Symptômes et traitements de l'angiome cérébral

Tachycardie

L'angiome du cerveau est une formation bénigne qui se forme lors de la prolifération et du plexus des vaisseaux sanguins et des artères. Un autre nom de la maladie est l'hémangiome, une malformation vasculaire. L'angiome ressemble à une boule vasculaire et peut être de différentes tailles. La pathologie est diagnostiquée à la fois chez les hommes et les femmes adultes et chez les enfants. Les nœuds peuvent être simples ou multiples.

Les angiomes dans le petit cerveau ne se manifestent en aucune façon et une personne peut même ne pas connaître leur existence. Mais les tumeurs de ce type sont dangereuses, entraînant des complications telles que la compression du tissu cérébral, l'hémorragie. Par conséquent, lors du diagnostic d'un angiome, une personne doit régulièrement subir des examens préventifs, ce qui permettra de surveiller l'état du néoplasme et des tissus de l'organe affecté..

En fonction de la partie du cerveau dans laquelle la pathologie se produit, on distingue les angiomes cérébraux des lobes pariétaux, frontaux, temporaux, frontaux, ainsi que des nœuds de l'hémisphère droit ou gauche du cervelet. Le tableau clinique dépend directement de la localisation du néoplasme.

Les médecins distinguent les types suivants d'angiomes cérébraux:

  • capillaire - constitué de petits vaisseaux sanguins;
  • veineux - les vaisseaux forment un tronc veineux dilaté;
  • caverneux - les vaisseaux pathologiques s'entrelacent, formant des cavités remplies de sang, qui sont séparées les unes des autres par des membranes.

Les raisons

Les scientifiques n'ont pas complètement étudié les causes de l'angiome cérébral. Les statistiques montrent que les enfants sont plus sujets à l'apparition de tels néoplasmes. Cela est dû à l'immaturité de leurs organes et systèmes..

Les angiomes sont souvent des pathologies congénitales qui se développent avec diverses anomalies génétiques. 5% des phoques vasculaires sont dus à des lésions infectieuses des vaisseaux cérébraux ou à des blessures.

L'hémangiome acquis du cerveau est souvent observé après une lésion cérébrale traumatique.

La pathogenèse de la maladie est assez complexe, mais en bref, elle peut être représentée comme suit:

  1. Une artère saine se divise en artérioles plus petites, qui à leur tour se divisent en capillaires et se fondent dans une veine.
  2. Il y a une violation de la circulation sanguine, car le sang commence à se redistribuer vers d'autres vaisseaux (endommagés).

Le principal danger des angiomes est leur tendance à l'hémorragie, il est donc important de diagnostiquer et de traiter ces formations en temps opportun..

Symptômes

Comme déjà mentionné, au stade initial de développement, l'angiome du cerveau ne présente pas de symptômes. Mais les experts identifient les signes généraux suivants qui peuvent indiquer un nœud vasculaire:

  1. Maux de tête le matin. La douleur éclate souvent, exerce une pression sur les yeux et n'a pas d'emplacement exact.
  2. Nausée et vomissements. Ce symptôme n'est pas associé à la prise alimentaire et est associé à une céphalalgie..
  3. Vertiges. Observé lorsque la pression tumorale sur les méninges.
  4. Déficience visuelle et vision double.
  5. Violation de la psyché. Larmes, émotivité excessive, insomnie, dépression ou hypomanie.
  6. Perte de conscience temporaire.
  7. Convulsions (observées dans 30% des cas).

Si l'angiome du cerveau est situé dans le lobe frontal, le patient a des troubles de la mémoire et de la parole. Avec une tumeur du côté droit, l'activité motrice et vocale du patient est observée, et avec un emplacement du côté gauche, les mouvements sont lents, le patient est apathique, n'a pas envie de parler.

Avec l'angiome temporal, l'appareil de parole est perturbé et des troubles de l'audition sont également possibles. Avec le nœud pariétal, l'intelligence souffre. Une personne perd la capacité de penser logiquement et de résoudre des problèmes d'arithmétique élémentaires. Le dysfonctionnement moteur du corps se produit avec un angiome des hémisphères cérébelleux, la coordination est altérée, des convulsions apparaissent.

Angiome veineux du cerveau

Caractéristiques des angiomes cérébraux veineux:

  • situé le long des veines;
  • les parois des vaisseaux sont compactées dans la zone du néoplasme;
  • la taille de l'angiome veineux peut augmenter sans raison apparente;
  • une vasodilatation est observée;
  • la tumeur est pleine de sang;
  • il existe une similitude avec un néoplasme nodulaire;
  • il peut y avoir plusieurs lésions.

L'angiome veineux du cerveau peut survenir dans n'importe quelle partie de l'organe affecté. Avec le développement de la maladie, les symptômes se manifestent activement et se développent. Tout d'abord, le patient se plaint de maux de tête et de vertiges. Également observé:

  1. Bruit et lourdeur dans la tête.
  2. Nausée et vomissements.
  3. Problèmes de vue.
  4. Évanouissements fréquents.
  5. Troubles de la parole.
  6. Changement des préférences de goût.
  7. Diminution de l'intelligence.
  8. Les maladies cardiovasculaires se développent.

Avec la progression active de l'angiome veineux, un dysfonctionnement de tous les organes sensoriels se produit, une dépression se produit.

Angiome caverneux du cerveau

Les angiomes caverneux du cerveau sont souvent héréditaires. C'est la forme de pathologie la plus dangereuse, qui provoque souvent de graves complications. Le tableau clinique qui accompagne ce type de phoques vasculaires:

  • crises similaires aux crises épileptiques;
  • maux de tête qui ne sont pas soulagés par les analgésiques et les analgésiques puissants;
  • problèmes avec l'appareil vestibulaire;
  • faiblesse, engourdissement ou paralysie temporaire des membres;
  • nausée et vomissements;
  • altération de l'audition, de la vision, de la mémoire, confusion des pensées;
  • bruit étranger dans la tête.

L'angiome caverneux est similaire à un kyste cérébral, un diagnostic différentiel est donc nécessaire pour confirmer le diagnostic..

Effets

Si la maladie n'est pas traitée en temps opportun, des complications sont possibles. Les plus dangereux d'entre eux sont:

  1. Rupture vasculaire et hémorragie dans le tissu cérébral.
  2. Troubles circulatoires.
  3. Hémorragie sous-arachnoïdienne.
  4. Carences en nutriments (en raison desquelles des changements nécrotiques peuvent survenir).

Lors du diagnostic de l'angiome veineux, les médecins donnent des prévisions favorables, mais le succès du traitement dépend de:

  • l'âge du patient;
  • la taille et l'emplacement du néoplasme;
  • présence ou absence d'hypertension.

Une tumeur vasculaire n'est pas toujours sûre. Il faut comprendre que tout néoplasme cérébral peut entraîner de graves problèmes..

Diagnostique

Il est possible de déterminer la présence d'un angiome cérébral à l'aide des méthodes de recherche suivantes:

  1. Angiographie. Il s'agit d'une méthode de diagnostic par rayons X qui utilise un agent de contraste. Un médicament spécial est injecté dans l'artère, qui met en évidence tous les vaisseaux et artères de l'image, vous permettant d'identifier leur accumulation anormale.
  2. CT (tomodensitométrie). Il s'agit d'une méthode plus moderne qui fournit des informations détaillées sur l'état des tissus et des vaisseaux sanguins du cerveau. La tomodensitométrie peut également être réalisée à l'aide d'un agent de contraste.
  3. IRM. L'imagerie par résonance magnétique est la méthode de recherche la plus précise, car elle se concentre sur le diagnostic des pathologies des tissus mous..

Méthodes de traitement

Les médecins traitent l'angiome du cerveau principalement par chirurgie. Mais avec une petite tumeur, les spécialistes peuvent utiliser un traitement médicamenteux. Il consiste en le soulagement des manifestations symptomatiques.

Les médicaments sont sélectionnés en fonction de l'état général du patient et des violations. Le plus souvent, les médecins prescrivent des médicaments pour abaisser la tension artérielle afin de prévenir les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques. En outre, le schéma thérapeutique comprend des médicaments toniques et des moyens pour améliorer la circulation cérébrale..

Pour soulager le patient de la douleur, les analgésiques et les sédatifs sont sélectionnés individuellement.

L'opération pour enlever un angiome cérébral est réalisée de plusieurs manières. Dans certains cas, une simple excision du plexus choroïde est suffisante. Une telle intervention est possible lorsque la tumeur est située à la surface du cerveau. Dans ce cas, le chirurgien pourra effectuer l'opération sans risque de blessure aux structures et tissus voisins..

Lorsque l'angiome est situé profondément dans le cerveau, les techniques d'élimination suivantes sont utilisées:

  • diathermoélectrocoagulation et électrocoagulation, dans lesquelles les vaisseaux sont scellés;
  • sclérose;
  • embolisation;
  • angioplastie (souvent utilisée pour l'angiome des hémisphères cérébelleux);
  • retrait à l'aide d'un laser;
  • cryothérapie.

Ces interventions chirurgicales sont complexes et coûteuses, mais elles sont associées à moins de risque pour le patient par rapport à la méthode classique d'élimination de la tumeur..

Le traitement de l'angiome du cerveau avec des méthodes et des méthodes traditionnelles ne peut être que de nature secondaire. Il est impossible de guérir la maladie avec l'aide de la médecine alternative, mais il est tout à fait possible d'atténuer les symptômes. Il est important qu'un tel effet soit discuté en détail avec le médecin traitant et effectué sous son contrôle..

Les décoctions et infusions sont préparées à partir des herbes suivantes:

  1. Achillée.
  2. Millepertuis.
  3. Chélidoine.
  4. La tanaisie.
  5. Sagebrush.
  6. Banane plantain.
  7. Calendula.
  8. Herbes aux propriétés apaisantes et analgésiques.
  • surveiller les niveaux de pression artérielle;
  • abandonner les mauvaises habitudes (alcool, tabac, drogues);
  • manger varié et rationnellement;
  • ne pas permettre un effort physique excessif, mais aussi ne pas mener une vie inactive;
  • surveiller les taux de sucre et de cholestérol;
  • essayez d'éviter le stress;
  • surveiller le poids;
  • les femmes qui prennent des contraceptifs oraux doivent en informer leur médecin;
  • il n'est pas recommandé d'utiliser des médicaments à base d'acide acétylsalicylique, car ils réduisent la viscosité du sang et peuvent donner une impulsion au développement d'un accident vasculaire cérébral hémorragique.

Il n'y a pas de prévention de l'apparition de cette maladie, car elle est principalement congénitale..

Un angiome cérébral est un néoplasme qui peut ne jamais déranger un patient au cours de sa vie, mais peut entraîner une hémorragie cérébrale et la mort.

Raisons de la formation de l'angiome cérébral: prévention et pronostic de la maladie

Les angiomes sont généralement appelés tumeurs qui proviennent de cellules de vaisseaux lymphatiques ou sanguins. De l'extérieur, un tel néoplasme ressemble à un enchevêtrement de vaisseaux sanguins..

Ses dimensions peuvent varier considérablement - il existe des échantillons jusqu'à plusieurs centimètres de diamètre. Ils peuvent se former dans différents organes, un exemple particulier est l'angiome caverneux du cerveau.

Qu'est-ce que c'est et pourquoi les néoplasmes des vaisseaux cérébraux sont-ils généralement dangereux??

Les raisons

Les scientifiques n'ont pas finalement compris pourquoi un angiome veineux du cerveau peut se développer. Dans la très grande majorité des cas (jusqu'à 96%), ils sont d'origine congénitale, et seulement 5% d'entre eux surviennent chez une personne tout au long de la vie. Les versions les plus éprouvées de ces tumeurs sont:

  • Trouble de l'anlage intra-utérin du système vasculaire de l'embryon causé par une maladie maternelle, une carence en vitamines ou une évolution pathologique de la grossesse.
  • Maladies concomitantes d'autres organes et systèmes à haut risque de cancer (estomac, foie, utérus et autres), ce qui est confirmé par la fréquence assez élevée de survenue de cette pathologie chez les personnes atteintes de lésions hépatiques cirrhotiques.
  • Blessure à la tête.
  • Une histoire de maladies infectieuses.

À propos, la plupart des autres types de cancer du tissu cérébral ont des causes similaires..

Comment se forme une tumeur vasculaire

La pathologie commence le plus souvent à se former entre le 40 et le 90e jour du développement fœtal. Normalement, l'artère est divisée en petites artérioles, qui sont divisées en capillaires encore plus petits. Les capillaires passent ensuite dans les veinules, qui fusionnent pour former des veines.

En pathologie, il y a une absence de liaisons intermédiaires - capillaires et arétriol. Les petites artères passent directement dans les veinules. Une pression élevée dans les artères provoque l'expansion des veinules - des cavités se forment. Ceci est une variante de la formation d'une tumeur caverneuse.

Dans un autre cas, un écrasement excessif des veines s'étendant à partir d'une zone spécifique du cerveau se produit. Ces veines ont le plus souvent un caractère très alambiqué, s'enlacent littéralement en boule - dans ce cas, nous parlons d'angiome veineux.

Et la troisième option pour la formation de cette pathologie est une croissance excessive des capillaires, à la suite de laquelle des hémangiomes capillaires se forment.

Pourquoi les hémangiomes sont-ils dangereux?

Pour comprendre ce qu'est un hémangiome, vous devez savoir pourquoi il est dangereux.

Le principal danger est les hémangiomes caverneux. Cela est dû aux particularités de leur structure - ce sont des cavités remplies de sang.

Dans ce cas, la paroi d'une telle cavité est représentée par un tissu aminci faible, qui peut éclater sous un léger effort. Lorsque le mur se brise, le sang se répand dans le cerveau - hémorragie.

Selon l'endroit où le sang a été versé, l'hémorragie peut être:

  • intracérébral - le sang imprègne la substance blanche du cerveau;
  • sous-arachnoïdien - le sang est situé sous la membrane arachnoïdienne à la surface des hémisphères cérébraux.

Avec l'hémorragie intracérébrale, nous parlons d'une pathologie aussi redoutable que l'AVC hémorragique. Les conséquences sont très graves - une personne peut tomber dans le coma, la probabilité de décès est très élevée.

Symptômes

L'apparition d'une tumeur vasculaire dans le cerveau peut se manifester par des symptômes cérébraux généraux:

  • un mal de tête qui ne peut être soulagé par aucune pilule;
  • convulsions;
  • crises d'épilepsie;
  • attaques de nausées et de vomissements;
  • bruit dans les oreilles;
  • diminution de l'odorat (c'est ainsi que se manifeste généralement l'angiome veineux du lobe frontal droit);
  • trouble visuel (un symptôme apparaît lorsque la région pariétale est touchée);
  • la tumeur vasculaire cérébelleuse peut se manifester par un trouble de la marche - instabilité, instabilité.

Les tumeurs vasculaires du cerveau sont classées en fonction de leur localisation. Allouer:

  • angiomes cérébelleux;
  • hémangiomes des régions temporales;
  • hémangiomes des lobes frontaux;
  • angiomes au sommet.

L'emplacement de la «boule de vaisseaux sanguins» pathologique dépend en grande partie des manifestations qui prévalent.

Il est important de procéder à un différentiel approfondi. diagnostic avec un kyste pinéal et l'état des vaisseaux rétrécis du cerveau - certaines manifestations de cette maladie peuvent être très similaires.

Diagnostique

Les stades initiaux de cette maladie ne se manifestent en aucun cas, par conséquent, certaines des tumeurs sont détectées tout à fait par accident lors d'un examen pour une autre raison. Vous pouvez suspecter une tumeur vasculaire par les symptômes énumérés ci-dessus - l'un d'eux est une raison pour une visite chez un médecin afin d'être examiné.

Le diagnostic peut être confirmé à l'aide des procédures suivantes:

  • Angiographie. Examen aux rayons X par contraste intra-artériel. Au cours de cette procédure, un médicament est injecté dans l'artère et une radiographie de la tête est prise. Avec l'aide de l'angiographie, vous pouvez déterminer l'emplacement, le type et la nature de l'hémangiome. Le produit de contraste est injecté à travers un cathéter sous anesthésie locale. L'inconvénient est que le sujet reçoit une dose de rayonnement.
  • CT scan. Une technique plus avancée qui produit une image plus détaillée du cerveau. Elle peut être réalisée avec ou sans contraste. Avec le contraste, l'étude est plus précise. L'avantage réside dans un diagnostic plus précis - vous pouvez voir même les petits angiomes.
  • IRM. C'est la méthode la plus moderne qui permet la visualisation de tous les changements structurels du cerveau sans irradiation du patient. La particularité de cette méthode est qu'elle est axée sur le diagnostic de la pathologie des tissus mous, elle est donc encore plus précise pour identifier la pathologie vasculaire..

Comment l'angiome est-il traité?

Il est très difficile de prédire le danger d'angiome veineux pour une personne - tout dépend de son emplacement, de sa taille et de sa tendance à se développer. Avec les hémangiomes caverneux de petite taille, vous ne devriez pas faire de manipulations du tout - les gens vivent calmement avec eux jusqu'à la vieillesse.

Dans d'autres cas, le traitement de l'angiome cérébral n'est qu'opératoire. Lorsqu'un angiome est localisé sous les os du crâne, il est détruit avec un couteau gamma. Pendant l'intervention, le flux de rayons bloque l'apport sanguin dans les vaisseaux pathologiquement altérés et, pour ainsi dire, les colle ensemble.

Lorsque la tumeur est localisée dans des structures plus profondes - dans le lobe temporal gauche ou droit, à la base du cerveau - la sclérothérapie est utilisée.

Cette méthode implique l'introduction d'un composé chimique spécial dans les plexus caverneux de la tumeur et des cavernes, qui a un effet irritant prononcé sur l'endothélium, ce qui provoque un effondrement de la lumière vasculaire et des cicatrices.

L'angiome du cerveau après une telle manipulation est négligé - le sang n'y pénètre pas - et ne provoque pas de compression du tissu cérébral.

Le traitement des angiomes du cerveau avec des pilules et des compte-gouttes est impossible - aucun médicament ne peut réduire la taille d'une tumeur vasculaire. Il est possible d'utiliser des médicaments comme moyen de prévention, mais leur rendez-vous ne nie pas le fait que vous devrez être régulièrement examiné afin de ne pas manquer le moment où la tumeur commence à se développer..

Prévention et pronostic

Il n'y a pas de prévention primaire des angiomes de la tête, car il s'agit principalement de pathologies congénitales. Vous devez être au courant des méthodes de prévention secondaire chez les patients déjà diagnostiqués. Son but est d'empêcher la rupture de l'anévrisme..

Cela nécessite:

  • surveiller votre tension artérielle, avec une tendance à l'hypertension, vous devez absolument prendre des antihypertenseurs;
  • abandonner les mauvaises habitudes - alcool et cigarettes;
  • utilisez des anti-inflammatoires à base d'acide acétylsalicylique avec prudence, car ils réduisent la viscosité du sang et peuvent provoquer des lésions cérébrales hémorragiques;
  • éviter toute surcharge et stress, car ils provoquent la libération d'adrénaline et s'accompagnent d'une augmentation de la pression artérielle;
  • les femmes en âge de procréer qui prennent des contraceptifs oraux doivent consulter un médecin, car ces médicaments affectent les propriétés de coagulation du sang;
  • observer le régime de travail et de repos.

Le respect de ces directives réduit considérablement le risque de rupture d'un angiome..

Un autre moyen de prévention est un examen régulier. Si un angiome est détecté, il est recommandé chaque année, et si les symptômes augmentent, alors plus souvent, de faire une IRM de la tête. Cela vous permettra de voir si l'hémangiome se développe ou non et de décider de son traitement chirurgical..

En termes de pronostic des angiomes cérébraux, tout dépend de la situation spécifique. Avec de petits angiomes capillaires, les gens vivent jusqu'à la vieillesse sans aucun signe de maladie. Tout est plus compliqué avec les formations veineuses - si des mesures préventives sont prises, le risque de leur rupture est très faible.

Les angiomes caverneux sont les plus défavorables en termes de pronostic pour la santé. Même si toutes les recommandations de prévention sont suivies, le risque de rupture de la paroi de la cavité atteint 40% - même un stress ou un traumatisme mineur peut provoquer ce phénomène.

La chirurgie est le seul moyen de prévenir les hémorragies. C'est le seul moyen de se protéger du danger et de ne pas marcher sous l'épée de Damoclès du danger constant..

Des études montrent que l'incidence des complications de l'opération elle-même est très faible - moins de 0,1% de toutes les opérations, tandis que l'incidence des complications d'un angiome non traité est proche de 40%. Le choix est clair - une chirurgie opportune garantit une prolongation significative de la vie.

Les symptômes d'un angiome cérébral

Un angiome du cerveau est une croissance semblable à une tumeur qui se compose de vaisseaux sanguins ou de tissu lymphatique. Visuellement, cette tumeur ressemble à une accumulation désordonnée de glomérules vasculaires. Le plus souvent, l'angiome est une tumeur bénigne, mais elle peut évoluer. Le danger de l'angiome est qu'il peut provoquer des hémorragies dans le cerveau et comprimer mécaniquement ses structures, provoquant des troubles nerveux et mentaux.

Le tissu pathologique provient de l'endothélium vasculaire. L'angiome des vaisseaux cérébraux a sa propre particularité: il existe des shunts artério-veineux dans la tumeur. Qu'Est-ce que c'est? Normalement, le sang s'écoule des artérioles dans le tissu, à partir duquel le sang circule dans les veines. La tumeur perturbe ce processus: les artérioles communiquent directement avec les veinules, en contournant l'apport sanguin tissulaire. Cela signifie que le vaisseau nouvellement formé «vole» une partie du sang qui devrait aller à la moelle épinière - la partie du système nerveux en souffre, ce qui provoque une hypoxie (oxygénation insuffisante des tissus) et des changements organiques ultérieurs.

L'angiome vasculaire à 95% se développe in utero: l'enfant naît déjà avec les rudiments de la tumeur. Les 5% restants sont une variante acquise de la pathologie qui se développe à la suite d'une exposition à des facteurs vitaux.

Les tumeurs se développent lentement, ne métastasent généralement pas et n'ont pas d'effet général sur le corps. L'angiome a tendance à être maligne: la tumeur peut acquérir les propriétés d'un néoplasme malin.

Causes et mécanisme de développement

Raisons du développement de l'hémangiome cérébral:

  1. Facteurs héréditaires. Une forte probabilité de développer une tumeur si les parents souffraient de la même pathologie.
  2. Environnement: fumées d'échappement, malbouffe, tabac et alcool. Ce ne sont pas des facteurs directs, mais indirects - ils provoquent une mutation cellulaire.
  3. Lésion cérébrale traumatique: contusions, fracture des os du crâne, commotion cérébrale, compression du cerveau, hémorragie du crâne ou du cerveau.
  4. Neuroinfections: encéphalite, méningite, myélite, poliomyélite, rage, neurosyphilis, paludisme cérébral, leptospirose.
  5. Lésions cérébrales purulentes dues à une neuroinfection.
  6. Insuffisance cardiaque, cirrhose et insuffisance hépatique.
  7. Changements involontaires dans le corps (vieillissement).
  8. Tumeurs préexistantes.
  9. Des années de travail dans l'industrie chimique: travailler avec le chlorure de vinyle.
  10. Séjour prolongé dans les zones d'activité de rayonnement accrue.

L'angiome, avant de devenir une tumeur, passe par plusieurs étapes de développement:

  • Initiation. À la suite d'une mutation spontanée (le gène qui contrôle le nombre de divisions "se décompose"), certaines cellules acquièrent la possibilité d'une reproduction sans fin. À ce stade, le développement de la tumeur dépend du système immunitaire de l'organisme, de l'âge, des hormones et des facteurs héréditaires..
  • Formation d'un nœud d'angiome. Le développement au deuxième stade dépend de l'action de facteurs secondaires: tabagisme, alcool, pollution de l'environnement, stress - facteurs qui n'affectent pas directement le néoplasme.
  • Progression des tissus pathologiques. Les cellules acquièrent enfin la possibilité d'une division sans fin, leur croissance échappe au contrôle des systèmes de régulation de l'appareil génétique. Le corps ne peut plus faire face à un grand nombre de cellules nouvellement formées, donc beaucoup d'entre elles survivent et forment un noyau tumoral.

Variétés et symptômes

L'angiome cérébral provoque des symptômes généraux (caractéristiques de toute formation dans le cerveau) et spécifiques (selon la localisation). Le premier groupe comprend les signes suivants:

  1. Maux de tête du matin. Plus souvent, il éclate, il y a une pression sur les yeux. La douleur n'a pas de localisation précise.
  2. Nausée et vomissements. Ces réactions ne sont pas associées à la prise alimentaire et se produisent indépendamment de la performance du tube digestif. La nausée est sujette à une occurrence régulière, souvent associée à une céphalalgie.
  3. Vertiges. Il se produit avec une augmentation de la pression intracrânienne: la tumeur comprime le cerveau et les méninges.
  4. Vision double et vision floue.
  5. Trouble mental: irritabilité, émotivité excessive, larmoiement, troubles du sommeil, apathie, dépression ou vice versa, état hypomaniaque (bonne humeur, activité physique).
  6. Syncope - perte de conscience temporaire.
  7. Crises convulsives. Le symptôme est observé dans 30% de tous les cas de tumeur.

L'hémangiome des vaisseaux cérébraux est de 3 types, qui présentent des symptômes spécifiques, déterminés par la localisation de la tumeur.

Angiome capillaire

Capillaire - est construit sur la base de réseaux capillaires. Une telle tumeur est toujours bénigne et ne devient jamais maligne: l'angiome capillaire ne métastase pas et ne se comporte pas de manière agressive. En taille, le néoplasme n'atteint pas le diamètre d'un sou. Sur la coupe, l'hémangiome a une couleur rose pâle ou cramoisie. L'angiome capillaire étant petit, il provoque des symptômes tumoraux généraux..

Angiome veineux

Les angiomes veineux représentent 60% de tous les néoplasmes vasculaires du cerveau. Le plus souvent, ils forment entre 40 et 90 jours de maturation fœtale..

Qu'est-ce que c'est: l'angiome veineux semble être une accumulation de vaisseaux veineux qui ne participent pas à la sortie de sang des tissus. Ces tumeurs dans 50% des cas sont localisées dans le cervelet et les tissus blancs du cerveau. Ils ont un cours asymptomatique, et sont enregistrés par hasard, par exemple, lors d'un examen de routine et d'un examen sur une tomodensitométrie.

Une tumeur du lobe frontal gauche et du lobe frontal droit se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Crises d'épilepsie. Plus souvent - crises générales, qui impliquent les muscles de tout le corps, moins souvent - focales, lorsqu'un groupe musculaire est impliqué dans l'attaque.
  2. Les troubles mentaux. Un syndrome frontal peut se développer, caractérisé par une perception altérée, des actes moteurs volontaires, des troubles de l'attention, une altération de la mémoire et de la qualité de la parole. Avec le syndrome frontal, la sphère émotionnelle est également perturbée: les patients perdent une partie de leurs sentiments, ce que l'on appelle la matité émotionnelle. Le comportement devient spontané, l'humeur est labile, une dégradation de la personnalité est observée. Cependant, un tel syndrome apparaît lorsqu'une tumeur est rugueuse et profonde dans les lobes frontaux..
  3. Violation de la coordination des mouvements d'un ordre supérieur: l'écriture manuscrite se détériore, les gens oublient l'algorithme pour nouer des lacets.
  4. Violation de la marche et de la position debout.
  5. Lorsque la tumeur est localisée sur la base des lobes frontaux, la capacité à reconnaître les odeurs est perdue.
  6. Des mouvements involontaires sont observés.

Symptômes de l'hémangiome du lobe occipital:

  • Apparition spontanée d'étincelles devant les yeux - photopsies.
  • Hallucinations visuelles. Ils sont de courte durée et stéréotypés. Pour l'hémangiome du lobe occipital, les vraies hallucinations sont caractéristiques, que le patient perçoit comme faisant partie de sa réalité et n'a pas de critique par rapport à leur contenu, ce qui signifie que le comportement des patients est déterminé par ces hallucinations.
  • Spasme musculaire occipital.

Symptômes du lobe temporal droit:

  1. Hallucinations olfactives et auditives. Habituellement, cette altération de la perception est de nature spécifique: l'odeur des œufs pourris, l'odeur des cadavres d'animaux, l'odeur du caoutchouc brûlé. Les hallucinations auditives sont de la nature du bruit des trains, des compositions musicales simples et inachevées.
  2. Les acoasmes sont de simples hallucinations auditives, se manifestant par des sons élémentaires: bruit, appels, coups. Il y a un sentiment comme s'il était "entendu".
  3. Déficience de mémoire.
  4. Troubles de la parole auditive.
  5. Formation de la parole altérée.
  6. Rarement hallucinations gustatives et visuelles.

Symptômes de l'angiome du lobe pariétal droit:

  • Hémiagnosie spatiale - le patient ne fait pas la distinction entre les parties droite et gauche du corps. Par exemple, lorsqu'elle est exposée à un stimulus (aiguille), une personne ne donnera pas de réponse à l'endroit exact où se trouve l'objet perçant..
  • Hémisomatognosie - le patient n'est pas conscient de la paralysie d'un côté du corps.

Signes de lésion du lobe pariétal gauche avec angiome: agnosie visuelle-spatiale. Les gens perdent la capacité de naviguer dans l'espace, ne comprennent pas les relations spatiales sur la carte, perdent la capacité d'évaluer la distance entre les objets.

Angiome caverneux

Un néoplasme est un ensemble de cavités vasculaires séparées par des cloisons.

Symptômes de l'angiome caverneux du lobe temporal gauche:

  1. Détérioration de la compréhension de la parole orale.
  2. Perte de la capacité d'apprentissage par l'information verbale.
  3. Labilité émotionnelle: sautes d'humeur fréquentes.

Symptômes d'une tumeur dans le lobe temporal droit:

  • Reconnaissance faciale altérée. Les patients ne reconnaissent pas les visages précédemment familiers.
  • L'intonation de la parole n'est pas reconnue.
  • Perte partielle de perception du rythme et de la musique.

Signes de dommages au lobe frontal droit:

  1. Labilité émotionnelle, humeur stupide constante, souvent euphorie, perte de la capacité de contrôler leur comportement, bavardage excessif.
  2. Erreurs dans la phrase à l'oral et à l'écrit, capacité réduite à former une phrase à part entière et discours en général.

Le tableau clinique avec une tumeur du lobe frontal gauche:

  • Manque de contrôle sur le comportement.
  • Violation de la sphère de la parole: il est difficile pour les patients de former la parole dans le plan moteur. Les suggestions sont formées mentalement, mais l'affichage sonore n'atteint pas.

Traitement

L'angiome du cerveau est traité de plusieurs manières:

  1. Radiothérapie. Il est utilisé lorsque les chirurgiens n'ont pas la capacité d'éliminer le néoplasme par chirurgie. La radiothérapie est effectuée localement: non pas tout le cerveau est irradié, mais une partie distincte de celui-ci.
  2. Chimiothérapie. Ce traitement a un caractère systémique: après les procédures, la chimiothérapie affecte non seulement la tumeur, mais également les parties saines du corps..
  3. Radiochirurgie ou chirurgie radiologique. L'essence de la méthode: les rayons des faisceaux de rayonnement sont dirigés directement sur la tumeur et ne sont pas diffusés vers les zones voisines.

Qu'est-ce qu'un angiome cérébral: méthodes d'élimination de la tumeur et pronostic

À partir de l'article, vous apprendrez les caractéristiques de l'angiome cérébral, les causes et les déclencheurs de la maladie, les principaux symptômes, les étapes, les méthodes de traitement.

L'angiome du cerveau est une tumeur vasculaire bénigne se développant à partir de cellules de vaisseaux sanguins ou lymphatiques.

informations générales

L'angiome peut être un vaisseau lymphatique ou sanguin envahi. L'angiome cérébral est un processus bénin de formation de tumeurs. Le néoplasme ressemble à une boule vasculaire. Dans la plupart des cas, une tumeur bénigne est latente..

Lorsqu'un angiome commence à se développer rapidement, il y a un danger pour la vie humaine: la capsule tumorale appuie sur le tissu cérébral et les centres vitaux. La tumeur est caractérisée par des hémorragies. Avec des saignements dans la région du tronc, la menace pour la vie du patient est maximale. La pathologie se forme dans la période embryonnaire.

Il existe 3 types de maladies:

  • Une tumeur veineuse est représentée par un plexus de veines à division incontrôlable.
  • Des néoplasmes capillaires se forment en raison de la prolifération des capillaires.
  • Le nœud caverneux sera constitué d'artères passant dans les veinules sans éléments intermédiaires (artérioles et capillaires). Dans ce cas, les veinules se dilatent, qui forment des cavernes. La forme d'angiome est considérée comme la plus dangereuse.

Les formes caverneuses de néoplasmes ressemblent à des cavités avec du sang. Leurs murs sont amincis et peuvent éclater à tout moment. Selon la zone touchée, une hémorragie intracérébrale ou sous-arachnoïdienne se produira. L'hémorragie intracérébrale est un précurseur d'un accident vasculaire cérébral hémorragique, dont le patient peut mourir. Selon la CIM-10, la pathologie est représentée par un néoplasme bénin du cerveau et des parties du système nerveux central sous le code D33.

Les raisons

Les raisons du développement de telles tumeurs n'ont pas encore été entièrement comprises. Selon les statistiques, les enfants sont les plus sujets à l'apparition de néoplasmes vasculaires dans le cerveau, et ce fait s'explique par l'immaturité de leurs organes et systèmes internes..

Dans 95% des cas, les angiomes du cerveau sont congénitaux et se développent en raison d'une sorte d'anomalie génétique. Les 5% restants sont causés par des lésions infectieuses des vaisseaux cérébraux ou sont les conséquences d'un traumatisme. Les angiomes sont particulièrement fréquents après des lésions cérébrales traumatiques graves..

En outre, les scientifiques suggèrent que diverses maladies graves (par exemple, la cirrhose du foie) ou des tumeurs de forte oncogénicité qui se développent dans d'autres organes peuvent provoquer le développement de tels néoplasmes vasculaires..

Toutes les raisons ci-dessus peuvent provoquer à la fois l'apparition d'un angiome et conduire au développement d'une angiomatose (formation de néoplasmes multiples).

Le mécanisme de développement de l'angiome

Normalement, un vaisseau artériel se divise d'abord en artérioles plus petites, qui se ramifient ensuite en vaisseaux encore plus petits - les capillaires. Ils se dispersent en réseau puis forment des veinules et des veines..

Avec l'angiome, une telle séparation des vaisseaux ne se produit pas et l'artère passe immédiatement dans la veine. Cette formation anormale de la circulation sanguine entraîne une altération de la circulation sanguine, car le vaisseau pathologique «vole» le réseau vasculaire normal et la partie du cerveau ne reçoit pas une nutrition suffisante. En conséquence, une certaine symptomatologie neurologique apparaît, dont les manifestations dépendent de la localisation de l'angiome dans une partie particulière du cerveau. De plus, lorsqu'une taille importante est atteinte, la tumeur serre les tissus de cet organe vital et perturbe leur fonctionnement..

Classification

Les médecins distinguent les variétés d'angiomes capillaires, caverneux et veineux. Chacun de ces types est dangereux à sa manière. Une tumeur capillaire affecte un réseau de petits capillaires. Le type caverneux a la forme d'une formation violette caverneuse, le flux sanguin à l'intérieur duquel est perturbé. Le type caverneux entraîne un certain nombre de modifications vasculaires pathologiques. Les cavernomes spécifiques sont remplis de sang et atteignent parfois des tailles impressionnantes. Les complications proviennent de parois vasculaires fragiles, ce qui peut entraîner une hémorragie cérébrale.

Angiome capillaire

Ces néoplasmes sont presque toujours asymptomatiques et ne provoquent que dans de rares cas des hémorragies mineures..

Angiome veineux

Le type veineux se distingue par une couleur bleu foncé ou marron, alors qu'il peut progresser de manière autonome - cette propriété peut provoquer un accident vasculaire cérébral. Le plus dangereux est l'angiome veineux cérébral - le pourcentage de décès est particulièrement élevé ici. Cette pathologie exerce une pression continue sur le cerveau et se complique souvent d'hémorragies. Le taux de mortalité est significativement plus élevé que celui des caries. Après la formation du plexus choroïde, des symptômes commencent à apparaître. Ce n'est pas que de la douleur.

Recherchez les signes suivants:

  • perte de sensibilité cutanée;
  • convulsions;
  • vertiges;
  • la nausée. vomissement;
  • crises d'épilepsie;
  • manque de motivation;
  • perte de contrôle de la parole;
  • diminution de l'attention;
  • estime de soi déformée.

Angiome caverneux

Les cavités vasculaires, appelées cavernes, sont à la base de cette terrible pathologie. L'angiome caverneux du cerveau est une tumeur extrêmement dangereuse. Les parois de la caverne sont séparées par de minces ponts, qui ne sont pas très solides. La formation peut se rompre, entraînant une hémorragie cérébrale et la mort.

Voici une liste de symptômes qui indiquent le développement d'un cavernome:

  • vomissements et nausées;
  • maux de tête croissants (les médicaments n'aident pas);
  • acouphène;
  • troubles mentaux, inattention;
  • troubles dans le domaine des sens (goût, odorat, vision);
  • paralysie et parésie des membres;
  • crises d'épilepsie.

Les médecins appellent l'angiome caverneux une bombe à retardement. Une hémorragie peut survenir à tout moment - le moment fatidique est difficile à prévoir. L'étape négligée conduit à de nombreux troubles de la conscience. Des zones entières du corps peuvent devenir paralysées. Si les crises ne répondent pas au soulagement des médicaments, c'est une autre raison de penser à votre état et d'effectuer des diagnostics à grande échelle.

Symptômes et manifestations cliniques

Depuis quelque temps, l'angiome du cerveau est asymptomatique. Cependant, en atteignant une certaine taille de tissu, les tumeurs commencent à presser le cerveau et conduisent à l'apparition de certains signes de son fonctionnement anormal. Dans le pire des cas, le néoplasme peut considérablement se remplir de sang et provoquer la rupture des parois des vaisseaux pathologiques. Dans de tels cas, un tableau clinique d'hémorragie cérébrale apparaîtra..

Vous pouvez suspecter la présence d'un tel néoplasme par les signes suivants:

  • maux de tête - pressants, douloureux, sourds, lancinants, constants ou d'intensité croissante;
  • une sensation d'inconfort dans la tête;
  • vertiges;
  • bruit dans les oreilles;
  • convulsions et crises épileptiques;
  • attaques de nausées et de vomissements;
  • troubles visuels;
  • troubles de la parole;
  • paralysie et parésie;
  • instabilité de la démarche;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • violation du goût et de l'odeur;
  • troubles de la mémoire, troubles de la pensée et de l'attention.

La variabilité et la gravité des symptômes dépendent du type, de la taille de l'angiome et de la zone de sa localisation..

La localisation de l'angiome peut influencer la nature des troubles. Par exemple, une tumeur frontale entraîne une diminution de l'activité mentale et une tumeur pariétale est associée à un manque de douleur et de sensibilité tactile. Le cervelet affecté est associé à des anomalies des muscles squelettiques, à des troubles de l'équilibre et de la coordination.

Les symptômes de la maladie sont très particuliers:

  • variabilité de l'écriture manuscrite;
  • tremblement moteur;
  • discours chanté;
  • ralenti.

Lobes frontaux

Ces parties du cerveau sont responsables de la capacité à maîtriser diverses compétences, à faire preuve d'initiative, à analyser une situation et à prendre une décision. Avec une telle localisation de l'angiome, le patient développe les troubles suivants de l'activité cérébrale:

  • perte de contrôle de la parole;
  • diminution de l'attention;
  • troubles de la pensée;
  • déformation de l'estime de soi;
  • manque de désir et de motivation.

Lorsque l'angiome est situé dans le lobe frontal droit, le patient a des changements de comportement et il y a une perte de conscience des actions, une dépression de l'humeur et une diminution des performances mentales.

Lobes pariétaux

Lorsque ces parties du cerveau sont endommagées, le patient développe les symptômes suivants:

  • perte de sensibilité à la douleur;
  • modification ou distorsion complète de la sensibilité à la température;
  • altération de la perception tactile.

Parfois, une telle localisation de l'angiome conduit à une perte complète de la capacité de comprendre et de comprendre le texte lu. Ces symptômes tumoraux indiquent des dommages à grande échelle au centre de la parole..

Cervelet

Dans le cervelet, les hémisphères gauche et droit sont distingués. Si l'angiome est localisé dans l'hémisphère gauche, les symptômes suivants apparaissent:

  • changement de démarche;
  • vertiges;
  • incohérence dans les actions des muscles squelettiques;
  • mouvements oculaires vibrationnels de haute fréquence (nystagmus).

Si l'angiome est localisé dans l'hémisphère droit, les symptômes suivants apparaissent:

  • membres tremblants en essayant d'effectuer des mouvements;
  • lenteur des mouvements et de la parole;
  • l'apparition d'un discours chanté;
  • changement d'écriture.

Lobes temporaux

Ces angiomes peuvent être asymptomatiques pendant une longue période. Plus tard, en fonction de la zone de compression, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • crises convulsives;
  • crises psychomotrices;
  • hallucinations (visuelles, auditives, gustatives, olfactives);
  • troubles de la parole;
  • défauts du champ visuel.

Lobes occipitaux

Avec la localisation des angiomes dans les lobes occipitaux, les symptômes suivants peuvent être observés:

  • défauts du champ visuel;
  • crises d'épilepsie avec aura visuelle précédente (éclairs de lumière).

Diagnostique

Au début, il est assez difficile pour une cavité de détecter.

Dans les résultats des tests de routine (tests sanguins généraux et biochimiques, études de coagulation, électrolytes, etc.), aucun signe de néoplasme dans le cerveau ne peut être trouvé.

Pour ce faire, vous devez consulter un neurologue. Il prescrira des études d'imagerie spéciales (par exemple, IRM du cerveau avec contraste), et établira non seulement la présence, mais aussi l'emplacement et la taille exacts de la tumeur.

Pour déterminer la présence d'un néoplasme dans le tissu cérébral, la méthode d'angiographie est utilisée - visualisation de tous les vaisseaux. L'étude implique l'administration intraveineuse d'une substance spéciale - le contraste, qui est clairement visible sur l'image.

Par leur apparence, le médecin pourra distinguer les artères et les veines normales des néoplasmes. Avec cette technique, vous pouvez déterminer l'emplacement exact de la tumeur, ainsi qu'estimer sa taille et sa forme. L'angiographie vous permet également de déterminer l'origine de l'angiome - pour savoir quel vaisseau l'a provoqué.

L'angiographie est de différents types. La radiographie est la technique la plus simple, mais elle n'est pas très efficace du fait que les os du crâne interfèrent avec la visualisation normale du cerveau. L'imagerie de contraste est le plus souvent utilisée en combinaison avec la tomodensitométrie ou la tomographie magnétique.

Ces techniques vous permettent d'obtenir des images couche par couche du cerveau, dans lesquelles toutes les structures sont clairement visibles. La tomodensitométrie et l'IRM vous permettent de diagnostiquer avec précision l'angiome cérébral et de commencer le traitement approprié.

Caractéristiques de la thérapie

Le traitement de l'éducation comprend la prise de médicaments, l'utilisation de la médecine traditionnelle et, dans les cas avancés, la chirurgie.

Traitement médical

Il est impossible de guérir l'angiome veineux avec des médicaments. Ce type de thérapie est utilisé uniquement pour soulager l'état du patient. Un traitement médicamenteux est prescrit s'il n'y a pas de risque d'hémorragie.

Pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, des médicaments vasculaires sont présentés: Cerebrolysin, Cavinton, Bravinton, Vinpocetine, Telektol, Actovegin, Mexidol, Emoxipin. L'aspirine et l'héparine sont utilisées pour fluidifier le sang. Il a été démontré que Tanakan et Bilobil améliorent l'apport sanguin au cerveau.

Les sédatifs jouent un rôle important. Les plus efficaces sont: Persil, Sedavit, Phenozepam, teinture de valériane, Persen, Tenoten, Deprim.

Pour éliminer les maux de tête, des analgésiques sont indiqués, comme Nurofen, Tramadol, Ketanov, Diclofenac.

Tous les médicaments ne feront qu'alléger l'état du patient, mais ne contribueront pas au rétablissement. Une masse bénigne ne peut être retirée que chirurgicalement.

Intervention chirurgicale

Il existe plusieurs méthodes de traitement chirurgical de la maladie..

Dans les cas graves de la maladie, la collection de vaisseaux sanguins est enlevée chirurgicalement. Une spirale en plastique est insérée dans la lumière du patient.

Si la méthode de la sclérose est choisie, une substance spéciale est injectée à l'aide d'un cathéter spécial, qui obstrue les lumières du faisceau vasculaire et favorise la cicatrisation de la tumeur. L'opération est douloureuse et longue.

L'embolysite liquide peut être injectée dans l'accumulation de vaisseaux, qui pénètre facilement dans les plus petites cavités et empêche la croissance de l'angiome. Au fil du temps, la zone où la tumeur s'est développée est remplacée par du tissu conjonctif.

Un effet superficiel sur la tumeur du flux de rayonnement à l'aide d'un couteau gamma est possible. Avec son aide, il y a un blocage des vaisseaux sanguins. L'éducation cesse de croître et de se développer, ne posant plus de danger pour la vie et la santé humaines.

Refus de produits nocifs

Le régime alimentaire joue un rôle important dans le traitement de la maladie. Le patient doit exclure les aliments gras et frits de son alimentation. Minimisez votre consommation de sel et de sucre, de café, de chocolat et de pâtisseries.

Refusez l'utilisation du beurre, du porc, du lait gras, du foie et des reins. Vous devez manger des légumes et des fruits, du poisson et des fruits de mer, des céréales, des fruits secs, des herbes.

L'angiome cérébral est une maladie grave. Par conséquent, il est strictement interdit de se soigner soi-même..

L'angiome peut-il évoluer en cancer?

L'angiome veineux du cerveau est une formation bénigne. Par conséquent, il ne dégénère pas en une tumeur cancéreuse. Au fil du temps, cela peut avoir des conséquences négatives et menacer la vie humaine. Par conséquent, il est important de consulter un médecin en temps opportun pour un diagnostic et un traitement adéquat..

Si la tumeur ne se manifeste d'aucune façon, la personne n'a pas de troubles du comportement et de détérioration du bien-être, avec ce type de maladie, on peut vivre jusqu'à la vieillesse. Mais dans la plupart des cas, lorsqu'une tumeur est diagnostiquée, une intervention chirurgicale est indiquée..

Complications possibles

En fonction de la négligence de la maladie et de la localisation de la pathologie, diverses complications peuvent être observées, qui se manifestent par des symptômes négatifs..

Si la tumeur a atteint une taille importante, même la mort est possible. La complication la plus dangereuse de la maladie est l'hémorragie cérébrale. Par conséquent, il est important de diagnostiquer la tumeur en temps opportun et d'effectuer un traitement approprié..

La prévention

Les raisons du développement de néoplasmes n'ont pas été précisément établies, par conséquent, il n'existe aucune mesure préventive qui permettrait très probablement d'éviter cette maladie. Étant donné que les conditions préalables au développement d'une pathologie surviennent pendant la période de développement intra-utérin, une femme enceinte peut réduire les risques de sa survenue.

Pendant la grossesse, une femme doit mener une vie saine: refuser de consommer de l'alcool, des conservateurs et d'autres substances nocives, ne pas s'exposer à une insolation accrue et à un contact avec des patients infectieux. On pense que le développement d'angiomes cutanés acquis (en particulier veineux multiples) peut provoquer une insolation accrue et l'abus des lits de bronzage. La prévention secondaire chez les patients avec un tel diagnostic vise à prévenir diverses complications:

  • contrôle de la pression artérielle;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • dosage d'activités physiques pouvant provoquer une augmentation de la pression et une hémorragie;
  • contrôle des émotions et évitement des situations stressantes;
  • bon repos et nourriture saine.

Prévoir

Des mesures prises en temps opportun pour éliminer les formations vasculaires pathologiques, lorsque cela est possible (avec des angiomes de 1ère et 2ème classes de risque), rendent le pronostic favorable. La croissance de l'angiome s'arrête et les symptômes pathologiques sont éliminés. En cas d'angiomes de la 3ème classe de risque, le traitement, et par conséquent le pronostic, est plus compliqué. Les formations ont une localisation intracérébrale profonde et constituent une menace pour la vie. L'option la plus appropriée est l'intervention radiochirurgicale.

Le résultat radiochirurgical sous forme d'oblitération vasculaire complète n'est atteint que chez 50% des patients. Le risque d'hémorragies répétées avec des symptômes neurologiques sévères et un handicap est plus élevé en présence de vaisseaux altérés. Dans les malformations artério-veineuses des classes de risque 4-5, le pronostic est extrêmement difficile. Les patients présentent un risque élevé d'hémorragie intracérébrale et de développement de syncope, et une tentative d'élimination de la formation vasculaire est pratiquement infructueuse. Ces patients subissent un traitement conservateur et l'embolisation angiographique est considérée comme une opération qui sauve la vie, mais les hémorragies antérieures conduisent toujours le patient à une invalidité. Parfois, la maladie s'accompagne de complications multiples qui deviennent mortelles.

Quels sont les symptômes d'un angiome au cerveau - options de traitement

L'angiome du cerveau est une pathologie qui peut être très grave et, dans certains cas, même mortelle, mais, dans la plupart des cas, elle est congénitale et asymptomatique.

Le traitement de l'angiome cérébral est très difficile et, en règle générale, si l'angiome n'est pas situé dans la zone de fonctions anatomiquement importantes, ils essaient d'éviter tout traitement.

Angiome du cerveau - caractéristiques

L'angiome cérébral est une masse vasculaire bénigne causée par une hyperplasie (augmentation du nombre de cellules) des vaisseaux sanguins du cerveau ou, plus généralement, du système nerveux central, puis de la moelle épinière.

Leurs raisons ne sont pas toujours bien comprises. Très souvent, ils sont congénital, c'est-à-dire qu'il y en a déjà au moment de la naissance. Leurs tailles peuvent varier d'un millimètre à plusieurs centimètres, mais, dans tous les cas, elles se caractérisent par une forme qui change dynamiquement, c'est-à-dire que la forme et la taille changent constamment ou peuvent disparaître complètement..

Les angiomes cérébraux existent souvent sans symptômes et le patient ignore leur présence.

Leur prévalence dans le monde occidental se situe entre 4 000 et 5 000 nouveaux cas chaque année. Bien sûr, ces statistiques sont sous-estimées, car de nombreuses personnes ne savent même pas si elles ont un angiome..

Symptomatologie des angiomes cérébraux

Les symptômes, le cas échéant, dépendent du type d'angiome, donc dans ce qui suit, nous examinerons les différents types séparément..

Angiomes artério-veineux: peuvent être asymptomatiques, mais le plus souvent il y a, et non des symptômes possibles:

  • Mal de crâne. Le symptôme le plus courant des angiomes.
  • Déficits neurologiques selon la zone touchée du cerveau:
    • Perception visuelle significativement diminuée (cécité).
    • Incapacité à former des mots (aphasie).
    • Faiblesse musculaire localisée d'un côté du corps (hémiparésie).
    • Perte de sensation et picotements dans les membres, les membres supérieurs ou inférieurs.
  • Épilepsie. Un symptôme neurologique qui se manifeste par une perte de conscience soudaine et des contractions musculaires involontaires convulsives soudaines.
  • Saignement. Ne peut toucher que le site de la blessure ou affecter les tissus environnants.
  • Hydrocéphalie. Accumulation de liquide céphalo-rachidien au niveau des ventricules du cerveau.

Angiomes caverneux: peuvent également être asymptomatiques. Si des symptômes apparaissent, ils comprennent:

Angiomes veineux: très souvent asymptomatiques. Les convulsions ne peuvent se produire que très rarement. Les saignements sont exceptionnels et disparaissent généralement sans conséquences..

Angiomes capillaires: asymptomatiques. Peut rarement causer des saignements mineurs.

Diagnostic des angiomes du cerveau

Dans certains cas, des angiomes du cerveau sont découverts lors de recherches pour d'autres raisons, ou avec des raisons ciblées, que le médecin prescrit s'il existe des symptômes indiquant un angiome:

  • Angiographie. Il consiste en l'introduction d'une substance radio-opaque, suivie d'une radiographie. L'agent de contraste est injecté à travers des cathéters, qui permettent un examen précis et local de l'anomalie.
  • Scanner du crâne, avec ou sans contraste, fournit des images du cerveau et des coupes transversales autour de l'axe longitudinal.
  • IRM avec contraste. Comparé au scanner, il donne une image plus détaillée des tissus mous.

Malgré toutes les innovations technologiques, et la haute résolution qui peut être obtenue en utilisant la tomodensitométrie, l'IRM et l'angiographie reste l'analyse la plus fiable.

Traitement de l'angiome cérébral

Il existe 3 options thérapeutiques différentes pour traiter les angiomes du cerveau. Le choix d'une méthode ou de leur combinaison est effectué par un spécialiste qui a évalué les bénéfices et les risques par rapport à un patient particulier.

  • Chirurgie. Il consiste à supprimer une malformation des vaisseaux sanguins et est définitif en ce sens qu'il permet de résoudre complètement le problème. Il est évident que, malgré les méthodes chirurgicales modernes, une intervention chirurgicale n'est pas toujours possible. Certains angiomes sont situés profondément dans le cerveau.
  • Embolisation. Il s'agit du chevauchement des vaisseaux sanguins qui alimentent l'angiome. Très souvent, l'embolisation est effectuée avant ou après la chirurgie pour terminer la chirurgie ou réduire la taille de la lésion avant la chirurgie.
  • Radiochirurgie. La radiothérapie permet un traitement non invasif des petites lésions cérébrales internes sans lésion tissulaire. Cependant, la radiochirurgie n'est pas une méthode définitive et est souvent utilisée pour éliminer les restes d'un angiome après la chirurgie..

La complication la plus redoutable de l'angiome cérébral est évidemment le saignement à la rupture de l'endommagement. Saignement, qui est moins dévastateur qu'un anévrisme rompu, mais peut néanmoins être mortel ou au moins endommager gravement la fonction cérébrale.