Hémorragie oculaire: causes et conséquences, comment traiter

Vasculite

Dernière mise à jour le 29 août 2019 à 20:13

Temps de lecture: 5 min

L'hémorragie oculaire est à la fois une lésion organique légère et grave. Elle peut même être irréversible et menacer de perdre complètement la vision. De nombreux écarts peuvent conduire à la cécité en très peu de temps..

Types d'hémorragie

L'hémorragie oculaire est une affection courante qui provoque l'écoulement de liquide dans des zones spécifiques de l'œil. Cela peut être dû à certaines blessures ou à des maladies. L'effusion de sang dans cet organe n'est pas toujours dangereuse, mais le risque est présent. Ne négligez pas la thérapie.

Même les symptômes ne sont pas toujours évidents, mais ils sont là quand même..

Il existe quatre types de développement de processus:

  • hyposhagmus;
  • hyphéma;
  • hémophtalmie;
  • hémorragie rétinienne.

Considérons chacun séparément, afin que vous compreniez leurs différences.

Hyposhagmus

C'est l'un des types d'hémorragie les plus courants; ce problème apparaît chez presque toutes les personnes. L'écart est assez évident. Le saignement se produit entre la conjonctive et le blanc de l'œil. Les symptômes à cet égard sont différents, mais si la taille du navire est petite, il ne devrait pas y avoir de problèmes graves.

Au début, une personne peut ressentir de la douleur (picotements), puis il peut y avoir un léger brouillard dans le champ de vision, après quelques minutes, tout disparaît, mais une légère lourdeur peut rester dans l'œil. L'ecchymose elle-même guérira lentement (1 à 2 jours / semaine).

Les sensations de picotements sont très rares, il ne s'agit peut-être que d'une légère hémorragie oculaire qui disparaîtra d'elle-même. L'hyposhagme n'a pas besoin de traitement spécial; très probablement, vous n'avez que légèrement endommagé vos yeux (choc, pression, vision constante du moniteur ou lumière vive). Mais, bien sûr, il est conseillé d'en découvrir la raison, car un processus plus dangereux peut commencer (bien que rarement).

Raisons de l'apparition:

  • impact, frottement, effet chimique sur l'œil, pénétration d'un corps étranger;
  • hypertension artérielle et veineuse, toux, suffocation, constipation ou pleurs constants;
  • hémophilie, effets secondaires du miel. médicaments, infection;
  • une petite quantité de vitamines C et K, maladies du tissu conjonctif, conséquence des interventions chirurgicales.

À la première apparition (si vous les remarquez), des gouttes d'iodure de potassium, de naphtyzine ou de visine vous aideront. Si cela apparaît souvent sur l'œil, il vaut la peine de contacter un spécialiste..

Hyphéma

Un type d'épanchement sanguin très grave lorsqu'il remplit la zone située entre l'iris et la cornée. Ce processus est divisé en quatre étapes, dans chacune desquelles, le sang dans l'œil, remplit la zone de 20%, puis de moitié, 70% et complètement. Cela menace de perte de visibilité.

Ce défaut est visible à l'œil nu et son stade peut être jugé rapidement. Mais vous devez comprendre qu'en fonction de la complication, un traitement spécial est sélectionné..

Symptômes de l'hyphéma:

  • pression dans l'œil, sensation de présence d'un autre corps en lui;
  • brouillard devant l'œil (il apparaît, puis disparaît);
  • diminution de l'acuité visuelle ou manque de visibilité;
  • forte tension dans une pièce à lumière dynamique.

Causes d'occurrence:

  • blessure à un objet contondant ou pointu, coup à la tête, conséquences d'une chirurgie oculaire;
  • blocage de la veine rétinienne ou décollement de la rétine, diabète sucré, gonflement à l'intérieur de l'œil, inflammation;
  • intoxication alcoolique et médicamenteuse, mauvaise coagulabilité du sang, cancer, problème de tissu conjonctif.

Hémophtalmie

Ce processus est très dangereux et il est extrêmement rare de le déterminer en un coup d'œil. Dans ce cas, le sang dans le globe oculaire le remplit presque entièrement. Le sang exerce une pression sur la rétine et il y a un grand risque de décollement. L'opération est indispensable, sinon la personne perd la vue et ne peut pas être restaurée.

La défaite est légère, au début, et il sera difficile d'identifier l'hémophtalmie. Voici une liste de symptômes:

  • éclairs lumineux devant les yeux (yeux);
  • une tache sombre (rougeâtre) dans le champ de vision qui peut bouger avec les yeux;
  • douleur (rare);
  • une baisse de l'acuité visuelle est fréquente;
  • maux de tête, mauvaise conscience spatiale;
  • brouillard devant les yeux (œil).

Causes d'apparition: même diabète sucré, thrombose vasculaire rétinienne, anomalies des mêmes vaisseaux, lésions du globe oculaire, contusion oculaire, pression intracrânienne, vomissements, physique. stress, maladies du sang, maladies congénitales. La myopie contribue également au développement de l'hémophtalmie..

Il est impossible d'hésiter avec l'hémophtalmie, une intervention chirurgicale urgente sera nécessaire.

Hémorragie rétinienne

Comme dans le cas de l'hémophtalmie, cela est rarement détecté. Menace de décollement sévère de la rétine et de perte de vision. La position est identique à l'hémophtalmie, mais elle est difficile à diagnostiquer. Pour le traitement, vous aurez besoin de cliniques dotées d'un bon support technique et d'un personnel professionnel.

La thérapie est différente, tout comme les prédictions elles-mêmes.

Causes d'hémorragie oculaire en général

Nous listons ici les facteurs communs qui provoquent une hémorragie dans le globe oculaire:

  1. diabète sucré, en raison duquel les organes de la vision absorbent beaucoup de sang;
  2. athérosclérose, pression dans les vaisseaux sanguins, entraînant une explosion (due à l'alcool, au tabagisme et à la drogue);
  3. la thrombose vasculaire, dont le traitement intempestif conduit à la cécité, provient de la prise de miel. drogues, mais la chance est faible;
  4. gonflement de l'œil;
  5. hypertension, lorsque la pression artérielle augmente et que le travail des vaisseaux sanguins est perturbé;
  6. anémie;
  7. Pression intracrânienne;
  8. malformations congénitales de la rétine;
  9. blessure à l'œil;
  10. coups de bélier;
  11. inflammation de l'organe visuel.

Comment diagnostique-t-on un saignement oculaire??

Ceci est fait par des ophtalmologistes. Si la maladie s'exprime sous la forme d'un hyphéma, le regard d'un spécialiste suffira, mais s'il y a des problèmes à l'intérieur de l'œil, vous devrez contacter un vitréochirurgien.

Le patient est interrogé pour des plaintes: symptômes et heure du défaut. Collecte d'informations sur le patient, pour la préparation d'un diagnostic et pronostic, examen visuel, ophtalmoscopie, périmétrie, contrôle de l'acuité visuelle, et si nécessaire - tomographie.

Hémorragie oculaire: traitement

Œil de sang, que faire? Le traitement, bien sûr, dépend du type d'hémorragie. Par exemple, l'hyposhagmus n'a pas besoin de traitement spécifique. Les saignements trop évidents sont éliminés avec des gouttes spéciales (Vizin, etc.). Mais si une personne a un glaucome, les gouttes ne peuvent pas être utilisées..

Hyphema dans les deux premières étapes ne nécessite pas de spécial. thérapie. Sur le troisième, vous aurez besoin de médicaments comme la prednisolone et l'atropine, qui affaiblissent les hématomes. Si le traitement échoue, aux troisième et quatrième stades, le sang doit être pompé hors de l'œil par voie chirurgicale. L'hémophtalmie nécessite de toute façon une intervention chirurgicale.

Si la rétine «part», elle est scellée. Il existe plusieurs méthodes, mais elles dépendent de la zone de la lésion. Parfois, seule la vitrectomie est possible. Selon les classiques, pour l'hémorragie rétinienne, la coagulation au laser et des médicaments sont utilisés.

Pour le traitement, peut être prescrit:

  • anti-inflammatoire (variante non stéroïdienne);
  • prednisone;
  • les diurétiques;
  • agents antiplaquettaires;
  • complexes de vitamines et de minéraux.

Si nous prenons en compte la coagulation au laser, cela vous permet d'empêcher la rétine de se détacher et de restaurer rapidement les zones touchées. Pendant la période de récupération, vous devez minimiser l'activité physique et l'activité en général..

Pronostic d'hémorragie oculaire et conséquences

Concernant l'hyposhagmus, il disparaît avec le temps et sans problèmes graves. Hyphema réduira l'acuité visuelle et enflammera certaines zones de l'œil s'il n'est pas traité. L'hémophtalmie et l'hémorragie rétinienne sont très dangereuses et peuvent la rendre aveugle.

Consultez toujours un spécialiste et obtenez les bons conseils, même s'il semble que la défaite est mineure. Valorisez votre santé.

Certaines des conséquences les plus courantes sont:

  • décollement de la rétine;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • perte de vision.

Ne fatiguez pas vos yeux, mangez bien et évitez tout dommage physique à vos yeux. Le tabagisme et l'alcool, une forte activité physique, une immunité faible et le diabète sucré provoquent ces maladies désagréables. Pour la prévention, il vaut la peine de consulter un médecin au moins une fois par an..

Causes et traitement des saignements oculaires

Une hémorragie oculaire peut survenir chez les adultes et les enfants lorsqu'ils sont exposés à divers facteurs négatifs. Il se manifeste souvent après une lésion cérébrale traumatique ou sur fond de fatigue sévère des organes de la vision. Avec la pathologie, les parois vasculaires des yeux sont perturbées, à la suite de quoi le sang remplit la protéine, la cornée, la rétine. En règle générale, les petites taches de sang sur le globe oculaire ne nécessitent pas de traitement et disparaissent rapidement d'elles-mêmes, mais il est toujours recommandé de consulter un ophtalmologiste.

Lorsque la pupille est fortement inondée de sang, il est nécessaire de fournir d'urgence une assistance médicale au patient. Avec une hémorragie étendue, une perte complète de la fonction visuelle et la survenue d'une cécité sont possibles.

Classification du processus pathologique

Chez chaque patient, une hémorragie oculaire peut être accompagnée de divers symptômes, selon le type de trouble. Les taches sanglantes sur la sclère ne peuvent pas être négligées, car avec une hémorragie, les yeux rouges sont fixés chez une personne, une douleur coupante se produit, l'acuité visuelle diminue et d'autres symptômes pathologiques apparaissent. Le tableau présente les principaux types de maladies dans le domaine des organes visuels et une brève description:

VueLocalisationFonctionnalités:
HémophtalmieVitreuxSi la zone est complètement gonflée de sang, il y a une forte probabilité de perte complète de la vision.
Souvent, le patient a un brouillard devant les yeux
HyphémaDans la chambre antérieure entre l'iris et la cornéeLe sang dans la zone protéique est le résultat d'une blessure mécanique
Provoque de la douleur et une diminution de l'acuité visuelle
Saignement sous-conjonctivalSous la fine couche de l'œil - la conjonctiveLes vaisseaux sanguins localisés sur la membrane muqueuse sont endommagés
Les élèves et la sclère deviennent rouges
La fonction visuelle reste normale
Hémorragie rétinienneVaisseaux rétiniensToujours accompagné d'une déficience visuelle
Provoque rarement une rétinopathie
Retour à la table des matières

Qu'est-ce qui a causé la violation: raisons

Si du sang pénètre dans la chambre antérieure de l'œil, il est nécessaire de consulter d'urgence un ophtalmologiste, car la source du problème peut être une maladie grave des organes de la vision, ce qui entraînera de graves complications. Un adulte et un enfant peuvent présenter une hémorragie de la sclérotique, de l'iris, de la rétine, du globe oculaire ou de l'humeur vitréenne. De telles raisons sont capables d'influencer les yeux injectés de sang:

  • une forte augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • l'apparition d'un foyer infectieux dans le corps, à la suite duquel le patient a de la fièvre ou des vomissements répétés sont observés;
  • Diabète;
  • altération de la coagulation sanguine, qui se manifeste dans un contexte de divers écarts;
  • maladies oculaires accompagnées d'un processus inflammatoire;
  • interventions chirurgicales dans la région de la pupille, du globe oculaire, de la cornée;
  • blessure mécanique à l'organe optique;
  • néoplasmes de nature maligne ou bénigne au-dessus de l'œil;
  • parois vasculaires minces, à la suite desquelles leur élasticité diminue;
  • mauvaises habitudes qui affectent négativement la circulation sanguine dans tous les systèmes du corps;
  • thérapie médicamenteuse à long terme avec la prise de certains médicaments;
  • augmentation du stress sur les organes de la vision, qui est associée à la lecture dans un mauvais éclairage ou à un séjour prolongé devant la télévision.
L'utilisation régulière d'un PC peut également conduire à une telle pathologie..

Souvent, les personnes qui travaillent quotidiennement à l'ordinateur constatent que leurs yeux sont couverts de sang. Dans ce cas, il est nécessaire de faire régulièrement une pause et d'effectuer des exercices pour les organes de la vision, afin que le sang ne réapparaisse pas dans l'œil et que les complications ne se développent pas. Le plus souvent, les globes oculaires inondés indiquent des vaisseaux affaiblis qui doivent être renforcés.

Symptômes signalant une pathologie

S'il y a une légère hémorragie dans l'œil, la personne peut ne pas faire attention aux signes pathologiques. Dans ce cas, une petite ecchymose ressemblant à un point rouge apparaît sur l'écureuil ou dans la zone de la pupille. S'il y a beaucoup de sang et que tout le globe oculaire est inondé, le patient commence à être dérangé par de telles manifestations pathologiques:

  • douleur dans l'œil endommagé;
  • Vision floue;
  • mal de crâne;
  • rougeur sévère de l'organe optique;
  • œdème;
  • augmentation de la pression intraoculaire;
  • sensation de corps étranger.

Dans les cas particulièrement graves, lorsque le sang coule fortement, il peut remplir complètement l'œil entier, ce qui fait qu'une personne ne voit rien.

Quel est le danger?

Si l'organe de la vision est inondé de sang ou si un hématome est noté sur l'œil après un coup ou un processus pathologique existant dans le système visuel, vous devez contacter un ophtalmologiste dès que possible afin d'éviter des conséquences dangereuses. Souvent, une hémorragie sévère a un effet toxique sur le tissu rétinien. Si le sang et d'autres symptômes inquiétants ne sont pas éliminés à temps, le pigment jaune foncé commence à détruire les tissus sains des organes de la vision, ce qui peut entraîner une cécité complète. De plus, en cas d'hémorragie oculaire, d'autres complications sont possibles:

  • décollement de la rétine;
  • altération partielle de la fonction visuelle;
  • syndrome douloureux sévère.
Retour à la table des matières

Manipulations diagnostiques

Lorsque les premiers symptômes désagréables apparaissent, vous devez contacter un ophtalmologiste, qui vous aidera à déterminer le type, les causes de l'hémorragie oculaire et à sélectionner le traitement nécessaire. Pour poser un diagnostic précis, un spécialiste examinera l'organe endommagé et prescrira les procédures de diagnostic suivantes:

  • ophtalmoscopie;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • Radiographies du crâne.
Retour à la table des matières

Que faire et comment traiter?

Si l'œil est rempli de sang, il est possible d'éliminer le problème désagréable de manière complexe. En cas de violation, une compresse froide est appliquée sur l'organe visuel endommagé, enveloppant la glace dans une gaze stérile. Grâce à la procédure, il est possible d'éliminer les poches et d'arrêter l'hémorragie, à la suite de quoi l'hématome de l'œil diminue. Pendant le traitement, ils refusent de regarder la télévision et ne s'assoient pas devant l'ordinateur, ce qui peut aggraver la situation et entraîner des complications.

Méthodes conservatrices

En règle générale, un traitement médicamenteux de l'hémorragie est prescrit, ce qui résout efficacement à un stade précoce de l'identification de la maladie. Le patient se voit prescrire des gouttes oculaires spéciales, des comprimés, ainsi que des injections pour administration intraveineuse. Les médicaments efficaces utilisés pour arrêter la libération de liquide sanguin dans l'œil sont présentés dans le tableau:

MédicamentsNom
Médicaments corticostéroïdes«Hydrocortisone»
«Dexaméthasone»
Angioprotecteurs«Pentoxifylline»
"Trental"
Flexital
AINS«Indométacine»
Diclofénac
Ibuprofène
«Nimésulide»
Médicaments à effet diurétique«Furosémide»
"Lasix"
«Indapamide»
Gouttes pour les yeux"Iodure de potassium"
«Albucide»
«Taufon»

Il est possible d'éliminer l'hémorragie et de prévenir sa récidive au moyen de vitamines des groupes C, K, B, PP. Il est également intéressant d'inclure des médicaments qui renforcent les parois vasculaires dans la thérapie complexe..

Lorsque l'opération est effectuée?

S'il n'est pas possible de guérir l'hémorragie oculaire de manière conservatrice, une intervention chirurgicale est prescrite. La thérapie chirurgicale est souvent utilisée pour une fonction visuelle altérée ou des saignements abondants. Le chirurgien effectue une vitrectomie, dans laquelle certaines zones du vitré sont excisées. La période postopératoire n'est pas moins importante, sinon observée, une hémorragie répétée dans l'œil se produit. Après la chirurgie, il est nécessaire d'utiliser des gouttes ayant des effets antibactériens et d'autres médicaments qui renforcent le système immunitaire et préviennent les complications. Après l'opération, ne surchargez pas les yeux, exposez-les aux rayons ultraviolets, utilisez du maquillage artistique.

Traitement non conventionnel

Si du sang entre dans les yeux, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, qui sont convenues avec le médecin. En cas d'hémorragie, de tels composants naturels sont utilisés:

Le thym peut être utilisé pour en faire des décoctions et des compresses.

  • Thé noir. Le sachet de thé est bien brassé, laissé refroidir et utilisé comme compresse sur l'œil affecté. Conservez le produit pendant un quart d'heure. Grâce à la manipulation, il est possible d'arrêter le syndrome douloureux.
  • Cendre. Au 1 st. l. la substance principale est un verre d'eau bouillante additionné de vinaigre. Appliquez un remède populaire pour les lotions sur les yeux.
  • Pelure de radis ou fromage. Les produits aident à soulager les symptômes de l'hémorragie.
  • Décoctions à base de plantes. Pour préparer le médicament, utilisez l'inflorescence de camomille, de thym, d'achillée millefeuille, dont des compresses sont faites quotidiennement.

Il est important de comprendre que les remèdes populaires pour les hémorragies graves dans les yeux n'aident pas à faire face à l'état pathologique. Avec un problème négligé, les substances naturelles peuvent être associées à des médicaments. De plus, avec l'autorisation d'un médecin, des ingrédients naturels sont utilisés après la chirurgie pour éliminer les symptômes désagréables..

Prévision et prévention

Si vous remarquez une hémorragie à temps, elle peut être éliminée avec succès et les complications sont évitées. Sinon, il y a une perte totale ou partielle de la vision. Afin de prévenir la pathologie, il est recommandé de renforcer les vaisseaux au moyen d'une charge spéciale pour les organes de la vision. Pour prévenir les hémorragies, il vaut la peine d'abandonner les mauvaises habitudes et de passer à une alimentation saine et équilibrée, qui contient beaucoup de vitamines et de minéraux. Si le patient a des vaisseaux sanguins faibles, il n'est pas recommandé de faire une surcharge physique. Une position assise prolongée devant l'ordinateur ou devant la télévision augmente le risque d'hémorragie, il vaut donc la peine de doser ce type d'activité.

Hémorragie oculaire: causes et types, méthodes de traitement et pronostic de la préservation de la vision

Les maladies phtalmiques et les dysfonctionnements du système cardiovasculaire sont étroitement liés. Souvent, des perturbations dans le travail des structures cardiaques, des problèmes de nature artério-veineuse provoquent des difficultés de vision. Parfois irréversible et extrêmement difficile, provoquant une perte totale de la capacité de voir le monde.

Il existe tout un groupe d'écarts qui augmentent considérablement le risque de cécité à court terme..

L'hémorragie oculaire est une pathologie typique, accompagnée de la sortie de tissu conjonctif liquide dans l'une des chambres de l'organe de la vision, sa structure.

Se produit dans un contexte de blessures, de maladies actuelles ou antérieures.

Ils ne sont pas tout aussi dangereux, mais il y a toujours des risques. Sans thérapie, il est impossible de prédire les conséquences d'une forme ou d'une autre d'hémorragie..

Les symptômes ne sont pas toujours présents. De plus, dans tous les cas, il n'est pas possible de détecter les signes visuels d'un état pathologique. Bien qu'ils soient toujours là d'une manière ou d'une autre. Il est important d'écouter son propre corps.

La thérapie est conservatrice. Dans les cas difficiles, on ne peut se passer d'une correction chirurgicale, qui consiste à pomper le sang de la zone à problèmes. Les prévisions dépendent de la localisation du processus.

Types d'hémorragies

Le critère principal est l'emplacement de sortie du tissu conjonctif fluide. Dans le cadre des formes individuelles de violation, on distingue les étapes, qui peuvent être considérées comme une méthode particulière de classification plus détaillée. Il existe quatre types de processus pathologiques appelés.

Hyposhagmus

Le type le plus courant. Il est fixé dans la pratique des ophtalmologistes partout. Presque tout le monde rencontre un problème similaire..

La déviation est évidente, car une tache rouge vif et écarlate se forme souvent dans la zone de destruction du capillaire. En fait la tache elle-même.

La bonne visibilité du trouble est due à sa proximité avec l'environnement externe de l'œil. Le saignement se produit dans la zone située entre la conjonctive et la tunique albuginée.

Les symptômes sont variables. Si le calibre du navire est petit, le degré de destruction lui-même est insignifiant, il n'y a pas de problèmes prononcés.

Au premier moment, le patient ressent une douleur brûlante et lancinante, puis il y a de la buée dans le champ de vision. Comme si un linceul ou un film mat dense. Après quelques minutes, tout est revenu à la normale. Une légère lourdeur demeure dans l'œil.

En plus d'un défaut esthétique, d'autres manifestations se produisent dans pas plus de 30% des cas. Le problème ne peut souvent être détecté qu'en regardant dans le miroir..

La disparition de l'ecchymose n'est pas un processus rapide. Cela prend de plusieurs jours à une semaine. Peu à peu, la tache s'estompera jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement..

Un cas particulier de cette condition est considéré comme une hémorragie dans la sclérotique (également utilisé comme synonyme).

Hyposhagmus dans les cas typiques ne nécessite pas de thérapie spécialisée, ce qui indique la facilité relative de la maladie. En règle générale, il s'agit d'une coïncidence: blessure mineure, pression sur l'œil, surmenage.

Cependant, avec le développement systématique des hémorragies, vous devez en rechercher la cause. Parce qu'à l'avenir, des formes plus dangereuses du processus considéré sont possibles.

Hyphéma

C'est une variété formidable. L'essence est l'effusion de tissu conjonctif liquide dans l'espace entre la cornée et le cristallin.

Visuellement, cela se définit comme une fermeture partielle ou complète de la zone pigmentée de l'œil.

Au total, 4 étapes du processus pathologique sont appelées. Du premier, lorsque l'espace est rempli de sang jusqu'à 30%, à 4, associé à la fermeture totale de la zone.

Étant donné que le trouble est clairement visible sans études spéciales, il est possible de juger du stade avec un examen superficiel.

Cependant, ce critère ne doit pas être négligé. En fonction de la gravité, du stade, un traitement spécifique est sélectionné.

L'hyphéma s'accompagne de symptômes typiques facilement détectables.

Il suffit d'interroger le patient:

  • Sensation d'un corps étranger dans l'œil, distension et pression. Accompagne une personne pendant les premiers jours.
  • La formation d'un film, le brouillard devant les yeux. Passe et réapparaît.
  • Diminution de l'acuité visuelle. Selon le stade, cela peut être une légère baisse ou une impossibilité totale de perception visuelle, à l'exception de la photosensibilité (lorsque l'espace au miel est couvert par l'iris et la lentille à 70-100%).

La manifestation est temporaire, mais elle cause beaucoup d'inconfort au patient. Des lésions bilatérales sont possibles. Changer la qualité de la visibilité est l'un des critères diagnostiques.

De plus, il n'y a aucune force d'être dans une pièce avec une lumière intense..

Hémophtalmie

Un processus pathologique extrêmement dangereux. Il est rarement possible de le déterminer visuellement. La ligne du bas est l'hémorragie vitréenne. L'œil est littéralement injecté de sang.

Ce que c'est? L'espace à l'intérieur de l'œil est rempli d'une substance semblable à un gel, transparente, bonne transmission de la lumière.

Il agit comme une "doublure" hydrodynamique, protège la rétine des chocs lors du déplacement des yeux, des tremblements, de la marche, de toute activité physique. Réfracte également la lumière.

Avec une hémorragie intraoculaire (dans le vitré), il y a une pression sur la rétine, les risques de décollement deviennent plus que réels.

Et cette condition est déjà critique en ophtalmologie, une opération urgente est nécessaire. En cas de traitement intempestif, il sera impossible de restaurer la vision.

La subdivision de l'hémorragie existe également et est basée sur le degré de remplissage du vitré avec du sang. Forme totale - au moins ¾ du volume. Intermédiaire - de 1/3 à ¾. Partiel - moins d'un tiers.

Option 1 et Option 2 - Facteurs de risque de décollement de la rétine.

Le tableau clinique n'est pas spécifique. Il n'est pas toujours possible de détecter un problème. Surtout si le volume de dégâts n'est pas si grand.

  • Au moment de la rupture du vaisseau lui-même, des éclairs brillants sont observés dans le champ de vision. Photopsie. C'est la réponse des cellules sensibles à la lumière à l'irritation physique..
  • Une tache sombre ou rouge se forme alors dans le champ de vision. Il flotte, bouge après les yeux, recouvre une partie de l'image perçue.
  • Le syndrome douloureux est extrêmement rare.
  • Le symptôme classique est une baisse nette et significative de la qualité, de l'acuité visuelle. Parce que la lumière se réfracte mal.
  • Le mal de tête est possible. Violation d'orientation dans l'espace.
  • L'inconfort lui-même est rare. Parce que la zone de l'humeur vitréenne et de la rétine elle-même n'a pas assez de terminaisons nerveuses.
  • Pendant toute la durée du trouble, il y a du brouillard dans le champ de vision, transitoire.
  • Les défauts visuels comme des taches rouges, ou même des zones entières, de grandes zones de l'œil sont rares. Cependant, ils sont spécifiques et témoignent avec éloquence en faveur de l'hémophtalmie..

En général, la condition est urgente. Nécessite une hospitalisation urgente dans un hôpital ophtalmologique et, le plus souvent, une chirurgie. Un peu envahissant.

Hémorragie dans et sous la rétine

L'essence du processus pathologique est la sortie du tissu conjonctif liquide dans l'espace de la paroi la plus mince des cellules photosensibles. Visuellement, comme l'hémophtalmie, il est extrêmement rare.

L'hémorragie rétinienne comporte un danger énorme de décollement et de perte de vision. Nécessite un transport immédiat à l'hôpital.

Pour des signes cliniques, des raisons, la condition est identique à l'hémophtalmie. Mais il a un pronostic bien pire, est plus difficile à diagnostiquer et présente un réel défi pour les médecins. Même expérimenté.

La correction de telles violations nécessite un soutien technologique de la clinique et des qualifications élevées. En particulier en Russie, la correction n'est pas effectuée partout.

Les quatre formes du processus pathologique sont unies par un critère commun - la localisation. Il y a aussi une similitude en termes d'origine, de tableau clinique.

Mais les méthodes de thérapie sont différentes. Tout comme les prédictions, les méthodes de gestion ultérieure du patient après la maladie transférée.

Les raisons

Les facteurs de développement varient. Dépend du type spécifique d'hémorragie. Si nous parlons des facteurs de provocation les plus courants:

  • Diabète. Un vrai désastre pour les yeux. La raison réside dans l'approvisionnement intensif en sang des organes de la vision. A savoir, les vaisseaux deviennent la cible de troubles endocriniens en premier lieu. Avec un traitement soigneux, un contrôle de la déviation, il y a toutes les chances d'éviter les complications ophtalmiques dangereuses.
  • Athérosclérose. Dans le contexte d'un excès de cholestérol ou de tabagisme, de consommation d'alcool, de toxicomanie. L'essence est toujours la même - une diminution de la lumière du vaisseau, une augmentation de la pression et une augmentation de la probabilité de rupture. Cette raison provoque l'un des types nommés de processus pathologique. Après la thérapie, les risques disparaissent..
  • Thrombose vasculaire rétinienne. Le résultat de la séparation d'un caillot sanguin du site principal, un traumatisme, la prise de certains médicaments. La prévalence est faible. Parmi tous les patients d'un ophtalmologiste, jusqu'à 4% du nombre total de patients présentent un problème similaire. En fait, il s'agit d'un blocage avec un flux sanguin local altéré, une destruction du vaisseau et un flux sanguin abondant. Près de 60% se terminent par la cécité de l'œil atteint, même avec un traitement. Parce qu'ils commencent hors du temps.
  • Hypertension. Augmentation constante symptomatique de la pression artérielle. Tôt ou tard, cela conduit à une angiopathie: un dysfonctionnement chronique des vaisseaux sanguins, et c'est un facteur de développement d'hémorragie dans la rétine, le corps vitré. La correction qualitative de la condition sous-jacente avec l'utilisation d'angioprotecteurs réduit au minimum le risque de saignement.
  • Tumeurs des yeux. Surtout la rétine.
  • Augmentation de la pression intracrânienne. À la suite d'un excès de liquide céphalo-rachidien (LCR), compression des tissus par hématome ou néoplasme. Provoque également la malnutrition du nerf optique, qui est également un facteur de risque de cécité.
  • Anémie. Pathologies sanguines.
  • Troubles congénitaux de la structure vasculaire rétinienne.
  • Les blessures aux yeux sont classées dans une catégorie distincte. Commotion cérébrale, autres formes. Souvent, de telles conditions conduisent non seulement à une hémorragie, mais également à un décollement de la rétine. La relation causale est clairement suivie, le diagnostic n'est donc pas difficile.
  • Activité physique avec un changement brusque de la position du corps. Raison subjective basée sur une poussée de pression.
  • Maladies auto-immunes. Comme complication.
  • Processus inflammatoires dans les structures des organes (uvéite, névrite et autres).

Les causes d'hémorragie oculaire sont des traumatismes ou des maladies aiguës / chroniques, moins souvent le facteur provoquant ne peut pas être détecté.

Diagnostique

Les ophtalmologistes évaluent l'état du patient. C'est une spécialité hétérogène.

Pour identifier les formes externes, telles que l'hyphéma, une évaluation superficielle de la composante visuelle est suffisante..

Quant aux milieux internes des organes de la vision, un examen sera nécessaire jusqu'à la périphérie de la rétine. C'est déjà le domaine d'activité des vitréochirurgiens.

La liste des activités est standard:

  • Entretien avec le patient. Il est nécessaire d'évaluer les plaintes, depuis combien de temps elles sont survenues. Recueillez un tableau clinique complet et faites une liste des symptômes.
  • Recueillir l'anamnèse. Quelles circonstances ont précédé les manifestations, il y a combien d'heures (de jours), si un traitement a été effectué, maladies, habitudes et autres facteurs actuels et passés Vous devez tout clarifier.
  • Évaluation visuelle de l'œil. Fournit des informations approximatives sur la localisation de la violation.
  • Ophtalmoscopie. Routine classique et avancée. Sous la pupille ouverte et en utilisant la lentille Goldman. Pour inspecter toutes les zones de la rétine et d'autres structures.
  • Périmétrie. Évaluation des champs visuels. Pour de nombreuses violations, le champ de vision est réduit. Le patient ne le remarquera pas de lui-même.
  • Évaluation de l'acuité visuelle. Il est nécessaire de vérifier comment la fonction oculaire est préservée.
  • Tomographie. Si nécessaire.

Dans les environnements opaques (par exemple, à la suite de cataractes), des tests fonctionnels spécialisés sont indiqués. Autoophtalmoscopie (transillumination de la sclérotique, alors que le patient doit voir ses propres vaisseaux rétiniens).

Examen au phosphène mécanique (légère pression sur certaines zones de l'œil avec développement d'une tache sombre clairement visible dans le quadrant opposé).

Les deux études permettent d'établir la sécurité de la rétine, l'absence de son décollement. Les techniques sont utilisées pour identifier les complications chez les patients présentant des environnements oculaires troubles.

Si nécessaire, d'autres études peuvent être menées. À la discrétion du médecin. Si nous considérons la question du diagnostic plus en détail, il est important d'identifier les causes du développement d'une hémorragie oculaire. Évaluation de l'état du cerveau, du système nerveux, du statut hormonal.

Traitement en fonction du type d'hémorragie

Hyposhagmus ne nécessite pas de traitement spécifique dans la plupart des cas. Avec le développement de saignements sévères, il est possible d'utiliser des gouttes vasoconstricteurs (Vizin et similaires) pour réduire l'intensité de la libération de tissu liquide.

Cependant, ils ne peuvent pas être utilisés pour le glaucome et un certain nombre d'autres pathologies. Pour accélérer la récupération, l'utilisation de gouttes d'iodure de potassium est montrée.

L'hyphéma aux stades 1-2 ne nécessite pas de traitement spécial. Les médicaments sont prescrits pour 3. Glucocorticoïdes (prednisolone) et mydriatiques (atropine).

Ils vous permettent d'accélérer la résorption de l'hématome et de récupérer plus rapidement. Si le traitement est inefficace par 3 et 4 sans autres options, l'élimination chirurgicale du processus pathologique est montrée. L'essentiel est de pomper le sang.

L'hémophtalmie est traitée strictement par chirurgie. La vitrectomie est prescrite. Les instruments chirurgicaux sont insérés dans la cavité oculaire. L'humeur vitreuse est enlevée avec du sang.

Dans la plupart des cas, l'espace vide est rempli d'huile minérale ou d'une solution similaire en caractéristiques physiques à une substance physiologique.

Avec le développement du décollement de la rétine, son remplissage et sa coagulation parallèles sont effectués. Il existe de nombreuses méthodes. Tout dépend du degré de dommage et de la zone.

Seule une vitrectomie avec des solutions lourdes est possible. Pour «appuyer» sur la coquille pelée.

Le schéma thérapeutique classique de l'hémorragie rétinienne est l'utilisation de médicaments plus la coagulation au laser.

  • Glucocorticoïdes (prednisolone).
  • Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne (nimésulide, kétorol, diclofénac).
  • Agents antiplaquettaires (Pentoxifylline, Trental).
  • Diurétiques (furosémide, torasémide).
  • Complexes de vitamines et minéraux.

La coagulation au laser accélère la guérison et protège la rétine d'un éventuel décollement.

Le traitement de l'hémorragie oculaire implique également l'élimination de la cause principale de la pathologie, mais c'est un sujet pour une conversation détaillée séparée.

La restriction de l'activité physique sera nécessaire pendant toute la période de récupération, et peut-être même plus..

Prévoir

  • L'hyposhagmus s'en va toujours, sans conséquences.
  • Hyphéma sans thérapie peut entraîner une diminution de l'acuité visuelle, des processus inflammatoires.
  • L'hémophtalmie, et plus encore l'hémorragie rétinienne, est extrêmement dangereuse. Cécité potentielle si les mesures appropriées ne sont pas prises.

Par conséquent, les prévisions sont variables. Il convient de clarifier les perspectives de guérison auprès du spécialiste traitant. Obtenez des directives de base.

Conséquences possibles

Le décollement de la rétine, la perte permanente d'acuité visuelle ou la perte complète de la vision sont considérées comme des complications clés.

L'hémorragie oculaire est un processus pathologique dangereux qui affecte l'une des zones les moins étudiées du corps humain. Il sera impossible de restaurer les fonctions perdues, alors n'hésitez pas à consulter un ophtalmologiste.

Liste de la littérature utilisée dans la préparation du matériel:

  • Approches modernes du traitement de l'hémophtalmie. Revue, ophtalmologie. - 2012. - T. 9, n ° 2. - C.
  • Directives cliniques. Ophtalmologie. Edité par L.K. Moshetova, A.P. Nesterova, E.A. Egorova.
  • Organisation publique panrusse "Association des ophtalmologistes". Directives de pratique clinique: Blessure oculaire, fermée.
  • RCHD (Centre républicain pour le développement des soins de santé du ministère de la Santé de la République du Kazakhstan). Version: Protocoles cliniques du ministère de la Santé de la République du Kazakhstan - 2015. Protocole n ° 12. Décollement de la rétine et déchirures.

Hémorragie oculaire: causes et traitement, que faire en cas de saignement

Le terme hémorragie oculaire combine un certain nombre de conditions pathologiques caractérisées par la libération de sang dans les tissus. La gravité des changements et la gravité des troubles fonctionnels dépendent de la localisation, qui constitue la base de la classification moderne et influence le choix des tactiques de traitement. Les causes des troubles oculaires sont également prises en compte. Les réponses des ophtalmologistes à toutes les questions, y compris des informations sur la façon d'éliminer une ecchymose dans l'œil, peuvent être obtenues au cabinet du médecin.

Classification moderne

La division du saignement dans l'œil en types est basée sur la localisation du vaisseau endommagé et la libération de sang dans le tissu oculaire. Il comprend les types suivants:

  • hyposhagmus;
  • hyphéma;
  • hémophtalmie;
  • sang entrant dans la rétine.

Hyposhagmus

L'hémorragie dans le blanc de l'œil est caractérisée par le fait qu'elle est clairement visible sous la forme d'une tache rouge dans la conjonctive. Après qu'une hémorragie dans la sclérotique de l'œil a été établie, l'ophtalmologiste détermine les causes et le traitement individuellement.

Hyphéma

La pénétration de sang dans la chambre antérieure de l'œil peut être d'origine traumatique ou pathologique. Il est divisé en plusieurs degrés de gravité, qui sont déterminés par le taux sanguin:

  1. 1 degré - la chambre est pleine à environ 30%, la pupille est entièrement visible.
  2. 2 degrés - le remplissage atteint 50%, le taux sanguin supérieur atteint la moitié de la pupille, dans la position d'une personne allongée, la vision se détériore fortement, jusqu'à une absence complète (une personne ne peut que déterminer la source de lumière).
  3. Grade 3 - le remplissage de sang atteint 75%, la pupille est complètement cachée.
  4. Grade 4 - tout le volume de la chambre antérieure de l'œil est rempli de sang.

Le traitement est conservateur ou chirurgical.

Hémophtalmie

La présence de sang dans le corps vitré (parfois appelée hémorragie dans le globe oculaire) est due aux effets de diverses blessures ou maladies. Il est possible de soupçonner un état pathologique par une sensation subjective chez un patient qui se plaint de l'apparition d'un «voile rouge» devant ses yeux. Il est impossible de voir des saignements dans le vitré avec un simple œil..

Hémorragie rétinienne

La rétine fait référence à la partie réceptrice de l'œil. Il est localisé derrière le corps vitré et comprend des cellules spécifiques qui, en réponse à une exposition à la lumière, réagissent avec la formation d'une impulsion nerveuse. Selon la forme et la localisation, plusieurs types d'hémorragie sont distingués:

  1. Forme striée - un léger changement avec le sang sur la rétine, qui est localisé dans l'épaisseur.
  2. Forme ronde - les lésions ont une forme ronde claire, elles sont localisées profondément dans la rétine.
  3. Hémorragie prérétinienne de l'œil - le changement est situé dans l'espace entre le vitré et la rétine, il peut avoir différentes formes et tailles.
  4. Vue sous-rétinienne - le sang est localisé sous la rétine de l'œil directement dans la zone des vaisseaux sanguins.

Il est impossible de voir visuellement comment les yeux saignent dans la rétine. Le patient se plaint généralement d'une forte détérioration de la vision. Le diagnostic est établi après un examen détaillé par un ophtalmologiste. Il découvre également de quoi se produit la violation. Ensuite, un traitement conservateur est prescrit et, si nécessaire, une coagulation au laser est effectuée.

Hémorragie de la rétine et d'autres structures de l'œil - symptômes

La symptomatologie clinique de l'hémorragie oculaire, quel que soit son emplacement, comprend des sensations subjectives associées aux plaintes de déficience visuelle:

  • l'apparition d'un voile rouge devant les yeux;
  • photopsie - petits «éclairs» de lumière qui apparaissent à la périphérie du champ de vision;
  • «Fine toile d'araignée» ou «mouches» qui apparaissent à la périphérie des champs visuels et «s'échappent» lorsque vous essayez de concentrer votre regard sur eux;
  • diminution de l'acuité visuelle de gravité variable. Avec des changements prononcés, la vision de l'objet est perdue. Dans ce cas, une personne ne peut déterminer que la source de lumière vive..

En outre, le tableau clinique comprend des changements visuels qui ne peuvent être vus qu'avec certains types:

  • l'apparition d'une tache rouge dans la zone des protéines autour de l'iris est un signe de sang sous la conjonctive;
  • niveau horizontal de liquide rouge dans la région cornéenne, visible lorsque le corps humain est debout - signe de sang entrant dans la chambre antérieure de l'œil.

Causes des saignements oculaires

L'hémorragie oculaire est une condition polyétiologique. Cela signifie qu'il se développe en raison de l'influence d'un grand nombre de facteurs causaux différents, notamment:

  1. Blessures antérieures - contusion oculaire, corps étrangers, frottements.
  2. Intervention chirurgicale sur diverses structures de l'œil.
  3. Contact oculaire avec divers composés chimiques agressifs.
  4. Violation de l'hémodynamique, accompagnée d'une augmentation ou d'une diminution de la pression artérielle (l'hémorragie oculaire et la pression s'accompagnent souvent l'une l'autre).
  5. Diminution de la résistance des parois vasculaires due à des troubles métaboliques (angiopathie sur fond de diabète sucré), pathologie inflammatoire systémique du tissu conjonctif, certaines infections (leptospirose, grippe sévère).
  6. Troubles de la coagulation sanguine causés par diverses conditions pathologiques (quantité insuffisante de vitamine K, altération de la fonction hépatique).
  7. Maladies affectant diverses structures du globe oculaire - processus tumoraux, blocage des veines rétiniennes par un thrombus dans le contexte d'un processus inflammatoire, conjonctivite hémorragique (à l'origine de l'hémorragie sous-conjonctivale), inflammation des structures internes de l'œil, décollement de la rétine, dégénérescence du corps vitré liée à l'âge.
  8. Intoxication chronique (abus d'alcool, tabagisme, utilisation à long terme de divers médicaments).
  9. Augmentation de la coagulation sanguine, conduisant à la formation de thrombus intravasculaire avec occlusion ultérieure des vaisseaux sanguins.
  10. Augmentation de la pression intracrânienne.
  11. L'athérosclérose est un trouble métabolique accompagné d'une augmentation du taux de cholestérol sanguin avec son dépôt ultérieur sur les parois des vaisseaux artériels.
  12. Prédisposition héréditaire - les caractéristiques de la circulation sanguine, l'état des parois des vaisseaux sanguins, le fonctionnement du système de coagulation sanguine sont hérités. Dans de tels cas, il peut sembler que la pathologie s'est développée sans raison..

S'il y a un changement majeur, les causes et le traitement sont déterminés de toute urgence. La recherche vise à élucider le facteur provoquant le choix ultérieur d'un traitement adéquat.

Hémorragie oculaire - diagnostic

Les mesures de diagnostic visent à établir la cause des changements, leur localisation, leur type et leur gravité. Ceux-ci incluent plusieurs études courantes:

  • inspection visuelle;
  • ophtalmoscopie - examen visuel du fond de l'œil à l'aide d'un dispositif optique spécial;
  • périmétrie - examen des champs visuels;
  • visiométrie - détermination de l'acuité visuelle;
  • tomodensitométrie - examen aux rayons X à haut pouvoir de séparation.

Après avoir diagnostiqué la pathologie, les causes et les conséquences sont établies en fonction des résultats de la recherche..

Traitement des saignements oculaires

Un traitement complexe est prescrit. Il comprend plusieurs domaines d'action principaux qui sont affectés par la cause du changement de l'œil:

  1. Recommandations générales - rationaliser le travail et le repos, assurer un sommeil adéquat, augmenter l'activité physique, abandonner les mauvaises habitudes (plus en détail sur la façon de renforcer les vaisseaux sanguins des yeux après l'hémorragie en utilisant des recommandations générales, le médecin informe généralement à la réception).
  2. Régime alimentaire - restriction du régime alimentaire en aliments gras et frits, garantissant l'apport de vitamines et de protéines nécessaires pour améliorer l'état des vaisseaux sanguins.
  3. Médicaments - divers anti-inflammatoires sont utilisés (la dexaméthasone a un effet prononcé, car il s'agit d'un dérivé des hormones glucocorticostéroïdes), des angioprotecteurs (, trental), des diurétiques (furosémide), des antioxydants (vitamine E). Le domaine de la façon dont l'hémorragie a été établie dans l'œil, comment traiter la pathologie, le médecin détermine individuellement.
  4. Manipulations invasives - excision des tissus avec hémorragie, réalisée à l'aide d'un laser, paracentèse de la chambre antérieure de l'œil en cas d'hémorragie (ponction de la chambre antérieure pour prélever le sang).

Méthodes traditionnelles de thérapie

Les techniques traditionnelles impliquent l'utilisation de plantes médicinales sous forme de teintures. Ceux-ci incluent la sophora, l'arnica. Avant de traiter une hémorragie oculaire avec des remèdes populaires, vous devez consulter un médecin.

Caractéristiques chez les nouveau-nés et les enfants

L'hémorragie oculaire chez les nouveau-nés est relativement courante. Les principales raisons sont un travail difficile avec un aspirateur ou une pince. S'il y a une libération de sang dans la sclérotique de l'œil, le traitement est dans la plupart des cas prescrit conservateur.

La prévention

Il est important de pouvoir éviter les changements oculaires. Que faire pour cela, vous pouvez demander à votre ophtalmologiste. Les mesures préventives visent à éliminer l'impact des facteurs de provocation.

L'auteur de l'article: Igor Mikhailovich Krivoguz, spécialiste du site glazalik.ru
Partagez votre expérience et votre opinion dans les commentaires.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Traitement et causes de l'hémorragie oculaire

L'œil humain a une structure complexe, à cet égard, il est juste derrière le cerveau. En raison des particularités de la structure, elle se distingue par une sensibilité accrue aux maladies et au stress mécanique, des modifications des processus d'approvisionnement en sang et de l'état des parois vasculaires se produisent constamment. L'œil est criblé de vaisseaux sanguins, qui peuvent éclater pour diverses raisons. L'hémorragie dans l'œil s'accompagne de la sortie de sang du vaisseau avec son accumulation ultérieure dans les tissus et les membranes de l'œil. La pathologie se produit pour diverses raisons, le plus souvent ce phénomène est observé dans le contexte de dommages mécaniques, d'une fragilité accrue des vaisseaux sanguins. Ce phénomène se produit dans le contexte de diverses maladies chroniques, ce qui nécessite une surveillance médicale. Le plus souvent, la trace d'hémorragie disparaît après quelques jours..

Les raisons

L'hémorragie oculaire est accompagnée d'une rougeur apparemment déraisonnable du globe oculaire. La taille de la tache peut varier, dans certains cas la tache est à peine perceptible, dans d'autres elle couvre toute la sclérotique. Les raisons de la fragilité accrue des vaisseaux sanguins sont beaucoup plus profondes. Ce phénomène peut être un symptôme de maladie grave, des saignements oculaires répétés nécessitent une intervention médicale.

Causes des hémorragies dans le globe oculaire:

  1. Hypertension artérielle - l'intégrité des vaisseaux est perturbée en raison d'une forte variation de la pression artérielle dans le contexte d'une crise hypertensive. Les navires se rompent sous l'influence de la haute pression, une probabilité de décès assez élevée;
  2. Diabète sucré - la pathologie se manifeste dans le contexte de l'angiopathie diabétique, les vaisseaux éclatent en raison d'une augmentation de la teneur en sucre dans le sang. La maladie s'accompagne d'hémorragies oculaires, d'une détérioration significative de la fonction visuelle jusqu'à sa perte irréversible. Les navires éclatent sans raison apparente, même sur fond d'effort physique mineur;
  3. Pénétration de l'infection dans les tissus du globe oculaire;
  4. Maladies oculaires - conjonctivite, kératite;
  5. Blessures du globe oculaire de diverses étiologies;
  6. Troubles de la coagulation sanguine;
  7. Carence en composants importants - les processus s'accompagnent d'une diminution de l'élasticité, d'une rupture des vaisseaux sanguins;
  8. Néoplasmes - les tumeurs situées près du globe oculaire contribuent à la compression et à la déformation du vaisseau, ce qui les détruit;
  9. Alcool - l'abus de boissons alcoolisées provoque une forte expansion et un rétrécissement des vaisseaux sanguins, à la suite de quoi ils éclatent;
  10. Consommation de drogues à long terme - l'utilisation prolongée de médicaments peut provoquer des saignements.

Ce phénomène est également observé dans le contexte d'une charge accrue, lors du levage d'objets lourds, de douleurs de travail, de toux sévère. Les capillaires peuvent également se rompre en raison de la visite d'un sauna ou d'un bain.

Une seule effusion ne présente pas de danger pour le corps, une assistance médicale ne peut être requise que si le phénomène se reproduit au moins deux fois. Dans ce cas, vous devez contacter un ophtalmologiste, le médecin diagnostiquera, prescrira un traitement.

Chez les nouveau-nés

De nombreuses jeunes mères ont peur lorsqu'un nouveau-né a un saignement dans les yeux. Dans la grande majorité des cas, la maladie survient à la suite d'un accouchement difficile, dans lequel des pinces obstétriques ou un distributeur sous vide sont utilisés. Les blessures subies au cours de la naissance entraînent une augmentation de la pression intraoculaire et intracrânienne, des blessures vasculaires.

Types d'hémorragies

Les causes et le traitement des saignements oculaires sont étroitement liés et les types de pathologie jouent également un rôle important. Lors du choix d'une thérapie, la gravité de la maladie, les zones de localisation, etc. sont prises en compte..

Selon la gravité, les types suivants sont distingués:

  • Le premier est accompagné d'une légère hémorragie, il n'y a pas de blessures aux yeux, la fonction visuelle est préservée, il n'y a pas besoin de thérapie complexe;
  • Le second est accompagné d'un léger dommage aux tissus de l'appareil visuel, des médicaments sont utilisés dans le traitement;
  • Le troisième est caractérisé par des lésions importantes allant jusqu'à la destruction des tissus oculaires, dans le cadre du traitement, une intervention chirurgicale est utilisée.

Variétés par localisation:

  1. Hyphéma - accompagné d'une hémorragie dans la chambre antérieure, une tache homogène avec des bords réguliers apparaît sur le globe oculaire, la vision se détériore lorsque toute la pupille est remplie de sang;
  2. L'hémophtalmie est une effusion de sang dans le corps vitré, une fuite se forme à l'arrière de la lentille, avec une effusion complète, la vision se détériore rapidement, avec un écoulement partiel - de manière insignifiante. La pathologie s'accompagne de l'apparition d'éclairs de lumière et de taches sombres;
  3. Effusion dans la rétine - aux premiers stades du développement de la maladie, la pathologie ne se manifeste d'aucune manière, il n'y a pas de fuite. Dans ce cas, il y a une diminution de la netteté de l'image lorsque l'on regarde des objets;
  4. Hémorragie en orbite - la pathologie s'accompagne d'un traumatisme sur l'orbite, d'une fonction visuelle diminuée.

Actions interdites

De nombreux patients présentant des saignements oculaires prennent de l'automédication, ce qui n'est pas recommandé. Si une pathologie apparaît, vous devez immédiatement contacter un ophtalmologiste.
Actions interdites:

  • Frotter les yeux avec les mains, toucher avec les doigts, ce qui peut entraîner une infection;
  • Utilisation de gouttes vasoconstricteurs sans ordonnance d'un médecin, ce qui peut entraîner des lésions oculaires, une aggravation de la maladie;
  • Porter des lentilles de contact - leur utilisation doit être abandonnée tout au long du traitement;
  • Lavage oculaire utilisant diverses infusions, décoctions (herbes, tisanes);
  • Surcharge physique, activité physique active, prise d'une position horizontale dans laquelle la tête est dirigée vers le bas;
  • Prendre des anticoagulants;
  • Extensions de cils.

Que faire

Avec une seule hémorragie, dont les traces disparaissent en quelques jours, il n'est pas nécessaire de consulter un médecin. Si le problème se reproduit, vous devez contacter un ophtalmologiste, il vous aidera à résoudre le problème, à prévenir les complications possibles.

Le patient doit passer des tests sanguins, cela est nécessaire pour vérifier les troubles de la coagulation sanguine, ce qui aidera également à identifier les maladies possibles contre lesquelles une hémorragie est observée.

En cas d'hémorragie répétée, il faut garder à l'esprit que chaque sortie ultérieure aide à réduire la sortie de sang, ce qui ralentit sa résorption. Le problème survient souvent dans le diabète sucré, qui s'accompagne de la pénétration de sang dans la rétine du globe oculaire. La rétine est sensible et une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer les caillots sanguins.
L'ophtalmologiste doit être informé du fait de prendre des anticoagulants. Après avoir comparé les dommages et les avantages possibles, le spécialiste prend une décision sur la nécessité de prendre d'autres médicaments ou sur leur refus. Des compresses, des pansements antiseptiques sont utilisés comme premiers secours; après leur application, les yeux doivent être complètement reposés. Rester en plein soleil est exclu, vous devez également éviter les mouvements brusques.

Premiers soins en cas de saignement oculaire suite à un coup

La nature des premiers soins dépend du type de dommage:

  1. Blessure avec un objet contondant - application d'un bandage imbibé d'eau froide, application de glace enveloppée dans un chiffon;
  2. Coupure - fixation d'un bandage sur la paupière affectée avec un pansement ou un bandage;
  3. Plaie pénétrante - prendre des mesures pour arrêter l'hémorragie.

Lors de la fourniture de premiers soins, des précautions doivent être prises, un traitement anti-inflammatoire réduira le risque de complications.

Traitement

Le choix du traitement dépend de la cause de l'hémorragie, de la nature des dommages. Il n'y a pas besoin de traitement pour l'hémorragie sous-conjonctivale. Le médecin peut prescrire des analgésiques dans ce cas. En présence d'œdème et d'inflammation au site de rupture des vaisseaux sanguins, l'utilisation de médicaments décongestionnants et anti-inflammatoires est indiquée. Si la pathologie est survenue dans le contexte de processus infectieux, il est nécessaire de prendre des antibiotiques.

La maladie doit être guérie dans les 2 semaines, si les symptômes pathologiques persistent, un traitement par gouttes ophtalmologiques est prescrit pendant une semaine. Le plus souvent, dans de tels cas, Vizin, Typhon, Emoxipin sont prescrits. Leur action vise à renforcer les parois vasculaires, à stimuler les processus de circulation sanguine et à améliorer la récupération. L'utilisation de médicaments aide à accélérer le processus de récupération.

Les yeux rouges sans raison

Parfois, le blanc des yeux peut devenir rouge sans raison, auquel cas les capillaires sont clairement visibles. Ce phénomène ne peut pas être qualifié d'hémorragie à part entière, mais certaines mesures doivent encore être prises. Le blanc des yeux peut devenir rouge non seulement en raison du surmenage ou du manque de sommeil, mais également en raison de la propagation de l'infection.

Complications

Le manque de traitement pour certaines maladies peut entraîner des complications. La tache rouge peut augmenter en taille, en conséquence, la vision diminue, dans certains cas, le globe oculaire fait saillie.
La sortie de sang vers le centre de la rétine entraîne une détérioration rapide de la fonction visuelle. La difficulté réside dans le fait que le patient n'est pas en mesure de remarquer ce phénomène. La pathologie n'est détectée qu'à l'examen par un ophtalmologiste.

La prévention

Le respect de l'horaire de travail et de repos aidera à prévenir les saignements oculaires. Évitez toute exposition prolongée aux moniteurs d'ordinateur et de télévision. Il est recommandé de prendre des pauses périodiques, cela aidera à réduire la charge sur les organes de la vision.

Le mode de vie joue également un rôle important, il faut renoncer aux mauvaises habitudes, au tabagisme, à l'alcool. Il est recommandé de prendre des multivitamines, le régime alimentaire doit être varié. Vous devez également éviter le stress, soulever des objets lourds. Il est nécessaire de subir régulièrement des examens ophtalmologiques, le médecin pourra identifier le problème à un stade précoce de son développement.

Conclusion

L'hémorragie oculaire est un problème assez courant auquel presque tout le monde doit faire face. Les causes du problème sont très différentes, souvent dues au surmenage. La ré-hémorragie est un signal pour consulter un médecin. Le traitement dépend de la cause de la pathologie, le plus souvent des gouttes oculaires sont prescrites.