Qu'est-ce que le rythme sinusal sur un ECG

Vasculite

Le cœur est le principal organe du corps humain, qui alimente tous ses tissus en sang. Le degré de saturation en oxygène du cerveau et l'activité fonctionnelle de tout l'organisme dépendent des contractions systématiques de ses muscles. Pour exciter le tissu musculaire du cœur, une impulsion (signal électrique) est requise des cardiomyocytes conducteurs.

Normalement, ces chocs sont produits par le nœud sinusal - les caractéristiques du rythme cardiaque dépendent de leur fréquence et de leur localisation. Dans la médecine moderne, les maladies du système cardiovasculaire sont détectées à l'aide d'une méthode d'examen spéciale - un électrocardiogramme. Les spécialistes en exercice le prescrivent pour diagnostiquer les pathologies du muscle cardiaque, surveiller l'évolution des affections déjà existantes, avant toute intervention chirurgicale et à des fins préventives.

Les résultats de l'ECG fournissent aux médecins des informations spécifiques sur l'activité cardiaque. Dans notre article, nous fournirons des informations sur les caractéristiques et les paramètres d'une fréquence cardiaque normale, les écarts possibles. Nous dirons également à nos lecteurs ce qu'est le rythme sinusal sur un ECG et comment déterminer ses signes pathologiques.

Caractéristiques de la fréquence cardiaque

L'apparition de phénomènes électriques dans le cœur est due au mouvement des ions sodium et potassium dans les cellules du myocarde, ce qui crée les conditions nécessaires à l'excitation, à la contraction puis au passage à l'état initial du muscle cardiaque. L'activité électrique est caractéristique de tous les types de cellules myocardiques, cependant, seuls les cardiomyocytes du système conducteur présentent une dépolarisation spontanée..

L'un des paramètres les plus importants de la fonction cardiaque normale est le rythme sinusal, qui indique le fait que la source des contractions musculaires provient du nœud de Keith-Flack (ou de la région sinusale du cœur). La répétition régulière des impulsions cardiaques apparentes est déterminée sur le cardiogramme à la fois chez les personnes en bonne santé et chez les patients atteints de pathologies cardiaques.

Le décodage ECG est effectué selon le schéma suivant:

  • évaluer la régularité de la fréquence cardiaque;
  • compter le nombre de contractions du muscle cardiaque;
  • détermination du «stimulateur cardiaque» - la source de l'apparition et la conduite de l'excitation dans le muscle cardiaque;
  • étude de la fonction de conduction du pouls à travers le cœur.

La fréquence cardiaque d'un adulte en bonne santé varie de 60 à 90 battements par minute. La tachycardie indique une augmentation de la fréquence cardiaque, une bradycardie - une diminution. Pour déterminer le "stimulateur cardiaque du cœur" (la zone du myocarde qui génère des impulsions), le cours de l'excitation est évalué dans les sections supérieures - les oreillettes. Cet indicateur est établi par le rapport des dents du complexe ventriculaire. Le rythme sinusal, la position verticale de l'EOS (l'axe électrique du cœur, qui reflète les caractéristiques de sa structure) et une fréquence cardiaque normale indiquent l'absence dans le corps du patient de toute déviation dans le travail du muscle cardiaque.

Que signifie le rythme sinusal??

La structure du muscle cardiaque se compose de quatre chambres séparées par des valves et des septa. Dans l'oreillette droite, dans la zone de confluence de la veine cave supérieure et inférieure, il y a un certain centre, composé de cellules spécifiques qui envoient des impulsions électriques et rythment les répétitions régulières des contractions musculaires - le nœud sinusal.

Les cardiomyocytes qui le composent sont regroupés en faisceaux, ils ont une forme fusiforme et se caractérisent par une fonction contractile faible. Cependant, ils sont également capables de générer des décharges, comme les processus des neurones gliaux. Le nœud sinusal détermine le rythme du muscle cardiaque, grâce auquel un acheminement normal du sang vers les tissus du corps humain est assuré.

C'est pourquoi le maintien d'un rythme sinusal régulier est extrêmement important pour évaluer la fonction cardiaque. Sur l'ECG, cet indicateur signifie que le pouls provient précisément du nœud principal (sinusal) - la norme est de 50 battements par minute. Son changement indique le fait que l'énergie électrique qui stimule le muscle cardiaque provient d'une autre partie du cœur..

Lors de l'interprétation des données finales du cardiogramme, une attention particulière est portée à:

  • sur le QRS (complexe ventriculaire) suivant l'onde P;
  • pour un intervalle (intervalle de temps) PQ - normalement sa plage est de 120 à 200 millisecondes;
  • sur la forme de l'onde P, qui doit être constante en chaque point du champ électrique;
  • pour les intervalles P-P sont similaires à la frontière des intervalles R-R;
  • par segment T est observé derrière chaque onde P.

Signes de violation

Toutes les personnes modernes ne peuvent pas se vanter de l'absence de problèmes cardiaques. Très souvent, lors de la réalisation d'un ECG, des conditions pathologiques telles qu'un blocage, qui est provoqué par un changement dans la transmission des impulsions du système nerveux directement au cœur, sont détectées, une arythmie causée par un écart entre la systématique et la séquence des contractions myocardiques. Un rythme sinusal irrégulier, qui est indiqué par un changement de l'indicateur cardiographique - la distance entre les dents du cardiogramme, peut indiquer un dysfonctionnement du «stimulateur cardiaque».

Le diagnostic du syndrome des sinus malades est posé sur la base des résultats cliniques et de la fréquence cardiaque. Pour déterminer ce paramètre, le médecin interprétant les résultats de l'ECG utilise les méthodes de calcul suivantes: diviser le nombre 60 par l'intervalle R-R exprimé en secondes, multiplier le nombre 20 par le nombre de dents des complexes ventriculaires réalisées en trois secondes.

La violation du rythme sinusal sur l'ECG signifie les écarts suivants:

  • arythmie - les différences dans les intervalles de temps R-R sont supérieures à 150 millisecondes, le plus souvent, ce phénomène est observé lors de l'inspiration et de l'expiration et est dû au fait qu'à ce moment, le nombre de battements fluctue;
  • bradycardie - la fréquence cardiaque est inférieure à 60 battements / min, l'intervalle P-P augmente à 210 ms, l'exactitude de la propagation de l'impulsion d'excitation est préservée;
  • rythme rigide - la disparition de son irrégularité physiologique due à une régulation neurovégétative altérée, dans ce cas, il y a une diminution de la distance R-R de 500 ms;
  • tachycardie - la fréquence cardiaque dépasse 90 battements / min, si le nombre de contractions myocardiques augmente à 150 battements / min, une élévation ST ascendante et une dépression descendante du segment PQ sont observées, un bloc auriculo-ventriculaire II peut se produire.

Causes de l'arythmie sinusale

L'excitation du patient peut provoquer la conclusion de l'ECG, qui indique les données sur l'irrégularité et l'instabilité du rythme sinusal. Les raisons les plus courantes de ces écarts sont:

  • l'abus d'alcool;
  • malformations cardiaques congénitales ou acquises;
  • fumeur;
  • prolapsus de la valve mitrale;
  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • empoisonnement du corps avec des substances toxiques;
  • utilisation incontrôlée de glycosides cardiaques, de diurétiques et d'antiarythmiques;
  • troubles névrotiques;
  • augmentation des niveaux d'hormones thyroïdiennes.

Si l'irrégularité du rythme sinusal n'est pas éliminée en retenant la respiration et les tests de dépistage, cela caractérise la présence du patient:

  • cardiomyopathie;
  • myocardite;
  • maladie ischémique;
  • pathologies du système bronchopulmonaire;
  • anémie;
  • forme sévère de dystonie vasculaire végétative;
  • diplatation de la cavité cardiaque;
  • maladies des glandes endocrines;
  • troubles du métabolisme électrolytique.

Caractéristiques chez les jeunes patients

Les paramètres du cardiogramme d'un enfant diffèrent considérablement des résultats de l'ECG d'un adulte - chaque mère sait à quelle fréquence le cœur de son bébé bat. La tachycardie physiologique s'explique par les caractéristiques anatomiques du corps de l'enfant:

  • jusqu'à 1 mois, la fréquence cardiaque varie de 105 à 200 battements / min;
  • jusqu'à 1 an - de 100 à 180;
  • jusqu'à 2 ans - de 90 à 140;
  • jusqu'à 5 ans - de 80 à 120;
  • jusqu'à 11 ans - de 75 à 105;
  • à 15 - de 65 à 100.

Le rythme d'origine sinusale est enregistré chez les enfants sans défauts du muscle cardiaque, de son appareil valvulaire ou des vaisseaux sanguins. Normalement, sur un enregistrement ECG graphique, les segments P avant la systole ventriculaire doivent avoir la même forme et la même taille, la fréquence cardiaque ne doit pas dépasser les indicateurs d'âge. Une fréquence cardiaque instable et une ectopie des sinus sont un signal pour rechercher des facteurs défavorables qui provoquent une diminution de l'activité du nœud principal du système de conduction cardiaque.

Le syndrome de faiblesse du nœud sinusal est observé chez les bébés prématurés, les nourrissons qui ont présenté une carence en oxygène pendant le développement intra-utérin, les nouveau-nés avec une pression artérielle élevée à l'intérieur du crâne, les nourrissons avec une carence en vitamine D, les adolescents - les processus de changement de rythme sont associés à la croissance rapide du corps de l'enfant et à la dystonie vasculaire. Les troubles physiologiques du rythme sinusal disparaissent sans traitement spécifique à mesure que la régulation des contractions cardiaques s'améliore et que le système nerveux central mûrit.

Un dysfonctionnement du rythme sinusal de nature pathologique peut être causé par un processus infectieux et inflammatoire grave, une prédisposition génétique, des anomalies structurelles congénitales et des déformations du muscle cardiaque. Dans ce cas, le cardiologue prescrit des mesures thérapeutiques et prophylactiques pour un petit patient dans des conditions de surveillance constante de l'activité fonctionnelle du cœur..

Pour résumer les informations ci-dessus, je voudrais ajouter que l'ECG est une méthode de diagnostic simple et peu coûteuse, avec laquelle il est possible de détecter des violations de la fonction du muscle cardiaque dans un court laps de temps. Cependant, en présence de changements pathologiques graves, cette technique ne suffit pas pour poser un diagnostic final - le patient se voit prescrire une échocardiographie, une échographie du cœur et un examen coronarien de ses vaisseaux.

Fréquence cardiaque sinusale qu'est-ce que cela signifie

Le cœur d'une personne en bonne santé bat régulièrement, rythmiquement, avec une fréquence de 60 à 90 battements par minute. Fait battre le cœur et régule le rythme des contractions par un centre spécial d'automatisme de premier ordre ou nœud sinusal.

Nœud sinusal - Il s'agit d'un groupe de cellules situées dans l'oreillette droite qui ont la capacité de produire des impulsions, de transmettre ces impulsions à d'autres cellules myocardiques.

Normalement, l'impulsion se produit dans le nœud sinusal de l'oreillette droite, couvre les deux oreillettes, puis à travers le nœud auriculo-ventriculaire, qui est le centre de l'automatisme de second ordre, l'impulsion est transmise aux ventricules et les recouvre d'excitation.

C'est ainsi que le cœur se contracte: d'abord les oreillettes, puis les ventricules. Si, après avoir effectué un électrocardiogramme, le médecin a conclu "sinus, rythme correct", cela signifie que votre cœur se contracte normalement, il n'y a pas d'anomalies pathologiques dans le travail du système conducteur. Cela signifie que l'impulsion qui fait battre votre cœur se produit là où elle est nécessaire, à savoir dans le nœud sinusal de l'oreillette droite..

ECG et rythme sinusal

Un rythme sinusal normal

La méthode la plus simple et la plus abordable pour déterminer la fréquence cardiaque est l'ECG. C'est une méthode qui vous permet de déterminer la fréquence et la régularité des contractions cardiaques, d'évaluer la nature du rythme et sa source, de diagnostiquer des lésions myocardiques aiguës ou chroniques. La réalisation d'un ECG est obligatoire lors de l'examen de routine et de l'examen médical. Tout médecin et travailleur médical ayant une formation médicale secondaire devrait être en mesure de crypter un cardiogramme.

Il y a une onde P sur l'électrocardiogramme, qui est responsable du travail des oreillettes, et il y a un complexe d'ondes QRS, ce complexe montre le travail des ventricules. Puisque les oreillettes sont normalement contractées en premier, puis les ventricules, l'onde P doit toujours précéder le complexe QRS.

Ainsi, les signes ECG du rythme sinusal:

  1. Forme d'onde P permanente (durée 0,1 s, hauteur 2-2,5 mm),
  2. Distance égale entre les dents P-P ou R-R,
  3. L'onde P précède toujours le complexe QRS,
  4. La distance entre l'onde P et l'onde Q suivante est la même et égale à 0,12-0,2 s,
  5. Fréquence cardiaque de 60 à 90 battements par minute.

Si ces critères sont remplis sur l'ECG, cela signifie que le rythme cardiaque est normal..

Ce que le patient doit savoir avant d'effectuer un ECG?

Pour que les données de l'électrocardiogramme soient aussi précises que possible, il existe certaines règles que le patient doit suivre avant de mener cette étude. Tout d'abord, essayez de ne pas être nerveux, de ne pas boire d'alcool, de café, de thé fort et de ne pas fumer avant la procédure, car la fréquence cardiaque augmentera, la tachycardie se développera et les données ECG seront incorrectes. Vous n'avez pas besoin de trop manger et de faire du travail manuel. Si vous suivez toutes les règles ci-dessus, l'enregistrement ECG vous permettra de diagnostiquer le travail de votre cœur le plus précisément possible et de déterminer son rythme et sa fréquence de contractions..

Fréquence cardiaque chez les enfants

Palpitations chez les enfants

Le rythme cardiaque chez les nouveau-nés et les tout-petits est beaucoup plus fréquent que chez un adulte. Si vous posez votre main sur la poitrine d'un petit enfant, vous pouvez entendre à quelle fréquence et à quelle intensité le petit cœur bat. Plus l'enfant est jeune, plus son cœur se contracte. Par exemple, la norme pour un nouveau-né est une fréquence cardiaque allant jusqu'à 140 battements par minute, et lors de l'alimentation, des cris, elle peut atteindre 180 battements par minute..

Cela est dû au fait que les bébés ont un métabolisme plus intensif et au fait que le cœur est moins sensible à l'influence du nerf vague, qui ralentit le rythme cardiaque. À l'âge de deux ans, la fréquence cardiaque est en moyenne de 120-125 par minute, de six à 100-105, et déjà à dix à douze ans, la fréquence cardiaque d'un enfant correspondra à celle d'un adulte.

Ces caractéristiques physiologiques caractéristiques de l'enfance doivent être prises en compte par le parent, et ne paniquez pas si, lors du décodage du cardiogramme, le médecin écrit un nombre à trois chiffres, déterminant la fréquence cardiaque de votre enfant. Peut-être qu'une fréquence cardiaque rapide pour son âge est normale. Et si les intervalles entre les battements cardiaques sont les mêmes, l'onde P accompagne chaque complexe de contractions ventriculaires - cela signifie un rythme sinusal, et dans ce cas, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Quand le rythme sinusal est faux?

Le nœud sino-auriculaire peut produire des impulsions à la fois avec la même fréquence constante et avec des périodes d'augmentation et de diminution graduelles. Si le rythme sinusal est caractérisé par de telles périodes d'accélération-décroissance, il s'agit d'un rythme sinusal anormal ou d'arythmie. Il existe deux formes d'arythmie sinusale: respiratoire (cyclique) et non respiratoire (non cyclique).

L'arythmie respiratoire ou cyclique est caractérisée par le fait que la fréquence cardiaque augmente avec l'inspiration et ralentit avec l'expiration, il existe un lien clair avec la respiration. Cette condition se produit en raison de la forte activité du nerf vague. L'arythmie respiratoire est caractéristique des jeunes, des athlètes, des patients atteints de dystonie neurocirculatoire, des névroses, ainsi que des adolescents pendant la puberté.

Signes ECG d'arythmie respiratoire:

  1. Signes de rythme sinusal (onde P de forme et de taille normales, précède toujours le complexe QRS),
  2. Augmentation de la fréquence cardiaque à l'inspiration et diminution à l'expiration,
  3. La durée du R-R n'est pas la même, mais les intervalles sont à moins de 0,15 s.

Un trait caractéristique et critère diagnostique est le moment suivant: l'arythmie respiratoire disparaît à l'ECG avec la retenue de la respiration, s'intensifie sous l'action des médicaments du groupe b-bloquant et disparaît sous l'action de l'atropine. Une arythmie sinusale non associée à la respiration est observée chez le sujet âgé, avec diverses pathologies cardiaques (cardiomyopathies, cardiopathie ischémique, myocardite).

Si l'arythmie respiratoire a un pronostic favorable et est une caractéristique physiologique, l'arythmie non cyclique a une valeur pronostique plus grave et peut signifier certains troubles du travail cardiaque..

Signes ECG d'arythmie non cyclique:

  1. Signes de rythme sinusal (onde P de forme et de taille normales, précède toujours le complexe QRS)
  2. Il n'y a pas de lien entre l'arythmie sinusale et la respiration,
  3. L'arythmie sinusale persiste en retenant la respiration,
  4. La durée R-R n'est pas la même, les pauses sont supérieures à 0,15 s.

De ce qui précède, nous pouvons conclure que le rythme sinusal est le rythme normal de la contraction cardiaque, mais le rythme sinusal n'exclut pas d'éventuelles perturbations du travail du cœur. Il est important que le rythme ne soit pas seulement sinusal, mais aussi correct. Un rythme sinusal correct signifie que votre cœur bat régulièrement et rythmiquement.

Que signifie le rythme sinusal: normes et écarts

Le rythme sinusal est un processus qui transfère une charge électrique et est responsable de l'apport sanguin normal aux organes. L'élan est normal. Les impulsions d'étiologie non sinusale indiquent un processus pathologique.

L'indicateur indique le bon fonctionnement du muscle cardiaque, est enregistré dans les résultats de l'électrocardiogramme.

Avec un bon fonctionnement, l'impulsion supprime les petits foyers d'activité électrique, qui sont également enregistrés dans le graphique.

L'impulsion détermine le nombre de battements cardiaques, cependant, avec des facteurs irritants externes, elle accélère, ou vice versa - elle ralentit.

Le nombre de contractions est différent et dépend de l'âge. En moyenne, la fréquence est de 60 à 90 battements. Les impulsions sont répétées à intervalles égaux et toujours dans un certain ordre: nœud sinusal - oreillettes - ventricules.

Des écarts de transfert de charge ou un changement de tonalité cardiaque indiquent une pathologie existante.

Quel nœud dans le cœur en est responsable et son rôle dans le travail de tout l'organisme

L'impulsion est générée par le nœud sinusal. Anatomiquement, le nœud est situé dans l'épaisseur de la paroi de l'oreillette droite, où il est alimenté en sang par les artères coronaires.

Les cellules groupées sous forme de faisceaux ont une forme fusiforme torsadée et légèrement moins de cardiomyocytes.

Les cellules ont peu d'activité contractile, mais cela ne les empêche pas de produire une charge électrique, en la transférant au nœud principal.

Le rôle principal du nœud est l'accumulation d'électricité, sa traduction en force cinétique, ce qui entraîne une contraction du myocarde. Le message électrique stimule le cœur, le myocarde se contracte et expulse le sang artériel, qui transporte l'oxygène, les nutriments et les oligo-éléments dans tout le corps..

En l'absence de charge électrique dans le cœur, le patient meurt, lorsque d'autres sources de «courant» apparaissent, des maladies et des processus pathologiques de l'activité cardiaque.

Le changement du nombre d'impulsions est enregistré dans l'ECG, et seulement en fonction des résultats de la cardiographie, le rythme de la genèse sinusale ou non sinusale est établi.

La marque «rythme sinusal» n'a pas de signification pathologique, mais indique uniquement le travail physiologique du cœur.

Comment le rythme sinusal est déterminé

Pour déterminer un indicateur important (impulsion cardiaque), une électrocardiographie est réalisée. Les données de recherche permettent d'identifier la source du rythme, sa fréquence et son rythme.

Dans le graphique, l'indicateur CP est désigné par la lettre "P" et a la forme d'une onde. Lors de la recherche, en plus du rythme, de la fréquence et de la source, les paramètres suivants sont pris en compte:

  1. Emplacement "R".
  2. Distance entre le complexe QRS.
  3. Forme de griffe.
  4. Distance entre les dents.
  5. Comparaison d'autres ondes et du complexe QRS.

"P" est toujours tourné vers le haut, la distance d'une dent à l'autre est la fréquence de contraction.

Les dents angulaires élevées sont le moment fixe de la contraction ventriculaire, au cours duquel le sang artériel est libéré dans les vaisseaux.

Le cardiogramme enregistre de nombreux paramètres «cardiaques», mais seul un cardiologue peut le lire.

Sur la base d'une étude, le diagnostic n'est pas posé, en raison du fait que l'impulsion électrique du nœud sinusal dépend de l'influence de facteurs endogènes et exogènes, de l'heure de la journée et de l'état général du patient.

Normes

Normalement, l'onde «P» est située devant une onde haute et étroite appelée complexe QRS. L'espacement entre les dents est de 0,12 sec..

Le patient peut étudier indépendamment le cardiogramme, en faisant attention à:

  • pour la régularité, car avec une impulsion sinusale, les dents ondulées sont enregistrées dans une certaine séquence;
  • à une fréquence de 60 à 90 battements par minute, chez les enfants, en particulier les jeunes enfants, la fréquence du rythme atteint 120 battements.
  • séquence - les chocs sont fixés dans une direction, confirmant le transfert correct de la charge électrique.

Étant donné que le patient n'est pas un spécialiste en cardiologie, vous ne devez pas sonner l'alarme à l'avance s'il y a des lignes sinueuses, des élévations supplémentaires et d'autres écarts.

Le sommeil, l'activité physique, la prise alimentaire et les expériences sont reflétés dans le cardiogramme, mais ne constituent pas un écart par rapport à la norme.

De nombreux paramètres affectent la fréquence cardiaque, car fumer avant l'ECG se reflétera dans le graphique sous la forme d'un raccourcissement des dents ou de la gigue de la courbe.

Les écarts SR sont différents:

  • arythmie - échec de la séquence ou de la fréquence des impulsions;
  • blocus - une violation de la transmission de l'influx nerveux au myocarde;
  • tachycardie - rythme accéléré;
  • bradycardie - une diminution de la fréquence cardiaque.

Symptômes d'un rythme sinusal anormal

La perturbation des impulsions se manifeste non seulement dans les résultats de l'ECG, mais également dans les symptômes cliniques..

Arythmie

Dans l'ECG, il y a des différences dans les dents, une augmentation et une diminution de l'intervalle. Changements d'impulsion. Un type courant d'arythmie est l'extrasystole. Image clinique:

  • douleur dans le cœur lors de l'inhalation;
  • changement de fréquence cardiaque, puis à la hausse, puis à la baisse;
  • la faiblesse.

Blocus

Avec le blocage des sinus, la transmission de l'influx nerveux au muscle cardiaque est perturbée. L'intervalle est doublé, certains cycles abandonnent et après un intervalle prolongé, le complexe «R-R» est raccourci.

Symptômes de la sinusite de blocage:

  • inconfort dans le sternum gauche;
  • faiblesse générale;
  • diminution des performances.

Dans les cas graves, une douleur coupante dans la région du cœur, une lourdeur et une sensation de satiété sont possibles.

Bradycardie

Une diminution des impulsions enregistrées à la suite de l'électrocardiographie, se manifeste sous la forme d'une impulsion rare (moins de 60 battements), d'un essoufflement, de légers vertiges.

Le cardiogramme montre une augmentation de l'intervalle entre les complexes, rarement une réduction, tandis que le rythme ne change pas, c'est-à-dire que l'onde P est située devant le complexe QRS.

Tachycardie

Les rythmes rapides enregistrés sur le cardiogramme indiquent une tachycardie. Cliniquement, les palpitations se manifestent par un essoufflement, une augmentation du rythme cardiaque (plus de 90 battements ou à la limite de la limite supérieure de la norme), des maux de tête, une audibilité accrue du rythme cardiaque. Sur l'ECG:

  • raccourcir l'intervalle entre les complexes;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • début ondulé du cardiogramme et son achèvement.

Quand et à quel médecin devez-vous contacter

L'ECG est une procédure obligatoire prescrite lorsque vous vous rendez à la clinique avec des plaintes «du cœur» (fait mal, souvent des coups, etc.).

Demandez l'aide de votre médecin généraliste ou de votre cardiologue. Sur la base des résultats de l'électrocardiographie, une conclusion est tirée sur le travail du muscle cardiaque.

Procédure ECG et interprétation des résultats

Le jour de la recherche, il est souhaitable:

  • refuser de manger;
  • ne consommez pas de café fort;
  • n'effectuez pas les exercices physiques habituels;
  • ne pas appliquer de lotions, de crèmes sur le corps.

Pendant la procédure, vous devez enlever les vêtements serrés et vous détendre autant que possible. La manipulation ne prend pas plus de 10 minutes, en tenant compte du processus de déshabillage et d'habillage.

Lors d'un ECG, le patient est en position horizontale, les points de fixation des électrodes sont traités à l'alcool à des fins antiseptiques et pour dégraisser l'épiderme.

Avant de fixer les poignets et les ventouses, la peau est lubrifiée avec un gel spécial. Les électrodes sont appliquées sur la poitrine, les chevilles et les bras. La fréquence cardiaque est enregistrée sur un appareil spécial et un graphique est imprimé.

Un ECG est réalisé par une infirmière, le résultat est interprété par un cardiologue. Selon le cardiogramme reçu, le médecin note d'éventuelles impulsions pathologiques et pose un diagnostic: le rythme sinusal est-il perturbé, et s'il est perturbé, dans quelle direction.

Le patient lui-même ne peut pas interpréter correctement les données et poser un diagnostic.

Les raisons

Les raisons du changement d'élan sont:

  • maladie cardiaque: myocardite, crise cardiaque, endocardite, insuffisance cardiovasculaire;
  • malformations congénitales ou acquises;
  • infections qui ont causé des complications cardiaques;
  • l'abus d'alcool;
  • dépendance à la nicotine;
  • maladies systémiques chroniques;
  • une carence en oxygène;
  • une histoire de chirurgie cardiaque;
  • enfance.

Les écarts d'impulsion sont de nature physiologique: apport alimentaire, sommeil, exercice, stress et dépression.

Tout changement dans le corps est enregistré dans le cardiogramme et seul un professionnel est en mesure de déterminer l'écart physiologique par rapport à la cause pathologique.

Recherche supplémentaire

Si des anomalies surviennent, les médecins recommandent des recherches supplémentaires.

Surveillance quotidienne - pendant la journée, un appareil spécial enregistre le travail du cœur, mesure la pression et prend en compte les impulsions des contractions cardiaques. Base de conduite:

  • la fréquence est inférieure à 60 ou supérieure à 90 coups;
  • extrasystole prononcée;
  • arythmie maligne - une condition préalable à une crise cardiaque.

Échocardiographie ou examen échographique du muscle cardiaque. Le moniteur à ultrasons montre clairement les caractéristiques morphologiques du nœud sinusal et sa fonctionnalité.

Des tests sanguins sont effectués pour le niveau d'hormones, de toxines et d'enzymes. Parfois, un coagulogramme est montré.

Traitement

Les tactiques de traitement dépendent de l'écart identifié. Le plus souvent, les médecins recommandent aux patients de renoncer à leurs mauvaises habitudes, de suivre un régime spécial et d'être plus souvent à l'extérieur.

Des vitamines et des médicaments à effet sédatif doivent être pris pour améliorer la capacité de transfert de charge électrique. En cas de stress ou de nervosité fréquents, prenez de l'agripaume, du magnésium.

Pour maintenir l'élasticité des parois vasculaires, privilégiez les aliments à haute teneur en calcium et en vitamine D.

En cas d'anomalies graves du cardiogramme, le traitement est effectué dans un hôpital, où la cause de l'échec est identifiée.

Fréquence cardiaque sinusale sur un ECG - qu'est-ce que cela signifie et ce qu'il peut dire

Le cœur est le principal organe du corps humain, qui alimente tous ses tissus en sang. Le degré de saturation en oxygène du cerveau et l'activité fonctionnelle de tout l'organisme dépendent des contractions systématiques de ses muscles. Pour exciter le tissu musculaire du cœur, une impulsion (signal électrique) est requise des cardiomyocytes conducteurs.

Normalement, ces chocs sont produits par le nœud sinusal - les caractéristiques du rythme cardiaque dépendent de leur fréquence et de leur localisation. Dans la médecine moderne, les maladies du système cardiovasculaire sont détectées à l'aide d'une méthode d'examen spéciale - un électrocardiogramme. Les spécialistes en exercice le prescrivent pour diagnostiquer les pathologies du muscle cardiaque, surveiller l'évolution des affections déjà existantes, avant toute intervention chirurgicale et à des fins préventives.

Les résultats de l'ECG fournissent aux médecins des informations spécifiques sur l'activité cardiaque. Dans notre article, nous fournirons des informations sur les caractéristiques et les paramètres d'une fréquence cardiaque normale, les écarts possibles. Nous dirons également à nos lecteurs ce qu'est le rythme sinusal sur un ECG et comment déterminer ses signes pathologiques.

Description de l'arythmie sinusale

Le système conducteur du cœur se compose de divers composants complexes - fibres, nœuds, faisceaux. Le leader du rythme est le nœud sino-auriculaire, ou nœud Kiss-Fleck, situé dans l'oreillette droite. À partir de là, une impulsion est envoyée au nœud auriculo-ventriculaire (auriculo-ventriculaire). Après que le signal diverge dans les ventricules.

Le nœud sinusal est une région anatomique unique qui couvre une superficie de 10 m2. mm et se compose de cellules myocytaires de premier ordre qui génèrent des impulsions électriques tout au long de la vie humaine pour contracter le cœur.

Toute violation du rythme du cœur, de la fréquence de ses battements ou de la séquence de fonctionnement de ses chambres est appelée arythmie. La rétention du stimulateur cardiaque principal en tant que nœud sinusal indique un rythme sinusal. Dans ce cas, la vitesse de passage d'une impulsion électrique à travers le tissu musculaire du cœur peut changer, ce qui entraîne ce qui suit:

  • rythme sinusal normal - la fréquence cardiaque chez un adulte est de 60 à 90 battements / min;
  • accéléré (tachycardie) - fréquence cardiaque chez un adulte - à partir de 100 battements / min et plus;
  • lent (bradycardie) - fréquence cardiaque chez un adulte - à partir de 50 battements / min et moins.

Selon la classification des arythmies, l'arythmie sinusale (SA) est définie comme une violation de l'automatisme d'origine nomotopique, c'est-à-dire que le nœud sinusal reste le stimulateur cardiaque. Cela affecte des symptômes plus modérés par rapport au même syndrome des sinus malades. Les facteurs prédisposants sont d'une importance non négligeable dans l'intensité de la manifestation de la pathologie. Avec les bonnes tactiques de traitement, la pathologie entraîne rarement des complications graves..

Rythme sinusal et tachycardie

Rappelons à nouveau qu'il existe un rythme sinusal avec une fréquence de 60 à 90 par minute. Mais que se passe-t-il si le paramètre est en dehors des limites fixées tout en conservant son "sinus"? On sait que de telles fluctuations n'indiquent pas toujours une pathologie, il n'est donc pas nécessaire de paniquer prématurément..

L'accélération du rythme cardiaque sinusal (tachycardie sinusale), qui n'est pas un indicateur de pathologie, est enregistrée lorsque:

  1. Expériences émotionnelles, stress, peur;
  2. Effort physique intense - dans la salle de gym, avec un travail physique intense, etc.
  3. Après avoir trop mangé, bu du café ou du thé fort.

Cette tachycardie physiologique se reflète dans les données ECG:

  • La longueur de l'écart entre les ondes P, l'intervalle RR diminue, dont la durée, avec des calculs appropriés, vous permet de déterminer le chiffre exact de la fréquence cardiaque;
  • L'onde P reste à sa place normale - devant le complexe ventriculaire, qui, à son tour, a la configuration correcte;
  • La fréquence cardiaque est calculée pour dépasser 90-100 par minute.

La tachycardie avec un rythme sinusal préservé dans des conditions physiologiques vise à fournir du sang aux tissus qui, pour diverses raisons, ont commencé à en avoir davantage besoin - faire du sport, faire du jogging, par exemple. Cela ne peut pas être considéré comme une violation et, en peu de temps, le cœur lui-même rétablit le rythme sinusal d'une fréquence normale..

Si, en l'absence de toute maladie, le candidat rencontre une tachycardie avec rythme sinusal sur le cardiogramme, il faut immédiatement se rappeler comment l'étude a été menée - était-il inquiet, se précipitait-il dans la salle de cardiographie la tête la première, ou peut-être qu'il fumait dans les escaliers de la clinique juste avant en prenant un ECG.

Symptômes d'arythmie sinusale

Il se manifeste principalement comme une forme respiratoire, caractéristique des enfants, des adolescents et des jeunes. Les patients souffrant d'arythmies sinusales ont souvent une sensibilité, une excitabilité et une perception fortes accrues. En conséquence, l'état pathologique est caractérisé par:

  • violation peu fréquente du rythme de l'activité cardiaque;
  • inconfort et douleur dans la poitrine;
  • palpitations ou, au contraire, «naufrage» du cœur;
  • excitation et anxiété.

De plus, des manifestations végétatives-vasculaires sont notées sous forme de transpiration, de rougeur ou de blanchiment du visage, de la peau des mains, des taches rouges peuvent apparaître sur la poitrine, des tremblements dans les membres. Dans les cas difficiles, le patient se sent comme une crise de panique, lorsque l'anxiété augmente, la peur de la mort apparaît et commence à s'essouffler.

Les palpitations fréquentes, ainsi que rares, sont particulièrement mal tolérées par certains patients.

Une fréquence cardiaque basse indique une bradycardie et une augmentation du pouls indique une tachycardie..

Dans le premier cas, le cerveau commence à être mal alimenté en sang, ce qui provoque des étourdissements, des semi-évanouissements et des évanouissements. Avec un rythme cardiaque rapide, de l'irritabilité et de la fatigue apparaissent. Dans les deux cas, les performances diminuent, vous ne devez donc pas permettre le développement de la maladie à un tel stade..

Comment se manifeste l'extrasystole?

Le plus souvent, une personne atteinte de cette pathologie se plaint des conditions suivantes:

- le cœur semble geler, puis commence à battre plus fort;

- peur constante et déraisonnable;

- se sentir à court d'air.

L'arythmie sinusale, modérément prononcée, survient lorsque le cœur s'écarte du rythme dans un sens ou dans l'autre d'environ 10%. Il y a des perturbations dans le rythme lors du changement de position du corps, particulièrement brusques. Si le corps réagit de cette manière, il est considéré comme une variante normale. Mais avec les répétitions fréquentes des extrasystoles, il vaut mieux s'assurer et être examiné. Laisser le cardiologue analyser les résultats et recommander un traitement, bien sûr, s'il le juge nécessaire.

Causes de l'arythmie sinusale

Comme d'autres maladies cardiaques, une arythmie sinusale peut survenir en raison de facteurs internes et externes. Une définition claire de la cause vous permet de prescrire un traitement efficace et, à l'avenir, d'organiser la prévention correcte de la maladie.

Causes internes de l'arythmie sinusale

Sont représentés par un grand groupe de maladies cardiaques, qui dans la plupart des cas sont observées chez les personnes après 50-60 ans.

  • Processus infectieux affectant le myocarde du cœur. Il peut s'agir d'une myocardite ou d'une endocardite, passant au tissu musculaire du cœur.
  • Cardiomyopathies, qui s'accompagnent d'une violation de la structure du myocarde, de ses cicatrices ou de la prolifération du tissu conjonctif, remplaçant progressivement le muscle.
  • Cardiopathie ischémique, en particulier infarctus du myocarde, dans laquelle il y a une violation de l'automatisme du cœur. Cela comprend également la cardiosclérose postinfarctus..
  • Malformations cardiaques, qui modifient la structure normale du cœur, à la suite de quoi les chambres sont étirées, ses chambres s'épaississent et non seulement l'automatisme d'un organe vital est perturbé, mais aussi l'excitabilité et la conductivité des impulsions.

Les malformations cardiaques sont considérées à la fois acquises et congénitales. Si les premiers se développent plus souvent à l'âge adulte, les congénitaux sont déterminés chez les nourrissons.Par conséquent, une pathologie cardiaque similaire, associée à une arythmie sinusale, peut être observée chez les très jeunes enfants..

Facteurs externes de l'apparition de l'arythmie sinusale

Parmi les nombreuses pathologies, les troubles hormonaux ont un effet particulier sur l'activité cardiaque. Par exemple, dans la thyrotoxicose, les hormones thyroxine et triiodothyronine sont produites en quantités accrues. En conséquence, l'activité cardiaque augmente, contribuant au développement de l'arythmie sinusale. Avec le phéochromocytome (pathologie surrénalienne), la concentration d'adrénaline et de norépinéphrine dans le sang augmente, ce qui affecte également négativement le travail du cœur.

Le système nerveux régule l'activité cardiaque, par conséquent, si son travail est interrompu, des arythmies se produisent également. Cela se produit avec la dystonie végétative-vasculaire, les névroses et la névrite. Si le nerf vague a un effet plus prononcé, une bradycardie se produit. Lorsque la partie sympathique du système nerveux est activée, une tachycardie apparaît.

Un certain nombre de conditions pathologiques contribuent à l'arythmie sinusale. En particulier, le rythme normal est perturbé en cas d'anémie sévère, de conditions fébriles, d'exposition prolongée à des conditions chaudes ou très froides. Les intoxications toxiques et les maladies infectieuses provoquent également le développement d'arythmies. La tachycardie ou la bradycardie est particulièrement fréquente en cas d'intoxication à l'alcool, aux stupéfiants et aux substances toxiques.

Mécanisme de formation du processus

Vous devriez commencer par une brève référence anatomique.

Le cœur peut fonctionner de manière autonome pendant une longue période. L'activité de l'organe lui-même est partiellement régulée par le tronc cérébral; les substances hormonales ont un certain effet.

Cependant, une impulsion électrique qui provoque la contraction normale des structures musculaires (myocarde) fournit un groupe spécial de cellules - le nœud sinusal.

À travers les faisceaux de His, le signal passe à d'autres tissus, à l'état normal, un processus cyclique fermé a lieu.

Si le cœur cesse de fonctionner au besoin ou si les stimuli externes sont trop intenses, une défaillance se produit dans l'activité fonctionnelle des cellules cardiaques. Se termine par une arythmie et des complications graves.

Contrairement à d'autres formes du processus pathologique, la raison est dans le nœud sinusal, les oreillettes et les ventricules n'ont rien à voir avec cela. D'une part, cela facilite le diagnostic et le traitement, en outre, la probabilité de complications est plusieurs fois plus faible, d'autre part, il n'est pas facile de reconnaître la maladie, car elle donne peu de symptômes et les manifestations se «cachent» rapidement, le corps s'y habitue et le tableau clinique ne le fait pas. affecte.

Types d'arythmie sinusale

La distribution de l'arythmie sinusale est controversée. Elle se présente sous deux formes: arythmie sinusale propre («non respiratoire») et arythmie sinuso-respiratoire.

L'arythmie «non respiratoire» est considérée comme une pathologie, car elle se développe principalement chez les personnes âgées et présente des manifestations cliniques caractéristiques. Selon le cours, il y a une violation permanente du rythme cardiaque et périodique, qui se produit de temps en temps.

L'arythmie sinuso-respiratoire est considérée comme un trouble fonctionnel et est plus fréquente chez les enfants et les jeunes..

  • Chez les nouveau-nés, l'arythmie sinusale peut être associée à un accouchement précoce, à une gestose pendant la grossesse, à l'accouchement et à une pathologie hypoxique du système nerveux central. De plus, la présence de lésions organiques du tissu musculaire de l'organe joue un rôle dans le développement des arythmies cardiaques. Les parents peuvent noter des sautes d'humeur, une fatigue rapide du bébé, qui peut éprouver un essoufflement pendant l'allaitement.
  • Chez les enfants plus âgés, l'arythmie se développe le plus souvent selon le type sinus-respiratoire. Dans certains cas, une arythmie «non respiratoire» est notée, qui se manifeste par une faiblesse, une pâleur est notée et il devient difficile de faire de l'exercice. L'enfant peut se plaindre de douleurs cardiaques et d'interruptions de son activité.

Dans la plupart des cas, le pronostic de la maladie est favorable, mais dépend en grande partie du processus pathologique sous-jacent. S'il s'agit, par exemple, d'anomalies congénitales ou acquises, plus tôt leur traitement est commencé, moins les arythmies seront prononcées. Il en va de même pour d'autres facteurs cardiaques et externes..

Tous les types d'arythmies, y compris les arythmies asymptomatiques, doivent être surveillées par un cardiologue, pour lesquelles le patient doit subir des examens à temps et, si nécessaire, ajuster le traitement..

Étapes

Les stades suivants de la maladie sont distingués:

  • Arythmie sinusale légère (modérée) - la plupart du temps, elle ne se manifeste d'aucune façon, elle peut être une caractéristique spécifique d'un organisme particulier et accompagner la vieillesse.
    Ce n'est pas un écart par rapport à la norme s'il est associé à des changements hormonaux dans le corps (chez les adolescents). Il est nécessaire de consulter un médecin pour établir la cause exacte et la nature de la maladie..
  • Arythmie sinusale du premier degré - les symptômes surviennent rarement et, en règle générale, disparaissent d'eux-mêmes, le patient ne ressent pas d'inconfort.
    Souvent manifesté par des troubles respiratoires (arythmie respiratoire), il est détecté chez les adolescents à la puberté, chez les sportifs, chez les personnes âgées. Un avis médical est requis, surtout en cas d'évanouissements fréquents.
  • Arythmie sinusale du deuxième degré - les symptômes sont les plus prononcés et coexistent avec diverses maladies cardiaques. Une personne développe une faiblesse sévère, de la fatigue, un essoufflement.

Une arythmie sinusale sévère peut être dangereuse pour la santé humaine, nécessite un traitement obligatoire.

  • Arythmie sinusale du troisième degré - les symptômes sont très prononcés. Il est extrêmement important d'effectuer des diagnostics en temps opportun pour identifier la cause exacte de la maladie et prescrire un traitement.
    Des complications graves sont susceptibles de se développer. Un examen de tous les organes internes est nécessaire.
  • Diagnostic de l'arythmie sinusale

    Les premiers signes de la maladie sont déterminés lors d'un rendez-vous chez le médecin. Un examen externe peut indiquer une pâleur de la peau, une cyanose du triangle nasolabial. Un mauvais rythme est entendu lors de l'écoute. Les comptages de fréquence cardiaque indiquent un rythme plus rapide ou plus lent, mais il est insignifiant par rapport à la fibrillation ou au clignotement.

    Les principales méthodes de diagnostic pour déterminer l'arythmie sont l'électrocardiographie et la surveillance Holter, qui surveille l'ECG et la pression artérielle..

    Dans le processus de diagnostic, il est important de distinguer l'arythmie sinusale «non respiratoire» de la forme sinuso-respiratoire. Pour cela, la fréquence cardiaque est enregistrée, et si elle n'est pas associée aux phases de respiration, il s'agit en fait d'une arythmie sinusale..

    Les principaux signes ECG de tous les types d'arythmies sinusales:

    • avant chaque complexe QRS, une onde P est déterminée, ce qui indique un rythme sinusal;
    • Les intervalles RR peuvent différer les uns des autres d'au moins 10%, ce qui signifie une activité cardiaque anormale;
    • la fréquence cardiaque est augmentée, diminuée ou normale.

    Des méthodes de diagnostic supplémentaires sont des méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales. Avec cette pathologie, ils aident à clarifier l'évolution de la maladie - transitoire (non permanente) ou constante. Pour cela, des analyses d'urine, de sang, de biochimie du sang, d'échocardiographie, d'échographie du cœur sont prescrites. Selon les spécificités de la maladie sous-jacente, une coronarographie (pour la maladie coronarienne) ou une radiographie pulmonaire (pour l'insuffisance cardiaque) peut être réalisée.

    Danger de pathologie

    Il est important de savoir quelles sont les arythmies sinusales dangereuses du cœur afin d'éviter des complications graves. Si le travail erratique d'un organe est une pathologie, il est alors capable de provoquer de telles maladies:

    • arrêt cardiaque soudain (en l'absence de soins médicaux, une personne décède);
    • crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral;
    • violation de la circulation cérébrale, qui détruit progressivement l'organe et affecte la fonctionnalité de tout l'organisme;
    • thromboembolie;
    • œdème pulmonaire;
    • coma.

    Ces pathologies constituent une menace directe pour la vie du patient. Avec une forme avancée d'arythmie, ils peuvent apparaître à tout moment. Cela suggère que la maladie du muscle cardiaque devrait être surveillée par un cardiologue, même si elle est mineure. Dans ce cas, il est possible d'éviter la perte prématurée de la fonctionnalité de l'organe..

    Traitement de l'arythmie sinusale

    Il comprend plusieurs étapes clés:

    1. Les patients cardiaques doivent revoir leur mode de vie habituel et, selon les recommandations médicales, l'ajuster. Si une insuffisance cardiaque est déterminée, le sel et l'eau doivent être limités. En ne surchargeant pas le cœur, vous pouvez réduire considérablement le risque d'arythmies. En présence de maladie coronarienne, vous devez privilégier les aliments faibles en gras et de préférence non frits. La graisse végétale devrait remplacer la graisse animale. Une alimentation correcte aidera à réduire le développement de l'athérosclérose coronarienne, qui contribue à l'ischémie myocardique.
    2. Le traitement médicamenteux doit être dirigé vers la maladie sous-jacente, ainsi que pour réduire la manifestation de l'arythmie. Par exemple, la pathologie anémique est corrigée avec des préparations contenant du fer sous la forme d'un sorbifère. Le niveau critique d'hémoglobine est augmenté par l'administration intraveineuse des fonds nécessaires ou du sang total. La thyréotoxicose est corrigée avec des médicaments appropriés qui réduisent la quantité d'hormones thyroïdiennes dans le sang. L'empoisonnement, la fièvre, l'intoxication doivent également être soumis à un traitement rapide, en règle générale, en faisant couler le volume de médicaments de reconstitution, ce qui a un effet bénéfique sur l'activité cardiaque.
    3. Le traitement chirurgical est effectué dans les cas extrêmes lorsque le médicament n'aide pas. Ainsi, l'élimination des ganglions thyroïdiens peut réduire la concentration d'hormones dans le sang et normaliser le travail du cœur. Les malformations cardiaques sévères nécessitent une cardioplastie sans faute. En cas de bradycardie prolongée et résistante aux médicaments, l'installation d'un stimulateur cardiaque est indiquée. Afin de restaurer une circulation sanguine coronaire normale, un pontage coronarien est effectué.

    Drogues

    Dans le traitement de l'arythmie sinusale, divers schémas et combinaisons de médicaments sont utilisés. Les groupes de médicaments suivants sont considérés comme les plus courants:

    • Inhibiteurs de l'ECA - inhibent l'enzyme de conversion de l'angiotensine. Recommandé pour tous les patients souffrant d'hypertension artérielle et d'une fonction cardiaque insuffisante. Selon les indications, lisinopril et prestarium (5 mg par jour), valz (une moyenne de 60 g par jour), lorista (50 mg par jour) peuvent être prescrits.
    • Bêta-bloquants - indiqués pour la tachycardie, en cas de rythme cardiaque rapide. Certains médicaments peuvent réduire considérablement la pression artérielle, ils sont donc prescrits avec prudence. En règle générale, Egilok est utilisé à 25 g par jour et Coronal 5 mg par jour, prise le matin.
    • Les diurétiques sont efficaces dans le traitement de l'insuffisance cardiaque, qui s'est développée dans le contexte de la cardiosclérose, de la myocardite. L'indapamide le plus couramment utilisé 2 mg par jour et le veroshpiron en moyenne 35 mg par jour.

    Prévention de l'arythmie sinusale

    Il est efficace pour détecter les arythmies épisodiques des sinus. Cela aide également à réduire la probabilité d'épisodes récurrents de maladie. Consiste à la mise en œuvre des recommandations suivantes:

    • Essayez d'être plus à l'extérieur.
    • N'abandonnez pas du tout l'activité physique, mais faites des exercices réalisables.
    • En l'absence de contre-indications pour se promener, nager.
    • Évitez les surmenages psycho-émotionnels.
    • Reposez-vous en temps opportun et dormez au moins 8 heures la nuit (cela est particulièrement vrai pour les enfants).

    Vidéo: Comment fonctionne le cœur. Arythmie cardiaque: symptômes, causes et traitement

    4,67 env. Évaluation (note de 92%) - 9 votes - Notes

    Qu'est-ce que la fréquence cardiaque sinusale, ce que l'ECG peut dire

    Le rythme sinusal du cœur fait référence aux indicateurs de son travail. Le rythme correct est défini par le stimulateur cardiaque principal, qui est le nœud sinusal. En cas de trouble de la conduction, un tel phénomène se produit comme la migration du stimulateur cardiaque avec un changement correspondant à la fois du rythme lui-même et de la qualité du cœur, ce qui affecte immédiatement l'état de santé.

    Le moyen le plus simple d'évaluer l'exactitude du cœur est un ECG. C'est pour cette procédure que le thérapeute envoie si nécessaire. Cela est particulièrement vrai pour les patients plus âgés, avec lesquels il est impossible de commencer à traiter sans imprimer un ECG.

    C'est par l'impression ECG, par l'emplacement des dents et la distance qui les sépare, le spécialiste est en mesure d'évaluer les performances du cœur avec une forte probabilité.

    Fréquence cardiaque sinusale - qu'est-ce que cela signifie

    Le rythme sinusal du cœur est une contraction constante de toutes les parois de la membrane musculaire cardiaque due aux impulsions électriques entrantes du stimulateur cardiaque principal - le nœud sinusal. En l'absence de toute anomalie, le rythme cardiaque est sinusal.

    Cette formation est localisée dans la partie supérieure de l'oreillette droite, à la confluence de la veine cave supérieure et inférieure. Le nœud sinusal crée constamment des chocs électriques, ils traversent chaque couche de la membrane musculaire, provoquant la contraction des ventricules du cœur. Ce processus assure un rythme cardiaque sain..

    Le rythme sinusal du cœur est une valeur ECG indiquant le rythme cardiaque à l'aide d'impulsions du nœud sinusal. Lorsque cette valeur est normale, on peut faire valoir que le nœud sinusal est capable de surmonter les impulsions électriques créées par d'autres grappes de cardiomyocytes atypiques.

    Ce qui est typique d'un rythme cardiaque normal:

    • La fréquence cardiaque est numériquement de 60 à 90;
    • Les battements de cœur sont générés après un laps de temps égal;
    • La consistance du battement est inchangée - d'abord, les oreillettes se contractent, puis les ventricules. Cette caractéristique est tracée par le son caractéristique des premier et deuxième tons, en plus - avec un ECG;
    • Dans un état normal, le rythme cardiaque peut subir des changements dans un état différent d'une personne - activité physique, douleur et autres.

    Que peuvent être des violations du rythme sinusal

    La conclusion ECG peut comporter diverses erreurs. Même si l'électrocardiogramme montre des caractéristiques du rythme sinusal du cœur, une personne peut développer des processus pathologiques. Il arrive que malgré le fait que des impulsions électriques soient générées dans le nœud sinusal, la pulsation cardiaque rythmique ne répond pas à la norme.

    Quelles pathologies du rythme sinusal sont les plus courantes:

    • Un nombre accru de contractions cardiaques peut signaler la présence d'une tachycardie sinusale chez un patient;
    • Inversement, un nombre réduit de battements cardiaques peut signaler le développement d'une bradycardie sinusale;
    • Les battements cardiaques irréguliers, en d'autres termes, l'arythmie, se caractérisent par la même fréquence de battements qui ne se produisent pas régulièrement. Le spécialiste peut également soupçonner le patient d'avoir une extrasystole - des impulsions inattendues dans les intervalles entre les battements cardiaques normaux. Une autre pathologie qui peut être mise en évidence par des accidents vasculaires cérébraux irréguliers est le syndrome des sinus malades. Cette pathologie se caractérise par un rythme cardiaque rare et régulier, des moments d '"arrêt" de l'activité cardiaque et, en outre, - l'apparition alternée d'un rythme accéléré et ralenti;
    • Une régularité perturbée du rythme sinusal indique l'absence de réflexes de réponse aux stimuli de l'environnement dans la membrane cardiaque musculaire..

    Lire aussi sur le sujet

    Le rythme sinusal avec la fréquence cardiaque est normal

    En plus d'établir la nature de la pulsation cardiaque et du stimulateur cardiaque principal, la fréquence cardiaque est toujours déterminée sur l'ECG. En règle générale, l'appareil de prise d'un électrocardiogramme s'acquitte seul de cette tâche..

    Cependant, dans tous les cas, sa conclusion n'est pas vraie. C'est beaucoup mieux lorsque le médecin traitant est engagé dans le comptage de la fréquence cardiaque..

    Par exemple, le nombre de battements cardiaques peut augmenter avec l'excitation pendant l'étude, les sentiments internes, une cigarette fumée avant l'examen, l'activité physique avant l'électrocardiographie.

    D'autre part, souvent chez les personnes activement impliquées dans le sport, une diminution du nombre d'impulsions cardiaques est constatée et le flux sanguin a des caractéristiques normales. Dans ce cas, aucun écart par rapport à la norme n'est observé..

    Rythme sinusal irrégulier qu'est-ce que c'est

    Le rythme sinusal peut être régulier ou irrégulier. Si votre rythme sinusal est irrégulier, votre fréquence cardiaque peut augmenter ou diminuer. Dans ce cas, le nombre de battements cardiaques correspond à la norme, mais les intervalles entre eux ne sont pas égaux. Cette condition est appelée arythmie. Il a un caractère physiologique ou conditionnellement pathologique.

    L'arythmie conditionnellement pathologique peut être exprimée à la fois par la tachycardie et la bradycardie. Les raisons de cette condition peuvent être des pathologies cardiaques, ainsi que des maladies du système nerveux, des infections, le respect d'un régime strict, etc..

    À quoi ressemble le rythme sinusal sur l'ECG dans des conditions normales et pathologiques?

    La conclusion d'un ECG s'appelle un électrocardiogramme. Il vous permet d'enregistrer les contractions rythmiques du cœur sur papier sous la forme d'un graphique spécial. L'ECG enregistre les informations des membres humains et de la région cardiaque. Le rythme sinusal du cœur est déterminé à l'aide de dérivations standard, désignées par les chiffres romains I, II, III.

    Les médecins analysent les composants suivants d'un électrocardiogramme:

    • Onde P;
    • distance P-Q;
    • Complexe QRS;
    • distance entre les ondes P;
    • distance entre les dents R;
    • nombre de battements cardiaques.

    À quoi ressemble un enregistrement normal de la fréquence cardiaque sinusale

    Onde P et intervalle P-Q

    • L'onde P est normalement dirigée vers le haut - positive;
    • Par rapport à la plus grande onde R, elle est petite;
    • Apparaît avant chaque complexe QRS;
    • Il y a normalement une petite distance entre l'onde P et le complexe QRS (intervalle P-Q), alors qu'elle est égale entre ces éléments sur tout le graphe.

    Complexes QRS et intervalles R-R-R

    • La plus grande vague - R dans chaque complexe QRS est dirigée vers le haut;
    • Les distances entre toutes les ondes R sont normalement nécessairement égales - c'est un indicateur de la régularité des battements cardiaques.

    Intervalle P-P

    Comme dans le cas précédent, la même distance entre les ondes P est la norme..

    À quoi ressemble la pathologie du rythme sinusal sur l'ECG

    Les troubles du rythme cardiaque n'apportent pas seulement de l'inconfort à une personne, mais peuvent également être un signe avant-coureur d'une maladie cardiaque grave.

    Tachycardie sinusale

    Si le patient a une tachycardie sinusale, les caractéristiques suivantes sont distinguées sur l'électrocardiogramme:

    • La fréquence cardiaque dépasse le seuil de la norme dans le sens du dépassement et est supérieure à 90 battements par minute;
    • La régularité du rythme sinusal demeure, l'onde P apparaît toujours devant le complexe QRS;
    • Complexe ventriculaire (QRS) sans anomalies;
    • Réduire l'écart entre les ondes P;
    • Augmentation ou diminution de la hauteur de l'onde T;
    • L'EOS (axe électrique du cœur) peut être dirigé vers la gauche, vers la droite et vers le haut.

    Lire aussi sur le sujet

    Bradycardie sinusale

    Un électrocardiogramme prélevé sur un patient atteint de bradycardie sinusale se caractérise par les caractéristiques suivantes:

    • Le nombre de battements cardiaques par minute varie de 40 à 60;
    • Aucune déviation dans l'alternance des ondes P et des complexes ventriculaires n'a été trouvée;
    • L'onde P est de taille réduite;
    • La distance entre P et Q varie de 0,12 à 0,22 seconde.

    Arythmie sinusale

    Une irrégularité du rythme cardiaque lors de l'étude électrocardiographique est détectée dans les cas suivants:

    • La présence d'une onde P dans toutes les dérivations. Dans le plomb II, il est positif, dans avR, il est toujours négatif;
    • Parfois, la distance entre les ondes R change de plus de 0,1 seconde, avec une dépendance à la respiration. De plus, dans certains cas, après un petit intervalle, le plus long est enregistré. Sur la base de la distance entre les ondes R, le type d'arythmie peut être identifié. S'il a un caractère physiologique (plus souvent chez les adolescents), tous les changements d'intervalle se produisent de manière régulière et uniforme. En cas d'arythmie pathologique, le changement des intervalles peut être de nature brusque;
    • Chez les petits patients, en retenant la respiration en inspirant, les transformations des intervalles s'arrêtent, chez les personnes âgées - non..

    Extrasystole des sinus

    L'extrasystole sinusale sur l'ECG est détectée par un certain nombre de signes spécifiques:

    • Apparition trop précoce du cycle cardiaque P QRST de forme normale;
    • L'onde P de l'extrasystole est normale et coïncide avec des ondes P similaires avec un rythme cardiaque standard. Le complexe QRST des extrasystoles est exactement le même que d'habitude;
    • Les intervalles pré-extrasystoliques de tous les extrasystoles des sinus sur l'électrocardiogramme sont égaux;
    • Intervalles post-systoliques - la distance entre les ondes P est égale aux intervalles entre les cycles du rythme sinusal principal du cœur, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de pause compensatoire.

    Maladie du sinus

    Le syndrome des sinus malades (SSS) est également détecté lors d'une étude électrocardiographique. De plus, cette pathologie a plusieurs sous-espèces, dont chacune a des caractéristiques différentes, révélées sur l'électrocardiogramme:

    • SSSU - bradycardie sinusale: le nombre de contractions cardiaques est d'environ 45 à 50 par minute;
    • SSSU - blocus sino-auriculaire du deuxième degré Mobits de type 1: se manifeste par une diminution progressive de la distance entre les ondes P. La longueur de l'arrêt est inférieure à l'indicateur de la distance passée entre les ondes P, multipliée par deux;
    • SSSU - bloc sino-auriculaire du second degré de Mobits type 2: les distances entre les ondes P sont les mêmes. La longueur de l'arrêt est le double de la distance entre les ondes P;
    • SSSU - arrêt du nœud sino-auriculaire: l'électrocardiogramme fixe la ligne de niveau sur laquelle il n'y a pas d'ondes P;
    • SSSU - Syndrome de bradycardie-tachycardie: un électrocardiogramme enregistre une alternance de tachycardie supraventriculaire et de moments de pause du nœud sinusal en remplaçant une lente augmentation ventriculaire du rythme.

    Caractéristiques du rythme chez les enfants

    Normalement, les indicateurs d'électrocardiogramme chez les petits patients ont des caractéristiques spéciales, différentes de l'ECG adulte:

    • La fréquence cardiaque dépend de l'âge de l'enfant: chez les bébés de moins de 3 ans, le rythme cardiaque se produit avec une fréquence de 100 à 110 battements par minute, 3-5 ans - environ cent contractions, 6-8 ans - dans la plage de 90 à 100, 9-12 ans - 70-85 contractions en 60 secondes;
    • La durée du complexe ventriculaire chez les petits patients varie de 0,06 à 0,1 seconde;
    • La durée de l'onde P ne dépasse pas 0,1 seconde;
    • La durée du complexe PQ est d'environ 0,2 seconde;
    • La durée du complexe QT ne dépasse pas 0,4 seconde.