Thrombose iléofémorale

Dystonie

La thrombose iléo-fémorale est un blocage des veines fémorales et iliaques profondes par un caillot sanguin. La maladie a été identifiée comme une forme nosologique distincte, car elle a une évolution sévère et constitue une menace directe pour la vie humaine. La thrombose iléofémorale est souvent compliquée par une embolie pulmonaire. Par conséquent, si des signes de pathologie sont détectés, le patient doit recevoir des soins médicaux d'urgence..

3-4 fois plus souvent le membre gauche souffre de thrombose iléofémorale que le droit.

Causes de la thrombose iléo-fémorale

Les causes de la thrombose iléo-fémorale peuvent être variées, parmi lesquelles:

Blessures aux veines et aux tissus mous des membres inférieurs.

L'introduction d'une infection bactérienne dans le corps.

Alitement prolongé, par exemple après une intervention chirurgicale ou lors d'une maladie grave.

Période post-naissance.

La présence d'une tumeur maligne dans le corps. Les néoplasmes situés dans la région pelvienne présentent un danger particulier en termes de développement de la thrombose: cancer du côlon sigmoïde, des reins, des glandes surrénales, du col de l'utérus, ainsi que du sarcome rétropéritonéal..

Anévrisme de l'aorte abdominale, des artères fémorales ou iliaques.

La présence d'un néoplasme kystique poplité.

Tout processus purulent localisé dans la région pelvienne, dans ses espaces cellulaires et ses organes.

Maladie veineuse iatrogène.

Le plus souvent, la thrombose iléo-fémorale est une pathologie ascendante qui prend naissance dans le segment poplité ou fémoral.

Symptômes de thrombose iléofémorale

L'évolution de la maladie est divisée en deux phases: prodromique et aiguë (stade des symptômes sévères).

Le stade prodromique est caractérisé par les symptômes suivants:

Une augmentation de la température corporelle à des niveaux subfébriles.

Douleur dans le sacrum et le bas du dos, dans le bas de l'abdomen, dans les jambes. Une douleur particulièrement intense proviendra du vaisseau affecté.

La douleur survient de manière inattendue pour une personne, est terne et douloureuse par nature.

Parfois, la douleur survient uniquement en marchant.

Le stade aigu de la maladie se traduit par les symptômes suivants:

Augmentation de la douleur qui devient très intense, couvrant la région de l'aine, la cuisse et le mollet.

L'apparition d'une sensation de lourdeur dans les membres. Les patients indiquent que leur jambe éclate de l'intérieur..

L'apparition d'un œdème qui s'étend à toute la jambe, du pied au pli de l'aine. Gonflement possible des fesses.

Les tissus œdémateux exercent une forte pression sur les vaisseaux, entraînant leur spasme. Cela se traduit par une malnutrition aiguë du membre inférieur, par une douleur vive, une détérioration de la sensibilité.

La peau change de couleur. Parfois, il y a une pâleur prononcée des membres inférieurs (phlegmes douloureux blancs), et parfois une cyanose (phlegmes douloureux bleus) se produit. Les phlegmes blancs sont une conséquence du spasme artériel, et les phlegmes bleus se développent avec un blocage complet du flux sanguin dans les veines fémorales et iliaques.

Dans l'aine, les veines commencent à apparaître fortement à travers la peau, le motif vasculaire s'intensifie.

L'état général du patient s'aggrave significativement en cas de complications graves: thrombose de la veine cave inférieure, embolie pulmonaire, gangrène veineuse, phlegmas.

Les muscles du dos des membres sont douloureux lors de la palpation. Des infiltrats douloureux peuvent être trouvés à proximité immédiate des grands vaisseaux.

Les ganglions lymphatiques de l'aine grossissent et deviennent douloureux.

Une personne ne peut pas faire de mouvements actifs du membre inférieur. Les mouvements passifs provoquent de la douleur.

Séparément, il convient de noter que les phlegmas pallidum sont une complication extrêmement grave de la thrombose iléo-fémorale. Cela se termine souvent par la mort du patient. Dans le contexte d'un spasme artériel persistant, l'effondrement se développe avec une perte de conscience partielle ou complète, une forte baisse de pression et une augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 ° C. La taille de la jambe augmente de 2 fois, la peau est froide au toucher, le pouls sur les jambes n'est pas palpable.

S'il est possible de sauver la vie du patient, les conséquences de la phlegmasie blanche le dérangeront pendant longtemps. Cela se traduit par une dystrophie des fibres musculaires des membres inférieurs, qui se développe dans le contexte d'un œdème prolongé. Les articulations perdent leur ancienne mobilité, les mouvements actifs des jambes seront fortement limités.

La phlegmasie bleue est caractérisée par un blocage complet de toutes les lignes veineuses principales et auxiliaires de la cuisse et du bas de la jambe. La jambe augmente de taille de 2 fois, la peau acquiert une teinte bleuâtre, se couvre d'hémorragies sous-cutanées, les muscles sont tendus. Dans le même temps, la température corporelle monte à 40 ° C, un choc peut se développer avec essoufflement, tachycardie et perte de conscience.

Si le patient est sauvé, après 2-3 jours, les tissus des jambes commencent à subir une nécrose, des bulles de liquide apparaissent dessus et il n'y a aucune sensibilité. À l'avenir, les symptômes de la jaunisse hémolytique se rejoignent. Aux jours 4-7, les tissus des doigts sont exposés à la nécrose, puis le patient développe une gangrène du pied. Pendant cette période, environ 45% de tous les antécédents de cas sont mortels.

Diagnostique

Le diagnostic de la maladie commence par l'examen du patient. Selon l'ensemble caractéristique des symptômes, le médecin peut suspecter une thrombose iléofémorale.

Les techniques instrumentales suivantes sont utilisées pour confirmer le diagnostic:

Numérisation recto verso ou triplex.

Scan avec fibrinogène marqué.

Il est impératif de faire la distinction entre thrombose iléo-fémorale avec érysipèle, insuffisance rénale et cardiaque, radiculite, arthrite, bursite.

Traitement de la thrombose iléo-fémorale

Sans exception, tous les patients avec un diagnostic établi de thrombose iléo-fémorale sont hospitalisés sans faute dans un hôpital angiochirurgical. Il est nécessaire de transporter le patient en décubitus dorsal. Jusqu'à ce qu'une assistance médicale soit fournie, il doit respecter le repos au lit le plus strict. S'il n'est pas possible d'effectuer un examen qualitatif de la victime, des anticoagulants, des fibrinolytiques et des thrombolytiques lui sont prescrits pendant 10 jours maximum..

Recommandations générales pour la prise en charge des patients atteints de thrombose iléo-fémorale aiguë:

Médicaments anticoagulants: héparine de bas poids moléculaire, logiparine, fraxiparine.

Élimination de la douleur, sortir le patient du choc.

Élimination des spasmes des vaisseaux sanguins, normalisation de l'hémodynamique.

Médicaments contre la thrombolyse: streptokinase ou urokinase. Cependant, il convient de rappeler que l'utilisation de médicaments thrombolytiques est toujours associée au risque de saignement et de décès du patient. Par conséquent, les médicaments contre la thrombolyse ne sont prescrits qu'aux patients de moins de 50 ans qui ont une thrombose aiguë au plus tard 7 jours avant d'aller chez le médecin. Dans le même temps, les patients doivent avoir des filtres à cava installés, sinon il y a une forte probabilité de propagation de petites particules d'un thrombus dans la circulation sanguine et le développement d'une embolie pulmonaire.

Activateurs de fibrinolyse: complamine, théonikol, acide nicotinique (intraveineux), pyrogène (intramusculaire).

La normalisation des paramètres sanguins rhéologiques est effectuée à l'aide des médicaments Trental, Euphyllin, Actovegin, etc..

Si une inflammation se développe, des antibiotiques sont indiqués..

L'opération pour la thrombose iléo-fémorale n'est prescrite que pour les indications vitales: si le patient est diagnostiqué avec des thrombus flottants, qui constituent une menace d'embolie pulmonaire, ou avec le développement de complications de la thrombose. Ceux-ci incluent: thrombose embologue, risque élevé de gangrène sur fond de phlegmasie bleue, thrombose ascendante.

Il existe également des indications relatives à la chirurgie, notamment:

Absence d'effet du traitement médicamenteux pendant 2-3 jours.

Durée de la thrombose supérieure à 8 jours.

La thrombectomie est la principale méthode d'intervention chirurgicale pour la thrombose iléofémorale. Il faut rappeler qu'avec la phlegmasie bleue, le traitement conservateur est inutile dans 100% des cas. Le pronostic de la phlegmasie bleue est largement déterminé par la rapidité avec laquelle l'intervention chirurgicale a été réalisée (avant le développement de la gangrène). Dans ce cas, les patients subissent une trobectomie radicale. Le risque d'EP est augmenté avec la thrombectomie de la veine iliaque droite.

Prévention de la thrombose iléo-fémorale

Les conséquences de la thrombose iléo-fémorale sont d'autant plus graves que le traitement a été débuté tardivement. Par conséquent, les médecins recommandent fortement aux patients présentant des groupes à risque de subir des examens réguliers et des examens préventifs. Cela empêchera le développement de la maladie ou empêchera de graves complications pour la santé et la vie. Il faut toujours se rappeler que la thrombose d'une localisation donnée aux premiers stades de sa formation se comporte plutôt cachée.

Mesures de prévention de la thrombose:

Régime équilibré. Le menu doit inclure des fruits, des légumes, des herbes, des haricots, des fruits de mer.

Rejet des mauvaises habitudes.

Activité physique modérée.

Dormez suffisamment.

Si une personne a déjà souffert de thrombose iléo-fémorale une fois, elle doit se conformer à toutes les recommandations médicales, prendre les médicaments qui lui sont prescrits pour fluidifier le sang, porter des bas élastiques, etc..

Vous ne devez pas refuser d'installer des filtres kava. Ces appareils ont la forme d'un parapluie, qui a des trous pour que le sang les traverse. Le filtre est inséré dans la veine cave inférieure, dans son segment infrarénal. Il ne se déplie que lorsqu'il atteint sa destination. A l'avenir, en cas de récidive de thrombose, ce filtre évitera le développement de l'EP et sauvera la vie du patient..

L'auteur de l'article: Volkov Dmitri Sergeevich | c. m. n. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme du Centre médical éducatif et scientifique du Département administratif du Président de la Fédération de Russie.

La vérité sur la thrombose iléofémorale des membres inférieurs

La thrombose est un trouble des membres inférieurs, qui s'accompagne de la formation de caillots sanguins sur la surface interne de la veine. La thrombose iléo-fémorale des membres inférieurs est un processus pathologique, qui se caractérise par un rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins dans la veine iliaque et le vaisseau fémoral. La maladie se développe à la suite du blocage du flux sanguin par des masses thrombotiques dans la veine iliaque.

Les raisons du développement de la pathologie

La thrombose iléofémorale se développe pour la même raison que les autres types de thrombose: à la suite du développement de la congestion, due à des troubles de la coagulation sanguine et de la viscosité, à la suite de lésions des parois veineuses.

La thrombose des membres inférieurs peut se développer sous l'influence d'un ou de tout un complexe de ces facteurs:

  • Séjour prolongé d'une personne en position couchée: par exemple, pendant la période de convalescence après une chirurgie ou une maladie.
  • Blessures veineuses des membres inférieurs.
  • Exposition aux infections bactériennes.
  • Utilisation de médicaments hormonaux (pilules contraceptives).
  • Chez la femme, cette maladie peut se développer pendant la période suivant la naissance de l'enfant, ainsi que pendant la grossesse, lorsque l'utérus comprime les veines des organes pelviens..
  • Développement de la fibrose rétropéritonéale.
  • Kystes poplités.
  • Développement de lésions iatrogènes des veines.

Il faut comprendre que le facteur le plus important qui déclenche le mécanisme du développement de la maladie est la perturbation du fonctionnement normal des valves veineuses, ce qui conduit à la formation d'une congestion. En deuxième lieu, il y a l'impact des troubles de la coagulation sanguine.

Manifestations pathologiques

La thrombose iléofémorale est une affection dans laquelle les caillots sanguins perturbent la circulation sanguine dans les membres inférieurs, c'est pourquoi le patient s'inquiète des manifestations de pathologie suivantes:

  • Développement de sensations de douleur qui surviennent dans la région de l'intérieur de la cuisse, des muscles du mollet, moins souvent dans l'aine.
  • La thrombose des membres inférieurs peut se manifester par une augmentation significative du volume des jambes. L'œdème peut se développer des pieds à l'aine et se propager aux muscles fessiers dans certains cas.
  • La phlébothrombose iléo-fémorale des membres inférieurs peut également se manifester par une décoloration pâle à bleuâtre des membres..
  • Les sensations douloureuses peuvent augmenter avec la palpation de la zone touchée de la veine des membres inférieurs.
  • Dans certains cas, une thrombose iléo-fémorale des membres inférieurs survient brutalement et les orteils peuvent devenir engourdis. Dans ce cas, le patient ressent une douleur aiguë et lancinante et une sensation de froid dans la région des jambes.

Plusieurs jours après le début de la thrombose iléo-fémorale des membres inférieurs, l'œdème peut diminuer légèrement. Dans la zone du membre affecté, la formation d'un motif vasculaire est observée.

Stades de la maladie

Les manifestations de la maladie peuvent se développer en fonction du stade de développement de la pathologie et des caractéristiques individuelles du corps humain:

  1. La première étape est caractérisée par le développement de sensations de douleur de localisation variée. Le patient peut se plaindre du développement de douleurs dans les jambes et dans la colonne sacro-lombaire. Les sensations douloureuses sont souvent décrites comme des douleurs, parfois étouffées, en plus de cela, la température générale du corps peut augmenter.
  2. Au deuxième stade, un changement de couleur du membre affecté, ainsi que la formation d'un œdème, s'ajoutent à la douleur..

Le tissu gonflé peut exercer une pression sur les vaisseaux près de la lésion, ce qui entraîne le développement de spasmes. Dans ce cas, le membre affecté peut perdre sa sensibilité et pâlir..

L'un des symptômes les plus caractéristiques de cette pathologie est la présence d'un motif veineux prononcé sur la cuisse..

Diagnostiquer la maladie

La thrombose des membres inférieurs est détectée à l'aide des méthodes d'examen suivantes:

  • Numérisation recto verso.
  • Numérisation à l'aide d'une substance spéciale - le fibrogène.
  • En cas d'intolérance aux agents de contraste, dont l'utilisation est recommandée au cours d'un type d'étude particulier, le médecin peut prescrire une phlébographie avec un radionucléide.

En outre, le médecin procède à un examen à plein temps de la jambe touchée. Selon les résultats de l'examen, le patient peut être diagnostiqué avec une phlébothrombose iléo-fémorale à gauche ou à droite et un traitement approprié prescrit..

Méthodes de thérapie de base

Le traitement de la thrombose iléo-fémorale est effectué dans des conditions stationnaires. Dans la plupart des cas, un traitement conservateur est impliqué, dans de rares cas,.

Si une thrombose iléo-fémorale est diagnostiquée, le traitement comprend:

  • Utilisation de médicaments.
  • Engager la procédure de thrombolyse.
  • En cas de risque de rupture de thrombus avec blocage ultérieur de la thérapie pulmonaire, la thrombose des membres inférieurs est traitée en installant des filtres spéciaux à cava qui peuvent «attraper» le thrombus s'il est déconnecté de la paroi interne de la veine. Un tel traitement n'est pas toujours sûr, par conséquent, l'opportunité d'utiliser une telle technique est déterminée par le médecin après un examen en personne du patient..

Si une thrombose iléo-fémorale est diagnostiquée, le traitement commence par l'utilisation de ces groupes pharmacologiques de médicaments:

  • Médicaments à usage interne et à application externe du groupe des anticoagulants.
  • Utiliser des anticoagulants.
  • L'utilisation de médicaments qui contribuent à la fourniture d'un effet anti-inflammatoire.

Au stade initial du développement de la pathologie, une technique peut être utilisée pour aider à dissoudre le thrombus formé.

Thérapie radicale

Dans certains cas, il peut être nécessaire d'utiliser une méthode de thérapie radicale, suivie de l'élimination du thrombus formé. L'opération est prescrite dans les cas où:

  • Il existe une menace de développement de la gangrène veineuse.
  • Le processus thrombolytique s'étend à la zone de la veine cave inférieure.

Si nécessaire, le chirurgien peut recommander la mise en œuvre de la procédure d'élimination rétrograde des caillots sanguins formés. Au cours de la procédure, le médecin fait un petit trou dans la veine fémorale. Dans certains cas, il n'est pas possible de mettre en œuvre un tel traitement en raison d'une pression excessive de la veine iliaque droite. Une contre-indication à la réalisation d'une telle procédure peut également être le développement de processus adhésifs dans la lumière veineuse..

Il n'est pas conseillé aux patients de retarder le traitement en raison du risque de développer une complication grave sous forme d'embolie pulmonaire. L'utilisation de mesures préventives visant à renforcer les parois des vaisseaux sanguins et à fournir un effet de guérison général sur le corps vous permet également de prévenir le développement d'une telle affection.

Évolution aiguë de la maladie

Si la pathologie est aiguë, il est recommandé d'emmener le patient à l'hôpital le plus tôt possible pour lui fournir un traitement approprié. Pendant le transport d'une personne, des précautions particulières doivent être prises, le patient doit être en position couchée. Pour les premiers soins, les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés: médicaments du groupe des anticoagulants, agents antiplaquettaires, fibrinolytiques.

Des précautions particulières doivent être prises pendant la procédure de thrombolyse. Les substances utilisées au cours du traitement peuvent provoquer le développement de saignements, qui, dans certains cas, entraînent la mort.

La thrombose des membres inférieurs est une maladie plus facile à prévenir qu'à guérir. De plus, le développement d'une telle condition peut constituer une menace pour la vie du patient. Par conséquent, pour les patients sujets au développement d'une telle pathologie dans les membres inférieurs, il est important de se familiariser avec la liste des recommandations pour la prévention.

Actions préventives

Il est important de disposer d'informations sur la manière de prévenir en temps opportun la thrombose des membres inférieurs. Les recommandations concernant la prévention de la maladie doivent avant tout être familières aux personnes à risque:

  • Patients en surpoids.
  • Pour les personnes âgées.
  • Femmes qui attendent un bébé.
  • Les personnes qui sont obligées de rester en position assise ou debout pendant une longue période.

La thrombose est une condition, pour la prévention du développement de laquelle il est nécessaire d'orienter les efforts pour éliminer la congestion..

  • Utilisez des bas de compression préventifs spéciaux ou des bandages élastiques.
  • Faire du sport - une activité physique modérée normalise le processus de microcirculation sanguine et empêche la formation de caillots sanguins.
  • Arrêtez de boire de l'alcool et, en particulier, de fumer.
  • Normalisez votre alimentation quotidienne pour inclure des fruits et légumes, des céréales, des légumineuses, des herbes fraîches.

Dans certains cas, un traitement prophylactique avec des anticoagulants à base de warfarine ou d'héparine peut être recommandé. Ces médicaments sont disponibles sous forme de comprimés à usage interne, ainsi que de pommades et de gel à usage externe..

Conclusion

En l'absence de soins médicaux en temps opportun, cette maladie des membres inférieurs peut entraîner le développement d'un certain nombre de complications et d'affections graves qui menacent la vie du patient. Pour obtenir des conseils compétents, il est recommandé de contacter les phlébologues dès les premières manifestations de la maladie.

Il est recommandé de s'abstenir de l'automédication et, pendant le traitement, il est nécessaire de suivre strictement toutes les recommandations d'un spécialiste qualifié..

Traitement de la thrombose iléo-fémorale

La thrombose iléofémorale des membres inférieurs est une maladie grave associée à une perturbation du système veineux. La cause du trouble est des masses thrombotiques qui bloquent la lumière dans les articulations iliaques et fémorales.

Dans le contexte de tels troubles, l'écoulement de sang vers les veines inférieures des jambes et des organes pelviens diminue, ce qui entraîne une stagnation ainsi qu'un gonflement. Ainsi, la gangrène du pied commence.

Le patient doit recevoir un traitement en temps opportun afin de prévenir les nombreuses conséquences du développement de la maladie, y compris la thromboembolie.

Causes d'occurrence

Dans le contexte d'une violation du flux sanguin, un processus pathologique se développe - une thrombose, si le sang se coagule et est trop visqueux. Tout dommage aux parois veineuses entraîne le développement de processus pathologiques. L'apparition d'une pathologie est facilitée par plus d'un facteur, il peut y avoir plusieurs.

Les raisons du développement de processus pathologiques sont considérées:

  • position couchée, dans laquelle le patient reste longtemps, par exemple après une chirurgie ou une maladie grave.
  • période après l'accouchement;
  • grossesse, car pendant cette période, l'utérus se développe et appuie sur les organes pelviens;
  • les conséquences de l'utilisation de médicaments hormonaux, tels que les contraceptifs oraux;
  • kyste poplité;
  • lésions veineuses iatrogènes;
  • fibrose rétropéritonéale;
  • traumatisme des veines profondes des jambes;
  • infection bactérienne, elle a toujours un effet négatif;
  • néoplasmes de nature maligne ou bénigne apparus dans les organes pelviens.

Mais le plus souvent, la cause du développement de la thrombose iléo-fémorale est la congestion veineuse, qui survient pendant la grossesse et l'immobilisation, qui est observée pendant une longue période, ainsi que dans le contexte d'une insuffisance des valves veineuses.

Ce sont les principaux facteurs en raison desquels se développe la thrombose iléo-fémorale. Chacun des éléments ci-dessus est une menace, mais le plus grand risque de maladie est observé lorsque plusieurs raisons sont combinées..

Formes de la maladie

Il existe une certaine classification des formes de thrombose iléo-fémorale, chaque type de maladie est accompagné de symptômes caractéristiques.

Phlegmasie douloureuse blanche

Le type de thrombose iléo-fémorale, également appelée pseudo-embolie, se produit dans le contexte d'un spasme de l'artère fémorale, y compris de ses branches. La pathologie se développe soudainement et les symptômes suivants l'accompagnent:

  1. Douleur lancinante caractéristique.
  2. Les membres inférieurs deviennent engourdis et froids. Le symptôme est très similaire à celui de l'embolie artérielle..
  3. Le gonflement des jambes augmente rapidement, changeant leur taille.
  4. La sensibilité et la fonction motrice des orteils sont altérées.
  5. Les pulsations à l'arrière du pied ne sont pas ressenties.

Flegmes douloureux bleus

Une forme de thrombose iléo-fémorale qui se produit avec un effet général sur les veines profondes des jambes dans la région du vaisseau fémoral ou iliaque.

Cette forme de la maladie s'accompagne de certains signes:

  1. Douleur intense.
  2. Gonflement dense qui fait grossir la jambe.
  3. La peau devient violette et parfois noire.
  4. De grandes cloques se forment à l'intérieur desquelles le liquide séreux ou sanguin s'accumule.
  5. La compression des tissus avec œdème conduit au fait qu'il n'y a pas de pulsation dans les artères.

Le stade sévère du développement de la maladie s'accompagne du choc du patient, de plus, l'intoxication du corps augmente. La conscience du patient est inhibée, une tachycardie se produit, un pouls filiforme est observé, la pression artérielle chute.

Dans le même temps, les indicateurs de température corporelle augmentent. La thrombose veineuse dans la région de l'artère mésentérique s'accompagne de symptômes légers et imprécis. Rarement, un patient s'inquiète d'une occlusion intestinale dynamique, d'une rétention des selles, de ballonnements et de douleurs spastiques le long de l'intestin.

Image clinique

La thrombose iléofémorale en développement à gauche ou à droite affecte les membres inférieurs, accompagnée de symptômes spécifiques. Ceux-ci inclus:

  • Œdème sévère qui apparaît dans une ou deux jambes.
  • Décoloration de la peau, elle devient bleuâtre ou rouge violacé.
  • Points bruns, et si vous appuyez dessus, ils ne disparaîtront pas.
  • La douleur est ressentie dans les jambes et transmise à l'aine.
  • Au premier stade du développement de la maladie, la douleur est faiblement ressentie, mais à mesure que la pathologie se développe, elle s'intensifie.
  • La température corporelle augmente.

Avec le développement de la thrombose iléo-fémorale de la veine poplitée, le patient ressent une douleur intense.De plus, ses mouvements deviennent limités.

Tout médecin qualifié peut vous dire de quoi il s'agit - thrombose iléo-fémorale. Le médecin sait comment diagnostiquer la maladie, quelles méthodes de traitement aideront à se débarrasser de la pathologie. Sans l'aide d'un spécialiste, vous ne devriez pas faire face au problème, sinon vous pouvez aggraver la situation..

De plus, lors de l'examen médical, le médecin remarque d'autres signes indiquant le développement d'une thrombose des membres inférieurs. La taille de la jambe malade augmente à mesure que se forme un œdème, qui se propage du pied à la région de l'aine. Cependant, il affecte également la région fessière..

Un motif spécifique peut être observé à la surface de la jambe 3 jours après l'apparition des premiers signes de thrombose. Le gonflement diminue alors à mesure que le sang s'écoule dans les veines supérieures. Lors de l'examen physique et de la palpation, le patient présente une sensibilité maximale dans la veine fémorale, ainsi que dans l'aine.

Méthodes de diagnostic

Outre le fait que le médecin procède à un examen médical, il prescrit également des tests et des études supplémentaires. Ceux-ci inclus:

  • Échographie duplex des vaisseaux sanguins. Une méthode qui permet de détecter des masses thrombotiques dont la densité dépend de leur âge.
  • Phlébographie radio-opaque ascendante ou descendante. La procédure est nécessaire en cas de suspicion de caillot sanguin dans le pli inguinal. Le diagnostic de la maladie peut être difficile s'il y a du gaz dans les intestins.
  • Études sur le fibrinogène.
  • Une procédure de radionucléide est prescrite aux patients s'ils ont une intolérance individuelle aux substances radio-opaques.

Le moyen le plus simple de diagnostiquer une thrombose iléo-fémorale gauche ou droite consiste à comprimer la partie inférieure de la jambe avec un brassard spécial, utilisé pour mesurer la pression artérielle. Si la maladie se développe, le patient ressentira une douleur intense dès 80-100 mm Hg. st.

Thérapie

Le traitement de cette thrombose est effectué par les mêmes méthodes que pour les autres formes de la maladie. Seul un médecin peut prescrire une thérapie efficace et efficiente avec des médicaments spéciaux. En règle générale, le traitement est effectué exclusivement en milieu hospitalier..

Le patient se voit prescrire des médicaments tels que:

  • les anticoagulants;
  • agents antiplaquettaires;
  • médicaments anti-inflammatoires.

Si la maladie ne fait que commencer à se développer, les médecins prescrivent des médicaments capables de dissoudre le caillot sanguin. Avec la menace de thromboembolie, les spécialistes prennent des mesures préventives pour empêcher l'arrachement d'un caillot, qui peut être mortel en se déplaçant dans le système circulatoire.

Pour prévenir la thromboembolie, un filtre cava est installé, la veine cave fémorale ou inférieure est ligaturée. La thrombose iléo-fémorale aiguë nécessite un transport soigneux du patient à la clinique. De plus, jusqu'à la fin de l'examen complet, le patient doit se conformer au repos au lit et aux recommandations du médecin..

S'il n'est pas possible de diagnostiquer la maladie à l'aide de la phlébographie ou de l'échographie, des anticoagulants sont prescrits au patient. Les médicaments sont pris sous réserve de repos au lit pendant 10 jours. La forme aiguë de thrombose veineuse est traitée non seulement avec des anticoagulants, mais également avec d'autres médicaments, par exemple, des thrombolytiques (fibrinolytiques) ou des agents antiplaquettaires.

Compte tenu des signes vitaux du patient et du risque de thromboembolie, les médecins peuvent prescrire une intervention chirurgicale. La menace de gangrène veineuse ou la propagation du processus thrombotique à la veine cave détermine également l'opération.

Actions préventives

La phlébothrombose iléo-fémorale a des conséquences si le traitement n'est pas instauré à temps. Les experts recommandent que les patients subissent des examens préventifs, des examens afin de détecter le plus tôt possible le développement de processus pathologiques. Avec cette approche, il y a une chance non seulement d'empêcher l'apparition de la maladie, mais aussi d'exclure les conséquences possibles..

Méthodes de prévention simples:

  1. Une alimentation complète et équilibrée. Vous devez manger principalement des fruits et légumes, des céréales, des légumineuses, des herbes fraîches et d'autres aliments utiles pour le corps..
  2. Il faut renoncer aux mauvaises habitudes.
  3. Faites de l'exercice avec modération. Le sport normalise la microcirculation sanguine et prévient la formation de caillots.
  4. Ajuster les temps de travail et de repos.
  5. Utilisez des bandages de compression tricotés ou élastiques.

En général, le pronostic est favorable si le patient suit toutes les recommandations du médecin traitant. Après les premiers jours de thérapie opportune, une personne se sentira mieux.

À des fins de prévention, les médecins prescrivent à leurs patients des médicaments spéciaux, notamment l'héparine ou la warfarine, qui sont nécessaires pour fluidifier le sang.

L'absence de traitement approprié en cas de thrombose iléo-fémorale entraînera des complications et des conséquences graves pouvant menacer la vie du patient. Une consultation compétente et une thérapie efficace peuvent être prescrites par un spécialiste - un phlébologue. Il est recommandé de refuser les méthodes alternatives au profit d'un traitement médicamenteux..

Thrombose iléofémorale

De quoi parle cet article:

Pourquoi la thrombose est dangereuse

La thrombose iléo-fémorale est la forme la plus dangereuse de la maladie, car, en plus des saignements, elle entraîne un risque accru de blocage des veines pulmonaires et de décès. Si la maladie se développe de manière aiguë, commence par une douleur intense, une décoloration du membre et l'apparition de bulles de liquide sur la peau, il existe une possibilité de choc et de gangrène veineuse..

p, blockquote 1,0,0,0,0 ->

Le pronostic des patients dépend du degré de lésions vasculaires, des manifestations cliniques de la maladie et de l'efficacité du traitement prescrit. Avec un traitement rapide, la perméabilité veineuse est rétablie chez 70% des patients six mois après le début du traitement. Si la maladie a été diagnostiquée tardivement et que les méthodes thérapeutiques sont inefficaces, une forme chronique d'insuffisance veineuse peut se développer..

p, citation de bloc 2,0,0,0,0 ->

Stades et symptômes

Au début de la maladie, le syndrome douloureux n'a pas de localisation claire: une douleur peut être ressentie dans le bas de l'abdomen, la région lombo-sacrée, ainsi que dans le membre affecté. Elle a un caractère terne et douloureux. Au fur et à mesure que les symptômes se développent, ils deviennent plus vifs. La thrombose iléo-fémorale aiguë se caractérise par un œdème croissant des tissus mous de la cuisse et de l'ensemble du membre - de l'aine au pied. La peau de la jambe, ainsi que du ventre, devient violette ou cramoisie. De petites taches brunâtres apparaissent sur l'épiderme à ces endroits, qui ne disparaissent pas lorsqu'elles sont pressées..

p, citation de bloc 3,0,0,0,0 ->

Les sensations de douleur s'intensifient, deviennent diffuses (se propagent) et provoquent une sensation de plénitude. Une augmentation de la température corporelle est possible en l'absence des phénomènes habituels de "froid" sous forme de toux ou d'écoulement nasal. Les tentatives d'utilisation d'antibiotiques n'améliorent pas la condition.

p, blockquote 4,0,0,0,0 ->

Les tissus œdémateux pressent les vaisseaux, provoquant une détérioration supplémentaire de la circulation sanguine et l'apparition de signes tels que:

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

  1. Spasmes et crampes.
  2. Altération de la sensibilité tactile des doigts et des pieds.
  3. Pas de pulsation artérielle.

La couleur de la peau change, passant du violet au cyanosé, tandis qu'un motif clair de veines apparaît à sa surface. Cela se produit lorsque l'écoulement du sang veineux est perturbé. Mais le derme peut devenir complètement pâle, ce qui indique une violation du flux sanguin dans les artères..

p, blockquote 6,0,0,0,0 ->

Si au stade initial l'état du patient est tout à fait satisfaisant, il peut se détériorer fortement pendant la période aiguë. Pour éviter une telle évolution de la situation, il ne faut pas reporter le recours à un spécialiste, car laisser la situation se passer d'elle-même est lourde de conséquences imprévisibles, allant jusqu'au développement d'une pathologie gangréneuse, pouvant conduire à la nécessité d'une amputation d'un membre ou à une embolie pulmonaire avec une possible issue fatale..

p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

Lorsque le médecin a des raisons de soupçonner une telle évolution de la situation, le patient est soumis à une hospitalisation immédiate avec le plus grand soin pendant le transport. À l'hôpital, il est conseillé d'observer un repos au lit strict, car tout mouvement imprudent ou effort physique peut entraîner la séparation d'un caillot sanguin

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

Les médecins commencent à examiner le patient pour clarifier l'image de la maladie et les mesures pour éliminer le caillot sanguin..

p, blockquote 9,0,0,0,0 ->

Avec quelles maladies le diagnostic différentiel est-il réalisé?

La thrombose iléofémorale présente des symptômes similaires à un certain nombre de maladies. Les chirurgiens, lorsqu'ils examinent un patient, doivent rejeter la suspicion de tels processus:

p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

  • érésipèle;
  • maladies des artères de nature spastique;
  • lymphostase chronique (éléphantiasis);
  • dommages aux muscles du mollet avec rupture des tendons du pied;
  • cellulite prononcée;
  • gonflement avec maladie cardiaque ou rénale;
  • manifestations douloureuses de polynévrite, radiculite lombo-sacrée.

Les patients atteints de thrombose iléofémorale doivent être traités en milieu hospitalier. Le transport d'un patient vers un établissement médical est effectué uniquement sur une civière en position couchée.

p, blockquote 11,0,0,0,0 ->

Les patients sont assignés au repos au lit jusqu'à la période de stabilisation de la formation de thrombus et de confirmation en laboratoire d'une diminution de la coagulation sanguine (un contrôle de l'indice de prothrombine est effectué tous les 3 jours). Ensuite, une restauration progressive des mouvements actifs est autorisée, à condition qu'un bandage de compression soit appliqué avec un bandage élastique. Ils essaient d'éviter le repos prolongé au lit..

p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

Pour le traitement conservateur, des agents sont utilisés qui peuvent réduire la coagulation sanguine (anticoagulants), affecter l'adhésion plaquettaire (agents antiplaquettaires).

p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

Le traitement thrombolytique selon le schéma n'est possible que dans les 6 premières heures après le début de la maladie et n'est pas recommandé sans l'installation préalable d'un filtre à cava dans la veine cave inférieure

p, blockquote 14,0,0,0,0 ->

La prudence est associée à une embolie possible et à une complication de la thrombose artérielle pulmonaire

p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

Des antibiotiques sont prescrits en cas de suspicion de phlébite veineuse.

p, blockquote 16,0,0,0,0 ->

Les analgésiques, les antispasmodiques sont utilisés comme agents symptomatiques..

p, citation 17.0,1,0,0 ->

p, citation de bloc 18,0,0,0,0 ->

Accès chirurgical à la veine fémorale

p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

Le traitement chirurgical consiste à lutter contre une éventuelle embolie pulmonaire. Sont réalisés:

p, blockquote 20,0,0,0,0 ->

  1. installation d'un filtre cava dans la veine cave inférieure à un niveau en dessous de la fixation de la veine rénale;
  2. opération de plication (démembrement) de la veine cave inférieure avec des sutures, créant plusieurs canaux à partir d'un commun, s'il n'est pas possible d'installer un filtre à cava;
  3. l'introduction de l'enzyme streptase à travers un cathéter directement dans le thrombus est appelée thrombolyse régionale, est réalisée dans les trois premiers jours, surveillée par ultrasons;
  4. l'ablation d'un thrombus (thrombectomie) est une méthode utilisée pour la phlegmasie bleue et un traitement conservateur infructueux, la méthode de traitement est utilisée dans une mesure limitée, car les résultats sont très décevants: dans 80% des cas, la thrombose se reforme, une mortalité élevée lors de la chirurgie de la thrombose de l'artère pulmonaire lorsqu'un thrombus est retiré de l'iliaque droit veines. Et la thrombectomie de la veine iliaque gauche est difficile en raison de la proximité de l'artère du même nom et du risque de saignement dû à sa blessure.

L'observation dynamique a montré ce qui suit:

p, blockquote 21,0,0,0,0 ->

  • la perméabilité est rétablie après six mois chez 70% des patients;
  • dans 44% des cas, les veines se transforment en tubes affaissés, perdent la capacité de maintenir le flux sanguin, car la structure de l'appareil valvulaire est perturbée;
  • une insuffisance veineuse chronique se forme.

Les problèmes de prévention concernent les patients à risque. Ils devraient:

p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

  • porter constamment des bas de compression (les veines superficielles sont comprimées, le flux sanguin dans les vaisseaux profonds augmente, ce qui empêche leur thrombose);
  • prenez des médicaments venotoniques;
  • vérifier l'analyse de l'indice de prothrombine et maintenir l'indicateur réduit à l'aide de médicaments du groupe anticoagulant;
  • ne pas permettre un repos prolongé au lit, faire des exercices pour les jambes même en position couchée.

L'apparition de douleur et de gonflement de la jambe doit alerter toute personne. Un examen rapide aidera à reconnaître la cause et à prescrire un traitement.

p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

Causes de la maladie

Après avoir reçu un diagnostic, de nombreux patients se demandent ce qu'est la phlébothrombose? Une maladie telle que la phlébothrombose est une modification pathologique de l'apparence des veines des membres inférieurs. Il est associé à la formation de caillots sanguins, qui ont la capacité non seulement de modifier le processus de nutrition des tissus, mais également d'affecter négativement les vaisseaux d'autres organes internes, par exemple le cœur ou les poumons.

p, citation 24,0,0,0,0 ->

p, blockquote 25,0,0,0,0 ->

La phlébothrombose peut avoir une forme aiguë qui survient soudainement plusieurs mois après le début de la maladie. Les signes symptomatiques dans ce cas sont clairement exprimés. Cependant, le danger est également sensiblement accru en raison de la défaite des navires profonds. Très souvent, les patients ont une fixation lâche d'un thrombus à la paroi veineuse, tandis que la probabilité de sa séparation est considérablement augmentée.

p, citation de bloc 26,0,0,0,0 ->

Selon sa localisation, la maladie peut prendre plusieurs formes: centrale et périphérique. Le premier est caractérisé par la participation au processus pathologique de divers types de veines, et le second - si la maladie commence dans les vaisseaux profonds des extrémités.

p, citation de bloc 27,0,0,0,0 ->

Actuellement, plusieurs facteurs principaux ont été identifiés qui peuvent influer sur l'apparition de la maladie:

p, blockquote 28,0,0,0,0 ->

  • lésion de la paroi vasculaire sans rupture ultérieure due à une compression de la veine pendant une longue période ou à une pathologie concomitante - varices;
  • diminution de l'activité du processus de coagulation sanguine dans tout le système corporel;
  • modification du flux sanguin dans la zone du vaisseau.

En outre, il existe un groupe dit à risque, qui comprend les patients présentant certaines anomalies du corps ou menant un mode de vie non conventionnel. Il s'agit des personnes qui ont subi un traitement chirurgical ou qui ont des blessures aux membres inférieurs, qui ne sont pas assez actives, qui présentent un déséquilibre hormonal, qui consomment des drogues, de l'alcool ou qui abusent du tabagisme, et qui sont en surpoids. Cela devrait également inclure les patients chez qui on a diagnostiqué des maladies oncologiques et la période de grossesse, car en raison d'une augmentation de la cavité utérine, le processus de compression de la veine cave inférieure est effectué.

p, blockquote 29,0,0,0,0 ->

Symptômes de thrombose iléofémorale

Avec le développement d'une thrombose iléo-fémorale, les patients peuvent être dérangés par les symptômes suivants:

p, blockquote 30,0,0,0,0 ->

  • gonflement prononcé des membres inférieurs;
  • rougeur ou décoloration bleue de la peau;
  • l'apparition sur la peau de points bruns caractéristiques qui ne disparaissent pas avec la pression;
  • syndrome douloureux ressenti dans les jambes et l'aine;
  • fièvre, malaise général.

p, citation de bloc 31,0,0,0,0 ->

Les principaux symptômes sont la décoloration, l'enflure et la douleur dans les membres inférieurs.

Les manifestations cliniques de la maladie dépendent de son stade - cette forme de thrombose se développe en deux étapes, chacune d'entre elles étant caractérisée par ses propres symptômes. Symptômes des différents stades de la maladie.

p, blockquote 32,0,0,0,0 ->

ÉtapePanneaux
Douleur sourde ou douloureuse dans le bassin, le sacrum et les jambes, fièvre
Décoloration de la peau, douleur vive, gonflement des tissus qui s'étend de l'aine au bas du pied et affecte parfois la fesse. En raison d'un spasme vasculaire, il y a une violation de la sensibilité du membre, une sensation de plénitude, une gêne lors de la marche

p, citation 33,0,0,0,0 ->

Prévention de la thrombose iléo-fémorale

La prévention de la maladie consiste à maintenir un mode de vie sain, une alimentation équilibrée, abandonner les mauvaises habitudes et contrôler son propre poids. Cela est particulièrement vrai pendant la grossesse - le poids doit être pris progressivement, et en cas de douleur et d'enflure des membres inférieurs, portez des bas de compression spéciaux. Il s'agit d'un vêtement médical qui comprime les veines superficielles, active la circulation sanguine et prévient les caillots sanguins. De plus, l'habitude de s'asseoir les jambes croisées, de s'accroupir ou de s'agenouiller et de faire une activité physique légère devrait être éliminée..

p, citation 34,1,0,0,0 ->

Bas de compression antiemboliques (hospitaliers)

Avec une tendance à la thrombose et pour éviter la rechute de la maladie, il est nécessaire d'analyser régulièrement l'indice de prothrombine, de boire des médicaments du groupe des coagulants et des médicaments qui renforcent les parois vasculaires.

p, citation de bloc 35,0,0,0,0 ->

Analyse de l'indice de prothrombine (PTI)

La thrombose iléofémorale est une condition médicale grave qui peut entraîner des complications potentiellement mortelles et entraîner la mort du patient. Pour éviter de tristes conséquences, il est nécessaire de surveiller attentivement l'état des veines, en particulier en présence de facteurs de risque de thrombose, de suivre les recommandations médicales et les mesures préventives.

p, blockquote 36,0,0,0,0 ->

p, blockquote 37,0,0,0,0 ->

Thérapie et conséquences de la maladie

Le traitement de la thrombose iléo-fémorale dépend du stade de la maladie: avec une lésion mineure, un traitement médicamenteux est prescrit, effectué d'abord à l'hôpital, puis à domicile sous la surveillance d'un médecin. Les lésions plus graves nécessitent une intervention chirurgicale.

Le cours de la thérapie médicale comprend les médicaments suivants:

p, citation de bloc 39,0,0,0,0 ->

  • anticoagulants (héparine, sulodexide, clexane);
  • agents antiagrégants plaquettaires (vérapamil, aspirine);
  • thrombolytiques (warfarine, acénocoumarol)
  • phléboprotecteurs (Phlebodia);
  • médicaments qui soulagent l'inflammation et remplissent une fonction analgésique (ibuprofène, Dicloberl);
  • médicaments antibactériens en cas d'infection (céfotaxime)

Si le traitement conservateur est inefficace, une intervention chirurgicale est indiquée. Le plus souvent, cela se fait de manière rétrograde. Les contre-indications incluent une pression veineuse fortement augmentée et la présence d'adhérences dans les vaisseaux..

p, blockquote 40,0,0,0,0 ->

Le développement de la thrombose nécessite un traitement immédiat en raison du développement de graves négatifs:

p, citation de bloc 41,0,0,0,0 ->

  1. Violation de la sortie de sang. Grâce aux anastomoses, l'insuffisance des veines fémorales et iliaques doit être restaurée, mais le problème est que le corps n'est pas capable d'activer ce mécanisme en raison de la charge importante sur les petits vaisseaux.
  2. Stagnation. Cela se produit en raison d'une violation de l'écoulement du sang, à la suite de laquelle le membre gonfle, cela conduit à la compression d'autres vaisseaux.
  3. Embolie. Une fois arraché, le thrombus est dirigé le long du flux sanguin, où il peut provoquer le blocage des vaisseaux de plus petit diamètre.

Le développement de la thrombose iléo-fémorale entraîne des modifications des tissus difficiles à remplacer pour le corps. La thrombose veineuse peut être accompagnée d'un spasme des artères fémorales et iliaques en raison d'une compression excessive, puis la formation de phlegmon blanc peut être observée. Avec la thrombose, qui s'accompagne d'une compression et d'un blocage des vaisseaux veineux profonds, elle s'accompagne du développement d'un phlegmon bleu douloureux. Dans les stades sévères, la gangrène du membre affecté peut se développer.

p, blockquote 42,0,0,0,0 ->

Le développement d'un processus gangreneux est une indication de l'amputation de la jambe. La complication la plus dangereuse de la thrombose iléo-fémorale est le développement d'une embolie pulmonaire, qui dans la plupart des cas est fatale.

p, blockquote 43,0,0,0,0 ->

p, blockquote 44,0,0,0,0 ->

p, citation de bloc 45,0,0,0,0 ->

Il contient des graines et du jus d'amarante et d'autres ingrédients naturels qui combattent efficacement les caillots sanguins, abaissent le taux de cholestérol, normalisent le tonus veineux, nettoient le sang et la lymphe, préviennent le dépôt de plaques de cholestérol et améliorent l'état général du corps. Dans ce cas, seuls des ingrédients naturels sont utilisés, pas de chimie et d'hormones!

p, blockquote 46,0,0,0,0 ->

Pensez-vous toujours qu'il est impossible de guérir complètement?

p, citation de bloc 47.0.0.0.0 ->

Symptômes, y compris la phase aiguë

Les manifestations de thrombose veineuse aiguë sont associées à une augmentation de la pression artérielle sous le site de blocage, un œdème et une inflammation des tissus environnants, une augmentation de la perméabilité capillaire, un blocage de l'écoulement lymphatique et une irritation des plexus nerveux des vaisseaux. Ces processus conduisent à un tableau clinique typique:

p, blockquote 48,0,0,0,0 ->

  • des douleurs éclatantes dans la jambe, qui deviennent plus fortes en position assise ou debout, lors du sondage de la veine affectée, couvrent la surface avant et intérieure des cuisses, du bas de la jambe, de l'aine;
  • l'œdème tissulaire sous forme sévère s'étend à tout le membre inférieur;
  • décoloration de la peau - décoloration bleue, rougeur, apparition d'un motif veineux, hémorragies ponctuées, taches violettes;
  • une augmentation de la température, surtout la nuit.

La maladie a deux formes cliniques. Le premier est appelé phlegmas pseudo-emboliques, blancs et douloureux. Les symptômes apparaissent soudainement et augmentent rapidement, la jambe est froide, pâle, engourdie, gonflement et les troubles de la sensibilité des tissus se propagent rapidement, le pouls sur les artères des pieds n'est pas détecté, la mobilité des doigts est réduite.

p, blockquote 49,0,0,0,0 ->

Le développement de cette forme de la maladie est associé à la compression de la lumière de l'artère fémorale par l'accumulation de liquide interstitiel (œdème).

p, blockquote 50,0,0,0,0 ->

p, blockquote 51,0,0,1,0 ->

La phlegmasie de la douleur bleue se forme avec un blocage complet de la circulation sanguine dans les vaisseaux veineux profonds. Cette thrombose se caractérise par une douleur déchirante, une augmentation significative de la taille du membre inférieur due à un œdème. La peau devient bleu-violet, acquérant une teinte noire au fil du temps, des cloques transparentes ou sanglantes apparaissent dessus.

p, blockquote 52,0,0,0,0 ->

Prévention de l'exacerbation

La prévention de la phlébothrombose est particulièrement importante pour les groupes de patients à haut risque de cette maladie: lors d'interventions chirurgicales en gynécologie, oncologie et traumatologie, en présence de pathologies graves du cœur et des vaisseaux sanguins.

p, blockquote 53,0,0,0,0 ->

Pour ces patients, il est montré:

p, blockquote 54,0,0,0,0 ->

  • limiter le flux de sang veineux à l'aide de bandages élastiques, porter des bas de compression;
  • accélération de l'écoulement veineux par une activité motrice postopératoire précoce, exercices thérapeutiques;
  • l'utilisation de médicaments pour fluidifier le sang;
  • compression pneumatique à l'aide de poignets spéciaux installés sur le bas des jambes et les cuisses;
  • refus de porter des vêtements serrés, des sous-vêtements et des corsets;
  • exclusion du tabagisme et des boissons alcoolisées, respect des recommandations sur le régime de consommation d'alcool.

Vous devez également prendre en compte la possibilité de thrombose veineuse profonde, même pour les personnes en bonne santé qui pratiquent activement le sport. Il a été établi que si, après une activité physique intense (par exemple, un marathon), se mettait en position statique longue (rouler en voiture), cela provoquait une diminution du tonus et un blocage ultérieur des vaisseaux sanguins..

p, blockquote 55,0,0,0,0 ->

Par conséquent, après la compétition, il est nécessaire de boire une quantité suffisante d'eau, de ne pas arrêter brusquement les mouvements, d'effectuer des échauffements fréquents en position assise forcée.

p, citation 56,0,0,0,0 ->

La thrombose iléofémorale survient lorsqu'un caillot sanguin bloque les veines fémorale et iliaque. La maladie se manifeste par une douleur intense et un syndrome d'œdème, accompagnés de fièvre et de décoloration de la peau. Provoque des complications sous forme de thromboembolie du système artériel pulmonaire et de gangrène des membres inférieurs.

p, blockquote 57,0,0,0,0 ->

Pour le diagnostic, une échographie en mode de balayage duplex, des études de phlébographie et de radio-isotope et une tomographie sont prescrites. Le traitement est effectué avec des thrombolytiques et des anticoagulants, des méthodes chirurgicales d'élimination des caillots sanguins et l'installation de filtres à cava sont également utilisées..

p, blockquote 58,0,0,0,0 ->

Quelle est la raison

p, blockquote 59,0,0,0,0 ->

La principale raison de l'apparition de maladies vasculaires telles que la thrombose et la thrombophlébite est un dysfonctionnement des valvules veineuses, ce qui devrait normalement empêcher la circulation inverse du sang dans les vaisseaux. Mais lorsqu'ils s'affaiblissent et ne font pas face à leur fonction, une stagnation se produit dans la circulation sanguine, le liquide intravasculaire devient trop visqueux et se déplace à peine le long de la circulation sanguine. Cela provoque la formation de caillots sanguins sur la surface interne des vaisseaux - des caillots sanguins denses qui bloquent les lumières et entravent davantage la circulation sanguine. Le moyen le plus simple pour qu'une telle situation se produise est dans le système vasculaire des jambes, car ils sont situés «à la périphérie» de la circulation sanguine, de plus, plus que les autres organes sont soumis à un stress physique et à l'influence de la gravité.

Parmi les raisons d'un phénomène tel que la thrombose iléo-fémorale des membres inférieurs, on peut citer:

p, blockquote 61,0,0,0,0 ->

  • travail physique associé au transfert de gros poids ou de longues poses statiques;
  • faire des sports qui impliquent un stress accru sur les jambes et les muscles abdominaux;
  • un mode de vie sédentaire: à cet égard, il n'est pas moins dangereux que la surcharge physique;
  • mauvaises habitudes - tout d'abord, fumer;
  • nutrition hypercalorique excessive avec une prédominance de graisses animales dans l'alimentation, ce qui entraîne le dépôt d'un excès de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins sous forme de plaques;
  • grossesse et période post-partum - en portant un enfant, une femme est obligée de supporter une augmentation significative de poids pendant une longue période, ce qui provoque des processus stagnants dans la région pelvienne et une perte de sang qui se produit pendant l'accouchement provoque une thrombose des veines fémorales et iliaques;
  • utilisation à long terme incontrôlée de contraceptifs oraux;
  • opérations chirurgicales, en particulier abdominales, - le corps, réagissant à la perte de sang importante qui se produit en même temps, augmente fortement le processus de formation de caillots sanguins, qui entravent la circulation sanguine;
  • accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques - ces affections s'accompagnent d'une augmentation de la viscosité du liquide intravasculaire et d'un ralentissement de son écoulement, ce qui est également facilité par la nécessité d'observer l'alitement des personnes qui les ont subi;
  • fractures du fémur: ici le traumatisme lui-même et une période d'immobilisation assez longue jouent un rôle négatif;
  • néoplasmes de toute étiologie survenant dans la région pelvienne; car la tumeur conduit inévitablement à la compression des tissus environnants, provoquant une violation du flux sanguin dans ceux-ci, se propageant au système vasculaire environnant;
  • prédisposition héréditaire à la thrombophilie - une tendance pathologique du sang à former des caillots sanguins causée par les caractéristiques innées du liquide intravasculaire, individuelle pour chaque personne.

Diagnostic de la thrombose iléo-fémorale

Dans la plupart des cas, les symptômes de la maladie chez les patients apparaissent aux derniers stades de la maladie, lorsque le corps n'est plus en mesure de compenser la circulation sanguine altérée. Pour cette raison, la thrombose est diagnostiquée assez tardivement, lorsque de graves changements commencent dans les tissus et les artères. Le diagnostic est posé sur la base des plaintes du patient, de l'anamnèse, de l'examen externe, ainsi que de nombreuses études de laboratoire et de matériel: scan duplex des vaisseaux sanguins, phlébographie de contraste ou de radionucléides, IRM.

p, blockquote 62,0,0,0,0 ->

  1. Numérisation recto verso. La technique est basée sur un examen échographique, qui permet d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins et du flux sanguin, ainsi que d'obtenir des informations sur les modifications des parois vasculaires, le rétrécissement ou l'expansion de la lumière, le blocage, la présence de plaques athéroscléreuses, etc..
  2. Phlébographie de contraste. Une technique de mise en œuvre précise, mais assez compliquée, qui, dans les cas avancés, peut devenir un facteur provoquant le développement de complications. Un agent de contraste est injecté dans la veine du patient à travers un cathéter, et le processus de remplissage est enregistré avec un appareil à rayons X, ce qui permet de déterminer l'intégrité des vaisseaux et la présence de caillots sanguins.
  3. Phlébographie des radionucléides. Il est effectué dans les cas où le patient a des contre-indications à l'introduction du contraste et vous permet d'évaluer les mêmes paramètres qu'une étude de contraste.
  4. IRM des membres inférieurs. L'une des techniques de diagnostic les plus précises qui minimise les effets des rayonnements nocifs sur le corps et visualise les parties des membres qui ne sont pas visibles sur les rayons X.

p, blockquote 63,0,0,0,0 ->

IRM des membres inférieurs

De plus, la maladie peut être détectée à l'aide de tests physiologiques - le test de Lowenberg, le symptôme d'Homans ou le symptôme de Sperling. Le test de Lowenberg, par exemple, consiste en ce qu'un brassard est appliqué sur la jambe du patient pour mesurer la pression et de l'air est injecté à 130-160 mm Hg - en présence de thrombose, une personne ressent une douleur dans le muscle du mollet. De plus, un test sanguin biochimique et général, un test de coagulation et d'autres méthodes de diagnostic de laboratoire sont prescrits.

p, citation de bloc 64,0,0,0,0 ->

Traitement de la thrombose iléo-fémorale

Le traitement médical du blocage aigu des vaisseaux veineux est réalisé en deux versions:

p, blockquote 65,0,0,0,0 ->

  • thrombolyse par enzymes - Streptokinase ou Urokinase, Actilize;
  • médicaments pour ralentir la coagulation - héparine et warfarine et leurs analogues.

Chacune de ces méthodes présente des avantages et des inconvénients. Les thrombolytiques réduisent considérablement le risque d'embolie pulmonaire, éliminent rapidement les principaux symptômes, préviennent la destruction des valves veineuses, la stase veineuse et lymphatique. Mais ils sont beaucoup plus susceptibles que les anticoagulants de provoquer des saignements. En plus de l'héparine, ses analogues de bas poids moléculaire sont également utilisés - Fragmin, Clexane, Fraxiparin, ainsi que de nouveaux médicaments prometteurs - Arixtra, Dabigatran.

p, blockquote 66,0,0,0,0 ->

Après le traitement par injection, les patients sont transférés vers la warfarine ou Syncumar, des antiagrégants plaquettaires (Aspirin, Curantil, Tiklopidin), Trental et venotoniques sont utilisés (Detralex, Phlebodia, Cyclo-3-Fort).

p, blockquote 67,0,0,0,0 ->

Si un caillot flottant est trouvé (un caillot flottant entouré de sang de tous côtés), une intervention chirurgicale est effectuée pour l'empêcher de se déplacer dans le système vasculaire pulmonaire. Pour ce faire, utilisez les méthodes suivantes:

p, blockquote 68,0,0,0,0 ->

  • en plaçant un filtre à cava dans la veine cave inférieure avant le départ des branches rénales, il attrape les caillots sanguins;
  • thrombolyse locale - La streptase est injectée par un cathéter dans un thrombus au plus tard 3 jours après le début de la formation du caillot;
  • ablation (thrombectomie) - rarement prescrite, car elle est souvent compliquée par une thrombose pulmonaire ou un blocage veineux récurrent.
p, citation 69,0,0,0,1 ->