Signes ECG de LVH

Arythmie

LVH ou hypertrophie ventriculaire gauche est une augmentation du volume d'une unité structurelle du cœur (ventricule gauche) en raison de charges fonctionnelles accrues incompatibles avec les capacités. L'hypertrophie sur l'ECG n'est pas la cause de la maladie, mais son symptôme. Si le ventricule dépasse sa taille anatomique, le problème de la surcharge myocardique existe déjà..

Les signes prononcés de LVH selon l'ECG sont déterminés par un cardiologue; dans la vraie vie, le patient présente des symptômes de maladie cardiaque, qui déterminent la dilatation (élargissement anormal de la cavité cardiaque). Les principaux sont:

  • une fréquence cardiaque instable (arythmie);
  • un symptôme d'arrêt cardiaque à court terme (extrasystole);
  • une pression artérielle constante;
  • hyperhydratation extracellulaire des membres (œdème dû à une rétention d'eau);
  • manque d'oxygène, violation de la fréquence et de la profondeur de la respiration (essoufflement);
  • douleur dans la région du cœur, espace rétrosternal;
  • perte de conscience à court terme (évanouissement).

Si les symptômes apparaissent régulièrement, cette condition nécessite une consultation médicale et un examen électrocardiographique. Le ventricule hypertrophié perd sa capacité à se contracter complètement. La déficience fonctionnelle est affichée en détail sur le cardiogramme.

Concepts de base de l'ECG pour le ventricule gauche

Le travail rythmique du muscle cardiaque crée un champ électrique avec des potentiels électriques qui ont un pôle négatif ou positif. La différence de ces potentiels est enregistrée dans les conducteurs - électrodes, fixées sur les membres et la poitrine du patient (marquées d'un «V» sur le graphique). L'électrocardiographe enregistre les changements de signaux qui surviennent sur une certaine plage de temps et les affiche sous la forme d'un graphique sur papier.

La période de temps fixe est reflétée sur la ligne horizontale du graphique. Les angles verticaux (barbes) représentent la profondeur et la fréquence des changements d'impulsion. Les dents avec une valeur positive sont affichées vers le haut à partir de la chronologie, avec une valeur négative - vers le bas. Chaque dent et sonde est responsable de l'enregistrement de la fonctionnalité de l'un ou l'autre service cardiaque.

Les indicateurs du ventricule gauche sont: ondes T, S, R, segment S-T, dérivations - I (premier), II (deuxième), III (troisième), AVL, V5, V6.

  • L'onde T est un indicateur du stade de récupération du tissu musculaire des ventricules du cœur entre les contractions de la couche musculaire moyenne du cœur (myocarde);
  • Q, R, S - ces dents montrent une agitation des ventricules cardiaques (état excité);
  • ST, QRST, TP sont des segments représentant la distance horizontale entre les dents adjacentes. Segment + Prong = Intervalle;
  • Fils I et II (standard) - affichent les parois antérieure et postérieure du cœur;
  • III plomb standard - fixe I et II sur un ensemble d'indicateurs;
  • V5 - la paroi latérale du ventricule gauche en avant;
  • AVL - paroi latérale du cœur devant la gauche;
  • V6 - ventricule gauche.

Sur l'électrocardiogramme, la fréquence, la hauteur, le degré de dentelure et l'emplacement des dents par rapport à l'horizontale dans les dérivations sont évalués. Les indicateurs sont comparés aux normes de l'activité cardiaque, les changements et les écarts sont analysés.

Hypertrophie ventriculaire gauche sur le cardiogramme

Par rapport aux normes, les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche sur l'ECG auront les différences suivantes.

Broche / segmentIndicateurs normatifsDéviations de l'hypertrophie
R (câbles standard)angulaire aigu, haut en dérivations II et AVFhaut en I et AVL, irrégulier
R (câbles pectoraux)en V3, V4 - hauten V5, V6 - haut
T côté gauche (I, AVL, V5, V6)toujours positifnégatif, en deux parties
Broche en Sen câbles II et V3 de hauteur R égalele plus bas en I, AVL, V5, V6 et le plus profond en III, AVF, V1, V2
S-T (segment) dans les fils de gaucheest toujours aligné sur la ligne horizontalebiseauté plus bas par rapport à la ligne horizontale en V5, V6, situé en face à gauche en V1, V2

En savoir plus sur la modification des valeurs de vague

L'hypertrophie ventriculaire gauche est déterminée visuellement par la hauteur et la largeur de l'onde R dans les dérivations V5 V6 (une augmentation des paramètres de l'onde), par rapport aux dérivations V1, V2. La transformation de l'onde T en dérivations V5, V6 indique une pathologie du côté gauche dans le cas de:

  • valeur de dent négative;
  • doublement (deux parties d'une dent);
  • la première moitié regarde vers le bas et la seconde regarde vers le haut.

Un léger déplacement du segment S-T vers le haut ou vers le bas par rapport à la ligne horizontale est un signe d'épaississement des parois du ventricule gauche. Un biais important est un indicateur d'infarctus du myocarde ou de maladie coronarienne (cardiopathie ischémique).

L'onde S en présence d'un ventricule hypertrainé change comme suit:

  • en dérivations: III, AVF, V1, V2 - augmentant la profondeur de la dent;
  • en dérivations: AVL, V5, V6, I - mal exprimé;
  • une irrégularité est observée.

Les écarts par rapport à la norme des paramètres des ondes Q, R, S s'appellent la tension du cardiogramme. Si les dents sont inférieures à la normale de plus de 0,5 mV, un potentiel basse tension sera enregistré sur le cardiogramme. Les changements de tension indiquent toujours la présence d'une pathologie cardiaque..

Causes de l'hypertrophie

L'hypertrophie ventriculaire gauche, détectée lors d'un ECG, signifie la présence d'un stress excessif sur le cœur et les maladies du myocarde:

  • Rétrécissement de la lumière de l'aorte au niveau de la valve (sténose aortique). En raison de la transformation des feuillets valvulaires, le flux sanguin est perturbé et le cœur est obligé de travailler en mode d'urgence;
  • modification du volume de la paroi du ventricule gauche vers un épaississement (cardiomyopathie hypertrophique). L'épaisseur des parois rend difficile la circulation du sang, ce qui augmente la charge sur le myocarde;
  • pression artérielle persistante (hypertension).

La déformation peut survenir pour des raisons qui dépendent directement du patient lui-même. Tout d'abord, ce sont les facteurs suivants: habitudes alimentaires menant à l'obésité, activité physique irrationnelle. LVH est caractéristique de nombreux sportifs, car un stress excessif sur le cœur pendant l'entraînement provoque une augmentation du volume et de la masse de l'organe, une surcharge psycho-émotionnelle systématique (état de stress), un mode de vie malsain (tabagisme, alcool, manque d'air frais, nourriture malsaine).

Des conséquences dangereuses

Le ventricule gauche est responsable de l'oxygénation et du mouvement du sang artériel dans l'aorte et plus loin le long de tous les petits vaisseaux pour alimenter les organes. Avec une augmentation du volume, le sang appuie sur les parois, le tissu conjonctif déplace le tissu musculaire et le ventricule cesse de faire face aux tâches fonctionnelles.

Ce que de tels changements menacent est déterminé par les diagnostics suivants:

  • maladie coronarienne - une violation de l'apport sanguin au cœur en raison de l'épaississement des parois de la chambre gastrique;
  • infarctus du myocarde - mort (nécrose) d'une partie du muscle cardiaque;
  • extrasystole (arythmie) ventriculaire - insuffisance du rythme cardiaque;
  • bloc auriculo-ventriculaire ou ventriculaire - la fin du passage d'une impulsion électrique entre les oreillettes et les ventricules, conduisant à l'hémodynamique;
  • insuffisance cardiaque - faible contractilité du muscle cardiaque, entraînant souvent la mort.

Une LVH détectée en temps opportun préviendra de graves complications. La méthode d'examen électrocardiographique est la plus informative en termes de diagnostic de pathologie..

Prévention de LVH

Les principales mesures préventives comprennent:

  • élimination des dépendances (dépendance à l'alcool et à la nicotine);
  • une alimentation saine (éviter les aliments contenant des lipoprotéines de basse densité, les soi-disant mauvais cholestérol, tout en augmentant la consommation de lipoprotéines de haute densité «bon cholestérol»);
  • contrôle du poids corporel (l'obésité affecte toujours négativement le travail du cœur);
  • activité physique équilibrée, adaptée à l'âge;
  • séjour régulier à l'air frais (l'oxygène actif stimule l'activité cardiaque correcte).

Ces recommandations aideront non seulement à éviter les maladies cardiaques, mais également à améliorer la qualité de vie en général..

Hypertrophie du ventricule gauche du cœur, ventricule droit

informations générales

L'hypertrophie myocardique est comprise comme une nette augmentation de la masse myocardique, qui se développe dans le contexte de l'hypertension, avec une pathologie de l'appareil valvulaire du cœur et d'autres maladies accompagnées d'une surcharge prolongée d'une certaine partie du cœur. L'hypertrophie myocardique est plus caractéristique du ventricule gauche, mais une hypertrophie du ventricule droit et des oreillettes peut survenir. Au fur et à mesure que l'hypertrophie se développe, le myocarde d'une certaine partie du cœur s'épaissit, ce qui entraîne un changement de forme, de volume et de taille.

À ce jour, l'hypertrophie est considérée non pas tant comme une lésion cardiaque spécifique dans l'hypertension artérielle, mais comme un facteur de risque de développement d'insuffisance cardiaque et de mort subite. Une augmentation de la masse myocardique est enregistrée chez 16% des hommes et chez 19% des femmes de moins de 70 ans. Dans la catégorie des plus de 70 ans, ces indicateurs correspondent à 33 et 49%.

Pathogénèse

Un cœur sain et non organiquement altéré est caractérisé par l'épaisseur normale des parois de diverses cavités:

  • ventricule gauche - 9-11 mm;
  • ventricule droit - 4-6 mm;
  • oreillette gauche et droite - 2-3 mm.

Le plus souvent, une hypertrophie est observée dans le ventricule gauche, dont l'épaisseur peut atteindre 3 cm et la masse du cœur entier peut atteindre plusieurs kilogrammes. De tels changements affectent négativement le travail de tout le système cardiovasculaire et conduisent au développement d'une insuffisance cardiaque..

La charge sur le cœur peut augmenter pour diverses raisons, mais toutes conduisent à un épaississement du myocarde, en réponse compensatoire à la charge croissante. Aux premiers stades, le patient ne remarque aucun changement, mais à mesure que le trophisme et la nutrition des cardiomyocytes s'affaiblissent, le lit vasculaire perd sa capacité à couvrir les besoins de la zone myocardique augmentée. En raison du manque d'oxygène et de nutriments, la contractilité myocardique est affaiblie.

En plus des vaisseaux, le système conducteur du cœur ne peut pas s'étendre à l'infini en suivant le myocarde, c'est pourquoi des arythmies commencent progressivement à apparaître en raison de perturbations de la conduction impulsionnelle. Le myocarde épaissi commence progressivement à être remplacé par du tissu conjonctif, perdant sa fonction de pompage. L'hypertrophie à long terme peut entraîner une cardiosclérose diffuse.

L'épaississement de la paroi d'une cavité cardiaque conduit inévitablement à l'expansion d'autres cavités en l'absence de traitement. L'élimination des causes et une thérapie correctement sélectionnée conduit à une régression de la LVH.

Classification

Sur le site de localisation de l'épaississement:

  • hypertrophie du ventricule droit;
  • hypertrophie ventriculaire gauche;
  • hypertrophie de l'oreillette droite;
  • hypertrophie auriculaire gauche.

Options d'hypertrophie ventriculaire gauche

L'utilisation généralisée de l'échocardiographie permet de classer l'architectonique du ventricule gauche chez les patients hypertendus en 4 modèles géométriques, en tenant compte de la masse du myocarde:

  • Hypertrophie concentrique du myocarde VG - une augmentation de l'épaisseur relative de la paroi de plus de 0,45 et une augmentation de la masse myocardique. L'hypertrophie symétrique se forme à la suite de l'épaississement du muscle lui-même, mais sans augmentation de la cavité. Dans certains cas, il y a une diminution de la cavité ventriculaire gauche. Ce type se retrouve le plus souvent dans l'hypertension artérielle..
  • Hypertrophie excentrique. La forme asymétrique est caractérisée par une augmentation et un épaississement simultanés du myocarde ventriculaire gauche et de sa cavité. Cette variante se produit dans les cardiomyopathies, les malformations cardiaques et l'ischémie myocardique..
  • Remodelage concentrique. Caractérisé par un épaississement de la paroi, tout en maintenant une masse myocardique normale.
  • Géométrie BT normale. Le poids et l'épaisseur de la paroi restent dans la plage normale.

Les diplômes sont distingués:

  • L'hypertrophie ventriculaire gauche modérée est un léger épaississement de la cavité cardiaque, qui est une conséquence de l'hypertension ou d'une autre pathologie du système cardiovasculaire. Une hypertrophie modérée signale une surcharge cardiaque et un risque accru d'infarctus du myocarde. La pathologie est souvent asymptomatique et constitue une découverte lors de l'électrocardiographie.
  • Hypertrophie ventriculaire gauche sévère. Des changements dystrophiques sont observés et la valvule mitrale, située près du septum, interfère avec la circulation sanguine, ce qui provoque une fatigue musculaire excessive et charge considérablement le ventricule gauche.

Les raisons

Les principales causes de l'hypertrophie ventriculaire gauche sont:

  • Maladie hypertonique. Avec l'hypertension artérielle, un spasme persistant et prolongé des vaisseaux périphériques se forme. C'est pourquoi le ventricule gauche doit faire plus d'efforts pour pousser le sang qu'avec des valeurs normales de tension artérielle. Ce mécanisme est associé à une augmentation de la résistance vasculaire périphérique totale, ce qui conduit à une surcharge des cavités cardiaques. Peu à peu, les parois du ventricule gauche s'épaississent, ce qui entraîne une usure rapide du myocarde et la formation d'une insuffisance cardiaque.
  • Ischémie cardiaque. Avec l'ischémie, le muscle cardiaque manque d'oxygène. Les cardiomyocytes ne peuvent pas fonctionner efficacement sans substrats énergétiques supplémentaires, ce qui entraîne une surcharge. En tant que mécanisme compensatoire, un épaississement du tissu musculaire se produit progressivement et une hypertrophie myocardique VG se développe. L'hypertrophie cardiaque liée à l'âge est causée par des changements ischémiques qui se développent avec le temps..
  • Dystrophie myocardique, cardiosclérose. Le tissu conjonctif se développe dans le myocarde après des processus inflammatoires (cardiosclérose post-myocardite) ou après une crise cardiaque (cardiosclérose post-infarctus). La dystrophie myocardique se développe avec anorexie, anémie, intoxication, infections, gravure. Une partie des cardiomyocytes après la pathologie transférée perd leur capacité contractile et les cellules restantes prennent toute la charge. Dans ce cas, l'hypertrophie est également un mécanisme compensatoire..
  • Cardiomyopathie dilatée. Avec cette pathologie, il y a une augmentation de la taille des cavités du cœur en raison d'un étirement excessif. Le ventricule gauche doit faire un travail supplémentaire pour expulser le sang, ce qui entraîne une hypertrophie..
  • Malformations cardiaques. La violation de l'anatomie normale du cœur entraîne une surcharge du ventricule gauche en raison d'une augmentation de la pression intracavitaire avec sténose aortique, ou en raison d'une surcharge de volume, qui est observée dans l'insuffisance aortique. Pour d'autres défauts valvulaires, une cardiomyopathie ventriculaire gauche hypertrophique se développe également avec le temps..
  • Hypertrophie congénitale du VG. Les changements commencent à se former même pendant le développement intra-utérin et apparaissent dans les premiers mois après la naissance d'un enfant. La raison réside dans une prédisposition génétique, qui conduit à un dysfonctionnement des cellules myocardiques..
  • Coeur athlétique. Chez une personne qui pratique le sport depuis longtemps et professionnellement, l'épaississement des parois du ventricule gauche est considéré comme une variante normale. L'hypertrophie est due au fait que le ventricule gauche prend en charge la tâche principale d'expulser suffisamment de sang pour tout le corps pendant l'exercice. Les muscles squelettiques nécessitent plus de flux sanguin avec un exercice régulier, et à mesure que les muscles se développent, l'augmentation du flux sanguin dans les tissus musculaires devient constante. C'est pourquoi le myocarde augmente sa masse et les parois du mensonge deviennent plus puissantes et plus épaisses. Pour les sportifs, il est extrêmement important de ne pas rater le moment où l'hypertrophie physiologique peut devenir pathologique. Cela nécessite un suivi régulier par des médecins du sport..
  • Hypertrophie idiopathique du VG. Si, à la suite d'un examen complet, il n'a pas été possible d'identifier la cause du développement de l'hypertrophie, alors ils parlent d'hypertrophie idiopathique, ce qui implique le plus souvent encore une prédisposition génétique.

Hypertrophie auriculaire gauche

De l'oreillette gauche, le sang pénètre dans le ventricule par la valve mitrale. Avec la pathologie de l'appareil valvulaire, ou plutôt avec la sténose de la valvule mitrale, l'oreillette doit faire plus d'efforts pour expulser le sang. Si la valve ne se ferme pas complètement, une partie du sang est renvoyée dans l'oreillette par un flux inversé, ce qui entraîne une augmentation du volume de sortie auriculaire. Des changements similaires sont observés dans l'athérosclérose et les rhumatismes. Si le ventricule gauche est hypertrophié, il y a progressivement une augmentation de la couche musculaire dans l'oreillette gauche..

Hypertrophie auriculaire droite

  • durcissement du tissu pulmonaire;
  • bronchite obstructive;
  • l'asthme bronchique;
  • défaut du septum interventriculaire;
  • changements dans la structure de la valve tricuspide;
  • hypertrophie du ventricule droit;
  • l'emphysème pulmonaire;
  • pathologie valvulaire pulmonaire.

Avec les maladies du système pulmonaire, la prolifération du tissu conjonctif se produit, la microcirculation est perturbée et la pression dans les vaisseaux pulmonaires augmente. Tout cela conduit à une hypertrophie forcée de la moitié droite du cœur..

Hypertrophie ventriculaire droite, qu'est-ce que c'est?

La pathologie se développe après les maladies reportées du système pulmonaire de nature obstructive. L'épaississement de la couche musculaire se produit en raison de l'augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire, ce qui rend difficile la libération normale du sang. La stase veineuse causée par une insuffisance cardiaque progressive peut entraîner une hypertrophie ventriculaire droite. Un épaississement de la couche musculaire est également observé avec des malformations cardiaques congénitales, avec un rétrécissement de la valve artérielle pulmonaire.

Hypertrophie de la cloison interventriculaire

L'épaississement de l'IVS est l'une des caractéristiques de la cardiomyopathie hypertrophique. En pathologie, il y a un épaississement des parois des deux ventricules avec l'implication du septum entre eux. Cette condition n'est qu'un dérivé d'autres maladies et se caractérise par un épaississement spécifique des parois myocardiques. L'hypertrophie IVS est considérée comme une pathologie assez courante, observée chez plus de 70% des personnes, mais le plus souvent elle est complètement asymptomatique.

Avec un épaississement du septum interventriculaire, le volume utile des chambres des deux ventricules diminue. Tout cela conduit à une diminution du volume de sang, qui est rejeté lors de la contraction du cœur dans le lit vasculaire. Le cœur doit travailler plus souvent pour fournir aux organes et aux tissus suffisamment d'oxygène et de nutriments. La tachycardie use le muscle cardiaque et conduit à des maladies cardiovasculaires.

Symptômes

Le trouble myocardique sous forme d'hypertrophie se manifeste par des symptômes caractéristiques. Il y a une certaine différence entre les lésions cardiaques droite et gauche.

L'hypertrophie ventriculaire gauche est caractérisée par:

  • inconfort dans la région du cœur;
  • troubles du rythme;
  • mauvaise tolérance à l'exercice;
  • essoufflement en marchant;
  • fatigue, faiblesse générale.

L'hypertrophie ventriculaire droite est caractérisée par:

  • décoloration bleue et pâleur de la peau;
  • gonflement;
  • respiration lourde accompagnée d'essoufflement, toux improductive;
  • l'apparition d'arythmies de type extrasystole, flutter auriculaire ou fibrillation auriculaire.

Dans certains cas, des symptômes végétatifs, un mauvais sommeil, des acouphènes, des maux de tête sont enregistrés.

Analyses et diagnostics

Lors de la première visite chez le médecin, les plaintes sont recueillies, l'anamnèse est décrite. Un examen objectif comprend l'écoute des bruits cardiaques, des percussions et des palpations. Ces méthodes vous permettent de déterminer les limites du cœur, d'identifier son expansion. Lors de l'écoute des sons, le rythme et leur intensité (amplification / étouffement) sont évalués. Des méthodes de diagnostic instrumentales sont nécessaires. Des signes indirects peuvent être observés sur les résultats de l'électrocardiographie.

ECG. Signes d'hypertrophie ventriculaire gauche sur un ECG, signes de dommages à d'autres parties du cœur:

  • l'axe électrique est incliné vers la gauche ou horizontalement; dans les affectations de poitrine V et VI, l'onde R est augmentée;
  • l'onde P sur l'ECG est déformée avec des changements dans les oreillettes; la forme "P-pulmonale" correspond à l'oreillette droite et "P-mitrale" correspond à l'oreillette gauche;
  • l'hypertrophie ventriculaire droite est caractérisée par une déviation de l'axe électrique vers la droite, une augmentation de l'onde R est notée dans les dérivations V1 et V2; les changements de conductivité électrique du cœur sont enregistrés.

EchoCG. Il vous permet de déterminer la taille des cavités du cœur, l'épaississement du myocarde, de calculer le gradient de pression, de calculer la masse du myocarde en hypertrophie. Selon les résultats de l'échocardiographie, il est possible d'évaluer la fonction de pompage du cœur, l'état de l'appareil valvulaire.

R-graphie des organes thoraciques. La forme de l'ombre du cœur est évaluée, le plus souvent un ventricule gauche hypertrophié et étiré est clairement visible sur le film sous la forme d'une saillie caractéristique dans l'apex.

De plus, selon les indications, une coronarographie et une MSCT du cœur sont effectuées.

Traitement de l'hypertrophie ventriculaire

Le traitement de l'hypertrophie des cavités cardiaques est complexe. Tout d'abord, le patient reçoit des recommandations liées aux changements de mode de vie et une correction nutritionnelle est effectuée. La prescription d'un traitement médicamenteux peut réduire la charge sur le cœur, abaisser la tension artérielle et empêcher le remodelage progressif des structures cardiaques. Un traitement correctement sélectionné de l'hypertrophie ventriculaire gauche permet d'éviter le développement d'une insuffisance cardiaque et d'un traitement chirurgical ultérieur, améliorant ainsi la qualité de vie du patient.

Comment traiter l'hypertrophie ventriculaire droite?

La thérapie doit viser à normaliser la taille du ventricule droit, en maintenant sa contractilité. Le schéma thérapeutique comprend les principaux composants:

  • Thérapie médicamenteuse. Vous permet de normaliser les poumons, de soulager le cœur.
  • Élimination chirurgicale des anomalies cardiaques qui provoquent la progression de l'hypertrophie myocardique ventriculaire droite.
  • Normalisation du mode de vie et correction nutritionnelle.

Hypertrophie ventriculaire gauche, comment la traiter?

Un homme a vécu et vécu longtemps, ne s'est plaint de rien, puis il a appris qu'il souffrait d'hypertrophie. Cela arrive-t-il? Rarement. Le plus souvent, l'hypertrophie déjà formée est causée par l'hypertension et d'autres plaies «inoffensives»..

En un mot sur le cœur

Le cœur humain se compose de quatre chambres (cavités), qui sont remplies de sang en diastole et l'expulsent dans de gros vaisseaux pendant la phase systolique. Deux oreillettes et deux ventricules remplissent les fonctions qui leur sont assignées et participent ainsi au travail du petit et du grand cercle de circulation sanguine. Le ventricule droit expulse le sang dans les vaisseaux de la circulation pulmonaire, le gauche - dans les vaisseaux de la circulation systémique. La fonction principale des deux ventricules est le pompage. Ayant commencé dans la période prénatale, les ventricules pompent le sang tout au long de la vie d'une personne. L'épaisseur de la paroi du ventricule gauche (VG) est jusqu'à 12 mm en norme et est le double de l'épaisseur du ventricule droit.

Ces caractéristiques anatomiques s'expliquent par le fait que le ventricule gauche doit fonctionner dans des conditions de haute résistance, le droit - dans des conditions de faible résistance. Une fois sous stress, les ventricules du cœur commencent à travailler avec une plus grande force, pompant le sang plus intensément dans les vaisseaux du petit et du grand cercle. Et de tels moments ne prennent pas les ventricules par surprise - ils peuvent travailler dans des conditions de stress accru. Mais, si une telle charge sur le système circulatoire devient constante, nous ne parlons plus de physiologie. C'est là que se développe l'histoire de l'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche (VG)..

Qu'est-ce que l'hypertrophie et comment survient-elle

Cardiomyocytes atypiques. A - stimulateur cardiaque du nœud sinus-auriculaire; B - cardiomyocyte conducteur du faisceau auriculo-ventriculaire.

Le terme «hypertrophie» signifie une augmentation d'un organe en augmentant la taille de ses cellules constitutives. Dans le ventricule gauche, la couche musculaire est exposée à une hypertrophie - le myocarde, car c'est à lui qui est prescrite la fonction de pompage. L'unité structurelle du myocarde est un cardiomyocyte - une cellule musculaire. Trois étapes se distinguent dans la formation de l'hypertrophie ventriculaire gauche.

  1. Le stade d'adaptation ou de formation. Pendant cette période, sous l'influence de facteurs provoquants qui font fonctionner les cardiomyocytes dans des conditions de stress accru, des réactions adaptatives se produisent. Le nombre et la masse des cellules musculaires augmentent. L'épaisseur de paroi BT augmente également. Dans la cellule elle-même, la consommation de substrats énergétiques augmente, car il faut travailler plus dur.
  2. Étape de compensation. Pendant un certain temps, les cardiomyocytes peuvent travailler dans des conditions de dépense énergétique accrue. Mais le cœur fait toujours face à sa fonction et pompe régulièrement le sang, bien que dans les cellules elles-mêmes, les réserves de substrats énergétiques soient épuisées. Une privation d'oxygène des cellules peut être observée.
  3. Décompensation. Une panne des mécanismes de compensation conduit au fait que le VG fonctionne et pompe le sang, mais pas avec la même force. Il est incapable d'expulser tout le sang qui lui est venu de l'oreillette gauche. Le sang restant dans le ventricule s'accumule et entraîne une surcharge de cette chambre avec du volume, ce qui crée une charge supplémentaire sur le travail du VG et de l'oreillette gauche. Étant dans un état de manque d'oxygène, les processus de production d'énergie sont perturbés dans les cardiomyocytes. Des substances nocives s'accumulent, ce qui entraîne la mort cellulaire, et le tissu conjonctif se forme à sa place. Ce processus dans le myocarde est appelé cardiosclérose..

Causes de l'hypertrophie

Le seul ventricule du cœur

Les maladies et les conditions dans lesquelles le myocarde ventriculaire doit fonctionner dans des conditions de charge accrue peuvent entraîner le développement d'une hypertrophie du myocarde VG:

  • Pathologie congénitale. Ce groupe comprend la sténose congénitale de l'aorte, le sous-développement de l'artère pulmonaire et du VG, le seul ventricule du cœur, le tronc artériel commun, la maladie de Farby, etc..
  • Défauts valvulaires: insuffisance de la valve mitrale (MV), sténose de la valve aortique.
  • Cardiomyopathie hypertrophique.
  • Hypertension artérielle.
  • Cardiopathie ischémique (arythmies, infarctus du myocarde, athérosclérose, etc.).
  • Diabète.
  • Tabagisme, abus d'alcool.
  • Charges sportives à long terme, hypertrophie du travail (l'activité professionnelle est associée à un effort physique intense).
  • Dystrophie musculaire.
  • Obésité.
  • Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).

Types d'hypertrophie

Hypertrophie ventriculaire gauche

Le ventricule gauche dans sa structure a des parois et des sections, de sorte que l'hypertrophie myocardique peut se dérouler de différentes manières. Il peut être divisé en symétrique ou concentrique et asymétrique..

L'hypertrophie myocardique asymétrique VG survient le plus fréquemment. Avec ce type d'hypertrophie, le ventricule supérieur, moyen ou inférieur peut s'épaissir. La cloison interventriculaire peut également hypertrophie.

L'hypertrophie symétrique ou concentrique est caractérisée par un épaississement de toute la masse du myocarde ventriculaire gauche, ce qui entraîne une diminution de sa cavité et une altération de la fonction de remplissage ventriculaire.

Symptômes et signes

Maux de tête et étourdissements

Lorsque LVH est en phase de compensation, les plaintes du patient, ou du patient lui-même, sont rarement vues ou entendues. Lorsqu'on observe une tension et une panne des mécanismes compensatoires, l'état du patient s'aggrave, les premières plaintes apparaissent. Les patients atteints d'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche (VG) peuvent se plaindre de maux de tête et d'étourdissements, de troubles visuels - assombrissement des yeux, faiblesse musculaire, essoufflement, interruptions du travail cardiaque. Le plus triste est que les premiers symptômes de la maladie apparaissent beaucoup plus tard après la formation de LVH..

Au stade de la décompensation de la LVH, les signes d'insuffisance cardiaque (HF) apparaissent. Les symptômes de l'hypertrophie du VG au stade de la décompensation ne sont pas spécifiques. Les patients peuvent indiquer une somnolence et une fatigue rapide, une faiblesse générale et une diminution de la tolérance à l'exercice. Certains peuvent ne pas accorder une attention particulière à de telles manifestations. Ils peuvent être perturbés par des maux de tête, des variations de la tension artérielle, des interruptions du travail du cœur, des palpitations, des douleurs dans la région du cœur ou derrière le sternum, un essoufflement. Il peut y avoir un œdème sur les jambes, qui se développe le soir, une toux sèche, des attaques soudaines (paroxystiques) d'étouffement la nuit, des perturbations du rythme.

Diagnostique

Radiographie pulmonaire

Le diagnostic repose sur une identification complète des signes responsables de l'hypertrophie ventriculaire gauche. La première étape importante est la collecte des plaintes et des antécédents médicaux. Au stade de la palpation de la zone cardiaque, le médecin peut déjà remarquer un changement des caractéristiques normales du faisceau apical, qui devient diffus, sa localisation est déplacée en raison d'une augmentation de la taille du ventricule gauche. L'examen physique est complété par des percussions et une auscultation.

Une étape diagnostique importante consiste à mener des études instrumentales qui vous permettent de poser un diagnostic final et de déterminer les tactiques de traitement. De méthodes de recherche instrumentale, électrocardiographie (ECG), radiographie pulmonaire (radiographie OGC), examen échocardiographique du cœur (échocardiographie, échographie du cœur), IRM, etc..

Traitement

Se débarrasser des kilos en trop

L'hypertrophie ventriculaire gauche (LVH) n'est pas une maladie indépendante, mais indique seulement sa présence. Par conséquent, toute thérapie vise spécifiquement la maladie sous-jacente. Une place importante et nécessaire dans le traitement d'un patient atteint d'hypertrophie est l'élimination des facteurs de risque et des changements de mode de vie d'une manière non médicamenteuse. Les patients reçoivent les recommandations suivantes:

  • correction diététique,
  • normalisation du poids corporel, se débarrasser des kilos en trop,
  • rejet des mauvaises habitudes,
  • élimination de l'influence des facteurs de stress,
  • contrôle de la pression artérielle,
  • maintenir le niveau d'activité physique requis.

Dans chaque cas particulier, la liste peut être plus longue ou plus courte. En outre, la préférence devrait être donnée au traitement médicamenteux, qui vise également la maladie sous-jacente. Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine jouent un rôle important dans le traitement de l'hypertrophie. Les médicaments de ce groupe sont capables non seulement d'arrêter la progression des processus d'hypertrophie, mais également de provoquer son développement inverse. En plus de ces médicaments, des bêtabloquants (BAB), des inhibiteurs calciques (CCB), des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine, des antiarythmiques et des diurétiques peuvent être utilisés. En plus du traitement médicamenteux, un traitement chirurgical de l'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche (VG) peut être envisagé. Cette option est indiquée lorsqu'un patient développe une forme obstructive de LVH, avec des malformations cardiaques, etc..

Prévoir

Le pronostic de l'hypertrophie ventriculaire gauche (LVH) est déterminé par un certain nombre de facteurs - l'état de la fonction de pompage du cœur, l'âge, le sexe, la présence de maladies concomitantes, etc. Un pronostic plus favorable chez les personnes dont la fonction systolique du ventricule gauche est préservée. Il est important de se rappeler que le pronostic de l'hypertrophie ventriculaire gauche est également influencé par la régularité de la prise de médicaments et le respect des recommandations pour changer de mode de vie. Protégez votre coeur!

Hypertrophie ventriculaire gauche: causes, symptômes, traitement

L'hypertrophie ventriculaire gauche du cœur est un épaississement excessif de ses parois. Cette chambre libère du sang dans l'aorte, assurant ainsi un flux sanguin dans tout le corps..

LVH est souvent remplacé par un cœur surmené. En fait, il en est ainsi. L'épaississement du myocarde indique que la «pompe» de pompage du sang ne fonctionne pas correctement.

Le cœur est capable de remplir une fonction majeure grâce à deux groupes musculaires. Lors de la contraction, les formations musculaires en spirale et en compression sont incluses dans le processus de travail.

Les premiers sont localisés dans le ventricule droit, réduisent les dimensions longitudinales de l'organe, ce qui lui permet d'expulser le sang. Les formations musculaires compressives, contrairement aux formations en spirale, sont situées dans le ventricule gauche. Leur objectif est de réduire les paramètres transversaux.

Le ventricule gauche du cœur ne doit pas avoir plus de 12 mm d'épaisseur. Cet indicateur est deux fois la même valeur du ventricule droit. En effet, ce dernier fonctionne dans des conditions de résistance plus faible..

Le cœur fonctionne selon un rythme «ordonné» par le fond hormonal et le cerveau. Par conséquent, dans un état de stress, il y a une augmentation significative du volume de sang pompé par le ventricule gauche..

Raisons de l'apparition

Qu'est-ce que l'hypertrophie des parois du ventricule gauche du cœur, découvert.

La pathologie survient pour les raisons suivantes:

  • Hypertension artérielle. Environ 90% des hypertrophies se forment précisément à cause d'elle. Une augmentation persistante de la pression artérielle entraîne une augmentation de la résistance lors du pompage du sang du ventricule gauche. La charge sur le cœur augmente, le muscle cardiaque (appelé myocarde) est entraîné, ce qui entraîne un épaississement des parois. L'hypertension ventriculaire gauche est souvent le symptôme d'une autre maladie.
  • Cardiomyopathie. Il s'agit d'une maladie dont le principal symptôme est considéré comme une hypertrophie du cœur. Elle peut être causée par un facteur héréditaire, des changements pathologiques de nature sclérotique ou dystrophique. L'hypertrophie cardiopathique du myocarde du ventricule gauche du cœur se forme en raison de défaillances du système immunitaire, d'une myocardite, d'un hyperfonctionnement des glandes endocrines, d'une intoxication et d'une réaction allergique.

La cardiopathie est classée en plusieurs formes, parmi lesquelles dilatées et hypertrophiques. Le premier est caractérisé par l'expansion des cavités et l'hypertrophie de la paroi cardiaque gauche. Les symptômes de la seconde comprennent une nette diminution de la taille ventriculaire et un myocarde épaissi..

  • Cardiomégalie. Dans ce cas, une personne de naissance souffre d'hypertrophie du ventricule gauche du cœur. La cause de ce phénomène est des anomalies survenues au cours du développement intra-utérin..
  • Activité physique excessive. Les parois du ventricule gauche sont agrandies en raison d'un exercice régulier. Les gens qui sont engagés dans le physique. les charges s'entraînent professionnellement quotidiennement pendant plusieurs heures. En conséquence, le cœur pompe trop de sang et le tissu musculaire se développe..
  • Maladie ischémique. Avec cette pathologie, la cause de la formation de tissu hypertrophié est un dysfonctionnement myocardique partiel..
  • Défauts de la valve cardiaque. Ils sont congénitaux et acquis. Un mauvais fonctionnement de l'organe principal du système circulatoire, provoqué par une sténose de l'orifice aortique, un défaut du septum interventriculaire et une insuffisance mitrale, provoque un stress supplémentaire et un épaississement ultérieur des parois du ventricule gauche.

L'hypertension symptomatique, la crise hypertensive, l'athérosclérose aortique et l'obésité entraînent une hypertrophie du myocarde ventriculaire gauche. Par conséquent, en cas de symptômes caractéristiques d'un épaississement des parois du cœur, un besoin urgent de consulter un cardiologue.

Variétés d'hypertrophie

L'hypertrophie ventriculaire gauche est de plusieurs types. Concentrique est caractérisé par un épaississement musculaire. Dans l'hypertrophie excentrique, les chambres gauche et droite s'étirent. Cela est dû à une charge accrue due à l'angine de poitrine et à l'hypertension. Des signes similaires sont également observés en présence d'une malformation cardiaque..

Dans les premiers stades, la maladie peut être asymptomatique, il est assez difficile de l'identifier, ce qui a alors un effet néfaste sur le traitement.

Si l'hypertrophie ventriculaire gauche du cœur s'accompagne d'une progression d'ischémie, d'arythmie et d'accidents vasculaires cérébraux, la probabilité d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque augmente, ce qui nuit considérablement à la qualité de vie..

Malgré le fait qu'avec l'hypertrophie ventriculaire gauche, il est possible de vivre pleinement, c'est très dangereux. Cette pathologie crée des conditions favorables au développement de maladies cardiaques graves..

Les étapes de développement

Les médecins traitants distinguent l'hypertrophie «de travail» du ventricule gauche du cœur, de quoi s'agit-il?

Cette condition n'est pas considérée comme une pathologie..

Le corps utilise des ressources «cardiaques» s'il y a un besoin de fonctions de remplacement. Lorsque le problème est corrigé, le myocarde revient au mode dans lequel il fonctionnait auparavant.

Cette maladie se développe en plusieurs étapes:

  1. Devenir. L'accumulation de substances nécessaires pour générer une quantité d'énergie suffisante. Les molécules de phosphocréatine, de glycogène et d'ATP sont stockées dans les cardiocytes, ce qui provoque une augmentation modérée de la masse cellulaire.
  2. Compensation. La circulation sanguine est correcte, mais la dépense énergétique maximale est nécessaire pour maintenir une nutrition myocardique adéquate. Compensation ventriculaire gauche, qu'est-ce que c'est? Ce phénomène se produit comme suit: la cavité cardiaque droite prend en charge une partie des «responsabilités» de la gauche, ce qui empêche le développement d'une carence en oxygène.
  3. Décompensation. La dernière phase, au cours de laquelle des changements pathologiques irréversibles se produisent. En raison de charges lourdes, le myocarde s'atrophie complètement. Le tissu musculaire est remplacé par du tissu adipeux ou du tissu cicatriciel. Les patients souffrant de ces problèmes cardiaques peuvent mourir en raison de la stagnation du sang dans le corps et d'une insuffisance cardiaque aiguë..

Les causes de l'hypertrophie ventriculaire gauche peuvent être différentes, mais le résultat est le même dans la plupart des cas. Ignorer la pathologie mènera à la mort..

Image clinique

Les symptômes de l'hypertrophie ventriculaire gauche sont les suivants:

  1. Sensations douloureuses dans la région du cœur.
  2. Arrêt respiratoire. Il se manifeste sous la forme d'essoufflement et de cyanose.
  3. Faiblesse générale.
  4. Perte d'orientation dans l'espace.
  5. «Naufrage» du cœur et augmentation subséquente de la fréquence cardiaque.
  6. Gonflement.
  7. Insomnie.
  8. Évanouissements fréquents.
  9. Incapacité d'accomplir des tâches accompagnées d'activité physique.

Avec une évolution latente de la pathologie, les symptômes ne sont souvent pas observés. Par conséquent, l'athlète subit des examens médicaux avant et après chaque compétition. Les experts peuvent l'enlever s'ils identifient une hypertension ou d'autres affections pouvant provoquer une hypertrophie.

Diagnostic de la maladie

Le traitement de l'hypertrophie des parois du ventricule gauche n'est pas effectué sans diagnostic préalable. Par conséquent, si vous ressentez un inconfort similaire aux symptômes de cette maladie, vous ne devez pas reporter une visite chez le médecin..

Il procédera à un examen initial, en même temps interrogeant le patient sur les symptômes apparus. Il notera la présence (absence) de respiration rapide, un œdème sur les jambes et les chevilles, des manifestations de cyanose au niveau du triangle nasolabial. Ces signes indiquent un stress accru..

Pour tester les hypothèses, une percussion est effectuée. Si, en conséquence, un accent du deuxième ton, du bruit et une matité des tons sont trouvés, les soupçons sont confirmés.

Ensuite, le patient devra subir un examen instrumental; ses méthodes comprennent l'ECG, l'échographie du cœur, l'échocardioscopie Doppler, l'IRM, la radiographie, la tomodensitométrie. Grâce à eux, l'épaisseur exacte des parois, la taille des cavités gauche et droite du cœur, le volume de sang pompé par les ventricules pendant une période de temps spécifique sont déterminés.

La présence d'indicateurs qui ne répondent pas aux normes prescrites signifie la présence de changements pathologiques. Le patient est envoyé pour un examen supplémentaire.

Grâce au diagnostic, la cause des dommages au muscle cardiaque est révélée. Ils découvrent également sous quel stress le cœur ne peut pas résister. Cela vous permet de prévenir l'hypertension (hypertension artérielle), de bloquer les effets de l'athérosclérose et ses conséquences (notamment l'angine de poitrine).

Thérapie

Le traitement de l'hypertrophie myocardique consiste à normaliser le mode de vie.

Pour ce faire, prescrivez un traitement médicamenteux, qui comprend:

  • Bêta-bloquants. L'utilisation de ces médicaments aide le cœur à fonctionner sans interruption, avec leur aide, ils réduisent le risque de développer des changements pathologiques irréversibles..
  • Médicaments anti-arythmie. Ils sont prescrits si des troubles du rythme cardiaque s'ajoutent au symptôme principal. Disapyramide, quinidine - médicaments utilisés le plus souvent.
  • Inhibiteurs de l'ECA. Une technique thérapeutique qui prescrit la nomination de ces médicaments vous permet de bloquer le développement d'une maladie dans laquelle la paroi du ventricule gauche est caractérisée par une épaisseur anormale. Les médicaments les plus efficaces sont considérés comme le diroton, l'énalapril et le lisinopril.
  • Sartans. Ces médicaments affectent délibérément le myocarde hypertrophié. Traitez le plus souvent avec du candésartan et du valsartan.

Comment pouvez-vous traiter une maladie à la maison?

La médecine traditionnelle est utilisée après consultation d'un médecin. Un traitement alternatif peut soulager les symptômes et arrêter la progression de l'hypertrophie. Cela signifie que diverses infusions et décoctions ne sont utilisées qu'en association avec des médicaments..

En outre, une grande attention est portée à l'alimentation pendant le traitement. Les maladies cardiovasculaires résultent souvent de kilos en trop ou d'une consommation excessive de malbouffe. Par conséquent, vous devez éviter les aliments gras, salés et marinés. Pendant toute la durée du régime (selon le traitement prescrit), vous devrez oublier le pain blanc, l'alcool et les bonbons.

Une bonne nutrition est l'un des points les plus importants du traitement.

Pour obtenir l'effet souhaité, vous devez suivre toutes les prescriptions de votre médecin. Y compris des recommandations concernant l'activité physique. L'activité physique est nécessaire, sinon le problème qui s'est posé s'aggravera.

En conséquence, vous devez vous débarrasser de toutes les addictions néfastes. Ces mesures signifient également beaucoup pour la santé d'une personne qui ne souffre pas de maladie cardiaque..

Complications de la maladie

Le manque de traitement en temps opportun a de graves conséquences. Avec un épaississement des parois du ventricule gauche causé par l'hypertension (hypertension artérielle), une insuffisance cardiaque aiguë peut se développer. Une pathologie dangereuse peut provoquer un arrêt cardiaque soudain. Dans ce cas, les chances de salut sont très faibles..

Il existe un risque d'ischémie. En conséquence, un blocage et des arythmies ventriculaires peuvent survenir, ce qui augmente également la probabilité d'une issue défavorable..

Hypertrophie ventriculaire gauche (LVH du cœur): qu'est-ce que c'est, signes ECG, symptômes et traitement

Les écarts dans la formation des structures cardiaques sont dus à des facteurs congénitaux ou acquis. Ces derniers sont répandus dans la pratique clinique. Un rôle diagnostique important est attribué à la composante génétique, qui est rarement isolée.

Les déformations myocardiques sont considérées comme l'un des types de processus pathologiques les plus courants..

L'hypertrophie ventriculaire gauche est une augmentation de la masse musculaire dans les parois de la chambre de pompage principale du cœur, qui est le résultat de déviations externes. Ce n'est pas primaire.

Le danger de la condition décrite varie d'un cas à l'autre. Fondamentalement, il s'agit d'une pathologie lente, sans symptômes prononcés à un stade précoce. S'il n'y a pas de dynamique du processus, alors même le traitement n'est pas nécessaire. Thérapie médicamenteuse, de soutien, au besoin.

Heart LVH se forme à un rythme extrêmement lent. Dans le contexte de l'hypertension artérielle, le moment de survenue varie de 2 à 10 ans ou plus, ce qui permet d'examiner qualitativement le patient.

Le principal contingent de patients est constitué de personnes âgées. Dans certains cas, la condition n'est pas considérée comme pathologique et ne nécessite pas de soins spécialisés.

Le mécanisme de développement de l'anomalie

Le chemin de formation est déterminé par une violation de l'activité fonctionnelle normale du muscle cardiaque. L'hypertrophie est une prolifération ou une masse de structures cardiaques dans le ventricule gauche.

Il apparaît à la suite d'une hypertension, moins souvent de pathologies tierces. Ils ont une propriété en commun: augmenter la charge sur les tissus normaux.

Une stimulation excessive, inadaptée aux capacités réelles de l'organe, conduit au travail du mécanisme adaptatif. Pour se contracter plus activement, le cœur est obligé de développer sa masse musculaire..

Mais il s'agit au départ d'un chemin de récupération défectueux. Une structure anatomique volumineuse et élargie est incapable de fonctionner normalement.

Par conséquent, des problèmes de contractilité myocardique, le volume de débit sanguin et le travail des structures cardiaques en général, l'hypoxie, l'atrophie tissulaire, les systèmes.

La défaillance de plusieurs organes se produit comme un résultat naturel et mortel.

Heureusement, le processus est lent. Du moment où les premiers symptômes de l'hypertrophie apparaissent au développement de troubles généralisés, il faut de 7 à 15 ans.

Classification

La typification est effectuée pour deux raisons.

En évaluant les changements anatomiques caractéristiques de la LVH, ils appellent:

  • Hypertrophie excentrique. Il se développe à la suite d'un excès de sang, sa stagnation dans le ventricule gauche, ce qui est typique des défauts des valves aortique et mitrale. Le processus pathologique est déterminé par l'expansion de la cavité cardiaque, une légère augmentation de la masse musculaire du myocarde sans épaississement direct de la paroi elle-même. La récupération est très difficile, visant à éliminer la cause profonde. L'évolution prolongée est associée à des complications mortelles.
  • Hypertrophie ventriculaire gauche concentrique. Inhérent à l'hypertension. Environ 85% des patients expérimentés ont des antécédents d'épaississement des parois des ventricules. Au fil des ans, le processus s'aggrave, surtout s'il n'y a pas de traitement compétent. Le risque mortel est déterminé à 15% dans les 5 prochaines années avec une forme développée.

Les étapes du développement de LVH

Une autre façon de classer les changements pathologiques est de les mettre en scène. L'évaluation est réalisée en fonction des signes cliniques, du degré de déviations fonctionnelles.

  • Première étape. Initiale. Normalement, le myocarde ventriculaire gauche a une épaisseur de 7 à 11 mm. Au fur et à mesure que le défaut se développe, la paroi peut s'épaissir. Une autre option consiste à dilater (étirer) la chambre elle-même sans augmenter l'épaisseur de la paroi. Les deux options sont dangereuses. Dans le contexte de la première étape, il n'y a pas de symptômes, le patient n'est pas conscient du problème. L'augmentation des structures anatomiques se produit jusqu'à 12-13 mm, pas plus. L'indemnisation est complète, les complications sont extrêmement rares. Il faut garder à l'esprit que pour les hommes, la coque extérieure par défaut est de 0,5 à 1 mm plus grande.
  • Deuxième étape. Modérer. L'épaisseur de la paroi hypertrophiée est de 13,1 à 14,5 mm. Il existe une symptomatologie prononcée au niveau des structures cardiaques, du cerveau et du système nerveux dans son ensemble, des voies excrétrices en cas de lésion rénale. Les risques sont grands. L'issue fatale survient dans 20% des cas, les jeunes tolèrent mieux les écarts, car ils ne sont pas si simples en termes de pronostic.
  • Troisième étape. Dans certaines classifications, il est considéré comme extrême, tandis que d'autres spécialistes et théoriciens en distinguent également un quatrième, terminal. En substance, ils ne font qu'un. S'épaississant de plus de 14-15 mm, il y a un dysfonctionnement généralisé du corps. Le manque de circulation sanguine entraîne une hypoxie tissulaire. La reprise n'a pas de perspectives.

L'élargissement du ventricule gauche du cœur est caractérisé par sa forme et sa gravité. Cette classification combinée est utilisée partout dans la pratique clinique..

Pourquoi l'hypertrophie est-elle dangereuse??

Les complications des violations de la structure du myocarde constituent une menace immédiate pour la vie et la santé humaines:

  • Accident vasculaire cérébral. Une forte baisse de l'intensité de la nutrition des structures cérébrales. Il y a un double risque. D'une part, une pression artérielle constamment élevée menace le développement d'une hémorragie, c'est-à-dire la rupture d'un vaisseau dans le cerveau. D'autre part, le cœur lui-même n'est pas en mesure de fournir adéquatement les tissus nerveux. D'où le risque accru d'accident vasculaire cérébral ischémique et hémorragique. Ce qui vient en premier est la question. Les patients présentant une forme excentrique du processus pathologique sont moins à risque.
  • Crise cardiaque. Nécrose des structures cardiaques. Le résultat naturel de l'incapacité de se fournir de l'oxygène. Il commence sous la forme d'une maladie coronarienne, puis s'aggrave et se transforme en urgence.
  • Arrêt cardiaque à la suite du développement d'arythmies sévères. L'activité électrique ventriculaire augmente, entraînant une mort prématurée chez les patients de tous âges.
  • La démence vasculaire. Démence. Réversible dans les premiers stades. Ensuite, même si le traitement réussit, un défaut neurologique est possible..
  • Évanouissement. Peut causer des blessures.

La prévention des complications est l'un des objectifs de la thérapie.

Les raisons

L'hypertrophie du myocarde ventriculaire gauche se développe à la suite d'une exposition à des facteurs cardiaques et vasculaires. C'est extrêmement rare pour d'autres moments, certains n'ont pas du tout d'antécédents pathogènes.

Une liste approximative est la suivante:

Crise cardiaque

Déplacé dans un passé récent. Le résultat est une sclérose tissulaire, c'est-à-dire leur remplacement par des structures cicatricielles. Par conséquent, la charge accrue sur le cœur, en raison de la nécessité de pomper le sang plus activement dans le contexte d'une ressource et d'une capacité réduites du myocarde.

Il existe tout un groupe de formes du processus pathologique. La récupération n'a pas de sens dans les étapes ultérieures. Le traitement précoce implique des médicaments à vie.

Maladie ischémique

Elle est représentée par les mêmes signes qu'une crise cardiaque. La seule différence réside dans l'intensité des phénomènes destructeurs. Pendant la maladie coronarienne, ils sont lents, graduels.

La nécrose aiguë se développe plus tard, lorsque le processus atteint une certaine masse critique. Traitement systématique. Des soins hospitaliers sont nécessaires 1 à 2 fois par an. Tenue de manière planifiée.

Pathologies inflammatoires des structures cardiaques

Myocardite comme type principal. A une origine principalement infectieuse.

Nécessite une longue et complète récupération dans un hôpital spécialisé. Sans aide, la destruction du tissu musculaire et des oreillettes se produit.

Le type auto-immun se développe moins souvent, a un cours plus doux. L'hypertrophie ventriculaire gauche est une complication presque inévitable.

Le développement ne peut être évité qu'au début du traitement dans les 24 à 48 heures suivant le début du processus.

Défauts de la valve mitrale

Sténose, infection complète, prolapsus. Fournir une régurgitation (flux de retour) du sang vers la chambre précédente de l'organe musculaire.

Une quantité suffisante de tissu conjonctif fluide est libérée dans l'aorte. D'où l'hypoxie et l'intensification réflexe de l'activité cardiaque. Il s'agit d'un mécanisme compensatoire.

La récupération est strictement chirurgicale, dans des conditions stationnaires. Les perspectives de guérison complète sont bonnes avec une mise en route précoce du traitement. Plus le défaut anatomique est important, plus le pronostic est mauvais.

Défauts de la valve aortique

Il couvre l'entrée de la plus grande artère, empêchant le sang de retourner dans le ventricule. En cas de dysfonctionnement, une régurgitation se produit, une stagnation du tissu conjonctif fluide. Là encore, le mécanisme de compensation est activé. Traitement chirurgical. Les prédictions sont identiques à celles du cas précédent..

Cardiomégalie ou cœur bovin

Peut être un type de cardiomyopathie hypertrophique. A un caractère héréditaire, moins souvent acquis.

Se fait sentir par un épaississement anormal de la couche musculaire sur toute sa longueur.

Au fil du temps, un tel organe perd sa fonctionnalité. La seule chance de sauver le patient est une greffe précoce.

Hypertension artérielle

Une augmentation persistante de la pression entraîne une augmentation de la charge sur le ventricule gauche en tant que principale structure responsable de la libération du sang dans le grand cercle.

Les patients ayant de l'expérience sans exception ont une hypertrophie, généralement elle ne se manifeste pas, mais c'est jusqu'à un certain point.

Coeur d'athlète

Le nom approximatif des changements qui se produisent dans les structures cardiaques des personnes professionnellement engagées dans une activité physique.

Il y a un débordement de chambres sanguines afin de pomper rapidement la quantité, le corps modifie la structure du cœur. La surcharge de volume affecte la santé générale lorsque le patient arrête de faire de l'exercice.

Il y a relativement peu de raisons à l'épaississement des parois de la chambre ventriculaire, ce qui simplifie le diagnostic.

Comment se manifeste la maladie?

La liste des symptômes est déterminée par la gravité du processus principal, la durée des changements pathologiques et certains autres facteurs.

La liste moyenne ressemble à ceci:

  • Vertiges. Développe paroxystique. Les épisodes peuvent être répétés plusieurs fois au cours d'une journée. L'intensité du trait varie. D'un léger inconfort à l'impossibilité d'orientation dans l'espace. Cause - ischémie cérébelleuse de gravité variable.
  • Céphalée. Maux de tête sourds et pressants. Il est localisé dans l'occiput et la couronne. Se produit sporadiquement. Dure d'une heure à quatre. En cas de crise hypertensive - avant de l'arrêter.
  • Inconfort dans la poitrine. Ressenti comme une pression, comme si une pierre était posée. Peut indiquer une condition relativement inoffensive ou une crise cardiaque en développement.

Vous avez besoin d'écouter la puissance de la manifestation, est-elle intensifiée avec la respiration ou le mouvement? Si oui, il n'est pas nécessaire de parler de l'origine cardiaque.

Les douleurs qui ne répondent pas à ces facteurs, d'une durée inférieure à 10 à 20 minutes, sont de type angor. Plus - une crise cardiaque est attendue.

  • Numéros d'hypertension artérielle. La correction de l'effet ne donne pas ou elle est temporaire, à court terme. Un changement constant de médicaments ou une augmentation de la posologie est nécessaire (et souvent tous ensemble). Le processus pathologique résistant est causé par l'hypertrophie et le stimule. Un cercle vicieux s'ensuit.
  • Suffocation. Généralement à la suite de l'asthme cardiaque. Il se développe dans le contexte d'un écart de courant à long terme, comme une complication. Peut entraîner un œdème pulmonaire. Sans correction, la condition se termine par la mort du patient. A une tendance au cours récurrent chronique.
  • Arythmies. Par le type de tachycardie, fibrillation ventriculaire. Moins souvent, les extrasystoles. Le plus souvent, il existe des formes «dangereuses» qui conduisent à un résultat mortel à court terme. La manifestation augmente avec l'effort physique. Une activité excessive (caractéristique évaluative) conduit à un arrêt cardiaque.
  • Faiblesse, diminution de la capacité de travail, somnolence. Il apparaît progressivement. Dans les cas graves, une invalidité survient. Le patient est incapable d'accomplir même les tâches ménagères, sans parler des professionnels.
  • Gonflement des membres inférieurs. Ils se développent en fin d'après-midi. Le symptôme indique une violation du tractus excréteur, en particulier, les reins sont touchés.
  • Conditions d'évanouissement. Preuves répétées en faveur d'un processus pathologique sévère impliquant les structures cérébrales. AVC possible bientôt.
  • Décoloration bleue, pâleur du triangle nasolabial, peau, muqueuses.

Le tableau clinique peut ne pas être complet. Au moins 2 symptômes sont nécessaires. Dans de rares cas, il peut n'y avoir aucun signe.

Diagnostique

Elle est réalisée par un cardiologue avec des méthodes instrumentales, moins souvent de laboratoire. Ces derniers ne fournissent pas d'informations suffisantes.

Liste des activités dans le bon ordre:

  • Recueil de plaintes et anamnèse. Pour objectiver les symptômes, corrigez-les pour une analyse plus approfondie.
  • Auscultation. Écouter le son du cœur. Des options sont possibles. Les malformations valvulaires montrent un souffle sinusal typique de la régurgitation.
  • Mesure de la pression artérielle. Il est systématiquement supérieur à la normale dans près de 90% des cas. Aussi fréquence cardiaque. Tachycardie typique et arythmies associées.
  • Surveillance quotidienne. Enregistrement des indicateurs ci-dessus dans les 24 heures. Une conduite répétée est possible.
  • Électrocardiographie. Il existe des signes spécifiques, mais il est prescrit pour clarifier le degré de préservation des capacités fonctionnelles du cœur.
  • Échocardiographie. Technique de visualisation des structures cardiaques. Il est considéré comme essentiel pour la détection précoce d'un problème ou pour déterminer la nature d'un défaut et les perspectives de son évolution. Il est possible de diagnostiquer des changements asymétriques (un coefficient spécial est utilisé, le problème est détecté s'il est supérieur à 1,3).
  • IRM au besoin.
  • Analyses sanguines générales et biochimiques selon les indications.

De telles techniques sont généralement suffisantes.

Signes ECG

  • Onde T négative en dérivation V5-6.
  • Augmentation du pic (amplitude) S en V1-2.
  • T positif en V1.
  • Déformation de l'intervalle ST, son inégalité V6 - plus que la normale, V4 - ci-dessous.

Ce sont des signes typiques d'hypertrophie ventriculaire gauche sur l'ECG, mais malgré l'évidence du problème, les médecins font souvent l'erreur de confondre le changement avec une variante de la norme physiologique. Un faux diagnostic des processus arythmiques est également possible..

Décoder un cardiogramme nécessite des qualifications et une part d'intuition professionnelle..

Méthodes de traitement

Chirurgical et conservateur. Dépend de l'étiologie du processus, de la gravité des symptômes.

  • Bêta-bloquants. Il est recommandé de privilégier le Carvedilol. Pour le soulagement des crises aiguës de tachycardie - Anaprilin.
  • Médicaments pour prévenir les dépôts de cholestérol: Atorvastatine, Policosanol.
    Anti-thrombotique. Aspirine-Cardio.
  • Antiarythmique. Rétablissez la fréquence normale des contractions. Hindin comme principal.
  • Nitroglycérine pour le soulagement de la crise de douleur aiguë. Dans le contexte d'un tel épisode, il est recommandé d'appeler une ambulance..
  • Antihypertenseurs de plusieurs groupes pharmaceutiques: inhibiteurs de l'ECA (périndopril), antagonistes calciques (vérapamil ou diltiazem).
  • Diurétiques légers (Veroshpiron, Spironolactone).
  • Sartans. Pour réduire la charge sur le myocarde.

La chirurgie est indiquée pour les défauts valvulaires ou le rétrécissement critique d'une artère.

Les méthodes de restauration impliquent le stenting de la zone rétrécie (expansion artificielle par des moyens mécaniques en cas d'athérosclérose sévère) ou des prothèses des structures affectées qui ont perdu leur activité fonctionnelle.

Les changements de mode de vie jouent un rôle, mais pas aussi important. Il est impératif d'arrêter de fumer et d'alcool, de normaliser le sommeil et de minimiser l'activité physique. La consommation de sel est d'environ 5 à 7 grammes. Le régime est souhaitable.

Les remèdes populaires sont strictement contre-indiqués. On ne sait pas comment le système cardiovasculaire affecté réagira à une telle auto-activité..

Prévoir

Relativement favorable en raison du développement long et lent des changements pathologiques. Dans ce cas, il est déterminé par le diagnostic principal.

Dans sa forme pure, sans traitement, des complications surviennent dans 20% des cas. Dans les derniers stades, encore plus souvent.

La possibilité d'une intervention thérapeutique radicale suggère un meilleur résultat.

Cependant, avec les troubles hémodynamiques généralisés, dystrophiques, tout est bien pire. Il y a des chances pour une guérison complète, mais le myocarde lui-même ne diminuera pas de taille.

Ça ne devrait pas être effrayant. Avec une thérapie complexe, vous pouvez vivre longtemps, avec un minimum de restrictions dans les activités quotidiennes.

finalement

L'hypertrophie ventriculaire gauche du cœur est un épaississement pathologique de ses parois. Accompagné de symptômes purs et de manifestations du processus pathologique principal.

Le traitement est étiotrope (visant à éliminer la maladie primaire). Les panneaux sont supprimés au besoin.

Il y a toujours une chance pour un rétablissement complet, la probabilité est déterminée par le diagnostic primaire. L'essentiel est de ne pas hésiter à consulter un spécialiste et à consulter un cardiologue tous les six mois ou un an à des fins préventives.