Comment reconnaître une microinfarctus à temps et que faire ensuite?

Vasculite

Date de publication de l'article: 12.08.2018

Date de mise à jour de l'article: 28.02.2019

La microinfarctus est une lésion de petites zones du muscle cardiaque, causée par une violation de leur apport sanguin en raison d'une maladie ischémique. Cette pathologie dans ses manifestations cliniques est analogue à un infarctus aigu, sa principale différence est la petite taille des zones qui ont subi une nécrose.

Les raisons de son apparition

Une micro-infarctus se développe en raison du fait que le sang cesse de couler vers une zone distincte du myocarde. Le tissu, limité en nutrition et en oxygène (le soi-disant foyer d'ischémie), commence à mourir. Les dépôts athéroscléreux, qui forment une barrière qui empêche le libre passage du sang à travers les vaisseaux, en sont souvent la cause. D'autres causes de détérioration ou d'arrêt complet de l'apport sanguin aux tissus cardiaques sont la thrombose ou le spasme des petites branches des artères coronaires.

Parmi les principaux facteurs qui provoquent des troubles circulatoires et, par conséquent, le développement d'une microinfarctus, il y a:

  • les maladies chroniques entraînant des modifications de la structure des parois vasculaires (hypertension artérielle, diabète sucré);
  • trouble biochimique du métabolisme lipidique - hypercholestérolémie;
  • l'athérosclérose;
  • âge avancé;
  • obésité, faible activité physique;
  • tabagisme (à la fois actif et passif);
  • stress, fatigue chronique, surcharge émotionnelle;
  • alimentation malsaine (nourriture avec une quantité excessive d'acides gras saturés);
  • fatigue physique, activité sportive intense;
  • maladies chroniques du cœur et des vaisseaux sanguins (maladie ischémique, insuffisance cardiaque, inflammation des membranes du cœur, insuffisance valvulaire et aortique);
  • maladies du sang, accompagnées de sa coagulation accrue, utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux.

Premiers signes

Une attaque n'a pas toujours de symptômes prononcés, il arrive souvent que ses symptômes soient faibles et, dans certains cas, ils peuvent être complètement absents.

Le patient peut ressentir des picotements cardiaques ou simplement ressentir une forte faiblesse. C'est pour cette raison qu'il est difficile pour une personne de comprendre qu'elle a besoin de soins médicaux d'urgence. Grâce à cette fonction, le patient peut apprendre ce qui s'est passé après une longue période, par exemple pendant la procédure ECG pour des indications complètement différentes.

Les personnes atteintes de pathologies cardiaques peuvent ne pas attacher d'importance aux symptômes caractéristiques, attribuant tout à l'évolution de leur maladie chronique. Une micro-infarctus, transférée sur les jambes et laissée sans surveillance, est un grave danger. Il provoque une nécrose des zones du myocarde et, par conséquent, une violation de son activité contractile.

Les premiers signes par lesquels vous pouvez reconnaître une microinfarctus typique:

  • douleur thoracique, principalement à gauche;
  • des sensations douloureuses se propagent au bras, à la ceinture scapulaire supérieure, à l'abdomen, au cou et à la mâchoire inférieure;
  • la nature de la douleur - coupante, vive, pressante, brûlante;
  • augmentation de la température corporelle (jusqu'à 38 degrés);
  • transpiration, faiblesse, tremblements dans le corps, vertiges;
  • sentiment d'anxiété et de peur sans cause;
  • dyspnée.

La microinfarctus n'est plus considérée comme une maladie des personnes âgées; dans la pratique médicale, il y a des cas où la première crise s'est produite même à l'âge de 20 ans.

Le risque de cette pathologie (à la fois grand et mini infarctus) est particulièrement élevé chez les hommes de tout âge. Alors que chez la femme, il augmente après le début de la ménopause (l'âge moyen est de 50 ans). Jusqu'à cette période, ils ont la soi-disant protection naturelle - fond hormonal qui empêche la formation de caillots sanguins et l'épaississement du sang.

Les premiers signes d'une microinfarctus chez les femmes et les hommes ont également leurs propres différences. Une douleur intense au niveau de la poitrine est typique chez les hommes. Les femmes sont plus susceptibles de subir des formes atypiques et asymptomatiques d'attaque.

Avec des manifestations atypiques de microinfarctus, la pathologie présente des caractéristiques similaires de diverses maladies, qui à première vue ne sont pas associées à une ischémie myocardique..

Symptômes d'une microinfarctus atypique chez la femme:

  • suffocation sévère, toux suivie du développement d'un asthme cardiaque, dans les cas sévères d'œdème pulmonaire (sous forme asthmatique);
  • brûlures d'estomac, vomissements, diarrhée (avec forme abdominale);
  • maux de tête sévères, troubles des organes sensoriels et des analyseurs moteurs (avec forme cérébrovasculaire);
  • violation du rythme sinusal, pics de pression (avec forme arythmique);
  • gonflement des membres inférieurs.

Diagnostique

Le diagnostic des lésions myocardiques est effectué à l'aide des méthodes suivantes:

  1. L'électrocardiographie et la surveillance quotidienne des indicateurs de cardiogramme (Holter ECG) révèlent des anomalies caractéristiques de l'activité cardiaque caractéristiques d'une microinfarctus.
  2. Des analyses sanguines générales et biochimiques montreront la présence dans le sang du patient de protéines spécifiques formées à la suite de lésions du tissu myocardique.
  3. La radiographie thoracique aide à identifier la congestion dans les poumons.

Pour un diagnostic plus précis, les examens suivants peuvent également être prescrits: IRM, scintigraphie, coronarographie, test de potassium.

Premiers secours au patient

Afin de prévenir le développement de complications, dès les premiers signes d'une microinfarctus, quel que soit leur degré de manifestation, appelez une ambulance, informez le répartiteur d'une crise cardiaque.

Posez la victime sur une surface horizontale ferme de manière à ce que la tête soit légèrement surélevée; en l'absence d'oreiller, enroulez un rouleau à partir des outils disponibles (vêtements, serviette, etc.). Déboutonnez vos vêtements, desserrez votre ceinture ou votre ceinture pour que la respiration ne soit pas gênée. Ouvrez les fenêtres et les portes, assurez une bonne ventilation et de l'air frais.

Afin de réduire la zone de nécrose, donnez à la victime une pastille de nitroglycérine. Vous pouvez également donner au patient un demi-comprimé d'aspirine pour faciliter la microcirculation. Mesurer les lectures de tension artérielle, offrir au patient une paix physique et attendre l'arrivée des médecins.

Méthode de traitement

Le traitement d'une crise est effectué en milieu hospitalier, car une surveillance constante de l'état de l'activité cardiaque et de la circulation coronaire est nécessaire.

Pour traiter une microinfarctus, ils commencent par le fait qu'ils effectuent une thérapie anesthésique, rétablissent le flux sanguin normal et arrêtent le processus d'autres lésions nécrotiques. Pendant le traitement, des médicaments sont utilisés pour améliorer les caractéristiques du sang, responsables de sa viscosité..

Le traitement est associé à une surveillance de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque pour surveiller l'état du patient. Le but principal des méthodes utilisées est de prévenir le développement d'une crise cardiaque étendue ou d'autres complications.

Méthode conservatrice

La méthode de traitement conservatrice comprend l'utilisation de plusieurs groupes de médicaments.

Leur objectif est déterminé par le cardiologue, en fonction de la gravité du syndrome douloureux et de la gravité de l'état du patient:

  • analgésiques opioïdes à action rapide - soulagent le syndrome de douleur intense en peu de temps (morphine et ses analogues synthétiques - fentanyl, promedol, tramadol);
  • les thrombolytiques sont utilisés pour restaurer la perméabilité coronarienne et une altération de la circulation sanguine (reteplase, alteplase, ténectéplase, prourokinase);
  • les nitrates sont utilisés pour soulager le stress sur le cœur (nitroglycérine, isocète);
  • les bêta-bloquants empêchent le développement d'une deuxième crise, réduisent la fréquence cardiaque (aténobène, celipres, concor);
  • les antiagrégants plaquettaires (aspirine, cardiomagnyl, clopidogrel) et les anticoagulants (héparine, énoxaparine, warfarine) réduisent l'activité des facteurs de coagulation, facilitant ainsi la circulation sanguine;
  • les inhibiteurs calciques sont utilisés pour corriger le rythme cardiaque, réduire l'activité contractile du myocarde, empêchant une augmentation de la zone de nécrose (cordafen, corinfar, falipamil);
  • Les inhibiteurs de l'ECA ralentissent le processus de remodelage myocardique (modification de la géométrie des cavités du cœur), réduisent la charge sur le système cardiovasculaire (énalapril, captopril, périndopril);
  • les statines sont prescrites comme un moyen qui réduit la quantité de cholestérol dans le sang, empêche le dépôt d'un excès de graisses sur les parois des artères (pravastatine, atorvastatine, mévacor).

Méthode chirurgicale

Les méthodes chirurgicales sont utilisées lorsque les médicaments ne donnent pas l'effet souhaité et pour prévenir les crises cardiaques répétées.

En cas de perturbations de l'apport sanguin et de la nutrition du myocarde, les techniques de chirurgie cardiaque suivantes sont utilisées pour restaurer le flux sanguin coronaire:

  • pontage coronarien;
  • angioplastie par ballonnet et stenting.

L'essence du pontage coronarien est la transplantation de vaisseaux des membres inférieurs, moins souvent - des membres supérieurs afin de remplacer les zones endommagées des artères coronaires. À l'aide de vaisseaux prélevés aux extrémités, le chirurgien cardiaque rétablit le flux sanguin précédent, créant de nouvelles voies contournant les zones endommagées.

L'angioplastie par ballonnet est considérée comme une méthode peu invasive et techniquement peu compliquée. La zone endommagée avec une perméabilité altérée est détectée par angiographie. Afin de déterminer avec précision la localisation, la procédure doit être effectuée à l'aide d'un agent de contraste. Contrairement à la chirurgie de pontage, sa technique ne nécessite pas de grandes incisions thoraciques, car l'artère coronaire est pénétrée avec un cathéter fin spécial. Le ballon introduit dans la lumière du vaisseau est gonflé à l'air, ce qui le dilate. Pour fixer la lumière, une structure métallique spéciale est utilisée - un stent, qui soutient les parois du vaisseau dans un état donné, les empêchant de se fermer.

Conséquences possibles

Le risque de développer les effets indésirables d'une nécrose à petite focale sera déterminé par les facteurs suivants:

  • état de santé général, présence ou absence de maladies chroniques, pathologies congénitales;
  • l'âge du patient;
  • une histoire d'attaques similaires précédentes;
  • emplacement de la zone touchée.

Les conséquences elles-mêmes sont assez peu nombreuses: troubles de la conduction et du rythme, crise cardiaque à répétition, angine de poitrine ou rien du tout.

Comment va la rééducation?

La réadaptation d'un patient commence à l'hôpital et se termine à domicile. Après une microinfarctus, ils restent à l'hôpital pendant au moins deux semaines, ce temps est nécessaire pour stabiliser l'activité cardiaque et minimiser la probabilité d'une deuxième crise.

Si le patient a subi une opération chirurgicale, la période de rééducation augmente. Les patients doivent se voir prescrire un médicament prophylactique qui doit être pris pendant une longue période.

En plus du traitement médicamenteux, les procédures de récupération montrent une grande efficacité - exercices de physiothérapie, massage, méthodes de physiothérapie. Pour les personnes qui ont eu une microinfarctus, un régime spécial à faible teneur en graisses animales est montré, un rejet à vie des mauvaises habitudes est recommandé.

Le succès de la rééducation dépend de l'exhaustivité du respect par le patient des recommandations du médecin traitant. Activité physique quotidienne, jogging, marche et vélo, bonne nutrition, bon repos - tout cela est nécessaire pour une récupération réussie.

Prévisions de vie

Avec un traitement rapide et le respect des recommandations préventives, le pronostic est favorable. Le manque de soins médicaux dans les premières heures suivant le début d'une crise peut entraîner une invalidité.

Bien sûr, à un jeune âge, la période de rétablissement complet sera plus courte que, par exemple, chez les personnes de plus de 50 ans..

L'espérance de vie dépendra en grande partie de l'état de santé général du patient et du respect des règles d'un mode de vie sain. En présence de maladies chroniques qui contribuent à la survenue de micro-infarctus répétés, la probabilité d'une issue favorable sera de moins en moins à chaque fois.

"Microinfarctus chez la femme: comment reconnaître les premiers signes et éviter les complications"

2 commentaires

Le diagnostic «microinfarctus» semble plus rassurant que l'infarctus du myocarde habituel. Cependant, il est trop tôt pour se calmer: une micro-infarctus transférée sur les jambes, dans laquelle le patient ne reçoit pas le traitement nécessaire, est souvent compliquée par une nécrose étendue du muscle cardiaque. Dans le même temps, il est impossible de prédire l'apparition d'une lésion myocardique profonde et focale importante, et une situation critique dans la très grande majorité des cas aboutit à la mort. Pour éviter une catastrophe, vous devez connaître les premiers signes d'une microinfarctus, les symptômes après une nécrose myocardique et les mesures d'urgence si vous suspectez des lésions cardiaques sévères.

Microinfarctus: qu'est-ce que c'est?

La microinfarctus est un type d'ischémie myocardique aiguë (infarctus), caractérisée par la formation de foyers nécrotiques plutôt petits dans le muscle cardiaque. Cela arrive souvent à un jeune âge, moins de 30 ans. Dans le même temps, les femmes découvrent souvent la maladie beaucoup plus tard: lors d'un examen préventif, un ECG vérifie la présence de cicatrices dans le muscle cardiaque. Une micro-attaque est rarement mortelle, mais ses complications sont tout aussi dangereuses que dans une grande nécrose myocardique focale et affectent avec le temps la qualité de vie du patient.

La véritable cause d'une microinfarctus est une violation de l'apport sanguin dans une petite zone du muscle cardiaque. Une ischémie myocardique se développe, parfois assez rapidement, dans les situations suivantes:

  • Instabilité psycho-émotionnelle - stress constant, dépressions nerveuses, crises d'angoisse et crises de panique (pas rare avec la neurasthénie et la dystonie végétative-vasculaire), réaction émotionnelle violente aux événements de la vie;
  • Tabagisme - même la «protection» œstrogénique du cœur ne peut compenser les effets négatifs de la nicotine sur le corps féminin;
  • Mauvaise nutrition - l'utilisation de graisses trans (une partie intégrante des produits de boulangerie et des bonbons) et, par conséquent, l'obésité, l'abus d'alcool et de boissons énergisantes, une mauvaise alimentation, conduisant principalement à une carence en magnésium (un oligo-élément nécessaire au fonctionnement normal du cœur);
  • Les pathologies cardiovasculaires - particulièrement dangereuses sont l'hypertension, l'angine de poitrine, l'arythmie et l'athérosclérose des vaisseaux coronaires, y compris les maladies héréditaires (crise cardiaque ou hypertension chez la mère);
  • Troubles sanguins - cholestérol élevé, augmentation de la coagulation sanguine et glycémie élevée (diabète sucré);
  • Surmenage physique et, de manière équivalente, faible activité physique.

Comment reconnaître les premiers signes d'une microinfarctus?

La microinfarctus se déroule rarement violemment, comme un infarctus du myocarde à grande focale. Une petite nécrose focale du muscle cardiaque peut être interprétée comme une crise prolongée d'angine de poitrine ou un rhume. Souvent, en particulier chez les patients âgés et les patients atteints de diabète sucré, la microinfarctus est asymptomatique. Par conséquent, la nécrose micro-focale dans la plupart des cas est diagnostiquée beaucoup plus tard. Les symptômes suivants d'une microinfarctus chez la femme aideront à suspecter le développement d'un processus nécrotique dans le muscle cardiaque:

  • Douleur vive, pressante ou brûlante dans le côté gauche de la poitrine

La douleur et les palpitations cardiaques durent plus longtemps qu'une crise d'angor. La micronécrose du muscle cardiaque survient en moyenne sur une période de 40 à 60 minutes. Après cela, la douleur diminue quelque peu. L'option suivante est également possible - une femme corrige l'engourdissement et la froideur des doigts de la main gauche, tirant des douleurs dans le bras, l'épaule, la mâchoire inférieure, sous l'omoplate ou dans le haut de l'abdomen à gauche (avec nécrose basse).

Des difficultés respiratoires et une sensation d'essoufflement (forme asthmatique) surviennent même avec une activité physique minimale ou après un stress. Dans ce cas, une sensation d'anxiété survient, le triangle nasolabial devient bleu et le corps est couvert de sueur froide. Les femmes souffrant d'asthme bronchique ou de bronchite asthmatique manquent souvent le début d'une micro-infarctus.

Une crise douloureuse s'accompagne d'une faiblesse du corps, de maux de tête et de vertiges. Il y a souvent une perte de conscience à court terme (forme cérébrale de microinfarctus), en particulier avec une basse pression initiale. Chez les patients souffrant d'hypertension, la pression artérielle peut augmenter, jusqu'au développement d'une crise hypertensive, et des nausées peuvent apparaître. La température peut monter jusqu'à 37,2-37,5 ° C (rarement jusqu'à 38 ° C).

Les symptômes ci-dessus démontrent que la micro-infarctus d'une femme peut être cachée derrière de nombreux «masques». Comment distinguer une microinfarctus des autres maladies?

  • Une élévation de la température est souvent considérée comme l'apparition d'infections respiratoires aiguës ou de grippe. Cependant, une microinfarctus se caractérise par une sensation d'anxiété et de panique déraisonnables, et les phénomènes catarrhales (rougeur de la gorge, congestion nasale et écoulement nasal, toux) sont absents. Dans le même temps, un rhume provoque rarement une douleur thoracique aussi importante..
  • L'angine de poitrine ne dure que 10 à 15 minutes. La douleur avec une microinfarctus dure jusqu'à 1 heure. Dans le même temps, la prise de nitroglycérine n'apporte aucun soulagement ou réduit légèrement l'intensité de la douleur.
  • Simulant une exacerbation de gastrite ou d'ulcères d'estomac, une attaque de microinfarctus aigu n'est pas stoppée par la prise de médicaments antiacides (Maalox, Rennie, Omeprazole). Cependant, la douleur d'auto-soulagement après 60 minutes. peut être perçu comme un effet du médicament pris. Il est difficile de différencier des maladies complètement différentes dès les premières minutes de l'apparition de la douleur.
  • Les médicaments prescrits par un médecin pour l'asthme bronchique (surtout ceux utilisés sous forme de sprays ou d'injections intraveineuses) agissent dans les premières minutes d'une crise d'essoufflement. Cependant, avec une microinfarctus, ils n'apportent pas de soulagement..

Étant donné que les symptômes graves d'une microinfarctus disparaissent relativement rapidement, les femmes se calment souvent et reportent l'appel d'une ambulance ou la visite d'un médecin. Cependant, une attaque disparaît rarement..

Signes de microinfarctus chez les femmes transférés aux jambes:

  • Diminution de la pression dans les premiers jours après une affection aiguë (même chez les patients souffrant d'hypertension);
  • Une sensation constante de froid dans les mains et les pieds - indique une insuffisance cardiaque et une violation de l'apport sanguin périphérique;
  • Des maux de tête constants ou une augmentation de la douleur habituelle dans la tête, ainsi que des lèvres bleues - indiquent une fonction cardiaque altérée et un apport insuffisant en oxygène au cerveau;
  • Transpiration versée la nuit et gonflement des pieds et des mains le matin;
  • Essoufflement et palpitations (arythmies) avec une activité physique minimale;
  • Fatigue irrésistible due à une faiblesse musculaire, des douleurs articulaires.

Premiers secours

Comme une crise cardiaque normale, une microinfarctus nécessite un traitement immédiat. Si vous suspectez une nécrose du muscle cardiaque, il est nécessaire:

  • Allongez le patient, soulevez la tête sous haute pression, détachez les boutons supérieurs des vêtements;
  • Appelez l'équipe d'urgence pour signaler une crise cardiaque;
  • Donner à une femme de la nitroglycérine (disons en prenant 3 comprimés avec un intervalle de 5 minutes, avec une pression basse seulement 1 onglet.), De préférence sous forme de spray;
  • Assurez-vous de mâcher 1/2 ou un onglet entier. Aspirine.

Complications et pronostic

Une microinfarctus ne se termine presque jamais de manière catastrophique, mais cela ne signifie pas du tout que le patient n'a pas à subir de traitement. Souvent, les conséquences sont soudaines et beaucoup plus graves que les complications de la nécrose myocardique macrofocale. Le micro-infarctus est dangereux pour le développement des maladies suivantes:

  • Récidive soudaine du processus nécrotique dans le cœur (dans les 1 à 2 premières semaines) avec des lésions myocardiques étendues et, par conséquent, la mort;
  • Infarctus répété à grande focale ou transmurale (profonde) - se développe 28 jours après la microinfarctus;
  • Formation de thrombus - le risque de formation de thrombus est réduit en prenant de l'aspirine dans les premières heures;
  • Arythmies - de la tachycardie légère à la fibrillation auriculaire;
  • Asthme cardiaque - l'insuffisance cardiaque chronique a un impact significatif sur la qualité de vie.

Pour minimiser le risque de complications graves, il est nécessaire de ne pas manquer les premiers symptômes d'une microinfarctus en développement et d'appeler une ambulance pendant ce temps. Une hospitalisation opportune et un traitement complet - traitement médicamenteux, restriction de l'activité physique et régime alimentaire spécial - minimiseront la probabilité d'une deuxième crise cardiaque et la gravité des symptômes d'insuffisance cardiaque chronique.

Le pronostic à long terme est plus favorable si une femme contrôle davantage son poids, abandonne ses mauvaises habitudes et ajuste son rythme de vie - bon sommeil, activité physique adéquate, adhésion aux principes d'une alimentation saine. Une partie intégrante de la vie après une microinfarctus devrait être des visites régulières chez un cardiologue et un examen.

Les premiers signes d'une microinfarctus chez l'homme et d'autres symptômes

La perturbation de la circulation sanguine à travers les vaisseaux alimentant le muscle cardiaque conduit à une privation d'oxygène des cellules myocardiques avec leur destruction ultérieure. Selon la taille de l'artère touchée, les zones de lésions cardiaques peuvent varier en profondeur et en capacité de réparation. Une petite zone d'ischémie s'accompagne de la formation d'une petite focale ou micro-infarctus. La maladie est plus fréquente chez les hommes.

Un caillot sanguin dans une artère coronaire est la cause d'un microifarctus

Classification et définition

Dans la dernière classification des maladies, le concept de "microinfarctus" est absent. Habituellement, cette forme de pathologie est appelée infarctus sous-endocardique aigu. Cette maladie s'accompagne d'une nécrose non pas de toute l'épaisseur du muscle cardiaque, mais seulement d'une petite zone de celui-ci située sous la surface interne.

À l'avenir, de tels dommages se transforment en un foyer peu profond de nécrose. Dans le même temps, sur l'ECG, il n'y a aucun signe caractéristique de la désintégration du tissu cardiaque sur toute la profondeur - l'onde Q. Par conséquent, une telle crise cardiaque est également appelée "non-Q-formant" ou "sans onde Q".

Les signes de la micro-crise cardiaque transférée sur l'ECG sont souvent absents

Avec un traitement approprié, une petite infarctus focale ou micro-infarctus est entourée de tissu cardiaque normal. Les cellules endommagées récupèrent ou diminuent simplement leur activité. Sur l'ECG, les signes d'une microinfarctus transféré sont souvent absents.

On dit parfois aux patients qu'ils ont subi une microinfarctus, alors qu'en fait la base morphologique de la maladie, c'est-à-dire la destruction et la mort des cellules, ne s'est jamais produite. Dans le même temps, le patient avait un syndrome coronarien aigu, qui n'a pas conduit au développement d'une crise cardiaque, mais a seulement provoqué une angine de poitrine instable. Tant que des études spéciales ne sont pas effectuées, tout d'abord, la détermination des marqueurs de nécrose, il est impossible de dire si le patient aura une crise cardiaque ou si tout se terminera bien, seulement avec une crise prolongée de douleur ischémique.

La microinfarctus chez les hommes est une maladie grave. Malgré la petite taille de la lésion et la réversibilité potentielle du processus, au début de son développement, elle peut affecter les zones les plus importantes du muscle cardiaque et entraîner des complications. Tout d'abord, ce sont des perturbations du rythme. Par conséquent, en cas de douleur thoracique intense et / ou prolongée, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance.

Symptômes d'une microinfarctus

Les crises d'angine de poitrine, mal contrôlées par les nitrates, peuvent indiquer une microinfarctus

Les manifestations d'une crise cardiaque chez l'homme et la femme ne dépendent pas de la taille de la lésion. Même avec une microinfarctus, les symptômes peuvent être bien exprimés et, à l'avenir, la maladie peut entraîner de graves complications.

Premiers (premiers) signes

Une microinfarctus peut survenir soudainement ou devenir le résultat d'une angine instable. Dans le premier cas, ses premiers signes apparaissent sur fond de bonne santé. Avec une forme instable de cardiopathie ischémique, la nécrose du muscle cardiaque est précédée de crises prolongées, plus fréquentes ou plus intenses que d'habitude d'angine de poitrine, mal contrôlées par les nitrates. L'angine de poitrine instable peut durer de plusieurs heures à un mois, et à ce moment, les soins hospitaliers sont importants.

Si une détérioration temporaire de l'apport sanguin dans une maladie coronarienne instable se termine par une thrombose d'une petite artère coronaire, le patient développera une microinfarctus. Ses premiers signes chez les hommes:

  • sensation de pression, de lourdeur, d'oppression ou de chaleur dans la poitrine qui ne disparaît pas après la prise de nitroglycérine;
  • douleur thoracique durant plus de quelques minutes, restant au repos et constamment récurrente;
  • essoufflement, essoufflement, toux;
  • sueur froide;
  • anxiété, peur de la mort;
  • palpitations cardiaques, étourdissements.

Les hommes présentent moins souvent que les femmes des symptômes précoces de micro-infarctus tels que nausées, vomissements, troubles de la conscience, essoufflement, douleur dans la mâchoire inférieure, le dos, l'épaule ou l'omoplate. Cependant, de telles manifestations peuvent également indiquer une crise cardiaque..

Développement ultérieur des symptômes

En l'absence de traitement, les manifestations du petit infarctus focal s'intensifient. Il est possible de développer une lésion transmurale, c'est-à-dire pénétrant sur toute la profondeur du myocarde. Mais même si le foyer de la nécrose est limité à une petite zone à l'avenir, le patient peut éprouver:

  • dyspnée sévère au repos, aggravée en position couchée, suffocation, toux avec crachats mousseux;
  • lourdeur dans l'hypochondre droit, gonflement des jambes;

Douleur dans l'hypochondre droit avec micro-infarctus

Prévisions pour la vie

L'évolution d'une microinfarctus chez l'homme est plus légère que celle d'une lésion transmurale, en particulier avec un traitement débuté en temps opportun.

Résultats possibles d'une microinfarctus et leur fréquence:

ManifestationsLa fréquence,%
Décès avant l'hospitalisationMoins de 10
Décès à l'hôpital avec la première microinfarctus3 - 5
Décès à l'hôpital avec crise cardiaque répétée6 - 9
Insuffisance cardiaque modérée ou sévèreMoins que 1
Fréquence des arythmiesFaible
L'incidence de l'angine de poitrine postinfarctus au cours de l'annéePlus de 60%
Crise cardiaque répétée dans les 3 moisDix

Par rapport à l'infarctus transmural sévère, les patients tolèrent plus facilement la période aiguë (le premier mois après la crise), mais plus tard, ils ont souvent des lésions cardiaques répétées et une angine de poitrine se développe..

Causes et facteurs de risque

La microinfarctus chez l'homme se développe à un âge plus jeune que chez la femme. Cela est dû à un grand nombre de causes et de facteurs de risque de la maladie chez les hommes. L'identification et la correction en temps opportun de ces conditions réduisent la probabilité d'une crise cardiaque.

La cause immédiate d'une microinfarctus est le blocage de l'artère cardiaque par un thrombus. Un tel caillot sanguin se forme sur le site de la plaque athéroscléreuse endommagée. Sa base est la lipoprotéine de basse densité (LDL), ou «mauvais cholestérol».

Le "mauvais" cholestérol s'installe sur les parois des vaisseaux sanguins, rétrécissant la lumière

Conditions de formation de la plaque athéroscléreuse et de ses dommages:

  • taux élevés de LDL et / ou de triglycérides dans le sang;
  • manger des graisses saturées présentes dans la viande, le beurre, le fromage;
  • Manger des huiles hydrogénées présentes dans certains aliments, comme la margarine
  • hypertension artérielle;
  • Diabète;
  • en surpoids;
  • fumeur;
  • plus de 45 ans (pour les hommes);
  • des cas de maladie cardiaque chez des parents de sexe masculin de moins de 55 ans ou des femmes de moins de 65 ans;
  • stress aigu ou tension nerveuse constante;
  • manque d'activité physique.

L'influence de facteurs négatifs affaiblit le système cardiovasculaire

Premiers secours

Lorsque des signes ressemblant aux symptômes d'une microinfarctus chez l'homme apparaissent, vous devez effectuer les actions suivantes:

  • appelle une ambulance;
  • donner au patient une position semi-assise;
  • dénouez une cravate, détachez un col serré, une ceinture;
  • ouvrez la fenêtre pour l'air frais;
  • calmer le patient;
  • donner un demi-comprimé d'aspirine à mâcher, et également mettre 3 comprimés de nitroglycérine sous la langue à un intervalle de 5 minutes, ou prendre 3 inhalations appropriées de Nitrospray.

Thérapie complémentaire

Le traitement d'une microinfarctus est effectué dans un hôpital

Le traitement est effectué dans un hôpital cardiologique. Avec une microinfarctus chez l'homme, les éléments suivants sont utilisés:

  • mise en œuvre immédiate d'une procédure de chirurgie cardiaque mini-invasive - angioplastie et stenting;
  • dans des cas plus rares, pontage coronarien.

Les médicaments comprennent l'aspirine, le clopidogrel, la nitroglycérine, les bêtabloquants et les inhibiteurs de l'ECA. Pour le soulagement de la douleur, des analgésiques narcotiques sont prescrits. Si possible, dans la voiture d'ambulance, l'administration de médicaments qui dissolvent le caillot sanguin commence.

La prévention

  • Une alimentation saine est importante pour éviter une microinfarctus. Mangez plus de céréales complètes, de légumes, de fruits et de protéines maigres. Il est recommandé d'éviter le sucre, les graisses saturées et les huiles hydrogénées.
  • L'exercice physique régulier contribue à améliorer l'état du cœur et des vaisseaux sanguins. Si un homme a déjà eu une microinfarctus, un cardiologue l'aidera à choisir l'intensité des cours.
  • Arrêter de fumer actif et passif.
  • La glycémie et la pression artérielle doivent être surveillées.

Suivre ces recommandations réduit considérablement le risque de microinfarctus chez les hommes..

Symptômes et méthodes de traitement d'une microinfarctus

Cette maladie, lorsque le cœur est atteint, touche à la fois les hommes et les femmes. Il est important d'attraper les premiers signes. Le prochain degré de détérioration est une crise cardiaque massive. Une microinfarctus se produit lorsque le myocarde est affecté par de petits foyers. Dans le même temps, la circulation sanguine est mauvaise et une partie du muscle cardiaque s'avère morte.

Auparavant, les scientifiques pensaient que seuls les hommes étaient affectés de cette manière. Avant la ménopause, les femmes développent activement des œstrogènes, ce qui a un effet positif sur le travail du cœur et constitue une prévention naturelle du développement d'une crise cardiaque. Mais maintenant, on sait que de 200 à 300 femmes dans le pays meurent des suites d'une grave crise cardiaque, qui se développe dans le contexte de cette petite.

Signes de la maladie

Une micro-infarctus n'a vraiment pas beaucoup de signes évidents et ceux qui souffrent d'angine de poitrine et souffrent assez souvent de douleurs cardiaques peuvent le manquer. Ils pensent qu'il s'agit d'une autre attaque de maladie chronique et ne prennent même pas toutes les mesures nécessaires, tout le monde ne prend pas les pilules nécessaires. Ni le patient lui-même ni ses proches ne soupçonnent qu'il a eu une microinfarctus.

Laissez-nous vous rappeler quels symptômes d'une microinfarctus vous pouvez ressentir avec cette pathologie et cela indiquera clairement une maladie. Vous devez contacter d'urgence votre médecin de famille ou une ambulance si vous ressentez les signes suivants de la maladie:

  1. Des douleurs sont apparues, elles ont une intensité différente. Si vous sentez que la douleur est comme un coup de poignard, cela peut être à la fois le symptôme d'une crise cardiaque étendue et un mini-foyer de lésion. La douleur est très forte, elle est brûlante et comme si elle pressait. De la poitrine, il passe brusquement aux omoplates et peut être ressenti dans l'abdomen. Ensuite, il donne une telle douleur au cou et va même au visage et se fait sentir sur la mâchoire (inférieure) ou la main. Si vous avez un cas atypique, vous ne ressentirez peut-être pas de telles sensations douloureuses, elles seront moins intenses ou plutôt faibles. Dans de rares cas, mais il arrive que la maladie disparaisse sans ses symptômes caractéristiques. Vous seulement sur un ECG et découvrez que vous avez eu une micro-infarctus. C'est très mauvais quand le patient n'est pas traité et le porte sur ses pieds.
  2. Si vous mettez habituellement de la nitroglycérine sous votre langue et que vous ne ressentez pas beaucoup de soulagement, cela devrait vous alerter et vous devez consulter d'urgence un médecin. C'est l'un des symptômes d'une mini-crise cardiaque..
  3. Lorsque vous vous sentez faible et une sueur froide si désagréable qui vous traverse, comme un frisson après avoir été mouillé sous la pluie, et vous vous sentirez mal. Vous comprendrez qu'il y a de graves problèmes dans le corps et qu'il y a une possibilité de microinfarctus.
  4. Mesurez la température. Si elle dépasse 38 ° C, cela peut être une indication directe de la présence de zones mortes ou de nécrose dans la zone myocardique. Cela signifie que l'attaque est déjà passée, mais les conséquences restent.
  5. L'essoufflement se produit avec des étourdissements soudains et la personne peut même s'évanouir.
  6. La cyanose peut apparaître dans la région des lèvres ou du triangle nasolabial..
  7. Vous aurez soudainement peur et ne voudrez pas mourir, de l'anxiété apparaîtra. C'est comme une attaque de panique, mais quelque chose de différent à tester. Cela ne vous semble pas, votre cœur cède vraiment et vous vous sentez mal. Le corps même à la personne la plus attentive le signalera.

Les premiers symptômes avec des signes par lesquels vous devinez que le cœur est endommagé peuvent être typiques des crises cardiaques petites et étendues. La zone touchée sera différente. Avec de petites manifestations atypiques de la maladie sont possibles et vous ne comprendrez pas toujours que vous avez subi une mini-crise cardiaque sans traitement. Mais quand il est étendu, les symptômes sont beaucoup plus brillants et vous vous allongez simplement, ce qui vous montrera à quel point le cœur est endommagé. Il est important d'identifier la maladie à temps.

Certains pensent même que c'est une grippe si forte et juste une complication dans le cœur, ça va, vous pouvez prendre des antibiotiques et courir au travail. Les hommes sont particulièrement enclins à des attitudes frivoles. Lorsqu'une microinfarctus se produit, elle dure de 40 à 60 minutes. Ceux qui ont un faible seuil de douleur peuvent ne pas ressentir les symptômes typiques de la douleur. Les personnes atteintes de diabète sucré ne remarqueront pas immédiatement des lésions cardiaques. Selon les statistiques, 25% des personnes ignorent les symptômes et au stade aigu cette maladie.

Symptômes

Chez la femme, les signes de microinfarctus sont moins prononcés que chez l'homme. Écoutez attentivement votre corps et si vous présentez des symptômes alarmants, consultez votre médecin de famille. Il vous référera à un cardiologue pour examen. Les femmes pensent souvent que ce n'est pas un cœur, mais elles sont fatiguées au travail ou à cause des tâches ménagères, ont souffert de stress et dès qu'elles se couchent et dorment, tout s'en va. Et ce sont des appels alarmants du muscle cardiaque, indiquant qu'il est temps de porter une attention particulière à son état. Considérez les signes qui apparaissent souvent chez les femmes:

  1. Vous sentirez que vos doigts et vos orteils ne sont généralement pas froids, même par temps chaud. Cela signifie que l'approvisionnement en sang périphérique du corps sera interrompu et cela peut être le signe d'une microinfarctus..
  2. Regardez vos pieds le matin s'ils sont enflés - c'est un mauvais signe. Il arrive que l'on ressent des courbatures dans les mains, tord les articulations. La femme est anxieuse, elle éclate de sueurs froides. Tout cela indique un dysfonctionnement dans le travail de votre orgue..
  3. Les femmes ont une structure corporelle telle que le diaphragme est plus haut que celui des hommes. Par conséquent, le cœur avec son bord inférieur est plus proche de l'estomac. Si vous ressentez souvent des nausées, que vous n'êtes certainement pas enceinte et que tout va bien avec votre estomac, votre pancréas, cela peut signaler un trouble cardiaque..
  4. Avez-vous eu des maux de tête récemment et l'appareil montre une pression artérielle élevée? C'est peut-être un cœur. Prenez rendez-vous avec un cardiologue.

Un médecin expérimenté connaît tous ces symptômes et que le cœur est touché et pourra vous suggérer le diagnostic correct à temps, vous prescrire un cardiogramme, une échographie du cœur et la pathologie seront visibles. Vous suivrez un traitement et récupérerez, évitant une crise cardiaque massive dans un proche avenir.

Effets

L'essentiel est de reconnaître un mini-infarctus dans le temps et de suivre un traitement afin d'éviter un infarctus étendu, qui suit souvent un petit infarctus après un certain temps. Vous ne vous inquiétez peut-être pas beaucoup de la microinfarctus que vous subirez en courant, mais l'échocardiogramme montrera certainement que c'était le cas. Dans le même temps, le risque de 2 micro-infarctus ou que le cœur soit largement affecté. Vous avez un besoin urgent d'être traité.

Les crises ont des conséquences. Il y aura des échecs dans le cœur. L'arythmie, la péricardite s'intensifieront, puis il peut y avoir une crise cardiaque étendue et même une rupture soudaine du «moteur». Par conséquent, si vous soupçonnez des problèmes cardiaques, consultez immédiatement un médecin et passez un examen..

Quelle sera la gravité de la microinfarctus? Ceci est influencé par divers facteurs:

  • Quelle zone est affectée;
  • Quel âge avez-vous;
  • De quoi êtes-vous malade d'autre?

Il arrive qu'une micro-infarctus manquée soit pire qu'une grave. Ses conséquences:

  • Lésions d'organes secondaires ou déjà importantes;
  • L'apparition d'un caillot sanguin dans un vaisseau;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Arythmie.

Vous souhaitez réduire votre risque de microinfarctus? Suis les règles:

  1. Essayez de bouger davantage. Exercice, exercice de sports réalisables au moins régulièrement promener le chien à l'air frais.
  2. Lorsque vous buvez en compagnie, ne fumez pas. Combattez aussi d'autres mauvaises habitudes.
  3. Passez à l'examen clinique au besoin.
  4. Après 40 ans, examinez le cœur. Si vous avez des problèmes, commencez à prendre les médicaments prescrits par votre médecin pour soutenir votre muscle cardiaque..

Méthodes de traitement

Voyez-vous un certain nombre de signes typiques de la personne à côté de vous? Donnez-lui les premiers soins. Cela évitera une crise cardiaque massive. Appelez immédiatement une ambulance. Vous ne pouvez pas vous en passer. Nous devons de toute urgence commencer le traitement d'une microinfarctus. Prenez des mesures qui soulageront l'état du patient:

  • Allongez-vous ou asseyez-vous confortablement dans le fauteuil du patient;
  • Il ne devrait pas être physiquement surchargé et nerveux;
  • Ouvrez la fenêtre grande ouverte, laissez l'air frais respirer;
  • Dans 45 minutes vous pouvez prendre jusqu'à 3 comprimés de nitroglycérine. Donner après 10 ou 15 minutes. 1 chacun.

Le traitement est prescrit de la même manière que pour une crise cardiaque étendue. Il est impératif que vous vous rendiez à l'hôpital et que vous n'arriviez pas à la maison. De nombreuses fractures sont traitées dans un hôpital, mais notre cœur en est un et c'est le «moteur» du corps. Par conséquent, les proches doivent persuader le patient de prendre soin d'eux-mêmes pour tous et de suivre un traitement dans un hôpital. Après tout, le foyer dans le cœur peut augmenter, capturant de nouvelles zones.

Le patient se voit prescrire un repos au lit. Le médecin prescrit souvent une maladie coronarienne pour dilater les vaisseaux de l'organe. Des médicaments sont administrés pour aider à dissoudre les caillots sanguins, des injections analgésiques ou des pilules sont administrées. Cela améliorera les propriétés rhéologiques de votre sang. Si des complications résultent d'une microinfarctus dans le cœur, des antiarythmiques peuvent vous être prescrits et même une intervention chirurgicale.

Réhabilitation

Pour éliminer les conséquences de la maladie, suivez d'abord un traitement qui vous sera prescrit par votre médecin. Prenez un comprimé de nitroglycérine immédiatement sous la langue. Si ce n'est pas le cas, demandez aux voisins ou demandez à quelqu'un de visiter la pharmacie. Une rééducation est nécessaire pour que vous viviez comme avant. Seul un médecin prendra correctement en compte toutes vos maladies chroniques et vous prescrira le bon déroulement du traitement en termes de doses et de durée. Il prendra également en compte l'allergie à l'une des substances contenues dans les médicaments, le cas échéant.

Pendant la période de rééducation, vous pouvez utiliser des remèdes populaires. Dans les pharmacies, ils vendent des teintures sur les plantes médicinales, par exemple sur la valériane ou le muguet, l'agripaume ou la belladone, la pruche ou l'aubépine. Votre médecin vous recommandera une routine d'exercice spécifique. L'essentiel est de ne pas vous surmener et de faire, en regardant votre bien-être.

L'exercice est recommandé à tout le monde en fonction du complexe général. Il est utile de monter les escaliers de plusieurs étages dans cet état. Il est nécessaire de surveiller le rythme pour que la respiration ne devienne pas trop fréquente. Et avec le temps, vous pourrez grimper plus rapidement les 3-4 étages. Pour de nombreux patients, les médecins recommandent de pédaler sur un vélo d'exercice, de s'inscrire à la natation et de marcher davantage.

Pour commencer, la charge sur le cœur est très dosée et douce, et progressivement elle peut être augmentée. Il est nécessaire de mesurer en permanence la pression artérielle et de surveiller le pouls afin que le cœur ne vole pas hors de la poitrine. Puis augmentez le rythme. Pour éviter une deuxième crise cardiaque, vous devez exclure les mauvaises habitudes, mesurer constamment la pression et la réduire avec des médicaments. Il est utile de connaître et de réguler votre taux de cholestérol.

La pression est réduite grâce à la collection, qui comprend: menthe au houblon, agripaume à la valériane. Les framboises aideront à fluidifier le sang. Il remplace l'aspirine dans une certaine mesure. Il existe des aliments qui vous aideront à vous remettre rapidement d'une microinfarctus. Ceux-ci comprennent: noix à l'huile d'olive, saumon aux bananes, carottes à l'ail, betteraves au céleri, yogourt aux tomates, fromage cottage au chou.

Certaines personnes pensent que juste après l'hôpital, vous pouvez vous rendre dans un sanatorium pour une rééducation, malheureusement, il est préférable de s'y reposer et de prendre tout le volume de la procédure pas pour une telle maladie. Vous ne pourrez pas y suivre une thérapie par l'exercice à part entière. Maintenant, lorsque vous remarquez des violations dans le travail d'un organe, la prévention est importante. Débarrassez-vous autant que possible des mauvaises habitudes.

Travaillez-vous mentalement? Le soir, promenez-vous avec toute la famille ou faites des exercices à la maison, entraînez votre cœur. Essayez de manger sainement et avec modération. Toutes ces mesures donnent leurs résultats positifs, car une vieillesse relativement saine et l'absence de problèmes cardiaques sont merveilleux.

Symptômes, signes et conséquences de la microinfarctus

La microinfarctus est un terme non scientifique que l'on peut rencontrer dans la vie de tous les jours. En médecine, cela correspond au concept de petit infarctus focal ou d'infarctus sans élévation du segment ST. Que nous dit-il - découvrons-le ensemble.

Les données statistiques indiquent que l'infarctus du myocarde survient 4 à 5 fois plus souvent chez l'homme que chez la femme. Ce modèle est observé chez les jeunes et les âges moyens. Cette prévalence chez les femmes peut s'expliquer par l'effet protecteur du fond hormonal, créé par les œstrogènes..

Après 50 ans d'âge moyen ou de ménopause précoce, ces indicateurs changent en sens inverse. Après 50 ans, les femmes courent un plus grand risque de crise cardiaque.

Quelle est la cause ou pourquoi une crise cardiaque survient

Athérosclérose des vaisseaux du cœur

Étant donné qu'une micro-infarctus est une forme de maladie coronarienne, la raison qui y conduit est similaire.

  1. La cause la plus fréquente du développement d'une micro-infarctus est l'athérosclérose des vaisseaux du cœur. Avec cette maladie, des plaques se forment dans les vaisseaux qui, dans certaines conditions, peuvent être endommagées jusqu'à la rupture. Ce sont ces plaques «instables» qui sont à l'origine de nombreux maux, dont la micro-infarctus ou le petit infarctus du myocarde focal.
  2. Jusqu'à 7% des cas de crise cardiaque surviennent pour une autre raison, lorsque l'athérosclérose reste de côté - spasme vasculaire, embolie, diverses maladies auto-immunes et autres des vaisseaux cardiaques.

Ainsi, une plaque instable est le site d'un caillot sanguin..

Quels sont les signes que vous pouvez distinguer une microinfarctus

Déterminer avec précision et à 100% - quel type de crise cardiaque, malheureusement, ne peut être fait que par un pathologiste lors d'une autopsie. Mais cette option ne convient à personne, à l'exception du pathologiste lui-même. En fait, distinguer un petit infarctus focal d'un infarctus étendu est une tâche difficile..

Le seul signe indirect approximatif est un électrocardiogramme. La présence d'une élévation anormale du segment ST indique des dommages importants. Diminution du segment ST et ondes T négatives - signes électrocardiographiques indirects d'une microinfarctus.

Contrairement à un IM extensif, avec une microinfarctus, la lumière du vaisseau n'est pas complètement bloquée.

Dans quelles conditions se produit une microinfarctus?

Taux de cholestérol élevé

Il est impossible de dire avec certitude dans quelle partie du muscle cardiaque un patient peut avoir une crise cardiaque. Il est également impossible de dire s'il s'agira d'une focale étendue ou petite - c'est une tâche assez difficile pour un clinicien. Même avec une crise cardiaque, la distinction entre petite focale et étendue est basée sur les résultats de l'ECG. S'il y a un risque, le patient n'est pas assuré contre une crise cardiaque.

Quels facteurs peuvent déclencher le développement d'une crise cardiaque?

Un stress psycho-émotionnel ou physique, une intervention chirurgicale, un traumatisme, une suralimentation, un refroidissement sévère ou une surchauffe peuvent déclencher le développement d'une crise cardiaque. Les patients du groupe à risque sont plus sensibles à cela. Les facteurs de risque les plus importants pour le développement d'une crise cardiaque sont:

  • taux de cholestérol élevé,
  • hypertension artérielle,
  • fumeur.

Ce groupe est complété par moins de facteurs, mais aussi importants:

  • Diabète,
  • surpoids et obésité,
  • maladies chez les parents de moins de 65 ans,
  • faible activité physique,
  • femmes de plus de 50 ans et hommes de plus de 40 ans.

Signes d'une microinfarctus

La douleur est l'un des principaux symptômes de la maladie

Les symptômes et les signes d'une microinfarctus sont similaires à ceux d'une crise cardiaque étendue.

    La douleur est l'un des principaux symptômes de la maladie. Il dure plus de 15 à 20 minutes et n'est pas éliminé en prenant de la nitroglycérine. La douleur peut être de gravité variable - d'insupportable à très légère. Sa particularité réside dans le fait qu'il cesse de ressembler à une attaque typique d'angine de poitrine. Les sensations de douleur sont plus prononcées et leur irradiation (prévalence) est beaucoup plus large. Chez les personnes âgées, ainsi que celles atteintes de diabète sucré, la douleur peut être légère ou absente du tout.

Ressentir la peur de la mort

Il faut se souvenir des formes atypiques d'infarctus du myocarde, lorsque les premiers symptômes chez un patient peuvent être une dyspnée, des maux de tête, des nausées et des vomissements, des douleurs dans l'abdomen ou dans les membres supérieurs. Dans certains cas, il peut y avoir uniquement des symptômes tels qu'une faiblesse générale et des étourdissements.

Comment diagnostiquer une microinfarctus

Une microinfarctus est diagnostiquée de la même manière que toute autre crise cardiaque..

  1. Le diagnostic est basé sur les plaintes caractéristiques du patient et ses antécédents médicaux.
  2. L'électrocardiogramme est également une méthode importante et obligatoire. Diminution du segment ST ou présence d'ondes T négatives - un signe indirect indiquant une micro-infarctus ou une petite lésion myocardique focale.
  3. Lors de son admission à l'hôpital, le sang du patient est examiné pour le contenu des marqueurs des lésions myocardiques. En règle générale, avec un petit infarctus focal, leur niveau est légèrement inférieur à celui des dommages étendus..
  4. Le patient subit une échocardiographie ou une échographie du cœur, selon les résultats desquels il est possible d'établir la localisation du foyer pathologique, d'évaluer l'état du myocarde et d'identifier les complications.
  5. Selon les indications, une étude de contraste des vaisseaux du cœur est réalisée - angiographie coronarienne.

Traitement d'une microinfarctus

Après le diagnostic établi, une nouvelle étape commence - le traitement. Un diagnostic correct est la clé du succès du traitement de la maladie. Elle doit commencer le plus tôt possible après le diagnostic, car il existe un risque d'augmentation de la zone de lésion et de transition d'une micro-infarctus vers une étendue. Et cela, à son tour, entraîne des conséquences néfastes pour la santé et la vie du patient. Les tactiques thérapeutiques visent à empêcher la formation de caillots sanguins.

  • Dans le traitement de la microinfarctus, des antiagrégants plaquettaires, des antiagrégants plaquettaires, des nitrates et des bêtabloquants sont utilisés.
  • Si le traitement médicamenteux d'une microinfarctus n'aboutit pas à des résultats positifs - la douleur persiste ou reprend, l'intervention coronarienne percutanée est la méthode de choix. Récemment, la préférence a été donnée au stent coronaire.
  • Une opération de dérivation des vaisseaux cardiaques est également effectuée.

Conséquences d'une microinfarctus

Bien entendu, les conséquences d'une microinfarctus ne sont pas aussi traumatisantes qu'après une crise cardiaque massive. Après tout, le muscle cardiaque n'est pas affecté sur toute son épaisseur. Il est juste de dire dans le cas où la crise cardiaque se développe principalement. Les complications les plus courantes dans les petits infarctus focaux sont les troubles du rythme.

Cependant, si cette maladie survient après un IM étendu, ses conséquences sont défavorables. Dans de tels cas, une microinfarctus est difficile et peut être compliquée par des troubles du rythme, une insuffisance circulatoire et un choc.

Prévention d'une microinfarctus

La prévention des maladies a une place importante dans la vie du patient. Attitude attentive à sa santé, l'adhésion au traitement est une opportunité de réduire le risque de conséquences indésirables dans la vie «post-infarctus». Sinon, une microinfarctus peut devenir un précurseur de lésions myocardiques étendues. Tout d'abord, vous devez vous rappeler ce que le médecin a recommandé et, deuxièmement, suivre ces recommandations. Troisièmement, faites attention aux facteurs de risque que vous pouvez éliminer ou limiter leur effet sur votre corps:

  • Arrêter de fumer
  • Traiter l'hypertension artérielle
  • Normaliser le cholestérol sanguin - prenez vos médicaments prescrits, suivez un régime
  • Abandonnez les aliments gras, frits et riches en calories, oubliez les fast-foods. Incluez des fruits et légumes, des viandes maigres et du poisson dans votre alimentation.
  • Débarrassez-vous des kilos en trop
  • Bougez plus: marcher 4 fois par semaine est un bon moyen de rester actif
  • Contrôlez votre glycémie
  • Évitez le stress physique et émotionnel

Microinfarctus: traitement, premiers signes, options de cours

La microinfarctus du myocarde est un type de cardiopathie ischémique dans laquelle se développe une nécrose de petites zones du muscle cardiaque, accompagnée d'une diminution de la fonction des organes.

Même avec une lésion insignifiante, caractéristique d'un mini-infarctus, des structures importantes du muscle cardiaque peuvent être impliquées dans le processus pathologique.

Souvent, la maladie est asymptomatique ou a une évolution atypique.Dans de tels cas, il peut être difficile de la reconnaître non seulement pour le patient, mais également pour le médecin de spécialisation non cardiologique. L'évolution atypique du mini-infarctus est plus souvent observée chez les femmes.

Une crise cardiaque transférée sur les jambes est souvent détectée après une longue période lors de l'électrocardiographie lors du diagnostic pour une autre raison.

Toute forme d'infarctus du myocarde, y compris de petite taille focale, constitue une menace pour la santé et la vie du patient. Pour cette raison, en cas de suspicion d'une éventuelle crise cardiaque, un appel immédiat à un spécialiste est nécessaire, et les patients du groupe à risque ont besoin d'examens préventifs réguliers par un cardiologue afin de ne pas manquer la pathologie..

Causes et facteurs de risque

L'infarctus du myocarde est plus fréquent chez les hommes entre 40 et 60 ans. L'incidence chez les femmes de 40 à 50 ans est plus faible, mais après 50 ans, elle devient la même. Au cours des dernières décennies, il y a eu une tendance au développement de mini-infarctus chez les patients plus jeunes..

La microinfarctus se produit dans le contexte d'une ischémie ou d'une perturbation du flux sanguin local.

Les principales raisons sont: un infarctus du myocarde antérieur, une angine de poitrine, des taux élevés de cholestérol sanguin et des lésions athérosclérotiques des vaisseaux sanguins, le diabète sucré, une pression artérielle élevée, un stress physique et / ou mental excessif, une mauvaise alimentation, un surpoids, de mauvaises habitudes, une hypodynamie.

Parmi les facteurs de risque de développement de la maladie figurent une irritabilité accrue, l'anxiété, une exposition au stress, une prédisposition génétique..

Symptômes et formes de la maladie

En règle générale, les premiers signes de microinfarctus sont insignifiants et n'attirent souvent pas l'attention du patient, surtout s'il a des antécédents d'angine de poitrine. Ceux-ci incluent une faiblesse, une douleur cardiaque légère, souvent sous la forme d'une sensation de picotement, des palpitations.

Les principaux symptômes d'un mini infarctus du myocarde ne diffèrent pas de ceux d'un infarctus à grande focale, mais sont généralement moins prononcés: douleur intense derrière le sternum, qui peut irradier vers l'omoplate, l'abdomen, le bras, le cou, la mâchoire inférieure.

Souvent, la maladie est asymptomatique ou a une évolution atypique.Dans de tels cas, il peut être difficile de la reconnaître non seulement pour le patient, mais aussi pour le médecin de spécialisation non cardiologique.

Dans un parcours atypique, la douleur est moins prononcée ou totalement absente, et en plus, elle peut avoir une localisation différente (dos, moitié droite du corps, membres supérieurs, doigts, mâchoire, etc.). En outre, on observe une faiblesse, des sueurs froides, une cyanose des lèvres et du triangle nasolabial, des étourdissements, une tachycardie, une diminution de la pression artérielle, de l'anxiété, la peur de la mort. La température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles.

Les formes atypiques de la maladie comprennent:

  • asthmatique - se développe chez les patients âgés dans le contexte d'une cardiopathie ischémique, d'une insuffisance cardiaque, d'une hypertension artérielle; pas de syndrome douloureux, d'essoufflement, de symptômes d'œdème pulmonaire ou d'asthme cardiaque;
  • abdominale - il y a des douleurs sévères dans la région épigastrique, des nausées, des vomissements, des flatulences (ressemble au tableau clinique d'un abdomen aigu);
  • arythmique - se manifestant par des troubles du rythme cardiaque; douleur cardiaque modérée ou inexistante;
  • cérébral - on note des maux de tête, des étourdissements, des troubles intellectuels et mnésiques, des troubles sensoriels et moteurs (ressemblent aux symptômes d'un accident ischémique transitoire, d'un accident cérébrovasculaire dynamique).

Conséquences immédiates et lointaines

Des maux de tête sévères, des frissons, une hypertension artérielle, une transpiration accrue, une douleur dans les articulations, un gonflement des extrémités peuvent indiquer une attaque passée..

Une fois subi une crise cardiaque augmente considérablement le risque d'une deuxième crise à l'avenir. D'autres conséquences d'un mini-infarctus comprennent le développement d'une arythmie, une péricardite, une aggravation de l'insuffisance cardiaque.

Une fois subi une crise cardiaque augmente considérablement le risque d'une autre crise à l'avenir..

Premiers secours

Il est impossible de déterminer le diagnostic exactement à la maison, par conséquent, si vous soupçonnez une crise cardiaque, vous devez immédiatement appeler une ambulance. En attendant son arrivée, la patiente doit être allongée ou assise, donner accès à l'air frais. Si le patient est vu par un cardiologue et prend des médicaments pour le cœur, vous pouvez lui donner un tel médicament (par exemple, de la nitroglycérine) à boire. Jusqu'à l'arrivée du médecin, le patient ne doit pas être laissé sans surveillance, car à tout moment son état peut se détériorer de manière critique. En cas d'arrêt cardiaque et de respiration, des mesures de réanimation sont mises en place, cependant, cela est recommandé pour les personnes ayant une formation appropriée..

Diagnostique

La principale méthode de diagnostic d'une crise cardiaque est l'électrocardiographie (ECG). Pour clarifier la localisation du foyer de nécrose et sa taille, un examen échographique du cœur (échocardiographie) est réalisé. Un test sanguin biochimique général est prescrit (lactate déshydrogénase, créatine phosphokinase, troponine, profil lipidique, etc.).

Une crise cardiaque transférée sur les jambes est souvent détectée après une longue période lors de l'électrocardiographie lors du diagnostic pour une autre raison.

Traitement d'une microinfarctus

Si un mini infarctus est diagnostiqué dans les 1 à 10 jours, le traitement est effectué dans un hôpital cardiologique, où toutes les conditions sont réunies pour assurer un examen complet et une surveillance 24h / 24 de l'état du patient.

Des analgésiques sont prescrits (en cas de syndrome douloureux intense, analgésiques narcotiques), des antiarythmiques, des médicaments hypotoniques. En cas de troubles du métabolisme lipidique, les statines sont utilisées pour prévenir les lésions vasculaires athéroscléreuses.

L'infarctus du myocarde est plus fréquent chez les hommes entre 40 et 60 ans. L'incidence chez les femmes de 40 à 50 ans est plus faible, mais après 50 ans, elle devient la même.

Les agents antiplaquettaires et / ou anticoagulants sont prescrits pour une longue durée. Dans certains cas, leur utilisation à vie est nécessaire pour éviter une seconde attaque..

Si la micro-infarctus a été transférée par le patient sur ses pieds et a ensuite été découverte par accident, il est nécessaire de procéder à des mesures de rééducation et à une observation régulière par un cardiologue.

Réhabilitation

La rééducation post-myocardique comprend la pharmacothérapie de soutien, la physiothérapie, les massages, la thérapie par l'exercice, les ajustements du mode de vie et le régime alimentaire. L'alimentation doit être basée sur des aliments riches en fibres, vitamines, acides gras polyinsaturés: légumes et fruits, poisson, viande maigre, fruits de mer, produits laitiers, huiles végétales. Limitez l'utilisation de viandes grasses, de graisses animales, de sel, de confiserie. Les patients en surpoids doivent le ramener à la normale.

Prévision et prévention

Avec un diagnostic rapide et un traitement correctement sélectionné, le pronostic est relativement favorable. Après le traitement et la rééducation, il est possible pour une personne de retourner au travail et à une vie normale. Les patients qui ont eu une forme quelconque de crise cardiaque doivent être examinés régulièrement par un cardiologue.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.