Encéphalopathie dyscirculatoire - symptômes et traitement du degré DEP 1

Dystonie

L'encéphalopathie dyscirculatoire du 1er degré est une maladie associée à une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau, qui à son tour peut entraîner des conséquences indésirables.

Le degré DEP 1 est une maladie assez courante, et ce n'est pas surprenant, car selon les données médicales, un résident sur deux en Russie souffre d'une telle maladie..

Cela est principalement dû au fait que les causes d'une telle maladie sont des facteurs très courants. Vous pouvez même ne pas être conscient de la présence de cette maladie jusqu'à ce qu'elle commence à montrer ses symptômes..

En fait, ce problème est assez important, car la DEP peut devenir la cause ou la base de l'apparition d'autres maladies plus graves. Pour éviter cela, vous devez suivre les conseils de base et vous tourner vers des spécialistes pour obtenir de l'aide à temps..

En savoir plus sur DEP dans le matériel

L'encéphalopathie dyscirculatoire du cerveau est une lésion vasculaire progressive, qui se caractérise par une diminution progressive de la nutrition cérébrale.

Causes du degré DEP 1

Les raisons provoquant l'apparition d'une encéphalopathie discirculatoire sont connues de presque chacun d'entre nous, beaucoup pensent même que de telles actions ne peuvent rien causer de mal, en particulier ce type de maladie..

Cependant, il vaut la peine d'écouter les opinions des médecins et d'essayer de s'abstenir autant que possible de certains aspects qui peuvent provoquer le développement d'une encéphalopathie discirculatoire de grade 1:

  • une mauvaise nutrition;
  • manque de sommeil;
  • manque d'activité physique;
  • l'inflammation des parois des vaisseaux sanguins peut entraîner l'apparition d'un degré DEP 1;
  • avec l'athérosclérose, il existe également une forte probabilité de dommages corporels dus à cette maladie;
  • cirrhose du foie.

Curieusement, mais, par exemple, un empoisonnement ou même une mauvaise écologie peuvent provoquer une encéphalopathie discirculatoire. C'est pourquoi aujourd'hui un grand nombre de personnes souffrent d'une telle maladie..

Lorsque les artères du cerveau sont endommagées, un hématome épidural du cerveau se produit, quelle est la particularité et le danger de ce type d'hématome?

Les symptômes de la maladie

Les symptômes de DEP 1 2 degrés sont différents et doivent être distingués.

Les symptômes de l'encéphalopathie discirculatoire de grade 1 sont assez divers et sont représentés par un large éventail d'éléments:

  • dans presque tous les cas, les patients se plaignent d'un mal de tête sévère qui se transforme en migraine;
  • étourdissements persistants;
  • se sentir fatigué;
  • nervosité;
  • sommeil agité;
  • mauvaise mémoire;
  • la possibilité d'une forte augmentation de la pression, et après un certain temps sa forte diminution (coups de bélier);
  • bruit dans la tête;
  • échec oculomoteur;
  • dans certains cas, une légère asymétrie du visage peut être observée;
  • incapacité à prendre la pose de Romberg.

En fait, il est assez facile de se débarrasser de tous ces symptômes, pour cela, il vous suffit de vous accorder 2 à 3 jours de repos normal et votre état reviendra immédiatement à la normale..

En effet, le degré DEP 1 apparaît souvent en raison d'un fort stress mental ou moral.

Comment le DEP de grade 1 est-il diagnostiqué??

Il arrive souvent que les patients ne soupçonnent même pas leur maladie jusqu'à ce qu'elle se fasse sentir avec des symptômes prononcés ou jusqu'à ce qu'elle devienne chronique..

Pour éviter cela, vous devez consulter un médecin dès que possible pour éviter des conséquences graves et irréversibles..

Lors du diagnostic de l'encéphalopathie discirculatoire, une attention particulière doit être portée à la symptomatologie, car les changements dans le cerveau ne sont pas si importants et dans certains cas, il est assez difficile de poser un diagnostic correct, ce sont donc les signes manifestes de cette maladie qui aident à en établir la cause..

Si les antécédents médicaux indiquent des maladies telles que l'athérosclérose, l'hypertension ou des blessures à la tête, cela peut également aider à diagnostiquer un DEP de grade 1..

Le plus souvent, une tomodensitométrie ou une échographie des vaisseaux de la tête est utilisée pour déterminer avec précision la cause de cette maladie..

La probabilité de développer un diplôme DEP 1 chez les personnes de plus de 40 ans est assez faible, car cette maladie affecte principalement les jeunes.

Il est très souvent impossible de savoir à quel stade de développement le patient a cette maladie, un neuropathologiste peut donc lui donner un DEP de 1 à 2 degrés, c'est-à-dire un état limite entre ces deux types de maladie..

Traitement du degré DEP 1

Le traitement de l'encéphalopathie discirculatoire de 1 degré dépend principalement de l'âge du patient et de la cause de l'apparition de cette maladie. Plus le patient est âgé, plus son traitement sera difficile et long, dans l'enfance, vous pouvez le faire avec une simple physiothérapie.

Les méthodes de traitement sont assez diverses, nous essaierons de traiter chacune d'elles séparément.

Style de vie et mauvaises habitudes

La première méthode, et probablement la plus importante, consiste à se débarrasser des mauvaises habitudes, d'une alimentation appropriée et d'un mode de vie sain, comme suit:

  • arrêter de fumer;
  • refus de boissons alcoolisées;
  • activité physique constante;
  • perte de poids;
  • inclure dans votre alimentation des aliments contenant du magnésium, du calcium et d'autres nutriments;
  • réduisez votre consommation de graisses;
  • mangez des fruits frais, des légumes, du riz, des flocons d'avoine et d'autres types de céréales;
  • prendre diverses vitamines pour maintenir l'immunité.

Si vous suivez ces règles simples, vous ressentirez immédiatement le résultat et, surtout, que cela vous aidera à vous débarrasser des maux qui vous dérangent..

Traitement médical

Afin de normaliser la circulation sanguine, calmer et mettre de l'ordre dans le système nerveux, les médecins prescrivent le plus souvent non pas un médicament, mais tout un complexe composé de différents types de médicaments:

  1. Médicaments qui abaissent la tension artérielle. Ils ne sont prescrits que si l'hypertension est à l'origine d'un DEP de grade 1..
  2. Préparations visant à renforcer et à protéger les vaisseaux sanguins.
  3. Les diurétiques retiennent le potassium dans le corps, ce qui est nécessaire pour le traitement du DEP, mais en même temps, ils éliminent l'eau et le sodium.
  4. Bêta-bloquants qui aident à stabiliser le cœur, le pouls et la pression.
  5. Médicaments visant à améliorer la mémoire, à augmenter l'attention et la concentration.

D'autres médicaments peuvent également être prescrits pour améliorer l'état du patient..

Physiothérapie

Cette méthode de traitement est la plus agréable et la plus indolore, car elle comprend les composants suivants:

  • massothérapie;
  • oxygène, radon et autres types de bains;
  • acupuncture;
  • thérapie au laser;
  • electrosleep et plus.

Traitement avec des remèdes populaires

N'oubliez pas que l'automédication se termine dans la plupart des cas avec des conséquences désagréables, mais parfois même les médecins peuvent prescrire certaines méthodes de médecine traditionnelle à titre prophylactique et auxiliaire:

  1. L'utilisation d'aubépine. Cette plante a toujours été considérée comme un excellent moyen de normaliser la circulation sanguine et le bon fonctionnement des organes du système cardiovasculaire. Par conséquent, il est recommandé de prendre des baies tout au long du traitement, mais la dose quotidienne ne doit pas dépasser 1 verre..
  2. Diverses herbes et frais. Les herbes aident à soulager les maux de tête persistants, à améliorer la tension artérielle et le bien-être général.
  3. Teintures sur les baies et les fleurs.

Les médicaments traditionnels sont parfois même très utiles, mais en aucun cas ils ne doivent être utilisés comme traitement principal, car ils n'ont qu'un effet préventif.

Pronostic pour guérir le degré DEP 1

Les prévisions pour le DEP au 1er degré sont très optimistes. Si la maladie a été détectée à un stade précoce, il est alors possible de ralentir l'évolution de cette maladie ou même d'arrêter son développement..

Les patients souffrant de DEP de grade 1 peuvent vivre assez longtemps et, avec un traitement approprié, ils ne remarquent même pas la présence de cette maladie.

Dans le même temps, le manque de thérapie correcte, accompagné d'une mauvaise nutrition et d'un mode de vie sédentaire, peut entraîner de telles complications: hypertension, accident vasculaire cérébral, maladie vasculaire.

Par conséquent, il vaut la peine de rechercher une assistance hautement qualifiée en temps opportun afin d'éviter de graves conséquences..

Vidéo: encéphalopathie dyscirculatoire - caractéristiques de chaque type

Ce que vous devez savoir sur l'encéphalopathie dysciculatoire à tout degré. La maladie est-elle guérissable et quelles méthodes de diagnostic existent?

3 principales méthodes de traitement de l'encéphalopathie discirculatoire

La fatigue constante, les troubles du sommeil, l'oubli et la difficulté à se concentrer ne sont pas toujours des signes de stress et de surmenage au travail. Même à un âge assez jeune (jusqu'à 40 ans), ils peuvent être des symptômes du premier stade d'une maladie cérébrovasculaire telle que l'encéphalopathie discirculatoire. La principale cause de la maladie est la pathologie vasculaire qui se produit dans le contexte de l'hypertension artérielle et de l'athérosclérose. Mais ce sont loin d'être les seuls facteurs de risque, certes majeurs, pour le développement de cette nosologie..

Les principaux mécanismes de développement de l'encéphalopathie discirculatoire

DEP, ou encéphalopathie discirculatoire, est un terme introduit dans la pratique des médecins en 1958 par des employés de l'Institut de recherche en neurologie de l'Académie des sciences médicales de l'URSS G.A. Maksudov et V.M. Kogan. Cela signifiait une maladie vasculaire chronique du cerveau, qui progresse lentement mais régulièrement, accompagné de l'apparition d'un grand nombre de petits foyers de nécrose dans l'organe principal du système nerveux central.

Ce processus pathologique a conduit à une violation de nombreuses fonctions, mais tout d'abord, la sphère cognitive a souffert, à savoir la mémoire, l'attention et la pensée. Un nom également commun pour la nosologie, reflétant son essence même, est l'ischémie cérébrale chronique, bien qu'elle n'apparaisse pas dans la Classification internationale des maladies de la 10e révision.

L'état de la paroi vasculaire change également, ce qui devient rigide, c'est-à-dire inflexible en raison de la perte de ses propriétés élastiques..

Au final, la microangiopathie formée conduit à une insuffisance circulatoire et au développement de deux types de foyers pathologiques dans le cerveau, à savoir:

  • crises cardiaques lacunaires. Ils surviennent dans le contexte d'un chevauchement complet de la lumière du vaisseau et sont situés de manière diffuse des deux côtés dans les sections profondes de la substance blanche du cerveau;
  • Crises cardiaques «incomplètes» ou «partielles». L'absence de réponse des vaisseaux est en grande partie responsable de leur apparence. Ils se forment dans le contexte d'une baisse soudaine de la pression artérielle systémique. Ceci est possible avec un traitement antihypertenseur mal sélectionné, avec un dysfonctionnement autonome, avec une toux tendue prolongée et de nombreuses autres conditions. Dans ce cas, la nécrose n'est pas observée, c'est-à-dire que la mort des neurones est typique d'une crise cardiaque terminée. Seuls les phénomènes de démyélinisation (destruction de la coquille des processus des cellules nerveuses) se produisent, le travail des axones est perturbé et les oligodendrocytes, qui font partie du tissu de soutien - la microglie, sont irréversiblement endommagés.

Tous ces changements pathologiques perturbent la connexion entre le cortex et les structures sous-corticales, qui se manifeste finalement par un dysfonctionnement cognitif, c'est-à-dire une diminution des capacités mentales et des déficits moteurs - paralysie, parésie.

Quelles raisons conduisent au développement de l'encéphalopathie discirculatoire?

Comme déjà décrit ci-dessus, les principales causes de la DEP sont considérées comme une hypertension et une athérosclérose essentielles, affectant principalement les artérioles profondes qui pénètrent dans le cerveau. Mais il existe des conditions qui peuvent aggraver les dommages causés au tissu nerveux..

Ceux-ci inclus:

  • envies de fumer. Il est prouvé depuis longtemps que la nicotine aggrave l'évolution de la microangiopathie;
  • insuffisance rénale chronique, lorsque les patients subissent une hémodialyse pendant une longue période;
  • obésité;
  • Diabète;
  • une augmentation de la viscosité du sang due à une augmentation du nombre d'éléments formés (polyglobulie) ou de sa coagulabilité (hyperfibrinogénémie);
  • détérioration de l'écoulement veineux dans le contexte de la collagénose, rétrécissement de la lumière des veines ou insuffisance cardiaque dans le type ventriculaire droit;
  • apnée survenant pendant le sommeil, c'est-à-dire arrêt soudain de la respiration avec récupération spontanée;
  • violations de la dynamique du liquide céphalo-rachidien.

Classification DEP

Traditionnellement, l'encéphalopathie discirculatoire hypertensive et athéroscléreuse était diagnostiquée sur la base de l'influence prédominante de l'un de ces facteurs. Mais à l'heure actuelle, cette classification a été abandonnée, ne laissant que la division de la DEP selon la gravité, ou le stade de développement, ainsi que le taux de progression..

Ainsi, il y a:

  • DEP du premier degré, caractérisé par la prédominance des symptômes subjectifs sur les signes objectifs de la maladie;
  • DEP du deuxième degré, qui se caractérise par une augmentation du déficit cognitif;
  • DEP du troisième degré, accompagné d'une diminution importante de l'intelligence et de la mémoire dans le contexte de troubles du mouvement, détérioration de la coordination.

Le tableau clinique de la pathologie peut être aggravé, passant du premier stade au dernier, dans 2 ans, puis ils parlent de la progression rapide de la maladie. Un rythme moyen signifie un changement d'étape en 2 à 5 ans, et un rythme lent est diagnostiqué lorsque les symptômes augmentent sur plus de cinq ans.

Manifestations permettant une reconnaissance précoce de la maladie

L'encéphalopathie dyscirculatoire du 1er degré est généralement prise par les patients pendant une longue période pour une fatigue ordinaire. Par conséquent, à ce stade, il est rarement diagnostiqué, car les patients ne demandent tout simplement pas d'aide médicale. Peu de gens iront chez le médecin avec des plaintes de maux de tête récurrents, augmentant dans le contexte des changements climatiques, de la faiblesse générale, de la somnolence pendant la journée et de l'insomnie la nuit.

Le tableau clinique de la DEP à ce stade se manifeste davantage par des sensations subjectives que par des symptômes objectifs. Les symptômes de la maladie comprennent également des étourdissements périodiques, des bourdonnements ou des fissures dans les oreilles, un léger chancelant en marchant et des problèmes de concentration. Pendant cette période, la mémoire à court terme est également altérée, mais les changements ne sont pratiquement pas détectés, car ils peuvent être compensés par le patient indépendamment. Ce dernier, se rendant compte de la détérioration de ses capacités intellectuelles et mnésiques, tombe souvent dans la dépression ou acquiert des névroses.

Lors d'un examen physique, le médecin peut révéler:

  • légère viscosité de la parole avec des difficultés de prononciation et des voix nasales;
  • revitalisation des réflexes tendineux et périostés d'un côté;
  • instabilité de la position de Romberg, lorsque le patient se tient les bras tendus devant lui, les yeux fermés et les pieds placés ensemble;
  • diminution de la longueur de foulée pendant la marche et lenteur des mouvements.

Symptômes de l'encéphalopathie discirculatoire de grade II-III

L'encéphalopathie dyscirculatoire du 2ème degré, ainsi que du troisième, a un tableau clinique invalidant plus prononcé, ce qui oblige les patients à consulter un médecin.

La DEP dans la deuxième étape est représentée par les symptômes suivants:

  • altérations modérément exprimées de l'intelligence et de la mémoire. Cela se traduit par l'incapacité du patient à planifier ses actions, à mémoriser de grandes quantités d'informations et à appliquer davantage les connaissances acquises. Les processus de pensée ralentissent, ce qui se manifeste extérieurement comme une certaine léthargie lors de la prise de toute décision;
  • troubles de la sphère émotionnelle. Les patients deviennent moins critiques de leur état, ne sont plus conscients de problèmes de santé déjà clairement visibles, ne prennent pas soin de leur apparence et refusent souvent le traitement proposé. Certains d'entre eux ont de l'apathie, des changements dépressifs ou simplement une irritabilité et une agressivité excessives non motivées;
  • dysfonctionnement coordonné de la genèse vestibulo-cérébelleuse combinée. Il y a une instabilité aiguë en marchant, une instabilité en essayant de tenir une pose;
  • signes pseudobulbaires croissants - difficulté à avaler, changements d'élocution, voix nasale;
  • augmentation de la miction la nuit.

Lorsqu'il n'y a pas de traitement adéquat à ce stade, les symptômes de la DEP ne sont aggravés que dans le contexte de processus pathologiques prononcés dans le cerveau. La maladie passe à l'étape suivante.

L'encéphalopathie dyscirculatoire du troisième degré se caractérise par des troubles cognitifs prononcés, consistant en la formation d'une démence modérée et parfois sévère. En termes simples, la capacité intellectuelle du patient est considérablement réduite, ce qui rend même les soins personnels difficiles. Les troubles psychopathiques rejoignent l'apathie et le déclin des critiques.

Les signes objectifs du DEP du 3ème degré sont:

  • aggravation de la marche, accompagnée de chancelements et de chutes violents;
  • tremblement lors de l'exécution de mouvements ciblés;
  • manifestations parkinsoniennes - tremblement des membres au repos, syndrome akinétique-rigide, ce qui signifie une lenteur des mouvements dans le contexte d'une augmentation du tonus musculaire;
  • incontinence urinaire.

Approches du diagnostic de l'encéphalopathie discirculatoire. Diagnostic différentiel

À bien des égards, la DEP est considérée comme un diagnostic d'exclusion. Pour ce faire, à l'aide de méthodes d'examen de laboratoire et d'instruments, ainsi que de la découverte de l'histoire de la vie et de la maladie, il est nécessaire d'éliminer les pathologies suivantes accompagnées de symptômes similaires: néoplasmes cérébraux, vascularites, troubles métaboliques et endocriniens, lésions dégénératives du système nerveux (maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson ), névroses, dépression.

Donc, à cette fin, ils enquêtent:

  • le taux de lipides dans le sang, les indices de coagulation, c'est-à-dire qu'un test sanguin clinique et biochimique est effectué, y compris un lipidogramme, ainsi qu'un coagulogramme;
  • l'état des vaisseaux cérébraux et extracrâniens du cou. Il est possible d'évaluer leur perméabilité et la présence de plaques athéroscléreuses par échographie Doppler ou duplex / triplex;
  • tissu cérébral avec les technologies de neuroimagerie - CT ou IRM. Pour que le diagnostic de DEP soit confirmé, de nombreux infarctus lacunaires, «dispersés» sur la substance blanche, de grands foyers corticaux et sous-corticaux, une atrophie du cortex, se manifestant par l'expansion des ventricules et des sillons, des micro-saignements, ainsi qu'une leucoaraiose diffuse, c'est-à-dire une «dissolution» du tissu nerveux autour des navires.

Il faut se rappeler que dans le cas de l'encéphalopathie discirculatoire, l'IRM est considérée comme une méthode de diagnostic plus informative, car elle «voit» mieux les foyers pathologiques profonds, en particulier ceux situés dans les structures du tronc cérébral.

Traitement complexe de l'encéphalopathie discirculatoire

Le traitement de l'encéphalopathie discirculatoire doit être instauré le plus tôt possible et doit être abordé de manière globale. Autrement dit, il est tout d'abord nécessaire d'influencer les facteurs menant au développement de la maladie, également de protéger le cerveau de l'hypoxie chronique et, bien sûr, de lutter contre les symptômes déjà existants..

Approche chirurgicale

La méthode chirurgicale dans le traitement de la DEP est rarement utilisée. Comme il s'agit toujours d'une maladie causée par la pathologie des petits vaisseaux, et non des grandes artères, sur lesquelles des interventions chirurgicales sont effectuées. Si la maladie combine la défaite des deux, cette approche sera conseillée.

Pour cela, effectuez:

  • endartériectomie carotidienne - ablation de la couche interne de l'artère carotide affectée par le processus athéroscléreux;
  • stenting - une sorte de cadre est inséré dans le vaisseau, ce qui élargira sa lumière et rétablira le flux sanguin normal.

Il faut se rappeler que la décision sur l'opportunité de ces opérations est prise par le neuropathologiste en collaboration avec l'angiosurgeon.

Les principaux groupes de médicaments

Comme il a été écrit ci-dessus, les médicaments utilisés dans le traitement de la DEP devraient affecter:

  • facteurs de risque pour son développement;
  • cellules cérébrales, en les protégeant de l'hypoxie et, si possible, en les rétablissant;
  • symptômes existants.

Ainsi, différents groupes d'antihypertenseurs sont prescrits pour lutter contre l'hypertension artérielle:

  • bêta-bloquants - bisoprolol, métoprolol, carvédilol;
  • Inhibiteurs de l'ECA - Enalapril, Enap, Lisinopril;
  • bloqueurs des canaux calciques - Verapamil, Diltiazem;
  • sartans, ou bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine, - Losartan, Valsartan;
  • diurétiques (de l'anse ou épargnant le potassium) - Lasix, Furosémide, Spironolactone, Veroshpiron.

Pour lutter contre l'athérosclérose, les statines sont le plus souvent utilisées (atorvastatine, rosuvastatine), qui non seulement stabilisent les plaques existantes, mais empêchent également la formation de nouvelles. Un régime spécial avec restriction des graisses animales est tout aussi important..

Les groupes de médicaments suivants aident à améliorer la nutrition du cerveau et à le protéger au maximum de l'hypoxie:

  • les neuroprotecteurs (Cerakson, Neuroxon, Gliatilin, Nookholin);
  • antioxydants (Mexidol, Mexipridol, Neurox, Mexiprim);
  • les neurométabolites (Actovegin, Cortexin, Cerebrolysate);
  • vitamines du groupe B (Combilipen, Kompligamm B, Milgamma);
  • agents vasculaires (vinpocétine, acide nicotinique, cytoflavine).

La gliatiline est un médicament nootrope original à action centrale à base d'alfoscérate de choline, qui améliore l'état du système nerveux central (SNC). En raison de la forme phosphate, il pénètre plus rapidement dans le cerveau et est mieux absorbé, ce qui contribue à un traitement plus efficace de l'encéphalopathie discirculatoire.

Comme thérapie symptomatique est utilisée:

  • vestibulocorrecteurs (Betagistin, Cinnarizin) - dont l'action vise à lutter contre les vertiges;
  • inhibiteurs de la cholinestérase (galantamine, rivastigmine, donépézil) et modulateurs des récepteurs du glutamate NMDA (mémantine) - nécessaires pour améliorer la sphère cognitive;
  • antidépresseurs (Amitriptyline, Citalopram, Sertraline) - affectant l'état émotionnel des patients.

Physiothérapie

La physiothérapie, visant à corriger les troubles vestibulaires, et le massage de la zone du col sont les principales méthodes physiothérapeutiques utilisées dans le traitement de la DEP. Une certaine efficacité des bains d'électrosleep, de radon et d'oxygène pour améliorer le métabolisme des cellules cérébrales a également été prouvée..

Le pronostic de la maladie. Invalidité

L'encéphalopathie dyscirculatoire est considérée comme une maladie chronique à évolution constante. Mais si vous en remarquez les premiers signes à temps et commencez un traitement adéquat, y compris des méthodes non médicamenteuses (alimentation, activité physique, sevrage tabagique) et médicamenteuses, le passage d'une étape à une autre prendra des décennies..

Avec le diplôme DEP 1, qui ne s'accompagne pas d'une restriction de la vie sociale et professionnelle du patient, le handicap n'est pas déterminé. Mais l'encéphalopathie discirculatoire du 2e degré, qui réduit considérablement les performances des patients, doit être envoyée au MSEC pour résoudre le problème de l'établissement des groupes de handicap III-II.

Actions préventives

Pour éviter le développement du DEP, il faut adhérer à des principes assez simples. Pour ce faire, vous devez:

  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • utiliser des médicaments pour abaisser la tension artérielle et contrôler le taux de cholestérol sanguin;
  • faire de l'exercice régulièrement (course, natation, yoga);
  • ne pas oublier le travail mental (lire des livres, résoudre des mots croisés, améliorer le niveau d'éducation);
  • réduire le poids s'il est en surpoids;
  • manger rationnellement, en limitant les aliments riches en graisses animales dans votre menu, mais en augmentant la proportion de fruits de mer, légumes, fruits, noix.

Conclusion

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une maladie assez courante qui, au dernier stade, peut être mortelle. Mais, malgré cela, la pathologie est considérée comme guérissable, car elle est facilement diagnostiquée et se prête à une thérapie qui peut arrêter la progression de la maladie.

Qu'est-ce que l'encéphalopathie discirculatoire de grade 1??

En fait, l'encéphalopathie discirculatoire est une conséquence de nombreuses maladies invisibles pour l'homme, survenant pour diverses raisons, mais unies par une manifestation commune - la défaite des petites artérioles et des artères plus grandes (c'est ce qu'on appelle la microangiopathie).

Pourquoi le DEP est-il dangereux??

Aux tout premiers stades, la maladie est généralement asymptomatique. Si le patient présente des écarts par rapport à la norme, il n'y attache le plus souvent aucune importance, mais les associe au surmenage ou à la vieillesse. L'encéphalopathie dyscirculatoire est dangereuse non seulement avec des conséquences ou complications possibles, mais même avec des symptômes caractéristiques. Ils peuvent nuire considérablement à la qualité de vie et affecter le bien-être général d'une personne. Les différentes étapes du DEP sont caractérisées par:

  • Problèmes ou perte complète des fonctions cognitives normales - le patient constate une perte de mémoire, devient distrait et ne peut pas se concentrer, et à des stades ultérieurs, la démence est diagnostiquée - la soi-disant «démence vasculaire».
  • Divers troubles affectifs - pathologies mentales dans lesquelles l'humeur d'une personne est extrêmement instable, elle peut se comporter de manière imprévisible.
  • Problèmes de fonctionnement du cervelet - la marche est perturbée, le patient est instable, coordonne mal ses mouvements, il lui est difficile de bouger en douceur, la parole cesse d'être lisse, devient spasmodique.
  • Parkinsonisme - c'est le nom d'un groupe de symptômes pour lesquels les tremblements des membres sont les plus caractéristiques.
  • Hypokinésie - un trouble lorsque le patient manque de mouvement.
  • Problèmes alimentaires - mastication lente, réflexe de déglutition altéré.
  • Problèmes d'élocution - non seulement elle cesse d'être douce, elle se caractérise par une certaine lenteur et la voix devient progressivement très rugueuse.
  • Des rires ou des pleurs violents étranges peuvent survenir.
  • Vertiges.
  • La nausée.
  • Les pics de tension artérielle.
  • Troubles des organes pelviens (plus fréquents aux stades ultérieurs): incontinence fécale et urinaire.

Diagnostic de "l'encéphalopathie discirculatoire du 1er degré": qu'est-ce que c'est?

Comme déjà mentionné, le premier stade de la maladie est souvent complètement asymptomatique. Ce diagnostic est souvent retrouvé chez les personnes âgées. Pour la première étape de la DEP, il est particulièrement caractéristique que des symptômes apparaissant lentement peuvent être inhérents à d'autres pathologies neurologiques ou mentales, ainsi qu'à une simple fatigue. Parmi les changements possibles au premier degré d'encéphalopathie discirculatoire figurent:

  • la nausée;
  • vertiges;
  • les pics de tension artérielle;
  • bruit dans les oreilles;
  • mal de crâne;
  • irritabilité;
  • diminution des performances, augmentation de la fatigue;
  • état dépressif;
  • troubles de la mémoire, principalement non professionnels (c'est-à-dire que le patient ne se souvient pas de certains événements de sa vie, mais se souvient bien, par exemple, des termes professionnels).

Un fait important est que tous ces problèmes se manifestent généralement en fin d'après-midi et qu'après un repos, ils disparaissent d'eux-mêmes. Par conséquent, le plus souvent, les patients ne se considèrent pas malades et les symptômes sont attribués au surmenage ou à la vieillesse. Si nous parlons de changements objectifs qu'un médecin peut détecter lors de l'examen, il s'agit notamment de l'asymétrie faciale, des déficiences visuelles accompagnées de problèmes de fonction motrice des yeux, de la gravité inégale des réflexes sur les parties opposées du corps, du début de la progression des réflexes inhabituels pour une personne en bonne santé. Veuillez noter que ces problèmes ne sont pas toujours enregistrés, souvent le patient ne se plaint pas du tout.

Le diagnostic est posé sur la base de la manifestation systématique des symptômes caractéristiques du premier stade pendant six mois. En raison du fait qu'un tel diagnostic est difficile à confirmer avec des méthodes de diagnostic instrumentales, ainsi que du "flou" des symptômes, de nombreux patients avec le diagnostic de "stade DEP 1".

Caractéristiques du traitement

Un traitement complexe est prescrit aux patients atteints de DEP. Le plan thérapeutique peut inclure des médicaments tels que les nootropiques (pour nourrir le cerveau), les médicaments à base d'acide nicotinique (améliorer la circulation sanguine), des antihypoxants et des moyens pour normaliser le spectre lipidique. Il est particulièrement important de surveiller un régime qui limite les graisses animales, ainsi que les niveaux de tension artérielle..

Progression et pronostic de l'encéphalopathie discirculatoire

Les particularités de l'évolution et les conséquences possibles de la maladie dépendent en grande partie de la rapidité du début du traitement, du mode de vie du patient, des maladies concomitantes (l'hypertension artérielle affecte le développement de la DEP le plus négativement, car elle intensifie la manifestation des symptômes, accélère leur apparition et provoque souvent des accidents vasculaires cérébraux). Un facteur tout aussi important est l'âge du patient. Plus il est âgé, plus la maladie passera rapidement et durement..

Cependant, le type de progression de l'encéphalopathie discirculatoire joue le rôle le plus important. Au total, quatre types possibles sont distingués: stable, lent, paroxystique et rapide. Les espèces stables et lentes ne sont que les plus typiques du stade initial du développement de la maladie. Habituellement, la première étape dure de 7 à 12 ans. Paroxystique ou passer rapidement les deuxième et troisième degrés de DEP. Le plus souvent, ils prennent 4 à 5 ans.

N'oubliez pas que seules des consultations opportunes avec un neurologue et un psychiatre peuvent ralentir la progression de l'encéphalopathie discirculatoire et atténuer l'évolution de la maladie. Un traitement correctement prescrit et suivant les recommandations du médecin sont la meilleure thérapie!

Encéphalopathie dyscirculatoire (DEP) 1 degré

L'encéphalopathie dyscirculatoire (DEP) 1 degré est une pathologie neurologique et fait référence à la forme chronique de maladie cérébrovasculaire (MCV). Le premier des trois stades de la maladie est caractérisé par un tableau clinique modérément prononcé. Les causes de la DEP sont différentes: modifications athéroscléreuses des vaisseaux sanguins, hypertension, rhumatismes, maladies cardiaques.

Selon la Classification internationale des maladies (CIM-10), le concept d '«encéphalopathie discirculatoire» n'est pas appliqué. Les signes cliniques correspondent à une «ischémie cérébrale (chronique)» ou à une «athérosclérose cérébrale», CIM-10 code I 67.8 et I 67.2, respectivement.

Concept et classification

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une violation progressive de l'apport sanguin au cerveau, entraînant des modifications focales ou diffuses de sa structure, l'apparition de troubles neurologiques et mentaux. L'aggravation de la gravité et de la progression de la maladie est basée sur une hypoxie cérébrale chronique prolongée.

Le DEP a une genèse différente d'occurrence et de gravité du cours. La classification de la maladie est basée sur ces critères. Les variantes suivantes de l'encéphalopathie discirulatoire sont distinguées:

  • En raison de l'hypertension artérielle:
    • athérosclérose sous-corticale;
    • multiinfarctus.
  • Athérosclérotique.
  • Insuffisance chronique de l'apport sanguin dans le bassin vertébrobasilaire.
  • Option combinée ou mixte.

La gravité se distingue:

  • Grade 1 - initial, avec des symptômes neurologiques insuffisamment prononcés, ce qui rend difficile la détermination du diagnostic à un stade précoce.
  • Grade 2 - changements cognitifs modérés.
  • Grade 3 - manifestations cliniques sévères, syndromes neurologiques et neuropsychologiques combinés sévères, développement de la démence.

Des études ont montré que l'incidence de l'encéphalopathie discirculatoire augmente avec l'âge. Les patients de plus de 65 ans ont le dernier stade 3 de la maladie avec des changements cognitifs et neurologiques prononcés. La détection du degré DEP 1 est difficile en raison de la faiblesse du tableau clinique, cependant, les données statistiques indiquent la présence de ce degré de la maladie chez les jeunes.

Causes et mécanisme de développement du degré DEP 1

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une maladie hétérogène; plusieurs raisons se distinguent dans sa formation:

  • Athérosclérose vasculaire.
  • Hypertension artérielle.
  • Leur combinaison (mixte).
  • Cardiopsychonévrose.
  • Maladies du sang.
  • Maladies vasculaires de diverses étiologies.

La forme athéroscléreuse de la maladie est basée sur le rétrécissement (sténose) par la plaque athéroscléreuse des gros vaisseaux sanguins alimentant le cerveau. Dans la première étape, un ou deux vaisseaux principaux sont affectés. La violation du flux sanguin se produit lorsque l'occlusion (blocage) de la lumière aux 2/3.

La variante hypertensive de l'encéphalopathie est observée lorsque les petits vaisseaux du cerveau sont affectés. Cette forme survient chez les personnes souffrant d'hypertension, avec des crises fréquentes, un traitement antihypertenseur inadéquat. Avec l'âge, ce type de DEP est aggravé, cela s'explique par une diminution de la pression différentielle et une détérioration de l'apport sanguin aux structures cérébrales..

Le mécanisme de développement est basé sur la formation d'une ischémie chronique due au rétrécissement de la lumière du vaisseau par une plaque athéroscléreuse ou un spasme prolongé des artères dû à une pression artérielle élevée. Violation de l'approvisionnement en sang, une diminution de l'apport d'oxygène aux tissus conduit à l'apparition de micro-coups uniques ou diffus. Des kystes post-ischémiques, une leucoariose de la substance blanche, une atrophie du cortex sont observés dans le cerveau, ce qui conduit à l'apparition des symptômes correspondants.

Le tableau clinique de l'encéphalopathie discirculatoire du 1er degré

La détermination de l'encéphalopathie discirculatoire est une tâche assez difficile, elle est associée à des symptômes neurologiques légers. Avec les degrés DEP 1 et 2, on distingue plusieurs syndromes principaux:

  • Vestibulo-atactique.
  • Pyramidal.
  • Amiostatique.
  • Pseudobulbaire.
  • Psychoorganique.

Un symptôme courant de la maladie est des étourdissements non systémiques, une instabilité et une instabilité lors de la marche. Les patients ont des syndromes asthénico-végétatifs et céphalgiques avec de fréquents maux de tête de type migraine, une faiblesse générale et une fatigue excessive. Au début, il existe des troubles cognitifs légers sous forme de syndrome asthénique-dépressif et de type névrose avec troubles de la mémoire (initialement oubli), trouble de l'attention, instabilité émotionnelle, dépression fréquente et larmoiement. L'encéphalopathie hypertensive se caractérise par des augmentations fréquentes de la pression artérielle, surtout la nuit, avant ou après le réveil.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, des symptômes neurologiques sont révélés. Les chutes fréquentes, les tremblements de la tête et des doigts sont des symptômes de troubles extrapyramidaux. La phase initiale est accompagnée de signes d'automatisme oral, de discours flous, de rires et de pleurs violents et de troubles de la déglutition. Selon des études, 60% des patients âgés se plaignent de divers troubles du sommeil: insomnie, difficulté à s'endormir, sommeil interrompu, réveil précoce, difficulté à s'endormir à nouveau. Au stade initial, il y a parfois une incontinence urinaire périodique, puis jusqu'à un manque complet de contrôle sur l'acte de miction et de défécation.

Les modifications vasculaires en l'absence de traitement entraînent des conséquences et des complications irréversibles:

  • La transition de la maladie de 1-2 degrés à 3 degrés.
  • Développement de la démence vasculaire.
  • AVC ischémique ou hémorragique.

Diagnostique

Le diagnostic de l'encéphalopathie discirculatoire est basé sur des plaintes, des symptômes neuropsychologiques et neurologiques, une étude du système nerveux, des méthodes d'examen instrumentales supplémentaires qui confirment des signes de lésions des vaisseaux cérébraux ou de la matière cérébrale. En présence de plaintes ou de signes de maladie, il est nécessaire de demander conseil et traitement à un spécialiste - un neurologue. Algorithme de diagnostic:

  • Évaluation de l'état neuropsychologique: état de la mémoire, attention, intelligence.
  • Tomodensitométrie (TDM) et imagerie par résonance magnétique (IRM).
  • Échographie (échographie) des gros vaisseaux et vaisseaux du cerveau: artère carotide commune et interne, artères sous-clavières et vertébrales, artères intracrâniennes principales.
  • Angiographie cérébrale radio-opaque ou angiographie par résonance magnétique.
  • Électrocardiographie (ECG) et surveillance de la pression artérielle au fil du temps.
  • Échocardiographie.
  • Détermination des propriétés rhéologiques du sang et du système hémostatique.
  • Lipidogramme.
  • Test de glycémie.

Le diagnostic différentiel est particulièrement important pour identifier l'encéphalopathie discirculatoire. Cette maladie est caractérisée par un grand nombre de symptômes similaires à d'autres pathologies, qui créent le contexte d'un mauvais diagnostic. Au cours de l'étude, il a été prouvé que sur 100% des patients atteints de troubles neurologiques et neuropsychiatriques, seuls 19,2% à la suite d'une étude approfondie ont confirmé le diagnostic de DEP stade 1-2. Le diagnostic différentiel est effectué avec les maladies suivantes:

  • La maladie d'Alzheimer.
  • Maladie de Pick.
  • Néoplasmes cérébraux.

Activités de guérison

L'algorithme de traitement de l'encéphalopathie discirculatoire est d'agir directement sur la cause des changements, c'est-à-dire sur le traitement de la maladie sous-jacente (hypertension artérielle, athérosclérose, etc.). Principes du traitement DEP:

  • Ralentir la progression de l'encéphalopathie discirculatoire, prévenir les complications (AVC).
  • Thérapie des principaux syndromes, amélioration de la circulation sanguine dans le cerveau.
  • Mesures de rééducation et cure thermale.
  • Une alimentation pauvre en graisses animales, en glucides, limitant l'apport calorique quotidien.
  • Traitement antihypertenseur adéquat utilisant des diurétiques, des inhibiteurs de l'ECA, des antagonistes calciques, des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II, des bêtabloquants. La correction commence par des doses minimales, de préférence des médicaments à action prolongée. Contrôle de la pression artérielle 24 heures sur 24.
  • La correction de l'hyperlipidémie, le ralentissement de l'athérosclérose, la diminution de la viscosité sanguine peuvent empêcher la progression de l'ischémie. Médicaments hypolipidémiants - statines (lovastatine, atorvastatine).
  • En cas de violation des propriétés rhéologiques du sang, des antiagrégants plaquettaires et des anticoagulants sont prescrits: acide acétylsalicylique (aspirine) à une dose préventive quotidienne de 50-100 mg, dipyridamole, clopidogrel.
  • Pour améliorer la circulation cérébrale et le métabolisme des tissus cérébraux, des médicaments vasoactifs sont utilisés: cinnarizine, vinpocétine, cavinton, nicergoline, picamilon.
  • Dans l'encéphalopathie athéroscléreuse, des médicaments améliorant la microcirculation sont utilisés: pentoxifylline, trental. Ce groupe de médicaments est utilisé depuis longtemps, dans les cours.
  • Les angioprotecteurs normalisent le tonus et la perméabilité des vaisseaux sanguins: parmidin, troxevasin, escuzan, glivenol, éthamsylate, doxium.
  • Vitaminothérapie: vitamines B, acide ascorbique, acide nicotinique.
  • Le traitement chirurgical est effectué selon les indications, il est plus souvent utilisé dans 3 cuillères à soupe. avec un blocage important du navire (plus de 70 à 75%). En cas d'endommagement des gros vaisseaux, du plastique vasculaire est utilisé.

Pour le traitement du premier stade de la maladie, il est acceptable d'utiliser des méthodes folkloriques, plus souvent des infusions, des décoctions d'herbes: trèfle, aubépine. Un bon effet est noté de l'utilisation complexe de préparations à base de plantes, notamment: réglisse, pétales de rose, églantier, bouleau blanc. La propolis a des propriétés positives. Pour ce faire, vous devez préparer une teinture de 100 grammes de propolis et 1 litre de vodka, en la gardant dans un endroit sombre pendant 10 jours.

Afin de prévenir l'encéphalopathie discirculatoire, il est recommandé de suivre un régime avec des graisses animales limitées et des repas riches en calories. Pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie, il est conseillé aux patients d'utiliser de l'aspirine, du clopidogrel. Un traitement antihypertenseur adéquat au stade initial évitera les complications et améliorera le pronostic de guérison. Avec un degré léger de la maladie, la physiothérapie et les soins thermaux sont prescrits. Si les recommandations ne sont pas suivies, le manque de thérapie adéquate et opportune, la DEP peut entraîner une invalidité.

Ce qui menace l'encéphalopathie discirculatoire 1 degré

Aujourd'hui, le DEP de grade 1 est une maladie assez courante. Cette massivité s'explique par un grand nombre de facteurs qui provoquent la maladie..

Contenu

Qu'est-ce que l'encéphalopathie discirculatoire de grade 1?

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une conséquence d'une altération de la circulation sanguine dans le cerveau. À la suite de modifications de la structure de la paroi vasculaire, une défaillance se produit dans le flux sanguin normal. En conséquence, l'hypoxie se développe dans les parties du cerveau où elle ne va pas bien..

Avec une augmentation de la privation d'oxygène, les tissus de ces zones, les cellules nerveuses meurent et des foyers de tissus altérés apparaissent à leur place. Ces lésions sont généralement de petite taille, mais elles se forment en grand nombre..

Selon le degré de lésion cérébrale, il existe trois stades de la maladie..

Le premier stade de la maladie est caractérisé par de petites lésions cérébrales internes. Souvent, les patients confondent ce stade du développement de la pathologie avec les symptômes d'autres problèmes..

Si la maladie est détectée à temps, à un stade précoce de développement, une diminution significative des symptômes présentés ou leur élimination complète est possible..

Raisons de développement

L'encéphalopathie dyscirculatoire (DE) n'est pas considérée comme une pathologie autonome. Il est provoqué par des maladies de nature différente..

Sur ce sujet

Tout sur la maladie de Creutzfeldt-Jakob

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 27 septembre 2018.

Le développement du degré DE 1 peut être provoqué par des maladies telles que:

  • l'athérosclérose cérébrale;
  • hypertension artérielle;
  • congestion veineuse dans les vaisseaux du cerveau;
  • la dystonie végétative-vasculaire;
  • violation de l'hémodynamique systémique;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • vascularite;
  • différentes pathologies sanguines.

En raison de la progression de ces troubles dans les vaisseaux du cerveau, le flux sanguin est perturbé, ce qui entraîne un manque d'oxygène et, par conséquent, la mort des tissus. En outre, le patient développe des micro-infarctus et modifie la densité de la substance blanche dans le cerveau..

Le plus souvent, cette condition se développe dans le contexte de l'athérosclérose ou de l'hypertension artérielle. Le risque de développer une MCV augmente lorsque le patient développe ces deux pathologies en même temps.

Symptômes

Pour l'encéphalopathie discirculatoire au stade initial de développement, les manifestations suivantes sont caractéristiques:

  • l'apparition de bruits de nature différente;
  • l'apparition de vertiges fréquents;
  • l'apparition de maux de tête;
  • l'apparition de troubles du sommeil;
  • développement de problèmes de mémoire;
  • diminution de la fonction cognitive et de la capacité de concentration;
  • l'apparition d'une instabilité spécifique lors de la marche.
Sur ce sujet

Pourquoi l'encéphalopathie de Gaie-Wernicke est-elle dangereuse?

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 26 mars 2018.

Au début, seuls les troubles émotionnels peuvent être perceptibles par les autres:

  • larmoiement;
  • anxiété;
  • irritabilité;
  • dépression.

En raison des problèmes de mémoire émergents, le patient commence à confondre les événements. Il est toujours capable de reproduire facilement des informations obtenues il y a longtemps, mais les plus récentes - avec beaucoup de difficulté..

Les symptômes ont tendance à s'aggraver le soir et à s'atténuer après que le patient s'est reposé..

Avec un examen objectif, une personne atteinte d'encéphalopathie discirculatoire peut présenter:

  • troubles des mouvements oculaires;
  • différences dans la gravité des réactions réflexes sur les parties symétriques du corps du patient;
  • certains troubles de la symétrie faciale;
  • réflexes pathologiques.

Ces manifestations ne sont pas uniquement caractéristiques de l'ED. Ils peuvent également survenir lors de troubles circulatoires transitoires dans le cerveau..

Diagnostic

Lors du diagnostic d'une maladie chez un patient, le spécialiste corrige des changements spécifiques dans l'état de santé du patient, qui ont été identifiés lorsque:

  • examen des troubles de nature neurologique;
  • examen neuropsychique du patient;
  • rhéoencéphalographie;
  • réalisation de tomodensitométrie;
  • tests sanguins du patient;
  • Échographie Doppler.

La rhéoencéphalographie vous permet d'examiner les vaisseaux du cerveau. Après avoir reçu des données complètes sur leur tonicité et leur degré de remplissage sanguin, un spécialiste peut déterminer des méthodes spécifiques de traitement de l'ED si elle a été provoquée par l'athérosclérose ou l'hypertension..

Sur la base des données de la tomodensitométrie sur les processus atrophiques existants, le médecin peut déterminer le degré de lésion du tissu cérébral. En fonction de la zone de la lésion, il attribue à la maladie un ou un autre degré de gravité.

Lors de l'évaluation des manifestations de nature neurologique, le spécialiste examine visuellement le patient, vérifie ses réflexes.

Qu'est-ce que l'encéphalopathie et comment l'identifier

Dans la compréhension générale, l'encéphalopathie est une lésion cérébrale organique. C'est un terme qui combine de nombreuses sous-espèces de maladies cérébrales non inflammatoires qui se manifestent par des symptômes mentaux, neurologiques, somatiques et cérébraux. Au cœur de l'encéphalopathie se trouve une lésion organique de la substance cérébrale. Le tableau clinique de l'encéphalopathie va de symptômes simples (maux de tête, troubles du sommeil) à graves (coma, convulsions, décès).

Ce que c'est

La maladie est congénitale et acquise. Les formes congénitales sont le résultat d'un accouchement anormal ou de maladies de la mère pendant la grossesse. "Le diagnostic d'encéphalopathie chez l'enfant" est présenté. L'encéphalopathie chez l'adulte est principalement acquise. Ils sont acquis à la suite d'une exposition à des facteurs vitaux tels qu'une lésion cérébrale, une infection ou une exposition toxique à des métaux lourds.

Le pronostic de l'encéphalopathie dépend de la cause, du type, de la gravité du tableau clinique, du diagnostic et du traitement opportuns. Par exemple, l'encéphalopathie hypertensive (encéphalopathie veineuse) est caractérisée par des symptômes d'augmentation de la pression intracrânienne. Avec un traitement adéquat, les patients se rétablissent complètement - le pronostic est favorable. L'encéphalopathie hépatique a un pronostic défavorable, car la progression de la maladie entraîne des lésions cérébrales toxiques - le patient tombe dans le coma et meurt après quelques jours.

Les conséquences de l'encéphalopathie dépendent également de la forme, de l'évolution, du diagnostic et du traitement. Par exemple, l'encéphalopathie associée au VIH chez les enfants jusqu'à un an après 5 à 6 mois après le diagnostic est compliquée par la mort, car la maladie progresse rapidement et son évolution est extrêmement difficile à prévoir..

Les raisons

L'encéphalopathie se forme à la suite de toute cause qui, d'une manière ou d'une autre, entraîne des lésions cérébrales organiques précoces ou tardives. Les causes suivantes de la maladie sont distinguées:

  1. Lésion cérébrale traumatique. Conduit à une encéphalopathie post-traumatique. Cette forme de maladie est la plus fréquente chez les athlètes d'arts martiaux qui manquent souvent des coups de poing à la tête (boxe, taekwondo, muay thai, football américain).
    Le coup manqué et son résultat - KO et renversement - conduit à une commotion cérébrale. Ces blessures fréquentes endommagent le cerveau, ce qui perturbe le métabolisme des protéines. Dans les tissus nerveux, le métabolisme des protéines est perturbé et une protéine pathologique - l'amyloïde s'accumule progressivement.
  2. Raisons périnatales. L'encéphalopathie périnatale chez les enfants est le résultat d'un accouchement problématique. Ceci est le résultat d'une combinaison de facteurs, tels que la malnutrition, l'écart entre la taille du canal de naissance et la taille de la tête fœtale, la toxicose pendant la grossesse, l'accouchement rapide, la prématurité, l'immaturité.
  3. Athérosclérose et hypertension artérielle. Ces maladies sont caractérisées par une diminution du flux sanguin cérébral due à la plaque dentaire, qui réduit la lumière du vaisseau, et due à une pression accrue. Une diminution du flux sanguin cérébral entraîne une ischémie des cellules nerveuses. Ils manquent d'oxygène et de nutriments, provoquant la mort des neurones.
  4. Intoxication chronique avec des drogues, de l'alcool, de la nicotine, des drogues et des poisons. Ces facteurs conduisent à l'accumulation de substances toxiques dans les cellules cérébrales, c'est pourquoi elles sont détruites et meurent.
  5. Maladies des organes internes tels que le foie, le pancréas ou les reins. En raison de maladies hépatiques graves, la filtration des poisons est altérée. Ces derniers s'accumulent dans le sang et pénètrent dans le système nerveux central. Les cellules cérébrales meurent. L'encéphalopathie se développe.
  6. Maladie des radiations aiguë ou chronique. Il existe une forme de maladie des radiations - l'encéphalopathie cérébrale. Elle survient après irradiation de la tête à une dose de 50 Gy et plus. En raison de l'effet direct des radiations, les cellules cérébrales meurent.
  7. Diabète sucré (encéphalopathie diabétique). En raison du diabète sucré, le métabolisme de toutes les substances du corps est perturbé. Cela conduit à la formation de plaques athéroscléreuses dans les vaisseaux du cerveau, à une ischémie des neurones et à une augmentation de la pression artérielle. La combinaison de ces trois facteurs conduit à la destruction des cellules cérébrales et à l'encéphalopathie.
  8. Syndrome hypertensif. L'encéphalopathie survient en raison d'une violation de l'écoulement du sang veineux, d'un œdème cérébral et d'une stagnation du liquide céphalo-rachidien. En conséquence, les produits métaboliques toxiques ne sont pas utilisés ou éliminés du système nerveux central et commencent à détruire les cellules cérébrales. L'hydroencéphalopathie est le résultat d'une hypertension intracrânienne persistante.
  9. Inflammation des vaisseaux du cerveau. Conduit à une perturbation de l'intégrité des artères et des veines et augmente la probabilité d'un caillot sanguin. Ce dernier bloque le courant du vaisseau - la circulation cérébrale est perturbée. Le tissu nerveux meurt en raison du manque d'oxygène et de nutriments.

Symptômes

Le tableau clinique de l'encéphalopathie est varié: il dépend de la cause, du degré et de la forme de la maladie. Cependant, il existe des symptômes typiques de tout type d'encéphalopathie, quelles que soient la cause et la gravité de la maladie:

  • Mal de crâne. La céphalalgie par la nature de la douleur dépend de la genèse de la maladie. Ainsi, l'encéphalopathie hypertensive est caractérisée par des maux de tête éclatants.
  • Asthénie: fatigue, irritabilité, labilité émotionnelle, indécision, sautes d'humeur, méfiance, anxiété, irascibilité.
  • États de type névrose: actions obsessionnelles, réaction émotionnelle inadéquate à une situation familière, vulnérabilité, suggestibilité.
  • Trouble du sommeil. Elle se caractérise par des difficultés à s'endormir, des cauchemars, un réveil précoce, une sensation de manque de sommeil et de fatigue. Les patients heureux sont somnolents.
  • Troubles de l'autonomie: transpiration excessive, membres tremblants, essoufflement, palpitations, perte d'appétit, selles dérangées, doigts et orteils froids.

Comme vous pouvez le voir, le tableau clinique comprend une grande variété de symptômes caractéristiques de nombreuses autres maladies et non spécifiques. Par conséquent, sur la base des signes cérébraux généraux, le diagnostic n'est pas posé. Cependant, chaque type d'encéphalopathie diffère par une cause et une symptomatologie particulières..

Le degré de la maladie

Toute encéphalopathie se développe progressivement, avec l'apparition constante de nouveaux symptômes dans le tableau clinique et la progression des anciens. Ainsi, dans la symptomatologie de la maladie, on distingue 3 degrés d'encéphalopathie: du premier, le plus léger, au troisième degré, qui se caractérise par des symptômes complexes et une adaptation altérée du corps.

1 degré

L'encéphalopathie du premier degré n'est pas toujours perceptible par le patient. Les patients ignorent souvent qu'ils sont malades. Le premier degré est caractérisé par les symptômes les plus non spécifiques:

  1. maux de tête légers récurrents;
  2. la fatigue, souvent attribuée à la charge de travail ou aux intempéries;
  3. difficulté à s'endormir.

A ce stade, lorsque ces signes apparaissent, le cerveau souffre déjà partiellement d'un manque de circulation sanguine. Dans un premier temps, les mécanismes de défense de l'organisme compensent la carence sous forme de diminution d'activité afin de conserver l'énergie. Le système nerveux central passe en mode «économie d'énergie». Le premier degré peut durer jusqu'à 12 ans sans passer à l'étape suivante et sans l'ajout de symptômes caractéristiques.

2 degrés

Le deuxième degré consiste en des symptômes plus graves. Dans le tableau clinique, les mêmes symptômes sont présents, en plus d'eux, les suivants sont également ajoutés:

  • troubles de la mémoire: il devient plus difficile pour le patient de se souvenir et de reproduire les informations, il faut plus de temps pour se rappeler où se trouvent les clés ou où la voiture est garée;
  • les maux de tête sont associés à des étourdissements;
  • des explosions émotionnelles apparaissent, le patient devient de plus en plus irritable;
  • l'attention est dispersée - il est difficile pour le patient de se concentrer sur la leçon, il passe constamment à des choses moins importantes.

Dans le cerveau, sur fond de dommages organiques, de petites zones focales apparaissent qui manquent d'oxygène et de nutriments.

3 degrés

Au troisième degré, une encéphalopathie focale apparaît. De grandes zones de cellules nerveuses dysfonctionnelles apparaissent dans le cerveau, ce qui altère le fonctionnement du système nerveux central. Le troisième degré est caractérisé par des troubles cérébraux grossiers. Dans le tableau clinique, des symptômes de démence apparaissent, la sphère émotionnelle et volitive est bouleversée. Panneaux:

  1. diminution de l'intelligence, distraction de l'attention, oubli;
  2. la pensée est perturbée: elle devient rigide, détaillée, lente et détaillée; il est difficile pour les patients de distinguer le primaire du secondaire.
  3. trouble du sommeil;
  4. irascibilité;
  5. diminution de l'acuité visuelle et de l'audition;
  6. troubles du mouvement: troubles de la marche, difficulté à manger et à prendre soin de soi;
  7. troubles émotionnels: sautes d'humeur fréquentes, euphorie, dépression, matité émotionnelle;
  8. sphère volontaire: la motivation pour l'activité diminue, le patient ne veut rien faire, il n'y a aucune incitation à travailler et à étudier de nouvelles informations, l'intérêt pour les loisirs et les activités qui procuraient autrefois du plaisir est perdu.

Types de maladies

L'encéphalopathie est un terme global qui fait référence à un ensemble de nosologies différentes avec une cause et un tableau clinique différents avec un dénominateur commun - des lésions cérébrales organiques. Par conséquent, la maladie est de différents types..

Post-traumatique

L'encéphalopathie post-traumatique est une pathologie caractérisée par des troubles mentaux et neurologiques qui se développent au cours de la première année après avoir subi une lésion cérébrale traumatique due à des lésions mécaniques directes du tissu cérébral à la suite d'un choc (commotion cérébrale, ecchymose).

Symptômes d'encéphalopathie post-traumatique:

  1. Maux de tête aigus et fréquents après une blessure, étourdissements, nausées et vomissements, diminution des performances, fatigue, apathie, sensibilité accrue à la lumière, au son et aux odeurs.
  2. États psychopathiques et névrosés. Ceux-ci incluent des explosions affectives, une labilité émotionnelle, une hypocondrie, une dépression, des accès d'agression incontrôlée, des litiges, de la rancune.
  3. Syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne. Caractérisé par des maux de tête, des nausées et des troubles autonomes.
  4. Épilepsie post-traumatique. Cela se produit lorsqu'un foyer pathologique de gliose s'est formé dans le cerveau. Les convulsions peuvent être accompagnées sans perte de conscience ou en sa présence.
  5. Parkinsonisme post-traumatique. Il se caractérise par des tremblements des extrémités, une immobilité, une augmentation du tonus musculaire.
  6. Cérébrosthénie post-traumatique. Le syndrome se manifeste par une diminution de la mémoire, une céphalalgie, des étourdissements, une asthénie et une diminution des capacités intellectuelles du patient..

Encéphalopathie posthypoxique

L'encéphalopathie post-hypoxique est un trouble neurologique et mental résultant d'une ischémie prolongée des cellules cérébrales. Se produit souvent chez les personnes qui ont subi des conditions d'urgence et terminales (accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, coma).

Il existe de telles formes d'encéphalopathie posthypoxique:

  • Diffuse primaire. Se développe dans le contexte d'une insuffisance respiratoire et après la mort clinique.
  • Circulatoire secondaire. En raison d'un choc cardiogénique et hypovolémique, lorsque le volume de sang circulant diminue. Cela peut être avec une hémorragie massive.
  • Toxique. Formé en raison d'une intoxication grave ou dans le contexte de maladies graves des organes internes.
  • Localement ischémique. En raison de la thrombose des vaisseaux cérébraux.

L'encéphalopathie posthypoxique se déroule en trois étapes:

  1. Compensatoire. Les cellules nerveuses souffrent d'un manque d'oxygène, mais le corps compense cela avec ses propres réserves d'énergie.
  2. Décompensation. Les neurones commencent à mourir. Le tableau clinique se manifeste par des symptômes cérébraux généraux..
  3. Terminal. L'oxygène n'est plus délivré au cortex cérébral. Les fonctions de l'activité nerveuse supérieure s'estompent progressivement.

Encéphalopathie dysmétabolique

Ce type de maladie apparaît dans le contexte d'un trouble métabolique grave dans le corps et comprend plusieurs sous-espèces:

  • Encéphalopathie urémique. Il se produit en raison d'une insuffisance rénale, dans laquelle, en raison d'une violation des fonctions de filtration et d'excrétion des reins, des métabolites azotés s'accumulent dans le corps. L'équilibre eau-sel et acide-base est perturbé. Le fond hormonal est également bouleversé..
    Le patient devient rapidement apathique, indifférent au monde, anxieux et agité, répond aux questions avec un retard. Peu à peu, la conscience devient confuse, des hallucinations et des convulsions apparaissent
  • Encéphalopathie pancréatique. Formé dans le contexte d'une fonction pancréatique insuffisante. Commence 3-4 jours après la pancréatite aiguë. Tableau clinique: anxiété sévère, troubles de la conscience, hallucinations, convulsions, stupeur ou coma, parfois un mutisme akinétique peut être observé.
  • Encéphalopathie hépatique. Des dommages toxiques au système nerveux central se produisent en raison d'une fonction de filtration insuffisante du foie, lorsque des produits métaboliques toxiques s'accumulent dans le sang. L'encéphalopathie hépatique à long terme entraîne une diminution de l'intelligence, des troubles hormonaux et neurologiques, une dépression et une altération de la conscience, jusqu'à un coma.
  • Encéphalopathie de Wernicke. Il apparaît en raison d'une carence aiguë en vitamine B1. Le manque de nutriments entraîne des troubles métaboliques dans les cellules cérébrales, ce qui provoque un œdème et la mort neuronale. La cause la plus fréquente est l'alcoolisme chronique. L'encéphalopathie de Wernicke se manifeste par trois signes classiques: des changements de conscience, une paralysie des muscles oculomoteurs et une altération de la synchronisation des mouvements dans divers muscles squelettiques du corps. Cependant, un tel tableau clinique n'apparaît que chez 10% des patients. Chez d'autres patients, la symptomatologie consiste en des signes cérébraux non spécifiques..

Dyscirculatoire

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une lésion des cellules cérébrales due à une perturbation prolongée, chronique et progressive du flux sanguin dans le cerveau de genèse mixte. Le diagnostic, en raison de sa prévalence, est exposé à 5% de la population russe. L'encéphalopathie dyscirculatoire survient le plus souvent chez les personnes âgées.

La pathologie est basée sur une carence en oxygène prolongée du cerveau. Les principales raisons sont le phéochromocytome, la maladie d'Itsenko-Kushinka, la glomérulonéphrite chronique et aiguë, qui provoquent une pression artérielle élevée et conduisent à l'hypertension. L'encéphalopathie vasculaire est le plus souvent une maladie de genèse complexe, car elle présente également des facteurs de provocation mineurs: diabète sucré, troubles du rythme cardiaque, inflammation des vaisseaux cérébraux, anomalies congénitales des artères et des veines, commotion cérébrale, contusions cérébrales.

La leucoencéphalopathie dyscirculatoire est le résultat final de la maladie: plusieurs petits foyers d'ischémie se forment (petites zones d'infarctus cérébral). La matière cérébrale devient comme une éponge.

L'encéphalopathie vasculaire se produit en trois étapes. La maladie du 1er degré est caractérisée par des déficiences intellectuelles subtiles, dans lesquelles l'état neurologique et la conscience restent intacts. L'encéphalopathie de grade 2 est caractérisée par des déficiences intellectuelles et motrices: le patient peut tomber, il a une marche instable. Dans le tableau clinique, des crises convulsives apparaissent souvent. La maladie de grade 3 s'accompagne de signes de démence vasculaire: les patients oublient ce qu'ils ont mangé au petit-déjeuner, où ils mettent leur portefeuille ou les clés de la maison. Il y a un syndrome pseudobulbaire, une faiblesse musculaire, des tremblements dans les membres.

Le traitement de l'encéphalopathie discirculatoire avec des remèdes populaires n'a pas d'effet, par conséquent, le traitement ne doit être effectué que sous la surveillance d'un médecin ou dans un hôpital. Ainsi, la base du traitement est la thérapie étiopathogénétique, qui vise à éliminer la cause et les mécanismes pathologiques qui conduisent ou ont conduit à un trouble de la circulation cérébrale..

Combien de temps pouvez-vous vivre: Le pronostic pour la vie varie en fonction du stade de la maladie auquel les médecins ont posé le diagnostic, de la progression et de l'efficacité du traitement. Il s'agit d'un indicateur individuel pour chaque patient. Quelqu'un peut vivre avec une pathologie jusqu'à la fin de sa vie, tandis que quelqu'un d'autre aura une crise hypertensive et un accident vasculaire cérébral dans 2-3 ans, ce qui entraînera la mort du patient.

Invalidité avec encéphalopathie discirculatoire de nature pour le 2ème et 3ème degré de la maladie, car au premier stade, les troubles fonctionnels sont encore réversibles.

Leucoencéphalopathie

La leucoencéphalopathie d'origine vasculaire est une maladie caractérisée par la formation de petits ou grands foyers dans le cerveau. La substance à prédominance blanche est affectée, c'est pourquoi le nom est allé - leucoencéphalopathie. La maladie a tendance à progresser constamment et à aggraver les fonctions d'une activité nerveuse supérieure.

  1. Petite leucoencéphalopathie focale de la genèse vasculaire. En raison de maladies des artères et des veines (violation de l'écoulement, rétrécissement de la lumière, inflammation des parois, thromboembolie), des zones ischémiques dans la substance blanche apparaissent. Les hommes de plus de 55 ans sont généralement touchés. La leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire conduit finalement à la démence.
  2. Leucoencéphalopathie multifocale. La maladie est caractérisée par une démyélinisation des fibres nerveuses, qui est basée sur les effets de virus qui détruisent la substance blanche du cerveau. La cause la plus fréquente est le polyomavirus ou le virus de l'immunodéficience humaine.
  3. Encéphalopathie périventriculaire. Elle s'accompagne de la défaite de la matière blanche, principalement chez les enfants. La forme périventriculaire est une cause fréquente de paralysie cérébrale infantile. La maladie est caractérisée par la formation de foyers de cellules nerveuses mortes. L'autopsie révèle de multiples foyers d'infarctus symétriques du système nerveux dans le cerveau. Dans les cas graves, l'enfant est né mort.

Le tableau clinique de la leucoencéphalopathie:

  • troubles de la coordination et du mouvement;
  • trouble de la parole;
  • détérioration de la vision et de l'ouïe;
  • asthénie, faiblesse générale, instabilité émotionnelle;
  • symptômes cérébraux.

Résiduel

L'encéphalopathie résiduelle est une lésion cérébrale due à des infections antérieures ou à des lésions du système nerveux. Chez un enfant, la maladie se forme en raison de lésions hypoxiques du cerveau dans le contexte d'un accouchement pathologique ou d'une suffocation par le cordon ombilical. À un âge précoce, cela conduit souvent à une paralysie cérébrale. Dans ce cas, l'encéphalopathie résiduelle chez l'enfant est synonyme de paralysie cérébrale infantile et constitue son identification. Chez l'adulte, l'encéphalopathie résiduelle est une nosologie distincte, qui est comprise comme un ensemble de phénomènes résiduels après une maladie cérébrale ou un traitement. Par exemple, une encéphalopathie organique résiduelle peut se développer progressivement après une chirurgie ou après une tumeur cérébrale..

Le tableau clinique de l'encéphalopathie résiduelle se caractérise principalement par des symptômes cérébraux tels que convulsions, troubles émotionnels, apathie, maux de tête, acouphènes, yeux clignotants et vision double.

Les symptômes et les formes individuels dépendent de la maladie spécifique transférée. Par exemple, une encéphalopathie résiduelle avec altération de la formation de la parole peut être observée chez les patients qui ont subi un accident vasculaire cérébral avec ischémie prédominante dans les régions temporales ou frontales, c'est-à-dire dans les zones responsables de la reproduction et de la perception de la parole. Dans le même temps, l'encéphalopathie résiduelle de la genèse périnatale est caractérisée par des symptômes résiduels d'insuffisance cérébrale apparus lors de la formation du fœtus et de l'accouchement..

Hypertensive

L'encéphalopathie hypertensive est une maladie évolutive qui survient dans le contexte d'une hypertension mal contrôlée, dans laquelle il existe un manque de circulation cérébrale. La maladie s'accompagne de changements pathologiques dans les artères et les veines du cerveau, ce qui conduit à un amincissement des parois des vaisseaux sanguins. Cela augmente le risque d'hémorragie dans le tissu cérébral, conduisant à un accident vasculaire cérébral hémorragique. Le développement de troubles vasculaires conduit à une forme concomitante - microangioencéphalopathie.

Les symptômes de l'encéphalopathie hypertensive sont des signes non spécifiques de troubles cérébraux, notamment: détérioration de l'activité mentale, apathie, labilité émotionnelle, irritabilité, troubles du sommeil. Dans les derniers stades, la maladie s'accompagne d'une altération de la coordination des mouvements, de convulsions et d'une inadaptation sociale générale..

L'encéphalopathie hypertensive aiguë est une affection aiguë caractérisée par une conscience, des maux de tête sévères, une vision diminuée et des crises d'épilepsie.

Toxique

L'encéphalopathie alcoolique toxique est un dommage et la mort des neurones causés par des effets toxiques ou alcooliques sur le cortex cérébral. Symptômes:

  1. Asthénie, apathie, instabilité émotionnelle, irritabilité, irascibilité.
  2. Trouble des fonctions du tube digestif.
  3. Troubles végétatifs.

L'encéphalopathie toxique conduit aux syndromes suivants:

  • Psychose de Korsakov: amnésie de fixation, désorientation dans l'espace, atrophie des fibres musculaires, troubles de la marche, hypesthésie.
  • Syndrome de Gaia-Wernicke: délire, hallucinations, troubles de la conscience et de la pensée, troubles de la parole, désorientation, gonflement des tissus mous du visage, tremblements.
  • Pseudoparalyse: amnésie, illusions de grandeur, perte de la critique de ses actions, tremblements des muscles squelettiques, diminution des réflexes tendineux et de la sensibilité superficielle, augmentation du tonus musculaire.

Mixte

L'encéphalopathie de genèse mixte est une maladie caractérisée par une combinaison de plusieurs formes de la maladie (encéphalopathie de genèse combinée). Par exemple, un trouble organique apparaît lorsqu'il est exposé à plusieurs raisons à la fois: stase veineuse, hypertension artérielle, athérosclérose cérébrale, insuffisance rénale et pancréatite..

L'encéphalopathie de genèse complexe est divisée en trois étapes:

  1. Le premier degré est caractérisé par la léthargie, la fatigue, l'indécision, les maux de tête, les troubles du sommeil, la dépression, les troubles autonomes.
  2. L'encéphalopathie mixte du 2ème degré s'accompagne de la constance des symptômes précédents, auxquels s'ajoutent des troubles psycho-émotionnels sous forme de labilité de l'humeur, d'irascibilité. Un trouble psychotique polymorphe aigu avec paranoïa se développe souvent.
  3. Le troisième degré se manifeste par de grosses modifications fonctionnelles et organiques irréversibles dans le cerveau. Diminution de l'intelligence, de la mémoire et de l'attention, diminution du vocabulaire. Il y a une dégradation sociale de la personnalité. Il existe également des troubles neurologiques sous forme de troubles de la marche, de coordination, de tremblements, de diminution de la vision et de l'audition. Souvent, dans le tableau clinique, il y a des convulsions et une altération de la conscience.

Chez les enfants

L'encéphalopathie chez les nouveau-nés est une lésion cérébrale organique et fonctionnelle survenue pendant la période de développement intra-utérin d'un enfant. Chez les enfants, la régulation d'une activité nerveuse plus élevée est perturbée, des symptômes de dépression ou d'hyperexcitabilité apparaissent. Le tableau clinique de l'encéphalopathie chez les nouveau-nés s'accompagne de convulsions, d'une augmentation de la pression intracrânienne et de troubles autonomes. Chez les enfants de plus d'un an, il y a un retard dans le développement psychomoteur. L'enfant apprend lentement, commence à parler et à marcher tard.

Après la naissance, l'enfant présente des symptômes cérébraux généraux. Dans ce cas, le diagnostic d '«encéphalopathie, sans précision» chez les nourrissons est posé. Pour clarifier la raison, les médecins prescrivent des diagnostics supplémentaires: un test sanguin, un test d'urine, une neurosonographie, une imagerie par résonance magnétique.

L'encéphalopathie bilirubine survient chez les nouveau-nés. La maladie apparaît à la suite de la bilirubinémie, lorsqu'un taux accru de bilirubine est détecté dans un test sanguin biochimique. La maladie apparaît dans le contexte d'une maladie hémolytique des nouveau-nés due à un conflit Rh ou à une toxoplasmose infectieuse.

Le tableau clinique de l'encéphalopathie à bilirubine:

  • L'enfant est faible, il a un tonus musculaire réduit, un manque d'appétit et de sommeil, il pleure sans émotion.
  • Les mains sont serrées en poings, la peau est ictérique, le menton est ramené à la poitrine.
  • Saisies.
  • Symptômes neurologiques focaux.
  • Développement mental et moteur retardé.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de l'encéphalopathie comprend les éléments suivants:

  1. Rhéoencéphalographie et examen échographique. En utilisant ces méthodes, il est possible d'évaluer le flux sanguin dans les grandes artères du cou et du cerveau..
  2. Examen objectif externe. Les réflexes, la conscience, l'activité nerveuse, la force musculaire, la réaction à la lumière, la parole et d'autres indicateurs sont étudiés.
  3. Anamnèse. L'hérédité et la vie du patient sont étudiées: ce qui était malade, quelle est l'issue de la maladie, quelles opérations il a subies.

Des méthodes de diagnostic de haute précision sont également prescrites: imagerie par résonance magnétique et calculée.

CT signes d'encéphalopathie

La tomodensitométrie peut aider à visualiser les signes d'encéphalopathie. Ainsi, les zones focales de lésions cérébrales sont représentées par une densité réduite. La photo montre des foyers de différentes tailles.

MR signes d'encéphalopathie

L'imagerie par résonance magnétique note des signes d'atrophie diffuse de la moelle épinière: la densité du motif diminue, l'espace sous-arachnoïdien se dilate, les cavités des ventricules du cerveau augmentent.

Le traitement de l'encéphalopathie est déterminé par la cause et le stade de la maladie. Ainsi, les méthodes de thérapie suivantes sont utilisées:

  • Médicaments. Avec leur aide, vous pouvez éliminer la cause (virus) et supprimer les mécanismes physiopathologiques, par exemple l'ischémie locale dans le cortex frontal..
  • Physiothérapie, en tenant compte des exercices de physiothérapie, massage, promenades.

En général, dans le traitement de l'encéphalopathie, la plus grande attention est accordée à l'élimination de la cause et des symptômes de la maladie. Le traitement avec des remèdes populaires est appliqué aux risques et périls du patient. Ainsi, l'efficacité des remèdes maison traditionnels est discutable. Cela peut également provoquer des effets secondaires et distraire le patient du traitement principal..