Que faire s'il n'y a pas assez d'air pendant VSD?

Spasme

Les personnes souffrant de dystonie végétative se plaignent souvent d'un manque d'air. La pseudo-maladie, que la plupart des médecins considèrent comme une dystonie, est souvent accompagnée d'une panique soudaine et soudaine, de la peur pour la vie.

VSD - il y a un problème, il n'y a pas de maladie

  • un essoufflement soudain;
  • maux de tête;
  • météosensibilité;
  • chutes de pression.

Il existe d'autres symptômes de troubles du système nerveux autonome. Souvent trouvé:

  • oppression ou pression dans la poitrine, autour du cœur;
  • sensation de boule dans la gorge;
  • difficulté à respirer-expirer;
  • tachycardie;
  • tremblement des membres;
  • vertiges.

Ces manifestations sont caractéristiques d'une forme courante de dysfonctionnement autonome - le syndrome d'hyperventilation, accompagnant une crise de panique avec un manque d'air. On sait que 15% des adultes de la planète connaissent cette condition..

Le manque d'air est souvent confondu avec une manifestation de maladies du système respiratoire. Ce n'est pas surprenant, car quelque chose de similaire se produit dans l'asthme, la bronchite. Mais il n'est pas si facile de distinguer la sensation de manque d'oxygène pendant la VSD d'une condition potentiellement mortelle - insuffisance respiratoire aiguë.

De toutes les fonctions inconscientes du corps (rythme cardiaque, sécrétion biliaire, péristaltisme), seule la respiration est contrôlée par la volonté d'une personne. Chacun de nous est capable de le retenir un moment, de le ralentir ou de commencer à respirer très souvent. Cela est dû au fait que le travail des poumons et des bronches est coordonné simultanément par deux parties du système nerveux:

Chanter, jouer des instruments à vent, gonfler des ballons, essayer de se débarrasser du hoquet, tout le monde commande indépendamment le processus de respiration. Inconsciemment, la fonction respiratoire est régulée lorsqu'une personne s'endort ou, en se relaxant, réfléchit. La respiration devient automatique et il n'y a pas de risque d'étouffement.

La littérature médicale décrit une maladie héréditaire rare - le syndrome de la malédiction de l'ondine (syndrome d'hypoventilation centrale congénitale). Elle se caractérise par le manque de contrôle autonome du processus respiratoire, une diminution de la sensibilité à l'hypoxie et à l'hypercapnie. Le patient ne peut pas respirer de manière autonome et peut mourir d'étouffement pendant son sommeil. Actuellement, la médecine fait de grands progrès même dans le traitement de cette pathologie..

L'innervation particulière de la respiration la rend hypersensible à l'influence de facteurs externes - les provocateurs du VSD:

  • fatigue;
  • peur;
  • émotions positives lumineuses;
  • stress.

Le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air est étroitement lié à un dysfonctionnement autonome et est réversible.

Reconnaître une maladie n'est pas une tâche facile

La façon dont les réactions métaboliques se produisent correctement dépend de l'échange de gaz correct. En inspirant de l'air, les gens reçoivent une partie de l'oxygène, tandis qu'en expirant, ils renvoient le dioxyde de carbone dans l'environnement extérieur. Une petite quantité est retenue dans le sang, affectant l'équilibre acido-basique.

  • Avec un excès de cette substance, qui apparaît avec une attaque de VSD, les mouvements respiratoires deviennent plus fréquents.
  • Le manque de dioxyde de carbone (hypocapnie) conduit à une respiration peu fréquente.

Une caractéristique distinctive du VSD est que les crises d'asthme apparaissent avec une certaine fréquence, en raison de l'influence sur le psychisme d'un stimulus très actif. Une combinaison de symptômes est courante:

  • Se sentir comme s'il était impossible d'inspirer profondément. Cela devient plus fort lorsqu'une personne pénètre dans un endroit bondé, un espace clos. Parfois, les expériences avant un examen, une performance ou une conversation importante renforcent le soi-disant souffle vide.
  • Sensation d'une boule dans la gorge, comme s'il y avait un obstacle au passage de l'oxygène vers les organes respiratoires.
  • Raideur thoracique empêchant une respiration complète.
  • Respiration intermittente (avec de courts arrêts), accompagnée d'une peur obsessionnelle de la mort.
  • Douleur, se transformant en une toux sèche qui ne s'arrête pas longtemps.

Les crises de bâillement en milieu de journée, les soupirs profonds fréquents sont également considérés comme des symptômes d'un trouble respiratoire d'origine névrotique. Simultanément avec eux, une gêne dans la région du cœur, des pics de pression artérielle à court terme peuvent survenir.

Comment exclure une condition dangereuse

De temps en temps, les personnes atteintes de VSD présentent des symptômes dyspeptiques qui les font penser à diverses maladies du tractus gastro-intestinal. Les symptômes suivants de déséquilibre autonome conduisent à ceci:

  • attaques de nausées, vomissements;
  • intolérance à certains aliments;
  • constipation, diarrhée;
  • douleur abdominale déraisonnable;
  • augmentation de la production de gaz, flatulences.

Parfois, avec VSD, avec un manque d'air, le sentiment que ce qui se passe autour est irréel est dérangeant, la tête est souvent étourdie et des évanouissements se produisent. La température croissante (37-37,5 degrés), le nez bouché est encore plus déroutant.

Des symptômes similaires sont caractéristiques d'autres maladies. Les personnes souffrant d'asthme et de bronchite se plaignent souvent du manque d'oxygène. Dans la liste des maladies similaires au VSD, il existe également des problèmes des systèmes cardiovasculaire, endocrinien et digestif..

Pour cette raison, il est difficile d'établir que la cause d'une mauvaise santé est la dystonie végétative. Pour exclure la présence d'une pathologie grave, se manifestant par une sensation de manque d'air, il est nécessaire de subir un examen approfondi, y compris des consultations:

  • neurologue;
  • endocrinologue;
  • thérapeute;
  • cardiologue;
  • gastro-entérologue.

Ce n'est qu'en éliminant les conditions pathologiques potentiellement mortelles qu'il est possible d'établir que la véritable cause du manque d'air est la dystonie végétative.

Cependant, les patients habitués à l'idée d'avoir une «maladie grave» ne sont pas toujours d'accord avec les résultats objectifs de l'examen. Ils refusent de comprendre, d'accepter l'idée que malgré l'essoufflement, ils sont physiquement pratiquement en bonne santé. Après tout, le manque d'air résultant du VSD est sûr.

Comment restaurer la respiration - aide d'urgence

Si des symptômes d'hyperventilation apparaissent, autres que de respirer dans un sac en papier ou en plastique, une autre méthode vous aidera..

  • Pour apaiser l'essoufflement, enroulez vos paumes autour de votre poitrine (en bas) avec vos mains devant, derrière.
  • Appuyez sur vos côtes pour les rapprocher de votre colonne vertébrale..
  • Gardez la poitrine comprimée pendant 3 minutes.

Effectuer des exercices spéciaux est une partie obligatoire de la thérapie par manque d'air. Cela implique une mise en marche, une transition progressive vers la respiration par le diaphragme au lieu de la poitrine habituelle. Ces exercices normalisent les gaz sanguins et réduisent l'hyperoxie associée aux crises de panique..

On pense que l'inhalation diaphragmatique se fait inconsciemment, l'air entre facilement lorsqu'une personne éprouve des émotions positives. Thoracique - au contraire, accompagné d'un manque d'air pendant le stress.

Il est important de respecter le rapport correct entre la durée de l'inspiration et de l'expiration (1: 2), alors qu'il est possible de détendre les muscles du corps. Les émotions négatives raccourcissent l'expiration, le rapport des mouvements du diaphragme devient 1: 1.

Une respiration profonde rare est préférable à une respiration peu profonde fréquente. Cela permet d'éviter l'hyperventilation. Lorsque vous faites de l'exercice pour éliminer l'essoufflement, observez les conditions suivantes:

  • La pièce doit être pré-ventilée, la température de l'air doit être de 15 à 18 degrés.
  • Jouez de la musique douce et silencieuse ou faites de l'exercice en silence.
  • Laissez vos vêtements amples, confortables pour faire de l'exercice..
  • Diriger les cours en respectant un horaire clair (matin, soir).
  • Faites de l'exercice 2 heures après avoir mangé.
  • Visiter les toilettes à l'avance, vider les intestins, la vessie.
  • Avant d'effectuer le complexe de bien-être, il est permis de boire un verre d'eau.

Après une exposition prolongée au soleil, en plus d'être dans un état de fatigue extrême, vous devez vous abstenir de faire de la gymnastique. Vous pouvez le démarrer au plus tôt après 8 heures.

Il est interdit de faire de l'exercice pour des problèmes de santé graves touchant:

  • cœur, vaisseaux sanguins (athérosclérose cérébrale, hypertension artérielle sévère);
  • poumons;
  • organes hématopoïétiques.

Vous ne pouvez pas utiliser cette méthode pour les femmes pendant les menstruations, la grossesse, le glaucome..

Comment apprendre à respirer correctement

Lorsque vous commencez à effectuer des exercices de respiration qui éliminent le manque d'air, concentrez-vous sur le bien-être. Surveillez attentivement votre fréquence cardiaque. Parfois, une congestion nasale se produit, des bâillements, des vertiges commencent. Vous n'avez pas besoin d'avoir peur, le corps s'adapte progressivement.

La difficulté à respirer avec VSD est corrigée par un exercice simple:

  • Allongez-vous sur le dos après avoir assombri la pièce.
  • Les yeux fermés, essayez de détendre les muscles de votre torse pendant 5 minutes.
  • En utilisant l'auto-hypnose, induire une sensation de chaleur se répandant dans tout le corps.
  • Inspirez lentement avec une poitrine pleine, dépassant la paroi abdominale. En même temps, l'air remplit le lobe inférieur des poumons et la poitrine se dilate avec un retard..
  • L'inhalation est plus longue que l'expiration, l'air est expulsé par l'estomac (avec la participation des muscles péritonéaux), puis par la poitrine. L'air sort en douceur, sans secousses.

Une autre option consiste à utiliser le simulateur Frolov, qui est un verre en plastique (rempli d'eau) avec un tube à travers lequel l'inhalation et l'expiration sont effectuées. Cela normalise le rapport oxygène, dioxyde de carbone, arrête une attaque de VSD, qui se manifeste par un manque aigu d'air. Le point principal du simulateur est de saturer l'air inhalé en dioxyde de carbone et de réduire la quantité d'oxygène qu'il contient. Cela conduit progressivement à une augmentation des capacités d'adaptation d'une personne..

Le traitement du VSD, accompagné de crises d'essoufflement, est inefficace si vous ne connaissez pas la véritable cause du problème.

Seul un psychothérapeute expérimenté peut aider à découvrir quel facteur psychotraumatique provoque une crise. Le médecin vous expliquera comment se débarrasser d'un tel héritage, ne pas paniquer, dans lequel il y a un problème d'admission d'air. Il est préférable de se calmer immédiatement, car avec VSD, la suffocation peut être guérie sans médicament, mais uniquement avec la participation du patient.

Pourquoi il n'y a pas assez d'air lorsque la respiration et le bâillement commencent

Symptômes dangereux

Parfois, l'essoufflement survient pour des raisons physiologiques qui peuvent être facilement éliminées. Mais si vous voulez constamment bâiller et respirer profondément, cela peut être le symptôme d'une maladie grave. C'est encore pire lorsque, dans ce contexte, un essoufflement (dyspnée) se produit souvent, apparaissant même avec un effort physique minimal. C'est déjà une source de préoccupation et une visite chez un médecin..

Il est nécessaire de se rendre immédiatement à l'hôpital si la difficulté à respirer s'accompagne de:

  • douleur dans la région de la poitrine;
  • décoloration de la peau;
  • nausées et étourdissements;
  • toux sévère;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • gonflement et crampes dans les membres;
  • un sentiment de peur et de tension intérieure.

Ces symptômes signalent généralement clairement des pathologies dans le corps, qui doivent être identifiées et éliminées dès que possible..

Causes du manque d'air

Toutes les raisons pour lesquelles une personne peut se tourner vers un médecin avec une plainte: «Je ne peux pas respirer pleinement et bâiller constamment» peuvent être conditionnellement divisées en psychologiques, physiologiques et pathologiques. Conditionnellement - parce que tout dans notre corps est étroitement interconnecté et que l'échec d'un système entraîne une perturbation du fonctionnement normal d'autres organes.

Ainsi, un stress prolongé, attribué à des raisons psychologiques, peut provoquer des déséquilibres hormonaux et des problèmes cardiovasculaires..

Physiologique

Les plus inoffensives sont les raisons physiologiques qui peuvent provoquer un essoufflement:

  1. Manque d'oxygène. Fortement ressenti dans les montagnes, où l'air est mince. Donc, si vous avez récemment changé de position géographique et que vous vous trouvez maintenant nettement au-dessus du niveau de la mer, il est normal qu'au début vous ayez du mal à respirer. Eh bien, aérez l'appartement plus souvent..
  2. Une pièce étouffante. Deux facteurs jouent ici un rôle à la fois - un manque d'oxygène et un excès de dioxyde de carbone, surtout s'il y a beaucoup de monde dans la pièce..
  3. Vêtements serrés. Beaucoup n'y pensent même pas, mais à la recherche de la beauté, sacrifiant la commodité, ils se privent d'une part importante d'oxygène. Les vêtements qui compriment fortement la poitrine et le diaphragme sont particulièrement dangereux: corsets, soutiens-gorge serrés, combinaisons moulantes.
  4. Mauvaise forme physique. Le manque d'air et l'essoufflement au moindre effort sont ressentis par ceux qui mènent une vie sédentaire ou qui ont passé beaucoup de temps au lit en raison d'une maladie.
  5. En surpoids. Cela devient la cause de tout un tas de problèmes, dans lesquels le bâillement et l'essoufflement ne sont pas encore les plus graves. Mais attention - avec un excès de poids normal important, les pathologies cardiaques se développent rapidement.

Il est difficile de respirer la chaleur, surtout en cas de déshydratation sévère. Le sang devient plus épais et il est plus difficile pour le cœur de le pousser à travers les vaisseaux. En conséquence, le corps reçoit moins d'oxygène. La personne commence à bâiller et essaie de respirer plus profondément..

Médical

L'essoufflement, le bâillement et l'essoufflement régulièrement ressenti peuvent provoquer des maladies graves. De plus, ces signes font souvent partie des premiers symptômes qui permettent de diagnostiquer la maladie à un stade précoce..

Par conséquent, si vous avez constamment du mal à respirer, assurez-vous d'aller chez le médecin. Parmi les diagnostics possibles, les suivants sont les plus courants:

  • VSD - dystonie végétative-vasculaire. Cette maladie est le fléau de notre temps et elle est généralement déclenchée par une surcharge nerveuse sévère ou chronique. Une personne ressent une anxiété constante, des peurs, des crises de panique se développent, la peur d'un espace clos apparaît. La difficulté à respirer et le bâillement sont les signes avant-coureurs de ces attaques.
  • Anémie. Carence en fer aiguë dans le corps. Il est nécessaire de transporter de l'oxygène. Lorsqu'il n'y a pas assez d'air, même avec une respiration normale, il semble qu'il n'y ait pas assez d'air. La personne commence à bâiller constamment et à respirer profondément..
  • Maladies bronchopulmonaires: asthme bronchique, pleurésie, pneumonie, bronchite aiguë et chronique, fibrose kystique. Tous, d'une manière ou d'une autre, conduisent au fait qu'il devient presque impossible de respirer à fond..
  • Maladies respiratoires, aiguës et chroniques. En raison du gonflement et de la sécheresse des muqueuses du nez et du larynx, il devient difficile de respirer. Souvent, le nez et la gorge sont obstrués par du mucus. En bâillant, le larynx s'ouvre autant que possible, donc avec la grippe et le SRAS, nous toussons non seulement, mais nous bâillons aussi.
  • Maladie cardiaque: ischémie, insuffisance cardiaque aiguë, asthme cardiaque. Ils sont difficiles à diagnostiquer tôt. L'essoufflement, associé à un essoufflement et des douleurs thoraciques, est souvent le signe d'une crise cardiaque. Si cette condition survient soudainement, il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance.
  • Thromboembolie pulmonaire. Les personnes atteintes de thrombophlébite courent un risque grave. Un caillot de sang cassé peut bloquer l'artère pulmonaire et provoquer la mort d'une partie du poumon. Mais au début, il devient difficile de respirer, il y a des bâillements constants et une sensation de manque d'air aigu.

Comme vous pouvez le voir, la plupart des maladies ne sont pas seulement graves - elles constituent une menace pour la vie du patient. Par conséquent, si vous ressentez souvent un manque d'air, il est préférable de ne pas retarder votre visite chez le médecin..

Psychogène

Et encore une fois, on ne peut s'empêcher de rappeler le stress, qui est aujourd'hui l'une des principales raisons du développement de nombreuses maladies..

Bâiller sous le stress est un réflexe inconditionné inhérent à nous par nature. Si vous observez des animaux, vous remarquerez que lorsqu'ils sont nerveux, ils bâillent constamment. Et en ce sens nous ne sommes pas différents d'eux.

En cas de stress, un spasme capillaire se produit et le cœur commence à battre plus vite grâce à la libération d'adrénaline. Cela augmente la pression artérielle. Dans ce cas, une respiration profonde et un bâillement remplissent une fonction compensatoire et protègent le cerveau de la destruction..

Avec une peur sévère, des spasmes musculaires se produisent souvent, ce qui rend impossible de respirer à fond. Pas étonnant que l'expression "a retenu mon souffle".

Que faire

Si vous vous trouvez dans une situation dans laquelle il y avait de fréquents bâillements et un manque d'air, n'essayez pas de paniquer - cela ne fera qu'exacerber le problème. La première chose à faire est de fournir un flux supplémentaire d'oxygène: ouvrez une fenêtre ou une fenêtre, si possible, sortez.

Essayez de desserrer le plus possible les vêtements qui gênent l'inhalation complète: enlevez votre cravate, ouvrez votre col, corset ou soutien-gorge. Pour éviter les vertiges, il est préférable de prendre une position assise ou couchée. Maintenant, vous devez prendre une inspiration très profonde par le nez et une expiration prolongée par la bouche..

Après plusieurs respirations de ce type, l'état s'améliore généralement considérablement. Si cela ne se produit pas et que les symptômes dangereux mentionnés ci-dessus s'ajoutent au manque d'air, appelez immédiatement une ambulance.

Avant l'arrivée des agents de santé, ne prenez pas de médicaments seuls, s'ils ne sont pas prescrits par le médecin traitant - ils peuvent fausser le tableau clinique et compliquer le diagnostic.

Diagnostique

Les médecins urgentistes déterminent généralement rapidement la cause de la difficulté soudaine à respirer et la nécessité d'une hospitalisation. S'il n'y a pas de problème grave et que l'attaque est causée par des raisons physiologiques ou un stress sévère et ne se reproduit pas, vous pouvez dormir paisiblement.

Mais si vous soupçonnez une maladie cardiaque ou pulmonaire, il est préférable de subir un examen, qui peut inclure:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • radiographie pulmonaire;
  • électrocardiogramme;
  • Échographie du cœur;
  • bronchoscopie;
  • tomogramme calculé.

Quels types de recherche sont nécessaires dans votre cas, le médecin déterminera lors de l'examen initial.

Si le manque d'air et les bâillements constants sont causés par le stress, vous devrez peut-être consulter un psychologue ou un neurologue, qui vous dira comment soulager la tension nerveuse ou vous prescrire des médicaments: sédatifs ou antidépresseurs..

Traitement et prévention

Lorsqu'un patient se présente chez le médecin avec une plainte: «Je ne peux pas respirer complètement, je bâille, que dois-je faire?», Il recueille d'abord une anamnèse détaillée. Cela élimine les causes physiologiques de la carence en oxygène..

En cas de surpoids, le traitement est évident - le patient doit être référé à un nutritionniste. Le problème ne peut être résolu sans une perte de poids contrôlée..

Si les résultats de l'examen révèlent des maladies aiguës ou chroniques du cœur ou des voies respiratoires, le traitement est prescrit selon le protocole. Il est déjà nécessaire de prendre des médicaments et, éventuellement, des procédures de physiothérapie..

La gymnastique respiratoire est une bonne prévention et même un traitement. Mais en cas de maladies broncho-pulmonaires, cela ne peut être fait qu'avec l'autorisation du médecin traitant. Dans ce cas, des exercices mal sélectionnés ou mal exécutés peuvent provoquer une attaque de toux sévère et une détérioration de l'état général..

Il est très important de rester en bonne forme physique. Même avec une maladie cardiaque, il existe des séries spéciales d'exercices qui vous aident à récupérer plus rapidement et à reprendre un mode de vie normal. L'activité aérobie est particulièrement utile - elle entraîne le cœur et développe les poumons.

Les jeux de plein air actifs (badminton, tennis, basket-ball, etc.), le cyclisme, la marche rapide, la natation - aideront non seulement à se débarrasser de l'essoufflement et à fournir un flux d'oxygène supplémentaire, mais aussi à resserrer les muscles, ce qui vous rendra plus mince. Et puis, même en haut des montagnes, vous vous sentirez bien et apprécierez le voyage, sans souffrir d'essoufflement et de bâillements constants..

Essoufflement - ses types, causes, symptômes et caractéristiques de traitement d'une respiration rapide et laborieuse

L'essoufflement (dyspnée) est une modification de la fréquence et de la profondeur de la respiration conçue pour augmenter la quantité d'oxygène entrant dans le corps. À ce moment, la personne a une sensation de manque d'air, ainsi qu'une respiration et un rythme cardiaque rapides..

Les perturbations de l'inhalation et de l'expiration ne sont pas en soi une maladie et peuvent survenir en réponse à des changements dans l'environnement ou à l'exercice. Si l'essoufflement au repos vous inquiète et que l'essoufflement est fréquent, vous devriez consulter un médecin..

De tels symptômes peuvent signaler de graves problèmes de santé..

L'article vous aidera à comprendre ce qu'est l'essoufflement, à décrire les causes de la mauvaise respiration et comment éliminer la maladie.

Étiologie du problème

La seule raison pour laquelle l'essoufflement se produit et le rythme cardiaque devient plus fréquent est un manque d'oxygène dans le sang et les tissus. De cette manière, le corps tente de rétablir l'équilibre afin d'éviter de graves troubles du fonctionnement des organes..

La sensation de manque d'air peut survenir chez une personne en bonne santé. Elle est provoquée par:

  • activité physique excessive (surtout chez les personnes non formées);
  • dans des conditions d'air mince (à haute altitude);
  • excitation, stress;
  • grossesse tardive;
  • chambres fermées;
  • corps étranger dans les voies respiratoires.

Une mauvaise respiration chronique survient chez les personnes souffrant d'ostéochondrose, de névralgie intercostale ou de hernie discale.

Les principales raisons pathologiques qui rendent la respiration difficile pour une personne sont les maladies:

  • organes respiratoires (bronchite, asthme, pneumonie, pneumosclérose, cancer du poumon);
  • cœur (arythmie, cardiopathie ischémique, péricardite, crise cardiaque, insuffisance cardiaque, néoplasmes);
  • système nerveux (traumatisme, gonflement, œdème, accident vasculaire cérébral);
  • anémie.

Les facteurs qui provoquent une respiration lourde et des palpitations cardiaques comprennent l'inactivité physique, l'obésité, le tabagisme.

L'essoufflement chez les enfants survient pour les mêmes raisons que chez les adultes. Mais en raison du fait que le jeune corps est plus vulnérable, une respiration rapide peut provoquer des violations même mineures de l'homéostasie..

L'essoufflement chez un enfant peut être enregistré dans le contexte:

  • hyperthermie;
  • haute température;
  • excitation, stress;
  • les allergies;
  • rhinite;
  • activité physique;
  • œdème laryngé, laryngite;
  • diphtérie;
  • l'asthme bronchique;
  • pneumonie;
  • emphysème;
  • cardiopathie;
  • anémie;
  • maladies du système immunitaire;
  • infections virales;
  • déséquilibre des hormones;
  • si un corps étranger pénètre dans le système respiratoire;
  • fibrose kystique (anomalie congénitale).

Important! Une respiration rapide, comme un rythme cardiaque rapide, dans l'enfance n'est pas toujours un symptôme alarmant. Un enfant en bonne santé fait plus de mouvements respiratoires qu'un adulte.

Normes physiologiques de la fréquence des actes respiratoires

ÂgeQuantité par minute
Nouveau née50-60
0,5-1 ans30-40
1-3 ans30-35
5 à 10 ans20-25
La puberté18-20

Si la respiration de votre bébé diffère de la moyenne ou vous inquiète, vous devez contacter votre pédiatre. Seul un médecin peut déterminer de manière fiable si un enfant a un essoufflement.

Symptômes

La dyspnée est caractérisée par des symptômes généraux et particuliers. Ces derniers sont dus à une pathologie qui a entraîné des difficultés respiratoires..

L'essoufflement et l'essoufflement ont le tableau clinique suivant (à la fois chez les personnes malades et en bonne santé):

  • douleur et pression dans la poitrine;
  • bruits inhabituels lors de l'inhalation et de l'expiration (respiration sifflante, sifflement);
  • difficulté à avaler;
  • sensation de coma et sensation d'oppression dans la gorge;
  • respirer par la bouche;
  • hypertension artérielle;
  • toux;
  • bâillement.

À bout de souffle, la plupart des gens commencent à paniquer, donc la peur, les tremblements nerveux et les comportements inappropriés s'ajoutent aux principaux symptômes..

L'essoufflement chez les personnes malades s'accompagne de symptômes spécifiques à une pathologie particulière.

Problèmes respiratoires avec maladie cardiaque

L'essoufflement et l'essoufflement sont accompagnés de douleurs dans la poitrine et derrière l'omoplate. Il y a cyanose de la peau, œdème des membres inférieurs. Le patient n'a pas assez d'air lors de l'inhalation et l'essoufflement au repos est fréquent. Avec une évolution sévère de la maladie, une sensation de manque d'air peut survenir en position couchée (la nuit dans un rêve).

Insuffisance respiratoire dans les maladies des poumons et des voies respiratoires

La toux et l'essoufflement chez une personne signalent une violation du système respiratoire.

Le patient est également à court d'air lors de l'inspiration et de l'expiration. Dans les premiers stades de la maladie, une respiration rapide n'apparaît qu'en cas d'effort physique, puis un essoufflement se produit lors de la marche et des mouvements minimes.

Lorsque la maladie progresse vers un stade extrême ou irréversible, une mauvaise haleine chronique est enregistrée.

L'essoufflement associé à l'asthme bronchique est un phénomène familier pour près de 10% de la population mondiale. Elle s'accompagne d'attaques d'étouffement, qui surviennent le plus souvent le matin ou la nuit. Le patient a une sensation de manque d'air, de douleur thoracique, d'arythmie, d'élargissement des veines du cou.

En parallèle, il y a une toux sèche. En s'étouffant, une personne peut perdre son orientation dans l'espace et sa capacité à réagir de manière appropriée. Parfois, une attaque entraîne des convulsions et une perte de conscience.

Trouble respiratoire dans les pathologies du système nerveux

Les centres respiratoires sont situés dans le cerveau. Une respiration rapide peut résulter d'anomalies structurelles de la moelle allongée. Lorsque le système nerveux central est infecté, une acidification des tissus et une diminution des niveaux d'oxygène se produisent, à la suite de quoi le patient développe une respiration lourde (fréquente et bruyante).

Un manque d'air pendant la respiration est noté chez les personnes souffrant de dystonie vasculaire végétative (VVD), en raison d'une altération de l'apport sanguin aux organes et tissus.

La respiration rapide s'accompagne d'engourdissements dans les doigts, de bourdonnements d'oreilles et de vertiges. Chez les personnes atteintes de VSD, l'essoufflement en marchant, en particulier en marchant, et en marchant sur des marches est très courant..

Les patients souffrant de crises d'hystérie et d'autres troubles névrotiques peuvent également éprouver un essoufflement. Mais une telle violation de l'inspiration et de l'expiration n'est que superficielle et dépend directement des émotions. Une personne peut crier "J'étouffe", mais il n'y aura aucun signe d'hypoxie.

Types de troubles respiratoires

  1. Physiologique. Essoufflement à l'effort, en montagne ou dans une pièce étouffante.
  2. Pathologique. Cela se produit en raison d'une perturbation du travail des organes internes. Le manque d'air pendant la respiration est ressenti non seulement pendant le sport ou d'autres efforts, mais aussi un essoufflement apparaît au repos.

En fonction du manque d'air pendant la respiration, les types d'essoufflement suivants sont distingués:

La dyspnée inspiratoire est diagnostiquée lorsqu'il n'y a pas assez d'air pour respirer. Des problèmes surviennent dans le contexte du rétrécissement des voies respiratoires. Dans l'enfance, la dyspnée inspiratoire est un signe de diphtérie ou d'une autre infection de la gorge.

Une caractéristique distinctive du deuxième type de dyspnée est l'expiration difficile. Il apparaît en raison d'une diminution du diamètre des bronches et des bronchioles. Ce type comprend l'essoufflement dans l'asthme bronchique..

Causes de l'essoufflement mixte - insuffisance cardiaque et maladie pulmonaire grave

Dans la pratique médicale, il est d'usage de distinguer 5 stades de la maladie..

Pour déterminer la gravité de la maladie, le médecin détermine à quelle fréquence et dans quelles conditions il y a un manque d'air pendant la respiration:

  • Initiale. Essoufflement pendant l'exercice, la course, la pratique du sport.
  • Poids léger. Essoufflement lors de la marche sur un terrain accidenté ou de la marche en montagne.
  • Moyenne. Une respiration lourde se produit lors de la marche à un rythme normal et la personne doit s'arrêter pour récupérer.
  • Lourd. Une personne a besoin de se reposer toutes les 3 à 5 minutes.
  • Très lourd. Essoufflement au repos.

Diagnostique

Une respiration lourde, qui se produit même avec un effort mineur, est une raison pour contacter un thérapeute. Ce n'est qu'après un examen et un diagnostic approfondi que le médecin vous expliquera pourquoi il n'y a pas assez d'air lors de la respiration et que faire ensuite.

Le diagnostic implique une enquête et un examen initial. Le médecin découvre si le patient a été blessé et quelles sont ses maladies chroniques. L'examen du patient est réalisé à l'aide d'un phonendoscope, qui révèle la présence d'une respiration sifflante et d'un sifflement. Pour clarifier le tableau clinique, des tests de laboratoire sont prescrits:

  • test sanguin;
  • analyse d'urine générale;
  • radiographie pulmonaire;
  • électrocardiogramme;
  • Échographie du cœur;
  • oxymétrie de pouls (détermine le degré de saturation de l'hémoglobine en oxygène);
  • spirométrie (mesure du volume et du rythme respiratoire);
  • capnométrie (mesure de la quantité de dioxyde de carbone pendant l'inhalation et l'expiration).

Si le patient est au repos, tous les indicateurs sont normaux, puis des tests d'effort sont effectués. Ces études aideront à identifier les causes de l'essoufflement lors de la marche et de l'exercice. Pour ce faire, utilisez un vélo ergomètre ou proposez au patient de monter les escaliers.

Pour poser le bon diagnostic, le patient est examiné par des spécialistes dans différents domaines: pneumologue, cardiologue, chirurgien, allergologue, neurologue.

Traitement de l'essoufflement

Il est important que chaque personne sache non seulement ce que c'est - essoufflement, mais aussi être en mesure de fournir les premiers soins si nécessaire.

Algorithme d'actions avant l'arrivée des médecins:

  • il est pratique de faire asseoir le patient ou de s'allonger sur le côté;
  • enlever les vêtements qui peuvent gêner la respiration;
  • fournir un apport supplémentaire d'oxygène (ouvrir une fenêtre ou donner (si disponible) un coussin d'oxygène);
  • essayez de réchauffer les membres (massage, coussin chauffant).

Les personnes souffrant d'asthme bronchique devraient:

  • éviter tout contact avec l'allergène;
  • ayez toujours des médicaments avec vous (inhalateur, mucolytiques).

Thérapie médicamenteuse

Le traitement de l'essoufflement implique principalement le traitement de la maladie elle-même, qui en est devenue la cause. Mais pour améliorer la qualité de vie du patient, des médicaments sont utilisés pour arrêter le symptôme désagréable. Le patient se voit prescrire un rendez-vous:

  • fonds qui dilatent les bronches (Atrovent, Berodual, Ipratropium natif);
  • agonistes bêta-adrénergiques (salbutamol, indacatérol);
  • les méthylxanthines (Teotard, Teopek);
  • les hormones stéroïdes inhalées (Ingakort, Pulmicort, Bekotide);
  • les mucolytiques (Bizolvon, Lazolvan, Ambrosan);
  • antispasmodiques (Hyoscyamine, Buscopan);
  • sédatifs (Persen, Novo-passit);
  • complexes multivitaminés (Aerovit, Polivitaplex).

Chirurgie

Un traitement chirurgical est utilisé s'il est nécessaire d'éliminer une tumeur qui affecte les paramètres d'inhalation et d'expiration.

Traitement avec des remèdes populaires

Qu'est-ce qu'un trouble respiratoire - ils le savent depuis longtemps, par conséquent, la médecine traditionnelle a accumulé de nombreux conseils sur la façon d'éliminer l'essoufflement.

  1. Si une personne n'a pas assez d'air lors de l'inhalation, il est recommandé d'utiliser une infusion de miel, de citron et d'ail pour atténuer la maladie. Pour le préparer, prenez 0,5 litre de miel, 5 citrons et 5 têtes d'ail. Le jus des citrons est pressé, l'ail pelé est pressé, puis tout est mélangé avec du miel. Le mélange est infusé sous un couvercle dans un endroit sombre pendant une semaine. Prenez 4 c. une fois par jour pendant 2 mois.
  2. Si l'essoufflement au repos vous inquiète (particulièrement vrai pour les personnes en surpoids), vous pouvez prendre une infusion d'ail et de jus de citron. 175 grammes d'ail pelé et écrasé sont mélangés avec le jus de 12 citrons. L'infusion est laissée dans le pot pendant une journée (recouverte de gaze sur le dessus), sans oublier de la secouer régulièrement. Prenez 1 cuillère à café. avant de se coucher, après l'avoir renversé dans un peu d'eau.
  3. Le lait de chèvre frais est très bénéfique pour le système respiratoire dans son ensemble. Il doit être bu à jeun plusieurs fois par jour..

Important! L'utilisation de remèdes populaires doit être effectuée sous la surveillance d'un médecin.!

Des exercices

Pour faciliter la respiration, les médecins suggèrent de faire ce qui suit:

  • asseyez-vous droit et redressez vos épaules;
  • placez les paumes sur la poitrine (ci-dessous);
  • respirer par le nez sans respirer trop profondément.

Faites de l'exercice toutes les 40 à 45 minutes tout au long de la journée.

La prévention

Il n'y a pas de directives qui peuvent protéger à 100% contre l'essoufflement. Vous pouvez réduire la probabilité de son apparition si:

  • arrêter de fumer;
  • vivre une vie active;
  • faire du sport;
  • contrôlez votre poids;
  • éviter le stress;
  • un traitement opportun pour les maladies qui provoquent un essoufflement;
  • subir régulièrement un examen préventif.

Prévoir

Le pronostic pour la vie est favorable. L'exception est la dyspnée inspiratoire, qui survient en raison de la pénétration d'un objet étranger dans les voies respiratoires, ainsi que la dyspnée au repos, qui est survenue dans le contexte de maladies graves du système respiratoire, du cœur ou d'une blessure..

Que faire en cas de manque d'air

À partir de l'article, vous apprendrez pourquoi parfois il n'y a pas assez d'air lors de la respiration et les causes de difficultés respiratoires, accompagnées d'une violation de sa profondeur et de sa fréquence. Renseignez-vous sur les maladies qui présentent des symptômes d'essoufflement et apprenez à y faire face grâce à la médecine traditionnelle. Vous apprendrez également les mesures préventives pour éviter l'essoufflement.

Pourquoi il n'y a pas assez d'air et il est difficile de respirer

Les raisons les plus courantes pour lesquelles il n'y a pas assez d'air sont.

Les maladies pulmonaires

  • L'asthme bronchique. Avec cette pathologie, on observe des troubles respiratoires obstructifs, dans lesquels il est difficile d'expirer et de respirer fortement, il n'y a pas assez d'air lors de l'inhalation. Des spasmes des bronches et des bronchioles peuvent survenir au contact d'un allergène, sous l'influence du stress ou en raison d'un changement brusque des paramètres environnementaux.
  • Pneumothorax spontané. Lorsque l'air pénètre dans la membrane des poumons (cavité pleurale), le poumon rétrécit (ne peut pas se redresser complètement pendant la respiration), son volume et sa surface respiratoire diminuent, ce qui entraîne un essoufflement, une peau pâle et s'accompagne de douleurs dans la poitrine.
  • Pneumonie. Le développement de l'infection provoque une accumulation abondante de mucus dans les poumons, ce qui provoque une toux violente pouvant entraîner une dyspnée.
  • Ingestion d'un corps étranger dans les voies respiratoires. S'il n'y a pas assez d'air pendant ou après avoir mangé, ou lorsque vous vous étouffez, cela peut indiquer un corps étranger dans les voies respiratoires..

Maladies cardiaques

  • Insuffisance cardiaque. La raison de l'essoufflement et du fait qu'il n'y a pas assez d'air lors de l'inhalation est que le cœur ne fournit pas suffisamment de sang aux tissus et aux organes, ce qui entraîne une accumulation de liquide dans les poumons et une perturbation de leur échange d'air. Un œdème pulmonaire se produit, ce qui provoque un essoufflement, accompagné de crises d'étouffement et de lourdeur dans la poitrine.
  • Asthme cardiaque, tachycardie, infarctus du myocarde, angine de poitrine et cardiopathie ischémique. Avec ces maladies, l'état de manque d'air se développe très rapidement et peut entraîner une crise d'étouffement, accompagnée d'une respiration rauque, d'une toux et d'une pâleur de la peau. Ce sont des conditions extrêmement graves nécessitant des soins médicaux d'urgence qualifiés..
  • Un changement brusque des indicateurs de pression artérielle à la hausse. Une pression fortement augmentée entraîne une surcharge du cœur, qui s'accompagne d'une violation de ses fonctions et peut être accompagnée d'une dyspnée.

Dystonie végéto-vasculaire

Les personnes souffrant de troubles du système nerveux autonome se plaignent de la présence d'une boule dans la gorge, d'une respiration rapide et du sentiment qu'il n'y a pas assez d'air. Ceci est causé par le syndrome d'hyperventilation: un manque de dioxyde de carbone dans le sang, ce qui conduit au fait que l'hémoglobine est fermement combinée à l'oxygène et qu'il est difficile pour elle de pénétrer dans les tissus.

Blessure à la poitrine

Les personnes souffrant de blessures à la poitrine manquent d'air et ont des difficultés à respirer. Une ecchymose des tissus mous ou une fracture des côtes conduit au fait qu'il est impossible de respirer à fond, car elle s'accompagne d'une douleur vive.

Anémie (manque de globules rouges)

Le transport de l'oxygène des poumons vers les tissus est assuré par l'hémoglobine et les érythrocytes, mais comme leur nombre est réduit, la quantité d'oxygène fournie par le sang diminue également. Il n'y a pas assez d'air, surtout pendant l'activité physique, un mal de tête, la concentration de l'attention et la mémoire sont altérés, tout cela est les conséquences de l'anémie.

Mauvais style de vie (malsain)

  • Obésité. L'obésité est dangereuse en raison de l'accumulation de tissus adipeux sur les organes internes (poumons et cœur), ce qui ne leur permet pas de remplir pleinement leurs fonctions: les poumons - pour respirer pleinement, et le cœur - pour effectuer les contractions correctes. Tout cela entraîne une diminution du niveau d'oxygène fourni et le développement d'un essoufflement..
  • Fumeur. Le système respiratoire des fumeurs est très vulnérable et l'essoufflement est courant pour eux.
  • L'abus d'alcool. Une consommation excessive d'alcool affecte négativement l'état du cœur et des vaisseaux sanguins, augmente le risque de développer une crise cardiaque, des troubles du rythme cardiaque et d'autres maladies entraînant un manque d'oxygène.
  • Mode de vie insuffisamment actif. Si vous n'avez pas de maladies graves, mais lorsque vous marchez ou courez vite, vous rencontrez des difficultés à respirer, cela indique un faible niveau de forme physique..

Crises de panique, stress ou détresse émotionnelle

Toutes ces conditions s'accompagnent d'une forte libération de l'hormone du stress - l'adrénaline, qui accélère le métabolisme dans les tissus et augmente la consommation d'oxygène. Cela entraîne des difficultés respiratoires, en particulier lors de l'inhalation..

Zones non ventilées ou mal ventilées

Un excès de dioxyde de carbone dans une pièce peut entraîner une mauvaise humeur, des maux de tête, une mauvaise concentration et une mauvaise mémoire, des troubles du sommeil, une sensation d'essoufflement et des évanouissements..

Conditions rares et complexes

Un essoufflement et un essoufflement peuvent survenir avec des conditions complexes telles qu'un œdème allergique des voies respiratoires causé par des médicaments, une allergie aux produits chimiques, au pollen ou à la nourriture, une obstruction des vaisseaux pulmonaires, une rupture du poumon, un cancer du poumon, des complications du diabète sucré ou la déchirure d'un caillot sanguin formé en profondeur. veines des jambes.

L'essoufflement (dyspnée) est classiquement divisé en 3 types:

  • inspiratoire (difficile à inhaler) - caractéristique d'une maladie cardiaque;
  • expiratoire (expiration difficile) - se produit avec des maladies pulmonaires;
  • essoufflement mixte (manque d'air à la fois à l'inspiration et à l'expiration) - accompagne diverses maladies.

Que faire si la situation est critique

Si la situation s'est produite pour la première fois et que l'état de manque d'air ne disparaît pas dans les 10 minutes, appelez une ambulance, quelle que soit la cause de la dyspnée. Le moyen de se débarrasser de la dyspnée dépend entièrement de la cause de son apparition..

La méthode la plus importante pour faire face à l'essoufflement est de traiter les maladies et les maux qui en sont la cause. Pour ce faire, vous devez consulter un médecin, subir un examen complet et passer des tests. La thérapie doit être prescrite par un médecin et les recettes de médecine traditionnelle données ne peuvent être qu'un complément au traitement prescrit par le médecin.

Utilisez les recettes de médecine traditionnelle suivantes pour traiter l'essoufflement:

  • Infusion d'un mélange de miel, jus de citron et ail. Épluchez l'ail (10 têtes) et passez à travers une presse ou une grille. Pressez le jus des citrons (10 morceaux). Mélanger le miel (1 kg), le jus de citron pressé et l'ail haché dans un bocal. Fermer le col du pot avec un chiffon ou une gaze et laisser infuser pendant 24 jours sans accès à la lumière, en secouant de temps en temps le mélange. Prenez le médicament fini tous les soirs avant de vous coucher pendant 2 mois, 1 cuillère à café. L'infusion de miel à base de miel naturel est utilisée pour traiter la pneumonie chez les enfants.
  • Une décoction de chélidoine dans le vin. Dans une petite casserole, mélanger le vin de raisin blanc naturel (0,5 litre), une cuillère à café de chélidoine hachée et une cuillère à soupe de miel. Mettez la casserole sur le feu et laissez mijoter son contenu sous un couvercle fermé jusqu'à ce que 1/4 du liquide s'évapore. Divisez le volume restant en 2 parties et prenez 2 fois par jour avant de commencer un repas. Le jus de racine de chélidoine aidera à se débarrasser des verrues.
  • Mélange de guérison. Dans une casserole, mélanger les oignons râpés ou émincés (1/2 kg), le sucre (1/2 tasse), le miel naturel (cuillère à soupe), les jus fraîchement pressés: carotte (300 ml), betterave (100 ml) et jus de céleri-rave (100 ml). Versez de l'eau propre (1 litre) dans le mélange et, en couvrant la casserole avec un couvercle, laissez mijoter la composition à feu doux pendant 3 heures, en secouant périodiquement la casserole sans ouvrir les couvercles. Filtrer le médicament fini refroidi dans un bocal en verre et conserver dans un endroit frais. Prenez le produit trois fois par jour, 30 minutes avant le début d'un repas, une cuillère à soupe. Les oignons sont un remède populaire efficace contre la perte de cheveux.
  • Infusion d'agripaume. Faire bouillir l'herbe sèche d'agripaume (cuillère à soupe) avec de l'eau bouillante (1 tasse). Couvrir le produit et laisser infuser pendant une heure. Prenez l'infusion filtrée 2 fois par jour, en divisant la portion résultante en 2 parties égales.
  • Décoction de fleurs d'aubépine séchées. Ce remède est efficace pour l'essoufflement causé par des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Versez des inflorescences d'aubépine sèches (5 grammes) dans une petite casserole et versez de l'eau bouillante (verre). Laisser mijoter le produit dans un bain-marie pendant un quart d'heure, puis laisser reposer encore 1 heure. Boire le bouillon filtré trois fois par jour pendant un tiers de verre.
  • Infusion de fleurs d'aster séchées. Ce remède aidera à soulager l'essoufflement causé par une maladie pulmonaire. Versez les fleurs séchées (3 pièces) avec de l'eau bouillante (verre) et laissez reposer pendant une heure. Buvez le produit filtré trois fois par jour, une cuillère à soupe..

Conseils utiles

Suivez ces directives générales tous les jours pour éviter l'essoufflement:

  • changez votre style de vie: mangez bien, marchez au moins 20 minutes loin des rues et des sentiers très fréquentés, faites des sports réalisables: natation, gymnastique santé ou yoga;
  • abandonner les mauvaises habitudes: le tabagisme, la suralimentation et l'abus d'alcool;
  • apprendre à faire des exercices de respiration;
  • éviter le contact avec les allergènes: laine, pollen, poussière, suivre un régime si vous souffrez d'allergies alimentaires.

Vous avez appris les causes de la dyspnée et comment y faire face, en utilisant la médecine traditionnelle comme thérapie supplémentaire. Surveillez votre santé et restez en bonne santé!

Sentiment de manque d'air avec VSD

La maladie, qui est complexe dans le mécanisme d'apparition et les manifestations cliniques, est la dystonie végétative-vasculaire. Pour beaucoup de gens, cela s'accompagne d'une sensation de manque d'air. La condition effraie tellement une personne qu'elle est obligée de demander d'urgence une aide médicale. Vous pouvez faire face au trouble si vous prenez les mesures appropriées en temps opportun..

Causes des troubles respiratoires avec VSD

L'activité respiratoire dans le corps humain est contrôlée non seulement par le cerveau, mais également par le système nerveux parasympathique. Une personne n'a pas besoin de penser au nombre de mouvements par minute que ses poumons doivent effectuer pour que les molécules d'oxygène avec de l'air dans le bon volume pénètrent dans les tissus..

Cependant, en cas de dysfonctionnement du mécanisme bien huilé, les gens commencent à suffoquer - ils ne peuvent pas respirer profondément. Ce signal est envoyé au cerveau et le mécanisme d'auto-assistance «d'urgence» est déclenché, ce qui n'est pas toujours efficace. Après tout, la vraie raison du manque d'air est cachée dans un problème psychologique, et non dans la physiologie..

Facteurs pouvant déclencher une crise d'asthme:

  • après un stress sévère - conflit au travail, dans la famille, divorce, décès d'un proche;
  • suggestibilité accrue - lecture d'informations sur les pathologies, dont les symptômes sont similaires à un manque d'air chez un certain patient;
  • dépression - immersion dans la maladie, confiance en une mort imminente;
  • se transférer les signes d'asthme, d'obstruction bronchique, qu'une personne a observée dans l'enfance avec ses grands-parents.

Le résultat d'un stress sévère sera une diminution du volume de nutriments dans le muscle cardiaque et le cerveau. La concentration de dioxyde de carbone augmente dans la circulation sanguine - le corps s'efforce de corriger la situation et fait respirer plus souvent une personne. Le spécialiste raconte une telle explication sous une forme accessible dès la première consultation, lorsque la question se pose de savoir pourquoi il n'y a pas assez d'air lors de la respiration.

Symptomatologie VSD

L'échec du système nerveux autonome n'est pas le même pour tout le monde. Ainsi, pour le syndrome d'hyperventilation avec VSD, les signes suivants seront caractéristiques:

  • sensations soudaines de manque d'air;
  • difficulté à prendre une profonde inspiration;
  • spasme dans la gorge, douleur, toux sèche;
  • panique et peur de la mort;
  • l'apparition d'une boule dans la gorge qui interfère avec la respiration pendant VSD;
  • oppression dans la poitrine - plus souvent dans sa moitié gauche, moins souvent dans la zone épigastrique;
  • blanchiment de la peau;
  • sueur froide abondante.

Simultanément aux symptômes de manque d'air chez une personne, d'autres signes de VSD peuvent apparaître - étourdissements, détérioration de la vision, audition au moment d'une crise, sauts de tension artérielle, évanouissement.

Ce fait aide à différencier le syndrome d'hyperventilation de l'asthme bronchique - la sensation de manque d'air lors de l'inhalation et non lors de l'expiration. De plus, le patient n'a aucun changement de spirométrie. La symptomatologie des manifestations est associée à une détresse émotionnelle et non à l'inhalation de l'allergène. Cependant, s'il est difficile pour une personne de respirer, il est recommandé de consulter un médecin, de ne pas faire d'autodiagnostic et d'automédication.

Diagnostic de VSD

Seul un médecin expérimenté peut poser le bon diagnostic en cas de sensation de manque d'air pendant le VSD - la plupart des gens sont sûrs d'avoir un trouble respiratoire sévère qui nécessite la prise de médicaments spéciaux.

Néanmoins, une collection approfondie de plaintes et d'anamnèse de la maladie permet au spécialiste de comprendre qu'il n'y avait pas de conditions préalables à la formation d'asthme ou de bronchite obstructive. Après tout, il devient difficile pour une personne de respirer précisément au sommet des émotions négatives - colère, stress, bouleversement émotionnel. Le soulagement vient après la prise de gouttes sédatives - par exemple, Corvalol, et non par l'utilisation d'un bronchodilatateur inhalé.

Dans le cas du VSD, l'essoufflement chez une personne n'augmente pas avec l'accélération du pas, tandis que la panique et la peur de mourir aggravent la situation. L'aide au diagnostic différentiel est fournie par des examens instrumentaux et de laboratoire:

  • radiographie pulmonaire;
  • spirographie - vérification du débit expiratoire et du volume des bronches;
  • électromyographie - test de spasmes musculaires latents;
  • tests sanguins - révèlent un changement de l'état acido-basique vers l'alcalinisation.

L'analyse des informations dans l'agrégat permet de rejeter d'autres diagnostics avec des signes de manque d'air - asthme bronchique, sarcoïdose des poumons, bronchite, pneumonie latente.

Tactiques de traitement VVD

Si l'essoufflement avec VSD est épisodique et est rapidement éliminé en effectuant certains exercices psychologiques, alors il n'y a pas besoin de traitement spécialisé. Alors que les problèmes respiratoires graves dus à la dystonie végétative-vasculaire nécessitent une approche intégrée de la thérapie - consultations d'un neuropathologiste, psychothérapeute.

La base, bien sûr, sera l'utilisation de méthodes de psychothérapie - prise de conscience du problème et maîtrise des techniques de relaxation, contrôle de l'activité respiratoire. Comprendre que la dyspnée avec VSD ne constitue pas une menace pour la vie est la moitié de la bataille. Dans ce cas, les crises d'asthme avec un apport d'air insuffisant seront moins fréquentes. La tâche principale est d'analyser la vie et d'identifier les facteurs qui provoquent un sentiment de manque d'air aigu. Leur élimination et leur évitement à l'avenir - un autre 1/3 du traitement.

Pendant ce temps, les problèmes respiratoires avec VSD doivent faire l'objet d'une attention particulière, pas pour les ignorer. En effet, avec la progression de la pathologie, ils peuvent devenir source de complications graves. Le spécialiste recommande vivement le développement de techniques de respiration - respirations lentes profondes et expirations prolongées, distraction d'une situation traumatique.

Des médicaments peuvent être prescrits:

  • sédatifs à base de matières premières végétales - Agripaume, Melissa, Valériane;
  • antidépresseurs - Paxil, Amitriptyline;
  • tranquillisants - Adaptol, Afobazol, Grandaxin;
  • médicaments végétotropes - Bellaspon, platifiline;
  • des moyens pour soulager l'excitabilité musculaire - Magne B6, gluconate de calcium;
  • vitamines du sous-groupe B - Milgamma, Neurobeks.

Seul un médecin doit sélectionner les schémas thérapeutiques optimaux pour les problèmes respiratoires. L'automédication aggrave le trouble.

Prévention du VSD

La plupart des maladies connues des spécialistes peuvent être évitées avec succès - c'est beaucoup plus facile que de traiter leur traitement plus tard. L'étouffement avec VSD ne fait pas exception - le syndrome d'hyperventilation est donné à des mesures préventives.

Pour éliminer les crises d'asthme avec VSD, il suffit d'ajuster le mode de vie:

  • marchez plus au grand air - dans le parc forestier le plus proche, sortez de la ville;
  • effectuer des exercices thérapeutiques;
  • éviter de trop manger - chaque kilogramme «supplémentaire» augmente l'essoufflement;
  • abandonner les mauvaises habitudes - consommation de tabac, de produits alcoolisés;
  • pour assurer un repos nocturne de qualité - dans une pièce bien ventilée, calme et abondante en air;
  • contrôler l'état émotionnel - éviter les situations stressantes et conflictuelles.

Les recettes de la médecine traditionnelle viennent à la rescousse - un cours de réception de décoctions sédatives et d'infusions qui affectent doucement le corps humain, apaisent les cellules nerveuses excitées, ramènent une personne à l'équilibre mental et à un plein flux d'air. Cependant, chacune de ces recettes doit être coordonnée à l'avance avec le médecin traitant afin de ne pas causer de dommages supplémentaires au corps..