Insuffisance de la valve tricuspide

Arythmie

Distinguer l'insuffisance organique et relative de la valve tricuspide. En cas de défaillance de la valve organique, des changements morphologiques dans les cuspides (rides, raccourcissement), les muscles papillaires et les cordes tendineuses se produisent.

En cas d'insuffisance relative, il n'y a pas de changements morphologiques dans l'appareil valvulaire. Les feuillets valvulaires ne chevauchent pas complètement l'ouverture auriculo-ventriculaire droite en raison du fait que l'anneau tendineux (le site de fixation des feuillets valvulaires) est fortement étiré. Ceci est observé avec une expansion significative du ventricule droit. L'insuffisance tricuspide relative survient presque 3 fois plus souvent que celle d'origine organique (V. X. Vasilenko, 1972).

Étiologie. Les raisons du développement de l'insuffisance tricuspide organique sont: les rhumatismes, l'endocardite bactérienne et, très rarement, les lésions valvulaires traumatiques.

Pathogenèse et modifications de l'hémodynamique. Une fermeture incomplète des cuspides de la valve tricuspide pendant la systole du ventricule droit provoque un reflux de sang de sa cavité vers l'oreillette droite. La gravité de l'insuffisance tricuspide est déterminée par la quantité de flux sanguin inversé (régurgitation).

Ce sang, avec le sang de la veine cave et du sinus coronaire, déborde de l'oreillette droite, provoquant sa dilatation. Pendant la période de systole auriculaire, une masse accrue de sang pénètre dans le ventricule droit, qui se dilate d'abord puis s'hypertrophie.

La stagnation du sang dans la cavité de l'oreillette droite est immédiatement transmise au système de la veine cave. Avec une faiblesse prononcée de l'oreillette droite, il présente, avec la veine cave, comme s'il s'agissait d'un réservoir, s'étirant pendant la systole des ventricules et loin de se vider complètement pendant leur diastole.

Une diminution de la fonction contractile du ventricule droit entraîne une forte diminution de la quantité de sang entrant dans l'artère pulmonaire, réduisant la congestion dans les vaisseaux pulmonaires.

Le tableau clinique est déterminé par la maladie sous-jacente, une diminution du débit sanguin du ventricule droit et le développement d'une stagnation dans l'oreillette droite et le système de la veine cave.

Les plaintes des patients sont dues au défaut principal (mitral ou aortique) et à une congestion importante de la circulation systémique.

L'essoufflement chez ces patients est modéré en raison du fait que la stagnation dans le petit cercle diminue, car une partie du sang se dépose dans le cœur droit et dans le foie. Un tel patient peut s'allonger dans son lit sans ressentir le besoin de lever la tête. L'activité physique est principalement limitée non pas en raison de l'essoufflement, mais en raison de l'émergence d'une faiblesse sévère. Avec une augmentation significative du foie, des douleurs dans l'hypochondre et l'épigastre droits, des nausées et une perte d'appétit sont troublantes. L'accession de l'ascite provoque une sévérité et une douleur éclatante dans tout l'abdomen.

À l'examen, dans la plupart des cas, une acrocyanose prononcée avec une teinte ictérique est trouvée. Cela est dû à une diminution du volume minime en association avec une congestion veineuse, une altération de la fonction hépatique due à une congestion prolongée et au développement d'une fibrose.

La congestion veineuse se manifeste par un gonflement des veines cervicales et leur pulsation systolique (pouls veineux positif). En raison de la régurgitation du sang du ventricule droit vers l'oreillette droite, une vague de sang pénètre dans les veines jugulaires et le bulbe jugularis, provoquant une pulsation. La pulsation veineuse jugulaire doit être distinguée des pulsations carotidiennes en cas d'insuffisance valvulaire aortique.

La pulsation des veines a une plus petite amplitude et n'est presque pas ressentie à la palpation. La différenciation est facilitée par l'examen simultané du pouls sur l'artère radiale. Si le pouls artériel est petit et que la pulsation des vaisseaux cervicaux est exprimée assez clairement, cette dernière est due à une pulsation veineuse.

À l'examen et à la palpation de la région du cœur, une pulsation prononcée de toute la région du cœur, ainsi que de l'épigastre, est trouvée, due aux contractions d'un ventricule droit significativement dilaté. Au niveau du ventricule droit, la paroi thoracique antérieure effectue des mouvements pulsatoires, en phase opposée à ceux du cœur: protrusion pendant la diastole et rétraction pendant la systole.

Dans la zone de l'hypochondre droit, il y a une pulsation du foie, d'origine similaire à une impulsion veineuse positive. Parfois, un symptôme de balancement peut être observé - pulsation dans le cœur et le foie qui ne coïncide pas dans le temps (la pulsation du foie est retardée par rapport à la pulsation du ventricule droit).

Tous ces mouvements pulsatoires de la paroi thoracique antérieure et du foie ne s'expriment qu'en cas d'insuffisance significative de la valve tricuspide. Avec une insuffisance valvulaire légère, une image aussi vive n'est pas observée.

Avec la percussion, le déplacement de la bordure de terne relative vers la droite est déterminé en augmentant l'oreillette droite. Le ventricule droit dilaté peut former le bord gauche du cœur, poussant le ventricule gauche vers l'arrière.

Lors de l'auscultation, tout d'abord, la mélodie du défaut principal est déterminée. L'insuffisance de la valve tricuspide conduit à l'apparition d'un souffle systolique, qui est le plus clairement entendu à la base du processus xiphoïde. Parfois, ce souffle est mieux entendu dans le cinquième espace intercostal le long de la ligne médio-claviculaire, qui est associée à la rotation du ventricule droit significativement élargi.

Le souffle systolique augmente à la hauteur de l'inspiration (symptôme Rivero-Corvallo). Cela est dû à une augmentation du volume de régurgitation et à une accélération du flux sanguin dans le cœur droit..

Le premier ton est généralement affaibli car il n'y a pas de période de fermeture de la valve. Cependant, dans la plupart des cas, la sténose mitrale empêche la manifestation de ce symptôme..

L'accent du ton II sur l'artère pulmonaire diminue généralement, ce qui est associé à une diminution de la congestion de la circulation pulmonaire. Le pouls et la pression artérielle ne changent pas. La pression veineuse est considérablement augmentée et le flux sanguin est ralenti.

L'examen aux rayons X révèle une augmentation de l'oreillette droite et du ventricule droit.

L'état du cœur gauche est déterminé par la nature et la gravité de la malformation cardiaque sous-jacente. Une ombre d'une veine cave supérieure dilatée est souvent visible. La congestion pulmonaire n'est généralement pas clairement exprimée et peut même être absente - une différence frappante entre un cœur considérablement élargi et l'absence de congestion dans la circulation pulmonaire. Cela se produit uniquement lorsque la pression dans le petit cercle diminue..

L'électrocardiogramme ne révèle pas les changements caractéristiques inhérents uniquement à ce défaut. Cependant, plus souvent que pour tout autre défaut, il existe des signes d'hypertrophie auriculaire droite:

1) augmentation de l'amplitude de la phase positive de l'onde P dans le fil V1-2 avec un haut pointu;

2) onde P haute et pointue dans les dérivations aVF, II et III. Avec la dilatation de l'oreillette droite, il y a une augmentation du temps de déviation interne de la phase positive de l'onde P dans les dérivations V1 (plus de 0,04 s). À l'avenir, une fibrillation auriculaire peut se développer. En cas de rythme sinusal, l'ECG montre des signes d'hypertrophie auriculaire gauche.

Modifications de l'ECG du complexe ventriculaire:

1) faible amplitude du complexe QRS;

2) dans la poitrine conduit V1V2 le complexe QRS est divisé comme qRs ou rSR ';

3) dans les fils Vcinq - V6 une onde S considérablement agrandie apparaît;

4) l'intervalle S-T est réduit, l'onde T est biphasique ou négative dans les dérivations thoraciques droites, ce qui reflète la dilatation du ventricule droit.

Dans certains cas, l'ECG révèle soit des signes d'hypertrophie ventriculaire droite isolée, soit des signes d'hypertrophie des deux ventricules.

Phonocardiogramme. Lors de l'enregistrement de la PCG à partir de la base du processus xiphoïde, un souffle systolique est détecté, commençant immédiatement après le ton I, dont l'intensité dépend du défaut de la valve.

À hauteur inspiratoire, l'amplitude du bruit augmente contrairement à la régurgitation mitrale.

Le diagnostic de l'insuffisance tricuspide dans le contexte du défaut principal repose sur les symptômes suivants: - souffle systolique «tricuspide» (symptôme «direct»);

- pouls veineux positif et pulsation systolique du foie (signes «indirects»).

La combinaison suivante est caractéristique de ce défaut:

hypertrophie significative du cœur droit, pas de stagnation de la circulation pulmonaire, hypertrophie importante du foie et ascite récurrente.

Le diagnostic d'insuffisance tricuspide dans les cas douteux peut être confirmé en sondant le cœur droit. Sur la courbe de la pression de l'oreillette droite dans de tels cas, une onde systolique positive de flux sanguin inversé est détectée.

Avec un tableau clinique clair de l'insuffisance tricuspide, le degré de sa gravité peut être jugé par l'intensité de la pulsation hépatique et de la rétraction systolique des espaces intercostaux dans le sternum (V. Kh.Vasilenko, 1972).

La différenciation de l'insuffisance relative et organique de la valve tricuspide est difficile dans la plupart des cas.

Une insuffisance fonctionnelle (relative) de la valve tricuspide peut être observée chez les patients présentant une sténose mitrale sévère et une hypertension pulmonaire élevée. Si la sténose mitrale ne s'accompagne pas d'une hypertension pulmonaire élevée, l'insuffisance tricuspide observée simultanément est plus souvent organique.

La dynamique du souffle systolique à la base du processus xiphoïde pendant le traitement est également importante. Une augmentation du bruit avec une amélioration de la compensation indique une lésion organique de la valve et une diminution du bruit - une insuffisance tricuspide relative.

On pense que le bruit plus fort et plus rugueux est dû à des dommages organiques aux valves..

Chez les patients atteints d'une maladie mitrale ou aortique avec une augmentation significative du cœur, les symptômes d'insuffisance ventriculaire droite sévère, de fibrillation auriculaire, d'insuffisance tricuspide sont le plus souvent relatifs.

Enfin, l'insuffisance valvulaire tricuspide doit dans certains cas être différenciée de la péricardite adhésive, dans laquelle il existe également une stagnation prononcée de la circulation systémique (gonflement et pulsation des veines cervicales, hypertrophie du foie, augmentation de la pression veineuse, rétraction systolique des espaces intercostaux). Une caractéristique distinctive de la péricardite adhésive est qu'elle n'est jamais associée à une cardiopathie valvulaire.

Ses symptômes auscultatoires sont extrêmement faibles et la taille du cœur n'est pas aussi augmentée que dans l'insuffisance tricuspide. La radiographie, qui détecte la calcification du péricarde, et l'électrocardiographie sont utiles..

En cas d'insuffisance valvulaire tricuspide, des modifications cirrhotiques du foie peuvent se développer, en raison de troubles circulatoires sévères..

L'évolution et le pronostic de ce défaut sont défavorables, car un défaut de valve se développe généralement dans le contexte d'une lésion cardiaque grave.

Le développement d'ascite, de cirrhose congestive ou de fibrose hépatique aggrave considérablement l'évolution de la maladie et aggrave le pronostic. La mort survient à la suite de la progression de l'insuffisance circulatoire, de l'ajout de pneumonie et de complications thromboemboliques.

Le traitement des patients présentant une insuffisance valvulaire tricuspide est effectué selon les principes généraux du traitement de l'insuffisance circulatoire. Correction chirurgicale possible - plastique ou implantation d'une valve artificielle.

Insuffisance valvulaire tricuspide: symptômes et chances de guérison

La valvule tricuspide (tricuspide) est l'une des valvules cardiaques situées sur le côté droit du cœur, entre l'oreillette et le ventricule.

Lorsqu'il est ouvert, le sang de l'oreillette droite passe dans le ventricule droit, et après remplissage de ce dernier, ses valves se ferment, ce qui empêche le retour du sang vers l'oreillette.

Si, pour une raison quelconque, la valve commence à fonctionner de manière incorrecte, le flux sanguin est perturbé, ce qui entraîne une condition dangereuse, que les médecins appellent insuffisance de la valve tricuspide ou insuffisance tricuspide.

Référence anatomique

Le cœur humain est un organe musculaire. Sa cavité est divisée en 2 oreillettes et 2 ventricules. La communication entre ces structures se fait par des vannes. Ils sont responsables de la circulation sanguine dans une direction..

Sur le côté droit du cœur, les chambres sont reliées par une valve tricuspide. Il se compose des structures anatomiques suivantes:

  • trois valves (septale, antérieure et postérieure);
  • cours du tendon;
  • muscles papillaires;
  • anneau fibreux.

Lors d'une contraction auriculaire, la valve tricuspide s'ouvre. Peu à peu, le sang remplit le ventricule. Après cela, le myocarde commence à se contracter alternativement, tandis que les volets de valve claquent sous une forte pression. Un tel mécanisme qui fonctionne bien empêche le reflux (régurgitation) du sang. Sous l'influence de certains facteurs, son travail échoue parfois. Dans ce cas, on dit que la valve tricuspide connaît une insuffisance. Cependant, il ne peut plus remplir pleinement ses fonctions..

Avec cette pathologie, le sang du ventricule droit retourne dans l'oreillette. Une légère augmentation des volumes de liquide n'affecte pratiquement pas le fonctionnement du muscle principal du corps. En cas d'insuffisance prononcée, les cavités du cœur subissent une déformation et les indicateurs de pression changent brusquement. Il peut augmenter jusqu'à 8 fois par rapport aux valeurs naturelles.

Quelles pathologies de la valve auriculo-ventriculaire droite se produisent le plus souvent

Le dysfonctionnement du foramen auriculo-ventriculaire droit prend le plus souvent la forme d'une sténose ou d'une insuffisance. Les modifications pathologiques de l'appareil valvulaire du cœur altèrent considérablement la circulation sanguine, ce qui se manifeste par certains symptômes cliniques.

Sténose valvulaire tricuspide

  1. A un lien avec certaines maladies de nature infectieuse, infection par des infections streptococciques, entérococciques ou tréponémiques.
  2. Plus fréquent chez les patients atteints de rhumatisme ou de syphilis.
  3. Représente un rétrécissement et une réduction du diamètre du trou AV (sténose), ce qui entrave considérablement la circulation sanguine à travers la valve.
  4. Dans 60% des cas, il est associé à des lésions d'autres valves, mitrales ou aortiques.
  5. En circulant dans la circulation sanguine, l'infection s'installe dans toutes les parties du cœur, affectant les éléments de l'appareil valvulaire.
  6. En raison du processus inflammatoire progressif, la valve tricuspide est sclérosée. Les feuillets, l'anneau fibreux, les éléments musculaires et les cordes se développent ensemble, réduisant la lumière du trou AV.
  7. Normalement, la taille de la valve est de 3-4 centimètres, avec la sténose, le diamètre diminue de 3-1,5 cm.
  8. En raison de changements dans l'hémodynamique, tout le volume sanguin ne s'écoule pas de l'oreillette vers le ventricule, et donc une stagnation se développe dans la circulation pulmonaire.
  9. L'examen est caractérisé par un reflux pathologique - gonflement des veines cervicales lors d'une pression sur l'abdomen, où se trouve le foie.
  10. Avec une écoute auscultatoire du cœur, des pulsations diffuses et une augmentation des limites cardiaques, un fort bruit pathologique dans la phase diastolique est révélé.
  11. Il se manifeste par une hypertension portale (augmentation de la pression dans les gros vaisseaux hépatiques) avec stagnation ultérieure du sang dans la rate, les vaisseaux intestinaux, l'estomac.
  12. Symptômes caractéristiques de faiblesse sévère, essoufflement, œdème, bleuissement des mains et du visage, rythme cardiaque irrégulier, augmentation de la pression artérielle, hémoptysie, œdème de l'abdomen et des tissus adipeux, gonflement des veines autour du nombril.
  13. Entraîne une insuffisance cardiaque mortelle et la mort si elle n'est pas traitée.
  14. Le traitement médicamenteux est inefficace, une intervention chirurgicale est indiquée pour remplacer la valve affectée et sauver la vie du patient.

Insuffisance de la valve auriculo-ventriculaire droite

  1. Conséquences de la perturbation de la valve tricuspide
    Le pronostic d'une sténose progressive ou d'une défaillance de la valve auriculo-ventriculaire droite est extrêmement mauvais. Selon les statistiques, la plupart des patients développent des complications de la pathologie cardiaque dans les 5 à 10 ans. Le plus dangereux d'entre eux: thromboembolie des vaisseaux pulmonaires avec thrombus de la valve du trou AV ou fibrillation auriculaire mortelle (arythmie). Un blocage complet ou une infection secondaire en présence d'un défaut peuvent provoquer un arrêt cardiaque.

La pathologie progressive de la valve tricuspide est compliquée par une insuffisance cardiaque congestive avec lésions du foie et des vaisseaux sanguins des organes internes. Cela augmente le risque de développer des saignements gastro-intestinaux avec hypertension portale des veines de l'œsophage..

Brève description de la maladie

L'insuffisance tricuspide est une anomalie cardiaque qui se développe en raison d'une fermeture inadéquate des feuillets valvulaires, d'un reflux de sang du ventricule droit dans l'oreillette. Dans le contexte d'une régurgitation constante, le volume diastolique et la pression dans cette structure du cœur augmentent. Cela entraîne une hypertrophie et une dilatation de ses parois. À la suite d'une perturbation du travail des mécanismes compensatoires, le patient développe une stagnation dans le corps..

L'insuffisance tricuspide est souvent accompagnée d'autres malformations cardiaques congénitales. Par exemple, une fenêtre ovale ouverte ou une communication interauriculaire.

Fonctions principales

Tout au long de la vie d'une personne, le cœur fournit une voie fermée de circulation sanguine, la livraison de sang oxygéné aux organes et tissus, la sortie veineuse de dioxyde de carbone et les produits de désintégration. Le système cardiovasculaire est constitué des cercles de la circulation sanguine. Le grand prend naissance dans le ventricule gauche et se termine dans l'oreillette droite, le petit commence dans le ventricule droit et se dirige vers l'oreillette gauche.

La valve tricuspide est en fait un petit élément circulaire qui remplit les fonctions suivantes:

  1. Pendant les battements cardiaques, inhibe la régurgitation inverse (circulation sanguine du ventricule inférieur vers l'oreillette).
  2. Directement impliqué dans la circulation sanguine, assure l'apport de sang veineux aux vaisseaux des poumons.
  3. Au moyen duquel le processus d'échange de gaz dans les alvéoles du tissu pulmonaire et le transfert de chaleur sont effectués.

Les principales causes et formes de pathologie

L'insuffisance de la valve tricuspide a toujours une trajectoire différente. Pour poser un diagnostic précis, vous devez d'abord déterminer la forme du processus pathologique. À cette fin, divers critères sont utilisés dans la pratique médicale: la période d'apparition, la localisation de la zone endommagée de la valve, la gravité de la régurgitation..

Selon la période de développement, la maladie en question est de deux types. En règle générale, dans tous les cas, il n'est pas acquis, mais survient après le processus inflammatoire. La malformation congénitale est rarement diagnostiquée et se développe dans l'utérus. Son apparence est influencée par l'action de facteurs négatifs sur le corps d'une femme enceinte. Il peut s'agir de radiations, de maladies infectieuses ou de rayons X.

En fonction de l'endroit où la valve tricuspide est endommagée, la défaillance peut être de deux formes. La variante organique s'accompagne d'un changement physiologique des valves. Ils sont progressivement déformés, couverts de fleurs. Avec une forme fonctionnelle de la maladie, la valve ne se ferme pas complètement.

Le développement de l'insuffisance tricuspide organique acquise se produit sous l'influence des raisons suivantes:

  1. Rhumatisme - inflammation qui se propage aux systèmes des organes internes.
  2. Le syndrome carcinoïde est une lésion de divers organes causée par une petite tumeur intestinale. Les éléments pathogènes du néoplasme pénètrent dans la circulation sanguine et commencent à attaquer l'endocarde. Ensuite, ils pénètrent dans les vaisseaux pulmonaires..
  3. Endocardite infectieuse - une lésion inflammatoire de la muqueuse du cœur.
  4. Commissurotomie mitrale. Il s'agit d'une opération utilisée pour traiter la sténose.

Une insuffisance valvulaire tricuspide fonctionnelle acquise (relative) se développe en raison de lésions des muscles papillaires ou de l'expansion de l'anneau fibreux. Dans le premier cas, les structures présentées sont responsables du maintien de la capacité motrice des vannes. Dans l'infarctus du myocarde, les muscles papillaires sont endommagés. Cela conduit à un dysfonctionnement de la valve tricuspide.

La pathologie de l'anneau fibrosus peut provoquer divers troubles. Ceux-ci incluent la myocardite, les ruptures de la corde, les tumeurs et les néoplasmes qui empêchent le sang de s'écouler du ventricule.

Classification et grades (1, 2, 3 et 4)

Selon le moment de survenue, l'insuffisance valvulaire tricuspide est divisée en congénitale et acquise:

  • une anomalie congénitale se développe à la suite de facteurs indésirables affectant le corps de la femme enceinte et peut avoir trois variantes: anomalie d'Ebstein, fente congénitale et dégénérescence myxomateuse;
  • l'insuffisance acquise se produit en raison de processus pathologiques internes qui affectent la paroi interne du cœur.

Selon les causes de développement, le défaut peut être organique, c'est-à-dire associé à des changements dans la forme ou la taille des vannes, ou fonctionnel, dans lequel les vannes ne subissent pas de modifications, mais ne sont pas en mesure d'effectuer leur travail au maximum..

Sur la base de l'évaluation de la gravité du flux sanguin inversé dans l'oreillette droite, quatre degrés sont distingués dans l'évolution clinique de la maladie:

  • Degré I, auquel le mouvement inverse n'est pratiquement pas détecté;
  • II degré, lorsque le mouvement inverse du sang est détecté à une distance de deux centimètres de la valve;
  • III degré, caractérisé par un flux sanguin inversé, qui est déterminé à une distance de plus de deux centimètres;
  • Degré IV - le flux sanguin inversé est déterminé sur une grande surface de l'oreillette droite.

Étapes de développement de l'échec

En fonction de la gravité du processus de régurgitation, il est habituel de distinguer plusieurs étapes au cours de l'évolution de la maladie:

  • Grade 1. Le flux sanguin inversé maintient des valeurs minimales, n'est pas accompagné de troubles hémodynamiques.
  • Grade 2. À ce stade, la pathologie s'accompagne de l'avancement du flux sanguin inversé à une distance ne dépassant pas 2 cm.
  • Grade 3. Le flux sanguin se déplace dans l'oreillette à plus de 2 cm de la surface de la valve.
  • Grade 4. Au moment de la régurgitation, le sang pénètre dans la zone auriculaire supérieure, traversant toute la chambre.

Les symptômes qui accompagnent chacune des étapes du développement de la maladie seront discutés ci-dessous..

Tactiques thérapeutiques

Dans la plupart des cas, l'insuffisance tricuspide répond bien aux médicaments. L'opération n'est indiquée que dans les cas extrêmes lorsqu'il y a un danger pour la vie du patient.

Traitement médicamenteux

L'élimination des symptômes de l'insuffisance cardiaque et de l'hypertension pulmonaire est la tâche principale de la pharmacothérapie. En règle générale, les groupes de médicaments suivants sont prescrits aux patients:

  • diurétiques - médicaments qui inhibent la réabsorption de l'eau et des sels dans les tubules rénaux, augmentant leur excrétion dans l'urine;
  • Inhibiteurs de l'ECA - pour le traitement et la prévention des pathologies cardiaques;
  • vasodilatateurs veineux - ont un effet vasodilatateur;
  • glycosides cardiaques - un groupe de plantes médicinales qui ont un effet cardiotonique et antiarythmique à des doses thérapeutiques;
  • anticoagulants - inhibent l'activité du système de coagulation sanguine, empêchent la formation de caillots sanguins;
  • médicaments contenant du potassium - nécessaires au fonctionnement normal du cœur, des reins;
  • agents métaboliques - contribuent à la normalisation des processus métaboliques.

Lorsque l'endocardite infectieuse est diagnostiquée, des antibiotiques sont prescrits.

Attention! L'insuffisance de TC de degré I ne nécessite pas de thérapie. Il suffit de surveiller l'état du cœur 2 fois par an avec un cardiologue.

Le régime et la posologie des médicaments sont déterminés par le médecin traitant. Si du liquide s'est accumulé dans la cavité abdominale, une laparocentèse est effectuée.

Traitement radical

L'opération est prescrite pour les degrés III et IV de la maladie, lorsque:

  • la pharmacothérapie ne fonctionne pas;
  • déformation grossière des valves et violation prononcée de leur travail;
  • une maladie grave concomitante est ajoutée, par exemple une sténose, une thrombose;
  • circulation sanguine insuffisante sévère.

La méthode d'intervention chirurgicale est déterminée par le chirurgien cardiaque. Le plastique et les prothèses valvulaires tricuspides sont les principaux types de chirurgie pour éliminer l'insuffisance. L'opération est associée à un risque élevé de complications. Par conséquent, une rééducation à long terme, un traitement médicamenteux combiné, une correction du mode de vie, le rejet des mauvaises habitudes seront nécessaires.

Signes d'insuffisance valvulaire tricuspide

Au stade initial, les maladies cardiaques ne se manifestent pratiquement pas. Parfois, après un effort physique, les patients remarquent l'apparition d'une forte pulsation des veines du cou. Il est possible de détecter un processus pathologique uniquement à l'aide de l'échographie Doppler. L'ECG normal ne montre aucun changement significatif de la fonction cardiaque.

L'insuffisance de la valve tricuspide du 2ème degré s'accompagne d'une augmentation du volume de flux sanguin inversé. Un trouble ventriculaire droit provoque un agrandissement du cœur. En conséquence, le tableau clinique est complété par les symptômes suivants:

  • perte de force, diminution de l'activité physique et mentale;
  • augmentation de la miction la nuit;
  • gonflement sévère des membres inférieurs;
  • dyspnée;
  • sensation de lourdeur sous les côtes;
  • troubles dyspeptiques.

Lors de l'écoute du cœur, les souffles pansystoliques et la fibrillation auriculaire sont déterminés.

En raison de la progression de la pathologie, le nombre de symptômes manifestés augmente. Il n'est pas recommandé d'ignorer leur occurrence. Il est préférable de rechercher une aide médicale qualifiée au stade initial du développement de la maladie. Une insuffisance de la valve tricuspide de 1 à 2 degrés peut encore être guérie avec des médicaments. Le passage de la maladie au stade suivant nécessite toujours une intervention chirurgicale. Même après l'opération, les complications ne sont pas exclues..

Symptômes


L'insuffisance tricuspide s'accompagne généralement des symptômes suivants:

  • essoufflement, résultant d'un mauvais apport sanguin aux vaisseaux;
  • inconfort et inconfort dans la région du cœur, y compris arythmie, arrêt cardiaque, flottement, etc.
  • gonflement du visage, coloration jaune-bleu de la peau du visage et des membres;
  • douleur et lourdeur sous les côtes (sur le côté droit) en raison de la stagnation du liquide dans le foie;
  • les manifestations de la maladie du tractus gastro-intestinal comprennent des éructations, des flatulences, des nausées, une sensation de plénitude et de lourdeur dans l'abdomen, qui se produisent en raison du débordement de sang dans les vaisseaux de la cavité abdominale;
  • envie fréquente d'uriner la nuit;
  • une sensation de pulsation des vaisseaux du cou, accompagnée de leur gonflement;
  • faiblesse, fatigue et diminution des performances.

À partir de ce clip vidéo, vous pouvez en savoir plus sur la maladie:

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

Les nouveau-nés présentant des régurgitations sévères et la présence de pathologies cardiaques concomitantes sont sujets au développement rapide d'une insuffisance ventriculaire droite. C'est très souvent mortel..

La forme acquise de la maladie se développe dans le contexte de complications d'autres maladies. Le plus souvent, nous parlons d'une infection streptococcique, qui entraîne des lésions rhumatismales.

Les autres causes de carence infantile comprennent:

  • forme aiguë d'hypertension;
  • maladie du myocarde;
  • blessures traumatiques;
  • Néoplasmes malins.

Au stade initial, l'insuffisance valvulaire tricuspide chez les enfants est considérée comme une caractéristique anatomique. Le premier degré du processus pathologique ne nécessite pas de traitement. Avec l'âge, la maladie disparaît généralement d'elle-même..

Causes d'occurrence

Des troubles acquis peuvent survenir en raison de maladies:

  • rhumatisme,
  • inflammation infectieuse de la paroi interne du cœur,
  • tumeurs carcinoïdes,
  • maladies qui altèrent la circulation sanguine et provoquent une augmentation du ventricule droit;
  • blessure traumatique de la région cardiaque,
  • complications causées par les conséquences de la chirurgie de la valve mitrale.

Les dysfonctionnements de la vanne peuvent être déclenchés par:

  • une anomalie dans la structure de la valve ou une violation de sa structure due à des maladies,
  • endommagement de certaines parties du mécanisme impliqué dans le contrôle de la vanne.

La forme congénitale de pathologie est extrêmement rare; elle se développe chez le fœtus si la mère rencontre des facteurs nocifs pendant la grossesse. Il peut s'agir de maladies infectieuses, de radiations, d'irradiations aux rayons X..

Dans la plupart des cas, la pathologie est acquise et ses causes peuvent être très différentes - du rhumatisme aux tumeurs et à la chirurgie cardiaque.

Les modifications des valves, qui caractérisent la forme organique de l'insuffisance tricuspide, se produisent sous l'influence des facteurs suivants:

  1. Le rhumatisme est une inflammation systémique qui affecte divers organes et systèmes. La cause la plus fréquente de pathologie.
  2. Blessure cardiaque fermée avec feuillets valvulaires rompus.
  3. Le syndrome carcinoïde est une lésion de divers organes causée par un carcinoïde. C'est un petit gonflement intestinal. À partir de là, des substances actives pénètrent dans la circulation sanguine et attaquent l'endocarde. Ensuite, ils pénètrent dans les vaisseaux pulmonaires et sont détruits. Dans ces conditions, la valve tricuspide ne peut pas se fermer complètement..
  4. Endocardite infectieuse caractérisée par un endocarde enflammé.
  5. La commissurotomie mitrale est une opération pour séparer les feuillets de la valve mitrale fusionnés. À la suite de ce traitement, le flux sanguin augmente, ce qui peut manifester des symptômes d'insuffisance tricuspide précédemment latente..

Une diminution de la fonctionnalité de la valve avec son échec relatif se produit lorsque les muscles papillaires sont endommagés ou que l'annulus fibrosus se dilate.

Les muscles papillaires sont situés dans les ventricules et soutiennent le mouvement des valves. Avec l'infarctus du myocarde, ils sont endommagés, ce qui entraîne une diminution des performances de la valve tricuspide.

Les feuillets valvulaires sont reliés à l'anneau fibreux situé dans les parois cardiaques. Son expansion peut provoquer diverses pathologies:

  1. Myocardite - une maladie inflammatoire du muscle cardiaque.
  2. Cardiomyopathie dilatée - une maladie avec hypertrophie des cavités cardiaques et amincissement du myocarde.
  3. Malformations congénitales qui provoquent la prolifération du ventricule droit. Par exemple, avec un trou dans le septum interventriculaire, la libération de sang se produit de gauche à droite.
  4. L'accord se brise. En raison de ces fils tendineux, le myocarde et les muscles papillaires du cœur sont connectés, soutenant la capacité motrice des valves.
  5. Hypertension pulmonaire compliquée - une augmentation significative de la pression artérielle.
  6. Tumeurs et autres formations qui interfèrent avec la libre circulation du sang du ventricule.

Méthodes de diagnostic

La détection précoce de la maladie joue un rôle direct dans le succès du traitement et affecte également l'espérance de vie du patient. L'insuffisance valvulaire tricuspide du 1er degré étant presque asymptomatique, la pathologie n'est détectée qu'après son passage au stade suivant de développement.

Le diagnostic commence par l'interview du patient, l'étude de son histoire et son examen physique. En posant diverses questions au patient, le médecin détermine le tableau clinique, le moment où les premiers symptômes apparaissent. Il a également besoin de savoir quelles maladies ont précédé l'échec. Un examen externe révèle généralement une cyanose de la peau et un gonflement, et à l'écoute - une violation du rythme cardiaque.

Dans le cadre du diagnostic, plusieurs tests de laboratoire sont nécessairement attribués. Parmi eux, les plus informatifs sont les tests sanguins et l'étude de l'état immunologique du patient. Selon les résultats des tests de laboratoire, on peut juger de la présence de processus inflammatoires dans le corps, des affections parallèles.

Pour clarifier le diagnostic, le médecin peut utiliser des méthodes d'examen matériel. Ceux-ci devraient inclure:

  1. ECG. Elle est réalisée afin de détecter une augmentation du volume auriculaire.
  2. Phonocardiogramme. Démontre la présence de souffles systoliques.
  3. CT en spirale. Fournit une image informative du muscle principal du corps.
  4. Radiographie. Donne une idée de la taille du cœur, révèle la congestion.
  5. Coronocardiographie. Utilisé avant la chirurgie pour évaluer le flux sanguin.
  6. EchoCG. Montre la déformation des valves, la présence de nouvelles formations dessus.

Sur la base des résultats d'un examen complet, le médecin se fait une idée de l'état de la valve tricuspide. L'absence de cette structure ne répond bien au traitement qu'au stade initial de développement. Des options de traitement plus détaillées pour cette maladie seront discutées ci-dessous..

Facteurs provoquants

La régurgitation aortique se développe progressivement. Cette maladie survient progressivement tout au long de la vie, ce qui est associé à de nombreux facteurs. Habituellement, le processus pathologique se produit:

  1. Après la défaite du muscle cardiaque avec des rhumatismes. Cela est possible lorsque la zone près de la valve aortique est enflammée..
  2. Le développement de l'athérosclérose dans l'aorte. La plaque de cholestérol peut endommager les feuillets de la valve au fil du temps..
  3. Sous l'influence du processus inflammatoire dans l'endocarde causé par la pénétration de bactéries.
  4. Avec des pathologies dans l'aorte elle-même. Habituellement, la violation est associée à une vasodilatation à la suite d'un anévrisme, d'une hypertension, d'une coarctation.
  5. Sous l'influence de maladies du tissu conjonctif et de la couche musculaire du cœur. Les anomalies systémiques sont rares.
  6. Avec des dommages syphilitiques à la valve, ce qui contribue à sa résolution après de nombreuses années.

Principes de traitement

L'insuffisance valvulaire tricuspide de grade 1 ne nécessite pas de traitement. Si la maladie progresse vers le stade suivant de développement, un traitement est prescrit au patient. Elle peut être à la fois médicinale et opérationnelle. Ce dernier est utilisé dans les cas particulièrement graves lorsque l'utilisation de pilules et d'injections ne fonctionne pas..

Pendant toute la durée du traitement, le patient doit respecter les règles suivantes:

  1. Arrêtez complètement de fumer.
  2. Évitez l'hypothermie et les situations stressantes.
  3. Manger un régime pour réduire le stress sur le cœur.
  4. Réduisez l'intensité et la quantité d'activité physique.

Le respect des recommandations énumérées augmente l'efficacité de la thérapie et constitue également une sorte de prévention des complications..

Diagnostic de la pathologie de l'appareil valvulaire tricuspide

La première étape du diagnostic est la collecte de l'anamnèse. Il est nécessaire de rechercher la cause de la pathologie. Interrogez le patient en détail sur ses plaintes. Après avoir recueilli l'anamnèse, ils procèdent à l'examen. Le patient a une cyanose de la peau associée à un jaunissement. Il est associé à des lésions hépatiques. L'abdomen est élargi et les veines du cou sont enflées.

La percussion aide à révéler l'expansion des frontières du cœur vers le côté droit. Signes auscultatoires - présence de bruit et de troubles du rythme.

Méthodes de recherche en laboratoire:

  1. Examen de l'urine et du sang pour détecter l'inflammation et d'autres maladies susceptibles de provoquer une pathologie.
  2. Un test sanguin biochimique vous permet d'évaluer les dommages aux organes, qui ont conduit à la pathologie de la valve tricuspide.
  3. Recherche immunologique.

Méthodes de diagnostic instrumentales:

  1. Tout d'abord, une électrocardiographie est réalisée. Grâce à cette méthode, le rythme, la taille du cœur (hypertrophie auriculaire droite) et la présence d'une charge excessive sur certaines parties du cœur sont évalués.
  2. Phonocardiogramme. Permet d'identifier le souffle diastolique au niveau de la projection de la valve tricuspide.
  3. Examen échographique du muscle cardiaque. Il aide à examiner attentivement l'appareil valvulaire, à effectuer les mesures nécessaires pour déterminer le degré de rétrécissement ou de régurgitation, à déterminer le liquide libre dans le péricarde.
  4. Un examen aux rayons X est nécessaire pour visualiser l'ombre cardiaque et évaluer son augmentation.
  5. La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique donnent un résultat couche par couche et clair.
  6. Le cathétérisme cardiaque aidera à mesurer la pression dans le cœur droit.

Traitement médical

Une insuffisance valvulaire tricuspide modérée n'est pas considérée comme une indication chirurgicale. Dans ce cas, le traitement est effectué avec des médicaments. Le régime de traitement standard implique l'utilisation des médicaments suivants:

  1. Diurétiques (Britomar, Hydrochlorothiazide). Élimine la congestion dans le corps, accélère le processus d'excrétion du liquide.
  2. Préparations de potassium (Panangin, Asparkam). Aide le corps à ne pas accumuler l'excès de liquide.
  3. Dilatateurs veineux (Korvaton, Nitrosorbide). Réduit le stress sur le cœur en déposant du sang.
  4. Anticoagulants («Warfarex», «Warfarine»).
  5. Glycosides cardiaques ("Digoxin", "Korglikon"). Aide à combattre l'arythmie.
  6. Bêta-bloquants («Diltiazem», «Carvedilol»). Réduire le taux de contractions ventriculaires gauche.

Le régime et la posologie des médicaments sont déterminés individuellement, en tenant compte de la gravité de la maladie.

Traitements des défauts de la valve tricuspide

Le traitement est hautement individualisé et dépend de la gravité de la maladie. Cela peut être médical ou chirurgical. Avec les diplômes avancés 3 et 4, une approche intégrée est utilisée.

En tant que traitement conservateur, les médecins prescrivent généralement:

  • Médicaments diurétiques pour éliminer l'excès de liquide du corps;
  • Nitrates pour stabiliser la pression dans les vaisseaux pulmonaires;
  • Préparations contenant du potassium pour améliorer le travail du muscle cardiaque;
  • Médicaments pour la prévention de l'insuffisance cardiaque;
  • Glycosides pour optimiser la fréquence cardiaque.

Le traitement est effectué dans un contexte de nutrition sans sel (pas plus de 3 g par jour) et une diminution de l'apport hydrique. Cela empêche la stagnation du sang dans les vaisseaux cardiaques..

Les mesures chirurgicales comprennent:

  • Modification plastique de la valve tricuspide pour rétrécir la sortie.
  • Remplacement de la valve par une prothèse mécanique ou une bioprothèse. L'opération est effectuée lorsque les vannes sont gravement endommagées ou que le plastique, effectué plus tôt, n'a pas conduit à une amélioration notable.

Intervention opératoire

L'insuffisance valvulaire tricuspide de grade 3 est considérée comme l'indication principale de la chirurgie. L'opération est également recommandée pour les patients présentant de graves déformations des valves ou de graves dysfonctionnements dans leur travail..

Si l'appareil valvulaire est intact, une annuloplastie est utilisée. Pendant l'opération, le médecin met des points en forme de U sur la zone endommagée.

Si l'intervention était inefficace, il y a des changements structurels évidents, le patient reçoit un kapan artificiel. Après l'implantation de la prothèse, un traitement anticoagulant est nécessaire. Lorsqu'une prothèse biologique est implantée, elle est de courte durée. S'il est fabriqué à partir d'alliages médicaux, le traitement de l'insuffisance valvulaire tricuspide prend un peu plus de temps.

Mesures diagnostiques

Il est difficile de reconnaître la pathologie, car L'échec de la MC est souvent accompagné de diverses sténoses ou maladies de la valve mitrale. Tout d'abord, le médecin examine la peau et les veines du patient, palpe l'abdomen et écoute, vérifie la fréquence cardiaque et mesure la pression artérielle. Puis il attribue les examens instrumentaux suivants:

  • électrocardiogramme (ECG) - une technique pour enregistrer et étudier les champs électriques générés pendant le travail du cœur;
  • phonocardiogramme - une méthode d'enregistrement des sons reproduits par le cœur au cours de son travail;
  • la radiographie cardiaque est la forme d'imagerie médicale la plus ancienne et la plus couramment utilisée;
  • l'échocardiographie (EchoCG) est une méthode moderne d'examen du cœur et de l'activité contractile de ses muscles.

Complications possibles et pronostic de guérison

Le manque de traitement en temps opportun peut entraîner la progression de la maladie. Le processus pathologique dans ce cas affecte non seulement la valve tricuspide. L'insuffisance conduit progressivement au fait que le corps commence à rechercher de nouveaux mécanismes compensatoires. Ainsi, il essaie de faire face aux violations existantes. En fonction de la négligence de la maladie, les troubles suivants peuvent apparaître:

  • pneumonie;
  • une augmentation de la taille du foie, une cirrhose;
  • embolie pulmonaire;
  • ascite.

Selon les statistiques, les complications répertoriées se développent dans 90% des cas..

Quant au pronostic de guérison, il dépend uniquement du degré de développement de la maladie. L'insuffisance de la valve tricuspide du 2e degré répond bien au traitement médicamenteux et la probabilité de complications est pratiquement nulle. Avec le troisième degré du processus pathologique, le taux de survie à cinq ans est d'environ 60 à 70%. Ces chiffres sont typiques des patients qui ont déjà subi une intervention chirurgicale. Avec des formes d'insuffisance décompensées, accompagnées de maladies pulmonaires chroniques, le pronostic est décevant.

Prévention du développement de défauts

La meilleure prévention des dysfonctionnements des valves à tout moment est de maintenir un mode de vie sain. Aucun supplément vitaminique ou «formule dorée» de la jeunesse n'aidera à maintenir la santé si une personne fume dès son plus jeune âge et n'observe pas le régime de sommeil et d'éveil.

Le cœur humain est un organe très vulnérable. Le tabagisme et l'alcool lui font un mal irréparable. Et un autre facteur de santé cardiaque - une personne est conçue pour bouger. A tout âge, il doit faire du sport, mais avec modération. De lourdes charges pour le bien des résultats sont également nuisibles..

Les femmes enceintes doivent éviter divers facteurs mutagènes et ne doivent pas prendre de médicaments sans consulter leur médecin. De nombreux médicaments in utero peuvent entraîner des anomalies de la valve pulmonaire.

Valve tricuspide

Insuffisance tricuspide: traitement

Le choix de la tactique de traitement de l'insuffisance tricuspide dépend de la cause qui l'a provoquée, de la gravité de la maladie, de l'état général du patient, des maladies concomitantes.

Le traitement implique l'utilisation de médicaments et de techniques chirurgicales.

Le traitement médical conservateur comprend:

  • Traitement de la maladie à l'origine de l'insuffisance valvulaire acquise (lésions rhumatismales, endocardite de nature infectieuse, cardiopathie, hypertension pulmonaire)
  • Traitement de l'insuffisance circulatoire
  • Traitement de l'insuffisance cardiaque, des arythmies

En tant qu'agents thérapeutiques, des médicaments liés aux diurétiques, des nitrates, des glycosides cardiaques, des inhibiteurs de l'ECA, des dilatateurs veineux, des anticoagulants, des médicaments contenant du potassium sont utilisés.

Le traitement médicamenteux doit être associé à l'adhésion à un régime alimentaire spécial qui consiste à limiter l'apport en sel et à un volume contrôlé de liquides.

Les traitements chirurgicaux comprennent l'utilisation lorsque cela est indiqué:

  • Chirurgies plastiques (plastiques de la valve elle-même, annuloplastie)
  • Remplacement valvulaire à l'aide de prothèses biologiques ou de valves mécaniques

La nomination d'un médicament particulier, sa posologie, la durée du cours ou le type de traitement chirurgical est choisi par le médecin, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Examen et examen physique d'un patient présentant une insuffisance valvulaire tricuspide

Tous les symptômes détectés lors de l'examen d'un patient présentant une insuffisance valvulaire tricuspide ne sont caractéristiques que pour les stades avancés de la maladie, lorsque la dilatation de l'oreillette droite est devenue significative et que les signes de surcharge volémique et de pression dans le cœur droit ont atteint des paramètres prononcés. Une surcharge de volume de l'oreillette droite conduit à un gonflement clairement observé des veines du cou, dont le degré dépend de l'ampleur de la régurgitation tricuspide. Chez les patients atteints de cardiopathie mitrale ou aortique décompensée, le gonflement des veines du cou coïncide avec une diminution de l'essoufflement.

La formation d'une seule cavité fonctionnelle - l'oreillette droite + cavités de la veine cave supérieure et inférieure - provoque une pulsation du foie visuellement détectable, coïncidant avec la systole du ventricule droit (avec STC avec systole auriculaire droite), lorsque la régurgitation sanguine entraîne une augmentation supplémentaire maximale du volume sanguin dans le système veineux et l'apparence à la suite de cette pulsation du foie. Une forte augmentation du volume sanguin dans le système veineux entraîne une augmentation de la pression hydrostatique et un œdème dense, cyanotique, froid et symétrique.

L'examen de la peau révèle un jaunissement modéré. Une augmentation du niveau de bilirubine liée explique le jaunissement par le développement d'une cirrhose hépatique.

En cas d'insuffisance de la valve tricuspide, comme dans le cas de STK, une tachycardie prononcée n'est pas observée, la pression artérielle reste dans les limites normales pendant une longue période. Pour le médecin, l'écart entre l'absence de tachycardie et une stase veineuse prononcée est évidente..

À ce stade, il est presque toujours possible de palper une impulsion cardiaque prononcée causée par un ventricule droit fortement augmenté en volume. Une congestion veineuse importante et un foie hypertrophié permettent la palpation de son bord, pendant cette période de la maladie, il est toujours dense et arrondi. Si le médecin place sa main sur la zone de l'impulsion cardiaque et l'autre sur le bord du foie, il pourra alors sentir la systole du ventricule droit et le gonflement du foie qui la suit..

Ainsi, les résultats de l'examen et de la palpation permettent de ne révéler que les symptômes de décompensation sévère de la circulation sanguine..

Le principal signe auscultatoire d'insuffisance valvulaire tricuspide est un souffle systolique entendu au niveau du processus xiphoïde du sternum, ou au niveau de l'espace intercostal III-IV à gauche du sternum. Le souffle devient souvent pansystolique. La durée du souffle dépend de la gravité de la régurgitation. Le suivi de la durée du bruit vous permet d'évaluer la progression de la maladie. Le bruit de l'insuffisance valvulaire tricuspide s'affaiblit toujours lorsque le phonendoscope se déplace de gauche à droite aussi bien au niveau de l'espace intercostal III-IV qu'au niveau de la base du processus xiphoïde. Avec une forte dilatation du ventricule droit, la zone de sondage maximal du souffle changera, elle peut se déplacer vers la zone du 1er point d'auscultation du cœur. Un tel déplacement de la zone de bruit de sondage maximal nécessite toujours un diagnostic différentiel avec souffle systolique d'insuffisance mitrale. Le souffle systolique de l'insuffisance mitrale augmente toujours avec la retenue de la respiration pendant l'inhalation, lorsque le retour veineux vers la partie droite du cœur augmente, ce qui provoque la contraction ultérieure du ventricule droit avec une plus grande force I - symptôme Rivero-Corvalho. Dans les manuels du début du XXe siècle. il est recommandé d'augmenter le bruit, soit pour soulever la jambe du patient, soit pour appuyer sur le bord du foie ou sur la paroi abdominale antérieure.

Chez un patient présentant une insuffisance valvulaire tricuspide au stade de décompensation prononcée, le ton III peut être entendu sur le bord gauche du sternum. Il s'agit d'un phénomène auscultatoire rare que S.P. Botkin appelé «ton III droit», témoigne d'une hypertrophie prononcée du myocarde ventriculaire droit et d'une fonction particulière de la cloison interventriculaire. La sonicité du ton III augmente avec l'inhalation. Le ton III est toujours un mauvais indice pronostique. Dans la période terminale de la maladie, il y a une surcharge de pression prononcée dans l'oreillette droite, ce qui réduit le volume de régurgitation et réduit le souffle.

Diagnostique

Le spécialiste écoute la présence d'un souffle dans la région de la poitrine. Après avoir analysé les symptômes et les plaintes du patient, des méthodes de diagnostic instrumental sont sélectionnées pour une étude détaillée du problème..

  • Électrocardiogramme. Cette méthode peut détecter l'élargissement et la déformation des cavités cardiaques.
  • Phonocardiographie. L'appareil enregistre sur papier les sons associés au travail du cœur. L'appareil clarifie les données d'examen du patient à l'aide d'un stéthoscope.
  • Coronarocardiographie. Fournit une occasion d'évaluer le mouvement du flux sanguin.
  • Radiographie. Des changements dans la taille de l'oreillette et de la veine cave peuvent être détectés. La configuration du cœur est déterminée.
  • Échocardiographie. L'une des principales méthodes d'examen d'un patient pour des problèmes associés à une fonction valvulaire défectueuse. La méthode montre la présence de régurgitation, l'état de la valve et s'il existe d'autres troubles.
  • CT scan. Affiche des images précises du cœur dans l'angle souhaité. Il est possible d'obtenir une image dans une section de n'importe quel plan.
  • Cathétérisme. La méthode est rarement utilisée pour diagnostiquer une défaillance de la vanne. L'équipement qui pénètre dans le cœur avec un cathéter peut fournir des informations détaillées sur ses troubles internes. Permet de mesurer la pression dans les cavités cardiaques.

Les raisons du développement de la pathologie

Les facteurs de la formation du problème sont divers. Ils ont toujours une origine pathogène..

Malformations cardiaques congénitales et acquises

Paradoxalement, un problème peut survenir dans le cadre d'autres changements cardiaques et anomalies génétiques (plus à ce sujet ci-dessous).

Ainsi, dans le contexte d'une insuffisance aortique, un affaiblissement des muscles et des fils tendineux de la valve mitrale est possible.

Tous les processus pathologiques de ce type apparaissent assez tardivement. Certains ne se font même pas connaître jusqu'à un résultat mortel. Parfois, le diagnostic est posé au cours du processus d'autopsie..

Prolapsus valvulaire

Variante clinique des modifications organiques de la structure cardiaque. Il est caractérisé par la rétraction des feuillets de la formation dans les oreillettes.

Ischémie cardiaque

Processus pathologique typique lié à l'âge. Se produit également chez les patients souffrant d'infarctus du myocarde. Elle s'accompagne d'une malnutrition chronique des structures cardiaques, mais il n'y a pas encore d'événement catastrophique.

La conséquence la plus probable d'un état actuel à long terme est la nécrose cardiaque. À la suite d'un petit trophisme, une dystrophie ou un affaiblissement de la valve mitrale se produit. D'où son incapacité à fermer étroitement.

Même la chirurgie n'est pas une garantie de guérison. Il est nécessaire de lutter contre la cause profonde du phénomène.

Pathologies inflammatoires des structures cardiaques

Endocardite en option. Elle s'accompagne de lésions graves des cardiomyocytes, généralement d'origine infectieuse (70% des cas), moins souvent d'origine auto-immune (les 30% restants).

Cela et un autre impliquent une destruction progressive des structures anatomiques. Traitement combiné, avec élimination du processus inflammatoire et, si nécessaire, prothèses des oreillettes détruites.

Les symptômes sont prononcés, il est donc presque impossible de manquer le moment du début du processus. Traitement hospitalier, sous contrôle objectif constant.

Crise cardiaque

Malnutrition myocardique aiguë. Elle s'accompagne d'une nécrose générale des tissus oran. L'étendue dépend du vaisseau qui a subi une sténose (rétrécissement) ou une occlusion (blocage).

Dans tous les cas, il s'agit d'un processus courant, avec la mort de zones importantes des structures cardiaques. Même avec un traitement opportun et compétent à l'hôpital, la possibilité d'un rétablissement complet est presque nulle.

Dans toutes les situations, il y aura un défaut cicatriciel grossier, appelé cardiosclérose, lorsque les tissus fonctionnels sont remplacés par des tissus conjonctifs qui ne sont pas capables de contraction et d'excitation.

Syndromes génétiques

Ils sont causés par une hérédité accablée, moins souvent par d'autres phénomènes. Options classiques - Marfan, maladie d'Ehlers-Danlos.

Tous les processus, d'une manière ou d'une autre, se manifestent par un groupe de symptômes, beaucoup ont des signes extérieurs. Disproportion des membres, déformations de la région maxillo-faciale, troubles dysfonctionnels du foie, des reins et d'autres organes.

La récupération est complexe. Habituellement, le diagnostic peut être posé même dans la petite enfance, les symptômes sont prononcés, il existe de nombreux signes objectifs. La consultation d'un généticien est obligatoire.

Maladies auto-immunes

Le processus classique avec des anomalies cardiaques est le lupus érythémateux systémique. Conduit à la destruction des muscles et des tissus conjonctifs du corps. Y compris le cœur. L'insuffisance mitrale se développe relativement tardivement, sans traitement.

Rhumatisme

Une autre variante de la maladie auto-immune. Elle s'accompagne de la destruction des kaodiomyocytes. Il coule par vagues, par à-coups. Chaque épisode aggrave l'état des structures cardiaques. D'où la nécessité d'un traitement continu pour prévenir les rechutes et soutenir la fonction cardiaque..

Facteurs subjectifs

Ainsi, selon les études cliniques, le principal contingent de patients cardiologues avec une insuffisance mitrale suspectée est constitué de personnes de plus de 60 ans..

Les jeunes souffrent moins souvent et il y a de bonnes raisons pathologiques à cela. Chez les personnes âgées, on observe un vieillissement naturel et une dégénérescence tissulaire. Les fumeurs, les alcooliques, les personnes souffrant d'hypertension chronique de 2 et surtout de 3 degrés sont plus à risque.

Les hommes tombent plus souvent malades que les femmes, le ratio est d'environ deux pour un. Ce à quoi cela est lié n'est pas connu avec certitude. Présumé de travail acharné et dépendance aux mauvaises habitudes.

Insuffisance valvulaire mitrale

Cependant, des différences existent toujours, car le rôle des parties droite et gauche du cœur est différent..

Tout comme la maladie évoquée ci-dessus, cette carence est de deux types:

Comme la maladie discutée ci-dessus, elle est rarement trouvée isolément, coexistant souvent avec d'autres maladies cardiaques.

Causes de l'insuffisance mitrale

En général, les causes de la maladie consistent soit en un défaut de la valve elle-même, soit en l'expansion de l'ouverture entre le ventricule gauche et l'oreillette..

Une liste plus détaillée des causes dans de nombreux endroits répétera les causes de l'insuffisance tricuspide:

  • processus inflammatoires dans le cœur;
  • rhumatisme;
  • excès de calcium;
  • effet traumatique sur la valve;
  • lupus;
  • infarctus du myocarde;
  • hypertension artérielle;
  • ischémie cardiaque;

Il convient de noter que dans certains cas, la maladie se développe indépendamment (par exemple, avec une exposition traumatique), dans d'autres - dans le contexte d'une autre maladie qui affecte le cœur..

Les seconds cas sont encore plus fréquents, en particulier sur fond de rhumatisme..

Il existe trois stades de la maladie, en fonction de la proportion de sang dans le flux inverse:

  1. Le grade 1 est caractérisé par le fait que pas plus d'un quart du sang entrant entre dans le flux inverse. Le patient peut ne pas avoir de plaintes du tout, et même les procédures de diagnostic individuelles dans certains cas ne révèlent pas la maladie.
  2. Le grade 2 est caractérisé par le fait que d'un quart à la moitié du sang est dans le flux inversé, ce qui fait que le flux peut submerger jusqu'à la moitié de l'oreillette. En raison du fait que l'oreillette doit constamment se débarrasser du sang qui s'y est introduit de cette manière, la pression y augmente constamment. Avec de tels processus, il y a des problèmes avec les poumons, la toux, les arythmies.
  3. 3 degrés. Le flux sanguin engloutit tout l'oreillette, atteignant la paroi opposée. L'oreillette est incapable de pousser de tels volumes et commence à augmenter de taille. Un œdème se produit, la pression dans les veines augmente considérablement.

La situation globale est similaire à la régurgitation mitrale. Deux scénarios sont possibles:

  1. En raison du flux sanguin inversé à sa faible force, le cœur commence à travailler dur, ce qui donne un soulagement temporaire, forçant cependant le cœur à s'user plus rapidement. De plus, de graves problèmes commenceront encore plus tard..
  2. Dans les cas plus graves, l'hypertrophie ventriculaire commence très rapidement, le mécanisme compensatoire est incapable de maintenir un flux sanguin suffisant dans la circulation pulmonaire. La pression augmente, ce qui peut entraîner un œdème pulmonaire mortel..

Comme dans le cas de la régurgitation mitrale, le corps est capable de combattre la maladie pendant un certain temps, mais c'est loin d'être éternel - si vous ne demandez pas d'aide médicale, la maladie fera des ravages..

Symptômes de la régurgitation mitrale

Grâce au mécanisme compensatoire, la maladie peut passer longtemps sans symptômes. Pour le moment, le seul moyen de le reconnaître est l'auscultation. Dans le cœur, il y a des souffles spécifiques produits par le flux sanguin inverse.

Au fil du temps, une hypertrophie ventriculaire gauche se produit et le premier symptôme est une augmentation de la fréquence cardiaque. Une personne commence à le ressentir constamment, principalement en position couchée.

À un stade ultérieur, d'autres symptômes apparaissent:

  • toux sèche qui ne peut être éliminée;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • problèmes respiratoires, d'abord à l'effort, puis en mode constant.

Tous ces signes sont présents dans de nombreuses maladies cardiaques, par conséquent, seules des études spéciales, similaires à celles utilisées dans le diagnostic de l'insuffisance tricuspide, permettent d'établir de manière fiable l'insuffisance mitrale..

Symptômes, degrés et stades

La maladie peut survenir sous des formes aiguës et chroniques..

Une régurgitation mitrale aiguë survient lorsque les cordes tendineuses ou les muscles papillaires se rompent lors d'une crise cardiaque ou d'une endocardite infectieuse, ainsi que lors d'un traumatisme cardiaque.

La chronique se développe progressivement (en 5 étapes) en raison de maladies chroniques telles que les rhumatismes, le lupus érythémateux systémique, les cardiopathies ischémiques, ainsi que des pathologies de la valve mitrale elle-même (son prolapsus, sa dégénérescence).

Symptômes d'insuffisance aiguë de la valve bicuspide:

  • Une forte baisse de la pression artérielle jusqu'au choc cardiogénique.
  • Insuffisance ventriculaire gauche.
  • Œdème pulmonaire (se manifestant par une suffocation, une toux, une respiration sifflante, des mucosités).
  • Extrasystoles auriculaires.
  • Fibrillation auriculaire.

Degrés de régurgitation mitrale

Pour déterminer la gravité du défaut, vous pouvez utiliser une échocardiographie (échographie du cœur). Cela dépend du volume de sang qui retourne dans l'oreillette gauche et de la taille de l'ouverture qui reste lorsque les feuillets valvulaires se ferment..

Caractéristiques des degrés de gravité:

PuissanceVolume de régurgitation (sang qui coule vers l'arrière)Fraction régurgitante (rapport entre le volume de sang circulant en sens inverse et le volume de sang éjecté par le ventricule gauche)Zone d'ouverture qui reste lorsque la vanne est fermée
Premier degré - initialMoins de 30 mlMoins de 30%Moins de 0,2 cm2
Insuffisance valvulaire mitrale grade 2 - modérée30 à 59 ml30 à 49%0,2 à 0,39 cm2
3 degrés - sévèrePlus de 60 mlPlus que 50%Plus de 0,4 cm2

Stades de la maladie: caractéristiques et symptômes

En fonction de la gravité du défaut, de la gravité des troubles circulatoires et des symptômes qui dérangent le patient, il y a 5 étapes:

  1. Étape de compensation. Elle se caractérise par une insuffisance valvulaire mitrale de degré 1 (le volume de régurgitation est inférieur à 30 ml). Il n'y a pas de troubles circulatoires dans les petits et grands cercles. Le patient ne s'inquiète d'aucun symptôme. La maladie peut être détectée accidentellement lors d'un examen médical de routine.
  2. Étape de sous-compensation. La sévérité de l'échocardiographie est modérée. Le retour du sang vers l'oreillette gauche entraîne son expansion (dilatation). Pour compenser les troubles circulatoires, le ventricule gauche est obligé de se contracter plus intensément, ce qui conduit à son augmentation - l'hypertrophie. Avec un effort physique intense, un essoufflement et une augmentation du rythme cardiaque apparaissent, ce qui indique jusqu'à présent une légère perturbation de la circulation sanguine dans le (petit) cercle pulmonaire. Léger gonflement possible des jambes (pieds et jambes).
  3. Étape de décompensation. La sévérité de la régurgitation est de 2-3. À ce stade, la circulation sanguine est altérée dans les petits et les grands cercles. Cela se traduit par un essoufflement avec tout effort physique, une augmentation significative du ventricule gauche, une douleur pressante, douloureuse ou lancinante dans le côté gauche de la poitrine (généralement après l'exercice), des troubles périodiques du rythme cardiaque.
  4. Stade dystrophique. La gravité est la troisième (régurgitation de plus de 60 ml ou 50%). Le fonctionnement non seulement des ventricules gauche, mais également des ventricules droits est altéré. L'échocardiographie ou la radiographie pulmonaire peuvent montrer à la fois une hypertrophie ventriculaire. La circulation sanguine dans les deux cercles est considérablement altérée. De ce fait, il y a un gonflement prononcé des jambes, des douleurs à la fois à gauche et à droite de l'hypocondre (cela peut également survenir au repos), un essoufflement après un petit effort physique ou au repos, des crises d'asthme cardiaque (suffocation, toux). Des troubles rénaux et hépatiques apparaissent. À ce stade, l'insuffisance valvulaire tricuspide peut être ajoutée à l'insuffisance valvulaire mitrale..
  5. Stade terminal. Correspond au stade 3 de l'insuffisance cardiaque chronique. Le fonctionnement de toutes les parties du cœur est altéré. Le cœur n'est plus en mesure de fournir normalement du sang à tous les organes. Le patient s'inquiète de l'essoufflement au repos, des crises fréquentes d'asthme cardiaque, de l'intolérance à toute activité physique, du gonflement des membres et de l'abdomen, des douleurs cardiaques, des arythmies (fibrillation auriculaire,). Des modifications dégénératives irréversibles se développent dans les organes internes (principalement les reins et le foie). Le pronostic est extrêmement défavorable. Le traitement n'est plus efficace.

Causes d'occurrence

La forme congénitale de pathologie est extrêmement rare; elle se développe chez le fœtus si la mère rencontre des facteurs nocifs pendant la grossesse. Il peut s'agir de maladies infectieuses, de radiations, d'irradiations aux rayons X..

Dans la plupart des cas, la pathologie est acquise et ses causes peuvent être très différentes - du rhumatisme aux tumeurs et à la chirurgie cardiaque.

Pourquoi les volets de vanne changent?

Les modifications des valves, qui caractérisent la forme organique de l'insuffisance tricuspide, se produisent sous l'influence des facteurs suivants:

  1. Le rhumatisme est une inflammation systémique qui affecte divers organes et systèmes. La cause la plus fréquente de pathologie.
  2. Blessure cardiaque fermée avec feuillets valvulaires rompus.
  3. Le syndrome carcinoïde est une lésion de divers organes causée par un carcinoïde. C'est un petit gonflement intestinal. À partir de là, des substances actives pénètrent dans la circulation sanguine et attaquent l'endocarde. Ensuite, ils pénètrent dans les vaisseaux pulmonaires et sont détruits. Dans ces conditions, la valve tricuspide ne peut pas se fermer complètement..
  4. Endocardite infectieuse caractérisée par un endocarde enflammé.
  5. La commissurotomie mitrale est une opération pour séparer les feuillets de la valve mitrale fusionnés. À la suite de ce traitement, le flux sanguin augmente, ce qui peut manifester des symptômes d'insuffisance tricuspide précédemment latente..

Pourquoi la vanne s'arrête-t-elle de se fermer?

Une diminution de la fonctionnalité de la valve avec son échec relatif se produit lorsque les muscles papillaires sont endommagés ou que l'annulus fibrosus se dilate.

Les muscles papillaires sont situés dans les ventricules et soutiennent le mouvement des valves. Avec l'infarctus du myocarde, ils sont endommagés, ce qui entraîne une diminution des performances de la valve tricuspide.

Les feuillets valvulaires sont reliés à l'anneau fibreux situé dans les parois cardiaques. Son expansion peut provoquer diverses pathologies:

  1. Myocardite - une maladie inflammatoire du muscle cardiaque.
  2. Cardiomyopathie dilatée - une maladie avec hypertrophie des cavités cardiaques et amincissement du myocarde.
  3. Malformations congénitales qui provoquent la prolifération du ventricule droit. Par exemple, avec un trou dans le septum interventriculaire, la libération de sang se produit de gauche à droite.
  4. L'accord se brise. En raison de ces fils tendineux, le myocarde et les muscles papillaires du cœur sont connectés, soutenant la capacité motrice des valves.
  5. Hypertension pulmonaire compliquée - une augmentation significative de la pression artérielle.
  6. Tumeurs et autres formations qui interfèrent avec la libre circulation du sang du ventricule.

Causes et facteurs de risque

L'insuffisance valvulaire tricuspide congénitale est très rare - le plus souvent, ce défaut est acquis et peut être provoqué par des facteurs externes défavorables ou des maladies.

La forme organique de cette pathologie, associée à des modifications des feuillets valvulaires, peut se développer pour les raisons suivantes:

  • blessures thoraciques fermées, accompagnées d'une rupture des valves cardiaques;
  • tumeur carcinoïde, qui est le plus souvent localisée dans la région intestinale. Il est capable de produire des toxines qui sont transportées avec la circulation sanguine vers le cœur, endommageant sa paroi interne;
  • le rhumatisme est l'une des causes les plus courantes du défaut, et dans ce cas, il est accompagné de lésions d'autres valves;
  • endocardite infectieuse - une maladie inflammatoire grave de la membrane intracardiaque;
  • intervention chirurgicale, qui est effectuée afin de traiter la sténose mitrale (fusion des feuillets valvulaires) - pendant l'opération pour séparer les feuillets d'une valve, le développement d'une défaillance de l'autre est possible.

La forme congénitale de pathologie est extrêmement rare; elle se développe chez le fœtus si la mère rencontre des facteurs nocifs pendant la grossesse. Il peut s'agir de maladies infectieuses, de radiations, d'irradiations aux rayons X..

Pourquoi les volets de vanne changent?

Les modifications des valves, qui caractérisent la forme organique de l'insuffisance tricuspide, se produisent sous l'influence des facteurs suivants:

  1. Le rhumatisme est une inflammation systémique qui affecte divers organes et systèmes. La cause la plus fréquente de pathologie.
  2. Blessure cardiaque fermée avec feuillets valvulaires rompus.
  3. Le syndrome carcinoïde est une lésion de divers organes causée par un carcinoïde. C'est un petit gonflement intestinal. À partir de là, des substances actives pénètrent dans la circulation sanguine et attaquent l'endocarde. Ensuite, ils pénètrent dans les vaisseaux pulmonaires et sont détruits. Dans ces conditions, la valve tricuspide ne peut pas se fermer complètement..
  4. Endocardite infectieuse caractérisée par un endocarde enflammé.
  5. La commissurotomie mitrale est une opération pour séparer les feuillets de la valve mitrale fusionnés. À la suite de ce traitement, le flux sanguin augmente, ce qui peut manifester des symptômes d'insuffisance tricuspide précédemment latente..

Pourquoi la vanne s'arrête-t-elle de se fermer?

Une diminution de la fonctionnalité de la valve avec son échec relatif se produit lorsque les muscles papillaires sont endommagés ou que l'annulus fibrosus se dilate.

Les muscles papillaires sont situés dans les ventricules et soutiennent le mouvement des valves. Avec l'infarctus du myocarde, ils sont endommagés, ce qui entraîne une diminution des performances de la valve tricuspide.

Les feuillets valvulaires sont reliés à l'anneau fibreux situé dans les parois cardiaques. Son expansion peut provoquer diverses pathologies:

  1. Myocardite - une maladie inflammatoire du muscle cardiaque.
  2. Cardiomyopathie dilatée - une maladie avec hypertrophie des cavités cardiaques et amincissement du myocarde.
  3. Malformations congénitales qui provoquent la prolifération du ventricule droit. Par exemple, avec un trou dans le septum interventriculaire, la libération de sang se produit de gauche à droite.
  4. L'accord se brise. En raison de ces fils tendineux, le myocarde et les muscles papillaires du cœur sont connectés, soutenant la capacité motrice des valves.
  5. Hypertension pulmonaire compliquée - une augmentation significative de la pression artérielle.
  6. Tumeurs et autres formations qui interfèrent avec la libre circulation du sang du ventricule.

Types de vannes et leurs fonctions

Les cavités gauches du cœur, recevant du sang enrichi en oxygène du tronc pulmonaire, le poussent sous pression dans la circulation systémique. Après avoir traversé tout le système vasculaire, le sang retourne par les veines vers les parties droites du cœur, d'où il se dirige vers les poumons pour être à nouveau saturé d'oxygène. La direction correcte du flux sanguin est assurée par les valves cardiaques. Deux d'entre eux relient les cavités du cœur avec de gros vaisseaux, deux autres séparent les oreillettes des ventricules. Les valves qui séparent le cœur des troncs vasculaires sont appelées valves de sortie, et les valves auriculo-ventriculaires sont appelées valves d'admission. Leurs types et fonctions:

  1. Mitral - a deux volets et sépare les cavités gauches du cœur l'une de l'autre. Au moment de la contraction cardiaque, les valvules se ferment hermétiquement et le sang est jeté dans l'aorte.
  2. Tricuspide - bloque l'ouverture entre l'oreillette droite et le ventricule, empêchant le sang veineux de refluer.
  3. Pulmonaire - situé à la sortie du ventricule droit vers l'artère pulmonaire.
  4. Aortique - entre l'aorte et le ventricule gauche.

Pour diverses raisons, des changements organiques peuvent se produire dans les tissus qui forment l'ouverture (annulus fibrosus) et les feuillets valvulaires. Les défauts de la valve du côté droit sont appelés insuffisance du côté droit, et les dommages aux valves mitrale et aortique provoquent une insuffisance du côté gauche..

Formes de vices

Il existe deux types de défauts de forme:

  • La sténose du foramen due à la fusion de la cicatrice ou à la calcification des feuillets (sclérose) interfère avec la circulation sanguine normale. Il vient en quantités insuffisantes, augmentant la charge sur le muscle du ventricule gauche.
  • L'insuffisance des vannes se produit avec des défauts dans les vannes et leur fermeture incomplète. En conséquence, pendant la systole (sur le côté gauche) ou la diastole (à travers les valves du côté droit), le sang est renvoyé dans les oreillettes ou les ventricules. Dans le même temps, le muscle cardiaque n'a pas assez de force pour compenser le volume insuffisant de sang qui doit s'écouler vers les organes internes.

La pathologie la plus courante est l'insuffisance de la valve mitrale, qui représente plus de la moitié des malformations cardiaques.