Coagulogramme pendant la grossesse

Arythmie

Un coagulogramme pendant la grossesse est un test obligatoire qui vous permet d'obtenir des informations pour savoir si le corps d'une femme est sujet à la formation de caillots sanguins ou d'hémorragies. De telles données permettent de prévenir l'apparition de pathologies chez le fœtus, un décollement placentaire prématuré et l'apparition de complications pendant le travail..

Le temps de coagulation du sang peut être diminué ou augmenté, ce qui indique le déroulement de l'un ou l'autre processus pathologique. De plus, d'autres facteurs d'hémostase, dont il existe environ 30, peuvent différer de la norme..

Un tel test a ses propres indications, technique et préparation spécifique, mais simple. Le respect des mesures préparatoires est très important pour une femme enceinte, sinon un tel test devra être répété. Cela signifie un rééchantillonnage du matériel biologique de la veine, ce qui n'est pas souhaitable pendant la grossesse..

L'étude de la coagulation sanguine est normale et détaillée.

En règle générale, les cliniciens effectuent un test de routine qui ne comprend que 4 indicateurs, à savoir:

  • indice de prothrombine;
  • temps de thromboplastine partielle activé;
  • la numération plaquettaire;
  • concentration de fibrinogène.

Si l'hématologue soupçonne une situation dans laquelle une mauvaise coagulation sanguine est observée chez la femme enceinte, le patient devra subir un coagulogramme détaillé. Un tel test démontrera déjà toute l'image de la coagulation dans le sang. De plus, avec l'aide de recherches approfondies, il sera possible de connaître la fonctionnalité du fluide corporel principal à l'avenir. Le décryptage des données de coagulogramme pendant la grossesse n'est effectué que par un médecin.

Indications du coagulogramme

Le coagulogramme chez la femme enceinte peut être effectué comme prévu et non programmé. Au total, pour les représentantes qui se préparent à devenir mères, 3 prélèvements sanguins sont programmés pour évaluer la coagulabilité:

  • immédiatement après l'enregistrement de la grossesse, qui doit être fait avant 12 semaines de gestation;
  • l'intervalle entre 22 et 24 semaines de gestation;
  • période de 30 à 36 semaines de grossesse.

Un test de coagulation sanguine non programmé chez la femme a les indications suivantes:

  • infertilité prolongée avant la grossesse;
  • la présence dans les antécédents médicaux d'au moins une fausse couche spontanée;
  • portant plusieurs fruits;
  • Grossesse par FIV;
  • retard fœtal dans le développement intra-utérin;
  • l'évolution de la gestose précoce et tardive, c'est-à-dire une toxicose compliquée;
  • insuffisance foetoplacentaire;
  • varices des membres inférieurs chez la femme enceinte;
  • la formation d'hématomes ou d'ecchymoses après une blessure mineure;
  • saignements de nez fréquents;
  • saignement des gencives lors du brossage des dents;
  • dépendance aux mauvaises habitudes - toutes les femmes qui ont appris qu'elles deviendraient bientôt mères ne refusent pas de fumer des cigarettes ou de boire de l'alcool;
  • la nécessité d'évaluer la fonction hépatique;
  • la présence dans les antécédents médicaux de maladies auto-immunes;
  • écart par rapport à la norme lors de la mise en œuvre précédente de l'hémostasiogramme.

De plus, un coagulogramme est indiqué pour surveiller l'état des femmes qui ont pris des contraceptifs oraux ou des anticoagulants avant leur grossesse..

Normes pendant la grossesse

Pendant la période de procréation, le taux de coagulogramme différera légèrement des valeurs typiques pour les femmes non enceintes. Cela est dû à une augmentation des facteurs de coagulation et de la concentration de fibrinogène. De plus, il y a une accumulation de particules de fibrine sur les parois des vaisseaux entrant dans le système placentaire-utérin. Dans le même temps, le système de fibrinolyse est supprimé.

De tels processus se produisent dans le contexte du fait que le corps de la femme essaie de s'assurer en cas d'hémorragie utérine ou de fausse couche, empêchant ainsi le décollement prématuré du placenta et la formation de caillots sanguins intravasculaires, c'est-à-dire de caillots sanguins..

Un coagulogramme pendant la grossesse a les indicateurs suivants, tandis que certains d'entre eux différeront selon le trimestre:

1 trimestre - 2,9-3,1;

2ème trimestre - 3-3,4;

3 trimestres 4,4-5,2

1 trimestre - 35,7-41;

2ème trimestre - 33,6-37;

3 trimestre - 37-39.

1 trimestre - 60-72;

2ème trimestre - 56-67;

3 trimestre - 48-55.

1 trimestre - 85-90;

2ème trimestre - 91-100;

3 trimestre - 105-110.

1 trimestre - 78-130;

2ème trimestre - 85-135;

3 trimestre - 90-140.

Antithrombine III (g / l)

1 trimestre - 0,222;

2ème trimestre - 0,176;

3 trimestres - 0,155.

Plaquettes (x10 9 ml / l)

1 trimestre - 301-317;

2ème trimestre - 273-298;

3 trimestre - 242-263.

1 trimestre - moins de 500;

2e trimestre - pas plus de 900;

3 trimestres - moins de 1500.

Une augmentation de la coagulation sanguine pendant la grossesse est appelée hypercoagulation et une diminution d'un processus similaire est appelée hypocoagulation. Dans tous les cas, la probabilité de développer une complication telle que la coagulation intravasculaire disséminée est élevée..

La formation d'un tel trouble est causée par des violations du coagulogramme qui se sont produites dans le contexte:

  • gestose;
  • décollement placentaire prématuré;
  • Grossesse Rh-conflit;
  • hypertension artérielle;
  • placenta praevia;
  • menaces de fausse couche spontanée;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • embolie amniotique;
  • mort fœtale intra-utérine;
  • choc hémorragique;
  • maladies chroniques de la femme enceinte, y compris le diabète sucré, les affections systémiques, les maladies rénales ou hépatiques.

Le syndrome DIC conduit au développement d'une absence totale de coagulation sanguine. Dans ce contexte, des saignements utérins apparaissent, menaçant la vie de la femme enceinte, et le fœtus meurt dans la grande majorité des cas.

Décodage du coagulogramme

Le décodage du coagulogramme pendant la grossesse est effectué par un hématologue - un tel processus ne prend pas beaucoup de temps et ne dure que 1 à 2 jours ouvrables.

Un test de coagulation sanguine comprend:

  • L'APTT est le temps nécessaire à la formation d'un caillot sanguin après l'ajout de produits chimiques au plasma. La diminution peut être facilitée par l'apparition du DIC et augmentée par le syndrome des antiphospholipides, l'hémophilie ou un DIC sévère..
  • Le fibrinogène est le principal facteur de coagulation sanguine. Agit comme un précurseur de la thrombine, à partir de laquelle se forment des caillots sanguins. Diminue dans le contexte d'une toxicose sévère, d'une maladie du foie et de l'utilisation d'anticoagulants, d'hypovitaminose et de leucémie chronique. Une augmentation se produit en raison de l'évolution aiguë de maladies infectieuses, d'hypothyroïdie, de pneumonie, de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral, d'oncologie ou de brûlures.
  • Les plaquettes sont des cellules façonnées du principal fluide biologique. La concentration peut augmenter en raison de maladies inflammatoires, d'anémie ou de fatigue physique. Le niveau diminue en cas de présence de maladies infectieuses ou systémiques, de splénomégalie ou de pathologies du système hématopoïétique.
  • La prothrombine est la protéine la plus importante du système de coagulation sanguine. Peut augmenter dans le contexte d'oncopathologies, de médicaments inappropriés et de thrombose. Diminutions principalement dues à des maladies du sang et du tractus gastro-intestinal.
  • Le temps de thrombine est le temps nécessaire pour qu'un caillot apparaisse dans le plasma. Le syndrome DIC et la pathologie hépatique entraînent le plus souvent une augmentation..
  • D-dimère - est un produit de dégradation de la fibrine, qui fait partie d'un caillot sanguin. Il augmente en raison de lésions des organes du système urinaire, du diabète sucré, des processus infectieux et oncologiques, de la thrombose et des troubles cardiovasculaires. La diminution est extrêmement rare.
  • L'antithrombine III est une protéine spécifique du système de coagulation. Il peut augmenter avec des dommages au foie, une carence en vitamine K et des maladies inflammatoires. La thrombose et la grossesse tardive peuvent entraîner une diminution.

Dans tous les cas, la coagulation sanguine faible ou élevée chez les femmes en position doit être éliminée, ce qui se produit dans le contexte d'un traitement opportun et adéquat de la maladie provoquante.

Activités préparatoires et processus de prélèvement sanguin

Le test de diagnostic décrit implique l'étude du matériel biologique veineux. Pour que le coagulogramme pendant la grossesse se décode le plus précisément possible, les patientes doivent effectuer plusieurs mesures préparatoires, à savoir:

  • le dernier repas doit être effectué 12 heures avant la visite d'un établissement médical;
  • le jour de l'étude, vous devez refuser de boire du thé noir et vert fort, des jus de fruits et des boissons gazeuses sucrées (seule l'eau purifiée sans gaz est autorisée à boire);
  • 30 à 40 minutes avant le test, il est très important d'exclure le stress physique et émotionnel (seule une légère excitation est autorisée).

Dans les situations où une femme enceinte prend des médicaments, même des vitamines, il est impératif d'en informer un spécialiste. En cas de non-respect de règles simples sur la façon de se préparer à un tel test, le résultat comportera des erreurs, la procédure de diagnostic devra donc être répétée.

Afin de ne pas être diagnostiqué par erreur avec une mauvaise coagulation sanguine pendant la grossesse, il est très important d'effectuer correctement le processus de prélèvement sanguin:

  • L'échantillonnage du matériel pour la recherche est réalisé avec une seringue stérile sèche ou à l'aide d'un système de vide.
  • La procédure est effectuée avec une aiguille à large alésage. Il est à noter que cette analyse n'implique pas l'utilisation d'un garrot..
  • Remplir 2 tubes de sang. Il convient de noter que seul le deuxième récipient contenant du sang est envoyé pour étude..
  • Présence obligatoire d'un coagulant spécial dans le tube à essai.

Le sang pour un coagulogramme pendant la grossesse doit être donné régulièrement, ce qui aidera à éviter le développement de complications dangereuses non seulement pour la femme enceinte, mais aussi pour l'enfant à naître.

Coagulogramme pendant la grossesse

Articles d'experts médicaux

Un coagulogramme pendant la grossesse est une analyse nécessaire pour surveiller la santé du corps d'une femme. Le processus de porter un fœtus est une période spéciale au cours de laquelle divers changements se produisent dans les aspects psycho-émotionnels et physiques de la femme enceinte.

Tout au long de la période, une femme doit constamment subir divers tests afin d'être consciente de l'état des deux organismes. Grâce à eux, vous pouvez savoir6 si quelque chose menace le fœtus et la grossesse en général et si tout va bien pour le fœtus?

La liste des tests est assez longue, elle comprend des contrôles pour les agents pathogènes infectieux, la présence d'anticorps contre diverses maladies, ainsi que le processus inflammatoire dans le corps. De plus, il est nécessaire de connaître l'état du système sanguin. À cette fin, plusieurs tests sanguins et urinaires sont prescrits (analyse clinique générale, biochimique), dont l'un est un coagulogramme - pour étudier le système de coagulation sanguine.

Indications pour la nomination d'un coagulogramme pendant la grossesse

Physiologiquement, on suppose que pendant la grossesse, le corps de la femme subit des changements globaux avec la formation d'une circulation sanguine supplémentaire, qui exerce une charge sur le cœur, les systèmes vasculaire, respiratoire et d'autres systèmes importants.

De plus, avec une augmentation du poids du fœtus, une augmentation de la taille de l'utérus est observée, ce qui entraîne une diminution du volume respiratoire des poumons en raison du "calage" du diaphragme par l'utérus, ainsi qu'une augmentation du travail des reins et des vaisseaux veineux des jambes, le flux sanguin dans lequel est perturbé en raison de la présence d'un obstacle dans leur trajet sous la forme utérus.

Les indications pour la nomination d'un coagulogramme pendant la grossesse sont dues à la présence d'une pathologie concomitante chez une femme enceinte. Cela s'applique aux varices, aux maladies du foie, aux vaisseaux sanguins et aux maladies auto-immunes. Vous devez également prendre en compte la présence d'interventions chirurgicales et la prise de médicaments qui affectent le système de coagulation sanguine..

Qui contacter?

Coagulogramme lors de la planification d'une grossesse

Avant qu'un couple décide d'ajouter un petit homme à sa famille, il doit s'y préparer. Ainsi, les partenaires doivent passer des tests de compatibilité des groupes sanguins et des facteurs Rh, la présence d'infections, la pathologie systémique et les maladies de genèse inflammatoire.

Le corps de la femme est particulièrement soigneusement contrôlé, car il doit fournir une nutrition adéquate et une croissance fœtale pendant 9 mois. Une femme doit être prête pour cela en renforçant sa santé..

De plus, après l'accouchement, une jeune mère devra également contrôler sa nutrition et sa santé si le bébé est allaité. En général, les analyses la hanteront longtemps..

Lors de la planification d'une grossesse, un coagulogramme est nécessaire pour déterminer les propriétés du système de coagulation sanguine. Cela est nécessaire, car il est associé au risque de caillots sanguins, à la suite de quoi une thrombose des artères coronaires du cœur avec le développement d'une crise cardiaque, des branches des poumons, ainsi que des vaisseaux sanguins cérébraux et autres.

Une augmentation des caillots sanguins peut provoquer une fausse couche et une naissance prématurée. Pour le fœtus, il menace le risque de développer une pathologie cérébrale congénitale..

L'étude du système de coagulation sanguine est très importante au stade de la planification de la grossesse, car s'il y a des violations, le médecin pourra prescrire un traitement préventif ou thérapeutique pour faciliter la conception. De plus, une grossesse avec une coagulation normale sera plus stable et sans complications..

Cette étude est fortement recommandée aux femmes qui:

  • avez une prédisposition héréditaire aux troubles du système de coagulation;
  • avait des antécédents de grossesse gelée, de fausses couches ou d'avortements spontanés;
  • souffrez de fausse couche habituelle (plusieurs cas de décoloration ou d'avortements spontanés);
  • avez un risque héréditaire d'accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque, de thromboembolie, de maladie vasculaire variqueuse;
  • sont engagés dans un travail physique dur.

Comme vous le savez, toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Par conséquent, la détection rapide des problèmes de coagulation sanguine et leur élimination permettront à l'avenir de concevoir, de porter et de donner naissance en toute sécurité à un enfant en bonne santé..

Comment prendre un coagulogramme pendant la grossesse?

Chaque femme enceinte est obligée de passer une analyse de coagulogramme, car les valeurs et les résultats de cette étude sont très importants pour une grossesse et un travail réussis..

Avec une grossesse normale et aucune anomalie dans le corps de la femme, les experts conseillent de mener cette étude au moins une fois par trimestre de grossesse. Dans certains cas, l'analyse est effectuée plus souvent - cela peut arriver, par exemple, si une femme souffre de maladies cardiovasculaires.

Avant de passer le test, il est recommandé d'arrêter de manger environ 10 à 12 heures avant le début de l'étude. En plus de la nourriture, les jus, les compotes, l'alcool, le café et le thé sont également interdits. Il est permis d'utiliser uniquement de l'eau pure non gazeuse sans additifs.

Si vous prenez des médicaments ou si vous les avez pris un ou deux jours avant l'étude, assurez-vous d'en avertir l'assistant de laboratoire et d'écrire tous les noms des médicaments pris dans le formulaire d'étude..

Avant de prendre l'analyse, il est recommandé de s'asseoir sur une chaise, de se calmer, de ne pas paniquer, car une condition stressante et une tension musculaire peuvent affecter le résultat final de l'étude..

Pour la précision des indicateurs, beaucoup recommandent de boire 150-200 ml d'eau propre à température ambiante immédiatement avant de donner du sang.

En règle générale, le formulaire avec les résultats du coagulogramme peut être collecté le lendemain..

Indicateurs de coagulogramme pendant la grossesse

L'analyse de l'état du système d'hémostase est nécessaire pour évaluer l'interaction des facteurs de coagulation, de la fibrinolyse et des plaquettes, qui contrôlent ensemble l'équilibre des systèmes de coagulation et d'anticoagulation.

Même un léger changement dans l'un de ces systèmes peut avoir des conséquences graves, telles que la coagulation intravasculaire disséminée (CID). Le développement de cette condition pathologique est basé sur une violation des processus de coagulation sanguine et de dissolution de la fibrine..

Les indicateurs de coagulogramme pendant la grossesse peuvent également indiquer le développement d'un syndrome des antiphospholipides, qui peut entraîner une interruption de grossesse à tout moment. Une manifestation caractéristique de cette pathologie est un risque accru de thrombose dans les veines et les artères..

Parmi tous les indicateurs, il est nécessaire de mettre en évidence l'APTT, le taux de fibrinogène, la présence ou l'absence d'anticoagulant lupique, le nombre de plaquettes, le taux de prothrombine, le temps de thrombine, le D-dimère, responsable du processus de formation de thrombus dans l'organisme, ainsi que l'antithrombine III.

Voyons quels devraient être les indicateurs du coagulogramme pendant la grossesse.

  • Le fibrinogène est une protéine du groupe des globulines qui est généralement un signe d'inflammation ou de nécrose tissulaire. Participe au processus de coagulation du sang. L'indice normal de fibrinogène est de 2,0 à 4,0 g / l et, immédiatement avant le début du travail, il s'élève à 6 g / l. Affiche indirectement des valeurs ESR accrues.
  • APTT est le moment de la formation d'un caillot sanguin après la combinaison du plasma et d'autres substances réactives. Les lectures normales sont de 24 à 35 secondes. Pendant la grossesse, ces valeurs peuvent chuter à 17 secondes, ce qui n'est pas préoccupant - c'est simplement le résultat d'une augmentation physiologique des valeurs de fibrinogène..
  • L'anticoagulant du lupus est un représentant des immunoglobulines IgG, un anticorps des enzymes sanguines. Doit être absent pendant la grossesse. Si l'AV est positive, cela peut indiquer le développement d'une gestose, qui, à son tour, peut entraîner un avortement spontané, un infarctus placentaire ou la mort intra-utérine de l'enfant..
  • Temps de thrombine - ses indicateurs reflètent l'état de la dernière étape de la coagulation. Les valeurs TV normales sont comprises entre 11 et 18 secondes.
  • La prothrombine est un précurseur de la thrombine, un thrombogène. Les valeurs normales sont de 78 à 142%, ce qui signifie le pourcentage du complexe prothrombique par rapport au temps de prothrombine du plasma. Avec une augmentation des paramètres de prothrombine, on peut s'attendre à ce qu'un décollement placentaire prématuré se produise..
  • L'antithrombine III est une protéine qui empêche la coagulation du sang. Les valeurs normales vont de 71 à 115%. Avec une diminution des indicateurs, le risque de caillots sanguins est considéré comme augmenté. Si vous ne surveillez pas la quantité d'antithrombine, vous pouvez passer à côté du danger d'avortement spontané ou du développement d'une insuffisance placentaire.
  • Le D-dimère est un produit de dégradation de la fibrine, un élément protéique qui reste après le processus fibrinolytique. Cet indicateur a une tendance constante à augmenter dès le début de la grossesse, par conséquent, au moment du début du travail, les valeurs peuvent être trois, voire quatre fois plus élevées que les valeurs initiales. Ceci n'est pas considéré comme une pathologie. Les valeurs normales de D-dimères ne doivent pas dépasser les valeurs élevées, sinon une gestose tardive, une néphropathie ou un diabète sucré peuvent être suspectés.
  • Les plaquettes sont des cellules sanguines appelées à assurer le processus même de coagulation et à indiquer l'état du système hématopoïétique. Les plaquettes se forment dans la moelle osseuse à partir des mégacaryocytes. Ce sont les plaquettes qui constituent la majeure partie du caillot sanguin qui se forme dans la plaie pendant le saignement. La numération plaquettaire normale chez la femme enceinte est comprise entre 150 et 380 * 10 ^ 9 / l. Une légère diminution des indicateurs est acceptable, ce qui peut être associé à une forte augmentation du volume de sang circulant ou à des carences nutritionnelles. Si le taux de plaquettes diminue de manière significative et brusque, on parle alors de thrombocytopénie - sang excessivement liquide, en cas de risque de saignement et d'hémorragie interne.

Le décodage du coagulogramme pendant la grossesse doit être effectué par un médecin, car tous les résultats peuvent avoir leurs propres erreurs associées, par exemple, à une carence en vitamines, à des erreurs de nutrition, à des maladies chroniques, à l'utilisation de médicaments, etc. Tout cela que le médecin doit prendre en compte lors du décodage des résultats de l'étude.

Coagulogramme pendant la grossesse: est-il nécessaire de donner du sang et dans quel but

Des tests fréquents de toutes sortes sont prescrits aux femmes enceintes afin de savoir si le fœtus se développe correctement et quelles menaces possibles peuvent interférer avec sa croissance saine.

L'un des plus importants et nécessaires est un coagulogramme détaillé: ce que c'est et quelles anomalies pendant la grossesse il montre?

Quelle est cette analyse

Un coagulogramme est un test sanguin à l'aide duquel il est nécessaire de déterminer le degré de sa coagulabilité chez la femme enceinte. En raison de la situation «intéressante», le sang d'une femme enceinte, en particulier aux stades avancés, devient toujours plus visqueux et sujet à une coagulation rapide.

La santé de la mère et du bébé dépend directement de la façon dont le sang circule dans les vaisseaux et les veines, de la tendance à former des caillots sanguins ou des blocages..

Si la coagulation est réduite, il existe un risque de décollement placentaire, de naissance prématurée et d'hémorragie interne.

Avec une coagulation accrue, il existe un risque de privation d'oxygène du cerveau fœtal, et des micro-accidents vasculaires cérébraux et une thromboembolie sont également possibles..

Le sang pour un coagulogramme pendant la grossesse est donné tous les trois mois, c'est-à-dire une fois par trimestre. Si le médecin a des doutes ou des inquiétudes, une telle analyse est prescrite plus souvent..

Indicateurs dans les limites normales

Les indicateurs qui déterminent la coagulation avec un coagulogramme sont les suivants:

  • Temps de thromboplastine partielle activée (APTT). Responsable du temps de coagulation. Chez la femme enceinte, l'APTT est de 15 à 20 secondes.
  • Fibrinogène. Protéine qui est le principal composant du caillot sanguin. Plus la valeur du fibrinogène est élevée, plus la tendance de la femme enceinte à développer des caillots sanguins est élevée. Parfois, il diminue en raison de la toxicose, puis repousse. L'indicateur ne doit pas dépasser 5-6 g / l.
  • Temps de thrombine. Affiche le taux de coagulation au stade final. Le temps de thrombine optimal pour une femme enceinte est de 10 à 18 secondes.
  • La numération plaquettaire. Peut diminuer légèrement, jusqu'à 150-350 * 109 9 pour 1 litre de sang.
  • Prothrombine. Une autre protéine responsable de la formation de caillots. Sa valeur numérique est très importante, car une augmentation peut provoquer un décollement placentaire. Les valeurs numériques normales sont comprises entre 80 et 140%.
  • D-Dimer. Pousse normalement lentement et progressivement.
  • Antithrombine. Protéine responsable de l'amincissement. Ne doit pas s'écarter de la norme de plus de 50%.

Écarts normaux possibles

Les nombres de coagulation chez les femmes non enceintes diffèrent de ceux de la position. Habituellement, le pourcentage d'écarts ne dépasse pas 10-15% de la norme.

Le fibrinogène, par exemple, est généralement de 2 à 4 g / L. Chez une femme enceinte, il augmente progressivement jusqu'à 6 g / l. Mais l'écart habituel par rapport à la norme peut être une valeur légèrement supérieure à 6 g / l, ce qui indiquera une accélération de la sédimentation érythrocytaire dans le sang.

L'indice APTT chez une femme en bonne santé qui ne porte pas d'enfant est de 25 à 35 secondes. En raison de la position «intéressante», le temps de pliage est réduit à 15-20 secondes. Un écart dans la plage normale est également pris en compte s'il ne s'effondre pas plus rapidement que 12-13 secondes.

La valeur normale du D-dimère est de 250 ng / ml. Du moment de la grossesse à l'accouchement, ces chiffres peuvent augmenter de 3,5 à 4 fois. Si l'augmentation de cet indicateur n'est pas inférieure à 2,5 à 3 fois, cela ne devrait pas être préoccupant..

En général, tous les écarts par rapport à la norme peuvent être considérés comme très arbitraires. Après tout, chaque femme enceinte a une histoire et des caractéristiques physiologiques individuelles. Il est possible de dire quel indicateur est au niveau requis, et à quelle valeur, uniquement dans chaque cas individuel..

Décrypter les violations des résultats et leurs causes

Vous trouverez ci-dessous un tableau des écarts par rapport à la norme dans le coagulogramme, qui sont dangereux pendant la grossesse et leurs causes possibles.

IndiceValeur numérique dans les limites normalesÉcart possibleLes raisons
APTT15-20 secondesaugmenter à 25-39 sec. diminuer à 10-12 sec.manque de vitamine K, maladie de von Willebrand, maladie du foie. Syndrome DIC, processus inflammatoires.
Fibrinogène6 g / lAugmenter plus de 6 g / lMaladies infectieuses, processus nécrotiques, brûlures et blessures, lupus, crise cardiaque, tumeur
D-dimère250 ng / mlGrossissement, plus de 4,5 foisGestose, maladie rénale, hématome interne et hémorragie
La numération plaquettaire150-350 * 109 9 pour 1 litre. du sangaugmenter; diminution.diarrhée, toxicose, vomissements fréquents, thromboembolie, déshydratation, saignements chroniques, mauvaise alimentation, troubles du système immunitaire.

Pathologies du système cardiovasculaire chez une femme enceinte et chez un fœtus

Sur la base des résultats d'un coagulogramme d'une femme enceinte, on peut juger de la probabilité du risque de maladies cardiovasculaires..

Ainsi, si le sang n'est pas fortement coagulé, cela peut signifier que la femme enceinte a un risque d'amincissement des parois des vaisseaux sanguins et des capillaires. Dans de telles conditions, le muscle cardiaque s'use plus rapidement, de plus, il a une charge accrue pendant la grossesse..

Si les valeurs de coagulation d'une femme étaient à un niveau très bas avant même de porter un fœtus, elle doit prendre des médicaments pour épaissir le sang dès le début de la grossesse..

Si toutes les données après analyse indiquent une coagulation accrue, la femme enceinte a probablement une tendance à la thrombose. Pour cette raison, le cœur ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et travaille à l'usure. Un caillot sanguin arraché peut bloquer instantanément l'artère cardiaque principale, entraînant un accident vasculaire cérébral, ainsi que la mort d'une partie du tissu musculaire cardiaque, même avec un traitement favorable.

La santé et la vie d'un enfant dépendent de l'état d'hémostase de sa future mère. Avec une faible coagulation, il existe un risque élevé de saignement.

Plus la mère passe souvent des tests, plus elle écoute attentivement ses sentiments lors des changements corporels, plus il y a de chances que l'enfant naisse en bonne santé et se développe activement.

Coagulogramme pendant la grossesse pourquoi il est important de contrôler les indicateurs de coagulation sanguine

Le contenu de l'article

ContenuDécodage des résultatsComment fonctionne la prothrombineComment faire l'analyseCoagulogramme ce que c'estNormes RFMK pendant la grossesse par trimestre Indicateurs du test de coagulation sanguine chez la femme enceinteQuand et pourquoi ils vérifient la coagulation sanguine chez la femme enceinteProthrombine par QuickQu'est-ce que le système d'hémostaseComment déchiffrer un coagulogramme et À propos de l'hypocoagulation du sang...

Décoder les résultats

Que signifient tous ces indicateurs? Clarifions un peu à leur sujet..

Le temps de thromboplastine partielle activée (APTT) est l'intervalle de temps pendant lequel un caillot sanguin se forme. L'APTT pendant la grossesse s'écarte de la norme (24–35 s) à la baisse en raison d'une augmentation du taux de fibrinogène dans le corps. Le dépassement de la limite supérieure peut provoquer un décollement placentaire ou des saignements imparables pendant l'accouchement. Si l'APTT est inférieur à la norme pour les femmes enceintes, cela peut conduire à la formation de DIC..

Le saviez-vous? Avec la grossesse, un cercle supplémentaire de circulation sanguine est ajouté dans le corps de la femme - le placenta.

  • Le coagulant du lupus est un anticorps spécifique dont la détection dans le sang indique la présence de maladies auto-immunes et de gestose. Se produit souvent avec un conflit Rh, c'est pourquoi un hémostasiogramme est prescrit plus souvent pendant la grossesse pour les femmes ayant un facteur Rh négatif.
  • Le fibrinogène, une protéine globuline produite dans le foie, est le principal constituant d'un caillot sanguin. Avec le début de la grossesse, cet indicateur dans le corps de la femme se développe et atteint sa valeur maximale au début du travail. Sa croissance est due à une circulation sanguine accrue dans l'utérus. Une diminution de cet indicateur se produit avec les maladies du foie, la toxicose, le manque de vitamines C et B12. Une augmentation excessive peut indiquer des maladies infectieuses, un accident vasculaire cérébral, une hyperthyroïdie, une crise cardiaque, un cancer, une pneumonie, et cela se produit également en raison de brûlures et d'opérations antérieures.
  • La prothrombine est une protéine à partir de laquelle la thrombine est synthétisée, si nécessaire. Avec une augmentation de cet indicateur, un décollement placentaire et une fausse couche peuvent commencer. Exprimé en rapport entre le complexe prothrombique et le temps de prothrombine.
  • Les plaquettes sont des cellules sanguines qui assurent la coagulation du sang. Cet indicateur diminue avec une alimentation pauvre et imparfaite ou avec une forte augmentation du volume sanguin.
  • D-dimère - un élément protéique qui se forme en raison de la décomposition de la fibrine, se développe progressivement pendant la grossesse. Une forte augmentation peut indiquer un diabète sucré, une gestose, des pathologies hépatiques.
  • L'antithrombine III est une protéine qui empêche le sang de coaguler. Une diminution de cet indicateur peut être à l'origine d'une thrombose..
  • Le temps de thrombine est la période pendant laquelle le fibrinogène est transformé en fibrine. Puisque la quantité de fibrinogène augmente avec le cours de la grossesse, le temps de thrombine augmentera également. Une diminution peut survenir avec une coagulation intravasculaire disséminée.
  • RFMK (complexes fibrine-monomères solubles) permet d'évaluer les modifications de la structure de la fibrine sous l'influence de la thrombine et de la plasmine. RFMK pendant la grossesse est 3 fois plus élevé que la norme d'une personne en bonne santé.

Important! Une augmentation de cet indicateur permet de diagnostiquer la coagulation intravasculaire disséminée et de prévenir la thrombose..

Vous avez maintenant une idée des principaux indicateurs qui affectent l'hémostase, mais pour un diagnostic final, vous devez contacter votre médecin.

Comment fonctionne la prothrombine

Le sang ne peut pas coaguler instantanément. Il faut un certain temps au système pour répondre à la menace. En termes généraux, cela ressemble à ceci: lorsque la paroi d'un vaisseau sanguin est endommagée, des catalyseurs sont libérés, ce qui déclenche le mécanisme de coagulation sanguine. Ensuite, des fils de fibrine se forment - la base d'un futur thrombus. Une fois que le besoin du «patch» disparaît, le thrombus diminue de taille, s'épaissit et se dissout progressivement.

Le mécanisme de pliage se déclenche de deux manières:

  • externe, lorsque les navires sont endommagés de l'extérieur;
  • interne, à la suite de violations de la composition du sang ou de la paroi interne des vaisseaux sanguins.

La prothrombine protéique complexe est fabriquée par le foie. Puis, au cours d'une réaction chimique dépendante de la vitamine K, elle prend sa forme définitive et la capacité de former de la thrombine, élément essentiel du système de coagulation. Normalement, la prothrombine pendant la grossesse devrait être de 78 à 142%. C'est le rapport de l'activité protéique dans l'échantillon à tester à la valeur standard. Le manque de vitamine K dans le corps ou la présence d'anticoagulants ralentit le processus de formation de thrombus et allonge le temps de prothrombine.

Comment se faire tester

La procédure est réalisée de deux manières: prélèvement d'un échantillon avec des seringues stériles sèches et prélèvement sous vide de liquide biologique

Si le prélèvement est effectué avec des seringues, il est important que l'aiguille ait un trou assez dur et qu'aucun garrot ne soit utilisé lors du prélèvement de sang. Toutes ces manipulations peuvent affecter les résultats.

L'assistant de laboratoire prélève un échantillon de la veine et le distribue dans 2 tubes. Ajoutez un coagulant dans un flacon et envoyez-le au laboratoire pour diagnostic. Le second reste avec le médecin. Les résultats exacts des analyses sont connus après 2-3 jours ouvrables. La durée du diagnostic dépend des qualifications du médecin, du matériel et de la disponibilité des réactifs.

Coagulogramme qu'est-ce que c'est

Un coagulogramme est également appelé hémostasiogramme - il s'agit d'une étude de nombreux facteurs de la coagulation sanguine, qui aide à évaluer les processus d'hémostase dans le corps. Avec cette analyse, vous pouvez identifier une tendance à la thrombose ou aux saignements massifs. De plus, l'évaluation des indicateurs nous permet d'identifier le niveau d'hémostase auquel l'échec s'est produit.

Les indications de l'étude sont à la fois des maladies et des conditions physiologiques dans lesquelles le contrôle du système de coagulation sanguine est nécessaire. Cette analyse est effectuée dans les cas suivants:

Taux de RFMK pendant la grossesse par trimestre

Bien que porter un enfant suppose une légère augmentation des indicateurs des marqueurs de la thrombinémie, certaines normes de RFMK pendant la grossesse ne nécessitent pas de correction avec des médicaments.

  • Je trimestre - les indicateurs ne diffèrent pratiquement pas de ces chiffres chez une femme en bonne santé non enceinte. Cela signifie qu'à la suite de l'analyse, les marqueurs de thrombinémie ne dépasseront pas 5,5 mg à 100 ml (chez les patientes qui ne sont pas enceintes, le résultat de 5 mg à 100 ml est considéré comme normal). Le placenta à ce moment ne s'est pas encore formé, par conséquent, il n'y a pratiquement pas d'augmentation de la coagulation sanguine.
  • Trimestre II - les indicateurs deviennent plus grands et s'élèvent à 6,5 mg100ml. La RFMK est augmentée et la raison en est tout à fait naturelle - à la 16e semaine, le placenta mûrit et commence à fonctionner pleinement, et avec lui, les flux sanguins utéro-placentaire et fœtal-placentaire sont inclus dans le travail. Cela conduit à une augmentation de la viscosité du sang..
  • Trimestre III - Les indicateurs RFMK atteignent 7,5 mg100ml. Par rapport à la norme pour les femmes non enceintes, le marqueur de thrombinémie a une tendance prononcée à augmenter. Ce processus est associé au vieillissement du placenta. Un autre indicateur de la viscosité du sang, le d-dimère, se comporte de la même manière que le RFMK - il augmente progressivement vers la fin de la période de gestation.

Le médecin doit évaluer les résultats de l'analyse, car différents laboratoires peuvent avoir des unités de mesure complètement différentes pour ce marqueur..

Indicateurs de l'analyse de la coagulation sanguine chez les femmes enceintes

Le temps de prothrombine montre à quelle vitesse un caillot sanguin se forme à partir d'influences externes. Il s'agit d'un indicateur de laboratoire de la réponse du corps à une lésion vasculaire, il est exprimé en secondes. Dans un état normal, la norme est de 11 à 16 secondes.

Habituellement, le temps de prothrombine diminue légèrement pendant la grossesse. Le mécanisme de coagulation devient plus actif, car le corps d'une femme enceinte doit déjà desservir deux cercles de circulation sanguine. De plus, la mère perd une partie du sang pendant l'accouchement. Pour éviter beaucoup de dommages, la viscosité du sang augmente naturellement. Pendant la grossesse, le temps de prothrombine normal est un intervalle de 11 à 18 secondes..

L'indice de prothrombine est le pourcentage du temps de coagulation standard par rapport au temps de prothrombine de l'échantillon analysé. La technique la plus courante est celle de Quick (après le nom du médecin qui a proposé la méthode). Le taux d'indice de prothrombine est le même pendant la grossesse et pour une femme non enceinte.

  • APTT - temps de thromboplasie partielle activé, évaluation de l'efficacité de la coagulation;
  • fibrinogène - une protéine spéciale, un échafaudage pour créer un caillot sanguin;
  • temps de thrombine - l'intervalle requis pour la formation de caillots après que la thrombine pénètre dans le plasma;
  • antithrombine - une protéine qui inhibe la coagulation sanguine pour empêcher la formation de caillots sanguins internes;
  • anticoagulant lupique - un ensemble d'anticorps qui inhibent la conversion de la prothrombine en thrombine.

Quand et pourquoi les tests de coagulation sanguine chez la femme enceinte

Pour les femmes enceintes, des tests de coagulation sanguine sont effectués au moins trois fois:

  • immédiatement après l'enregistrement;
  • entre la 22e et la 24e semaine de grossesse;
  • entre la 30e et la 36e semaines.

Si nécessaire, une analyse supplémentaire peut être attribuée si:

  • la femme a eu une longue période d'infertilité;
  • une fausse couche a été observée plus tôt;
  • avec diverses complications (FIV, gestose);
  • varices;
  • souvent des hématomes se forment, des saignements des gencives, des saignements de nez.

Un contrôle complet de la coagulation sanguine (coagulogramme) est nécessaire pour évaluer les risques, éviter les complications pendant la gestation et pendant l'accouchement.

Prothrombine selon Quick

Le test est également basé sur le rapport entre le temps de prothrombine normal et le PT du patient, exprimé en pourcentage. Mais la méthode est considérée comme plus précise. Pour l'étude, plusieurs dilutions de plasma (1: 2, 1: 3,1: 4) et la construction d'un graphique d'étalonnage sont utilisées. Pour chaque dilution, déterminez le PT et marquez-le sur le graphique..

Normes de prothrombine selon Quick de 75% à 140%.

Dans la plage normale de protéines, les résultats Quick et IPT peuvent être identiques. Avec un faible contenu, ces indicateurs divergent parfois..

Un autre indicateur est l'INR (International Normalized Ratio). Il est principalement utilisé pour évaluer l'efficacité de l'utilisation d'anticoagulants. Cet indicateur est calculé à l'aide de la formule:

Cet index est indiqué sur chaque emballage du réactif. INR vous permet de standardiser les résultats de PT et IPT réalisés dans différents laboratoires. La valeur INR chez les individus en bonne santé est de 0,8 à 1,2.

Les nombres de prothrombine selon Quick et INR sont inversement proportionnels l'un à l'autre: si la prothrombine selon Quick est augmentée, alors l'INR est réduit et vice versa.

Qu'est-ce que le système d'hémostase

Un coagulogramme est une analyse qui montre l'état du système hémostatique. Un système d'hémostase fonctionnant normalement protège le corps humain de la perte de sang lorsque la paroi du vaisseau est endommagée. Pendant le saignement, la production de thromboplastine commence en urgence. Cette substance active le système de coagulation sanguine et empêche les saignements de mettre la vie en danger. La production de protéines et d'enzymes spéciales est lancée et un caillot sanguin se forme sur le site de la lésion - un caillot sanguin.

Le système d'hémostase comprend non seulement la coagulation, mais également des composants anti-coagulation. Ces deux systèmes sont en équilibre dynamique, grâce auquel le sang humain est maintenu dans un état liquide optimal. Les indices de coagulogramme nous permettent d'évaluer l'état de tous les composants de l'hémostase et d'identifier les problèmes possibles aux premiers stades de leur formation.

Comment déchiffrer un coagulogramme

Cette analyse est effectuée afin d'obtenir des réponses aux questions:

  • si le sang coagule normalement;
  • s'il existe un risque de saignement postopératoire ou post-partum;
  • quelle est la raison des saignements et des ecchymoses fréquents;
  • quelle dose d'anticoagulants est sans danger si nécessaire.

L'hypocoagulation sanguine et une tendance aux saignements seront indiquées par:

  • diminution de la prothrombine selon Quick (moins de 75);
  • diminution de l'indice de prothrombine (moins de 80);
  • augmentation du temps de prothrombine (plus de 18 secondes);
  • augmentation de l'INR (plus de 1,3).

L'hypercoagulabilité et la tendance à former des caillots sanguins se caractérisent par:

  • augmentation de l'indice de prothrombine (plus de 110);
  • augmentation de la prothrombine (au-dessus de 145);
  • raccourcissement de PV (moins de 10 s);
  • diminution de l'INR inférieure à 0,8.

Quels sont les taux d'indicateurs chez la femme enceinte

Dans les premiers stades

Au 1er trimestre, les normes d'indicateurs dans l'analyse de la coagulation sanguine sont:

  • Fibrinogène: 2-4 g / l (l'indicateur est le même que celui d'une femme non enceinte).
  • APTT: 17 à 20 secondes.
  • Prothrombine: 78 à 142%.
  • Temps de thrombine: 11-18 sec.
  • Temps de prothrombine: jusqu'à 18 s.
  • Anticoagulant lupique: pas d'anticorps.
  • D-dimère: 0-525 ng / ml.
  • Antithrombine III: 75 à 125%.
  • Numération plaquettaire: 131 - 402 mille / μl.
  • RFMK: 78-130 unités.

Au deuxième trimestre

  • Fibrinogène: 4 - 5 g / l.
  • APTT: 17 à 20 secondes.
  • Prothrombine: 78 à 142%.
  • Temps de thrombine: 11-18 sec.
  • Temps de prothrombine: jusqu'à 18 s.
  • Anticoagulant lupique: pas d'anticorps.
  • D-dimère: 438 - 1200 ng / ml.
  • Antithrombine III: 75 à 125%.
  • Numération plaquettaire: 131 - 402 mille / μl.
  • RFMK: 85-135 unités.

Au troisième trimestre

Au 3ème trimestre, les taux d'indicateurs sont les suivants:

  • Fibrinogène: 6 g / L.
  • APTT: 17 à 20 secondes.
  • Prothrombine: 78 à 142%.
  • Temps de thrombine: 11-18 sec.
  • Temps de prothrombine: jusqu'à 18 s.
  • Anticoagulant lupique: pas d'anticorps.
  • D-dimère: 888 - 2085 ng / ml.
  • Antithrombine III: 75 à 125%.
  • Numération plaquettaire: 131 - 402 mille / μl.
  • RFMK: 90-140 unités.

Décrypter un coagulogramme est la norme pendant la grossesse

Avec le début de la grossesse, le système hémostatique subit certains changements directement liés à des changements dans le corps de la femme enceinte. En particulier, un cercle supplémentaire de circulation sanguine apparaît - l'utéro-placentaire, le volume sanguin total augmente, et en plus de cela, à l'approche de la naissance, le sang s'épaissit naturellement dans une certaine mesure, ce qui est nécessaire pour éviter une perte de sang importante lors de l'accouchement. Tout cela explique objectivement pourquoi certaines déviations du coagulogramme par rapport aux normes généralement acceptées sont acceptables pendant la grossesse. Certains, mais pas aucun.

Décrypter les résultats de l'analyse est le lot d'un médecin spécialiste, et ce doit certainement être un médecin compétent, car il y a beaucoup d'indicateurs et ils sont tous liés les uns aux autres. Il est peu probable qu'une femme enceinte ordinaire comprenne la terminologie médicale la plus complexe et elle n'en a pas besoin: si les résultats du coagulogramme montrent des écarts, un médecin qualifié peut toujours répondre à vos questions.

Et pourtant, chacun de nous essaie de déchiffrer les analyses, c'est pourquoi nous essaierons brièvement de décrire les principaux indicateurs du coagulogramme pendant la grossesse:

  • La prothrombine est une protéine à partir de laquelle une autre protéine, la thrombine, est formée. Par sa définition, on peut juger de l'état du foie et du tractus gastro-intestinal du patient, et pendant la grossesse - également de l'apparition du décollement placentaire. Un test sanguin pour la prothrombine peut être effectué sous la forme d'une variété de tests, le plus souvent selon la méthode Quick. Dans ce cas, des indicateurs de l'ordre de 78 à 142% sont la norme..
  • Le fibrinogène est une protéine spéciale formée lors de la coagulation du sang (il est produit dans le foie, puis converti en fibrine, qui forme la base du caillot sanguin). Normalement, cet indicateur varie de 2,0 à 4,0 g / l, mais pendant la grossesse, à partir de la fin du premier trimestre, il augmente progressivement jusqu'à une moyenne de 4,8 g / l et avant l'accouchement peut atteindre 6,0 g / l. Cela est dû à une augmentation des volumes sanguins. À propos, l'ESR pendant la grossesse (vitesse de sédimentation des érythrocytes), déterminée par un test sanguin de laboratoire conventionnel, est donc normalement également augmentée, car elle dépend directement de la concentration de fibrinogène dans le sang..
  • La tuberculose (temps de thrombine) est le temps nécessaire au fibrinogène pour se convertir en fibrine. Normalement, cela peut durer de 11 à 18 secondes. Pour les femmes enceintes, la télévision augmente quelque peu, mais ne doit pas dépasser la limite supérieure de la norme.
  • APTT (temps de thromboplastine partielle activée) - indique l'intervalle de temps pendant lequel un caillot sanguin se forme. La norme généralement acceptée de l'APTT est de 24 à 35 s, mais chez la femme enceinte, l'APTT diminue physiologiquement à 17 à 20 s.
  • L'anticoagulant du lupus est des anticorps qui ne devraient normalement pas être présents dans le sang des femmes enceintes. Ces anticorps se forment dans divers troubles (par exemple, dans le contexte d'une gestose ou de maladies du système immunitaire) et contribuent à une formation accrue de thrombus, ce qui conduit à une augmentation de l'indice APTT. Pendant la grossesse, la formation de coagulant lupique est un facteur de risque d'altération du fonctionnement du placenta et de mort fœtale.

Surtout pour nashidetki.net - Larisa Nezabudkina

Pourquoi les femmes enceintes font-elles un coagulogramme

Le coagulogramme a un autre nom - hémostasiogramme. Cette analyse est nécessaire pour évaluer l'activité des composants sanguins coagulants et anticoagulants chez la femme enceinte. Tout écart significatif par rapport aux indicateurs normaux indique une possible interruption de grossesse ou un accouchement prématuré.

Si l'hémostase est normale, la grossesse se déroule sans complications. Avec un taux accru de coagulation sanguine, il existe une forte probabilité de formation de caillots sanguins sur les parois des vaisseaux placentaires. C'est la cause de la privation d'oxygène du fœtus. De plus, des caillots sanguins peuvent se former dans les veines (thromboembolie, thrombose des extrémités et veines profondes du bassin).

Si, selon les résultats du coagulogramme, une teneur accrue en composant anticoagulant du sang a été détectée, il existe une forte probabilité d'exfoliation placentaire et de saignement chez la femme enceinte..

Les obstétriciens-gynécologues ordonnent généralement aux femmes enceintes de passer ce test trois fois pendant toute la grossesse:

  • après inscription à la clinique prénatale;
  • à 22-24 semaines;
  • à 30-36 semaines.

Parfois, un coagulogramme est prescrit avant l'accouchement. Cela se produit dans les cas où la question de la césarienne est décidée. Si la future mère avait déjà des problèmes de coagulation sanguine dans l'anamnèse, le spécialiste a le droit de prescrire des recherches supplémentaires.

Une nouvelle analyse est prescrite pour les maladies suivantes:

  • phlébévrysme;
  • diminution de l'immunité;
  • maladie du foie;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • maladies du sang, des reins, du système endocrinien;
  • grossesse prématurée;
  • grossesse multiple;
  • la gestose;
  • dysfonctionnement du placenta;
  • saignement;
  • mauvaises habitudes.

Décrypter les indicateurs du coagulogramme

Lors du diagnostic, les principaux indicateurs décryptés suivants sont pris en compte:

Prothrombine + INR

La prothrombine est une substance qui se forme à la suite de dommages aux parois des vaisseaux sanguins. Après son apparition, il se transforme en enzyme thrombine. Il participe à la synthèse du fibrinogène, est synthétisé dans le foie à l'aide de la vitamine K.En cas de manque de prothrombine, il y a des saignements abondants et une mauvaise coagulation sanguine.

INR - est déterminé en examinant un coagulogramme étendu. Montre à quelle vitesse la coagulation du liquide biologique se produit.

APTT détermine la force du mécanisme de coagulation interne. Pour déterminer l'indicateur, un phospholipide est ajouté au plasma séparé et la réaction des substances est surveillée. La procédure fait partie d'un examen complet d'une femme en position.

Fibrinogène

Le fibrinogène est une protéine synthétisée dans les cellules hépatiques. Agit comme une cause de caillots sanguins. Une diminution du niveau d'une substance entraîne des complications dans le corps et provoque une faible coagulation sanguine. Pendant la grossesse normale, les taux de fibrinogène augmentent à chaque trimestre de la gestation..

Temps de thrombine

Le temps de thrombine correspond aux cellules qui n'ont pas de noyau. Ils participent à la formation de caillots sanguins au niveau des vaisseaux endommagés. Lors de la fécondation, leur niveau diminue généralement..

Antithrombine III

L'antithrombine III est un anticoagulant naturel synthétisé par les cellules hépatiques et l'endothélium des parois vasculaires. Une concentration insuffisante de la substance conduit au développement d'une forme chronique de thrombose.

D-dimère

D-dimère - partie de la protéine de fibrine, formée après la décomposition des caillots sanguins. Un niveau élevé de substance dans le corps indique le développement d'une thrombose grave dans les veines profondes. Le plus souvent observé dans le diabète sucré.

Anticoagulant lupique

Les anticoagulants du lupus sont des immunoglobulines qui se fixent aux parois des vaisseaux sanguins et des plaquettes. Ce processus provoque le développement de caillots sanguins. L'augmentation du niveau de substances peut provoquer le blocage des vaisseaux sanguins et la mort de l'enfant..

Décoder les résultats

L'analyse révèle plusieurs indicateurs principaux:

  • temps de prothrombine - le temps pendant lequel le sang coagule;
  • indice de prothrombine - le pourcentage du temps de coagulation par rapport au plasma de référence;
  • fibrinogène - une protéine sanguine impliquée dans la formation de caillots sanguins;
  • APTT - le temps pendant lequel un caillot sanguin se forme;
  • anticoagulant lupique - ces anticorps interfèrent avec la fonction des phospholipides et les détruisent. Si cet indicateur se trouve dans le sang d'une femme enceinte, cela indique une possible fausse couche dans un proche avenir;
  • plaquettes - cellules sanguines formées dans la moelle osseuse;
  • D-dimère - une protéine présente dans le sang après la dégradation de la fibrine;
  • antithrombine 3 - une protéine avec une spécificité particulière, nécessaire à la coagulation sanguine et à la prévention des caillots sanguins.

Et quelles sont les valeurs de ces indicateurs sont normales pendant la grossesse?

  • Temps de prothrombine: environ 20-25 secondes;
  • indice de prothrombine: 70 à 140 pour cent;
  • fibrinogène: 2-4 (admissible jusqu'à 6,5) grammes par litre;
  • APTT: de 17 à 35 secondes;
  • anticoagulant lupique: ne doit pas être présent dans l'analyse;
  • plaquettes: de 140 à 150 000 par millilitre;
  • D-dimère: environ 0,28 milligramme par millilitre, au troisième trimestre, il peut être trois fois plus;
  • antithrombine 3:75 à 121%.

Test sanguin pour l'indice de prothrombine

Un test sanguin pour identifier la valeur de l'indice de prothrombine est prescrit pour évaluer l'état du système de coagulation sanguine. Il peut y avoir un indice de prothrombine bas ou élevé.

La prothrombine est une protéine qui est un précurseur de la thrombine, qui affecte la formation de caillots sanguins. L'indice de prothrombine est l'un des indicateurs importants du coagulogramme, qui reflète l'état du système de coagulation sanguine.

Considérant que la prothrombine est produite avec la participation de la vitamine K dans le foie, l'indice de prothrombine du sang permet d'évaluer l'état de cet organe et du tractus gastro-intestinal.

Lorsqu'un test sanguin est effectué pour la teneur en prothrombine, divers calculs sont effectués:

1. L'indice de prothrombine selon Quick est l'analyse la plus courante pour le contenu de la prothrombine, avec son aide, vous pouvez comprendre comment la prothrombine est active. L'indice de prothrombine dans ce cas est calculé en pourcentage en comparant les paramètres du plasma du patient avec ceux du plasma témoin.

2. Temps de prothrombine - l'indicateur en secondes reflète le temps pendant lequel le sang du patient a coagulé.

3. L'indice de prothrombine est le pourcentage du temps de prothrombine standard par rapport au temps de prothrombine du patient..

4. Indice de prothrombine INR - cette analyse est recommandée aux experts de l'OMS et aux comités internationaux pour surveiller le traitement des patients avec des anticoagulants indirects - médicaments qui ralentissent la coagulation sanguine et réduisent le taux de protéine prothrombine. Les médicaments sont utilisés pour traiter la thrombose, la thrombophlébite, l'embolie pulmonaire, par conséquent, l'indice de prothrombine de l'INR permet au médecin d'évaluer l'efficacité du traitement de ces maladies.

Indice de prothrombine pendant la grossesse

Un hémostasiogramme (coagulogramme) pendant la grossesse est prescrit sans faute, car l'indice de prothrombine d'une femme enceinte est un indicateur important qui permet de prévenir les saignements sévères lors de l'accouchement ou de prévenir la formation de caillots sanguins.

Si l'indice de prothrombine d'une femme est réduit (moins de 80%), il y a un risque de saignement et il est logique de prescrire des coagulants au patient. Si l'indice de prothrombine est augmenté, c'est-à-dire qu'il est d'environ 100%, une femme enceinte se voit prescrire des médicaments qui empêchent l'augmentation de la coagulation sanguine.

Un indicateur du temps de prothrombine est important pour une femme enceinte. Un médecin qui connaît l'heure de la coagulation sanguine d'une femme en travail? peut prévenir les saignements ou, le cas échéant, développer un choc hémolytique chez une femme, ce qui, dans la plupart des cas, entraîne la mort d'une femme lors de l'accouchement.

Les femmes enceintes ont des attitudes différentes à l'égard de la nécessité de s'inscrire dans une clinique prénatale. Quelqu'un suit toutes les recommandations du médecin, et quelqu'un pense qu'un grand nombre de tests ne fait que nuire à la santé et au budget familial.

La principale chose dont une femme enceinte doit se souvenir: si le médecin ne sait pas que son indice de prothrombine est bas, il ne pourra pas empêcher le décollement placentaire ou l'apparition de saignements après l'accouchement, et vice versa, un indice de prothrombine élevé pourra indiquer au médecin à temps le danger de thrombose des vaisseaux placentaires.

Indice de prothrombine - analyse et interprétation de ses résultats

Que dit votre indice de prothrombine? L'analyse, ses résultats, en laboratoire sont émis sur une forme dans laquelle il existe des indicateurs de la norme. Nous les listons ici:

  • le temps de prothrombine est normalement de 9 à 12,6 secondes;
  • faible indice de prothrombine - moins de 77%; le fait que l'indice de prothrombine soit augmenté est mis en évidence par un indicateur supérieur à 120%;
  • INR est normalement de 0,85 à 1,15;
  • l'indice sanguin de prothrombine, calculé par la méthode Quick, est normalement de 78 à 142%.

Outre la norme de l'indicateur «indice de prothrombine», il est important de savoir ce qui menace une personne avec une diminution de l'indice de prothrombine, ou pourquoi cet indicateur est augmenté. Ainsi, si l'indice de prothrombine est abaissé, cela peut indiquer une carence en vitamine K, une carence acquise ou congénitale de la protéine prothrombine.

Ainsi, si l'indice de prothrombine est abaissé, cela peut indiquer une carence en vitamine K, une carence acquise ou congénitale de la protéine prothrombine..

Si les valeurs de prothrombine sont supérieures à la normale, il y a lieu de soupçonner une menace de crise cardiaque, de crise cardiaque, de thromboembolie, la présence de néoplasmes malins, de polyglobulie (augmentation du nombre de globules rouges).

Comme vous pouvez le voir, les tests sanguins pour la teneur en protéines de la prothrombine sont importants à la fois pour une femme enceinte et pour celle qui vient de planifier une grossesse. Soyez attentif à vous-même, apprenez à faire confiance au médecin observateur, c'est le seul moyen d'éviter les conséquences indésirables lors de l'accouchement et les complications après celles-ci.

Pourquoi les variations des taux de prothrombine sont-elles dangereuses pour une femme enceinte?

La prothrombine est produite par le foie à l'aide de la vitamine K, qui est partiellement produite par la microflore intestinale, pénètre partiellement dans le corps avec de la nourriture. Une modification de l'indice de prothrombine pendant la grossesse signale, entre autres, des problèmes de fonctionnement du foie ou du système digestif.

Un indice de prothrombine diminué (inférieur à 77%) indique un risque de saignement dû à un manque de vitamine K ou une production insuffisante de prothrombine. Lorsque l'indice de prothrombine est augmenté pendant la grossesse (au-dessus de 100-120%), il y a un risque de caillots sanguins, de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, une augmentation du taux de globules rouges, l'apparition de tumeurs malignes.

Quel est le danger d'abaisser le niveau de prothrombine:

  • le décollement placentaire survient dans la plupart des cas à la suite d'un saignement interne associé à une réduction de la coagulation sanguine;
  • une embolie (obstruction des vaisseaux sanguins avec des bulles de gaz ou des particules étrangères) se produit avec une mauvaise coagulation, pendant l'accouchement, du liquide amniotique peut pénétrer dans les vaisseaux des poumons, provoquant une insuffisance respiratoire ou un choc.

Si pendant la grossesse le taux de prothrombine selon Quick est augmenté, des médicaments qui ralentissent la coagulation sanguine sont prescrits. Avec un indice réduit, des coagulants sont prescrits pour éviter les saignements.

L'évaluation de l'état de la femme enceinte permet de prescrire un traitement en temps opportun, afin de prévenir d'éventuels risques pour la mère et le bébé. La coagulation sanguine est évaluée dès les premières semaines de grossesse jusqu'à la naissance. Il est impératif de consulter un gynécologue, de passer tous les tests prescrits et de suivre les instructions de spécialistes.