Maladie cérébrovasculaire chronique: causes, symptômes et traitement

Arythmie

Un certain nombre de maladies associées à des troubles de la circulation cérébrale sont appelées cérébrovasculaires. Ils sont aigus et chroniques. Les premiers comprennent les accidents vasculaires cérébraux et les crises ischémiques transitoires. Les formes chroniques sont représentées par la démence vasculaire et l'encéphalopathie discirculatoire.

Description des problèmes

La maladie cérébrovasculaire est une affection pathologique caractérisée par des modifications organiques du tissu cérébral. Ils proviennent de problèmes d'approvisionnement en sang. Pour cette raison, les cellules cérébrales ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène et d'autres nutriments. Tout cela devient la raison de l'apparition de tels changements à la suite desquels des troubles cognitifs apparaissent ou même une complication aussi grave qu'un accident vasculaire cérébral peut se développer..

Le principal problème dans la plupart des cas est des lésions diffuses ou multifocales du cerveau. Ils se manifestent par des troubles mentaux, neuropsychiques ou neurologiques qui caractérisent les maladies cérébrovasculaires. L'encéphalopathie dyscirculatoire est actuellement absente de la classification internationale des maladies, établie à la suite de la révision 10 (CIM 10), bien qu'en Russie, c'est ce diagnostic qui est le plus souvent utilisé pour désigner des problèmes chroniques de circulation cérébrale.

Causes de la maladie

Les facteurs qui conduisent à une détérioration de l'apport sanguin au cerveau, les experts conditionnellement divisés en deux groupes. Les lésions athéroscléreuses des principaux vaisseaux sanguins du corps sont la cause la plus fréquente de problèmes. Des plaques de cholestérol se forment sur leurs parois, respectivement, leur lumière diminue. Pour cette raison, tous les organes avec l'âge cessent de recevoir la quantité requise d'oxygène et d'autres substances essentielles, y compris le glucose. Cela conduit au développement de changements en eux et au fait qu'au fil du temps, une maladie cérébrovasculaire chronique peut être diagnostiquée..

La deuxième raison de l'apparition de ces problèmes est des processus inflammatoires dans les vaisseaux cérébraux, appelés vascularite..

Le groupe à risque comprend toutes les personnes susceptibles de développer une maladie telle que l'athérosclérose. Ce sont des patients atteints de diabète sucré, des fumeurs, ainsi que des personnes en surpoids..

Types de pathologies

La maladie cérébrovasculaire est un groupe de diagnostics sous un seul nom. En fonction des violations qui surviennent et de la gravité des problèmes, il existe:

- occlusion et sténose des vaisseaux cérébraux;

- accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique;

- accident ischémique transitoire;

- thrombose des sinus veineux;

Si vous connaissez la classification internationale, il n'est pas difficile de savoir ce que les médecins peuvent vouloir dire lorsqu'ils disent qu'un patient a une maladie cérébrovasculaire. Le code ICD 10 pour ce groupe est I60-I69.

Classification médicale

Il suffit que les spécialistes connaissent la rubrique à laquelle la maladie est attribuée pour comprendre quel diagnostic a été posé au patient. Ainsi, pour que tout le monde comprenne que le patient souffre d'une maladie cérébrovasculaire chronique, le CIM a attribué le code I67 à la pathologie. Pour la désignation des formes aiguës, les codes I60-I66 sont prévus. Ils signifient de telles pathologies:

  • I60 - les hémorragies sous-arachnoïdiennes sont combinées ici;
  • I61 - hémorragie intracérébrale;
  • I62 - autres épanchements intracrâniens non traumatiques;
  • I63 - infarctus cérébraux;
  • I64 - AVC, non désignés comme crises cardiaques ou hémorragies;
  • I65-I66 - cas de blocage et de sténose des artères cérébrales et précérébrales, qui ne conduisent pas à un infarctus cérébral, mais dans les situations où l'issue est mortelle, ils sont remplacés par le code I63.

La rubrique I69 comprend les conséquences des maladies cérébrovasculaires à la suite desquelles le décès est survenu.

Il est nécessaire d'enregistrer les maladies diagnostiquées selon les règles établies par la CIM 10. Les maladies cérébrovasculaires, dont la durée ne dépasse pas 30 jours, peuvent être classées sous I60-I66. Toutes les conséquences de la maladie doivent être indiquées non seulement sous un code général, mais spécifiquement définies. Par exemple, en cas de paralysie, d'encéphalopathie ou d'autres manifestations de maladie cérébrovasculaire, cela doit être indiqué.

Symptômes

Les informations concernant le codage de la CIM 10 ne sont requises que par le personnel médical. Il est beaucoup plus important pour les patients de déterminer quels symptômes rechercher et quand consulter un médecin. Il est donc important de savoir que les maladies cérébrovasculaires au stade initial peuvent ne pas être particulièrement évidentes. Mais les symptômes deviennent plus visibles avec la progression de la pathologie..

Parmi eux, les plus courants:

- étourdissements, bruit et douleur dans la tête;

- engourdissement des membres, altération de la sensibilité;

- déficience visuelle périodique;

- perte de conscience à court terme.

Dans les pires cas, des crises ischémiques transitoires et des accidents vasculaires cérébraux se produisent. Ces conditions sont à l'origine d'une violation significative de l'apport sanguin au cerveau, à la suite de laquelle les cellules nerveuses meurent..

Définition de la maladie

Afin d'être diagnostiqué avec une maladie cérébrovasculaire, il est nécessaire de consulter un médecin à temps. Les statistiques confirment qu'au stade initial de la maladie, seules quelques personnes se tournent vers les médecins. Beaucoup attribuent leurs maux au mauvais temps, au manque de vitamines et au surmenage. En conséquence, les patients sont admis dans les hôpitaux avec des accidents vasculaires cérébraux et des crises ischémiques. Cela peut être évité si une maladie cérébrovasculaire est détectée en temps opportun. Le traitement prescrit sans délai soulagera non seulement l'état du patient, mais réduira également le risque de troubles circulatoires graves du cerveau.

Le diagnostic de la maladie est effectué comme suit. Vous devez d'abord passer un test sanguin biochimique et général. Ils détermineront s'il existe un risque de développer des modifications athérosclérotiques dans les vaisseaux. En plus des tests, c'est aussi une bonne idée de faire des diagnostics par ultrasons. La numérisation duplex et triplex peut évaluer de manière fiable l'état des navires.

En utilisant une méthode de recherche radio-opaque telle que l'angiographie, il est possible d'identifier des zones de rétrécissement et de blocage des vaisseaux sanguins. Un EEG peut être utilisé pour évaluer le fonctionnement du cerveau. Au cours de cette procédure, les modifications de l'activité électrique sont enregistrées..

Les méthodes les plus fiables et précises sont la tomodensitométrie, l'IRM ou la scintigraphie. Toutes ces recherches sont de haute technologie. Ils fournissent des informations supplémentaires sur les structures du système nerveux central..

Thérapie

Si vous avez reçu un diagnostic de maladie cérébrovasculaire cérébrale, vous ne pouvez pas laisser le problème disparaître de lui-même. Cette condition nécessite un traitement, sinon les complications ne peuvent être évitées. Mais il faut comprendre que pour une thérapie à part entière, il est nécessaire que le patient lui-même veuille récupérer. Ainsi, une amélioration de la condition n'est possible que si le patient change de mode de vie, perd son excès de poids, arrête de fumer et de boire..

Mais, en plus de cela, il est nécessaire de consulter votre médecin et de savoir quel type de thérapie sera optimal. Dans de nombreux cas, les méthodes conservatrices sont contournées. Mais dans un certain nombre de situations, il est souhaitable qu'une intervention chirurgicale en temps opportun ait été effectuée, ce qui éliminera les zones de vasoconstriction qui alimentent le système nerveux central.

Un traitement conservateur

Pour les problèmes chroniques d'approvisionnement en sang vers le cerveau, des médicaments conventionnels sont souvent utilisés. Ils visent à abaisser la concentration de cholestérol dans le sang, à maintenir la tension artérielle et à améliorer l'apport sanguin aux tissus. La prise de médicaments prescrits par un médecin en association avec une correction diététique et de mode de vie en général vous permet de maintenir la fonction cérébrale au niveau requis pendant assez longtemps.

Pour le traitement, des agents antiplaquettaires, nootropes, vasodilatateurs, hypotenseurs, hypocholestérolémiants sont prescrits. De plus, des antioxydants et des complexes multivitaminés sont recommandés en parallèle..

Médicaments utilisés

Ainsi, nous avons découvert pourquoi il est si important pour les spécialistes de savoir quel est le code de la pathologie que nous considérons. Les maladies cérébrovasculaires sont la conséquence d'un certain nombre de maladies. Par conséquent, la thérapie doit principalement viser à les éliminer..

Ainsi, en cas de cardioembolie multiple et de multi-infarctus, de coalogulopathie et d'agniopathie, des agents antiplaquettaires sont nécessaires. Le plus populaire d'entre eux est l'acide acétylsalicylique commun, qui est prescrit à une dose de 1 mg pour chaque kg de poids du patient. Il peut également être recommandé de prendre des médicaments tels que «Clopidogrel» ou «Dipyridamole» à une dose d'environ 150-200 mg par jour. Dans de telles situations également, des anticoagulants sont prescrits, par exemple, la «warfarine».

Les anomalies neurologiques sont traitées avec l'utilisation de nootropiques, de neurotransmetteurs et d'acides aminés. Des médicaments tels que «Glycine», «Neuromidin», «Cerebrolysin», «Actovegin» peuvent être prescrits. Pour les acouphènes et les étourdissements, la bétahistine est souvent prescrite à une dose de 24 mg deux fois par jour.

Il est important que les patients souffrant de pics de pression la normalisent. Parmi les médicaments vasoactifs prescrits, tels que la vinpocétine, la pentoxifylline est populaire..

Les médicaments suivants sont également souvent prescrits: "Galidor", "Omaron", "Holitylin", "Donepizil", "Piracetam", "Perineva".

Méthodes opérationnelles

Les méthodes chirurgicales traditionnelles vous permettent de vous débarrasser de l'ischémie du tissu cérébral. Pour cela, actuellement, seules des interventions endovasculaires et microchirurgicales aux rayons X sont réalisées..

Dans certains cas, une angioplastie par ballonnet est recommandée. Il s'agit d'une procédure au cours de laquelle un ballon spécial est inséré dans le vaisseau et y est gonflé. Cela aide à élargir la lumière et à normaliser le flux sanguin. Après une telle intervention - pour empêcher l'adhérence ou le nouveau rétrécissement de l'artère - il est souhaitable que l'endoprothèse soit réalisée. Il s'agit d'une procédure au cours de laquelle un implant en maille est placé dans la lumière du vaisseau, qui est responsable du maintien de ses parois dans un état redressé..

Si une maladie cérébrovasculaire a été diagnostiquée, une endartériectomie peut être pratiquée. Il s'agit d'une opération microchirurgicale, au cours de laquelle tous les dépôts de cholestérol sont éliminés de la lumière du vaisseau. Après cela, son intégrité est restaurée.

Méthodes folkloriques

Même si vous n'êtes pas un partisan de la médecine alternative, la maladie cérébrovasculaire est un problème qui se prête mieux à une thérapie avec une approche intégrée. Même les médecins disent que cela ne fonctionnera pas pour normaliser votre état sans augmenter l'activité physique, normaliser la nutrition, arrêter de fumer et autres mauvaises habitudes..

De plus, vous pouvez utiliser des recettes folkloriques en parallèle avec la thérapie principale. Par exemple, beaucoup recommandent de hacher 2 oranges et citrons dans un hachoir à viande ou dans un mélangeur, avec la peau, mais sans graines. Ajouter ½ tasse de miel au gruau obtenu, mélanger et laisser à température ambiante pendant une journée. Après cela, le mélange doit être placé au réfrigérateur et prendre 2 cuillères à soupe. l. jusqu'à 3 fois par jour. Vous pouvez le boire avec du thé vert.

Qu'est-ce qu'une maladie cérébrovasculaire

La maladie cérébrovasculaire (MCV) est une affection pathologique caractérisée par des lésions progressives des vaisseaux du cerveau, à la suite de laquelle les neurones commencent à mourir progressivement, car ils ne reçoivent pas la quantité requise d'oxygène et de nutriments. Récemment, il y a eu une tendance à une augmentation du nombre de personnes souffrant de cette forme de troubles circulatoires. Ainsi, de plus en plus de personnes découvrent de première main ce que c'est et les conséquences possibles d'une maladie cérébrovasculaire..

Il y a déjà 30 ans, les maladies cérébrovasculaires étaient principalement diagnostiquées chez les personnes de plus de 60 ans. Cependant, cette forme d'accident vasculaire cérébral est désormais détectée chez 70% des personnes âgées de 45 à 50 ans. Les premiers signes accompagnant le syndrome cérébrovasculaire ne sont pas rares à l'heure actuelle chez ceux qui n'ont franchi que récemment la ligne des 35 ans. Le développement de la maladie cardiovasculaire comporte un énorme danger, par conséquent, aux premières manifestations de cette pathologie, le patient doit subir un traitement complexe.

Les principales causes du développement de la maladie cérébrovasculaire

Le cerveau est une structure extrêmement complexe qui permet de contrôler de nombreux processus dans le corps humain. Pour un fonctionnement normal, cet organe doit recevoir une grande quantité d'oxygène et de nutriments. Le tissu cérébral est extrêmement sensible à une diminution du niveau de saturation en substances nécessaires. Avec l'augmentation des troubles circulatoires, les neurones commencent à mourir en masse, ce qui entraîne des conséquences extrêmement défavorables pour tout l'organisme..

D'une certaine manière, la maladie cérébrovasculaire est un terme collectif qui cache de nombreuses formes d'accidents cérébrovasculaires d'étiologies diverses..

Le terme maladie cérébrale peut masquer des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et ischémiques, des hémorragies intracrâniennes de localisation variée, une pathologie cérébrale disculatoire chronique, une encéphalopathie hypertensive et athéroscléreuse, etc. Toutes ces affections sont caractérisées par une altération aiguë ou chronique de la circulation cérébrale. La classification internationale des maladies classe un nombre important de pathologies dans la classe des troubles cérébrovasculaires.

Pour de nombreuses personnes modernes, la santé occupe la deuxième ou la troisième place, par conséquent, elles apprendront ce qu'est une maladie cérébrovasculaire après le diagnostic approprié. Cependant, cette maladie grave est associée à deux conditions pathologiques extrêmement courantes chez les personnes modernes, notamment l'athérosclérose et l'hypertension..

Ainsi, les causes les plus courantes de maladie cérébrovasculaire sont les plaques athéroscléreuses et l'hypertension artérielle chronique. L'athérosclérose est actuellement une maladie extrêmement courante des vaisseaux sanguins. Cette condition pathologique se développe dans le contexte d'une augmentation critique du taux de cholestérol sanguin. La part du lion du cholestérol entre dans le corps humain avec des aliments riches en graisses animales. Cette substance a une consistance visqueuse et adhère aux parois des vaisseaux sanguins. De plus, les éléments sanguins et certaines autres substances font partie des plaques athéroscléreuses. L'apparition de plaques athéroscléreuses dans les vaisseaux du cerveau contribue au rétrécissement de leur lumière, ainsi qu'au développement de processus inflammatoires. Les plaques athéroscléreuses peuvent rapidement provoquer des troubles de la circulation cérébrale.

L'hypertension artérielle accompagnant l'hypertension, au fil du temps, devient la cause du développement de foyers de lésions et de nécrose des parois des vaisseaux sanguins situés dans le cerveau. De plus, l'hypertension artérielle chronique entraîne un étirement et une augmentation de la perméabilité des parois vasculaires. La lumière des vaisseaux se rétrécit progressivement au fur et à mesure que la sténose se développe. Tous ces processus conduisent au fait que les cellules cérébrales commencent à mourir sans recevoir la quantité requise d'oxygène. Selon les statistiques, environ 40% des patients souffrant de maladies cérébrovasculaires ont des antécédents d'hypertension de grade 3-4. De plus, l'hypertension provoque souvent un accident vasculaire cérébral..

La vascularite systémique est une autre cause fréquente de maladie cérébrovasculaire. Les maladies appartenant à ce groupe s'accompagnent de déformations et de processus inflammatoires affectant les parois des vaisseaux sanguins. Les vaisseaux endommagés ne peuvent pas remplir leur fonction normalement, ce qui conduit à un apport insuffisant en oxygène aux tissus cérébraux et à leur mort progressive..

Facteurs prédisposants supplémentaires à l'apparition de la pathologie

Bien que dans la plupart des cas le développement d'une maladie cérébrovasculaire soit précédé d'athérosclérose, d'hypertension ou de vascularite systémique, un certain nombre de facteurs de l'environnement externe et interne se détachent, ce qui peut, dans certaines circonstances, provoquer le développement de troubles de la circulation cérébrale. Ces facteurs prédisposants endogènes et exogènes comprennent:

  • maladies chroniques du système cardiovasculaire;
  • Diabète;
  • longue expérience du tabagisme;
  • alcoolisme;
  • obésité;
  • maladies infectieuses;
  • tumeurs cérébrales;
  • pathologies congénitales de la structure des vaisseaux du cerveau;
  • tendance à la thrombose;
  • ecchymoses au cerveau;
  • violations de l'hématopoïèse;
  • mode de vie sédentaire;
  • saignement massif de toute étiologie;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • stress chronique;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale.

Ce n'est pas une liste complète des conditions pathologiques et des facteurs externes qui peuvent avoir un effet négatif sur les vaisseaux qui alimentent le tissu cérébral. Entre autres, l'influence d'un facteur héréditaire sur le développement d'une maladie telle qu'une maladie cérébrovasculaire est actuellement activement étudiée. De nombreuses personnes souffrant de diverses formes de troubles de la circulation cérébrale ont des parents proches qui ont présenté des symptômes similaires à un certain âge. De plus, les changements liés à l'âge, y compris une diminution de la production d'un certain nombre d'hormones importantes et un ralentissement du métabolisme, sont considérés comme des facteurs prédisposants pouvant provoquer des maladies cérébrovasculaires. Chez les femmes, le développement d'une maladie cérébrovasculaire peut être associé à la ménopause et aux changements observés dans cette condition..

Symptômes de maladie cérébrovasculaire

Le taux d'augmentation des manifestations symptomatiques et leur gravité dépendent en grande partie des caractéristiques de l'évolution de la maladie cérébrovasculaire. Dans la plupart des cas, les symptômes d'altération de la circulation cérébrale augmentent sur une longue période. Aux premiers stades du développement de la pathologie, les patients peuvent ne pas prêter attention à leurs symptômes, les considérant comme le résultat d'une journée de travail bien remplie. Les premières manifestations de la maladie cérébrovasculaire comprennent:

  • maux de tête fréquents;
  • diminution des performances;
  • les troubles du sommeil;
  • dépression;
  • déficience de mémoire;
  • fatigue accrue;
  • irritabilité.

Les symptômes deviennent de plus en plus intenses et variés dans le contexte d'une diminution de la nutrition des tissus cérébraux. Les maux de tête deviennent plus fréquents. De nombreuses personnes atteintes de maladies cérébrovasculaires peuvent considérer à tort leurs maux de tête comme des migraines. Il n'est pas possible d'arrêter le syndrome de la douleur à l'aide de médicaments conventionnels. De plus, lorsque la circulation cérébrale est perturbée, des crises de faiblesse générale et des vertiges apparaissent. Avec un effort physique, il peut assombrir les yeux. De plus, des acouphènes apparaissent le matin dans le contexte du développement d'une maladie cardiovasculaire. Entre autres, en raison de la malnutrition des tissus cérébraux, des symptômes tels qu'irritabilité et autres troubles émotionnels, bouche sèche persistante, asthénie, tachycardie, etc. peuvent être observés..

Il existe de nombreux autres signes de maladie cérébrovasculaire, auxquels le patient peut ne pas prêter immédiatement attention. Un symptôme clair d'une violation de l'apport d'oxygène aux tissus cérébraux est une diminution des performances mentales. La résolution de tout problème dans ce cas nécessite un certain effort. De plus, il est difficile pour une personne souffrant de maladie cérébrovasculaire de se souvenir des dates, de comparer les événements, etc. Outre une diminution des capacités intellectuelles, des phobies et des peurs infondées apparaissent, des névroses et des psychoses.

Dans les maladies cérébrovasculaires sévères, une hypocondrie, des troubles de la parole et une déficience visuelle sont observés. Si le traitement n'a pas été commencé, les symptômes sont aggravés. Des troubles du mouvement peuvent apparaître.

Les troubles du mouvement courants observés dans les maladies cérébrovasculaires comprennent une diminution des réflexes, une instabilité de la démarche, une perte de sensation de certaines parties du corps, une paralysie et une parésie des membres..

Complications courantes des maladies cérébrovasculaires

Lorsqu'il s'agit d'une maladie telle qu'une maladie cérébrovasculaire, il convient de noter tout d'abord son impact négatif sur la qualité de la vie humaine. Au 1er stade du développement de la maladie, les manifestations existantes affectent la vie d'une personne de manière imperceptible. Le patient, en raison d'une diminution des performances mentales et d'une augmentation des troubles psycho-émotionnels, peut perdre son emploi ou détruire sa famille. Cependant, plus les maladies cérébrovasculaires progressent, plus les manifestations deviennent sévères. Par exemple, les personnes qui souffrent de troubles du sommeil au stade initial du développement d'une maladie cérébrovasculaire éprouvent souvent des évanouissements et la perte de conscience peut provoquer des blessures graves..

Au stade 2 de la maladie, les patients, en raison de troubles mentaux existants, peuvent perdre la capacité de se servir eux-mêmes. Une personne peut oublier la nécessité d'une hygiène personnelle ou d'une alimentation rapide. Au stade 3 du développement de la pathologie, la plupart des patients développent une démence vasculaire avec toutes les manifestations inhérentes à cette affection. La démence vasculaire chez la plupart des patients s'accompagne de troubles cognitifs graves, notamment une perte d'orientation dans l'espace et la capacité de se déplacer normalement. Dans ce cas, le patient a besoin d'une surveillance constante. Divers troubles du mouvement sévères contribuent de manière significative au développement de l'incapacité chez les personnes souffrant de maladies cérébrovasculaires. La défaite de certaines parties du cerveau peut entraîner une perturbation du travail des organes internes. Le patient peut éprouver une perte de la capacité d'avaler la nourriture normalement, ainsi qu'un dysfonctionnement des organes pelviens.

De plus, les troubles de l'audition, de la vision et de la parole aggravent considérablement la situation du patient, car cela augmente le besoin d'une aide extérieure. Les crises d'épilepsie sont une complication courante des maladies cérébrovasculaires sévères. Entre autres, il existe un risque élevé de transition de la maladie vers un état aigu, exprimé par un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique, un accident ischémique transitoire, une hémorragie sous-arachnoïdienne ou d'autres conditions pouvant entraîner la mort dans les plus brefs délais..

Méthodes de diagnostic des maladies cérébrovasculaires

Étant donné que dans la plupart des cas les symptômes de maladie cérébrovasculaire augmentent lentement, cet état pathologique est souvent diagnostiqué par hasard lors de certaines études en cas de suspicion de présence d'autres maladies vasculaires. Pour poser un diagnostic précis de la maladie cérébrovasculaire, non seulement une anamnèse et un examen du patient sont nécessaires, mais également un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales.

Le diagnostic commence par le fait que les patients subissent un examen neurologique pour déterminer le degré et la nature des dommages aux structures cérébrales. Vous devrez peut-être consulter d'autres spécialistes étroitement ciblés, y compris un ophtalmologiste, un cardiologue, un oto-rhino-laryngologiste, etc. Les méthodes de laboratoire et instrumentales les plus couramment utilisées pour diagnostiquer les maladies cérébrovasculaires comprennent:

  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • réactions sérologiques à certaines maladies infectieuses;
  • analyse pour déterminer l'indice de prothrombine;
  • ECG;
  • analyse d'urine générale;
  • radiographie;
  • angioscanning duplex;
  • angiographie;
  • scintigraphie cérébrale;
  • dopplerographie transcrânienne;
  • IRM;
  • CT;
  • électroencéphalographie;
  • mesure de la pression artérielle;
  • analyse pour déterminer la fraction de lipoprotéines dans le sang.

Dans certains cas, il est conseillé de consulter un endocrinologue et de mener des recherches sur le niveau d'hormones. De plus, s'il existe des antécédents de maladies du système cardiovasculaire, une surveillance ECG quotidienne peut être indiquée. Un examen complet vous permet de poser un diagnostic aussi précisément que possible et de développer la meilleure stratégie pour corriger les manifestations symptomatiques existantes de la MCV.

Médicaments contre les maladies cérébrovasculaires

Le traitement des maladies cérébrovasculaires est dans la plupart des cas effectué par des médicaments. La thérapie doit principalement viser à éliminer les principales causes du développement du problème, à rétablir la circulation sanguine normale dans les vaisseaux du cerveau et à soulager les symptômes existants. Pour améliorer l'hémodynamique, des inhibiteurs calciques et des inhibiteurs de l'enzyme phosphodiestérase sont généralement prescrits. Les médicaments appartenant à ces groupes sont sélectionnés pour chaque patient individuellement, ainsi que leur posologie..

Pour réduire le risque de transition d'une maladie cérébrovasculaire vers un état aigu, des antiagrégants plaquettaires et des anticoagulants sont prescrits, que les patients doivent souvent prendre à vie..

Ces médicaments peuvent aider à réduire le risque de caillots sanguins. De plus, les médicaments sont sélectionnés individuellement pour améliorer l'apport d'oxygène aux tissus cérébraux..

Le schéma thérapeutique peut être complété par d'autres médicaments ayant un effet neuroprotecteur prononcé. S'il y a une mention d'athérosclérose dans les antécédents médicaux, l'utilisation de médicaments appartenant au groupe des statines peut être montrée. Entre autres, l'utilisation de médicaments nécessaires pour normaliser la pression artérielle peut être démontrée. Les nootropiques sont prescrits pour améliorer la mémoire et les fonctions cognitives. De plus, des antioxydants et des antispasmodiques sont souvent inclus dans le schéma thérapeutique. Les médicaments appartenant à différents groupes les plus souvent prescrits pour les maladies cérébrovasculaires comprennent:

  • Corinfar.
  • Cardipin.
  • Cardil.
  • Dilzem.
  • Vérapamil.
  • Cinnarizine.
  • Cérébrolysine.
  • Actovegin.
  • Cerebrokurin.
  • Imidazole.
  • Kétoprofène.
  • Mécaprine.
  • Sermion.
  • Cavinton.
  • Tanakan.
  • Vinpocétine.
  • Fraxiparine.
  • Héparine.
  • Syncumar.
  • Phényline.
  • Warfarine.
  • Curantil.
  • L'acide acétylsalicylique.
  • Lipostat.
  • Citrouille.
  • Probucol.
  • Lovastatine.
  • Piracetam.
  • Glycine.
  • Omaron.
  • Phenibut.
  • Pantogam.
  • Trental.
  • Pentoxifylline.
  • Agapurin.
  • Euphylline.
  • Papavérine.
  • Dibazol.

Avec le développement d'affections aiguës potentiellement mortelles, un traitement chirurgical peut être nécessaire. Le plus souvent, pour les maladies cérébrovasculaires, une angioplastie, une endartériectomie ou un stent des artères endommagées sont effectuées. Lors de l'angioplastie, un cathéter avec un ballon est inséré dans le vaisseau sanguin affecté, ce qui dilate la lumière de l'artère. L'endartériectomie élimine les caillots sanguins qui peuvent bloquer la circulation sanguine. Le stenting implique l'installation d'un treillis spécial, qui empêche un rétrécissement supplémentaire de la zone affectée de l'artère.

Remèdes populaires dans la lutte contre les maladies cérébrovasculaires

Il convient de noter que la maladie cérébrovasculaire est une affection extrêmement complexe en termes de mécanisme de développement, dont le traitement nécessite l'utilisation de médicaments puissants selon le schéma prescrit par le médecin traitant. Les remèdes populaires peuvent être utilisés exclusivement en complément des médicaments..

Il n'y a pas beaucoup de remèdes populaires qui peuvent améliorer l'état d'une personne souffrant de maladie cérébrovasculaire. Pour améliorer la circulation cérébrale, l'utilisation d'une teinture de racine de pivoine peut être recommandée. Pour préparer une teinture cicatrisante, vous devez prendre environ 1 racine de pivoine séchée, la hacher soigneusement et verser 1 verre d'eau bouillante. Le mélange résultant doit être infusé pendant 2 heures. L'infusion prête à l'emploi doit être appliquée dans une cuillère à soupe environ 5 à 6 fois par jour..

Un mélange d'agrumes et de miel donne un bon effet tonique et fortifiant. Pour préparer un remède aussi savoureux et cicatrisant, vous devez broyer soigneusement 1 citron et 2 oranges dans un hachoir à viande. Un peu de miel doit être ajouté au mélange résultant pour que la substance finie ait un goût sucré. Ensuite, le mélange doit être laissé au réfrigérateur pendant environ un jour, puis prendre une cuillère à soupe 3 à 6 fois par jour..

L'infusion de jeunes aiguilles avec du jus de citron a un effet positif sur l'état des tissus cérébraux. Pour préparer un tel remède, vous devez prendre environ 100 g de jeunes aiguilles de n'importe quel conifère et verser 1 litre d'eau bouillante. Après environ une journée, vous devez ajouter du jus de ½ partie de citron à l'infusion. Vous devez utiliser ce remède 3 fois par jour, une cuillère à soupe à jeun. Le traitement avec ce remède populaire doit être poursuivi pendant au moins 3 mois..

Entre autres choses, la teinture de chélidoine a un effet positif sur les maladies cérébrovasculaires. Ce remède doit être pris ½ cuillère à café 3 fois par jour. La durée du traitement avec ce remède est d'au moins 2 semaines. Avant d'utiliser tel ou tel remède populaire, vous devriez consulter un médecin. Même les plantes médicinales légères ont leurs propres contre-indications qui doivent être prises en compte.

Prévention du développement de maladies cérébrovasculaires

La maladie cérébrovasculaire est une maladie extrêmement insidieuse dont la prévention doit être activement poursuivie, à partir de 35 ans. Il est très important d'abandonner complètement les mauvaises habitudes, car elles contribuent grandement à la perturbation du fonctionnement des vaisseaux sanguins. Entre autres choses, il est nécessaire de subir un traitement des pathologies du système cardiovasculaire à temps. En présence d'hypertension, des médicaments doivent être pris pour maintenir la tension artérielle sous contrôle. La correction du poids et une bonne nutrition sont d'une grande importance dans la prévention des maladies cérébrovasculaires. La perte de poids contribue non seulement à la santé vasculaire, mais entraîne également une diminution de l'hypertension artérielle chronique.

Une bonne nutrition dans le cadre de la prévention des MCV implique l'exclusion des viandes fumées, des produits semi-finis, des marinades, des viandes grasses et de tout aliment frit de l'alimentation. La base du régime doit être constituée de légumes crus et cuits à la vapeur, de céréales de tous types, de viande maigre et de produits à base d'acide lactique. La nourriture doit être prise en petites portions au moins 5 fois par jour. Cela accélérera considérablement le métabolisme et nettoiera les vaisseaux sanguins des plaques athéroscléreuses. Entre autres, il est nécessaire d'équilibrer le plus possible les temps de travail et de repos afin d'éviter une surcharge physique. Dans le cadre de la prévention des maladies cérébrovasculaires, il est recommandé d'effectuer des exercices physiques réalisables qui aident à améliorer l'état général du système circulatoire.

Maladie cérébrovasculaire

La maladie cérébrovasculaire est caractérisée par des dommages aux vaisseaux du cerveau, à la suite desquels l'apport d'oxygène aux cellules du cerveau est perturbé, la privation d'oxygène commence et les fonctions cérébrales sont altérées.

Les cliniques et centres neurologiques sont impliqués dans le traitement de la maladie, y compris la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov. Comment commence la maladie cérébrovasculaire, ce que c'est, le neuropathologiste le dira plus en détail lors d'un rendez-vous consultatif.

Classification

Les maladies cérébrovasculaires sont classées par durée et gravité. Dans la classification des affections aiguës dans les maladies cérébrovasculaires non spécifiées, un accident vasculaire cérébral survient, dont la nature n'est pas claire. Maladie cérébrovasculaire, accident vasculaire cérébral non spécifié dans la classification internationale des maladies est sous le code 164 dans la classe des maladies de l'appareil circulatoire.

Classification ICD

CVB, selon la CIM, est reflétée sous les codes 165 à 167; 167,2; 167,3; 167,4; 167.8. Démence vasculaire F01.2; F 01.1; F 01.3. Dans la rubrique 169 sont indiqués les syndromes neurologiques qui se développent à la suite d'une MCV.

Prévoir

Le pronostic de la maladie cérébrovasculaire dépend du mode de vie du patient, de son attitude face à sa propre santé, d'une approche responsable du traitement de la maladie, de la gravité de l'évolution de la maladie. Le patient doit renoncer à ses mauvaises habitudes, manger rationnellement, surveiller son poids, éviter le stress, faire du sport et traiter rapidement les troubles du système circulatoire..

Traitement

La maladie est traitée à l'aide d'une thérapie complexe, qui comprend les groupes de médicaments suivants:

  • médicaments anti-sclérotiques;
  • médicaments antihypertenseurs;
  • médicaments hypoglycémiants;
  • métabolisme;
  • antihypoxants;
  • les antioxydants;
  • antispasmodiques;
  • les anticoagulants;
  • médicaments nootropes;
  • vasodilatateurs.

Dans les cas avancés, la maladie est difficile, le traitement médicamenteux ne montre pas une efficacité élevée. Dans ce cas, le neurologue décide du traitement chirurgical. Pendant l'opération, le chirurgien enlève les caillots sanguins dans les vaisseaux, des plaques athéroscléreuses qui rétrécissent la lumière du vaisseau. Stenting, endartériectomie, angioplastie par ballonnet, anastomose extra-intracrânienne peuvent être réalisées. De telles interventions chirurgicales sont réalisées avec une obstruction vasculaire, une vasoconstriction sévère, pour éliminer les plaques athéroscléreuses et restaurer la perméabilité vasculaire..

Symptômes et traitement, causes du développement

La maladie cérébrovasculaire (MCV) aux premiers stades de développement se caractérise par des troubles du sommeil chez le patient (insomnie, réveil soudain au milieu de la nuit et incapacité à s'endormir après le réveil), une fatigue rapide, une faible efficacité, une perte de mémoire, de l'agitation, de la distraction et des troubles de la pensée. L'état du patient s'aggrave avec l'évolution de la maladie. Il y a un mal de tête sévère, des étourdissements, des acouphènes, un engourdissement et une faiblesse des membres, une vision et une audition altérées, le patient souffre de dépression et une démence peut se développer. Tous ces symptômes indiquent une violation de la circulation cérébrale..

Divers facteurs deviennent les causes du développement de la maladie:

  • accident vasculaire cérébral - devient souvent la cause du développement d'une maladie cérébrovasculaire;
  • athérosclérose cérébrale - la cause la plus fréquente de développement de MCV;
  • stress chronique;
  • fumeur;
  • alcoolisme;
  • surpoids;
  • Diabète;
  • pathologie de la structure des vaisseaux sanguins;
  • maladies du système circulatoire;
  • hypertension;
  • tumeurs;
  • maladies infectieuses;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • blessure.

Le traitement de la MCV dépend de la cause du trouble, de la gravité de la maladie. Dans certains cas, la chirurgie est le traitement principal..

La cause du développement de la maladie cérébrovasculaire est le processus inflammatoire dans les vaisseaux du cerveau, affectant les artères et les veines. La cause la plus fréquente de la maladie est l'athérosclérose cérébrale. Le traitement de la maladie commence par l'élimination des facteurs de risque élevés:

  • Diabète;
  • l'athérosclérose cérébrale;
  • hypertension artérielle;
  • cholestérol sanguin élevé.

Le traitement médicamenteux, le régime alimentaire aident à restaurer l'élasticité des vaisseaux sanguins, à améliorer la circulation sanguine dans le cerveau et à réduire le risque de développer une maladie cérébrovasculaire.

Hypertension intracrânienne

La maladie cérébrovasculaire est considérée comme un terme collectif, sous lequel diverses maladies sont cachées, entraînant une altération de la circulation cérébrale. Ces maladies peuvent survenir à la fois sous des formes aiguës et chroniques et appartiennent à la classe des troubles cérébrovasculaires. L'hypertension intracrânienne est caractérisée par une pression intracrânienne anormalement élevée. L'hypertension intracrânienne chronique fait le plus souvent référence à la forme idiopathique de la maladie, la cause du développement du trouble reste incertaine. L'hypertension intracrânienne est fréquente, souvent chez les personnes atteintes d'une maladie neurologique.

L'hypertension intracrânienne entraîne une altération de la circulation cérébrale, provoque la formation d'une ischémie cérébrale secondaire. La maladie cérébrovasculaire est la cause qui conduit au développement de l'hypertension intracrânienne. L'augmentation de la pression intracrânienne peut entraîner un coma, des troubles sensoriels, des troubles de la parole et d'autres problèmes graves. L'hypertension intracrânienne est une complication grave de la maladie cérébrale.

Encéphalopathie

L'encéphalopathie dyscirculatoire est caractérisée par des lésions diffuses ou focales des vaisseaux cérébraux. La maladie entraîne des troubles de la mémoire, de la pensée, de l'attention et le développement de la démence - la démence - devient une complication grave de la maladie. L'évolution de la maladie s'accompagne de divers symptômes:

  • violation de l'activité motrice;
  • trouble de la fonction cérébelleuse;
  • troubles affectifs;
  • fortes fluctuations de la pression artérielle;
  • vertiges;
  • violation de la mastication et de la déglutition de la nourriture, autres troubles pseudobulbaires;
  • à un stade avancé de la maladie, les patients présentent une incontinence fécale et urinaire.

La cause de la maladie est l'athérosclérose des vaisseaux du cerveau, l'hypertension, divers troubles entraînant des lésions du système vasculaire, des maladies du sang et d'autres causes.

Statistiques

Les accidents vasculaires cérébraux, qui provoquent le développement des maladies cardiovasculaires, entraînent chaque année la mort d'un grand nombre de personnes, 40% des survivants d'un AVC meurent ou deviennent handicapés. Orientation en temps opportun vers un neurologue lorsque des symptômes de détresse apparaissent, un mode de vie sain, une alimentation équilibrée réduisent le risque de développer une maladie cérébrovasculaire.

La clinique neurologique de l'hôpital Yusupov fournit une assistance aux personnes atteintes de maladies cérébrovasculaires. À l'hôpital, vous pouvez suivre un traitement pour une maladie cérébrovasculaire, une rééducation après une maladie. Les médecins accordent une grande attention à la prévention du développement des maladies vasculaires du cerveau, l'hôpital a développé des programmes pour restaurer les fonctions du cerveau du patient après un accident vasculaire cérébral grave, traiter la démence, les maladies cérébrovasculaires chroniques. Au cours de la consultation, le médecin expliquera ce qu'est la maladie cérébrovasculaire chez l'homme, comment l'hôpital fournit un traitement médical pour les maladies cérébrovasculaires du cerveau, le traitement chirurgical des maladies cérébrovasculaires. Les antécédents médicaux du patient seront stockés sur un support moderne, à la fin du traitement, le patient recevra une description complète de son traitement en clinique. Vous pouvez vous inscrire pour une consultation avec un médecin en appelant l'hôpital Yusupov.

Maladie cérébrovasculaire

Articles d'experts médicaux

La maladie cérébrovasculaire se caractérise par des lésions des vaisseaux du cerveau, entraînant une carence chronique en oxygène du cerveau et un dysfonctionnement de son fonctionnement..

Code CIM-10

Causes des maladies cérébrovasculaires

Le principal critère de survenue de cette pathologie est l'endommagement des parois des vaisseaux du cerveau et le dépôt de cholestérol dans ceux-ci, à la suite de quoi une soi-disant plaque se forme, la lumière du vaisseau se rétrécit et la circulation sanguine s'aggrave. La pathologie des vaisseaux cérébraux est souvent observée chez les personnes qui ont atteint l'âge de cinquante ans. La raison suivante de l'apparition d'une pathologie telle que la maladie cérébrovasculaire est des processus inflammatoires et déformants dans les parois des vaisseaux sanguins (vascularite), en raison d'une altération de l'apport sanguin et de la destruction des tissus due au rétrécissement des vaisseaux affectés.

Ces troubles sont de nombreux types et se différencient par la gravité de la maladie, sa localisation et son évolution..

Facteurs de risque

  • hypertension artérielle;
  • athérosclérose cérébrale - une maladie des vaisseaux cérébraux, dans laquelle la circulation cérébrale est altérée et les processus mentaux se détériorent;
  • composition perturbée des lipoprotéines sanguines (augmentation du taux de cholestérol);
  • Diabète;
  • dépendance à la nicotine;
  • en surpoids.

Symptômes de maladie cérébrovasculaire

  • niveau de performance réduit;
  • l'apparition rapide d'une sensation de fatigue;
  • état dépressif;
  • insomnie;
  • déficience de mémoire;
  • difficulté à penser;
  • agitation excessive.

Tous ces signes sont souvent accompagnés de maux de tête persistants, de vertiges et d'une sensation de bruit dans les oreilles. Les crises cérébrales qui surviennent avec ces symptômes peuvent entraîner de graves perturbations du fonctionnement du cerveau et provoquer des violations de l'appareil de la parole, de la sensibilité et des lésions des organes de la vision. Si de telles manifestations régressent en une journée, il s'agit très probablement de signes d'un accident ischémique transitoire. Si de tels signes sont apparus et ne disparaissent pas dans les deux jours, il y a très probablement un accident vasculaire cérébral, qui à son tour constitue une menace pour la vie du patient et peut également entraîner une invalidité du patient. La principale différence entre un accident vasculaire cérébral et une crise d'accident ischémique transitoire est que l'état neurologique après un accident vasculaire cérébral peut se rétablir pendant plusieurs mois et années, ou il peut ne pas se rétablir du tout..

Dans les cas où la maladie cérébrovasculaire ne provoque pas d'accident vasculaire cérébral, elle peut entraîner une altération des capacités mentales, pouvant aller jusqu'au développement d'une démence vasculaire - troubles de la mémoire, de l'attention, de la parole, de la gnose, de la praxis, de la capacité de penser, de planifier, de prendre une décision et de rendre compte de ses actions. Les symptômes peuvent être stupéfiants lors de la marche, des étourdissements, etc..

Complications et conséquences

Les complications de la maladie cérébrovasculaire peuvent être des accidents vasculaires cérébraux aigus et des accidents ischémiques transitoires, une encéphalopathie dyscirculatoire, entraînant une augmentation des changements structurels diffus avec une altération des fonctions cérébrales (se manifestant sous la forme de troubles multifocaux de la fonction cérébrale), ainsi que la démence vasculaire. Cette classification est très conditionnelle, car un accident vasculaire cérébral survient principalement dans le contexte d'une ischémie cérébrale chronique et constitue la phase suivante de la maladie cérébrovasculaire..

Diagnostic de la maladie cérébrovasculaire

Pour un diagnostic complet et complet de la maladie cérébrovasculaire, le patient se voit prescrire une imagerie par résonance magnétique, un examen aux rayons X de contraste des vaisseaux sanguins et une analyse du flux sanguin. Une méthode de diagnostic telle que la phlébographie est également présentée - elle vous permet d'établir la distribution des veines sur un segment spécifique du corps. En tant qu'examen, une scintigraphie cérébrale et un scan duplex des artères brachiocéphaliques sont également prescrits..

Qui contacter?

Traitement des maladies cérébrovasculaires

Les maladies cérébrovasculaires doivent être traitées de manière globale. Ces mesures impliquent l'abandon des mauvaises habitudes, la correction du poids et une alimentation saine et équilibrée. Les agents antiplaquettaires comme le dipyridamole sont initialement indiqués pour le traitement. Le patient se voit prescrire des médicaments qui favorisent l'expansion des vaisseaux cérébraux, bloquent les canaux calciques membranaires, augmentent la résistance des tissus à l'hypoxie, ont un effet positif sur l'élasticité des membranes des cellules nerveuses, ainsi que sur la fonction des récepteurs (nicergoline, vinpocétine, cérébrolysine, cinnarizine, piracétam, gliatiline, nimodipine, instenon, etc.).

La cryoaphérèse, ou cryopercipitation, est basée sur la capacité de certaines molécules à polymériser lorsqu'elles sont exposées à la température et à des facteurs chimiques. Grâce à cette méthode, non seulement les éléments qui provoquent des changements dégénératifs dans les parois des artères sont neutralisés du sang, mais également les propriétés élastiques des vaisseaux sont améliorées. En conséquence, l'apport sanguin au cerveau est normalisé et les symptômes caractéristiques d'une pathologie telle qu'une maladie cérébrovasculaire sont éliminés..

L'endartériectomie est un curetage chirurgical de la paroi interne d'une artère sur laquelle une plaque athérosclétique s'est formée. Après cette opération, la lumière de l'artère est considérablement élargie, rétablissant ainsi la circulation sanguine. Montré dans les cas particulièrement graves.

Angioplastie. Dans cette procédure, un cathéter à ballonnet est inséré dans la lumière de l'artère, à la suite de quoi la lumière de l'artère se dilate et le flux sanguin est rétabli..

Le stent de l'artère carotide peut être un complément à l'angioplastie - un stent spécial est installé pour garder la lumière du vaisseau ouverte.

La prévention

Pour prévenir une maladie telle que les maladies cérébrovasculaires, la pression artérielle doit être maintenue à des niveaux normaux, les maladies concomitantes qui provoquent le risque de développer cette pathologie (diabète sucré) doivent être traitées, l'alcool et la nicotine doivent être abandonnés et le poids doit être normalisé. Afin d'améliorer la circulation cérébrale, vous pouvez utiliser le médicament oxybral (un ingrédient actif à base de plante - la vincamine). Le médicament a un effet par la régulation des effets sur les vaisseaux cérébraux. Il aide à améliorer les processus métaboliques dans le cerveau, augmente l'apport d'oxygène aux neurones en cas de carence en oxygène et aide à normaliser la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau. Le médicament est non toxique, est un remède prometteur pour la correction de l'activité mentale.

Prévoir

Avec les bonnes tactiques de traitement, il est possible d'améliorer considérablement la qualité de vie du patient, de réduire le risque d'accident vasculaire cérébral, de normaliser le spectre lipidique, d'améliorer l'élasticité des vaisseaux cérébraux et de se débarrasser complètement des symptômes de l'athérosclérose cérébrale.

La maladie cérébrovasculaire - une pathologie des vaisseaux sanguins du cerveau et de ses membranes - ne peut être diagnostiquée et guérie indépendamment, nécessite un examen détaillé et un traitement compétent prescrit par un neurologue expérimenté.

Diagnostic et traitement des maladies cérébrovasculaires

Les fonctions les plus complexes du cerveau ne peuvent être exécutées que si sa matière vivante est normale. Les tissus nécessitent un maintien de la vie, une nutrition et une respiration ininterrompus, et un tel apport ne peut être fourni que par un système vasculaire normalement formé et intact..

Les moindres échecs, même dans les petits vaisseaux, conduisent à la famine et à l'inhibition de la respiration cellulaire, ce qui réduit leur viabilité. Extérieurement, de tels processus se manifestent par la perte de compétences, de capacités mentales, de capacité à effectuer une variété de mouvements. Ces pathologies sont combinées en un seul groupe - les maladies cérébrovasculaires. Leur prévalence a récemment tellement augmenté qu'elle suscite de sérieuses inquiétudes parmi les spécialistes..

Propriétés et variétés de pathologie

Même avec des signes en développement, une personne peut ne pas avoir la moindre idée de ce qu'est une maladie cérébrovasculaire. Tout un groupe de maladies est réuni sous ce terme. Ces affections sont insidieuses, elles entraînent des perturbations dans de nombreuses fonctions vitales assurées par le cerveau..

Leur essence consiste en la suppression de l'activité vitale des cellules en raison d'un apport sanguin insuffisant avec des dommages aux vaisseaux du cerveau..

Plusieurs pathologies graves appartiennent au groupe des maladies cérébrovasculaires:

  1. AVC hémorragique.
  2. Hémorragie intracrânienne.
  3. Encéphalopathie discirculatoire chronique.
  4. AVC ischémique.
  5. Encéphalopathie hypertensive.

La neurologie étudie les caractéristiques de l'évolution de la CVB et le traitement de ces troubles..

Les raisons

Les troubles cérébro-vasculaires ont des origines différentes.

Mais il est possible de distinguer les facteurs de provocation généraux qui peuvent modifier l'état des vaisseaux du cerveau:

  1. Perturbations hormonales (y compris pendant l'hormonothérapie avec des médicaments).
  2. Anomalies du métabolisme.
  3. Exposition au tabac et à l'alcool.
  4. Hypertension.
  5. Des situations stressantes.
  6. La cardiopathie ischémique.
  7. Blessures au crâne et à la colonne vertébrale.
  8. Hypodynamie.
  9. Prédisposition héréditaire au développement de troubles cérébrovasculaires.

Beaucoup de ces facteurs affectent constamment ou périodiquement le corps humain, et avec l'âge, les conséquences de ces influences s'accumulent.

Par conséquent, chez les personnes âgées, une insuffisance cérébrovasculaire du cerveau est plus probable, bien que récemment les pathologies de ce groupe soient devenues plus courantes dans la population plus jeune..

Maladies provoquant une insuffisance cérébrovasculaire

En raison de la longue et forte influence des facteurs de provocation, des maladies se développent, qui conduisent ensuite à l'apparition d'une insuffisance cérébrovasculaire:

  1. Athérosclérose. Cette affection courante fait adhérer les plaques de cholestérol à la surface interne des parois vasculaires. Par la suite, ces navires ne peuvent pas remplir pleinement leurs fonctions..
  2. Vasculite. S'accompagne d'une inflammation qui interfère avec la circulation sanguine normale.
  3. Ostéochondrose. Elle s'accompagne du développement d'une insuffisance vertébrobasilaire avec oppression du flux sanguin dans les vaisseaux vertébraux.
  4. Hypertension. Une augmentation de la pression dans les artères provoque leur spasme.
  5. Les caillots sanguins entraînent également une insuffisance cérébrovasculaire due à une occlusion vasculaire.

Il est souvent difficile de déterminer la cause sous-jacente de la maladie cérébrovasculaire. Ainsi dans certains cas, le diagnostic reste indéterminé..

Symptômes et stades

L'insuffisance cérébrovasculaire présente des symptômes différents, leur classification est effectuée en fonction du moment et de l'intensité de la manifestation, en tenant compte du stade de progression de la pathologie.

Les manifestations initiales caractéristiques du stade 1 de la maladie cérébrovasculaire cérébrale apparaissent généralement lentement.

Les principaux symptômes du trouble comprennent:

  1. Diminution des performances.
  2. Difficulté de concentration.
  3. Difficulté à se souvenir des informations que vous venez d'apprendre.
  4. Agitation excessive.
  5. Volatilité des émotions.
  6. Irritabilité.
  7. Bouche sèche.
  8. Ressentir des bouffées de chaleur.
  9. Troubles du rythme cardiaque.

Les phénomènes pathologiques qui accompagnent les troubles vasculaires cérébraux, affectent les capacités physiques et mentales d'une personne, entraînent des difficultés à effectuer des activités dans lesquelles le patient était auparavant engagé sans trop de difficultés. En raison d'une perception déformée des événements et de la réticence d'une personne à percevoir les opinions d'autres personnes, des conflits surviennent souvent même avec des parents proches qui ne comprennent pas immédiatement la raison de ces changements de caractère..

La maladie cérébrovasculaire chronique (CCVD) du 2e degré se manifeste par des symptômes cérébraux encore plus vifs.Par conséquent, à ce stade, il devient déjà clair que la cause des changements dans la psyché humaine est sa maladie..

Il existe de multiples troubles de la sphère psycho-émotionnelle, une dépression de l'intelligence et des capacités motrices. Les problèmes commencent par la coordination et l'orientation, la sensibilité des différents analyseurs (en particulier, la capacité visuelle diminue).

La poursuite de la progression de la MCV provoque des convulsions et une diminution de la qualité de la parole.

Ce à quoi le CVP peut mener

La pathologie cérébrovasculaire (CVP), en fin de compte, peut conduire à des phénomènes tels que:

  1. Démence.
  2. Accident vasculaire cérébral.
  3. Coma cérébrovasculaire.
  4. Accident ischémique transitoire.

La forme sévère de cette maladie, définie comme le troisième stade de l'insuffisance cérébrovasculaire (ou angiodystonie cérébrovasculaire), est décrite comme une perte irréversible de la capacité d'une personne à penser et à agir consciemment. En fait, une personne devient handicapée (bien qu'il soit parfois conseillé d'attribuer un handicap déjà au deuxième stade, avec la manifestation violente de symptômes). Le patient est impuissant, a besoin d'une surveillance constante.

Il a besoin d'aide pour tout, même pour subvenir aux besoins de base (il ne peut ni boire ni manger seul, aller aux toilettes). Il est incroyablement difficile de communiquer avec lui, car le centre de la parole est affecté et la parole est perdue, mais maintenant le patient n'est plus en mesure de conflit. Mais il peut se faire du mal par des tentatives maladroites de se déplacer, et toute blessure pour lui est extrêmement dangereuse.

Diagnostique

Le syndrome cérébrovasculaire ne peut être détecté que lorsqu'il est diagnostiqué dans un établissement médical. Même en cas de suspicion d'une telle maladie, ni le patient lui-même ni ses proches ne pourront déterminer la pathologie à domicile. Par conséquent, vous devriez trouver un bon chirurgien vasculaire capable de reconnaître le type de trouble et de prescrire un traitement..

Le diagnostic de MCV peut être posé après la mise en œuvre de ces mesures de diagnostic:

  1. Tests sanguins (l'indice de prothrombine, la biochimie sont très importants), urine.
  2. Tests d'infection (syphilis).
  3. EEG.
  4. ECG.
  5. Radiographie pulmonaire.
  6. L'angioscanning est une méthode très informative pour détecter une insuffisance cérébrovasculaire.
  7. Scintigraphie.
  8. Angiographie.
  9. Doppler transcrânien.
  10. IRM.

Seuls les résultats du diagnostic vous diront ce qu'il arrive réellement à une personne, quels changements anatomiques conduisent à des violations.

Il peut y avoir des problèmes de décodage des maladies cérébrovasculaires, mais le choix d'un spécialiste qualifié déterminera rapidement le type de maladie et développera un traitement.

Traitement

Pour aider le patient à optimiser la qualité de vie et à retarder l'apparition de troubles irréversibles, le traitement de la maladie cérébrovasculaire doit être organisé de manière à réduire le degré d'influence des causes du trouble et à supprimer ses symptômes..

Traiter les maladies cérébrovasculaires en utilisant différentes approches.

Ceux-ci inclus:

  1. Traitement médicamenteux contre les maladies provoquant des maladies cardiovasculaires (athérosclérose, accident vasculaire cérébral ischémique, etc.).
  2. Thérapie médicamenteuse visant à prévenir les conditions dangereuses pouvant entraîner des complications (crise hypertensive, coma).
  3. Traitement des maladies cardiovasculaires avec des médicaments qui normalisent les processus vitaux dans le corps (métabolites, antioxydants, angioprotecteurs, anticoagulants qui protègent les vaisseaux cérébraux des dommages, médicaments hypocholestérolémiants, antispasmodiques et médicaments pour la vasodilatation).
  4. L'utilisation de médicaments pour le traitement des anomalies psycho-émotionnelles qui provoquent des maladies cérébrovasculaires cérébrales (antidépresseurs).
  5. L'utilisation de procédures médicales. En particulier, l'oxygénation hyperbare aide au diagnostic de l'insuffisance cérébrovasculaire chronique. Il s'agit d'une technique dans laquelle le patient respire de l'oxygène pur dans une chambre de pression, augmentant ainsi l'apport d'oxygène aux cellules à partir du sang artériel..
  6. Les phénomènes pathologiques tels que l'obésité, l'athérosclérose, le diabète, les accidents vasculaires cérébraux ischémiques nécessitent l'adhésion obligatoire à un régime..
  7. Si l'insuffisance cérébrale est causée par un défaut qui peut être corrigé par la chirurgie, des méthodes chirurgicales sont utilisées. Par exemple, des stents peuvent être insérés dans des vaisseaux souffrant de spasmes, ou des plaques de cholestérol peuvent être retirées si le patient est atteint d'athérosclérose. Il existe également des méthodes qui peuvent éliminer les conséquences dangereuses si le patient a des saignements intracérébraux..
  8. Les maladies cérébrovasculaires nécessitent une modification du mode de vie du patient. Vous devez organiser votre routine quotidienne de manière à réduire la durée et l'intensité du stress mental et à augmenter l'activité physique. Arrêtez de fumer et de consommer de l'alcool.

Les affections cérébrovasculaires peuvent être traitées si elles sont débutées tôt. De plus, dans de nombreux cas, il est même possible de retrouver des capacités perdues et d'éviter une appropriation précoce du handicap..

Conclusion

Chaque personne peut faire face à un tel trouble dans la vie réelle et apprendre de première main ce qu'est la MCV. Il faut comprendre qu'en cas de maladie cérébrovasculaire, il est très important d'avoir une perception psychologique correcte du diagnostic par les autres et la personne malade..

Vous devez essayer de ne pas remarquer de défauts dans sa pensée et ne pas essayer de prouver qu'il est à la hauteur du développement des conflits.

Ils aggravent l'humeur et les anomalies physiologiques du patient. Chaque stress provoque un manque d'oxygène encore plus grand et la mort de plus de cellules.

Si une personne est généralement optimiste, les parents prennent suffisamment soin du patient, la thérapie commence à temps, puis l'efficacité du traitement augmente considérablement, les fonctions psychologiques déprimées sont rétablies et il devient possible de mener une vie heureuse sous réserve des instructions des médecins.