Soins d'urgence pour une crise hypertensive sans complication

Tachycardie

Nous voyons que le soulagement de l'AH des types hyperkinétique et hypokinétique doit être débuté par l'administration sublinguale d'antagonistes calciques à courte durée d'action (par exemple, nifédipine, corinfar) à une dose de 10 à 30 mg.

Avec cet apport, le médicament est rapidement absorbé et avec une diminution de la pression artérielle après 15-30 minutes, il est possible de prédire le soulagement de la crise avec un haut degré de fiabilité. Une diminution de la pression artérielle est obtenue en raison de l'effet relaxant de cet antagoniste du calcium sur la paroi vasculaire. Les contre-indications à l'utilisation de ces médicaments sont une tachycardie sévère, une sténose aortique sévère, une décompensation circulatoire.

Les inhibiteurs de l'ECA, par exemple, Captopril à une dose de 25 à 50 mg, sont également efficaces lorsqu'ils sont pris sous la langue, mais ils n'ont aucun avantage par rapport à la nifédipine. Ce médicament inhibe la conversion de l'angiotensine I en angiotensine II, empêchant ainsi la vasoconstriction. L'effet du médicament se produit après 10 minutes et dure jusqu'à 5 heures. Il faut garder à l'esprit que les IEC sont contre-indiqués en cas d'insuffisance rénale sévère, de grossesse et d'allaitement.

En cas d'efficacité insuffisante de la thérapie sublinguale avec ces médicaments, un traitement supplémentaire est prescrit.

Dans la crise hypertensive de type 1, la stimulation des récepteurs β-adrénergiques prévaut, se manifestant cliniquement par une augmentation du nombre de contractions cardiaques,

à cet égard, il est conseillé d'utiliser une perfusion intraveineuse de bloqueurs

Les récepteurs β-adrénergiques (Obzidan, Breviblok), par exemple, une administration intraveineuse lente d'Obzidan à une dose de 2 à 5 mg. Introduction Obzidan doit être accompagné d'une surveillance obligatoire de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.

Une alternative à Obzidan est le Proxodolol - un bloqueur β-adrénergique, qui a également un effet α-adrénolytique prononcé, à la suite duquel le tonus vasculaire est détendu et la résistance vasculaire périphérique totale diminue. Cette propriété du médicament lui permet d'être utilisé en cas de crises de type hypokinétique. Proxodolol est administré par voie intraveineuse à une dose de 2 ml dans 10 ml de solution isotonique pendant 1 à 2 minutes. S'il n'y a pas d'effet toutes les 10 minutes, peut-être une administration supplémentaire fractionnée du médicament (jusqu'à 10 ml au total). Proxodolol, ainsi qu'Obzidan, est contre-indiqué dans la bradycardie, les troubles de la conduction auriculo-ventriculaire, l'insuffisance cardiaque sévère.

Avec une excitation prononcée du patient, un sentiment de peur, ainsi qu'avec une «préparation convulsive», l'utilisation intraveineuse de Droperidol est nécessaire à une dose de 2 à 4 ml, en fonction du poids du patient. En plus de l'action neuroleptique, ce médicament a son propre effet hypotenseur prononcé..

Étant donné que la crise hypokinétique hypertensive est caractérisée par un gonflement de l'intima vasculaire, une augmentation du BCC, se produit souvent chez les patients présentant une insuffisance circulatoire congestive, une insuffisance rénale chronique, un bon effet peut être obtenu à la suite d'une administration intraveineuse rapide de 40 à 80 mg de furosémide.

Avec la prédominance des symptômes du cerveau, un traitement antihypertenseur léger est recommandé avec une diminution simultanée de la résistance au flux sanguin cérébral, ce qui peut être obtenu en utilisant une injection intraveineuse de 5 ml de Dibazol à 1% ou de 5 à 10 ml d'Euphylline à 2,4% en association avec une prise sublinguale d'antagonistes calciques (Nifédipine, Corinfar, etc.).

Souvent, la GC se développe à la suite de l'arrêt des antihypertenseurs. En particulier, si la GC est une conséquence du retrait de Clofelin, la diminution de la pression artérielle doit être commencée par l'administration intraveineuse de ce médicament à une dose de 0,15 mg.

Les indications d'hospitalisation des patients atteints d'HA non compliquée sont: l'absence d'effet de la thérapie, une crise survenue pour la première fois, ainsi que des lieux publics et de la rue. Le transport des patients présentant une crise hypertensive simple est effectué par des équipes de tout type, uniquement sur une civière en position couchée.

Arythmies tachysystoliques paroxystiques

Les troubles du rythme cardiaque tachysystolique paroxystique compliquent souvent l'évolution d'un certain nombre de maladies cardiaques aiguës et chroniques. Parfois, des arythmies paroxystiques surviennent chez de jeunes patients sans aucun signe de maladie du système cardiovasculaire. Dans ces cas, nous devons parler de la forme idiopathique de l'arythmie..

L'identification des troubles du rythme est importante pour un soulagement réussi du paroxysme. Au stade préhospitalier, la principale méthode de diagnostic de l'arythmie est la méthode d'électrocardiographie.

En pratique, il est conseillé de distinguer les types suivants de tachyarythmies paroxystiques:

A. Tachyarythmies supraventriculaires:

- fibrillation auriculaire (fibrillation et flutter auriculaires)

- tachycardie nodale auriculo-ventriculaire;

- tachycardie auriculo-ventriculaire impliquant des voies supplémentaires de conduction auriculo-ventriculaire.

B. Tachycardie ventriculaire:

La procédure de prise en charge médicale des arythmies tachysystoliques est présentée à la Fig. 2 et 3.

L'accostage au stade préhospitalier est soumis à:

• Tachycardie paroxystique supraventriculaire et ventriculaire;

• Paroxysmes «habituels» de fibrillation auriculaire-flutter auriculaire avec des antécédents d'efficacité du traitement antiarythmique lors de crises antérieures;

• Arythmies tachysystoliques survenant avec des complications hémodynamiques; avec cette méthode de choix est l'électrocardioversion.

La restauration du rythme sinusal ne doit pas être recherchée:

• avec paroxysme de fibrillation auriculaire durant plus de 2 jours;

• dans les cas où la durée de l'attaque ne peut être établie.

Dans ces cas, ainsi que dans le cas d'une forme constante de fibrillation auriculaire, la tâche est uniquement de ralentir la fréquence cardiaque.

Une attention particulière doit être portée au traitement des arythmies tachysystoliques avec de larges complexes ventriculaires, avec suspicion de faiblesse du nœud sinusal..

Symptômes de la pathologie

Les symptômes de pathologie sont notés non seulement par des chiffres sur le tonomètre, mais également par d'autres signes.

Le plus souvent, il se manifeste:

  1. Maux de tête et étourdissements sévères;
  2. Compression et douleur à l'arrière de la tête, des tempes et de la poitrine;
  3. Se sentir faible;
  4. Saignements de nez;
  5. L'apparition de points devant les yeux;
  6. Rythme cardiaque irrégulier;
  7. Envie fréquente d'uriner;
  8. Parfois, une cécité à court terme peut survenir;
  9. La nausée est également courante..

Si ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement aider la victime. Si les mesures ne sont pas prises à temps, le patient peut avoir un engourdissement dans les membres ou le visage, une sensation de «chair de poule» apparaîtra sur la peau.

Très souvent, lorsqu'une crise survient, la victime éprouve de la panique ou une peur intense, ce qui ne peut qu'aggraver la situation.

Immédiatement aux premiers signes graves de maladie, il est recommandé d'appeler une ambulance. Si la crise n'est pas compliquée, à l'avenir, il vaut la peine de subir un examen et de faire un ECG afin que le médecin puisse identifier les zones touchées du cœur et sélectionner le traitement nécessaire.

Complications possibles

Les signes de complications de la crise hypertensive peuvent chevaucher les symptômes généraux énumérés ou les chevaucher complètement..

Œdème pulmonaire

Le développement n'est pas toujours rapide, les premières manifestations sont une faiblesse croissante, une sensation de pression dans la poitrine, une respiration rapide, une toux sèche, des vertiges. Ensuite, il y a:

  • suffocation ou toux paroxystique;
  • lèvres bleues, ongles;
  • saignement de sueur froide;
  • préoccupation générale.


La cyanose au bout des doigts
Avec la progression de l'insuffisance respiratoire et cardiaque, la respiration devient bouillonnante, forte, la cyanose se propage sur une grande surface du corps, une mousse rosâtre est libérée de la bouche. Après cela, la conscience est altérée, le patient tombe dans le coma, en l'absence d'assistance immédiate, la mort survient.

Encéphalopathie

Un signe de développement est une forte agitation motrice et mentale, des maux de tête sévères, des nausées et des vomissements. La démarche est instable, les bras et les jambes, une partie de la langue, le visage deviennent engourdis. À l'étape suivante, la conscience est perturbée séquentiellement:

  1. Apathie.
  2. Assourdissant.
  3. Manque d'orientation dans le temps et dans l'espace.
  4. Des convulsions.
  5. Coma.
  6. Décès par œdème cérébral.

Insuffisance ventriculaire gauche

Il se déroule sous la forme de crises d'asthme cardiaque. Ils surviennent souvent la nuit ou tôt le matin et pendant la journée, ils sont provoqués par un stress physique ou émotionnel. Il se caractérise par un essoufflement croissant, l'incapacité d'être en position horizontale, l'apparition d'une toux sèche et hachée, puis un peu d'expectoration visqueuse est libérée.

Les patients lors d'une crise sont assis sur un lit ou une chaise avec les jambes baissées, la respiration se fait par la bouche, en raison de l'essoufflement, ils ne peuvent pas parler. L'excitation et la peur de la mort sont notées.

Ischémie cérébrale - attaque transitoire et accident vasculaire cérébral

L'ischémie aiguë du tissu cérébral peut prendre la forme de symptômes transitoires - un accident ischémique transitoire, s'ils restent plus d'un jour, cela est considéré comme un signe d'accident vasculaire cérébral. Les symptômes diffèrent selon la localisation de la lésion. Les signes les plus courants sont:

  • faiblesse du bras et de la jambe d'un côté du corps ou perte totale de mouvement (parésie ou paralysie);
  • perte de sensibilité;
  • difficulté à parler, inclinaison de la moitié du visage;
  • déficience visuelle, jusqu'à la cécité partielle;
  • crampes des membres;
  • perte de mémoire à court terme.

Hémorragie cérébrale

Au plus fort de la montée en pression, un mal de tête insupportable, des vertiges, des nausées et des vomissements apparaissent. Puis l'étourdissement augmente progressivement, le patient tombe dans le coma, la parole, la sensibilité, le comportement sont perturbés, une paralysie des membres est notée. Lorsque le sang pénètre dans les ventricules du cerveau, la température corporelle augmente, des convulsions se produisent.

Œdème cérébral

Le signe principal du développement de l'œdème cérébral est une altération de la conscience. La profondeur de sa perte dépend de la gravité et de l'étendue des dommages aux structures cérébrales. Un syndrome convulsif apparaît souvent, suivi d'une diminution du tonus musculaire. La menace pour la vie est indiquée par:

  • alternance de respirations profondes et superficielles;
  • la disparition du rythme de la respiration;
  • une forte baisse de pression;
  • arythmie;
  • une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés et plus;
  • regard défocalisé, globes oculaires flottants.


Regard défocalisé, globes oculaires flottants

Saignement de nez

Apparaît soudainement ou après des étourdissements et des maux de tête. Avec un degré léger, il s'accompagne d'une faiblesse générale et de palpitations, d'une peau pâle. Dans les cas plus graves, il peut y avoir une baisse de pression, un essoufflement, des doigts bleus, un pouls filiforme fréquent, un collapsus vasculaire.

Syndrome coronarien aigu

Elle se caractérise par une augmentation de la douleur thoracique de nature pressante et compressive. Il peut se propager sur le côté gauche du corps ou dans d'autres zones présentant un syndrome douloureux atypique. Les patients présentent de l'agitation, la peur de la mort, des sueurs froides et un essoufflement intense. Avec l'angine de poitrine, la nitroglycérine soulage la condition, en cas de crise cardiaque, la douleur n'est pas soulagée.

Anévrisme aortique disséquant

Les signes sont: une douleur brûlante insupportable dans la poitrine, un essoufflement, une perte de conscience, un choc et la mort surviennent rapidement lors d'une rupture. Au début, le rythme des contractions ralentit, puis une tachycardie apparaît. Dans 90% des cas, il est mortel même en réanimation.

Causes et facteurs de risque

Parmi les principales raisons pour lesquelles une crise hypertensive non compliquée se produit, on distingue généralement les suivantes:

  • Hérédité;
  • Certaines maladies sous forme chronique (pathologies cardiovasculaires, thyroïde, reins);
  • Âge. Chez les hommes, l'hypertension artérielle se manifeste plus souvent après 50 ans, chez les femmes 60 ans;
  • Intoxication sévère;
  • Mauvais mode de vie. Il s'agit le plus souvent d'abus de malbouffe, de travail sédentaire, de tabagisme et de consommation d'alcool.

Parfois, la cause de la crise est un changement brusque de climat ou une activité physique accrue sur un corps non préparé.

Il n'est pas non plus recommandé d'arrêter brusquement de boire des médicaments pour l'hypertension artérielle. Un tel retrait de médicaments peut également entraîner une augmentation de la pression artérielle..

Prévoir

Si une personne hypertensive ne reçoit pas de soins médicaux en temps opportun, la crise entraînera le développement d'un certain nombre de maladies dangereuses qui pourraient bien entraîner la mort. Par conséquent, si des signes de malaise sont détectés, il est nécessaire d'appeler immédiatement une équipe médicale. Une réponse rapide à la maladie aidera à protéger les organes cibles qui sont les premiers touchés..

Les conséquences d'une crise hypertensive chez l'homme et la femme

Soins d'urgence en cas de crise hypertensive

Crise hypertensive: classification et signes

Crise hypertensive: symptômes et signes, types de crises et méthodes de traitement

Crise hypertensive: traitement à domicile

Crise hypertensive compliquée: conséquences possibles et premiers soins

Soins d'urgence

Tout d'abord, il est recommandé de donner à la victime un sédatif (Agripaume, Valériane) afin qu'elle ne commence pas à présenter des troubles paniques.

Les principales mesures pour le soulagement d'une crise hypertensive:

  1. Si cela s'est produit à l'intérieur, vous devez essayer d'atténuer la lumière (si elle est trop brillante) et détacher les boutons de la chemise de la victime..
  2. Ouvrez les fenêtres dans la pièce pour apporter de l'air frais.
  3. Ensuite, vous devez mesurer la pression et la fréquence cardiaque. Si nécessaire, donnez à la victime les médicaments prescrits par le médecin pour l'hypertension.
  4. Si la tension artérielle augmente pour la première fois, donnez à boire des comprimés de premiers soins.

Les médicaments suivants sont généralement recommandés comme médicaments principaux pour abaisser rapidement la tension artérielle en cas de crise non compliquée: Captopril (un comprimé placé sous la langue), Clonidine (0,075 mg comprimé placé sous la langue), Furosémide (un comprimé par voie orale).

Après avoir pris ces mesures, vous devez attendre environ une demi-heure, puis mesurer à nouveau la pression.

Algorithme de premiers secours en cas de crise
Position corporelle recommandéeLa victime doit être en décubitus dorsal, mais la tête doit être relevée.
Mesure du pouls et de la pressionAu début, il est recommandé de mesurer votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle toutes les 15-20 minutes.
Diminution de la pression artérielleEn cas de crise, il est important que les indicateurs de pression artérielle diminuent progressivement, tout au long de la journée..
Médicaments de premiers secoursVous devez commencer par l'un des médicaments suivants: Captopril, Furosemide, Metoprolol et d'autres similaires.
Si la condition ne s'améliore pasSi, après avoir pris toutes les mesures, l'état de la victime ne commence pas à s'améliorer, vous devez appeler immédiatement une ambulance.

Remèdes populaires contre la pression

Lors d'une crise hypertensive, la pression artérielle augmente souvent brutalement. S'il n'y a pas de complications et que les lectures du tonomètre ne sont pas trop élevées, vous pouvez essayer des procédures générales pour améliorer votre bien-être.

Par exemple, les bains de pieds d'eau chaude sont utiles. Vous pouvez également utiliser une compresse de vinaigre. Ils le mettent froid à l'arrière de la tête et frottent les talons. Pour préparer une telle compresse, il est préférable d'utiliser du vinaigre à 9% dilué avec de l'eau et humidifié avec de la gaze.

Ensuite, vous devez prendre une position couchée, tandis que la tête doit être levée. Pour un effet apaisant, il est recommandé de prendre Motherwort ou Valerian.

Traitement médical

La crise hypertensive doit être éliminée progressivement, tous les médicaments ne conviennent donc pas dans ce cas. Il est important de s'assurer que dans les deux heures qui suivent le saut de pression artérielle, il ne diminue pas de plus de 25% des lectures initiales du tonomètre.

Habituellement, les médecins recommandent les médicaments suivants:

Ces dernières années, des médicaments modernes avec un effet plus prononcé sont plus souvent utilisés: Moxonidine, Amlodipine, Carvedilol. En général, presque tous les médicaments qui traitent l'hypertension chronique conviennent..

Pour une thérapie à long terme ou en cours, le médicament doit être choisi par un médecin généraliste ou un cardiologue, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Méthodes de diagnostic


Après avoir interrogé le patient, le médecin peut déjà supposer ce qui ne va pas chez lui..
Pour établir la maladie, vous ne devez pas prendre de mesures spéciales. Le médecin doit décrire tous les symptômes et répondre aux questions sur les antécédents médicaux. Il est important d'avoir des informations sur les indicateurs de pression normaux pour une personne, la durée d'une crise, les processus pathologiques concomitants et les maladies chroniques. Il est important que le médecin comprenne si de telles crises étaient auparavant inquiétantes, quels médicaments ont été pris.

La présence de symptômes pathologiques du système cardiovasculaire est un signal pour une étude ECG. Il est nécessaire d'exclure le développement d'un syndrome coronarien aigu (crise cardiaque). Lorsque l'état du patient s'améliore, le spécialiste peut commander une IRM pour obtenir des informations sur la présence ou l'absence de dommages au système circulatoire.

Le captopril est un médicament populaire

Pour les crises simples, l'inhibiteur représentatif de l'ECA Captopril (grade B) est le meilleur choix. Il peut être fourni sous forme de comprimés de 12,5, 25 et 50 mg.

Si vous prenez une pilule avant les repas, l'effet hypotenseur est déjà noté après une demi-heure. Le médicament agit jusqu'à 8 heures. Pour que l'effet vienne un peu plus vite, il est recommandé de cacher la pilule sous la langue.

Il est préférable de prendre des comprimés avant les repas, ou après avoir mangé, si deux heures se sont écoulées.

Les principales indications pour la prise du médicament comprennent: l'hypertension, la crise sous une forme non compliquée, l'insuffisance cardiaque sous une forme chronique. Il existe également des contre-indications. Le médicament ne doit pas être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement, les enfants jusqu'à l'âge de la majorité.

Différence entre crise compliquée et non compliquée

La crise hypertensive compliquée est caractérisée par une augmentation trop élevée de la pression artérielle (plus de 180/120 mm Hg). Dans ce cas, l'état du patient s'aggrave et certains organes peuvent être affectés. Cela se produit souvent avec un accident vasculaire cérébral, une hémorragie cérébrale, etc..

Avec une forme simple de crise hypertensive, les indicateurs de pression artérielle n'augmentent pas de plus de 40 à 60 mm Hg par rapport à la norme. Dans le même temps, rien ne menace les organes internes et, après avoir fourni l'assistance nécessaire, l'état se stabilise et les symptômes disparaissent progressivement. Une faiblesse peut être notée pendant un certain temps. Mais dans le premier et le second cas, la pression monte brutalement et prend la victime par surprise.

Code dans le registre international des maladies

En médecine, il existe un registre spécial des maladies, dans lequel j'attribue un code individuel à chaque pathologie et condition. Ainsi, le processus de recherche d'une maladie spécifique est beaucoup plus facile. Les crises hypertensives et les conditions associées à l'hypertension artérielle reçoivent les codes 10-15. Le code CIM 10 «crise hypertensive» définit deux types d'hypertension: primaire et secondaire. Chaque condition, qui se caractérise par une pression artérielle élevée et se réfère à des maladies des systèmes circulatoires, se voit attribuer un code spécifique. Avec son aide, vous pouvez obtenir des informations complètes sur la maladie, ses symptômes et ses méthodes de traitement..

Prévention de l'augmentation de la pression

Prévenir la survenue d'une crise hypertensive n'est pas si difficile! Il suffit de suivre quelques directives simples.

Tout d'abord, vous devez traiter l'hypertension ou d'autres pathologies cardiovasculaires pouvant conduire à une crise. Le traitement doit être effectué sous surveillance médicale. En plus des médicaments, vous pouvez demander de l'aide à des remèdes populaires éprouvés. Il est également important de mesurer régulièrement votre tension artérielle..

N'oubliez pas le rejet des aliments nocifs et salés, l'interdiction de fumer et de boire des boissons alcoolisées. Pour maintenir la santé et le bien-être, vous pouvez pratiquer des sports légers ou faire de l'exercice. Vous devriez demander plus de détails à votre médecin à ce sujet..

IL Y A DES CONTRE-INDICATIONS REQUISES CONSULTATION DU MÉDECIN
L'auteur de l'article est Ivanova Svetlana Anatolyevna, thérapeute

Caractéristiques de la thérapie

Les premiers jours de traitement sont généralement effectués dans des conditions stationnaires avec des mesures visant à ramener progressivement et doucement une personne à la normale. Habituellement, un compte-gouttes est prescrit, une oxygénothérapie est effectuée dans le contexte d'analgésiques, de diurétiques, de sédatifs, et en tenant également compte de l'utilisation de médicaments pour les convulsions et les vomissements. De telles méthodes soulagent efficacement une crise hypertensive..

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés: nitrates, inhibiteurs calciques, inhibiteurs de l'ECA, en particulier. Le médecin s'assure qu'un médicament prescrit n'est pas en conflit avec un autre prescrit et a l'effet nécessaire sur le corps du patient, auquel cas le remplacer par un analogue. Par la suite, à la maison, vous devez être traité strictement selon le schéma médical, sans auto-guérison, suivre un certain régime alimentaire et boire. Sinon, une rechute et une aggravation de la maladie sont possibles..

Tout sur la crise hypertensive: causes, symptômes et traitement

L'hypertension artérielle (TA) affecte de nombreuses personnes dans le monde. Un mauvais traitement de l'hypertension, du stress, des mauvaises habitudes, certaines maladies accompagnées d'hypertension artérielle peuvent conduire à une crise hypertensive.

Une crise hypertensive (HA) est une forte augmentation de la pression artérielle à des nombres très élevés, qui se produit dans l'hypertension et certaines autres maladies. L'AH est dangereuse pour les complications graves, elle peut entraîner la mort si le traitement n'est pas commencé à temps.

Causes et facteurs prédisposants

Le plus souvent, des crises d'hypertension surviennent chez des personnes souffrant d'hypertension artérielle, qui, pour une raison quelconque, ne reçoivent pas le traitement approprié, ne suivent pas les recommandations prescrites par le médecin pour le régime quotidien, l'alimentation, le stress physique et émotionnel, et annulent également indépendamment la prise d'antihypertenseurs..

Toutes les personnes souffrant d'hypertension doivent toujours avoir avec elles des médicaments contre l'hypertension, car l'AH peut survenir n'importe où. Cependant, il arrive qu'une personne ne sache même pas qu'elle a des problèmes de tension artérielle. Une crise hypertensive soudaine peut être la première manifestation.

Une crise hypertensive, dont les symptômes, les causes et le traitement seront discutés ci-dessous, se développe à la suite d'un dysfonctionnement du système nerveux autonome. La quantité d'hormones dans le sang augmente, ce qui augmente la pression et retient également l'eau, augmentant ainsi le volume de sang en circulation. Le tonus vasculaire ne correspond pas au volume sanguin, ce qui aggrave encore la situation. Le cœur est obligé de travailler avec une charge accrue, pour laquelle il n'était pas prêt. La demande en oxygène augmente.

  • La cause la plus fréquente d'une crise hypertensive est le retrait des antihypertenseurs. En prenant ces médicaments, le patient ramène la pression à des niveaux normaux, se sent bien et décide qu'elle n'augmentera pas même sans les pilules. Le non-respect du dosage des médicaments ou leur mauvaise prescription peut également entraîner une crise hypertensive.
  • HA peut déclencher un stress et une détresse émotionnelle intense.
  • Très souvent, la pression chez les personnes dépendantes des conditions météorologiques augmente considérablement lorsque le temps change.
  • L'AH peut survenir avec une surcharge physique importante, lorsque le cœur est obligé de travailler avec une surcharge sévère.
  • L'alcool et les cigarettes resserrent les vaisseaux sanguins, ce qui fait monter la pression. Le plus souvent, ces raisons provoquent l'AH chez les hommes..
  • Manger des quantités accrues de sel, qui retient l'eau dans le corps et augmente le volume sanguin.
  • Blessure à la tête.

Une crise hypertensive peut survenir en raison de certaines maladies:

  • oncologie;
  • glomérulonéphrite;
  • néphroptose;
  • certaines pathologies chez la femme enceinte;
  • l'athérosclérose;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.

Calculer le taux de pression

Types de crise hypertensive

HA peut être classé de plusieurs manières. Cela peut être compliqué et simple. Cela dépend du fait que la pression seule augmente ou que les organes particulièrement sensibles à sa montée soient touchés.

Types de HA en fonction de l'augmentation de pression:

La crise hypertensive hyperkinétique diffère en ce que la pression systolique augmente plus que la pression diastolique. Le débit cardiaque augmente, tandis que le tonus vasculaire périphérique reste le même ou diminue même légèrement.

Ce type d'AH commence brusquement, généralement immédiatement avec un mal de tête très sévère. Le patient devient agité, agité. Se plaint de déficience visuelle, de «mouches» clignotantes dans les yeux, de nausées, puis de vomissements. Le patient a chaud, mais ses membres sont froids, il y a une augmentation de la transpiration, de la tachycardie. L'urine est légère, elle se forme plus que d'habitude, c'est-à-dire que la personne va souvent aux toilettes.

Avec le développement d'une crise hypokinétique, la pression diastolique augmente davantage et la différence entre les deux indicateurs diminue. La résistance vasculaire périphérique augmente et le débit cardiaque diminue. Ce type d'AH se développe lentement, de sorte que les patients ne demandent pas toujours de l'aide à temps, estimant qu'il s'agit d'une manifestation courante de l'hypertension, et ils pourront faire face seuls sans consulter un médecin..

L'apparition d'une crise hypokinétique hypertensive peut prendre plusieurs jours à partir de ses symptômes les plus frappants. Le mal de tête augmente lentement. Le patient est généralement léthargique, somnolent, présente des acouphènes, une vision trouble, des nausées. Les vomissements sont fréquents. Le pouls reste dans les limites normales ou ralentit légèrement. Ce type d'AH est plus fréquent chez les femmes pendant la ménopause..

La durée d'une crise hypertensive dépend de son type. La crise hyperkinétique dure 2-3 heures, hypokinétique - 4-5 jours.

Les crises hypertensives de ce type provoquent une augmentation simultanée des deux indicateurs de pression artérielle. Le débit cardiaque ne change pas beaucoup et l'augmentation de la résistance vasculaire est assez modérée. Il commence brusquement et présente les symptômes typiques d'une crise hypertensive: une personne a des douleurs et des étourdissements, elle se sent faible, des vomissements apparaissent et la pression artérielle augmente. Peut être compliqué par une insuffisance ventriculaire gauche aiguë et par conséquent - un œdème pulmonaire.

Un autre type d'AH est la crise cérébrale hypertensive. Il appartient à des crises compliquées. Avec lui, non seulement la pression augmente très fortement, mais des symptômes apparaissent également indiquant une violation de la circulation cérébrale:

  • Forts maux de tête;
  • acouphènes, étourdissements;
  • manque de coordination;
  • nausées accompagnées de vomissements;
  • violation de la sensibilité;
  • paralysie transitoire des membres;
  • somnolence ou agitation;
  • trouble de la mémoire;
  • convulsions.

Quelles sont les raisons d'une telle crise hypertensive? Normalement, lorsque la pression artérielle augmente, le tonus des vaisseaux cérébraux augmente également. Cela empêche trop de sang de pénétrer dans le cerveau. Si les vaisseaux ne sont pas rétrécis dans la mesure nécessaire, beaucoup de sang coule vers le cerveau. Une grande quantité stagne dans le crâne, ce qui provoque une augmentation de la pression intracrânienne.

Cela se produit également dans l'autre sens: lorsque la pression artérielle augmente, les vaisseaux sanguins du cerveau sont comprimés plus que nécessaire, et ne laissent pas la quantité de sang nécessaire à sa nutrition vers le cerveau. La famine en oxygène se produit, dont le cortex cérébral souffre le plus.

Autres types de crise compliquée:

  • Œdémateux - les deux indicateurs de pression artérielle augmentent. Ce type est plus fréquent chez les femmes. Dans ce cas, une léthargie, une léthargie de conscience, un gonflement sévère des extrémités seront observés.
  • Neurovégétatif - une poussée d'adrénaline augmente la pression systolique. Le patient est agité, craintif et anxieux, les mains tremblantes. La température corporelle peut augmenter.
  • La convulsion est une forme rare et dangereuse de crise hypertensive compliquée. Dans ce cas, un œdème cérébral se produit. Le patient perd connaissance, des convulsions apparaissent.

Symptômes HA

Après avoir compris ce qu'est une crise hypertensive et dans quels cas elle peut survenir, il convient de se souvenir de ses symptômes afin de prendre les mesures nécessaires dès la première apparition.

Dans une crise hypertensive sans complication, la pression augmente, mais les organes internes ne sont pas affectés.

Symptômes d'une crise simple:

  • Grande faiblesse, parfois les patients disent qu'ils ne peuvent même pas se tenir debout. Ils essaient de s'allonger ou au moins de s'asseoir.
  • La tête fait très mal. Le plus souvent, la douleur est localisée à l'arrière de la tête. Elle peut démarrer brusquement ou augmenter progressivement sur plusieurs heures ou jours..
  • Nausées accompagnées de vomissements. Souvent, les vomissements peuvent être répétés. Il n'y a pas de soulagement après, ce qui le distingue des vomissements en cas d'empoisonnement avec des produits de mauvaise qualité.
  • Déficience visuelle: "mouches" ou voile devant les yeux, contours flous des objets, vision double.
  • Bruit dans les oreilles.
  • Frissons sévères, transpiration accrue. Les patients ressentent souvent une sensation de chaleur, bien que leurs membres restent froids..
  • Anxiété sévère accompagnée de peur de la mort.
  • Augmentation du rythme cardiaque dans le type hyperkinétique HA et ralentissement du rythme cardiaque dans le type hypokinétique.
  • Serrer les mains et les pieds.
  • Bouche sèche.
  • Gonflement du visage. Plus fréquent chez les femmes.
  • Et, bien sûr, le principal symptôme d'une crise hypertensive est une forte augmentation de la pression artérielle, parfois à des niveaux critiques..

Avec une crise hypertensive compliquée, non seulement la pression artérielle augmente très fortement, mais les organes cibles sont également affectés. Pour comprendre à quel point une crise hypertensive de type compliqué est dangereuse, il suffit de regarder la liste des organes qu'elle peut affecter:

  • Cerveau - avec une forte augmentation de la pression artérielle, des complications graves telles qu'un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique, un œdème cérébral peut survenir. Ces complications incluent la confusion ou la perte de conscience, des maux de tête sévères, une perte d'élocution et une paralysie des membres..
  • Coeur - ses dommages peuvent entraîner un infarctus aigu du myocarde. La douleur aiguë émergente derrière le sternum indique son apparition.
  • Poumons - L'œdème pulmonaire est une complication dangereuse. Le patient a du mal à respirer, il subit des accès d'étouffement. Une forte respiration sifflante se fait entendre.
  • Rein - L'hypertension artérielle peut déclencher une insuffisance rénale aiguë. Manifesté par une forte diminution ou une absence totale d'urine.
  • Yeux - peuvent endommager le nerf optique, hémorragie rétinienne.
  • Vaisseaux - une complication grave est l'anévrisme aortique disséquant. Une insuffisance coronarienne peut également se produire, dans laquelle la nutrition du cœur est altérée..
  • Chez la femme enceinte, une crise hypertensive peut provoquer une éclampsie. Cette pathologie peut menacer la santé et la vie non seulement de la femme, mais également du fœtus. Un œdème pulmonaire, une hémorragie cérébrale, une insuffisance rénale, un décollement placentaire peuvent survenir.

Les conséquences d'une crise hypertensive de type compliqué peuvent être très dangereuses, jusqu'à une issue mortelle, il est donc nécessaire de consulter un médecin dès que possible..

Diagnostique

Les signes ci-dessus d'une crise hypertensive sont une base importante pour poser un diagnostic correct. Après avoir collecté une anamnèse, le médecin doit effectuer un examen externe, ainsi que des instruments et des laboratoires:

  • lors du diagnostic d'une crise hypertensive, la pression artérielle est mesurée toutes les quinze minutes (elle est d'abord vérifiée sur les deux mains, car les indicateurs peuvent différer; puis elle est mesurée sur le bras où elle était plus élevée);
  • test sanguin biochimique (il augmente le cholestérol, les triglycérides, l'urée, la créatinine, le glucose, etc.);
  • Analyse générale de l'urine (les protéines peuvent être détectées dans l'urine et ont également une faible densité);
  • ECG;
  • Échocardiographie;
  • si nécessaire, une échographie des reins est réalisée.

Sur la base des symptômes généraux et des résultats de l'examen, un diagnostic de crise hypertensive est posé, son type est déterminé et le traitement nécessaire est prescrit..

Premiers secours en cas de crise hypertensive

Le traitement d'une crise hypertensive doit être instauré avant même l'arrivée des médecins. Cela aidera non seulement à soulager l'état du patient, mais également à éviter les complications..

  1. Vous devez d'abord vous calmer. Parfois, il est utile de prendre des sédatifs légers, car il est très difficile de se calmer seul. Ils aident à soulager le stress, ce qui ne fait qu'aggraver la condition..
  2. Ouvrez une fenêtre ou une fenêtre pour laisser entrer l'air frais dans la pièce. Retirer les vêtements embarrassants.
  3. Adoptez une position confortable, généralement mi-assise. Mettez une serviette trempée dans de l'eau froide sur votre front et un coussin chauffant sur vos pieds.
  4. Si GC se produit pour la première fois, vous devez absolument appeler à l'aide. Avec des attaques répétées, vous pouvez essayer de faire face par vous-même, mais seulement si le traitement fonctionne, la pression diminue progressivement et il n'y a aucun signe de dommage aux organes internes. La pression doit être réduite progressivement!
  5. Si une personne souffre d'hypertension depuis longtemps et a déjà eu des convulsions, elle sait généralement lui-même quels médicaments utiliser pour soulager une crise hypertensive. Vous devez boire certains des antihypertenseurs précédemment prescrits par votre médecin, même si ce n'est pas le moment de les prendre pour le moment. L'utilisation d'un comprimé de captopril est recommandée. Ils l'ont mis sous la langue.
  6. Mesurez la pression après 20-30 minutes. Une diminution de la pression de 30 mm Hg est considérée comme un bon indicateur. Art. à partir de l'indicateur initial. Si cela ne se produit pas, prenez un autre comprimé de captopril. Vérifiez à nouveau la pression après une demi-heure. S'il a diminué de 40 à 60 mm Hg. Art., Plus de médicaments antihypertenseurs ne doivent pas être pris. Après la restauration de la pression normale, vous devez contacter votre thérapeute local pour corriger le traitement.
  7. Si la diminution attendue de la pression ne s'est pas produite, des douleurs thoraciques, un essoufflement sévère, une confusion ou d'autres signes de complications apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance. La douleur thoracique indique un possible début d'infarctus du myocarde, par conséquent, avant l'arrivée des médecins, vous devez mettre un comprimé de nitroglycérine sous votre langue.

Une crise hypertensive non compliquée peut être traitée en ambulatoire, surtout si de telles crises se sont déjà produites, le patient sait quoi faire et le traitement reçu aide bien. Le traitement de la crise hypertensive compliquée est effectué uniquement dans un hôpital sous surveillance médicale.

Traitement

Avec un traitement inefficace ou tardif, les conséquences d'une crise hypertensive peuvent être extrêmement défavorables. Il est important de déterminer son type à temps, d'éliminer la cause et, si nécessaire, de demander de l'aide.

La manière de traiter une crise hypertensive est déterminée par le médecin, vous ne devez donc pas refuser un voyage à l'hôpital.

Tout d'abord, le repos au lit est prescrit aux patients et toute expérience émotionnelle est limitée. Il est impératif de suivre un régime limitant l'eau à 1,5 litre par jour et excluant le sel des aliments, car il retient l'eau dans l'organisme et peut provoquer des œdèmes et augmenter encore plus la tension artérielle. Le numéro de table 10 est généralement attribué.

Les médicaments prescrits pour le traitement de l'AH sont conçus pour réduire la résistance des parois des vaisseaux sanguins, élargir leur lumière, réguler le volume de sang dans le lit vasculaire et réduire le débit cardiaque. De plus, il est important de calmer le patient, de soulager le stress. L'élimination de l'excès de liquide du corps est essentielle. Les diurétiques en cas de crise hypertensive sont prescrits pour augmenter le volume d'urine, éliminant ainsi l'excès d'eau et abaissant la pression.

Groupes de médicaments pour la crise hypertensive:

  • bloqueurs des canaux calciques (corinfar);
  • vasodilatateurs (diazoxide);
  • Les inhibiteurs de l'ECA (captopril, énalapril);
  • bêta-bloquants (labétalol, métoprolol);
  • agents à action centrale (clonidine);
  • vasodilatateurs directs (nitrates et nitroprussiate de sodium);
  • les bloqueurs de ganglions (benzosonium);
  • diurétiques (furosémide);
  • sédatifs et vasodilatateurs (sulfate de magnésium): il est administré très lentement, car son introduction rapide peut provoquer une diminution rapide de la pression et des évanouissements.

La principale différence dans le traitement médical de l'AH compliquée et non compliquée est le taux de diminution de la pression artérielle. En cas de crise simple, la pression est réduite lentement, par conséquent, les comprimés sont le plus souvent utilisés (nifédipine, captopril, clonidine). Avec HA compliqué, la pression artérielle doit être abaissée rapidement, par conséquent, des agents administrés par voie intraveineuse sont utilisés - nitrates, nitroprussiate de sodium, labétolol, benzohexonium.

Si les signes d'une crise hypertensive sont éliminés, le patient est simplement observé pendant un certain temps, mesurant la pression. En cas de symptômes d'atteinte des organes cibles, il est important de les protéger en prescrivant les médicaments nécessaires dans ce cas. Cela nécessite la consultation de spécialistes restreints..

Une crise hypertensive compliquée n'est traitée qu'à l'hôpital. En plus de surveiller les indicateurs de pression artérielle, il est nécessaire de surveiller la manifestation des symptômes de lésions des organes internes. Dans les premières heures, la pression artérielle ne diminue pas de plus de 25% par rapport à l'original, car une diminution rapide peut provoquer un effondrement. Ensuite, la pression est progressivement réduite pour que le corps ait le temps de s'adapter. Cependant, si des symptômes de dissection d'anévrisme aortique, d'insuffisance ventriculaire gauche ou d'œdème pulmonaire apparaissent, la pression doit être relâchée plus rapidement..

Il est important de savoir quoi faire après une crise hypertensive. Si vous avez réussi à vous débrouiller seul sans demander une aide d'urgence, vous devez vous assurer la paix pendant quelques jours, suivre un régime, prendre des antihypertenseurs et vous assurer de consulter un médecin local pour corriger le traitement. Une crise hypertensive détectée en temps opportun, en déterminant son type et ses causes, aidera à prescrire le traitement approprié et à éviter les répétitions.

La prévention

Pour une prévention correcte des crises ultérieures, il est important de prendre en compte les causes de la crise hypertensive, ainsi que le contexte général dans lequel elle se développe le plus souvent:

  1. Respect du calme psycho-émotionnel. Il est conseillé d'exclure le stress de votre vie, de changer votre travail acharné en un travail plus détendu.
  2. Observez le régime quotidien, ne travaillez pas trop, mais donnez en même temps au corps une activité physique réalisable. Incluez la gymnastique, la marche à l'air frais, le durcissement dans votre vie.
  3. La normalisation du poids permet de réduire le risque de développer à la fois une hypertension artérielle et des crises hypertensives. La perte de poids peut être obtenue grâce à une alimentation saine et à des exercices réguliers.
  4. Le régime alimentaire est très important dans la prévention et le traitement de la crise hypertensive. Il est nécessaire d'exclure les aliments gras et frits de l'alimentation; les aliments contenant une grande quantité de sel. Limitez la quantité d'eau que vous buvez. Si la maladie s'est développée dans le contexte de l'obésité, surveillez la teneur en calories des aliments. Incluez dans votre alimentation des aliments riches en vitamines et minéraux.
  5. En aucun cas, vous ne devez annuler indépendamment les médicaments antihypertenseurs prescrits par votre médecin..

Peu importe à quel point vous vous sentez bien, rappelez-vous que l'auto-arrêt des médicaments peut entraîner de nouveaux symptômes d'une crise hypertensive, dont le traitement devra être répété de temps en temps.

Ce sera une bonne habitude de tenir un journal spécial où vous devrez enregistrer vos lectures de tension artérielle le matin et le soir tous les jours. Vous pouvez également y entrer le régime alimentaire, la quantité d'urine et tout changement d'état de santé..

Il est impératif de consulter périodiquement un médecin afin de contrôler l'évolution de l'hypertension artérielle et de corriger le traitement à temps.

Un point important de la prévention est l'éducation des patients souffrant d'hypertension artérielle. Ils doivent être familiarisés avec le concept de crise hypertensive, savoir ce que c'est, ce qui peut la provoquer et pouvoir commencer le traitement avant l'arrivée d'une ambulance.

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive compliquée, ses symptômes et par où commencer les soins d'urgence?

Lors d'une crise hypertensive, la pression artérielle augmente rapidement et brusquement pour atteindre un niveau de 180/100 mm Hg. Art. et plus haut. Si aucune mesure n'est prise dans les 5 minutes pour abaisser la tension artérielle, il existe un risque de complications graves. La crise hypertensive compliquée est une condition extrêmement dangereuse, ses conséquences peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral, un œdème pulmonaire, une insuffisance cardiaque aiguë. C'est pour cette raison qu'il est important de fournir les premiers soins le plus rapidement possible..

Qu'est-ce que c'est et les principaux symptômes

La première chose qu'un patient ayant tendance à l'hypertension doit savoir est ce qu'est une crise hypertensive compliquée et qui est sensible à cette condition..

La crise hypertensive compliquée est considérée comme la manifestation la plus grave de l'hypertension due à une dérégulation de la pression artérielle. Sa manifestation principale est une augmentation soudaine de la pression artérielle, qui se produit simultanément avec une grave détérioration de la circulation rénale et cérébrale..

C'est ce qui explique les causes des complications. La différence entre une crise hypertensive compliquée et une crise non compliquée réside dans la présence de symptômes supplémentaires en plus de l'hypertension artérielle directe. Le patient est confronté à:

  • mal de crâne;
  • somnolence;
  • déficience visuelle;
  • confusion de conscience;
  • la nausée;
  • l'apparition de douleurs dans la poitrine;
  • essoufflement croissant;
  • l'apparition d'un œdème.

Quelles sont les complications et pourquoi?

Les personnes qui négligent leur propre santé et mènent une vie malsaine sont confrontées à une crise hypertensive compliquée. Les facteurs externes et internes suivants peuvent provoquer une crise hypertensive compliquée:

  • une grande quantité de sels et un excès de liquide intercellulaire dans le corps;
  • déséquilibre du système endocrinien;
  • l'abus d'alcool;
  • fumeur;
  • la présence de maladies avec exacerbation saisonnière;
  • Déséquilibre hormonal;
  • pathologie rénale;
  • stress psychologique régulier, conduisant au stress.

Une crise hypertensive compliquée est dangereuse car après avoir atteint un niveau de pression artérielle de 180/100 mm Hg, de graves troubles circulatoires du cerveau se produisent et le travail des organes vitaux et des systèmes du corps est perturbé. Une telle crise affecte négativement:

Dans certaines situations, les patients confrontés à une crise hypertensive compliquée subissent des lésions irréversibles d'organes importants.

Pulmonaire

L'une des complications d'une crise hypertensive est l'asthme cardiaque, accompagné d'une crise d'étouffement. Cela est dû à une insuffisance cardiaque ventriculaire gauche. Cette condition entraîne une violation de l'apport sanguin au myocarde, après quoi un œdème pulmonaire commence à se développer. Le danger de cette condition est qu'il existe un risque élevé d'arrêt respiratoire complet. Le résultat mortel survient en quelques minutes.

Pour reconnaître l'apparition du développement d'un œdème pulmonaire, vous devez faire attention aux symptômes tels que:

  • l'apparition d'essoufflement, de respiration sifflante et de crises d'asthme;
  • le patient a une toux sévère, de la mousse sort de la bouche;
  • la peau devient bleue.

Si la couleur de la peau commence à changer avec une crise hypertensive compliquée, cela indique un manque aigu d'oxygène. DANS Dans une telle situation, cela compte pour les minutes et il est important de fournir les premiers soins et d'appeler une ambulance dès que possible.

Neurologique

Une autre complication de GC est l'encéphalopathie. Cela est dû à une circulation sanguine altérée dans le cerveau, entraînant une hypoxie. En raison d'un manque d'oxygène, les cellules cérébrales commencent à mourir et si le patient ne reçoit pas de soins d'urgence à temps, cette condition entraîne des troubles cognitifs, une désorientation et un coma..

Dans les cas particulièrement graves, le patient a:

  • convulsions;
  • saisies;
  • violation de la coordination du mouvement;
  • perte de mémoire partielle ou complète;
  • détérioration de la parole;
  • attention distraite.

En cas de lésions importantes des structures cérébrales, le patient tombe dans le coma.

Les conséquences neurologiques de l'HA dépendent de la partie du cerveau affectée et dans quelle mesure..

Cardiologique

En raison de l'hypertension artérielle, le cœur reçoit une charge accrue, ce qui entraîne une angine de poitrine due à un manque d'oxygène et à un œdème pulmonaire naissant. Dans ce cas, l'apparition d'arythmies, une modification du pouls, l'apparition de douleurs thoraciques sont caractéristiques. Si vous n'arrêtez pas l'attaque à temps, il existe un risque de maladie coronarienne, qui à son tour conduit à un infarctus du myocarde.

Selon les rapports médicaux, les patients atteints de maladie coronarienne courent un risque de mort subite en raison d'une crise cardiaque. L'espérance de vie de ces patients est raccourcie de 10 ans.

Vasculaire

Dans un état sain, les parois des vaisseaux sanguins sont élastiques et se reconstruisent facilement pour modifier la pression artérielle. Chez les patients souffrant d'hypertension, les parois vasculaires deviennent fragiles, perdent leur souplesse et leur élasticité, ce qui augmente le risque d'AH compliquée, ce qui conduit à un anévrisme vasculaire, c.-à-d. renflement de la paroi du vaisseau.

Quel que soit l'endroit où se trouve l'anévrisme, cette condition pathologique est comme une bombe à retardement - à tout moment, elle peut entraîner la mort. Cela se produit après une forte augmentation de la pression artérielle, ce qui augmente la charge sur les parois des vaisseaux sanguins. Par la suite, le vaisseau se rompt et une hémorragie interne commence.

Pour diagnostiquer cette complication, il est recommandé de contacter des spécialistes qualifiés, car il est très difficile d'identifier un anévrisme vasculaire.

Instructions étape par étape pour les soins d'urgence

En cas de crise hypertensive compliquée, il est important de fournir au patient des soins d'urgence opportuns et corrects. Pour cela, vous avez besoin de:

  • arrêtez toute activité physique et prenez une position horizontale en levant un peu la tête;
  • mesurer la pression artérielle;
  • si possible, calmez-vous et ne pas aggraver la situation. Une petite quantité de valériane ou d'agripaume est autorisée;
  • prenez deux ou trois respirations profondes et expirez pour rétablir la respiration;
  • si le patient a rencontré GC pour la première fois, appelez immédiatement une ambulance. Lorsque vous parlez avec l'ambulancier, il est important de signaler votre tension artérielle;
  • quel que soit le type de crise auquel le patient est confronté, il est recommandé de prendre 25 mg de Captopril sous la langue;
  • après une demi-heure, mesurez à nouveau la tension artérielle. S'il a diminué de 30 mm Hg. Art., Alors c'est un bon indicateur;
  • si nécessaire et en l'absence de résultat de l'administration initiale du médicament, Captopril doit être repris;
  • après la deuxième administration du médicament, le niveau de pression artérielle devrait chuter de 40 à 60 mm Hg. Art.;
  • si la prise du médicament a donné le résultat souhaité, il n'est pas nécessaire d'utiliser d'autres médicaments qui abaissent la tension artérielle.

Après une crise compliquée, il est important de consulter un thérapeute traitant pour surveiller votre santé.

En plus du Captopril, le niveau de pression artérielle peut être ajusté avec des médicaments pour administration intraveineuse:

  • énalaprilate;
  • nitroglycérine;
  • nitroprussiate de sodium;
  • solution de métoprolol;
  • furosémide;
  • pentamine.

Il faut se rappeler qu'il est impossible de faire baisser la pression de plus de 10 unités en une heure. Il est permis de réduire la pression de 25% maximum, à partir de la valeur initiale.

Conséquences possibles d'une attaque

Les conséquences d'une crise hypertensive compliquée sont souvent mortelles. Même en tenant compte du fait que le patient a reçu des soins d'urgence à temps et que l'attaque a été arrêtée, il n'est pas toujours possible d'éviter sans conséquences, car le cerveau et le cœur sont d'abord touchés..

La gravité des conséquences dépend de la gravité de la crise hypertensive compliquée et de l'état de santé général du patient. Après GC, les patients sont souvent confrontés:

  • accident vasculaire cérébral ischémique (24% des cas);
  • œdème pulmonaire (22%);
  • œdème du cerveau (17%);
  • insuffisance ventriculaire gauche (14%);
  • infarctus du myocarde (12%);
  • éclampsie (5%).

Vidéo utile

Dans la vidéo ci-dessous, vous apprendrez à prodiguer les premiers soins en cas de crise hypertensive:

Étant donné que même avec une aide d'urgence opportune avec une forte augmentation de la pression, il n'est pas toujours possible d'éviter des conséquences graves, il est recommandé de prendre toutes les mesures possibles pour empêcher une attaque. Si le patient est confronté à une maladie aussi grave qu'une crise hypertensive compliquée, il est important de pouvoir arrêter correctement l'attaque et de réduire au minimum les conséquences négatives..

6 étapes de premiers secours en cas de crise hypertensive que tout le monde devrait connaître

Dans le monde moderne, l'une des maladies les plus courantes du système cardiovasculaire est l'hypertension artérielle..

L'hypertension artérielle est une maladie chronique caractérisée par une augmentation constante de la pression artérielle au-dessus de 140/90 mm Hg. En l'absence de traitement adéquat et de contrôle de la tension artérielle, une complication aussi redoutable qu'une crise hypertensive peut se développer..

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive?

Crise hypertensive (HC) - une forte augmentation de la pression artérielle, accompagnée de certaines manifestations cliniques et nécessitant une réduction immédiate afin d'éviter d'endommager les organes cibles.

Les organes cibles de l'hypertension artérielle sont: le cerveau, les reins, le cœur, les vaisseaux sanguins et la rétine. Ces organes sont principalement affectés par l'hypertension artérielle..

Épidémiologie

L'hypertension artérielle était et reste l'une des maladies les plus courantes en Russie. Environ 40% de la population adulte de notre pays souffre d'hypertension artérielle.

Les crises hypertensives surviennent le plus souvent avec une utilisation irrégulière d'antihypertenseurs. Une caractéristique distinctive du GC est la possibilité de le répéter:

  • 62,7% des crises hypertensives réapparaissent dans l'année;
  • 39,6% - dans le mois suivant;
  • 11,7% - dans les 48 heures.

Classification de la crise hypertensive

  1. Crises compliquées - conditions qui menacent la vie du patient.

Complications d'une crise hypertensive:

  • encéphalopathie hypertensive - dysfonctionnement du cerveau dans une maladie hypertensive;
  • pré-eclamsie et éclampsie des femmes enceintes. La prééclampsie survient après la 20e semaine de grossesse et se caractérise par une hypertension et une excrétion urinaire de protéines. L'éclampsie est une condition extrêmement dangereuse, qui s'accompagne du développement de crises généralisées chez une femme enceinte;
  • un accident vasculaire cérébral est une violation de l'apport sanguin à une partie du cerveau, en raison du blocage d'un vaisseau par une embolie (accident vasculaire cérébral ischémique) ou d'une hémorragie dans la substance ou la muqueuse du cerveau (accident vasculaire cérébral hémorragique);
  • L'anévrisme de dissection aortique est une affection aiguë caractérisée par la rupture de la paroi interne de l'aorte et sa dissection sous l'influence de l'hypertension artérielle. À tout moment, toute la paroi de l'artère peut se rompre et provoquer une perte de sang massive, qui peut être fatale;
  • l'insuffisance ventriculaire gauche aiguë est une affection pathologique causée par une forte diminution de la contractilité de la moitié gauche du cœur;
  • crise hypertensive avec phéochromocytome. Le phéochromocytome est une tumeur hormonale, le plus souvent de la glande surrénale, qui synthétise des catécholamines - adrénaline et norépinéphrine;
  • syndrome coronarien aigu - un groupe de symptômes cliniques chez les patients atteints de cardiopathie ischémique, permettant de suspecter une angine de poitrine instable ou un infarctus du myocarde.
  1. Crises simples - présentent des symptômes cliniques prononcés, mais passent sans affecter la fonction des organes cibles.

Étiologie et pathogenèse

Les raisons du développement d'une crise hypertensive sont:

  • activité physique excessive;
  • stress psychologique sévère;
  • l'influence des conditions météorologiques;
  • augmentation de la consommation de sel de table;
  • l'abus d'alcool;
  • l'utilisation de contraceptifs oraux;
  • arrêt brutal des antihypertenseurs;
  • accident vasculaire cérébral ischémique aigu;
  • mesures de réanimation pendant et après la chirurgie;
  • chez les femmes ménopausées;
  • exacerbation de la cardiopathie ischémique;
  • syndrome d'apnée du sommeil;
  • consommation de drogues (LSD, amphétamine);
  • éclampsie et prééclampsie de la grossesse.

Les raisons du développement d'une crise hypertensive chez le sujet âgé:

  • stress émotionnel et stress sévère;
  • changements soudains des conditions météorologiques;
  • excès alcoolique;
  • refus de prendre des antihypertenseurs prescrits par un médecin;
  • usage irrationnel de médicaments pharmacologiques;
  • violation du régime.

Pathogénèse

La crise hypertensive de la pathogenèse a deux composantes:

  • vasculaire - avec une augmentation de la résistance vasculaire périphérique totale, une augmentation de la pression artérielle se produit en raison de la rétention de sodium et des mécanismes neurohumoraux;
  • cardiaque - en réponse à une augmentation de la fréquence cardiaque et du volume de sang circulant, le cœur augmente le volume d'éjection sanguine, ce qui entraîne également une augmentation encore plus importante de la pression artérielle.

Image clinique

Les symptômes d'une crise hypertensive sont variés et nécessitent une approche différenciée..

Les principaux signes d'une crise hypertensive:

  • développement brutal et soudain - de plusieurs minutes à plusieurs heures;
  • Les nombres de PA auxquels se développe une crise hypertensive peuvent varier considérablement;
  • plaintes de maux de tête sévères et de vertiges;
  • nausées Vomissements;
  • déficience visuelle, jusqu'au développement d'une cécité passagère;
  • les patients peuvent se plaindre de mouches clignotantes devant leurs yeux;
  • il peut y avoir un engourdissement des mains et du visage, avec une perte de sensibilité à la douleur;
  • possible parésie des membres jusqu'à un jour;
  • convulsions;
  • douleur dans la région du cœur, sensation de palpitations et d'interruptions, ainsi que développement d'un essoufflement;
  • sensation de peur intense;
  • transpiration sévère;
  • une sensation de chaleur peut se développer.

Diagnostique

La principale méthode de diagnostic d'une crise hypertensive consiste à mesurer le niveau de pression artérielle avec un tonomètre.

Règles de mesure de la pression artérielle:

  • le patient doit s'asseoir dans une position confortable;
  • la main doit être sur la table et au niveau du cœur;
  • le brassard du tonomètre est appliqué sur l'épaule et son bord inférieur doit être à 2 cm au-dessus du pli du bras;
  • la pression artérielle doit être mesurée au repos après 5 minutes de repos.

Les principaux critères d'une crise hypertensive:

  • apparition brusque et soudaine;
  • numéros d'hypertension artérielle;
  • symptômes cliniques caractéristiques - maux de tête, étourdissements et nausées.

Diagnostics instrumentaux

  • ECG;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • Tomodensitométrie.

Soins d'urgence en cas de crise hypertensive

Il est nécessaire:

  • appelle une ambulance;
  • fournir au patient un afflux d'air frais, déboutonner les vêtements serrés;
  • fournir au patient une position horizontale du corps;
  • essayez de calmer le patient, il est possible d'utiliser des comprimés de valériane;
  • ne le laissez en aucun cas seul;
  • il est nécessaire de mesurer la pression artérielle toutes les 20 minutes avant l'arrivée de l'aide.

Diagnostic différentiel

Une crise hypertensive doit être différenciée des conditions suivantes:

  • l'attaque de panique (crise végétative) est une crise d'anxiété et de peur sévère, associée à des symptômes végétatifs - palpitations, hypertension artérielle, transpiration intense, suffocation, tremblements dans tout le corps, étourdissements et nausées. Malgré des symptômes cliniques similaires avec une crise hypertensive, il existe des différences. Ainsi, avec GC, le patient souffre généralement d'hypertension artérielle et sans prendre de médicaments antihypertenseurs, la pression artérielle ne diminue pas, et avec une crise végétative, la pression artérielle revient à la normale sans prendre de médicaments après l'attaque. Habituellement, une crise de panique dure environ 10 à 15 minutes, mais la peur obsessionnelle d'une récurrence de l'attaque hante constamment le patient;
  • céphalée de tension - est une condition caractérisée par une céphalée bilatérale généralisée avec un caractère compressif. La céphalée de tension n'est pas aggravée par l'effort physique et n'est pas accompagnée de nausées et d'étourdissements;
  • La céphalée en grappe est un syndrome douloureux très sévère dans la région de la tête qui survient sans raison et de manière irrégulière. La puissance du mal de tête est si énorme qu'il existe même des cas connus de suicide pour se débarrasser des tourments. La douleur survient en série, c'est-à-dire en grappes - plusieurs crises par jour pendant des semaines ou des mois et disparaissent soudainement;
  • le délire alcoolique est un état mental aigu causé par les effets toxiques de l'alcool sur le corps. Elle survient généralement après l'arrêt de la frénésie sur fond d'abstinence. Cliniquement caractérisé par la présence d'hallucinations visuelles et auditives chez le patient, l'agitation, la transpiration, l'augmentation de la pression artérielle, des tremblements et une faiblesse musculaire;
  • l'hyperthyroïdie est une affection caractérisée par une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang, résultant d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Les principaux symptômes de l'hyperthyroïdie sont une excitabilité sévère, une nervosité, une tachycardie, une hypertension artérielle, des symptômes oculaires - bombement, œdème des paupières et larmoiement constant;
  • Le syndrome de Cushing est un trouble endocrinien causé par une augmentation du taux d'hormones glucocorticoïdes dans le sang. Les symptômes caractéristiques de cette affection sont: l'obésité, la face lunaire, l'hypertension artérielle, l'ostéoporose, la faiblesse musculaire, les vergetures violettes sur la poitrine, l'abdomen et les hanches, ainsi que l'excès de poils chez les femmes;
  • syndrome coronarien aigu - un groupe de symptômes cliniques chez les patients atteints de cardiopathie ischémique, permettant de suspecter un infarctus du myocarde ou une angine de poitrine instable;
  • AVC ischémique est une violation de la circulation sanguine avec des lésions du tissu cérébral et une fonction altérée.

Traitement de crise hypertensive

Le traitement de crise hypertensive est variable, selon son type.

Crise hypertensive non compliquée - traitement

Pour le traitement de ce type d'AH, des comprimés de médicaments sont utilisés. Il est important de commencer le traitement immédiatement..

Le soulagement de la crise hypertensive est effectué avec les médicaments suivants.

  1. Captopril - le patient reçoit une pilule sous la langue ou à boire. L'effet se produit dans les 5 minutes après l'application et dure jusqu'à 4 à 8 heures. Ce médicament appartient aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine.
  2. Le carvédilol - utilisé en interne, a un effet vasodilatateur prononcé, grâce auquel le niveau de pression artérielle diminue. Ce médicament appartient aux bêta-bloquants non sélectifs.
  3. Nifédipine - appliquée sous la langue ou à l'intérieur. Il a un effet relaxant sur les muscles lisses des vaisseaux sanguins, entraînant ainsi leur expansion et une diminution de la pression artérielle. Le médicament est à action brève et est utilisé exclusivement pour le soulagement d'une attaque.
  4. Amlodipine - utilisé en interne, le médicament a un effet à long terme.
  5. Le furosémide est un diurétique, également utilisé sous forme de comprimés par voie orale.

Tous les médicaments ci-dessus sont utilisés pour traiter une crise hypertensive non compliquée.

Traitement de la crise hypertensive compliquée

Lors du traitement d'un HA compliqué, le choix de la tactique dépend des dommages aux organes cibles. Des médicaments intraveineux sont utilisés.

Médicaments utilisés pour arrêter l'AH:

  • Nitroprussiate de sodium;
  • Nitroglycérine;
  • Énalaprilate;
  • Furosémide;
  • Métoprolol;
  • Esmolol;
  • Urapidil;
  • Clonidine.

Prévention des crises hypertensives

Les principales méthodes de prévention de l'AH:

  • les patients souffrant d'hypertension artérielle doivent surveiller en permanence les chiffres de la pression artérielle. Il est nécessaire de mesurer la pression artérielle au moins 2 fois - le matin et le soir, quel que soit l'état général;
  • prenez régulièrement des médicaments qui abaissent la tension artérielle, qui sont prescrits par votre médecin;
  • éviter le stress psycho-émotionnel et se reposer davantage;
  • pratiquer une activité physique modérée.
  • il est nécessaire d'abandonner complètement les mauvaises habitudes - l'alcool et le tabagisme. Les effets négatifs de l'alcool et du tabac ont été scientifiquement prouvés;
  • s'efforcer de réduire le poids corporel, car l'obésité augmente le risque de développer une crise hypertensive compliquée;
  • réduire la consommation de sel de table, car son utilisation excessive entraîne une augmentation des fluides corporels et, par conséquent, une augmentation de la pression artérielle.

Conclusion

Une crise hypertensive n'est pas une maladie, mais un complexe syndromique qui nécessite une attention médicale immédiate. En cas de crise hypertensive compliquée, le patient doit être admis d'urgence à l'hôpital de l'unité de soins intensifs.

Pour les patients souffrant d'hypertension artérielle, pour la prévention d'une maladie aussi redoutable qu'une crise hypertensive, il est important de prendre constamment des médicaments qui abaissent la tension artérielle..

Nous avons fait beaucoup d'efforts pour que vous puissiez lire cet article, et nous attendons avec impatience vos commentaires sous la forme d'une note. L'auteur sera heureux de voir que vous vous êtes intéressé à ce matériel. remercier!