Pression artérielle basse: causes, symptômes, traitement, médicaments pour augmenter la pression artérielle

Spasme

Tout le monde sait comment l'hypertension artérielle affecte la durée et la qualité de vie, mais le problème de l'hypotension est souvent laissé seul aux personnes qui en ont hérité ou en raison des circonstances..

La pression artérielle est considérée comme basse si elle ne dépasse pas 100 à 65 mm Hg. Tous les nombres qui n'atteignent pas ce seuil peuvent entraîner une détérioration de l'apport sanguin à la périphérie du corps et provoquer un certain nombre de symptômes désagréables et de changements associés à la privation d'oxygène dans les organes et les tissus..

La condition est appelée hypotension. Une pression supérieure basse indique une diminution des capacités contractiles du cœur, une pression inférieure basse - à propos de problèmes avec sa composante vasculaire ou de problèmes rénaux.

Pression artérielle basse chez les personnes en bonne santé

En l'absence de maladies, une hypotension physiologique peut survenir dans certaines conditions environnementales:

  • dans les climats chauds avec une humidité élevée
  • chez les travailleurs des magasins chauds
  • en haute montagne
  • les athlètes sont les plus susceptibles d'abaisser la tension artérielle
  • les personnes engagées dans un travail manuel avec un stress important.

Raisons de basse pression

Une pression artérielle basse peut être congénitale ou acquise sous l'influence de causes externes. Les principales situations dans lesquelles la pression chute en dessous de la norme admissible sont les suivantes.

Dystonie végéto-vasculaire

La VSD et la discoordination du centre vasculaire dans la moelle allongée conduisent au fait que la lumière des vaisseaux ne se rétrécit pas suffisamment lorsque les conditions externes de l'environnement changent et que la pression n'est pas maintenue à un niveau suffisant pour le fonctionnement normal du corps (voir symptômes de la dystonie végétative-vasculaire).

Athérosclérose cérébrale

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux chez les personnes âgées et âgées a un mécanisme similaire d'hypotension. Les vaisseaux calcifiés rigides ne peuvent pas changer leur lumière rapidement et assez bien, et l'apport sanguin au centre vasculaire est altéré dans le contexte des mêmes changements athéroscléreux dans les vaisseaux cérébraux.

Diminution du volume sanguin

Baisse aiguë du volume sanguin circulant:

  • dans le contexte d'une perte de sang (voir saignement utérin, saignement de l'anus, sang du nez, etc.)
  • déshydratation due à la diarrhée, aux vomissements, à l'abus de diurétiques ou à un apport hydrique insuffisant - entraîne une diminution de la pression dans le lit vasculaire.

Pathologie cardiaque

Une baisse de la contractilité cardiaque (dans l'infarctus aigu du myocarde, la tamponnade cardiaque, la fibrillation auriculaire ou ventriculaire ou la fibrillation auriculaire, la mort coronarienne subite) ne fournit pas un débit sanguin et une tension artérielle suffisants (chutes de pression).

Troubles endocriniens

Les pathologies endocriniennes telles que l'insuffisance surrénale, l'hypothyroïdie s'accompagnent nécessairement d'une pression artérielle basse. En cas d'insuffisance surrénalienne, le corps n'a pas les hormones du cortex surrénalien. Une carence en aldostérone entraîne une baisse des niveaux de liquide dans le corps en raison de la perte de sodium. Une baisse du taux d'hormones thyroïdiennes entraîne une diminution de la pression artérielle due à un tonus vasculaire insuffisant et une diminution de la fréquence cardiaque.

Embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire, dans laquelle un gros vaisseau pulmonaire est bloqué par un thrombus du système de la veine cave inférieure, est une cause fréquente d'hypotension aiguë.

Coup de chaleur, choc anaphylactique ou douloureux

Tout collapsus (par exemple, coup de chaleur, intoxication) ou choc (choc douloureux, infectieux-toxique, anaphylactique) entraîne un dépôt brutal de sang dans les vaisseaux de la cavité abdominale, une exsanguination de la périphérie (cerveau et membres), accompagnée d'une pression artérielle basse.

Autres raisons

  • Anémie - anémie chronique de toute origine, maladies entraînant une perte de sang latente (hémorroïdes, fibromes utérins, colite ulcéreuse, gastrite érosive, ulcère gastroduodénal), entraînent une baisse secondaire chronique de la pression artérielle.
  • Blessures - une lésion cérébrale traumatique peut entraîner une augmentation de la pression intracrânienne et une faible pression périphérique en raison de l'impact hydrodynamique du liquide céphalo-rachidien sur le centre vasomoteur.
  • Patients cancéreux - les patients cancéreux en cachexie souffrent également d'hypotension artérielle.
  • La prise de médicaments est une hypotension due à une surdose d'hypotenseurs, de diurétiques, de glycosides cardiaques, de nitrates, de relaxants musculaires, de psychotropes et d'hypnotiques.

Symptômes de basse pression

Des signes d'hypotension peuvent apparaître dans le programme d'une maladie indépendante (hypotension) ou comme condition secondaire dans d'autres maladies. Critères d'hypotension sous forme nosologique:

  • pression inférieure à 110-100 par 65-70 pendant un an et plus
  • manifestations précoces d'hypotension (adolescence 9s)
  • crises hypotensives
  • absence de raisons de l'hypotension secondaire.

Peau

La peau des patients hypotoniques est le plus souvent pâle, froide et humide. Étant donné qu'en règle générale, avec une pression artérielle habituellement basse, l'influence du système nerveux parasympathique prévaut, la peau présente un dermographisme blanc persistant. Dans le contexte de la privation chronique d'oxygène dans les tissus, il peut y avoir des ombres bleues sous les yeux ou des cercles bruns autour d'eux. Dans l'hypotension aiguë, la cyanose du triangle nasolabial et des phalanges terminales des doigts s'ajoute à la pâleur. Si l'hypotension est due à une hypothyroïdie, la peau est pâle, enflée et sèche. Ongles et cheveux cassants.

Problèmes gastro-intestinaux

Les modifications gastro-intestinales peuvent également être très diverses. Si l'hypotension est secondaire dans le contexte d'une perte chronique de micro-sang du tractus gastro-intestinal, il s'agit très probablement d'une gastrite hyperacide, d'un ulcère gastro-duodénal ou d'une colite ulcéreuse. Ensuite, il y aura une intensité différente de la douleur dans différentes parties du tractus gastro-intestinal, les brûlures d'estomac. Éruptions respiratoires ou alimentaires, troubles de la défécation (constipation ou diarrhée). Avec l'hypothyroïdie, il y a une diminution de l'activité enzymatique et de l'acidité du suc gastrique. Les processus de digestion et d'absorption se détériorent, il y a une tendance à la dyspepsie et à la constipation.

système nerveux central

L'état du système nerveux central souffre également de différentes manières. Dans les conditions aiguës d'hypotension (choc, collapsus) ou de lésion cérébrale traumatique, la conscience est trouble ou perdue. Avec l'hypotension de la genèse endocrinienne, la léthargie, les troubles de la mémoire et l'apprentissage sont notés. En règle générale, les patients hypotendus ont une faible efficacité, une fatigue et une somnolence accrues. Même après une longue nuit de sommeil, une personne souffrant d'hypotension peut se sentir extrêmement dépassée..

Système respiratoire

Les poumons réagissent à la basse pression avec un essoufflement compensateur (en particulier pendant l'effort), qui est conçu pour améliorer l'apport d'oxygène aux tissus. Avec PE ou œdème pulmonaire, divers râles humides peuvent être entendus et les expectorations rosâtres sont séparées.

Le système cardiovasculaire

Les indicateurs de performance cardiaque peuvent être à la fois dans les limites normales et varier considérablement. Ainsi, dans les accidents vasculaires aigus (EP, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral), il peut y avoir une pression basse et un pouls faible. Des situations sont possibles lorsqu'une hypotension est notée dans le contexte d'un pouls irrégulier fréquent (par exemple, très basse pression avec fibrillation ventriculaire).

Hypotension symptomatique en cas d'insuffisance surrénale

Si une pression artérielle basse est due à une insuffisance du cortex surrénalien, ses symptômes seront les suivants.

  • Avec une insuffisance minéralocorticoïde chronique primaire (maladie d'Addison), une faiblesse musculaire, de la fatigue et une diminution de la capacité de travail. L'hypotension est persistante et progressive. Augmentation de la fréquence cardiaque et du pouls compensatoires. Une hyperpigmentation de la peau est notée. Les nausées, les vomissements et les selles molles sont associés à des douleurs abdominales. Gouttes de sucre dans le sang. Mictions fréquentes la nuit. Le système nerveux central répond par une attention dispersée, une perte de mémoire, une dépression.
  • L'insuffisance surrénalienne secondaire est similaire, mais elle n'est pas caractérisée par une hyperpigmentation cutanée.
  • Une crise adissonique est une affection aiguë lorsque les minéralocorticoïdes dans le sang chutent assez fortement. Dans ce contexte, une diminution rapide de la pression artérielle, une insuffisance cardiaque se développe, des vomissements indomptables et une diarrhée entraînent une déshydratation rapide. Les troubles mentaux passent de l'excitation à la léthargie sévère, à la stupeur et au coma.

Causes de l'hypotension chez une femme

Les femmes se mettent le plus souvent elles-mêmes à l'hypotension.

  • Passion pour les mono-régimes, le jeûne, le végétarisme - causes nutritionnelles de l'hypotension.
  • Chez les femmes menstruées, la cause fondamentale peut être une anémie banale sur fond de refus de manger de la viande, associée à la négligence de la prévention primaire de l'anémie avec des préparations de fer pendant la menstruation.
  • L'anémisation peut survenir en présence de fibromes utérins, d'hémorroïdes.

Les femmes enceintes peuvent souffrir de chutes de tension artérielle dans le contexte d'une forte augmentation de la progestérone au cours du premier trimestre. Dans les derniers stades de polyhydramnios, grossesse gémellaire, syndrome de la veine cave inférieure et tout de même anémie ferriprive. Le plus souvent, en raison de la croissance de l'abdomen, le retour veineux vers le cœur s'aggrave, ce qui contribue à une diminution du débit cardiaque et entraîne une baisse de la pression artérielle.

Dans tous les cas, si une pression artérielle basse s'est développée pour la première fois pendant la grossesse, ce qu'il faut faire doit être décidé par l'obstétricien-gynécologue avec le thérapeute et l'endocrinologue..

Si la pression est élevée, alors basse

Les pics de tension artérielle sont toujours moins préférables que les nombres constamment élevés ou constamment bas. Des baisses fréquentes de la pression artérielle exercent trop de stress sur les vaisseaux et peuvent être des signes avant-coureurs de catastrophes cérébrales ou cardiaques (accident vasculaire cérébral ou crise cardiaque), car elles contribuent au détachement de caillots sanguins déjà formés ou à la fissuration des plaques athéroscléreuses. Qui sont ensuite thrombosés.

  • Un traitement antihypertenseur mal choisi pour l'hypertension artérielle conduit au fait que des doses ou une fréquence d'administration excessives de médicaments abaissent excessivement la tension artérielle (voir tous les médicaments pour abaisser la pression). Une pression artérielle anormalement basse pousse les patients à prendre du café ou des stimulants, ce qui provoque une deuxième augmentation de la pression artérielle. Un cercle vicieux se forme, qui tôt ou tard se terminera par une mauvaise.
  • Les personnes météosensibles atteintes de dystonie végétative-vasculaire subissent souvent des chutes de pression de haut en bas et vice versa (voir comment les tempêtes magnétiques affectent la santé).
  • Une athérosclérose sévère peut provoquer un changement brusque de pression, en particulier ses gouttes.
  • Dans le contexte de l'abus d'alcool, la réaction vasculaire peut être paradoxale et la vasodilatation peut être remplacée par un spasme aigu.
  • Des crampes ou des douleurs abdominales aiguës peuvent provoquer des pics de tension artérielle.
  • Le stress chronique provoque une instabilité de la pression artérielle.

Traitement d'hypotension

Les mesures thérapeutiques pour corriger l'hypotension doivent commencer par:

  • normalisation de la routine quotidienne - sommeil complet la nuit, élimination du stress et de la surcharge
  • il est également important de bien manger, de consommer suffisamment de vitamines
  • éviter la déshydratation et les infections intestinales.

Une activité physique raisonnable oblige les muscles à injecter des volumes sanguins supplémentaires dans la circulation sanguine, à travailler plus dur pour le cœur et les glandes surrénales et à normaliser le flux sanguin dans le centre vasculaire responsable de la pression artérielle (voir aussi comment augmenter la pression artérielle à la maison).

Adaptogènes

Pour le traitement de l'hypotension chronique, les adaptogènes issus de matières premières végétales et animales deviennent les médicaments les plus doux. Ces fonds augmentent le tonus du centre vasculaire, stimulent doucement le cœur et contractent les vaisseaux sanguins. En plus d'augmenter la pression artérielle, ces médicaments réduisent la fatigue, nivellent la somnolence et augmentent quelque peu le tonus général et les performances d'une personne..

  • Pantocrinum (80-100 roubles), extraits d'agripaume (10 roubles), ginseng (40-70 roubles), zamanihi et citronnelle (30-100 roubles), teinture de Rhodiola rosea (30 roubles) et teinture d'aralia de Mandchourie (40-50 roubles)... Les comprimés de Saparal à base d'aralia de Mandchourie peuvent être utilisés comme stimulants de pression.
  • Certaines variétés de vin rouge, comme le vin de Cahors, sont également des adaptogènes traditionnels. Bien sûr, vous devez le prendre dans une cuillère à dessert par jour, et non en litres.

Alphaadrénomimétiques

En cas de baisse de pression aiguë (crises hypotensives, chutes orthostatiques de la pression artérielle, évanouissements), les alphaadrénomimétiques sont plus efficaces. Les médicaments augmentent la pression artérielle en stimulant les récepteurs alpha-adrénergiques, qui rétrécissent les artères et maintiennent un volume constant de sang circulant dans la circulation sanguine. Dans le même temps, la somnolence et l'augmentation de la fatigue diminuent.

  • Les solutions injectables et les comprimés Gutron, Midodrin, Midamin augmentent efficacement la pression artérielle. Ils sont contre-indiqués dans l'hypertension artérielle, l'insuffisance circulatoire, les troubles du rythme, l'hyperfonction thyroïdienne, le glaucome, l'insuffisance rénale.
  • Dans les solutions, à la fois Mezaton (phényléphrine) et norépinéphrine (norépinéphrine) et le fétanol sont utilisés, la méfentermine est libérée sous forme de pilules.
  • Les stimulants du système nerveux central parviennent à augmenter la pression artérielle et à accélérer les processus d'apprentissage, à réduire la fatigue.
  • Les agonistes adrénergiques indirects sont le benzoate de caféine de sodium.

Analeptiques

  • Les analeptiques qui stimulent le centre vasomoteur sont l'Étilephrine, l'Effortil, le Symptol, le Nitezamide, la Cordiamine, l'Étimizol, l'Akrinor.
  • Analeptiques rachidiens: sécurinine, angiotensinamide.
  • En cas d'hypotension artérielle et de pouls élevé, des médicaments anticholinestérases (Bellataminal, Ginos, Bromenval) peuvent suggérer quoi faire.

Ainsi, une pression artérielle basse n'est pas toujours une simple dépression et une faiblesse chronique, mais aussi des risques de catastrophes vasculaires. Par conséquent, à basse pression, il n'est pas raisonnable de s'automédiquer, mais cela vaut la peine de subir un examen complet par un thérapeute ou un neurologue..

Symptômes et traitement de l'hypotension

Jusqu'à récemment, une pression artérielle basse était considérée comme la condition la moins dangereuse qu'une haute. Aujourd'hui, il a été prouvé que l'hypotension comporte le même danger pour le corps que l'hypertension, nécessitant une attention accrue au traitement et au diagnostic..

Description de la maladie

L'hypotension ou pression artérielle basse est un état du corps dans lequel la pression artérielle chute en dessous des valeurs observées dans une condition humaine normale. Selon la médecine officielle, la pression est inférieure à 100/60 mm. rt. Art. - faible.

En même temps, on ne peut que prendre en compte les caractéristiques individuelles de chaque personne. Par exemple, dans le cas d'une prédominance du système nerveux parasympathique et d'une tendance à l'hypotension, une personne peut se sentir normale à une pression de 90/60 ou moins.

Si la valeur d'une personne atteint des valeurs normales, son état général et son bien-être sont perturbés.

La véritable hypotension est une baisse pathologique de la pression à des valeurs inférieures à la normale. En raison d'une diminution du tonus du système vasculaire, la circulation sanguine ralentit. Tout cela conduit à une détérioration de l'apport en oxygène des organes et des systèmes..

Les symptômes d'une pression artérielle basse comprennent une faiblesse constante, de la fatigue, de la somnolence, une transpiration excessive, des étourdissements et des maux de tête. Cela conduit à une diminution de l'efficacité physique et mentale..

Pourquoi la pression baisse-t-elle?

Le plus souvent, les femmes souffrent d'hypotension et, en règle générale, la tendance à la maladie est héritée et notée dès le plus jeune âge. Habituellement, ces enfants sont inactifs, léthargiques et se fatiguent rapidement après les jeux en plein air. Les adultes hypotendus sont généralement grands et légers..
Le médecin donne des réponses aux questions des patients hypotoniques dans le programme d'Elena Malysheva "La vie est belle!"

Les principales raisons de l'abaissement de la tension artérielle sont:

  • fort stress psycho-émotionnel;
  • stress mental prolongé;
  • inactivité;
  • travail dans des conditions dangereuses (travail sous terre et dans des conditions de température élevée ou de faible humidité);
  • maladies des systèmes nerveux et cardiovasculaire, glande thyroïde;
  • perturbation du système respiratoire, des glandes surrénales.

En raison d'une faible activité physique, le travail du cœur et la ventilation des poumons se détériorent, le métabolisme des minéraux et des protéines est perturbé. Une personne se fatigue rapidement, devient léthargique, elle veut dormir.

Il n'est pas rare de voir des athlètes avec une pression artérielle basse. L'hypotension et un pouls rare, comme il s'est avéré, est une réaction protectrice du corps à une activité physique régulière.

Symptômes d'hypotension artérielle

Les principaux signes d'hypotension sont

  • faiblesse et léthargie, faiblesse et malaise;
  • nausée et vomissements;
  • maux de tête dans le lobe occipital ou temporal;
  • essoufflement, surtout dans un endroit bondé, bâillement constant;
  • essoufflement, transpiration accrue;
  • des étourdissements lors du passage d'une position couchée à une position verticale,
  • assombrissement des yeux;
  • détérioration de la santé lors des orages magnétiques et des conditions météorologiques changeantes;
  • mauvaise mémoire, distraction;
  • tendance à la dépression, instabilité émotionnelle,
  • irritabilité, sautes d'humeur soudaines;
  • en raison d'une diminution du tonus vasculaire, de douleurs au cœur et derrière le sternum, des palpitations peuvent survenir;
  • rarement - évanouissement;
  • engourdissement, froideur des mains.

Si vous ressentez ces symptômes, vous devriez consulter un médecin..

Quel est le danger?

Un proverbe médical dit: "Chez les jeunes - hypotoniques, dans la vieillesse - hypertendus." Avec l'existence à long terme de la basse pression, le corps humain s'efforce tellement de tenir aux valeurs standard, ce qui conduit au développement de l'hypertension, même à un jeune âge.

Une basse pression peut également indiquer un dysfonctionnement de la fonction autonome du système nerveux, ainsi que des maladies du tractus gastro-intestinal, un infarctus du myocarde en phase aiguë, un dysfonctionnement des glandes surrénales ou de la glande thyroïde, un choc anaphylactique. De plus, c'est l'hypotension qui est le principal symptôme de ces maladies..

En cas de perturbation des réactions autonomes du système nerveux, les signes d'hypotension peuvent être les suivants:

  • une forte perte de conscience;
  • altération de la mémoire et des fonctions cérébrales;
  • mauvaise coordination des mouvements;
  • diminution de la vision;
  • les troubles cardiaques;
  • mauvaise résistance au stress physique.

Si l'hypotension est un phénomène primaire sans signes d'autres maladies, il s'agit probablement d'une conséquence de la dystonie végétative-vasculaire. Dans le cas où la pression chute en raison de la maladie sous-jacente, c'est très dangereux. Dans une telle situation, vous ne pouvez pas hésiter à consulter un médecin..

Hypotension artérielle et grossesse

Très souvent, une pression artérielle basse survient chez les femmes enceintes. Deux options sont possibles ici:

Hypotension avant la grossesse. Il peut continuer après son apparition. Dans ce cas, elle ne porte aucun mal à la future mère, mais menace de diverses complications pour le bébé à naître. En raison de l'hypotension, la circulation sanguine est altérée, ce qui affecte négativement l'enfant. Il existe un risque de développer une hypoxie et des complications ultérieures.


La grossesse est la seule cause d'hypotension. Cela se produit avec la toxicose du premier trimestre. Cela peut également être un signe de saignement utérin et une menace de fausse couche..

Traitement basse pression

L'hypotension est traitée par un cardiologue et parfois un neurologue. Compte tenu des indications, ils prescrivent des médicaments et les mesures médicales nécessaires. Le traitement est individuel pour chaque patient. L'auto-administration de médicaments ne fera qu'aggraver l'état du patient..

Le traitement médicamenteux de l'hypotension consiste en la nomination de médicaments à base de caféine, ainsi que de préparations à base de plantes à caractère stimulant.

Le café du matin, les promenades au grand air, l'exercice, la natation, la douche de contraste, un bon repos sont considérés comme utiles. On sait que les hypotenseurs ont besoin de plus de 8 heures de sommeil pour se sentir somnolents.

Il est recommandé d'alterner repos et activité physique, de ne pas surmenage. Le massage et la réflexologie sont efficaces à pression réduite. Les traitements de physiothérapie tels que la thérapie magnétique, la cryothérapie et la thérapie par gravité sont également utiles. Ils ont un effet bénéfique sur la circulation sanguine et augmentent le tonus vasculaire.

Les préparations à base de plantes à effet tonique sont utilisées dans le traitement de l'hypotension: teintures de ginseng, d'éleuthérocoque, de citronnelle, d'aubépine et d'autres herbes médicinales. Seul un médecin les prescrit.

Que faire avec une pression réduite?

Si l'hypotension est causée par une maladie, elle doit être traitée en premier. En cas d'hypotension artérielle spontanée, les recommandations suivantes doivent être gardées à l'esprit:

    • Essayez de respecter un régime quotidien dans lequel au moins 8 heures de sommeil seront allouées. En cas de troubles du sommeil, il est nécessaire de contacter un psychothérapeute pour prescrire des médicaments sédatifs..
    • Après le réveil, vous ne pouvez pas vous lever brusquement, car il y a un risque d'effondrement, de perte de conscience. Un exercice léger au lit est nécessaire, en fléchissant-étendant les membres, en tournant la tête. Ce n'est qu'alors que vous pourrez prendre une position assise et y rester pendant 1 à 2 minutes.
  • S'engager dans les traitements et le durcissement de l'eau. Une douche de contraste avec une diminution progressive de la température de l'eau est recommandée.
  • Mener une vie active, faire du sport.
  • Faites des exercices du matin pendant au moins 10 minutes.
  • Le matin, il devrait y avoir un petit-déjeuner complet et du café sucré. La nutrition pendant la journée doit être complète.
  • Utiliser des médicaments, parmi lesquels on connaît le benzoate de caféine-sodium, la citramone, la teinture de ginseng et d'éleuthérocoque, la vigne de magnolia chinois, le pantocrine. Les consommer systématiquement aidera à augmenter légèrement la tension artérielle..

Si la pression chute fortement

En cas de forte diminution de la pression artérielle, les mesures urgentes suivantes doivent être prises:

  • allonger une personne en soulevant ses jambes;
  • placez votre tête de manière à ce qu'elle soit plus basse que le corps - cela améliorera le flux
  • sang au cerveau;
  • masser le cou, mettre une compresse froide sur le front.


Habituellement, ces mesures sont suffisantes pour rétablir une tension artérielle normale. Sinon, une hospitalisation urgente est nécessaire pour exclure les maladies dangereuses..

Conclusion

À basse pression, il est recommandé de passer du temps libre en déplacement, de faire du sport. Pendant l'activité physique, les organes et les systèmes sont mieux approvisionnés en oxygène, et après eux, le sommeil devient plus fort et plus sain. Le matin, une personne commence à se sentir plus joyeuse..

Vous devez manger régulièrement, ne pas trop manger. Cette dernière entraîne une consommation excessive d'énergie due au stress des processus digestifs. S'il y a une possibilité de dormir pendant la journée et que la personne n'a pas d'insomnie nocturne, il est recommandé de se reposer à l'heure du déjeuner.

Il faut également renoncer aux mauvaises habitudes, ne pas fumer et ne pas boire de boissons alcoolisées. Il est très bénéfique pour le corps de consacrer plus de temps à un mode de vie sain..

Si vous avez besoin de consulter un médecin, vous pouvez poser gratuitement une question à un neurologue.

Quels sont les symptômes d'une pression artérielle basse?

L'hypotension est considérée comme une diminution de la pression artérielle à moins de 100/60 mm Hg. Art. Une pression artérielle basse entraîne une diminution chronique de la nutrition des organes et des tissus du corps, provoque souvent une hypoxie du cerveau et une ischémie de ses zones individuelles. Les symptômes qui manifestent une pression artérielle basse affectent négativement les performances et la perception du monde environnant. Les patients sont poursuivis par une faiblesse constante, des vertiges et un manque d'intérêt actif.

Une diminution de la nature artérielle peut être critique (aiguë) ou chronique.

Symptômes d'une crise hypotonique

Avec une diminution aiguë de la pression, des soins médicaux d'urgence sont souvent nécessaires, vous devez être en mesure de reconnaître la pathologie et d'appeler une ambulance en temps opportun.

Une baisse aiguë de la pression artérielle se produit dans un contexte d'affections graves: crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, choc anaphylactique, hémorragie ou déshydratation. L'élimination de la cause du syndrome est la seule méthode de traitement de la forme aiguë de baisse de la pression artérielle.

Signes de basse pression avec une chute aiguë:

  1. La peau devient pâle (teinte marbrée ou terreuse), de la transpiration apparaît sur le front, lorsque le syndrome s'intensifie, les lèvres pâlissent, les plaques à ongles et le triangle nasolabial deviennent bleus, la victime se couvre de sueur froide.
  2. Le patient s'affaiblit fortement - plus la crise est forte, plus la faiblesse est palpable.
  3. Des étourdissements surviennent, lorsque les premiers signes apparaissent, vous devez prendre une position sûre en position assise ou couchée, avec une augmentation des étourdissements, une coordination est perturbée, le patient peut perdre connaissance ou s'évanouir.
  4. Un assombrissement des yeux est possible.
  5. Il y a une sensation de bouche sèche et une soif intense.
  6. Le rythme cardiaque commence à augmenter, peut-être une fibrillation auriculaire. Une augmentation de la fréquence cardiaque est une réaction compensatoire du corps à un manque de circulation sanguine, le corps tente de rétablir l'équilibre en augmentant la fréquence cardiaque.
  7. Essoufflement qui se transforme en étouffement.
  8. La personne ressent de la panique, ce qui aggrave la condition.

En l'absence de premiers soins opportuns à basse pression, une perte de conscience est possible. Dans les situations graves, l'onde de pouls devient faible et n'est pas détectée sur le poignet, dans de tels cas, la pulsation est déterminée sur l'artère carotide.

Symptômes d'hypotension artérielle chronique

Les signes d'hypotension artérielle chronique sont causés par une malnutrition dans le cerveau. Le syndrome d'hypotension artérielle affecte la santé générale du patient, réduit l'adaptabilité aux conditions environnementales changeantes.

Symptômes d'hypotension artérielle:

  • Sentiment constant de faiblesse. Les personnes hypotoniques ne peuvent pas dormir même avec 8 à 10 heures de sommeil complètes, le réveil matin apporte de la souffrance. Les personnes souffrant d'hypotension se sentent faibles le matin, seulement quelques heures après le réveil elles ont de l'énergie, mais cela se termine tout aussi rapidement. Toute la journée se passe dans un état d'apathie, il est impossible de se débarrasser de la sensation de faiblesse et d'épuisement. Ce n'est que le soir que l'énergie semble faire les choses, cela est dû au fait que le travail physique actif donne du tonus aux vaisseaux, la pression est normalisée. Vous pouvez essayer de résoudre le problème avec un jogging matinal, de la gymnastique, en prenant une douche de contraste et en buvant du café ou du thé (sans abus, les boissons fortes doivent être avec modération). Sauter un petit-déjeuner complet est inacceptable pour les patients hypotendus.
  • Les symptômes les plus désagréables de l'hypotension sont les maux de tête difficiles à traiter, les acouphènes, les étourdissements et les troubles auditifs et visuels. Les conséquences d'une pression artérielle basse comprennent également une diminution de la concentration de l'attention, une altération de la mémoire à court terme, la distraction d'une personne dans la vie quotidienne..
  • Effondrement orthostatique. Avec un changement brusque de position, des acouphènes se produisent, un assombrissement des yeux et une altération de la conscience sont possibles, et les signes de tachycardie, accompagnés de douleurs au cœur et d'essoufflement, ne sont pas rares non plus. Pour réduire les symptômes négatifs, vous devez vous lever lentement. Lorsque vous vous soulevez d'une position couchée, vous devez vous retourner, vous asseoir dans votre lit, vous asseoir un peu, puis vous lever calmement. Après avoir dormi, il est préférable de faire quelques exercices en position couchée..
  • Dépendance météorologique. Les personnes souffrant d'hypotension artérielle sont très sensibles aux changements climatiques, aux tempêtes magnétiques et aux changements de pression. Même dans un contexte de santé normale, les patients hypotendus se sentent mal, se sentent mal, mal à la tête et au cœur. Avec un changement brusque des conditions météorologiques, des crises d'angine et des évanouissements sont possibles.
  • violation de l'activité cardiaque. Avec une pression artérielle basse, une tachycardie se produit, elle peut acquérir des formes chroniques et s'accompagner d'arythmie. Avec une augmentation de la charge sur le cœur, des crises d'angine sont possibles.
  • Hypoxie. Le symptôme le plus courant de l'hypotension est l'essoufflement. Les personnes ayant une pression artérielle basse sont sujettes à des bâillements et à de la somnolence constants, et l'essoufflement pendant le travail physique ou le stress est courant. Des promenades fréquentes au grand air aideront à résoudre ce problème. Il est préférable de vivre en dehors d'une métropole surpeuplée.
  • Sensibilité aux températures. Il est difficile pour les personnes souffrant d'hypotension artérielle de s'adapter aux changements de température. Lorsque les lectures du thermomètre diminuent, elles gèlent rapidement, surchauffent dans le bain et dans la pièce étouffante avec toutes les conséquences qui en découlent. Pour réduire les symptômes négatifs, vous devez être en mesure d'évaluer correctement la situation. Lorsque vous avez besoin de mettre des choses plus chaudes, quand c'est plus facile. Une visite aux bains et au sauna n'est possible que si vous vous sentez bien et pour une courte période.
  • Instabilité du fond émotionnel et mental. Dans un contexte de mauvaise santé, les patients hypotoniques sont sujets à la dépression, à l'agressivité. Ces personnes peuvent être reconnues par leur état émotionnel en évolution rapide..
  • Problèmes du tractus gastro-intestinal. Les patients notent souvent une violation des selles, des nausées, des douleurs dans la région épigastrique et une lourdeur après avoir mangé, une amertume dans la bouche. Un régime alimentaire bien établi (au moins 4 à 5 fois par jour en petites portions) et une alimentation équilibrée (la préférence pour les aliments végétaux et les légumes frais résout automatiquement certains des problèmes aidera à éviter ces problèmes).

Conseil. Si vous ne vous sentez pas bien dans un contexte d'hypotension artérielle, vous devez corriger la situation. Tout syndrome peut être éliminé en découvrant et en éliminant la cause. Avec l'hypotension congénitale, normaliser le mode de vie et maintenir la pression à un niveau normal pour une personne peut améliorer la qualité de vie. Vous ne devez pas mesurer votre état, vous devez consulter un médecin.

Symptômes d'hypotension chez les enfants

La violation de la pression artérielle peut se manifester à un âge précoce. Avec une dystonie végétative-vasculaire de type hypotonique, les enfants se plaignent souvent de faiblesse, de maux de tête, de douleurs cardiaques et peuvent souffrir d'insomnie, accompagnée d'une somnolence diurne. La diminution de l'activité et la concentration de l'attention entraînent une détérioration des performances scolaires. Le malaise et les mauvais résultats scolaires affectent le caractère et l'humeur de l'enfant.

Si un syndrome d'hypotension artérielle est détecté, un traitement complet est nécessaire. En l'absence de pathologie grave, la pression artérielle revient à la normale si les recommandations du médecin sont suivies. Cependant, le traitement de l'hypotension est un long processus qui nécessite des ajustements constants du mode de vie et l'utilisation de médicaments qui augmentent la pression artérielle et améliorent le fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins..

Causes de l'hypotension chez les femmes

La pression artérielle (TA) est l'un des indicateurs les plus importants des fonctions vitales du corps. En fait, il démontre les performances du muscle cardiaque: la pression avec laquelle il peut «conduire» le sang dans le système circulatoire.

Allons un peu plus loin dans la théorie. La première valeur d'un indicateur de pression artérielle est la pression artérielle systolique. Il fait référence à la pression dans les artères lorsque le muscle cardiaque se contracte et que le sang est expulsé dans l'artère. La deuxième valeur, la pression artérielle diastolique, est une mesure de la pression dans les artères au moment où le muscle cardiaque est détendu. Autrement dit, il s'agit de l'indicateur minimum de pression dans les artères pour tout le cycle de circulation sanguine. La différence entre la pression artérielle systolique et diastolique est appelée pression artérielle. Selon les normes acceptées, il devrait être compris entre 35 et 55 mm Hg. Art. Mais cet indicateur est peu connu du grand public, car il est rarement utilisé..

La pression artérielle normale est de 110/70 mm Hg. Art. Ce chiffre est plutôt arbitraire, car la pression artérielle est un indicateur purement individuel de chaque personne. Cela dépend de nombreux facteurs: état psychologique, heure de la journée, consommation de produits toniques, caractéristiques individuelles ou médicaments. Par conséquent, la pression artérielle normale est déterminée par les plages: systolique de 90 à 140 mm Hg. Art., Et diastolique de 60 à 90 mm Hg. Art. Le dépassement de cette plage est appelé hypertension, et une pression artérielle inférieure à la plage normale est une hypotension ou une hypotension. C'est dans les deux derniers termes que nous comprendrons le plus possible

Dans la plupart des cas, une forte baisse de la pression artérielle est causée soit par des influences externes (souvent un traumatisme ou un choc grave), soit par une exacerbation d'une maladie tierce qui provoque une perte de sang, une insuffisance cardiaque et une déshydratation. Dans de tels cas, une pression artérielle basse est à l'origine du développement d'un manque d'oxygène du cerveau et des organes internes (hypoxie), ce qui peut entraîner des conséquences insurmontables..

Une légère diminution de la pression artérielle n'a pas un effet aussi nocif sur le corps, mais affecte en même temps de manière significative la qualité de vie du patient. L'hypotension provoque une sensation constante de faiblesse, d'apathie et un certain nombre d'autres symptômes qui se font constamment sentir.

Classification de l'hypotension

Un peu plus haut, nous avons déjà noté que la pression artérielle peut chuter rapidement, ou elle peut diminuer légèrement. De par la nature de la diminution, l'hypotension est divisée en aiguë et chronique.

Le premier est typique des traumatismes, des chocs et des collapsus, lorsqu'une pression très basse est enregistrée et qu'une réaction très rapide à ce qui s'est passé est nécessaire. L'hypotension chronique est typique des personnes qui ont une pression artérielle constamment basse en raison d'une prédisposition individuelle ou des coûts de la profession. En particulier, l'hypotension chronique est caractéristique des sportifs et de ceux dont le travail est associé à un effort physique constant. L'hypotension chronique est aussi parfois appelée physiologique. On pense également qu'un certain nombre de personnes dès la naissance ont un corps prédisposé à abaisser la tension artérielle..

À son tour, l'hypotension chronique est divisée en primaire et secondaire. Le premier d'entre eux est une maladie indépendante. Les opinions divergent quant à son origine. Mais, pour la plupart, les médecins croient que l'hypotension primaire est une maladie semblable à la névrose des centres vasomoteurs du cerveau, qui est précédée d'une surcharge émotionnelle ou d'un séjour prolongé d'une personne sous l'influence du stress..

L'hypotension secondaire est une conséquence du développement de pathologies tierces et d'une intoxication du corps, ou d'un effet secondaire de la prise de médicaments. La tactique de traitement de cette pathologie est construite autour du traitement de la cause de son apparition. Et la thérapie visant à normaliser la pression artérielle est symptomatique.

Raisons d'hypotension

Nous avons déjà indiqué qu'une pression artérielle basse peut être une conséquence de facteurs professionnels et de caractéristiques individuelles du corps. Jetons un coup d'œil à ce qui peut exactement provoquer une hypotension aiguë et secondaire..

L'hypotension aiguë entraîne:

  • réactions allergiques sévères (choc anaphylactique),
  • infarctus du myocarde et blocage intracardiaque,
  • arythmies avec une évolution sévère,
  • grand volume de perte de sang.

Cette liste est loin d'être exhaustive. Mais la principale chose à retenir en cas d'hypotension aiguë est que la pression dans de tels cas tombe à des taux très bas et que la personne a besoin d'une hospitalisation urgente. Dans la plupart des cas, le décompte dure quelques minutes.

De nombreuses maladies associées, en fait, à tous les systèmes de l'activité vitale du corps peuvent conduire à une hypotension secondaire. En particulier, l'hypotension chronique est souvent causée par le diabète sucré, l'anémie, les ulcères d'estomac, la cirrhose du foie, les maladies des systèmes circulatoires et des organes respiratoires. Une maladie spécifique qui provoque une pression artérielle basse n'est diagnostiquée que par un ensemble d'études, car seule une histoire correcte peut éliminer la cause et ramener la pression artérielle à la normale.

Causes de l'hypotension chez les femmes

Séparément, il est nécessaire de considérer les conditions préalables qui conduisent à une diminution de la pression artérielle chez les femmes. En raison de leurs caractéristiques physiologiques, la liste des raisons ici est un peu plus large..

Les cas de fixation de l'hypotension chez la femme enceinte sont assez fréquents. À différentes périodes de naissance d'un enfant, cette condition est causée par différents facteurs. Au cours du premier trimestre, une diminution de la pression artérielle est la réponse du corps à une forte augmentation de la production de l'hormone progestérone. Dans les stades ultérieurs, une pression artérielle basse provient de la croissance physique de l'abdomen. Cela rend difficile le retour du sang veineux vers le cœur, ce qui est particulièrement prononcé par l'hypotension pendant la grossesse gémellaire. De plus, l'anémie ferriprive, le polyhydramnios et le syndrome de la veine cave inférieure entraînent une hypotension pendant la grossesse..

De plus, une pression artérielle basse est caractéristique des femmes trop dépendantes de l'alimentation et du végétarisme. Le manque de vitamines et de minéraux essentiels est une cause alimentaire d'hypotension.

L'hypotension est également susceptible de se développer chez les femmes pendant la menstruation. Tout de même une carence en fer dans l'organisme, renforcée par le rejet de l'utilisation d'aliments contenant du fer (viande) pendant les régimes, provoque une hypotension.

Symptômes du développement de l'hypotension

La basse pression est facilement diagnostiquée à l'aide d'un tonomètre - un appareil assez facile à utiliser que presque tous ceux qui ont un problème de tension artérielle ont à la maison. Mais la mesure elle-même ne montrera qu'une baisse ponctuelle de la pression artérielle, qui peut bien être situationnelle et non hypotension. Par conséquent, cette maladie, en plus des mesures régulières de la pression artérielle, peut être déterminée par un certain nombre de signes visuels, dont la plupart, d'une manière ou d'une autre, sont associés à l'état général du corps..

Tout d'abord, une faiblesse générale indique une hypotension. Il s'exprime par un malaise constant sans raison apparente, une distraction, une léthargie, un état émotionnel instable et une apathie générale. Les personnes hypotendues sont caractérisées par un mauvais sommeil, une sensation constante de manque de sommeil et des difficultés à se réveiller le matin..
De plus, l'hypotension se manifeste souvent par des vomissements, un essoufflement et des arythmies, même avec un effort physique mineur, une transpiration accrue et des étourdissements. Très souvent, les personnes ressentent de légers étourdissements en se levant d'une chaise ou en se levant du lit - c'est un signe clair d'hypotension artérielle.

Ces symptômes sont une raison claire de consulter un médecin. Cela vous permettra de trouver la cause de cette maladie en temps opportun, de construire correctement une tactique pour son élimination et de vous débarrasser efficacement de l'hypotension. La principale chose à retenir est que l'auto-traitement de l'hypotension ne donnera un résultat que sous la forme d'une normalisation en une étape de la pression artérielle. Mais sans éliminer les causes qui ont conduit à ce problème, il ne sera pas possible de se débarrasser complètement de l'hypotension. Et la seule solution correcte en cas d'hypotension est de contacter un spécialiste qui déterminera la cause de l'hypotension et proposera le traitement complexe approprié..

Traitement d'hypotension

Le traitement de l'hypotension est une question intéressante. Dans la plupart des cas, ce n'est pas elle qui est traitée, mais les maladies qui ont provoqué une baisse de la tension artérielle. Et dans de tels cas, la tactique de la thérapie dépend directement de ce qu'elle vise..

Une autre chose est lorsque nous considérons l'hypertension chronique primaire, ou un état d'hypertension aiguë, dans lequel une personne doit rapidement élever sa tension artérielle à un niveau normal. Dans de tels cas, le schéma thérapeutique vise spécifiquement à normaliser la pression artérielle. La thérapie se construit dans de telles conditions dans deux directions:

  • traitement médical,
  • correction du mode de vie pour éliminer les conditions préalables au développement de l'hypotension.

Médicaments pour augmenter la pression artérielle

Pour lutter contre l'hypotension, trois groupes de médicaments sont utilisés:

  • adaptogènes,
  • agonistes alpha-adrénergiques,
  • analeptiques.

Donnons leurs brèves caractéristiques sous forme de tableau:

Groupe de médicamentsNoms commerciaux et prixLa descriptionLa nature de l'action
AdaptogènesPantokrin (à partir de 137 roubles), Saparal, ginseng, rose radiola, citronnelle.Préparations de genèse naturelle ou artificielle, qui augmentent la capacité des systèmes de survie à résister aux influences extérieures. Considéré comme les groupes les plus légers d'antihypotenseurs.Les médicaments de ce groupe ont un effet vasoconstricteur et tonifient le centre vasculaire. De plus, les adaptogènes ont un effet positif sur l'état général d'une personne, nivelant la fatigue et l'apathie..
Alpha adrénomimétiquesGutron (à partir de 1100 roubles), Mezaton (à partir de 82 roubles).Les médicaments de ce groupe sont utilisés, dans la plupart des cas, pour l'hypotension aiguë, lorsqu'une augmentation rapide et efficace de la pression artérielle est nécessaire..Ils ont un effet sur les récepteurs alpha-adrénergiques, maintiennent un volume constant de sang circulant dans le corps, ont un effet vasoconstricteur.
AnaleptiquesCordiamin (à partir de 77 roubles), Etimizol.Médicaments à fort effet sur les régions de la moelle allongée responsables des fonctions respiratoire et vasomotrice.Les analeptiques stimulent le travail des systèmes respiratoire et circulatoire, ainsi que d'un certain nombre de parties du système nerveux central.

Le choix d'un médicament spécifique dans cette liste est la prérogative des médecins. Beaucoup dépend de la nature de l'hypotension, des caractéristiques individuelles du patient et d'un certain nombre de facteurs associés. Dans tous les cas, l'effet de l'utilisation de médicaments de l'un de ces groupes, s'ils sont utilisés correctement, est suffisant pour ramener la tension artérielle à la normale..

Facteurs comportementaux pour lutter contre l'hypotension

De nombreux médecins affirment à l'unanimité que la clé de la lutte contre l'hypotension est un mode de vie sain. Tout d'abord, cela concerne l'état émotionnel. Des émotions plus positives, le plaisir de la vie, un sentiment de l'utilité de soi et de ses activités - dans de nombreux cas, sont le principal facteur de normalisation de la pression artérielle.

De plus, pour les personnes sujettes à l'hypotension, il est important d'avoir une alimentation équilibrée, saturée de tous les composants nécessaires, un bon repos après un effort physique et des procédures physiologiques visant à renforcer les parois des vaisseaux sanguins. Ceux-ci incluent des massages, la natation, le durcissement du corps avec une douche de contraste.

Nous ne devons pas oublier un mode de vie actif. Une activité physique régulière stimule un travail plus intensif du cœur, qui commence à libérer de grands volumes de sang dans le système circulatoire. Grâce à cela, le flux sanguin est normalisé, le niveau naturel de pression artérielle est rétabli.

Le complexe de ces facteurs comportementaux est bénéfique non seulement pour les personnes souffrant d'hypotension. En adhérant à ces règles simples, n'importe qui gardera toujours son corps en bonne forme et oubliera de nombreux problèmes de santé..

Pression artérielle basse - comment augmenter, causes, signes et symptômes d'une pression artérielle basse

Une situation incompréhensible survient lors de la discussion de questions sur les nombres physiologiques de la pression artérielle. Certains experts parlent de normes strictes, que l'on peut appeler la norme, tandis que d'autres sont enclins à établir des chiffres individuels généraux pour cet indicateur. Et en fait, et dans un autre cas, il y a des avantages et des inconvénients.

La seule chose que l'on puisse dire avec une certitude claire concerne les options strictes pour les limites supérieures de la norme. Et les nombres des limites inférieures de la pression artérielle sont individuels: ce qui pour certaines personnes est considéré comme une pression artérielle basse avec une mauvaise santé, pour d'autres une variante quotidienne de la norme.

Une pression artérielle basse est une condition accompagnée d'une baisse de la pression artérielle en dessous des valeurs observées chez une personne dans son état normal. Si l'on considère les chiffres spécifiques de cet indicateur, fournis par la médecine officielle, alors ils constituent tout ce qui est inférieur à 100/60 mm Hg.. Mais ici, il ne faut pas partir d'indicateurs standardisés, mais faire des exceptions en raison des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Réduction physiologique de la pression artérielle. Les personnes dominées par l'influence du système nerveux parasympathique sont sujettes à l'hypotension et se sentent bien à une pression de 90/60 et même plus faible. Une augmentation de ces nombres à la normale, du point de vue des médecins, provoque une violation de l'état général chez ces personnes.

La diminution pathologique est une véritable hypotension. Il s'agit d'une baisse des indicateurs de pression artérielle en dessous de ceux qui sont habituels pour une personne en particulier, et s'accompagnent de symptômes supplémentaires:

1. Léthargie, faiblesse, faiblesse générale et malaise.

2. Maux de tête occipitaux.

3. Sentiment de manque d'air, en particulier dans les pièces avec un grand nombre de personnes.

4. Augmentation de la transpiration, de la fatigue et de l'essoufflement.

5. Étourdissements, en particulier lors d'une transition brusque d'une position couchée à une position verticale.

6. Nausées et vomissements.

Raisons de basse pression

Tout le monde sait qu'une hypertension artérielle constante entraîne des changements négatifs dans de nombreux organes et peut nuire gravement à la santé. Une pression artérielle basse est également extrêmement désagréable. Une pression artérielle basse n'est pas toujours un signe de problèmes de santé. Il y a des cas de soi-disant hypotension physiologique, dans lesquels une personne souffrant d'hypotension se sent bien, a une capacité de travail élevée et ne se plaint pas de sa santé..

Les personnes ayant une pression artérielle anormalement basse éprouvent un grand nombre de problèmes. Il y a des cas fréquents où une prédisposition à une pression artérielle basse est transmise à un enfant de parents souffrant de cette maladie. Dans une plus large mesure, cela s'applique aux femmes. En règle générale, la tendance à l'hypotension est notée dès le plus jeune âge. Ces enfants se caractérisent par une faible mobilité, une léthargie et, pendant les jeux, se fatiguent plus vite que leurs pairs. Les adultes hypotendus sont généralement grands et légers..

Qui souffre d'hypotension? Ce sont souvent des personnes qui ont été exposées à un fort stress psycho-émotionnel pendant une longue période. En outre, un stress mental prolongé peut servir de raison au développement de ce phénomène. Un mode de vie sédentaire et une faible activité physique peuvent également déclencher une pression artérielle basse. Une diminution du volume de l'activité musculaire entraîne une détérioration de l'état fonctionnel du cœur, une violation du métabolisme des protéines et des minéraux, une diminution de la ventilation pulmonaire et d'autres conséquences désagréables..

Favorise la réduction de la pression et le travail dans des conditions dangereuses. Cela comprend les travaux souterrains, dans des conditions de température et d'humidité élevées. De plus, certaines maladies des systèmes nerveux central et cardiovasculaire, des organes respiratoires, des glandes surrénales et de la glande thyroïde peuvent provoquer une hypotension. Un nombre considérable de patients hypotoniques se retrouve également chez les sportifs. Dans ce cas, un pouls rare et une pression artérielle basse sont une réaction protectrice du corps à une activité physique systématique..

Dans ce cas, la carrosserie passe à un mode de fonctionnement plus économique. Les experts appellent cette hypotension «hypotension de haute forme».

Signes et symptômes d'hypotension

  • Les principaux symptômes désagréables d'une pression artérielle basse sont provoqués par une circulation sanguine altérée dans les vaisseaux du cerveau. Il peut y avoir une douleur lancinante dans les tempes, parfois dans la région occipitale. Il est également probable que des douleurs d'une localisation différente surviennent (lourdeur dans la région temporale et douleur au front). Les cas de douleur de type migraineux survenant d'un côté de la tête sont fréquents. Les douleurs sont constantes, sourdes et en plus, des vomissements ou des nausées peuvent apparaître.
  • De nombreuses personnes souffrant d'hypotension font état d'une détérioration importante de leur bien-être lors des orages magnétiques et des changements climatiques.
  • Très souvent (en particulier avec une forte montée du lit), les patients hypotoniques présentent un assombrissement des yeux et des étourdissements. Dans certains cas, même des évanouissements se produisent, mais de tels cas sont assez rares..
  • Un autre symptôme courant chez les patients hypotendus est la fatigue ou la faiblesse. Les performances de travail des personnes souffrant d'hypotension artérielle diminuent sensiblement à la fin de la journée de travail..
  • Il y a des plaintes de distraction et de troubles de la mémoire. En raison du ralentissement du flux sanguin, l'activité vitale du corps diminue, ce qui fait que les patients hypotendus sont sujets à la dépression, ils sont souvent émotionnellement instables, irritables, sujets aux sautes d'humeur.
  • En raison de la diminution du tonus vasculaire, certaines déviations apparaissent dans le travail du cœur, ce qui peut entraîner des douleurs dans le cœur et derrière le sternum. Ces sensations apparaissent de manière continue et peuvent être accompagnées de palpitations qui ne sont pas associées à un stress nerveux ou physique.
  • Les hypotoniques sont constamment essoufflés (en particulier pendant l'activité physique) et bâillent souvent.
  • En outre, les personnes souffrant d'hypotension sont caractérisées par un engourdissement et un froid des jambes et des bras, elles se caractérisent par une sensibilité accrue au froid et à la chaleur..

Pourquoi la basse pression est-elle dangereuse??

L'hypotension physiologique ne comporte aucun danger direct. Mais avec sa longue existence, le corps essaie tellement d'élever les chiffres de la pression artérielle à des valeurs standard, ce qui conduit au développement de l'hypertension à un âge relativement jeune. Mais pour une telle transformation de l'hypotension en hypertension, plus d'une dizaine d'années doivent passer. Ceci est déclaré par un proverbe médical: hypotenseur chez les jeunes - chez les vieux hypertendus.

L'hypotension pathologique peut être un signal d'alarme pour la présence d'une maladie grave ou d'un dysfonctionnement autonome commun du système nerveux. Dans le premier cas, nous parlons d'hémorragie gastro-intestinale, d'infarctus aigu du myocarde, de choc anaphylactique ou autre, de diminution de la fonction surrénalienne et thyroïdienne (hypocorticisme et hypothyroïdie). Dans le même temps, une pression artérielle basse est parfois le seul symptôme informatif de ces maladies. Dans le cas de réactions autonomes, une pression artérielle basse peut conduire à ces conditions.

  1. Une perte de conscience brutale avec possibilité de blessures aux tissus mous de la tête.
  2. Diminution de la mémoire et de l'endurance cérébrale au stress. Elle est causée par une oxygénation insuffisante (apport en oxygène) des cellules nerveuses dans un contexte de débit sanguin lent à basse pression.
  3. Troubles de la coordination des mouvements.
  4. Diminution de l'acuité visuelle.
  5. Interruptions du travail du cœur et diminution de la résistance à l'activité physique.

Ainsi, si une diminution de la pression se produit une deuxième fois, symptôme d'une maladie, cela est toujours très grave. Dans de tels cas, il est impossible de retarder la fourniture d'une assistance médicale. Dans le cas de l'hypotension primaire, lorsqu'il n'y a plus de signes d'autres maladies, il est fort probable que cela soit le résultat d'une dystonie végétative-vasculaire (neurocirculatoire). Il faut aborder sa correction strictement individuellement..

Pression artérielle basse pendant la grossesse

Compte tenu de ce symptôme dans le contexte de la grossesse, deux options peuvent être divisées:

  1. La pression artérielle peut diminuer pendant la grossesse. Ceci est possible avec une toxicose précoce dans la première moitié de la période gestationnelle. Une autre option pour la réduire est associée au développement de complications pendant la grossesse sous la forme d'une menace de fausse couche avec saignement utérin. Dans d'autres cas, il y a une violation de la pression artérielle dans le sens de son augmentation.
  2. Hypotension, en tant que condition primaire qui survient avant la grossesse et se poursuit avec son apparition. Dans ce cas, il n'y a aucun risque pour la femme enceinte. Le fœtus peut être affecté, car dans un contexte d'hypotension, la vitesse du flux sanguin vasculaire ralentit, ce qui affectera inévitablement la circulation placentaire de l'enfant. Il existe un risque élevé de développer une hypoxie fœtale intra-utérine avec toutes les conséquences qui en découlent.

Causes de l'hypotension pendant la grossesse

Les causes de l'hypotension pendant la grossesse sont multiples. Cependant, les experts sont unanimes pour dire que la pression peut chuter à la suite de l'apparition d'un système circulatoire supplémentaire, à savoir le système utéro-placentaire. À son tour, le placenta produit des hormones qui inhibent le travail de la glande pituitaire, le niveau de substances pressives diminue et la pression chute..

De plus, les facteurs suivants affectent:

  • Au cours du premier trimestre, la pression artérielle baisse souvent en raison de l'augmentation des taux sanguins de progestérone. Il est possible qu'il diminue assez fortement, car le saut d'hormones se produit brusquement.
  • Polyhydramnios, porter des jumeaux peut entraîner une baisse de la pression artérielle.
  • Un autre facteur qui affecte souvent la pression des femmes enceintes est l'anémie ferriprive..
  • En outre, la raison peut résider dans la détérioration de l'écoulement veineux du sang en raison d'une hypertrophie de l'abdomen. Le débit cardiaque diminue et la pression artérielle diminue.
  • La raison de la baisse de pression peut être cachée si une femme a un syndrome de la veine cave inférieure..
  • Bien entendu, il ne faut pas exclure la pathologie endocrinienne chez la femme enceinte, les maladies cardiaques et vasculaires, la dystonie végétative-vasculaire. Toute maladie qui entraîne une baisse de la pression artérielle chez une personne ordinaire la fera baisser chez une femme enceinte. De plus, il peut tomber assez fortement.
  • Les facteurs provocateurs sont des situations stressantes, un mode de vie sédentaire, une alimentation malsaine, le non-respect du régime de consommation d'alcool.
  • Affecté par le souci de la femme pour la santé de l'enfant, pour son propre bien-être. La peur de l'accouchement à venir affecte négativement la pression.
  • Les femmes enceintes deviennent plus sensibles aux changements des conditions météorologiques qui affectent négativement la pression artérielle.

Étant donné qu'une pression artérielle basse pendant la grossesse peut être dangereuse, vous devez savoir comment l'augmenter..

Que faire en cas d'hypotension pendant la grossesse?

S'il y a tous les symptômes indiquant une baisse de la pression artérielle (maux de tête, assombrissement des yeux, augmentation du rythme cardiaque, etc.), il est alors nécessaire de prendre des mesures.

  • Vous pouvez avoir une tasse de thé noir avec beaucoup de sucre ajouté. Le thé est une excellente boisson pour revigorer pendant la grossesse..
  • Le chocolat contribue à améliorer la santé, mais il doit être naturel et contenir au maximum 70% de matières grasses. Ensuite, tu dois aller te coucher et te reposer.
  • Parfois, pour normaliser le niveau de pression, il suffit juste de bien se reposer dans une pièce fraîche et sombre, il est préférable de ventiler la pièce et d'assurer un apport régulier d'air frais. Les jambes doivent être placées sur un oreiller ou une autre élévation pendant le repos.
  • Aide à normaliser la pression artérielle et améliore l'humeur de marcher à l'air frais. Mais vous ne devriez pas vous promener avec des étourdissements sévères ou dans un état de tête légère..
  • Vous pouvez suivre les conseils de médecins et faire des bains de pieds contrastés, ou prendre une douche de contraste. Massage professionnel, visites régulières à la piscine, performances des complexes de physiothérapie aident bien.
  • Une femme doit accorder une attention particulière à son alimentation. Bien que les aliments contenant du sucre aident à normaliser la tension artérielle et à améliorer le bien-être, vous ne devez pas vous appuyer dessus, car cela entraînera une prise de poids. Vous devez prendre de la nourriture en petites portions, mais souvent, au moins cinq fois par jour. Vous devriez vous concentrer sur les protéines. Le poisson maigre et les viandes cuites douces sont excellents à cet effet. Le kéfir et le fromage cottage, les fruits et les baies sont utiles. Ces derniers sont mieux consommés crus. Il est important que le régime alimentaire soit enrichi en fibres, riches en légumes, céréales et son. S'il existe des recommandations médicales, les complexes de vitamines peuvent être considérés comme une source supplémentaire de vitamines. En cas d'anémie ferriprive, la prise de médicaments contenant du fer est indiquée.
  • Quant au café, il n'est pas recommandé de s'emballer avec cette boisson pendant la gestation. Bien sûr, une tasse de café bu par une femme enceinte avec une baisse de pression n'est absolument pas critique. Cependant, vous ne devez pas rendre la boisson très forte, pour cela, vous pouvez la diluer avec du lait. Vous devez choisir exclusivement du café de haute qualité, non soluble, les contrefaçons sont lourdes de problèmes de santé pour la femme elle-même et le bébé.
  • N'oubliez pas la gelée royale..

Tous les facteurs provocateurs de l'hypertension artérielle doivent être éliminés, sans cela il ne sera pas possible de ramener la pression à la normale.

Peut-être que les conseils suivants pourraient être utiles:

  • L'eau doit pénétrer régulièrement dans le corps, la déshydratation ne doit pas être autorisée;
  • Vous devez manger souvent, les intervalles entre les pauses alimentaires ne doivent pas être très longs;
  • Avant de sortir du lit, vous devez manger un croûton, des biscuits, une poignée de fruits secs (cette collation précoce peut être conservée sur la table de chevet);
  • Il vaut la peine d'éviter les montées brusques, cela s'applique à la fois à la position assise et couchée.

Parfois, une pression artérielle basse nécessite un traitement. La thérapie est effectuée dans des conditions dangereuses pour la santé de la femme et du fœtus. Le médecin peut vous prescrire des toniques, qui sont pris le matin. Il est également possible de prescrire des médicaments qui aident à éliminer les symptômes de l'hypotension artérielle.

Le placement d'une femme dans un hôpital est conseillé dans le cas où la pression de la femme enceinte tombe à des niveaux extrêmement bas, ou dans le cas où le traitement ambulatoire est inefficace..

Voici quelques conseils supplémentaires pour augmenter votre tension artérielle en toute sécurité:

  • Vous devez dormir suffisamment. Ce qui compte, c'est la routine quotidienne correcte avec l'alternance du travail et du repos. Le sommeil ne doit pas être inférieur à 9 heures, parfois vous pouvez vous allonger pour vous reposer au milieu de la journée. Une femme doit passer au moins deux heures par jour à l'extérieur..
  • L'activité physique doit être modérée, mais régulière. Il existe des complexes de gymnastique spéciaux conçus pour les femmes enceintes..
  • Il est interdit de prendre un bain chaud en portant un enfant. Cela augmentera bien sûr la pression. Mais le saut peut être trop brusque, ce qui est dangereux pour le fœtus et la femme elle-même..
  • Le massage par acupression est une méthode sûre pour augmenter la tension artérielle pendant la grossesse. Pour ce faire, vous devez appuyer sur le point entre le nez et la lèvre supérieure et sur le point entre le menton et la lèvre inférieure. Vous pouvez en outre masser vos doigts.

Bien qu'une pression artérielle basse pendant la gestation ne soit pas rare, la condition peut être dangereuse. Par conséquent, vous devez constamment surveiller le niveau de votre pression et prendre les mesures nécessaires pour la normaliser.

Traitement basse pression

Il n'y a pas beaucoup de médicaments qui augmentent la pression artérielle. Les plus courants d'entre eux sont la citramone, le benzoate de caféine-sodium, la teinture d'éleutherococcus et de ginseng, la vigne de magnolia chinois, la préparation pantocrine. Leur consommation systématique aidera à augmenter efficacement la pression artérielle..

Si vous commencez à remarquer des signes ou des symptômes d'hypotension chez vous, alors, tout d'abord, vous devriez consulter un médecin généraliste. Il sélectionnera pour vous les médicaments appropriés et vous prescrira les mesures médicales nécessaires, en tenant compte de toutes les indications. Le traitement de chaque patient doit être individuel. L'auto-prescription d'un médicament à soi-même peut avoir un effet extrêmement négatif sur la santé et entraîner toute une série de conséquences négatives..

Accordez-vous du repos de temps en temps. Dans les réalités modernes, cela peut être assez difficile, mais le corps a besoin de repos pour retrouver énergie et force..

Que faire avec une basse pression?

Cela soulève la question, que faire à basse pression? Le plus important est d'exclure les maladies dangereuses. S'il s'avère que l'hypotension est primaire, se manifestant par des symptômes inquiétants, vous pouvez suivre en toute sécurité les recommandations suivantes.

  1. Un sommeil sain. Il est nécessaire de s'efforcer de développer un régime quotidien dans lequel au moins 8 à 9 heures par jour seront consacrées au sommeil. S'il y a des violations de ce processus, il est nécessaire de demander l'aide d'un psychothérapeute ou d'un médicament..
  2. Après le sommeil, il est strictement interdit de se lever brusquement en raison du risque d'effondrement et de perte de conscience. Un léger échauffement au lit est nécessaire en pliant et en déplaçant les membres, en faisant des tours circulaires de la tête et en massant le cou. Ce n'est qu'après cela que vous pouvez prendre une position assise, dans laquelle 1-2 minutes devraient être consacrées.
  3. Traitements et durcissement de l'eau. Une douche de contraste avec une augmentation progressive de la différence de température est bien adaptée. La procédure doit se terminer avec de l'eau froide.
  4. Sports et mode de vie actif.
  5. Nutrition adéquat. L'essentiel n'est même pas dans sa composition, mais dans le régime. Il doit y avoir un petit-déjeuner, y compris les produits et le café sucré.
  6. Exercice du matin 7 à 10 minutes.
  7. Vous n'avez pas besoin de mesurer votre tension artérielle «cent fois» par jour. Cela ne fera qu'empirer les choses. S'il n'y a pas de symptômes, inutile de les rechercher. Cela s'applique aux éléments psychothérapeutiques du traitement de toute maladie. Une évaluation adéquate de la situation, correspondant à des mesures de pression uniquement en présence de plaintes spécifiques, peut aider à évaluer correctement l'efficacité du traitement.
  8. Mesures urgentes en cas de forte baisse de pression vers des chiffres critiques. Il est nécessaire de coucher la personne et de lever les jambes. La tête doit être juste en dessous du corps. Cela améliorera le flux sanguin vers le cerveau. Ensuite, vous devez masser le cou dans la zone des artères carotides et appliquer une compresse froide sur le front. Habituellement, ces mesures suffisent à rétablir le niveau de pression antérieur. Si cela ne se produit pas, une hospitalisation est nécessaire à l'hôpital le plus proche pour exclure les maladies graves.

Conseils supplémentaires. Avec une basse pression, il est recommandé de ne pas passer tout son temps libre sur le canapé, mais d'être plus en mouvement. Pendant l'exercice, le cerveau et les autres organes sont mieux alimentés en oxygène. Les personnes souffrant d'hypotension dorment mieux après l'effort et se sentent donc plus joyeuses le matin. Bien entendu, l'intensité et la fréquence de l'activité physique doivent être préalablement discutées avec votre médecin. Les patients hypotendus doivent manger facilement, en évitant de trop manger. La suralimentation entraîne un stress sur les processus digestifs et une dépense énergétique excessive.

Il est également recommandé de ne pas sauter de repas, en particulier le petit-déjeuner. En aucun cas, vous ne devez abuser du café, sinon vous pourriez devenir accro à cette boisson revigorante. Deux tasses de café par jour suffisent à de nombreux patients hypotoniques. De nombreuses personnes souffrant d'hypotension se sentent nettement plus alertes après une sieste, donc si vous n'avez pas d'insomnie et que vous avez du temps libre, ne le négligez pas..