Dystonie neurocirculatoire de type cardiaque

Tachycardie

Dans le monde moderne, les gens souffrent de nombreuses pathologies différentes du système cardiovasculaire, y compris les MNT. La principale caractéristique de cette maladie est la variabilité de ses symptômes. Le plus souvent, la dystonie neurocirculaire affecte les jeunes qui développent plus tard divers troubles cardiaques..

Qu'est-ce que la dystonie neurocirculatoire cardiaque?

La NCA de type cardiaque est un trouble fonctionnel du système cardiovasculaire, dans lequel il n'y a pas de changement du niveau de la pression artérielle, mais des douleurs dans la région du cœur, un essoufflement, etc. sont diagnostiqués.... L'asthénie neurocirculatoire de type cardiaque se manifeste dans différents groupes d'âge, cependant, elle est plus souvent diagnostiquée chez les enfants de familles défavorisées et les adultes qui mènent un mode de vie malsain et sédentaire..

Classification des NDC par type cardiaque

Ce dysfonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins est classé en plusieurs types, selon la gravité:

  1. Poids léger. Les symptômes ne peuvent se manifester que par des sports intenses ou des efforts physiques, des chocs psycho-émotionnels. Dans ce cas, une personne ressent une forte diminution de ses performances.
  2. Moyenne. Les symptômes sont étendus et chaque patient se manifeste différemment. La performance humaine est réduite d'environ la moitié et nécessite certains médicaments pour la restaurer.
  3. Lourd. Le patient a besoin d'un traitement hospitalier, car sa santé est très mauvaise et il n'a pas la capacité de travailler.

Les spécialistes distinguent en outre les formes suivantes de la maladie:

  • psychogène (le stress et le choc nerveux sont un facteur stimulant);
  • essentiel (cette forme se développe chez les personnes ayant une prédisposition héréditaire);
  • Surtension physique NDC;
  • infectieux toxique (le corps est empoisonné par des toxines, y compris l'alcool, à la suite de quoi la maladie se développe);
  • professionnel (en raison de facteurs d'activité professionnelle).

Les raisons

Le développement de VSD cardiaque (dystonie vasculaire végétative) est causé par divers facteurs, à l'exception des lésions organiques du système endocrinien ou nerveux. En règle générale, les causes de la dystonie chez les adolescents et les jeunes enfants sont un stress mental ou physique sévère. À tout âge, la maladie peut survenir sous l'influence de tels facteurs négatifs:

  • manque de sommeil;
  • fatigue chronique;
  • épuisement physique / psycho-émotionnel;
  • la présence d'infections aiguës / chroniques dans le corps;
  • facteurs chimiques ou physiques (vibrations, climat chaud, insolation);
  • avoir un traumatisme mental;
  • hypodynamie ou activité physique excessive;
  • dysfonctionnement ovarien;
  • intoxication, y compris l'intoxication à la nicotine et à l'alcool.

Signes de dystonie

La pathologie est caractérisée par de nombreux symptômes différents: à ce jour, les experts ont identifié environ 40 des signes les plus courants de dystonie végétative de type cardiaque. Le médecin identifie généralement 10 à 25 symptômes chez un patient. Les signes les plus courants de VSD sont:

  • irritabilité;
  • la faiblesse;
  • anxiété;
  • insomnie;
  • mauvaise humeur;
  • fatiguabilité rapide;
  • frissons;
  • maux de tête;
  • vertiges;
  • dyspnée;
  • tachycardie;
  • maux d'estomac;
  • chaleur dans le cou, le visage;
  • évanouissement;
  • la nausée;
  • froideur dans les membres;
  • douleur cardiaque récurrente.

Les symptômes énumérés sont universels et inhérents à tous les types de dystonie neurocirculatoire. Le type cardiaque, en plus d'eux, se caractérise par une douleur dans la région du cœur. Dans ce cas, la douleur peut être différente - appuyer, serrer, poignarder, couper. La durée et l'intensité du symptôme sont différentes pour chaque patient. Souvent, les attaques de VSD cardiaque se développent après des bouleversements émotionnels, des expériences intenses, un entraînement intense. En plus de la douleur, la dystonie de type cardiaque s'accompagne de:

  • vertiges;
  • pouls rapide;
  • anxiété;
  • mal de crâne;
  • fatigue élevée;
  • insomnie;
  • la faiblesse;
  • irritabilité.

Diagnostic des MNT

La dystonie neurocirculatoire de type cardiaque est difficile à diagnostiquer en raison de l'incohérence des symptômes. Le médecin peut suggérer la présence d'un dysfonctionnement cardiovasculaire lors de l'examen initial et de l'interrogatoire du patient, cependant, pour confirmer le diagnostic de VSD de type cardiaque, un diagnostic différentiel avec myocardite et dystrophie myocardique est nécessaire. Les principales méthodes de diagnostic des MNT sont l'ECG et les tests sanguins. Dans ce cas, les lésions myocardiques ou la présence d'un processus inflammatoire ne seront pas enregistrées.

Lors de l'examen d'un patient avec suspicion de dystonie neurocirculatoire, une phonocardiographie et une radiographie sont également effectuées pour exclure d'autres malformations cardiaques. Pour confirmer le diagnostic de VSD, des tests ECG d'effort sont effectués (dans ce cas, des tests physiques, médicinaux ou orthostatiques sont utilisés). Chacun des échantillons détermine la négativité de l'onde T. EchoCG permet d'exclure la version de la cardiomyopathie hypertrophique.

Comment la dystonie vasculaire neurocirculatoire est-elle traitée?

Le traitement de la dystonie neurocirculatoire (vasculaire végétative) est effectué de manière globale. Premièrement, le patient doit changer son mode de vie, en éliminant les éventuels facteurs irritants et stressants. Dans les cas graves, une psychothérapie est prescrite. Si des personnes proches ont un impact négatif sur l'état psycho-émotionnel d'une personne, elles sont également impliquées dans le traitement. En psychothérapie, en règle générale, des méthodes d'auto-formation, de relaxation et d'auto-hypnose sont utilisées. En plus de l'aide psychologique, les mesures thérapeutiques suivantes sont utilisées pour lutter contre les VSD cardiaques:

  1. Traitement thérapeutique de la dystonie neurocirculatoire. La première condition pour le rétablissement d'une personne est le sport systématique. La gymnastique thérapeutique est considérée comme une option idéale pour la thérapie. De plus, le patient peut faire du jogging, de la natation ou du badminton. La physiothérapie est indiquée chez les patients atteints de dystonie cardiaque neurocirculaire. En même temps, darsonvalisation, électrosleep, acupuncture, balnéothérapie, électrophorèse avec novocaïne, magnésium ou brome, massage, douche circulaire sont effectués.
  2. Traitement médicamenteux de la dystonie cardiaque neurocirculatoire. Avec un degré sévère de la maladie, des tranquillisants sont prescrits, qui soulagent la sensation de peur et d'anxiété. Si un patient atteint de VSD cardiaque est déprimé, le médecin prescrit des antidépresseurs. Les médicaments nootropes sont utilisés pour améliorer le flux sanguin vers le cerveau et augmenter la protection contre l'hypoxie. Avec des migraines, des étourdissements, qui accompagnent souvent la dystonie neurocirculatoire, le médecin prescrit des correcteurs cérébroangiocorragiques. De plus, des sédatifs à base d'ingrédients à base de plantes sont utilisés pour traiter le VSD de type cardiaque..
  3. Médecine traditionnelle contre le VSD cardiaque. Pour le traitement de la dystonie neurocirculatoire, les décoctions à base de plantes sont principalement utilisées. Un bon effet thérapeutique est obtenu à partir de la collection de renouée, achillée millefeuille, renouée, aubépine et sorbier, aralia, racine de réglisse, leuzea et mordovnik, fleurs de tanaisie. Dans ce cas, toutes les herbes sont prises dans 20 g, à l'exception du museau, de la leuzée et de l'aralia, qui doivent être prises dans 10 g.Les ingrédients sont amenés à l'état de poudre, 2 cuillères à soupe. l. qui est versé avec un litre d'eau bouillante et bouilli pendant 10 minutes. Vous devez prendre la perfusion pendant ½ cuillère à soupe. avant chaque repas.

Le syndrome de dystonie neurocirculatoire entraîne-t-il des complications?

La dystonie végétovasculaire de type cardiaque n'a pas de complications graves pouvant mettre la vie en danger. Néanmoins, VSD apporte un inconfort grave au patient, car il provoque des crises des formes suivantes:

  • sympathique-surrénalien (la dystonie s'accompagne de maux de tête, de tremblements des extrémités, d'une augmentation du rythme cardiaque, de frissons, de crises de panique);
  • vagoinsulaire (le patient n'a pas assez d'air, une asthénie se développe, des flatulences);
  • mixte (ce type de dystonie neurocirculatoire est caractérisé par les symptômes énumérés de formes sympathico-surrénaliennes et vagoinsulaires).

La dystonie circulaire des vaisseaux a un pronostic de guérison favorable, car lorsque les facteurs négatifs qui contribuent au développement de la maladie sont éliminés, la pathologie peut disparaître d'elle-même. En l'absence de traitement et de prévention de l'exacerbation de la maladie, l'évolution de la maladie peut être compliquée. Cela explique la nécessité de commencer le traitement (immédiatement après le diagnostic de VSD cardiaque).

Vidéo

Commentaires

Ma dystonie circulaire a commencé par une soudaine crise de panique et d'arythmie sur le chemin du retour. Après l'examen, le médecin de la clinique a diagnostiqué le VSD et a prescrit Adaptol, Viboksin et Egikol. En quelques jours, mon état n'a pas changé, je suis allé dans une clinique privée, où le diagnostic a été confirmé et conseillé de voir un psychothérapeute.

Depuis environ 40 ans, je souffre d'hypertension; récemment, une dystonie neurocirculatoire de type cardiaque s'y est ajoutée. Quelle est devenue la raison, je ne comprends pas, mais le médecin dit qu'il peut y avoir de nombreux facteurs stimulants, et le principal est l'état psycho-émotionnel. J'ai commencé à faire du yoga, de la méditation, je bois des vitamines pour les vaisseaux sanguins et je me sens mieux.

J'ai reçu un diagnostic de VSD de type cardiaque à l'âge de 22 ans, puis «l'agent causal» de la maladie était l'examen d'état, dont j'ai été littéralement sorti. Depuis, elle a subi plusieurs traitements médicaux. Maintenant, j'essaie d'utiliser des recettes folkloriques - je bois une décoction de millepertuis et de tanaisie. Des amis disent que même sur la photo, j'ai l'air mieux qu'avant.

Une erreur a été détectée dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous allons tout réparer!

Cardiopsychonévrose

Brève description de la maladie

De nos jours, les gens souffrent d'une variété de défauts du système cardiovasculaire. Certains d'entre eux peuvent être caractérisés littéralement en deux ou trois mots, tandis que d'autres nécessitent une histoire longue et détaillée. La dystonie neurocirculatoire est l'une de ces maladies. Il ne fonctionnera pas de le décrire en plusieurs phrases, car dans ce cas, toute description souffrira d'inexactitude et d'exhaustivité insuffisante. Cela est dû au fait que lorsqu'ils sont diagnostiqués avec une dystonie neurocirculatoire, les symptômes de la pathologie contiennent des caractéristiques de nombreuses autres maladies.

En fait, c'est la somme de tous les changements indésirables qui existent dans la nature, un exemple frappant de troubles corporels courants. Pour être convaincu de la validité de ces propos, il suffit de se familiariser avec l'opinion des patients eux-mêmes. La plupart d'entre eux affirment que tout fait mal avec la dystonie neurocirculatoire. Autrement dit, même si une personne ressent une douleur intense dans la région du cœur, mais ne ressent pas d'autres changements défavorables, cela ne signifie pas du tout qu'elle développe une dystonie neurocirculatoire. La principale caractéristique de cette maladie est la variété des manifestations. Cependant, nous en parlerons un peu plus bas, mais pour l'instant, nous allons nous attarder sur ce qu'est la dystonie neurocirculatoire et qui en souffre.

En général, la dystonie neurocirculatoire est comprise comme une variante du développement d'un dysfonctionnement végétatif-vasculaire. Le plus souvent, la pathologie affecte les jeunes, qui finissent par manifester divers troubles du système cardiovasculaire. Le fait que la dystonie neurocirculatoire soit plus souvent diagnostiquée chez les jeunes s'explique par le fait que dans la jeune génération, il y a un décalage dans le développement physique et une formation lente du système neuroendocrinien. Quant aux causes de la maladie, elles comprennent: l'intoxication, les infections aiguës et chroniques, le surmenage, le manque régulier de sommeil, une mauvaise alimentation, une surcharge physique, des changements fréquents de partenaires sexuels et le stress. De plus, chez certains patients atteints de dystonie neurocirculatoire, elle se manifeste sous l'influence d'une mauvaise hérédité..

Dystonie neurocirculatoire - symptômes et tableau clinique

Comme mentionné ci-dessus, les manifestations cliniques de la maladie sont extrêmement diverses, par conséquent, nous ne notons que les principaux symptômes:

  • état de type névrose;
  • faiblesse, fatigue;
  • irritabilité, troubles du sommeil;
  • essoufflement avec effort physique mineur;
  • douleur au coeur.

Actuellement, il est courant de distinguer trois types de dystonie neurocirculatoire: cardiaque, hypertensive et hypotensive. La dystonie neurocirculatoire de type cardiaque n'entraîne pas de changements significatifs de la pression artérielle, mais provoque un rythme cardiaque rapide, un essoufflement et des interruptions de l'activité cardiaque. En outre, les patients sont notés: une nette tendance à la tachycardie, des changements inadéquats du rythme cardiaque, une extrasystole supraventriculaire et d'autres anomalies de l'activité cardiaque. Sur l'ECG, tous ces changements se manifestent sous la forme d'une tension d'onde T..

Contrairement à la forme cardiaque, la dystonie neurocirculatoire hypotensive s'accompagne de symptômes d'insuffisance cardiaque: pression artérielle systolique basse, diminution de l'index cardiaque et activité symptomatique. Les patients se plaignent de fatigue rapide, de maux de tête, de faiblesse musculaire, de troubles orthostatiques, de frissons des pieds et des mains. Dans la plupart des cas, la dystonie neurocirculatoire de type hypotenseur se manifeste chez les personnes ayant une constitution asthénique. Dans le même temps, leur peau pâlit, leurs mains deviennent plus froides, une diminution de la pression artérielle est notée..

La dystonie neurocirculatoire de type hypertensif est caractérisée par une augmentation transitoire de la pression artérielle. Chez presque tous les patients, elle n'est pas associée à des changements de bien-être et est donc détectée assez tardivement, lors des examens médicaux de routine. En plus d'une augmentation de la pression artérielle, la dystonie neurocirculatoire de type hypertensif se manifeste par un rythme cardiaque rapide, de la fatigue et des maux de tête. En général, les symptômes de cette forme coïncident avec les signes d'hypertension artérielle.Par conséquent, afin de poser un diagnostic précis, un examen approfondi des patients à l'aide d'un équipement médical moderne est nécessaire..

Dystonie neurocirculatoire - traitement de la pathologie

Ces dernières années, les méthodes non pharmacologiques de traitement de la dystonie neurocirculatoire ont gagné un avantage. Parmi eux, nous tenons à souligner les événements suivants:

  • normalisation du mode de vie;
  • procédures de durcissement régulières;
  • éducation physique et sports individuels (athlétisme, natation);
  • nutrition adéquat;
  • rejet des mauvaises habitudes.

De plus, ils sont largement utilisés: balnéothérapie, physiothérapie, cure thermale. Si, lorsqu'ils sont diagnostiqués avec une dystonie neurocirculatoire, les symptômes se manifestent trop intensément et conduisent à une irritabilité constante ou à des troubles du sommeil, des sédatifs sont recommandés pour les patients - valocardin, préparations de valériane, nasal et quelques autres tranquillisants. La dystonie neurocirculatoire de type hypotenseur doit être corrigée avec des exercices qui entraînent les muscles des jambes et les muscles abdominaux.

Après avoir évalué l'état du patient, le médecin peut également prescrire des médicaments contenant des alcaloïdes ou de la caféine et du féthanol pour prévenir les troubles orthostatiques. Avec la dystonie neurocirculatoire de type hypertensif, il est conseillé de prendre des bêta-hadrons bloquants et des préparations de rauwolfia.

Qu'est-ce que la NDC pour le type hypertensif: causes, développement, symptômes et traitement

Une forte excitation psycho-émotionnelle, un stress fréquent et un surmenage peuvent provoquer le développement d'une dystonie neurocirculatoire. Malgré le fait que la maladie se manifeste par une violation de la régulation du tonus vasculaire, les MNT de type hypertensif ne sont associées à aucune lésion du système nerveux. Les médecins considèrent la pathologie comme un type de dysfonctionnement neurologique.

Description de la maladie

La maladie se manifeste par un grand nombre de troubles affectant les systèmes nerveux cardiovasculaire, respiratoire et autonome. Les patients ressentent une fatigue accrue et une mauvaise tolérance à une activité physique même mineure. La pathologie est bénigne. Avec le début du traitement en temps opportun, les médecins parviennent à prévenir le développement d'une insuffisance cardiaque chez un patient..

Pour la première fois, une dystonie neurocirculaire de type hypertensif a été décrite en 1867. Le médecin anglais McLean a associé le développement d'une cardiopathie fonctionnelle chez les soldats à une surcharge physique et émotionnelle importante. Puis le terme «irritation du cœur» a été proposé. 95 ans plus tard, N. N. Savitsky a introduit le terme «dystonie neurocirculatoire». Selon les principaux symptômes cliniques, la maladie était divisée en types hypertensifs, hypotoniques et cardiaques..

NDC est également connu sous les noms suivants:

  • Syndrome d'effort.
  • Névrose cardiaque.
  • Dystonie végétovasculaire.
  • Cardiopathie fonctionnelle.
  • Asthénie neurocirculatoire.
  • État circulatoire β-adrénergique.

Cette pathologie présente des symptômes similaires avec le syndrome amygdalien-cardiaque, les crises de panique et la cardiopathie disovarienne. La variété des termes utilisés s'explique par l'abondance des manifestations de la maladie, qui n'a aucune base morphologique. De plus, le NDC n'a pas encore reçu de définition claire..

Développement de la pathologie

L'asthénie neurocirculatoire de type hypertenseur, selon des études épidémiologiques, dans la structure générale des maladies cardiaques prend de 35 à 50% chez les adultes et chez les adolescents jusqu'à 75%. Cette pathologie se manifeste plus souvent dans la période de 15 à 40 ans. La plupart des femmes sont malades. Bien sûr, la maladie est également détectée chez les personnes âgées, mais après examen, il s'avère que ses premiers signes sont apparus lorsqu'ils étaient jeunes..

Tous les patients sont à risque. Le fait est que de nombreux patients, en l'absence de traitement qualifié, développent par la suite des lésions organiques du système cardiovasculaire. On parle de cardiopathie ischémique et d'hypertension.

Facteurs prédisposants

Les MNT sont de nature neurogène. Une maladie apparaît lorsque les processus adaptatifs sont perturbés, ce qui se manifeste par un rythme cardiaque rapide, une cardialgie, une dystonie vasculaire et autres. En même temps, il n'y a pas de pathologie visible dans le cœur lui-même..

Les facteurs prédisposant aux CDN comprennent:

  • Caractéristiques héréditaires des systèmes nerveux et cardiovasculaire.
  • Excitabilité excessive de certaines structures du cerveau.
  • Caractéristiques du caractère d'une personne. Les égocentriques et les égoïstes souffrent le plus souvent de NDC de type hypertensif.
  • Conditions de travail: violation du régime de travail et de repos, manque de sommeil, quarts de nuit et devoir.
  • Facteurs socio-économiques.
  • Manque d'activité physique.
  • Ajustement hormonal pendant la puberté.

Il existe également des facteurs responsables de la maladie. Autrement dit, s'ils sont présents, les processus d'adaptation sont perturbés. Ceux-ci inclus:

  • Stress et dépression.
  • Surmenage physique.
  • Diverses blessures.
  • Exposition excessive au soleil.
  • Intoxication d'origines diverses.
  • Intoxication alcoolique.
  • Les infections.
  • Troubles sexuels.
  • Grossesse.

Sous l'influence de ces facteurs, la régulation métabolique peut être détruite au niveau de l'hypothalamus et du cortex cérébral, ce qui, à son tour, déséquilibrera les fonctions du système nerveux autonome et modifiera la réactivité neuroendocrinienne..

Pathogenèse et classification

Les MNT de type hypertensif ont plusieurs facteurs pathogéniques importants qui ont un impact significatif sur le développement de la maladie. Ceux-ci inclus:

  • Perturbation des connexions entre les différentes parties du cerveau.
  • Surstimulation du système nerveux sympathique.
  • Excitabilité accrue des formations responsables du travail des organes internes.
  • Modifications des fonctions métaboliques et trophiques des glandes individuelles.

Une seule typologie de la maladie n'a pas encore été développée. En Russie, les médecins ont le plus souvent recours à la classification de Savitsky. C'est facile à comprendre. Selon elle, il existe 4 formes de dystonie neurocirculaire:

  1. Type cardiaque. Un signe caractéristique est la présence de douleurs dans la région de la poitrine. En outre, le patient a une tachycardie et une arythmie.
  2. Pour hypertendu. Exposé si le patient a une augmentation périodique de la pression artérielle. Le reste du temps, c'est dans les limites normales..
  3. Par le type hypotenseur. Cette variante de la maladie se caractérise par une diminution à court terme de la pression artérielle au niveau de 90/60 mm. rt. Art. Dans le contexte de tels changements, les patients ressentent un inconfort grave..
  4. Type mixte. Il est diagnostiqué dans les cas où le patient présente plusieurs signes de 3 autres types de maladie.

Il existe d'autres classifications. Ils prennent en compte l'étiologie, le nombre de symptômes et le degré de leur manifestation..

Par étiologie, les MNT sont divisées en: psychogène, dyshormonale, mixte, associée à un effort physique, héréditaire, réflexe, infectieuse-toxique. Selon la symptomatologie de la maladie, ils sont divisés en: cardialgiques, névrotiques, respiratoires, tachycardiques, végétatifs-vasculaires et asthéniques. En termes de gravité, il existe une dystonie neurocirculatoire légère, modérée et sévère de type hypertensif.

Symptômes des MNT

Habituellement, la pathologie se développe lentement. Son évolution est considérée comme chronique. Il y a des périodes d'exacerbation et de rémission. Mais parfois, les symptômes de la maladie apparaissent soudainement et très fortement. Cependant, les signes de dystonie neurocirculatoire disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus..

Le principal symptôme de la pathologie est le syndrome cardialgique. Il se manifeste par des douleurs douloureuses et piquantes dans la région du cœur. Les patients se plaignent de lourdeur dans la poitrine. La nature de l'inconfort peut changer rapidement.

La durée de l'attaque est différente. Chez certains patients, il disparaît en quelques minutes, chez d'autres, il peut être observé pendant des jours. Le plus souvent, la douleur est modérée ou légère. Ils sont localisés dans la région de l'apex du cœur ou dans la région sous-clavière gauche. Parfois, des sensations désagréables peuvent aller à l'épaule gauche et à la région interscapulaire. Le syndrome karadialgique se manifeste après un effort physique important, un surmenage, dans la période précédant la menstruation, après un abus d'alcool. Aucun phénomène d'accompagnement.

La douleur existante dans la grande majorité des cas ne peut être éliminée avec de la nitroglycérine. Pour les arrêter, le patient doit recevoir du Validol, du Corvalol et des sédatifs. Le syndrome tachycardique peut être permanent ou épisodique. Dans le même temps, le muscle cardiaque se contracte à une fréquence de 90 à 130 battements / min. Chez certains patients, la tachycardie atteint 150 battements / min. Il existe également une tendance à une augmentation de la limite supérieure de la pression artérielle..

L'apparition de symptômes du syndrome tachycardique est provoquée par un stress émotionnel et physique, ainsi que par une hyperventilation des poumons. Le patient ressent des pulsations dans diverses parties du corps et ne supporte pas bien le travail acharné. Le syndrome végétovasculaire se manifeste par des maux de tête, des étourdissements, des fluctuations de la pression artérielle, une augmentation de la transpiration. Une personne se plaint d'une sensation périodique de chaleur dans le corps et d'une fatigue accrue.

Chez 64% des patients, les MNT s'accompagnent d'attaques de panique. Ce sont des crises végétatives-vasculaires, qui sont précédées de surmenage et de surmenage. Chez les femmes, elles surviennent souvent avant le cycle menstruel. Les patients se plaignent d'un sentiment de peur de la mort imminente, qui s'accompagne de tremblements, de mains et de pieds froids, de nausées, d'étouffement, de douleurs dans l'abdomen. À la fin de la crise, les patients présentent une faiblesse sévère, qui peut persister plusieurs jours.

Une détresse respiratoire peut également survenir. Une personne ne peut pas être satisfaite du volume d'air entrant dans les poumons en une seule respiration. Nous devons faire des répétitions. Certains patients se plaignent d'une sensation de corps étranger dans la trachée. Tous les patients présentent des symptômes névrotiques. Ce sont la labilité émotionnelle, les troubles du sommeil, l'obsession, la cardiophobie, l'anxiété. La dépression peut se développer.

Établissement du diagnostic

Tout d'abord, le médecin examine le patient et lui parle. En règle générale, une personne malade a un état psycho-émotionnel instable et est très préoccupée par sa santé. Son visage est toujours rouge. Les capillaires dilatés sont clairement visibles sur la peau. Les membres du patient sont froids et humides. Ils ont souvent une teinte bleutée. La respiration est superficielle. A tendance à hyperventiler.

Le pouls est instable. La pression peut fluctuer pendant une heure. Lors de la percussion, une augmentation de la taille du cœur n'est pas détectée. Il y a une augmentation de la fréquence cardiaque. Il peut être déclenché par un état émotionnel, un changement brusque de la position du corps et une respiration rapide. Des souffles systoliques sont détectés chez environ 50% des patients. Ils sont généralement faibles avec une large zone d'écoute. Ils atteignent leur valeur maximale sur le côté gauche de la poitrine..

Après l'examen initial, un ECG et une échographie du cœur sont prescrits. Les modifications de l'électrocardiogramme sont très fréquentes. Malheureusement, ils sont souvent mal interprétés, ce qui entraîne diverses erreurs de diagnostic. En particulier, les patients reçoivent une angine de poitrine, une myocardite, une crise cardiaque, qui ne sont même pas mentionnées..

Si le tableau clinique n'est pas clair et qu'il y a des ondes T négatives sur l'ECG, des tests supplémentaires sont prescrits en utilisant une activité physique et divers médicaments:

  1. Hyperventilation. Le patient est obligé de respirer pendant 45 secondes, après quoi la mesure est prise. Le résultat est considéré comme positif si la fréquence cardiaque augmente de 100% et des ondes T apparaissent sur le cardiogramme dans la région thoracique.
  2. Test orthostatique. Les mesures sont d'abord prises lorsque le patient est allongé sur le canapé, puis après qu'il s'est levé. Résultat positif - inversion du positif et approfondissement des ondes T négatives.
  3. Test de potassium. Le patient ne mange pas le matin. Avant le test, on lui a administré 6 g de chlorure de potassium dilués dans 50 ml de thé. Un ECG est enregistré après une heure et demie. Un test est considéré comme positif en cas de réversion des dents négatives..

L'ECG avec activité physique dosée est considéré comme spécifique. Si le patient présente une augmentation de la fréquence cardiaque supérieure à la normale et une tachycardie prolongée pendant la période de récupération, un diagnostic de MNT de type hypertensif est posé..

Traitement de la dystonie neurocirculatoire

La base de la thérapie est l'élimination des facteurs étiologiques. Cela suffit souvent pour stabiliser l'état du patient et même son rétablissement complet. Par exemple, si la pathologie a une forme névrotique, la première étape consiste à exclure les situations stressantes de la vie du patient, à l'aider à normaliser les relations dans la famille et avec les amis.

Lorsque la dystonie neurocirculatoire est associée à un stress physique, le stress doit être supprimé. La psychothérapie et l'auto-formation ont un effet positif. Le patient apprend l'essence de la maladie, se rend compte qu'elle est bénigne et qu'il y a d'excellentes chances de guérison complète.

Les anxiolytiques sont utilisés pour traiter les troubles névrotiques. Ceux-ci inclus:

Pour normaliser la circulation cérébrale, des cérébroangioprotecteurs sont prescrits: Vinpocetine et Cinnarizine. Ces médicaments sont également efficaces pour traiter les étourdissements et la douleur..

Vidéo utile

En regardant cette vidéo, vous en apprendrez plus sur la dystonie neurocirculaire:

Les médecins luttent contre le syndrome cardiaque et une douleur modérée dans le cœur à l'aide de sédatifs légers qui peuvent également normaliser la fréquence cardiaque et éliminer la tachycardie. Ce sont Valocordin, Corvalol, gouttes Zelenin, extrait de valériane.

Chapitre 1. Dystonie neurocirculatoire

MÉDICAMENTS

Titres internationaux

Contenu

Définition

Les MNT sont une maladie neurogène fonctionnelle polyétiologique du système cardiovasculaire, qui repose sur des troubles de la régulation neuroendocrinienne avec des symptômes cliniques multiples et variés qui surviennent ou s'aggravent dans un contexte d'influences stressantes, caractérisées par une évolution bénigne et un pronostic favorable. Le terme NDC a été proposé par N.N. Savitsky (1948) et G.F. Lang (1950) et n'est utilisé que dans les pays de la CEI.

Épidémiologie

Les troubles fonctionnels du système cardiovasculaire sont extrêmement répandus, en particulier chez les jeunes et les personnes d'âge moyen. Selon de nombreuses études épidémiologiques dans la population, des troubles végétatifs sont notés dans 25 à 80% des cas. Dans la structure générale des maladies cardiovasculaires, les MNT, qui sont basées sur des troubles végétatifs, sont de 32 à 50%.

Étiologie

Les raisons du développement de NDC sont inconnues. Des troubles fonctionnels du système cardiovasculaire peuvent survenir en raison de diverses influences - stress, infection, troubles hormonaux, prédisposition héréditaire-constitutionnelle, facteurs physiques et chimiques. Stress psycho-émotionnel à long terme causé par des situations stressantes aiguës et chroniques importantes dues à des difficultés d'adaptation sociale, dans certains cas - un traumatisme mental ou cranio-cérébral est d'une importance primordiale. La fatigue mentale et physique, le tabagisme, l'abus d'alcool, l'exposition à des risques professionnels: température ambiante élevée (surchauffe), bruit, vibrations, exposition prolongée aux rayonnements ionisants et non ionisants à petites doses, certains agents chimiques, stress physique excessif pendant le sport sont d'une importance non négligeable..

Pathogénèse

Les troubles fonctionnels sont réalisés sous la forme de dysfonctionnements du système nerveux autonome, qui a un effet régulateur sur le système circulatoire à travers les parties sympathique et parasympathique du système nerveux autonome.

Sous l'influence de facteurs étiologiques, la désintégration de la régulation neurohormono-métabolique se produit au niveau du cortex cérébral, de la zone limbique et de l'hypothalamus, ce qui conduit à une dérégulation de la fonction du système nerveux autonome en général et de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien en particulier, des modifications de la réactivité neuroendocrinienne, du système de microcellirculation et de la fonction de microcirculation., qui détermine le développement de NDC. La relation entre le stress et les marqueurs inflammatoires, y compris l'activité des molécules d'adhésion, l'adhésion / agrégation des leucocytes, l'activité phagocytaire, les marqueurs de l'activation des lymphocytes T et les cytokines pro-inflammatoires.

Les liens les plus importants de la pathogenèse responsables de l'apparition des principaux symptômes cliniques des MNT peuvent être résumés comme suit:

  • violation des relations cortico-hypothalamiques et hypothalamo-viscérales;
  • stimulation sympatho-surrénalienne excessive avec effets cliniques d'hypercatécholaminémie;
  • réactivité accrue des formations végétatives périphériques responsables des fonctions des organes internes;
  • troubles trophiques, métaboliques et régulateurs des fonctions des organes internes dus à leur stimulation excessive ou à des modifications de la régulation neuroendocrinienne.

Les patients atteints de MNT représentent un groupe à risque, car ils sont plus susceptibles de développer ultérieurement des maladies organiques du système cardiovasculaire, y compris les cardiopathies ischémiques et l'hypertension. En plus des mécanismes physiologiques directs, les émotions négatives peuvent influencer les principaux facteurs de risque, notamment le tabagisme, la frénésie alimentaire, l'inactivité physique, les troubles du sommeil, l'abus d'alcool et la consommation de drogues..

Classification

Selon la CIM-10, les MNT font référence à un dysfonctionnement autonome somatoforme (rubrique F45.3), survenant avec une régulation nerveuse altérée du système circulatoire..

En Ukraine, la classification des NDC a été adoptée, dans laquelle les types suivants sont distingués:

  • cardiaque, y compris les variantes cardiaques et arythmiques;
  • hypertendu;
  • hypotenseur;
  • mixte.

Les MNT pour type cardiaque correspondent à la névrose cardiaque selon la CIM-10: chez ces patients, les troubles autonomes, se manifestant principalement par le système cardiovasculaire, sont accompagnés de cardialgie et d'arythmies cardiaques (le plus souvent tachycardie sinusale et arythmie extrasystolique).

Les types hypertensifs et hypotenseurs de MNT correspondent à l'asthénie neurocirculatoire selon la CIM-10. Ces conditions sont caractérisées par des changements de la pression artérielle vers une augmentation ou une diminution à la suite de surcharges de stress, de dépendance météorologique, etc. L'augmentation de la pression artérielle est à court terme, ne dépasse pas 160/100 mm Hg. Art., Sa normalisation se produit sans intervention médicamenteuse ou non médicamenteuse.

Le type mixte de MNT est caractérisé par une combinaison de névrose cardiaque avec des fluctuations importantes du tonus vasculaire - hypotension ou hypertension transitoire (principalement systolique).

Image clinique

Le tableau clinique de la maladie dans chaque type de MNT comprend les syndromes névrotiques, cérébrovasculaires, cardiaques, respiratoires, vasculaires périphériques et leurs combinaisons. De nombreux patients ont une stabilité météorologique prononcée..

Le syndrome cardialgique est observé chez 80 à 100% des patients atteints de MNT: la douleur est variée, peut survenir après un effort physique ou une longue marche, dure plusieurs heures voire plusieurs jours.

La cardialgie sur fond d'hypertonicité du système nerveux sympathique s'accompagne d'anxiété, d'augmentation de la pression artérielle, de tachycardie, de frissons, de pâleur de la peau et d'une diminution de la température corporelle. La cardialgie dans le contexte de l'activation du système nerveux parasympathique s'accompagne d'une bradycardie, d'une diminution de la pression artérielle, d'un rougissement de la peau du visage. La prise de nitroglycérine et de Validol, en règle générale, ne donne pas d'effet, les sensations de douleur disparaissent avec l'utilisation d'analgésiques, d'emplâtres à la moutarde.

Les patients ont souvent des palpitations et des arythmies cardiaques, parfois accompagnées d'une sensation de pulsation des vaisseaux du cou, de la tête, de la décoloration, d'un «arrêt» temporaire du cœur. La plus caractéristique est la tachycardie, dont la fréquence cardiaque varie de 90 à 130-140 battements / min au repos, contre laquelle la tension artérielle augmente souvent (en particulier la SBP). Chez 15% des patients, la tachycardie prédomine dans le tableau clinique, est tracée depuis de nombreuses années et ne répond pas bien au traitement.

Le syndrome respiratoire ne survient que sporadiquement, principalement lors de stress émotionnel et se caractérise par une respiration rapide et superficielle pendant l'effort physique et l'excitation, un sentiment d'insatisfaction à l'inhalation, le besoin d'inspirer profondément périodiquement («soupir mélancolique»). Parfois, les troubles respiratoires atteignent le degré de "suffocation" ou "asthme névrotique", crise respiratoire avec une augmentation de la fréquence respiratoire jusqu'à 30-50 battements / min, souvent accompagnée de vertiges, de palpitations, d'anxiété, de peur de suffocation, de mort. La respiration sifflante auscultatoire n'est pas détectée, l'expiration est raccourcie, de nombreux patients ne peuvent pas faire d'expiration forcée.

Le syndrome asthénique est périodiquement noté chez tous les patients, et chez beaucoup, il se manifeste constamment par une détérioration de la condition physique (faiblesse ou fatigue le matin ou augmentant progressivement vers le milieu de la journée, troubles de la coordination et de la précision des mouvements, etc.), diminution de l'humeur, ainsi que fatigue mentale, diminution mémoire et qualités volitives, incapacité à se concentrer, des troubles du sommeil surviennent souvent.

On note souvent des troubles du tonus vasculaire (dystonie), qui se manifestent cliniquement par des maux de tête, une rougeur de la peau (taches) du visage, du cou («collier vasculaire») et du haut du corps, un dermographisme rouge prononcé («jeu des vasomoteurs»), une labilité de la pression artérielle et veineuse, déficience visuelle temporaire, "clignotement des mouches" devant les yeux, sensation de pulsation dans la tête, acouphènes pulsés, extrémités froides.

Certains patients ont une température corporelle subfébrile.

L'examen physique révèle une sensibilité des tissus mous et des points végétatifs du côté gauche de la poitrine (hyperalgésie de la région cardiaque), la taille du cœur est normale, le symptôme le plus caractéristique et fréquent est un souffle systolique au-dessus de l'apex du cœur, s'étendant souvent jusqu'aux vaisseaux du cou.

Les manifestations fréquentes et les plus cliniquement significatives des MNT sont les crises végétatives (chez 64% des patients), qui surviennent généralement soudainement et comme sans raison, plus souvent la nuit pendant le sommeil ou au réveil.

La crise sympatho-surrénalienne (type 1) est caractérisée par:

  • un sentiment d'anxiété, une peur inexplicable;
  • mal de tête sévère, sensation lancinante dans la tête;
  • inconfort ou douleur dans la région du cœur;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • mydriase;
  • une forte sensation de palpitations, de tachycardie, d'interruptions dans le travail du cœur;
  • pâleur et peau sèche;
  • frissons avec tremblements, hyperthermie.

La crise se termine soudainement, s'accompagne de polyurie, d'un débit urinaire de faible densité, d'une faiblesse générale.

Pour une crise vagoinsulaire (parasympathique) (type 2), les caractéristiques suivantes sont:

  • faiblesse, étourdissements, nausées;
  • hypotension artérielle;
  • sensation de décoloration et d'interruptions du travail du cœur, bradycardie;
  • trouble respiratoire, essoufflement;
  • léger vertige, sensation de "chute";
  • humidité et rougeur de la peau, transpiration accrue;
  • dysfonctionnement du tube digestif;
  • asthénie sévère post-crise.

Crise mixte (type 3) combine les symptômes des crises sympatho-surrénaliennes et vagoinsulaires.

Selon la gravité du cours, les crises sont subdivisées en légères - avec des monosymptomatiques prédominants, des troubles autonomes prononcés d'une durée de 10 à 15 minutes; sévérité modérée - avec polysymptomatiques, troubles autonomes prononcés d'une durée de 15 à 20 minutes à 1 heure, avec asthénie post-crise prononcée pendant 24 à 36 heures; sévère - crise polysymptomatique avec troubles autonomes sévères, hyperkinésie, convulsions de plus d'une heure, avec asthénie post-crise de plusieurs jours.

Diagnostique

Sur l'ECG, les modifications pathologiques ne sont pas détectées chez la plupart des patients, parfois des modifications non spécifiques de l'onde P sont notées, souvent - des troubles de la fonction de l'automatisme et de l'excitabilité (tachycardie sinusale, migration du stimulateur cardiaque, extrasystole polytopique), ainsi que des troubles du rythme tels que la tachycardie paroxystique supraventriculaire. L'incidence des arythmies extrasystoliques chez les patients atteints de MNT varie de 3 à 30%. Les extrasystoles se produisent souvent au repos, en particulier la nuit, et également sous l'influence de divers facteurs émotionnels. Les antiarythmiques sont généralement inefficaces, des rémissions spontanées à long terme peuvent survenir.

Chez certains patients (de 2 à 50%), l'ECG révèle des modifications non spécifiques de l'onde T:

  • l'onde T est asymétrique, de forme irrégulière, avec un genou descendant incliné et ascendant plus raide, souvent à deux bosses, à deux phases;
  • Les ondes T "géantes" dans la poitrine droite conduisent;
  • avec un enregistrement ECG répété, une dynamique multidirectionnelle spontanée des ondes T est possible;
  • inadéquation de l'onde T négative et du syndrome douloureux;
  • stabilité des changements de l'onde T lors des observations à long terme;
  • les ondes T négatives ne sont pas regroupées en dérivations indiquant une lésion du bassin coronaire connu;
  • labilité de l'onde T négative, en fonction de la prise alimentaire, de la respiration, de la position du corps, du cycle menstruel (devient souvent négative pendant la période prémenstruelle), apport sympatholytique.

Lors de la détection de changements dans l'onde T, les tests ECG suivants ont une valeur diagnostique:

1) avec hyperventilation: respiration forcée pendant 35 à 45 s. Le test est considéré comme positif avec une augmentation de la fréquence cardiaque de 50 à 100% et l'apparition d'ondes T négatives principalement dans les dérivations thoraciques (chez 75% des patients atteints de MNT);

2) orthostatique: un ECG est enregistré en décubitus dorsal, puis 10 minutes après avoir pris une position verticale. Le test est considéré comme positif avec une augmentation de la fréquence cardiaque, une inversion des ondes T positives et un approfondissement des ondes T négatives dans les dérivations thoraciques (chez 52% des patients atteints de MNT);

3) potassium: le test est réalisé le matin à jeun, le patient prend 6-8 g de chlorure de potassium dans 50 ml de thé, l'ECG est à nouveau enregistré après 40 minutes et 1,5 heure. Le test est considéré comme positif lorsque les ondes T initialement négatives sont inversées (chez 74% des patients avec NDC);

4) Test avec des inhibiteurs des récepteurs β-adrénergiques: un ECG est enregistré 60 et 90 minutes après la prise de 60-120 mg de propranolol. L'échantillon est considéré comme positif lorsque les ondes T négatives sont inversées et que la tension des ondes T aplaties augmente (chez 49% des patients atteints de MNT).

5) Un test d'activité physique dosée avec MNT présente les caractéristiques suivantes:

  • la tolérance à l'exercice est inférieure à la normale;
  • augmentation rapide et inadéquate de la fréquence cardiaque (plus de 50% de la fréquence initiale à 1 à 2 minutes de charge);
  • la période de récupération s'accompagne d'une longue tachycardie résiduelle (20-30 min).

L'état du tonus du système nerveux autonome est examiné à l'aide de questionnaires spéciaux (questionnaires) remplis par le patient, ainsi que d'un schéma rempli par un médecin, ce qui nous permet d'identifier des signes objectifs de dysfonctionnement autonome.

Un marqueur de dysfonctionnement autonome est une violation des rythmes quotidiens du système cardiovasculaire, déterminée en étudiant la variabilité de la fréquence cardiaque avec un enregistrement ECG continu (surveillance Holter) et en calculant des indicateurs de temps et de fréquence.

La base du diagnostic des MNT est l'exclusion de toutes les maladies organiques survenant avec des symptômes similaires..

Traitement

Le traitement doit commencer par la formation d'un mode de vie correct, la normalisation du travail et du repos, le sommeil et l'éveil, créant les conditions d'un bon repos. Les patients ont besoin d'une alimentation équilibrée, d'un sommeil normal, de l'élimination de l'alcool et du tabagisme.

Le traitement complexe des MNT doit inclure une influence psychothérapeutique, un traitement médicamenteux différencié, de la physiothérapie, des exercices de physiothérapie.

La principale intervention thérapeutique non médicamenteuse est la psychothérapie rationnelle et l'auto-formation pour réduire le stress, obtenir un confort psychologique et faciliter le retour du patient à un fonctionnement psychologique normal. Diverses techniques de relaxation (respiration diaphragmatique, relaxation musculaire), ainsi que des entraînements psychologiques avec des éléments de psychothérapie rationnelle (construction d'images visuelles, enseignement de la résolution de problèmes) ont un effet thérapeutique prononcé..

Une augmentation de l'activité physique a un effet positif sur la fatigue psycho-émotionnelle: marche régulière, entraînement physique dosé en salle de sport, natation, malgré une éventuelle augmentation temporaire des symptômes.

Pour le traitement médicamenteux, les patients se voient prescrire du Validol, des médicaments combinés, y compris du phénobarbital, du menthol, de la teinture de racine de valériane, du muguet, de l'aubépine, de l'agripaume, de la belladone.

Les moyens de choix dans le traitement des MNT sont les tranquillisants, qui ont un effet anxiolytique et stabilisant végétatif, réduisent les symptômes névrotiques et ont un effet sédatif. Les paroxysmes végétatifs disparaissent complètement ou deviennent moins sévères, plus rares et moins prolongés.

Les tranquillisants (phénazépam, diazépam, chlordiazépoxide) provoquent un effet antiphobique prononcé, la tension émotionnelle disparaît chez les patients, une attention constante aux symptômes de la maladie, des pensées d'invalidité. Ces tranquillisants à effet sédatif prédominant doivent être prescrits avec précaution aux personnes dont la nature du travail nécessite une réaction mentale et motrice rapide (chauffeurs de transport, travailleurs dans des industries complexes, précises et dangereuses).

Avec une asthénisation mentale sévère, une fatigue accrue, une faiblesse, des troubles autonomes modérés, le diazépam à faibles doses donne un bon effet. Avec une hypocondrie sévère, une dépression persistante de l'humeur, une cardiophobie distincte avec peur de la mort, des paroxysmes végétatifs de type sympatho-surrénalien, il est souvent possible d'améliorer la condition en utilisant le diazépam et le phénazépam à des doses moyennes et relativement élevées. Le phénazépam a l'effet thérapeutique le plus bénéfique en présence de symptômes d'anxiété, de mauvaise humeur, d'irritabilité, de troubles du sommeil.

Avec un arrêt brutal de la prise de tranquillisants, un syndrome de sevrage se produit souvent - une augmentation de tous les symptômes de la maladie. Lors de la prescription de tranquillisants, il faut se rappeler que leur dose est sélectionnée individuellement, en tenant compte des caractéristiques de la réponse du patient au médicament et de l'âge, tandis que la dose est augmentée progressivement. Afin d'éviter le syndrome de sevrage, la dose du médicament doit être réduite progressivement..

Chez les patients qui mènent une vie active et continuent à travailler, les médicaments de choix peuvent être les tranquillisants dits «de jour» (gidazépam, mébikar, phénibut), qui n'affectent pas négativement les performances, sont efficaces dans les troubles autonomes sévères et présentent un effet végétatif-régulateur et activateur. Phenibut est particulièrement efficace dans la névrose, l'état psychopathique, ainsi qu'à la fin du traitement avec d'autres tranquillisants plus puissants peu de temps avant leur annulation pour un traitement d'entretien à long terme.

La salbutiamine est un nouveau traitement pathogénique de l'asthénie. Le médicament est un composé synthétique, structurellement similaire à la thiamine, qui pénètre facilement dans la BHE et s'accumule sélectivement dans les cellules de la formation réticulaire - en conséquence, l'absorption de la choline est améliorée et l'action procholinergique se manifeste, l'activité sérotoninergique est potentialisée et le rythme circadien du sommeil et de l'éveil est restauré. Les processus de réflexion, de mémorisation, de fonctionnement intellectuel s'améliorent également. L'efficacité de la salbutiamine a été étudiée dans de nombreuses études, la plus importante a été réalisée dans 13 centres médicaux en Russie. Les résultats indiquent que chez les patients atteints du syndrome asthénique fonctionnel, qui s'est développé dans un contexte de surmenage et de surcharge psycho-émotionnelle, la salbutiamine avait des effets antiasthéniques, correcteurs végétatifs, activants et adaptogènes prononcés, contribuant à la normalisation du sommeil et à une diminution de l'anxiété et des tendances dépressives. Durée du traitement avec la salbutiamine - 1-2 mois.

Le traitement pathogénique est le plus cohérent avec l'utilisation de bloqueurs des récepteurs β-adrénergiques, dont la nomination est incluse dans la liste des services médicaux obligatoires chez les patients souffrant de crises sympatho-surrénales et de tachycardie (arrêté du ministère de la Santé d'Ukraine n ° 436 du 03.07.2006). Les indications pour la nomination de médicaments dans ce groupe sont:

  • tachycardie> 90 battements / min au repos et augmentation inadéquate de la fréquence cardiaque à> 120 battements / min lors du passage à la position verticale, avec un effort physique minimal, un léger stress émotionnel, manger;
  • paroxysmes végétatifs-vasculaires fréquents, qui ne se caractérisent pas par une disparition spontanée;
  • syndromes de douleur paroxystique;
  • une tendance à augmenter la pression artérielle;
  • troubles du rythme extrasystolique ou paroxystique (paroxysmes de tachycardie supraventriculaire);
  • faible tolérance à l'effort associée à une tendance à la tachycardie et à une augmentation de la pression artérielle.

L'utilisation à long terme de bloqueurs des récepteurs β-adrénergiques chez les patients atteints de MNT ne s'accompagne pas d'une dépendance ou du développement d'effets secondaires.

Le syndrome respiratoire répond bien aux exercices de respiration. Le syndrome asthénique peut être réduit sous l'influence des inhibiteurs des récepteurs β-adrénergiques, en plus d'eux, des adaptogènes, des vitamines B, des médicaments à action métabolique (propionate de triméthylhydrazinium) peuvent être prescrits.

Il convient de garder à l'esprit que les glycosides cardiaques avec MNT sont absolument inefficaces (ne réduisent pas la fréquence cardiaque) et sont mal tolérés par les patients. Les antiarythmiques sont recommandés pour les arythmies symptomatiques, mais ils ne soulagent pas la tachycardie. Un effet antiarythmique plus prononcé entraîne l'utilisation combinée de bloqueurs des récepteurs β-adrénergiques et de médicaments psychotropes.

Dans les MNT accompagnées de crises sympatho-surrénales, une psychothérapie associée à des inhibiteurs des récepteurs β-adrénergiques à doses efficaces et à des anxiolytiques est nécessaire. Avec des contre-indications à la nomination de bloqueurs des récepteurs β-adrénergiques, les médicaments psychotropes sont associés à des bloqueurs des récepteurs α-adrénergiques (propoxan).

Pendant la période de rémission, il est possible de réduire la dose de médicaments, y compris les médicaments psychotropes, et même de les annuler complètement. Avec le temps, le besoin de médicaments à long terme disparaît, ils ne sont prescrits que lors d'une exacerbation.

Les procédures physiothérapeutiques donnent un effet bénéfique: douche circulaire, en éventail et de contraste.

Les exercices de physiothérapie augmentent les capacités d'adaptation du corps, aident à normaliser le rapport des processus d'inhibition et d'excitation dans le cortex et la région sous-corticale du cerveau et vous permettent d'entraîner le système circulatoire, le système nerveux et les muscles squelettiques. Au début du traitement, la plupart des exercices sont recommandés pour être effectués en position couchée ou assise..

Dystonie neurocirculatoire: problèmes d'actualité de diagnostic et de traitement

La dystonie neurocirculatoire (MNT) est une maladie appartenant au groupe fonctionnel et se manifestant par des troubles cardiovasculaires, respiratoires et autonomes, l'asthénie, une mauvaise tolérance au stress et l'effort physique. Maladie fuite

La dystonie neurocirculatoire (MNT) est une maladie appartenant au groupe fonctionnel et se manifestant par des troubles cardiovasculaires, respiratoires et autonomes, l'asthénie, une mauvaise tolérance au stress et l'effort physique. La maladie circule par vagues, avec des périodes d'exacerbations et de rémissions, a un pronostic favorable, car l'insuffisance cardiaque congestive et les troubles du rythme cardiaque potentiellement mortels ne se développent pas.

Les données de fréquence NDC sont contradictoires. Dans la pratique médicale, la maladie est diagnostiquée chez un tiers des personnes examinées pour troubles cardiovasculaires. Les jeunes femmes sont plus susceptibles de tomber malades.

Étiologie et pathogenèse

Parmi les facteurs prédisposants, les caractéristiques héréditaires et constitutionnelles, les traits de personnalité, les périodes de changements hormonaux (troubles disovariés, avortement, grossesse, ménopause) et le mode de vie sont importants. Facteurs à l'origine de la maladie: psychogènes (stress neuro-émotionnel, conditions socio-économiques défavorables), influences physiques et chimiques (insolation, climat chaud, vibrations), intoxication chronique, y compris alcool et tabac, infections des voies respiratoires supérieures et du nasopharynx, inactivité physique, fatigue mentale et physique.

L'interaction de ces facteurs conduit à une violation de la régulation neurohormonal-métabolique. Le lien principal est, apparemment, la défaite des structures hypothalamiques qui jouent un rôle intégrateur. Les troubles de la régulation se manifestent sous la forme d'un dysfonctionnement des systèmes sympatho-surrénalien et cholinergique, de modifications de la sensibilité des récepteurs périphériques, lorsqu'une réponse hyperactive est notée à la sécrétion habituelle de catécholamines. Les fonctions des systèmes histamine-sérotonine et kallikréinkinine, ainsi que le métabolisme eau-électrolyte sont altérées. Les processus de microcirculation sont inhibés, ce qui entraîne une hypoxie tissulaire.

Le trouble de la régulation neurohormonale du cœur entraîne une réaction incorrecte aux stimuli, qui se traduit par une insuffisance de tachycardie, des fluctuations du tonus vasculaire (augmentation ou diminution de la pression artérielle), une augmentation du volume infime du cœur (type hyperkinétique de circulation sanguine), des spasmes des vaisseaux périphériques.

Classification

Il existe une classification de travail de V.I. Makolkin et S.A Abbakumov.

- essentiel (constitutionnel-héréditaire);
- psychogène (névrosé);
- toxique infectieux;
- associé au stress physique;
- en raison de facteurs physiques et professionnels.

- cardialgique;
- tachycardie;
- hypertendu;
- hypotonique;
- troubles vasculaires périphériques;
- crises végétatives;
- respiratoire;
- asthénique;
- dystrophie myocardique.

Diagnostique

Les manifestations de la maladie sont polymorphes, la gravité des symptômes est variable. Dans certains cas, ils ressemblent à des signes d'autres maladies cardiovasculaires, ce qui peut rendre difficile la reconnaissance des NDC..

La sévérité de l'évolution est déterminée par une combinaison de différents paramètres: la sévérité de la tachycardie, la fréquence des crises végétatives-vasculaires, le syndrome douloureux, la tolérance à l'effort.

Examen physique

Il existe de nombreux signes de troubles cardiovasculaires et autonomes, mais ils ne sont pas très spécifiques. Certains patients ressemblent à ceux souffrant d'hyperthyroïdie (yeux brillants, anxiété, tremblements), d'autres, au contraire, sont ternes, avec un regard terne, adynamique. Une transpiration excessive des paumes, des jambes et des aisselles est également fréquente. Une hyperémie du visage, de la peau, de la poitrine, un dermographisme survenant facilement ou même une urticaire «nerveuse» sont détectés chez de nombreux patients lors du premier examen, il y a souvent un «jeu des pupilles» non motivé et très vivant. Un dermographisme persistant témoigne de la forte réactivité du système vasculaire. Les extrémités sont froides, parfois pâles, bleuâtres. Une respiration fréquente et superficielle est notée, les patients respirent principalement par la bouche (avec laquelle les muqueuses des voies respiratoires supérieures sèchent souvent). De nombreux patients ne peuvent pas faire d'expiration forcée. Chez certains patients, une augmentation de la pulsation des artères carotides est la manifestation d'un état hyperkinétique de la circulation sanguine..

La palpation dans la région précordiale, en particulier dans l'espace intercostal III-IV le long de la ligne médio-claviculaire et à gauche en parasternal, des zones de douleur des muscles intercostaux sont déterminées (dans 50% des cas), en règle générale, pendant les périodes d'exacerbation de la maladie. Avec l'auscultation du cœur, souvent au bord gauche du sternum et à la base du cœur, un ton supplémentaire se fait entendre dans la systole (au début - le ton de l'expulsion, et à la fin - un clic systolique).

Le signe auscultatoire le plus fréquent est un souffle systolique (environ 70% des cas). Ce souffle est très typique - faible ou modéré, avec une grande zone de sondage du sommet du cœur à la base (sondage maximal dans l'espace intercostal III-IV au bord gauche du sternum).

Une caractéristique du pouls chez les personnes atteintes de MNT est sa labilité: la facilité d'apparition de la tachycardie avec des émotions et des efforts physiques mineurs. Souvent, la tachycardie survient avec un test orthostatique ou une respiration accrue. Chez de nombreux patients, la différence de fréquence du pouls en clino- et orthostase peut être de 100 à 200% de la fréquence initiale. La fréquence du pouls chez les personnes atteintes de MNT atteint 120 à 130 battements / min. Les épisodes de tachycardie supraventriculaire et les paroxysmes de fibrillation auriculaire sont rares.

La TA est labile, il est donc préférable de ne pas se fier aux résultats d'une seule mesure. Souvent, la première mesure montre un certain excès de la limite supérieure de la norme, mais après 2-3 minutes, la pression revient à la normale. L'asymétrie de la pression artérielle aux extrémités droite et gauche peut être déterminée. À la palpation de l'abdomen, dans 1/3 des cas, il y a une légère douleur diffuse dans l'épigastre ou autour du nombril.

Traitement

1. Traitement étiologique

Il est nécessaire d'éliminer l'impact des situations stressantes (normaliser les relations familiales, éliminer les situations de conflit au travail). Dans le cas d'une forme infectieuse-toxique de MNT, un rôle important appartient à l'assainissement de la cavité buccale, au traitement des foyers d'infection chronique et à l'amygdalectomie en temps opportun. Avec NDC, conditionné par des facteurs physiques et professionnels, il est nécessaire d'exclure les risques professionnels, dans certains cas - emploi rationnel.

2. Psychothérapie rationnelle, auto-formation

Cela peut souvent être beaucoup plus efficace que les médicaments. Le médecin doit expliquer au patient l'essence de la maladie, souligner sa bonne qualité, son pronostic favorable et la possibilité de guérison. Dans certains cas, il est conseillé de mener une psychothérapie en présence des proches du patient afin de les informer sur la nature de la maladie et la possibilité de sa guérison. Le patient doit apprendre les formules d'auto-hypnose, permettant de réduire les manifestations subjectives désagréables de la maladie. L'auto-hypnose doit être combinée avec l'auto-entraînement et la relaxation musculaire.

3. Normalisation des relations fonctionnelles perturbées de la zone limbique du cerveau, de l'hypothalamus et des organes internes

3.1. L'utilisation de sédatifs

La valériane et l'agripaume ont non seulement un effet calmant, mais aussi un effet «tige», c'est-à-dire qu'ils normalisent la fonction du tronc cérébral et de l'hypothalamus. L'herbe de racine de valériane ou d'agripaume se prend sous forme d'infusions (à partir de 10 g pour 200 ml d'eau), 1/4 tasse 3 fois par jour et la nuit pendant 3-4 semaines.

3.2. Traitement avec des tranquillisants

Les tranquillisants ont des propriétés anxiolytiques, soulagent la peur, l'anxiété, la tension émotionnelle. Elenium est prescrit 0,005-0,01 g 2-3 fois par jour. Diazépam (Seduxen, Relanium) - prescrit à une dose de 2,5 à 5 mg 2 à 3 fois par jour, avec un sentiment de peur prononcé, une dose unique peut être augmentée à 10 mg; le médicament réduit la fréquence des crises sympatho-surrénales. Le phénazépam est un médicament tranquillisant très actif, il est recommandé de prendre 0,5 mg 2-3 fois par jour. Oxazepam (Nozepam, Tazepam) - 0,01 g est pris 2 à 3 fois par jour. Medazepam (Mezapam, Rudotel) - 0,01 g est pris 2 à 3 fois par jour. Le tofisopam (Grandaxin) est un tranquillisant de jour, appliqué à raison de 0,05-0,1 g 2-3 fois par jour. Les tranquillisants se prennent pendant 2-3 semaines et sont particulièrement indiqués avant les situations stressantes. Ces dernières années, des médicaments tels que l'Afobazole (un traquilizer diurne en vente libre qui n'induit pas de somnolence) et le Tenoten (un médicament homéopathique contenant des microdoses d'anticorps contre la protéine cérébrale S-100) ont commencé à être utilisés..

3.3. Préparations combinées "Belloid" et "Bellaspon"

Ils réduisent l'excitabilité des structures adrénergiques et cholinergiques, ont un effet calmant sur la région hypothalamique du cerveau. Ils sont une sorte de "correcteurs végétatifs", normalisant la fonction du système nerveux autonome. Belloid - 1 comprimé du médicament contient 30 mg de butobarbital, 0,1 mg d'alcaloïdes de belladona, 0,3 mg d'ergotoxine. Il est prescrit 1 comprimé 2-3 fois par jour. Bellaspon (Bellataminal) - 1 comprimé contient 20 mg de phénobarbital, 0,3 mg d'ergotamine, 0,1 mg d'alcaloïdes de belladone. 1 à 2 comprimés sont prescrits 2 à 3 fois par jour.

Ils sont principalement indiqués pour la dépression. Des dépressions masquées sont possibles, lorsque la dépression elle-même est «masquée» par divers troubles somatoneurologiques. Une telle dépression masquée (primaire) doit être distinguée de la dépression secondaire dans les MNT. L'utilisation d'antidépresseurs doit être différenciée. En cas de dépression anxieuse et agitée, l'amitriptyline (Tryptisol) est indiquée à raison de 50 à 75 mg / jour; pour les formes asthéniques de dépression - imipramine (Imizine, Mélipramine) 50-100 mg / jour. Avec des phénomènes hypocondriaques prononcés, Teralen est prescrit à 20-40 mg / jour, Sonapax à 30-50 mg par jour. En cas de dépression légère, Azafen peut être utilisé à une dose de 0,075 à 0,125 g par jour. Parmi les médicaments les plus modernes, il convient de noter le citalopram (Cipramil), la fluoxétine (Prozac), la paroxétine (Rexetin), le pirlindol (Pyrazidol). Les doses d'antidépresseurs doivent être «titrées», en commençant par un petit (1/2 comprimé par dose) et en augmentant progressivement jusqu'à l'optimisation. Le traitement dure environ 4 à 6 semaines. Les doses d'antidépresseurs diminuent à mesure que la dépression diminue.

3.5. Médicaments nootropes

Ils améliorent les processus énergétiques et l'apport sanguin au cerveau, augmentent la résistance à l'hypoxie, activent les fonctions intellectuelles, améliorent la mémoire, ce qui est particulièrement important pour les patients atteints de MNT impliqués dans une activité mentale. Montré en présence de signes d'adynamie, d'asthénie, de troubles hypocondriaques. Ils peuvent être utilisés comme adjuvants dans le traitement des états dépressifs résistants aux antidépresseurs. Piracetam (Nootropil) - prescrit en gélules ou comprimés, 0,4 g 3 fois par jour pendant 4-8 semaines. Si nécessaire, vous pouvez augmenter la dose à 0,8 g 3 fois par jour. Des moyens plus modernes et puissants sont le phénotropil, la pantocalcine. A un effet doux et est bien toléré par Picamilon.

Ils normalisent la circulation cérébrale, ce qui a un effet positif sur l'état fonctionnel de la zone limbique du cerveau et de l'hypothalamus. Ces fonds sont particulièrement utiles pour les maux de tête angio-œdème, les étourdissements, l'ostéochondrose cervicale.

Cavinton (vinpocetine) - utilisé en comprimés de 0,005 g, 1-2 comprimés 3 fois par jour pendant 1-2 mois.

Stugeron (cinnarizine) - prescrit en comprimés de 0,025 g, 1 à 2 comprimés 3 fois par jour pendant 1 à 2 mois.

Instenon forte - 1 comprimé 2 fois par jour pendant au moins 1 mois.

4. Diminution de l'activité accrue du système sympatho-surrénalien

La normalisation du tonus du système sympatho-surrénalien est une méthode pathogénique pour le traitement de la variante hypertensive des MNT, caractérisée par une sympathicotonie élevée. À cette fin, des bêta-bloquants sont utilisés..

Le propranolol le plus couramment utilisé (Anaprilin, Inderal, Obzidan) à une dose quotidienne de 40 à 120 mg. Le traitement par bêtabloquants dure de 2 semaines à 5–6 mois, en moyenne 1–2 mois. Après avoir atteint l'effet thérapeutique, la dose est réduite de moitié ou trois fois. Les bêta-bloquants peuvent être annulés pendant les périodes d'amélioration.

Phytothérapie

Il aide à normaliser la relation hypothalamo-viscérale, l'activité du système cardiovasculaire et le sommeil. Les frais suivants sont recommandés.

Collection numéro 1: camomille (fleurs) 10 g, muguet (fleurs) 10 g, fenouil (fruits) 20 g, menthe poivrée (feuilles) 30 g, valériane (racine) 40 g. Versez 1 c.... eau, insister pendant 3 heures, faire bouillir, refroidir, filtrer. Prendre 40 ml (2,5 cuillères à soupe) 5 fois par jour.

Collection numéro 2: agripaume (herbe) 20 g, valériane (racine) 20 g, calendula (fleurs) 20 g, cumin (fruits) 20 g, aneth (graines) 20 g.1 cuillère à café de la collection versez 1 tasse d'eau bouillante, laissez 2 h, souche. Prendre 1 cuillère à soupe 4-5 fois par jour.

Collection numéro 3: aubépine (fleurs) 20 g, muguet (fleurs) 10 g, houblon (cônes) 10 g, menthe poivrée (feuilles) 15 g, fenouil (fruit) 15 g, valériane (racine) 20 g 1 cuillère à soupe verser la collection hachée avec 1 verre d'eau bouillie froide, insister dans un endroit frais pendant 3 heures, puis faire bouillir, refroidir, égoutter. Prendre 1/4 tasse 4 fois par jour 20 minutes avant les repas.

L'amélioration de la phytothérapie se produit en 2-3 semaines, mais un effet durable n'est obtenu que dans le cas d'une prise régulière à long terme d'infusions à base de plantes (dans les 6-8 mois). Après 1 à 2 mois, dans un contexte de bonne santé, vous pouvez faire des pauses de 7 à 10 jours et, après la pause, modifier les frais. À des fins prophylactiques (même si la condition est satisfaisante), il est recommandé de percevoir des frais pendant 2 mois 2 fois par an - au printemps et en automne.

Persen est un remède à base de plantes combiné moderne avec un effet sédatif. Il se compose de racine de valériane, de menthe poivrée et de menthe citron. Les rhizomes aux racines de valériane contiennent une huile essentielle avec des monoterpènes, des sexviterpènes et des acides valériques moins volatils, l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), la glutamine et l'arginine, sont utilisés pour augmenter l'excitabilité nerveuse, ont un effet sédatif et améliorent le sommeil.

Les feuilles de mélisse ont un effet calmant et carminatif.

Les ingrédients actifs présents dans les feuilles de mélisse sont les huiles essentielles, les aldéhydes monoterpéniques tels que les huiles de géranium, de néroli et de cédrate, les flavonoïdes, les glucosides, les monoterpènes, les tanins (acide rosmarinique), les acides triterpéniques et les substances amères. Les feuilles de menthe poivrée ont un effet antispasmodique sur les muscles lisses du tractus gastro-intestinal, ainsi qu'un effet cholérétique et carminatif. Les principaux ingrédients actifs des feuilles de menthe poivrée sont l'huile essentielle de menthol, les flavonoïdes, les acides phénolique et triterpénique.

Persen est utilisé comme sédatif pour l'augmentation de l'excitabilité nerveuse, les troubles du sommeil, l'insomnie, l'irritabilité; sensation de tension intérieure. Persen est présenté sous deux formes posologiques: les comprimés Persen et les capsules Persen forte. Pour les adultes et les adolescents de plus de 12 ans, le médicament est prescrit pour 2-3 comprimés ou 1-2 capsules. Le médicament est pris 2 à 3 fois par jour.

Pour l'insomnie - 2-3 comprimés ou 1-2 capsules une heure avant le coucher.

Pour les enfants âgés de 3 à 12 ans, le médicament est prescrit uniquement sous surveillance médicale et uniquement sous forme de comprimés. La dose dépend du poids corporel du patient, en moyenne 1 comprimé 1 à 3 fois par jour.

La décision sur l'opportunité d'utiliser le médicament pendant la grossesse (en particulier au cours du premier trimestre) et pendant l'allaitement (allaitement) ne doit être prise qu'après avoir évalué les bénéfices escomptés pour la mère et le risque potentiel pour le fœtus et l'enfant..

La durée du traitement n'est pas limitée. Même avec une utilisation à long terme de comprimés ou de gélules, il n'y a pas de dépendance.

Arrêt de Persen, le syndrome de sevrage ne se développe pas.

Lors de l'utilisation du médicament, une diminution de la vitesse de réaction est possible, par conséquent, le prendre avant les cours nécessitant une attention accrue n'est pas recommandé.

Nous avons une expérience bien sûr de l'utilisation du médicament "Persen" pendant 3 semaines chez 16 patients, dont 10 avaient des MNT pour le type cardiaque, 6 - le syndrome asthénoneurotique dans le contexte de maladies somatiques. L'âge des patients variait de 25 à 45 ans, parmi lesquels il y avait 3 hommes et 13 femmes. Dans le groupe témoin (n = 10), comparable en sexe et en âge au groupe principal, la teinture d'alcool de valériane a été utilisée 30 gouttes 3 fois par jour.

Au cours du traitement, il a été constaté que dans le groupe d'utilisation de Persen, le niveau d'anxiété selon l'échelle de Taylor diminuait significativement plus rapidement, l'indice végétatif Kerdo normalisé, la gravité des céphalées et des cardialgies selon l'échelle visuelle analogique (EVA) diminuait et la qualité de vie (QOL) augmentait par rapport au groupe de comparaison..

Physiothérapie, balnéothérapie, massage, acupuncture

Afin de réguler le système nerveux central, réduire les manifestations du syndrome cardialgique, l'extrasystole, l'électrosleep est utilisé. Pour obtenir un effet calmant, il est prescrit avec une fréquence de 10-25 Hz, de 20 à 40 minutes par jour, la durée du traitement est de 15 séances. Lorsque le NCD est hypotonique, l'électrosommeil est prescrit avec une fréquence de pouls qui augmente progressivement (après 3-4 séances) (10-40 Hz).

Dans le syndrome hypertensif, l'électrophorèse est réalisée avec une solution de bromure de sodium ou de potassium à 5-10%, une solution de sulfate de magnésium à 5%, une solution d'euphylline à 1%, une solution de papavérine à 2%, une solution de dibazol à 1%, Anaprilin (40 mg par procédure) selon la méthode d'exposition générale ou par collier méthodologie.

Avec l'hypotension, l'électrophorèse de la caféine peut être utilisée. Des procédures d'une durée de 10 à 20 minutes sont effectuées à un courant de 5 à 7 mA, tous les deux jours. Le cours du traitement est de 15 procédures. En cas d'asthénie sévère, un collier galvanique selon Shcherbak est utilisé, la durée de la procédure est de 10 à 20 minutes, tous les deux jours, le traitement comprend 15 à 20 procédures. En cas de manifestations prononcées du syndrome cardialgique, une électrophorèse de solution de Novocaïne à 5-10%, une solution d'acide nicotinique à 0,5-1% est recommandée, principalement selon la méthode d'exposition générale ou selon la méthode cardiaque (les électrodes sont placées sur le cœur et dans la région interscapulaire).

En cas de syndrome arythmique, une électrophorèse de solution de Novocaïne à 5%, de solution de Panangin à 2% ou d'Anaprilin est prescrite selon la technique cardiaque. Avec des manifestations cliniques prononcées de dysfonctionnement hypothalamique, des paroxysmes végétatifs-vasculaires, une électrophorèse intranasale de Relanium peut être recommandée. Le cours du traitement est de 10 procédures.

Les procédures à l'eau ont un effet positif sur les patients atteints de MNT. Diverses douches, douches, enveloppements secs et humides sont utilisés. Un effet sédatif prononcé est exercé par les bains de valériane, de conifères, d'oxygène, d'azote et de perles (température 36–37 ° С) pendant 8–15 minutes. Les bains sont prescrits tous les deux jours, la durée du traitement est de 10 à 12 bains.

Avec une forte prédominance de l'excitation, des syndromes cardiaques et arythmiques, des hydro-procédures d'une température indifférente (35-36 ° C) sont montrées, avec des températures hypotensives - plus basses (32-33 ° C). Pour les types hypertendus et cardiaques de MNT, des bains de radon, de sulfure d'hydrogène et d'iode-brome sont recommandés; avec variante hypotensive - carbonique, iode-brome. La température de l'eau dans tous les bains est de 35 à 36 ° C, la durée est de 8 à 15 minutes, les bains sont prescrits tous les deux jours, la durée du traitement est de 10 bains.

Avec une prédominance prononcée des processus d'excitation, les bains de radon et d'azote ont le meilleur effet, avec l'asthénie - bains carboniques. Les bains de radon et d'iode-brome sont également recommandés pour l'ostéochondrose. Lorsque les symptômes cérébraux prédominent, des bains locaux sont recommandés comme procédure distrayante: bains de pieds (frais, moutarde), température de l'eau dans le bain 40–42 ° C, durée - 10–15 minutes. Dans le même but, des applications de paraffine sont prescrites sur les pieds (température de la paraffine 50–55 ° C) pendant 20–30 minutes tous les deux jours, le cours est de 10 procédures.

L'aéroionothérapie s'est généralisée dans le traitement des patients atteints de MNT. Les ioniseurs d'air sont utilisés pour un usage individuel ("Ovion-S") et collectif ("Le lustre de Chizhevsky"). Dans le processus d'ionisation de l'air, des ions d'air se forment avec une prédominance d'ions d'air négatifs. Les patients sont à une distance de 70 à 100 cm de l'appareil, la durée de la séance est de 20 à 30 minutes, pendant ce temps, le patient inhale de l'air chargé d'ions négatifs. Le cours du traitement est de 12 à 14 séances. Sous l'influence de l'aéroionothérapie, une diminution de la pression artérielle (de 5 à 20 mm Hg), une diminution de la fréquence cardiaque, une augmentation des échanges gazeux, une augmentation de la consommation d'oxygène, la disparition de l'insomnie, une diminution des maux de tête, une faiblesse.

Le massage a un effet positif sur les patients atteints de MNT. Pour les patients, un massage de renforcement général est utile, un massage soigneux de la colonne cervicale et thoracique est recommandé pour l'ostéochondrose de ces parties. L'acupression, qui peut être pratiquée par le patient lui-même et ses proches, est une méthode efficace de traitement des MNT..

L'acupuncture normalise l'état fonctionnel du système nerveux central et autonome; élimine la dystonie végétative-vasculaire; augmente les capacités d'adaptation du corps; améliore le métabolisme et la fonction des organes internes; a un effet analgésique, soulage la céphalée et la cardialgie; normalise la pression artérielle. L'acupuncture peut être réalisée selon la méthode classique ou sous forme d'électroacupuncture. Habituellement, la version frein de ИРТ est utilisée avec une augmentation progressive du nombre de points. Le premier cours comprend 10 séances, après une pause de 2 semaines, le deuxième cours est prescrit et après 1,5 mois - le troisième cours.

En acupuncture, les points tszu-san-li (36E), shen-men (7C), shen-ting (24VG) sont utilisés pour restaurer les fonctions du système nerveux central, soulager le stress émotionnel et obtenir un effet sédatif. Pour soulager les douleurs cardiaques, les maux de tête avec leur réflexion sur les muscles du cou et du visage, l'effet analgésique des points tian-tu (22VC), san-yin-jiao (6RP), feng chi (20VB), bai-hui (20VG) est utilisé ), wai-guan (5TR), pour réduire la pression artérielle - points wai-guan (5TR), nei-ting (44E), pour normaliser la fréquence cardiaque - san-yin-jiao (6RP). Sous l'influence de l'IRT, une amélioration significative de la condition est observée chez 65 à 70% des patients.

Thérapie adaptogène

Les patients atteints de MNT sont très sensibles aux changements de temps, au régime habituel d'activité physique, mal adapté aux situations psycho-émotionnelles négatives. Les adaptogènes sont des préparations à base de plantes qui ont un effet tonique sur le système nerveux central et les fonctions corporelles en général, augmentent l'endurance au stress physique et mental, la résistance aux infections virales respiratoires et ont un effet bénéfique sur les processus métaboliques et le système immunitaire..

Teinture de ginseng - prescrit 20-25 gouttes 3 fois par jour; extrait d'Eleutherococcus - 20-30 gouttes 3 fois par jour; Teinture de citronnelle - 25-30 gouttes 3 fois par jour; teinture d'aralia - 30 à 40 gouttes 3 fois par jour; Saparal (la somme des glycosides d'araloside obtenus à partir des racines d'aralia) - 0,05 g 3 fois par jour.

En plus des adaptogènes d'origine végétale, Pantokrin est également utilisé (un extrait liquide alcool-eau des bois non ossifiés d'un maral, d'un cerf élaphe ou d'un cerf sika) - 30 gouttes sont prescrites 3 fois par jour; Cigapan (extrait de bois de renne mâle) - 1 comprimé 2 fois par jour.

Les adaptogènes peuvent augmenter la pression artérielle; si elle augmente, il est nécessaire de réduire la dose du médicament ou de l'annuler; peut avoir un effet excitant sur le patient, la dernière dose du médicament doit donc être prise quelques heures avant le coucher; le traitement avec des adaptogènes dure environ 3 à 4 semaines, 4 à 5 de ces cours peuvent être effectués au cours de l'année; il est conseillé d'effectuer le cours du traitement en prévision d'une épidémie de grippe, pendant les périodes de temps instable (surtout en automne et au printemps), avec un travail mental et physique intense.

Correction de la dépendance climatique

Les patients atteints de MNT sont très sensibles à la météorologie; dans des conditions météorologiques défavorables, leur état se détériore considérablement. La sélection et l'examen médical de ces patients sont recommandés; notification des conditions météorologiques défavorables et mesures préventives; la veille, ce jour-là et le lendemain, il est recommandé de prendre des adaptogènes, il est conseillé d'utiliser également de la vitamine E, 100 mg 1-2 fois par jour pendant 3-4 semaines. Pour s'adapter au froid, durcissant, ainsi que des douches de contraste, des bains de pieds, des baignades dans de l'eau fraîche, des bains d'air, des vêtements légers en saison fraîche, des bains froids (18-22 ° C), suivis d'un frottement intensif avec une serviette.

traitement de Spa

Dans ce cas, sont utilisés: repos, nutrition médicale, effets climatiques et paysagers, eaux minérales, bains de mer, balnéothérapie, physiothérapie, parcours de santé. Les patients atteints de MNT sont envoyés à la station à tout moment de l'année. Les stations avec un climat doux sans changements brusques de pression atmosphérique sont préférées. Par exemple, il s'agit des stations balnéaires de Lettonie (bord de mer de Riga), de Lituanie (Palanga), d'Estonie (Tartu), des régions de Leningrad et de Kaliningrad, de Lettsy (Biélorussie), de la côte sud de la Crimée (Yalta), de Sotchi. Le traitement est efficace dans les sanatoriums-dispensaires, ainsi que dans les sanatoriums de banlieue locaux.

Littérature

V. V. Skvortsov, docteur en sciences médicales
A. V. Tumarenko, candidat aux sciences médicales
O. V. Orlov
VolGMU, Volgograd