Insuffisance valvulaire mitrale

Spasme

À partir de cet article, vous apprendrez: qu'est-ce que l'insuffisance de la valve mitrale, pourquoi elle se développe, comment elle se manifeste. Le degré de la maladie et leurs caractéristiques. Comment se débarrasser de l'insuffisance de la valve mitrale.

Auteur de l'article: Stoyanova Victoria, médecin de 2e catégorie, chef du laboratoire du centre de traitement et de diagnostic (2015-2016).

L'insuffisance de la valve mitrale est son défaut, dans lequel ses feuillets ne peuvent pas se fermer complètement. Pour cette raison, une régurgitation (flux sanguin inversé) du ventricule gauche à l'oreillette gauche se produit.

La maladie est dangereuse car elle entraîne une insuffisance cardiaque, des troubles circulatoires et des troubles connexes des organes internes.

Le défaut de valve peut être complètement guéri par la chirurgie. Traitement conservateur - il est plus symptomatique.

Le traitement est effectué par un cardiologue, un chirurgien cardiaque, un rhumatologue.

Les raisons

Il s'agit d'un défaut acquis, non congénital. Ses causes peuvent être des maladies qui endommagent les tissus conjonctifs du corps (puisque les valves sont constituées de tissu conjonctif), des maladies cardiaques et des anomalies de la valve elle-même..

Causes possibles de défaut de la valve mitrale:

Maladies systémiquesCardiopathieAnomalies de la valve
Le rhumatisme est une maladie dans laquelle les lymphocytes (cellules immunitaires) attaquent les cellules du tissu conjonctif de leur propre corpsInfarctus du myocardeProlapsus de la valve mitrale - rétraction d'une ou des deux cuspides dans la cavité auriculaire gauche
Lupus érythémateux, une maladie dans laquelle les anticorps produits par le système immunitaire endommagent l'ADN des cellules du tissu conjonctif.Endocardite (inflammation de la paroi interne du cœur)Modifications dégénératives liées à l'âge dans la valve mitrale
Le syndrome de Marfan est une maladie génétique dans laquelle la production de fibrilline 1 est altérée - un composant structurel du tissu conjonctif qui lui donne force et élasticité.Ischémie cardiaque
Blessure cardiaque

Symptômes, degrés et stades

La maladie peut survenir sous des formes aiguës et chroniques..

Une régurgitation mitrale aiguë survient lorsque les cordes tendineuses ou les muscles papillaires se rompent lors d'une crise cardiaque ou d'une endocardite infectieuse, ainsi que lors d'un traumatisme cardiaque.

La chronique se développe progressivement (en 5 étapes) en raison de maladies chroniques telles que les rhumatismes, le lupus érythémateux systémique, les cardiopathies ischémiques, ainsi que des pathologies de la valve mitrale elle-même (son prolapsus, sa dégénérescence).

Symptômes d'insuffisance aiguë de la valve bicuspide:

  • Une forte baisse de la pression artérielle jusqu'au choc cardiogénique.
  • Insuffisance ventriculaire gauche.
  • Œdème pulmonaire (se manifestant par une suffocation, une toux, une respiration sifflante, des mucosités).
  • Extrasystoles auriculaires.
  • Fibrillation auriculaire.

Degrés de régurgitation mitrale

Pour déterminer la gravité du défaut, vous pouvez utiliser une échocardiographie (échographie du cœur). Cela dépend du volume de sang qui retourne dans l'oreillette gauche et de la taille de l'ouverture qui reste lorsque les feuillets valvulaires se ferment..

Caractéristiques des degrés de gravité:

PuissanceVolume de régurgitation (sang qui coule vers l'arrière)Fraction régurgitante (rapport entre le volume de sang circulant en sens inverse et le volume de sang éjecté par le ventricule gauche)Zone d'ouverture qui reste lorsque la vanne est fermée
Premier degré - initialMoins de 30 mlMoins de 30%Moins de 0,2 cm 2
Insuffisance valvulaire mitrale grade 2 - modérée30 à 59 ml30 à 49%0,2 à 0,39 cm 2
3 degrés - sévèrePlus de 60 mlPlus que 50%Plus de 0,4 cm 2

Stades de la maladie: caractéristiques et symptômes

En fonction de la gravité du défaut, de la gravité des troubles circulatoires et des symptômes qui dérangent le patient, il y a 5 étapes:

  1. Étape de compensation. Elle se caractérise par une insuffisance valvulaire mitrale de degré 1 (le volume de régurgitation est inférieur à 30 ml). Il n'y a pas de troubles circulatoires dans les petits et grands cercles. Le patient ne s'inquiète d'aucun symptôme. La maladie peut être détectée accidentellement lors d'un examen médical de routine.
  2. Étape de sous-compensation. La sévérité de l'échocardiographie est modérée. Le retour du sang vers l'oreillette gauche entraîne son expansion (dilatation). Pour compenser les troubles circulatoires, le ventricule gauche est obligé de se contracter plus intensément, ce qui conduit à son augmentation - l'hypertrophie. Avec un effort physique intense, un essoufflement et une augmentation du rythme cardiaque apparaissent, ce qui indique jusqu'à présent une légère perturbation de la circulation sanguine dans le (petit) cercle pulmonaire. Léger gonflement possible des jambes (pieds et jambes).
  3. Étape de décompensation. La sévérité de la régurgitation est de 2-3. À ce stade, la circulation sanguine est altérée dans les petits et les grands cercles. Cela se traduit par un essoufflement avec tout effort physique, une augmentation significative du ventricule gauche, une douleur pressante, douloureuse ou lancinante dans le côté gauche de la poitrine (généralement après l'exercice), des troubles périodiques du rythme cardiaque.
  4. Stade dystrophique. La gravité est la troisième (régurgitation de plus de 60 ml ou 50%). Le fonctionnement non seulement des ventricules gauche, mais également des ventricules droits est altéré. L'échocardiographie ou la radiographie pulmonaire peuvent montrer à la fois une hypertrophie ventriculaire. La circulation sanguine dans les deux cercles est considérablement altérée. De ce fait, il y a un gonflement prononcé des jambes, des douleurs à la fois à gauche et à droite de l'hypocondre (cela peut également survenir au repos), un essoufflement après un petit effort physique ou au repos, des crises d'asthme cardiaque (suffocation, toux). Des troubles rénaux et hépatiques apparaissent. À ce stade, l'insuffisance valvulaire tricuspide peut être ajoutée à l'insuffisance valvulaire mitrale..
  5. Stade terminal. Correspond au stade 3 de l'insuffisance cardiaque chronique. Le fonctionnement de toutes les parties du cœur est altéré. Le cœur n'est plus en mesure de fournir normalement du sang à tous les organes. Le patient s'inquiète de l'essoufflement au repos, des crises fréquentes d'asthme cardiaque, des interruptions du travail du cœur, de l'intolérance à toute activité physique, du gonflement des membres et de l'abdomen, des douleurs cardiaques, des arythmies (fibrillation auriculaire, extrasystoles auriculaires). Des modifications dégénératives irréversibles se développent dans les organes internes (principalement les reins et le foie). Le pronostic est extrêmement défavorable. Le traitement n'est plus efficace.

Diagnostique

Une ou plusieurs procédures sont utilisées pour détecter la maladie:

  • échocardiographie conventionnelle;
  • échocardiographie transoesophagienne;
  • radiographie pulmonaire;
  • ECG.

Traitement

Cela peut être chirurgical ou médical. Cependant, le traitement médicamenteux ne peut pas éliminer complètement la pathologie. L'insuffisance mitrale ne peut être complètement guérie qu'avec l'aide de la chirurgie.

Tactiques de traitement des maladies

Dans la forme aiguë d'insuffisance mitrale, des médicaments sont administrés de toute urgence pour soulager les symptômes, puis une intervention chirurgicale est effectuée.

Dans la forme chronique, les tactiques de traitement dépendent du stade.

ÉtapeMéthode de traitement
Première étape (étape de compensation)Le traitement chirurgical n'est pas indiqué dans la plupart des cas. La prescription de médicaments est possible.
Deuxième étape (étape de sous-compensation)Peut-être à la fois un traitement médicamenteux et une intervention chirurgicale (plus le volume de régurgitation est important, plus l'intervention chirurgicale est nécessaire).
Troisième étape (étape de décompensation)L'opération est obligatoire.
Stade quatre (dystrophique)Une intervention chirurgicale est prescrite.
Cinquième étage (terminal)Il est incurable, car il entraîne des modifications irréversibles des organes internes. Des médicaments peuvent être prescrits pour soulager les symptômes, mais cela n'affecte pas le pronostic futur et l'espérance de vie.

Traitement médical

Dans la forme aiguë de la maladie, le patient reçoit des nitrates (nitroglycérine) et des médicaments inotropes non glycosidiques (par exemple, la dobutamine) comme premiers soins. Après cela, une opération d'urgence est effectuée..

Dans la forme chronique, le traitement doit viser à la fois à améliorer le fonctionnement du cœur et de la circulation sanguine et à se débarrasser de la maladie sous-jacente..

Pour la correction des troubles circulatoires, des diurétiques, des bêtabloquants, des antagonistes de l'aldostérone, des nitrates, des antiarythmiques, des inhibiteurs de l'ECA sont utilisés. Si le risque de caillots sanguins est augmenté, les agents antiplaquettaires.

Traitement de la maladie sous-jacente à l'origine de la pathologie de la valve mitrale:

MaladieDrogues
RhumatismeCorticostéroïdes, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), antibactériens.
lupus érythémateuxCorticostéroïdes, AINS, immunosuppresseurs, inhibiteurs du TNF.
Le syndrome de MarfanSymptomatique pour la prévention des complications cardiovasculaires: les bêta-bloquants.
EndocarditeAntibiotiques - comme traitement principal; glycosides cardiaques et thrombolytiques - pour prévenir la progression des complications cardiovasculaires.
Ischémie cardiaqueStatines, fibrates, agents hypolipidémiants naturels - pour influencer le processus pathologique; nitrates, inhibiteurs de l'ECA, antiarythmiques, bêtabloquants, antiagrégants plaquettaires - contre les complications cardiovasculaires.
Captopril - un représentant de la classe des inhibiteurs de l'ECA

Chirurgie

Il est prescrit pour la forme aiguë de la maladie, ainsi que pour les deuxième stades et les stades supérieurs de la forme chronique.

Dans la pratique chirurgicale moderne, deux types d'opérations sont utilisés:

  1. Valve en plastique. Il s'agit de la reconstruction de votre propre valve (suture de ses cuspides, cordes tendineuses).
  2. Remplacement de la valve. C'est son remplaçant pour une prothèse d'origine artificielle ou biologique.

En pratiquant la chirurgie à temps, la progression du défaut et l'insuffisance cardiaque associée peuvent être évitées..

La prévention

Les mesures préventives consistent à traiter la maladie sous-jacente avant même l'apparition de l'insuffisance mitrale (traitement rapide de l'endocardite avec des antibiotiques, prise correcte des médicaments prescrits par le médecin pour les rhumatismes, etc.).

Éliminer les facteurs qui augmentent le risque de maladie cardiaque: tabagisme, alcoolisme, consommation fréquente d'aliments gras, salés et épicés, mauvaise alimentation, manque de sommeil, faible mobilité, obésité, stress, répartition inappropriée du travail et du temps de repos.

Vivre avec une régurgitation mitrale

Si le défaut est de la première gravité et est au stade de l'indemnisation, vous ne pouvez le faire que sous observation par un médecin et en prenant une quantité minimale de médicament. Consultez un cardiologue et passez un échocardiogramme tous les six mois.

L'activité physique dans des limites raisonnables n'est pas contre-indiquée, cependant, les charges sportives de nature compétitive sont exclues à tout stade du défaut.

Quant à la grossesse, à un stade précoce du défaut sans troubles circulatoires prononcés, c'est possible, mais l'accouchement se fera par césarienne. Avec une maladie de stade 2 et plus, une grossesse réussie n'est possible qu'après l'élimination du défaut.

Après un remplacement valvulaire, adoptez un mode de vie sain pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Si à l'avenir vous avez besoin d'une intervention chirurgicale (y compris dentaire) ou de procédures de diagnostic invasives, informez votre médecin à l'avance de votre prothèse valvulaire, car des médicaments spéciaux vous seront prescrits pour prévenir l'inflammation et les caillots sanguins dans le cœur..

Prévoir

Le pronostic dépend de la cause du défaut.

  • Dans la plupart des cas, il est défavorable, car les maladies sous-jacentes (rhumatismes, lupus, syndrome de Marfan, coronaropathie) sont difficiles à traiter et ne peuvent être complètement arrêtées. Ainsi, la maladie peut entraîner d'autres lésions du cœur, des vaisseaux sanguins et des organes internes..
  • Si le défaut a été causé par une endocardite ou des modifications dégénératives de la valve elle-même, le pronostic est plus rassurant. La guérison est possible en cas de chirurgie plastique opportune ou de remplacement valvulaire. La prothèse installée durera de 8 à 20 ans ou plus, selon le type.
  • Le pronostic d'un défaut de grade 1, qui ne s'accompagne pas de troubles circulatoires, peut être favorable. Avec les tactiques d'observation correctes, ainsi qu'avec le traitement de la maladie sous-jacente, l'insuffisance mitrale peut ne pas progresser pendant de nombreuses années.

Cause une insuffisance de la valve mitrale

(Insufficientia valvulae mitralis)

L'insuffisance mitrale isolée est rare, chez environ 2% des patients atteints de maladie cardiaque.

Beaucoup plus souvent, la régurgitation mitrale est associée à une sténose du foramen mitral, ainsi qu'à des anomalies aortiques.

Distinguer l'insuffisance de la valve mitrale fonctionnelle (relative) et organique.

En cas d'insuffisance mitrale fonctionnelle, une fermeture incomplète du foramen mitral peut résulter de:

1) expansion de la cavité ventriculaire gauche («mitralisation») dans les maladies myocardiques conduisant à une surcharge hémodynamique de cette partie du cœur;

2) Modifications du tonus musculaire papillaire et accélération du flux sanguin dans la dystonie végétative.

Bien que l'insuffisance valvulaire mitrale fonctionnelle ne soit pas une anomalie cardiaque au sens habituel du terme, les troubles hémodynamiques sont de même nature que les anomalies organiques..

L'insuffisance mitrale organique est une conséquence des dommages anatomiques de la valve elle-même ou des filets tendineux qui maintiennent la valve.

Étiologie. La cause de la forme organique de l'insuffisance mitrale dans 75% de tous les cas de ce défaut est le rhumatisme, beaucoup moins souvent - l'athérosclérose et l'endocardite septique prolongée. Comment la régurgitation mitrale casuistique peut être d'origine traumatique.

Pathogenèse et modifications de l'hémodynamique. Une fermeture incomplète des cuspides de la valve mitrale provoque un reflux de sang du ventricule vers l'oreillette pendant la systole ventriculaire. La quantité de flux sanguin inversé (régurgitation) détermine la gravité de la régurgitation mitrale.

En raison de la circulation inverse du sang dans l'oreillette gauche, il accumule plus que la quantité normale de sang. Un excès de sang, composé du régurgitant et normalement fourni du petit cercle à l'oreillette gauche, étire ses parois et provoque une hypertrophie.

Avec l'affaiblissement de l'oreillette gauche sous l'influence de puissantes impulsions de l'onde de régurgitation, l'oreillette perd son ton et se dilate. La pression dans la cavité auriculaire gauche augmente, puis est transmise rétrogradement aux veines pulmonaires. L'hypertension pulmonaire passive (veineuse) se produit, dans laquelle une augmentation significative de la pression dans l'artère pulmonaire ne se produit pas et, par conséquent, n'atteint pas des degrés élevés d'hypertrophie et de dilatation du ventricule droit, et comme le sang pénètre dans le ventricule gauche dans un volume plus grand, il hypertrophie également initialement, puis et dilaté. Au stade terminal, en raison d'un affaiblissement de la fonction contractile du ventricule gauche, d'une augmentation de la congestion de la circulation pulmonaire, une décompensation du ventricule droit se produit avec le développement d'une congestion dans la circulation systémique..

Le tableau clinique. L'insuffisance mitrale passe par un certain nombre d'étapes de son développement, chacune ayant un certain tableau clinique..

Les plaintes chez les patients n'apparaissent qu'avec une diminution de la fonction contractile du ventricule gauche, qui participe à la compensation de ce défaut et à une augmentation de la pression dans le petit cercle. Au début, un essoufflement et des palpitations surviennent pendant l'exercice, et avec une augmentation de la stagnation dans un petit cercle, un essoufflement apparaît au repos et il peut y avoir des crises d'asthme cardiaque.

Certains patients souffrant d'hypertension pulmonaire ont une toux, sèche ou avec une petite quantité de crachats, souvent sanglants. Avec le développement d'une insuffisance ventriculaire droite, un œdème et une douleur apparaissent dans l'hypochondre droit en raison d'une hypertrophie du foie et de l'étirement de sa capsule. Il y a souvent des douleurs douloureuses, piquantes, pressantes dans la région du cœur sans lien clair avec l'activité physique. Chez les patients présentant une régurgitation importante, une acrocyanose est observée et chez les jeunes, il peut y avoir un faciès mitralis.

Chez les patients présentant une hypertrophie sévère et une dilatation du ventricule gauche, une "bosse cardiaque" est observée à gauche du sternum, une impulsion apicale intensifiée et diffuse, localisée dans le cinquième espace intercostal vers l'extérieur à partir de la ligne médio-claviculaire, et une augmentation de la matité relative du cœur vers la gauche, ainsi qu'une augmentation des limites du cœur vers le haut et hypertrophiées oreillette gauche dilatée (son oreille). Une augmentation de la matité relative vers la droite due à la dilatation de l'oreillette droite est généralement observée au stade terminal de l'insuffisance cardiaque totale.

Les signes les plus informatifs d'insuffisance mitrale sont donnés par l'auscultation du cœur. Avec ce défaut, la première tonalité est affaiblie ou totalement absente, car il n'y a pas de "période de vannes fermées". L'affaiblissement du premier ton peut être dû à la superposition d'oscillations provoquée par une vague de régurgitation, coïncidant avec elle dans le temps.

Avec le développement de phénomènes stagnants dans un petit cercle, un accent apparaît

II tonalité sur l'artère pulmonaire. Souvent au même endroit, la division du ton II se fait entendre en raison du fait que la période d'expulsion d'une quantité accrue de sang du ventricule gauche s'allonge et que la composante aortique du ton II est retardée.

Souvent, le troisième ton est entendu au sommet du cœur. Comme vous le savez, le ton III peut normalement apparaître chez les jeunes et les enfants. Ce ton est dû aux vibrations des parois du ventricule gauche lorsque le sang y pénètre par les oreillettes. En cas d'insuffisance mitrale, l'apparition d'un ton III est facilitée par une augmentation de la quantité de sang provenant de l'oreillette gauche.

Le symptôme auscultatoire le plus caractéristique de la régurgitation mitrale est le souffle systolique. Ce bruit se produit lorsqu'une onde inverse de sang (onde de régurgitation) passe du ventricule gauche dans l'oreillette gauche à travers une ouverture relativement étroite entre les feuillets de la valve mitrale faiblement fermés. L'intensité du souffle systolique varie considérablement et est généralement associée à la gravité du défaut valvulaire. Le timbre du bruit est différent - doux, soufflant ou rugueux. Il peut être combiné avec un tremblement systolique palpable à l'apex. Le souffle systolique au sommet du cœur est mieux entendu. Cependant, si le patient est tourné du côté gauche (dans cette position à la phase de sortie après une activité physique préliminaire, les symptômes auscultatoires deviennent plus clairs), alors le lieu de la meilleure écoute est déplacé latéralement, plus près de la ligne axillaire antérieure et même médiane.

Un souffle systolique peut occuper une partie de la systole ou toute la systole (souffle pansystolique). Plus le souffle systolique est fort et prolongé, plus la régurgitation mitrale est sévère. La réalisation d'un souffle systolique dépend de la direction du flux de régurgitation en cas d'insuffisance mitrale. Si la régurgitation est effectuée le long de la commissure postérieure, le souffle est conduit dans la région axillaire gauche. Si la régurgitation est effectuée le long de la commissure antérieure, le souffle est conduit le long du bord gauche du sternum jusqu'à la base du cœur.

Examen aux rayons X. Dans la projection antéropostérieure, il y a un arrondi de la 4e arcade sur le contour gauche du cœur en raison de la dilatation et de l'hypertrophie de l'estomac gauche. Une augmentation de l'oreillette gauche est particulièrement clairement détectée dans la première projection latérale oblique ou latérale gauche, où cette partie du cœur déplace l'œsophage contrasté le long d'un arc de grand rayon (plus de 6 cm). Avec une forte augmentation de l'oreillette gauche, l'ombre de ce dernier peut dépasser le contour droit du cœur sous la forme d'une ombre supplémentaire. En cas de régurgitation mitrale sévère, un gonflement systolique de l'oreillette gauche peut être observé. Ce phénomène se manifeste particulièrement clairement par la pulsation de l'ombre de l'œsophage, ainsi que par des mouvements en joug au point de contact du contour auriculaire gauche avec le contour du ventricule gauche.

Au stade de l'hypertension pulmonaire, ainsi qu'en cas de défaillance du ventricule droit, ce dernier peut également être augmenté.

Les modifications du petit cercle se manifestent par des symptômes d'hypertension veineuse pulmonaire: expansion des racines des poumons avec des contours indistincts et traçabilité du schéma vasculaire à la périphérie des champs pulmonaires.

Etude ECG: sur l'électrocardiogramme avec régurgitation mitrale, diverses modifications sont retrouvées en fonction de la sévérité du défaut valvulaire et du degré d'augmentation de pression dans le petit cercle.

Avec un défaut léger à modéré, l'ECG peut rester normal. Dans les cas plus graves, il existe des signes d'hypertrophie auriculaire gauche. Il existe également des signes d'hypertrophie ventriculaire gauche:

1) dans les fils V5-6 L'onde R augmente,

2) dans les fils V1-2 L'onde S augmente,

3) dans les fils V5-6 (moins souvent dans aVL, 1), des modifications de la partie terminale du complexe ventriculaire peuvent être observées sous la forme d'un déplacement vers le bas de l'intervalle S-T et de modifications de l'onde T (réduite, lissée, biphasique et même négative). Ces changements de S-T et T sont assez rares, apparemment dus au développement modéré de l'hypertrophie ventriculaire gauche dans des conditions de surcharge volumétrique (ou diastolique).

L'axe électrique du cœur peut être situé dans les limites normales et dévier également vers la gauche (avec une hypertrophie ventriculaire gauche sévère) ou vers la droite (avec développement d'une hypertrophie ventriculaire droite).

En cas d'hypertension sévère du petit cercle sur l'ECG, des signes d'hypertrophie ventriculaire droite apparaissent sous la forme d'une augmentation de l'onde R dans les dérivations V, ^. Et puis l'ECG devient caractéristique de l'hypertrophie des deux ventricules. Des signes d'hypertrophie et d'oreillette droite peuvent apparaître.

un phonocardiogramme pour le diagnostic de l'insuffisance valvulaire a le plus grand contenu informationnel, car il permet de donner une description suffisamment détaillée du souffle systolique. Ceci est d'autant plus important que le souffle systolique est souvent entendu chez les personnes en bonne santé..

Lors de l'enregistrement de la PCG à partir de l'apex du cœur dans les cas graves de défaut, l'amplitude du ton I est considérablement réduite. Le premier ton peut fusionner avec le souffle systolique, puis il est plus clairement détecté sur le canal basse fréquence..

La tonalité de l'intervalle Q-I peut être augmentée à 0,07-0,08 s en raison d'une augmentation de la pression dans l'oreillette gauche et d'un certain retard dans l'effondrement des feuillets de la valve mitrale.

Lors de l'enregistrement du PCG à partir du sommet du cœur (sur le canal basse fréquence), le son du cœur III est déterminé, où il est visible sous la forme de 2 à 4 oscillations rares. L'intervalle entre les tonalités II et III doit être d'au moins 0,12 s. C'est un signe très important pour différencier le ton III et le «ton d'ouverture» de la valve mitrale, observé avec une sténose minimale, enregistré à des fréquences élevées à une distance allant jusqu'à 0,12 s du ton II.

Un souffle systolique est enregistré immédiatement après le ton I et occupe toute la systole ou la majeure partie de celle-ci. Plus la défaillance de la vanne est prononcée, plus l'amplitude du bruit est importante. Parfois, le bruit ne s'arrête qu'après la tonalité II. Cette fin tardive est associée à la présence de régurgitation au début de la diastole.

À l'échocardiographie, il existe des signes indirects d'insuffisance mitrale:

a) une augmentation de la taille de l'oreillette gauche avec une amplitude accrue de contraction de sa paroi;

b) dilatation de la cavité ventriculaire gauche avec une amplitude de contraction accrue de sa paroi postérieure;

c) non-fermeture des feuillets de la valve mitrale en systole. L'échocardiographie Doppler (DEHOKG) révèle le flux de régurgitation à travers le foramen mitral, son intensité et sa magnitude nous permettent de juger du degré de régurgitation mitrale.

Le diagnostic de l'insuffisance mitrale repose sur l'identification du syndrome dit de régurgitation. Il s'agit d'un complexe de signes, qui comprend des symptômes «directs»: souffle systolique, affaiblissement du 1er ton et souvent présence du 3e ton à l'apex du cœur, enregistrement du flux de régurgitation sur DEHOKG; et symptômes «indirects»:

hypertrophie du ventricule gauche, augmentation de l'impulsion apicale, hypertrophie du cœur vers la gauche, signes d'oreillette gauche et hypertrophie ventriculaire gauche sur l'ECG et leur dilatation lors de l'examen radiographique.

Couler. Avec un degré modéré de régurgitation mitrale et l'absence de lésions myocardiques graves, les patients peuvent rester en mesure de travailler pendant une longue période. Ceci est particulièrement vrai pour les patients présentant une insuffisance mitrale d'origine athéroscléreuse..

Une insuffisance prononcée de la valve mitrale entraîne rapidement une insuffisance cardiaque, lorsqu'elle est associée à une sténose, une fibrillation auriculaire peut se développer.

Pendant l'insuffisance mitrale, il y a trois périodes. La première période est la période de compensation du défaut valvulaire par le travail amélioré du ventricule gauche et de l'oreillette gauche. Il s'agit d'une période assez longue de bien-être des patients et d'absence de symptômes d'insuffisance circulatoire..

La deuxième période est le développement d'une hypertension pulmonaire passive (veineuse) due à une diminution de la fonction contractile du cœur gauche. A ce moment, les symptômes caractéristiques des troubles circulatoires apparaissent dans un petit cercle: essoufflement à l'effort et au repos, toux, parfois hémoptysie et crises d'asthme cardiaque. Cette période est relativement courte..

La congestion dans un petit cercle, apparue, progresse assez rapidement, et le ventricule droit n'a pas le temps de s'adapter rapidement aux nouvelles conditions de fonctionnement.

La troisième période est la période d'insuffisance ventriculaire droite avec tous les symptômes caractéristiques: hypertrophie du foie, œdème, augmentation de la pression veineuse.

Une expansion significative de la cavité du ventricule droit peut conduire au développement chez ces patients de symptômes d'insuffisance valvulaire tricuspide avec des signes correspondants.

Le pronostic de la régurgitation mitrale dépend de la gravité du défaut valvulaire et de l'état du myocarde.

Avec une régurgitation mitrale modérée, la compensation et la capacité de travail persistent pendant une longue période.

Une régurgitation mitrale sévère, ainsi qu'une mauvaise condition myocardique, conduisent assez rapidement au développement de troubles circulatoires sévères.

En cas d'insuffisance mitrale relative, le pronostic est déterminé par la gravité de la maladie sous-jacente et la gravité de l'insuffisance circulatoire.

Examen de la capacité de travail. Les patients présentant une insuffisance valvulaire mitrale compensée, malgré le fait qu'ils peuvent effectuer un travail associé à un effort physique même important, doivent être employés à des fins préventives avec des restrictions mineures à la conclusion d'un KEC d'un établissement médical ou d'un MSEC.

Avec la progression de l'insuffisance valvulaire mitrale et l'apparition de signes de troubles circulatoires, il devient nécessaire de se référer au MSEC pour établir un groupe handicap.

Le groupe handicap est établi en fonction du degré d'insuffisance circulatoire, des conditions de travail et de la localisation du lieu de travail à partir du lieu de résidence. En cas d'insuffisance circulatoire du degré II, le patient est affecté au groupe II, avec insuffisance du degré III - au groupe I d'incapacité.

Traitement. Il n'y a pas de traitements conservateurs spécifiques pour la régurgitation mitrale. L'insuffisance circulatoire en développement est traitée selon les méthodes conventionnelles. Le traitement spécifique est l'opération d'implantation de la valvule mitrale, qui est indiquée pour les patients présentant une insuffisance valvulaire mitrale sévère, mais sans décompensation cardiaque sévère et sans changements prononcés dans d'autres organes..

Diagnostic et traitement de l'insuffisance de la valve mitrale

Notre cœur travaille sans relâche jour et nuit pour soutenir les processus vitaux. Il ne fait aucun doute qu'un organe aussi important doit fonctionner sans échec et sa structure doit être correcte pour assurer cette fonction. Malheureusement, il arrive que ce ne soit pas possible pour une raison quelconque. Les maladies cardiaques sont considérées comme les plus dangereuses: elles touchent à la fois les adultes et les enfants, entraînant de plus en plus de complications avec l'âge. Surtout si le processus de la maladie n'a pas été diagnostiqué, ils ne se sont pas tournés vers des spécialistes pour obtenir de l'aide. Tout peut être évité et, sinon guéri, au moins maintenu au même niveau, en contrôlant la maladie enregistrée auprès d'un cardiologue.

Définition

Qu'est-ce que l'insuffisance de la valve mitrale, ou autrement l'insuffisance mitrale? Il s'agit d'une malformation cardiaque dans laquelle au moment de la contraction, le sang retourne dans l'oreillette gauche en raison d'une fermeture insuffisante des feuillets valvulaires. Inverse du flux sanguin - régurgitation. Rarement, l'insuffisance mitrale est une maladie indépendante. Elle se produit en conjonction avec d'autres défauts dans 95% des cas. La combinaison est le plus souvent avec une sténose mitrale et divers défauts aortiques. L'insuffisance de la valve mitrale est au premier rang des défauts acquis.

Classification de la régurgitation mitrale

Il existe de nombreux types de régurgitation mitrale. Il est divisé en groupes selon divers critères, considérez certains de ses types.

Selon la gravité de la régurgitation

Il y a 4 degrés:

  • 1 degré - le sang est rejeté en petite quantité, uniquement au niveau des cuspides de la valve. Il peut également être trouvé chez une personne en bonne santé;
  • Grade 2 - régurgitation modérée, 1 à 1,5 cm de la valve. Il est augmenté modérément;
  • Grade 3 - insuffisance valvulaire mitrale sévère. Le sang atteint le milieu de l'oreillette gauche;
  • Grade 4 - sévère, le sang remplit tout l'oreillette.

En raison du développement

Il existe une insuffisance mitrale organique et fonctionnelle. Le bio est associé à des dommages ou à une structure incorrecte des parois de la valve. Une défaillance fonctionnelle (ou relative) se produit dans le contexte d'une valve inchangée en raison de processus pathologiques dans les muscles, les tissus cardiaques.

Au moment de l'événement

Distinguer l'insuffisance mitrale congénitale et acquise. Congénitale survient souvent et apparaît en raison de l'exposition d'une femme enceinte à des facteurs nocifs. Ensuite, il y a une défaillance de la valve mitrale chez l'enfant. Acquis se produit en raison des effets d'infections, de blessures et d'autres facteurs défavorables sur un adulte.

Avec le flux

Distinguer les formes aiguës et chroniques. Une insuffisance valvulaire mitrale aiguë survient dans les minutes ou les heures suivant l'exposition à la cause. De telles raisons peuvent être: infarctus du myocarde, endocardite infectieuse, traumatisme thoracique.

La forme chronique survient sur plusieurs mois ou années sous l'influence de maladies passées: inflammatoires, infectieuses. En outre, la forme chronique apparaît avec des anomalies congénitales de la valve mitrale.

Causes de l'insuffisance de la valve mitrale

Ils peuvent être à la fois congénitaux et acquis. Certaines maladies, malheureusement, ne passent pas inaperçues et ont certaines conséquences. Les raisons sont donc:

  • Anomalies congénitales de la structure à la fois de la valve elle-même et de diverses structures adjacentes;
  • Endocardite infectieuse - inflammation de la paroi interne du cœur.
  • Rhumatisme;
  • Traumatisme thoracique, y compris la chirurgie cardiaque;
  • Ischémie cardiaque;
  • Le lupus érythémateux disséminé.

Symptômes

Pendant longtemps, cette malformation cardiaque peut ne pas déranger du tout le patient. Les symptômes d'insuffisance de la valve mitrale au stade de la compensation sont absents ou la personne n'y prête tout simplement pas attention. Elle n'est diagnostiquée par hasard que lors de l'auscultation. Un souffle caractéristique apparaît dans le cœur avec une insuffisance de la valve mitrale. Les signes d'insuffisance de la valve mitrale apparaissent, en règle générale, au stade de la sous-compensation:

  • La dyspnée n'apparaît au début qu'à l'effort, au fur et à mesure que le défaut progresse, et au repos. Son aspect est caractéristique aux stades ultérieurs;
  • La toux est sèche, improductive et ne répond pas au traitement pendant longtemps;
  • Rythme cardiaque rapide, qu'une personne ressent particulièrement forte lorsqu'elle est allongée sur le côté gauche. Il y a aussi une sensation de cœur serré;
  • Gonflement des membres inférieurs;
  • Malaise général, fatigue, faiblesse.

Diagnostique

Seul un cardiologue peut déterminer et poser un diagnostic précis. Le médecin est le plus compétent dans ce domaine et pour clarifier le diagnostic, il effectuera un certain nombre d'études nécessaires:

  • Examen et recueil de l'anamnèse (plaintes des patients et analyse des maladies passées ou d'autres facteurs prédisposants). La peau est pâle;
  • L'auscultation dans le cœur est un souffle systolique d'insuffisance mitrale, dans les poumons - râles humides;
  • Examen échographique du cœur, électrocardiogramme, phonocardiographie;
  • Analyses.

Traitement

Seul un médecin peut prescrire un traitement pour l'insuffisance mitrale! Les blagues avec le cœur sont mauvaises! En cas d'insuffisance valvulaire mitrale de grade 3 et 4, seule une intervention chirurgicale est indiquée. Les degrés légers se prêtent tout à fait au traitement médicamenteux. Ainsi, en cas d'insuffisance de la valve mitrale du 1er degré, le maintien d'un mode de vie sain, l'arrêt du tabac et de l'alcool, ainsi que la prévention de la surcharge émotionnelle et physique conviennent comme thérapie thérapeutique. En cas d'insuffisance valvulaire mitrale du 2ème degré, il est nécessaire de prendre des multivitamines. Il est important que l'étau ne passe pas à l'étape suivante..

Prévoir

Tout dépend de la gravité de la régurgitation. Avec un degré léger à modéré, le pronostic est favorable: la capacité de travail demeure, les femmes sont même autorisées à accoucher naturellement. Un pronostic défavorable uniquement en cas d'ajout d'insuffisance cardiaque chronique.

Effets

Cela dépend aussi du degré de vice. Avec des dommages mineurs et modérés aux valves, tout est en ordre. La peur n'est qu'un degré sévère. Les complications suivantes sont possibles:

  • Hypertension pulmonaire;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Fibrillation auriculaire.

La prévention

La maladie ou sa progression est plus facile à prévenir qu'à guérir. C'est pourquoi il est si important de rechercher une aide médicale qualifiée à temps et de suivre toutes les recommandations du médecin. N'oubliez pas non plus un mode de vie sain, l'arrêt de l'alcool et du tabac, le sport doit faire partie de votre routine quotidienne. Il est également important de porter une attention particulière à votre sommeil nocturne..