Névrose faciale: raisons objectives et artificielles

Vasculite

Souvent, vous pouvez rencontrer des personnes avec une expression faciale intéressante: elle est asymétrique, comme déformée, sans émotion, éventuellement accompagnée de petites contractions musculaires. Tous ces signes sont unis par un nom commun: la névrose faciale..

Cette condition peut avoir une nature différente d'occurrence, est provoquée à la fois par des raisons objectives et des facteurs de nature psychogène..

Sensations inhabituelles

Il se trouve qu'une personne peut ressentir dans le visage et la tête des zones inhabituelles pour l'état habituel du phénomène. Ils sont appelés paresthésies et se manifestent par les symptômes suivants:

  • sensation de picotement;
  • brûlant;
  • "Rampant"
  • engourdissement;
  • démangeaisons et éruptions cutanées.

Souvent, les paresthésies faciales ont une base organique et deviennent un signe de la maladie:

  • névrite, névralgie des nerfs crâniens;
  • sclérose en plaques;
  • accident vasculaire cérébral et autres troubles circulatoires dans le cerveau;
  • zona;
  • migraine;
  • Diabète;
  • épilepsie;
  • hypertension.

Dans certains cas, des sensations inhabituelles sont observées dans certaines parties du visage. Par exemple, des manifestations similaires dans la langue peuvent apparaître pour les raisons ci-dessus, mais ont souvent une étiologie différente. Il provoque un cancer de la langue et du larynx, ainsi qu'un traumatisme avec un fragment de dent ou une prothèse.

Les manipulations dentaires provoquent des engourdissements et d'autres sensations inhabituelles, en particulier après une extraction dentaire. Une autre raison de leur apparence peut être une posture inconfortable pendant le sommeil ou un oreiller inapproprié. Mais les sensations causées par de tels phénomènes disparaissent généralement rapidement..

Un autre groupe de facteurs provoquants sont les troubles psychogènes et neurogènes.

Troubles de l'innervation faciale

Un visage névrotique peut se développer en raison de dommages aux nerfs qui l'innervent. Le plus souvent, ce sont les nerfs trijumeau et facial..

Le nerf trijumeau est la cinquième paire de nerfs crâniens. C'est la plus grande des 12 paires de ces fibres nerveuses..

N. trigeminus s'étend symétriquement des deux côtés du visage et se compose de 3 grandes branches: les nerfs optique, maxillaire et mandibulaire. Ces trois grosses branches innervent une zone assez grande:

  • la peau du front et des tempes;
  • muqueuse buccale et nasale, sinus;
  • langue, dents, conjonctive;
  • muscles - mastication, plancher de la bouche, palatin, membrane tympanique.

En conséquence, avec sa défaite, des sensations pathologiques apparaissent dans ces éléments..

Nerf facial - 7 paires de nerfs crâniens. Ses branches entourent la région temporale et oculaire, l'arc zygomatique, descendent jusqu'à la mâchoire inférieure et derrière elle. Ils innervent tous les muscles du visage: oreille, œil circulaire et zygomatique, mastication, lèvre supérieure et coins de la bouche, buccal. Ainsi que les muscles de la lèvre inférieure et du menton, autour de la bouche, les muscles du nez et du rire, du cou.

N. facialis est également apparié et est situé des deux côtés du visage.

Dans 94% des cas, les lésions de ces fibres nerveuses sont unilatérales et seulement 6% sont dues à un processus bilatéral..

Le trouble de l'innervation peut également être primaire et secondaire..

Primaire est la lésion qui engage initialement le nerf. Cela peut être une hypothermie ou une infraction..

Les dommages secondaires se développent à la suite d'autres maladies.

Une autre raison du développement de la névrose faciale est les troubles neurogènes et mentaux. Lorsque l'inconfort au visage et à la tête se produit sur fond d'excitation psycho-émotionnelle, de choc ou à la suite de situations stressantes.

Névrose du nerf facial

La névrite (névrose de N. Facialis) ou la paralysie de Bell survient en raison d'une inflammation de la fibre nerveuse. Les raisons conduisant à cette condition:

  • piégeage d'un nerf à la suite du rétrécissement du canal par lequel il passe. Cela peut être une maladie congénitale ou due à une inflammation;
  • hypothermie;
  • autres maladies et infections: herpès, oreillons, otite moyenne, accident vasculaire cérébral, cancer, infections du système nerveux central;
  • N. Facialis blessure.

L'apparition de la maladie est généralement progressive. Il se manifeste par une douleur dans la région de l'oreille. Après quelques jours, des symptômes faciaux neurologiques apparaissent:

  • lissage du pli naso-génien, affaissement du coin de la bouche;
  • le visage devient asymétrique avec un biais vers le côté sain;
  • les paupières ne tombent pas. Lorsque vous essayez de faire cela, les yeux roulent;
  • toute tentative de montrer au moins une certaine émotion se solde par un échec, puisque le patient ne peut pas bouger ses lèvres, sourire ou manipuler ses sourcils. De telles manifestations peuvent être exacerbées jusqu'à la parésie et la paralysie des muscles du visage, c'est-à-dire à l'immobilité partielle ou complète de la partie affectée du visage;
  • la sensibilité gustative diminue, la salivation apparaît;
  • les yeux sont secs, mais il y a un larmoiement en mangeant;
  • l'audition s'aggrave du côté affecté.

La gravité des symptômes pathologiques dépend du degré et du site de lésion de la fibre nerveuse. Si la maladie n'a pas été correctement traitée, des complications sous forme de contractures musculaires (immobilité) peuvent survenir..

Étant donné que la maladie est de nature inflammatoire, son traitement vise à l'éliminer. Pour cela, le patient se voit prescrire des anti-inflammatoires hormonaux - glucocorticoïdes, ainsi que des décongestionnants.

D'autres méthodes incluent:

  • la nomination de vasodilatateurs et de médicaments analgésiques, vitamines B;
  • agents anticholinestérases pour augmenter la conduction nerveuse;
  • médicaments qui améliorent le métabolisme dans le tissu nerveux;
  • physiothérapie;
  • massage, thérapie par l'exercice en phase de récupération.

Et seulement dans les cas extrêmes, lorsque la thérapie conservatrice est inefficace, recourir à une intervention neurochirurgicale.

La névralgie du trijumeau

Il s'agit d'un autre dommage à la structure de la fibre nerveuse, qui est souvent chronique et s'accompagne de périodes d'exacerbation et de rémission..

Il a plusieurs causes d'apparition, qui sont divisées en idiopathique - avec un nerf pincé et symptomatique.

Le principal symptôme de la névralgie est des sensations paroxystiques sous forme de douleur au visage et dans la bouche..

Les sensations douloureuses ont des différences caractéristiques. Ils "tirent" et ressemblent à une décharge électrique, surgissent dans les parties innervées par n.trigeminus. Apparus une seule fois au même endroit, ils ne changent pas de localisation, mais se propagent à d'autres zones, suivant à chaque fois une trajectoire claire et monotone.

La nature de la douleur - paroxystique, dure jusqu'à 2 minutes. En son milieu, il y a un tic musculaire, c'est-à-dire une petite contraction des muscles du visage. À ce moment, le patient a une apparence particulière: il semble se figer, sans pleurer, sans crier, son visage n'est pas déformé par la douleur. Il essaie de faire un minimum de mouvements, car l'un d'eux augmente la douleur. Après l'attaque, il y a une période de calme.

Une telle personne fait l'acte de mâcher uniquement avec le côté sain, à tout moment. Pour cette raison, des phoques ou une atrophie musculaire se développent dans la zone touchée..

Les symptômes de la maladie sont assez spécifiques et son diagnostic n'est pas difficile..

Le traitement de la névralgie commence par l'administration d'anticonvulsivants, qui en constituent la base. Leur dose est soumise à une réglementation stricte, attribuée selon un certain schéma. Les représentants de ce groupe pharmacologique peuvent réduire l'excitation, le degré de sensibilité aux stimuli douloureux. Et, par conséquent, réduisez la douleur. Grâce à cela, les patients ont la possibilité de manger librement, de parler.

La physiothérapie est également utilisée. Si ce traitement ne donne pas le résultat souhaité, passez à la chirurgie.

Exemples de la vie réelle

Certaines personnes célèbres, dont la renommée parfois des trompettes dans le monde entier, étaient également otages de la pathologie du nerf facial..

Sylvester Stallone, connu pour ses rôles enchanteurs, a été blessé à la naissance. La mère de l'acteur a eu un travail difficile et a dû être tirée avec des forceps. En conséquence, des dommages aux cordes vocales et une parésie du côté gauche du visage. Pour cette raison, Stallone avait des problèmes d'élocution, ce qui est devenu un motif de ridicule de la part de ses pairs..

L'acteur a grandi un enfant difficile. Mais, malgré tout, il a réussi à surmonter son défaut et à obtenir un succès considérable, bien qu'une immobilité partielle du visage soit restée.

Le showman domestique Dmitry Nagiyev a reçu une asymétrie faciale, surnommée "Nagiyevsky strabisme", en raison d'une parésie du nerf facial. La maladie s'est produite de manière inattendue. En tant qu'étudiant dans une université théâtrale, il a une fois senti que son visage ne bougeait pas..

Il est resté à l'hôpital pendant 1,5 mois sans résultats. Mais un jour, une fenêtre a été brisée dans sa chambre à cause d'un courant d'air. La peur a provoqué un retour partiel de mobilité et de sensibilité de la partie faciale, mais le côté gauche a conservé son immobilité.

Migraine

Cette condition est accompagnée d'épisodes de maux de tête insupportables. Il est également associé à une perturbation du nerf trijumeau, ou plutôt à son irritation dans une partie de la tête. Ici la douleur est ensuite localisée.

L'apparition de la migraine comprend plusieurs étapes:

Des paresthésies de la tête et du visage apparaissent au cours du développement du stade de l'aura. Dans ce cas, le patient s'inquiète de la sensation de picotement et de rampement, qui survient dans la main et passe progressivement au cou et à la tête. Le visage d'une personne devient engourdi, il lui devient difficile de parler. Perturbé par des vertiges et des troubles visuels sous forme de flashs lumineux, de mouches et d'une diminution du champ de vision.

Les paresthésies faciales sont des précurseurs de la migraine, mais souvent une crise se produit sans le stade de l'aura.

Causes psychogènes de la névrose faciale

Sans aucun doute, les perturbations des sensations faciales deviennent assez souvent une conséquence de la pathologie des organes internes et des vaisseaux sanguins..

Mais souvent les troubles psychologiques et les pensées pathologiques qui naissent dans notre tête y mènent..

Les paresthésies faciales peuvent être situationnelles et se développer lors d'une excitation nerveuse épisodique: à la suite de querelles, de cris prolongés et intenses. De tels phénomènes provoquent une sollicitation excessive des muscles, notamment buccaux et situés autour de la bouche. En conséquence, nous ressentons un engourdissement au visage et même une légère douleur..

Les sentiments de peur nous font respirer rapidement et peu profondément, ou retiennent notre souffle. Les perturbations du rythme respiratoire peuvent également provoquer des impressions atypiques pour nous. Il y a un sentiment qui est caractérisé comme "courir à travers le froid". De plus, il est plus concentré au niveau des racines des cheveux. Dans ce cas, ils disent: "il pénètre dans la moelle osseuse". Le visage se refroidit également, il y a un léger picotement dans sa zone.

De tels phénomènes sont dérangeants lorsque nous sommes capturés par des émotions fortes. Mais les personnes atteintes de troubles mentaux, elles accompagnent systématiquement.

Les tics nerveux sont considérés comme un type spécial de manifestations faciales névrotiques. Elle se caractérise par une contraction incontrôlée et systématique des muscles faciaux..

Le trouble accompagne souvent les hommes. Et cela se manifeste par les symptômes suivants:

  • clignotements fréquents, clignotements;
  • piquer les lèvres avec un tube;
  • Hochement de tête;
  • crachats ou reniflements constants;
  • ouvrir ou secouer le coin de la bouche;
  • plissement du nez.
  • en hurlant;
  • grognement;
  • tousser;
  • répéter des mots.

Les signes sont également distingués - les prédécesseurs, qui signalent l'apparition d'une tique. Ceux-ci incluent des démangeaisons, de la fièvre et d'autres paresthésies..

Naturellement, ces signes sont considérés comme pathologiques s'ils surviennent dans une situation inappropriée. Il arrive que seul le patient lui-même les ressente, mais elles ne sont pas visibles pour les autres.

Mais souvent, les contractions et autres symptômes nerveux deviennent perceptibles par d'autres personnes et causent beaucoup d'inconfort au patient..

Les tics peuvent être simples, lorsqu'un seul symptôme est présent, et complexes, qui combinent plusieurs manifestations..

La principale cause de tics est le stress mental. Elle peut être causée par un facteur de stress puissant et immédiat. Peut-être avez-vous eu très peur de quelque chose ou avez-vous rompu avec l'être cher. Autrement dit, le choc a été si fort pour vous que votre système nerveux n’a pas fait face au «contrôle».

Ou, au contraire, des violations se développent à la suite d'une exposition monotone prolongée. Souvent, les symptômes apparaissent en raison du manque de sommeil et du surmenage..

Leur durée est variée. Les tics nerveux situationnels disparaissent en quelques heures ou quelques jours après l'élimination de la cause. Dans un autre cas, il persiste pendant des années ou hante le patient toute sa vie. Dans une telle situation, en plus d'éliminer le facteur provoquant, un travail psychologique supplémentaire avec le patient est nécessaire. Ce type de trouble est appelé chronique.

Un tic nerveux peut être l'un des signes de troubles mentaux, tels que névrose, pensées et phobies obsessionnelles, dépression.

Un autre groupe de facteurs provoquants comprend:

  • maladies - accident vasculaire cérébral, lésion cérébrale, action d'infections ou de poisons;
  • maladies neurodégénératives - chorée de Huntington. Elle se caractérise par la destruction du tissu cérébral. Elle s'accompagne de mouvements brusques et non coordonnés, ainsi que de troubles neurologiques du visage. Parmi ceux-ci, le premier signe est la lenteur des sauts oculaires. Ensuite, il y a un spasme musculaire du visage, qui se manifeste par des expressions faciales grotesques - grimaçantes. La parole, la mastication et la déglutition sont altérées;
  • hérédité accablée;
  • invasions parasitaires;
  • fatigue des yeux due à un stress prolongé;
  • nutrition déséquilibrée, lorsque peu de magnésium, de calcium, de glycine pénètre dans le corps. Ces éléments sont impliqués dans la conduction normale de l'influx nerveux, sont responsables du travail bien coordonné du système nerveux..

Tics nerveux chez les enfants

Ces troubles de l'enfance sont de plusieurs types..

Le tic transitoire commence à se manifester tôt à l'âge scolaire. Sa durée varie de 1 mois à 1 an. Les tics moteurs sont plus courants. Surtout fréquent chez les enfants ayant un retard de développement et l'autisme.

Le trouble chronique survient avant l'âge de 18 ans. Et dure à partir de 1 an. Dans ce cas, des tics moteurs ou vocaux se développent. Plus les symptômes pathologiques apparaissent tôt, plus ils passent facilement et rapidement..

Le syndrome de Tourette est un trouble tic multiple caractérisé à la fois par des types moteurs et moteurs. Maladie grave qui, cependant, s'estompe avec l'âge.

La chorée mineure est un type particulier de maladie, qui se caractérise également par des signes de type nerveux. Il se développe dans le contexte d'infections causées par le streptocoque: amygdalite, amygdalite, rhumatisme. Il s'accompagne de modifications pathologiques du tissu nerveux.

Avec l'hyperkinésie, l'instabilité émotionnelle, l'irritation, l'agitation et l'anxiété, cet état correspond à des changements névrotiques du visage. Ils se traduisent par des tensions et des spasmes des muscles faciaux, souvent confondus avec des grimaces. Il y a aussi un spasme du larynx, qui se manifeste par des cris inappropriés.

À l'école, ces enfants, ne connaissant pas la véritable cause des hyperkinésies faciales, et même en combinaison avec une activité accrue, font des remarques et les expulsent de la classe. Une telle attitude envers un enfant l'oblige à sauter des heures d'école, pour éviter d'aller à l'école. Le traitement de la chorée mineure, associé aux sédatifs, comprend des antibiotiques pour lutter contre les infections et des anti-inflammatoires.

Un tic nerveux laisse une empreinte plus lourde sur le psychisme de l'enfant que sur un adulte. Il devient souvent la cause de l'anxiété et du détachement, du retrait, provoque même des troubles dépressifs. Provoque des troubles du sommeil, des difficultés d'élocution, des difficultés d'apprentissage.

Les tics conduisent à une perception de soi déformée, une diminution de l'estime de soi.

Il est conseillé aux parents de ces enfants de ne pas concentrer l'attention de l'enfant sur le problème. Au contraire, il est recommandé de trouver des moyens de changer d'attention et d'augmenter l'estime de soi. Une attention particulière est accordée aux groupes de soutien pour ces personnes et à la communication en principe.

Comment se débarrasser d'un tic nerveux

Afin de vous libérer des sensations désagréables, vous devez tout d'abord éliminer leur problème. Parfois, il suffit de passer une bonne nuit de sommeil. Dans un autre cas, il faut changer la situation pendant un certain temps, pour sortir de l'environnement destructeur.

Des méthodes auxiliaires, des tisanes apaisantes, des bains avec ajout d'huiles aromatiques, de la natation, de la marche au grand air ou du sport: la course à pied, le yoga sont utilisés.

Ajoutez des ingrédients riches en calcium et en magnésium à votre menu. Il s'agit notamment des produits laitiers fermentés, du sarrasin, du pain au son, du poisson rouge, des œufs et de la viande. Parmi les légumes et les fruits, on distingue les betteraves, les raisins de Corinthe, les fruits secs, les noix et le persil..

Si ces aliments ne correspondent pas à votre alimentation, envisagez de prendre des suppléments vitaminiques appropriés. Ne pas abuser du thé et du café forts.

Surtout, restez optimiste et calme dans toutes les situations.!

Dans les cas où la condition s'aggrave, ils ont recours à une psychothérapie. La thérapie cognitivo-comportementale est particulièrement efficace pour aider à supprimer les tics au stade de leurs précurseurs..

La thérapie d'inversion d'habitude enseigne aux patients les mouvements pour aider à prévenir le développement de symptômes neurologiques du visage.

Des médicaments, des anticonvulsivants et des relaxants musculaires, des injections de Botox, des antidépresseurs sont utilisés.

Si ces méthodes sont inefficaces dans la lutte contre un tic nerveux, elles se tournent vers une stimulation cérébrale profonde. Un appareil est installé dans le GM qui surveille les impulsions électriques.

Comment retirer une tique vous-même

Si le tic nerveux du visage est situationnel, et n'est pas trop intense, mais en même temps obsessionnel, vous pouvez essayer de vous en débarrasser par des méthodes physiques..

Une façon est d'essayer de faire baisser le rythme musculaire pathologique en le surmenant. Par exemple, si vos yeux tremblent, essayez de bien fermer les yeux..

Il est possible de calmer le muscle surexcité avec un massage doux. Ou appliquez-y du froid. La différence de température aidera également. Lavez-vous alternativement, maintenant avec du froid, maintenant avec de l'eau tiède..

Dermatillomanie

La névrose du visage et du cuir chevelu peut se manifester par un trouble du comportement tel que la dermatillomanie.

Sa manifestation principale est le grattage de la peau du visage et de la tête, mais pas à cause de démangeaisons, mais à cause du mécontentement de son apparence. Cela comprend également un désir obsessionnel d'éliminer les boutons, de peigner les croûtes et d'arracher les cheveux. Les actions auto-destructrices provoquent un sentiment de plaisir à court terme, suivi de sentiments de honte, de frustration, d'insatisfaction.

Le visage de ces patients est couvert de cicatrices et de cicatrices dues à un traumatisme constant de la peau. Ce processus est incontrôlable et peut se produire à tout moment de la journée. Mais le plus souvent, les actions traumatisantes sont effectuées devant un miroir..

Les symptômes du trouble comprennent également l'habitude de mordre les lèvres et la muqueuse des joues. Les patients ne sont pas arrêtés par la perspective de rougeurs, de saignements, de cicatrices de la peau. Ils répètent le rituel jour après jour. Cela dure de quelques minutes à une heure..

Des sentiments de peur, d'anxiété, un examen attentif de votre peau de rien à faire sont capables de provoquer de telles actions.

La dermatillomanie est décrite comme un état de dépendance. Cela commence par une concentration d'attention sur, comme il semble au patient, un défaut cutané. Peu à peu, l'attention se porte de plus en plus sur ce détail. La personne commence à penser qu'elle est malade avec quelque chose de grave. Cela provoque chez lui de l'irritabilité et de la nervosité, conduit à des actions obsessionnelles.

La cause profonde de la maladie est enracinée dans l'état psychologique d'une personne et réside dans le mécontentement de soi, la colère, les sentiments de honte et de colère. Les rituels traumatiques sont un moyen de punir, d'auto-flagellation.

Le traitement de cette pathologie nécessite l'intervention d'un psychothérapeute et d'un dermatologue..

La principale méthode de thérapie de la toxicomanie est la psychothérapie, en particulier cognitivo-comportementale.

Le yoga, les exercices physiques, les procédures de relaxation, ainsi que tout passe-temps qui absorbe une personne avec sa tête et aide à changer d'attention aideront à réduire l'anxiété, à distraire et à se détendre..

L'aide d'un dermatologue est nécessaire pour éliminer les lésions cutanées afin de prévenir leur infection et réduire le degré de défaut dermatologique.

Névroses

Il s'agit d'un vaste groupe de maladies, se manifestant principalement par des troubles psycho-émotionnels, ainsi que par des dysfonctionnements du système nerveux autonome. Ils ne provoquent pas de troubles pathologiques du tissu nerveux, mais ils affectent considérablement la psyché humaine..

Il existe plusieurs types de troubles dans lesquels les symptômes sont «visibles».

La névrose musculaire se manifeste par une tension musculaire, des spasmes musculaires et des contractions convulsives. La névrose des muscles faciaux se fait sentir par les manifestations suivantes:

  • tic nerveux;
  • tension des lèvres, compression;
  • mélange convulsif, le visage semblait conduire;
  • picotements, sensation de brûlure;
  • douleur musculaire;
  • la tension des muscles cervicaux se manifeste par une sensation de manque d'air, une boule dans la gorge.

Lorsque nous nous trouvons dans une situation stressante, des hormones de stress sont produites dans notre corps. Ils provoquent, parmi de nombreuses autres réactions, des tensions musculaires. Imaginez maintenant si nous sommes exposés à un stress chronique, ce qui arrive à nos muscles, et plus particulièrement aux muscles du visage. Etant systématiquement en hypertonicité, ils se fatiguent. En raison de ce que leurs secousses nerveuses, spasmes, convulsions se produisent.

Un autre type de névrose est cutanée. Lorsqu'il se produit des paresthésies dans la peau du visage du plan suivant:

  • démangeaisons sévères, brûlures du visage et du cuir chevelu sans localisation claire;
  • se sentir comme si quelque chose était touché au visage. Et c'est terriblement ennuyeux;
  • l'apparition de taches rouges sur le visage et le cou. Éruption cutanée possible.

Les causes de ces phénomènes sont le stress nerveux et mental, le stress chronique, les troubles du sommeil, ainsi que les perturbations de la régulation hormonale..

Avec des névroses associées à une perturbation du système nerveux autonome, diverses manifestations peuvent également survenir. Il y a des dysfonctionnements dans le réseau vasculaire, un trouble névrotique vasculaire se développe.

La névrose vasculaire du visage se manifeste par son desquamation et sa sécheresse, une sensation de tiraillement de la peau. Elle devient pâle, parfois cyanosée, sa sensibilité est aggravée. De plus, des éternuements apparaissent, obstruent le nez, les yeux deviennent rouges et larmoyants, la peau démange et démange. Cela indique le développement de réactions végétatives-allergiques..

Comment traiter la névrose faciale

Le traitement des symptômes neurologiques du visage commence par l'élimination de leur cause..

Si le facteur provoquant est une maladie des organes internes, son traitement est effectué.

En cas de névrose faciale sur une base nerveuse ou à la suite d'un trouble mental, les mesures thérapeutiques visent à rétablir un arrière-plan psychologique normal, en éliminant les facteurs de stress.

Pour les troubles mentaux légers, il suffira de reconsidérer le régime quotidien:

  1. Réservez du temps pour vous reposer pendant la journée pour soulager le stress et le stress. Assurer un sommeil adéquat et adéquat.
  2. Faire des exercices. Évitez les charges trop lourdes.
  3. Le durcissement est un excellent moyen de se débarrasser des effets du stress. L'essentiel est de le faire avec compétence.
  4. Passez en revue votre alimentation. Seuls des aliments et des repas sains devraient faire partie de votre alimentation. Mangez plus de légumes et de fruits.
  5. Arrêtez de fumer de l'alcool et du tabac.

Si ces méthodes sont inefficaces, un traitement médicamenteux est utilisé. Il comprend les médicaments suivants:

  • sédatifs - ont un effet calmant sur le système nerveux. Valériane, agripaume, Persen.
  • tranquillisants - médicaments plus puissants qui font face aux sentiments de peur et d'anxiété Afobazol, Grandaksin. Le diazépam;
  • antidépresseurs - augmentent le fond psycho-émotionnel. Prozac, Amitriptyline;
  • antipsychotiques, nootropiques;
  • somnifères.

Les éléments cutanés sous forme d'éruption cutanée, de grattage et d'autres manifestations sont traités avec des agents dermatologiques: crèmes, pommades, teintures.

Pour soulager la douleur, des analgésiques sont prescrits, pour réduire l'intensité des démangeaisons - thérapie désensibilisante.

Les antispasmodiques sont utilisés pour soulager les tensions et les spasmes des muscles du visage..

Vous pouvez également utiliser des moyens physiques. Un léger massage pétrissage de la zone à problèmes, ainsi qu'une séance de massage d'acupuncture autour des yeux, soulagent bien les tensions musculaires. Un lavage à l'eau tiède aidera également.

Les remèdes populaires aideront à normaliser l'état du système nerveux.

  1. Mélanger en quantités égales: racine de valériane + inflorescences de camomille + menthe + graines de fenouil + cumin. 1 cuillère à soupe. versez une cuillerée du mélange avec 1 tasse d'eau bouillante. Insistez une demi-heure. Prendre un demi-verre 2 fois par jour.
  2. Mélanger l'origan, le calendula, la tanaisie dans des proportions égales. 3 cuillères à soupe Versez 0,5 litre d'eau bouillante sur les cuillères de la masse obtenue. Insister et prendre un demi-verre 3 fois par jour.

La névrose faciale est une manifestation de plusieurs groupes de maladies avec une étiologie d'apparition différente. Ses symptômes sont assez variés. Ils apportent beaucoup de souffrance et d'inconfort à leur porteur. Par conséquent, ils nécessitent un traitement rapide afin de prévenir l'aggravation du déséquilibre mental d'une personne.

Pourquoi les bras et les jambes deviennent engourdis

Le plus souvent, un engourdissement est dû à la compression du nerf, à ses dommages ou à une inflammation. Moins fréquemment, un engourdissement survient en raison de problèmes au cerveau ou à la moelle épinière. Les symptômes seuls indiquent généralement la cause de l'engourdissement.

Quand les membres s'engourdissent

Si les deux membres s'engourdissent d'un côté, la cause est probablement un accident vasculaire cérébral, un accident ischémique transitoire, une tumeur au cerveau ou une sclérose en plaques.

Lors d'un AVC, il existe d'autres symptômes: asymétrie faciale, troubles de la parole, engourdissement des membres, faiblesse musculaire. Avec les symptômes énumérés, vous devez appeler immédiatement une ambulance..

Lors d'un accident ischémique transitoire (AIT), un caillot de sang obstrue un vaisseau dans le cerveau pendant plusieurs minutes. Cela se produit si la lumière est trop étroite en raison de plaques de cholestérol (athérosclérose). Les crises se produisent régulièrement et se manifestent par un engourdissement du bras, de la jambe et / ou du visage (principalement d'un côté), une faiblesse, des étourdissements, une vision double, une élocution lente. Le complexe des symptômes dépend du vaisseau qui souffre.

Selon les statistiques, un tiers des personnes atteintes d'AIT auront un accident vasculaire cérébral, de sorte que ces patients devraient absolument consulter un médecin pour réduire leurs risques..

Dans la sclérose en plaques, l'engourdissement du visage, des membres et des parties du corps est souvent le premier symptôme. L'engourdissement peut être de force différente, mais parfois il complique considérablement le mouvement du bras, de la jambe, etc. Il n'y a aucun médicament qui aiderait à faire face à cette condition. Bien que le symptôme puisse disparaître de lui-même, vous devez absolument demander l'aide d'un spécialiste dès que possible..

Si ta jambe devient engourdie

Si un membre inférieur ou les deux sont engourdis, cela peut être un signe de syndrome de la queue de cheval, une hernie discale, une sclérose en plaques.

Dans le syndrome de la queue de cheval, les 18 nerfs situés dans la colonne lombaire sont comprimés. Cela peut être dû à une hernie, une inflammation, un gonflement ou une sténose (rétrécissement) du canal rachidien. En conséquence, il y a non seulement un engourdissement dans les deux jambes, mais aussi des maux de dos, des problèmes de miction, de défécation, de dysfonction érectile.

La radiculite associée à une hernie est due au fait que le nucleus pulposus, situé dans le disque intervertébral, éclate et serre les terminaisons nerveuses voisines. Avec une hernie, non seulement un engourdissement se produit, mais aussi des maux de dos, une faiblesse dans les membres. Les symptômes disparaissent généralement après 6 à 8 semaines. Si cela ne se produit pas, le médecin peut prescrire un traitement plus agressif jusqu'à la chirurgie..

Avec la sciatique, le plus souvent, une seule jambe devient engourdie. La sciatique, ou sciatique, est une compression du nerf sciatique, qui provoque également des maux de dos. La cause de la sciatique peut être une hernie discale, une sténose du canal rachidien, un syndrome du piriforme (compression des nerfs sciatique et fessier par le muscle piriforme), des fractures osseuses et des lésions pelviennes, des tumeurs. Habituellement, en plus de l'engourdissement, la personne ressent une douleur douloureuse, des picotements ou des brûlures. Le traitement dépend de la cause de la sciatique.

Quand la main devient engourdie

Si une partie d'un bras ou d'une jambe devient engourdie, la cause peut être une hernie discale, un syndrome de l'ouverture supérieure de la poitrine, une tumeur qui appuie sur le plexus, une plexite brachiale, un syndrome du tunnel et un syndrome de compression du nerf péronier commun.

Avec le syndrome du tunnel, le poignet ou la main (pouce, index, milieu et partie de l'annulaire) devient engourdi ou douloureux. Cela arrive généralement à ceux qui travaillent beaucoup à l'ordinateur, tricotent, conduisent une voiture pendant longtemps, etc. Pourquoi? Le nerf médian, qui va à la main par un «tunnel» (canal carpien) de trois os et ligaments, est clampé. La compression du nerf médian sous le coude et au-dessus du poignet provoque un engourdissement non seulement dans cette zone, mais également autour de la main à la base du pouce. Cela se produit si, par exemple, le tendon, qui est à côté du nerf médian, est irrité et à cause de cela, il est élargi.

L'œdème dû à un traumatisme, la rétention d'eau, la grossesse et la polyarthrite rhumatoïde peuvent provoquer un syndrome tunnel. Mais il se développe généralement chez ceux dont le canal du poignet est initialement plus étroit que la plupart des gens. Si un soulagement de la douleur est nécessaire, des anti-inflammatoires non stéroïdiens conventionnels (ibuprofène, naproxène) peuvent être utilisés. Il est généralement recommandé de réduire les mouvements qui provoquent des symptômes et d'appliquer une attelle pendant un certain temps. Si la douleur et / ou l'engourdissement persiste, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Avec la plexite de l'épaule, non seulement l'épaule peut devenir engourdie, comme son nom l'indique, mais aussi tout le bras, ainsi que la main. Le mécanisme de cette maladie est le suivant: le plexus brachial, à partir duquel les nerfs vont aux deux mains, est comprimé ou endommagé. La plexite de l'épaule peut être la conséquence d'une tumeur pulmonaire, d'une radiothérapie, d'un traumatisme à la naissance. L'engourdissement n'est pas son seul symptôme, souvent chez ces patients, l'épaule fait très mal, la douleur est remplacée par une faiblesse. Les symptômes disparaissent généralement avec un traitement anti-inflammatoire aux corticostéroïdes.

Picotements et engourdissement dans la jambe

Dans le syndrome de compression du nerf péronier commun, un engourdissement ou des picotements sont ressentis au sommet du pied ou à l'intérieur de la jambe. Le nerf péronier est une ramification du nerf sciatique qui fournit les orteils, les pieds et les tibias. Une blessure au genou, une fracture du péroné, un plâtre serré sur le bas de la jambe et même des croisements fréquents des jambes peuvent conduire à ce syndrome. Le traitement de l'engourdissement consiste à s'attaquer à la cause. Mais parfois, une injection de corticostéroïdes peut être nécessaire pour réduire le gonflement et, dans certains cas, une intervention chirurgicale est effectuée.

Engourdissement dans les doigts

La cause du syndrome du défilé thoracique est que les vaisseaux et les nerfs sont comprimés entre la clavicule et la première côte. En conséquence, l'épaule et le cou font mal et les doigts sont engourdis. Cela peut se produire en raison d'un accident de voiture, d'une blessure sportive ou pendant la grossesse. Le syndrome, heureusement, survient rarement - chez 1 personne sur un million. Les analgésiques sont généralement suffisants pour contrôler les symptômes.

De graves carences en calcium peuvent provoquer un engourdissement des orteils et des mains, une perturbation du rythme cardiaque et des convulsions. Il s'agit d'une affection assez rare, dont la cause doit être déterminée par le médecin..

En raison d'un œdème, d'un gonflement, d'un traumatisme, etc. d'autres nerfs du bras peuvent également être comprimés, entraînant des symptômes spécifiques:

  • La compression du nerf ulnaire dans le poignet entraîne un engourdissement du petit doigt, une partie de l'annulaire et une partie de la main du côté du petit doigt;
  • La compression du nerf ulnaire dans la région du coude entraîne à la fois ces symptômes et un engourdissement dans la région du coude;
  • La compression du nerf radial dans l'avant-bras peut engourdir le pouce et l'index.

Autres raisons

Si les membres s'engourdissent des deux côtés, il est possible que la moelle épinière soit comprimée en raison d'une tumeur, d'un traumatisme, d'un hématome, d'un abcès (abcès) ou qu'il s'agisse d'une polyneuropathie périphérique - lésion de petits nerfs périphériques ou perturbation de leur travail. Elle est généralement causée par certains médicaments, le diabète, une maladie rénale chronique, une carence en vitamine B12, la maladie de Lyme ou une infection par le VIH. Fondamentalement, les médicaments qui provoquent des engourdissements comprennent les médicaments de chimiothérapie. En règle générale, quelque temps après la fin du cours de chimiothérapie, la sensibilité revient..

La neuropathie diabétique est assez courante chez les patients diabétiques. La cause exacte des dommages est inconnue, mais on pense que des troubles métaboliques et la destruction des petits vaisseaux se produisent, ce qui entraîne des lésions nerveuses. Si l'engourdissement s'est déjà produit, il est impossible de s'en débarrasser complètement. Mais vous pouvez améliorer la condition si vous surveillez attentivement votre taux de sucre dans le sang. Si l'engourdissement est important, vous devez suivre les recommandations du médecin pour éviter les traumatismes des membres et les complications ultérieures..

On ne sait pas comment la formation des gaines de myéline des nerfs est altérée en raison d'une carence en vitamine B12. Mais si cette substance ne suffit pas, les jambes deviennent plus souvent engourdies et non les mains. De plus, un manque de vitamine B12 s'accompagne d'anémie et de faiblesse. Mais l'engourdissement se produit uniquement avec une carence très sévère. Avec le traitement, les symptômes disparaissent dans les 3 mois; dans les cas graves, la guérison peut prendre un an.

Lorsque la condition s'aggrave dans une maladie rénale chronique, une urémie se produit - les produits du métabolisme de l'azote et d'autres substances toxiques s'accumulent dans le sang. Cela conduit à des lésions nerveuses périphériques et à un engourdissement. Cette condition (polyneuropathie urémique) est une indication de dialyse ou de transplantation rénale.

La maladie de Lyme et l'infection par le VIH peuvent provoquer une inflammation dans certaines parties du système nerveux. Avec la maladie de Lyme, l'engourdissement n'apparaît pas immédiatement, mais déjà dans le contexte d'une affection pseudo-grippale, à partir de laquelle la maladie commence. La maladie de Lyme est traitée avec des antibiotiques.

Dans l'infection par le VIH, l'engourdissement survient souvent en raison du fait qu'un système immunitaire affaibli permet le développement d'une infection à cytomégalovirus, qui affecte les fibres nerveuses. Habituellement, un engourdissement survient chez les personnes qui ne suivent pas de traitement antirétroviral, ce qui peut grandement améliorer l'état d'une personne séropositive. Par conséquent, pour que l'engourdissement passe, vous devez commencer un traitement spécifique le plus tôt possible..

Engourdissement et ostéochondrose

Pourquoi l'ostéochondrose ne figure-t-elle pas sur cette liste? Le fait est que ce diagnostic n'est connu nulle part sauf sur le territoire des pays de l'ex-Union soviétique. Habituellement, tout ce qu'ils ne peuvent pas expliquer lui est imputé. Les changements dégénératifs de la colonne vertébrale sont normaux pour toute personne de plus de 40 ans. L'engourdissement a d'autres raisons réelles qui peuvent souvent être traitées. Par conséquent, si vous recevez un diagnostic d'ostéochondrose, vous devriez consulter un autre spécialiste..

Quand voir un médecin?

En cas d'engourdissement, vous devez consulter immédiatement un médecin si:

  • engourdissement des organes génitaux et de l'anus accompagné de maux de dos et de mictions / défécations incontrôlées;
  • la personne a des troubles de la conscience jusqu'à sa perte;
  • un engourdissement complique considérablement la vie habituelle;
  • engourdissement après une blessure à la tête, au cou ou au dos;
  • l'engourdissement s'accompagne d'un élocution lente, de problèmes de vision, de difficultés à marcher ou de faiblesse;
  • tout le membre est engourdi;
  • l'engourdissement s'accompagne de paralysie ou de faiblesse - il est impossible de bouger le membre;
  • l'engourdissement s'accompagne d'un mal de tête soudain et sévère;
  • un engourdissement important survient soudainement.

En cas d'engourdissement, vous devriez consulter un médecin si:

  • il est impossible d'expliquer la raison de l'engourdissement;
  • avez des douleurs au cou, à l'avant-bras ou aux doigts;
  • l'envie d'uriner se produit plus souvent;
  • engourdissement dans les jambes aggravé lors de la marche;
  • une éruption cutanée est apparue;
  • non seulement des engourdissements, mais aussi des étourdissements, des spasmes musculaires ou d'autres symptômes inhabituels;
  • la zone engourdie augmente progressivement de taille;
  • un engourdissement est ressenti dans les membres des deux côtés.

Comment le diagnostic est-il posé?

Habituellement, en cas d'engourdissement, un examen neurologique et une prise d'anamnèse donnent au médecin beaucoup d'informations, et même dans ce cas, un diagnostic préliminaire peut être posé. Mais pour la décision finale, il est souvent nécessaire de faire des radiographies, une imagerie par résonance magnétique, une électromyographie ou des tests sanguins..

Comment se débarrasser de l'inconfort?

Bien sûr, il n'y a pas de moyen universel de se débarrasser de l'engourdissement, quelle que soit la cause de la maladie. Il est nécessaire d'agir sur la base de ce qui a exactement provoqué l'engourdissement. Par exemple, une série d'exercices aide souvent à traiter le syndrome du canal carpien. Si l'engourdissement est associé au diabète, vous ne pouvez surveiller que plus étroitement la glycémie. La carence en vitamine B12 est reconstituée avec des doses thérapeutiques de médicaments appropriés.

Pourquoi l'engourdissement ne peut-il pas être ignoré? Le fait est qu'une personne peut endommager une partie engourdie du corps sans la remarquer. Par conséquent, même s'il n'y a pas de symptômes redoutables supplémentaires indiquant un accident vasculaire cérébral ou une autre affection grave, il vaut toujours la peine de contacter un neurologue souffrant d'engourdissement..

Causes d'engourdissement du visage et de la tête, quel médecin contacter, diagnostic et traitement

Des dysfonctionnements non évrogéniques surviennent régulièrement chez les patients. Le nombre de personnes qui souffrent, selon les estimations statistiques, représente plus de 30% de la population de la planète.

Pour la plupart, il s'agit d'écarts relativement légers par rapport à la norme, qui ne sont même pas toujours perceptibles, jusqu'à un certain point..

L'engourdissement du visage est l'un des symptômes neurologiques possibles des maladies du système musculo-squelettique, des processus du cerveau, des vaisseaux du cou et d'autres structures.

Le symptôme est diversifié et est présent avec un grand nombre de processus pathologiques. La cause de l'écart peut être identifiée grâce à des diagnostics instrumentaux.

Dans certains cas, une déficience sensorielle indique une urgence médicale, comme un accident vasculaire cérébral. Par conséquent, avec le développement d'un tel symptôme, en particulier s'il est associé à une parésie ou une paralysie, une ambulance doit être appelée afin d'exclure la nécrose des structures cérébrales.

La thérapie dépend du cas. L'engourdissement en lui-même ne nécessite pas de correction, il est nécessaire d'influencer le facteur provoquant. C'est la base.

Migraine

Elle est toujours considérée comme une maladie mystérieuse. Principalement trouvé chez les femmes, le rapport par le nombre de patients m / f peut être déterminé dans un rapport de 3: 1 et même plus.

A un caractère héréditaire clair, si l'un des parents avait un trouble, avec une probabilité de plus de 70%, le trouble est transmis aux enfants et se manifeste à un moment donné.

La raison pour laquelle la migraine se développe n'est pas connue avec certitude. On suppose que la cause de la violation est un spasme des vaisseaux cérébraux dans le contexte d'un dysfonctionnement autonome. Autrement dit, nous parlons d'une maladie purement neurologique, mais que ce soit ou non un point discutable..

Le complexe symptomatique est toujours à peu près le même. Dans les cas classiques, les signes suivants de la condition sont trouvés:

  • Maux de tête sévères. Un côté. Gauche ou droite. Bale, tirer, éclater. Accompagne le patient tout au long de l'attaque du trouble. Donne à l'orbite, peut se déplacer vers la couronne et l'occiput, initialement situé dans la région frontale.
  • Nausées, vomissements rarement.
  • Violation d'orientation dans l'espace. Une personne ne peut pas bouger normalement, le monde tourne et tourne sous ses yeux.
  • Engourdissement de toute la tête ou d'une partie du visage à la suite d'un trouble de la conduction nerveuse au niveau des structures cérébrales. Il s'agit d'un phénomène transitoire qui n'indique pas la gravité du problème ou la probabilité d'une fin favorable..

La migraine en tant que telle n'est pas dangereuse, mais c'est une condition extrêmement inconfortable. Cependant, les symptômes peuvent souvent ressembler à un accident vasculaire cérébral, par conséquent, si des signes suspects se développent, il est recommandé d'appeler une ambulance.

Les symptômes d'une condition pré-AVC sont détaillés dans cet article..

Dans les situations atypiques, il peut n'y avoir aucun mal de tête avec la préservation prédominante de l'aura - les manifestations précédant la crise de migraine. Diminution de l'acuité visuelle, de l'ouïe, intolérance à la lumière et au son vifs, clignotement des mouches, apparition de flashs dans le champ de vision, etc..

Dans ce contexte, l'engourdissement du visage fait également partie intégrante des manifestations initiales, même en dehors du syndrome douloureux..

Ostéochondrose

C'est un trouble inflammatoire dégénératif-dystrophique de la colonne vertébrale, en particulier la région cervicale souffre.

La pathologie se développe et progresse progressivement, régulièrement. Trouver le moment où le trouble atteint des niveaux dangereux n'est pas facile.

Les symptômes neurologiques, tels qu'une sensibilité réduite du visage et d'autres, ne se forment pas non plus en même temps, au fil des ans.

  • La douleur du cou. Balles, picotements ou éclatements. Inconstant. Augmentation après l'effort.
  • Vertiges. Accompagné de l'incapacité de naviguer dans l'espace. Se développe sporadiquement.
  • Céphalée. Douleur à l'arrière de la tête, couronne.
  • Problèmes d'activité motrice de la colonne cervicale. Incapable de tourner, la capacité motrice diminue progressivement mais régulièrement.
  • Un engourdissement du visage, des lèvres, de la langue et de la tête avec ostéochondrose est fréquent, ainsi qu'une baisse de la sensibilité de la main. C'est un signe tardif. Dans la phase initiale, il est présent lorsque les terminaisons nerveuses sont pincées, puis, lorsque les racines meurent, il reste constamment.
  • La nausée. Vomissements moins fréquents.
  • Problèmes cardiaques. Comme la tachycardie. Relativement rare.

La perturbation du système musculo-squelettique provoque des manifestations caractéristiques dues à la compression des terminaisons nerveuses au niveau local.

Il est nécessaire de différencier les hernies de la colonne cervicale. En règle générale, les deux processus s'exécutent en parallèle..

Hernie de la colonne cervicale

Une complication dangereuse de l'ostéochondrose. Moins fréquemment, il se développe à la suite d'un traumatisme, d'un mouvement soudain. Par exemple, après un accident de voiture, une chute infructueuse, une fracture, etc..

L'essence de la violation réside dans le déplacement du disque intervertébral en dehors de sa position anatomique normale. Ensuite, il se brise, perd complètement sa propre structure et sa propre fonction..

Cela conduit à l'abrasion et à la dégénérescence des vertèbres adjacentes et à une limitation encore plus grande de l'activité, un inconfort sévère.

Le tableau clinique est typique. La violation du système musculo-squelettique s'accompagne de douleurs sévères, parfois insupportables dans le cou (à l'état aigu, elles ne sont pas du tout enlevées), de problèmes d'orientation dans l'espace.

Le patient ne peut pas tenir sa tête, car il y a une faiblesse du corset musculaire.

Dans presque 100% des cas, une clinique d'insuffisance vertébrobasilaire est trouvée, en raison de l'instabilité de la colonne vertébrale, une compression des artères locales se produit.

La thérapie est chirurgicale, mais les médecins retardent le moment du mieux qu'ils peuvent. Arrêtez les attaques et évitez de nouvelles.

Insuffisance vertébrobasilaire

Un trouble courant. Se développe généralement comme une complication de l'ostéochondrose de la colonne cervicale.

L'essence de la maladie réside dans une perturbation aiguë de la nutrition des structures cérébrales due à la compression des artères localisées dans le cou.

Il existe de nombreuses options pour le tableau clinique de la maladie. Fondamentalement, le complexe symptomatique est réduit à un groupe de déviations:

  • Mal de crâne. Prononcé, fort. Des crises de migraine sont possibles au cours de la maladie.
  • Vertiges et incapacité à s'orienter dans l'espace. La personne prend une position forcée. Allongé sur le côté, bougeant un peu.
  • Nausées Vomissements.
  • Déficience visuelle. Perte de champ de vision, sensation de flashs lumineux (hallucinations simples), cécité totale temporaire est possible. À des stades avancés et avancés.
  • Perte d'acuité auditive.
  • Incapacité de se déplacer en douceur. Instabilité de la démarche. Tout est la faute d'une violation du système extrapyramidal.
  • Avec des lésions des lobes du cerveau du côté gauche, le côté droit de la tête (et le corps en général) devient engourdi et vice versa.

Aussi d'autres signes cliniques. Le VBI est considéré comme un facteur important dans le développement de l'AVC à l'avenir. Le cervelet et la région occipitale du cerveau sont touchés.

Avec un traitement rapide, il est possible d'arrêter la progression de la maladie et de prendre le contrôle de la situation.

Maux de tête de cluster

Une condition neurologique extrêmement rare. Cependant, c'est très difficile. S'accompagne d'épisodes d'inconfort insupportables et atroces au niveau du front.

Des sensations désagréables sont données à l'œil. Le tableau clinique est complété par un engourdissement prononcé du côté gauche du visage, ou vice versa, dépend de la localisation exacte du spasme vasculaire.

Un symptôme typique est un mal de tête sévère, qui ne peut être soulagé par aucun médicament. L'intensité de l'inconfort est si grande que des tentatives suicidaires sont connues chez les patients au moment d'une crise.

Le traitement n'est pas possible, la seule chose que veulent les médecins est d'éviter les rechutes futures. Réduire les risques de développer de tels.

Accident ischémique transitoire

Un phénomène courant. Il est appelé à tort un microstroke. En fait, on parle d'une malnutrition aiguë mais temporaire du cerveau. Se développe comme une pré-urgence.

Le principal contingent de patients est constitué de personnes ayant des antécédents d'hypertension artérielle, souvent âgées.

La clinique est identique à celle d'un AVC typique. La différence réside uniquement dans la durée de la violation et son issue.

L'ischémie transitoire n'entraîne pas de nécrose des tissus nerveux; de plus, elle régresse spontanément, indépendamment, même sans l'aide d'un spécialiste. Si je puis dire, c'est une répétition pour un coup..

  • Mal de tête sévère dans une zone ou une autre. Éclatement, mise en balles. Intensif.
  • Violation d'orientation dans l'espace.
  • Nausées Vomissements.
  • Inconfort de la peau, rampants, picotements. Une plainte typique des patients est que la moitié du visage ou de la main est engourdie. Ceci est une indication d'une violation de la conduction des terminaisons nerveuses, mais pas de la mort d'un tel.
  • Confusion de conscience.
  • Dysfonctionnements des organes sensoriels.

Si la tête devient engourdie, il peut s'agir d'une attaque ischémique transitoire ou d'un trouble chronique de l'alimentation cérébrale.

Les diagnostics différentiels sont affichés sans faute. Il vise à distinguer les différents états.

Accident vasculaire cérébral

Violation aiguë de la circulation cérébrale. Selon les statistiques, c'est un peu moins fréquent pour une crise cardiaque, c'est le deuxième facteur le plus important de décès dans le monde..

L'essence du trouble réside dans la nécrose des structures cérébrales. Les fibres nerveuses meurent, des changements irréversibles se produisent dans le cerveau.

La condition est extrêmement défavorable dans son évolution, sans assistance médicale, elle conduit à la mort.

Les symptômes sont divisés en général et focal. Le premier comprend les maux de tête, la désorientation dans l'espace. Nausée et vomissements. La deuxième catégorie est beaucoup plus difficile..

Les écarts possibles comprennent:

  • Confusion de conscience. Conditions d'évanouissement.
  • Troubles du comportement, insuffisance des réactions émotionnelles ou leur disparition complète.
  • Une forte baisse des fonctions cognitives et mnésiques.
  • Hallucinations verbales (auditives), épisodes épileptiques, surdité.
  • Perturbations tactiles. La défaite de la région pariétale devient simplement la raison pour laquelle le visage devient engourdi. De plus, il y a une perte de sensibilité des membres. Bien que pas toujours.
  • Baisse de l'acuité visuelle. Divers troubles visuels.

Dans les cas particulièrement difficiles, il existe également des écarts dans le travail du cœur, une thermorégulation inadéquate. Ce sont des troubles critiques dont la mort du patient est presque garantie..

En savoir plus sur les symptômes de l'AVC chez les femmes ici, chez les hommes ici. L'algorithme de premiers secours, avant l'arrivée de l'ambulance, est décrit dans cet article..

Maladies infectieuses et inflammatoires du cerveau

Ceux-ci incluent deux: la méningite et l'encéphalite. Les deux se développent dans le contexte d'une maladie antérieure (la concentration n'a pas d'importance) ou après des piqûres de vecteurs (par exemple, des tiques).

Sont aigus, accompagnés de phénomènes neurologiques déficients sévères.

Il n'est pas toujours possible de déterminer la nature du trouble même au moyen de l'IRM.

Le seul critère de diagnostic fiable est la présence d'un agent infectieux, éventuellement du sang dans le liquide céphalo-rachidien.

L'échantillon est obtenu par des médecins par ponction. Cependant, il s'agit d'une procédure dangereuse, elle est utilisée relativement rarement et uniquement lorsque cela est nécessaire..

La clinique ressemble à celle d'un accident vasculaire cérébral, mais le complexe symptomatique ne se développe pas si rapidement.

Avec une assistance intempestive, les violations persistent pendant une longue période et ne peuvent être corrigées. Les maladies peuvent entraîner une invalidité profonde.

Sclérose en plaques

Un trouble neurologique courant. A une origine auto-immune et métabolique.

Elle s'accompagne de la destruction de la gaine de myéline des fibres nerveuses. Pour cette raison, le taux de transmission d'impulsions diminue et la possibilité d'une telle transmission est complètement perdue. La maladie couvre le cerveau, moins souvent la moelle épinière.

Une telle dégénérescence progresse constamment, mais n'entraîne pas de perturbations critiques à un moment donné. C'est un processus assez long. Il faut plus d'un an avant l'invalidité, souvent beaucoup plus.

Un traitement opportun peut réduire les symptômes et ralentir considérablement le processus pathologique.

La clinique est diversifiée et dépend de la localisation de la zone de destruction des fibres nerveuses. On trouve généralement des dysfonctionnements du mouvement, un engourdissement du visage, des membres, une diminution de l'acuité visuelle, des troubles cognitifs.

L'intelligence, cependant, souffre marginalement, du moins dans les premiers stades. Sans traitement, les chances d'invalidité précoce sont élevées.

Tumeurs des structures cérébrales

L'origine maligne ou non cancéreuse ne joue pas un grand rôle.

La cause de l'engourdissement est toujours une compression des nerfs crâniens ou des dommages à certains tissus, zones du cerveau.

L'élimination des structures anormales, la réalisation d'un traitement de restauration donne des chances de correction partielle ou complète de la condition.

Neuropathie

A une origine congénitale ou acquise. Il consiste en la destruction des fibres responsables de la sensibilité de la tête et du visage. Le tableau clinique se limite généralement à un engourdissement.

Inflammation des fibres nerveuses

Dans le contexte de l'hypothermie ou de l'évolution d'autres maladies infectieuses. Elle survient sous une forme ou une autre chez près de 40% des personnes, au moins une fois dans leur vie, chaque seconde rencontrait un problème similaire.

Il se développe spontanément, accompagné de douleurs insupportables, surtout si le nerf trijumeau est touché.

L'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires a un effet minime. Attention médicale requise, combinaisons de médicaments pour soulager l'inconfort.

L'engourdissement et le syndrome douloureux sévère sont les principaux symptômes. En complément - une augmentation de la température corporelle.

Causes situationnelles qui n'ont pas de fondement pathologique

Certaines personnes ont le visage et la tête engourdis à la suite d'une situation stressante. Ceci est une réaction individuelle du corps.

Il est également possible de développer une sensation inconfortable dans le contexte du tabagisme, de l'utilisation de stupéfiants.

Comment contacter qui et ce qui doit être examiné

Les neurologues sont engagés dans le diagnostic. Dans certains cas, l'aide de plusieurs médecins est nécessaire, selon la situation.

Les études sont toujours à peu près les mêmes:

  • Interrogatoire oral d'une personne pour clarifier les symptômes.
  • Recueillir l'anamnèse. Pour mieux comprendre l'origine probable de la maladie.
  • Mesurer la pression artérielle et la fréquence cardiaque.
  • Évaluation des réflexes de base.
  • Radiographie de la colonne cervicale.
  • Échographie Doppler des vaisseaux sanguins pour exclure VBI et altération du trophisme du cerveau, balayage duplex. Montre la qualité et la vitesse du flux sanguin.
  • IRM de la même zone. Pour le diagnostic des hernies, ostéochondrose avancée.
  • Tomographie des structures cérébrales. La cause est peut-être la sclérose en plaques ou les tumeurs. Dans les deux cas, une amélioration du contraste avec des préparations de gadolinium est nécessaire. Cela augmentera le contenu de l'information plusieurs fois..
  • Test sanguin général, biochimique.

Si nécessaire, une ponction lombaire est réalisée pour prélever un échantillon de liquide céphalo-rachidien.
Surtout c'est assez.

Au besoin, les médecins prescrivent des mesures diagnostiques supplémentaires.

Traitement

La thérapie dépend de la maladie. La plupart des méthodes conservatrices sont pratiquées. Des médicaments de plusieurs groupes pharmaceutiques sont utilisés.

  • Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne et hormonale. Les premiers sont le nimésulide, le diclofénac et d'autres. Les seconds sont la prednisolone et des analogues plus puissants. Poursuivre des objectifs identiques, appliquer selon les indications.
  • Chondroprotecteurs. Pour protéger les vertèbres. Structum en option.
  • Cérébrovasculaire, nootropiques. Normaliser la nutrition du cerveau. Actovegin, Piracetam, Glycine.

Plus peut être dit en connaissant la situation spécifique..

L'opération est un dernier recours. Il est pratiqué pour les tumeurs, les hernies négligées et dans certains autres cas. Quand il n'y a pas d'autre issue.

Ce n'est pas l'engourdissement qui doit être traité, c'est impossible et n'a aucun sens, mais le processus pathologique principal.

Prévoir

Encore une fois, cela dépend de la maladie. Habituellement favorable. L'AVC, insuffisance vertébrobasilaire négligée, qui ne peut être corrigée, est négative.

Dans d'autres situations, les chances de guérison complète sont élevées. L'essentiel est de consulter un médecin en temps opportun et de ne pas manquer le bon moment..

finalement

L'engourdissement du visage et de la tête sont des signes neurologiques typiques de nombreuses maladies. La différenciation est effectuée par des spécialistes sur la base des données d'études instrumentales.

La thérapie vous permet de minimiser les risques, de guérir une maladie ou d'en prendre le contrôle. C'est la base pour éliminer le symptôme. D'autres méthodes n'ont pas de sens.