Trouble de la coagulation sanguine

Spasme

Un problème dans lequel le sang ne coagule pas bien est appelé un trouble de la coagulation sanguine. Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de blocage normal des vaisseaux sanguins lorsqu'ils sont endommagés.

Lorsque tout va bien, lors du saignement sur le site de la plaie, le sang commence à s'épaissir, ce qui empêche une perte importante. Mais parfois, ce mécanisme complexe ne fonctionne pas, ce qui entraîne des saignements sévères ou prolongés..

Lorsque le sang ne coagule pas bien, cela n'entraîne pas toujours sa perte externe. Elle peut également se manifester par des hémorragies sous la peau ou dans le cerveau..

Les raisons

Les troubles de la coagulation sanguine sont divisés en fonction de l'étiologie - en acquis, déterminés génétiquement et congénitaux, ainsi qu'auto-immuns.

Les troubles de la coagulation sanguine peuvent être causés par des pathologies héréditaires, mais pas seulement. Les maladies génétiques peuvent également affecter le développement de la maladie. Par exemple, un nouveau-né peut recevoir un diagnostic d'hémophilie ou de maladie de von Willebrand.

En outre, une violation peut être causée par un manque de vitamine K. De plus, ces problèmes peuvent être une conséquence du cancer du foie et d'autres organes..

Le plus souvent, les troubles de la coagulation surviennent avec une hépatite infectieuse ou des cicatrices, qui apparaissent généralement avec une cirrhose.

L'utilisation à long terme d'antibiotiques puissants ou de médicaments pour éliminer la trombose peut également provoquer des troubles de la coagulation sanguine.

Symptômes

Les principaux symptômes de la maladie:

  • Éruptions cutanées. Selon la cause d'une mauvaise coagulation, des hémorragies ponctuées (pétéchies) et des hématomes étendus peuvent apparaître sur la peau.
  • Saignements de nez.
  • Hémorragies dans les muqueuses de la bouche, du nez, des intestins. Cette dernière option peut entraîner l'apparition d'un mélange de sang dans les selles..
  • Hémorragie dans le cerveau. Se produisent avec la fragilité des vaisseaux sanguins et une faible coagulation sanguine.
  • En cas de blessure, coupure, ecchymose, le sang ne s'arrête pas longtemps.
  • Des hémorragies dans les articulations, les muscles et les organes internes peuvent être observées avec une maladie héréditaire de l'hémophilie. Des ecchymoses (hématomes) peuvent se former même avec des dommages mécaniques mineurs.

Diagnostique

En plus d'étudier l'anamnèse du patient et de l'examiner par divers spécialistes, des tests de laboratoire sont effectués. Tout d'abord, la présence dans le sang de tous les facteurs de coagulation et leur concentration est déterminée. Le temps nécessaire pour que l'échantillon de sang coagule est défini. Souvent, ces analyses sont accompagnées de tests ADN..

Traitement

Pour que le traitement de cette affection soit efficace, il est nécessaire de déterminer les causes de la maladie. Il est très important d'identifier et de traiter en temps opportun les principaux troubles - pathologies hépatiques ou lésions oncologiques.

Les méthodes thérapeutiques supplémentaires comprennent:

  • utilisation par injection de vitamine K;
  • médicaments pour améliorer la coagulation;
  • transfusion de plasma sanguin congelé;
  • autres remèdes - ceux-ci incluent l'hydroxyurée et l'oprelvékine, qui aident à éliminer les problèmes plaquettaires.


Le régime alimentaire du patient doit inclure des aliments riches en calcium, en acide folique, en vicasol, en acides aminés.

Ceux-ci incluent les produits laitiers - fromage, fromage cottage, kéfir. Le poisson et la viande aideront également à éliminer les symptômes de la pathologie. Il est également important de manger des légumes à feuilles - oignons verts, épinards, chou blanc.

Inscription dans les cliniques pour enfants:
+7 919 600-14-42

Entrée au département des adultes (Aurora, 18 ans):
+7 987 240-19-41

© 2001-2020 Médecine préventive

Cher visiteur! LLC "MMC" Médecine préventive ", LLC" MMC "Clinique d'allergologie et de pédiatrie" conformément au programme territorial de garanties d'État pour la fourniture de soins médicaux gratuits aux citoyens dans un montant limité. Pour plus d'informations, appelez le service d'information +7 (347) 246-30-03. LLC "MC" Preventive Medicine ", LLC" KSC "ne fournissent pas de soins médicaux conformément au programme territorial de garanties de l'État pour la fourniture de soins médicaux gratuits aux citoyens. Ce site est à titre informatif uniquement et est destiné à des fins éducatives, les visiteurs du site ne doivent pas utiliser les documents publiés sur le site comme des conseils médicaux. LLC "MMC" Preventive Medicine ", LLC" MC "Preventive Medicine", LLC "MMC" Clinic of Allergology and Pediatrics ", LLC" KSC "ne sont pas responsables des conséquences possibles découlant de l'utilisation des informations publiées sur le site. Les matériaux et les prix affichés sur le site ne constituent pas une offre publique déterminée par les dispositions de l'article 437 du Code civil de la Fédération de Russie. Les prix sur le site peuvent différer des prix réels, le coût des prestations doit être précisé dans le centre de contact par téléphone. +7 (347) 246-30-03. Les citoyens ont le droit de recevoir des soins médicaux gratuits dans le cadre du programme territorial de garanties de l'État pour la fourniture de soins médicaux gratuits aux citoyens dans la polyclinique de leur lieu de résidence (dans le cadre de la police d'assurance médicale obligatoire). La prestation de services est effectuée moyennant des frais sur la base d'un accord sur la fourniture de services médicaux. Avant de recevoir le service, veuillez vérifier les prix en appelant le service d'information +7 (347) 246-30-03 ou dans les registres des cliniques. © Droits réservés.

Pourquoi il y a une mauvaise coagulation sanguine et que faire pour y remédier?

Date de publication de l'article: 23.08.2018

Date de mise à jour de l'article: 9.06.2019

Une mauvaise coagulation sanguine menace que même une coupure mineure puisse entraîner des saignements prolongés et une perte de sang importante. En médecine, cette condition est appelée hypocoagulation..

À partir de cet article, vous apprendrez: pourquoi cela se produit, s'il présente des signes caractéristiques, quelles méthodes de diagnostic et de traitement existent et à quel point la coagulation est dangereuse..

Quelle analyse est effectuée pour déterminer?

Pour un test sanguin, afin de déterminer sa coagulabilité, un coagulogramme (hémostasiogramme) est réalisé.

Il est obligatoire pour les patients:

  • avec des antécédents de troubles circulatoires aigus coronariens (crises cardiaques) et cérébraux (accidents vasculaires cérébraux);
  • avec des pathologies du foie et des vaisseaux sanguins;
  • pendant la période de naissance d'un enfant;
  • avant la chirurgie;
  • avec thrombophilie (tendance à la thrombose).

Le coagulogramme comprend un certain nombre de tests:

Nom du testLa descriptionNorme
Temps de coagulationPour le déterminer, le sang est prélevé dans la veine cubitale, versé dans deux tubes à essai et placé dans un bain-marie qui simule la température corporelle. Un chronomètre est utilisé pour déterminer le temps nécessaire à la formation d'un caillot. Le résultat est le temps moyen calculé pour deux tubes.5 à 10 minutes
Temps de prothrombine (PT)Le moment de la formation du caillot de thrombine est déterminé. L'algorithme des actions est le même que pour déterminer le temps de coagulation. La différence est qu'une solution de chlorure de calcium et une solution standard de thromboplastine sont ajoutées aux tubes à essai..11-17 secondes
Indice de prothrombine (PTI)Rapport PV standard du plasma sanguin et PV d'un patient.80 à 130%
INRActuellement, au lieu de l'IPI, l'indicateur INR est utilisé - le ratio normalisé international. Il représente le rapport entre le PT du patient et celui d'une personne en bonne santé..0,82-1,18
Détermination du fibrinogène plasmatiqueLe fibrinogène est le premier facteur de coagulation synthétisé dans le foie et, sous l'influence du facteur XII (Hageman), se transforme en fibrine insoluble. Déterminer le contenu et la concentration de fibrinogène.2 à 4 g / l
Temps de thrombineDésigne le temps nécessaire à la formation d'un caillot de fibrine lorsque la thrombine est ajoutée au plasma.15-17 secondes
Temps de recalcification activéMontre combien de temps il faut pour la formation de filaments de fibrine dans le plasma saturé de calcium et de plaquettes.81-127 secondes
Temps de saignement capillaire DukePériode entre la lésion capillaire et la fin du saignement.2 à 5 minutes

Ces indicateurs sont basiques. Il existe également un certain nombre d'indicateurs avancés qui nécessitent des réactifs spéciaux, qui ne sont pas disponibles dans tous les laboratoires..

Le prélèvement sanguin pour analyse est effectué uniquement à jeun. À la veille de sa livraison, vous ne pouvez pas manger d'aliments épicés, gras et salés, fumer, prendre des anticoagulants.

Le sang est prélevé dans la veine ulnaire avec une seringue avec une aiguille large sans utiliser de garrot. Ne blessez pas gravement la veine afin qu'une grande quantité de thromboplastine ne pénètre pas dans la circulation sanguine. Le délai de publication des résultats d'analyse est de 1 à 2 jours.

Raisons possibles

L'hypocoagulation est congénitale (hémophilie, maladie de von Willebrand) et acquise.

Les causes de la coagulation sanguine lente acquise chez l'adulte sont:

  1. Diminution du nombre de plaquettes (thrombocytopénie);
  2. Modifications fonctionnelles, morphologiques et biochimiques des plaquettes, non associées à une diminution de leur nombre (thrombocytopathie);
  3. Violation de la synthèse des facteurs de coagulation sanguine (procoagulants) dans le foie: I (fibrinogène), II (prothrombine), V (proaccélérine), VII (proconvertine), etc.
  4. Activation insuffisante des procoagulants tout en maintenant leur concentration normale;
  5. Violations du système de facteurs anticoagulants (hyperhéparinémie);
  6. Activation excessive de la fibrinolyse.

Ces conditions conduisent à:

  • des dommages au foie, dans lesquels la plupart des facteurs de coagulation sont synthétisés;
  • hypovitaminose - carence en vitamine K;
  • manque d'ions calcium dans le plasma, nécessaires à la formation de thrombine et de fibrine;
  • anémie - une diminution de la teneur en hémoglobine;
  • maladies sanguines malignes (leucémie);
  • perte de sang massive;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques;
  • prendre des anticoagulants qui fluidifient le sang, avec varices, hypertension, insuffisance cardiaque;
  • prendre des médicaments fibrinolytiques.

L'hypocoagulation est moins fréquente que l'augmentation de la coagulation sanguine (hypercoagulabilité), qui se caractérise par une tendance à la thrombose (thrombophilie).

Symptômes et signes typiques

Les symptômes que le patient a une mauvaise coagulation sanguine sont:

  • saignements de nez fréquents et difficiles à arrêter;
  • menstruations abondantes chez les femmes;
  • l'apparition d'ecchymoses et d'hémorragies sur la peau sans raison apparente;
  • saignement des gencives;
  • étourdissements, faiblesse;
  • présence de sang dans les selles, ce qui peut être un signe d'hémorragie interne.

Si vous présentez ces signes, vous devez consulter un médecin. Il réalisera des diagnostics qui aideront à comprendre la cause des troubles de la coagulation et prescrira un traitement.

Comment se déroule le traitement?

Le traitement d'une mauvaise coagulation sanguine vise à éliminer la cause qui la cause.

En thérapie, des médicaments sont utilisés:

  1. Agents anti-enzymes - inhibiteurs des enzymes protéolytiques, inhibent la fibrinolyse et la dissolution des caillots sanguins. Ceux-ci incluent l'acide aminocaproïque, l'acide aminométhylbenzoïque (Amben), les médicaments avec l'ingrédient actif aprotinine (Ingiprol, Ingitril, Contrikal, Gordox), le sulfate de protamine.
  2. Coagulants à action indirecte - vitamines du groupe K et leurs dérivés: Vikasol, desmopressine (analogue synthétique de la vasopressine).
  3. Coagulants à action directe - composants et médicaments hémostatiques.

La thérapie d'hypocoagulation est à long terme. Les anomalies congénitales nécessitent souvent des médicaments à vie.

En plus du traitement médicamenteux, une alimentation équilibrée a un effet bénéfique sur l'augmentation de la coagulation sanguine. Il comprend des aliments riches en vitamine K, dont la présence est nécessaire à la synthèse des protéines nécessaires à la coagulation.

La liste de ces produits comprend: tous les types de chou, légumes verts et rouges et persil, coriandre, aneth, baies rouges et violettes, tomates vertes, œufs, sel, pain blanc, bananes et mangues, noix.

Recommandé de boire des jus de raisin et de grenade.

Comme c'est dangereux?

Une faible coagulation sanguine est dangereuse pour ses conséquences sur la vie humaine. Tout dommage aux vaisseaux provoque des saignements, qu'il est souvent impossible d'arrêter par lui-même.

Les dommages les plus terribles aux grosses artères et veines. Dans ce cas, une aide d'urgence sera nécessaire, sinon une perte de sang importante peut entraîner la mort..

Les femmes enceintes et les patientes nécessitent une attention particulière pendant la chirurgie.

Mauvaise coagulation du sang - traitement et symptômes. Comment traiter une mauvaise coagulation sanguine

L'hémostase est un système biologique responsable de la coagulation et de l'état liquide de la «substance rouge». Les violations du travail bien établi de cette structure se manifestent par une réaction lente du corps à la perte de sang qui se produit. Une mauvaise coagulation peut provoquer de nombreux processus pathologiques.

Quel est le nom du test de coagulation sanguine

En tant que prophylaxie ou pour découvrir les raisons du développement d'une maladie, des tests de laboratoire sont souvent prescrits. Dans le même temps, une grande attention est accordée aux indicateurs de la coagulation des biofluides. Tout écart par rapport à la norme indique une violation de l'hémostase. Le processus de coagulation de la "substance rouge" est clairement illustré au moyen de diverses analyses:

  1. Selon Sukharev. Cette étude est réalisée 3 heures après avoir mangé. Pour effectuer l'analyse, prenez un liquide capillaire et remplissez-le d'un récipient spécial. Ensuite, à l'aide d'un chronomètre, le début et la fin du processus de coagulation sont calculés. Le temps de coagulation du sang est normal au premier stade - 30-120 secondes et à la fin de l'analyse - 3-5 minutes.
  2. Selon Duque. L'analyse permet de déterminer la coagulabilité de la «substance rouge» en perçant le lobe de l'oreille avec une aiguille. Depuis le début de l'étude, du papier filtre est appliqué sur la plaie toutes les 15 à 20 secondes. Une fois que des traces de biofluide cessent de rester dessus, le processus de coagulation sanguine est considéré comme terminé. Le taux autorisé pour les femmes, comme pour les hommes, varie de 1 à 3 minutes.

Mauvaise coagulation du sang

La viscosité d'une substance biologique affecte sa capacité à remplir une fonction trophique dans l'organisme. Des dommages externes ou internes à la paroi du vaisseau servent de déclencheur pour le processus rapide supplémentaire de coagulation. Une mauvaise coagulation sanguine interfère avec l'apport normal de nutriments et d'oxygène aux cellules, ce qui provoque le développement de nombreuses maladies graves.

Symptômes

De mauvais indices de coagulation du liquide nutritif sont une menace directe pour la vie du patient. À cet égard, une analyse de la coagulabilité d'une substance biologique doit être effectuée avant toute procédure impliquant une perte de sang même minime. Un coagulogramme doit également être passé avant de prendre des médicaments qui diluent le liquide biologique. Les patients présentant une mauvaise coagulation sanguine peuvent observer les signes suivants de cette maladie:

  • saignement spontané;
  • la formation d'hématomes même à partir de contusions mineures;
  • faiblesse, étourdissements.

Les raisons

Une diminution de la coagulabilité d'un biofluide n'est pas aussi courante qu'une augmentation. De nombreux facteurs contribuent à l'apparition d'un degré de coagulation dangereusement bas. Une approche intégrée de l'étude du problème permet de découvrir les causes d'une mauvaise coagulation sanguine. Les principales raisons de la diminution de la réaction du corps à l'effusion de la "substance rouge" sont les conditions humaines suivantes:

  • Maladie du foie qui complique la synthèse de nombreux facteurs de coagulation.
  • Perte aiguë de biofluide; conduit à la perte de ses éléments de forme.
  • Diminution de la fraction massique des plaquettes.
  • Manque de vitamine K impliquée dans la synthèse de la prothrombine.
  • Hémophilie.
  • La dernière étape du syndrome de coagulation intravasculaire disséminée, qui se produit dans le contexte d'une septicémie, d'un abcès des tissus mous.

Que faire en cas de mauvaise coagulation sanguine

Si vous présentez des symptômes de diminution de la coagulabilité du biofluide, vous devez immédiatement consulter un hématologue. Le spécialiste vous proposera de subir diverses études, sur la base desquelles il tirera des conclusions sur l'étiologie de la maladie. Le traitement d'une mauvaise coagulation est souvent à long terme. En fonction des causes de la pathologie, les médicaments et remèdes populaires suivants sont utilisés:

  1. Coagulants indirects impliqués dans la coagulation sanguine.
  2. Les inhibiteurs de fibrinolyse ralentissent la dissolution des caillots sanguins, augmentent l'hémostase.
  3. Les coagulants directs aident localement à arrêter l'écoulement de «substance rouge».
  4. Transfusion plasmatique de biofluide pour obtenir des facteurs de coagulation.
  5. Vous pouvez augmenter ou diminuer la coagulation en utilisant des produits et des outils naturels. Par exemple, une décoction de coquilles de noix de pin contribue à améliorer l'hémostase. L'outil renforce bien les vaisseaux sanguins, mais présente des contre-indications pour la haute pression.

Caractéristiques du traitement de l'incoagulabilité sanguine

Actuellement, la coagulation sanguine peut être augmentée en prenant différents médicaments. Un rôle important est donné à la prévention de la diminution de la coagulation, en particulier chez les personnes sensibles à cette maladie. Les femmes enceintes et les jeunes enfants constituent un groupe à risque distinct. Le schéma thérapeutique pour ces patients est quelque peu différent des mesures conventionnelles..

Pendant la grossesse

La période de naissance d'un enfant affecte activement la coagulation du sang dans le corps de la mère. Un système immunitaire affaibli ne donne pas les signaux nécessaires sur les violations et travaille à l'usure, c'est pourquoi il est si important pour les femmes enceintes d'avoir des tests de contrôle mensuels. Il est possible de réduire les risques de complications d'une mauvaise coagulation par une bonne nutrition et la prise de médicaments «épargnants».

L'enfant a

Le traitement des troubles de la coagulation chez les enfants se fait par le biais de médicaments. Dans les cas graves, l'enfant est hospitalisé et soumis à une injection intraveineuse de substances qui dissolvent les caillots sanguins, jusqu'à ce que l'état s'améliore. Le traitement ultérieur du petit patient comprend la nomination de médicaments sous forme de comprimés: "Aspirine" ou anticoagulants.

Trouble de la coagulation sanguine

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Les dysfonctionnements dans le fonctionnement du système le plus important du corps - le système d'hémostase conçu pour protéger une personne contre la perte de sang - apparaissent comme une violation de la coagulation sanguine, c'est-à-dire une pathologie de la coagulation des composants protéiques du sang en cas de saignement.

La capacité du sang à coaguler pour diverses raisons peut être réduite, entraînant des coagulopathies sévères et mortelles.

Code CIM-10

Causes des troubles de la coagulation sanguine

Avant d'élucider les principales causes des troubles de la coagulation sanguine, il convient de rappeler que la coagulation dans le processus d'arrêt du saignement est un complexe de processus biochimiques complexes provoqués par l'exposition (et l'interaction) de près de quatre douzaines de substances physiologiquement actives, appelées facteurs plasmatiques et plaquettaires de la coagulation sanguine..

Sous une forme simplifiée, le processus de coagulation sanguine en cas de lésion des vaisseaux sanguins peut être décrit comme la conversion de la protéine sanguine prothrombine (facteur de coagulation plasmatique II) en enzyme thrombine, sous l'action de laquelle le fibrinogène plasmatique (protéine produite par le foie, facteur de coagulation I) est transformé en fibreux polymérisé (insoluble ) protéine fibrine. L'action de l'enzyme transglutaminase (facteur de coagulation XIII) stabilise la fibrine et des éléments sanguins spéciaux (non nucléés) - les plaquettes - adhèrent à ses fragments. En raison de l'agrégation plaquettaire et de leur adhésion à la paroi du vaisseau, un caillot sanguin se forme. C'est lui qui ferme le "trou" en cas de violation de l'intégrité du vaisseau sanguin.

Pathogénèse

La pathogenèse des anomalies dans le processus d'hémocoagulation est directement liée à un déséquilibre des facteurs de coagulation sanguine, car ce n'est que lorsqu'ils sont activés que le mécanisme naturel de formation de caillots sanguins et de saignement s'arrête. Un facteur tout aussi important est le nombre de plaquettes dans le sang, synthétisées par les cellules de la moelle osseuse..

La classification existante des troubles de la coagulation sanguine les divise - selon l'étiologie - en acquis, déterminés génétiquement et congénitaux, ainsi qu'auto-immuns.

Parmi les causes des troubles acquis de la coagulation sanguine, les hématologues notent des pathologies conduisant à une diminution du taux de fibrinogène dans le sang (hypofibrinogénémie) ou à une diminution de la teneur en plaquettes dans celui-ci:

  • dysfonctionnement hépatique (par exemple, avec cirrhose ou dégénérescence graisseuse du foie);
  • syndrome thrombohémorragique ou syndrome DIC, qui se développe dans des états de choc et post-traumatiques, pendant une intervention chirurgicale, après des transfusions sanguines massives, avec une septicémie et des maladies infectieuses graves, avec la décomposition de grands néoplasmes malins;
  • carence en vitamine K (due à une obstruction de la voie biliaire ou à une mauvaise fonction intestinale);
  • anémie pernicieuse (mégaloblastique) due à un manque de cyanocobalamine (vitamine B12) et d'acide folique (vitamine B9); cette pathologie peut être le résultat d'une dysbiose sévère, ainsi que d'une diphyllobothriase (parasitisme dans le corps d'un large ténia);
  • les maladies tumorales du système hématopoïétique (leucémie, hémoblastose) avec lésions des cellules souches de la moelle osseuse;
  • effets secondaires des médicaments du groupe des anticoagulants utilisés dans le traitement de la thrombose, ainsi que des cytostatiques, avec lesquels une chimiothérapie anticancéreuse est effectuée.

Les causes des troubles de la coagulation comprennent les anomalies génétiques et congénitales suivantes:

  • hémophilie A (déficit en globuline antihémophilique - facteur de coagulation VIII), hémophilie B (déficit en facteur de coagulation IX) et hémophilie C (déficit en thromboplastine - facteur XI);
  • maladie de von Willebrand (thrombopathie constitutionnelle ou syndrome de von Willebrand-Jurgens, lorsqu'il n'y a pas assez de globuline antihémophilique dans le sang);
  • purpura thrombocytopénique (maladie de Werlhof);
  • Thrombasthénie héréditaire de Glanzmann;
  • afibrinogénémie congénitale (absence de fibrinogène dans le sang) et dysfibrinogénémie (défauts structurels des molécules de fibrinogène).

Et la pathogenèse de la thrombocytopénie auto-immune idiopathique est associée à une destruction accrue des plaquettes dans la rate et, par conséquent, à une diminution de leur contenu dans le sang.

Symptômes d'un trouble de la coagulation

Les symptômes typiques des troubles de la coagulation dans presque toutes les pathologies ci-dessus apparaissent dans diverses combinaisons et avec une intensité variable.

Les premiers signes sont le syndrome hémorragique - une tendance aux hémorragies dans la peau et les tissus sous-cutanés, ainsi qu'une augmentation des saignements des muqueuses.

Les saignements peuvent être capillaires, hématomes ou mixtes. Ainsi, en cas de déficit de facteurs de coagulation sanguine tels que la prothrombine, la proaccélérine, la proconvertine, le facteur Stuart-Prower (avec maladie de von Willebrand, thrombocytopénie ou dysfibrinogénémie), de petites taches rouge-violet apparaissent sur la peau des jambes dans la région de la cheville et sur les pieds - pétéchies (capillaires) hémorragie).

Si la globuline antihémophilique est déficiente, des ecchymoses (ecchymoses) apparaissent constamment. Les hématomes sous-cutanés sont caractéristiques de l'hémophilie, ainsi que de la plupart des troubles hémorragiques acquis, y compris après une utilisation prolongée d'anticoagulants.

De plus, les symptômes de troubles de la coagulation sanguine se manifestent par des saignements de nez spontanés fréquents, des saignements des gencives, une perte de sang importante pendant la menstruation (ménorragie), des saignements prolongés même avec des dommages mineurs aux plus petits vaisseaux. Il peut y avoir une rougeur fréquente du blanc des yeux, de la méléna (selles noires) peut également être observée, ce qui indique un saignement localisé dans le tractus gastro-intestinal. Dans l'hémophilie, le sang est versé non seulement dans les tissus des organes et des muscles abdominaux, mais également dans les articulations (hémarthrose). Cela provoque une nécrose du tissu osseux, une diminution de la teneur en calcium et des complications fonctionnelles ultérieures du système musculo-squelettique..

Symptômes qui manifestent un syndrome thrombohémorragique, ainsi que ses conséquences possibles (qui peuvent être fatales) - voir Syndrome de coagulation intravasculaire disséminée (CID).

Les complications graves de la plupart des troubles de la coagulation sont l'anémie, qui entraîne une hypoxie de tous les tissus corporels, entraînant une faiblesse générale et une diminution de la vitalité avec des étourdissements et une tachycardie fréquents.

Diagnostic des troubles de la coagulation sanguine

Le diagnostic clinique des troubles de la coagulation sanguine commence par la collecte de l'anamnèse et comprend nécessairement des analyses de laboratoire du sang des patients.

Les tests sanguins suivants sont nécessaires:

  • clinique générale;
  • coagulogramme (le temps de coagulation sanguine est déterminé);
  • PTV et PTI (le temps de prothrombine et l'indice de prothrobmin donnent une idée de la vitesse du processus de coagulation);
  • TB (détermine le temps de thrombine, c'est-à-dire le taux de conversion du fibrinogène en fibrine);
  • Test ABC (détermine le temps de coagulation du sang activé);
  • sur l'agrégation plaquettaire avec stimulation de l'adénosine diphosphate (ADP);
  • APTT (détermine la présence d'une carence en plusieurs facteurs de coagulation plasmatique à la fois);
  • pour l'antithrombine III (glycoprotéine-anticoagulant du sang, qui inhibe le processus de sa coagulation).

Les diagnostics instrumentaux (fluoroscopie, échographie, IRM) peuvent être utilisés pour déterminer l'état du foie, de la rate, des intestins ou du cerveau.

Diagnostic différentiel

Compte tenu de la polyétiologie des troubles de la coagulation sanguine, une réelle opportunité de déterminer la cause spécifique de la coagulopathie et de prescrire le bon traitement n'est donnée que par un diagnostic différentiel.

Qui contacter?

Traitement des troubles de la coagulation

En cas de saignement, le traitement d'un trouble de la coagulation nécessite des mesures urgentes - voir Saignement. Les médicaments favorisant la formation de caillots sanguins (fibrinogène, thrombine) sont également utilisés en milieu hospitalier pour arrêter les saignements.

Et la thérapie des troubles acquis de la coagulation implique le traitement étiologique des maladies qui les ont provoquées et la neutralisation des facteurs provoquants.

Dans de nombreux cas, l'utilisation de médicaments antihémorragiques et hémostatiques est recommandée: activation de la formation de thromboplastine, d'antagonistes de l'héparine, d'inhibiteurs de fibrinolyse, ainsi que d'agents favorisant la formation de thrombus.

Médicaments prescrits pour stimuler la production de thromboplastine tissulaire (facteur III de la coagulation sanguine) - Dicinon (autre nom commercial d'Etamsilat). Ce médicament est utilisé pour arrêter les hémorragies capillaires et internes et est libéré sous forme de solution injectable et de comprimés de 0,5 g pour le traitement des troubles de la coagulation sanguine. La dose est déterminée par le médecin en fonction de la numération formule sanguine (généralement 0,25-0,5 g deux à trois fois par jour), la durée de l'admission dépend également du diagnostic. Dicion donne des effets secondaires sous forme de maux de tête, de nausées, d'abaissement de la tension artérielle, d'hyperémie cutanée et de diminution de la sensibilité de la peau des jambes. Le médicament est contre-indiqué si une augmentation des saignements et des hématomes est le résultat de la prise d'anticoagulants.

Des médicaments tels que l'acide aminocaproïque, le Tranexam, l'Amben, etc., inhibent la dissolution du caillot sanguin (fibrinolyse). L'acide aminocaproïque (acide Epsilon-aminocaproïque, Acicapron, Afibrin, Karpacid, Carpamol, Epsamon) en comprimés de 0,5 g est prescrit par voie orale en fonction du poids, la dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 15 g. Parmi les effets indésirables figurent des étourdissements, des symptômes catarrhales, des nausées, la diarrhée. Avec une mauvaise fonction rénale, l'acide aminocaproïque est contre-indiqué.

L'agent hémostatique Traneskam (acide tranexamique) en comprimés de 0,25 g est recommandé pour être pris avec des saignements de nez fréquents et des ménorragies, deux comprimés trois fois par jour, mais pas plus d'une semaine. Les effets secondaires et les contre-indications sont similaires à ceux du médicament précédent.

Lors de la prescription du traitement des troubles de la coagulation sanguine, un médicament contenant un analogue de la vitamine K - Vikasol (Menadione sodium bisulfite, Menadion) est souvent recommandé. Vikasol (comprimés de 15 mg) augmente la capacité de coagulation sanguine en agissant sur la production de prothrombine et de proconvertine dépendant de la vitamine K (facteurs de coagulation). La posologie de ce médicament: pour les adultes - 15-30 mg par jour (en cure de 3 jours avec interruptions), pour les enfants de moins d'un an - 2-5 mg, 1-3 ans - 6 mg, 4-5 ans - 8 mg, 6-10 années - 10 mg.

Les vitamines également recommandées par les hématologues comprennent B9 et B12. Les comprimés d'acide folique (vitamine B9) doivent être pris par voie orale après les repas - 1-2 mg jusqu'à deux fois par jour. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 5 mg, la durée de la prise continue ne doit pas dépasser un mois.

Pour plus d'informations sur le traitement de l'hémophilie, consultez la publication Hemophilia. Voir aussi - Traitement de la maladie de von Willebrant.

Traitement alternatif des troubles de la coagulation sanguine

Avec cette pathologie, un traitement alternatif ne peut en aucun cas affecter les causes de son apparition ou apporter des "corrections" avec la synthèse des facteurs plasmatiques et plaquettaires de la coagulation sanguine.

Par conséquent, vous pouvez utiliser un traitement à base de plantes, qui sont connus pour leurs propriétés hémostatiques: achillée millefeuille, bourse de berger, ortie dioïque (feuilles), poivre d'eau (highlander), coucou adonis. Le poivre d'eau et le porte-monnaie du berger contiennent de la vitamine K. Pour le bouillon, prenez une cuillère à soupe d'herbes sèches dans un verre d'eau bouillante et faites cuire pendant 8 à 10 minutes, infusez et prenez: de l'eau, du poivre - une cuillère à soupe 3-4 fois par jour; décoction de bourse de berger - un tiers de verre trois fois par jour.

Connu pour sa teneur en vitamine K et son ortie; une infusion aqueuse des feuilles de cette plante médicinale est préparée en versant 200 ml d'eau bouillante sur une cuillère à soupe de matières premières sèches et en infusant pendant 1 à 1,5 heures (dans un récipient fermé). Une infusion est prise avec des saignements des gencives, des menstruations abondantes, des saignements de nez - avant les repas, une cuillère à soupe 3-4 fois par jour.

De toutes les mesures habituellement proposées pour prévenir le développement de certaines maladies, pratiquement aucune ne peut avoir un effet positif en cas de trouble de la coagulation. L'exception est la prévention de la carence en vitamine K dans l'organisme, ainsi que le rejet de l'utilisation à long terme de médicaments (anticoagulants, aspirine, AINS), qui peuvent réduire le niveau de coagulation sanguine. Et pour les personnes ayant une mauvaise coagulation, il est important d'éviter les situations pouvant entraîner des blessures et des saignements..

Les troubles de la coagulation sanguine considérés appartiennent aux maladies du sang. En médecine domestique, il existe le concept de «maladies hémorragiques», ainsi que de «syndrome hémorragique», c'est-à-dire un ensemble de symptômes qui caractérisent les conditions dans lesquelles les hémorragies se produisent. Et les experts de l'American Society of Hematology (ASH) isolent uniquement le syndrome hémorragique des nouveau-nés associé à un manque de vitamine K (code P53 de la CIM-10). De toute évidence, la présence de divergences terminologiques est également caractéristique d'un domaine de la médecine clinique comme l'hématologie..

Mauvaise coagulation du sang

L'hémocoagulation est un système complexe d'interaction de plaquettes, de fibrines et de protéines sanguines, qui fournit une protection fiable du corps humain contre une perte de sang massive avec des blessures mineures. Ce processus implique diverses substances enzymatiques qui affectent la dégradation du fibrinogène. Cette substance est capable de former rapidement des caillots sanguins denses, qui arrêtent les petites ruptures des vaisseaux sanguins. Ne pensez pas qu'un tel système peut arrêter le saignement des artères et d'autres gros vaisseaux sanguins. Mais si les capillaires sont endommagés, ce qui peut être blessé par des coupures et des abrasions, il s'arrête parfaitement.

Une mauvaise coagulation du sang est une condition dangereuse dans laquelle la vie d'une personne est menacée. Bien que dans certains cas, ce soit une mauvaise coagulation sanguine qui empêche le développement d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral et d'une thrombose pulmonaire. Cependant, un certain équilibre physiologique est nécessaire, dans lequel il n'y a pas de mauvaise coagulation sanguine et le temps de prothrombine a des valeurs normales..

Qu'est-ce qu'une mauvaise coagulation sanguine: comment s'appelle-t-elle?

Vous devez d'abord déterminer ce qu'est une mauvaise coagulation sanguine, à quoi une telle condition peut être associée. La définition générale va comme ceci:

Une mauvaise coagulation sanguine est une condition pathologique dans laquelle il existe une insuffisance enzymatique des propriétés réactives de la fibrine et des substances protéolytiques.

Beaucoup de gens s'interrogent sur le nom de la mauvaise coagulation sanguine chez l'homme. Et c'est loin d'être accidentel, car il y a plusieurs noms pour un tel état, et tous ont le droit d'exister. Ainsi, une mauvaise coagulation sanguine est appelée trobocytopénie, si le principal facteur pathogène est une production plaquettaire insuffisante. Dans le cas où des saignements abondants sont associés à une carence en fibrinogène, une mauvaise coagulation sanguine est appelée fibrinopénie. Il y a un autre nom qui, au siècle dernier, a terrifié toutes les familles royales d'Europe. Cette hémophilie est une maladie héréditaire qui se transmet de la mère exclusivement aux hommes. Les femmes souffrent rarement d'hémophilie.

Causes d'une mauvaise coagulation sanguine

Les personnes qui suivent systématiquement un traitement contre les varices des membres inférieurs et de la cavité pelvienne sont également à risque de développer une mauvaise coagulation sanguine. Presque tous les médicaments utilisés pour une telle thérapie, y compris la Troxevasin, l'héparine, le Detralex, la warfarine et bien d'autres, ont un effet fibrinolytique prononcé. Le sang s'amincit et perd progressivement sa capacité à former des caillots sanguins. Ce qui est en fait nécessaire pour le traitement efficace de la thrombose veineuse profonde, qui provoque une thrombophlébite et des ulcères trophiques.

Afin d'examiner d'autres causes de mauvaise coagulation sanguine, il est nécessaire de s'attarder sur le processus même de formation du fibrinogène, des trobocytes et de leur interaction les uns avec les autres..

Dans l'état normal du système de coagulation sanguine, il y a une activation et une réactivation par étapes des plaquettes et de l'activité enzymatique du fibrinogène. En raison de ces processus, les propriétés rhéologiques restent à l'état physiologique. En cas de risque de saignement, les réserves nécessaires de plaquettes et de fibrinogène sont rapidement transportées vers le site de lésion des vaisseaux sanguins. Le processus de collage des cellules sanguines commence à former un caillot sanguin.

Un autre rôle important de l'opérabilité du système de coagulation sanguine est la localisation et la délimitation du foyer inflammatoire local. Par exemple, il vaut la peine de démonter un petit abcès sur la peau. Autour de lui, une zone d'hyperémie se forme rapidement, qui est localisée par une petite crête légère. C'est à cet endroit que se produit la formation massive de caillots sanguins microscopiques afin d'empêcher la pénétration d'agents infectieux dans le système circulatoire central..

S'il est nécessaire d'activer le système de coagulation sanguine, un effet de membrane sur les inclusions de cellules phospholipidiques est exercé. Dans le plasma sanguin, les facteurs de coagulation sanguine sont activés, qui sont numérotés de I à VIII. Sous leur influence, le fibrinogène à l'aide de substances enzymatiques devient capable d'interagir avec les plaquettes. La régulation de ce processus se produit sous la direction du système nerveux central et de l'immunité..

Ainsi, il devient clair que les causes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent être:

  • en cas de carence en certaines vitamines, par exemple K, ou en protéines impliquées dans les processus métaboliques du sang;
  • dans un trouble congénital des connexions enzymatiques entre les facteurs de la coagulation sanguine;
  • dans l'utilisation de certains médicaments;
  • dans la pathologie de la production de fibrinogène.

Parfois, les causes d'une mauvaise coagulation sanguine sont de mauvaises conditions environnementales, des travaux dangereux, une diminution des fonctions immunitaires, des saignements prolongés, le cancer.

Une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse est dangereuse!

De nombreuses femmes au cours de la période de naissance d'un enfant traversent une restructuration hormonale et immunitaire complexe de leur corps. En règle générale, une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse est une conséquence d'une fonction immunitaire altérée, qui est supprimée afin que le corps ne rejette pas le fœtus en développement, qui a une structure génétique de protéines différente de celle de la mère..

Dans certains cas, cela vous permet d'éviter des conséquences négatives telles que les hémorroïdes, la thrombophlébite et les varices des membres inférieurs. MAIS, lors du franchissement d'un certain seuil du niveau de réduction plaquettaire, une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse est dangereuse.

Le danger réside tout d'abord dans le fait qu'il existe un risque sérieux de décollement placentaire dans les stades ultérieurs, de saignements abondants pendant l'accouchement, de naissance prématurée et d'avortement en raison de troubles hémodynamiques du placenta et du cordon ombilical.

Cette condition nécessite une correction, mais uniquement sous la supervision attentive du médecin traitant. Éliminez les facteurs défavorables. Arrêtez de fumer et de boire des boissons alcoolisées, surveillez constamment votre équilibre de consommation. Boire trop de liquide entraîne un éclaircissement du sang et un gonflement massif des jambes et du visage.

Les conséquences peuvent également être diverses pathologies hématologiques chez le fœtus. Il peut y avoir une mauvaise coagulation sanguine congénitale chez un enfant. Bien que dans la plupart des cas chez les enfants de la période néonatale, il s'agit plutôt d'un état physiologique qui se stabilise au fil de la période d'adaptation. À l'âge de la crèche et de la maternelle, une mauvaise coagulation sanguine chez un enfant peut être associée à une carence dans l'apport de certains types de protéines dans son corps. Ce sont eux qui sont impliqués dans la formation du fibrinogène..

Symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine

Les signes de pathologie peuvent passer inaperçus pendant longtemps. Cependant, à mesure que les modifications pathologiques du système de coagulation augmentent, le tableau clinique commence à se manifester progressivement avec des signes spécifiques.

Les principaux symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent apparaître comme:

  • cas fréquents et multiples d'apparition d'hématomes sous-cutanés avec peu d'impact physique;
  • saignements de nez, excrétion d'érythrocytes dans l'urine;
  • après le brossage des dents, du sang peut apparaître sur la brosse;
  • l'apparition de fissures et de plaies microscopiques sur la peau sans influence externe visible.

À l'avenir, le tableau clinique de l'anémie devient un symptôme brillant d'une mauvaise coagulation sanguine. Cela peut être une faiblesse, des étourdissements, une perte de cheveux, des ongles cassants, de la constipation et de la diarrhée. La membrane muqueuse pâle de la paupière inférieure interne de l'œil est visible.

Avec la maladie de von Willebrand, les grosses articulations sont touchées. Un épanchement sanguin régulier se produit dans leurs cavités internes, ce qui provoque un processus inflammatoire aseptique..

Que faire en cas de mauvaise coagulation sanguine?

La plupart des patients atteints d'une maladie similaire n'ont aucune idée de ce qu'il faut faire et comment se protéger de diverses complications. Si vous avez une mauvaise coagulation sanguine, il est tout d'abord nécessaire de subir un examen complet de l'état du corps. Ces syndromes surviennent souvent dans un contexte de diminution de la fonction hépatique. Cela peut être un symptôme prononcé d'une hépatite chronique lente ou d'une cirrhose du foie. Assurez-vous de faire un test sanguin biochimique et de faire une échographie de cet organe. Ensuite, vous devez déterminer la présence et la performance de tous les facteurs sanguins et exclure la prédisposition héréditaire. Ensuite, il est nécessaire de consulter un angiosurgeon qui peut exclure des modifications pathologiques des vaisseaux sanguins..

Évitez l'utilisation constante d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si quelque chose vous fait mal, consultez rapidement un médecin. Parce que la prise d'analgésiques n'aide pas dans le traitement de la maladie, n'élimine pas la cause du syndrome douloureux, mais ne supprime que temporairement ce symptôme.

Mangez suffisamment d'aliments qui affectent vos facteurs de coagulation sanguine. Peu de gens le savent, mais la vitamine K, responsable de la coagulation sanguine, se forme dans l'intestin grêle. Une mauvaise alimentation, une mauvaise alimentation, la dysbiose, la colite, la constipation et la diarrhée épuisent la ressource de cette substance importante. Parfois, l'administration parentérale de vicasol peut être nécessaire. Mais cela ne devrait être fait que sous la supervision d'un médecin..

Traitez les varices des membres inférieurs et les hémorroïdes uniquement sous la surveillance d'un médecin.

Que faire d'une mauvaise coagulation sanguine pour les patients qui ne peuvent pas exclure les facteurs d'influence négatifs? Tout d'abord, protégez-vous des chutes soudaines, des blessures, des écorchures et des chocs. Surveiller en permanence les paramètres sanguins en termes de facteurs de coagulation et suivre les recommandations du médecin traitant.

Traitement d'une mauvaise coagulation sanguine

Il n'existe pas de traitement spécifique et spécifique pour une mauvaise coagulation sanguine. La première consiste à exclure la cause de cette violation. Un traitement rapide des maladies du foie et du tractus gastro-intestinal est nécessaire. La prévention des saignements menstruels chez la femme est importante. Normalisez votre alimentation.

Le traitement spécifique de la mauvaise coagulation sanguine comprend l'utilisation de certains groupes de médicaments. Mais ils ne peuvent être pris que sur recommandation d'un médecin et sous une surveillance constante des paramètres sanguins. Par conséquent, ne vous soignez pas. Toutes les informations fournies ci-dessous sont à titre informatif uniquement et ne peuvent pas être utilisées par vous pour l'auto-traitement d'une mauvaise coagulation sanguine.

Ainsi, les médicaments pour traiter une mauvaise coagulation sanguine comprennent:

  1. facteurs influençant l'augmentation de la production de fibrinogène - cela peut être l'acide aminocaproïque, l'acide contrycal ou l'acide tranexamique, qui sont administrés par voie intraveineuse;
  2. vicasol et autres coagulants d'un mécanisme d'action indirect;
  3. fibrines obtenues à partir de sang donné;
  4. le sulfate de protamine est important à utiliser uniquement avec une mauvaise coagulation sanguine dans le contexte d'une utilisation à long terme d'agents antiplaquettaires et d'héparine;
  5. plasmaphérèse et transfusion sanguine de donneur.

Le sang ne coagule pas pour des raisons

Causes et traitement d'une mauvaise coagulation sanguine

Résumé de l'article:

Dans un état normal, la viscosité du sang correspond à celle de l'eau, car ce n'est que dans de telles conditions qu'il est possible de fournir aux tissus les substances nécessaires.

Cependant, s'il y a une mauvaise coagulation sanguine, les causes, le traitement de cette maladie peuvent être différents..

Cela peut être la cause de diverses maladies qui affectent la qualité de la composition de ce fluide biologique et les performances du système circulatoire dans son ensemble..

Causes de la coagulation sanguine basse

Lorsqu'il y a divers problèmes avec les protéines présentes dans le plasma sanguin (composant liquide), il peut avoir une faible coagulabilité. La façon dont le sang coagule dépend de ces protéines, car elles sont directement responsables du blocage des vaisseaux sanguins en cas de lésion..

Dans le cas de diverses maladies, ces protéines peuvent être contenues en quantités insuffisantes ou totalement absentes. Ces pathologies sont souvent transmises des parents aux enfants. De plus, ces maladies peuvent être transmises non seulement au niveau génétique, mais également apparaître pour d'autres raisons, à savoir:

  1. Manque de vitamine K;
  2. Maladies au niveau génétique. Ainsi, par exemple, la maladie de von Willebrand, ou l'hémophilie, peut être trouvée chez les nourrissons;
  3. Maladie du foie. Les troubles de la coagulation sanguine se produisent souvent avec une cirrhose ou une hépatite infectieuse;
  4. Carcinome du foie. Ces problèmes surviennent également à la suite de cancers d'autres organes;
  5. Utilisation à long terme d'antibiotiques puissants. La faible coagulabilité peut être due à l'utilisation d'anticoagulants - des médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins;
  6. Thrombocytopénie. Dans ce cas, il y a une diminution du nombre de plaquettes dans le sang;
  7. L'utilisation d'inhibiteurs de l'angiogenèse, qui empêchent et ralentissent l'apparition de nouveaux vaisseaux sanguins dans le corps humain;
  8. Anémie. Au cours de cette maladie, le taux d'hémoglobine diminue en dessous de la norme..

Comment diagnostiquer la maladie?

Pour identifier les causes de la pathologie et sélectionner un traitement très efficace, le patient doit subir un examen, qui comprend:

  • Test sanguin complet. Ce test détermine le nombre de globules blancs et rouges dans votre sang;
  • Analyse de l'agrégation plaquettaire. Cette étude permettra de comprendre si les plaquettes peuvent se fixer les unes aux autres;
  • Détermination de la durée du saignement. Cette étude montre combien de temps après une ponction de la surface de la peau le blocage des vaisseaux sanguins se produit..

Symptômes de faible coagulation

Les experts connaissent depuis longtemps les signes par lesquels il est possible de déterminer avec précision qu'il existe des problèmes de coagulation du fluide biologique dans le corps humain. Cela peut être déterminé par les principaux symptômes suivants:

  1. Saignement des gencives;
  2. Un taux très élevé d'ecchymoses, d'ecchymoses, qui peuvent parfois être accompagnées de sang du nez;
  3. Saignement de tout dommage sans raison, y compris de petites rayures;
  4. Difficulté à arrêter le sang.

Une mauvaise coagulabilité peut également être clairement indiquée par le fait que les hématomes apparaissent à la place de petites ecchymoses. Si cela se produit toujours, nous pouvons dire que le patient est sensible à la maladie de von Willebrand.

Options de traitement

Il est assez difficile de constater que le sang a commencé à s'aggraver, car un adulte souffre rarement de blessures à la suite desquelles des saignements se produiraient..

Si le diagnostic de mauvaise coagulabilité du fluide biologique était établi dans un cadre clinique, la meilleure solution pour le patient serait de découvrir le plus tôt possible les causes de cette pathologie et de suivre les recommandations des spécialistes..

Cependant, bien sûr, dans des conditions normales, lorsqu'une personne connaît les causes du dysfonctionnement, par exemple l'utilisation de la désagrégation et des analgésiques, il suffit d'arrêter de prendre ces médicaments pour que la coagulation sanguine revienne à la normale. Le plus important est de savoir qu'un hématologue aidera à résoudre ces problèmes..

Il est très important d'identifier et de commencer le traitement en temps opportun des pathologies les plus courantes - oncologie ou maladie du foie. Les options de traitement comprennent également:

  • Utilisation de vitamine K par injection;
  • Transfusion de plasma;
  • Médicaments qui augmentent la coagulation;
  • Autres remèdes pour aider à prévenir les problèmes plaquettaires.

En plus de ces médicaments, l'utilisation de remèdes populaires aidera également à améliorer la coagulation..

Le régime doit être tel qu'il contienne des aliments contenant beaucoup d'acide folique, de calcium et d'acides aminés. Une grande quantité de ces substances est présente dans le kéfir, le fromage cottage, le lait.

La viande et les fruits de mer aideront dans le traitement de la maladie. Il est également très important de manger des légumes comme le chou, les oignons et les épinards..

La maladie peut également être traitée avec des décoctions et des teintures, par exemple de renouée, d'ortie et de nombreuses autres plantes riches en vitamines K, C, et peuvent également réduire la quantité de sucre et, au contraire, augmenter la teneur en hémoglobine dans le liquide biologique..

Dans le traitement des remèdes populaires, de nombreux patients utilisent souvent l'achillée millefeuille, qui a un effet anti-inflammatoire et favorise le nettoyage, ainsi que la vasodilatation..

Complications possibles

Si les causes d'une faible coagulation sanguine sont trouvées, il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible, car c'est le seul moyen d'obtenir de bons résultats. Si cela n'est pas fait à temps, les complications suivantes peuvent survenir:

  1. Saignement dans le tractus gastro-intestinal;
  2. Saignement dans le cerveau;
  3. Douleurs et saignements articulaires sévères.

Si une personne a de mauvaises causes de coagulation sanguine, le traitement peut être différent, mais le traitement doit être instauré dès que possible. Après tout, cette pathologie est très dangereuse pour la santé humaine et parfois même lourde de mort. Aux premiers symptômes, le patient doit contacter immédiatement un spécialiste pour éviter de graves problèmes..

sur les troubles de la coagulation sanguine

Dans cette vidéo, le Dr Komarovsky effectuera un test sanguin clinique:

Le sang coagule mal - que faire

Un problème dans lequel le sang ne coagule pas bien est appelé un trouble de la coagulation sanguine. Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de blocage normal des vaisseaux sanguins lorsqu'ils sont endommagés.

Lorsque tout va bien, lors du saignement sur le site de la plaie, le sang commence à s'épaissir, ce qui empêche une perte importante. Mais parfois, ce mécanisme complexe ne fonctionne pas, ce qui entraîne des saignements sévères ou prolongés..

Lorsque le sang ne coagule pas bien, cela n'entraîne pas toujours sa perte externe. Elle peut également se manifester par des hémorragies sous la peau ou dans le cerveau..

Causes d'une mauvaise coagulation sanguine

Le sang ne coagule pas bien lorsqu'il y a des problèmes de facteurs de coagulation sanguine - des substances qu'il contient qui assurent ce processus. La plupart de ces substances sont des protéines différentes. Par conséquent, de nombreuses raisons sont précisément associées à des défauts de la protéine dans le plasma (composant liquide du sang).

Ces protéines sont directement responsables de la coagulation du sang, responsable du blocage des vaisseaux sanguins endommagés. Pour certaines maladies, ils peuvent être totalement absents ou contenus en trop faible quantité..

La plupart de ces maladies sont héréditaires (transmises de parent à enfant par les gènes).

Cependant, ce ne sont pas seulement des anomalies génétiques qui peuvent provoquer une mauvaise coagulation sanguine. Voici une liste de toutes les principales raisons:

  • Troubles héréditaires. Ceux-ci comprennent principalement l'hémophilie et la maladie de von Willebrand. L'hémophilie est une maladie associée à une mauvaise coagulation sanguine. Maladie de Von Willebrand - un trouble dans lequel le facteur sanguin du même nom (von von Willebrand) est insuffisant ou complètement absent, ce qui conduit à des troubles de la coagulation;
  • Carence en vitamine K;
  • Carcinome du foie lui-même ou dommages à ses cellules par des maladies oncologiques d'autres organes;
  • Autres lésions et maladies hépatiques, le plus souvent infectieuses (hépatite) et cicatricielles (cirrhose);
  • Utilisation à long terme d'antibiotiques puissants ou d'anticoagulants (médicaments visant à lutter contre la formation de caillots sanguins);
  • Utiliser des médicaments appelés inhibiteurs de l'angiogenèse, qui sont parfois nécessaires pour ralentir et empêcher la croissance et le développement de nouveaux vaisseaux sanguins dans le corps
  • Thrombocytopénie - une condition dans laquelle le nombre de plaquettes tombe en dessous de la norme établie;
  • Anémie - une condition où le niveau d'hémoglobine ou de globules rouges tombe en dessous de la norme établie;
  • Certains autres troubles non causés par le cancer.

Les causes les plus courantes de problèmes de coagulation sanguine sont:

Sur la base de ce qui précède, les causes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent être divisées en héritées (transmises par la génétique) et acquises. Certains d'entre eux provoquent des saignements spontanément, tandis que d'autres provoquent une perte de sang après une lésion vasculaire - traumatisme.

  • Les troubles héréditaires les plus courants de la coagulation sanguine sont: l'hémophilie A et B, causée par une carence ou une absence de certaines protéines qui remplissent la fonction de coagulation sanguine, qui font partie d'un groupe de facteurs. Ce trouble provoque des saignements sévères ou inhabituels.
  • carences en facteurs de coagulation II, V, VII, X, XII - provoquent des problèmes de coagulation sanguine ou des saignements anormaux.
  • La maladie de von Willebrand est le trouble hémorragique héréditaire le plus courant causé par une carence en facteur de von Willebrand (une protéine plasmatique) qui aide les plaquettes à s'agglutiner et à adhérer à la paroi des vaisseaux sanguins..

Certaines maladies et conditions médicales peuvent également entraîner des carences en un ou plusieurs facteurs de coagulation.

Les causes les plus courantes de troubles de la coagulation sanguine acquis sont les maladies du foie en phase terminale ou une carence en vitamine K.

Selon l'Association américaine de chimie clinique (AACC), c'est parce que la plupart des facteurs de coagulation sont produits dans le foie et que certains facteurs de coagulation sont dépendants de la vitamine K..

Apprenez à garder votre foie en bonne santé.

Symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine

Le principal symptôme d'un trouble de la coagulation est un saignement qui dure longtemps ou qui est trop sévère. Les saignements ont tendance à être plus graves que d'habitude et sans raison apparente.
D'autres symptômes comprennent:

  • ecchymoses inexpliquées;
  • saignements menstruels abondants;
  • saignements de nez fréquents;
  • arrêter le saignement des plaies mineures pendant trop longtemps.

Que faire si le sang ne coagule pas bien

Si vous présentez les symptômes énumérés ci-dessus, vous devez absolument consulter un médecin et vous faire tester. Au moment de l'hémorragie elle-même, les premiers soins pré-médicaux doivent être fournis selon les recommandations générales, en fonction du lieu et du type de blessure. Appelez une ambulance si nécessaire.

Diagnostique

Pour diagnostiquer la coagulation du sang, le médecin examine d'abord les antécédents médicaux du patient. Pour ce faire, il posera des questions sur la présence de problèmes de santé et les médicaments pris. Vous devez répondre à la liste de questions suivante:

  • Quels sont les symptômes associés?
  • La fréquence des saignements?
  • Combien de temps dure le saignement?
  • Qu'avez-vous fait avant le début du saignement (par exemple, vous étiez malade, vous avez pris des médicaments)?

Analyses de base pour les tests de coagulation sanguine:

  • Numération globulaire complète pour vérifier la perte de sang et le nombre de globules rouges et blancs.
  • Test d'agrégation plaquettaire, qui montre combien de plaquettes sont capables de se fixer les unes aux autres.
  • Mesurer le temps de saignement pour voir à quelle vitesse les vaisseaux sanguins s'obstruent après avoir percé un doigt.

Options de traitement pour une mauvaise coagulation sanguine

Le traitement d'un trouble de la coagulation est basé sur les causes sous-jacentes. Si possible, les maladies à l'origine du trouble, telles que le cancer ou les maladies du foie, sont immédiatement traitées. Les traitements complémentaires comprennent:

  • Prendre de la vitamine K par injection;
  • Médicaments visant à améliorer la fonction de coagulation;
  • Transfusion de plasma sanguin congelé de donneur ou de plaquettes de donneur;
  • Autres médicaments, y compris l'hydroxyurée (Droxia, Hydrea) et l'oprelvékine (Neumega), pour traiter les troubles liés aux plaquettes.

Traitement des conséquences de la perte de sang

Préparations de fer

En présence d'une perte de sang importante, le médecin peut prescrire des médicaments contenant du fer pour reconstituer sa quantité dans le corps..

De faibles taux de fer peuvent entraîner une anémie ferriprive, qui s'accompagne de sensations de faiblesse, d'essoufflement et de vertiges. L'un des médicaments les plus courants et les plus abordables dans ce cas est "Hématogène".

En plus du traitement avec des suppléments de fer, des transfusions sanguines peuvent être nécessaires.

Transfusion sanguine

Au cours de cette procédure, comme la plupart des gens le savent, la perte de sang est compensée avec l'aide d'un donneur. Le sang donné doit correspondre au groupe sanguin pour éviter les complications. Cette procédure n'est effectuée que dans un hôpital.

Complications des troubles de la coagulation sanguine

Les meilleurs résultats de traitement peuvent être obtenus si le traitement est commencé le plus tôt possible. Des complications peuvent survenir si vous le commencez trop tard ou après des saignements abondants.

Complications courantes des troubles de la coagulation:

  • saignement dans le cerveau;
  • saignement dans le tractus gastro-intestinal;
  • saignements et douleurs articulaires.

Coagulation sanguine basse

Dans des conditions normales, le sang est constamment à l'état liquide. Si un vaisseau est endommagé, des particules de tissu pénètrent dans la circulation sanguine et le processus de coagulation sanguine démarre. Dans ce cas, un caillot de sang se forme, qui obstrue la zone endommagée..

Dans certaines circonstances, une mauvaise coagulation sanguine peut survenir. Ceci est lourd de saignements graves et de problèmes de santé. Par conséquent, il est important de connaître les raisons de ce phénomène en temps opportun et de prendre des mesures.

Quelle est cette maladie

Le sang se compose de nombreux composants: protéines, plaquettes, érythrocytes, fibrines et autres. Elle est responsable de l'apport de nutriments et d'oxygène à tous les organes et tissus internes..

Afin d'éviter une perte de sang grave en cas de dommages aux vaisseaux sanguins, le processus de formation de caillots sanguins lorsque le facteur tissulaire pénètre dans la circulation sanguine est fourni. Si ce processus est interrompu, cela indique la présence d'une maladie.

Une mauvaise coagulation sanguine est associée à un manque de certaines enzymes. Il y a une diminution de la production de plaquettes. Cette pathologie est dangereuse pour la santé et la vie humaines. Si les dommages vasculaires sont graves, une perte de sang sévère peut entraîner la mort.

Selon le facteur provoquant, il peut y avoir plusieurs réponses à la question de savoir comment s'appelle la maladie:

  1. Si la pathologie est associée à un manque de fibrinogène dans le sang, le trouble de la coagulation est appelé fibrinopénie..
  2. Lorsque le facteur héréditaire joue un rôle clé, la maladie est généralement appelée hémophilie. La plupart des hommes souffrent de ce problème..
  3. Une maladie causée par un manque de plaquettes est appelée «thrombocytopénie».

Ces maladies ont des causes similaires et se caractérisent par les mêmes symptômes..

Quelle est la cause de la maladie?

Les causes d'une mauvaise coagulation sanguine peuvent être variées. De plus, chez les hommes et les femmes, la maladie peut être causée par divers facteurs. Néanmoins, il existe un certain nombre de conditions préalables générales:

  1. Maladie du foie.
  2. Dysfonctionnements du système immunitaire.
  3. Traitement à long terme avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  4. Manque aigu de calcium dans le corps.
  5. Réactions allergiques accompagnées d'une libération importante d'histamines dans le sang.
  6. Le développement du cancer.
  7. Thérapie avec des médicaments visant à traiter les maladies cardiovasculaires.
  8. Conditions environnementales défavorables, emploi dans la production dangereuse.
  9. Manque de vitamine K dans le corps.
  10. Traitement à long terme avec des médicaments antibactériens puissants.
  11. Prendre des médicaments pour empêcher la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans le corps.

Chez les femmes, le problème est souvent causé par le traitement des varices. Il est effectué à l'aide de médicaments spécialisés, par exemple Troxevasin, Warfarin, Detralex et autres. Ces fonds sont capables de fluidifier fortement le sang, ce qui conduit à la formation d'une violation.

Chez les hommes, un facteur héréditaire devient une cause fréquente du problème. Une maladie comme l'hémophilie est souvent transmise de génération en génération par la lignée masculine..

Causes de la maladie chez les enfants

Des troubles de la coagulation sanguine peuvent être observés même à un âge précoce. Les causes les plus courantes chez les enfants sont les suivantes:

  1. Maladies du système cardiovasculaire.
  2. L'hémophilie congénitale, héritée par l'enfant.
  3. Manque de vitamine K dans le corps.
  4. Maladies auto-immunes.
  5. Transfusion sanguine effectuée.

Une mauvaise coagulation sanguine chez un enfant peut être extrêmement dangereuse pour sa santé et même sa vie. Par conséquent, il est nécessaire de le diagnostiquer le plus tôt possible et de commencer le traitement..

Causes et danger des troubles de la coagulation sanguine pendant la grossesse

Lors du portage d'un bébé, le corps d'une femme subit des changements colossaux, elle est donc obligée de s'adapter à de nouvelles circonstances. Des changements se produisent dans de nombreux systèmes. Cela conduit souvent à des dysfonctionnements, y compris dans le système circulatoire. Parmi les principales causes de mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse figurent:

  1. Décollement prématuré du placenta.
  2. Embolie amniotique.
  3. Reconstruction du système immunitaire causée par la grossesse.

Les troubles de la coagulation sanguine chez la femme enceinte peuvent avoir des conséquences négatives pour la santé et même la vie. La probabilité de saignement post-partum, de naissance prématurée ou de fausse couche est élevée. Par conséquent, les experts prescrivent nécessairement un certain nombre de tests appropriés pour identifier la pathologie.

Une femme enceinte doit faire attention à sa santé. Un arrêt complet du tabagisme et l'utilisation même de petites doses d'alcool sont nécessaires. Il est nécessaire de construire correctement un régime de boisson, car un excès de liquide dans le corps peut provoquer un éclaircissement du sang.

Comment se manifeste la maladie

La présence d'une maladie est indiquée par des symptômes caractéristiques. Ceux-ci inclus:

  1. Saignements prolongés et sévères même avec des lésions vasculaires mineures.
  2. Ecchymoses d'origine inconnue sur le corps.
  3. Augmentation des saignements de nez.
  4. Menstruation trop.
  5. Saignement des gencives en se brossant les dents ou en mangeant des aliments solides.
  6. Hémorragie dans l'intestin, détectée par le mélange de sang dans les selles.

Ces signes devraient être la raison de consulter immédiatement un médecin. Le spécialiste effectuera le diagnostic correct et découvrira la cause exacte des symptômes.

À quoi peut conduire le manque de traitement approprié?

Si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps et que le traitement n'est pas commencé, des complications graves peuvent survenir. Les experts donnent plusieurs réponses à la question de savoir pourquoi un trouble de la coagulation sanguine est dangereux:

  1. Hémorragie cérébrale.
  2. Douleur intense et saignement dans les articulations.
  3. L'apparition de saignements dans diverses zones du tractus gastro-intestinal.

Avec des plaies ouvertes sévères, il peut être difficile d'arrêter le saignement. Une perte de sang excessive entraînera une perturbation du travail de tous les organes internes. Si une personne n'est pas aidée à temps et qu'aucune transfusion sanguine n'est donnée, elle mourra.

Thérapies

Après avoir découvert les causes de la maladie, vous devez décider quoi faire ensuite. Traiter une mauvaise coagulation sanguine sera difficile et prend du temps. Ce n'est que si toutes les prescriptions du médecin sont suivies qu'il sera possible d'obtenir un bon résultat..

La principale méthode de thérapie est l'utilisation de médicaments appropriés. Ceux-ci inclus:

  1. Vitamine K pour injection.
  2. Médicaments qui inhibent la destruction de la fibrine dans le sang. Ceux-ci incluent l'acide aminocaproïque et quelques autres.
  3. Médicaments conçus pour améliorer la coagulation sanguine (coagulants). Ils peuvent être directs ou indirects..
  4. Médicaments qui rétablissent la production normale de plaquettes. Les plus couramment utilisés sont l'oprelvékine et l'hydroxyurée..

Un bon effet est donné par transfusion de plasma sanguin du donneur au patient. Il contient des facteurs naturels de coagulation sanguine.

Les médicaments spécifiques et leurs dosages sont sélectionnés par le médecin individuellement pour chaque patient. Il est nécessaire de suivre strictement les instructions d'utilisation, car une surdose de ces fonds peut avoir des conséquences négatives..

Parallèlement à la pharmacothérapie, les experts recommandent de suivre un certain régime. Le traitement avec des remèdes populaires donne également un bon résultat..

Les meilleures techniques folkloriques

Une fois que vous avez découvert pourquoi la violation s'est produite, vous devez immédiatement commencer le traitement. En plus de prendre des médicaments, vous pouvez utiliser des recettes folkloriques à base de plantes médicinales. Parmi les plus efficaces, on trouve:

  1. Décoction d'ortie dioïque. Grâce aux vitamines K et C qu'il contient, il est capable d'augmenter la coagulation sanguine et les taux d'hémoglobine, ainsi que de réduire la concentration de sucre. Pour préparer le médicament, prenez une cuillère à soupe de matières premières séchées broyées ou cinq feuilles de jeune ortie fraîche. Versez-les avec un verre d'eau bouillante et laissez infuser pendant au moins une demi-heure. L'infusion préparée se boit dans un quart de verre avant chaque repas..
  2. Une décoction à base de coquilles de noix fait un bon effet. Pour sa préparation, il est nécessaire de préparer la coque pour que toutes les cloisons qui recouvrent le noyau y restent. Une cuillère à soupe de coquilles écrasées est versée avec un demi-litre d'eau bouillante et bouillie pendant 20 minutes. Après cela, l'agent est filtré et pris dans 20 ml trois fois par jour.
  3. L'arnica a la capacité d'améliorer la coagulation sanguine. Une infusion est préparée sur sa base. Pour ce faire, deux cuillères à soupe de matières premières séchées sont cuites à la vapeur avec 200 ml d'eau bouillante. Après 40 minutes, la composition peut être filtrée. Prenez ce médicament dans une cuillère à soupe trois fois par jour.
  4. Un remède efficace sera un médicament à base de millefeuille. Cuire à la vapeur 15 grammes d'herbes sèches dans un verre d'eau bouillante et laisser reposer environ 15 minutes. Il est nécessaire de prendre le produit filtré dans une cuillère à soupe avant les repas trois fois par jour..

Dans certains cas, l'utilisation de ces fonds peut entraîner des réactions allergiques. Avant utilisation, assurez-vous de consulter votre médecin.

Régime correct

Une bonne nutrition devient un aspect important de la thérapie. Il est nécessaire d'introduire dans l'alimentation autant de produits que possible qui améliorent la coagulation sanguine et ont un effet bénéfique sur sa composition. Ceux-ci inclus:

  1. Cultures vertes. Une attention particulière doit être portée à la salade et aux épinards. Ils contiennent une grande quantité de vitamine K.
  2. Assurez-vous de manger des poissons gras comme la truite ou le saumon. Introduire le foie de morue dans l'alimentation.
  3. Le menu doit contenir autant de légumes que possible. Le chou, les carottes, le maïs, les concombres, les tomates et le céleri sont considérés comme utiles..
  4. Il y a plus de fruits: pommes, bananes, grenades, poires. Boire des jus.
  5. Les baies rouges, telles que les framboises, les groseilles et les fraises, en bénéficieront également..
  6. Noix.
  7. Légumineuses: haricots, lentilles, pois.
  8. pain blanc.
  9. Sarrasin.
  10. Graisses animales: crème, beurre. Lors du choix de la viande, il est préférable de privilégier l'agneau ou le porc. Le foie de porc est également utile.

Essayez d'éliminer complètement les aliments suivants de votre alimentation:

  1. Boissons alcoolisées.
  2. Thé noir fort et café.
  3. Saucisses.
  4. Plats gras et cadeaux.
  5. Mayonnaise.
  6. Confiserie.
  7. Produits semi-finis.

Le régime doit être équilibré. Vous avez besoin de beaucoup d'aliments riches en vitamines et en minéraux. C'est le seul moyen de restaurer rapidement la santé..

Vous savez maintenant comment s'appelle le trouble de la coagulation sanguine, pourquoi il se produit et comment y faire face. Par conséquent, dès les premiers symptômes alarmants, consultez un médecin et subissez un examen médical..

Mauvaise coagulation du sang

Une faible coagulation sanguine est un processus pathologique causé par une quantité insuffisante de certaines enzymes - plaquettes, érythrocytes, protéines, fibrines, etc..

Une mauvaise coagulation sanguine chez une personne de tout âge et de tout sexe est un trouble extrêmement dangereux, car même une blessure mineure (pour une personne en bonne santé) peut entraîner une perte de sang aiguë.

Ceci, à son tour, peut entraîner non seulement des complications graves, mais également la mort si des soins médicaux urgents ne sont pas fournis..

Seul un médecin peut déterminer les causes d'une mauvaise coagulation sanguine en effectuant les mesures de diagnostic nécessaires, ainsi qu'en recueillant des antécédents personnels et familiaux. Les symptômes spécifiques d'un tel trouble seront complétés par le tableau clinique de la maladie sous-jacente. Très souvent, une faible coagulation sanguine est due à une maladie génétique.

Si le processus pathologique chez l'homme est dû à l'hérédité, une mauvaise coagulation sanguine s'appelle l'hémophilie. Les femmes et les hommes sont porteurs du gène de cette maladie. Cependant, seuls les hommes en sont malades..

En outre, la maladie peut être due à un manque de fibrinogène, appelé fibrinopénie. Avec un nombre insuffisant de plaquettes, le processus pathologique est appelé thrombocytopénie..

Afin d'éviter de graves pertes de sang en cas de lésion de la peau et des tissus, le corps assure la formation de caillots sanguins.

Sous l'influence de certains facteurs étiologiques, le processus de production non seulement de plaquettes, mais également d'autres composants sanguins est perturbé.

Ainsi, le taux de coagulation sanguine est considérablement réduit et avec des dommages mécaniques aux vaisseaux, une perte de sang aiguë se produit..

Une mauvaise coagulation sanguine peut être causée à la fois par des maladies congénitales et acquises. Dans le même temps, chez la femme et chez l'homme, l'étiologie sera légèrement différente, mais il y a plusieurs raisons courantes:

  • troubles du système immunitaire;
  • maladie du foie;
  • dommages aux gros navires;
  • utilisation à long terme d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, d'antibiotiques;
  • réactions allergiques provoquant une production excessive d'histamine dans le sang;
  • manque aigu de calcium dans le corps;
  • maladies oncologiques;
  • travail dans la production dangereuse;
  • manque aigu de vitamine K et de fer dans le corps.

Chez les femmes, la raison d'un tel processus pathologique est assez souvent la prise de médicaments pour le traitement des varices. Ces fonds conduisent à un anticoagulant, ce qui entraîne une diminution du taux de coagulation. Chez les hommes, la détérioration de la coagulation sanguine provoque, en règle générale, héréditaire - c'est l'hémophilie.

Troubles causés par l'hémophilie

Chez les enfants, le tableau étiologique se caractérise comme suit:

  • maladies auto-immunes;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • l'hémophilie congénitale;
  • transfusion sanguine précédente.

Pendant la grossesse, une telle violation est extrêmement dangereuse non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant..

La raison peut être:

  • embolie amniotique;
  • décollement prématuré du placenta;
  • restructuration du système immunitaire, qui est causée par la grossesse.

Une diminution du taux de coagulation sanguine pendant la grossesse peut entraîner des saignements aigus pendant le travail, une naissance prématurée ou une fausse couche.

Si un coagulogramme en début de grossesse montre une mauvaise coagulation sanguine, l'avortement sera contre-indiqué.

Pourquoi une telle pathologie se développe ne peut être déterminée par un médecin qu'après avoir effectué les mesures de diagnostic nécessaires. Les symptômes dans ce cas ne sont pas informatifs.

Quelle que soit la cause du développement d'un tel processus pathologique, les principaux symptômes ne différeront pas. Cependant, le tableau clinique global peut être complété par des signes d'un facteur sous-jacent.

Les symptômes d'une mauvaise coagulation sanguine sont les suivants:

  • même avec un léger dommage aux vaisseaux sanguins, des saignements prolongés et abondants se produisent;
  • les femmes ont un cycle menstruel plus long, des écoulements abondants;
  • ecchymose sans raison apparente;
  • augmentation des saignements de nez;
  • saignement des gencives lors du brossage des dents et de la consommation d'aliments solides;
  • saignement intestinal, comme en témoigne le mélange de sang dans les selles.

De plus, des symptômes de la nature suivante peuvent être présents:

  • pâleur de la peau;
  • faiblesse, état proche de la perte de conscience;
  • malaise croissant;
  • vertiges;
  • Pression artérielle faible;
  • augmentation de la transpiration froide;
  • sensation de froid dans les membres inférieurs et supérieurs;
  • état de délire, perte de conscience avec saignement aigu;
  • respiration superficielle;
  • Impulsion rapide.

De telles conditions d'une personne sont extrêmement dangereuses pour sa vie, car une perte de sang massive entraîne la mort..

Pour déterminer le taux de coagulation sanguine, une analyse qui porte un nom - coagulogramme, c'est-à-dire un test sanguin biochimique est utile. Un coagulogramme permet non seulement de déterminer le taux de coagulation sanguine, mais également le nombre de cellules qui affectent un tel processus.

L'analyse est effectuée comme suit:

  • un prélèvement sanguin est effectué à partir d'une veine;
  • avant la ponction, la main est placée sur un rouleau spécial et attachée avec un garrot au-dessus du coude;
  • après la prise de sang, un coton-tige est appliqué sur le site de ponction ou scellé avec un pansement.

Tube de prélèvement sanguin veineux

Pour que l'analyse soit fiable, le patient doit respecter les règles suivantes:

  • la veille de l'analyse, il est nécessaire d'exclure la consommation d'aliments gras, de boissons alcoolisées et de médicaments (si possible);
  • donner du sang à jeun;
  • subir une analyse dans un état émotionnel et physique calme;
  • exclure une activité physique excessive un jour avant de subir la procédure.

Au cours de l'analyse des fluides, deux facteurs principaux sont évalués: la capacité des plaquettes à coller ensemble et la durée du saignement.

Sur la base des résultats de l'analyse, ainsi qu'en tenant compte des symptômes et de l'anamnèse collectée, le médecin détermine le programme de diagnostic et le traitement ultérieurs..

Le traitement doit être complet et peut être basé sur les méthodes suivantes:

  • nutrition adéquat;
  • prendre des médicaments;
  • la médecine traditionnelle.

Prescrire des médicaments qui augmentent la coagulation sanguine:

  • agents qui inhibent la destruction de la fibrine;
  • médicaments pour améliorer la production de plaquettes;
  • coagulants.

Un régime correctement formulé, qui comprend des aliments qui augmentent la coagulation sanguine, aidera également à augmenter la coagulation sanguine:

  • foie de porc;
  • sarrasin;
  • les légumineuses;
  • noix;
  • verdure;
  • Pain blanc;
  • baies rouges;
  • poisson gras;
  • viande rouge;
  • légumes frais.

Il est nécessaire de comprendre qu'une telle violation ne doit être traitée que de manière globale. Les remèdes populaires peuvent également être utilisés, mais uniquement en complément et en accord avec votre médecin..

Quant à la prévention, il est rationnel de respecter les règles générales d'un mode de vie sain, y compris une bonne nutrition. Si la cause est une maladie congénitale, vous devez systématiquement subir un examen médical et être inscrit auprès d'un hématologue.

Mauvaise coagulation du sang: que faire

Le système hémostatique est responsable de l'état du sang. Sa fonction est de préserver l'état liquide du sang, d'arrêter les saignements en cas d'endommagement des parois des vaisseaux sanguins et de dissolution des caillots sanguins. La paroi vasculaire, à savoir ses cellules - cellules endothéliales, fournit un état liquide (fluide) du sang, en raison de la libération de facteurs d'anticoagulation.

Voici l'exemple le plus banal: nous préparons le dîner et nous nous coupons le doigt par accident avec un couteau de cuisine. Le sang coulait. Mais en quelques minutes, elle s'est arrêtée d'elle-même et le doigt a guéri de lui-même.

Les meilleures publications de la chaîne Telegram Econet.ru. Souscrire!

C'est parce qu'il existe des mécanismes de défense dans notre corps qui arrêtent les saignements. Et surtout à cause de la coagulation, de la coagulation, du sang.

Si le sang coagule «incorrectement»

Mais si 8 minutes se sont écoulées et que le sang coule toujours? Il y a une raison de prêter attention au système de coagulation, car un tel saignement met la vie en danger.

LE SYSTÈME D'HÉMOSTASE PROTÈGE CONTRE LE SAIGNEMENT ET LE SANG

Une coagulabilité sanguine réduite est observée, par exemple, dans l'hémophilie (perte de sang importante lors d'une blessure, hémorragie dans les tissus mous et les vaisseaux sanguins). Mais il peut y avoir une situation inverse, lorsque la coagulation sanguine est augmentée, ce qui menace la formation de caillots sanguins (blocage vasculaire, accident vasculaire cérébral ou crise cardiaque).

Le système hémostatique est responsable de l'état du sang. Sa fonction est de préserver l'état liquide du sang, d'arrêter les saignements en cas d'endommagement des parois des vaisseaux sanguins et de dissolution des caillots sanguins.

La paroi vasculaire, à savoir ses cellules - cellules endothéliales, fournit un état liquide (fluide) du sang, en raison de la libération de facteurs d'anticoagulation.

Lorsque les vaisseaux sanguins sont endommagés, l'endothélium (une couche de cellules plates tapissant la surface interne des vaisseaux sanguins et lymphatiques) libère une substance dans le sang - la thromboplastine, qui permet aux cellules sanguines de se coller ensemble et d'adhérer aux parois des vaisseaux sanguins (le système de formation de thrombus est activé - la réaction de coagulation sanguine).

Ensuite, les protéines sont activées - les facteurs de coagulation sanguine. Des plaquettes et d'autres cellules sanguines y sont ajoutées et un thrombus se forme, qui obstrue le vaisseau endommagé. C'est une réaction si difficile, mais rapide de notre système sanguin de coagulation.

Les plaquettes sont responsables de la coagulation du sang (la norme est de 170-450x109 pour 1 litre de sang). Leur absence (thrombocytopénie) peut indiquer des troubles de la coagulation sanguine, des saignements, des maladies du sang.

Le temps de coagulation sanguine normal est considéré si 3 à 4 minutes après la blessure (avec un léger saignement), le sang cesse de couler et un caillot se forme en 5 à 10 minutes.

CAUSES DES TROUBLES ET COMPLICATIONS DE COLLABILITÉ SANGUINE

Les troubles de la coagulation sanguine sont causés par:

peu d'activité physique (ralentit la circulation sanguine),

En outre, une augmentation du taux de coagulation sanguine est facilitée par une augmentation de l'adrénaline dans le sang (une réaction protectrice du corps face au danger est déclenchée).

Et l'utilisation fréquente d'analgésiques, au contraire, réduit la coagulation sanguine.

Les complications des troubles de la coagulation comprennent:

saignement dans le cerveau;

saignement dans le tractus gastro-intestinal, saignement hémorroïdaire;

saignements et douleurs articulaires et certains types d'infertilité.

Bien sûr, en cas de problèmes de troubles de l'hémostase, vous devez contacter un spécialiste. Mais il est également important de faire attention à la nutrition, car avec l'aide de produits correctement sélectionnés, vous pouvez considérablement améliorer la situation et, dans certains cas, même vous passer de médicaments..

PRODUITS QUI SAUVENT LA PERTE DE SANG

Une faible coagulation sanguine peut être associée à une carence dans le corps en vitamine K.Par conséquent, pour l'augmenter, vous devez plus souvent cuisiner des plats à base d'épinards, de laitue, de brocoli, de carottes, de légumineuses (soja, haricots, pois, lentilles, haricots) et de céréales (ils contiennent des vitamines naturelles K), sarrasin.

Aussi utile: chou, radis, poivron rouge, betterave, navet, radis, cresson, basilic, aneth, persil, coriandre.

Baies d'une teinte rouge-violet: groseilles noires et rouges, myrtilles, pastèques, mûres, airelles rouges, mûres, cornouiller, viorne. Fruits: bananes et mangues, coings, oranges, pommes.

Il est bon de boire du jus de grenade et de raisin léger, des cynorrhodons. Ajouter les noix et les amandes à l'alimentation (pas plus d'une cuillère à soupe par jour).

La coagulation sanguine augmente et les parois des vaisseaux sanguins sont renforcées, ce qui est extrêmement nécessaire pour l'arrêt rapide du sang, avec une utilisation régulière d'aronia et de son jus (une exception pour les patients hypotendus - il abaisse la tension artérielle).

Vous pouvez également cuisiner des plats à base de viandes grasses (y compris la gelée), de foie, de reins, de cervelle, d'utiliser du beurre, du saindoux, de la crème. Mais il est important de ne pas abuser de ces aliments: ces aliments contribuent à la formation de caillots sanguins..

Abonnez-vous à notre compte INSTAGRAM!

PRODUITS DE DISTRIBUTION EN VRAC

Poissons gras (maquereau, chinchard, sardines, hareng, capelan, poisson-chat) et huile de poisson, céréales riches en magnésium: flocons d'avoine, avoine, flocons d'avoine réduisent la coagulation du sang et le liquéfient.

Les oignons et l'ail dissolvent les caillots sanguins. Mais l'ail doit être utilisé correctement à ces fins: couper en fines tranches et maintenir pendant 15 minutes dans l'air pour qu'il se flétrit un peu. Et il est préférable de cuire l'oignon entier dans de l'eau ou du bouillon..

Concombres, topinambour, agrumes (en particulier citron), vin rouge naturel (30-50 ml par jour), jus de raisin rouge (0,5 verre par jour réduit l'activité plaquettaire de 75%), cacao, graines de lin et huile d'olive, la feuille de laurier sont utiles (3-4 pièces en soupe ou en plat principal), graines de tournesol, gingembre, chocolat noir amer, thé vert, jus de tomate.

Parmi les baies, il est préférable de choisir les canneberges (thé aux canneberges - 2 cuillères à café de baies pour 1 verre d'eau bouillante), les myrtilles, les framboises, les cerises, les cerises, les prunes, les figues.

Herbes: écorce de saule blanc, reine des prés, mélilot (cours 3 à 4 fois par an pendant 10 à 14 jours d'admission). Et aussi de l'eau claire. Vous devez le boire souvent, mais par petites gorgées..

De plus, il est très bon d'utiliser des méthodes de traitement non traditionnelles qui affectent la coagulation sanguine: il s'agit de l'hirudothérapie (traitement par les sangsues médicinales) et de l'apitoxine (l'utilisation de venin d'abeille en piquant le patient à certains points biologiquement actifs).

Ces méthodes améliorent la circulation sanguine, augmentent la microcirculation dans le cerveau et le muscle cardiaque (myocarde), les protégeant de complications aussi redoutables que les accidents vasculaires cérébraux et l'infarctus du myocarde..

RECETTES DE TRAITEMENT SANGUIN

1 cuillère à soupe. l. Versez 1 tasse d'eau bouillante sur l'écorce de saule hachée, laissez mijoter pendant 10 minutes. Après l'avoir retiré du feu, laissez infuser pendant une heure, puis filtrez. De l'eau bouillie est ajoutée au bouillon résultant au volume d'origine. Prenez 2 cuillères à soupe. l. 3 fois par jour avant les repas. Le traitement dure 10 jours.

1 cuillère à soupe. l. Versez 1 litre d'eau froide pendant la nuit avec des fleurs de reine des prés et des herbes, filtrez le matin. Boire 0,5 litre d'infusion pendant la journée. Cours 10 jours.

- 1 cuillère à café reine des prés versez 200 ml d'eau bouillante, couvrez avec un couvercle, après cinq minutes, le thé est prêt. Boire avant les repas 100 ml trois fois par jour. Cours 10 jours.