Artère mésentérique inférieure

Vasculite

Artère mésentérique inférieure, a. mesenterica inferior (Fig.774; 775; voir Fig.779), part de la face antérieure de l'aorte abdominale au niveau du bord inférieur de la III vertèbre lombaire. L'artère va péritonéale en arrière vers la gauche et vers le bas et se divise en trois branches.

  1. Artère colique gauche, a. colica sinistra, se trouve rétropéritonéalement dans le sinus mésentérique gauche devant l'uretère gauche et l'artère testiculaire gauche (ovarienne), et. testicularis (ovarica) sinistra; divisé en branches ascendantes et descendantes. La branche ascendante s'anastomose avec la branche gauche du côlon moyen-artère intestinale, formant un arc (voir Fig. 774, 805); fournit le côté gauche du côlon transverse et la flexion gauche du côlon. La branche descendante se connecte à l'artère sigmoïde-intestinale et alimente le côlon descendant.
  2. Artère intestinale sigmoïde, a. sigmoidea (parfois il y en a plusieurs), descend, d'abord rétropéritonéalement, puis entre les feuilles du mésentère du côlon sigmoïde; anastomoses avec les branches de l'artère intestinale du côlon gauche et de l'artère rectale supérieure, formant des arcs à partir desquels les branches qui irriguent le côlon sigmoïde se ramifient.
  3. Artère rectale supérieure, a. rectalis superior, est la branche terminale de l'artère mésentérique inférieure; en descendant, il se divise en deux branches. Une branche anastomose avec une branche de l'artère sigmoïde-intestinale et alimente en sang les sections inférieures du côlon sigmoïde. Une autre branche est envoyée dans la cavité pelvienne, croise devant a. iliaca communis sinistra et, situé dans le mésentère du côlon sigmoïde pelvien, est divisé en branches droite et gauche, qui irriguent l'ampoule du rectum. Dans la paroi intestinale, ils s'anastomosent avec l'artère rectale moyenne, et. rectalis media, une branche de l'artère iliaque interne, a. iliaca interna (voir fig.779, 805).

Causes du rétrécissement du tronc coeliaque et diagnostic par balayage duplex ultrasonique

L'intérêt scientifique pour déterminer le caractère informatif des méthodes de recherche non invasives est dû à la recherche de méthodes abordables et peu coûteuses pour diagnostiquer et prédire les maladies organiques et fonctionnelles des organes internes. Avec la défaite des branches viscérales de l'aorte abdominale, des signes cliniques apparaissent caractéristiques des maladies de la région gastroduodénale, de la vésicule biliaire, du pancréas et des intestins. Chez les patients atteints de maladies de cette région, des changements organiques et fonctionnels dans les organes sont diagnostiqués, un traitement est effectué, malgré les symptômes d'une exacerbation de la maladie. L'étude du flux sanguin dans les branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale (NVVA) - tronc coeliaque, artères mésentériques supérieures et inférieures - permet souvent d'établir la cause des dysfonctionnements organiques et de sélectionner des méthodes de traitement efficaces et adéquates. Les études échographiques, réalisées sur des équipements modernes utilisant des techniques Doppler, sont une nouvelle méthodologie de visualisation des vaisseaux de la cavité abdominale, qui permet d'étudier les caractéristiques anatomiques et le flux sanguin dans le lit artério-veineux et d'élargir les possibilités de diagnostic des maladies de la région gastroduodénale.

Avec l'échographie duplex, l'aorte abdominale, les sections initiales du tronc coeliaque et ses branches (artères hépatiques et spléniques communes), ainsi que les artères mésentériques supérieures et inférieures sont visualisées. L'étude vous permet d'évaluer la taille des vaisseaux, l'expansion ou le rétrécissement de leur lumière, les changements d'épaisseur de la paroi et le rapport intima et média, les saillies anévrysmales, la présence de plaques athéroscléreuses, ainsi que d'étudier la vitesse et la nature du flux sanguin.

Les principaux signes provoqués par des troubles circulatoires dans les branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale sont les suivants:

  • absence totale de circulation sanguine en cas d'occlusion vasculaire,
  • diminution de la vitesse du flux sanguin distal par rapport au site de sténose,
  • augmentation de la vitesse du flux sanguin directement sur le site de la sténose et de la turbulence à l'embouchure du vaisseau,
  • détection du flux sanguin collatéral avec flux sanguin opposé en occlusion du vaisseau principal,
  • réduction du diamètre du vaisseau affecté,
  • expansion post-sténotique.

En utilisant différentes positions du capteur, l'aorte abdominale et ses branches viscérales non appariées dans les plans longitudinal et transversal sont visualisées à partir de l'approche antéro-abdominale. Pour obtenir une image longitudinale de l'aorte abdominale, le capteur est positionné à gauche de la ligne médiane du corps le long de l'axe vertical du corps, en orientant le plan de balayage perpendiculairement à la paroi abdominale antérieure en direction de la colonne vertébrale lorsque le patient est en décubitus dorsal. Le balayage est effectué sous le processus xiphoïde de 1 à 2 cm, en déplaçant le capteur dans la direction caudale. Pour obtenir une coupe transversale de l'aorte abdominale, la sonde doit être orientée perpendiculairement à la ligne paramédiale à gauche.

L'aorte abdominale à l'échographie ressemble à une structure tubulaire pulsante avec des parois lisses et lisses, une lumière anéchoïque homogène. Le diamètre de l'aorte sous le diaphragme est de 25-28 mm, au niveau des artères viscérales - 20-24 mm. Lors de l'examen Doppler, le flux sanguin dans l'aorte correspond au type principal avec la présence d'un pic antérograde systolique aigu avec une vitesse systolique maximale élevée et un flux sanguin inversé pendant la diastole précoce.

La visualisation du tronc coeliaque est réalisée en obtenant des coupes transversales de la région épigastrique. Le capteur se déplace caudalement du processus xiphoïde (2-3 cm) jusqu'à ce que le signe caractéristique des «ailes de mouette» apparaisse, qui est causé par la division du tronc coeliaque en artères hépatiques et spléniques communes. Le tronc cœliaque est situé sous la forme d'un vaisseau de 2 à 4 cm de long, s'étendant à un angle de la surface antérieure de l'aorte. Avec la scintigraphie transversale, le tronc cœliaque est visualisé sur toute la longueur, et les artères hépatiques et spléniques communes sont visualisées au niveau des orifices et en coupe proximale. Le tronc coeliaque et ses branches viscérales sont des artères à haute résistance périphérique..

Pour obtenir une image de l'artère mésentérique supérieure en coupe longitudinale, le capteur est tourné de 90 °. L'artère mésentérique supérieure s'étendant depuis la surface antérieure de l'aorte est déterminée 1 à 2 cm sous le tronc coeliaque. Sur les coupes transversales, il est situé entre la veine splénique et l'aorte. L'artère mésentérique supérieure est visualisée au-dessus de l'aorte à moins de 7 cm de son origine. Pour obtenir un spectre de flux sanguin, le volume de contrôle est placé dans la lumière du vaisseau à 1-1,5 cm du lieu de décharge de l'aorte. L'enregistrement du spectre du flux sanguin dans l'artère mésentérique supérieure est effectué au niveau de la bouche. L'artère mésentérique supérieure fait référence aux artères à haute résistance périphérique.

L'artère mésentérique inférieure prend naissance directement sous l'artère rénale à partir de la surface antérolatérale gauche de l'aorte abdominale. La visualisation de l'artère mésentérique inférieure est difficile en raison de son petit diamètre (3 mm ou moins). Dans certains cas, son image peut être obtenue en scannant l'aorte abdominale dans le plan transversal ou longitudinal, sous l'embouchure de l'artère rénale gauche. Le spectre du flux sanguin de l'artère mésentérique inférieure est caractérisé par une résistance périphérique élevée.

Les critères de rétrécissement ou d'occlusion des vaisseaux artériels comprennent des indicateurs qualitatifs et quantitatifs des caractéristiques spectrales du signal Doppler. Les indicateurs quantitatifs reflétant l'hémodynamique du lit artériel sont calculés:

  • vitesse de circulation sanguine maximale, moyenne et minimale,
  • indice de pulsation (PI),
  • indice de résistance (RI),
  • rapport systolique-diastolique (S / D).

Les caractéristiques qualitatives du spectre de fréquences des courbes Doppler sont estimées. Un signe important de rétrécissement artériel est l'enregistrement d'un écoulement turbulent avec une expansion du spectre en systole et diastole. En l'absence d'une augmentation notable de l'amplitude maximale de la vitesse du flux sanguin pendant la turbulence du flux sanguin, une large distribution de fréquence et une diminution de la zone de la «fenêtre» de localisation caractéristique du flux sanguin laminaire normal dans un vaisseau artériel sont enregistrées.

Le signe le plus fiable et le plus informatif de rétrécissement de l'artère principale est une augmentation de l'amplitude systolique maximale du diagramme Doppler (Fig.1).

Le débit sanguin maximal ou vitesse de pointe du flux sanguin systolique (PSS) est mesuré dans les artères viscérales au niveau des orifices et des segments visualisés du tronc coeliaque et de l'artère mésentérique supérieure. En plus de la vitesse de pointe du flux sanguin systolique, les paramètres de flux sanguin à faible vitesse sont évalués, reflétant les changements (diminution) du débit cardiaque ou indiquant un rétrécissement significatif du vaisseau..

Une condition indispensable pour une mesure précise de la vitesse de pointe du flux sanguin systolique dans le tronc coeliaque est la correction de l'angle de balayage Doppler du flux sanguin, qui est de 60 °.

La mesure des paramètres du flux sanguin est effectuée dans la phase d'inspiration et d'expiration profondes. Normalement, à la hauteur expiratoire, il y a une augmentation de la vitesse maximale du flux sanguin systolique dans le tronc coeliaque d'une moyenne de 35,6 ± 5,9% par rapport à la phase d'inspiration profonde. La valeur moyenne de la vitesse maximale du flux sanguin systolique dans le tronc cœliaque est de 98-115 m / s, dans l'artère mésentérique supérieure - 98-142 m / s, dans l'artère mésentérique inférieure - 93-189 cm / s. Selon G.I. Kuntsevich et al., Les valeurs maximales de la vitesse du flux sanguin dans le tronc coeliaque correspondent à 128 ± 12 cm / s, dans l'artère mésentérique supérieure - 136 ± 16 cm / s. La variabilité des indicateurs de vitesse du flux sanguin est l'une des raisons de l'écart dans les résultats..

Dans le diagnostic de sténose des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale, les critères les plus courants sont ceux proposés par G. L. Moneta et al. Les auteurs ont montré que la vitesse maximale du flux sanguin dans le tronc coeliaque est de 200 cm / s ou plus, dans l'artère mésentérique supérieure - 245 cm / s ou plus, ce qui indique des sténoses hémodynamiquement significatives (> 70%). La sensibilité, la spécificité et la valeur prédictive du test du tronc coeliaque étaient de 75%, 89% et 85%, respectivement..

En plus des changements de la vitesse du flux sanguin systolique de pointe, la valeur de la vitesse du flux sanguin diastolique en fin de sténose hémodynamiquement significative de l'artère mésentérique supérieure a été établie. Étant donné que la composante diastolique augmente, acquérant le caractère du type principal modifié, avec une sténose de plus de 75%, la forme du dopplergram de l'artère mésentérique supérieure change. Une analyse comparative des résultats du Doppler et de l'artériographie a montré le contenu informationnel de la vitesse du flux sanguin diastolique dans le diagnostic de la sténose du tronc coeliaque et de l'artère mésentérique supérieure. À la suite d'études, il a été constaté que pour les branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale, une sténose artérielle de plus de 50% est hémodynamiquement significative.

Il existe divers facteurs étiologiques qui provoquent des modifications anatomiques et des troubles hémodynamiques dans les branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale. Souvent appelé deux groupes principaux de raisons conduisant à une modification de la lumière du vaisseau: intravasale et extravasale. Les modifications intravasales sont causées par des maladies congénitales ou acquises des artères. Anomalies congénitales du développement vasculaire - hypo-, aplasie, dysplasie fibromusculaire, malformations artérioveineuses; à acquis - athérosclérose, aortoartérite non spécifique, thromboangéite oblitérante, occlusion postembolique. On distingue les formes suivantes de lésions artérielles: occlusion, tortuosité pathologique, anévrisme; il existe également des formes combinées et combinées. Le degré de vasoconstriction est considéré comme une sténose jusqu'à 50%, une sténose hémodynamiquement significative -> 50%, 75-90%,> 90%.

La compression extravasale des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale est principalement associée aux caractéristiques structurelles et développementales de l'ouverture aortique du diaphragme, formée à l'avant et sur les côtés par les bords tendineux des jambes droite et gauche du diaphragme, reliées par le ligament arqué médian du diaphragme, et derrière par les corps vertébraux. Il y a compression des vaisseaux par le ligament arqué médian du diaphragme, ses pattes internes, tandis que l'effet sur le tronc coeliaque est plus souvent noté que sur les artères mésentériques supérieures et inférieures. Les causes de compression fréquente du tronc coeliaque sont les caractéristiques topographiques de l'artère. Le ligament arqué médian du diaphragme étant situé au niveau de la bouche du tronc coeliaque ou des 2/3 de la vertèbre inférieure, lors des mouvements respiratoires, il se déplace et entre en contact avec le tronc coeliaque. En raison de l'interaction du tronc coeliaque et du ligament arqué lors de l'expiration, la bouche et le tronc lui-même sont comprimés (Fig.2).

Parfois, la compression du tronc coeliaque se produit lorsque le vaisseau est trop haut par rapport à l'aorte ou lorsque le diaphragme est attaché avec un niveau normal de décharge artérielle. De plus, des perturbations du flux sanguin surviennent lorsque l'artère cœliaque est pliée, ce qui peut survenir en raison de sa faible décharge de l'aorte..

Une autre cause fréquente de compression des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale est la compression extravasculaire par les ganglions nerveux du plexus solaire, le tissu neurofibreux du plexus cœliaque, les tumeurs.

Selon des études pathologiques, des changements dans les branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale sont observés dans 19,2 à 70% des cas, selon les résultats de l'angiographie - 4,4 à 53,5%. La fréquence de compression des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale et les causes de son développement varient significativement dans les contingents des patients étudiés, hétérogènes en âge et en sexe..

IA Komissarov et coll. ont observé 538 enfants âgés de 5 à 18 ans souffrant de douleurs abdominales. Selon les résultats d'une étude approfondie, comprenant une échographie duplex, une compression du tronc cœliaque a été détectée chez 109 enfants (20,2%), dont 65 (59,7%) filles et 44 (40,3%) garçons. Parmi les raisons de la compression du tronc coeliaque chez l'enfant, un effet extravasal du ligament arqué du diaphragme, de ses pattes internes, ainsi qu'une compression du plexus coeliaque par le tissu neurofibreux ont été révélés..

L.A. Zvenigorodskaya et al. selon les résultats d'une étude portant sur 236 patients (âge moyen 53,5 ± 2,7 ans) atteints d'une maladie circulatoire ischémique chronique a montré que dans la plupart des cas (76,8%) il existe une lésion intravasculaire des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale due à un processus athérosclérotique dans les artères... Dans d'autres cas, la compression extravasale du tronc coeliaque était associée à l'influence du ligament en croissant du diaphragme.

A.V. Pokrovsky a souligné que selon les résultats des échographies Doppler, des rayons X et des études pathologiques chez des patients atteints d'athérosclérose des artères coronaires dans 73,5% des cas, des lésions athéroscléreuses des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale sont révélées.

Selon A.I. Kanaev et al., Qui ont étudié 325 patients âgés de 17 à 72 ans (âge moyen 35,5 ± 0,8 ans) avec compression du tronc coeliaque, les troubles de la circulation sanguine dans le tronc coeliaque sont dus à des facteurs hémodynamiques résultant de sténose du tronc coeliaque ou en association avec une altération du flux sanguin dans l'artère mésentérique supérieure. D'autres facteurs pathogéniques de troubles hémodynamiques dans les branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale comprenaient la stimulation mécanique par le ligament arqué médian du diaphragme et l'onde de pouls du plexus cœliaque. La majorité des patients atteints de troubles hémodynamiques du tronc cœliaque ont des maladies de l'estomac, du duodénum, ​​du pancréas.

Selon de nombreux chercheurs, en plus de la compression des branches viscérales non appariées de l'aorte abdominale, l'état du flux sanguin collatéral joue un rôle important dans le développement de troubles hémodynamiques. Le flux sanguin collatéral entre le tronc coeliaque et l'artère mésentérique supérieure est assuré par l'arcade pancréato-duodénale. Dans le cas de la sténose du tronc coeliaque, principal vaisseau artériel alimentant la région, l'insuffisance circulatoire est compensée par la redistribution du sang dans les zones: de la zone de l'artère mésentérique supérieure à la zone du tronc coeliaque. L'incohérence du flux sanguin collatéral lors de la redistribution du sang entraîne une ischémie dans les deux zones (syndrome du vol).

Une étude suggère une relation causale commune entre les troubles hémodynamiques du tronc coeliaque avec un développement excessif des feuillets de la valve mitrale et des signes cliniques de prolapsus de la valve mitrale. L. Arcari, après avoir examiné 1560 patients par la méthode échographique, a révélé dans 3,7% des cas (57 personnes - 23 hommes et 34 femmes) des violations de la circulation sanguine dans le tronc coeliaque. Un prolapsus valvulaire mitral a été diagnostiqué chez 47 (82,4%) patients présentant une altération du flux sanguin dans le tronc coeliaque et 118 (7,9%; p

Anatomie topographique et chirurgie opératoire (23 pages)

Apport sanguin au gros intestin

L'apport sanguin au côlon est assuré par les artères mésentériques supérieures et inférieures. Branches de l'artère mésentérique supérieure:

1. L'artère iliocolique - donne des branches à l'iléon terminal, l'appendice, les artères caecales antérieures et postérieures et l'artère ascendante, qui alimente la partie initiale du côlon ascendant et anastomose la branche descendante t de l'artère du côlon droit.

2. Artère colique droite - se divise en branches descendantes à ascendantes, fournissant du sang au côlon ascendant et anastomosant avec la branche ascendante de l'artère iliocolique et la branche droite de l'artère du côlon moyen, respectivement.

3. Artère du côlon moyen - est divisée en branches droite et gauche, fournissant du sang au côlon transverse et anastomosant avec les artères du côlon droit et gauche, respectivement. L'anastomose entre la branche gauche de l'artère colique moyenne et l'artère du côlon gauche relie les bassins des artères mésentériques supérieure et inférieure et s'appelle l'arc riolan.

Branches de l'artère mésentérique inférieure:

1. L'artère du côlon gauche - est divisée en une branche ascendante qui fournit du sang à la partie supérieure du côlon descendant et des anastomoses au niveau de la flexion splénique du côlon avec la branche gauche de l'artère du côlon moyen avec la formation d'un arc rhyolan, et une branche descendante qui fournit du sang à la partie inférieure de l'intestin du côlon descendant et le premier anodique artère sigmoïde.

2. Les artères sigmoïdes (2-4) s'anastomosent les unes avec les autres (en règle générale, il n'y a pas d'anastomose entre les dernières artères sigmoïdes et rectales supérieures).

3. L'artère rectale supérieure alimente en sang le sigmoïde inférieur et le rectum supérieur. La ramification des artères rectales supérieures et de la dernière sigmoïde est appelée point critique de Zudeck, car la ligature de l'artère rectale supérieure sous cette branche lors de la résection rectale peut entraîner une ischémie et une nécrose de la partie inférieure du côlon sigmoïde en raison de l'absence d'anastomose entre le dernier sigmoïde et les artères rectales supérieures..

Le lit veineux du côlon est formé des veines qui accompagnent les artères du même nom et leurs branches.

Les vaisseaux veineux fusionnent pour former les origines des veines mésentériques supérieures et inférieures. Dans la zone de formation de la veine rectale supérieure, ses affluents sont reliés aux affluents des veines rectales moyennes, formant des anastomoses intramurales portocaves.

Le drainage lymphatique est effectué dans les ganglions lymphatiques situés le long des vaisseaux: appendiculaire, pré-intestinal, oculaire, ilio-colique, colique droit, moyen, gauche, péri-colique, sigmoïde, rectal supérieur, ainsi que mésentérique supérieur et inférieur. De plus, la lymphe pénètre dans les ganglions situés dans le tissu de l'espace rétropéritonéal près du pancréas et le long de l'aorte.

Les sources de l'innervation sympathique du côlon sont les plexus mésentériques supérieur et inférieur, les plexus aortique abdominal, hypogastrique supérieur et inférieur. L'innervation parasympathique est assurée par les nerfs viscéraux vagues et pelviens.

Chirurgie du petit et du gros intestin

Caractéristiques de la fermeture de la plaie de l'intestin grêle

La plaie perforante est fermée avec un cordon de bourse immergé ou des sutures en forme de Z (un matériau synthétique résorbable est utilisé: dexon, vicryl, darwin, etc.).

Une plaie incisée de petite taille (moins de 1/3 de la circonférence intestinale) est fermée dans le sens transversal pour assurer une lumière intestinale suffisante avec une suture à deux rangées (la première rangée est une suture de Schmiden vissée continue continue, la seconde est des sutures séro-musculaires de Lambert) ou une suture propre à une rangée de tout type. 3. Si plus d'un tiers de la circonférence de l'organe creux est endommagé, une résection de l'intestin grêle est effectuée.

Résection de l'intestin grêle

Indications: piégeage ou thrombose des vaisseaux mésentériques, tumeurs, ulcères perforés.

Les principales étapes de l'opération

1. Mobilisation de la zone réséquée - ligature des vaisseaux et transection du mésentère du segment à retirer. En fonction de la méthode de mobilisation, on distingue les résections directes et en forme de coin de l'intestin grêle.

2. Résection intestinale - imposition de pinces intestinales élastiques et écrasantes le long de la ligne de l'incision proposée dans une direction oblique (pour l'imposition d'une entéroanastomose de bout en bout) et dissection de l'organe entre elles, en enlevant plus de tissu sur le bord libre (antimésentérique) de l'intestin. (Actuellement, les pinces ne sont pas utilisées pour réduire les traumatismes intestinaux, mais des sutures de retenue sont utilisées).

Règles de base pour la résection:

1. est réalisée dans des tissus sains - en cas de blessures, gangrène, 7 à 10 cm de recul du segment affecté dans les directions proximale et distale, et en cas de cancer, les lignes d'intersection se déplacent à une plus grande distance;

2. il est effectué en tenant compte de l'apport sanguin - le moignon intestinal doit être bien alimenté en sang;

3. la dissection est effectuée uniquement dans les parties de l'intestin couvertes par le péritoine de tous les côtés (cette règle ne s'applique qu'à la résection du gros intestin, car l'intestin grêle est couvert par le péritoine de tous les côtés).

Formation d'une anastomose interintestinale, palpation de l'anastomose pour la perméabilité, suture de la fenêtre dans le mésentère.

En fonction des méthodes de connexion des sections d'adducteur et de sortie de l'appareil digestif, les types d'anastomoses suivants sont distingués:

1. Anastomose de bout en bout - l'extrémité de l'adducteur est reliée à l'extrémité de la décharge.

Technique d'exécution:

* la formation de la paroi postérieure de l'anastomose - l'imposition d'une suture torsadée continue sur les lèvres internes de l'anastomose;

* la formation de la paroi antérieure - l'imposition du même filetage d'une suture de vissage continue (Schmiden) sur les lèvres externes de l'anastomose;

* immersion des sutures de vissage et de torsion dans la lumière de l'anastomose avec les sutures séro-musculaires interrompues de Lambert.

Caractéristiques de l'anastomose

* physiologique - le passage naturel des aliments n'est pas perturbé;

* économique - aucune poche aveugle n'est formée, comme pour l'anastomose côte à côte;

* provoque un rétrécissement - pour la prévention, la résection est réalisée le long de lignes dirigées à un angle de 45 ° par rapport au bord mésentérique de l'intestin;

* techniquement difficile - le bord mésentérique de l'intestin, non couvert par le péritoine (pars nuda), pénètre dans l'anastomose, où il est difficile d'assurer l'étanchéité;

* cette méthode ne peut connecter que les mêmes diamètres (intestin grêle à petit).

2. Anastomose côte à côte - reliez les surfaces latérales des sections adductives et efférentes de l'intestin.

Technique d'exécution:

* suturer les extrémités proximale et distale de l'intestin grêle, formant un moignon; Juxtaposition isopéristaltique des sections intestinales adductives et efférentes et leur connexion sur 6–8 cm par une série de sutures séromusculaires nodales de Lambert;

* ouverture de la lumière des intestins, n'atteignant pas 1 cm à l'extrémité de la ligne de sutures séro-musculaires;

* convergence des bords intérieurs (lèvres) de la lumière formée et imposition d'une couture de torsion continue sur eux;

* piquer les bords extérieurs des trous avec le même fil avec une couture continue à visser;

* imposition d'un certain nombre de sutures séro-musculaires sur la paroi avant de l'anastomose.

Caractéristique de l'anastomose:

* pas de rétrécissement le long de la ligne de couture;

* il est techniquement plus facile à réaliser - le pars nuda intestinal n'entre pas dans l'anastomose;

* vous pouvez connecter différents diamètres des intestins (petit à grand);

* non physiologique et non économique - des poches aveugles se forment dans la zone du moignon, où une stagnation peut se produire.

3. Anastomose bout à côté - l'extrémité de la section d'adduction est reliée à la surface latérale de l'éducteur (plus souvent utilisée pour connecter différentes sections de l'intestin, c'est-à-dire lors de la formation d'une anastomose entre le petit et le gros intestin).

Technique d'exécution:

* connexion par sutures séro-musculaires séparées de Lambert de la paroi de l'intestin grêle avec la paroi du gros intestin, plus proche du bord mésentérique;

* ouverture longitudinale de la lumière du côlon;

* l'imposition d'une suture torsadée continue sur les lèvres internes de l'anastomose;

* imposition du même filetage d'une suture à vissage continu (Schmiden) sur les lèvres externes de l'anastomose; S l'imposition de sutures de Lambert séro-musculaires sur la paroi externe de l'anastomose sur le vissage?.

Greffe d'intestin grêle

Il existe des rapports sur des opérations d'allotransplantation réussies de l'intestin grêle. Bien que le succès soit contré par la maladie du greffon contre l'hôte en raison de la grande quantité de tissu lymphoïde dans l'intestin, cela ne limite pas de manière significative la possibilité d'une intervention chirurgicale. Le plus souvent, les receveurs sont des enfants chez qui l'intestin a été réséqué en raison de son volvulus ou d'une entérocolite nécrosante.

Artère mésentérique inférieure

Réponse: Boris Vadlenovich, bon après-midi. Merci pour vos commentaires. Nous nous efforçons de répondre aux questions le plus rapidement possible. Malheureusement, la communication avec les médecins se fait uniquement via le module Questions aux médecins ou à la communauté médicale - cela permet aux autres visiteurs du portail Medclub de lire votre question et la réponse du médecin - ce qui est important pour l'échange d'expériences entre les visiteurs sur le diagnostic et le traitement d'une certaine condition médicale. Meilleures salutations, équipe Medclub.ru

Réponse: Valentina, merci pour les commentaires! Nous essaierons de ne pas vous décevoir à l'avenir! Nous sommes toujours heureux de vous voir sur notre portail. Équipe Medclub.ru

Réponse: Irina, merci pour le commentaire. Nous travaillons maintenant sur un programme avec lequel il sera possible de prendre rendez-vous avec un médecin. Équipe Medclub

Artère mésentérique inférieure

A. L'artère mésentérique inférieure (a. Mésentérique inférieure) alimente en sang les dérivés de l'intestin postérieur:

1. 1/3 gauche du côlon transverse et du côlon descendant (a. Colica sinistra).

2. Côlon sigmoïde (aa. Sigmoidei).

3. Rectum (a. Rectalis supérieur).

B. Qu'est-ce qu'une "artère marginale"?

A. L'arcade artérielle, située sur la surface interne du côlon, formée par des anastomoses entre les artères iléo-colon et sigmoïde est appelée artère marginale. Les vaisseaux qui en proviennent alimentent la paroi du côlon en sang.

B. Quelle est la signification fonctionnelle de "l'artère marginale"?

A. Une telle anastomose prolongée crée la possibilité d'un apport sanguin au côlon, même si la perméabilité de l'un des troncs principaux est altérée.

B. Quelles structures anatomiques l'artère testiculaire fournit-elle?

A. 1. Gélule adipeuse du rein.

3. Muscle soulevant le testicule.

B. Quelles structures anatomiques l'artère ovarienne fournit-elle?

O. 1. Uretère.

2. trompe de Fallope.

3. La peau des petites lèvres et des grandes lèvres.

Artères iliaques internes et externes

B. Nommez les branches de l'artère iliaque interne.

A. Branches du tronc antérieur chez l'homme:

1. Artère ombilicale (a. Ombilicalis). Après que les artères urinaires supérieures (aa. Vesicales supérieures) la quittent, sa lumière est oblitérée, se transformant en ligament ombilical médial. L'une des branches de l'artère urinaire supérieure est l'artère du canal déférent (a. Ductuts deferentis).

2. Artère obturatrice (a. Obturatoria).

3. Artère rectale moyenne (a. Rectalis media).

4. Artère urinaire inférieure (a. Vesicalis inférieure).

5. Artère fessière inférieure (a. Glutée inférieure).

6. Artère génitale interne (a. Pudenda interna) (chez la femme). Chez la femme, les artères énumérées ci-dessus partent de l'artère iliaque interne, à l'exception de la vessie inférieure. Au lieu de cela, l'artère utérine part (a.uteripa).

Branches du tronc arrière:

1. Artère iliolombaire (a. Iliolumbalis).

2. Artère sacrée latérale (a. Sacralis lateralis).

3. Artère fessière supérieure (a. Glutée supérieure).

Quelles formations anatomiques sont fournies par l'obturateur
artère?

A. La branche antérieure de l'artère obturatrice alimente en sang les muscles obturateurs externes et adducteurs de la cuisse, la peau des organes génitaux externes. La branche postérieure de l'artère obturatrice alimente en sang:

1. Muscle obturateur externe.

2. La paroi de l'acétabulum et la tête du fémur (r. Acetabularis).

Artère mésentérique inférieure - Artère mésentérique inférieure

Artère mésentérique inférieure
les détails
précurseurartères vitellines
La sourceaorte abdominale
branchesartère colique gauche, branche sigmoïde, artères rectales supérieures
veineveine mésentérique inférieure
Identifiants
Latinartère mesenterica inférieure
EngrenerD017537
T.A..A12.2.12.069
FMA14750
Terminologie anatomique

Dans l'anatomie humaine, l'artère mésentérique inférieure, souvent abrégée en IMA, est la troisième branche principale de l'aorte abdominale et survient au niveau L3, l'apport du gros intestin de la flexion colique gauche (ou splénique) au rectum supérieur, qui comprend le côlon descendant. dans le côlon sigmoïde et une partie du rectum. Proximalement, son territoire s'étend des chevauchements (forme un bassin versant) à partir de l'artère colique moyenne, et donc de l'artère mésentérique supérieure. Le SMA et l'IMA s'anastomosent par l'artère marginale du côlon (artères de Drummond) et par le passage du Riolan (également appelé «artères tortueuses», la connexion artérielle entre l'artère colique gauche et l'artère colique médiale). L'aire de distribution de l'IMA est plus ou moins équivalente à l'intestin embryonnaire.

contenu

ramification

L'IMA se ramifie sur la surface antérieure de l'aorte abdominale sous le point de ramification de l'artère rénale, et approximativement à mi-chemin entre eux et la bifurcation aortique (dans les artères iliaques communes), vertèbre de niveau L3.

IMA a les succursales suivantes:

BrancheRemarques
colique de l'artère gauchefournir deux points décroissants
branche sigmoïdel'être le plus supérieur est décrit comme «l'artère sigmoïde supérieure»
artères rectales supérieureseffectivement la branche terminale IMA (continuation de l'IMA après toutes les autres branches)

Toutes ces branches artérielles sont en outre subdivisées en arcades, qui alimentent ensuite le côlon à intervalles réguliers..

Veines associées

L'IMA accompagne le long de son parcours sur le même nom de veine, la veine mésentérique inférieure, qui s'écoule dans la veine splénique.

Par conséquent, l'IMV s'épuise dans la veine porte et ne reflète pas entièrement le cours de l'IMA.

Chirurgie et pathologie

L'IMA et / ou ses branches doivent être excisées lors de l'hémicolectomie gauche.

Le rein en fer à cheval, une anomalie rénale courante (1 sur 500), sera positionné sous l'IMA.

L'artère mésentérique inférieure fournit du sang

Artère mésentérique inférieure

Artère surrénale moyenne, a. suprarenalis media, hammam, est un petit vaisseau et part de la paroi latérale de l'aorte supérieure, légèrement en dessous de l'origine de l'artère mésentérique supérieure. Il est dirigé transversalement vers l'extérieur, traverse le pédicule du diaphragme et s'approche de la glande surrénale, dans le parenchyme dont il s'anastomose avec les branches des artères surrénales supérieures et inférieures.

Artère rénale, a. renalis, une grande artère vaporeuse. Il part de la paroi latérale de l'aorte au niveau de la vertèbre lombaire II presque à angle droit par rapport à l'aorte, 1 à 2 cm en dessous de la décharge de l'artère mésentérique supérieure. L'artère rénale droite est légèrement plus longue que celle de gauche, car aorte se trouve à gauche de la ligne médiane de la colonne vertébrale; en direction du rein, l'artère rénale droite est située derrière la veine cave inférieure. reins, chaque artère rénale dégage une petite artère surrénale inférieure, a. suprarenalis inferior, qui, ayant pénétré dans le parenchyme surrénalien, s'anastomose avec les branches des artères surrénales moyennes et supérieures. reinsl'artère rénale est divisée en branches antérieure et postérieure, rr. antérieur et postérieur. La branche antérieure envoie des artères aux quatre segments du rein: le supérieur -a. segmenti superioris, avant supérieur - a. segmenti anterioris superioris, inférieur antérieur - a. segmenti anterioris inferioris, et inférieur - a. segmenti inferioris. La branche postérieure de l'artère rénale est dirigée vers le segment postérieur - a. segmenti posterioris, et sur le chemin abandonne la branche urétérale, g. uretericus.

Artère testiculaire, a. testiculaire, hammam, mince, s'écarte (parfois à droite et à gauche d'un tronc commun) de la face antérieure de l'aorte abdominale, légèrement en dessous de l'artère rénale. Il descend et se trouve latéralement sur m. psoas major, traverse l'uretère en cours de route, au-dessus de la linea arcuata - l'artère iliaque externe. L'artère testiculaire émet des branches le long du chemin vers la capsule adipeuse reinset à l'uretère - rr. ureterici, puis va à l'anneau inguinal profond; se joignant à l'anneau inguinal profond au canal déférent, il traverse canal inguinal dans le scrotum et se divise en une série de petites branches entrant dans le parenchyme du testicule et son épididyme. anastomoses testiculaires avec a. cremasterica (branche a. epigastrica inférieure) et avec a. canal déférent (branche a. iliaca interna) Chez la femme, l'artère testiculaire correspondante est l'artère ovarienne, a. ovarica, passe entre les feuilles du ligament large de l'utérus, le long de son bord libre, et donne les branches de la trompe de Fallope et le hile de l'ovaire. Branche du terminal a. ovarica anastomose avec la branche ovarienne de l'artère utérine, M. ovaricus a. utérines.

Artère mésentérique inférieure

Artère mésentérique inférieure, a. mesenterica inferior (Fig.774; 775; voir Fig.779), part de la face antérieure de l'aorte abdominale au niveau du bord inférieur de la III vertèbre lombaire. L'artère va péritonéale en arrière vers la gauche et vers le bas et se divise en trois branches.

  1. Artère colique gauche, a. colica sinistra, se trouve rétropéritonéalement dans le sinus mésentérique gauche devant l'uretère gauche et l'artère testiculaire gauche (ovarienne), et. testicularis (ovarica) sinistra; divisé en branches ascendantes et descendantes. La branche ascendante s'anastomose avec la branche gauche du côlon moyen-artère intestinale, formant un arc (voir Fig. 774, 805); fournit le côté gauche du côlon transverse et la flexion gauche du côlon. La branche descendante se connecte à l'artère sigmoïde-intestinale et alimente le côlon descendant.
  2. Artère intestinale sigmoïde, a. sigmoidea (parfois il y en a plusieurs), descend, d'abord rétropéritonéalement, puis entre les feuilles du mésentère du côlon sigmoïde; anastomoses avec les branches de l'artère intestinale du côlon gauche et de l'artère rectale supérieure, formant des arcs à partir desquels les branches qui irriguent le côlon sigmoïde se ramifient.
  3. Artère rectale supérieure, a. rectalis superior, est la branche terminale de l'artère mésentérique inférieure; en descendant, il se divise en deux branches. Une branche anastomose avec une branche de l'artère sigmoïde-intestinale et alimente en sang les sections inférieures du côlon sigmoïde. Une autre branche est envoyée dans la cavité pelvienne, croise devant a. iliaca communis sinistra et, situé dans le mésentère du côlon sigmoïde pelvien, est divisé en branches droite et gauche, qui irriguent l'ampoule du rectum. Dans la paroi intestinale, ils s'anastomosent avec l'artère rectale moyenne, et. rectalis media, une branche de l'artère iliaque interne, a. iliaca interna (voir fig.779, 805).

Quelles formations anatomiques sont fournies par l'artère mésentérique inférieure?

L'artère mésentérique inférieure est une zone spéciale du système circulatoire qui est responsable du travail de nombreux organes du tractus gastro-intestinal situés à côté du gros intestin. Cet élément commence 4-5 cm au-dessus de la bifurcation au site de la 3e vertèbre lombaire. La direction de l'artère est strictement vers la gauche et vers le bas derrière la cavité abdominale, sur le muscle psoas antérieur gauche.

Anatomie de l'élément circulatoire

En descendant dans la fosse iliaque gauche, l'artère mésentérique passe dans le petit bassin, se développant dans l'artère rectale supérieure. Après cela, l'élément est divisé en plusieurs branches. L'artère rectale supérieure descendante nourrit le rectum supérieur et moyen.

Le vaisseau mésentérique inférieur est divisé en 3 branches, passant derrière le péritoine:

    Artère colique gauche. L'élément commence dans le sinus mésentérique gauche et est situé le long de la partie antérieure de l'uretère, ainsi que de l'ovaire chez la femme et de l'artère testiculaire chez l'homme. Ensuite, il se divise en deux vaisseaux, s'étendant de haut en bas. La branche supérieure se connecte à la branche d'approvisionnement en sang gauche de l'artère colique moyenne. La partie inférieure est entrelacée avec la structure sigmoïde et est responsable de nourrir le côlon, descendant de haut en bas.

Les vaisseaux sanguins sont très étroitement liés les uns aux autres et aux organes internes. Lorsque des pathologies apparaissent, leurs constrictions sont possibles..

En partie, le vaisseau mésentérique inférieur est responsable d'amener le sang vers le tour splénique, qui est situé près du côlon sigmoïde. En outre, le vaisseau est impliqué dans l'apport sanguin à l'intestin descendant et à une partie du canal anal..

Les principales fonctions de l'élément d'approvisionnement en sang

Comme tout autre vaisseau, l'artère mésentérique inférieure alimente en sang les structures anatomiques. Sa tâche principale est de saturer certaines parties de l'intestin en sang. Cet élément appartient aux grandes autoroutes nutritives du corps et est impliqué dans l'approvisionnement en sang de près de la moitié de l'intestin, ainsi que jusqu'à 90% du pancréas..

Si les fonctions du vaisseau sont altérées, tout le système circulatoire en souffre et les organes internes situés dans le péritoine manquent de nutrition.

Maladies du mésentère circulatoire

En cas de dysfonctionnement de l'artère mésentérique supérieure et inférieure, une pathologie se développe - une embolie, dans laquelle se trouvent:

  • sensations douloureuses dans l'abdomen, qui sont aiguës, le plus souvent dans le nombril;
  • chez certains patients, une douleur aiguë apparaît en bas à droite et peut être confondue avec une crise d'appendicite;
  • la palpation révèle un syndrome d'abdomen trop mou et une légère tension dans les muscles de la paroi antérieure;
  • lors de la palpation, le patient ne ressent pas de sensations douloureuses, mais après cela, une augmentation du péristaltisme peut être notée;
  • il y a aussi des vomissements modérés et des nausées sévères;
  • la diarrhée ne passe pas, mais l'examen ne révèle aucun trouble fonctionnel.

Il n'y a pas d'impuretés sanguines visibles dans les selles, mais les tests peuvent montrer du sang occulte.

Le moyen le plus simple de soupçonner une embolie est de combiner les symptômes du tractus gastro-intestinal avec des signes d'anomalies du fonctionnement du système cardiovasculaire. Les personnes qui ont récemment eu une crise cardiaque sont sujettes à l'embolie.

Caractéristiques du traitement de la pathologie

Pour le traitement de l'embolie, des techniques et des médicaments principalement conservateurs sont utilisés, mais la forme aiguë de la maladie nécessite une intervention chirurgicale par laparotomie. Pendant la procédure, le chirurgien ouvre l'artère supérieure et effectue une embolectomie. En conséquence, la circulation sanguine est rétablie et le médecin est en mesure d'évaluer l'état de l'intestin grêle. En cas de nécrose, le chirurgien enlève les cellules affectées. Après 24 heures, une ré-autopsie est effectuée pour s'assurer que les intestins fonctionnent correctement et que la mort ne progresse pas davantage.

L'artère mésentérique inférieure est l'un des plus gros vaisseaux du corps, d'où partent de nombreuses branches supplémentaires et de petits vaisseaux. La violation de ses fonctions peut affecter l'état général du corps..

B. Quels organes sont fournis par l'artère mésentérique inférieure?

A. L'artère mésentérique inférieure (a. Mésentérique inférieure) alimente en sang les dérivés de l'intestin postérieur:

1. 1/3 gauche du côlon transverse et du côlon descendant (a. Colica sinistra).

2. Côlon sigmoïde (aa. Sigmoidei).

3. Rectum (a. Rectalis supérieur).

B. Qu'est-ce qu'une "artère marginale"?

A. L'arcade artérielle, située sur la surface interne du côlon, formée par des anastomoses entre les artères iléo-colon et sigmoïde est appelée artère marginale. Les vaisseaux qui en proviennent alimentent la paroi du côlon en sang.

B. Quelle est la signification fonctionnelle de "l'artère marginale"?

A. Une telle anastomose prolongée crée la possibilité d'un apport sanguin au côlon, même si la perméabilité de l'un des troncs principaux est altérée.

B. Quelles structures anatomiques l'artère testiculaire fournit-elle?

A. 1. Gélule adipeuse du rein.

3. Muscle soulevant le testicule.

B. Quelles structures anatomiques l'artère ovarienne fournit-elle?

O. 1. Uretère.

2. trompe de Fallope.

3. La peau des petites lèvres et des grandes lèvres.

Artères iliaques internes et externes

B. Nommez les branches de l'artère iliaque interne.

A. Branches du tronc antérieur chez l'homme:

1. Artère ombilicale (a. Ombilicalis). Après que les artères urinaires supérieures (aa. Vesicales supérieures) la quittent, sa lumière est oblitérée, se transformant en ligament ombilical médial. L'une des branches de l'artère urinaire supérieure est l'artère du canal déférent (a. Ductuts deferentis).

2. Artère obturatrice (a. Obturatoria).

3. Artère rectale moyenne (a. Rectalis media).

4. Artère urinaire inférieure (a. Vesicalis inférieure).

5. Artère fessière inférieure (a. Glutée inférieure).

6. Artère génitale interne (a. Pudenda interna) (chez la femme). Chez la femme, les artères énumérées ci-dessus partent de l'artère iliaque interne, à l'exception de la vessie inférieure. Au lieu de cela, l'artère utérine part (a.uteripa).

Branches du tronc arrière:

1. Artère iliolombaire (a. Iliolumbalis).

2. Artère sacrée latérale (a. Sacralis lateralis).

3. Artère fessière supérieure (a. Glutée supérieure).

Quelles formations anatomiques sont fournies par l'obturateur
artère?

A. La branche antérieure de l'artère obturatrice alimente en sang les muscles obturateurs externes et adducteurs de la cuisse, la peau des organes génitaux externes. La branche postérieure de l'artère obturatrice alimente en sang:

1. Muscle obturateur externe.

2. La paroi de l'acétabulum et la tête du fémur (r. Acetabularis).

93.79.221.197 © studopedia.ru Pas l'auteur des documents publiés. Mais cela offre une possibilité d'utilisation gratuite. Y a-t-il une violation du droit d'auteur? Écrivez-nous | Retour d'information.

Désactiver adBlock!
et rafraîchir la page (F5)
très nécessaire

L'artère mésentérique inférieure fournit du sang

Les branches de l'artère mésentérique supérieure irriguent le jéjunum et l'iléon: aa. jejunales, ilei et ileocolica.

Artère mésentérique supérieure, une. mesenterica superior, d'un diamètre d'environ 9 mm, part de l'aorte abdominale à un angle aigu au niveau de la vertèbre lombaire, 1 à 2 cm sous le tronc cœliaque. Il passe d'abord par voie rétropéritonéale derrière le cou du pancréas et la veine splénique.

Ensuite, il sort de sous le bord inférieur de la glande, traverse de haut en bas la pars horizontalis duodeni et pénètre dans le mésentère de l'intestin grêle. En entrant dans le mésentère de l'intestin grêle, l'artère mésentérique supérieure y pénètre de haut en bas de gauche à droite, formant un coude arqué dirigé par le renflement vers la gauche.

Ici, les branches de l'intestin grêle partent de l'artère mésentérique supérieure vers la gauche, aa. jejunales et ileales. Du côté concave du virage aux branches droites et ascendantes pour le côlon ascendant et transversal - a. colica media et a. colica dextra.

L'artère mésentérique supérieure se termine dans la fosse iliaque droite avec sa branche terminale - a. ileocolica. La veine du même nom accompagne l'artère, se trouvant à sa droite. A. ileocolica fournit l'iléon terminal et le côlon initial.

Les boucles de l'intestin grêle sont très mobiles, des ondes de péristaltisme les traversent, ce qui change le diamètre de la même section de l'intestin, les masses alimentaires modifient également le volume des anses intestinales à différentes longueurs. Ceci, à son tour, peut entraîner une perturbation de l'apport sanguin aux anses intestinales individuelles en raison de la compression de l'une ou l'autre branche artérielle..

En conséquence, un mécanisme compensatoire de circulation sanguine collatérale s'est développé, qui maintient un apport sanguin normal à n'importe quelle partie de l'intestin. Ce mécanisme est agencé comme suit: chacune des petites artères intestinales à une certaine distance de son début (de 1 à 8 cm) est divisée en deux branches: ascendante et descendante. La branche ascendante s'anastomose avec la branche descendante de l'artère sus-jacente, et la branche descendante avec la branche ascendante de l'artère sous-jacente, formant des arcs (arcades) du premier ordre.

À partir d'elles, distalement (plus près de la paroi intestinale) s'étendent de nouvelles branches qui, se bifurquant et se connectant les unes aux autres, forment des arcades de second ordre. Des branches partent de ce dernier, formant des arcades du troisième et des ordres supérieurs. Il y a généralement de 3 à 5 arcades, dont le calibre diminue à l'approche de la paroi intestinale. Il convient de noter que dans les parties très initiales du jéjunum, il n'y a que des arcs du premier ordre, et à mesure que nous approchons de l'extrémité de l'intestin grêle, la structure des arcades vasculaires se complique et leur nombre augmente..

La dernière rangée d'arcades artérielles, à 1 à 3 cm de la paroi intestinale, forme une sorte de vaisseau continu, à partir duquel des artères droites s'étendent jusqu'au bord mésentérique de l'intestin grêle. Un vaisseau droit alimente en sang une zone limitée de l'intestin grêle (Fig. 8.42). À cet égard, des dommages à ces vaisseaux sur 3 à 5 cm et plus perturbent l'approvisionnement en sang dans cette zone.

Les blessures et les ruptures du mésentère dans les arcades (à distance de la paroi intestinale), bien qu'accompagnées de saignements plus graves en raison du plus grand diamètre des artères, n'entraînent pas de perturbation de l'apport sanguin à l'intestin lors de la ligature en raison d'un bon apport sanguin collatéral à travers les arcades adjacentes.

Les arcades permettent d'isoler une longue boucle de l'intestin grêle lors de diverses opérations sur l'estomac ou l'œsophage. Une longue boucle est beaucoup plus facile à tirer vers les organes situés dans le haut de l'abdomen ou même dans le médiastin.

Cependant, il convient de garder à l'esprit que même un réseau collatéral aussi puissant ne peut pas aider avec l'embolie (blocage par un thrombus détaché) de l'artère mésentérique supérieure. Le plus souvent, cela conduit à des conséquences catastrophiques très rapidement. Avec un rétrécissement progressif de la lumière de l'artère en raison de la croissance de la plaque athéroscléreuse et de l'apparition des symptômes correspondants, il est possible d'aider le patient par un stent ou des prothèses de l'artère mésentérique supérieure.

121. Artères mésentériques supérieures et inférieures, leurs branches et zones d'approvisionnement en sang.

Artère mésentérique supérieure, a. mesenterica superior, part de la partie abdominale de l'aorte derrière le corps du pancréas au niveau de 12 thoracique - 1 vertèbre lombaire. En descendant entre la tête du pancréas et la partie inférieure du duodénum, ​​cette artère pénètre dans la racine du mésentère de l'intestin grêle, où elle dégage des branches:

1. Artères pancréatoduodénales inférieures, aa. Pancreaticoduodenales inférieurs, partent de l'artère mésentérique supérieure 2 cm en dessous de son début et vont à la tête du pancréas et au duodénum 12, où ils s'anastomosent avec les artères pancréatoduodénales supérieures.

2. Artères jéjunales, aa. Jejunales et les artères ilio-intestinales, aa. Ileales. Ils sont dirigés vers les boucles de la partie mésentérique de l'intestin grêle, formant dans le mésentère, sur le chemin de la paroi intestinale, des anastomoses arquées convexes vers l'intestin - arcades qui assurent un flux sanguin constant vers l'intestin pendant son péristaltisme

3. L'artère iléo-colon-intestinale, a. ileocolica, suit vers le bas et à droite vers le caecum et l'appendice. Sur son chemin, il abandonne les artères caecales antérieures et postérieures, aa. Caecales antérieur et postérieur, ainsi que l'artère de l'appendice, et. Appendiculaire et branche colon-intestinale, r. Colicus, au côlon ascendant.

4. Artère du côlon droit, a. colica dextra, commence légèrement plus haut que le précédent (en s'écarte parfois), va vers la droite vers le côlon ascendant, anastomoses dans cet intestin avec la branche du côlon de l'artère iléo-colon et avec les branches de l'artère du côlon moyen.

5. L'artère du côlon moyen, a. colica media, part de l'artère mésentérique supérieure au-dessus du début du côlon droit, suit vers le haut jusqu'au côlon transverse, alimente la dernière et la partie supérieure du côlon ascendant. La branche droite de l'artère colique moyenne anastomose avec l'artère colique droite, et la gauche forme une anastomose le long du côlon avec les branches de l'artère colique gauche (de l'artère mésentérique inférieure).

Artère mésentérique inférieure, a. mesenterica inférieur, part du demi-cercle gauche de la partie abdominale de l'aorte au niveau des 3 vertèbres lombaires, va derrière le péritoine vers le bas et vers la gauche et dégage un certain nombre de branches vers le sigmoïde, le côlon descendant et la partie gauche du côlon transverse. Un certain nombre de branches quittent l'artère mésentérique inférieure:

1. Artère colique gauche, a. colica sinistra, alimente le côlon descendant et le côlon transverse gauche. Cette artère s'anastomose avec la branche de l'artère colique moyenne (a.colica media), formant un long arc le long du bord du côlon (arc riolan)

2. Artères sigmoïdes, aa. Sigmoideae (2-3), se dirigeant vers le côlon sigmoïde

3. Artère rectale supérieure, a. rectalis superior, - la branche terminale de l'artère mésentérique inférieure, descend dans le petit bassin, où elle alimente les sections supérieure et moyenne du rectum. Dans la cavité pelvienne, l'artère rectale supérieure s'anastomose avec les branches de l'artère rectale moyenne - la branche de l'artère iliaque interne.

© Copyright 2021 www.emedicalpracticeloan.com Tous Droits Réservés