Manque d'air

Vasculite

Manque d'air - dans la grande majorité des cas, il agit comme le signe d'une maladie grave qui nécessite une attention médicale immédiate. Un danger particulier est un trouble de la fonction respiratoire lors de l'endormissement ou pendant le sommeil..

Malgré le fait que les principales causes du manque d'air soient pathologiques, les cliniciens identifient plusieurs facteurs prédisposants moins dangereux, parmi lesquels l'obésité.

Ce problème n'est jamais le seul signe clinique. Les symptômes les plus courants sont le bâillement, la difficulté à respirer et à expirer, la toux et une sensation de boule dans la gorge..

Pour trouver la source d'une telle manifestation, il est nécessaire d'effectuer une grande variété de mesures de diagnostic - de l'interview du patient à la fin des examens instrumentaux.

Les tactiques de thérapie sont de nature individuelle et sont complètement dictées par le facteur étiologique.

Étiologie

Dans presque tous les cas, les attaques de manque d'air sont causées par deux conditions:

  • hypoxie - tandis que la teneur en oxygène dans les tissus diminue;
  • hypoxémie - caractérisée par une baisse du taux d'oxygène dans le sang.

Les provocateurs de telles violations sont présentés:

  • faiblesse cardiaque - dans ce contexte, une congestion dans les poumons se développe;
  • insuffisance pulmonaire ou respiratoire - celle-ci se développe à son tour dans le contexte d'un collapsus ou d'une inflammation du poumon, d'une sclérose du tissu pulmonaire et de lésions tumorales de cet organe, d'un spasme des bronches et de difficultés respiratoires;
  • anémie et autres maladies du sang;
  • insuffisance cardiaque congestive;
  • l'asthme cardiaque;
  • embolie pulmonaire;
  • la cardiopathie ischémique;
  • pneumothorax spontané;
  • l'asthme bronchique;
  • pénétration d'un objet étranger dans les voies respiratoires;
  • attaques de panique, qui peuvent être observées avec névrose ou VSD;
  • dystonie végétative;
  • névrite du nerf intercostal, qui peut survenir avec l'évolution de l'herpès;
  • fractures des côtes;
  • forme sévère de bronchite;
  • réactions allergiques - il convient de noter qu'avec les allergies, le manque d'air est le principal symptôme;
  • pneumonie;
  • ostéochondrose - le plus souvent, il y a un manque d'air dans l'ostéochondrose cervicale;
  • maladie thyroïdienne.

Les causes moins dangereuses du symptôme principal sont:

  • la présence d'un excès de poids corporel chez une personne;
  • une condition physique insuffisante, également appelée décontamination. Dans le même temps, l'essoufflement est une manifestation tout à fait normale et ne constitue pas une menace pour la santé ou la vie humaine;
  • période de naissance d'un enfant;
  • mauvaise écologie;
  • changement climatique brutal;
  • le déroulement de la première menstruation chez les jeunes filles - dans certains cas, le corps de la femme réagit à de tels changements dans le corps avec une sensation périodique de manque d'air;
  • conversations en mangeant.

Le manque d'air pendant le sommeil ou au repos peut être causé par:

  • l'influence d'un stress sévère;
  • addictions aux mauvaises habitudes, en particulier à la cigarette juste avant le coucher;
  • précédemment transféré une activité physique excessivement élevée;
  • expériences émotionnelles fortes vécues par une personne en ce moment.

Cependant, si une condition similaire est accompagnée d'autres manifestations cliniques, la raison est probablement cachée dans une maladie qui peut menacer la santé et la vie..

Classification

Actuellement, le manque d'air lors de la respiration est classiquement divisé en plusieurs types:

  • inspiratoire - pendant que la personne éprouve des difficultés à respirer. Ce type est le plus typique pour les pathologies cardiaques;
  • expiratoire - le manque d'air rend difficile l'expiration d'une personne. Cela se produit souvent au cours de l'asthme bronchique;
  • mixte.

Selon la gravité de ce symptôme chez l'homme, le manque d'air est:

  • aiguë - l'attaque ne dure pas plus d'une heure;
  • subaigu - la durée est de plusieurs jours;
  • chronique - observée depuis plusieurs années.

Symptômes

La présence de symptômes de manque d'air est dite dans les cas où une personne présente les signes cliniques suivants:

  • douleur et pression dans la région de la poitrine;
  • avoir de la difficulté à respirer au repos ou en position horizontale;
  • incapacité de dormir en position couchée - il est possible de s'endormir uniquement en position assise ou allongée;
  • l'apparition d'une respiration sifflante ou d'un sifflement caractéristique lors des mouvements respiratoires;
  • violation du processus de déglutition;
  • sensation d'une boule ou d'un objet étranger dans la gorge;
  • légère augmentation de la température;
  • retard de communication;
  • violation de la concentration;
  • hypertension artérielle;
  • essoufflement sévère;
  • exercice de respiration, lèvres légèrement comprimées ou pliées dans un tube;
  • toux et mal de gorge;
  • bâillements accrus;
  • un sentiment déraisonnable de peur et d'anxiété.

Quand il y a un manque d'air dans un rêve, une personne se réveille d'un essoufflement soudain au milieu de la nuit, c'est-à-dire qu'il y a un réveil brutal dans le contexte d'un fort manque d'oxygène. Pour soulager son état, la victime doit se lever ou se mettre en position assise..

Les patients doivent tenir compte du fait que les signes ci-dessus ne sont que la base du tableau clinique, qui sera complété par les symptômes de la maladie ou du trouble qui a causé le problème sous-jacent. Par exemple, un manque d'air pendant le VSD s'accompagnera d'engourdissement des doigts, d'attaques d'étouffement et d'une peur des espaces restreints. Avec les allergies, des démangeaisons dans le nez, des éternuements fréquents et une augmentation des larmes sont notées. En cas de sensation de manque d'air pendant l'ostéochondrose, parmi les symptômes seront présents - bourdonnement dans les oreilles, diminution de l'acuité visuelle, évanouissement et engourdissement des membres.

Dans tous les cas, si un symptôme aussi alarmant se produit, il est nécessaire de demander dès que possible l'aide qualifiée d'un pneumologue..

Diagnostique

Pour connaître les raisons du manque d'air, il est nécessaire de réaliser toute une gamme de mesures diagnostiques. Ainsi, afin d'établir le bon diagnostic chez les adultes et les enfants, vous aurez besoin de:

  • étude par le clinicien des antécédents médicaux et biologiques du patient - pour identifier les affections chroniques pouvant être à l'origine du principal symptôme;
  • procéder à un examen physique approfondi, avec une écoute obligatoire du patient pendant sa respiration à l'aide d'un instrument tel qu'un phonendoscope;
  • interroger une personne en détail - pour connaître l'heure du début des crises de manque d'air, car les facteurs étiologiques du manque d'oxygène la nuit peuvent différer de l'apparition d'un tel symptôme dans d'autres situations. De plus, un tel événement aidera à établir la présence et le degré d'intensité de l'expression de symptômes concomitants;
  • test sanguin général et biochimique - cela doit être fait pour évaluer les paramètres de l'échange gazeux;
  • oxymétrie de pouls - pour déterminer comment l'hémoglobine est saturée en air;
  • radiographie et ECG;
  • spirométrie et pléthysmographie corporelle;
  • capnométrie;
  • consultations supplémentaires d'un cardiologue, d'un endocrinologue, d'un allergologue, d'un neurologue, d'un thérapeute et d'un obstétricien-gynécologue - en cas de manque d'air pendant la grossesse.

Traitement

Tout d'abord, il est nécessaire de prendre en compte le fait que pour éliminer le symptôme principal, il vaut la peine de se débarrasser de la maladie qui l'a causé. Il s'ensuit que la thérapie sera individualisée..

Cependant, en cas d'apparition d'un tel symptôme pour des raisons physiologiques, le traitement sera basé sur:

  • prendre des médicaments;
  • en utilisant des recettes de médecine traditionnelle - il ne faut pas oublier que cela ne peut être fait qu'après l'approbation du clinicien;
  • exercices de respiration prescrits par le médecin traitant.

La pharmacothérapie comprend l'utilisation de:

  • bronchodilatateurs;
  • agonistes bêta-adrénergiques;
  • M-anticholinergiques;
  • les méthylxanthines;
  • glucocorticoïdes inhalés;
  • médicaments pour fluidifier les expectorations;
  • vasodilatateurs;
  • diurétiques et antispasmodiques;
  • complexes de vitamines.

Pour arrêter une crise d'essoufflement, vous pouvez utiliser:

  • un mélange à base de jus de citron, d'ail et de miel;
  • teinture alcoolisée de miel et de jus d'aloès;
  • astragale;
  • fleurs de tournesol.

Dans certains cas, pour neutraliser le manque d'air en cas d'ostéochondrose ou autre maladie, ils ont recours à des manipulations chirurgicales telles que la réduction des poumons.

Prévention et pronostic

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques pour empêcher l'apparition du symptôme principal. Cependant, vous pouvez réduire la probabilité en:

  • maintenir un mode de vie sain et modérément actif;
  • évitement de situations stressantes et de surmenage physique;
  • contrôle du poids corporel - cela doit être fait en permanence;
  • empêcher un changement brutal du climat;
  • traitement rapide des maladies pouvant entraîner l'apparition d'un signe aussi dangereux, en particulier dans un rêve;
  • examen préventif complet régulier dans un établissement médical.

La prévision selon laquelle périodiquement une personne n'a pas assez d'air dans la très grande majorité des cas est favorable. Cependant, l'efficacité du traitement est directement liée à la maladie qui est à l'origine du principal symptôme. L'absence totale de traitement peut entraîner des conséquences irréparables..

Causes du manque d'air

La sensation de manque d'air provoque toujours la panique, car une personne ne peut pas respirer et expirer complètement. En médecine, cette condition est appelée dyspnée ou, comme l'appellent les patients, essoufflement.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il y a une pénurie d'air, tandis que certaines d'entre elles ne sont pas associées à des troubles pathologiques de la santé physique, mais sont des manifestations de troubles psycho-émotionnels. Néanmoins, dès les toutes premières manifestations de la maladie, il est important d'identifier la cause de l'essoufflement et de commencer à l'éliminer. Après tout, une telle condition interfère avec la vie à part entière, provoque un inconfort grave et signale parfois de graves problèmes dans les organes des systèmes respiratoire et cardiaque..

Manifestations symptomatiques

Tous les processus se produisant dans le corps humain sont directement liés à l'oxygène, qui fournit de tels processus naturels dans les organes et les tissus:

  • Fonctionnement correct du système respiratoire, à l'aide duquel l'air entrant dans les poumons est nettoyé, humidifié et réchauffé;
  • Travail ininterrompu des muscles du tissu pulmonaire;
  • Assurer la pression correcte dans la cavité pleurale;
  • La capacité des cellules et des tissus pulmonaires à transporter des molécules d'oxygène dans la circulation sanguine;
  • La capacité des artères du cœur à fournir du sang à tous les organes et tissus;
  • Fournir la bonne quantité de globules rouges.

Si une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans la circulation sanguine, le travail non seulement du système respiratoire, mais également d'autres systèmes corporels est perturbé.

Le manque d'air pendant la respiration se manifeste par divers symptômes. Si les troubles respiratoires sont associés à des modifications pathologiques des organes internes, ils seront accompagnés de manifestations concomitantes caractéristiques de ces maladies.

Dans le cas où il n'y a pas assez d'air pendant la respiration pour des raisons psycho-émotionnelles, les symptômes se manifestent comme suit:

  • Bâillements violents;
  • Augmentation du nombre de respirations
  • Toux;
  • Pression autour du cœur;
  • Sensations de compression dans la poitrine;
  • Rythme cardiaque fort;
  • Engourdissement des doigts;
  • Peur panique.

Si pendant longtemps le manque d'oxygène n'est pas éliminé, la personne subit une suffocation sévère, accompagnée d'un état d'évanouissement, ce qui entraîne une hypoxie et des perturbations dans le fonctionnement de tous les organes et systèmes du corps.

Les symptômes d'essoufflement, selon les raisons qui ont provoqué le manque d'oxygène, ont une durée différente: difficulté respiratoire constante, crises prolongées ou courtes.

Compte tenu des symptômes similaires et des manifestations différentes d'un manque d'air, il est important de subir un diagnostic médical approfondi pour identifier les causes des problèmes respiratoires.

Les raisons du manque d'air sont classiquement divisées en 2 groupes:

  • Manifestations d'un symptôme concomitant dans les pathologies chroniques des organes internes;
  • États psycho-émotionnels provoqués par le stress, la dépression et la tension nerveuse.

Considérez les spécificités de la manifestation des principaux facteurs qui sont à l'origine des problèmes respiratoires.

L'asthme bronchique

La cause la plus fréquente de l'asthme bronchique est la réponse du système immunitaire à un irritant allergène ou infectieux. Après son entrée dans le corps, l'épithélium bronchique commence à gonfler, à la suite de quoi la lumière des bronches est considérablement rétrécie, ce qui se manifeste par le symptôme d'une suffocation sévère.

La maladie se manifeste sous la forme d'attaques d'intensité variable, allant d'un léger essoufflement à une crise aiguë d'étouffement..

Il s'agit d'une maladie grave des voies respiratoires qui se manifeste par des symptômes prononcés:

  • Toux sèche;
  • Dyspnée;
  • Respiration sifflante forte;
  • La cage thoracique devient comme un tonneau et l'espace intercostal est lissé;
  • Pour atténuer les manifestations d'une attaque, une personne s'assoit en mettant l'accent sur ses mains: cela lui permet de mieux respirer.

Une manifestation caractéristique de l'asthme bronchique est que le dysfonctionnement respiratoire se manifeste à l'expiration.

Processus tumoraux dans les poumons

Les données statistiques indiquent que le cancer des voies respiratoires occupe une place de premier plan. Les fumeurs sont particulièrement sensibles aux néoplasmes. L'inhalation passive de nicotine est également un facteur de risque important.

Les symptômes du développement de la tumeur sont évidents:

  • Essoufflement fréquent, se transformant en étouffement;
  • Une forte diminution du poids corporel;
  • Fatiguabilité rapide;
  • Faiblesse constante;
  • Toux accompagnée d'un écoulement de crachats avec du sang.

L'apparition de manifestations oncologiques ressemble fortement aux symptômes de la tuberculose. Ces maladies ne peuvent être distinguées qu'après un examen médical..

Les troubles respiratoires aux premiers stades de l'oncologie sont faibles.

Bronchectasie et emphysème

Les deux maladies sont associées à l'expansion des bronches et des bronchioles. En raison de ces modifications, des bulles se forment dessus.

Avec la bronchectasie, ils sont remplis de pus ou d'un liquide spécial et, en cours de développement, se transforment en cicatrices, à cause desquelles la zone affectée des bronches cesse de participer au processus respiratoire.

Dans l'emphysème, des vésicules vides éclatent, formant des vides dans les bronches..

Dans les deux cas, la personne éprouve un essoufflement sévère avec une sensation d'essoufflement catastrophique.

Pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins

Les maladies associées à un dysfonctionnement du cœur provoquent une carence en oxygène dans les poumons. Ces pathologies sont dangereuses avec un effet pathologique circulaire sur le corps: le cœur fonctionne moins bien avec un manque d'oxygène, que les poumons ne peuvent pas lui donner, car les artères cardiaques ne leur fournissent pas de sang en totalité.

À la suite d'un tel cercle vicieux, les indicateurs de pression artérielle augmentent souvent et un fort rythme cardiaque commence. Ce sont ces facteurs qui conduisent à des sentiments de manque d'air..

Une caractéristique distinctive de l'essoufflement dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins est l'absence de toux avec expectorations sanguines.

En cas d'arythmie, de crise hypertensive et d'autres conditions pathologiques, le plus souvent il n'y a plus assez d'air après un effort physique intense ou la nuit.

L'essoufflement est accompagné d'une respiration sifflante et de mucosités moussantes. Lors de la prise de nitroglycérine, les symptômes sont soulagés ou disparaissent complètement.

Surpoids

Les dépôts graisseux dépassant les valeurs normales réduisent l'activité globale et augmentent la charge sur tous les organes et systèmes, principalement sur le cœur et le système respiratoire.

Une faible activité physique provoque une diminution du travail des muscles des poumons, qui s'accompagne d'une sensation de manque d'air avec le moindre effort physique.

Maladies des bronches

Les modifications pathologiques des bronches sont le plus souvent associées à une hypothermie ou à un effort physique excessif. Tous se manifestent sous la forme d'attaques sévères de toux avec écoulement obligatoire de crachats..

Par exemple, lors du développement de la bronchectasie, une grave crise de toux, au cours de laquelle des expectorations avec du pus et du sang sortent, provoquent une suffocation.

Thromboembolie des poumons

Sentiment de manque d'air - le syndrome dominant de la thromboembolie des artères pulmonaires.

Les caillots sanguins qui se détachent dans les grosses veines des extrémités pénètrent dans l'oreillette, puis dans l'artère pulmonaire, empêchant l'air de circuler librement à l'intérieur. En conséquence, un infarctus pulmonaire commence.

Une personne veut respirer de l'air, mais elle en est empêchée par de fortes attaques de toux, au cours desquelles du sang est libéré de manière intensive avec les expectorations..

États psycho-émotionnels

La sensation d'essoufflement lors de la respiration réside souvent dans des raisons psychologiques. Le fait est que le processus naturel de respiration est régulé par 2 systèmes: le système autonome et le système nerveux. Par conséquent, dans les situations de stress sévère et de stress psycho-émotionnel, des perturbations du fonctionnement du système respiratoire sont possibles. Autrement dit, les sentiments manifestés par un manque d'air provoquent une névrose.

Comment commence le mécanisme de l'effet de la névrose sur le système respiratoire??

Avec une forte excitation, un stress, une peur ou un surmenage, une personne essaie instinctivement de respirer plus profondément, déclenchant un processus de changements dans la profondeur et la fréquence de la respiration. Prenant une inspiration aussi profondément que possible, il essaie simultanément de respirer aussi rapidement et souvent que possible..

À ce moment, la personne effectue le nombre maximum de respirations / respirations, mais l'oxygène n'a pas le temps d'atteindre les poumons. De plus, beaucoup moins de celui-ci pénètre dans le système respiratoire que nécessaire, ce qui se manifeste par des crises d'essoufflement.

Le manque d'air entraîne une sensation de peur panique incontrôlable, une personne ne sait pas quoi faire, elle veut respirer encore plus fort et plus vite, mais à chaque respiration, encore moins d'oxygène pénètre dans les poumons.

Ces troubles respiratoires ne sont pas liés à des modifications pathologiques des organes internes et sont le résultat d'un stress psycho-émotionnel.

Pour éliminer cette symptomatologie, il est important de comprendre la cause de l'attaque. Les tranquillisants et le soutien des proches aident efficacement à rétablir la respiration.

Les psychologues, avec la manifestation de tels symptômes, recommandent 2 exercices:

  • Respirez calmement et avec mesure dans un sac en papier pendant plusieurs minutes;
  • Effectuez 2 respirations en même temps; une telle respiration "répétée" aide à respirer plus lentement et plus calmement, rétablissant l'équilibre biochimique dans le sang.

Avec un excès d'air entrant dans le sang, des changements se produisent dans les paramètres sanguins, se manifestant par une quantité réduite de dioxyde de carbone. De tels écarts par rapport à la norme entraînent un rétrécissement des parois des vaisseaux sanguins, qui se manifeste par un manque d'oxygène.

Des symptômes désagréables sous forme de sensations pressantes dans la poitrine et le cœur, des étourdissements et des tremblements de la main sont causés par une carence en calcium et en magnésium, également due à un manque d'oxygène dans le sang.

Les maladies énumérées ne constituent pas une liste complète des causes qui provoquent des symptômes alarmants. Il y en a beaucoup plus et leurs manifestations peuvent varier en fonction des facteurs provoquants et des caractéristiques du corps humain. Par conséquent, il est important, dès les premières manifestations d'essoufflement, de se rendre dans un établissement médical pour un diagnostic approfondi et la prescription d'un traitement adéquat..

Qu'est-ce que l'essoufflement psychogène avec névrose, VSD et comment s'en débarrasser?


Les plaintes d'essoufflement avec névrose et VSD, qui n'est rien de plus qu'une manifestation corporelle de la même névrose, sont l'un des plus courants parmi tous les symptômes physiques des troubles anxieux.

Ce n'est pas surprenant, car la respiration est la première chose qui change sur la base d'un système nerveux. Et la peur de la suffocation est la plus profonde et inhérente à une personne.

Manifestations de dyspnée nerveuse

Les symptômes de l'essoufflement psychogène comprennent:

  • le sentiment que vous respirez (nous ne le remarquons généralement pas);
  • se sentir essoufflé;
  • sentant qu'il est difficile de respirer, il n'est pas possible de respirer à fond et de capter suffisamment d'air avec;
  • le besoin de souffler et de haleter;
  • pensées que vous devriez vous forcer à respirer, et si vous oubliez de le faire, la respiration s'arrêtera immédiatement;
  • bâillements fréquents;
  • essoufflement, comme après la course, mais complètement à l'improviste sans raison apparente.

Tous ces symptômes peuvent se manifester en même temps ou se remplacer. Et seulement un ou deux d'entre eux peuvent prévaloir.

Parfois, les problèmes respiratoires surviennent sur une base clairement nerveuse, c'est-à-dire clairement associés à un événement stressant dans la vie. Et parfois ils semblent venir de nulle part.

Ils peuvent harceler toute la journée. Et ils ne peuvent se produire qu'à certaines heures. Ils peuvent visiter tous les jours. Et ne peut apparaître qu'occasionnellement.

Une fois que la respiration laborieuse avec VSD se manifeste séparément des autres symptômes de la maladie, et une fois les complète.

Pour certaines personnes, l'élégant vent qui souffle sur le visage provoque une sensation de difficulté à respirer..

Cependant, il est extrêmement improbable que vous trouviez quoi que ce soit. Si vous aviez une pathologie qui causait de réels problèmes respiratoires, vous l'auriez su depuis longtemps. Juste un essoufflement avec névrose, la VSD est le symptôme qui ne trouve jamais de confirmation médicale, sauf pour l'établissement du même diagnostic - dystonie végétative-vasculaire.

Causes d'occurrence

Hyperventilation

La première cause d'essoufflement avec VSD. La dystonie végétative-vasculaire étant simplement le reflet corporel d'un stress et d'une anxiété constants, les personnes souffrant de cette affection forcent souvent leur respiration. Sans même s'en apercevoir. Après tout, ils se préparent constamment à courir ou à attaquer. Bien qu'il puisse leur sembler que c'est complètement faux.

Néanmoins, il en est ainsi. Par conséquent, leur corps introduit plus d'oxygène que nécessaire. Et il émet plus de dioxyde de carbone qu'il ne le devrait. Après tout, il se prépare à un travail musculaire actif. Ce qui n'est finalement pas. Par conséquent, un état d'hyperventilation se développe, ce qui est souvent ressenti par une personne comme un manque d'air, un essoufflement.

Retenant ton souffle

Très souvent, il devient difficile de respirer avec VSD simplement parce qu'une personne ne respire pas. Certains névrosés, qui sont sûrs d'avoir des maladies cardiaques et / ou pulmonaires, développent pour eux-mêmes une respiration «douce»: ils commencent à respirer très peu profondément. Il leur semble que de cette manière, ils minimisent la charge sur les systèmes malades du corps..

Bien entendu, l'effet de ce comportement «d'épargne» est à l'opposé de ce qui était attendu. Il y a un essoufflement, une sensation d'essoufflement. Et comment ne pas apparaître si une personne retient constamment son souffle?

Surmenage des muscles respiratoires

Il peut être difficile de respirer avec VSD car les muscles respiratoires sont trop tendus. Comme tous les autres muscles squelettiques.

Certains contractent même spécifiquement leurs muscles abdominaux. Il leur semble donc que le cœur ne bat pas si vite et que la respiration n'est pas si profonde. Et c'est censé être sûr.

Bien entendu, une telle surcharge des muscles de la poitrine, de l'abdomen et du dos ne présente aucune menace pour la vie ou la santé. Mais subjectivement, cela peut être perçu comme une difficulté avec l'exécution des mouvements respiratoires.

Séchage des muqueuses des voies respiratoires supérieures

Il peut être difficile de respirer par les nerfs pour la raison que la muqueuse nasale s'assèche. Le dessèchement est associé à un spasme des capillaires de la membrane muqueuse, qui se développe sur fond de stress..

Encore une fois, un tel spasme ne menace en aucune façon la vie, mais il peut amener le névrosé à ouvrir la bouche et à commencer à souffler comme s'il courait ou souffrait d'un rhume sévère..

Non seulement la membrane muqueuse du nez peut se dessécher, mais aussi la gorge. Et cela devient souvent la cause d'une toux sur une base nerveuse..

Battement de coeur

L'essoufflement avec névrose se produit souvent dans le contexte d'une augmentation du rythme cardiaque, qui, à son tour, est directement liée à l'état d'anxiété dans lequel la personne est.

Plus le pouls est fort, plus la respiration est rapide. C'est la norme.

Peur, méfiance et hypersensibilité

Et par conséquent, la principale raison des problèmes de respiration sur une base nerveuse est la méfiance (surveillance constante de son bien-être) et la peur quand quelque chose ne va pas avec l'état du corps.

Très souvent, une attaque de peur de suffocation, qui se transforme en attaque de panique, se développe comme suit:

  • la personne est nerveuse;
  • il a des changements naturels dans la respiration, qui provoquent le développement d'un "essoufflement";
  • suivi de peur;
  • et après la peur, augmentation supplémentaire des symptômes;
  • augmentation de la peur, de la panique, etc..

C'est ainsi qu'une crise aiguë d'essoufflement psychogène se produit, évoluant souvent vers une crise de panique..

Dans le même temps, les problèmes respiratoires avec VSD peuvent également être chroniques. Dans ce cas, la panique aiguë ne se développe pas. Mais une personne pense constamment qu'il lui est difficile de respirer, qu'il n'y a pas assez d'air, maintenant elle suffoquera, etc..

Dans le contexte de telles pensées, qui conduisent à une excitation nerveuse chronique, une dyspnée psychogène chronique se produit. Puisque le névrosé est toujours inquiet, s’écoute, et donc «étouffe» constamment.

Pensée irrationnelle d'un must

Ainsi, les personnes essoufflées accompagnées de névrose pensent constamment étouffer. Ces pensées sont intrusives. La méfiance est élevée.

Cependant, en plus de ces pensées, ils ont également une pensée irrationnelle du devoir, qui dans ce cas les convainc qu'ils:

  • devrait toujours respirer de manière absolument uniforme;
  • ils peuvent ne pas vouloir soudainement respirer profondément;
  • ils ne devraient pas avoir une respiration plus rapide;
  • ne doit pas dessécher le nez, etc..

Mais l'homme n'est pas un robot. Le fonctionnement de ses organes internes change constamment légèrement. Et c'est la norme.

Tous les habitants de la Terre "suffoquent" de temps en temps. Ils n'ont tout simplement pas peur. N'y prêtez pas attention du tout.

Regardez la première niveleuse. Il s'assoit et écrit les premières lettres de sa vie. La bouche est ouverte. Bouffées de tension.

Un soldat dans une telle situation déciderait immédiatement qu'il lui est difficile de respirer, qu'il n'y a pas assez d'air, etc. Mais le premier niveleur ne remarque pas qu'il «suffoque». Il ne le remarque pas car il n'y a pas de pensées irrationnelles dans sa tête qu'il ne devrait pas souffler. Et s'il souffle, c'est la fin.

Il y a de telles pensées dans la tête du névrosé. Par conséquent, il considère le changement normal de la respiration causé par la tension nerveuse comme un symptôme d'une maladie grave. Effrayé. Et c'est parti...

Comment se débarrasser de?

Le traitement de la dyspnée avec VSD peut être divisé en deux parties. Ceci est une ambulance. Et - se débarrasser complètement du problème.

Comment soulager rapidement un symptôme?

La première étape consiste à essayer de rendre votre respiration plus uniforme et plus uniforme. Si vous êtes en hyperventilation, vous devez respirer moins profondément. S'il y a un retard, respirez plus profondément. Puisque subjectivement ces deux états ne sont pas toujours faciles à distinguer, essayez ce schéma:

  • prenez une respiration suffisamment profonde, mais pas excessive;
  • comptez jusqu'à 4 et seulement après cette expiration (complètement, pas besoin de «vous épargner);
  • comptez à nouveau jusqu'à 4 et respirez à nouveau profondément, etc..

Ce schéma respiratoire peut aider à l'hyperventilation et à une activité respiratoire insuffisante..

  1. Si vous avez du mal à respirer en raison d'un blocage musculaire, contractez (très fort) vos muscles abdominaux et dorsaux et maintenez la tension pendant 10 secondes. Alors détends-toi. Répétez encore 2 fois.
  2. Si vous sentez que toutes les muqueuses sont sèches, humidifiez-les simplement avec de l'eau..

Une promenade tranquille aide à rétablir le rythme respiratoire normal. Mais seulement si à son moment vous ne ressentez pas de peurs agoraphobes. Ainsi que des exercices légers. Mais encore une fois, seulement si vous n'en avez pas peur, ne pensez pas que l'activité physique peut causer des dommages irréparables à votre corps malade.

Vrai remède

Le soulagement du symptôme d'essoufflement avec VSD est utile pour un soulagement immédiat de la maladie. Mais cela n'aide en aucun cas à se débarrasser de la névrose en principe. Par conséquent, peu importe la façon dont vous essayez de respirer uniformément et au détriment, peu importe la façon dont vous détendez les muscles, l'essoufflement psychogène reviendra. Ou être remplacé par d'autres symptômes.

Par conséquent, si vous voulez arrêter d'étouffer une fois pour toutes, vous devez travailler avec votre névrose, et non avec ses manifestations corporelles, appelées VSD..

Un véritable remède contre la névrose sous tous ses aspects nécessite l'aide d'un psychothérapeute pratiquant une thérapie cognitivo-comportementale. Étant donné qu'un tel traitement n'est pas disponible pour tout le monde, vous pouvez commencer à travailler seul avec vos pensées irrationnelles..

Il est impossible de décrire la pratique de la thérapie cognitivo-comportementale dans un article du site. Car ce numéro est consacré à d'immenses volumes d'informations scientifiques. Cependant, il est possible de décrire brièvement le principe du travail directement avec les symptômes de peur de suffocation, d'essoufflement psychogène.

Travaillez vos symptômes comme ça.

  • Prenez un morceau de papier et un stylo. Nécessairement, pas d'appareils électroniques.
  • Notez en détail toutes les pensées irrationnelles que vous avez concernant votre respiration. Écrivez en détail et lisiblement ce que vous pensez vraiment.

Alors dirigez et écrivez:

Je crois que ma respiration doit toujours être parfaitement régulière. Si ce n'est pas parfaitement plat, alors je meurs.

Je crois que si mon nez est sec et que j'ouvre la bouche, je suis gravement malade et je vais maintenant mourir d'étouffement.

Je pense que si je prends quelques respirations "supplémentaires", alors j'ai une maladie cardiaque grave ou une pathologie du système respiratoire.

Alors écrivez tout avec autant de détails. Ne manquez rien. Vous aurez de nombreuses pensées. Pas 1 ou 2. Si vous ne pouvez pas écrire plus de 1, vous ne les cherchez pas bien. Cachez-vous de vous.

  • Ensuite, sur une autre feuille de papier, écrivez également en détail et en détail la réfutation de chacune de vos pensées irrationnelles..

Pensée: je crois que ma respiration doit toujours être parfaitement uniforme. Si ce n'est pas parfaitement plat, alors je meurs.

Correction: pourquoi ai-je décidé de respirer comme un robot, toujours de la même manière? Est-ce que quelqu'un dans le monde respire comme ça? Mais à moins que quelqu'un qui soit en soins intensifs sous ventilation artificielle. Et ce n'est pas un fait. N'ai-je pas soufflé quand je faisais du cross-country à l'école ou que je passais mon test de mathématiques? Et que je suis mort de cet essoufflement? Alors pourquoi ai-je décidé que je mourrais de lui maintenant?

Et ainsi de suite, ainsi de suite.

Écrivez en détail. Ne soyez pas paresseux. C'est dans votre meilleur intérêt. Essayez d'écrire autant de réfutations que possible pour chaque pensée irrationnelle. Pas une.

Vous pouvez être assuré qu'après avoir soigneusement étudié toutes vos pensées irrationnelles sur la respiration, vous vous sentirez mieux. Cependant, il est peu probable qu'une de ces études suffise. Il faudra probablement le répéter plusieurs fois..

Pourquoi il y a une sensation de manque d'air lors de l'inhalation

Beaucoup de gens savent ce qu'est un état quand il n'y a pas assez d'air lors de la respiration: les raisons peuvent être différentes. Les personnes qui au moins une fois dans leur vie ont connu un manque d'oxygène, dans la plupart des cas, ne savent pas quel médecin contacter.

Le manque d'air en médecine est appelé essoufflement et les premiers symptômes sont perceptibles non seulement pour le médecin, mais aussi pour le patient lui-même.

Pourquoi n'y a-t-il pas assez d'air?

Le problème du manque d'air pendant la respiration doit être pris de manière responsable et des mesures doivent être prises, car le manque d'oxygène peut être un signe avant-coureur d'une maladie grave. Avec un traitement précoce, de nombreux problèmes de santé peuvent être évités.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une personne n'a pas assez d'air lorsqu'elle respire. Les raisons peuvent être liées au système respiratoire ou à des conditions physiologiques limites. La raison la plus courante pour laquelle il n'y a pas assez de force pour inhaler de l'air est la faiblesse du cœur, qui entraîne en outre une congestion des poumons. Cette condition conduit constamment à une diminution des échanges gazeux, avec une détérioration du fonctionnement des poumons et nuit au corps..

Attention! En médecine, de nombreuses maladies entraînent des problèmes respiratoires..

Les principales sont les raisons suivantes:

  1. Maladies associées au travail du cœur.
  2. Pathologie pulmonaire.
  3. Causes cérébrales.
  4. Causes hématogènes.
  5. Autres raisons.
retour au contenu ↑

Les maladies cardiaques provoquent-elles un essoufflement?

Une diminution de l'oxygène dans le sang se produit involontairement, en raison de difficultés respiratoires, entraîne également un manque d'air et une oppression dans la poitrine. Les principales raisons pour lesquelles une personne étouffe sont l'anémie et d'autres pathologies du système circulatoire..

Avec l'aide de l'essoufflement, le corps réagit aux changements pathologiques ou s'adapte à l'évolution du stress physiologique dans le corps humain.

Le patient éprouve des problèmes cardiaques lors de la marche, un manque d'air lors de l'inspiration et de l'expiration, ainsi qu'une teinte bleuâtre apparaît sur son visage en raison d'un manque d'oxygène et il veut inspirer plus fort.

De nombreux patients ne connaissent pas le nom de la maladie, lorsque vous étouffez, il n'y a pas assez d'air, mais beaucoup signalent qu'ils ressentent une pression dans la région de la poitrine et veulent respirer de l'air après une longue expiration. Parfois, les personnes atteintes de maladies cardiaques connaissent déjà le symptôme de l'essoufflement et commencent prendre des médicaments prescrits par un médecin.

Les principales causes d'une mauvaise respiration sont la maladie coronarienne (maladie coronarienne).

Il s'agit d'essoufflement, de faiblesse, ainsi que de bâillements et d'inconfort dans la région de la poitrine. Les crises continues, si elles ne sont pas traitées, peuvent entraîner une insuffisance cardiaque, en particulier en présence d'infarctus du myocarde.

Les maladies cardiaques touchent périodiquement une personne et constituent l'une des causes les plus courantes de difficultés respiratoires, ce qui ne suffit pas lors de la marche ou du repos du corps. Chez les patients, dans la plupart des cas, des bâillements fréquents, des nausées, ainsi qu'une toux sèche et une lourdeur à l'expiration sont observés. La dystonie végétovasculaire conduit souvent au fait que la respiration devient désordonnée, ce qui est également l'une des raisons de retenir la respiration.

Attention! La pathologie cardiaque peut se manifester à la fois le jour et la nuit, à partir de laquelle des difficultés respiratoires s'accompagnent d'une insuffisance cardiaque et de soupirs fréquents. Avec un tel problème, les chances d'une longue attente deviennent faibles et des soins médicaux urgents sont nécessaires..

Causes provoquant une dyspnée cardiaque:

  • Cardiomyopathie;
  • Arythmie;
  • Ischémie cardiaque;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Malformations congénitales;
  • Processus inflammatoires tels que la péricardite.

Le traitement du processus pathologique de l'activité cardiaque dépend de la cause pathologique. Les patients adultes, comme les adolescents, s'ils n'ont pas assez de force pour respirer, se voient prescrire des diurétiques tels que le diacarbe ou le furasimide, des inhibiteurs, des antiarythmiques et une oxygénothérapie pour traiter le manque de souffle.

Pathologie pulmonaire ou pourquoi il est difficile de respirer?

Les patients se tournent souvent vers le médecin avec la question: «Étouffement, que faire?» ou "Difficulté à respirer quand je mange, dors et soupire." De nombreux patients veulent savoir quelles maladies peuvent provoquer ces symptômes désagréables et pourquoi la boule dans la gorge ne disparaît pas. La réponse à cette question peut être résolue par un examen complet et peut être que la raison est liée aux poumons et au mode de vie de la personne. Les causes pulmonaires sont la deuxième cause la plus fréquente associée à des difficultés à la fois à l'inspiration et à l'expiration d'une personne, en particulier dans une pièce étouffante..

Les maladies suivantes font référence aux processus pathologiques associés à l'activité pulmonaire:

  1. Maladies chroniques du système pulmonaire: asthme, bronchite et emphysème.
  2. Hydrothorax.
  3. Corps étrangers dans la zone du système respiratoire.
  4. Embolie pulmonaire.

La présence d'asthme cardiaque. Les crises se produisent généralement et sont déclenchées en été. Des patients souffrant de cette maladie, vous pouvez entendre la phrase selon laquelle il y a des difficultés à respirer ou une suffocation, c'est-à-dire qu'il est difficile de respirer ou qu'il y a peu d'air même dans un état calme. C'est ainsi que l'asthme cardiaque se manifeste, se transformant parfois en suffocation, et parfois une respiration sifflante se fait entendre dans la conversation. Les principaux signes d'étouffement sont: difficulté à respirer, respiration sifflante et toux.

Important! Avec de telles attaques, un appel d'ambulance est nécessaire.

Les changements chroniques associés à des causes sclérotiques et inflammatoires donnent également lieu à des convulsions lorsqu'une personne suffoque, en particulier en présence d'air humide et en manque d'air.

L'aggravation de telles conditions est constituée de maladies infectieuses du système respiratoire, de tabagisme et d'une situation environnementale défavorable ou de l'utilisation d'hormones. Au départ, pour ces raisons, une attaque se manifeste pendant l'exercice et avec une activité accrue ou après avoir mangé, puis à des stades plus avancés, cela dérange presque toujours.

Si le patient a une pneumonie, l'essoufflement l'accompagne également souvent. En plus de l'essoufflement, qui ne suffit pas, le patient éprouve de la fièvre, surtout le matin, et une toux fréquente avec des sécrétions sous forme de mucosités. La lecture ou une tension musculaire soudaine peut aggraver la condition.

Une autre des causes courantes d'une forte pénurie d'air est d'avaler un corps étranger, au contact de celui-ci et de l'introduire dans les voies respiratoires. Parfois, les enfants commencent à haleter en jouant. L'adulte doit réagir rapidement aux symptômes du bébé.

Les premiers signes si un corps étranger est coincé dans les voies respiratoires:

  • Peau bleue.
  • Toux.
  • Perte de conscience.

Si vous oubliez et ne cherchez pas d'aide médicale et que vous n'agissez pas vous-même lorsqu'il n'y a pas assez d'air pour respirer et que vous n'aidez pas l'enfant, la condition peut finalement atteindre un arrêt cardiaque..

La thromboembolie s'accompagne de difficultés respiratoires, de manque d'air et de toux. Il est difficile pour le patient d'inhaler de l'air et d'achever le processus de sortie. Cette pathologie survient chez les personnes souffrant de maladies associées au système vasculaire, ainsi que chez celles qui ont des problèmes de pancréas. La thromboembolie s'accompagne d'une peau bleue, d'une perte soudaine de respiration et d'un arrêt cardiaque, si les soins médicaux ne sont pas appliqués à temps. Les patients disent aux médecins que les troubles respiratoires échouent la nuit et se plaignent souvent: «Quand je me couche, ma respiration devient désordonnée»..

Le traitement du processus pathologique est effectué en fonction de la maladie. Si un corps étranger a causé un manque d'air, il est retiré du tractus pulmonaire dès que possible. Pour l'asthme, le médecin prescrit des antihistaminiques et des hormones glucocorticoïdes pour améliorer la respiration. Avec l'asphyxie, une conicotomie est réalisée.

Raisons cérébrales

Parfois, il n'y a pas assez d'air lors de la respiration et il y a des difficultés lors de l'expiration, ce qui arrive avec des maladies de l'activité cérébrale, en particulier lors de la visite du métro, dans ce cas, il y a des étourdissements et un essoufflement. Le cerveau donne des signaux pour le travail du cœur, des poumons et d'autres organes du corps humain, mais il leur est également difficile de remplir leurs fonctions en raison d'une défaillance. Un dysfonctionnement du cerveau entraîne d'autres pathologies dans le corps et, par conséquent, un essoufflement.

Les causes des violations peuvent être des pathologies telles que traumatisme, accident vasculaire cérébral, néoplasme ou encéphalite..

Les patients souffrant de graves lésions cérébrales ne peuvent pas respirer seuls, ils sont donc connectés à un ventilateur et à une alimentation en oxygène. En cas de violation brutale de l'activité cérébrale, il n'y a pas assez d'air lors de la respiration et les symptômes sont les suivants: la respiration peut être à la fois fréquente et rare, avec des manifestations inhabituelles pour une personne.

Si le manque d'air est causé par un dysfonctionnement autonome ou une maladie nerveuse, il est alors temporaire. Dans cette condition, il y a un bâillement et une gêne dans les poumons, ainsi qu'un essoufflement. Il s'agit de l'une des formes de manque d'air les plus inoffensives associées à l'activité du cerveau associée au fait que la respiration est perturbée en raison du stress nerveux ou de l'hystérie. Cela disparaît quelques heures après le choc. Une condition similaire peut survenir chez les adolescents pendant la puberté..

S'il n'y a pas assez d'air pendant la respiration, le traitement est effectué à l'aide de sédatifs, d'antipsychotiques et d'appareils de ventilation artificielle. Si la cause est une tumeur au cerveau, les médecins décident de l'enlever..

Quelles sont les causes d'une nature hématogène?

Peut-être que les causes de nature hématogène sont associées à une modification de la composition du sang et à la prédominance du dioxyde de carbone dans celui-ci, à la suite de laquelle une acidose se développe et des signes constants d'étouffement se produisent, dans ce cas, il y a également un manque d'air. La condition, dans la plupart des cas, est associée au développement d'un diabète sucré, d'une anémie, de néoplasmes malins ou d'un dysfonctionnement du système rénal.

Les patients se plaignent d'un manque d'air, mais le processus d'activité cardiaque et pulmonaire n'est pas perturbé. La respiration est même sans aucun signe de processus douloureux dans le corps et ne se manifeste pas par la toux. L'examen montre en outre que la raison d'une telle pathologie est une modification de la composition électrolytique et gazeuse du sang. De plus, la pathologie peut se manifester, à la fois chez l'adulte et chez l'enfant. La personne a souvent de la fièvre lorsqu'elle se repose ou qu'elle quitte la maison.

Si la cause est l'anémie, vous devez faire face au manque d'air et de nutriments dans le sang. Le médecin vous prescrit des préparations à base de fer, dont le manque dans le corps entraîne des troubles respiratoires, et vous prescrit également le régime alimentaire et les vitamines nécessaires à prendre.

En cas d'insuffisance rénale, le patient suit une thérapie de désintoxication et, dans les cas extrêmes, subit une hémodialyse, qui nettoie son sang des toxines.

Autres raisons

La raison peut être plus banale et consister en une hernie discale ou une névralgie intercostale..

Beaucoup de gens, dès les premiers signes d'une mauvaise respiration, essaient de trouver du validol le plus tôt possible, pensant qu'il s'agit d'une crise cardiaque ou d'une maladie plus grave...

L'ostéochondrose entraîne également une sensation de douleur dans la région thoracique, qui s'aggrave progressivement avec l'expiration ou l'inhalation.

Destructeur, cette raison est la plus inoffensive par rapport aux autres, car elle se produit avec une forte augmentation de l'effort physique. Si une personne n'a jamais fait de musculation ou d'athlétisme, le cœur commence à travailler activement et à pomper le sang. De tels phénomènes sont considérés comme normaux et nécessitent une formation constante..

L'essoufflement disparaîtra progressivement si vous prenez une position allongée. C'est la principale raison pour laquelle les personnes qui passent plus de leur vie à la maison et dans les bureaux où il n'y a pas assez d'air sont plus sensibles à un essoufflement soudain que celles qui visitent régulièrement une piscine ou un centre de fitness..

Les femmes enceintes se plaignent presque toujours d'un manque d'air, même au moindre effort, car l'utérus, qui ne cesse de croître pendant la grossesse, exerce une pression sur les parois du diaphragme, ce qui rend la respiration difficile.

Dans tous les cas, il est conseillé à une femme enceinte de consulter un médecin et d'identifier ou d'exclure les processus pathologiques graves dans le corps en raison d'un manque d'air.

Tous les cas associés à des difficultés respiratoires et des plaintes de manque d'air doivent être étudiés en détail par un médecin, et il est conseillé au patient de demander des tests médicaux et de subir un examen complet..

Conclusion

Après avoir examiné toutes les raisons ci-dessus, il devient clair que les problèmes respiratoires peuvent être associés à la pathologie d'un ou plusieurs organes. Le patient doit immédiatement demander une aide rapide et si la personne est aidée, il sera alors prudent de demander l'aide d'un spécialiste. Le médecin prescrira diverses études et, sur la base des résultats du contrôle, il identifiera le diagnostic.

Vous n'avez pas besoin de souffrir d'essoufflement, d'essoufflement et d'autres affections, car un traitement intempestif peut entraîner une aggravation de l'état du patient et la mort.

Essoufflement - ses types, causes, symptômes et caractéristiques de traitement d'une respiration rapide et laborieuse

L'essoufflement (dyspnée) est une modification de la fréquence et de la profondeur de la respiration conçue pour augmenter la quantité d'oxygène entrant dans le corps. À ce moment, la personne a une sensation de manque d'air, ainsi qu'une respiration et un rythme cardiaque rapides..

Les perturbations de l'inhalation et de l'expiration ne sont pas en soi une maladie et peuvent survenir en réponse à des changements dans l'environnement ou à l'exercice. Si l'essoufflement au repos vous inquiète et que l'essoufflement est fréquent, vous devriez consulter un médecin..

De tels symptômes peuvent signaler de graves problèmes de santé..

L'article vous aidera à comprendre ce qu'est l'essoufflement, à décrire les causes de la mauvaise respiration et comment éliminer la maladie.

Étiologie du problème

La seule raison pour laquelle l'essoufflement se produit et le rythme cardiaque devient plus fréquent est un manque d'oxygène dans le sang et les tissus. De cette manière, le corps tente de rétablir l'équilibre afin d'éviter de graves troubles du fonctionnement des organes..

La sensation de manque d'air peut survenir chez une personne en bonne santé. Elle est provoquée par:

  • activité physique excessive (surtout chez les personnes non formées);
  • dans des conditions d'air mince (à haute altitude);
  • excitation, stress;
  • grossesse tardive;
  • chambres fermées;
  • corps étranger dans les voies respiratoires.

Une mauvaise respiration chronique survient chez les personnes souffrant d'ostéochondrose, de névralgie intercostale ou de hernie discale.

Les principales raisons pathologiques qui rendent la respiration difficile pour une personne sont les maladies:

  • organes respiratoires (bronchite, asthme, pneumonie, pneumosclérose, cancer du poumon);
  • cœur (arythmie, cardiopathie ischémique, péricardite, crise cardiaque, insuffisance cardiaque, néoplasmes);
  • système nerveux (traumatisme, gonflement, œdème, accident vasculaire cérébral);
  • anémie.

Les facteurs qui provoquent une respiration lourde et des palpitations cardiaques comprennent l'inactivité physique, l'obésité, le tabagisme.

L'essoufflement chez les enfants survient pour les mêmes raisons que chez les adultes. Mais en raison du fait que le jeune corps est plus vulnérable, une respiration rapide peut provoquer des violations même mineures de l'homéostasie..

L'essoufflement chez un enfant peut être enregistré dans le contexte:

  • hyperthermie;
  • haute température;
  • excitation, stress;
  • les allergies;
  • rhinite;
  • activité physique;
  • œdème laryngé, laryngite;
  • diphtérie;
  • l'asthme bronchique;
  • pneumonie;
  • emphysème;
  • cardiopathie;
  • anémie;
  • maladies du système immunitaire;
  • infections virales;
  • déséquilibre des hormones;
  • si un corps étranger pénètre dans le système respiratoire;
  • fibrose kystique (anomalie congénitale).

Important! Une respiration rapide, comme un rythme cardiaque rapide, dans l'enfance n'est pas toujours un symptôme alarmant. Un enfant en bonne santé fait plus de mouvements respiratoires qu'un adulte.

Normes physiologiques de la fréquence des actes respiratoires

ÂgeQuantité par minute
Nouveau née50-60
0,5-1 ans30-40
1-3 ans30-35
5 à 10 ans20-25
La puberté18-20

Si la respiration de votre bébé diffère de la moyenne ou vous inquiète, vous devez contacter votre pédiatre. Seul un médecin peut déterminer de manière fiable si un enfant a un essoufflement.

Symptômes

La dyspnée est caractérisée par des symptômes généraux et particuliers. Ces derniers sont dus à une pathologie qui a entraîné des difficultés respiratoires..

L'essoufflement et l'essoufflement ont le tableau clinique suivant (à la fois chez les personnes malades et en bonne santé):

  • douleur et pression dans la poitrine;
  • bruits inhabituels lors de l'inhalation et de l'expiration (respiration sifflante, sifflement);
  • difficulté à avaler;
  • sensation de coma et sensation d'oppression dans la gorge;
  • respirer par la bouche;
  • hypertension artérielle;
  • toux;
  • bâillement.

À bout de souffle, la plupart des gens commencent à paniquer, donc la peur, les tremblements nerveux et les comportements inappropriés s'ajoutent aux principaux symptômes..

L'essoufflement chez les personnes malades s'accompagne de symptômes spécifiques à une pathologie particulière.

Problèmes respiratoires avec maladie cardiaque

L'essoufflement et l'essoufflement sont accompagnés de douleurs dans la poitrine et derrière l'omoplate. Il y a cyanose de la peau, œdème des membres inférieurs. Le patient n'a pas assez d'air lors de l'inhalation et l'essoufflement au repos est fréquent. Avec une évolution sévère de la maladie, une sensation de manque d'air peut survenir en position couchée (la nuit dans un rêve).

Insuffisance respiratoire dans les maladies des poumons et des voies respiratoires

La toux et l'essoufflement chez une personne signalent une violation du système respiratoire.

Le patient est également à court d'air lors de l'inspiration et de l'expiration. Dans les premiers stades de la maladie, une respiration rapide n'apparaît qu'en cas d'effort physique, puis un essoufflement se produit lors de la marche et des mouvements minimes.

Lorsque la maladie progresse vers un stade extrême ou irréversible, une mauvaise haleine chronique est enregistrée.

L'essoufflement associé à l'asthme bronchique est un phénomène familier pour près de 10% de la population mondiale. Elle s'accompagne d'attaques d'étouffement, qui surviennent le plus souvent le matin ou la nuit. Le patient a une sensation de manque d'air, de douleur thoracique, d'arythmie, d'élargissement des veines du cou.

En parallèle, il y a une toux sèche. En s'étouffant, une personne peut perdre son orientation dans l'espace et sa capacité à réagir de manière appropriée. Parfois, une attaque entraîne des convulsions et une perte de conscience.

Trouble respiratoire dans les pathologies du système nerveux

Les centres respiratoires sont situés dans le cerveau. Une respiration rapide peut résulter d'anomalies structurelles de la moelle allongée. Lorsque le système nerveux central est infecté, une acidification des tissus et une diminution des niveaux d'oxygène se produisent, à la suite de quoi le patient développe une respiration lourde (fréquente et bruyante).

Un manque d'air pendant la respiration est noté chez les personnes souffrant de dystonie vasculaire végétative (VVD), en raison d'une altération de l'apport sanguin aux organes et tissus.

La respiration rapide s'accompagne d'engourdissements dans les doigts, de bourdonnements d'oreilles et de vertiges. Chez les personnes atteintes de VSD, l'essoufflement en marchant, en particulier en marchant, et en marchant sur des marches est très courant..

Les patients souffrant de crises d'hystérie et d'autres troubles névrotiques peuvent également éprouver un essoufflement. Mais une telle violation de l'inspiration et de l'expiration n'est que superficielle et dépend directement des émotions. Une personne peut crier "J'étouffe", mais il n'y aura aucun signe d'hypoxie.

Types de troubles respiratoires

  1. Physiologique. Essoufflement à l'effort, en montagne ou dans une pièce étouffante.
  2. Pathologique. Cela se produit en raison d'une perturbation du travail des organes internes. Le manque d'air pendant la respiration est ressenti non seulement pendant le sport ou d'autres efforts, mais aussi un essoufflement apparaît au repos.

En fonction du manque d'air pendant la respiration, les types d'essoufflement suivants sont distingués:

La dyspnée inspiratoire est diagnostiquée lorsqu'il n'y a pas assez d'air pour respirer. Des problèmes surviennent dans le contexte du rétrécissement des voies respiratoires. Dans l'enfance, la dyspnée inspiratoire est un signe de diphtérie ou d'une autre infection de la gorge.

Une caractéristique distinctive du deuxième type de dyspnée est l'expiration difficile. Il apparaît en raison d'une diminution du diamètre des bronches et des bronchioles. Ce type comprend l'essoufflement dans l'asthme bronchique..

Causes de l'essoufflement mixte - insuffisance cardiaque et maladie pulmonaire grave

Dans la pratique médicale, il est d'usage de distinguer 5 stades de la maladie..

Pour déterminer la gravité de la maladie, le médecin détermine à quelle fréquence et dans quelles conditions il y a un manque d'air pendant la respiration:

  • Initiale. Essoufflement pendant l'exercice, la course, la pratique du sport.
  • Poids léger. Essoufflement lors de la marche sur un terrain accidenté ou de la marche en montagne.
  • Moyenne. Une respiration lourde se produit lors de la marche à un rythme normal et la personne doit s'arrêter pour récupérer.
  • Lourd. Une personne a besoin de se reposer toutes les 3 à 5 minutes.
  • Très lourd. Essoufflement au repos.

Diagnostique

Une respiration lourde, qui se produit même avec un effort mineur, est une raison pour contacter un thérapeute. Ce n'est qu'après un examen et un diagnostic approfondi que le médecin vous expliquera pourquoi il n'y a pas assez d'air lors de la respiration et que faire ensuite.

Le diagnostic implique une enquête et un examen initial. Le médecin découvre si le patient a été blessé et quelles sont ses maladies chroniques. L'examen du patient est réalisé à l'aide d'un phonendoscope, qui révèle la présence d'une respiration sifflante et d'un sifflement. Pour clarifier le tableau clinique, des tests de laboratoire sont prescrits:

  • test sanguin;
  • analyse d'urine générale;
  • radiographie pulmonaire;
  • électrocardiogramme;
  • Échographie du cœur;
  • oxymétrie de pouls (détermine le degré de saturation de l'hémoglobine en oxygène);
  • spirométrie (mesure du volume et du rythme respiratoire);
  • capnométrie (mesure de la quantité de dioxyde de carbone pendant l'inhalation et l'expiration).

Si le patient est au repos, tous les indicateurs sont normaux, puis des tests d'effort sont effectués. Ces études aideront à identifier les causes de l'essoufflement lors de la marche et de l'exercice. Pour ce faire, utilisez un vélo ergomètre ou proposez au patient de monter les escaliers.

Pour poser le bon diagnostic, le patient est examiné par des spécialistes dans différents domaines: pneumologue, cardiologue, chirurgien, allergologue, neurologue.

Traitement de l'essoufflement

Il est important que chaque personne sache non seulement ce que c'est - essoufflement, mais aussi être en mesure de fournir les premiers soins si nécessaire.

Algorithme d'actions avant l'arrivée des médecins:

  • il est pratique de faire asseoir le patient ou de s'allonger sur le côté;
  • enlever les vêtements qui peuvent gêner la respiration;
  • fournir un apport supplémentaire d'oxygène (ouvrir une fenêtre ou donner (si disponible) un coussin d'oxygène);
  • essayez de réchauffer les membres (massage, coussin chauffant).

Les personnes souffrant d'asthme bronchique devraient:

  • éviter tout contact avec l'allergène;
  • ayez toujours des médicaments avec vous (inhalateur, mucolytiques).

Thérapie médicamenteuse

Le traitement de l'essoufflement implique principalement le traitement de la maladie elle-même, qui en est devenue la cause. Mais pour améliorer la qualité de vie du patient, des médicaments sont utilisés pour arrêter le symptôme désagréable. Le patient se voit prescrire un rendez-vous:

  • fonds qui dilatent les bronches (Atrovent, Berodual, Ipratropium natif);
  • agonistes bêta-adrénergiques (salbutamol, indacatérol);
  • les méthylxanthines (Teotard, Teopek);
  • les hormones stéroïdes inhalées (Ingakort, Pulmicort, Bekotide);
  • les mucolytiques (Bizolvon, Lazolvan, Ambrosan);
  • antispasmodiques (Hyoscyamine, Buscopan);
  • sédatifs (Persen, Novo-passit);
  • complexes multivitaminés (Aerovit, Polivitaplex).

Chirurgie

Un traitement chirurgical est utilisé s'il est nécessaire d'éliminer une tumeur qui affecte les paramètres d'inhalation et d'expiration.

Traitement avec des remèdes populaires

Qu'est-ce qu'un trouble respiratoire - ils le savent depuis longtemps, par conséquent, la médecine traditionnelle a accumulé de nombreux conseils sur la façon d'éliminer l'essoufflement.

  1. Si une personne n'a pas assez d'air lors de l'inhalation, il est recommandé d'utiliser une infusion de miel, de citron et d'ail pour atténuer la maladie. Pour le préparer, prenez 0,5 litre de miel, 5 citrons et 5 têtes d'ail. Le jus des citrons est pressé, l'ail pelé est pressé, puis tout est mélangé avec du miel. Le mélange est infusé sous un couvercle dans un endroit sombre pendant une semaine. Prenez 4 c. une fois par jour pendant 2 mois.
  2. Si l'essoufflement au repos vous inquiète (particulièrement vrai pour les personnes en surpoids), vous pouvez prendre une infusion d'ail et de jus de citron. 175 grammes d'ail pelé et écrasé sont mélangés avec le jus de 12 citrons. L'infusion est laissée dans le pot pendant une journée (recouverte de gaze sur le dessus), sans oublier de la secouer régulièrement. Prenez 1 cuillère à café. avant de se coucher, après l'avoir renversé dans un peu d'eau.
  3. Le lait de chèvre frais est très bénéfique pour le système respiratoire dans son ensemble. Il doit être bu à jeun plusieurs fois par jour..

Important! L'utilisation de remèdes populaires doit être effectuée sous la surveillance d'un médecin.!

Des exercices

Pour faciliter la respiration, les médecins suggèrent de faire ce qui suit:

  • asseyez-vous droit et redressez vos épaules;
  • placez les paumes sur la poitrine (ci-dessous);
  • respirer par le nez sans respirer trop profondément.

Faites de l'exercice toutes les 40 à 45 minutes tout au long de la journée.

La prévention

Il n'y a pas de directives qui peuvent protéger à 100% contre l'essoufflement. Vous pouvez réduire la probabilité de son apparition si:

  • arrêter de fumer;
  • vivre une vie active;
  • faire du sport;
  • contrôlez votre poids;
  • éviter le stress;
  • un traitement opportun pour les maladies qui provoquent un essoufflement;
  • subir régulièrement un examen préventif.

Prévoir

Le pronostic pour la vie est favorable. L'exception est la dyspnée inspiratoire, qui survient en raison de la pénétration d'un objet étranger dans les voies respiratoires, ainsi que la dyspnée au repos, qui est survenue dans le contexte de maladies graves du système respiratoire, du cœur ou d'une blessure..