvaise alimentation, manque de sommeil, faible mobilité, obésité, stress, répartition inappropriée du travail et du temps de repos.

    Le pronostic dépend de la cause du défaut.

    • Dans la plupart des cas, il est défavorable, car les maladies sous-jacentes (rhumatismes, lupus, syndrome de Marfan, coronaropathie) sont difficiles à traiter et ne peuvent être complètement arrêtées. Ainsi, la maladie peut entraîner d'autres lésions du cœur, des vaisseaux sanguins et des organes internes..
    • Si le défaut a été causé par une endocardite ou des modifications dégénératives de la valve elle-même, le pronostic est plus rassurant. La guérison est possible en cas de chirurgie plastique opportune ou de remplacement valvulaire. La prothèse installée durera de 8 à 20 ans ou plus, selon le type.
    • Le pronostic d'un défaut de grade 1, qui ne s'accompagne pas de troubles circulatoires, peut être favorable. Avec les tactiques d'observation correctes, ainsi qu'avec le traitement de la maladie sous-jacente, l'insuffisance mitrale peut ne pas progresser pendant de nombreuses années.

    La perspective dépend de plusieurs composants:

    • conditions musculaires cardiaques,
    • dans quelle mesure est-il réaliste de guérir la maladie qui a causé la pathologie; sa gravité;
    • le degré de dysfonctionnement anormal de la valve.

    Avec une insuffisance mitrale du troisième degré, une insuffisance cardiaque peut se développer. Presque tous les patients vivent plus de cinq ans à partir du moment du diagnostic. Vivre dix ans ou plus 4/5 du nombre total de patients avec un tel problème.

    Les patients présentant le deuxième degré de développement de la pathologie pendant plusieurs années peuvent ne pas ressentir de troubles de santé.

    Avec le développement de la NMC, le pronostic détermine la gravité de l'évolution de la maladie, c'est-à-dire le niveau de régurgitation, l'apparition de complications et des modifications irréversibles des structures cardiaques. La survie pendant 10 ans après le diagnostic est plus élevée qu'avec des pathologies sévères similaires.

    Si l'insuffisance valvulaire se manifeste sous une forme modérée à modérée, les femmes sont capables de porter et de donner naissance à des enfants. Lorsque la maladie devient chronique, tous les patients doivent subir une échographie et consulter un cardiologue chaque année. En cas d'aggravation, les visites à l'hôpital doivent être effectuées plus fréquemment.

    La prévention des MNT consiste à prévenir ou à traiter rapidement les maladies à l'origine de cette pathologie. Toutes les maladies ou manifestations d'insuffisance de la valve mitrale dues à sa valve incorrecte ou réduite doivent être diagnostiquées et traitées rapidement..

    La CMC est une pathologie dangereuse conduisant à de graves processus destructeurs dans le tissu cardiaque, elle nécessite donc un traitement approprié. Les patients, sous réserve des recommandations du médecin, peuvent reprendre une vie normale quelque temps après le début du traitement et guérir la violation.

    Un pronostic favorable d'insuffisance mitrale de 1 à 2 degrés est donné dans presque 100% des cas. Le patient peut maintenir sa capacité de travail pendant de nombreuses années. Il est important d'être sous la supervision de spécialistes, de subir des consultations et des examens diagnostiques. Avec de telles phases de la maladie, même la grossesse et la naissance d'un enfant sont autorisées. L'autorisation d'accouchement dans ces cas est effectuée en pratiquant une césarienne.

    Des changements pathologiques plus forts en cas d'insuffisance conduisent à des troubles sévères de l'appareil circulatoire dans son ensemble. Un pronostic défavorable est généralement supposé lors de la jonction d'une insuffisance cardiaque chronique. Les taux de mortalité pour cette catégorie sont assez élevés.

    L'insuffisance mitrale est un défaut grave, par conséquent, son identification, son diagnostic et son traitement ne peuvent pas être retardés.

    Les principales mesures de prévention de cette pathologie visent à prévenir le développement de complications. Tout d'abord, ce sont:

    • mode de vie sain du patient;
    • modération dans la nourriture;
    • rejet du gras et épicé;
    • arrêter de boire et de fumer.

    La prévention primaire commence dans l'enfance et comprend des éléments tels que le durcissement, le traitement rapide des maladies infectieuses, y compris les caries dentaires et les maladies inflammatoires des amygdales.

    La prévention secondaire consiste à prendre des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins (vasodilatateurs), améliorent la circulation sanguine et abaissent la tension artérielle.

    L'insuffisance mitrale peut entraîner une rechute même après une intervention chirurgicale. Par conséquent, vous devez prendre soin de vous, prendre tous les médicaments prescrits par le médecin, suivre ses conseils.

    Le traitement conservateur de l'insuffisance de la valve mitrale vise à contrôler la fréquence cardiaque, ainsi qu'à prévenir les complications thromboemboliques et à réduire le degré de régurgitation. Un traitement symptomatique est également utilisé.

    L'implantation de la valve mitrale est réalisée pendant la chirurgie.

    Le pronostic de la régurgitation mitrale dépend entièrement du degré de régurgitation, de la gravité du défaut valvulaire et de la dynamique de la maladie..

    Style de vie avec CCD

    Lors du diagnostic, le patient doit nécessairement mener une vie saine - dans son sens le plus large.

    Les mauvaises habitudes, les produits dangereux pour la santé sont totalement exclus. Il faut consommer moins de liquide et de sel. De longues promenades au grand air sont recommandées.

    La grossesse avec déficit MV n'est contre-indiquée qu'en cas de troubles hémodynamiques sévères.

    Il existe un risque de NMPK - violations du flux sanguin utéro-placentaire pendant la grossesse, en raison d'un stress excessif sur le cœur, qui peut entraîner la mort du fœtus et de la patiente.

    Dans d'autres cas, une femme doit être observée par un médecin avant l'accouchement. La césarienne est généralement utilisée pendant le travail.

    Symptômes de la régurgitation mitrale

    La période d'indemnisation peut durer plusieurs années et peut ne pas être cliniquement apparente. La période de sous-compensation se manifeste par des symptômes subjectifs: hémoptysie, toux, douleurs angineuses, tachycardie, fatigue, essoufflement. Si la congestion veineuse augmente dans la circulation pulmonaire, une crise d'asthme cardiaque peut survenir (généralement la nuit pendant le sommeil). Le patient se plaindra également d'un essoufflement au repos..

    Initialement, la toux est sèche, après quoi des expectorations apparaissent avec une petite quantité de sang en cas d'augmentation de la sévérité de la congestion sanguine dans les vaisseaux du poumon. En outre, lorsque la stagnation du sang se produit dans les vaisseaux des poumons, un essoufflement apparaît..

    L'insuffisance ventriculaire droite se manifeste cliniquement par une acrocionose, un œdème périphérique, une hypertrophie du foie, des veines du cou enflées et une ascite. Le syndrome d'Ortner (aphonie) ou l'enrouement survient lorsque le tronc pulmonaire est comprimé. La fibrillation auriculaire est détectée chez plus de 50% des patients présentant une insuffisance mitrale.

    Les signes suivants d'insuffisance mitrale sont également observés: en raison d'une violation de la distribution du sang dans le corps, l'efficacité diminue, une faiblesse générale apparaît.

    Avec le développement de l'anémie, les signes d'insuffisance mitrale se manifestent par un rythme cardiaque rapide, une sensation d'évanouissement du myocarde ou un rythme cardiaque irrégulier, ainsi que des remontées du côté gauche de la poitrine.

    Avec la progression de la maladie, un défaut de type pâle apparaîtra. L'apparition d'acrocyanose et de cyanose des lèvres n'est pas exclue. La pression artérielle et le pouls ne changent pas.

    Les patients souffrant d'insuffisance mitrale ne se tournent pas vers des spécialistes, car ils ne ressentent pas d'inconfort, car les capacités du cœur sont compensées avec succès pendant longtemps. La maladie s'accompagne d'un élargissement progressif du ventricule gauche, car il est obligé de pomper plus de sang. En conséquence, après une longue période, le patient commencera à ressentir des palpitations, en particulier lorsqu'il est couché sur le côté..

    L'oreillette gauche s'élargira progressivement pour accueillir l'excès de sang du ventricule, entraînant des contractions trop rapides et des performances altérées en raison de la fibrillation auriculaire. En raison d'un rythme cardiaque anormal, la fonction de pompage du muscle myocardique est perturbée. Au lieu de contracter les oreillettes, ils tremblent. Une circulation sanguine altérée entraîne généralement des caillots sanguins. L'apparition d'un œdème sur les membres inférieurs est possible..

    Cependant, tous les symptômes ci-dessus ne jouent pas un grand rôle dans ce cas lors du diagnostic, car tous les signes sont caractéristiques en présence d'autres malformations cardiaques..

    Classification

    • L'insuffisance de la valve mitrale du 1er degré s'accompagne d'un volume insignifiant de régurgitation, qui est inférieur à 25%. Dans ce cas, le reflux ne pénètre pas profondément et reste dans le message auriculo-ventriculaire. Le défaut est le plus souvent compensé, c'est-à-dire que le patient peut ne présenter aucun symptôme et se sentir satisfait. Aucun changement n'est détecté sur l'ECG. Ce n'est qu'avec l'échographie Doppler que les flux multidirectionnels peuvent être vus et leur vitesse peut être estimée.
    • L'insuffisance de la valve mitrale du 2ème degré est déjà considérée comme une maladie plus grave, dans laquelle des modifications secondaires du muscle cardiaque peuvent survenir. Dans ce cas, le volume de régurgitation atteint 50% et, par conséquent, l'hypertension pulmonaire survient assez souvent. Une augmentation de la quantité de sang dans les vaisseaux entraîne l'apparition de symptômes (essoufflement, toux, pouls rapide). En raison de l'expansion des limites du cœur, des modifications de l'ECG peuvent apparaître. L'échographie Doppler Pi permet de voir que le flux sanguin inverse atteint le milieu de l'oreillette.
    • L'insuffisance de la valve mitrale de grade 3 est considérée comme le bénéfice le plus grave et, si elle n'est pas traitée, conduit souvent à un handicap et à une limitation de ses capacités. Le flux sanguin atteint la paroi postérieure de l'oreillette et le volume de régurgitation peut dépasser 90%. En fait, la majeure partie du sang entrant dans le ventricule retourne dans l'oreillette et le cœur devient inefficace. À cet égard, un tel défaut est toujours décompensé. Des signes de stagnation apparaissent dans les deux cercles de circulation sanguine. En raison de l'ajout de modifications secondaires du myocarde (hypertrophie ventriculaire gauche), des modifications sont également détectées sur l'ECG. Les frontières du cœur sont considérablement décalées vers la gauche..

    Selon l'évolution clinique, l'insuffisance de la valve mitrale peut être aiguë ou chronique. Le premier type de pathologie est généralement associé à des changements soudains, par exemple une rupture ou une ischémie des muscles papillaires dans un infarctus du myocarde inférieur. L'évolution chronique est caractéristique d'une augmentation progressive de l'insuffisance dans le contexte d'un processus lent, par exemple avec une transformation progressive du cœur en cardiomyopathie dilatée ou en maladie rhumatismale.