Arythmie: causes, symptômes, signes

Vasculite

Notre cœur fonctionne comme une horloge dans un état normal avec le même rythme, la même fréquence et la même régularité, assurant ainsi une distribution ininterrompue des substances organiques, minérales et de l'oxygène nécessaires à tous les tissus et organes. Mais en cas de dysfonctionnement dans le travail du principal «conducteur» du corps, on parle d'arythmie.

Dans la pratique médicale, de nombreux types de cette maladie ont été enregistrés, par conséquent, divers symptômes d'arythmies cardiaques suggèrent un traitement différent. Mais nous parlerons du traitement dans un article séparé, et ici nous examinerons les causes, les symptômes, les différences, les manifestations des arythmies, afin, comme on dit, de connaître l'ennemi de vue.

Signes, causes et facteurs de risque de la maladie

Lorsque notre cœur fonctionne normalement, nous ne ressentons même pas sa présence dans notre corps, comme s'il n'existait pas. Mais ce n'est pas toujours le cas.

Dans un corps sain, le rythme des contractions cardiaques est compris entre 60 et 80 battements par minute. De plus, ces contractions se produisent au même rythme, c'est-à-dire avec la même fréquence. Mais si les battements cardiaques deviennent plus fréquents (avec tachycardie), deviennent moins fréquents (avec bradycardie) ou tombent hors du temps (avec extrasystole), qui sont des symptômes d'arythmie, alors dans ces cas, le médecin diagnostique une pathologie.

Les signes d'arythmie sont une décoloration du cœur ou, à l'inverse, un rythme cardiaque irrégulier, s'il «bat», tandis qu'un état inconfortable peut être ressenti en raison d'une douleur dans la région de la poitrine, ainsi que des évanouissements avec de longues pauses entre les battements.

La principale cause d'arythmie est la pathologie cardiaque, indiquant un éventuel défaut de l'organe principal, une maladie ischémique, une myocardite ou une cardiomyopathie. Dans certains cas, il peut précéder l'infarctus du myocarde et, parfois, en être la conséquence. Souvent, il est causé par une violation des processus métaboliques, c'est-à-dire métabolisme dans le corps.

Il y a tellement de causes d'arythmies cardiaques et elles sont toutes si différentes, en fonction de nombreux facteurs, qu'il est assez difficile de toutes les énumérer. Par conséquent, nommons les plus significatifs:

  • situations stressantes et dépression;
  • augmentation de l'activité physique;
  • métabolisme inapproprié;
  • alcoolisme, consommation de boissons énergisantes et tabagisme;
  • pathologie cardiaque;
  • infections et maladies fongiques;
  • ménopause;
  • pathologie cérébrale.

Mais c'est précisément à partir de l'identification exacte de la cause de l'arythmie cardiaque que le traitement apporte des résultats tangibles. Cependant, de nombreux types d'arythmies sont purement symptomatiques et ne nécessitent aucun traitement. De plus, ils sont toujours célibataires.

Outre la pathologie cardiaque, la cause des arythmies cardiaques est un trouble des systèmes nerveux ou respiratoire du corps, ainsi que des maladies gastro-intestinales. Et souvent nos mauvaises habitudes agissent comme un provocateur d'arythmie. Des cas plus graves d'arythmie surviennent en raison d'un surdosage et d'une intoxication médicamenteux, entraînant un choc anaphylactique.

Et avec la forme la plus sévère de fibrillation auriculaire du cœur, les symptômes sous la forme d'une augmentation de ses battements jusqu'à 150 par minute provoquent chez une personne des étourdissements sévères et une privation d'oxygène..

Les causes de l'arythmie sont assez souvent la présence au cœur de tissus cicatriciels ou nécrotiques qui empêchent le passage des impulsions électriques, ainsi que l'amincissement ou, au contraire, l'épaississement des parois des ventricules du cœur, conduisant incorrectement ces impulsions.

Les causes des arythmies après avoir mangé, et il y en a, sont la pression d'un estomac plein sur le diaphragme. Une respiration rapide apparaît, forçant le muscle cardiaque à travailler plus dur pour fournir de l'oxygène de haute qualité aux tissus corporels. Il est nécessaire de comprendre par vous-même que le processus de digestion des aliments consomme de l'énergie pour le corps. Par conséquent, vous ne devez pas manger en grandes portions, mais de manière fractionnée, mais souvent. Essayez de ne pas manger d'aliments frits et salés, et n'essayez pas non plus de vous allonger pour vous reposer immédiatement après avoir mangé, mais habituez-vous à marcher, par exemple..

Ce type d'arythmie affecte souvent les adolescents qui se remettent d'anorexie et les personnes en surpoids..

Il existe de nombreuses réponses à la question de savoir ce qui cause les arythmies cardiaques. En plus des symptômes, dont les principaux sont l'essoufflement, les douleurs cardiaques, une diminution de la pression artérielle, un rythme cardiaque irrégulier. Si vous ressentez cela, vous devez être prudent, car il s'agit d'un signe d'angine de poitrine et d'arythmies cardiaques..

La manifestation la plus dangereuse de l'arythmie est l'apparition d'une fibrillation ventriculaire, caractérisée par une contraction chaotique des fibres musculaires individuelles. Cette pathologie peut être mortelle..

Facteurs de risque d'arythmie cardiaque

Les facteurs de risque d'apparition de la maladie sont:

  • prédisposition génétique congénitale (développement cardiaque anormal, arythmies congénitales);
  • pathologie d'origine endocrinienne (si la glande thyroïde produit une quantité accrue d'hormones (dans ce cas, une tachycardie est observée) ou son contenu réduit (bradycardie), diabète sucré;
  • hypertension artérielle (provoque le développement d'une ischémie, à la suite de laquelle les parois du ventricule s'épaississent et cela change la nature des impulsions conduites);
  • violations de la formation d'électrolytes (excès ou manque d'électrolytes (Ca, Mg, Na, K);
  • l'utilisation de stimulants psycho et narcotiques.

Par conséquent, le traitement des symptômes d'arythmie ne conduit pas à une guérison permanente. Il suffit d'arrêter de prendre des antiarythmiques, car la manifestation de la maladie reprend. Le traitement correct consiste en l'élimination possible de la pathologie qui a provoqué la contraction arythmique du cœur.

Caractéristiques de l'étiologie de la maladie chez les femmes et les hommes

Les symptômes des arythmies cardiaques chez les femmes sont très similaires à ceux des hommes, mais il existe certaines caractéristiques, notamment:

  • signe d'âge de la maladie: chez la femme, la maladie est détectée le plus souvent après l'âge de 50 ans;
  • haute sensibilité des femmes par rapport aux attaques de la maladie: elles ressentent immédiatement et paniquent souvent à ce sujet.

Avec des signes d'arythmie cardiaque, les femmes ont une faiblesse, une sensation d'insuffisance cardiaque, de l'excitation, des douleurs thoraciques. De plus, il peut se manifester par une opacification des yeux, perçue comme normale. En cas de manifestations fréquentes de tels signes, un besoin urgent de consulter un médecin, car cela peut même entraîner des évanouissements, ainsi qu'un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.

La principale cause d'arythmies chez les femmes en raison de leur émotivité accrue, par rapport aux hommes, est le stress et la tension nerveuse fréquente. Parallèlement à cela, il y a un effet négatif sur le système cardiovasculaire du surpoids, du tabagisme, de la consommation de divers stimulants tels que la caféine, ainsi que des pathologies cardiaques. Récemment, une surcharge physique s'est ajoutée aux raisons ci-dessus, lorsque, en raison de l'irresponsabilité ou de l'infantilisme de la moitié masculine de l'humanité, une femme doit assumer le fardeau insupportable de maintenir une famille..

Les signes d'arythmie cardiaque chez l'homme sont identiques à ceux de la femme. Mais la survenue d'une crise cardiaque chez l'homme est trouvée par les statistiques médicales beaucoup plus souvent que chez la femme, et les cas de fibrillation auriculaire chez la moitié masculine de l'humanité sont diagnostiqués beaucoup plus souvent..

Les symptômes d'arythmie chez les hommes ne diffèrent pas des manifestations féminines de la maladie et se manifestent par une faiblesse constante, un essoufflement, des douleurs thoraciques, des étourdissements, des évanouissements.

Les principales causes des arythmies cardiaques chez les hommes sont les modes de vie malsains, qui se traduisent par une restauration rapide déséquilibrée (par exemple, chez les hommes célibataires), des collations fréquentes, une consommation excessive d'alcool et le tabagisme. Ces facteurs incluent également une transition brusque d'un entraînement sportif fréquent avec un grand effort physique sur le corps à un style de vie calme et plus souvent inactif. Un tel changement brusque des conditions empêche le cœur de se restructurer à un rythme complètement opposé et des dysfonctionnements.

Il arrive que les violations du rythme normal du cœur et la présence d'autres symptômes pathologiques ne nécessitent pas de traitement pour les arythmies cardiaques. Ils peuvent apparaître même chez une personne en bonne santé et avoir un caractère complètement bénin. De plus, ces arythmies ne se reflètent pas dans la qualité de vie..

Mais même les insuffisances cardiaques qui n'affectent pas la qualité de la circulation sanguine sont difficiles pour certaines personnes et peuvent affecter non seulement le changement d'emploi, mais aussi le style et le mode de vie..

Arythmie: qu'est-ce que c'est, causes, symptômes, diagnostic et traitement

Lequel des gens n'a pas au moins une fois rencontré des interruptions dans le travail du cœur? Le cœur bat depuis la naissance même d'une personne jusqu'à sa mort, sans repos ni repos. Et si d'autres organes peuvent se reposer à un degré ou à un autre, alors le cœur n'est pas autorisé. Bien sûr, après un travail aussi acharné, des interruptions de travail lui arrivent - ce sont des arythmies.

Qu'est-ce que l'arythmie cardiaque? L'arythmie est un concept collectif qui comprend une violation du rythme du cœur sous la forme d'échecs dans la formation d'un rythme, d'échecs de conduction ou de leur combinaison.

Classification

Il existe plusieurs classifications principales des arythmies. Selon la fréquence de formation du pouls, les arythmies peuvent être divisées en tachyarythmies (augmentation de la fréquence cardiaque) et bradyarythmies (diminution de la fréquence cardiaque).

Sur le lieu de formation, on distingue les types d'arythmies suivants: supraventriculaire (auriculaire), ventriculaire et auriculo-ventriculaire.

En fonction du type de trouble, la classification des arythmies prévoit la division en trois groupes principaux:

I. Violation de rythme.

  • Violation de l'automatisme du stimulateur cardiaque (nœud sinusal):
  1. tachyarythmie;
  2. bradyarythmie;
  3. arythmie sinusale simple;
  4. syndrome de faiblesse du nœud sino-auriculaire.
  • Arythmies dues à la survenue de stimulateurs ectopiques (pas de nœud sinusal):
  1. rythmes ou complexes de remplacement auriculaire, ventriculaire ou auriculo-ventriculaire lents;
  2. rythmes ou complexes de remplacement auriculaire, ventriculaire ou auriculo-ventriculaire accéléré.
  • Arythmies résultant d'une onde d'excitation réémergente dans les voies:
  1. extrasystoles (auriculaires, ventriculaires, auriculo-ventriculaires);
  2. paroxysmes de tachycardie (peuvent survenir dans les oreillettes, les ventricules, dans le nœud auriculo-ventriculaire);
  3. battement des ventricules / oreillettes;
  4. fibrillation ventriculaire / auriculaire.

II. Violation de la conduction d'impulsion.

  • blocus du nœud sino-auriculaire;
  • blocage de la jonction auriculo-ventriculaire (trois degrés);
  • blocage intraventriculaire du faisceau de His et de ses jambes;
  • asystole des ventricules;
  • syndrome de contraction ventriculaire prématurée.

III. Violations mixtes.

Causes d'occurrence

Maintenant qu'il est devenu plus ou moins clair avec ce qu'est l'arythmie, nous pouvons passer à la raison pour laquelle elles surviennent..

Les causes des arythmies sont divisées en plusieurs groupes principaux:

  • Causes extracardiaques (non associées à des lésions cardiaques):
  1. augmentation prolongée de la température corporelle de plus de 38 degrés;
  2. modifications du fonctionnement de la glande thyroïde - thyrotoxicose (augmentation excessive des hormones thyroïdiennes dans le sang), hypothyroïdie (diminution de la production d'hormones);
  3. insuffisance vasculaire, respiratoire, rénale ou hépatique aiguë;
  4. cardiopsychonévrose;
  5. empoisonnement avec diverses substances;
  6. augmentation de la pression intracrânienne;
  7. surdosage de médicaments (glycosides cardiaques, inhibiteurs des récepteurs bêta-adrénergiques);
  8. tabagisme (actif et passif), consommation excessive d'alcool, de café;
  9. réflexes pathologiques survenant dans le cœur, mais causés par des maladies d'autres organes et systèmes.
  • Causes intracardiques (directement «cardiologie des arythmies» ou lésions cardiaques):
  1. insuffisance cardiaque aiguë ou chronique;
  2. infarctus aigu du myocarde;
  3. angine de poitrine sévère (crise aiguë);
  4. maladies inflammatoires du muscle cardiaque - myocardite;
  5. cardiosclérose (résultant de changements athéroscléreux ou après une crise cardiaque);
  6. maladies systémiques du tissu conjonctif;
  7. dommages directs aux voies pendant la chirurgie;
  8. maladies rhumatismales;
  9. lésions hypoxiques du muscle cardiaque;
  10. un déséquilibre électrolytique.
  • Pathologie congénitale des voies, muscle cardiaque, stimulateur cardiaque.
  • Raisons physiologiques:
  1. bradycardie physiologique chez les athlètes;
  2. activité physique forte ou prolongée;
  3. stress émotionnel.

Les causes des arythmies chez les femmes comprennent le plus souvent des troubles hormonaux (modifications de la quantité d'œstrogènes, de progestérone, des hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes) et l'apparition de la ménopause.

En raison de ces caractéristiques, les arythmies chez les hommes surviennent un peu moins fréquemment. Ainsi, afin de découvrir les causes des arythmies cardiaques, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi du patient..

Pathogenèse du développement des arythmies

La pathogenèse des arythmies comprend un changement de stimulateur cardiaque. Normalement, le stimulateur cardiaque dans le cœur est le nœud sino-auriculaire, qui génère des impulsions avec une fréquence de 50 à 60 impulsions par minute. Sous l'influence de divers facteurs, le nœud auriculo-ventriculaire, le faisceau de His, ou directement les oreillettes ou les ventricules peuvent devenir l'élément principal du cœur.

Le deuxième mécanisme d'arythmie comprend deux conditions: un stimulateur cardiaque normal (nœud sino-auriculaire), mais des voies endommagées ou supplémentaires. En conséquence, le nœud génère un nombre normal d'impulsions, mais ils ne peuvent pas passer en raison d'un blocage survenu sur leur chemin, ou ils passent le long de voies supplémentaires qui se sont formées in utero, mais ne sont pas capables d'innerver le cœur..

Le troisième mécanisme des arythmies est que le nœud sino-auriculaire génère soit des impulsions avec une fréquence plus élevée que nécessaire, soit avec une plus faible. Dans le premier et le second cas, un blocage sera observé, car avec un plus grand nombre d'impulsions, la connexion auriculo-ventriculaire par laquelle elles passent les retardera.

En termes simples, la pathogenèse des arythmies cardiaques et des troubles de la conduction comprend une formation d'impulsion incorrecte, une pathologie de sa conduction ou une combinaison de ces facteurs. Les bradyarythmies se développent en raison d'une diminution du fonctionnement du stimulateur cardiaque interne ou d'un blocage de la conduction impulsionnelle (en particulier, dans le nœud auriculo-ventriculaire ou son faisceau). La plupart des tachyarythmies sont causées par le mécanisme de rentrée (circulation circulaire de l'impulsion à travers le myocarde), certaines d'entre elles sont le résultat d'une augmentation de l'automatisme normal ou des mécanismes pathologiques de l'automatisme.

Expert du portail, médecin de la première catégorie Nevelichuk Taras.

Clinique

Selon la raison pour laquelle l'arythmie se produit, un tableau clinique différent sera observé. Il existe des signes généraux d'arythmie qui ne dépendent pas du type:

  • le rythme et la fréquence cardiaque sont radicalement modifiés;
  • dans la région du cœur (à gauche dans la poitrine) des interruptions incompréhensibles sont ressenties, ce qui est subjectivement perçu comme
  • douleur désagréable;
  • très souvent, il y a un changement dans l'état général et le bien-être.

Selon le type de perturbation du rythme cardiaque d'une personne donnée, cela dépend également de la façon dont l'arythmie se manifeste.

Tachycardie sinusale

Avec la tachycardie sinusale, il y a une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 90 à 95 battements par minute, avec une bradycardie - une diminution de la fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute. Dans le même temps, les patients se plaignent que "le cœur est maintenant comme s'il sautait hors de la poitrine" ou, au contraire, ils ont peur qu'il soit sur le point de s'arrêter.

Les arythmies peuvent être accompagnées de vertiges, de faiblesse et de maux de tête. Les symptômes des arythmies cardiaques chez les femmes comprennent également une perte de conscience à court terme, un assombrissement des yeux, une fatigue accrue.

Fibrillation auriculaire

Par ailleurs, je voudrais parler de la clinique des paroxysmes de la fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire). Lors d'une attaque, la peau d'une personne devient pâle, le pouls est irrégulier, dans la plupart des cas - rapide. Il est possible de détecter un déficit du pouls (la fréquence cardiaque est supérieure à la fréquence cardiaque). La pression artérielle est difficile à mesurer car elle est très variable. Lors de telles attaques, les gens pensent souvent qu'ils sont sur le point de mourir ou que la mort les rattrapera dans un proche avenir. Par conséquent, la question de savoir combien de personnes vivent avec une fibrillation auriculaire reste tout à fait pertinente..

En moyenne, avec un traitement correct et opportun, les gens vivent jusqu'à 70 à 80 ans, selon la présence ou l'absence de maladies concomitantes. Les signes de fibrillation auriculaire chez la femme se distinguent par une plus grande gravité des crises et leur survenue plus fréquente. La fibrillation auriculaire dans la plupart des cas à partir d'une forme paroxystique devient permanente.

Bloc AV

Les symptômes du bloc auriculo-ventriculaire vont de l'absence complète de manifestations au développement d'une insuffisance cardiaque, d'une syncope et d'une mort subite.

Les symptômes du bloc AV du 1er degré sont presque inexistants ou absents. Dans le même temps, on peut noter des manifestations cliniques telles qu'une fatigue rapide, une faiblesse, une sensation de manque d'air lors de la pratique d'un sport, des vertiges, des étourdissements avec le scintillement des étoiles devant les yeux, des bourdonnements dans les oreilles et d'autres signes annonciateurs du fait que maintenant une personne peut s'évanouir..

Les symptômes de la maladie du degré II-III dépendent de la valeur des pauses rythmiques, de la fréquence cardiaque initiale ou de l'activité du rythme hétérotopique. Ces patients sont caractérisés par des crises de perte de conscience (MES, syndrome de Morgagni-Adams-Stokes) avec un rythme cardiaque inférieur à 50 battements par minute. La cause de la perte de conscience consiste en de longues périodes d'absence de contractions efficaces des ventricules du cœur, ce qui peut entraîner un arrêt cardiaque.

L'attaque MES se manifeste:

  • manque de pouls;
  • manque de pouls et de rythme cardiaque;
  • crampes musculaires;
  • pâleur et bleuissement croissants de la peau à mesure que l'attaque progresse;
  • courte durée de l'attaque (généralement pas plus de 1 à 2 minutes), cependant, chaque crise peut provoquer la mort subite du patient.

Diagnostique

Le diagnostic de l'arythmie comprend un examen complet du patient. L’examen électrocardiographique est l’une des méthodes de diagnostic les plus simples et les plus fiables..

Étant donné que les arythmies peuvent être transitoires et qu'elles peuvent apparaître et disparaître plusieurs fois au cours de la journée, la surveillance Holter est nécessaire pour la détermination la plus précise des arythmies. Il s'agit de la même étude électrocardiographique, seule l'enregistrement a lieu dans la journée. Dans ce cas, le patient doit noter ses actions dans un bloc-notes spécial à l'heure (monté les escaliers, s'est disputé avec un ami, etc.). La surveillance Holter est le type de recherche le plus précis.

Lors du décodage d'un électrocardiogramme, les médecins peuvent évaluer le rythme cardiaque (sinusal, auriculaire, auriculo-ventriculaire, ventriculaire), qu'il soit régulier ou irrégulier. Ensuite, la conductivité est évaluée. Pour cela, la durée des dents et des intervalles est mesurée, avec leur dilatation ralentie, la conductivité est notée. Ensuite, l'axe électrique du cœur est déterminé, la fréquence cardiaque est calculée. Après cela, procédez à l'évaluation de chaque vague et intervalle séparément.

Pour le diagnostic, une étude échocardiographique est également réalisée afin d'identifier les changements structurels du cœur. Si la cause de l'arythmie est inconnue, une étude complète de tous les organes et systèmes est réalisée, basée sur les plaintes et l'anamnèse pour exclure les maladies concomitantes.

Traitement

Pour le traitement des arythmies cardiaques, des antiarythmiques sont le plus souvent prescrits. Ils peuvent aider à réduire l'automatisme des nœuds sino-auriculaires et auriculo-ventriculaires, réduire ou accélérer la fréquence cardiaque (selon le groupe de médicaments) et aggraver la conduction dans le nœud auriculo-ventriculaire, ce qui allonge la période de non-excitabilité du muscle cardiaque.

Actuellement, les médecins pour le traitement des symptômes de l'arythmie cardiaque et de la maladie elle-même utilisent en général une classification qui comprend 5 groupes principaux de médicaments antiarythmiques. La classification des médicaments est basée sur ce que sont les arythmies en général, conformément à cela, le choix des médicaments est effectué:

  • Bloqueurs des canaux sodiques: contiennent également trois sous-groupes et les mêmes agents. Le principal effet de leur action est de réduire l'automatisme, de ralentir la conduction, d'allonger la repolarisation et d'augmenter la période réfractaire effective. Un sous-groupe de lidocaïne accélère la repolarisation.
  • Bêta-bloquants - réduisent l'automatisme et ralentissent la conduction.
  • Bloqueurs des canaux potassiques - des effets supplémentaires ont la propriété d'allonger uniformément la repolarisation et le potentiel d'action.
  • Bloqueurs des canaux calciques de type L - réduisent considérablement la conductivité dans la jonction auriculo-ventriculaire, inhibent la dépolarisation cellulaire.
  • Glycosides cardiaques - rarement utilisés pour traiter les arythmies.

Tous les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés pour l'utilisation la plus pratique..
Pour les premiers soins, l'administration parentérale (intramusculaire ou intraveineuse) de ces médicaments est possible.

Des traitements non médicamenteux sont également utilisés pour traiter les arythmies. Ceux-ci inclus:

  1. La cardioversion électrique est la restauration d'un rythme normal avec fibrillation ou flutter des ventricules et des oreillettes. La procédure est très douloureuse, par conséquent, le patient est sous sédation, anesthésié ou sous anesthésie avant cela. Le patient est connecté à un moniteur ECG, des électrodes sont placées sur la poitrine et un kit de réanimation est préparé. La charge requise est sélectionnée sur le défibrillateur, la peau du patient est traitée avec une solution d'alcool pour réduire l'impact électrique et des serviettes en gaze sont appliquées. Déjà après le premier choc, dans la plupart des cas, le rythme revient à la normale.
  2. L'ablation par cathéter est un traitement non chirurgical avec des fonctions chirurgicales visant la source de l'arythmie qui doit être détruite. Il est utilisé en présence de tachycardies à valeurs numériques élevées et si le patient présente des voies congénitales supplémentaires. Pendant l'ablation, une électrode est transmise au cœur du patient, à travers laquelle une impulsion de radiofréquence est envoyée. Il sert de source de destruction des foyers arythmiques.
  3. L'implantation d'un défibrillateur cardioverteur est la seule méthode de prophylaxie pour les patients souffrant d'arythmies potentiellement mortelles. Un défibrillateur est implanté dans le cœur et connecté au muscle cardiaque avec des électrodes. Le dispositif implantable est une petite boîte qui enregistre le rythme cardiaque 24 heures sur 24 et le restaure en présence de violations. Utilisé principalement chez les patients présentant une fibrillation fréquente. L'appareil recharge le cœur indépendamment et continue de fonctionner à un rythme normal.
  4. L'implantation d'électrostimulateur est utilisée dans le traitement du bloc cardiaque et de la bradycardie sévère. L'appareil se compose d'un bloc qui génère des impulsions et d'une électrode à laquelle elles sont envoyées. Un stimulateur cardiaque est placé dans le muscle cardiaque sous l'endocarde. Selon le degré de blocage, il est possible de conduire une ou deux électrodes, respectivement, dans un ou deux ventricules.

N'oubliez pas que votre état de santé dépend avant tout de vous. Avec un diagnostic rapide et un mode de vie sain, de nombreuses maladies peuvent être évitées.

Qu'est-ce que l'arythmie cardiaque et comment la traiter?

Il est très utile et important de connaître les symptômes et les causes de toute maladie cardiaque. Cela vous permet de répartir indépendamment les perturbations graves du travail du système cardiovasculaire et de contacter un spécialiste à temps pour éviter des conséquences désagréables.

Qu'est-ce que l'arythmie?

L'arythmie fait référence à divers changements de la fréquence cardiaque. De tels troubles surviennent en raison de maladies du système cardiovasculaire, du système endocrinien ou de troubles métaboliques chez les hommes et les femmes. Assez souvent, une arythmie peut être observée chez la femme pendant la grossesse, lorsque le corps de la femme enceinte reconstruit son travail.

Normalement, le cœur humain bat environ 70 fois par minute. Si une personne a une arythmie, elle aura une fréquence cardiaque différente.

Symptômes

Les symptômes vous aideront à remarquer immédiatement les problèmes de santé, ce qui signifie que vous pouvez commencer à traiter la maladie immédiatement. Les symptômes de l'arythmie dépendent uniquement du type d'arythmie et diffèrent également légèrement en fonction de l'âge - les manifestations du trouble chez un enfant peuvent ne pas coïncider avec les manifestations de la vieillesse. Mais il existe des signes généraux de troubles du rythme cardiaque:

  • chagrin;
  • pouls perturbé;
  • vertiges;
  • évanouissement;
  • la faiblesse.

Classification selon la CIM-10

  1. d'abord identifié - une seule attaque;
  2. paroxysme de fibrillation auriculaire - quand il dure environ deux jours;
  3. persistant - environ une semaine;
  4. persistant à long terme - dure jusqu'à un an;
  5. permanent - dure plus d'un an.

Pour les symptômes qui peuvent interférer avec la vie normale:

  1. asymptomatique - se déroule sans signes visibles;
  2. légers - symptômes mineurs, n'interfèrent pas avec le mode de vie habituel d'une personne;
  3. prononcé - les signes ne vous permettent pas de mener une vie normale;
  4. sévère - les signes sont si graves qu'une personne ne peut pas vivre de manière indépendante sans l'aide d'autres personnes.

Par localisation de la violation, il y a:

Raisons de développement

De nombreuses raisons sont à l'origine de telles violations. Comprenons les principaux:

  • maladies graves du système cardiovasculaire (maladie cardiaque, crise cardiaque, tension artérielle élevée / basse);
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • métabolisme inapproprié;
  • un grand nombre de boissons énergisantes et de boissons contenant de la caféine qu'une personne utilise;
  • consommation d'alcool;
  • le tabagisme a un effet néfaste sur le travail du cœur;
  • l'hérédité peut également augmenter le risque d'arythmies;
  • stress nerveux.

Classification

Il existe plusieurs types principaux d'arythmie:

  1. La tachycardie sinusale est caractérisée par une fréquence cardiaque accrue (plus de 90 battements par minute). La personne ressent un pouls constamment élevé.
  2. L'arythmie sinusale est une alternance anormale de contractions. Ce type d'arythmie est le plus fréquent chez les jeunes et même les enfants. Avec cette variété, le pouls d'une personne change lors de l'inhalation et de l'expiration..
  3. La bradycardie sinusale est une pulsation lente (moins de 55 battements par minute). Au repos, chez de nombreuses personnes, le pouls devient faible, mais dans un état normal, cela indique des problèmes dans le travail du cœur..
  4. Avec la fibrillation auriculaire paroxystique, le rythme correct est observé, mais en même temps 240 battements par minute. Les personnes atteintes de ce type d'arythmie ont une pâleur, des évanouissements fréquents.
  5. La tachycardie paroxystique est une augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 140, et parfois jusqu'à 240 battements par minute. Une telle augmentation peut apparaître à tout moment et passer également de manière inattendue..
  6. L'extrasystole se manifeste fortement dans les sensations humaines. La personne ressent un tremblement dans la poitrine ou une décoloration.

Premiers secours en cas d'attaque

Les premiers secours sauvent souvent la vie de personnes qui ont diverses attaques. Les premières minutes sont très importantes - la personne qui se trouve à proximité doit savoir comment se comporter, ne pas paniquer, mais prendre des mesures décisives et correctes.

Les premiers soins pour les arythmies dépendent directement du type d'arythmie. Cependant, il y a plusieurs étapes à suivre lors d'une attaque:

  1. Assurez-vous que l'air frais circule librement dans la pièce.
  2. Libérez le cou de la victime pour qu'elle puisse respirer librement.
  3. Il est impératif de mesurer le pouls et la pression artérielle pour s'assurer qu'il s'agit d'une crise d'arythmie.
  4. Aidez la personne à se mettre dans une position allongée confortable. S'il s'agit d'une bradycardie, les jambes doivent être juste au-dessus du corps. Cela garantit une bonne circulation sanguine.
  5. Donnez le médicament prescrit par le médecin.
  6. Lavez votre visage à l'eau froide.

L'arythmie est un trouble très dangereux, ce n'est pas pour rien que les maladies cardiovasculaires sont en premier lieu des causes de décès de la population. Par conséquent, l'attaque est grave, appelez immédiatement une ambulance.

Méthodes de traitement

Si vous ou vos proches avez déjà rencontré cette maladie, vous devez savoir quelles méthodes de traitement sont actuellement disponibles. Un traitement opportun peut vous éviter des conséquences désastreuses. Le médecin vous dira quelle méthode de traitement convient à votre cas.

Si l'arythmie est survenue dans le contexte d'une autre maladie, il suffira de la guérir pour oublier à jamais ces problèmes cardiaques. Cependant, si les violations sont les plus graves, certaines mesures doivent être prises. Il existe plusieurs remèdes infaillibles: les médicaments et la chirurgie, utilisés uniquement dans les cas extrêmes..

Il existe plusieurs types de médicaments:

  • ceux qui bloquent les canaux Ca;
  • ceux qui bloquent les canaux K;
  • ceux qui bloquent les canaux Na;
  • bêta-bloquants.

La prévention

La prévention est le meilleur traitement. On ne peut que souscrire à cette affirmation. Il est beaucoup plus facile de prévenir une maladie que d'essayer de s'en débarrasser plus tard..

  1. Mise en charge. La culture physique et les exercices de respiration sont utiles pour toutes les personnes, cela maintient le corps en bonne forme physique. Améliore le travail du cœur, car une personne est capable de surmonter un effort physique sérieux. Le sport est le meilleur moyen de garder votre corps en bonne santé pour les années à venir.
  2. Abandonnez l'alcool et les produits du tabac. Les mauvaises habitudes peuvent détruire complètement la santé humaine. De telles habitudes ont un effet particulièrement néfaste sur le système cardiovasculaire..
  3. Bonne nutrition et alimentation. Il est nécessaire d'abandonner la malbouffe, qui affecte gravement tous les organes et systèmes du corps humain. Incluez dans votre alimentation beaucoup de fruits et légumes riches en vitamines.
  4. Essayez d'éviter une surcharge émotionnelle et un stress sévère. Le stress est l'arme principale de toute maladie.
  5. Surveillez votre poids, car l'obésité augmente le risque d'arythmies.

Vidéos utiles

L'intrigue de l'un des programmes télévisés populaires nous aidera à résumer les informations reçues sur l'arythmie et les méthodes de son traitement..

Conclusion

L'arythmie n'est pas une condamnation à mort. Cette maladie peut être traitée avec un accès rapide à un cardiologue. Surveillez votre alimentation, menez une vie saine et l'arythmie n'apparaîtra jamais dans votre chemin de vie. N'oubliez pas de subir un examen annuel, qui aidera à identifier la maladie à un stade précoce, ou du moins vous pouvez garder un tonomètre avec un indicateur spécial à portée de main. Il est facile de vaincre l'arythmie, l'essentiel est de commencer à l'heure! N'oubliez pas de ne pas vous soigner!

Arythmie cardiaque - symptômes, causes, traitement

L'arythmie est une violation de la contraction du muscle cardiaque, dans laquelle il existe une incohérence dans les contractions des ventricules, des oreillettes, ce qui réduit l'efficacité du cœur.

Des troubles du rythme sont observés chez 8% des adolescents, dont 0,8% sont liés à des maladies congénitales. À l'âge de 60 ans, l'arythmie est retrouvée chez plus de 10% des hommes et des femmes, en outre, chez les hommes - 1,5 fois plus souvent.

Caractéristiques du cœur

Pour avoir une idée de ce que c'est - arythmie du cœur, à quel point elle est dangereuse et comment la traiter, vous devez savoir comment fonctionne le muscle cardiaque (myocarde), quels sont les symptômes d'une violation du mécanisme de régulation de fréquence, la force de contraction.

Le travail du myocarde est contrôlé par le nœud sinusal - une formation constituée de cellules musculaires spécialisées - conduisant des cardiomycètes. Le nœud sinusal est au sommet de l'oreillette droite, où la veine cave se jette dans le cœur.

Classification

L'arythmie est un changement pathologique du rythme cardiaque causé par une violation de l'excitabilité, de la conduction, de l'automatisme, de la contractilité myocardique. Lorsque le nœud sinusal (asystole) s'arrête, le cœur est contrôlé par des nœuds d'automatisme de l'ordre 2-3.

  • violation de l'automatisme niveau 1 - nœud sinusal:
    • tachycardie sinusale - pouls supérieur à 90 battements / minute;
    • bradycardie sinusale - pouls jusqu'à 60 battements / minute;
    • arythmie sinusale - altération de l'alternance des contractions myocardiques;
  • violation du niveau d'automatisme 2 - nœud auriculo-ventriculaire (AV);
    • rythme de remplacement lent;
    • tachycardie non paraxystique;
  • extrasystole - contractions extraordinaires uniques ou répétées;
    • supraventriculaire - rythme cardiaque avec une sensation de suspension des contractions;
    • ventriculaire - sensation d'arrêt cardiaque, toux «cardiaque»;
  • tachycardie paroxystique (se terminant spontanément) - le rythme des battements cardiaques est maintenu, mais la fréquence augmente à 240 par minute;
    • supraventriculaire - faiblesse sévère, palpitations, pouls faible, peau pâle, diminution de la pression artérielle;
    • ventriculaire - précédé d'une extrasystole, accompagné d'essoufflement, de vertiges, d'une sensation de rythme cardiaque, peut durer plusieurs jours;
  • la fibrillation ou fibrillation auriculaire est une condition dangereuse, avec une augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 300 battements par minute;
    • oreillettes - sensation que le cœur bat dans la gorge, essoufflement, une crise peut durer plusieurs jours, la pression artérielle baisse;
    • ventricules - perte de conscience, pas de pouls, pupilles larges, baisse de la pression artérielle.

Les arythmies comprennent une condition qui survient lorsque le cœur est bloqué - une violation de la conduction du signal:

  • bloc sinoauriculaire - les impulsions ne se forment pas dans le nœud sinusal ou leur conduction ralentit;
  • auriculo-ventriculaire - trouvé uniquement sur l'ECG.

Tous les types d'arythmies altèrent l'efficacité du cœur. Les principales caractéristiques montrant l'efficacité du myocarde sont la force et la fréquence cardiaque..

Les raisons

La violation du rythme des contractions cardiaques est principalement causée par une maladie cardiaque, les effets toxiques des médicaments, des troubles métaboliques.

Les causes des arythmies peuvent être:

  • malformations cardiaques - congénitales et acquises;
  • maladie ischémique, crise cardiaque;
  • cardiomyopathie;
  • l'athérosclérose coronarienne;
  • cœur pulmonaire;
  • myocardite;
  • utilisation de médicaments;
    • les diurétiques;
    • glycosides cardiaques;
    • sympathomimétiques;
    • médicaments antiarythmiques;
  • Troubles métaboliques;
    • équilibre de potassium, magnésium, calcium;
    • consommation de drogues, tabagisme;
    • la thyrotoxicose;
    • anémie;
    • maladie du rein;
  • arythmies d'origine inconnue - idiopathiques.

La cause de la perturbation du rythme peut être un choc électrique, une surcharge physique ou psycho-émotionnelle causée par le stress. Les symptômes d'arythmies cardiaques surviennent également pour des raisons associées à une modification du statut hormonal pendant la grossesse, la ménopause.

Symptômes

Les arythmies cardiaques ne se manifestent pas toujours sous forme de symptômes cliniques; un certain nombre de troubles cardiaques sont enregistrés uniquement à l'aide d'un ECG. Cela est dû aux capacités compensatoires élevées du myocarde..

La perturbation du rythme la plus courante est l'extrasystole. Selon les statistiques, cette violation se retrouve à l'ECG chez 90% des personnes de plus de 50 ans, dont certaines ne supposent même pas que ce problème existe..

  • Un signe typique d'arythmie est le rythme cardiaque, mais, comme il a été possible de l'établir avec une surveillance quotidienne de l'activité cardiaque à l'aide d'un ECG, le rythme cardiaque est accompagné d'une pathologie myocardique dans 61% des cas de plaintes des patients.
  • Dans les 39% des cas restants, la sensation subjective de palpitations n'est pas associée à un dysfonctionnement du cœur, mais est causée par des troubles mentaux.

Les symptômes objectifs de l'arythmie cardiaque, en tant que condition nécessitant l'aide immédiate de la famille et un traitement cardiaque spécialisé, sont:

  • interruptions des contractions myocardiques;
  • naufrage dans la poitrine suivi d'une «chute», sentiment que le cœur «s'enfonce dans les talons»;
  • douleur aiguë à l'apex du cœur;
  • une sensation subjective d'arrêt cardiaque, suivie d'un coup soudain du cœur à la poitrine.

La perturbation du cœur pour pomper le sang provoque une hypoxie d'organe. Le cerveau est particulièrement touché, qui est le principal consommateur d'oxygène (il absorbe jusqu'à 20-25% de l'oxygène entrant dans le corps).

La privation d'oxygène du cerveau, causée par une circulation sanguine altérée, s'accompagne de:

  • vertiges;
  • la faiblesse;
  • essoufflement, essoufflement croissant.

À l'extérieur, le moment de l'extrasystole peut être déterminé par le bombement des veines du cou. Au poignet ou à la veine jugulaire, la palpation peut d'abord détecter la décoloration du pouls suivie d'un pouls fort.

Pendant la grossesse, l'incidence des arythmies augmente, mais elles ne sont généralement pas menaçantes pour la femme et le fœtus. Si des arythmies sont notées lors de la planification d'une grossesse, la grossesse n'est pas recommandée.

Le danger est les arythmies chez les athlètes atteints de cardiopathies congénitales latentes. La mort subite chez les athlètes est causée par un stress accru, qui agit comme un mécanisme qui déclenche l'arythmie.

Signes de bloc cardiaque

Avec le blocage sinoauriculaire, dans lequel le nœud principal ne génère pas d'impulsions, les centres de remplacement de l'automatisme deviennent les principaux, générant des impulsions de fréquence inférieure.

L'arythmie se manifeste par une bradycardie - une diminution de la fréquence cardiaque et des symptômes tels qu'un pouls rare, une pâleur de la peau, des étourdissements, des convulsions, une perte de conscience.

Le bloc auriculo-ventriculaire ne manifeste pas de symptômes cliniques et le patient ne reçoit pas toujours une assistance en temps opportun. La première attaque de perturbation de la conduction dans le nœud AV peut entraîner la mort du patient.

Traitement

Le traitement de l'arythmie vise à restaurer le fonctionnement normal du nœud sinusal. Les tactiques de traitement dépendent de la gravité des symptômes et du type d'arythmie cardiaque.

  • Avec un rythme cardiaque qui n'est pas confirmé par des symptômes d'insuffisance cardiaque et un ECG anormal, mais qui est causé par des causes autres qu'une maladie cardiaque, le traitement de l'arythmie n'est pas nécessaire.
  • La fréquence cardiaque se rétablira après le traitement de la condition sous-jacente qui a causé les palpitations. Le patient reçoit également des recommandations sur l'organisation de la nourriture, du travail, du repos.

Dans le cas de pathologies sévères de l'activité cardiaque et de l'apparition de symptômes de choc, d'ischémie cardiaque, d'arythmies cardiaques sont traitées avec des médicaments, une thérapie par électro-pulsations est effectuée.

L'arythmie survient souvent pendant l'effort et ne se manifeste pas au repos. Dans ce cas, le médecin peut prescrire une surveillance Holter ECG - l'appareil enregistrera le travail du myocarde pendant la journée.

Médicaments

Les principaux groupes de médicaments utilisés dans le traitement des arythmies cardiaques:

  • bêta-bloquants - traiter avec le métoprolol, l'aténolol;
  • Bloqueurs des canaux Ca - Verapamil, Diltiazem sont utilisés;
  • Bloqueurs de canaux Na
    1. la période de repolarisation membranaire est allongée - on utilise du disopyramide, de la quinidine;
    2. la repolarisation membranaire est raccourcie - ils sont traités avec Tokainid, Trimecaine, Lidocaine;
    3. n'affectent pas la repolarisation - médicaments Etatsizin, Flecainide, Allapinin;
  • Bloqueurs des canaux K - Kordaron, Sotalol.

Premiers secours

Avec les arythmies, vous pouvez essayer de fournir les premiers soins avant l'arrivée d'un médecin, traiter par action réflexe. Pour ce faire, vous devez essayer de changer l'attention du patient, prendre plusieurs respirations et expirations profondes et calmes. Parfois, un changement de position du corps ou des exercices de respiration aident à arrêter une crise d'arythmie..

Si l'on sait ce qui cause les arythmies cardiaques chez un patient et comment les traiter, la victime reçoit un médicament prescrit par un cardiologue. Au début d'une crise, ils appellent immédiatement «l'aide d'urgence» et le patient reçoit les premiers soins de lui-même.

  1. Fournir de l'air frais.
  2. Donnez de la valériane (1 cuillère à soupe), des gouttes de Valocordin (40 gouttes), de la teinture d'agripaume (1 cuillère à soupe).
  3. En cas de perte de conscience, reniflez de l'ammoniaque.
  4. En cas d'arrêt cardiaque, respiration artificielle, massage cardiaque.

Pour le traitement des arythmies cardiaques, en fonction de leur origine, dans les situations d'urgence, il est prescrit:

  • avec bradycardie - Adrénaline, Atropine, Dopamine;
  • tachycardie ventriculaire - Lidocaïne, Cordaron;
  • tachycardie supraventriculaire - Vérapamil, ATP.

Traitements non médicamenteux

Pour les arythmies sévères, des méthodes de traitement non médicamenteuses sont utilisées:

  • ablation par radiofréquence - le rayonnement radiofréquence est utilisé pour cautériser les zones du myocarde qui génèrent des impulsions chaotiques spontanées;
  • un stimulateur cardiaque est implanté - avec bradycardie, bloc AV;
  • implanter un cardioverter-défibrillateur - s'il existe un risque de tachyarythmie ventriculaire;
  • effectuer une chirurgie cardiaque pour corriger des anomalies congénitales ou acquises qui provoquent des arythmies sévères.

Prévoir

Avec l'extrasystole, le pronostic est favorable. Le patient n'a pas besoin de traitement et le respect de la prévention de l'arythmie suffit pour une vie bien remplie. Les mesures de prévention comprennent l'abandon de l'alcool, le tabagisme, l'abus de café, l'exclusion de l'automédication.

Pronostic potentiellement mortel dans la fibrillation auriculaire. Cette condition peut provoquer une insuffisance cardiaque, un accident vasculaire cérébral. Et les complications les plus graves et un pourcentage élevé de décès sont dus à la fibrillation auriculaire des ventricules. Dans cette condition, le patient peut nécessiter une thérapie de réanimation..

Arythmie. Causes, symptômes, types et traitement des arythmies

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous examinerons avec vous une maladie cardiaque telle que - l'arythmie, ses causes, ses symptômes, ses types, son diagnostic, sa prévention et son traitement, par des remèdes traditionnels et populaires. Alors…

Qu'est-ce que l'arythmie?

L'arythmie est une condition pathologique, des perturbations de la fréquence, du rythme et de la séquence d'excitation et de contraction du cœur.

Dans un état normal, le cœur bat à intervalles réguliers avec une fréquence de 60 à 80 battements par minute. Lorsque le corps en a besoin, le cœur peut ralentir ou accélérer son travail. L'arythmie est tout rythme cardiaque qui diffère du rythme sinusal normal normal..

Arythmie. ICD

CIM-10: I47-I49
CIM-9: 427

Causes d'arythmie

Chaque type d'arythmie a sa propre cause, certains types de causes peuvent être similaires.

Causes de divers types d'arythmies:

- boire de l'alcool, fumer;
- l'utilisation d'énergie et d'autres boissons contenant de la caféine;
- prendre certains médicaments;
- stress;
- activité physique excessive, surmenage;
- maladies de la glande thyroïde;
- maladies des glandes surrénales;
- les maladies du système cardiovasculaire (coronaropathie, valvulopathie, insuffisance cardiaque, cardiopathie, myocardite, etc.);
- hypertension;
- Diabète;
- tumeurs cérébrales;
- traumatisme cranio-cérébral;
- obésité;
- la ménopause;
- violation du rapport du potassium, du sodium et du calcium à l'intérieur des cellules myocardiques et dans l'environnement extracellulaire.

Symptômes d'arythmie

Les troubles du rythme peuvent être complètement asymptomatiques. Une arythmie peut être détectée par un médecin lors d'un ECG préventif. Mais, le plus souvent, les troubles du rythme cardiaque provoquent des symptômes visibles:

- rythme cardiaque accéléré;
- rythme cardiaque lent;
- une sensation de palpitations et d'irrégularités thoraciques;
- douleur ou pression thoracique;
Essoufflement;
- vertiges;
- perte de conscience (ou une condition proche de celle-ci).

Complications (conséquences) de l'arythmie

Si l'arythmie n'est pas traitée, les arythmies cardiaques peuvent augmenter le risque de développer des maladies et des complications telles que:

- accident vasculaire cérébral;
- infarctus du myocarde;
- insuffisance cardiaque congestive;
- la formation de caillots sanguins;
- arrêt cardiaque soudain (avec le début de la mort clinique).

Types d'arythmie

Bradycardie

Avec la bradycardie sinusale, la fréquence cardiaque diminue à 59 battements ou moins par minute. En moyenne, 40 à 50 battements / min. Peut être ressenti comme une gêne cardiaque, une faiblesse et des étourdissements. Ce type d'arythmie peut également survenir chez des personnes en bonne santé au repos ou en rêve..

Son apparition peut être causée par une hypotension (hypotension artérielle), elle peut également accompagner une maladie cardiaque et une diminution de la fonction thyroïdienne.

Tachycardie sinusale

Avec la tachycardie sinusale, la fréquence cardiaque dépasse 90 battements par minute, elle est ressentie par la personne comme un battement cardiaque dans la poitrine.

L'apparition de ce type d'arythmie peut souvent être causée par un effort physique excessif, une surcharge émotionnelle, une augmentation de la température corporelle (avec rhumes et maladies infectieuses), ainsi que des maladies cardiaques et d'autres causes d'arythmie..

Tachycardie paroxystique

C'est le rythme correct du cœur, mais fréquent. Avec ce type d'arythmie, la fréquence cardiaque est de 140 à 240 battements par minute. Dans ce cas, la personne ressent une faiblesse, des palpitations, une transpiration accrue.

Il peut démarrer soudainement et disparaître tout aussi soudainement. Les raisons de ce type d'arythmie sont les mêmes que celles des autres types d'arythmie..

Fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire est une contraction irrégulière des fibres musculaires individuelles, tandis que les oreillettes ne se contractent pas complètement et que les ventricules se contractent irrégulièrement, à une fréquence de 100 à 150 battements par minute. Avec le flutter auriculaire, ils se contractent régulièrement à une fréquence de 250 à 300 battements par minute. Dans le même temps, une personne ne ressent pas toujours un battement de cœur et n'observe pas de changements dans son bien-être. Mais, plus souvent, les personnes atteintes de fibrillation auriculaire se plaignent de flutter dans la poitrine, de douleurs au cœur et d'essoufflement.

Ce type d'arythmie survient dans les maladies et les défauts du cœur, de la glande thyroïde, de l'alcoolisme.

La perturbation du rythme la plus dangereuse est la fibrillation ventriculaire et le flutter. Cela peut survenir avec toute maladie cardiaque grave, blessures électriques, surdosage de certains médicaments. Elle se caractérise par un arrêt brutal du cœur, un manque de pouls, une perte de conscience, une respiration rauque, des convulsions, des pupilles dilatées. Dans ce cas, une attention médicale urgente est nécessaire: respiration artificielle et compressions thoraciques externes.

Arythmie respiratoire

L'arythmie respiratoire est une alternance anormale de battements cardiaques. Se produit généralement chez les enfants et les adolescents.

L'arythmie respiratoire dans la plupart des cas ne nécessite pas de traitement et n'affecte pas le bien-être.

Extrasystoles

L'extrasystole se caractérise par une contraction extraordinaire du muscle cardiaque, après quoi une personne ressent comme un arrêt (évanouissement) du cœur, une gêne, éventuellement un manque d'air, suivie d'un fort choc myocardique et de la restauration du rythme normal des contractions cardiaques. Avec les extrasystoles de groupe, un échec similaire se produit plusieurs à la suite, l'un après l'autre.

Ils peuvent être observés chez les personnes en bonne santé et peuvent également être causés par diverses maladies et de mauvaises habitudes. La cause la plus fréquente est le stress, le stress émotionnel, la peur ou l'abus de boissons contenant de la caféine et d'alcool..

Bloc cardiaque

Ce type d'arythmie est associé à un ralentissement et à l'arrêt des impulsions à travers les structures du myocarde. Un signe de blocages est la disparition périodique de l'impulsion. Les blocages peuvent être complets ou incomplets.

Ces conditions peuvent être accompagnées d'évanouissements et de convulsions. Avec un bloc transversal complet, une insuffisance cardiaque et une mort subite peuvent survenir.

Diagnostic d'arythmie

Certains types d'arythmies ne sont absolument pas perceptibles par une personne, il est donc possible de les identifier à l'aide de types de diagnostics tels que:

- électrocardiographie (ECG);
- échocardiographie;
- surveillance ECG quotidienne ou sur plusieurs jours;
- échographie.

La méthode la plus importante pour diagnostiquer l'arythmie est, bien entendu, l'ECG. Mais elle ne peut pas toujours montrer une arythmie, car elle affiche la fréquence cardiaque uniquement pour la période de temps dans laquelle elle est écrite, et les crises d'arythmie peuvent survenir soudainement et être de courte durée.

Traitement des arythmies

Important! Pour un traitement efficace de l'arythmie, il est nécessaire de consulter un médecin pour savoir si l'arythmie est une maladie concomitante de la maladie sous-jacente ou indépendante. En outre, il est nécessaire de déterminer le type d'arythmie. Après cela, vous devez suivre la prescription du médecin..

L'arythmie peut être une maladie distincte ou un symptôme d'une maladie concomitante. S'il s'agit d'une maladie distincte, le traitement est effectué avec des médicaments qui normalisent le rythme cardiaque. Si l'arythmie est une complication d'une maladie concomitante, qui est devenue la cause de son apparition, alors après le traitement de la maladie sous-jacente, l'arythmie peut disparaître d'elle-même, mais, dans la plupart des cas, des médicaments arythmiques sont toujours prescrits.

Que faire de l'arythmie? Les experts recommandent:

1. Faire du sport.
2. Régime alimentaire.
3. Vitamines et oligo-éléments.
4. Médicaments.
5. Procédures.

Des sports

Une activité physique modérée développe le muscle cardiaque, le renforce et aide à accélérer le métabolisme de l'oxygène. Les charges lourdes sont, bien sûr, interdites, mais des exercices quotidiens légers le matin seront le meilleur choix. Des promenades quotidiennes au grand air sont également utiles..

Régime alimentaire pour arythmie

Il est nécessaire de saturer votre corps de vitamines, d'abandonner les aliments gras et frits. Mangez: légumes, fruits, fruits secs, herbes, graines, noix, poisson, foie et produits laitiers. Cuire à la vapeur ou cuire au four, réduire le sel et les sucreries.

Vitamines et mineraux

Un traitement complet de l'arythmie doit inclure non seulement la prise de bloquants, mais également la prise de médicaments à base de vitamines et de macro-micro-éléments (minéraux), ainsi que des aliments avec leur teneur accrue.

En cas de carence en potassium - «Smektovit», «Asparkam», «Medivit», fruits (en particulier les bananes), fruits secs et légumes verts.

En cas de carence en magnésium - "Magne B6", "Asparkam", "Magnistad", "Medivit", graines et noix.

Médicaments contre les arythmies

Tous les médicaments utilisés pour l'arythmie sont des bloqueurs, dont l'action vise à renforcer les cellules et à protéger le cœur de l'influence négative de divers facteurs.

Les médicaments contre l'arythmie sont divisés en 4 groupes de bloqueurs:

Bêta-bloquants - protection du myocarde contre les influences sympathiques: "Atenolol", "Bisoprolol", "Metoprolol", "Propranolol", "Celiprolol", "Egilok".

Canaux potassiques - permettent aux cellules de se reposer et de récupérer: "Amiodarone", "Bretilium", "Dofetilide", "Ibutilid", "Cordaron", "Ornid".

Canaux calciques - les ions sont nécessaires à la contraction cardiaque, par conséquent les médicaments empêchent son passage dans les cellules: "Amlodak", "Amlodipine", "Brocalcin", "Verapamin", "Diocardin", "Isoptin", "Nimotop".

Canaux sodiques - rendent les cellules résistantes aux influences extérieures et à la stimulation soudaine: "Diphenin", "Xicain", "Mexiletin", "Novocainamide", "Lidocaine", "Propafenone", "Ritmilen", "Phenytoin", "Quinidine".

Traitement de l'arythmie avec des remèdes populaires

Important! Vous ne pouvez pas vous prescrire de traitement. Avant le traitement, assurez-vous de consulter votre médecin, car même les remèdes populaires peuvent nuire au corps.

Infusion de valériane. 1 cuillère à soupe. verser une cuillerée de racine de valériane hachée avec 1 tasse d'eau bouillie (température ambiante). Insister dans un récipient scellé pendant 8 à 12 heures, filtrer et prendre 1 cuillère à soupe. cuillère 3-4 fois par jour.

Décoction de valériane. Versez 2 cuillères à café avec 100 ml d'eau, faites bouillir pendant 15 minutes et prenez 1 cuillère à soupe. cuillère 3-4 fois par jour avant les repas.

Infusion de calendula. Versez 2 cuillères à café d'inflorescences de calendula avec 2 tasses d'eau bouillante, laissez reposer 1 heure et filtrez. Boire 0,5 tasse 4 fois par jour.

Infusion de mélisse. 1 cuillère à soupe. Versez 2,5 tasses d'eau bouillante sur une cuillère, laissez reposer pendant quelques heures (enveloppé) et filtrez. Boire 0,5 tasse 3 à 4 fois par jour. Faites des pauses hebdomadaires une fois tous les 2 mois.

Teinture d'aubépine. Versez 10 g d'aubépine sèche avec 100 ml de vodka et laissez infuser 10 jours. Filtrer et prendre 10 gouttes avec de l'eau 3 fois par jour avant les repas.

Une décoction de fleurs d'aubépine. Versez 5 g de fleurs d'aubépine avec 1 tasse d'eau bouillante, couvrez, chauffez au bain-marie pendant 15 minutes, laissez refroidir et filtrez. Boire 0,5 tasse 2 à 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

Jus de radis au miel. Mélanger dans un rapport 1: 1 jus frais de semis de radis noir et de miel. Prenez 1 cuillère à soupe. cuillère 2-3 fois par jour.

Infusion de prêle. 1 cuillère à soupe. versez 400 ml d'eau bouillante sur une cuillerée d'herbe de prêle séchée, laissez infuser pendant 2 heures et filtrez. Prenez 1 cuillère à soupe. cuillère 5-6 fois par jour.

Collation d'arythmie. Râper le céleri, ajouter le persil, l'aneth, la mayonnaise et un peu de sel. Mangez le mélange une fois par jour, avant le dîner. Un médicament aussi délicieux peut être mangé séparément ou vous pouvez l'étaler sur du pain.

Oignon à la pomme. Hachez un petit oignon et 1 pomme. Mélanger et prendre entre les repas 2 fois par jour pendant 1 mois.

Prévention de l'arythmie

Pour la prévention des arythmies, les experts recommandent de respecter les règles et recommandations suivantes:

- surveiller votre santé, traiter toutes maladies (infectieuses, hypertension, pathologie thyroïdienne, troubles cardiovasculaires).

- bien manger (moins d'aliments sucrés, frits et gras, plus de fruits, de légumes, d'herbes);

- pratiquer modérément une activité physique (par exemple, marcher tous les jours au grand air et faire des exercices du matin);

- observer la routine quotidienne (un sommeil sain est un élément très important pour la santé);

- abandonner les mauvaises habitudes (boire de l'alcool, fumer, prendre des boissons énergisantes et des drogues);

- contrôler le poids corporel, prévenir l'obésité (si cela est déjà autorisé, essayez de perdre du poids correctement);

- avec le diabète sucré, contrôler la glycémie et avec l'hypertension, la pression artérielle;

- éviter le stress (se réjouir, aimer, sourire, etc.).