Je ne peux pas monter les escaliers, je m'étouffe

Dystonie

Pourquoi marcher beaucoup si vous avez une voiture, les transports en commun et un escalator dans le centre commercial? Mieux vaut conserver vos forces - je serai en meilleure santé! Une personne sur deux pense ainsi et se plaint bruyamment lorsqu'un ascenseur tombe en panne ou que vous devez marcher moins loin qu'un arrêt de bus.

Pendant ce temps, tout spécialiste, révélant le sujet du traitement du diabète, de la perte de poids, de la prévention des crises cardiaques ou de la suppression du stress, recommande tout d'abord d'abandonner complètement l'ascenseur. Il est conseillé de garer une voiture et cela plus loin du bureau afin que tout moment libre et non libre puisse être utilisé pour une promenade tranquille.

Le travail sédentaire, un mode de vie sédentaire, la négligence du jogging et la montée des escaliers de base conduisent à tout un tas de pathologies. Absolument tous les organes et systèmes d'activité vitale de l'organisme souffrent. Il y a un risque d'obésité, des problèmes du système musculo-squelettique, des maladies du système cardiovasculaire.

Mais qu'en est-il de ceux qui ont déjà des problèmes de surpoids? Que devraient faire le «cœur» et les personnes aux jambes douloureuses? Pour eux, marcher est un vrai défi. Et monter les escaliers est une torture infernale. Un seul étage et un essoufflement, des douleurs articulaires, des vertiges apparaissent. Il sonne dans les oreilles et s'assombrit dans les yeux. Une entreprise utile se transforme en une entreprise potentiellement mortelle. En conséquence, les gens essaient d'éviter d'être trop actifs. Bouger encore moins, se livrer à la maladie.

Cercle vicieux! Comment le casser?

Marche respiratoire thérapeutique

L'école de santé du système respiratoire peut vous aider à retrouver la santé et la joie de marcher avec la marche thérapeutique.

Une méthode efficace pour monter les escaliers en toute sécurité et de manière enrichissante est utile si vous:

  • voulez apprendre à monter les escaliers en toute sécurité pour votre santé et ne pas vous fatiguer;
  • n'ont pas la possibilité de visiter les gymnases et les centres de conditionnement physique;
  • rêve de perdre du poids et de ranger sa silhouette;
  • vous souhaitez vous engager dans la prévention de l'hypodynamie et mener une vie saine.

Faits intéressants sur la montée des escaliers en tant qu'entraînement:

  • Depuis la fin du siècle dernier, la marche par escalier est utilisée comme méthode d'entraînement réussie. Depuis 1978, des «marathons verticaux» ont lieu chaque année à New York - des courses dans les escaliers du célèbre gratte-ciel de l'Empire State Building.
  • En 1989, la montée habituelle des escaliers a inspiré Jean Miller, employé de Reebok, à créer step - une plate-forme spéciale pour le fitness qui est toujours activement utilisée dans le monde entier pendant les entraînements cardio..

Les avantages de monter les escaliers régulièrement:

  • la pression artérielle se normalise, le risque de maladies cardiovasculaires, les accidents vasculaires cérébraux diminuent;
  • les poumons sont développés et augmentés en volume;
  • les muscles du dos, de l'abdomen, des jambes et des hanches sont renforcés;
  • les articulations des jambes se développent, ce qui aide à prévenir l'ostéoporose;
  • la posture s'améliore naturellement;
  • réduit efficacement le poids;
  • l'endurance globale du corps augmente.

En seulement 15 minutes de hauts et de bas, vous brûlez des calories comme une heure de marche active!

Mais pour obtenir tous les résultats ci-dessus, il est nécessaire de suivre les règles de la marche thérapeutique et de les combiner correctement avec une respiration rythmée..

Comme pour tout entraînement, monter les escaliers présente un certain nombre de limites. La consultation d'un spécialiste à profil restreint est obligatoire dans les cas suivants:

  • grossesse;
  • maladies au stade aigu;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • blessures à la cheville, aux genoux, à l'articulation de la hanche;
  • scoliose et ostéoporose, varices.

Important! La liste des restrictions n'est pas une raison pour abandonner complètement l'exercice. Guérir la marche avec des pratiques respiratoires permet à chacun de monter les escaliers en toute sécurité, quelles que soient les restrictions. L'essentiel est de ne pas se surcharger et de profiter des leçons..

Comment monter les escaliers en toute sécurité et sainement avec des exercices de respiration:

  1. Nous nous écoutons et nous nous concentrons sur les sentiments. La distance et la vitesse de l'exercice doivent être confortables pour vous..
  2. Nous respirons correctement! Inspirez uniquement par le nez. Expirez à travers les lèvres détendues et fermées. La respiration est superficielle, légère, rythmée.
  3. Nous choisissons un niveau d'entraînement qui correspond aux capacités du corps. Nous augmentons la charge progressivement et à petites doses..
  4. Aux premiers symptômes désagréables (essoufflement, vertiges, obscurité dans les yeux), nous réduisons la charge, faisons une pause et récupérons.
  5. Nous nous entraînons uniquement avec des vêtements et des chaussures confortables!

Entraine toi

En fonction de la forme physique et de l'état général, nous choisissons le niveau d'intensité de l'exercice.

Niveau 1

Convient à ceux qui ne pratiquent pas de sport depuis longtemps ou qui ont des problèmes de santé pour lesquels un entraînement intensif est contre-indiqué.

Comment on fait?

En inspirant, placez votre pied droit sur la première marche..

Lorsque vous expirez, placez votre jambe gauche à côté de la droite.

Rythme: la première étape est l'inspiration, nous baissons la jambe - expirons, la deuxième étape est inspirer, nous plaçons la jambe - expirons, la troisième étape est l'inspiration, nous baissons la jambe - expirons. Et ainsi - plus haut dans les escaliers.

Si après 5 étages vous voulez aller plus loin, il n'y a pas d'essoufflement et le pouls est inférieur à 100 battements / min, cela signifie que nous faisons l'exercice correctement et que nous pouvons passer au deuxième niveau.

Niveau 2

Comme point de départ, le niveau convient à ceux qui font périodiquement des exercices physiques et n'ont aucune restriction pour des raisons de santé.

Comment on fait?

En inspirant, placez votre pied droit sur la première marche..

En expirant, placez votre pied gauche sur la deuxième marche..

Rythme: la première étape est l'inhalation, la deuxième étape est l'expiration; la troisième étape est l'inhalation, la quatrième étape est l'expiration. Et ainsi - en haut des escaliers.

Si après 5 étages, il n'y a pas de fatigue et d'essoufflement, le pouls est inférieur à 100 battements / min, alors vous pouvez passer au troisième niveau.

Niveau 3

En entrée, il est destiné aux personnes en bonne forme physique. Il est recommandé aux débutants de passer au troisième niveau UNIQUEMENT après avoir réussi le premier et le deuxième.

Comment on fait?

En inspirant, nous mettons notre pied droit sur la première marche. Puis nous mettons notre pied gauche sur la deuxième marche..

En expirant, nous mettons notre pied droit sur la troisième marche. Puis pied gauche à la quatrième marche.

Rythme: première étape, deuxième étape - inspirez, troisième étape, quatrième étape - expirez; la cinquième étape, la sixième étape est l'inhalation, la septième étape, la huitième étape est l'expiration. Et ainsi - en haut des escaliers.

Les prochains niveaux de formation les plus difficiles sont formés individuellement. En fonction des résultats et de l'état général du corps, la vitesse de remontée et / ou la longueur de la distance augmente.

Important! Pendant l'entraînement, quel que soit le niveau de difficulté, vous devez surveiller votre fréquence cardiaque et votre posture. Si possible, ne vous accrochez pas aux murs ou aux balustrades, ne vous appuyez pas dessus.

Comment équilibrer naturellement votre posture avec la respiration?

La posture incurvée sollicite le corps et approfondit la respiration. Redressez votre posture sans stress.

Nous allons droit. Nous inspirons et expirons. Respirez un peu plus profondément que d'habitude.

Inspirez - la posture est nivelée, l'expiration est maintenue. Tout se passe naturellement. Nous ne gardons pas notre posture en sollicitant les muscles de notre cou et de nos épaules. Juste respirer calmement.

Vous savez maintenant comment monter les escaliers en toute sécurité et avec des avantages pour la santé en utilisant des exercices de respiration. Si la marche thérapeutique devient votre habitude saine, un résultat positif ne prendra pas longtemps..

Respirez correctement, soyez actif et restez en bonne santé.!

Et si vous êtes déjà déterminé et prêt à entreprendre votre amélioration de votre santé, alors les cours «Guérir en marchant avec le souffle» sont ce dont vous avez besoin!

Suivez le bouton ci-dessous et découvrez les détails:

Quand il n'y a pas assez d'air - les causes de l'essoufflement et comment y faire face

La dyspnée est le nom médical de cette maladie.

La quasi-totalité d'entre nous connaît la sensation de manque d'air lors de la course ou de la montée des escaliers jusqu'au cinquième étage. Mais il y a des moments où l'essoufflement survient lorsque l'on ne marche que quelques dizaines de mètres ou même au repos. Si dans de telles situations il devenait difficile de respirer, alors c'est une question sérieuse..

La respiration est un processus naturel, donc nous ne le remarquons même pas. Mais nous sentons immédiatement si quelque chose ne va pas avec notre respiration. Surtout quand, sans raison apparente, on commence à s'étouffer. Le cerveau reçoit le signal approprié - et notre respiration s'accélère, et ce processus ne peut pas être contrôlé par la conscience. Sa fréquence et son rythme, la durée de l'inspiration ou de l'expiration ont changé - en un mot, vous sentez que vous respirez clairement quelque chose qui ne va pas. C'est un essoufflement.

Types d'essoufflement et traitements

Dans la plupart des cas, l'essoufflement est associé à une hypoxie - faible taux d'oxygène dans le corps ou hypoxémie - faible teneur en oxygène dans le sang. Qu'est-ce qui provoque une irritation du centre respiratoire du cerveau. Le résultat est une sensation de manque d'air, de rythme respiratoire involontaire.

Classiquement, il existe 3 types d'essoufflement: l'essoufflement inspiratoire (difficile à inhaler) - plus typique des maladies cardiaques; essoufflement expiratoire (difficile à expirer), - survient le plus souvent avec l'asthme bronchique dû à des spasmes; essoufflement mixte (lorsque l'inhalation et l'expiration sont difficiles) - caractéristique d'une variété de maladies.

La méthode la plus importante pour traiter la dyspnée est de traiter la maladie qui l'a provoquée. Une fois qu'un spécialiste découvre la cause, un plan de traitement efficace sera déterminé. Par exemple, pour les cardiopathies ischémiques et l'infarctus du myocarde, un traitement par comprimés est souvent utilisé. Avec l'asthme bronchique - traitement régulier avec des inhalateurs. Étant donné que la principale cause d'essoufflement dans de nombreux cas est un faible taux d'oxygène dans le corps, l'oxygénothérapie est un moyen de réduire l'essoufflement..

9 raisons - et le même nombre de traitements

Pour déterminer la cause de l'essoufflement, il est important de savoir à quelle vitesse il a commencé. Elle peut survenir de manière aiguë - en quelques minutes, quelques heures, plusieurs jours ou progressivement - sur plusieurs semaines, mois ou années. Voyons les principales raisons.

1. Mauvaise condition physique

En principe, dans ce cas, l'essoufflement est plus normal qu'un motif de grave préoccupation..

L'essoufflement physiologique survient après avoir monté des escaliers ou avoir rattrapé un bus. Les muscles impliqués dans le travail éliminent l'oxygène du sang. Le cerveau essaie de couvrir la carence en oxygène qui en résulte, c'est-à-dire qu'il nous fait respirer plus souvent. Un tel essoufflement n'est pas dangereux en soi, mais si vous êtes à bout de souffle même après avoir grimpé quelques étages, il est temps de penser à votre forme physique. Chez les personnes physiquement actives et entraînées, l'essoufflement survient moins souvent.

Que pouvez-vous faire pour vous débarrasser de cet essoufflement? Vous avez besoin d'exercices aérobiques réguliers, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence respiratoire et du rythme cardiaque. Si vous n'avez pas le temps d'aller à la salle de sport, des promenades rapides vous conviennent. Descendre et monter les escaliers sur 3-4 étages.

2. Attaque de panique

Comme vous le savez, l'excitation intense, l'anxiété, la colère et la peur stimulent la production d'adrénaline. Une fois dans la circulation sanguine, l'adrénaline oblige le corps à faire passer beaucoup d'air dans les poumons, provoquant une hyperventilation. Par conséquent, avec des expériences sérieuses, la fréquence cardiaque augmente et un essoufflement apparaît..

Que faire? L'essoufflement causé par de telles émotions fortes est en principe sans danger pour la santé. Cependant, pour les crises de panique sévères (et pas seulement en cas d'essoufflement dû à l'anxiété), il est préférable de consulter un médecin. Un essoufflement sévère pendant l'anxiété peut indiquer une maladie - par exemple, une dystonie végétative.

3. Anémie ou anémie

Le plus courant est l'anémie ferriprive. Les ions de fer saturent le sang en oxygène et jouent un rôle important dans les processus d'hématopoïèse. Avec leur manque, l'hypoxie se développe et un mécanisme de protection d'urgence est activé - essoufflement.

Cette condition est plus typique chez les femmes, bien que les hommes manquent souvent de fer dans le corps. L'anémie est diagnostiquée sur la base des données de CBC.

Que faire pour se débarrasser de l'anémie et de l'essoufflement en même temps? Avec une diminution significative des taux d'hémoglobine, le médecin prescrit un traitement avec des médicaments contenant du fer. Ils doivent être pris pendant au moins deux mois et surveillés pour une bonne nutrition. Le fer est parfaitement absorbé par le foie et la viande rouge, mais les aliments végétaux, par exemple, le sarrasin ou les grenades, qui sont considérés comme une panacée pour l'anémie, sont plutôt pauvres. Afin que le fer contenu dans la préparation ou l'aliment soit mieux absorbé, la vitamine C est également prescrite..

4. Obésité

Ce n'est plus seulement une formation insuffisante, mais une maladie grave qui nécessite beaucoup d'efforts de la part d'une personne pour améliorer sa santé. Dans le même temps, le danger n'est pas la graisse externe sur les cuisses ou les fesses, mais celle interne, car l'obésité n'est pas qu'un défaut esthétique..

Une couche de graisse enveloppe les poumons et le cœur, empêchant une personne de respirer normalement. De plus, chez les personnes obèses, le cœur supporte un stress accru, car il doit pomper le sang dans un gros coussin adipeux. Par conséquent, moins d'oxygène pénètre dans les organes importants..

La solution au problème est une: se débarrasser de la graisse sous la supervision d'un médecin. Ne commencez pas par des séances d'entraînement vigoureuses dans la salle de sport - il y a de fortes chances que vous vous évanouissiez simplement.

5. Maladies pulmonaires

L'essoufflement, qui survient dans les maladies des organes respiratoires, est de deux types. Inspiratoire - lorsqu'il y a des difficultés à respirer en raison de l'obstruction des bronches avec du mucus ou des tumeurs pulmonaires, et expiratoire - il y a une difficulté à expirer en raison de spasmes qui surviennent dans l'asthme bronchique.

Pour déterminer les causes de la dyspnée pulmonaire, un examen et un traitement devront être effectués sous la supervision d'un pneumologue spécialiste. Un minimum de recherche est une radiographie pulmonaire, un test sanguin clinique, une spirographie (une étude de la fonction pulmonaire en enregistrant graphiquement les changements de leur volume pendant la respiration au fil du temps). Dans les cas particulièrement graves, par exemple pour le diagnostic de tumeurs ou de tuberculose, d'autres méthodes sont également utilisées. Vous aurez probablement besoin d'une bronchoscopie et d'une tomographie par ordinateur. Eh bien, pour être traité, comme déjà mentionné, vous aurez besoin d'un pneumologue.

6. Cardiopathie ischémique

Dans ce cas, l'essoufflement se manifeste par une sensation de manque d'air. En général, l'essoufflement est un symptôme aussi courant de la maladie coronarienne que la douleur constrictive dans le côté gauche de la poitrine.

Que faire? Si vous souffrez d'essoufflement et de fortes douleurs thoraciques pour la première fois, appelez immédiatement une ambulance. Chez les hommes, en particulier les jeunes hommes, la cardiopathie ischémique se manifeste parfois pour la première fois avec un infarctus du myocarde. Lors de la fourniture de premiers soins, la portée de la recherche est généralement limitée à un cardiogramme, et après cela, un cardiologue décide de l'examen et du traitement..

7. Insuffisance cardiaque congestive

Les premiers signes de cette maladie sont assez difficiles à détecter - généralement cela se fait à l'aide d'examens spéciaux.

En cas d'insuffisance cardiaque congestive, l'essoufflement s'accompagne toujours d'une position forcée du patient. Il survient chez une personne allongée sur un oreiller bas et disparaît lorsque le patient prend une position assise - orthopnée. Par exemple, le président américain Roosevelt a dormi assis sur une chaise pour cette même raison. Cet essoufflement se produit en raison de l'augmentation du flux sanguin vers le cœur en position couchée et du débordement des cavités cardiaques..

Traiter l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque n'est pas une tâche facile, mais des cardiologues expérimentés et des médicaments modernes peuvent parfois faire des merveilles..

8. Asthme cardiaque ou dyspnée paroxystique

Un tel essoufflement soudain, se développant en étouffement, apparaît souvent la nuit. Contrairement à la cause précédente - orthopnée (position forcée) - dans ce cas, l'essoufflement ne disparaît ni en position assise ni debout. La personne devient pâle, des râles humides apparaissent dans la poitrine et les poumons commencent à gonfler. Une telle condition menace la vie du patient, vous devez donc appeler immédiatement une ambulance..

Habituellement, un traitement rapide est efficace et élimine une crise d'asthme cardiaque. Dans ce cas, le patient devra consulter régulièrement un cardiologue, car seul un traitement compétent des maladies cardiovasculaires maintiendra la santé dans un état normal..

9. Embolie pulmonaire

La thrombophlébite veineuse profonde est la cause la plus fréquente d'essoufflement. Dans le même temps, une personne n'a pas toujours des varices à la surface de la peau, ce qui donnerait une cloche pour consulter un médecin. L'insidiosité de la thrombophlébite veineuse profonde est que le premier épisode se déroule assez facilement - la jambe gonfle légèrement, des douleurs et des crampes apparaissent dans le muscle du mollet - les sensations sont comme des étirements et elles ne sont pas encouragées à être examinées par un médecin. Le problème est qu'après cela, des caillots sanguins apparaissent dans les veines du membre à problème, qui peuvent se déplacer dans l'artère pulmonaire et en bloquer la lumière. Et cela, à son tour, conduit à la mort d'une partie du poumon - pneumonie par crise cardiaque.

Les signes de thromboembolie pulmonaire sont un essoufflement sévère, une douleur lancinante dans la poitrine et une toux douloureuse qui est soudainement apparue dans un contexte de santé normale. Dans les cas graves, le visage d'une personne devient bleu.

Les méthodes modernes de médecine traitent efficacement cette maladie grave, cependant, il est préférable de ne pas amener la thromboembolie à la thromboembolie, mais de demander une aide médicale à temps pour toute suspicion de pathologie des veines des membres inférieurs. Les signes peuvent inclure un gonflement, une lourdeur dans les jambes et des crampes dans les muscles du mollet..

Comme vous pouvez le voir, l'essoufflement apparaît pour de nombreuses raisons, de celles qui ne nécessitent que quelques changements de mode de vie à celles qui nécessitent un traitement sérieux. Heureusement, de nombreuses affections peuvent être évitées ou considérablement atténuées par un traitement rapide des maladies pulmonaires et cardiovasculaires..

Les principales causes de l'essoufflement

La dyspnée est appelée troubles respiratoires (rythme, fréquence, profondeur), dans lesquels une personne n'a pas assez d'air ou a des difficultés à respirer.

Cela arrive avec de nombreuses affections: maladies des poumons, du cœur, des troubles autonomes ou nerveux, anémie. La respiration avec un essoufflement est fréquente, mais insuffisante, car la personne n'est pas capable de prendre une profonde inspiration et ressent une sensation d'oppression dans la poitrine à chaque respiration.

L'essoufflement n'est pas le diagnostic lui-même, mais seulement un indicateur (signe) d'une maladie. Dans les maladies cardiaques, l'essoufflement est un symptôme important, dont nous parlerons ci-dessous..

Ce que c'est?

L'essoufflement ou la dyspnée (trouble respiratoire) peuvent s'accompagner de troubles respiratoires objectifs (profondeur, fréquence, rythme) ou uniquement de sensations subjectives.

Selon la définition de l'académicien B.E. Votchal, l'essoufflement est avant tout la sensation d'un patient, l'obligeant à limiter l'activité physique ou à augmenter sa respiration..

Si les troubles respiratoires ne provoquent aucune sensation, alors ce terme n'est pas utilisé et nous ne pouvons parler que d'évaluer la nature de la perturbation, c'est-à-dire une respiration difficile, superficielle, irrégulière, excessivement profonde et intensifiée. Cependant, la souffrance et la réaction psychologique du patient n'en deviennent pas moins réelles..

Actuellement, la définition de la dyspnée proposée par la société thoracique (mammaire) des États-Unis est acceptée. Conformément à lui, l'essoufflement est le reflet de la perception subjective du patient de l'inconfort respiratoire et comprend diverses sensations de qualité dont l'intensité varie. Son développement peut provoquer des réactions physiologiques et comportementales secondaires et être dû à l'interaction de facteurs psychologiques, physiologiques, sociaux et environnementaux.

Classification

Si l'essoufflement se manifeste pendant l'exercice, c'est la norme. Cependant, si un symptôme est détecté dans un état calme, vous devez consulter un médecin. Pour déterminer l'étiologie possible de l'essoufflement, le médecin doit déterminer son type.

Les cliniciens distinguent trois types de dyspnée:

  1. Salle inspiratoire. Il se manifeste par une respiration difficile et se forme sur la base d'une diminution de l'ouverture dans le larynx, la trachée et les bronches. Typique pour les infections respiratoires aiguës chez les enfants, la diphtérie laryngée, les lésions pleurales et les blessures qui provoquent une compression bronchique.
  2. Expiratoire. Révélé chez un patient avec une expiration difficile. Le facteur provoquant le développement de cette forme de maladie est une diminution de l'ouverture dans les petites bronches. Le symptôme se manifeste par un emphysème et une maladie pulmonaire obstructive chronique.
  3. Mixte. Un essoufflement mixte sévère est diagnostiqué avec une maladie pulmonaire avancée et une insuffisance cardiaque.

La sévérité de l'essoufflement

Selon l'intensité des symptômes, l'essoufflement est:

  • 1 degré de gravité - se produit lors de la montée des escaliers ou de la montée, ainsi que lors de la course;
  • 2 gravité - l'essoufflement oblige le patient à ralentir par rapport au rythme d'une personne en bonne santé;
  • 3 degré de gravité - le patient doit constamment s'arrêter pour reprendre son souffle;
  • 4 degrés de gravité - une sensation de manque d'air inquiète le patient même au repos.

Si les troubles respiratoires ne surviennent que lors d'un exercice physique suffisamment intense, ils parlent alors de gravité nulle.

Essoufflement

Les principales causes d'essoufflement peuvent être divisées en 4 groupes:

  1. Arrêt respiratoire;
  2. Insuffisance cardiaque;
  3. Syndrome d'hyperventilation (avec dystonie neurocirculatoire et névroses);
  4. Troubles métaboliques;
  5. Anémie.

Examinons de plus près chacun de ces types..

Dyspnée cardiaque

La dyspnée cardiaque est un essoufflement qui se développe à la suite de pathologies cardiaques.

En règle générale, la dyspnée cardiaque est chronique. L'essoufflement associé à une maladie cardiaque est l'un des symptômes les plus importants. Dans certains cas, en fonction du type d'essoufflement, de la durée, de l'activité physique, après quoi il apparaît, on peut juger du stade de l'insuffisance cardiaque. Elle est généralement caractérisée par une dyspnée inspiratoire et des crises fréquentes de dyspnée nocturne paroxystique (récurrente).

Les causes les plus courantes de dyspnée cardiaque comprennent:

  • insuffisance cardiaque;
  • syndrome coronarien aigu;
  • malformations cardiaques;
  • cardiomyopathie;
  • myocardite;
  • péricardite;
  • hémopéricarde, tamponnade cardiaque.

Insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est une pathologie dans laquelle le cœur, pour certaines raisons, est incapable de pomper le volume de sang nécessaire au métabolisme et au fonctionnement normaux des organes et des systèmes corporels..

Dans la plupart des cas, l'insuffisance cardiaque se développe avec des conditions pathologiques telles que:

  • hypertension artérielle;
  • Cardiopathie ischémique (maladie coronarienne);
  • péricardite constrictive (inflammation du péricarde, accompagnée de son durcissement et d'une contraction altérée du cœur);
  • cardiomyopathie restrictive (inflammation du muscle cardiaque avec diminution de son extensibilité);
  • hypertension pulmonaire (augmentation de la pression artérielle dans l'artère pulmonaire);
  • bradycardie (diminution de la fréquence cardiaque) ou tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque) de diverses étiologies;
  • malformations cardiaques.

Le mécanisme de développement de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque est associé à une éjection sanguine altérée, ce qui conduit à une malnutrition des tissus cérébraux, ainsi qu'à une congestion dans les poumons, lorsque les conditions de ventilation s'aggravent et que les échanges gazeux sont altérés.

Dans les premiers stades de l'insuffisance cardiaque, l'essoufflement peut être absent. De plus, avec la progression de la pathologie, un essoufflement apparaît avec un effort intense, avec des charges légères et même au repos.

Malformations cardiaques

La maladie cardiaque est un changement pathologique des structures du cœur, qui entraîne une altération du flux sanguin. Le flux sanguin est perturbé à la fois dans le grand et dans le petit cercle de la circulation sanguine. Les malformations cardiaques peuvent être congénitales et acquises. Ils peuvent concerner les structures suivantes - valves, septa, vaisseaux, parois. Les malformations cardiaques congénitales apparaissent à la suite de diverses anomalies génétiques, des infections intra-utérines. Des malformations cardiaques acquises peuvent survenir dans le contexte d'une endocardite infectieuse (inflammation de la paroi interne du cœur), de rhumatismes, de syphilis.

Les malformations cardiaques comprennent les pathologies suivantes:

  • un défaut du septum interventriculaire est une maladie cardiaque acquise, qui se caractérise par la présence d'un défaut dans certaines parties du septum interventriculaire, situé entre les ventricules droit et gauche du cœur;
  • fenêtre ovale ouverte - un défaut dans le septum interauriculaire, qui se produit en raison du fait que la fenêtre ovale ne se ferme pas, ce qui est impliqué dans la circulation fœtale;
  • conduit artériel (botall) ouvert, qui, pendant la période prénatale, relie l'aorte à l'artère pulmonaire et doit se fermer pendant le premier jour de la vie;
  • coarctation de l'aorte - une malformation cardiaque qui se manifeste par un rétrécissement de la lumière de l'aorte et nécessite une chirurgie cardiaque;
  • l'insuffisance des valvules cardiaques est un type de malformation cardiaque dans laquelle il est impossible de fermer complètement les valvules du cœur et d'inverser le flux sanguin;
  • la sténose des valvules cardiaques se caractérise par un rétrécissement ou une fusion des cuspides valvulaires et une altération du flux sanguin.

Différentes formes de maladies cardiaques ont des manifestations spécifiques, mais il existe également des symptômes généraux caractéristiques de défauts..

Les symptômes les plus courants avec les malformations cardiaques sont:

  • dyspnée;
  • cyanose de la peau;
  • pâleur de la peau;
  • perte de conscience;
  • retard dans le développement physique;
  • mal de crâne.

Bien entendu, la connaissance des manifestations cliniques ne suffit pas à elle seule pour établir un diagnostic correct. Cela nécessite les résultats d'études instrumentales, à savoir l'échographie (échographie) du cœur, la radiographie des organes thoraciques, la tomodensitométrie, l'imagerie par résonance magnétique, etc..

Les malformations cardiaques sont des maladies dans lesquelles la maladie peut être soulagée à l'aide de méthodes thérapeutiques, mais elle ne peut être complètement guérie qu'à l'aide de la chirurgie..

Syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu est un groupe de symptômes et de signes suggérant un infarctus du myocarde ou une angine de poitrine instable. L'infarctus du myocarde est une maladie qui survient à la suite d'un déséquilibre entre la demande myocardique en oxygène et l'apport d'oxygène, ce qui entraîne une nécrose d'une partie du myocarde. L'angor instable est une exacerbation de la maladie coronarienne qui peut entraîner un infarctus du myocarde ou une mort subite. Ces deux conditions sont combinées en un seul syndrome en raison du mécanisme pathogénique général et de la difficulté de diagnostic différentiel entre eux au début. Le syndrome coronarien aigu survient en cas d'athérosclérose et de thrombose des artères coronaires, qui ne peuvent pas fournir au myocarde la quantité requise d'oxygène.

Les symptômes du syndrome coronarien aigu sont considérés comme:

  • douleur thoracique, qui peut également irradier vers l'épaule gauche, le bras gauche, la mâchoire inférieure; la douleur dure généralement plus de 10 minutes;
  • essoufflement, essoufflement;
  • sensation de lourdeur derrière le sternum;
  • blanchiment de la peau;
  • évanouissement.

Afin de distinguer ces deux maladies (infarctus du myocarde et angor instable), un ECG (électrocardiogramme) est nécessaire, ainsi que la nomination d'un test sanguin pour les troponines cardiaques. Les troponines sont des protéines présentes en grande quantité dans le muscle cardiaque et impliquées dans le processus de contraction musculaire. Ils sont considérés comme des marqueurs (caractéristiques) des maladies cardiaques et des lésions myocardiques en particulier.

Premiers soins pour les symptômes du syndrome coronarien aigu - nitroglycérine par voie sublinguale (sous la langue), déboutonner les vêtements serrés qui pressent la poitrine, fournir de l'air frais et appeler une ambulance.

Cardiomyopathie

La cardiomyopathie est une maladie caractérisée par des lésions cardiaques et se manifestant par une hypertrophie (augmentation du volume des cellules musculaires du cœur) ou une dilatation (augmentation du volume des cavités cardiaques).

Il existe deux types de cardiomyopathies:

  • primaire (idiopathique), dont la cause est inconnue, mais on suppose qu'il peut s'agir de maladies auto-immunes, de facteurs infectieux (virus), de facteurs génétiques et autres;
  • secondaire, qui apparaît dans le contexte de diverses maladies (hypertension, intoxication, maladie coronarienne, amylose et autres maladies).

En règle générale, les manifestations cliniques de la cardiomyopathie ne sont pas pathognomoniques (spécifiques uniquement pour cette maladie). Cependant, les symptômes indiquent la présence possible d'une maladie cardiaque, c'est pourquoi les patients vont souvent chez le médecin..

Les manifestations les plus courantes de la cardiomyopathie sont considérées comme:

  • essoufflement;
  • toux;
  • blanchiment de la peau;
  • fatigue accrue;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • vertiges.

L'évolution progressive de la cardiomyopathie peut entraîner un certain nombre de complications graves qui menacent la vie du patient. Les complications les plus courantes des cardiomyopathies sont l'infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque, les arythmies.

Péricardite

La péricardite est une lésion inflammatoire du péricarde (sac). Les causes de la péricardite sont similaires à celles de la myocardite. La péricardite se manifeste par une douleur thoracique prolongée (qui, contrairement au syndrome coronarien aigu, ne disparaît pas lors de la prise de nitroglycérine), de la fièvre et un essoufflement sévère. Avec la péricardite, en raison de changements inflammatoires dans la cavité péricardique, des adhérences peuvent se former, qui peuvent ensuite se développer ensemble, ce qui complique considérablement le travail du cœur.

Avec la péricardite, l'essoufflement se forme souvent en position horizontale. L'essoufflement avec péricardite est un symptôme constant et il ne disparaît pas tant que la cause de l'événement n'est pas éliminée.

Myocardite

La myocardite est une lésion du myocarde (muscle cardiaque) de nature principalement inflammatoire. Les symptômes de la myocardite sont un essoufflement, des douleurs thoraciques, des étourdissements, une faiblesse.

Parmi les causes de la myocardite figurent:

  • Les infections bactériennes et virales plus souvent que les autres causes provoquent une myocardite infectieuse. Les agents responsables les plus courants de la maladie sont les virus, à savoir le virus Coxsackie, le virus de la rougeole, le virus de la rubéole.
  • Rhumatisme, dans lequel la myocardite est l'une des principales manifestations.
  • Les maladies systémiques telles que le lupus érythémateux disséminé, la vascularite (inflammation des parois des vaisseaux sanguins) entraînent des lésions myocardiques.
  • La prise de certains médicaments (antibiotiques), vaccins, sérums peut également entraîner une myocardite.

La myocardite se manifeste généralement par un essoufflement, une fatigue rapide, une faiblesse, des douleurs cardiaques. Parfois, la myocardite peut être asymptomatique. Ensuite, la maladie ne peut être détectée qu'à l'aide d'études instrumentales..
Afin de prévenir l'apparition de la myocardite, il est nécessaire de traiter en temps opportun les maladies infectieuses, de réhabiliter les foyers d'infections chroniques (caries, amygdalites), de prescrire rationnellement des médicaments, des vaccins et des sérums.

Tamponnade cardiaque

La tamponnade cardiaque est une condition pathologique dans laquelle le liquide s'accumule dans la cavité péricardique et l'hémodynamique (mouvement du sang à travers les vaisseaux) est perturbée. Le liquide dans la cavité péricardique comprime le cœur et limite le rythme cardiaque.

La tamponnade cardiaque peut apparaître à la fois de manière aiguë (avec traumatisme) et avec des maladies chroniques (péricardite). Il se manifeste par un essoufflement douloureux, une tachycardie et une diminution de la pression artérielle. La tamponnade cardiaque peut provoquer une insuffisance cardiaque aiguë, un choc. Cette pathologie est très dangereuse et peut conduire à un arrêt complet de l'activité cardiaque. Par conséquent, une intervention médicale rapide est de la plus haute importance. En cas d'urgence, une ponction péricardique et une élimination du liquide pathologique sont effectuées.

Dyspnée pulmonaire

L'essoufflement est un symptôme de presque toutes les maladies des poumons et des bronches. Lorsque les voies respiratoires sont affectées, elles sont associées à la difficulté de passage de l'air (à l'inspiration ou à l'expiration). Dans les maladies pulmonaires, l'essoufflement se produit en raison du fait que l'oxygène ne peut normalement pas pénétrer à travers les parois des alvéoles dans la circulation sanguine.

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

La BPCO est un terme large qui est parfois confondu avec la bronchite chronique, mais ce n'est pas vraiment la même chose. Les maladies pulmonaires obstructives chroniques sont un groupe indépendant de maladies qui s'accompagnent d'un rétrécissement de la lumière des bronches et se manifestent sous la forme d'un essoufflement comme principal symptôme.

Un essoufflement constant dans la MPOC se produit en raison du rétrécissement des voies respiratoires, qui est causé par l'action de substances nocives irritantes sur eux. Le plus souvent, la maladie survient chez les gros fumeurs et les personnes employées à des travaux dangereux.

Dans les maladies pulmonaires obstructives chroniques, les caractéristiques suivantes sont caractéristiques:

  1. Le processus de rétrécissement des bronches est presque irréversible: il peut être arrêté et compensé à l'aide de médicaments, mais il ne peut pas être inversé.
  2. Le rétrécissement des voies respiratoires et, par conséquent, l'essoufflement, augmente constamment.
  3. L'essoufflement est principalement de nature expiratoire: les petites bronches et les bronchioles sont affectées. Par conséquent, le patient respire facilement l'air, mais l'exhale difficilement..
  4. L'essoufflement chez ces patients est associé à une toux grasse, au cours de laquelle les expectorations partent.

Si l'essoufflement est chronique et qu'il y a une suspicion de BPCO, le thérapeute ou le pneumologue prescrit un examen au patient, qui comprend une spirographie (évaluation de la fonction respiratoire des poumons), une radiographie thoracique en projections frontales et latérales et un examen des expectorations..

Traiter l'essoufflement dans la MPOC est difficile et prend du temps. La maladie conduit souvent au handicap et au handicap du patient.

Bronchite

L'essoufflement est un symptôme caractéristique de la bronchite - une infection inflammatoire des bronches. L'inflammation peut être localisée dans une grande bronche, et dans les plus petites, et dans les bronchioles, qui passent directement dans le tissu pulmonaire (la maladie est appelée bronchiolite).

La dyspnée survient dans la bronchite obstructive aiguë et chronique. L'évolution et les symptômes de ces formes de la maladie diffèrent:

  1. La bronchite aiguë présente tous les signes d'une maladie infectieuse aiguë. La température corporelle du patient augmente, il y a un nez qui coule, un mal de gorge, une toux sèche ou humide, une violation de l'état général. Le traitement de l'essoufflement avec la bronchite implique la nomination de médicaments antiviraux et antibactériens, d'expectorants, de bronchodilatateurs (élargissant la lumière des bronches).
  2. La bronchite chronique peut entraîner un essoufflement persistant, ou ses épisodes sous forme d'exacerbations. Cette maladie n'est pas toujours causée par des infections: elle est causée par une irritation à long terme de l'arbre bronchique avec divers allergènes et produits chimiques nocifs, la fumée de tabac. Le traitement de la bronchite chronique est généralement à long terme.

Dans la bronchite obstructive, une difficulté à expirer (dyspnée expiratoire) est le plus souvent notée. Cela est dû à trois groupes de raisons pour lesquelles le médecin tente de se battre pendant le traitement:

  • la libération d'une grande quantité de mucus visqueux: les expectorants aident à le faire ressortir;
  • une réaction inflammatoire, à la suite de laquelle la paroi de la bronche gonfle, rétrécissant sa lumière: cette condition est combattue à l'aide d'un anti-inflammatoire,
  • médicaments antiviraux et antimicrobiens;
  • spasme des muscles qui composent la paroi bronchique: contre cette affection, le médecin prescrit des bronchodilatateurs et des médicaments antiallergiques.

Pneumonie

La pneumonie est une maladie infectieuse dans laquelle un processus inflammatoire se développe dans le tissu pulmonaire. Un essoufflement et d'autres symptômes surviennent, dont la gravité dépend de l'agent pathogène, de l'étendue de la lésion, de l'implication d'un ou des deux poumons dans le processus.

L'essoufflement avec pneumonie est associé à d'autres symptômes:

  1. Habituellement, la maladie commence par une forte augmentation de la température. Cela ressemble à une infection virale respiratoire sévère. Le patient ressent une détérioration de l'état général.
  2. Il y a une toux sévère, ce qui entraîne la libération d'une grande quantité de pus.
  3. L'essoufflement avec pneumonie est noté dès le début de la maladie, il est de nature mixte, c'est-à-dire que le patient a des difficultés à respirer et à expirer.
  4. Pâleur, teint parfois gris bleuâtre.
  5. Douleur dans la poitrine, en particulier à l'endroit où se trouve le foyer pathologique.
  6. Dans les cas graves, la pneumonie est souvent compliquée par une insuffisance cardiaque, ce qui entraîne une augmentation de l'essoufflement et l'apparition d'autres symptômes caractéristiques.

Si vous ressentez un essoufflement sévère, une toux et d'autres symptômes de pneumonie, vous devez consulter un médecin dès que possible. Si le traitement n'est pas commencé dans les 8 premières heures, le pronostic du patient est fortement détérioré, jusqu'à la possibilité de la mort. La radiographie pulmonaire est la principale méthode de diagnostic de l'essoufflement causé par la pneumonie. Des médicaments antibactériens et autres sont prescrits.

Tumeur pulmonaire

Le cancer du poumon est une tumeur maligne asymptomatique aux premiers stades. Au tout début, le processus ne peut être détecté que par hasard, lors d'une radiographie ou d'une fluorographie. Plus tard, lorsque le néoplasme malin atteint une taille suffisamment grande, un essoufflement et d'autres symptômes se produisent:

  1. Toux fréquente, qui dérange le patient presque constamment. Dans ce cas, les expectorations partent en très petites quantités.
  2. L'hémoptysie est l'un des symptômes les plus courants du cancer du poumon et de la tuberculose..
  3. La douleur thoracique rejoint l'essoufflement et d'autres symptômes si la tumeur se développe en dehors des poumons et affecte la paroi thoracique.
  4. Violation de l'état général du patient, faiblesse, léthargie, perte de poids et épuisement complet.
  5. Les tumeurs pulmonaires métastasent souvent aux ganglions lymphatiques, aux nerfs, aux organes internes, aux côtes, au sternum et à la colonne vertébrale. Dans ce cas, des symptômes et des plaintes supplémentaires apparaissent..

Le diagnostic des causes de l'essoufflement dans les tumeurs malignes aux premiers stades est assez difficile. Les méthodes les plus informatives sont les rayons X, la tomodensitométrie, l'examen des marqueurs tumoraux dans le sang (substances spéciales qui se forment dans le corps en présence d'une tumeur), l'examen cytologique des expectorations, la bronchoscopie.

Le traitement peut inclure la chirurgie, l'utilisation de cytostatiques, la radiothérapie et d'autres méthodes plus modernes..

Asthme

L'asthme bronchique est une maladie allergique dans laquelle il existe un processus inflammatoire dans les bronches, accompagné d'un spasme de leurs parois et du développement d'un essoufflement. Cette pathologie est caractérisée par les symptômes suivants:

  1. L'essoufflement dans l'asthme bronchique se développe toujours sous la forme d'attaques. Dans le même temps, il est facile pour le patient d'inhaler de l'air et il est très difficile de l'expirer (dyspnée expiratoire). L'attaque disparaît généralement après la prise ou l'inhalation de bronchomimétiques - des médicaments qui aident à détendre la paroi bronchique et à élargir sa lumière.
  2. Avec une attaque prolongée d'essoufflement, une douleur survient dans la partie inférieure de la poitrine, associée à la tension du diaphragme.
  3. Lors d'une crise, il y a une toux et une sensation de congestion dans la poitrine. Dans le même temps, les expectorations ne sont pratiquement pas libérées. Il est visqueux, vitreux, laisse en petites quantités, généralement à la fin d'un épisode d'étouffement.
  4. L'essoufflement et autres symptômes de l'asthme bronchique surviennent le plus souvent lors du contact du patient avec certains allergènes: pollen, poils d'animaux, poussières, etc..
  5. Souvent, d'autres réactions allergiques sont également notées sous forme d'urticaire, d'éruption cutanée, de rhinite allergique, etc..
  6. La manifestation la plus grave de l'asthme bronchique est ce qu'on appelle l'état d'asthme. Elle se développe comme une attaque normale, mais elle n'est pas stoppée par les bronchomimétiques. Peu à peu, l'état du patient s'aggrave, au point qu'il tombe dans le coma. L'état asthmatique est une condition potentiellement mortelle qui nécessite des soins médicaux d'urgence.

Autres maladies pulmonaires

Il existe encore un grand nombre de pathologies pulmonaires moins fréquentes, mais pouvant également conduire à un essoufflement:

  1. Perturbation du processus d'inhalation en raison de lésions des muscles respiratoires (muscles intercostaux et diaphragme) avec poliomyélite, myasthénie grave, paralysie.
  2. Violation de la forme de la poitrine et compression des poumons avec scoliose, défauts des vertèbres thoraciques, spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante), etc..
  3. La tuberculose pulmonaire est une maladie infectieuse spécifique causée par Mycobacterium tuberculosis.
  4. L'actinomycose des poumons est une maladie fongique, principalement causée par une diminution significative de l'immunité.
  5. Le pneumothorax est une affection dans laquelle des lésions du tissu pulmonaire sont notées et de l'air pénètre dans la cavité thoracique à partir des poumons. Le pneumothorax spontané le plus courant causé par des infections et des processus chroniques dans les poumons.
  6. L'emphysème est un gonflement du tissu pulmonaire qui se produit également dans certaines affections chroniques.
  7. La silicose est une maladie professionnelle associée au dépôt de particules de poussière dans les poumons et se manifeste sous la forme d'essoufflement et d'autres symptômes.
  8. Sarcoïdose - une maladie pulmonaire infectieuse.

Essoufflement avec anémie

Les anémies sont un groupe de maladies caractérisées par des changements dans la composition du sang, à savoir une diminution de la teneur en hémoglobine et en érythrocytes. Étant donné que l'oxygène est transporté des poumons directement vers les organes et les tissus à l'aide de l'hémoglobine, avec une diminution de sa quantité, le corps commence à souffrir d'un manque d'oxygène - hypoxie. Bien sûr, il essaie de compenser cette condition, en gros, de pomper plus d'oxygène dans le sang, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence et de la profondeur des respirations, c'est-à-dire un essoufflement. Les anémies sont de types différents et elles surviennent pour différentes raisons:

  • avec des troubles métaboliques congénitaux;
  • comme symptôme de cancer, en particulier de cancer du sang;
  • apport insuffisant en fer provenant des aliments (chez les végétariens, par exemple);
  • saignement chronique (avec ulcère peptique, léiomyome utérin);
  • après des maladies infectieuses ou somatiques sévères récentes.

En plus de l'essoufflement avec anémie, le patient se plaint de:

  • faiblesse sévère, perte de force;
  • diminution de la qualité du sommeil, diminution de l'appétit;
  • étourdissements, maux de tête, diminution des performances, troubles de la concentration, mémoire.

Les personnes souffrant d'anémie sont caractérisées par une pâleur de la peau, avec certains types de maladie - sa teinte jaune ou la jaunisse.

Il n'est pas difficile de diagnostiquer l'anémie - il suffit de passer un test sanguin général. Avec les changements présents, indiquant une anémie, un certain nombre d'examens de laboratoire et instrumentaux seront assignés pour clarifier le diagnostic et identifier les causes de la maladie. Le traitement est prescrit par un hématologue.

Essoufflement dans les troubles nerveux

Jusqu'à 75% des patients de psychiatres et de neuropathologistes se plaignent d'un essoufflement plus ou moins sévère de temps en temps.

Ces patients sont dérangés par la sensation de manque d'air, qui s'accompagne souvent de la peur de la mort par suffocation. Les patients atteints de dyspnée psychogène sont pour la plupart des personnes suspectes avec une psyché instable et une tendance à l'hypocondrie. L'essoufflement peut se développer chez eux avec le stress ou même sans raison apparente. Dans certains cas, le soi-disant. fausses crises d'asthme.

Une caractéristique spécifique de la dyspnée dans les états névrotiques est son "aspect de bruit" par le patient. Il respire bruyamment et rapidement, gémit et gémit, essayant d'attirer l'attention.

Essoufflement avec maladies endocriniennes

Les problèmes respiratoires sont souvent un symptôme indirect de dysfonctionnement thyroïdien. Avec la thyrotoxicose - un niveau accru d'hormones thyroïdiennes - le métabolisme s'accélère, ce qui fait que tous les tissus et organes nécessitent plus d'oxygène qu'auparavant. Le cœur peut ne pas être en mesure de faire face à l'augmentation du stress, entraînant un essoufflement compensatoire.

Le manque d'hormones thyroïdiennes, entre autres maladies, peut entraîner un excès de poids. Le dépôt de graisse sur les organes internes, y compris le cœur, peut avoir un effet extrêmement négatif sur ses fonctions..

L'essoufflement peut également indiquer la présence d'un diabète sucré chez le patient, dans lequel les pathologies vasculaires sont fréquentes. Manque de nutrition des organes et des tissus, y compris leur apport en oxygène, le corps tente de compenser à l'aide de la respiration forcée. La néphropathie diabétique en développement ne fait qu'aggraver la situation, remplissant le sang de métabolites toxiques.

Essoufflement chez la femme enceinte

Le volume sanguin circulant total augmente pendant la grossesse.

Le système respiratoire d'une femme doit fournir de l'oxygène à deux organismes à la fois: la femme enceinte et le fœtus en développement. Étant donné que l'utérus augmente considérablement en taille, il appuie sur le diaphragme, réduisant quelque peu l'excursion respiratoire. Ces changements provoquent un essoufflement chez de nombreuses femmes enceintes. La fréquence respiratoire augmente à 22-24 respirations par minute et augmente encore avec le stress émotionnel ou physique.

La dyspnée peut progresser à mesure que le fœtus grandit; de plus, elle est aggravée par l'anémie, souvent constatée chez les femmes enceintes. Si la fréquence respiratoire dépasse les valeurs ci-dessus, c'est une raison pour montrer une vigilance accrue et consulter le médecin de la clinique prénatale menant la grossesse..

Essoufflement chez les enfants

Le plus souvent, l'essoufflement chez les enfants survient avec les conditions pathologiques suivantes:

  1. Bronchite virale et bactérienne, pneumonie, asthme bronchique, allergies;
  2. Laryngotrachéite sténosante aiguë, ou faux croup (une caractéristique de la structure du larynx chez les enfants est sa petite lumière, qui, avec des changements inflammatoires dans la membrane muqueuse de cet organe, peut entraîner une perturbation du passage de l'air à travers celui-ci; généralement un faux croup se développe la nuit - un œdème se développe dans les cordes vocales, entraînant un prononcé essoufflement inspiratoire et suffocation; dans cette condition, il est nécessaire de fournir à l'enfant un afflux d'air frais et d'appeler immédiatement une ambulance);
  3. Syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né (souvent enregistré chez les bébés prématurés dont les mères souffrent de diabète sucré, de troubles cardiovasculaires, de maladies de la région génitale; l'hypoxie intra-utérine, l'asphyxie y contribuent; il se manifeste cliniquement par un essoufflement avec une fréquence respiratoire de plus de 60 par minute, une teinte bleue de la peau et leur pâleur, une rigidité thoracique est également notée; le traitement doit être commencé le plus tôt possible - la méthode la plus moderne est l'introduction d'un surfactant pulmonaire dans la trachée d'un nouveau-né dans les premières minutes de sa vie);
  4. Malformations cardiaques congénitales (en raison de troubles du développement intra-utérin, l'enfant développe des messages pathologiques entre les principaux vaisseaux ou cavités du cœur, conduisant à un mélange de sang veineux et artériel; en conséquence, les organes et les tissus du corps reçoivent du sang qui n'est pas saturé en oxygène et souffrent d'hypoxie; en fonction de la gravité défaut indiqué observation dynamique et / ou traitement chirurgical).

Que faire et comment traiter?

Comme nous l'avons découvert, le moyen de se débarrasser de l'essoufflement dépend entièrement de sa cause. Chacune des maladies pouvant provoquer des difficultés respiratoires nécessite une approche individuelle, la réussite de certains tests et la réussite de divers examens. Si vous pensez qu'en plus de l'essoufflement, vous vous inquiétez pour autre chose, le traitement doit être prescrit par un médecin et uniquement par un médecin - pas besoin de s'automédiquer! Si une crise d'essoufflement vous prend par surprise, vous devez arrêter toute activité physique. Si la condition dure plus de 10 minutes, vous devez appeler une ambulance.

Il existe des lignes directrices générales pour prévenir l'essoufflement que tout le monde peut suivre..

  1. Prenez beaucoup d'air frais, si possible, évitez de marcher près des autoroutes très fréquentées.
  2. Si vous menez une vie sédentaire, essayez de changer cela - au moins vous devriez consacrer 20 minutes par jour à la marche rapide. Vous pouvez aller nager - l'un des sports les plus récréatifs.
  3. Essayez de suivre un régime alimentaire approprié et abandonnez les produits du tabac - la suralimentation, comme le tabagisme, contribue aux problèmes respiratoires.
  4. Faites attention aux exercices de respiration - cela aidera à améliorer la santé et à prévenir l'essoufflement.
  5. Si vous êtes allergique, évitez tout contact avec des allergènes (poussières, poils d'animaux, pollen), car ils provoquent un bronchospasme. Un reniflard aidera à empêcher ces allergènes de pénétrer dans votre maison. Et ceux qui souffrent d'allergies alimentaires doivent adhérer à un régime alimentaire individuel..

Il est extrêmement important pour le médecin:

  • établir la cause de l'essoufflement pendant l'exercice ou une réaction émotionnelle;
  • comprendre et interpréter correctement les plaintes du patient;
  • clarification des circonstances dans lesquelles ce symptôme se produit;
  • la présence d'autres symptômes qui accompagnent l'essoufflement.

Tout aussi important est:

  • l'idée générale du patient de l'essoufflement lui-même;
  • sa compréhension du mécanisme de la dyspnée;
  • accès en temps opportun à un médecin;
  • description correcte des sentiments du patient.

Ainsi, l'essoufflement est un complexe de symptômes inhérent à de nombreuses conditions physiologiques et pathologiques. L'examen des patients doit être individualisé en utilisant toutes les techniques disponibles permettant de l'objectiver afin de choisir la méthode de traitement la plus rationnelle.