Hypertension rénale: qu'est-ce que c'est, causes, symptômes et caractéristiques du traitement

Vasculite

L'hypertension est une affection courante associée à l'hypertension artérielle. Les sauts d'indicateurs peuvent indiquer non seulement des violations du système cardiovasculaire, mais également des troubles d'autres organes. Ainsi, les problèmes rénaux ont un effet négatif sur les organes internes, ainsi que sur les vaisseaux, ce qui peut provoquer une augmentation de la pression artérielle. L'hypertension artérielle néphrogénique est dangereuse car elle peut devenir maligne, elle doit donc être traitée à temps. Il existe différentes méthodes de thérapie: chirurgicale, médicamenteuse, traitement alternatif. Le but du traitement doit être d'éliminer la cause de la pathologie. De cette façon, vous pouvez éviter des conséquences dangereuses..

Hypertension rénale. symptômes, traitement.

L'hypertension rénale est une hypertension artérielle secondaire causée par une maladie rénale organique. Distinguer l'hypertension rénale associée à des lésions rénales diffuses et l'hypertension rénovasculaire.

L'hypertension rénale associée à des lésions rénales diffuses se développe souvent dans la pyélonéphrite chronique, la glomérulonéphrite chronique et aiguë, les lésions rénales dans la vascularite systémique, dans la néphropathie diabétique, la polykystose rénale, moins souvent dans les lésions interstitielles et dans l'amylose; peut d'abord apparaître comme un signe d'insuffisance rénale chronique. L'hypertension rénale se développe en relation avec la rétention de sodium et d'eau, l'activation des systèmes presseurs (réninangiotensine dans 20% des cas et les systèmes sympathico-surrénaliens), avec une diminution de la fonction du système dépresseur rénal (prostaglandines rénales). L'hypertension rénale est causée par un rétrécissement des artères rénales, elle représente 2 à 5% parmi toutes les formes d'hypertension artérielle, un rétrécissement de l'artère rénale par une plaque athéroscléreuse ou une hyperplasie fibromusculaire de l'artère, moins souvent une aortoartérite, un anévrisme de l'artère rénale.

Symptômes d'hypertension rénale

Les signes d'hypertension artérielle dans les maladies rénales sont déterminés par le degré d'augmentation de la pression artérielle, la gravité des lésions cardiaques et vasculaires et l'état initial des reins. La gravité du syndrome hypertensif va de l'hypertension labile légère au syndrome hypertensif malin. Plaintes des patients: fatigue, irritabilité, palpitations, moins souvent maux de tête. Avec le syndrome hypertensif malin, on note une hypertension artérielle persistante, une rétinopathie prononcée avec des foyers d'hémorragie, un œdème de la tête du nerf optique, des plasmorragies, parfois avec une vision réduite à la cécité, une encéphalopathie hypertensive, une insuffisance cardiaque (initialement ventriculaire gauche, puis avec stagnation du sang dans la circulation systémique). Avec le CRF, l'anémie contribue au développement de l'insuffisance cardiaque. Les crises hypertensives dans les maladies rénales sont relativement rares et se manifestent par un mal de tête aigu, des nausées, des vomissements, une déficience visuelle. Par rapport à l'hypertension essentielle, les complications de l'hypertension (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde) sont moins fréquentes dans la néphropathie. Le développement du syndrome hypertensif aggrave le pronostic de la maladie rénale.

L'hypertension artérielle peut être le principal signe de néphropathie (variante hypertensive de la glomérulonéphrite chronique); la combinaison de l'hypertension et du syndrome néphrotique sévère est caractéristique d'une glomérulonéphrite subaiguë à évolution rapide. Chez les patients atteints de pyélonéphrite chronique, le syndrome hypertensif survient dans le contexte d'une hypokaliémie sévère, une bactériurie est souvent trouvée. L'hypertension maligne survient le plus souvent chez les patients atteints de maladies systémiques - périartérite noueuse et sclérodermie systémique.

Dans le diagnostic différentiel de l'hypertension néphrogénique et de l'hypertension, il est pris en compte que chez les patients souffrant d'hypertension rénale, des modifications de l'urine sont détectées avant qu'une augmentation de la pression artérielle ne soit détectée, un syndrome d'œdème se développe souvent, les troubles névrotiques végétatifs sont moins prononcés, l'évolution de l'hypertension est moins souvent compliquée par des crises hypertensives, un infarctus du myocarde et un accident vasculaire cérébral. Dans le diagnostic de l'hypertension vasorénale, les études instrumentales, l'étude de l'activité de la rénine dans les veines périphériques et les veines rénales, l'écoute du souffle systolique dans la projection des artères rénales sont d'une grande importance..

Traitement de l'hypertension rénale

Le traitement médicamenteux du syndrome hypertensif doit être effectué avec une restriction de la consommation de sel à 3-4 g par jour; la prise de tout médicament commence par de petites doses; la thérapie doit être combinée; le traitement doit être prescrit avec un médicament, en en ajoutant les autres successivement; si le syndrome d'hypertension rénale existe depuis plus de 2 ans, le traitement doit être continu; en cas d'insuffisance rénale sévère, la pression artérielle diastolique ne doit pas être réduite en dessous de 90 mm Hg. st.

Lors de la mise en œuvre d'un traitement antihypertenseur, la gravité de l'insuffisance rénale doit être évaluée, les médicaments de choix sont des agents qui améliorent la fonction rénale; en cas d'insuffisance rénale terminale (filtration glomérulaire inférieure à 15 ml / min), la correction de la pression artérielle est réalisée par dialyse chronique; en cas de réfractarité au traitement de l'hypertension, l'ablation des reins avec transplantation ultérieure est indiquée.

Classification

La classification de l'hypertension rénale repose sur deux axes principaux. Il existe trois groupes pour des raisons d'origine et deux formes principales pour la nature de l'évolution de la maladie.

Groupes

En fonction de la complication après quelle pathologie apparaît l'hypertension rénale, les groupes suivants de la maladie sont distingués:

La forme parenchymateuse se développe après des lésions graves du parenchyme rénal - en particulier pour les glomérules rénaux dans le système vasculaire rénal. Ces lésions sont le plus souvent causées par des pathologies de nature diffuse - glomérulonéphrite primaire, vascularite, néphrite causée par des maladies systémiques, néphropathie sur fond de lésions diabétiques..

Dans le développement de l'hypertension artérielle parenchymateuse, la pyélonéphrite chronique joue un rôle important. Avec une lésion unilatérale, l'hypertension est enregistrée chez 35% des patients, avec une forme bilatérale de pathologie - chez 43% des patients. De plus, le développement de ce groupe d'hypertension néphrogénique peut être déclenché par des tumeurs rénales d'origines diverses, tuberculose, polykystique, hydronéphrose, calculs rénaux.

L'hypertension rénale rénale se développe comme une complication après une perturbation unilatérale / bilatérale du fonctionnement normal de l'artère rénale ou de ses grandes branches. La cause principale de la pathologie est une violation de l'écoulement du sang artériel vers le rein..

L'hypertension rénovasculaire est divisée en:

Congénitale est le résultat de changements génétiques tels que:

  • l'aorte ne se développe pas correctement, des anomalies sont observées;
  • fistule artério-veineuse;
  • lésions de l'artère rénale par anévrisme;
  • dysplasie fibromusculaire de l'artère;
  • hypoplasie de l'artère rénale.

L'hypertension néphrogénique vasorénale acquise peut se développer comme une complication après des pathologies aussi graves qui ont été transférées:

  1. embolie / thrombose de l'artère principale du rein;
  2. panartérite;
  3. sténose artérielle de nature athéroscléreuse;
  4. sténose artérielle / veineuse résultant d'une complication de la néphroptose.

Hypertension rénale mixte - ce terme parle de lui-même. Il est fixé si une lésion simultanée du parenchyme, de l'artère rénale est diagnostiquée.

Formes

L'évolution clinique de la maladie ne diffère pratiquement pas en termes de symptomatologie de l'hypertension essentielle habituelle. Bien qu'il existe certaines caractéristiques, ce sont elles qui permettent de déterminer plus précisément la forme de la pathologie rénale.

La maladie peut prendre deux formes:

Une option bénigne - une pression systolique et diastolique constamment augmentée, n'a pas tendance à diminuer. Une personne malade se fatigue rapidement et se plaint d'une faiblesse générale. Il a une douleur et des vertiges intenses, des sensations inconfortables, des douleurs cardiaques, une augmentation du rythme cardiaque peut survenir.

Dans la forme maligne, en règle générale, seule la pression diastolique est augmentée (le nombre le plus bas sur le tonomètre). Le processus pathologique progresse rapidement. Le principal danger réside dans la possibilité de développer des déficiences visuelles graves, appelées rétinopathie hypertensive.

. Au cours de l'évolution maligne de la maladie, une personne se sent souvent malade, vomit, un mal de tête à l'arrière de la tête est sévère, des étourdissements sévères sont observés.

Origine et causes du développement

Indiquez votre pression
130

Recherche introuvable

La fonction principale des reins dans le corps humain est de filtrer le sang pour éliminer l'urée, les sels et autres résidus. Pour le développement de l'hypertension néphrogénique, la moindre violation du mécanisme de réabsorption glomérulaire et la détérioration du flux sanguin vers l'organe sont suffisantes. En conséquence, le dépôt de sodium commence, une teneur en eau excessive dans le corps apparaît et un œdème corporel apparaît. Les parois vasculaires gonflent et réagissent plus brusquement à l'aldostérone, qui rétrécit leurs parois.

La rénine se combine avec des protéines pour former l'angiotensine-II, qui augmente le niveau de l'hormone surrénalienne, ce qui augmente la pression artérielle. Dans le même temps, les réserves de prostaglandines (substances qui peuvent abaisser la tension artérielle) dans les reins sont activement consommées. Le cercle vicieux contribue à une augmentation progressive et constante de la pression artérielle et se caractérise par une atrophie du parenchyme rénal.

De plus, la forme parenchymateuse peut apparaître dans le contexte de:

  • insuffisance rénale;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • amylose des reins;
  • périartérite noueuse;
  • hydronéphrose.

Diagnostique

Le plus souvent, dans le processus d'examen, la renographie des radionucléides est utilisée. Ainsi, une diminution du segment vasculaire du renogramme indique la présence de lésions. Cette méthode est particulièrement efficace en cas de lésion unilatérale de l'artère rénale, dans ce cas, une asymétrie bilatérale des renogrammes est notée..

En règle générale, les radiographies sont prises après la renographie, lorsque le côté affecté est identifié. Et lors de l'urographie, on trouve souvent un rein «muet» ou une inhibition soudaine de son fonctionnement.

La scintigraphie dynamique est d'une importance non négligeable dans le diagnostic de l'hypertension vasorénale. Il peut aider à identifier le niveau de sténose de l'artère rénale et à évaluer les modifications du parenchyme rénal.

Le diagnostic final est fait par angiographie, ce qui permet de déterminer le rétrécissement ou d'autres modifications de la lumière de l'artère rénale. De plus, une telle méthode de diagnostic détermine la méthode de traitement de la maladie..

Fondamentalement, dans la sténose athéroscléreuse, la plaque athéroscléreuse est située dans le tiers proximal de l'artère rénale, à côté de l'aorte. En règle générale, ce processus est unilatéral. Sténose artérielle due à une hyperplasie fibromusculaire, dans la plupart des cas bilatérale.

Le rétrécissement se produit dans les tiers distal et moyen de l'artère rénale principale, passant à ses branches et aux vaisseaux intrarénaux. Dans un sens angiographique, il apparaît comme un collier.

L'anévrisme de l'artère rénale sur l'aortogramme se manifeste par une embolie ou une thrombose de l'artère rénale et des vaisseaux sacculaires.

En cas de néphroptose, l'examen est réalisé en position horizontale et verticale du patient. Sur un aortogramme vertical, l'artère est tournée et allongée, et son diamètre est petit.

Revascularisation chirurgicale

Facteurs influençant la sélection des patients pour la revascularisation

Une réponse favorable est attendue après revascularisation si:

• Œdème pulmonaire récurrent.

• Hypertension persistante malgré un traitement approprié avec trois médicaments.

• Diminution progressive et inexpliquée de la fonction rénale.

• Augmentation aiguë et réversible de la créatinine sérique après la prise d'un IEC ou d'un ARA.

• Dialyse récente chez un patient avec suspicion de néphropathie ischémique.

• Indice de résistance rénale 1 g / jour).

• Hypertension existante depuis plus de 10 ans.

• Sténose de l'artère rénale Par Victoria Mishina

Que faire si un problème est détecté

Il est important, après les mesures de diagnostic, de commencer immédiatement à éliminer la cause profonde de la pathologie en agissant avec toutes les méthodes possibles. Étant donné que l'hypertension rénale se développe très rapidement, un traitement symptomatique simple n'aidera pas le patient et des interventions chirurgicales sont utilisées


Le rétrécissement de l'artère peut être corrigé avec une angioplastie par ballonnet.

Parmi les méthodes de traitement radical, il y a l'angioplastie par ballonnet. Un cathéter est introduit dans l'artère rénale, à l'aide duquel un ballon spécial est dilaté aux endroits de sténose vasculaire. Il aide à maintenir l'artère dilatée et empêche un nouveau rétrécissement. Si cette procédure est inefficace, le rein est retiré. Le résultat des actions chirurgicales est fixé par un traitement avec le médicament "Captopril", qui bloque la formation de l'angiotensine-II, et "Propanolol" est prescrit, qui arrête la synthèse de la rénine.

La prévention

La base des mesures préventives visant directement à prévenir le développement de cette maladie rénale est non seulement la détermination rapide, mais également le traitement ultérieur de toutes les maladies rénales..

Il est très important que pendant le traitement thérapeutique, le patient suive strictement toutes les recommandations du médecin traitant. Il convient également de suivre les recommandations du médecin lors du rétablissement du patient après cette maladie. Il est recommandé d'adhérer à un mode de vie sain et, bien sûr, d'abandonner toutes les mauvaises habitudes.

Symptômes

L'hypertension n'est pas une phrase!

Il a longtemps et fermement formé l'opinion qu'il est impossible de se débarrasser définitivement d'HYPERTONIA. Pour ressentir un soulagement, vous devez boire en permanence des produits pharmaceutiques coûteux. Est ce que c'est vraiment? Comprenons comment l'hypertension est traitée dans notre pays et en Europe...

L'hypertension artérielle néphrogénique de la forme parenchymateuse, en règle générale, ne s'accompagne pas d'antécédents familiaux hypertensifs, caractéristiques de l'hypertension. Parfois, une telle maladie est diagnostiquée chez les proches d'un patient souffrant d'hypertension artérielle. Dans le même temps, il existe une corrélation entre l'hypertension artérielle et une maladie rénale antérieure..

Souvent, l'hypertension artérielle néphrogénique apparaît soudainement et progresse rapidement. En présence d'une maladie rénale, les symptômes de l'hypertension rénale se superposent aux manifestations caractéristiques de la maladie principale. En outre, le patient manifeste différents degrés d'augmentation de la pression artérielle..

Au stade initial de la maladie, une pression artérielle labile est notée, accompagnée de symptômes tels que:

  • Forts maux de tête;
  • malaise;
  • irritabilité;
  • fatiguabilité rapide;
  • cardiopalmus.

Si l'évolution de la maladie est maligne, la pression augmentera constamment. De plus, c'est la pression artérielle diastolique qui augmente, ce qui se prête pratiquement à un ajustement thérapeutique.

Dans ce cas, des manifestations telles que soif, maux de tête, fièvre soudaine et augmentation de la miction se produisent. Et avec une augmentation stable de la pression artérielle, qui ne peut être réduite même par des médicaments, des lésions de la rétine des yeux et de la malnutrition, une activité cérébrale et une insuffisance cardiaque se développent.

La différence entre l'hypertension et l'hypertension néphrogénique de la forme parechimateuse réside dans des manifestations telles que des crises hypertensives, et parfois les complications suivantes apparaissent: accident vasculaire cérébral et infarctus du myocarde. Dans certains cas, des troubles névrotiques végétatifs sont notés, tels que:

  1. irritabilité;
  2. l'apparition de diverses phobies;
  3. transpiration excessive;
  4. fluctuations de la pression artérielle;
  5. larmes et trucs.

Complications possibles

La négligence des recommandations du médecin ou une stratégie thérapeutique inadéquate sont souvent à l'origine du développement de maladies difficiles à traiter, sans parler du décès possible. Une pression artérielle élevée accompagnée de lésions rénales augmente considérablement le risque des troubles suivants:

  • violation de la composition biochimique du sang;
  • détérioration de la circulation cérébrale;
  • accident vasculaire cérébral hémorragique;
  • œdème pulmonaire;
  • progression de l'insuffisance rénale ou cardiaque;
  • cécité résultant de lésions du nerf optique et d'hémorragie rétinienne;
  • ischémie cardiaque;
  • nécrose des tissus parenchymateux.

Vous pensez toujours que l'hypertension est difficile à guérir

A en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre la pression n'est pas encore de votre côté...

Les conséquences de l'hypertension artérielle sont connues de tous: il s'agit de lésions irréversibles de divers organes (cœur, cerveau, reins, vaisseaux sanguins, fond d'œil). Dans les derniers stades, la coordination est altérée, une faiblesse dans les bras et les jambes apparaît, la vision se détériore, la mémoire et l'intelligence sont considérablement réduites, un accident vasculaire cérébral peut être déclenché.

VseDavlenie.ru »Maladies» Tout sur l'hypertension

Traitement

Dans le processus de traitement de l'hypertension vasorénale, des méthodes médicales et chirurgicales sont utilisées. Les médicaments sont pris en préparation de la chirurgie et pendant la période postopératoire.

Le but du traitement médicamenteux est une surveillance constante de la pression artérielle, minimisant le niveau de dommages aux organes cibles

Dans le même temps, il est important de prescrire un traitement afin de réduire le risque de développer des effets secondaires après la prise de médicaments.

Si des effets indésirables graves surviennent ou si le traitement est inefficace, une intervention chirurgicale est effectuée. Ainsi, un certain nombre d'opérations de préservation des organes en plastique sont effectuées, dont la tâche principale est de restaurer la circulation sanguine principale dans le rein..

Le type de chirurgie dépend de divers facteurs:

  • le niveau de rétrécissement des artères rénales;
  • la qualité et la quantité du parenchyme dans le rein affecté et sain;
  • type, localisation et distribution du processus.

Par conséquent, l'ablation du rein, l'endartériectomie par voie aortique, l'anastomose artérielle splénique-rénale, l'ablation de la zone de rétrécissement, l'autovéine, le remplacement par une greffe de dacron, et similaires peuvent être prescrits. Et en cas de localisation d'une anomalie vasculaire profonde dans le parenchyme rénal, l'intervention chirurgicale se fait de manière extracorporelle.

Les résultats de l'intervention chirurgicale dépendent de la durée de la maladie (jusqu'à 5 ans) et du type de lésion artérielle. Cependant, l'efficacité du traitement chirurgical n'est pas corrélée avec les indicateurs de pression artérielle avant la chirurgie..

La néphrectomie ne doit pas être pratiquée en cas d'athérosclérose du rein opposé et de rétrécissement bilatéral de l'artère rénale. Dans une telle situation, afin de choisir la méthode de traitement optimale, une biopsie par ponction de l'autre rein est effectuée.

L'hypertension néphrogénique rénovasculaire doit être traitée chirurgicalement. Sinon, le pronostic sera défavorable, la maladie se propagera rapidement et deviendra maligne..

Par conséquent, plus la durée d'une tension artérielle élevée de manière stable est courte, meilleur sera le résultat après la chirurgie. Dans le cas d'une intervention chirurgicale opportune, un pronostic favorable est presque toujours noté, mais néanmoins, le patient doit être sous la surveillance d'un dispensaire.

Recommandations préventives

Afin d'éviter une augmentation de la pression, vous devez respecter certaines règles:

  • Surveillez constamment la pression, vous devez donc avoir un tonomètre à la maison.
  • Si des symptômes d'hypertension apparaissent, consultez immédiatement le médecin.
  • Ne prenez aucun médicament sans prescription médicale.
  • Contrôlez le poids, prévenez l'obésité.
  • Réduisez votre consommation de sel.
  • Ne buvez pas d'alcool et ne fumez pas.
  • Pratiquer une activité physique modérée.
  • Éviter les aliments qui peuvent augmenter la tension artérielle.

En savoir plus sur ce qu'est la pression rénale, sur les causes de son origine et sur les méthodes de traitement à partir de la vidéo suivante:

Établissement du diagnostic

Examen: chiffres de tension artérielle nettement plus élevés qu'avec l'hypertension. La pression diastolique est augmentée davantage. En conséquence, la différence entre la pression supérieure et inférieure diminue - pression d'impulsion.

Un symptôme caractéristique de l'hypertension vasorénale: lors de l'auscultation (écoute) de la région au-dessus du nombril, un souffle systolique se fait entendre, qui est effectué dans les parties latérales de l'abdomen et du dos, dans la région de l'angle costal-vertébral. Il se produit avec une sténose des artères rénales, avec une accélération du flux sanguin à travers une zone étroite lors de la contraction du cœur. Un anévrisme de l'artère rénale donne un souffle systolique-diastolique de la même localisation, le flux sanguin forme des vortex dans la zone d'expansion des vaisseaux dans les deux phases - contraction et relaxation. Il est possible de distinguer le souffle systolique du souffle diastolique si vous gardez la main sur le pouls pendant l'auscultation - au sens littéral du terme. Le souffle systolique correspond à l'onde de pouls, le souffle diastolique est entendu pendant la pause entre les battements.

Modifications du schéma vasculaire du fond: la rétine est œdémateuse, l'artère centrale est rétrécie, les vaisseaux de diamètre irrégulier, les hémorragies. La vigilance diminue rapidement et les champs visuels disparaissent.

Échographie: recevoir des données sur la taille et la structure des reins, d'éventuelles anomalies du développement. Détecte les tumeurs et les kystes, signes d'inflammation.

Angiographie par ultrasons Doppler: un agent de contraste est injecté pour évaluer le flux sanguin rénal. L'effet Doppler est basé sur le degré de réflexion des ultrasons à partir de structures de densité différente, dans ce cas, il est utilisé pour déterminer l'état des parois de l'artère rénale.

Urographie: après l'introduction du contraste, une série d'observations est effectuée pour déterminer le taux de distribution de la substance dans les reins. Dans la forme rénovasculaire de l'hypertension rénale, le contraste est ralenti au début, dans les 1 à 5 minutes après le début de la procédure, et s'intensifie à 15-60 minutes.

Scintigraphie dynamique: un radio-isotope est injecté par voie intraveineuse, avec sténose de l'artère rénale, il atteint le rein plus lentement que la normale.

Angiographie rénale: la principale méthode pour déterminer l'emplacement, le type et l'étendue des changements dans les artères rénales. Visualisation de l'anévrisme ou de la sténose et détermination de son degré; l'emplacement des artères et de leurs branches supplémentaires; la distribution du contraste dans les reins, leur taille et leur position - le spectre de la valeur diagnostique de l'étude. Au cours de l'angiographie, lorsqu'une sténose des artères rénales est détectée, un test de la rénine est effectué (différence de teneur en rénine dans le périphérique et de sang provenant des reins), prouvant ou réfutant le diagnostic d'hypertension rénovasculaire.

IRM et tomodensitométrie en spirale: permettent des examens fiables et informatifs, pour obtenir des images couche par couche des reins et des vaisseaux sanguins.

Biopsie: Une petite section de tissu rénal est prélevée et préparée pour un examen microscopique. Sur la base des résultats, la gravité de la maladie et le pronostic ultérieur sont précisés..

Procédures de diagnostic

La première étape du diagnostic implique un examen médical général approfondi, ainsi qu'une familiarisation ciblée avec les plaintes du patient et la collecte de données anamnestiques. Lors du diagnostic, un rôle important est accordé à la mesure de la pression artérielle dans les membres supérieurs et inférieurs, à l'auscultation du muscle cardiaque et des grosses artères.

Des tests sanguins généraux et biochimiques sont obligatoires. Ce dernier est nécessaire pour déterminer la teneur quantitative en électrolytes, en urée et en créatinine dans la masse sanguine. Effectuer également une analyse d'urine générale, des échantillons (selon Zimnitsky et Kakovsky-Addis), un examen bactériologique de l'urine.

Pour identifier la cause fondamentale de l'augmentation de la pression artérielle, des méthodes de diagnostic instrumentales telles que l'examen échographique des organes parenchymateux et la scintigraphie rénale dynamique le permettent. La détection des vaisseaux rénaux endommagés est réalisée au moyen d'une aortrographie traditionnelle, d'une angiographie sélective ou par soustraction numérique.

Au stade final, afin de clarifier la nature de l'hypertension, de déterminer la signification fonctionnelle des artères touchées et également de développer des tactiques peropératoires optimales, le patient doit subir un radioimmunodosage du taux de rénine dans le sang prélevé dans la veine rénale. Récemment, un test pharmacoradiologique avec Captopril a été de plus en plus utilisé pour diagnostiquer l'hypertension rénovasculaire..

Symptômes de la maladie


Ces patients ont souvent de l'irritabilité..
En règle générale, l'hypertension néphrogénique n'est pas liée à l'hérédité. Le principal symptôme est une association avec une inflammation rénale récente et une hypertension. Souvent, la maladie progresse assez rapidement, il est donc difficile de remarquer les premiers signes. Parmi les symptômes du développement d'une augmentation néphrogénique de la pression artérielle, il y a:

  • migraine;
  • fatigue et faible efficacité du travail;
  • irritabilité;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • une forte augmentation de la température corporelle;
  • augmentation du débit urinaire;
  • insuffisance cardiaque;
  • inefficacité des médicaments classiques pour abaisser la pression artérielle;
  • mal au dos;
  • détérioration de la fonction visuelle;
  • troubles du système nerveux.

Le tableau clinique de la pathologie

Les principaux signes de l'hypertension artérielle néphrogénique sont un dysfonctionnement des reins et des glandes surrénales. En outre, la maladie s'accompagne d'autres symptômes - maux de tête réguliers, faiblesse générale, irritabilité accrue et troubles du rythme cardiaque..

Des mictions fréquentes, de faux désirs, une augmentation ou une diminution du débit urinaire sont toutes des manifestations d'insuffisance rénale

Le plus souvent, avec cette maladie, il y a une augmentation du rythme cardiaque (tachycardie), un faible (bradycardie) est observé beaucoup moins souvent. Au fur et à mesure que la pathologie se développe, la pression artérielle a tendance à atteindre des niveaux critiques, ce qui devient souvent la cause d'une crise hypertensive.

Dans les derniers stades de la maladie, la température corporelle peut augmenter, l'audition et la vision se détériorer et des maux de tête insupportables apparaissent. De nombreux patients présentent un gonflement dans tout le corps et des douleurs cardiaques. Si elle n'est pas traitée, la maladie progresse et entraîne un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde..

Interdit

Vous n'êtes pas autorisé à accéder /% D0% BD% D0% B5% D0% B9% D1% 80% D0% BE% D0% B3% D0% B5% D0% BD% D0% BD% D0% B0% D1% 8F-% D1% 81% D0% B8% D0% BC% D0% BF% D1% 82% D0% BE% D0% BC% D0% B0% D1% 82% D0% B8% D1% 87% D0 % B5% D1% 81% D0% BA% D0% B0% D1% 8F-% D0% B0% D1% 80% D1% 82% D0% B5% D1% 80% D0% B8% D0% B0% D0% BB% D1% 8C% D0% BD% D0% B0% D1% 8F-% D0% B3% D0% B8% D0% BF% D0% B5% D1% 80% D1% 82% D0% B5% D0% BD % D0% B7% D0% B8% D1% 8F sur ce serveur.

Hypertension avec pré-éclampsie. Hypertension neurogène

Environ 5 à 10% des femmes enceintes développent le syndrome

. appelée prééclampsie (ou toxicose gravidique). L'une des manifestations de la pré-éclampsie est l'hypertension, qui disparaît généralement après la naissance du bébé. Bien que les causes de la prééclampsie ne soient toujours pas claires, on pense que l'ischémie placentaire et la libération ultérieure de facteurs toxiques par le placenta jouent un rôle majeur dans la pathogenèse d'un certain nombre de troubles, y compris l'hypertension maternelle..

Substances qui placentent

sécrète pendant l'ischémie, provoque un dysfonctionnement des cellules endothéliales vasculaires partout, y compris dans les vaisseaux des reins. Le dysfonctionnement des cellules endothéliales réduit la formation et la libération d'oxyde nitrique et d'autres facteurs vasodilatateurs. Cela conduit à une vasoconstriction, une diminution du taux de filtration glomérulaire dans les reins, une rétention de sodium et d'eau par les reins, entraînant une hypertension..

Un autre mécanisme de la pathogenèse de l'hypertension

. Évidemment, il y a un épaississement des membranes dans les glomérules rénaux (probablement dû au développement de processus auto-immunes), ce qui réduit également le taux de filtration glomérulaire. Pour cette raison, la pression artérielle nécessaire à la filtration normale de l'urine primaire augmente et devient stable à un niveau élevé. Le degré d'hypertension augmente considérablement si ce type de patient consomme un excès de sel.

. L'hypertension neurogène aiguë peut être provoquée par la stimulation du système nerveux sympathique. Par exemple, si une personne est excitée pour une raison quelconque, ou est souvent dans un état d'anxiété et de tension, une surstimulation du système sympathique en elle conduit à un rétrécissement généralisé des vaisseaux périphériques. En conséquence, une hypertension aiguë se développe..

Hypertension neurogène aiguë

. causée par la section des nerfs barorécepteurs. L'hypertension neurogène aiguë se développe lorsque les nerfs des barorécepteurs au centre vasomoteur sont sectionnés. La même chose se produit avec les dommages bilatéraux à un tractus solitaire (tractus solitarius) - la zone où les nerfs provenant des barorécepteurs synocarotidiens aortiques et carotidiens pénètrent dans le tronc cérébral.

Arrêt soudain des impulsions normales

des barorécepteurs provoque le même effet qu'une chute soudaine de la pression artérielle dans l'aorte et les artères carotides. La disparition soudaine des influences inhibitrices des barorécepteurs sur le centre vasomoteur conduit à l'activation du centre - et la pression artérielle moyenne augmente de 100 à 160 mm Hg. st.

Puis, dans les deux jours, la pression revient à la normale.

. puisque la réaction du centre vasomoteur à l'absence de signaux barorécepteurs disparaît. Ce phénomène est appelé addiction centrale (réajustement) du mécanisme de régulation baroréceptif. Ainsi, l'hypertension neurogène provoquée par la transection des nerfs barorécepteurs a une évolution aiguë, mais non chronique..

Hypertension congénitale spontanée

observé chez des animaux inférieurs de lignées pures, y compris plusieurs lignées pures différentes de rats, au moins une lignée pure de lapins et une lignée pure de chiens.

Chez les rats Okamoto purs, qui développent très tôt une hypertension, le système nerveux sympathique

en fait plus actif que les rats normaux. Cependant, dans les derniers stades de ce type d'hypertension, deux changements caractéristiques sont trouvés dans les néphrons rénaux des rats: (1) une augmentation de la résistance des artérioles porteuses; (2) une diminution de la perméabilité des membranes des glomérules rénaux. Ces changements structurels sont susceptibles de sous-tendre une hypertension à long terme et persistante..

Chez les animaux d'autres lignées pures souffrant d'hypertension

il y a aussi des fonctions rénales altérées.

Table des matières du sujet "Causes et mécanismes de développement de l'hypertension":

Tableau des normes de tension artérielle chez les adultes et les enfants par âge

Comment déterminer si votre tension artérielle est élevée ou basse, la norme selon l'âge - le tableau vous aidera à y parvenir. Beaucoup ne pensent pas à un paramètre tel que la pression artérielle lorsqu'elle se situe dans les limites normales, mais lorsque les perturbations deviennent un problème tangible, une personne commence à avoir besoin d'un traitement..

Quel est cet indicateur?

Chaque personne est mise sous pression par une colonne d'air atmosphérique pesant environ 200 kg. Pour éviter que ce poids n'écrase une personne, son corps crée une certaine tension artérielle. Il est le plus élevé dans les grandes artères. Cet indicateur est déterminé par le volume de sang expulsé par le muscle cardiaque en 1 minute et le diamètre de la lumière artérielle. Pendant les battements cardiaques, le sang est pompé dans les grosses artères sous une pression appelée pression systolique supérieure. La valeur de ce paramètre dépend de la fréquence des contractions du muscle cardiaque et de la résistance vasculaire..

La pression artérielle lors de la relaxation du muscle cardiaque a un indicateur diastolique (inférieur). C'est le plus petit indicateur qui dépend entièrement de la résistance des vaisseaux. En soustrayant la valeur de la valeur inférieure de la valeur supérieure, nous obtenons la fréquence du pouls. Tous ces paramètres sont mesurés en mm Hg. Art. Le premier appareil à mesurer ces valeurs était l'instrument de Stephen Gales. Une aiguille avec un tube a été insérée dans le vaisseau, sur lequel une échelle a été appliquée. Plus tard, cet appareil a été remplacé par un manomètre à mercure avec un brassard appliqué sur l'épaule.

Le progéniteur des tonomètres modernes est le dispositif proposé par NS Korotkov. Un stéthoscope a été ajouté au manomètre, avec lequel il était possible d'écouter le pouls. Les premiers coups ont montré le niveau de la pression supérieure, le dernier - celui du bas. Les tensiomètres modernes vous permettent de surveiller la tension artérielle sans utiliser de stéthoscopes.

Comment mesurer la tension artérielle?

La tension artérielle normale est une valeur qui change en fonction de l'activité du corps. Avec le stress physique et émotionnel, il augmente, avec des mouvements brusques, il tombe. Afin de mesurer correctement la pression artérielle, la procédure doit être effectuée immédiatement après le réveil. En tant que tel, la norme d'âge de la pression artérielle n'existe pas. Chez une personne en bonne santé, cette valeur ne doit pas être supérieure à 140 à 90 mm Hg. Art. La pression artérielle idéale est de 120 à 70, le taux de pression artérielle est de 130 à 80.

À des valeurs supérieures à 140 à 90 mm Hg. Art., Peut être diagnostiqué avec une hypertension artérielle. Dans ce cas, un examen et un traitement sont nécessaires. Pour commencer, une personne doit commencer à adhérer à un mode de vie sain, arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Un exercice modéré est utile. Avec des indicateurs de plus de 160 à 90, des médicaments sont nécessaires. Avec l'hypertension artérielle, le traitement vise à abaisser la pression à 140-130 de 90 à 65 mm Hg. Art. Avec l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, il est nécessaire de réduire progressivement la pression, cela aidera à éviter les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux..

Les limites inférieures de la pression artérielle normale d'une personne en bonne santé sont de 110 à 65 mm Hg. Art. Une diminution des indicateurs indique une détérioration de l'apport sanguin au corps. La PA sur les bras droit et gauche doit avoir approximativement les mêmes valeurs. Sur la main droite, ce chiffre peut être légèrement plus élevé en raison de muscles plus développés. Une différence de plus de 10 mm peut indiquer une athérosclérose. La pression d'impulsion normale est de 30 à 45 mm Hg. Art. Une diminution de cet indicateur indique une diminution de la fréquence cardiaque ou une augmentation de la résistance vasculaire. Une augmentation de la pression différentielle indique une athérosclérose artérielle ou une insuffisance cardiaque aiguë.

Tableau des valeurs normales de la pression artérielle chez les adultes (respectivement âge, hommes, femmes):

  • 20 ans, 123 par 76, 116 par 72;
  • 30 ans, 126 par 79, 120 par 75;
  • 40 ans, 129 par 81, 127 par 80;
  • 50 ans, 135 par 83, 135 par 84;
  • 60-65 ans, 135 à 85, 135 à 85;
  • 65+ ans, 135 à 89, 135 à 89.

Chez les femmes enceintes jusqu'à 28-30 semaines de grossesse, la pression est normale, puis il peut y avoir une légère augmentation associée à un changement du fond hormonal du corps. Des sauts brusques de la pression artérielle peuvent indiquer un début de gestose. L'hypertension artérielle pendant la grossesse a une évolution plus sévère et peut conduire à des crises hypertensives. Dans ce cas, un traitement hospitalier avec l'utilisation de médicaments sûrs est nécessaire..

Chez les enfants, la tension artérielle change à mesure que le corps grandit (voir Fig. 1). Cet indicateur pour eux dépend de l'état des vaisseaux sanguins, de la présence de malformations, de l'état psycho-émotionnel. Chez les nouveau-nés, la pression artérielle ne dépasse pas 80 à 50 mm Hg. Art., Chez les enfants de 2-3 ans - 110 à 60. À l'adolescence, des changements hormonaux se produisent dans le corps, ce qui, associé à une croissance active, a un effet significatif sur les indicateurs de pression artérielle. À l'âge de 11-13 ans, cette valeur se situe entre 110 et 120 par 70-80 mm Hg. Art. Après 15 ans, il se rapproche des normes pour les adultes..

Raisons des écarts

Hypertension artérielle - une maladie qui provoque une augmentation persistante de la pression artérielle.

La dystonie végétovasculaire est caractérisée par de fortes pics de pression, accompagnés de symptômes végétatifs. Une augmentation de la pression diastolique indique une maladie rénale, une athérosclérose vasculaire. Lorsque la pression inférieure monte à 105 mm Hg. Art. le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral augmente plusieurs fois. Une augmentation de la pression supérieure est souvent observée chez les personnes âgées, avec des maladies de la glande thyroïde, une anémie, une insuffisance cardiaque.

Une forte diminution de la pression artérielle est appelée hypotension, elle est causée par une détérioration du travail du muscle cardiaque ou par les caractéristiques du système vasculaire. Une diminution persistante de la pression artérielle indique un infarctus du myocarde, une déplétion corporelle, une hypothyroïdie, des maladies de l'hypophyse et un hypothalamus. En règle générale, une légère diminution de la pression artérielle n'affecte en rien le travail des organes, cependant, sa diminution en indicateurs critiques peut entraîner le développement d'une défaillance de plusieurs organes en raison d'une violation de l'approvisionnement en sang.

Hypertension artérielle rénovasculaire ou vasorénale

Les causes de ce type de maladie résident dans les anomalies congénitales (coarctation de l'aorte, hypoplasie du tronc de l'artère rénale, etc.) et dans les maladies acquises des reins et de leurs artères (athérosclérose, embolie, thrombose, anévrisme de l'artère rénale, etc.).

En outre, la maladie peut se développer en raison de facteurs étiologiques iatrogènes tels que des lésions d'une artère, une résection du rein et une section d'un vaisseau sanguin. En outre, l'hypertension est souvent diagnostiquée avec des kystes et des tumeurs du rein, qui exercent une pression sur les vaisseaux de l'organe. Par conséquent, après l'élimination de la formation, la pression se stabilise presque toujours..

Dans l'hypertension vasorénale, l'évolution de la maladie est liée au degré de rétrécissement de l'artère rénale. Avec un rétrécissement modéré, l'évolution est bénigne et le rein fonctionne normalement.

Dans le cas des pathologies congénitales, l'hypertension rénovasculaire ne se manifeste généralement en aucune façon jusqu'au moment du diagnostic accidentel de la maladie. Avec cette forme de pathologie dans le sang périphérique, il existe une concentration élevée de rénine et un rapport altéré de la créatinine et du sodium excrété par les reins..

Hypertension artérielle néphrogénique due à des lésions rénales

Une augmentation de la pression artérielle peut signaler non seulement la pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins, mais également d'autres changements pathologiques dans le corps. La plupart des changements dans le tissu rénal modifient radicalement le travail des organes internes, y compris le travail des vaisseaux sanguins et du cœur.

Hypertension artérielle néphrogénique

L'hypertension artérielle néphrogénique (hypertension secondaire) est une maladie dans laquelle le niveau de pression artérielle augmente en raison de lésions du tissu parenchymateux des reins ou de leur système vasculaire.

Classification des maladies:

  1. Forme vasorénale rénale (pathologie des vaisseaux rénaux);
  2. Forme parenchymateuse (divers types de néphropathies, processus interstitiels inflammatoires chroniques);
  3. Forme mixte.

Dans la classification internationale ICD-10, l'hypertension artérielle néphrogénique a un code I 12

Dans la vidéo sur ce qu'est l'hypertension artérielle:

Causes et types

Les causes de l'hypertension néphrogénique secondaire:

  1. Les facteurs vasculaires comprennent l'épaississement de la couche fibromusculaire des artères rénales, la formation de plaques athéroscléreuses sur leur couche interne, ainsi que des anévrismes (zones pathologiques d'amincissement). Des pathologies telles que la coarctation de l'aorte, les fistules artério-veineuses (fistules), le déplacement de l'artère rénale lors d'un prolapsus du rein contribuent au développement d'une augmentation du niveau de pression artérielle dans le lit vasculaire chez le patient..

L'ischémie rénale est la cause de l'augmentation de la pression artérielle. Lorsque l'apport sanguin au parenchyme rénal est perturbé, la production de rénine augmente, ce qui contribue à la transformation de l'angiotensinogène en angiotensine. L'angiotensine 1 est convertie en angiotensine 2, ce qui augmente considérablement le tonus vasculaire rénal et la résistance vasculaire périphérique. Augmente la production d'aldostérone, qui retient les liquides dans le corps humain.

Le mécanisme de développement de l'hypertension artérielle

  1. Si le patient souffre d'une maladie rénale inflammatoire ou de l'un des types de néphropathie, une atrophie des tissus rénaux se développe. En conséquence, le volume de sang dans le lit vasculaire augmente en raison d'une augmentation de la concentration de sodium dans le corps..

Il existe de tels types de néphropathies:

  1. Néphropathie du diabète sucré. En raison de l'augmentation du taux de glucose sanguin, des troubles biochimiques et métaboliques des processus métaboliques sont notés, qui se reflètent dans l'élasticité et la force de la paroi vasculaire et du parenchyme rénal;
  2. L'acide urique de la goutte cristallise dans le tissu rénal, ce qui réduit le nombre d'unités fonctionnelles normales (néphrons);
  3. Avec des processus auto-immunes et la prise de certains médicaments, une néphropathie membraneuse peut survenir, dont le mécanisme de développement est la fixation de complexes immuns dans les cellules du tissu rénal;
  4. Néphropathie toxique résultant d'une exposition à des substances toxiques;
  5. La néphropathie dysmétabolique est causée par le dépôt de cristaux de diverses substances dans l'interstitium des reins dans le contexte de troubles métaboliques.

Signes et symptômes

L'hypertension artérielle d'origine rénale se développe le plus souvent progressivement, diffère de l'hypertension primaire par un niveau de pression artérielle plus élevé au moment de la phase de relaxation du cœur. La pression artérielle est résistante au traitement antihypertenseur. Les patients se plaignent de maux de tête, avec localisation plus souvent à l'arrière de la tête, soif, fatigue constante, perte d'appétit, caractéristique de l'hypertension. Le matin, un œdème apparaît souvent (principalement sur le visage - de genèse rénale), qui diminue le soir, avec une certaine pathologie dans les urines, un test de laboratoire révèle une certaine quantité de protéines qui dépasse la norme.

Méthodes de diagnostic

Le syndrome de l'hypertension artérielle néphrogénique est diagnostiqué après de telles études:

  1. Pour un diagnostic correct, il est très important de collecter correctement un historique de vie et de maladie, pour clarifier les plaintes du patient.
  2. Une analyse générale de l'urine et du sang est obligatoire. Selon les résultats du CBC, une augmentation de l'activité de l'érythropoïétine (le nombre de globules rouges est supérieur à la normale) peut être déterminée. Et dans l'urine, des leucocytes peuvent être trouvés, ce qui indique la présence d'une inflammation dans les reins..
  3. Avec la sténose des artères rénales lors de l'auscultation dans la région épigastrique, des souffles systoliques ou systolico-diastoliques sont enregistrés, qui sont bien conduits dans les régions latérales. Ils sont clairement entendus dans les angles costo-vertébraux gauche ou droit. Le souffle systolique est enregistré avec un rétrécissement de l'artère rénale et un souffle systolique-diastolique - avec un anévrisme (amincissement pathologique de la paroi).
  4. Assurez-vous de mesurer le niveau de tension artérielle au repos et après l'exercice, avant et après la transition d'une position horizontale du corps à une position verticale. La différence de pression artérielle dans les bras et les jambes et l'asymétrie du pouls sont enregistrées, ce qui indique une coarctation (rétrécissement) de l'aorte et une aortoartérite.
  5. Si une hypertension néphrogénique est suspectée, le patient doit être avisé de consulter un ophtalmologiste. Sur le fond, de tels changements se produisent: œdème du nerf optique, hémorragies multiples et congestion veineuse, zones d'ischémie. Ces patients ont souvent une déficience visuelle..
  6. Examen échographique des reins avec dopplerographie. Cette méthode vous permet de déterminer l'intensité et la direction du flux sanguin dans l'artère rénale, la structure des reins eux-mêmes et des voies urinaires.
  7. Urographie excrétrice. Une méthode de diagnostic qui vous permet d'identifier le contraste retardé du rein et de nombreux autres changements.
  8. La scintigraphie avec angiographie radio-isotopique, l'angiographie rénale avec contraste (une méthode d'imagerie des vaisseaux avec introduction d'un agent de contraste) sont utilisées. Au cours de l'angiographie rénale, il est possible d'établir l'activité de la rénine dans le sang, une augmentation de laquelle est considérée un signe fiable de cette maladie..

Les études IRM et CT sont largement utilisées pour diagnostiquer l'état du système vasculaire des reins et de leur tissu interstitiel..

Traitement

L'hypertension artérielle d'origine rénale a une évolution maligne dans la plupart des cas. Afin d'éviter l'apparition de conséquences graves, un traitement doit être prescrit aux premiers stades de la maladie..

  1. La forme vasorénale de l'hypertension artérielle est soumise à un traitement par des interventions invasives. Si la lumière de l'artère rénale est rétrécie, l'apport sanguin au parenchyme est interrompu. En plaçant un cathéter à ballonnet ou un stent spécial à l'intérieur de l'artère sur le site de sa sténose, le flux sanguin normal peut être rétabli.

Des chirurgies ouvertes pour la reconstruction artérielle sont également utilisées: résection de la zone rétrécie avec anastomose, endartériectomie, mise en place d'une prothèse artérielle.

Avec la néphroptose, des interventions sont utilisées pour effectuer une néphropexie (fixation). Manque d'activité fonctionnelle du rein - une indication pour l'ablation du rein.

  1. Le traitement de la forme parenchymateuse de l'hypertension artérielle doit viser à éliminer la cause et le processus pathologique primaire dans le corps humain.

Il existe de tels traitements médicamenteux pour diverses formes de néphropathie:

  • Si la cause du développement du syndrome hypertensif était une pyélonéphrite chronique, alors le but du traitement est d'éliminer le facteur bactérien et de restaurer la libre circulation de l'urine. Un médicament antibactérien spécifique (antibiotiques pénicillines, céphalosporines, carbapénèmes, monobactames, aminosides, tétracyclines) est prescrit en fonction de l'agent causal de la maladie. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également utilisés.

Pour améliorer l'élasticité des érythrocytes, du trental (pentoxifylline) est prescrit. Ce médicament réduit la capacité d'agrégation des plaquettes, améliorant ainsi le flux sanguin dans le lit vasculaire. Dans le même but, Venoruton (troxevasin) est prescrit pendant 3-4 semaines.

  • En cas de formation d'hypertension artérielle dans le contexte de diverses néphropathies, la cause de leur développement doit être éliminée: avec une néphropathie diabétique ou dysmétabolique, il est recommandé de suivre un régime pauvre en protéines, de normaliser l'équilibre lipidique dans le corps. Des inhibiteurs de l'ECA (lisinopril, captopril, berlipril, prestarium) sont prescrits.
  • La néphropathie goutteuse est traitée avec de l'allopurinol, qui dissout et réduit la formation de cristaux d'acide urique. Les patients doivent adhérer à un régime alimentaire faible en purine.
  • Afin de réduire l'hypertension artérielle - antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (valsartan, losartan).
  • Pour améliorer les propriétés immunologiques de l'organisme, divers adaptogènes sont prescrits (citronnelle, ginseng), méthyluracile 4 g par jour pendant plusieurs semaines.
  • Le lévamisole, la thymaline, la T-activine sont utilisés comme immunomodulateurs pour un processus inflammatoire prolongé de nature auto-immune. Ils diminuent la réponse du système immunitaire du corps.
  1. Utilisez des graines de lin écrasées à l'intérieur avant de manger;
  2. Un mélange de canneberges écrasées avec du miel, à prendre tous les jours;
  3. Les pommes de pin prélavées à l'eau sont versées avec 40% d'alcool et infusées dans un endroit sombre pendant 3-4 semaines.

Pronostic et complications

Le pronostic concernant la durée de vie et la capacité de travail d'un patient souffrant d'hypertension de genèse rénale est assez favorable si la maladie primaire a été détectée dans les premiers stades de développement et que certaines mesures thérapeutiques ont été prescrites à temps.

Une dynamique positive est observée chez les patients ayant subi une intervention chirurgicale. Avec des dommages aux deux reins, le pronostic est mauvais.

Complications possibles: insuffisance cardiaque et vasculaire, hypoxie et ischémie myocardique, accidents vasculaires cérébraux, développement d'une insuffisance rénale.

Hypertension artérielle néphrogénique

Hypertension rénovasculaire (rénovasculaire)

Symptômes. La maladie peut apparaître à tout âge. Chez les hommes, l'hypertension vasorénale survient souvent après 50 ans, chez les femmes - jusqu'à 30 ans. Il n'y a pas de symptômes cliniques caractéristiques de l'hypertension rénovasculaire. Il n'y a souvent aucune plainte au moment de la détection. La maladie est caractérisée par une apparition soudaine, lorsqu'une hypertension artérielle sévère apparaît ou qu'une hypertension déjà existante s'aggrave et devient insensible au traitement. En règle générale, la maladie est caractérisée par une évolution maligne, des signes précoces d'élargissement du ventricule gauche, une rétinopathie angiospastique sont détectés. Caractérisé par un nombre élevé de tension artérielle diastolique, une occurrence rare de crises. Le développement de l'hypertension après un mal de dos aigu peut être une manifestation de lésions occlusives des gros vaisseaux du rein. Les lombalgies accompagnées d'hypertension, en particulier en position verticale du corps, peuvent être une manifestation de néphroptose.

Hypertension artérielle néphrogénique parenchymateuse

La symptomatologie de la forme parenchymateuse de l'hypertension rénale n'est pas spécifique et ne diffère pratiquement pas de celle de l'hypertension. Il est important de déterminer la relation entre l'hypertension artérielle et la maladie rénale. L'apparition d'une pression artérielle élevée suite à un processus inflammatoire des reins ou à une glomérulonéphrite doit être considérée comme une manifestation d'hypertension néphrogénique. Dans la pyélonéphrite chronique, l'hypertension se développe généralement à un jeune âge. Au début de la maladie, il se prête à un traitement systématique, mais à mesure que la maladie progresse, il devient persistant et résistant au traitement. Pour l'hypertension parenchymateuse, ainsi que pour l'hypertension vasorénale, une pression artérielle diastolique élevée est caractéristique. Il convient de rappeler que l'hypertension néphrogénique la plus sévère s'accompagne d'une augmentation persistante de la pression artérielle diastolique pendant une partie importante de la journée, même pendant le sommeil.

En semaine, vous pouvez prendre rendez-vous avec un urologue le jour de votre visite

Akopyan Gagik Nersesovich - professeur, docteur en sciences médicales, oncologue, urologue à Moscou

La réception est dirigée par un médecin de la plus haute catégorie, urologue, oncologue, docteur en sciences médicales, professeur. Auteur de plus de 100 articles scientifiques.

Expérience en oncologie urologique - plus de 15 ans. Aide les hommes et les femmes à résoudre les problèmes urologiques et oncourologiques.

Effectue des diagnostics, des traitements et des opérations complexes pour des diagnostics tels que:

  • tumeurs des reins et des voies urinaires supérieures;
  • cancer de la prostate et de la vessie;
  • maladie de lithiase urinaire;
  • BPH;
  • hydronéphrose, sténose urétérale, etc..

Lors de la consultation, l'urologue répondra en détail à toutes vos questions

Si vous êtes hanté par des difficultés ou une augmentation de la miction, des douleurs dans la région lombaire, du sang dans les urines ou d'autres symptômes (ainsi que le diagnostic et le traitement: voir cette rubrique), demandez l'aide de votre médecin urologue..

  • connaissance du médecin des antécédents médicaux du patient;
  • inspection;
  • faire un diagnostic préliminaire, prescrire les tests et les procédures nécessaires.

* Si vous prévoyez d'être examiné immédiatement après votre rendez-vous avec votre médecin, rendez-vous à la clinique avec une vessie pleine.

Ne retardez pas votre visite à la clinique - venez consulter un urologue au Centre d'État d'urologie de Moscou - Clinique d'urologie nommée d'après R. M. Fronshtein de la première université médicale d'État de Moscou nommée d'après I.M. Sechenov. Confiez votre santé à un spécialiste compétent!

Pour que votre rendez-vous avec votre médecin soit le plus efficace possible, préparez-vous à votre première consultation

  1. Emportez vos dossiers hospitaliers avec vous; les résultats de tous les examens que vous avez subis au cours des 2-3 dernières années (y compris les radiographies et la tomographie); avis d'experts.
  2. À partir des documents requis, vous devez apporter un passeport, une politique.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un urologue à Moscou de plusieurs manières:

  • appel tél. +7 (499) 409-12-45 ou +7 (926) 242-12-12 tous les jours de la semaine de 8h00 à 20h00;
  • ou remplissez le formulaire sur le site.

En semaine, nous pouvons planifier une consultation pour vous quelques heures après l'appel.