Coagulation sanguine basse

Tachycardie

Dans des conditions normales, le sang est constamment à l'état liquide. Si un vaisseau est endommagé, des particules de tissu pénètrent dans la circulation sanguine et le processus de coagulation sanguine démarre. Dans ce cas, un caillot de sang se forme, qui obstrue la zone endommagée..

Dans certaines circonstances, une mauvaise coagulation sanguine peut survenir. Ceci est lourd de saignements graves et de problèmes de santé. Par conséquent, il est important de connaître les raisons de ce phénomène en temps opportun et de prendre des mesures.

Quelle est cette maladie

Le sang se compose de nombreux composants: protéines, plaquettes, érythrocytes, fibrines et autres. Elle est responsable de l'apport de nutriments et d'oxygène à tous les organes et tissus internes..

Afin d'éviter une perte de sang grave en cas de dommages aux vaisseaux sanguins, le processus de formation de caillots sanguins lorsque le facteur tissulaire pénètre dans la circulation sanguine est fourni. Si ce processus est interrompu, cela indique la présence d'une maladie.

Une mauvaise coagulation sanguine est associée à un manque de certaines enzymes. Il y a une diminution de la production de plaquettes. Cette pathologie est dangereuse pour la santé et la vie humaines. Si les dommages vasculaires sont graves, une perte de sang sévère peut entraîner la mort.

Selon le facteur provoquant, il peut y avoir plusieurs réponses à la question de savoir comment s'appelle la maladie:

  1. Si la pathologie est associée à un manque de fibrinogène dans le sang, le trouble de la coagulation est appelé fibrinopénie..
  2. Lorsque le facteur héréditaire joue un rôle clé, la maladie est généralement appelée hémophilie. La plupart des hommes souffrent de ce problème..
  3. Une maladie causée par un manque de plaquettes est appelée «thrombocytopénie».

Ces maladies ont des causes similaires et se caractérisent par les mêmes symptômes..

Quelle est la cause de la maladie?

Les causes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent être variées. De plus, chez les hommes et les femmes, la maladie peut être causée par divers facteurs. Néanmoins, il existe un certain nombre de conditions préalables générales:

  1. Maladie du foie.
  2. Dysfonctionnements du système immunitaire.
  3. Traitement à long terme avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  4. Manque aigu de calcium dans le corps.
  5. Réactions allergiques accompagnées d'une libération importante d'histamines dans le sang.
  6. Le développement du cancer.
  7. Thérapie avec des médicaments visant à traiter les maladies cardiovasculaires.
  8. Conditions environnementales défavorables, emploi dans la production dangereuse.
  9. Manque de vitamine K dans le corps.
  10. Traitement à long terme avec des médicaments antibactériens puissants.
  11. Prendre des médicaments pour empêcher la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans le corps.

Chez les femmes, le problème est souvent causé par le traitement des varices. Il est effectué à l'aide de médicaments spécialisés, par exemple Troxevasin, Warfarin, Detralex et autres. Ces fonds sont capables de fluidifier fortement le sang, ce qui conduit à la formation d'une violation.

Chez les hommes, un facteur héréditaire devient une cause fréquente du problème. Une maladie comme l'hémophilie est souvent transmise de génération en génération par la lignée masculine..

Causes de la maladie chez les enfants

Des troubles de la coagulation sanguine peuvent être observés même à un âge précoce. Les causes les plus courantes chez les enfants sont les suivantes:

  1. Maladies du système cardiovasculaire.
  2. L'hémophilie congénitale, héritée par l'enfant.
  3. Manque de vitamine K dans le corps.
  4. Maladies auto-immunes.
  5. Transfusion sanguine effectuée.

Une mauvaise coagulation sanguine chez un enfant peut être extrêmement dangereuse pour sa santé et même sa vie. Par conséquent, il est nécessaire de le diagnostiquer le plus tôt possible et de commencer le traitement..

Causes et danger des troubles de la coagulation sanguine pendant la grossesse

Lors du portage d'un bébé, le corps d'une femme subit des changements colossaux, elle est donc obligée de s'adapter à de nouvelles circonstances. Des changements se produisent dans de nombreux systèmes. Cela conduit souvent à des dysfonctionnements, y compris dans le système circulatoire. Parmi les principales causes de mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse figurent:

  1. Décollement prématuré du placenta.
  2. Embolie amniotique.
  3. Reconstruction du système immunitaire causée par la grossesse.

Les troubles de la coagulation sanguine chez la femme enceinte peuvent avoir des conséquences négatives pour la santé et même la vie. La probabilité de saignement post-partum, de naissance prématurée ou de fausse couche est élevée. Par conséquent, les experts prescrivent nécessairement un certain nombre de tests appropriés pour identifier la pathologie.

Une femme enceinte doit faire attention à sa santé. Un arrêt complet du tabagisme et l'utilisation même de petites doses d'alcool sont nécessaires. Il est nécessaire de construire correctement un régime de boisson, car un excès de liquide dans le corps peut provoquer un éclaircissement du sang.

Comment se manifeste la maladie

La présence d'une maladie est indiquée par des symptômes caractéristiques. Ceux-ci inclus:

  1. Saignements prolongés et sévères même avec des lésions vasculaires mineures.
  2. Ecchymoses d'origine inconnue sur le corps.
  3. Augmentation des saignements de nez.
  4. Menstruation trop.
  5. Saignement des gencives en se brossant les dents ou en mangeant des aliments solides.
  6. Hémorragie dans l'intestin, détectée par le mélange de sang dans les selles.

Ces signes devraient être la raison de consulter immédiatement un médecin. Le spécialiste effectuera le diagnostic correct et découvrira la cause exacte des symptômes.

À quoi peut conduire le manque de traitement approprié?

Si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps et que le traitement n'est pas commencé, des complications graves peuvent survenir. Les experts donnent plusieurs réponses à la question de savoir pourquoi un trouble de la coagulation sanguine est dangereux:

  1. Hémorragie cérébrale.
  2. Douleur intense et saignement dans les articulations.
  3. L'apparition de saignements dans diverses zones du tractus gastro-intestinal.

Avec des plaies ouvertes sévères, il peut être difficile d'arrêter le saignement. Une perte de sang excessive entraînera une perturbation du travail de tous les organes internes. Si une personne n'est pas aidée à temps et qu'aucune transfusion sanguine n'est donnée, elle mourra.

Thérapies

Après avoir découvert les causes de la maladie, vous devez décider quoi faire ensuite. Traiter une mauvaise coagulation sanguine sera difficile et prend du temps. Ce n'est que si toutes les prescriptions du médecin sont suivies qu'il sera possible d'obtenir un bon résultat..

La principale méthode de thérapie est l'utilisation de médicaments appropriés. Ceux-ci inclus:

  1. Vitamine K pour injection.
  2. Médicaments qui inhibent la destruction de la fibrine dans le sang. Ceux-ci incluent l'acide aminocaproïque et quelques autres.
  3. Médicaments conçus pour améliorer la coagulation sanguine (coagulants). Ils peuvent être directs ou indirects..
  4. Médicaments qui rétablissent la production normale de plaquettes. Les plus couramment utilisés sont l'oprelvékine et l'hydroxyurée..

Un bon effet est donné par transfusion de plasma sanguin du donneur au patient. Il contient des facteurs naturels de coagulation sanguine.

Les médicaments spécifiques et leurs dosages sont sélectionnés par le médecin individuellement pour chaque patient. Il est nécessaire de suivre strictement les instructions d'utilisation, car une surdose de ces fonds peut avoir des conséquences négatives..

Parallèlement à la pharmacothérapie, les experts recommandent de suivre un certain régime. Le traitement avec des remèdes populaires donne également un bon résultat..

Les meilleures techniques folkloriques

Une fois que vous avez découvert pourquoi la violation s'est produite, vous devez immédiatement commencer le traitement. En plus de prendre des médicaments, vous pouvez utiliser des recettes folkloriques à base de plantes médicinales. Parmi les plus efficaces, on trouve:

  1. Décoction d'ortie dioïque. Grâce aux vitamines K et C qu'il contient, il est capable d'augmenter la coagulation sanguine et les taux d'hémoglobine, ainsi que de réduire la concentration de sucre. Pour préparer le médicament, prenez une cuillère à soupe de matières premières séchées broyées ou cinq feuilles de jeune ortie fraîche. Versez-les avec un verre d'eau bouillante et laissez infuser pendant au moins une demi-heure. L'infusion préparée se boit dans un quart de verre avant chaque repas..
  2. Une décoction à base de coquilles de noix fait un bon effet. Pour sa préparation, il est nécessaire de préparer la coque pour que toutes les cloisons qui recouvrent le noyau y restent. Une cuillère à soupe de coquilles écrasées est versée avec un demi-litre d'eau bouillante et bouillie pendant 20 minutes. Après cela, l'agent est filtré et pris dans 20 ml trois fois par jour.
  3. L'arnica a la capacité d'améliorer la coagulation sanguine. Une infusion est préparée sur sa base. Pour ce faire, deux cuillères à soupe de matières premières séchées sont cuites à la vapeur avec 200 ml d'eau bouillante. Après 40 minutes, la composition peut être filtrée. Prenez ce médicament dans une cuillère à soupe trois fois par jour.
  4. Un remède efficace sera un médicament à base de millefeuille. Cuire à la vapeur 15 grammes d'herbes sèches dans un verre d'eau bouillante et laisser reposer environ 15 minutes. Il est nécessaire de prendre le produit filtré dans une cuillère à soupe avant les repas trois fois par jour..

Dans certains cas, l'utilisation de ces fonds peut entraîner des réactions allergiques. Avant utilisation, assurez-vous de consulter votre médecin.

Régime correct

Une bonne nutrition devient un aspect important de la thérapie. Il est nécessaire d'introduire dans l'alimentation autant de produits que possible qui améliorent la coagulation sanguine et ont un effet bénéfique sur sa composition. Ceux-ci inclus:

  1. Cultures vertes. Une attention particulière doit être portée à la salade et aux épinards. Ils contiennent une grande quantité de vitamine K.
  2. Assurez-vous de manger des poissons gras comme la truite ou le saumon. Introduire le foie de morue dans l'alimentation.
  3. Le menu doit contenir autant de légumes que possible. Le chou, les carottes, le maïs, les concombres, les tomates et le céleri sont considérés comme utiles..
  4. Il y a plus de fruits: pommes, bananes, grenades, poires. Boire des jus.
  5. Les baies rouges, telles que les framboises, les groseilles et les fraises, en bénéficieront également..
  6. Noix.
  7. Légumineuses: haricots, lentilles, pois.
  8. pain blanc.
  9. Sarrasin.
  10. Graisses animales: crème, beurre. Lors du choix de la viande, il est préférable de privilégier l'agneau ou le porc. Le foie de porc est également utile.

Essayez d'éliminer complètement les aliments suivants de votre alimentation:

  1. Boissons alcoolisées.
  2. Thé noir fort et café.
  3. Saucisses.
  4. Plats gras et cadeaux.
  5. Mayonnaise.
  6. Confiserie.
  7. Produits semi-finis.

Le régime doit être équilibré. Vous avez besoin de beaucoup d'aliments riches en vitamines et en minéraux. C'est le seul moyen de restaurer rapidement la santé..

Vous savez maintenant comment s'appelle le trouble de la coagulation sanguine, pourquoi il se produit et comment y faire face. Par conséquent, dès les premiers symptômes alarmants, consultez un médecin et subissez un examen médical..

Troubles de la coagulation sanguine - quels sont-ils et pourquoi sont-ils dangereux?

Les deux tâches principales de l'hémostase sont de conserver le liquide sanguin et d'éviter sa perte en cas de blessure. Le travail du système ressemble à une chaîne de réactions biochimiques complexes impliquant les cellules sanguines, le plasma et les parois vasculaires.

Les troubles de la coagulation sanguine peuvent être héréditaires. Dans certains cas, ils sont acquis avec des médicaments, un dysfonctionnement du système immunitaire, des processus malins et des maladies du foie, dans lesquels la production et l'échange de facteurs de coagulation se produisent..

Classification des troubles

Il y a trois «branches» dans le système d'hémostase: la coagulation - responsable de la formation de caillots sanguins, anticoagulant - maintient les propriétés rhéologiques du sang dans des conditions normales, et fibrinolytique - assurant la dissolution des caillots sanguins.

Les troubles du système de coagulation sanguine surviennent dans l'une des deux directions suivantes:

  1. Vers une hypocoagulation - une diminution des propriétés de coagulation (thrombocytopénie, maladie de von Willebrand et Wergolf, hémophilie).
  2. Ou son augmentation - hypercoagulabilité (thrombophilie, coagulation intravasculaire disséminée et syndrome APS).

Par le mécanisme de développement, on distingue les troubles de la liaison vasculaire-plaquettaire et les échecs de l'hémostase de la coagulation.

Hypocoagulation: symptômes, pourquoi la pathologie est dangereuse

Les saignements de nez sans raison, les saignements des muqueuses lors du brossage des dents, les ecchymoses spontanées et le sang du doigt que vous ne pouvez pas arrêter plus longtemps que d'habitude sont tous des signes inoffensifs de diminution de la coagulation..

Le vrai danger réside dans l'attente des porteurs de pathologie lors des opérations chirurgicales, de l'hypertension artérielle, après l'accouchement et même de l'extraction dentaire habituelle chez le dentiste.

Maladies associées à l'hypocoagulation sanguine

NomPathogenèse - le mécanisme d'origine et de développementPourquoi la pathologie est-elle dangereuse?Comment est-il diagnostiqué
ThrombocytopénieUne diminution du nombre de plaquettes dans le plasma (moins de 150x10 * 9 g / l), associée à une violation de leur production ou à une décroissance rapide. La pathologie peut être congénitale, plus souvent acquise en raison de lésions de la moelle osseuse, d'une carence en vitamines B9 et B12, d'infections sévères, d'une splénomégalie.Le risque de perte de sang massive, de saignements internes, utérins, de fausse couche, d'accident vasculaire cérébral hémorragique. Interdiction de l'activité physique, limitation de l'activité vitale.Test sanguin clinique Hémostasiogramme
Purpura thrombocytopénique, ITP (maladie de Wergolf)Maladie auto-immune, chronique et plus fréquente chez les jeunes femmes. Avec l'ITP, la quantité d'IgG à la surface des plaquettes augmente de 10 fois. L'apparence est provoquée par des virus, des bactéries, la prise de certains médicaments.Hémorragies ophtalmiques, diminution de l'acuité visuelle. Hémorragies cutanées - éruption pétéchiale, purpura. Saignements utérins, avortement spontané, accident vasculaire cérébral.Titres d'anticorps plaquettaires Hémogramme complet Coagulogramme
HémophilieIl est hérité sur le chromosome X maternel de manière autosomique récessive. Il existe 3 formes de la maladie, la plus courante est l'hémophilie A classique.Hémorragies dans les muscles, les organes internes, ainsi que les articulations, et handicap associé.Thromboélastographie, tests APTT globuline antihémophilique et D-dimères Test de prothrombine Coagulogramme
Maladie de Von WillebrandElle est associée à une mutation du gène de l'hémostase situé sur le 12ème chromosome. Il existe 4 formes de pathologie - de légère, avec portage asymptomatique, à sévère, avec saignements gastriques, utérins et autres.Risque génétique de saignement de tout organe, naissance prématurée, accident vasculaire cérébral hémorragique - hémorragie cérébrale avec augmentation de la pression artérielle.Etude de l'activité et des propriétés du facteur de von Willebrand Activité d'ADAMTS 13, 8ème facteur de coagulation

Pour le traitement des conditions hypocoagulables, des corticostéroïdes et des immunosuppresseurs sont utilisés, la globuline antihémophilique manquante (facteur VIII de coagulation) ou le thromboconcentré est administré.

Thrombophilie et grossesse

Avec le début de la grossesse, l'activité totale de tous les facteurs de coagulation sanguine augmente, l'état fonctionnel des plaquettes change et le taux d'antithrombine III diminue..

Chez une femme en bonne santé, de telles transformations assurent la formation normale du complexe fœto-placentaire et préviennent la perte de sang lors de l'accouchement. Et chez la femme enceinte atteinte de thrombophilie, - une tendance pathologique à la thrombose et à l'hypercoagulabilité, des modifications de l'hémostase peuvent entraîner une interruption précoce de la grossesse.

Des études récentes menées par des hémostasiologues indiquent le rôle énorme de l'augmentation de la coagulation sanguine dans les pertes de reproduction et les complications obstétriques:

  • 80% des patientes ayant subi un avortement spontané ont des troubles hémostatiques de type hypercoagulabilité.
  • Une augmentation de la coagulation est enregistrée dans 100% des cas de grossesses non en développement.

En cas de violation du système de coagulation sanguine, une perte de grossesse survient à la suite d'un infarctus du placenta (se développe sous la forme de symptômes de décollement chorionique) ou d'une pathologie de la paroi vasculaire.

Formes courantes d'hypercoagulation

Les troubles des processus d'adaptation pendant la gestation sont associés à un risque élevé de thrombose artérielle, veineuse et placentaire. Les pathologies qui augmentent considérablement le risque de complications de la grossesse sont:

Le syndrome APS est un état auto-immun d'hypercoagulabilité causé par la présence d'anticorps antiphospholipides dans le sang. Peut provoquer une prééclampsie sévère, une naissance prématurée, une thrombose. Avec le syndrome des antiphospholipides, un anticoagulant du lupus, les anti-bêta2-glycoprotéines, se trouve dans le sang. Le portage asymptomatique est déterminé par les marqueurs génétiques HLA-DR7 ou HLA-DR3 et HLA-DR2.

La mutation Leiden est un défaut héréditaire du facteur de coagulation V. Une forme sévère de pathologie est le portage du polymorphisme homozygote - un changement dans 2 allèles du gène F5 à la fois, ainsi qu'une combinaison de la mutation Leiden avec d'autres types de thrombophilie - un déficit en antithrombine III, protéines anticoagulantes C et S.

MLeiden est la cause du syndrome de perte fœtale, de la gestose et du retard de croissance intra-utérin.

Syndrome de coagulation intravasculaire disséminé - coagulation sanguine massive dans tous les vaisseaux, formation de microclots à l'intérieur, qui perturbent la circulation sanguine dans les tissus et les organes. Avec la coagulation intravasculaire disséminée, toutes les enzymes protéolytiques du plasma sont activées simultanément. La maladie peut se développer à une vitesse fulgurante après la mort fœtale intra-utérine, le décollement placentaire et le liquide amniotique infecté entrant dans la circulation sanguine. En l'absence de traitement adéquat (héparine, transfusion de plasma frais congelé), la probabilité de décès est élevée.

Les troubles de la coagulation sanguine seront déterminés avec précision par un analyseur électronique ou un test très sensible dans le laboratoire de pathologie de l'hémostase de la MLC sur Taganskaya. Et pour interpréter les résultats de l'analyse, vous pouvez toujours contacter l'un de nos hémostasiologues.

obstétricien-gynécologue, hémostasiologue, professeur, docteur en sciences médicales, expert international sur les problèmes de thrombose et de troubles de la coagulation sanguine

Sang non coagulant, aka hémophilie

Université médicale d'État de Samara (SamSMU, KMI)

Niveau d'éducation - Spécialiste
1993-1999

Académie de médecine russe de l'enseignement supérieur

Habituellement, les saignements mineurs s'arrêtent dans les 10 minutes. C'est exactement le temps nécessaire aux éléments sanguins pour «réparer» un vaisseau endommagé. Mais ce n'est pas toujours le cas. Le fait de ne pas arrêter le saignement peut avoir des conséquences désastreuses. Quel est le nom de la maladie associée à la coagulation sanguine? Elle est connue depuis l'Antiquité et s'appelle l'hémophilie..

Qu'est-ce que l'hémophilie?

L'hémophilie est une maladie dans laquelle le sang ne coagule pas. La maladie ne peut pas survenir au cours de la vie, car elle a une origine exclusivement génétique. Elle est transmise uniquement par la lignée maternelle aux enfants de sexe masculin. Les femmes elles-mêmes en tombent à peine malades. Pour qu'une fille naisse avec une pathologie héréditaire de l'hémostase, deux facteurs doivent être combinés: la mère est porteuse du gène endommagé et le père est hémophile.

Pourquoi nous ne saignons pas à mort?

Chez une personne en bonne santé, le sang contient des protéines responsables de la restauration de l'intégrité des vaisseaux sanguins. Si la paroi du vaisseau est endommagée, le corps entame un certain nombre de processus biochimiques qui peuvent être divisés en trois étapes:

  1. Arrêt primaire du saignement (hémostase) par vasospasme et blocage des lésions par les plaquettes. Ils collent ensemble et forment une sorte de bouchon. Cela prend 3 minutes.
  2. En outre, des protéines spéciales commencent à se former dans le sang - des fils de fibrine, à partir desquels un thrombus se forme. Le processus de coagulation sanguine (coagulation) se produit, ce qui complète le blocage complet de la paroi vasculaire. Durée de la coagulation - 10 minutes
  3. Lorsque l'intégrité de la paroi vasculaire est complètement restaurée, le thrombus se dissout comme inutile.

L'étape principale est le processus de formation de caillots sanguins. Il s'agit de facteurs de coagulation sanguine - des protéines présentes dans le plasma sanguin. Ils sont appelés ainsi - facteurs de coagulation plasmatique. Si au moins l'un d'entre eux manque, le sang ne coagule pas.

Classification et gravité de la maladie

L'absence ou la faible teneur en facteurs de coagulation dans le plasma sanguin est due à une mutation du gène responsable de leur synthèse. En fonction du facteur manquant, trois types de maladies sont distingués:

  1. Le manque de globuline antihémophilique (facteur VIII) provoque une violation de la formation de la prothrombinase. Cette hémophilie est appelée classique (A). Il représente jusqu'à 85% des cas de la maladie.
  2. Lorsque le facteur IX plasmatique (un composant de la thromboplastine) est absent ou est contenu en petite quantité, l'hémophilie B est diagnostiquée. Environ 13% des patients en souffrent..
  3. L'hémophilie C est extrêmement rare (1 à 2%) et survient en raison d'une carence en précurseur de la thromboplastine (facteur XI).

La gravité de la maladie est déterminée par le degré d'activité des facteurs de coagulation plasmatique. S'ils sont complètement absents ou que leur contenu ne dépasse pas 1%, la maladie est difficile. La gravité moyenne est observée lorsque la teneur en facteurs de coagulation est de 1 à 5%. Si sa quantité dépasse 5%, ils parlent d'une forme bénigne. Des degrés sévères et modérés apparaissent immédiatement après la naissance ou pendant la première année de la vie d'un enfant. Une étape facile ne peut se manifester qu'à l'âge scolaire.

Symptômes de la coagulation sanguine

Le principal symptôme est un saignement difficile à arrêter. Immédiatement après la naissance, il saigne du moignon ombilical. Le facteur limitant pour le développement du tableau clinique chez la petite enfance est le lait maternel, qui contient une quantité suffisante de thrombokinase.

Développement de symptômes pendant l'enfance

Lorsqu'un enfant commence à maîtriser l'espace environnant, des hématomes et des hémorragies sous la peau apparaissent. Tout traumatisme devient la cause de saignements - dentition et perte de dents, morsure de la langue, grattage, ecchymose, interventions sous forme de coupe du frein de la langue, injections. À l'âge d'un an, l'enfant commence à avoir des saignements de nez. Le syndrome hémorragique est exacerbé par les infections infantiles - rougeole, varicelle, SRAS, rubéole. Après eux, plusieurs hémorragies ponctuées apparaissent sur la peau.

Les symptômes s'aggravent avec l'âge. De grandes hémorragies internes commencent, des saignements dans les articulations - hémarthrose. Ils peuvent être provoqués par des ecchymoses, des blessures mineures ou ils commencent spontanément. L'hémarthrose provoque d'abord une immobilisation partielle puis complète de l'articulation. Les genoux, les coudes et les chevilles sont principalement touchés. Dans les cas graves, le processus pathologique peut endommager jusqu'à 12 articulations. À l'adolescence, un enfant peut devenir handicapé.

Manifestations cliniques chez l'adulte

Progressivement, des hémorragies intra-articulaires répétées conduisent au développement de troubles graves:

  1. Arthrose déformante, lorsque l'activité motrice est perturbée en raison de la courbure des os du bassin, de la colonne vertébrale, des pieds. À cet égard, une fonte musculaire se développe..
  2. Synovite chronique - inflammation de la paroi interne de l'articulation et accumulation de liquide dans celle-ci.

Le sang peut couler dans les tissus mous. Les hématomes formés entre les muscles ne se dissolvent pas et, en augmentant, serrent les vaisseaux, provoquant une ischémie des tissus environnants jusqu'à l'atrophie musculaire et la gangrène. En termes de fréquence des complications, l'hémarthrose est en premier lieu. Les hématomes suivent. La troisième place est occupée par les hémorragies rénales, gastro-intestinales, les hémorragies affectant le système nerveux central. Une maladie secondaire et très grave accompagnant une faible coagulation sanguine est l'anémie, qui se développe à la suite d'une perte de sang constante..

Manifestations d'hémophilie chez les femmes et les porteuses du gène défectueux

Le portage de l'hémophilie ne passe pas inaperçu chez les femmes. Leur sang a une capacité de coagulation inférieure à celle d'une personne en bonne santé. Mais cela ne montre pas de signes cliniques et n'affecte pas la santé. Une femme hémophile présente un ensemble standard de symptômes. Pour elle, les saignements massifs à la naissance sont un grave danger..

Diagnostic et traitement

Le test diagnostique principal est un coagulogramme avec détermination du temps de coagulation sanguine. Analysé:

  • le taux de formation de caillots sanguins;
  • temps de thrombine - analyse de la qualité et de la quantité de fibrinogène (le temps pendant lequel un caillot de fibrine se forme est déterminé);
  • prothrombine - un test qui détermine la présence et la fonctionnalité des facteurs de coagulation plasmatique.

L'hémophilie se distingue des autres maladies présentant des manifestations cliniques similaires - maladie de von Willebrand (les hommes et les femmes en souffrent), anémie aplasique, leucémie chronique.

Il n'existe aucun remède contre l'hémophilie. La thérapie vise à maintenir et à surveiller l'état du patient. Sa base est l'introduction constante des facteurs de coagulation manquants dans le sang. Les injections doivent être effectuées 2 à 3 fois par jour. En cas de saignement, le patient est affecté au repos au lit, à l'introduction de médicaments qui protègent les vaisseaux et arrêtent le sang. L'hémarthrose est traitée en immobilisant l'articulation et en pompant le sang accumulé. Ensuite, un traitement hormonal est prescrit en injectant le médicament (prednisolone) dans l'articulation.

Il est impossible de mourir d'un saignement mineur, même prolongé, à notre époque, car les médicaments existants permettent de ramener la composition sanguine à un état proche de la santé. Un patient, en particulier un enfant, doit toujours avoir un «passeport hémophile» - une carte contenant le diagnostic (pour une ambulance) et les coordonnées des parents ou des proches.

Mauvaise coagulation sanguine: causes du trouble, diagnostic, traitement et pronostic

Les violations du profil hématologique sont des troubles répandus, parfois invisibles pour la personne elle-même jusqu'à un certain moment. La liste des écarts possibles est longue, en fonction du diagnostic spécifique, des mesures thérapeutiques appropriées seront nécessaires.

La frustration comporte presque toujours une menace mortelle potentielle, par conséquent, il est absolument impossible de laisser les choses aller d'elles-mêmes..

Une mauvaise coagulabilité sanguine est également appelée hypocoagulation, accompagnée d'une diminution de la capacité du tissu conjonctif liquide à devenir inactif par lui-même, de la possibilité d'agrégation plaquettaire et de leur adhérence.

Il existe de nombreuses options pour lesquelles cela peut arriver, la qualité et l'essence de la thérapie dépendent du diagnostic spécifique..

Les troubles de la coagulation s'accompagnent de signes cliniques spécifiques. Ils sont dangereux en tant que tels. Sans un traitement, l'issue mortelle d'un saignement massif ne peut être évitée. Extérieur ou intérieur.

Les prévisions dépendent à la fois de la qualité du traitement effectué et des caractéristiques individuelles du corps humain..

Le mécanisme de développement de la violation

Le problème est basé sur un groupe d'écarts possibles. Ils sont hétérogènes, mais ont le même effet négatif..

Troubles des cellules plaquettaires formées

Il existe deux types de processus pathologiques.

Le premier concerne les changements dans les caractéristiques qualitatives des structures nommées. La quantité reste la même. Cette forme de trouble est la plus courante. Elle s'accompagne d'une perturbation du fonctionnement des cellules façonnées et, par conséquent, d'une coagulabilité réduite. C'est ce qu'on appelle la thrombocytopathie, c'est un peu plus difficile à diagnostiquer..

La seconde est déterminée par un nombre insuffisant de plaquettes dans le lit. D'où l'incapacité physique du corps à diriger le nombre requis de cellules vers le site des dommages, là où elles sont nécessaires à ce moment. Il s'agit de la soi-disant thrombocytopénie.

Les deux troubles sont également dangereux et surviennent dans un nombre presque égal de situations. Le traitement est différent.

Perturbation de la production de soi-disant facteurs de coagulation

Les substances qui lancent réellement le processus d'arrêt normal de la libération de tissu conjonctif liquide activent le mécanisme de récupération. Il existe plus d'une douzaine de ces substances et elles sont toutes synthétisées dans le corps humain..

Dans certains troubles, tels que l'hémophilie, les anomalies congénitales, les maladies malignes de la moelle osseuse, la synthèse diminue ou s'arrête complètement, ce qui crée un risque de décès.

De plus, une personne ne tolère même pas les blessures minimes, car la guérison devient extrêmement difficile..

En revanche, il existe une forte probabilité de saignement spontané. Le patient est constamment en danger. Ce sont les changements les plus graves du côté de la coagulation..

Perturbation de la production de certains composés protéiques

Le développement d'une synthèse insuffisante du fibrinogène, qui se transforme en fibrine, est à part. C'est l'un des principaux facteurs de coagulation.

Contrairement à des cas similaires, les problèmes de production de ce composé sont particulièrement courants et ont des conséquences catastrophiques, car aucune méthode de thérapie moderne n'est suffisamment efficace. Ou même complètement inutile.

Des mécanismes peuvent être présents dans un système particulier. Plus il y a de facteurs négatifs dans l'histoire, plus la condition est tolérée et plus il est difficile pour les médecins d'y faire face.

Les raisons

Il existe de nombreuses options. L'identification des facteurs provoquants peut être le sujet de toute recherche scientifique. Si nous parlons des points les plus courants:

  • Maladies malignes. Indépendamment de l'emplacement de la tumeur. Les violations sont particulièrement visibles avec l'existence à long terme du trouble, les néoplasies de grande taille et le début de sa désintégration. Le corps est tout simplement incapable de se battre sur plusieurs fronts, le sang ne coagule pas comme prévu.

De plus, il convient de garder à l'esprit que les produits de la destruction de la structure oncologique empoisonnent tout le corps, ce qui entraîne une diminution de l'intensité de la moelle osseuse. L'hématopoïèse ralentit et s'aggrave considérablement.

  • Pathologie hépatique. Le détenteur du record à cet égard (en termes de gravité des manifestations) est la cirrhose. Nécrose aiguë du tissu organique. Le trouble survient principalement chez les amateurs d'alcool, bien que des options soient possibles. Mais pas souvent.

Le changement s'accompagne d'une violation de la coagulation pour plusieurs raisons. Le foie est incapable de nettoyer les tissus liquides des toxines. Les substances toxiques empêchent la coagulation normale.

D'autre part, l'organe produit directement certains facteurs de coagulation, tout dysfonctionnement conduit finalement à un trouble aigu.

Un peu moins souvent, les troubles sont causés par une maladie infectieuse, par exemple l'hépatite. Les formes toxiques du processus sont également extrêmement dangereuses..

  • Prise systématique d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les AINS sont utilisés en cure courte de plusieurs jours. Cela se reflète directement dans les annotations aux représentants de ce sous-groupe pharmacologique. Par conséquent, tout écart se termine par des violations..

Tout d'abord, c'est le résultat de lésions hépatiques toxiques. En revanche, les vaisseaux souffrent en même temps. Leur perméabilité augmente.

Les effets secondaires des anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent être pris en compte lors de la planification du traitement.

Les analgésiques à base de métamizole sodique ont le même effet négatif..

  • Activité immunitaire insuffisante. La capacité réduite du corps à se défendre s'accompagne de la formation de foyers chroniques de lésions virales ou bactériennes. Le patient ne se méfie pas toujours d'une telle.

Il peut s'agir d'un mal de gorge, qui est enflammé en permanence, mais la maladie est asymptomatique. Il existe de nombreuses options. Jusqu'aux dents carieuses.

Avec l'existence à long terme de la source, les toxines, les déchets d'agents perturbent le fonctionnement normal de la moelle osseuse, entraînent la destruction des plaquettes et une faible coagulabilité du sang.

  • Allergie. Les fausses réactions immunitaires aiguës du corps se terminent par la libération d'une certaine quantité d'une substance extrêmement toxique - l'histamine. Il a la capacité de détruire les cellules, par conséquent, avec une réponse intense du corps, il existe une forte probabilité de développer une thrombocytopénie temporaire. Avec des allergies fréquentes, le processus peut être répété, ce qui est déjà dangereux.
  • Facteurs environnementaux défavorables. Cela peut inclure le travail dans des entreprises dangereuses, vivant dans une situation environnementale négative. Il existe de nombreuses options. Les conditions changeantes vous permettent de récupérer rapidement. Pas de thérapie spécialisée.
  • Carence en calcium. Joue l'un des rôles clés. En règle générale, le trouble n'est pas détecté par une faible coagulation sanguine, mais par d'autres manifestations: par exemple, fragilité des os, problèmes de dents, de cheveux, d'ongles, des pics de tension artérielle, des troubles du rythme cardiaque, etc. Après avoir rétabli l'équilibre des électrolytes dans le corps, normalisé la concentration du composé, tout revient à la normale par lui-même.
  • L'utilisation d'antibiotiques sur une base systématique. Surtout avec un changement brusque de médicaments ou en prenant plusieurs articles à la fois. Il est nécessaire de prévoir les effets secondaires probables et de s'y préparer.
  • Utilisation de médicaments hormonaux. Les contraceptifs oraux, moins souvent les médicaments de remplacement, qui sont prescrits pour les troubles du système endocrinien: glande thyroïde, hypophyse, avec un manque d'hormones sexuelles spécifiques, ce qui entraîne une mauvaise coagulation sanguine.
  • Maladies malignes de la moelle osseuse. Ils surviennent relativement rarement, sont accompagnés de troubles dangereux de tout le corps et ne répondent pas bien au traitement par aucun moyen.
  • Maladies héréditaires congénitales. La variante classique est l'hémophilie, elle s'accompagne d'une incoagulabilité du sang, due à une production insuffisante de certaines substances. Il n'est pas traité de manière qualitative, il y a une possibilité de traiter d'une manière ou d'une autre les symptômes, et même dans ce cas pas toujours.
  • Scorbut. Manque de vitamine C avec développement d'une hypocoagulation dans le système et fragilité non naturelle des vaisseaux sanguins, y compris les gros. Le trouble est mortel au début sans traitement.
  • La carence en vitamine K affecte non seulement la manière considérée, le système nerveux central et le système cardiovasculaire en souffrent également. De nombreuses manifestations.

L'hypocoagulation se développe en réponse à un manque de facteurs de coagulation ou à des problèmes plaquettaires. La révélation de la cause est réalisée par un hématologue utilisant des méthodes de laboratoire et instrumentales.

Symptômes

Le tableau clinique est cependant presque toujours le même, car le trouble s'intensifie, de nouveaux signes apparaissent et les anciens, déjà existants, s'aggravent..

Une liste indicative des manifestations:

  • Saignements difficiles. Avec une violation de la coagulation, des problèmes d'un plan similaire sont observés. Une personne, même après avoir subi une blessure mineure, est incapable d'arrêter la libération de tissu conjonctif liquide.

Cela peut durer des heures. Selon la zone endommagée, le processus est tout à fait capable de provoquer des complications mortelles..

  • L'apparition d'hématomes sur le corps est le principal signe d'une diminution de la coagulabilité. Les ecchymoses se forment de manière chaotique. Aucun facteur mécanique visible d'influence et autres moments provoquants. La zone de localisation la plus fréquente est celle des bras, des jambes et du tronc. Avec un impact physique, de gros hématomes se forment également. C'est un signe spécifique alarmant, en même temps, de troubles de la coagulation..
  • Hémorragie interne. On les trouve à différents endroits: le tube digestif, le système reproducteur, les poumons. Il est également possible que du tissu conjonctif liquide pénètre dans les articulations, avec des symptômes évidents tels qu'une douleur intense, un gonflement. Augmenter considérablement la superficie de la zone.
  • Troubles des selles. Il s'agit de la présence de sang dans les selles. En règle générale, dans les formes plus douces et aux premiers stades d'une baisse de la coagulation, il existe de légers écarts d'intensité..

Des traces de tissu conjonctif fluide peuvent être trouvées sous forme de taches noires ou de sang frais. Selon quelle partie du tube digestif est le problème.

  • Violation de la miction. La décoloration de l'urine n'est ni foncée ni rouge. L'hématurie indique un trouble rénal.
  • Problèmes du système cardiovasculaire. Pics de pression artérielle. Troubles du rythme (tachycardie, extrasystole, fibrillation ventriculaire ou auriculaire). De tels écarts nécessitent une attention médicale urgente..
  • L'anémie en conséquence et en même temps un symptôme. Il survient chez presque tous les patients, avec un cours long et subtil du processus pathologique.
  • Perte de sang abondante pendant les règles. La soi-disant ménorragie. Des changements acycliques sont également possibles.
  • Saignement des gencives. Lors du brossage des dents, de la mastication et juste comme ça. Des violations spontanées ont lieu.
  • Saignements de nez. À la suite de la respiration, tente de se moucher. Avec une hypocoagulation développée, il y a un début déraisonnable de déviation. La correction nécessite généralement une tamponnade, tout dépend de la situation.
  • Troubles de la conscience. Avec une perte de sang abondante, le cerveau ne reçoit pas suffisamment de nutrition, ce qui devient la source de syncope..

Les symptômes dépendent de la complexité du cas.

Quels autres examens sont nécessaires

Il est important d'identifier les causes d'une mauvaise coagulation sanguine, à ces fins, un coagulogramme ne suffit pas, car il permet seulement d'énoncer le fait d'un problème, mais sinon, il ne fournit pas beaucoup d'informations. Des activités supplémentaires seront nécessaires.

  • Interrogatoire oral du patient. Malgré l'apparente trivialité, c'est un point important. Toutes les plaintes doivent être signalées. Sur la base du tableau clinique, des symptômes, le médecin émet des hypothèses et continue d'évaluer la condition.
  • Recueillir l'anamnèse. Recherche sur l'essence de la violation. Le spécialiste pose des questions sur l'origine probable du processus pathologique.
  • Test sanguin général. Il est logique d'évaluer des indicateurs tels que les éosinophiles, les plaquettes, le fibrinogène et autres.
  • Recherche biochimique.
  • Échographie des organes abdominaux. Tout d'abord, d'éventuelles violations du foie sont détectées..
  • ECG, ECHO.
  • Dans les cas particulièrement controversés ou avec des soupçons clairs, une ponction de la moelle osseuse est prescrite. En outre, l'échantillon de biopsie est examiné dans un laboratoire. Sur la base des résultats de l'évaluation histologique, des conclusions sont tirées.

En fonction de la situation spécifique, des mesures auxiliaires sont attribuées.

Le choix des tactiques relève entièrement du domaine de la prise en charge de l'hématologue. Un chirurgien vasculaire est impliqué si nécessaire.

Traitement

Le traitement de la coagulation sanguine est déterminé en fonction du cas clinique.

  • L'utilisation de médicaments qui réduisent la coagulation nécessite un retrait immédiat. Si une correction supplémentaire est nécessaire, le cours est simplement révisé..
  • Maladie du foie. Un traitement efficace n'est possible qu'à un stade précoce. Cela est particulièrement vrai pour les conditions critiques ou potentiellement mortelles telles que l'hépatite et la cirrhose..

Les hépatoprotecteurs (Essentiale, Karsil) sont prescrits sans faute, un régime est également prescrit. Le contrôle dynamique de l'état de l'organe est illustré. Tu ne peux pas t'en passer.

La mort tissulaire sous-compensée est considérée comme la base de la transplantation. Cela est possible aussi longtemps que la coagulation est dans une norme relative. Dès que le saignement commence, la mort ne peut être évitée, l'intervention chirurgicale n'a plus de sens.

  • L'hémophilie et d'autres troubles de la synthèse des facteurs de coagulation sont très difficiles en termes de thérapie. À ce jour, il n'existe aucune méthode de correction efficace. Par conséquent, il reste à combattre le tableau clinique. Des mesures sont prises pour arrêter d'urgence les saignements. Si nécessaire, transfusion de sang, masse érythrocytaire, etc..
  • Les troubles plaquettaires sont généralement corrigés avec des médicaments glucocorticoïdes. Prednisolone, Dexamethasone et leurs analogues sous forme de goutte à goutte ou de comprimé. En outre, un certain effet est possible avec l'ablation de la rate. Mais pas toujours. Le problème est résolu en fonction de l'évolution individuelle de la maladie.
  • Les tumeurs malignes nécessitent un retrait urgent. En fonction de la localisation et du type de néoplasie, les méthodes de radiothérapie et de chimiothérapie sont utilisées comme principal ou auxiliaire.

La question du traitement est complexe et nécessite un diagnostic minutieux. Sans une compréhension complète de l'essence du processus, les médecins doivent lutter contre les symptômes et fournir également des soins palliatifs dans des situations désespérées.

Prévoir

Les perspectives de guérison et de survie dépendent du cas clinique spécifique.

Les prévisions les plus positives pour les facteurs d'influence subjectifs. Prise de médicaments, manque de vitamine C, K, phénomènes transitoires temporaires.

Les maladies organiques sont beaucoup plus compliquées. Avec la possibilité d'une correction complète efficace ou du moins de prendre l'état sous contrôle, il y a toutes les chances de survie.

Hémophilie, hémopathies malignes, tumeurs et processus néoplasiques à un stade avancé, cirrhose en phase finale - défavorable en termes de pronostic.

Complications possibles

Les conséquences les plus évidentes sont des saignements massifs, un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque et d'autres conditions similaires. En fin de compte - la mort des complications.

Les troubles de la coagulation présentent certaines difficultés en termes de diagnostic. Sans traitement, le processus est potentiellement mortel, il ne faut donc pas perdre de temps..

Causes et traitement d'une mauvaise coagulation sanguine

Mauvaise coagulation du sang: causes, traitement, symptômes et complications

Résumé de l'article:

Dans un état normal, la viscosité du sang correspond à celle de l'eau, car ce n'est que dans de telles conditions qu'il est possible de fournir aux tissus les substances nécessaires. Cependant, en cas de mauvaise coagulation du sang, les causes et le traitement de cette maladie peuvent être différents. Cela peut être la cause de diverses maladies qui affectent la qualité de la composition de ce fluide biologique et les performances du système circulatoire dans son ensemble..

Causes de la coagulation sanguine basse

Lorsqu'il y a divers problèmes avec les protéines présentes dans le plasma sanguin (composant liquide), il peut avoir une faible coagulabilité. La façon dont le sang coagule dépend de ces protéines, car elles sont directement responsables du blocage des vaisseaux sanguins en cas de lésion..

Dans le cas de diverses maladies, ces protéines peuvent être contenues en quantités insuffisantes ou totalement absentes. Ces pathologies sont souvent transmises des parents aux enfants. De plus, ces maladies peuvent être transmises non seulement au niveau génétique, mais également apparaître pour d'autres raisons, à savoir:

  1. Manque de vitamine K;
  2. Maladies au niveau génétique. Ainsi, par exemple, la maladie de von Willebrand, ou l'hémophilie, peut être trouvée chez les nourrissons;
  3. Maladie du foie. Les troubles de la coagulation sanguine se produisent souvent avec une cirrhose ou une hépatite infectieuse;
  4. Carcinome du foie. Ces problèmes surviennent également à la suite de cancers d'autres organes;
  5. Utilisation à long terme d'antibiotiques puissants. La faible coagulabilité peut être due à l'utilisation d'anticoagulants - des médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins;
  6. Thrombocytopénie. Dans ce cas, il y a une diminution du nombre de plaquettes dans le sang;
  7. L'utilisation d'inhibiteurs de l'angiogenèse, qui empêchent et ralentissent l'apparition de nouveaux vaisseaux sanguins dans le corps humain;
  8. Anémie. Au cours de cette maladie, le taux d'hémoglobine diminue en dessous de la norme..

Comment diagnostiquer la maladie?

Pour identifier les causes de la pathologie et sélectionner un traitement très efficace, le patient doit subir un examen, qui comprend:

  • Test sanguin complet. Ce test détermine le nombre de globules blancs et rouges dans votre sang;
  • Analyse de l'agrégation plaquettaire. Cette étude permettra de comprendre si les plaquettes peuvent se fixer les unes aux autres;
  • Détermination de la durée du saignement. Cette étude montre combien de temps après une ponction de la surface de la peau le blocage des vaisseaux sanguins se produit..

Symptômes de faible coagulation

Les experts connaissent depuis longtemps les signes par lesquels il est possible de déterminer avec précision qu'il existe des problèmes de coagulation du fluide biologique dans le corps humain. Cela peut être déterminé par les principaux symptômes suivants:

  1. Saignement des gencives;
  2. Un taux très élevé d'ecchymoses, d'ecchymoses, qui peuvent parfois être accompagnées de sang du nez;
  3. Saignement de tout dommage sans raison, y compris de petites rayures;
  4. Difficulté à arrêter le sang.

Une mauvaise coagulabilité peut également être clairement indiquée par le fait que les hématomes apparaissent à la place de petites ecchymoses. Si cela se produit toujours, nous pouvons dire que le patient est sensible à la maladie de von Willebrand.

Options de traitement

Il est assez difficile de constater que le sang a commencé à s'aggraver, car un adulte souffre rarement de blessures à la suite desquelles des saignements se produiraient. Si le diagnostic de mauvaise coagulabilité du fluide biologique était établi dans un cadre clinique, la meilleure solution pour le patient serait de découvrir le plus tôt possible les causes de cette pathologie et de suivre les recommandations des spécialistes..

Cependant, bien sûr, dans des conditions normales, lorsqu'une personne connaît les causes du dysfonctionnement, par exemple l'utilisation de la désagrégation et des analgésiques, il suffit d'arrêter de prendre ces médicaments pour que la coagulation sanguine revienne à la normale. Le plus important est de savoir qu'un hématologue aidera à résoudre ces problèmes..

Il est très important d'identifier et de commencer le traitement en temps opportun des pathologies les plus courantes - oncologie ou maladie du foie. Les options de traitement comprennent également:

  • Utilisation de vitamine K par injection;
  • Transfusion de plasma;
  • Médicaments qui augmentent la coagulation;
  • Autres remèdes pour aider à prévenir les problèmes plaquettaires.

En plus de ces médicaments, l'utilisation de remèdes populaires aidera également à améliorer la coagulation. Le régime doit être tel qu'il contienne des aliments contenant beaucoup d'acide folique, de calcium et d'acides aminés. Une grande quantité de ces substances est présente dans le kéfir, le fromage cottage, le lait. La viande et les fruits de mer aideront dans le traitement de la maladie. Il est également très important de manger des légumes comme le chou, les oignons et les épinards..

La maladie peut également être traitée avec des décoctions et des teintures, par exemple de renouée, d'ortie et de nombreuses autres plantes riches en vitamines K, C, et peuvent également réduire la quantité de sucre et, au contraire, augmenter la teneur en hémoglobine dans le liquide biologique..

Dans le traitement des remèdes populaires, de nombreux patients utilisent souvent l'achillée millefeuille, qui a un effet anti-inflammatoire et favorise le nettoyage, ainsi que la vasodilatation..

Complications possibles

Si les causes d'une faible coagulation sanguine sont trouvées, il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible, car c'est le seul moyen d'obtenir de bons résultats. Si cela n'est pas fait à temps, les complications suivantes peuvent survenir:

  1. Saignement dans le tractus gastro-intestinal;
  2. Saignement dans le cerveau;
  3. Douleurs et saignements articulaires sévères.

Si une personne a de mauvaises causes de coagulation sanguine, le traitement peut être différent, mais le traitement doit être instauré dès que possible. Après tout, cette pathologie est très dangereuse pour la santé humaine et parfois même lourde de mort. Aux premiers symptômes, le patient doit contacter immédiatement un spécialiste pour éviter de graves problèmes..

Vidéo sur le trouble de la coagulation

Dans cette vidéo, le Dr Komarovsky effectuera un test sanguin clinique:

Qu'est-ce qu'une mauvaise coagulation sanguine affecte? Troubles de la coagulation sanguine: causes et traitement des saignements prolongés

Les troubles de la coagulation sanguine se manifestent par une tendance à des saignements prolongés, par exemple, des règles abondantes chez la femme, des saignements des dents après le brossage ou après une intervention chirurgicale, comme après une injection. Dans le processus de coagulation sanguine, les plaquettes, les facteurs de coagulation sanguine dans le plasma et les parois des vaisseaux sanguins participent. En cas de violation de ces facteurs, l'arrêt du saignement peut être très difficile..

Types de troubles de la coagulation sanguine

Les troubles de la coagulation sanguine comprennent:

    Thrombocytopénie, c'est-à-dire une tendance à des saignements excessifs et prolongés après, par exemple, l'arrachement d'une dent, pendant une chirurgie élective, etc., et une tendance à former des hématomes et des ecchymoses non résorbables à long terme après des blessures (ecchymoses), et même sans raison.

Thrombocytopénie peut avoir les raisons suivantes pour l'apparition:

  • dysfonctionnement des plaquettes hémostatiques ou leur carence;
  • les maladies vasculaires;
  • type mixte.
  • Maladie thromboembolique, c'est-à-dire une tendance à des saignements excessifs et spontanés avec formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins.
  • Causes des troubles de la coagulation sanguine

    Comme nous le savons, le sang est un tissu liquide. L'une des conditions du fonctionnement physiologique normal du sang est de maintenir l'équilibre du système d'hémostase et la douceur de la face interne de la paroi vasculaire. L'efficacité des deux mécanismes, à savoir un système qui assure la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins, ainsi qu'un système de coagulation sanguine, est l'une des principales conditions de l'existence et du développement d'un organisme.

    Signes d'un trouble de la coagulation sanguine

    Pour les troubles de la coagulation.

    Les symptômes typiques d'un trouble de la coagulation sanguine sont une tendance à des saignements prolongés, par exemple après une extraction dentaire, c'est-à-dire une violation de la capacité à former un caillot sanguin et des saignements répétés dans la cavité articulaire.

    Dans la thrombopénie primaire, en plus des symptômes de la maladie hémorragique, il y a également une augmentation de la rate, une augmentation du nombre de mégacaryocytes de mégacaryoblastes dans la moelle osseuse, ainsi qu'une augmentation du temps de saignement.

    Cette carence se manifeste non seulement par une tendance à de nombreux pétichies sur la peau et les muqueuses, mais aussi souvent par des saignements interstitiels importants dans les muscles, le cerveau, des saignements internes dans le tractus gastro-intestinal..

    Traitement des troubles de la coagulation

    Pour poser un diagnostic, vous devez effectuer des tests de laboratoire qui détermineront le manque ou l'excès d'un facteur particulier, ainsi que leur efficacité physiologique. Il s'agit d'une analyse longue et complexe.

    Le traitement symptomatique est effectué dans un hôpital. Du sang frais ou des produits sanguins contenant le facteur de coagulation manquant sont administrés. En cas de saignement, il est recommandé d'appliquer une compression à froid immédiate de la plaie et de transporter le patient à l'hôpital pour des soins spécialisés.

    Une mesure préventive importante est de protéger les articulations contre les blessures et les surcharges, ainsi que d'éviter toutes sortes d'injections. Vous devez également informer tout le monde de la présence de troubles de la coagulation sanguine. Ces problèmes sont très dangereux et peuvent même entraîner la mort..

    L'hémocoagulation est un système complexe d'interaction de plaquettes, de fibrines et de protéines sanguines, qui fournit une protection fiable du corps humain contre une perte de sang massive avec des blessures mineures. Ce processus implique diverses substances enzymatiques qui affectent la dégradation du fibrinogène. Cette substance est capable de former rapidement des caillots sanguins denses, qui arrêtent les petites ruptures des vaisseaux sanguins. Ne pensez pas qu'un tel système peut arrêter le saignement des artères et d'autres gros vaisseaux sanguins. Mais si les capillaires sont endommagés, ce qui peut être blessé par des coupures et des abrasions, il s'arrête parfaitement.

    Une mauvaise coagulation du sang est une condition dangereuse dans laquelle la vie d'une personne est menacée. Bien que dans certains cas, ce soit une mauvaise coagulation sanguine qui empêche le développement d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral et d'une thrombose pulmonaire. Cependant, un certain équilibre physiologique est nécessaire, dans lequel il n'y a pas de mauvaise coagulation sanguine et le temps de prothrombine a des valeurs normales..

    Qu'est-ce qu'une mauvaise coagulation sanguine: comment s'appelle-t-elle?

    Vous devez d'abord déterminer ce qu'est une mauvaise coagulation sanguine, à quoi une telle condition peut être associée. La définition générale va comme ceci:

    Une mauvaise coagulation sanguine est une condition pathologique dans laquelle il existe une insuffisance enzymatique des propriétés réactives de la fibrine et des substances protéolytiques.

    Beaucoup de gens s'interrogent sur le nom de la mauvaise coagulation sanguine chez l'homme. Et c'est loin d'être accidentel, car il y a plusieurs noms pour un tel état, et tous ont le droit d'exister. Ainsi, une mauvaise coagulation sanguine est appelée trobocytopénie, si le principal facteur pathogène est une production plaquettaire insuffisante. Dans le cas où des saignements abondants sont associés à une carence en fibrinogène, une mauvaise coagulation sanguine est appelée fibrinopénie. Il y a un autre nom qui, au siècle dernier, a terrifié toutes les familles royales d'Europe. Cette hémophilie est une maladie héréditaire qui se transmet de la mère exclusivement aux hommes. Les femmes souffrent rarement d'hémophilie.

    Causes d'une mauvaise coagulation sanguine

    Les personnes qui suivent systématiquement un traitement contre les varices des membres inférieurs et de la cavité pelvienne sont également à risque de développer une mauvaise coagulation sanguine. Presque tous les médicaments utilisés pour une telle thérapie, y compris la Troxevasin, l'héparine, le Detralex, la warfarine et bien d'autres, ont un effet fibrinolytique prononcé. Le sang s'amincit et perd progressivement sa capacité à former des caillots sanguins. Ce qui est en fait nécessaire pour le traitement efficace de la thrombose veineuse profonde, qui provoque une thrombophlébite et des ulcères trophiques.

    Afin d'examiner d'autres causes de mauvaise coagulation sanguine, il est nécessaire de s'attarder sur le processus même de formation du fibrinogène, des trobocytes et de leur interaction les uns avec les autres..

    Dans l'état normal du système de coagulation sanguine, il y a une activation et une réactivation par étapes des plaquettes et de l'activité enzymatique du fibrinogène. En raison de ces processus, les propriétés rhéologiques restent à l'état physiologique. En cas de risque de saignement, les réserves nécessaires de plaquettes et de fibrinogène sont rapidement transportées vers le site de lésion des vaisseaux sanguins. Le processus de collage des cellules sanguines commence à former un caillot sanguin.

    Un autre rôle important de l'opérabilité du système de coagulation sanguine est la localisation et la délimitation du foyer inflammatoire local. Par exemple, il vaut la peine de démonter un petit abcès sur la peau. Autour de lui, une zone d'hyperémie se forme rapidement, qui est localisée par une petite crête légère. C'est à cet endroit que se produit la formation massive de caillots sanguins microscopiques afin d'empêcher la pénétration d'agents infectieux dans le système circulatoire central..

    S'il est nécessaire d'activer le système de coagulation sanguine, un effet de membrane sur les inclusions de cellules phospholipidiques est exercé. Dans le plasma sanguin, les facteurs de coagulation sanguine sont activés, qui sont numérotés de I à VIII. Sous leur influence, le fibrinogène à l'aide de substances enzymatiques devient capable d'interagir avec les plaquettes. La régulation de ce processus se produit sous la direction du système nerveux central et de l'immunité..

    Ainsi, il devient clair que les causes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent être:

    • en cas de carence en certaines vitamines, par exemple K, ou en protéines impliquées dans les processus métaboliques du sang;
    • dans un trouble congénital des connexions enzymatiques entre les facteurs de la coagulation sanguine;
    • dans l'utilisation de certains médicaments;
    • dans la pathologie de la production de fibrinogène.

    Parfois, les causes d'une mauvaise coagulation sanguine sont de mauvaises conditions environnementales, des travaux dangereux, une diminution des fonctions immunitaires, des saignements prolongés, le cancer.

    Une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse est dangereuse!

    De nombreuses femmes au cours de la période de naissance d'un enfant traversent une restructuration hormonale et immunitaire complexe de leur corps. En règle générale, une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse est une conséquence d'une fonction immunitaire altérée, qui est supprimée afin que le corps ne rejette pas le fœtus en développement, qui a une structure génétique de protéines différente de celle de la mère..

    Dans certains cas, cela vous permet d'éviter des conséquences négatives telles que les hémorroïdes, la thrombophlébite et les varices des membres inférieurs. MAIS, lors du franchissement d'un certain seuil du niveau de réduction plaquettaire, une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse est dangereuse.

    Le danger réside tout d'abord dans le fait qu'il existe un risque sérieux de décollement placentaire dans les stades ultérieurs, de saignements abondants pendant l'accouchement, de naissance prématurée et d'avortement en raison de troubles hémodynamiques du placenta et du cordon ombilical.

    Cette condition nécessite une correction, mais uniquement sous la supervision attentive du médecin traitant. Éliminez les facteurs défavorables. Arrêtez de fumer et de boire des boissons alcoolisées, surveillez constamment votre équilibre de consommation. Boire trop de liquide entraîne un éclaircissement du sang et un gonflement massif des jambes et du visage.

    Les conséquences peuvent également être diverses pathologies hématologiques chez le fœtus. Il peut y avoir une mauvaise coagulation sanguine congénitale chez un enfant. Bien que dans la plupart des cas chez les enfants de la période néonatale, il s'agit plutôt d'un état physiologique qui se stabilise au fil de la période d'adaptation. À l'âge de la crèche et de la maternelle, une mauvaise coagulation sanguine chez un enfant peut être associée à une carence dans l'apport de certains types de protéines dans son corps. Ce sont eux qui sont impliqués dans la formation du fibrinogène..

    Symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine

    Les signes de pathologie peuvent passer inaperçus pendant longtemps. Cependant, à mesure que les modifications pathologiques du système de coagulation augmentent, le tableau clinique commence à se manifester progressivement avec des signes spécifiques.

    Les principaux symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent apparaître comme:

    • cas fréquents et multiples d'apparition d'hématomes sous-cutanés avec peu d'impact physique;
    • saignements de nez, excrétion d'érythrocytes dans l'urine;
    • après le brossage des dents, du sang peut apparaître sur la brosse;
    • l'apparition de fissures et de plaies microscopiques sur la peau sans influence externe visible.

    À l'avenir, le tableau clinique de l'anémie devient un symptôme brillant d'une mauvaise coagulation sanguine. Cela peut être une faiblesse, des étourdissements, une perte de cheveux, des ongles cassants, de la constipation et de la diarrhée. La membrane muqueuse pâle de la paupière inférieure interne de l'œil est visible.

    Avec la maladie de von Willebrand, les grosses articulations sont touchées. Un épanchement sanguin régulier se produit dans leurs cavités internes, ce qui provoque un processus inflammatoire aseptique..

    Que faire en cas de mauvaise coagulation sanguine?

    La plupart des patients atteints d'une maladie similaire n'ont aucune idée de ce qu'il faut faire et comment se protéger de diverses complications. Si vous avez une mauvaise coagulation sanguine, il est tout d'abord nécessaire de subir un examen complet de l'état du corps. Ces syndromes surviennent souvent dans un contexte de diminution de la fonction hépatique. Cela peut être un symptôme prononcé d'une hépatite chronique lente ou d'une cirrhose du foie. Assurez-vous de faire un test sanguin biochimique et de faire une échographie de cet organe. Ensuite, vous devez déterminer la présence et la performance de tous les facteurs sanguins et exclure la prédisposition héréditaire. Ensuite, il est nécessaire de consulter un angiosurgeon qui peut exclure des modifications pathologiques des vaisseaux sanguins..

    Évitez l'utilisation constante d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si quelque chose vous fait mal, consultez rapidement un médecin. Parce que la prise d'analgésiques n'aide pas dans le traitement de la maladie, n'élimine pas la cause du syndrome douloureux, mais ne supprime que temporairement ce symptôme.

    Mangez suffisamment d'aliments qui affectent vos facteurs de coagulation sanguine. Peu de gens le savent, mais la vitamine K, responsable de la coagulation sanguine, se forme dans l'intestin grêle. Une mauvaise alimentation, une mauvaise alimentation, la dysbiose, la colite, la constipation et la diarrhée épuisent la ressource de cette substance importante. Parfois, l'administration parentérale de vicasol peut être nécessaire. Mais cela ne devrait être fait que sous la supervision d'un médecin..

    Traitez les varices des membres inférieurs et les hémorroïdes uniquement sous la surveillance d'un médecin.

    Que faire d'une mauvaise coagulation sanguine pour les patients qui ne peuvent pas exclure les facteurs d'influence négatifs? Tout d'abord, protégez-vous des chutes soudaines, des blessures, des écorchures et des chocs. Surveiller en permanence les paramètres sanguins en termes de facteurs de coagulation et suivre les recommandations du médecin traitant.

    Traitement d'une mauvaise coagulation sanguine

    Il n'existe pas de traitement spécifique et spécifique pour une mauvaise coagulation sanguine. La première consiste à exclure la cause de cette violation. Un traitement rapide des maladies du foie et du tractus gastro-intestinal est nécessaire. La prévention des saignements menstruels chez la femme est importante. Normalisez votre alimentation.

    Le traitement spécifique de la mauvaise coagulation sanguine comprend l'utilisation de certains groupes de médicaments. Mais ils ne peuvent être pris que sur recommandation d'un médecin et sous une surveillance constante des paramètres sanguins. Par conséquent, ne vous soignez pas. Toutes les informations fournies ci-dessous sont à titre informatif uniquement et ne peuvent pas être utilisées par vous pour l'auto-traitement d'une mauvaise coagulation sanguine.

    Ainsi, les médicaments pour traiter une mauvaise coagulation sanguine comprennent:

    1. facteurs influençant l'augmentation de la production de fibrinogène - cela peut être l'acide aminocaproïque, l'acide contrycal ou l'acide tranexamique, qui sont administrés par voie intraveineuse;
    2. vicasol et autres coagulants d'un mécanisme d'action indirect;
    3. fibrines obtenues à partir de sang donné;
    4. le sulfate de protamine est important à utiliser uniquement avec une mauvaise coagulation sanguine dans le contexte d'une utilisation à long terme d'agents antiplaquettaires et d'héparine;
    5. plasmaphérèse et transfusion sanguine de donneur.

    La perte d'une grande quantité de sang chez une personne peut être fatale, c'est pourquoi le système d'hémostase fonctionne dans le corps, dont la tâche est de prévenir ce problème. Les échecs dans le travail de ce système se manifestent par une violation de la coagulation sanguine. Cette pathologie est mortelle, il est donc important de détecter ses signes en temps opportun et de consulter un hématologue pour un traitement adéquat. Par conséquent, aujourd'hui, le site examinera les principales causes et symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine..

    Causes des troubles de la coagulation sanguine

    Avec le fonctionnement normal du système d'hémostase, en cas de lésion des vaisseaux sanguins, un processus complexe commence, au cours duquel le sang commence à coaguler afin d'éviter des pertes importantes. Si la coagulation sanguine est altérée, le plus souvent la source du problème est une quantité insuffisante ou l'absence de facteurs de coagulation sanguine, ce qui est typique d'un certain nombre de maladies et de l'utilisation de certains médicaments:

    • l'hémophilie (plus d'informations sur la maladie à http://hemokids.org.ua/);
    • carence en vitamine K;
    • dysfonctionnement hépatique;
    • Syndrome DIC;
    • anémie pernicieuse;
    • les maladies tumorales;
    • effets secondaires des anticoagulants et des cytostatiques;
    • maladie de von Willebrand;
    • La maladie de Wergolf;
    • La thrombasthénie de Glanzman;
    • afibrinogénémie et dysfibrinogénémie.

    Les causes des troubles de la coagulation sanguine peuvent être à la fois génétiques et acquises.

    Ainsi, les causes des troubles du processus de coagulation sanguine peuvent être à la fois génétiques et acquises. Dans tous les cas, il est important de connaître:

    • symptômes;
    • Diagnostique;
    • traitement des troubles de la coagulation.

    Comment se manifestent les troubles de la coagulation sanguine??

    Un patient peut suspecter un trouble de la coagulation sanguine si son saignement ne s'arrête pas pendant une longue période. Cependant, il existe d'autres symptômes caractéristiques, après avoir remarqué lesquels, il est nécessaire de consulter un hématologue, car ils peuvent également indiquer une défaillance du système hémostatique. Ceux-ci inclus:

    • ecchymose sans raison apparente;
    • saignements menstruels abondants;
    • saignements fréquents du nez;
    • incapacité à arrêter le saignement en présence de plaies mineures;
    • saignement des gencives;
    • rougeur du blanc des yeux;
    • hémorragie cutanée;
    • selles noires (avec saignement dans le tractus gastro-intestinal).

    N'oubliez pas que les symptômes ci-dessus ne doivent jamais être ignorés par un médecin. Si vous ne parvenez pas à arrêter le saignement de la plaie, assurez-vous d'appeler une ambulance..

    Diagnostic des troubles de la coagulation sanguine

    Le nombre de mesures diagnostiques données pour déterminer la coagulation sanguine comprend la prise d'anamnèse et la réalisation de tests.

    Ainsi, le médecin peut interroger le patient sur la présence de tout symptôme concomitant, la fréquence et la nature des saignements, la durée des saignements, les médicaments pris, les maladies passées et actuelles, les cas de troubles de la coagulation sanguine dans la famille..

    • numération globulaire complète;
    • analyse de l'agrégation plaquettaire;
    • mesure du temps de saignement.

    Si un trouble de la coagulation sanguine est confirmé, la cause de la pathologie doit être identifiée afin de prescrire un traitement adéquat..

    Un traitement opportun minimisera le risque de complications potentiellement mortelles d'une mauvaise coagulation sanguine, notamment:

    • hémorragie dans le cerveau;
    • saignement dans le tube digestif;
    • saignement dans les articulations.

    Chaque patient doit comprendre que les perturbations dans le travail du système d'hémostase sont une pathologie extrêmement dangereuse, dans laquelle l'automédication avec des remèdes populaires est complètement exclue.

    Quel traitement est prescrit pour les troubles de la coagulation?

    Chaque patient doit comprendre que les perturbations dans le travail du système d'hémostase sont une pathologie extrêmement dangereuse, dans laquelle l'automédication avec des remèdes populaires est complètement exclue. Pour la nomination d'un traitement efficace, comme indiqué ci-dessus, il est nécessaire de déterminer la source du problème, car chaque maladie accompagnée d'un trouble de la coagulation a ses propres caractéristiques de traitement..

    Méthodes thérapeutiques supplémentaires:

    • injections de vitamine K;
    • médicaments pour améliorer la coagulation;
    • transfusion sanguine;
    • médicaments pour corriger les troubles liés aux plaquettes.

    Si le patient se rend chez le médecin après avoir perdu une quantité importante de sang, le médecin peut lui prescrire des suppléments de fer, car la carence en fer entraîne le développement d'une anémie. Dans ce cas, vous pouvez également avoir besoin d'une transfusion sanguine..

    le site rappelle qu'un trouble de la coagulation sanguine est une pathologie potentiellement mortelle qui, sans l'intervention rapide d'un médecin qualifié, peut entraîner la mort. Par conséquent, en aucun cas ignorer les symptômes de ce trouble et en aucun cas recourir à l'automédication.