Pourquoi Corvalol est dangereux

Vasculite

Avec des sentiments forts, des douleurs dans le sternum et juste de l'insomnie, de nombreuses personnes se précipitent pour prendre quelques gouttes de Corvalol. Le médicament a un effet sédatif, hypnotique et vasodilatateur, aide à faire face au stress, à la tension nerveuse et à certaines manifestations de maladies cardiovasculaires. Malgré le fait que le médicament soit bien toléré par les patients, les médecins recommandent d'utiliser ce médicament avec prudence. Dans l'article, nous examinerons les caractéristiques de Corvalol telles que les effets secondaires, les contre-indications et le surdosage..

Quelques mots sur l'effet du médicament

Les indications pour l'utilisation de Corvalol comprennent diverses conditions, accompagnées d'une excitation du système nerveux central, d'une augmentation de la pression, de l'insomnie et de certains autres signes. Corvalol contient de l'ester d'acide alpha-bromisovalérique et de l'alcool éthylique. Lorsque les composants actifs de l'agent agissent sur les récepteurs de la muqueuse buccale, il est possible d'obtenir un effet sédatif, vasodilatateur et antispasmodique. Cela aide à faire face aux crises de tachycardie, aux arythmies et à une anxiété sévère. En outre, l'utilisation du médicament est indiquée pour les patients souffrant d'insomnie..

La plupart des gens ont l'habitude de prendre le médicament dès les premiers symptômes alarmants, sans penser que les effets secondaires de Corvalol peuvent être les plus négatifs. Si vous utilisez une dose trop importante du médicament, vous pouvez avoir une intoxication au corvalol, qui peut causer de graves dommages à l'organisme. Pour éviter de telles conséquences, avant de commencer le traitement, vous devez absolument étudier les instructions d'utilisation du médicament, découvrir les contre-indications du remède.

Contre-indications

Les contre-indications du remède concernent principalement des composants de sa composition tels que le brome, l'éthanol et le phénobarbital. Ce sont ces substances en grande quantité qui peuvent nuire considérablement à la santé et à la vie du patient..

Parmi les contre-indications figurent:

  • lésions cérébrales traumatiques et leurs conséquences;
  • épilepsie;
  • conditions accompagnées d'un syndrome convulsif;
  • Dépendance à l'alcool;
  • moins de 18 ans;
  • 12 premières semaines de grossesse, allaitement;
  • pathologies hépatiques et rénales sévères;
  • allergie aux composants du médicament.

Il est interdit de prendre le médicament chez les patients souffrant d'une carence ou d'une intolérance au lactose. Corvalol avec glucose est contre-indiqué chez les personnes atteintes de toute forme de diabète..

Effets secondaires et premiers secours

Les effets secondaires de Corvalol surviennent le plus souvent chez les personnes présentant une intolérance individuelle aux composants du produit, ainsi que chez les patients qui ne suivent pas les instructions d'utilisation et les recommandations du médecin..

Les effets secondaires comprennent:

  • vertiges;
  • faiblesse, apathie;
  • diminution de la pression, parfois à des niveaux critiques;
  • somnolence, fatigue rapide;
  • diminution de la fréquence cardiaque;
  • altération de la mémoire et de la concentration.

Les signes d'allergies comprennent des éruptions cutanées, moins souvent une congestion nasale, des démangeaisons, une rougeur du visage et du cou, une conjonctivite.

Les patients qui ont bu une forte dose du médicament doivent prendre des mesures visant à éliminer les signes d'intoxication et à nettoyer le corps. Pour ce faire, vous devez boire beaucoup d'eau propre, arrêtez de prendre Corvalol.

Surdosage

Parfois, les patients sont intéressés par ce qui se passera si vous buvez beaucoup de Corvalol, une surdose du médicament est-elle possible? Comme de nombreux autres médicaments, Corvalol peut provoquer un surdosage pouvant entraîner un risque grave pour la santé humaine. Cette condition se produit avec l'utilisation accidentelle ou délibérée du médicament à fortes doses sur une période de temps. Dans la pratique médicale, une surdose de légère, modérée et sévère est distinguée..

Symptômes d'un surdosage léger:

  • vertiges;
  • somnolence;
  • diminution de la mémoire et de l'attention;
  • distraction.

Si une personne ne fait pas attention aux manifestations décrites ci-dessus, continue à prendre le médicament, une surdose de gravité modérée se produit. Ses symptômes comprennent:

  • somnolence ou apparition d'un sommeil profond, dont le patient est assez difficile à sortir;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • léthargie, apathie.

Un surdosage sévère s'accompagne des symptômes suivants:

  • arythmie légère à modérée;
  • une forte baisse de la pression artérielle;
  • spasmes musculaires, évoluant parfois en crises convulsives;
  • sommeil léthargique;
  • collapsus vasculaire;
  • état précomatose;
  • coma.

Si, avec le développement des symptômes ci-dessus, le patient ne reçoit pas un traitement approprié, il existe un risque de mort..

Que faire en cas de surdosage

Si des symptômes de surdosage apparaissent, il est conseillé au patient de se rincer l'estomac dès que possible. À la maison, cela ne devrait être fait que si vous avez les connaissances nécessaires. S'il n'est pas possible de rincer l'estomac, il est conseillé à la personne de boire environ un litre d'eau pure, puis en appuyant sur la racine de la langue, induire un réflexe nauséeux. Répétez la procédure 2-3 fois pour bien nettoyer l'estomac.

Après cela, vous devez prendre un sorbant. Il peut s'agir de charbon actif, de Smecta, de Filtrum STI, d'Enterosgel ou d'un autre médicament. Le médicament aidera à lier et à éliminer l'excès de Corvalol du corps.

Dans les cas particulièrement graves, accompagnés de convulsions, de sommeil léthargique, de coma, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Quel est le danger de Corvalol

Le phénobarbital, qui fait partie de Corvalol, appartient aux barbituriques, qui sont classés comme substances narcotiques. En combinaison avec de l'alcool, ces composants constituent une menace importante pour la santé humaine. En plus du phénobarbital, Corvalol contient de l'alcool éthylique. Mais ce n'est pas tout. L'acide bromisovalérique, qui est également inclus dans le médicament, améliore l'effet narcotique du phénobarbital. C'est pourquoi Corvalol doit être utilisé en stricte conformité avec les instructions, en aucun cas vous ne devez dépasser les doses prescrites par le médecin, et plus encore il est interdit de combiner le médicament avec des boissons alcoolisées..

Sevrage et toxicomanie

Considérant si Corvalol est nocif, on ne peut ignorer le fait que le médicament crée une dépendance. Avec une utilisation prolongée du médicament, même à petites doses, les barbituriques s'accumulent dans le corps. Dans ce contexte, de nombreux patients présentent des signes tels que somnolence, fatigue chronique, apathie..

Résumer

Malgré un tel nombre d'effets secondaires et de contre-indications, Corvalol ne peut pas être interdit. C'est un bon remède qui aide de nombreux patients à faire face aux symptômes négatifs, à la surexcitation nerveuse et au mauvais sommeil. Toute personne utilisant le médicament doit se rappeler que le médicament ne doit être pris que selon les directives d'un médecin, en stricte conformité avec la prescription. Le refus de l'automédication et une attitude attentive envers votre corps aideront à maintenir la santé pendant de nombreuses années.

Corvalol

Substance active:

Contenu

Groupe pharmacologique

Images 3D

Composition et forme de libération

Gouttes orales100 ml
ester éthylique d'acide alpha-bromisovalérique2 g
phénobarbital1,826 g
alcool éthylique 95%79 ml
excipients: soude caustique; huile de menthe poivrée; eau purifiée

en flacons compte-gouttes en verre foncé de 15 ou 25 ml; dans un paquet de carton 1 flacon compte-gouttes.

Description de la forme posologique

Liquide transparent incolore avec une odeur aromatique spécifique.

Caractéristique

effet pharmacologique

Pharmacodynamique

Le phénobarbital a un effet sédatif et hypnotique léger. Aide à réduire l'excitation du système nerveux central et facilite l'apparition du sommeil naturel. Le bromisovalérianate d'éthyle a un effet sédatif et antispasmodique. L'huile de menthe poivrée a un vasodilatateur réflexe et une activité antispasmodique.

Indications du médicament Corvalol

En tant que sédatif et vasodilatateur:

troubles fonctionnels du système cardiovasculaire;

conditions de type névrose, accompagnées d'une irritabilité accrue;

états d'excitation avec manifestations végétatives prononcées.

En tant qu'agent antispasmodique:

Contre-indications

hypersensibilité aux composants du médicament;

dysfonctionnement rénal et / ou hépatique sévère.

Application pendant la grossesse et l'allaitement

La nomination du médicament pendant la grossesse n'est possible que sur des indications strictes. S'il est nécessaire de prescrire le médicament pendant l'allaitement, le problème de l'arrêt de l'allaitement doit être résolu.

Effets secondaires

Le corvalol est généralement bien toléré. Dans certains cas, une somnolence et des vertiges peuvent survenir pendant la journée..

Avec l'utilisation à long terme de fortes doses, une intoxication chronique au brome peut se développer, dont les manifestations sont: humeur dépressive, apathie, rhinite, conjonctivite, diathèse hémorragique, troubles de la coordination.

Mode d'administration et posologie

À l'intérieur. Le dosage est réglé individuellement. Les adultes reçoivent généralement 15 à 30 gouttes 3 fois par jour avant les repas. En cas de tachycardie, une dose unique peut être augmentée à 40 à 50 gouttes. Les enfants reçoivent 3 à 15 gouttes par jour, en fonction de l'âge et du tableau clinique de la maladie.

La durée du médicament est fixée individuellement par le médecin..

instructions spéciales

Le médicament contient 79% en volume d'éthanol et de phénobarbital, par conséquent, il n'est pas recommandé aux patients prenant du Corvalol de se livrer à des activités associées à une attention accrue et nécessitant la vitesse des réactions mentales et motrices..

Avec une utilisation prolongée du médicament, la formation d'une pharmacodépendance est possible; accumulation possible de brome dans le corps et développement d'un empoisonnement avec celui-ci.

Si des effets indésirables (inhabituels) surviennent, vous devez en informer votre médecin..

Conditions de stockage du médicament Corvalol

Garder hors de la portée des enfants.

Durée de conservation du médicament Corvalol

Ne pas utiliser après la date d'expiration imprimée sur l'emballage.

Instructions pour usage médical

Corvalol
Instructions pour usage médical - RU n ° LP-003881

Date de la dernière modification: 05.10.2016

Forme posologique

Composition

Composition pour un comprimé:

Bromisovalérianate d'éthyle - 8,2 mg

(ester éthylique d'acide alpha-bromoisovalérique)

Phénobarbital - 7,5 mg

Huile de feuille de menthe poivrée - 0,58 mg

β-cyclodextrine - 55,55 mg

Fécule de pomme de terre - 13,00 mg

Lactose monohydraté - 43,77 mg

Cellulose microcristalline - 10,50 mg

Stéarate de magnésium - 0,90 mg

Description de la forme posologique

Comprimés de couleur blanche ou presque blanche avec des éclaboussures, de forme ronde avec une surface plane, biseautés sur le bord avec des chanfreins.

Groupe pharmacologique

Pharmacodynamique

Médicament combiné, a un effet sédatif et antispasmodique, facilite l'apparition du sommeil naturel.

Le bromisovalérianate d'éthyle (ester éthylique de l'acide alpha-bromisovalérique) a un effet sédatif (similaire à l'effet de la valériane) et antispasmodique causé par une irritation, principalement des récepteurs de la cavité buccale et du nasopharynx, une diminution de l'excitabilité réflexe dans les parties centrales du système nerveux et une inhibition accrue des neurones cérébraux et sous-corticaux ainsi qu'une diminution de l'activité des centres vasomoteurs centraux et un effet spasmolytique local direct sur les muscles lisses.

Le phénobarbital a un effet sédatif (à petites doses), hypnotique, relaxant musculaire et antispasmodique, aide à réduire l'excitation du système nerveux central (SNC) et facilite l'apparition du sommeil, améliore l'effet sédatif des autres composants.

L'huile de feuille de menthe poivrée a un effet vasodilatateur réflexe. action antispasmodique, cholérétique légère, antiseptique. Le mécanisme d'action est associé à la capacité à irriter les récepteurs «froids» de la muqueuse buccale et à dilater par réflexe les vaisseaux du cœur et du cerveau. Élimine le phénomène de flatulence dû à une irritation des récepteurs de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal (GIT). augmentation du péristaltisme intestinal.

Pharmacocinétique

Il n'y a pas de données sur la pharmacocinétique des composants du bromisovalérianate d'éthyle et de la menthe poivrée. Lorsqu'il est pris par voie interne, le phénobarbital est absorbé lentement, complètement. La concentration maximale dans le plasma sanguin est déterminée après 1 à 2 heures. La connexion avec les protéines plasmatiques est de 50%, chez les nouveau-nés - 30 à 40%. Il est métabolisé dans le foie, induit des enzymes hépatiques microsomales avec les isoenzymes CYP3A4, CYP3A5, CYP3A7 (le taux de réactions enzymatiques augmente de 10 à 12 fois). Il s'accumule dans le corps. La demi-vie est de 2 à 4 jours. Il est excrété par les reins sous forme de glucuronide, environ 25% inchangé. Pénètre dans le lait maternel et à travers la barrière placentaire.

Les indications

Corvalol est prescrit comme agent symptomatique (sédatif et vasodilatateur) pour les troubles fonctionnels du système cardiovasculaire. avec des conditions de type névrose, accompagnées d'une irritabilité accrue, de troubles du sommeil, de tachycardie, d'un état d'excitation avec des manifestations végétatives prononcées; comme antispasmodique pour les spasmes intestinaux.

Contre-indications

  • Hypersensibilité aux composants du médicament;
  • Dysfonctionnement rénal et / ou hépatique sévère;
  • Grossesse;
  • Période d'allaitement;
  • Enfants de moins de 18 ans (l'efficacité et la sécurité n'ont pas été établies);
  • Déficit en lactase, intolérance au lactose, malabsorption du glucose-galactose (le médicament contient du lactose).

Dysfonctionnement rénal et / ou hépatique.

Si vous avez l'une des maladies / conditions énumérées, assurez-vous de consulter votre médecin avant de prendre le médicament.

Application pendant la grossesse et l'allaitement

L'utilisation du médicament Corvalol pendant la grossesse et pendant l'allaitement est contre-indiquée, car le médicament contient du phénobarbital, qui traverse le placenta et a un effet tératogène, a un effet négatif sur la formation et le fonctionnement ultérieur du système nerveux central du fœtus et du nouveau-né; pénètre dans le lait maternel, le développement d'une dépendance physique chez un nouveau-né est possible. S'il est nécessaire d'utiliser le médicament pendant l'allaitement, la question de l'arrêt de l'allaitement avec du lait maternel doit être résolue.

Mode d'administration et posologie

Pour administration orale, avant de prendre, buvez avec de l'eau.

Les adultes se voient généralement prescrire 1 à 2 comprimés du médicament 2 fois par jour..

Avec la tachycardie, il est possible d'augmenter une dose unique à 3 comprimés.

La dose quotidienne maximale est de 6 comprimés.

La posologie et la durée du traitement sont fixées par le médecin individuellement pour chaque patient..

Effets secondaires

Le corvalol est généralement bien toléré. Dans certains cas, une somnolence, de légers étourdissements, une fréquence cardiaque lente, une diminution de la capacité de concentration et une réaction allergique peuvent survenir. Des troubles du tractus gastro-intestinal peuvent survenir. Ces phénomènes disparaissent lorsque la dose du médicament est réduite ou que le médicament est arrêté..

Avec une utilisation prolongée du médicament, il est possible de former une toxicomanie, une dépendance, un syndrome de sevrage, ainsi qu'une accumulation de brome dans le corps et le développement des phénomènes de bromisme (humeur dépressive, apathie, rhinite, conjonctivite, diathèse hémorragique, altération de la coordination des mouvements).

Si l'un des effets indésirables indiqués dans les instructions s'aggrave ou si vous remarquez tout autre effet indésirable non répertorié dans les instructions, informez votre médecin..

Surdosage

Symptômes: dépression du système nerveux central, nystagmus, ataxie, diminution de la pression artérielle, agitation, étourdissements, faiblesse, intoxication chronique au brome (dépression, apathie, rhinite, conjonctivite, diathèse hémorragique, troubles de la coordination des mouvements).

Traitement: arrêt du médicament, lavage gastrique et traitement symptomatique, avec dépression du système nerveux central - caféine, nicétamide.

Interaction

Les médicaments qui dépriment le système nerveux central renforcent l'effet du médicament.

Le phénobarbital (inducteur de l'oxydation microsomale) peut réduire l'efficacité des médicaments métabolisés dans le foie (y compris les dérivés de la coumarine, la griséofulvine, les glucocorticostéroïdes, les contraceptifs oraux); améliore l'effet des médicaments anesthésiques, analgésiques et hypnotiques locaux.

Le médicament augmente la toxicité du méthotrexate.

L'action du médicament est renforcée par l'utilisation de préparations d'acide valproïque.

instructions spéciales

Il n'y a aucune expérience d'utilisation du médicament chez les enfants de moins de 18 ans.

Vous ne devez pas boire d'alcool pendant que vous utilisez le médicament.

Influence sur la capacité à conduire des véhicules, mécanismes.

Le médicament contient du phénobarbital, par conséquent, les patients prenant du Corvalol doivent s'abstenir de conduire et de se livrer à d'autres activités potentiellement dangereuses qui nécessitent une concentration d'attention accrue et une vitesse de réactions psychomotrices..

Formulaire de décharge

10, 20 ou 25 comprimés dans une plaquette alvéolée constituée d'un film de polychlorure de vinyle et d'une feuille d'aluminium laquée.

1, 2, 3, 4, 5 ou 10 blisters, accompagnés des instructions à usage médical, sont placés dans une boîte en carton.

30, 50, 100 blisters, avec un nombre égal d'instructions à usage médical, sont placés dans une boîte en carton (pour les hôpitaux).

Conditions de stockage

Dans un endroit sombre, à une température ne dépassant pas 25 ° С.

Garder hors de la portée des enfants.

Durée de vie

2 ans. Ne pas utiliser après la date d'expiration.

Corvalol

Composition

La composition de Corvalol en comprimés: bromisovalérianate d'éthyle, phénobarbital et huile de feuille de menthe poivrée dans des proportions, respectivement 12,42, 11,34 et 0,88 mg / onglet, ainsi que des substances auxiliaires - lactose (sous forme de monohydrate), β-cyclodextrine, acésulfame K, stéarate de Mg.

Composition de Corvalol en gouttes: bromisovalérianate d'éthyle, phénobarbital et huile de feuilles de menthe poivrée dans des proportions, respectivement, 20, 18,26 et 1,42 mg / ml, ainsi que 96% d'éthanol, eau purifiée, stabilisant. Un millilitre de solution équivaut à 26 gouttes.

La composition des médicaments de différents fabricants peut varier légèrement. Ainsi, par exemple, dans la composition de Corvalol N (non disponible en comprimés, uniquement sous forme de gouttes orales), en plus des composants actifs indiqués, de l'huile de houblon (concentration - 0,2 mg / ml) est également incluse. Excipients de la préparation: acétate de sodium trihydraté, acide acétique dilué, eau purifiée, éthanol à 96%.

Formulaire de décharge

  • gouttes orales - 25 ou 50 ml en flacons, emballage n ° 1;
  • comprimés - en blisters de 10 pièces, 1, 3 ou 5 blisters dans un emballage.

effet pharmacologique

Spasmolytique, vasodilatateur, sédatif.

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Qu'est-ce que Corvalol?

Corvalol est un médicament qui a un effet antispasmodique et sédatif, ainsi que facilite l'apparition du sommeil naturel.

Les effets thérapeutiques sont dus aux propriétés des gouttes / comprimés de phénobarbital (médicaments du groupe des barbituriques), du bromisovalérianate d'éthyle (sédatif) et de l'huile de feuilles de menthe poivrée..

Pharmacodynamique

L'effet sédatif du bromoisovalérianate d'éthyle contenu dans les comprimés / gouttes est similaire aux effets de la valériane (Valeriana), et son effet antispasmodique est réalisé en raison d'une irritation des récepteurs principalement nasopharyngés et de la cavité buccale, d'une inhibition accrue des cellules nerveuses du cortex cérébral, ainsi que de ses structures sous-corticales, et d'une diminution de l'excitation réflexe dans les parties centrales du système nerveux somatique et l'activité du centre vasomoteur, action spasmolytique directe (locale) sur les muscles lisses.

Ce dernier se manifeste par une diminution de la tension des parois des vaisseaux sanguins et des organes internes, des effets anesthésiques locaux et vasodilatateurs.

Le phénobarbital supprime l'effet activateur sur le cortex cérébral des centres de la formation réticulaire situés dans la moelle et la moelle allongée, réduisant ainsi le flux d'influences excitatrices sur les régions sous-corticales et le cortex cérébral.

Cela provoque à son tour un effet calmant, tranquillisant ou sédatif (la gravité de l'action dépend de la dose).

Corvalol réduit les effets excitants sur les centres du système nerveux central, qui sont impliqués dans la régulation du tonus vasculaire, ainsi que sur les vaisseaux périphériques et coronaires, tout en réduisant la pression artérielle totale et les spasmes vasculaires, principalement des vaisseaux cardiaques.

L'huile de feuille de menthe poivrée contient une grande quantité d'huiles essentielles (dont du menthol (environ 50%) et des esters de menthol (de 4 à 9%)), qui ont la capacité d'irriter les thermorécepteurs (froids) de la cavité buccale et de dilater par réflexe les vaisseaux sanguins (principalement du cerveau et cœur), tout en éliminant les spasmes musculaires lisses, et ont un léger effet cholérétique et apaisant.

L'huile de menthe poivrée possède également des propriétés antiseptiques et la capacité d'éliminer les phénomènes de flatulences en irritant les récepteurs de la membrane muqueuse du canal digestif et en améliorant la motilité intestinale.

Pharmacocinétique

L'absorption du médicament après l'administration sublinguale commence déjà dans la cavité buccale. Les principes actifs du Corvalol se caractérisent par une biodisponibilité élevée, qui varie de 60 à 80%.

Un développement plus rapide de l'effet (en cinq à dix minutes) est facilité en tenant le comprimé dans la bouche ou en prenant des gouttes sur un morceau de sucre.

Corvalol commence à agir en 15 à 45 minutes, l'effet dure de trois à six heures.

Chez les personnes ayant déjà pris des préparations d'acide barbiturique, la durée de l'effet est réduite en raison du métabolisme accéléré du phénobarbital dans le foie (les barbituriques induisent l'activité des enzymes hépatiques).

Une diminution du métabolisme de Corvalol est observée chez les patients atteints de cirrhose hépatique et chez les personnes âgées. À cet égard, leur période de demi-élimination du médicament est allongée, ce qui nécessite une augmentation des intervalles entre la prise de comprimés / gouttes ou une diminution de la posologie.

Indications d'utilisation de Corvalol

Indications d'utilisation des comprimés de Corvalol

Les comprimés de Corvalol sont prescrits pour le traitement de:

  • névroses avec irritabilité accrue;
  • VSD et hypertension (utilisé en thérapie complexe);
  • insomnie;
  • tachycardie et spasme des vaisseaux coronaires (à condition que ces conditions ne soient pas prononcées);
  • spasmes intestinaux causés par des troubles neurovégétatifs.

Corvalol - ce qui laisse tomber de l'aide?

Les gouttes, comme les comprimés, sont utilisées pour les troubles du système nerveux central, qui s'accompagnent d'une irritabilité accrue, aux premiers stades du développement de l'hypertension, avec dystonie neurocirculatoire, insomnie, tachycardie modérée, ainsi que pour réduire les symptômes de spasme des vaisseaux coronaires, à condition qu'ils ne soient pas brillants exprimé.

Contre-indications

Les instructions du fabricant énumèrent les contre-indications suivantes pour l'utilisation du médicament:

  • intolérance aux composants des gouttes / comprimés oraux;
  • hypersensibilité au brome;
  • formes sévères de CHF;
  • porphyrie hépatique.

Les médicaments contenant du phénobarbital sont contre-indiqués dans l'infarctus du myocarde (au stade aigu du développement), l'hypotension artérielle sévère, la myasthénie grave, la dépression, le diabète sucré, la toxicomanie ou la toxicomanie, l'alcoolisme, le syndrome obstructif, les maladies des voies respiratoires avec essoufflement.

Des précautions doivent être prises lors de la prescription du médicament à des patients chez qui on diagnostique une épilepsie ou une maladie du foie.

Effets secondaires

Les effets secondaires de Corvalol se manifestent sous la forme:

  • troubles digestifs (lourdeur dans la région épigastrique, constipation; dans le contexte d'un traitement prolongé avec le médicament, des nausées, un dysfonctionnement hépatique, des vomissements sont possibles);
  • troubles du système nerveux (ataxie, nystagmus, faiblesse, troubles de la coordination des mouvements, ralentissement des réactions, fatigue, agitation paradoxale, hallucinations, légers vertiges, troubles cognitifs, maux de tête, somnolence, confusion, diminution de la concentration);
  • réactions d'hypersensibilité (y compris angio-œdème);
  • manifestations cutanées d'allergies;
  • modifications de la formule sanguine (agranulocytose, thrombocytopénie, anémie);
  • difficulté à respirer;
  • hypotension artérielle, bradycardie.

Avec une utilisation prolongée du médicament, des violations de l'ostéogenèse et le développement de manifestations de bromisme sont possibles: dépression du système nerveux central, ataxie, conjonctivite, rhinite, dépression, larmoiement, purpura ou acné, confusion.

En règle générale, ces symptômes disparaissent après une réduction de dose ou un arrêt du traitement par Corvalol..

Instructions d'utilisation de Corvalol

Comment prendre des gouttes?

Selon les instructions d'utilisation, les gouttes de Corvalol sont prises en mélangeant le médicament avec 50 ml d'eau ou sur un morceau de sucre. L'heure optimale d'admission est d'une demi-heure à une heure avant les repas.

Le nombre de gouttes de Corvalol à goutter dépend des indications. La dose unique standard est de 15 à 30 gouttes. En cas de spasme des vaisseaux coronaires ou de tachycardie sévère, une augmentation d'une dose unique à 40-50 gouttes est autorisée.

Les recommandations sur la façon de boire du Corvalol pour l'insomnie sont les suivantes: ajoutez 30 gouttes du médicament à l'eau chaude (50 ml) et prenez une demi-heure avant le coucher.

Comment prendre des pilules?

Les comprimés de Corvalol sont pris par voie orale ou sublinguale. L'administration sublinguale est préférable lorsque vous devez obtenir l'effet le plus rapide possible.

Les instructions d'utilisation de Corvalol en comprimés indiquent que la dose quotidienne standard du médicament est de 2-3 comprimés. Simple - 1 comprimé.

Si nécessaire (par exemple, pour soulager les spasmes des vaisseaux coronaires), la dose est augmentée à 3 comprimés à la fois. Limite supérieure admissible de la dose quotidienne - 6 comprimés.

Combien de fois par jour pouvez-vous boire le médicament?

Lorsqu'on leur demande à quelle fréquence Corvalol peut être bu, les médecins répondent que la fréquence des applications dépend des indications. Dans certains cas, une seule dose du médicament suffit, dans certaines pilules / gouttes, vous devez boire jusqu'à 3 roubles / jour.

La durée du cours est déterminée en fonction de la tolérabilité et de l'efficacité thérapeutique du médicament..

Surdosage avec Corvalol

Le surdosage est le résultat d'une utilisation incontrôlée (fréquente ou trop longue) du médicament. Un traitement permanent / à long terme peut entraîner une toxicomanie, une agitation psychomotrice, des symptômes de sevrage.

Symptômes d'un surdosage avec Corvalol:

  • dépression du système nerveux central;
  • vertiges;
  • confusion de conscience;
  • somnolence (jusqu'au sommeil profond et pathologiquement long);
  • ataxie.

Dans les cas graves, on note: arythmie, tachycardie, insuffisance respiratoire, baisse de la pression artérielle. Conséquences les plus graves d'une surdose: collapsus, coma, mort.

La mort survient lors de la prise de 0,1-0,3 mg / kg du médicament. L'intoxication est causée par la prise de plus de 150 gouttes de solution buvable. Il est à noter que pour les enfants et les personnes âgées, le seuil de toxicité du Corvalol est significativement plus bas.

Interaction

L'effet de Corvalol est renforcé par l'utilisation simultanée avec des médicaments de type d'action inhibitrice centrale, de l'alcool, des préparations d'acide valproïque.

Le phénobarbital, induisant des enzymes hépatiques, accélère ainsi le métabolisme des médicaments biotransformés dans le foie, notamment: les glycosides cardiaques, les anticoagulants indirects; médicaments antifongiques, antiviraux, antimicrobiens, antiépileptiques, psychotropes, anticonvulsivants, hormonaux, hypoglycémiants oraux, cytostatiques, immunosuppresseurs, antihypertenseurs et antiarythmiques.

Le phénobarbital potentialise l'action des anesthésiques et analgésiques locaux.

La prolongation des effets du phénobarbital est facilitée par l'utilisation simultanée de MAO i. Réduire leur gravité - prendre de la rifampicine.

Lors de l'utilisation de phénobarbital en association avec des préparations d'or, le risque de lésions rénales augmente, avec les AINS (avec une utilisation prolongée) - le risque d'ulcération de la muqueuse gastrique et le développement de saignements, avec la zidovudine - la toxicité des deux médicaments augmente.

Corvalol améliore les effets toxiques du méthotrexate.

Conditions de vente

Les comprimés et les gouttes orales en flacons de 15 ml et 25 ml appartiennent au groupe des médicaments en vente libre. Des flacons de 50 ml sont disponibles sur ordonnance.

Conditions de stockage

Conservez le médicament à une température ne dépassant pas 25 ° C.

Durée de vie

Les comprimés peuvent être utilisés dans les 2 gouttes - dans les 2,5 ans à compter de la date de libération.

instructions spéciales

La présence de phénobarbital dans Corvalol peut provoquer le développement du syndrome de Lyell ou du syndrome de Stevens-Johnson, qui est très probable dans les premières semaines d'utilisation du médicament.

Les gouttes contiennent du phénobarbital et de l'éthanol (56% en volume). La concentration d'alcool dans la dose minimale du médicament (15 gouttes) - 254 mg, ce qui correspond à 2,7 ml de vin ou 6,4 ml de bière.

Lors de la prise de ces substances, les éléments suivants sont possibles:

  • troubles de la coordination;
  • violation de la vitesse des réactions psychomotrices;
  • vertiges;
  • somnolence.

À cet égard, la réponse à la question de savoir s'il est possible de boire en conduisant Corvalol est sans ambiguïté - c'est impossible. Pendant la période de traitement médicamenteux (sous toute forme posologique), vous devez également éviter de travailler avec des mécanismes et des activités qui nécessitent une attention accrue et une vitesse élevée des réactions motrices et mentales..

Corvalol est-il nocif - les avantages et les inconvénients du médicament

À quoi sert Corvalol, tout le monde le sait. L'efficacité du médicament est attestée par un assez grand nombre d'avis laissés par les patients. Cependant, récemment, il y a de plus en plus d'informations selon lesquelles le médicament est capable non seulement de guérir, mais aussi de nuire au corps..

Alors, qu'est-ce que Corvalol est nocif? Le bromisovalérianate d'éthyle contenu dans les comprimés et les gouttes est un antispasmodique qui, selon la dose prise, peut avoir un effet sédatif ou hypnotique. La quantité de dose requise pour le développement d'un effet hypnotique dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme..

Le phénobarbital, entrant dans le corps lors de la prise d'une dose standard de Corvalol (15-20 gouttes), provoque une vasodilatation et provoque un léger effet sédatif, sans avoir d'effet hypnotique.

L'huile de menthe poivrée provoque une vasodilatation réflexe et un effet antispasmodique, cependant, lorsqu'elle est consommée à une dose supérieure à 25 mg, elle inhibe la motilité intestinale et provoque la constipation.

Dans la plupart des pays, les substances qui fournissent l'effet thérapeutique du Corvalol sont considérées comme des substances contrôlées (en Fédération de Russie, elles sont incluses dans la liste III, qui sert de base pour limiter sa circulation) et sont interdites à l'importation. En particulier, le médicament est interdit à l'importation et à la vente aux États-Unis et en Lituanie..

Selon certains narcologues, le phénobarbital est une drogue et son utilisation doit être évitée autant que possible en raison du risque de dépendance et de toxicomanie..

Lorsqu'il est utilisé régulièrement à fortes doses, le phénobarbital provoque des troubles cognitifs (troubles de la parole, troubles de la mémoire à court terme, instabilité de la démarche), des troubles neurologiques graves et des symptômes de sevrage, et supprime la fonction sexuelle.

L'utilisation à long terme de Corvalol est également dangereuse en raison du risque d'accumulation possible de brome dans le corps et du développement d'un empoisonnement avec celui-ci.

Les symptômes d'empoisonnement peuvent être légers, modérés et sévères. Les poumons se manifestent par: faiblesse générale, somnolence, léthargie, diminution de la force musculaire, distraction de l'attention, discours flou, confusion, apathie, ataxie, conjonctivite, humeur dépressive, apparition de purpura et d'acné, écoulement nasal.

Les conséquences d'un empoisonnement modéré: une augmentation pathologique de la durée du sommeil, la salivation, une augmentation de la faiblesse musculaire jusqu'au développement d'une parésie, une diminution de la pression artérielle, une diminution du volume d'urine excrétée, des pupilles dilatées.

Dans les cas les plus graves, un coma barbiturique se développe. Une personne développe un trouble respiratoire, les réflexes cessent d'être déterminés, la conscience est absente, une insuffisance cérébrovasculaire aiguë se développe, dont les signes sont:

  • baisse de la pression artérielle;
  • l'apparition d'une respiration sifflante dans les poumons entendue à distance;
  • tachycardie;
  • cyanose croissante de la peau, qui se propage à partir du bout des oreilles, du nez, du triangle nasolabial et se termine par une cyanose générale.

La progression de l'insuffisance cardiaque se termine souvent par un œdème pulmonaire.

La dose létale du médicament est de 0,1 à 0,3 g / kg (en moyenne, environ 20 g). Il ne faut pas oublier que plus de 100 mg / kg de phénobarbital est mortel.

En cas d'intoxication légère, il suffit de rincer l'estomac du patient (pour nettoyer l'eau de lavage), lui donner un entérosorbant (n'importe lequel, en l'absence d'intolérance) à une dose égale au tiers de la dose quotidienne la plus élevée. Il est également conseillé d'utiliser des laxatifs salins, un lavement nettoyant, prendre une boisson enveloppante.

En raison du danger d'une augmentation rapide de la gravité de la maladie, il est impératif d'appeler une ambulance.

En cas d'intoxication sévère, lorsque le patient présente des signes de manque d'activité cardiaque, avant l'arrivée du médecin, un massage cardiaque indirect et une respiration artificielle sont effectués.

Les conséquences d'une intoxication, même avec une assistance opportune, peuvent être assez graves - des formes sévères de dermatite à l'insuffisance cardiaque, respiratoire ou rénale aiguë.

Le plus grand nombre de décès par intoxication médicamenteuse est observé précisément à partir de médicaments contenant des dérivés d'acide barbiturique à action prolongée. La gravité des conséquences est déterminée par la dose de la substance prise, la gravité de l'intoxication, la rapidité des mesures prises.

Corvalol réduit-il la tension artérielle?

Lorsqu'il s'agit de traiter des patients souffrant de fluctuations de pression, la question "Corvalol augmente-t-il ou diminue-t-il la tension artérielle?" très pertinent.

Des recherches scientifiques ont montré que Corvalol abaisse la pression artérielle. À cet égard, dans les situations d'urgence, il peut être utilisé comme alternative aux médicaments spéciaux destinés au traitement de l'hypertension artérielle..

Comment boire et combien de gouttes mesurer à haute pression?

Si la pression augmente fortement et qu'il n'y a pas d'autre antihypertenseur dans la maison, les médecins recommandent de mesurer 45 gouttes de solution buvable de Corvalol dans 100 ml d'eau chaude et de boire ce médicament en une seule gorgée. L'amélioration est généralement notée après environ une demi-heure.

Comment préparer un remède contre les maladies cardiaques et vasculaires à la maison?

Pour les pathologies du cœur, l'hypertension, les varices, la pivoine, la valériane, le corvalol, l'aubépine, l'agripaume, la menthe et l'eucalyptus sont très efficaces.

Pour préparer le médicament, des teintures alcoolisées sont utilisées dans les proportions suivantes: teintures de valériane, agripaume, pivoine et aubépine - 100 ml chacune, teinture d'eucalyptus - 50 ml, teinture de menthe - 25 ml, Corvalol - 30 ml, épice de clou de girofle - 10 colonnes.

Tous les ingrédients sont versés dans une bouteille en verre foncé, la bouteille est scellée et placée dans un endroit sombre pendant 2 semaines. Le médicament doit être perfusé à température ambiante..

Prenez le remède 3-4 roubles / jour une demi-heure avant les repas, 30 gouttes pour chaque prise, après avoir dilué la dose indiquée dans 0,5 verre d'eau. La dernière réception doit avoir lieu avant le coucher. Ils boivent le médicament pendant 30 jours, avec des intervalles hebdomadaires entre eux. Le traitement se poursuit jusqu'à ce qu'une amélioration apparaisse..

La combinaison d'agripaume, d'aubépine et de valériane aide à améliorer la circulation cérébrale, à éliminer les conséquences des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, à améliorer la formation de sang et à prévenir la formation de thrombus.

Qu'est-ce qui aide Corvalol en gouttes

Le corvalol (gouttes) est un médicament populaire avec un effet sédatif et vasodilatateur prononcé. Malgré un certain nombre d'indications d'utilisation, certaines contre-indications doivent être prises en compte lors de la prise du médicament. Un surdosage menace le développement de réactions indésirables graves.

Description de la forme pharmaceutique

Corvalol est libéré sous forme de comprimés et de gouttes. Les gouttes orales sont la forme de médicament la plus populaire. Ils ont un effet cicatrisant rapide et sont faciles à appliquer. La solution médicinale est incolore, mais avec une odeur spécifique. Les gouttes sont conditionnées dans des flacons compte-gouttes en verre foncé. Le carton contient 1 flacon de 25 ou 50 ml.

La composition de 1 ml de solution de Corvalol contient des ingrédients actifs:

  • phénobarbital - un composant psychotrope synthétique qui a un puissant effet sédatif;
  • bromisovalérianate d'éthyle - un composant synthétique aux propriétés antispasmodiques, calmantes et relaxantes;
  • huile de menthe poivrée - un ingrédient naturel qui confère au médicament un effet antiseptique et antispasmodique.

Application Corvalol

Drops Corvalol et Corvalol Fito sont un remède combiné. Ils sont utilisés pour éliminer les symptômes désagréables et soulager l'état d'une personne à un certain moment où une aide rapide est nécessaire. Un certain nombre d'indications sont indiquées dans la notice d'utilisation. La liste principale de l'aide de Corvalol:

  • troubles du sommeil prolongés associés à des difficultés à s'endormir;
  • insomnie chronique et temporaire;
  • anxiété;
  • sentiment de peur;
  • névrose, stress prolongé;
  • crises de panique;
  • hypertension;
  • dystonie végétative;
  • douleur cardiaque, tachycardie, essoufflement (en urgence);
  • colique rénale;
  • douleur dans la vésicule biliaire, l'estomac et les intestins due à un spasme.

Dans les indications d'utilisation, il n'y a pas de douleurs provoquées par l'angine de poitrine, la crise cardiaque. Arrêter un tel syndrome douloureux n'est pas à la portée du médicament. Corvalol pour l'insomnie est pris pendant une courte période, car l'effet thérapeutique du médicament diminue après deux semaines d'administration. Dans les instructions pour les gouttes de Corvalol, il est également noté que le médicament ne soulage que temporairement les signes de trouble mental. Ainsi, il ne sera pas possible de guérir les maladies à l'aide du remède.

Contre-indications

Le médicament ne doit pas être utilisé en présence des maladies et affections suivantes:

  • intolérance à au moins un composant de la solution médicinale;
  • une réaction allergique au brome;
  • pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins de forme sévère;
  • altération sévère de la fonction rénale et hépatique;
  • maladies, lésions cérébrales;
  • épilepsie;
  • alcoolisme chronique;
  • grossesse, période de lactation;
  • âge jusqu'à 18 ans.

Posologie, modes d'administration

Les instructions d'utilisation indiquent les dosages suivants pour les adultes:

  • 30 gouttes avant le coucher - pour faciliter l'endormissement;
  • 15-30 - pour les troubles mentaux et émotionnels;
  • 30-50 - avec tachycardie persistante, spasme des vaisseaux coronaires.

Le schéma d'admission doit être choisi par le médecin individuellement, en tenant compte de l'âge du patient, de la gravité de la maladie.

La quantité de solution requise est ajoutée à 50 ml d'eau bouillie avant utilisation, ou égouttée sur un morceau de sucre. La meilleure période pour l'administration orale est de 30 à 60 minutes avant les repas. La fréquence d'admission est de 1 à 3 fois par jour.

Effets secondaires

Le corvalol est généralement bien toléré par les patients. Parfois (surtout pendant la journée), de légers étourdissements et une somnolence peuvent survenir. Dans le contexte de la thérapie, les effets secondaires suivants se développent rarement:

  • diminution des performances et concentration de l'attention;
  • manifestations allergiques;
  • inflammation de la muqueuse nasale (rhinite);
  • inflammation de la conjonctive (conjonctivite);
  • apathie, dépression;
  • vomissements, nausées, ballonnements;
  • respiration difficile;
  • inconfort dans l'estomac et les intestins;
  • perturbation persistante du rythme cardiaque;
  • abaisser la tension artérielle;
  • tremblement des membres.

Tous les signes ci-dessus disparaissent d'eux-mêmes après une réduction de la posologie ou un arrêt du médicament.

Surdosage

L'utilisation prolongée et non contrôlée de la solution peut provoquer les symptômes suivants d'un surdosage:

  • la toxicomanie;
  • intoxication chronique au brome;
  • agitation psychomotrice;
  • étourdissements, évanouissements;
  • perte d'orientation dans l'espace;
  • confusion de conscience;
  • douleur abdominale sévère;
  • somnolence sévère (sommeil pathologiquement prolongé);
  • ataxie (altération de la coordination des mouvements);
  • nystagmus (mouvements oculaires vibratoires involontaires).

Si des réactions négatives apparaissent, vous devriez consulter votre médecin. Dans des conditions stationnaires, un lavage gastrique est effectué, des sorbants sont prescrits, des médicaments pour un traitement symptomatique.

Danger de la drogue

Dans les premiers jours de la prise de Corvalol, il existe une possibilité de développer un syndrome de Stevens-Johnson ou de Lyell. Une seule prise de 150 gouttes ou plus entraîne une intoxication sévère. Une issue létale peut survenir avec l'utilisation interne de 0,1-0,3 mg de solution par 1 kg de poids corporel.

Corvalol pendant la gestation et la lactation

Pendant la grossesse et l'allaitement, la prise de gouttes est strictement interdite. La solution contient des composants agressifs qui pénètrent dans la circulation systémique. L'huile de menthol, qui fait partie du médicament, augmente le tonus utérin, ce qui menace la naissance prématurée. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les gouttes provoquent des pathologies intra-utérines chez le fœtus. Si la solution est bue avant l'accouchement, le nouveau-né développe une insuffisance respiratoire..

Effets sur la pression artérielle

Les ingrédients de Corvalol peuvent réduire considérablement la pression artérielle, ce qui peut être dangereux dans certains cas. Par conséquent, les personnes souffrant d'hypotension doivent prendre le médicament avec précaution ou le refuser complètement..

Les experts recommandent de prendre des gouttes d'hypertension uniquement dans les cas d'urgence, lorsqu'il n'y a pas de moyen spécial pour abaisser la tension artérielle à proximité ou que la probabilité d'une crise hypertensive est élevée. Dans ce cas, la posologie pour une dose unique est de 45 à 50 gouttes..

Compatibilité alcool

La combinaison de gouttes de Corvalol et de boissons alcoolisées est strictement interdite, car l'alcool éthylique renforce l'effet sédatif du médicament. La dépendance à l'alcool est l'une des principales contre-indications à l'utilisation. Avec la prise simultanée d'alcool et d'une solution médicinale, une personne a:

  • charge colossale sur le foie (ses cellules sont endommagées);
  • cardiopalmus;
  • une forte augmentation de la pression artérielle;
  • système nerveux agité.

De plus, il existe un risque d'hémorragie interne, d'arrêt cardiaque. Le mélange constant de Corvalol avec de l'alcool peut entraîner une pharmacodépendance persistante, qui peut parfois être plus forte que l'alcool.

Influence de l'agent sur la capacité à conduire le transport

L'éthanol et le phénobarbital contenus dans le médicament peuvent altérer considérablement la coordination et la vitesse de réaction. Par conséquent, les personnes qui utilisent Corvalol devraient refuser de conduire une voiture et contrôler les mécanismes potentiellement dangereux pendant le traitement..

Interactions médicamenteuses

Il n'est pas souhaitable de prendre des gouttes de Corvalol en même temps que certains groupes de médicaments. Son effet est renforcé par des médicaments qui dépriment le système nerveux central (tranquillisants, sédatifs, antihistaminiques). Les analgésiques, les somnifères amélioreront également l'effet de la solution. Lorsqu'ils sont pris simultanément, l'efficacité des glucocorticostéroïdes, des contraceptifs oraux et des dérivés de la coumarine diminue.

Conditions de vente et de stockage

La durée de conservation de Corvalol est de 3 ans à compter de la date de fabrication indiquée sur la boîte. Conservez le flacon avec la solution dans un endroit sombre hors de la portée des enfants à une température ne dépassant pas 25 degrés. Il est strictement interdit d'utiliser des gouttes après la date d'expiration. Le médicament est délivré en pharmacie sans fiche de prescription.

Des moyens similaires

Il existe un grand nombre de médicaments aux propriétés similaires. Les substituts de Corvalol les plus populaires comprennent:

Les teintures à base de pivoine, de valériane, d'agripaume, d'aubépine ont également un effet similaire..

Corvalol - indications et contre-indications d'utilisation

Corvalol (Korvalol) est un médicament abordable et bon marché. Il a un effet sédatif, dilate la lumière des vaisseaux sanguins et soulage les spasmes.
L'efficacité de ce médicament a été prouvée par de nombreuses personnes, car c'est ce remède qui se trouve dans presque toutes les trousses de premiers soins.

Le médicament est prescrit pour les névroses et les douleurs dans le cœur et la cavité abdominale, provoquées par un stress psycho-émotionnel.

Qu'est-ce que Corvalol?

Le médicament est vendu sous deux formes: gouttes et comprimés. Avant de prendre ce médicament, il est préférable de consulter un cardiologue et de subir un examen complet..

Cela aidera à éviter un traitement inutile (car la raison peut être différente). Empêche les réactions allergiques possibles à certains composants de Corvalol.

Son utilisation à domicile nécessite un strict respect des instructions, car en cas de surdosage, Corvalol est nocif et peut provoquer l'apparition d'effets secondaires.

Les gouttes et les comprimés sont très demandés et sont disponibles dans presque toutes les armoires à pharmacie pour calmer, soulager le stress et soulager les douleurs cardiaques..

En outre, Corvalol est utilisé pour l'insomnie, abaisse efficacement le pouls et détend les muscles et les vaisseaux sanguins, ce qui contribue à l'endormissement précoce.

Il vaut la peine d'utiliser ce remède avec prudence, car le médicament contient des composants psychotropes. De grandes quantités d'alcool peuvent provoquer des effets secondaires chez certaines catégories de personnes.

Le médicament est rapidement absorbé dans la circulation sanguine et agit en quinze minutes.

Que peut remplacer le médicament

À ce jour, Corvalol est admis à la vente gratuite dans les pays de la CEI. En Europe, ils s'en sont débarrassés il y a longtemps, en utilisant des médicaments plus modernes et plus efficaces..

De plus, le phénobarbital de Corvalol ne permet pas son importation aux États-Unis d'Amérique, en Lituanie et dans d'autres pays européens. Les personnes qui emmènent Corvalol avec eux en voyage doivent en être conscientes..

Valocordin, qui a été inventé en Allemagne avant la guerre, a un effet similaire. Dans la période d'après-guerre, le médicament pour calmer les nerfs et l'insomnie est devenu très courant, ce qui a incité à le créer en grande quantité en URSS et en Europe occidentale..

Le corvalol a commencé à être produit à Kiev à partir de mille neuf cent soixantième année, à l'exclusion de l'huile de cônes de houblon de Valocordin. À partir de ce moment, la grande popularité de ce médicament a commencé, dont la recette n'a pas changé à ce jour et est très demandée..

Les préparations qui ont un effet similaire sont: la teinture d'agripaume, la valériane, la teinture d'aubépine, Barboval, Valoserdin, etc..

Les médicaments peuvent différer dans leurs composants constitutifs, mais tous ont un effet calmant, la plupart d'entre eux sont à base de plantes et ne contiennent pas de composants psychotropes, ce qui peut les distinguer plus positivement dans le contexte de Corvalol.

Chaque emballage avec le médicament contient des instructions d'utilisation, qui indiquent la composition et la posologie requise, ainsi que les effets secondaires possibles.

Avant utilisation, assurez-vous de lire les instructions.

Quels composants sont inclus dans Corvalol?

Ce médicament est un agent combiné composé de composants végétaux et synthétiques. En plus d'eux, la composition comprend également de l'alcool éthylique à 96% et de l'eau pure. Concentration d'alcool pas moins de quarante-sept pour cent.

Les composants du médicament sont:

  • Ester éthylique d'acide alpha-bromisovalérique. A un effet sur les récepteurs localisés dans la cavité buccale et le pharynx. A un effet inhibiteur sur les zones sous-corticales et corticales du cerveau, soulage les spasmes et apaise, diminue l'excitabilité du système nerveux. À des concentrations élevées de Corvalol, le médicament agit comme un somnifère. Ce composant est isolé de l'huile essentielle de valériane;
  • Huile de menthe poivrée. C'est un extrait essentiel qui concentre le menthol et d'autres esters. A un effet vasodilatateur, neutralise les ballonnements, en améliorant la contractilité intestinale. C'est ce composant qui donne au Corvalol une saveur de menthe et a un effet antiseptique;
  • Phénobarbital. Ingrédient actif, qui est un composé chimique médicinal appartenant au groupe des barbituriques. A un effet calmant, supprime les impulsions qui excitent les terminaisons nerveuses sous-corticales et corticales. Le composant provoque de la somnolence, ralentit la vitesse de réaction et induit un désir de sommeil. Le niveau de développement de la léthargie et de la somnolence dépend directement de la dose prise. Si vous utilisez Corvalol à des doses normales, cela vous calmera. Si en excès de la norme - provoquera un désir de sommeil.

Quel effet ont-ils sur le corps?

Étant donné que les composants ont un effet inhibiteur sur le corps et séparément sur les vaisseaux sanguins et le centre moteur d'une personne, ainsi que pour soulager les spasmes des vaisseaux du cœur et d'autres organes internes, le médicament a un faible effet sur la baisse de la pression artérielle..

Cependant, le traitement de l'hypertension artérielle persistante doit être effectué avec d'autres médicaments. Le traitement par Corvalol aide à abaisser la tension artérielle, mais n'élimine pas l'hypertension et ne conduit pas à la restauration de la pression normale chez la victime.

Les gouttes sont bu avec de l'eau, diluant le médicament et prises avant de manger. Le médicament entre en vigueur dans les vingt prochaines minutes..

Les composants individuels du médicament peuvent pénétrer dans le placenta, ce qui a un effet négatif sur le développement du fœtus. C'est pourquoi il n'est pas recommandé aux femmes qui portent un enfant d'utiliser Corvalol pendant la grossesse..

Lorsque le médicament est traité par le corps, du brome est libéré, qui a la propriété de s'accumuler et peut infecter le corps avec des toxines.

De quoi le médicament aide-t-il?

Le corvalol n'est pas un médicament capable de guérir une maladie spécifique. Ce médicament ne soulage que certains signes de troubles nerveux..

Le médicament aide à arrêter la douleur dans le cœur, mais uniquement celles qui sont provoquées par des situations stressantes et un stress psycho-émotionnel.

Si des sensations douloureuses se développent à la suite de l'angine de poitrine et de la mort des tissus du muscle cardiaque, l'utilisation de Corvalol sera une perte de temps et de ressources.

Le corvalol est nécessaire pour calmer le système nerveux et peut aider au processus d'endormissement, mais il ne peut pas traiter la névrose progressive, la dépression et l'anxiété. Ces conditions nécessitent un traitement spécialisé, avec des groupes distincts de médicaments.

Le corvalol n'est pas efficace pour les lésions structurelles du cœur, les dépôts athéroscléreux et d'autres troubles non associés à l'excitation du système nerveux.

Les indications directes d'utilisation sont:

  • Perte de sommeil provoquée par le stress et l'anxiété;
  • Instabilité végétative;
  • Sensations douloureuses au cœur de nature psychologique;
  • Tachycardie de type sinusal;
  • Spasmes des muscles lisses du tube digestif;
  • Anxiété sévère;
  • Pression artérielle légèrement élevée.

Le corvalol n'est pas un médicament capable de guérir une maladie spécifique.

Quelles sont les contre-indications?

Le médicament est disponible sans ordonnance et est consommé en grande quantité, en particulier par les personnes âgées qui augmentent la posologie au maximum et même la dépassent. Un surdosage menace l'accumulation de composants dans le corps qui ont les propriétés de l'infecter avec des toxines.

L'utilisation du médicament est interdite si le patient présente les facteurs suivants:

  • La période de mise bas et d'alimentation d'un enfant chez la femme;
  • Consommation excessive d'alcool;
  • Intolérance ou allergie aux composants individuels du médicament;
  • Le médicament n'est pas recommandé pour les enfants. Utiliser uniquement pour les adultes (plus de 18 ans);
  • Crises épileptiques ou convulsives;
  • Les traumatismes crâniens et leurs conséquences.

Pour éviter la progression des charges, avant d'utiliser Corvalol, vous devez consulter votre médecin. Il dira s'il est possible ou non de prendre le médicament.

La présence de phénobarbital dans les composants de Corvalol peut conduire au syndrome de Lyell, ou syndrome de Stevens-Johnson, ce qui le rend très probablement perceptible dans les premières semaines d'utilisation du médicament..

Le phénobarbital et l'éthanol sont les constituants des gouttes. La saturation en alcool dans la dose minimale de Corvalol (quinze gouttes) est de deux cent cinquante-quatre milligrammes, ce qui équivaut à trois millilitres de vin ou sept millilitres de bière.

C'est pourquoi Corvalol n'est pas autorisé à être utilisé par les conducteurs et les personnes engagées dans des travaux potentiellement mortels..

Méthode d'application ou comment boire du Corvalol?

La prescription du médicament est recommandée après consultation d'un médecin et un diagnostic précis selon lequel les douleurs cardiaques sont associées à des troubles nerveux et non à des lésions structurelles du cœur.

Il est permis d'utiliser le médicament seul uniquement après avoir lu les instructions incluses dans l'emballage de chaque médicament.

Si l'état s'aggrave, des douleurs thoraciques, des brûlures thoraciques, de l'anxiété ou une dépression se développent, vous devez immédiatement arrêter l'utilisation et vous rendre immédiatement à l'hôpital..

Les gouttes sont la forme la plus courante de Corvalol. Il est recommandé de prendre les gouttes correctement, conformément aux instructions, qui indiquent qu'il vaut la peine de prendre de quinze à trente gouttes, et doivent être diluées dans un verre d'eau.

Dans certains cas, anxiété sévère, la posologie peut être augmentée jusqu'à cinquante gouttes. Corvalol est pris jusqu'à trois fois par jour, quel que soit l'apport alimentaire. La durée du traitement ne doit pas dépasser quatorze jours, car une dépendance peut survenir.

Les personnes âgées dont la fonction hépatique ou rénale est altérée ne peuvent utiliser le médicament qu'à des doses plus faibles, car le temps des processus métaboliques avec de telles lésions est ralenti..

En cas de troubles mentaux, vous devriez consulter un psychothérapeute, car Corvalol n'aura aucun effet positif.

En plus des gouttes, il existe une forme de Corvalol en comprimés dans les produits pharmaceutiques. L'utilisation de comprimés est recommandée un ou deux morceaux jusqu'à trois fois par jour. Les comprimés sont mieux adaptés à une utilisation par des patients nocifs pour l'éthanol, car il n'est pas inclus dans les comprimés.

Mais il n'est pas recommandé de les prescrire aux femmes portant un enfant, aux conducteurs de véhicules à moteur et aux personnes effectuant des travaux dangereux, afin d'éviter les effets secondaires et les situations dangereuses..

Effets secondaires chez Corvalol

Si les patients prennent une dose supérieure à celle indiquée ou si les personnes présentent des contre-indications à l'utilisation de Corvalol, les effets indésirables suivants peuvent se développer:

  • Vertiges;
  • Réactions allergiques à certains composants de Corvalol;
  • La nausée;
  • Diminution de la fréquence cardiaque;
  • La chute de pression;
  • Anomalies du système respiratoire;
  • Léthargie;
  • Perturbations de sommeil;
  • Hallucinations;
  • Constipation;
  • Douleur abdominale.

L'utilisation régulière à long terme de Corvalol conduit à une dépendance au composant phénobarbital, ce qui entraîne une perte d'efficacité du médicament.

Si le médicament n'a pas l'effet approprié au cours d'un traitement de deux semaines, le problème nécessite un examen plus approfondi et un traitement efficace.

Overdose de drogue

Un surdosage survient lorsque les règles d'utilisation spécifiées dans les instructions ne sont pas respectées ou que le temps de traitement est dépassé pendant plus de deux semaines.

Les produits de désintégration commencent à s'accumuler dans le corps, ce qui peut provoquer une dépendance ou des dommages graves au corps par des toxines - suppression du système nerveux central, hypotension artérielle, défaillance du pouls et du système respiratoire.
La dose maximale prise sur une longue période de temps, ou un surdosage sévère ponctuel, peut entraîner une affection grave lorsqu'un traitement en soins intensifs et une thérapie sont nécessaires pour résister aux dommages causés par les toxines.

N'utilisez pas de traitement Corvalol en buvant de l'alcool. L'alcool renforce les effets négatifs du phénobarbital, ce qui augmente les dommages causés par les toxines. Pendant le traitement avec ce médicament, la consommation de boissons alcoolisées doit être reportée jusqu'à la fin du traitement.

Une attention particulière doit être portée aux personnes souffrant d'hypotension, car les composants agissant dans Corvalol contribuent à une diminution de la pression, ce qui peut avoir des conséquences néfastes..

Selon certains narcologues, le phénobarbital est un stupéfiant. Son utilisation doit être évitée, si possible. L'utilisation régulière de ce composant peut entraîner des troubles cognitifs (troubles de la mémoire, de la parole et de la démarche), des troubles neurologiques graves, une altération de la fonction sexuelle et des symptômes de sevrage.

Les dommages causés par la toxine peuvent être légers, modérés et graves, selon la quantité de médicament utilisée.

La symptomatologie évidente d'un surdosage est:

  • État général de faiblesse;
  • Somnolence;
  • Léthargie;
  • Perte de poids;
  • Léthargie;
  • Incapacité de se concentrer sur une chose;
  • Troubles de la parole;
  • Troubles de la conscience;
  • Indifférence à ce qui se passe autour;
  • Signes de toxicité;
  • Nez qui coule;
  • États dépressifs;
  • Paralysie partielle;
  • La chute de pression;
  • Pupilles dilatées.

Les signes d'un surdosage sévère avec Corvalol sont un coma barbiturique. Avec une telle complication, il y a une violation de la respiration, une perte de sensibilité, de conscience, une augmentation du nombre de contractions cardiaques et une cyanose progressive de la peau.

L'insuffisance cardiaque peut progresser, dont le mécanisme se termine souvent par un œdème pulmonaire.

La mort survient avec l'utilisation d'une vingtaine de grammes de Corvalol.

Teinture de corvalol

Il est possible de préparer des médicaments ayant un effet similaire à la maison. Douleur dans le cœur, hypertension artérielle et nerfs agités, traite une recette de: teintures de pivoine, de corvalol, d'aubépine et d'agripaume, d'eucalyptus et de menthe.

Une description de la préparation de la teinture d'alcool est donnée ci-dessous:

  • Nous prenons cent millilitres d'aubépine, de pivoine, d'agripaume et de valériane + cinquante millilitres d'eucalyptus + vingt-cinq millilitres de menthe + trente millilitres de Corvalol + dix colonnes de girofle;
  • Tous les composants sont versés dans une bouteille en verre opaque, fermée et conservée dans un endroit sombre pendant deux semaines. Le médicament doit être perfusé à température ambiante;
  • Consommé jusqu'à quatre fois par jour, trente minutes avant les repas, en diluant la dose indiquée dans un demi-verre d'eau. Le traitement ne dure pas plus de trente jours, après quoi ils font une pause d'au moins sept jours.

Conclusion

L'action de Corvalol vise à éliminer les sensations désagréables causées par des situations stressantes ou un stress psycho-émotionnel. Le médicament aide efficacement à faire face à tout inconfort qui se produit dans le contexte d'une surcharge du système nerveux.

N'oubliez pas que Corvalol a un effet sur la suppression des symptômes, mais ne peut en aucun cas affecter le traitement des maladies qui peuvent provoquer de tels symptômes..

Donc, si une personne ne se sent pas bien pendant une longue période, il est préférable de se rendre à l'hôpital pour un examen complet et un diagnostic précis de la maladie. Sinon, le traitement avec Corvalol peut être une perte de temps..

Il est nécessaire d'utiliser le médicament conformément aux instructions, car les complications peuvent évoluer. Corvalol est contre-indiqué chez une certaine catégorie de personnes. L'utilisation à long terme crée une dépendance, ce qui entraîne une perte d'efficacité du médicament.

Si vous trouvez le moindre symptôme, consultez votre médecin..

Ne vous soignez pas et restez en bonne santé!