Hormone HCG pendant la grossesse

Dystonie

Pour déterminer si votre grossesse se déroule bien, vous pouvez utiliser le calculateur HCG ci-dessous sur cette page.

En entrant deux valeurs de hCG et le nombre de jours qui se sont écoulés entre les analyses, vous saurez ainsi combien de temps il faut à votre bêta-hCG pour doubler. Si la valeur correspond à la fréquence normale à votre âge gestationnel, alors tout se passe bien, et sinon, vous devez être vigilant et effectuer des contrôles supplémentaires sur l'état du fœtus.

Calculateur de taux de doublement HCG

Au début de la grossesse (4 premières semaines), la valeur de l'hCG double environ tous les deux jours. Pendant ce temps, la bêta-hCG atteint généralement 1 200 mUI / ml. En 6-7 semaines, le taux de doublement ralentit à environ 72-96 heures. Lorsque la bêta-hCG atteint 6 000 mUI / ml, sa croissance est encore ralentie. Le maximum est généralement atteint au cours de la dixième semaine de grossesse. En moyenne, c'est environ 60 000 mMU / ml. Au cours des 10 prochaines semaines de grossesse, l'hCG diminue d'environ 4 fois (jusqu'à 15 000 mUI / ml) et reste à cette valeur jusqu'à l'accouchement. 4-6 semaines après l'accouchement, le niveau sera inférieur à 5 mUI / ml.

Causes de l'hCG élevée chez les femmes et les hommes non enceintes

Un test de grossesse peut-il montrer deux bandes chez une femme qui n'est pas enceinte ou chez un homme? Si oui, quelle pourrait être la raison de l'augmentation de l'hCG dans le corps? Une maladie peut-elle en être la cause??

Causes de l'hCG élevée chez les femmes et les hommes non enceintes? La glande pituitaire est responsable de la production d'hCG dans le corps humain. Chez l'homme, la présence d'hCG peut être le signe d'un adénome hypophysaire. Chez les femmes non enceintes, cela peut également être le signe d'un adénome hypophysaire, ou si une femme a accouché, cela peut être le signe d'une dérive kystique (lorsque pendant l'accouchement, des morceaux de placenta ou de vessie fœtale peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et se propager dans tout le corps, et s'ils se trouvent à S'ils sont en retard, ils se développent et se développent et peuvent contribuer à la production d'hCG, ainsi qu'à imiter la clinique des maladies oncologiques). Une augmentation de l'hCG chez la femme peut également être un symptôme de maladie ovarienne..

J'ai fait de l'hCG quand je pensais être enceinte, il s'est avéré que j'étais enceinte et que la grossesse était de 2 semaines (les tests ordinaires montraient également 2 bandes), je suis allé pour une échographie, mais rien n'a été trouvé là-bas, une semaine plus tard, j'ai fait HCG encore et encore la grossesse était de 2 semaines, bien que l'idée aurait dû être quatre, puis il s'est avéré que ce n'était qu'une perturbation hormonale et tout est parti de lui-même)))

Lorsqu'un test sanguin pour l'hCG indique une grossesse

HCG (gonadotrophine chorionique humaine) est une protéine produite par les trophoblastes (la couche la plus externe des cellules embryonnaires). La quantité maximale de cette hormone dans le sang est observée entre 10 et 14 semaines de grossesse. Ensuite, il diminue de 16 à 20 semaines, restant jusqu'à la fin de la grossesse. La détermination de la concentration d'hCG est utilisée dans le diagnostic de certaines pathologies de la grossesse.

Préparation au test de l'hormone hCG et conduite

  • Le sang servant à déterminer la concentration de gonadotrophine chorionique humaine est prélevé dans une veine.
  • Après un repas, au moins 4 heures doivent s'écouler avant l'analyse, il est préférable de prélever du sang le matin à jeun.
  • L'étude est réalisée au plus tôt le troisième jour de la menstruation retardée.
  • Il est impératif d'informer votre médecin des médicaments que vous prenez, car certains médicaments peuvent affecter le résultat du test.
  • Pour retracer la dynamique du niveau de hCG, il est nécessaire de mener une étude 2-3 fois avec un court intervalle (2-3 jours). Il est préférable de faire un prélèvement sanguin pour analyse en même temps..

Taux sériques d'hCG chez les femmes et les hommes non enceintes

La concentration d'hCG est normale en l'absence de grossesse - jusqu'à 5 miel / ml. Une augmentation du niveau de l'hormone chez les hommes et les femmes non enceintes peut indiquer un néoplasme. En outre, une augmentation du niveau d'hCG est notée dans le diabète sucré..

Écart de l'indicateur par rapport à la norme pendant la grossesse

Une augmentation de la concentration de hCG est notée lorsque:

  • pathologie du canal nerveux fœtal;
  • Syndrome de Down chez le fœtus;
  • grossesse multiple;
  • tumeur trophoblastique.

Une diminution de la concentration d'hCG en dessous de la normale indique:

  • grossesse extra-utérine;
  • la menace de fausse couche;
  • grossesse non développée;
  • dommages au placenta;
  • Syndrome d'Edwards.

Comment l'hCG est-elle liée et le risque d'avoir un bébé atteint du syndrome de Down?

Pour déterminer le risque de cette pathologie, un système de diagnostic prénatal est effectué, qui comprend la détermination de la concentration d'hCG et l'identification de signes spécifiques lors de l'échographie.

Si la concentration de l'hormone dans le sang est augmentée, il existe un risque élevé de syndrome de Down dans l'embryon.

Quelques jours après l'interruption de grossesse, il y a une concentration élevée de l'hormone dans le sérum, puis une diminution progressive du taux d'hCG se produit. Le plus souvent, il revient à des niveaux normaux 4 à 6 semaines après un avortement spontané ou médicamenteux..

Avec une grossesse extra-utérine, l'hCG est nettement moins produite qu'avec l'implantation d'embryons utérins. Si le niveau de hCG augmente lentement, une échographie est effectuée pour détecter un ovule fécondé dans l'utérus ou à l'extérieur de celui-ci.

Si, avec un test positif et l'absence de menstruation, il n'y a aucun signe de grossesse ou qu'elles ressemblent rapidement, une grossesse non en développement (gelée) peut être supposée. Dans le même temps, le niveau de hCG cesse de croître en dynamique, puis diminue fortement.

Les résultats pourraient-ils être faux?

Lors de l'analyse du sang pour l'hCG, un résultat erroné peut être en violation des règles de prélèvement sanguin, de stockage du sérum, des méthodes de recherche.

Un résultat négatif est noté avec une implantation tardive de l'embryon. En cas de doute, une seconde étude, des diagnostics échographiques et d'autres études sont réalisés.

Comment l'utilisation de médicaments affecte-t-elle le taux d'hCG dans le sang??

La concentration de gonadotrophine chorionique dans le sang ne peut être affectée que par les médicaments contenant cette hormone. Ils sont le plus souvent prescrits pour stimuler la rupture du follicule. Si vous avez pris ces médicaments, parlez-en à votre médecin..

Aucun autre médicament hormonal, y compris les contraceptifs oraux, ne peut fausser le résultat d'un test sérique pour l'hCG.

Prix ​​et conditions, combien de temps attendre le résultat de l'étude sur l'hCG?

La durée d'un test sanguin de laboratoire pour l'hormone est d'environ 2 à 3 heures. Vous pouvez obtenir le résultat du test le même jour si l'échantillon de sang a été prélevé le matin ou le lendemain..

Dans certains cas, par exemple, lorsque le personnel du laboratoire est occupé ou pour conserver les réactifs, l'étude est réalisée une fois tous les quelques jours, lorsqu'un nombre suffisant d'échantillons s'est accumulé..

Le coût d'un test sanguin pour l'hCG à Moscou est en moyenne de 750 roubles.

Causes des niveaux élevés d'hCG

Une augmentation du taux d'hCG dans le sang des hommes et des femmes non enceintes est observée avec des tumeurs provenant des gonades:

  • séminome et tératomes testiculaires;
  • dysgerminomes;
  • tératomes;
  • tumeurs du sac vitellin et cancer embryonnaire de l'ovaire;
  • les tumeurs trophoblastiques peuvent également être à l'origine de l'augmentation de l'hCG - chorionépithéliomes, tératomes trophoblastiques et choriocarcinomes.

La sensibilité diagnostique du marqueur tumoral pour les germinomes malins des ovaires et du placenta est de 100%, avec le chorionépithéliome - 97%, avec les germinomes non séminomateux du testicule - 48-86%, avec le séminome - 7-14%.

Sur le plan histologique, les germinomes malins peuvent être une combinaison (dans des proportions différentes) de tissus capables de synthétiser à la fois l'AFP et l'hCG.De plus, le type histologique de tumeur peut changer au cours du traitement.Par conséquent, pour le diagnostic et la surveillance de ces tumeurs, la possibilité de leur détection conjointe doit être discutée. La sensibilité diagnostique du test AFP pour les tumeurs testiculaires non séminales varie de 50 à 80%. Les séminomes, dysgerminomes et tératomes différenciés sont toujours AFP-négatifs, les tumeurs du sac vitellin sont toujours AFP-positives, tandis que les tumeurs épithéliales ou combinées peuvent être, selon la masse des structures endodermiques, plus ou moins prononcées AFP-positives ou AFP-négatives... Le carcinome chorionique sous sa forme pure est toujours hCG-positif et AFP-négatif, les tumeurs endodermiques du sinus sont toujours AFP-positif et hCG-négatif, le séminome pur est toujours AFP-négatif et dans 14% des cas hCG-positif.

La détermination des taux sériques d'AFP et d'hCG est particulièrement indiquée pour évaluer l'efficacité du traitement avec le terme. Cependant, les profils de la dynamique des taux sanguins de ces deux marqueurs peuvent ne pas coïncider. La concentration d'AFP tombe à des valeurs normales dans les 5 jours. après une chirurgie radicale, cette baisse traduit une diminution de la masse tumorale totale. Au contraire, après chimiothérapie ou radiothérapie, la concentration d'AFP ne reflète qu'une diminution du nombre de cellules productrices d'AFP. En raison de la composition cellulaire mixte, le terme hCG est également nécessaire pour évaluer l'efficacité du traitement. Une concentration croissante d'AFP et / ou d'hCG indique (souvent plusieurs mois plus tôt que de nombreux autres tests diagnostiques) la progression de la tumeur et, par conséquent, la nécessité de changer l'approche thérapeutique. La détermination combinée de l'AFP et de l'hCG permet d'atteindre 86% de la sensibilité diagnostique pour déterminer la récidive des tumeurs testiculaires non séminomales. Des valeurs d'AFP et / ou d'hCG initialement élevées indiquent un mauvais pronostic.

Le déchiffrement de l'analyse de l'hCG pendant la grossesse est déjà possible le 8-9ème jour après la fécondation de l'ovule. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les normes de la gonadotrophine chorionique humaine augmentent rapidement, doublant tous les 2-3 jours. La concentration d'hCG atteint son maximum à la 8-10ème semaine de grossesse, après quoi elle diminue légèrement et reste constante pendant la seconde moitié de la grossesse. Avec une grossesse extra-utérine, une fausse couche menacée ou avortée, le taux d'hCG dans le sérum et l'urine est nettement inférieur à celui d'une grossesse normale au moment opportun. Une concentration plus élevée de bêta-hCG se produit dans les grossesses multiples.

Article lu 1597 fois (a).

Faible concentration

Si l'examen révèle une faible hCG pendant la grossesse, cela peut indiquer la survenue de problèmes graves lors de la naissance d'un enfant. L'un d'eux peut être le gel de la grossesse, qui entraîne la mort du fœtus, raison pour laquelle l'hCG est si importante dans les premiers stades..

La grossesse extra-utérine est parfois la conséquence d'un faible taux d'hCG. Souvent, la faible croissance de l'hCG devient un signal qu'une situation menaçante de retard de croissance intra-utérine se développe. Il peut y avoir une concentration d'hCG inférieure aux valeurs normales moyennes en cas de risque de fausse couche spontanée. En outre, l'une des réponses à la question de savoir pourquoi l'hormone est mal produite peut être la manifestation d'une insuffisance placentaire sous une forme chronique.

Dans toutes les situations, une analyse à un faible taux d'hCG, le médecin ne pourra pas diagnostiquer immédiatement. Cela est dû au fait que l'heure de la conception n'est pas toujours établie avec précision.Par conséquent, une comparaison par semaines de la normale et du niveau d'hormones révélées au cours de l'étude peut donner une image peu fiable. Pour cette raison, les femmes enceintes avec un faible taux de gonadotrophine chorionique subissent un examen approfondi supplémentaire avec une échographie.

Afin de répondre à la question de savoir si, en présence d'une faible concentration de la gonadotrophine chorionique analysée, la grossesse peut se développer normalement et qu'une personne a mis au monde un enfant dans une telle situation, il faut garder à l'esprit qu'une activité chorionique insuffisante dans sa production est capable d'abaisser le niveau hormonal. Pour que le fœtus continue à se développer normalement, le médecin prescrit un cours d'injections avec l'introduction du médicament Gonadotrophin chorionic pour injections, qui permet de soutenir la gestation du fœtus.

Pour comprendre qui est capable de faire face au problème, il faut garder à l'esprit que parmi les contre-indications à ce médicament figurent les tumeurs hypophysaires, l'absence de gonades ou la présence de tumeurs hormono-actives, la thrombophlébite. Après les injections, des effets secondaires tels que des allergies et des maux de tête peuvent apparaître..

La norme en sérum selon les semaines de grossesse

Pour comprendre si l'hCG est faible ou s'il y a une augmentation excessive, la connaissance de ses valeurs normales aidera. Chez les hommes, ainsi que les femmes non enceintes en âge de procréer, cet indicateur, lorsqu'il est déterminé dans l'urine, est

Si une personne est enceinte, la norme de gonadotrophine chorionique, déterminée par laboratoire dans le sérum sanguin (comptage depuis le début de la conception), montre les valeurs suivantes (mU / ml) pendant des semaines, qui sont importantes pour déchiffrer les analyses.

  • 1-2 semaines (immédiatement après la conception): 25-156.
  • 2-3 (une légère augmentation suit): 101 - 4870.
  • 3-4 (la tendance à une augmentation progressive de l'hCG se poursuit): 1110-31500.
  • 4-5 (le rythme s'accélère): 2560-82300.
  • 5-6 (concentration presque double): 23100-151000.
  • 6-7 (la montée en flèche continue): 27300-233000.
  • 7-11 (il y a une certaine stabilisation): 20900 - 291000.
  • 11-16 (la diminution graduelle de la concentration commence): 6140-103000.
  • 16-21: 4720-80100.
  • 21-39: 2700-78100.

Les valeurs ci-dessus de hCG ne sont pas des valeurs strictement établies et peuvent varier d'une femme à l'autre. Pour cette raison, un certain nombre de tests à différentes périodes aideront à établir plus précisément comment la portance du fœtus se développe, ce qui permet d'établir la dynamique des changements du niveau de l'hormone dans le sang. Dans tous les cas, l'indicateur doit être alerté en dessous de la normale, ce qui peut entraîner de graves processus négatifs dans le développement de la grossesse.

Tableau 2 - La norme d'hCG (miel / ml) après l'ovulation (par jour)

journée78neufDixOnze
HCG2-103-185-218-2611-45
journée1213Quatorze15seize
HCG17-6522-10529-17039-27068-400
journée1718dix-neuf2021
HCG120-580220-840370-1300520-2000750-3100
journée2223242526
HCG1050-49001400-62001830-78002400 - 98004200-15600
journée2728293031
HCG5400-195007100-273008800-3300010500-4000011500-60000
journée3233343536
HCG12800-6300014000-6800015500-7000017000-7400019 000 - 78 000
journée3738394041
HCG20500-8300022000-8700023000-9300025000-10800026500-117000
journée42
HCG28000-128000

Augmentation des niveaux de hCG

Hommes et femmes non enceintes:

  1. carcinome chorionique, récidive de chorionicarcinome;
  2. dérive kystique, récidive de dérive kystique;
  3. séminome;
  4. tératome testiculaire;
  5. néoplasmes du tractus gastro-intestinal (y compris le cancer colorectal);
  6. néoplasmes des poumons, des reins, de l'utérus, etc.
  7. l'étude a été réalisée dans les 4 à 5 jours suivant l'avortement;
  8. prendre des médicaments hCG.
  1. grossesse multiple (le niveau de l'indicateur augmente proportionnellement au nombre de fœtus);
  2. grossesse prolongée;
  3. écart entre l'âge gestationnel réel et établi;
  4. toxicose précoce des femmes enceintes, gestose;
  5. diabète sucré chez la mère;
  6. anomalies chromosomiques du fœtus (le plus souvent avec le syndrome de Down, de multiples malformations fœtales, etc.);
  7. prendre des gestagènes synthétiques.

Femmes enceintes. Changements alarmants du niveau: incohérence avec l'âge gestationnel, augmentation extrêmement lente ou absence d'augmentation de la concentration, diminution progressive du taux, de plus de plus de 50% de la norme:

  1. grossesse extra-utérine;
  2. grossesse non développée;
  3. la menace d'interruption (le niveau de l'hormone diminue progressivement, de plus de 50% de la norme);
  4. insuffisance placentaire chronique;
  5. véritable prolongation de la grossesse;
  6. mort fœtale prénatale (au cours des trimestres II - III).

Résultats faux négatifs (non-détection de l'hCG pendant la grossesse):

  1. le test a été effectué trop tôt;
  2. grossesse extra-utérine.

Attention! Le test n'est pas spécifiquement validé pour une utilisation comme marqueur tumoral. Les molécules de HCG sécrétées par les tumeurs peuvent avoir une structure à la fois normale et altérée, ce qui n'est pas toujours détecté par le système de test.

Les résultats des tests doivent être interprétés avec prudence, en comparaison avec les données cliniques et les résultats d'autres types d'examens, ils ne peuvent être considérés comme une preuve absolue de la présence ou de l'absence de la maladie. Le niveau d'hCG pendant une grossesse extra-utérine sera significativement inférieur aux normes spécifiées et cela vous permettra de réagir à temps à la situation

Le niveau d'hCG pendant une grossesse extra-utérine sera significativement inférieur aux normes spécifiées et cela vous permettra de réagir à temps à la situation.

L'analyse du niveau de b-hCG libre est utilisée dans le dépistage du développement intra-utérin et de la présence de pathologies fœtales au premier trimestre de la gestation. Ce test est réalisé entre 11 et 14 semaines de développement embryonnaire. Son objectif est d'identifier d'éventuelles modifications pathologiques du développement sous forme de trisomie 18 ou 13 paires de chromosomes. Ainsi, vous pouvez découvrir la tendance de l'enfant à des affections telles que la maladie de Down, les syndromes de Patau et d'Edwards..

Ce test est effectué non pas comme une détermination de la prédisposition du fœtus aux affections ci-dessus, mais afin de les exclure, par conséquent, des indications spéciales pour la livraison de l'analyse ne sont pas nécessaires. Il est aussi programmé qu'une échographie à 12 semaines.

Une augmentation des taux d'hCG pendant la grossesse peut survenir lorsque:

  • grossesses multiples;
  • toxicose, gestose;
  • diabète sucré maternel;
  • pathologies fœtales, syndrome de Down, malformations multiples;
  • période de grossesse mal établie;
  • prendre des gestagènes synthétiques, etc...

Des valeurs accrues peuvent également être observées au cours de la semaine lors de la prise de l'analyse après la procédure d'interruption de grossesse. Un taux d'hormones élevé après un mini-avortement indique une grossesse progressive..

Un faible taux d'hCG pendant la grossesse peut indiquer un réglage incorrect de l'âge gestationnel ou être le signe de troubles graves, tels que:

  • grossesse extra-utérine;
  • grossesse non développée;
  • retard du développement fœtal;
  • la menace d'avortement spontané;
  • insuffisance placentaire chronique;
  • mort fœtale (au cours du trimestre II-III de la grossesse).

Règles de préparation à un test sanguin pour l'hCG pendant la grossesse

  1. Le don de sang doit avoir lieu le matin (de 8 à 10 heures de l'après-midi). Avant de passer le test, il vaut mieux ne pas manger d'aliments gras, ne pas prendre de petit-déjeuner le matin.
  2. La veille du prélèvement sanguin, il est strictement interdit de consommer de l'alcool, des médicaments et de l'exercice.
  3. Quelques heures avant le test, ne fumez pas, ne buvez rien d'autre que de l'eau ordinaire; éliminer le stress et l'instabilité émotionnelle. Mieux vaut se reposer et se calmer avant le test.
  4. Il n'est pas recommandé de donner du sang après des procédures physiques, des examens, des massages, des échographies et des radiographies.
  5. S'il est nécessaire de répéter le test pour contrôler les indicateurs, il est recommandé de ne pas modifier les conditions de don de sang (heure de la journée, repas).

HCG chez la femme enceinte

Le rôle du test hCG chez les femmes enceintes et non enceintes

L'HCG chez la femme enceinte est testée au premier trimestre dans plusieurs cas, mais tous sont associés à l'identification d'une éventuelle pathologie du développement embryonnaire. Un taux réduit ou, au contraire, augmenté de cette hormone est très indicatif pour les gynécologues dans le diagnostic de divers écarts et leur prévention. Alors, quel est le niveau normal d'hCG chez la femme enceinte et qu'indique son augmentation ou sa diminution??

Pour la première fois, la gonadotrophine chorionique est détectée à l'aide de tests sanguins et urinaires de laboratoire (ou à l'aide d'un test de grossesse) 2-3 jours après l'implantation d'un ovule fécondé dans la paroi de l'utérus ou d'un autre organe (dans le cas d'un ectopique). À partir de ce moment, vous pouvez effectuer une analyse de l'hCG chez la femme enceinte. Toutes les 36 à 48 heures, les lectures de hCG doublent, et cela continue jusqu'à environ 8 à 12 semaines, puis la croissance ralentit fortement. Cette analyse est considérée comme la plus précise pour diagnostiquer une position intéressante le plus tôt possible, même avant le début d'un retard de la menstruation, lorsqu'une échographie de l'utérus et un examen gynécologique ne donnent pas une image complète. Les tendances de croissance sont mesurées dans des cas exceptionnels, si le médecin soupçonne une grossesse congelée ou extra-utérine. par exemple. Vous pouvez afficher les normes de l'hCG à différentes périodes dans une plaque spéciale.

Hommes et femmes non enceintes 0 - 5

Chez la femme enceinte:

En dessous de la normale

  • grossesse extra-utérine (dans ce cas, la première croissance peut être normale, mais ralentir de 4 à 6 semaines, ce qui indique soit la mort du fœtus, soit une interruption ou une rupture spontanée de l'organe où l'embryon se développe bientôt, dans le cas de la trompe de Fallope) ; -
  • grossesse gelée (il y a un arrêt de la croissance ou même une chute, en plus, le médecin note l'absence de croissance de l'utérus, la disparition d'autres signes de grossesse - toxicose, tension des glandes mammaires, etc.);
  • au 2ème et au 3ème trimestre - mort fœtale possible ou retard de croissance intra-utérin;
  • grossesse prolongée (signes supplémentaires: troubles du rythme cardiaque fœtal, vieillissement rapide du placenta, diminution du volume de liquide amniotique, diminution du nombre de mouvements fœtaux, etc.).

Dessus de la normale

  • grossesse multiple (augmentation en fonction du nombre de fœtus à naître);
  • toxicose précoce ou tardive sévère (gestose);
  • diabète sucré (généralement associé à une toxicose);
  • Syndrome de Down et autres pathologies chromosomiques graves (alors une hCG élevée est diagnostiquée chez la femme enceinte, dépassant 2 fois ou plus la norme, elle est vérifiée lors du dépistage de routine).

Mais tout n'est pas toujours aussi triste et les écarts par rapport à la norme dans un sens ou dans un autre ne sont pas toujours un signe de pathologie. Peut-être que la période de grossesse a été initialement mal réglée, d'où les écarts. À propos, l'âge gestationnel ne peut être réglé exactement que dans la première moitié du premier trimestre à l'aide d'une échographie avec une sonde vaginale ou d'un examen par un gynécologue expérimenté. À long terme, il peut y avoir des erreurs.

S'il n'y a pas de grossesse

Cette situation peut être beaucoup plus dangereuse pour les femmes, mais aussi pour les hommes. L'hCG normale n'est augmentée que dans 2 cas chez les femmes non enceintes. Si un avortement a été pratiqué quelques jours avant l'analyse. Ou si une personne prend un médicament contenant ce composant. Ceux-ci peuvent être prescrits pour le traitement de l'infertilité, par exemple (le médicament «Pregnyl»).

D'autres options possibles sont associées à l'oncologie, ainsi qu'à un risque élevé de néoplasmes malins ou de dégénérescence chez eux de tumeurs bénignes. L'augmentation de l'hCG chez les femmes enceintes est la norme, et chez celles qui ne se préparent pas à devenir mère ou en général chez les hommes, c'est un symptôme très alarmant. Cela peut être observé avec le carcinome chorionique et la dérive kystique, les néoplasmes malins des organes génitaux internes et externes féminins et masculins, ainsi que les organes qui n'ont aucun rapport avec le système reproducteur - reins, tractus gastro-intestinal, etc..

La structure chimique de l'hCG et son rôle dans l'organisme

La glycoprotéine est un dimère d'un poids moléculaire d'environ 46 kDa, synthétisé dans le syncyotrophoblaste placentaire. HCG est composé de deux sous-unités: alpha et bêta. La sous-unité alpha est identique aux sous-unités alpha des hormones hypophysaires TSH, FSH et LH. La sous-unité bêta (β-hCG) utilisée pour la détermination immunométrique de l'hormone est unique.

Le taux sanguin de bêta-hCG déjà 6 à 8 jours après la conception permet de diagnostiquer la grossesse (la concentration de bêta-hCG dans l'urine atteint le niveau diagnostique 1 à 2 jours plus tard que dans le sérum sanguin).

Au cours du premier trimestre de la grossesse, l'hCG assure la synthèse de la progestérone et des œstrogènes nécessaires au maintien de la grossesse par le corps jaune de l'ovaire. HCG agit sur le corps jaune comme une hormone lutéinisante, c'est-à-dire qu'elle soutient son existence. Cela se produit jusqu'à ce que le complexe «fœtus-placenta» acquière la capacité de former indépendamment le fond hormonal nécessaire. Chez un fœtus masculin, l'hCG stimule les cellules de Leydig qui synthétisent la testostérone, qui est nécessaire à la formation des organes génitaux masculins.

La synthèse de HCG est réalisée par les cellules trophoblastes après l'implantation de l'embryon et se poursuit tout au long de la grossesse. Dans le cours normal de la grossesse, entre 2 et 5 semaines de grossesse, la teneur en β-hCG double tous les 1,5 jours. La concentration maximale de hCG tombe sur 10-11 semaines de grossesse, puis sa concentration commence à diminuer lentement. En cas de grossesses multiples, la teneur en hCG augmente proportionnellement au nombre de fœtus.

De faibles concentrations d'hCG peuvent indiquer une grossesse extra-utérine ou une menace d'avortement. La détermination de la teneur en hCG en association avec d'autres tests (alpha-fœtoprotéine et estriol libre à 15-20 semaines de grossesse, le soi-disant «triple test») est utilisée dans le diagnostic prénatal pour identifier le risque d'anomalies du développement fœtal.

En plus de la grossesse, l'hCG est utilisée dans le diagnostic de laboratoire comme marqueur tumoral des tumeurs du tissu trophoblastique et des cellules germinales des ovaires et des testicules, sécrétant de la gonadotrophine chorionique..

Test HCG pendant la grossesse

Tout d'abord, une analyse du taux d'hCG dans le sang peut confirmer que vous deviendrez mère déjà 5 à 6 jours après la conception. C'est beaucoup plus précoce et, surtout, beaucoup plus fiable que les tests express conventionnels.

Deuxièmement, un test est nécessaire pour déterminer la durée exacte de la grossesse. Très souvent, la future mère ne peut pas nommer la date exacte de la conception, ou elle l'appelle, mais c'est faux. Dans le même temps, certains indicateurs de croissance et de développement correspondent à chaque période, des écarts par rapport à la norme peuvent indiquer la survenue de complications..

Troisièmement, le niveau d'hCG dans le sang est capable de «dire» assez précisément si votre bébé se développe correctement.

Une augmentation imprévue du niveau d'hCG se produit généralement avec des grossesses multiples, une gestose, la prise de gestagènes synthétiques, un diabète sucré chez la femme enceinte et peut également parler de certaines maladies héréditaires chez le bébé (par exemple, le syndrome de Down) et de multiples malformations. Un taux anormalement bas d'hCG peut être le signe d'une grossesse extra-utérine et non en développement, d'un retard du développement fœtal, de la menace d'un avortement spontané et d'une insuffisance placentaire chronique..

Cependant, ne vous précipitez pas pour sonner l'alarme: des valeurs plus élevées ou plus basses peuvent également indiquer que l'âge gestationnel a été initialement mal réglé. Votre médecin vous aidera à interpréter correctement les résultats du test..

Informations générales sur la gonadotrophine chorionique humaine

L'hormone hCG est produite par le chorion (la coquille externe de l'embryon) après que l'embryon a réussi le stade de l'attachement à la paroi utérine. L'hormone contient des particules alpha qui sont plus importantes dans le processus de diagnostic. Beta hCG a une structure spéciale et aide à suivre l'état de la grossesse.

Les femmes qui souhaitent connaître la présence ou l'absence de grossesse s'intéressent à la question logique de savoir quel jour prendre l'hCG, car c'est le moyen le plus fiable de déterminer une conception réussie dès les premiers stades. L'hormone commence à être produite 5 à 6 jours après la fécondation, donc un test d'hCG aidera à établir qu'une femme attend un enfant 7 à 10 jours après la conception. Une telle efficacité est fournie par un test sanguin.

Cette hormone se trouve également dans l'urine. Ici, il commence à apparaître 14-16 jours après la fécondation. Le niveau de concentration d'hCG dans l'urine est 2 fois inférieur à celui du sang. En conséquence, même l'analyse d'urine de laboratoire de la plus haute qualité n'est pas aussi efficace.

Les bandelettes de test faites maison, conçues pour l'auto-confirmation de la conception à la maison, sont encore moins fiables. Ils doivent être utilisés 14 à 16 jours après la fertilisation prévue. Dans les premiers stades, ils sont inefficaces. Mais il existe une catégorie de tests hypersensibles. Ils peuvent être utilisés 1 à 2 jours après le retard de la période prévue..

HCG en début de grossesse

Articles d'experts médicaux

HCG en début de grossesse peut être un signe diagnostique important non seulement de la grossesse elle-même, mais également de son évolution. Comprendre la nature de cette hormone et déterminer son niveau peut être important pour diagnostiquer l'évolution de la grossesse et l'état du fœtus..

Qu'est-ce que HCG?

Le décodage HCG vous permet de définir ce concept comme l'hormone gonadotrope chorionique humaine. C'est l'une des hormones qui est un indicateur de la fonction endocrinienne chez les femmes en dehors de la grossesse et pendant la grossesse..

HCG est une hormone de grossesse classique produite par le placenta. Lorsque vous effectuez un test à la maison avec un test de grossesse, vous vérifiez en fait l'hCG. Si de l'hCG est présente, le test de grossesse sera positif, ce qui signifie que vous êtes enceinte à moins qu'il n'y ait un test de grossesse faux positif.

La gonadotrophine chorionique humaine est une hormone placentaire qui est d'abord sécrétée par les cellules (syncytiotrophoblastes) de l'embryon implanteur au cours d'une semaine, soutenant la muqueuse ovarienne, qui à son tour soutient la muqueuse endométriale et soutient donc la grossesse. HCG est libéré dans la circulation sanguine peu de temps après l'implantation et est détecté par des tests de grossesse. HCG commence à être produit par le placenta immédiatement après l'implantation. Cela se produit environ une semaine après la fécondation et l'ovulation, lorsque les implants d'embryon et de placenta se fixent à la muqueuse utérine.

L'implantation a lieu en moyenne 9 jours après l'ovulation (intervalle de 6 à 12 jours) ou environ 5 jours avant une période manquée. Les niveaux de HCG se trouvent dans le sang pendant 2-3 jours et dans l'urine 3-4 jours après l'implantation. On s'attend à ce qu'un test de grossesse urinaire soit positif pendant une période manquée ou 14 à 15 jours après l'implantation (ce qui peut déjà être plusieurs jours avant une période manquée).

D'autres sources cellulaires potentielles de synthèse hormonale peuvent inclure: l'hCG hyperglycosylée produite par des cellules cytotrophoblastes, une sous-unité bêta libre formée par plusieurs tumeurs malignes non trophoblastiques primaires et l'hCG hypophysaire produite par des cellules gonadotropes de l'hypophyse antérieure. Par conséquent, la définition des différents types d'hCG a différentes significations..

Les fonctions de l'hCG, qui est synthétisée par trophoblaste, sont très larges. Il favorise la production de progestérone lutéale dans le corps de la femme, ce qui favorise la grossesse. HCG fournit l'angiogenèse (formation vasculaire) du système vasculaire utérin. Il permet la différenciation des cytotrophoblastes, la suppression immunitaire et le blocage de la phagocytose des cellules trophoblastiques envahissantes. HCG influence la croissance de l'utérus en fonction de la croissance du fœtus, ainsi que la promotion de la croissance et de la différenciation des organes fœtaux. La croissance et le développement du cordon ombilical fournissent également de l'hCG. Les récepteurs HCG dans l'hippocampe cérébral adulte, l'hypothalamus et le tronc cérébral peuvent provoquer des nausées et des vomissements pendant la grossesse. L'hormone a de nombreux autres rôles, y compris la stimulation de l'apparition de la stéroïdogenèse fœtale, et des niveaux élevés se sont avérés tératogènes pour les gonades fœtales.

HCG est un marqueur qui a le potentiel de prédire l'issue probable de la grossesse à partir du moment de la conception et est plus informatif que les autres médicaments

surveillance de la grossesse. Dans une moindre mesure, les taux d'hCG ont été étudiés pour évaluer le potentiel de durée de la grossesse. Les niveaux de HCG sont également étudiés avec d'autres marqueurs biochimiques et physiques à utiliser pour prédire une anomalie génétique pendant la grossesse.

C'est pourquoi il joue un rôle décisif dans le corps de la femme, non seulement pendant la grossesse, mais aussi avant la grossesse..

Indications HCG en début de grossesse

Les indications pour le test de l'hCG sont limitées à trois raisons principales. La première et principale raison est la détection d'une grossesse normale. Des tests de grossesse sont effectués pendant l'étude d'aménorrhée, pour confirmer les signes cliniques et les symptômes de la grossesse et pour détecter une implantation précoce. Bien qu'une évaluation qualitative de l'hCG soit généralement suffisante, une mesure quantitative a été proposée comme un outil précieux pour évaluer l'âge gestationnel précoce lorsque le log de l'hCG est tracé en fonction de l'âge gestationnel..

Deuxièmement, il a été démontré que l'hCG a une valeur dans la détection et le suivi des grossesses potentiellement anormales. Les patientes ayant une grossesse extra-utérine, un avortement menacé ou incomplet ont en règle générale de faibles concentrations d'hCG dans le sang pendant la période gestationnelle. Ces caractéristiques sont utiles pour évaluer un patient présentant des saignements utérins anormaux ou des douleurs abdominales lorsqu'une mesure qualitative de l'hCG a montré la présence de tissu trophoblastique. L'analyse quantitative de l'hCG en combinaison avec l'échographie est reconnue comme un ajout précieux à l'évaluation des caractéristiques cliniques de la grossesse..

Les indications de mesure de l'hCG sont également la surveillance de l'activité tumorale, en particulier la maladie trophoblastique gestationnelle (choriocarcinome). Ces néoplasmes sécrètent de grandes quantités de l'hormone, ce qui permet l'utilisation de tumeurs hCG pour suivre l'évolution de la maladie..

Formation

La préparation de l'analyse pour la détermination de l'hCG dépend de la méthode et des conditions de cette analyse. Si une femme a pour objectif de déterminer qualitativement la présence d'hCG dans l'urine à la maison, une certaine préparation n'est pas nécessaire. L'analyse est effectuée le matin à jeun, lorsque la quantité maximale d'hCG dans l'urine est attendue pendant la grossesse.

S'il est nécessaire de contrôler ou de déterminer l'hCG dans le sang, il existe certaines conditions. L'analyse est également effectuée à jeun. Le sang est prélevé dans une veine, donc la veille, il est important d'adhérer à une alimentation saine à l'exclusion des aliments gras et des substances nocives.

Qui contacter?

Technique HCG en début de grossesse

La technique de détermination de l'hCG dépend de la méthode utilisée. Les méthodes immunologiques présentent aujourd'hui de nombreux avantages. Les dosages quantitatifs sont largement utilisés pour mesurer l'hCG dans le sérum et sont généralement basés sur des méthodes ELISA ou IRMA. La principale chose que vous devez savoir sur la technique est qu'une femme est prélevée dans une veine, puis le sang est analysé sur des installations spéciales et le niveau d'hCG est déterminé..

L'appareil d'analyse peut avoir différentes modifications..

Qu'est-ce que l'hCG pour une grossesse précoce? Comme déjà mentionné, le taux d'hCG en début de grossesse est de 25 à 5000 mUI / ml. Au cours des 2 à 4 premières semaines suivant la fécondation, l'hCG double généralement toutes les 48 à 72 heures. Une augmentation de 35% dans les 48 heures en début de grossesse est considérée comme normale. Si son niveau est de 1200 mUI / ml, l'hCG double généralement toutes les 48 à 72 heures. Le niveau maximum est généralement atteint à la 10e ou 11e semaine. Après environ 10 semaines, l'hCG diminue généralement.

Indicateurs normaux

Les taux urinaires d'hCG augmentent au moins 6 jours après le jour estimé de la conception. Les niveaux de HCG augmentent rapidement dans les tout premiers jours de la grossesse et peuvent être détectés très tôt. Le moment où l'hCG peut être détectée pour la première fois dépend de la méthode utilisée pour évaluer le concept et la sensibilité du test hCG. Plusieurs études ont montré la détection de l'hCG dans l'urine de la mère 6 jours ou plus après le jour estimé de la conception. Le plasma hCG peut être détecté 8 jours après la conception. Cependant, ces analyses reposent sur des mesures extrêmement sensibles réalisées dans des conditions précises..

Étant donné que l'hCG est produite par les cellules trophoblastiques, elle ne doit pas être détectée s'il n'y a pas de grossesse. Par conséquent, l'hCG est la norme chez les femmes non enceintes - il s'agit d'un test négatif ou sa valeur numérique de 0 à 5 unités. Si une femme non enceinte a une augmentation de l'hCG, vous devez rechercher la cause.

Techniquement, les tests d'hCG sont conçus pour détecter ou mesurer qualitativement l'hormone dans l'urine ou le sang, et il existe d'autres raisons en plus de la grossesse qui peuvent provoquer l'hCG. Voici quelques-unes de ces raisons.

  1. Grossesse biochimique. La grossesse biochimique survient lorsqu'une femme est enceinte mais a une perte fœtale spontanée avant même de savoir qu'elle était enceinte. Si le test de l'hCG a lieu avant que toute l'hCG ait été métabolisée par le corps, l'hCG peut être détectée par un test de laboratoire. Cette situation n'est pas aussi inhabituelle qu'on pourrait le penser pour deux raisons. Premièrement, les tests d'hCG sont souvent effectués dans les établissements de santé pour identifier une patiente enceinte afin d'éviter toute intervention médicale potentiellement nocive pour le fœtus. Deuxièmement, les tests hCG sont capables de détecter de très faibles concentrations de l'hormone. Le taux élevé de tests combiné à la sensibilité analytique des tests signifie que les grossesses biochimiques sont facilement détectées.
  2. HCG de la glande pituitaire. Bien que le placenta produit généralement de l'hCG pendant la grossesse, cette fonction peut également être assurée par l'hypophyse. La glande pituitaire est une petite structure du cerveau qui sécrète de nombreuses hormones différentes qui fonctionnent pour réguler de nombreux systèmes endocriniens dans les organes. Il est intéressant de noter que les trois hormones généralement produites par l'hypophyse (hormone thyréostimulante, folliculo-stimulante et lutéinisante) sont structurellement similaires à l'hCG. L'hCG hypophysaire est plus fréquente chez les femmes de plus de 55 ans, mais peut être trouvée chez les femmes de moins de 41 ans. Les femmes non enceintes atteintes d'hCG hypophysaire ont généralement de faibles concentrations d'hCG présentes dans leur sang et leurs urines. Il est important de noter que les concentrations d'hCG produites par l'hypophyse ne montrent pas les augmentations rapides observées pendant la grossesse..
  3. Les cellules cancéreuses produisent parfois de l'hCG. Bien qu'il ait été démontré que de nombreux cancers ont une hormone, elle est le plus souvent associée aux maladies trophoblastiques gestationnelles et à certains types de tumeurs germinales testiculaires..
  4. Anticorps interférents. Certaines femmes ont des anticorps dans leur sang qui peuvent interférer avec les tests d'hCG et provoquer un résultat positif ou augmenté en l'absence d'hCG. Ce problème ne peut être affecté que par des tests d'hCG effectués sur le sang, car les molécules d'anticorps interférentes ne sont généralement pas présentes dans l'urine. Cela peut être un problème grave car certaines femmes ont un cancer mal diagnostiqué en raison d'un résultat de test hCG faux positif et ont subi des traitements inutiles. Au cours des dernières années, les fabricants de tests hCG ont travaillé pour minimiser les interférences potentielles de ces anticorps, mais rien n'a été fait pour éliminer complètement le problème..

Ainsi, le simple fait qu'un résultat de test hCG soit interprété comme positif ne signifie pas automatiquement qu'une femme est enceinte. Il existe de très bonnes raisons pour la détection de l'hCG en l'absence de grossesse. Cependant, lorsque le résultat du test hCG ne correspond pas au tableau clinique, le laboratoire doit tout de même être interrogé sur la fiabilité des valeurs obtenues..

Dans 85% des grossesses normales, le taux d'hCG double toutes les 48 à 72 heures. Au fur et à mesure que vous progressez pendant la grossesse et que votre taux d'hCG augmente, le temps nécessaire pour doubler peut atteindre environ 96 heures. Les niveaux culmineront au cours des 8 à 11 premières semaines de grossesse, puis diminueront pour le reste de la grossesse.

Des précautions doivent être prises lorsque vous générez trop de nombres hCG. Une grossesse normale peut avoir de faibles taux d'hCG et donner un bébé en parfaite santé. Les résultats de l'échographie après 5-6 semaines de grossesse sont beaucoup plus précis que l'utilisation des nombres d'hCG.

HCG est mesuré en unités milli-internationales par millilitre (mUI / ml). Il existe une large gamme de niveaux et de valeurs normales d'hCG, et les valeurs varient dans le sérum ou l'urine. Les taux d'hCG urinaire sont généralement inférieurs aux taux sériques d'hCG. Les tests sanguins HCG sont beaucoup plus sensibles que les tests urinaires HPT. Cela signifie qu'un test sanguin peut détecter une grossesse quelques jours avant une analyse d'urine, dès 2-3 jours après l'implantation ou 8-9 jours après la fécondation..

Les niveaux de HCG inférieurs à 5 mUI / ml sont considérés comme négatifs pour la grossesse et tout ce qui dépasse 25 mUI / ml est considéré comme positif pour la grossesse.

Les niveaux de HCG entre 6 et 24 mUI / ml sont considérés comme une zone grise et vous devrez probablement refaire le test pour voir si les niveaux augmentent pour confirmer la grossesse..

Les tests d'urine mesurent l'hCG qualitativement, ce qui signifie que les résultats sont «positifs» ou «négatifs». Au cours de la première période manquée (14+ jours après l'ovulation), plus de 95% de l'hCG est généralement positive.

Les taux sanguins d'hCG ne sont pas très utiles pour tester la viabilité de la grossesse si le taux d'hCG est supérieur à 6000 ou après 6-7 semaines de grossesse. Au lieu de cela, afin de mieux vérifier l'état de santé de la grossesse, une échographie est nécessaire pour confirmer la présence d'un rythme cardiaque fœtal. Une fois qu'un rythme cardiaque fœtal apparaît, il n'est pas conseillé de vérifier la viabilité de la grossesse avec les taux d'hCG.

Les taux de HCG sont également plus élevés chez les femmes porteuses d'un fœtus féminin que chez les femmes porteuses d'un fœtus masculin, il est donc possible qu'un test de grossesse devienne positif plus tard chez les femmes porteuses d'un fœtus masculin..

Il existe deux types courants de tests hCG. Un test d'hCG de qualité cherche simplement à voir si l'hCG est dans le sang. Le test quantitatif de l'hCG (ou bêta hCG) mesure la quantité d'hCG réellement présente dans le sang.

L'HCG pendant la grossesse par jour présente des différences, qui doivent être prises en compte lors de l'interprétation des données. Mais un niveau d'hCG ne peut pas être évalué dans le contexte de l'évolution de la grossesse et de l'état de santé de cette grossesse, il est nécessaire d'évaluer les données de l'hCG ainsi que les changements cliniques..

HCG pendant des semaines dépend de l'âge gestationnel:

  • 3 semaines: 5 - 50 mUI / ml
  • 4 semaines: 5 - 426 mUI / ml
  • 5 semaines: 18-7340 ml / ml
  • 6 semaines: 1080-56 500 mUI / ml
  • 7-8 semaines: 7, 650-229 000 mUI / ml
  • 9-12 semaines: 25,700 - 288,000 mUI / ml
  • 13-16 semaines: 13 300 - 254 000 mUI / ml
  • 17-24 semaines: 4060-165 400 mUI / ml
  • 25 à 40 semaines: 3 640 à 117 000 mUI / ml
  1. Femmes non enceintes: 0-5 mUI / ml
  2. Femmes ménopausées: 0 - 8 mUI / ml

Ces chiffres ne sont qu'une indication - le niveau d'hCG de chaque femme peut augmenter de différentes manières. Ce n'est pas nécessairement le niveau qui compte, mais plutôt un changement de niveau..

Valeurs croissantes et décroissantes

Il existe une large gamme de valeurs normales d'hCG et les valeurs varient dans le sérum ou l'urine. Il n'y a pas de taux de gonadotrophine chorionique humaine normal qui indique toujours une grossesse en bonne santé. Par conséquent, une augmentation de l'hCG au début de la grossesse a un concept assez large. Déterminer ce qui constitue exactement un niveau d'hCG «élevé» peut être difficile car la plage normale des niveaux d'hCG en début de grossesse est large et les niveaux d'hCG peuvent augmenter et diminuer à des taux différents. Selon la distance à laquelle vous êtes pendant votre grossesse, il existe des directives générales que les médecins utilisent. Habituellement, une augmentation des niveaux de hCG sera généralement un niveau qui augmente de plus de 60% en 48 heures..

Des niveaux élevés de hCG peuvent indiquer plusieurs choses différentes, dont la plupart ne sont pas aussi importantes. Cela peut signifier que le calcul de votre date de grossesse est incorrect et que vous êtes plus loin qu'on ne le pensait auparavant. Cela peut également signifier que vous avez plus d'un enfant, comme des jumeaux. Si vous prenez des médicaments contre la fertilité, vos taux d'hCG augmentent également.

Le niveau d'hCG chez les jumeaux est plus élevé que dans une grossesse unique, car deux trophoblastes travaillent et synthétisent plus d'hormones. Cependant, il est impossible de diagnostiquer une double grossesse à partir de l'hCG seule. Il n'y a pas suffisamment de preuves scientifiques qu'il y a toujours une augmentation plus rapide que d'habitude de l'hCG avec des jumeaux. Les valeurs normales d'hCG peuvent varier jusqu'à 20 fois au cours d'une grossesse normale. Les variations de l'augmentation de l'hCG ne sont pas nécessairement un signe que la grossesse est anormale ou qu'il y a deux fœtus ou plus.

Abaisser l'hCG au début de la grossesse est plus informatif que de l'augmenter. La date de naissance estimée de votre bébé est calculée en fonction de vos dernières menstruations. Si vous avez des antécédents de règles irrégulières ou si vous n'êtes pas sûr de votre dernière période menstruelle avant la grossesse, il peut être plus difficile pour vous de dire à quelle distance vous vous trouvez dans votre gestation. Si votre grossesse est très précoce ou après 12 semaines de grossesse, les taux d'hCG peuvent être faibles. Une échographie et des niveaux répétés d'hCG peuvent être nécessaires pour corréler les niveaux d'hCG et l'âge gestationnel.

Une fausse couche est la perte spontanée de grossesse avant 20 semaines de grossesse. Une fausse couche peut entraîner une diminution des taux d'hCG. Une grossesse qui ne développe pas le placenta ne peut pas sécréter des niveaux plus élevés d'hCG. Dans de tels cas, les taux d'hCG peuvent être normaux au départ, puis diminuer en cas de fausse couche..

Un œuf déposé se produit lorsque l'œuf est fécondé et se fixe à la paroi de l'utérus mais ne se développe pas. Les cellules développent le sac gestationnel et peuvent libérer l'hormone hCG, bien que l'œuf fécondé ne se développe pas davantage. Une telle grossesse congelée peut éventuellement entraîner une diminution de l'hCG, car ce n'est que la première fois qu'elle grandit, puis le niveau diminue, car il n'y a pas de développement fœtal.

Une grossesse extra-utérine survient lorsqu'un ovule fécondé s'installe à l'intérieur de la trompe de Fallope, la trompe qui transporte un ovule de l'ovaire à l'utérus ou à l'extérieur de l'utérus. Une grossesse extra-utérine est une condition potentiellement mortelle car elle peut rompre la trompe de Fallope et provoquer des saignements. Les niveaux de HCG peuvent aider à différencier une grossesse normale d'une grossesse extra-utérine, car le taux d'hCG dans une grossesse extra-utérine sera plus bas que prévu pour l'âge gestationnel.

En début de grossesse, il existe deux hormones qui ont tendance à augmenter dans le corps après l'implantation: la progestérone et la gonadotrophine chorionique humaine. Les niveaux des deux hormones ont tendance à être élevés chez les femmes ayant une grossesse viable, mais chez les femmes avec une fausse couche prévue. Et au cours des dernières décennies, il est devenu généralement admis que les médecins prescrivent des suppléments de progestérone aux femmes ayant des fausses couches récurrentes, avec l'idée qu'une sous-production de progestérone peut être la cause de la fausse couche..

Cependant, la progestérone est un sujet de controverse parmi les médecins, car beaucoup pensent qu'un faible taux de progestérone est le signe d'une grossesse ratée plutôt qu'un facteur contributif à une grossesse ratée, et la supplémentation en progestérone n'a pas encore été prouvée pour les femmes à risque de fausse couche..

Beaucoup moins d'attention a été accordée à l'idée de compléter une autre hormone de grossesse - l'hCG - pour prévenir les fausses couches, bien que l'hCG soit une hormone mesurée dans des tests de grossesse à domicile et des tests sanguins en série utilisés par les médecins pour évaluer la viabilité des grossesses précoces..

Les injections de HCG en début de grossesse peuvent être utiles pour prévenir les fausses couches, car la HCG endogène est connue pour jouer un rôle important dans l'établissement de la grossesse. L'hCG hormonale joue un rôle clé dans l'établissement de la grossesse, et il est théoriquement possible qu'une diminution de la production d'hCG puisse jouer un rôle causal dans les fausses couches. Dans la plupart des cas, ces injections peuvent être nécessaires pendant le premier trimestre de la grossesse et parfois pendant le deuxième trimestre. Au fur et à mesure que l'embryon grandit, la quantité d'hCG sécrétée augmente considérablement. En d'autres termes, un approvisionnement adéquat est nécessaire pour un développement normal pendant la grossesse..

Les recherches existantes ont montré que le traitement peut bénéficier aux femmes ayant des règles peu fréquentes et irrégulières (oligoménorrhée). Mais, malheureusement, cela ne signifie pas que vous devriez consulter votre médecin et demander une injection précoce de HCG lors de votre prochaine grossesse, même si vous souffrez d'oligoménorrhée. On sait trop peu si ce traitement fonctionne. En supposant que cela fonctionne même, des recherches supplémentaires sont nécessaires avant qu'un traitement puisse être largement utilisé.

Prendre une injection de HCG pendant l'ovulation peut augmenter vos chances de grossesses multiples..

Les injections de HCG peuvent provoquer certains effets secondaires. Pour commencer, comme l'hCG est une hormone de grossesse, elle peut provoquer et aggraver certains des symptômes courants associés à la grossesse, tels que les nausées et la sensibilité des seins. Certains autres effets secondaires bénins associés aux injections d'hCG comprennent la rétention d'eau, les maux de tête, l'irritabilité, la fatigue, l'inconfort abdominal et la douleur au site d'injection. Les femmes qui prennent des injections d'hCG pendant la grossesse sont également à risque de développer un syndrome d'hyperstimulation ovarienne. Il s'agit d'un problème de santé qui peut mettre la vie en danger. Il peut provoquer de graves douleurs abdominales et pelviennes, un essoufflement, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des mictions occasionnelles et même un gonflement des membres.

En fait, les risques associés à l'utilisation de l'imagerie hCG pendant la grossesse dépassent de loin les avantages qu'elle offre à la mère et au bébé. Par conséquent, il est important que vous ne le preniez qu'après avoir consulté un gynécologue.

HCG en début de grossesse peut être le premier signe que vous êtes réellement enceinte. À l'avenir, le suivi de cet indicateur peut vous renseigner sur l'état de votre grossesse, mais uniquement lors de l'évaluation des données cliniques de l'évolution de la grossesse.