Symptômes et traitement de l'anémie ferriprive

Thrombophlébite

Ce n'est un secret pour personne que de nombreuses personnes qui ont reçu un diagnostic d'anémie ont tendance à ignorer le diagnostic. Pendant ce temps, l'expérience des médecins suggère que cette condition peut constituer une menace sérieuse pour la santé, aggravant, par exemple, l'évolution de diverses maladies cardiaques [1]. Que se passe-t-il dans le corps avec l'anémie, quel est le risque de cette maladie et ce qui doit être fait pour s'en débarrasser?

Anémie ferriprive: symptôme ou maladie?

Le corps d'un adulte ne contient que 4 à 5 g de fer [2], ce qui ne représente qu'une fraction d'un pour cent du poids corporel total. Pendant ce temps, c'est cet élément qui assure les processus de respiration, de synthèse du collagène, permet à diverses cellules sanguines de remplir leur fonction, etc. La partie principale du fer fait partie de l'hémoglobine - une protéine sanguine capable de se combiner avec l'oxygène et de la transporter vers les tissus. Une personne devrait consommer environ 1 mg de fer par jour pour reconstituer ses pertes naturelles (pour les femmes, ce chiffre est légèrement plus élevé - environ 1,4 mg par jour). Sinon, une anémie ferriprive se développe [3] (IDA).

L'anémie n'est pas une maladie. Tel que défini par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il s'agit d'une condition dans laquelle le nombre de globules rouges (et, par conséquent, leur capacité à transporter l'oxygène) est insuffisant pour répondre aux besoins physiologiques de l'organisme [4]. C'est la carence en fer qui est la cause la plus fréquente (mais pas la seule) de l'anémie..

Le fer se trouve dans le corps sous deux formes. Le fer hémique fait partie de l'hémoglobine et nous ne l'obtenons qu'à partir de produits d'origine animale. C'est pourquoi les médecins conseillent de manger plus de viande rouge en cas d'anémie. Le fer non hémique se trouve dans d'autres tissus, et nous l'obtenons à partir de légumes, de fruits et de céréales. Nous avons également un approvisionnement en fer, qui est contenu dans une protéine spéciale - la ferritine..

Les principales raisons de la formation d'une carence en fer dans le corps sont les suivantes:

  • perte de sang chronique de diverses localisations;
  • don;
  • besoin accru de fer (grossesse, allaitement, période de croissance intensive);
  • violation de l'absorption du fer (entérite, résection de l'intestin grêle, etc.);
  • maladie hépatique chronique;
  • alimentation déséquilibrée, troubles de l'alimentation;
  • tumeurs [5].

La présence ou l'absence d'anémie chez une personne peut être jugée sur la base des résultats d'un test sanguin. L'OMS fournit les données suivantes sur lesquelles l'anémie est établie et son degré est déterminé [6] (tableau).

Table. Le taux et le degré de déviation de la teneur en fer dans le sang dans différents groupes d'âge et de sexe *

Groupes de population

Norme

Anémie

Facile

Modérer

Tranchant

Enfants à partir de 6 mois jusqu'à 5 ans

Femmes non enceintes (plus de 15 ans)

Hommes (plus de 15 ans)

* Unités de mesure - hémoglobine en grammes par litre.

La norme nationale de la Fédération de Russie pour la prise en charge des patients atteints d'IDA comprend une classification légèrement différente. Il comporte cinq étapes: la première décrit une condition dans laquelle la perte de fer dépasse son entrée dans le corps. Au deuxième stade, l'épuisement des réserves de fer (le taux de fer sérique est inférieur à 13 μmol / L chez l'homme et inférieur à 12 μmol / L chez la femme) conduit à des perturbations dans les processus d'hématopoïèse. Les trois étapes suivantes correspondent aux diplômes attribués dans la classification OMS. De plus, le dernier, cinquième stade de l'IDA est caractérisé par de graves troubles de la respiration tissulaire [7].

Les femmes, en raison de la perte de sang mensuelle pendant la menstruation, sont plus à risque de développer une anémie que les hommes. Le risque augmente également pendant la grossesse, lorsque la charge sur le corps est beaucoup plus importante. Les enfants (particulièrement «pointilleux» en matière d'alimentation ou ceux dont le régime alimentaire est instable) sont également à risque, les personnes qui ont subi de graves blessures ou souffrent de maladies du tractus gastro-intestinal. Cela peut interférer avec une bonne absorption du fer..

L'anémie ne se manifeste pas immédiatement, mais au début, elle est notée sous une forme latente (latente). Pendant cette période, les réserves de fer de l'organisme diminuent, mais sa présence dans le sang et les tissus reste au niveau normal. En Russie, environ 30 à 40% de la population souffre de cette forme d'anémie, et dans les régions de Sibérie, ce chiffre peut atteindre 60% [8]! Cependant, la carence en fer progresse généralement, conduisant finalement à la formation d'un symptôme dangereux..

Une teneur en fer insuffisante, et donc en hémoglobine, entraîne une détérioration de l'apport d'oxygène aux tissus. En raison de l'IDA, tout d'abord, l'immunité, le système nerveux central souffrent, le travail du système cardiovasculaire et les glandes endocrines se détériorent. Les personnes anémiques tolèrent bien pire l'activité physique, se fatiguent plus vite. Si une anémie survient chez une femme pendant la grossesse, cela peut entraîner une hypoxie et un retard de croissance fœtale [9].

Manifestations extérieures de l'État

En cas de manque d'hémoglobine (et c'est le signe principal de l'anémie), une personne a des plaintes subjectives concernant la détérioration de son état et des signes cliniques objectifs d'anémie sont observés. Le patient se plaint d'une fatigue rapide, d'une somnolence, d'une diminution des performances et d'une moindre tolérance à l'exercice. Il peut y avoir des acouphènes, des mouches devant les yeux, un essoufflement. Les patients atteints de maladie coronarienne ont une incidence accrue de crises d'angor.

La pâleur de la peau, la formation d'un œdème (pâteux), principalement sur les chevilles et le visage, ainsi que la tachycardie, l'arythmie, les modifications de l'ECG peuvent servir de signes objectifs du développement de l'anémie..

Avec un manque de fer dans les tissus, le syndrome dit sidéropénique se produit. Une personne note un changement de goût (il peut y avoir un désir de manger, par exemple, de l'argile), l'état de la peau s'aggrave, des fissures apparaissent dans les coins de la bouche, les cheveux deviennent plus cassants, les ongles deviennent ternes, le blanc des yeux devient bleuâtre.

Chez les nourrissons, l'un des symptômes de l'anémie peut être une régurgitation, et chez les enfants plus âgés, des troubles digestifs et de la diarrhée. Avec la progression de la maladie, le foie et la rate peuvent augmenter et l'excitabilité augmente..

Diagnostic de l'anémie ferriprive

La norme nationale de la Fédération de Russie pour la prise en charge des patients atteints d'IDA comprend les étapes suivantes pour identifier cette affection:

  • l'établissement du syndrome anémique réel;
  • détermination (confirmation) de la carence en fer de l'anémie;
  • recherche de la cause de la maladie sous-jacente à la carence en fer chez un patient donné.

Les taux d'hémoglobine sérique sont déterminés par analyse clinique. Avec l'anémie, elle est inférieure à 120 g / l (7,5 mmol / l) chez la femme et 130 g / l (8,1 mmol / l) chez l'homme.

En outre, dans le cadre de l'analyse clinique, le nombre d'érythrocytes, de plaquettes, de réticulocytes, de formule leucocytaire est déterminé, l'indice de couleur est calculé (pour l'anémie - inférieure à 0,85 à un taux de 1,0) ou la teneur moyenne en hémoglobine dans l'érythrocyte (pour la pathologie - inférieure à 24).

Avec l'anémie, l'apparition des érythrocytes change, ce que l'on appelle une hypochromie. Les érythrocytes modifiés ressemblent à un anneau avec une large lumière interne. Les microcytes prédominent dans un frottis sanguin - les érythrocytes sont plus petits que la taille normale.

Dans le cadre d'un test sanguin biochimique, la concentration de fer sérique est déterminée, ainsi que le taux de ferritine dans le sang. À un taux de fer sérique de 13 à 30 µmol / l chez l'homme et de 12 à 25 µmol / l chez la femme anémique, cet indicateur est réduit, parfois assez gravement. Il convient de garder à l'esprit que cet indicateur fluctue considérablement au cours de la journée, ainsi que chez les femmes - pour des raisons physiologiques. Le taux de ferritine dans le sang diminue également et est inférieur à 15–20 μg / L [10].

Caractéristiques du traitement de l'anémie chez les adultes et les enfants

On pense que si un patient souffre d'anémie, il est tout d'abord nécessaire d'ajuster son régime alimentaire: augmenter la consommation de viande, de pommes rouges, de sarrasin, de boire du jus de grenade. Cependant, il est peu probable que la nutrition contribue à compenser la carence en fer. S'il s'est déjà formé, il est nécessaire de prendre des médicaments spéciaux, car l'absorption du fer à partir d'eux se produit dans des volumes beaucoup plus importants que ceux de la nourriture [11].

Au cours de la troisième semaine de traitement, le taux d'hémoglobine est évalué. Les taux de fer et d'hémoglobine se stabilisent généralement à la fin du premier mois, mais le traitement doit être poursuivi pendant un mois ou deux pour reconstituer les réserves.

Traitement médicamenteux de l'anémie chez les adultes et les enfants

Les préparations de fer sont prescrites pour l'administration orale, car elles sont principalement absorbées dans les intestins. Les injections ne sont nécessaires qu'en cas de pathologies intestinales ou d'intolérance complète aux médicaments oraux. Les médecins prescrivent du fer bivalent ou trivalent, dont le degré d'absorption diffère (le bivalent dans l'intestin est mieux absorbé). Pour calculer la dose quotidienne optimale, la formule est utilisée:

Préparations de fer ferreux:

  • pour les enfants de moins de 3 ans - 5 à 8 mg de fer par kilogramme de poids corporel par jour;
  • pour les enfants de plus de 3 ans - 100-120 mg de fer par jour;
  • pour les adultes - 200 mg de fer par jour.

Les médicaments ne sont pas prescrits pour une altération de l'absorption du fer, des pathologies du tractus gastro-intestinal, avec une tendance à développer des saignements ou des réactions allergiques aux sels de fer.

Pour les préparations de fer ferrique:

  • pour les bébés prématurés - 2,5 à 5 mg de fer par kilogramme de poids corporel par jour;
  • pour les enfants de moins d'un an - 25 à 50 mg par jour;
  • pour les enfants de 1 à 12 ans - 50 à 100 mg;
  • pour les enfants de plus de 12 ans - 100-300 mg;
  • pour adultes - 200-300 mg [12].

Ces médicaments sont bien tolérés et leur absorption n'est pas affectée par la nature de la nourriture consommée (par exemple, ils peuvent être lavés avec du jus de fruit ou du lait). En cas de mauvaise absorption du fer et d'intolérance individuelle, les médicaments ne sont pas prescrits.

Traitement diététique de l'anémie ferriprive

Pour effectuer une prévention efficace de l'IDA et maintenir le résultat obtenu après le traitement, il est nécessaire d'accorder une attention accrue à l'alimentation..

Nous consommons généralement 5 à 15 mg de fer avec de la nourriture, mais il n'est pas complètement absorbé, mais en moyenne de 10 à 15%. Sa principale source est la viande (bœuf, agneau, foie), qui contient du fer hémique. Le fer non hémique est présent dans les aliments végétaux, mais il est un peu moins absorbé. Les principales sources de l'élément important sont le sarrasin, les légumineuses, les betteraves, les tomates, les poivrons, les carottes, les grenades, les raisins de Corinthe, les pommes, les prunes, les abricots et les champignons. Son absorption améliore la vitamine C et inhibe l'acide tannique, que l'on retrouve notamment dans le thé [13].

Prendre des complexes vitaminiques et minéraux

Souvent, en plus des préparations de fer, les patients souffrant d'anémie se voient prescrire des complexes de vitamines et de minéraux contenant des composants pour améliorer son absorption. Ce sont des préparations de zinc, de cuivre, d'acide folique, de vitamine B12. Les acides ascorbique, succinique et malique améliorent l'absorption du fer [14]. Souvent, l'hématogène est prescrit comme agent prophylactique, qui contient du fer et stimule l'hématopoïèse. En outre, l'hématogène sert de source efficace de protéines, de graisses et de glucides..

La carence en fer dans le corps a un effet négatif complexe sur de nombreux organes et systèmes. Contrairement à la croyance populaire, il est impossible de guérir l'anémie ferriprive avec un régime alimentaire seul: l'adhésion à un régime alimentaire approprié doit être associée à la prise de médicaments appropriés. Et après la fin du traitement, il est nécessaire d'empêcher le re-développement de l'IDA. Dans les conditions modernes, lorsqu'une personne dispose d'un grand choix de complexes de vitamines et de minéraux et de compléments alimentaires, il n'est pas difficile de le faire. Il vous suffit de choisir le bon médicament pour vous et vos enfants.

Prévention de l'anémie ferriprive

Le commentaire est donné par un expert de la société Pharmstandard:

«La prévention de la carence en fer chez les enfants est très importante. Mais, probablement, de nombreux parents savent combien il est difficile de convaincre un petit enfant (et vous-même) de prendre une pilule. Et puis nous nous souvenons que pendant de nombreuses décennies, il y a eu un hématogène - un complément alimentaire qui aide à compenser une légère carence en fer. «Ferrohematogen» de «Pharmstandard» diffère de nombreux autres types d'hématogène en ce qu'il ne contient pas une quantité énorme de composants tiers. Nous ne l'avons pas transformé en un bonbon ordinaire, mais nous avons conservé son effet préventif le plus important et avons également inclus les vitamines nécessaires dans la composition. Ainsi, "ferrohématogène" est bien absorbé, réduit le risque de développer des allergies et sert de prévention efficace de l'anémie chez les adultes et les enfants ".

"Anémie - types d'anémie, symptômes spécifiques et méthodes de traitement"

7 commentaires

Un faible taux d'hémoglobine est retrouvé chez 80% des personnes. De plus, les femmes souffrent plus souvent d'anémie que les hommes. Courir à la pharmacie et acheter des suppléments de fer n'est pas exactement la bonne tactique. Bien que la plupart des anémies soient causées par une carence en fer, dans certaines formes de la maladie, ces médicaments n'auront pas d'effet thérapeutique..

Il convient également de comprendre que l'anémie n'est pas une maladie indépendante, mais simplement une condition qui accompagne divers processus pathologiques dans le corps humain. Ce n'est qu'en éliminant la pathologie causale qu'il est possible de normaliser la composition sanguine et d'éviter une diminution de l'hémoglobine à l'avenir.

Anémie: qu'est-ce que c'est?

Développement de l'anémie chez la femme

L'anémie est une modification pathologique de la composition sanguine, dont le principal symptôme est une diminution de l'hémoglobine (Hb). La limite inférieure d'hémoglobine pour les femmes est de 120 g / l (femmes enceintes - 110 g / l). En fonction du niveau de chute de l'Hb, le degré d'anémie est diagnostiqué:

  1. Lumière (degré I) - hémoglobine 110-90, érythrocytes plus de 3;
  2. Modéré (degré II) - Hb 90-70, érythrocytes pas moins de 2;
  3. Sévère (degré III) - Hb inférieure à 70.

Important! Des indices d'hémoglobine de l'ordre de 120 à 110 g / l sont à la limite. Dans de tels cas, après un certain temps, un deuxième test sanguin est effectué..

D'autres paramètres sanguins sont également importants pour le diagnostic de l'anémie:

  • L'indicateur de couleur - la norme du CP 0.86-1.1, détermine la saturation des érythrocytes en hémoglobine;
  • Les réticulocytes - de jeunes globules rouges dans la norme de 0,2 à 2%, caractérisent la capacité de régénération de la moelle osseuse;
  • Le nombre d'érythrocytes est la norme de 3,7-4,7 x 1012;
  • La forme des érythrocytes - dans certains types d'anémie, les globules rouges sont incurvés ou ressemblent à une cible;
  • Le diamètre des érythrocytes est normalement de 7,2 à 8,0 microns, il change avec divers types d'anémie;
  • Fer sérique - une femme en bonne santé a un niveau de 9,0 à 31,3 μmol / l;
  • Ferritine (une protéine impliquée dans la formation de l'Hb) - la norme est de 10 à 120 μg / l, détermine le rapport entre le fer dans le foie et le plasma sanguin;
  • Saturation en fer de la transferrine - caractérise le processus de transfert du fer du foie vers la moelle osseuse, avec une anémie inférieure à 16%;
  • Capacité de liaison du fer sérique - révèle des troubles du métabolisme du fer (TIBC normal - 41-77).

Les médecins identifient trois causes principales de l'anémie:

  • La perte d'érythrocytes et d'Hb - est une conséquence de la perte de sang aiguë (avec blessures, opérations, règles abondantes) et chronique avec lésions ulcéreuses du tractus gastro-intestinal, invasions helminthiques, etc.
  • Violation de la maturation des érythrocytes et de la formation d'hémoglobine - se produit lorsque vit. B12, C et B9 (acide folique), carence en fer, pathologie de la moelle osseuse, résection gastrique partielle;
  • Destruction rapide des globules rouges - lorsqu'ils sont exposés à des poisons, au vinaigre, au saturnisme, à la prise de sulfamides, à la leucémie lymphocytaire, à la cirrhose du foie et à l'oncopathologie, ils vivent moins de 100 jours.

Lors du diagnostic de l'anémie, il convient de distinguer des conditions similaires dans lesquelles les symptômes de l'anémie apparaissent chez l'adulte, mais le traitement est radicalement différent:

  • Pseudoanémie - une modification de la numération globulaire se produit en raison d'un excès de liquide dans la circulation sanguine (hydrémie). Une telle condition est observée dans le traitement de l'œdème avec des diurétiques, en buvant beaucoup de liquides.
  • L'anémie latente est le résultat d'une déshydratation. Avec des vomissements prolongés, de la diarrhée, une transpiration abondante, le sang s'épaissit, perdant la partie liquide. Bien que la numération globulaire reste normale, la femme souffre d'anémie.

Symptômes courants

Chaque type d'anémie a des manifestations spécifiques, nous les examinerons un peu plus tard. Cependant, tous les types d'anémie sont caractérisés par les symptômes suivants:

  • Faiblesse et fatigue;
  • Maux de tête et étourdissements, surtout en sortant du lit et en faisant des efforts;
  • Perte d'appétit, souvent un goût pervers ou une aversion totale pour la nourriture;
  • Somnolence constante avec sommeil nocturne perturbé;
  • Bourdonnement dans les oreilles, "vole" devant les yeux;
  • Absentéisme, irritabilité, perte de mémoire;
  • Essoufflement avec effort physique minimal et autres signes d'insuffisance cardiaque (douleur au cœur, diminution de la pression artérielle);
  • Fréquence cardiaque rapide (jusqu'à 90 battements / min);
  • Souffle cardiaque - impulsion cardiaque prononcée, souffle systolique à l'apex du cœur;
  • Violation du cycle menstruel, jusqu'à l'absence de menstruation;
  • Diminution de la libido.

Types d'anémies: causes, symptômes spécifiques

Symptômes de l'anémie par type de maladie

La formation de globules rouges et la formation d'hémoglobine est un processus très complexe, un échec peut survenir à n'importe quel stade. Par conséquent, les médecins distinguent clairement les processus anémiques dus à la survenue et les modifications de la numération globulaire. Il existe de nombreux types d'anémie, nous ne considérerons que les plus courants et les plus dangereux d'entre eux..

Déficience en fer

Le nom du type d'anémie le plus courant reflète la cause de l'état pathologique d'un seul côté. L'anémie ferriprive se développe à la fois dans le contexte d'un apport insuffisant en fer provenant des aliments (régimes rigides, végétarisme, malnutrition, parasites intestinaux), et avec une violation de son absorption (maladies gastro-intestinales) et un besoin accru d'oligo-élément (grossesse, phase de croissance active à l'adolescence). Cliniquement, la carence en fer se manifeste par les symptômes suivants:

  • Syndrome hypoxique - somnolence, fatigue constante, bourdonnements d'oreilles, maux de tête, essoufflement et tachycardie.
  • Syndrome anémique - une diminution de l'Hb et du nombre de globules rouges. les réticulocytes sont absents ou en dessous de la normale, la concentration de fer dans le sérum est réduite (moins de 9,0 μmol / l). CP inférieur à 0,8 (anémie hypochrome). Globules rouges de petit diamètre (moins de 7,2 microns), de formes différentes.
  • Syndrome sidéropénique - peau sèche «d'albâtre», perte de cheveux accrue, ongles cassants.

Les patients présentant une carence en fer rapportent que la transpiration, la perte d'appétit, les nausées et les vomissements sont fréquents. Il y a souvent un étrange besoin de manger de la craie, du papier ou de la terre, d'inhaler l'odeur de la peinture, de l'essence.

Une caractéristique de la carence chronique en fer est la koilonychie (ongles fins et concaves) et l'apparition de rainures longitudinales sur les plaques à ongles. Dans les cas graves, il y a une sensation de boule dans la gorge, une gastrite hypoacide et des changements atrophiques de sa muqueuse, des caries totales et une incontinence urinaire à l'effort.

Anémie réfractaire au fer (sidéroblastique)

L'anémie sidéroblastique est caractérisée par une quantité normale ou accrue de fer dans le corps. Un échec survient dans le processus de son assimilation lors de la prise de médicaments (cyclosérine, isoniazide, pyrazinamide, chloramphénicol), d'alcool et de saturnisme.

Une caractéristique de ce type d'anémie est l'hémosidérose - le fer non transformé en hémoglobine se dépose dans divers tissus, provoquant des maladies cardiaques, le diabète sucré, des lésions pulmonaires focales, une hypertrophie du foie et de la rate. Cela donne à la peau une teinte grise et terreuse. Confirmation en laboratoire de l'anémie sidéroblastique:

  • Faibles niveaux d'hémoglobine et d'érythrocytes;
  • Cp est réduit - 0,4-0,6;
  • Un grand nombre de globules rouges de petit diamètre, cependant, il existe également de très grandes cellules;
  • Le nombre de réticulocytes est inférieur à la normale;
  • Lhss élevé - plus de 86 μmol / l;
  • Augmentation du fer sérique et de la ferritine;
  • Dans la moelle osseuse, un taux élevé de sidéroblastes (cellules avec une corolle de fer autour du noyau) - 70% à un taux de 2,0-4,6%.

Anémie par carence en vitamine B12

Les causes de l'anémie sont un manque de vitamines (végétarisme, mauvaise alimentation), un besoin accru (grossesse, allaitement, oncologie) et une mauvaise absorption (maladies gastro-intestinales chroniques, prise d'anticonvulsivants et contraception orale).

Avec une anémie par carence en vitamine B12, des symptômes du système nerveux central apparaissent - chair de poule, engourdissement des membres, jambes «cotonneuses», démarche bancale, mauvaise mémoire, convulsions.

Manque de vit. La vitamine B12 se manifeste par des envies soudaines d'aliments acides, une légère jaunissement de la peau et de la sclérotique, la constipation, la glossite et la déglutition problématique, la gastrite atrophique, l'hépato et la splénomégalie.

Un trait caractéristique est une langue de framboise «laquée», un lissage des papilles et une sensation de brûlure. En sang:

  • Un petit nombre de globules rouges et de réticulocytes, une faible Hb;
  • CPU au-dessus de la normale - à partir de 1,05;
  • Érythrocytes géants (anémie mégablastique - le diamètre des globules rouges est supérieur à 9,5 microns), plaquettes et neutrophiles (leur nombre est réduit);
  • Fer sérique élevé;
  • Diminution du taux total de leucocytes et de basophiles;
  • Bilirubine excessive.

Anémie par carence en B9 (carence en folates)

Un manque critique d'acide folique se produit avec une alimentation déséquilibrée (refus de viande), une insuffisance rénale, une maladie du foie, de l'alcoolisme et un tabagisme excessif. Besoin accru de vit. B9 chez les femmes enceintes et les patients cancéreux, les adolescents et pendant l'allaitement.

Important! Une combinaison de carence en acide folique et vit. À 12. La carence en folates et l'anémie par carence en vitamine B12 donnent les mêmes symptômes. Le test sanguin montre des changements identiques.

Anémie post-hémorragique

Il est nécessaire de faire la distinction entre l'anémie, provoquée par une perte de sang aiguë (saignement abondant soudain), et l'anémie chronique (le degré de perte de sang augmente progressivement avec les ulcères gastro-intestinaux, les helminthes, les tumeurs).

L'anémie aiguë post-hémorragique se caractérise par une détérioration rapide de l'état du patient: évanouissements et perte de conscience, diminution de la fréquence cardiaque et de l'anémie, vomissements, sueurs froides, augmentation de la pâleur de la peau. La perte de plus de 30% du volume sanguin est critique. Dans un test sanguin:

  • En fonction de la perte de sang, diminution de l'Hb et des érythrocytes;
  • Le processeur est normal;
  • Réticulocytes plus de 11%;
  • Le diamètre des érythrocytes en cas de perte de sang aiguë n'est pas modifié, la forme des cellules est différente;
  • Leucocytose supérieure à 12 g / l, décalage vers la gauche;
  • Le fer sérique est normal.

Au cours de l'évolution chronique de l'anémie post-hémorragique, accompagnée de symptômes généraux, une femme note un odorat pervers, des besoins gustatifs inhabituels, des poches du visage, des nausées et de la fièvre jusqu'à 37,2 ° C. Changements de laboratoire:

  • CP et hémoglobine sont réduits;
  • Les érythrocytes sont déformés, de petit diamètre (moins de 7,2 microns);
  • Faible nombre de leucocytes avec lymphocytose légère;
    fer sérique inférieur à 9 μmol / l;
  • Faible taux sanguin de calcium, de cuivre et de vit. A, b, c;
  • Niveaux élevés de zinc, de nickel et de manganèse.

L'anémie hémolytique

Le groupe des anémies hémolytiques comprend plusieurs conditions pathologiques, avec diverses manifestations et le mécanisme de développement de l'anémie. Toutes les maladies, acquises et congénitales, sont caractérisées par un jaunissement de la peau et un taux élevé de bilirubine dans le sang, une hépato- et une splénomégalie, une urine de la couleur de «morceaux de viande» et des selles foncées, de la fièvre, des douleurs dans tout le corps.

  • L'anémie falciforme est une pathologie congénitale dans laquelle se forment des érythrocytes allongés en forme de faucille. Dans le même temps, la viscosité du sang augmente, le risque de thrombose vasculaire augmente. La crise hémolytique survient dans des conditions hypoxiques (séjour en montagne, endroit étouffant, bondé). Les jambes du patient sont enflées, couvertes d'ulcères difficiles à guérir. De nombreuses femmes signalent une déficience visuelle. Une augmentation des réticulocytes de plus de 30% est observée dans le sang dans le contexte d'une faible Hb (50-80 g / l) et d'un petit nombre d'érythrocytes (1-2 T / l, en forme de faucille, corps de Jolly, anneaux de Cape).
  • La thalassémie est une inhibition génétiquement déterminée de la synthèse de l'hémoglobine conduisant à la formation d'érythrocytes cibles. La maladie se développe dans l'enfance: les os du crâne sont déformés, le développement mental et physique est en retard, l'incision des yeux selon le type mongoloïde, la taille agrandie du foie et de la rate, l'hémosidérose, la peau terreuse. CPU et fer sérique bas.
  • Les anémies hémolytiques immunitaires (virales, syphilitiques) sont symptomatiquement identiques, les différences ne concernent que les signes de la maladie sous-jacente. Il y a une bilirubine élevée dans le sang, un grand nombre de réticulocytes, des érythrocytes de forme ronde (non concave). L'hémoglobine est normale ou légèrement réduite.
  • Anémies hémolytiques non immunitaires - anémie en cas d'intoxication (alcool, acides, champignons, venin de serpent), brûlures (plus de 20% de la peau est endommagée), paludisme, manque de vit. E et anémie spécifique de Markiafava-Micelli. Dans le sang, les réticulocytes sont à 30%, la CP est normale et plus, les érythrocytes de formes diverses, la leucopénie et la thrombocytopénie.

Anémie hypoplasique

Anémie hypoplasique - conséquence d'un trouble acquis ou héréditaire de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse, caractérisée par une diminution de toutes les cellules sanguines et le remplacement de la moelle osseuse par des cellules graisseuses.

Présentation clinique: en plus des symptômes anémiques généraux, des saignements fréquents, des ecchymoses sans raison, des saignements des gencives, des ulcères sur la peau, la bouche et la gorge.

L'anémie hypoplasique se développe avec le virus de l'herpès, une infection fongique, une carence en protéines et en vitamines, une exposition aux rayonnements et aux courants à haute fréquence, une pathologie endocrinienne (maladie thyroïdienne, diabète sucré, hyperfonction ovarienne), des maladies systémiques (polyarthrite rhumatoïde, lupus).

Grossesse et anémie

L'anémie est un «compagnon» fréquent de la grossesse. Le besoin croissant de fer et de vitamines dans la plupart des cas ne peut être reconstitué avec de la nutrition. Pendant 29 à 36 semaines. grossesse, le besoin en fer augmente à 3,5 mg / jour, alors que seulement 2 mg / jour peuvent être absorbés au maximum par les aliments. L'anémie chez la femme enceinte est diagnostiquée avec des numérations globulaires qui dépassent la limite:

  • hémoglobine - 100 g / l;
  • érythrocytes - au premier trimestre 4,2, au deuxième trimestre 3,5, au troisième trimestre 3,9;
  • réticulocytes - 5-10%;
  • ferritine - au premier trimestre pas plus de 90, au deuxième trimestre jusqu'à 74, au troisième trimestre 10-15.

Le plus souvent, pendant la période de gestation, une femme reçoit un diagnostic de carence en fer, d'anémie par carence en B12 et B9. Les symptômes de l'anémie pendant la grossesse sont identiques aux symptômes généraux de l'anémie. Un faible taux d'hémoglobine entraîne le développement d'une toxicose et la menace de fausse couche, dans les stades ultérieurs, il existe un risque élevé de naissance prématurée et d'hémorragie post-partum à grande échelle. Après avoir accouché, une mère anémique manque souvent de lait. Cependant, le futur bébé est encore plus en danger:

  • retard de croissance intra-utérin;
  • hypotrophie - faible poids;
  • faiblesse du système immunitaire.

Le développement d'une maladie hémolytique chez les nouveau-nés chez un enfant ne peut être exclu. Ce type d'anémie hémolytique est associé à la destruction des globules rouges due à l'incompatibilité du groupe sanguin ou du facteur Rh du sang de la mère et de l'enfant. Le nouveau-né a une jaunisse (pas toujours), un œdème (ascite), un abdomen en forme de tonneau, une rate et un foie hypertrophiés. Dans le sang hémoglobine à partir de 150 g / l et moins, taux élevé de bilirubine et de réticulocytes.

Important! La prévention de l'anémie hémolytique chez les nouveau-nés est effectuée pendant la grossesse. Les immunoglobulines anti-rhésus sont injectées aux femmes qui ont des anticorps.

Traitement de l'anémie et sélection des médicaments

Les tactiques thérapeutiques pour l'anémie dépendent directement du type d'anémie et de sa gravité. Tous les syndromes anémiques ne bénéficieront pas de la prise de suppléments de fer.

Méthodes de traitement de l'anémie:

  • Anémie ferriprive - de gravité légère et modérée, Sorbifer, Ferrum Lek, Ferrogradumet, solution Totem sont prescrits. En cas d'anémie sévère, il est conseillé de prendre Gyno-Tardiferon (haute teneur en fer), Hemofer prolongatum et des injections de Maltofer, Venofer, Ferrum Lek (à l'avenir, le patient est transféré sous traitement oral). L'hémoglobine se normalise après 1 mois, mais le cours dure jusqu'à 3 mois.
  • Anémie par carence en B12 et B9 - un apport combiné de vit. groupe B (le meilleur médicament est le complexe B) ​​et acide folique. En cas de carence en fer simultanée, les préparations Ferrovit Forte, Gino-Tardiferon, Ranferon-12 sont utilisées (contiennent du fer et des vitamines essentielles).
  • Anémie réfractaire au fer, thalassémie - il n'y a pas de traitement éliminant complètement. L'amélioration de l'état est obtenue avec des perfusions intraveineuses de masse érythrocytaire et de substituts sanguins.
  • Anémie post-hémorragique aiguë - arrêt des saignements, transfusion de masse érythrocytaire, sang.
  • Anémie chronique post-hémorragique - traitement de la maladie causale, consommation à long terme de comprimés de fer enrichis en vitamines.
  • L'anémie falciforme n'est pas guérie, le traitement vise à prévenir les crises hémolytiques et la perfusion de solutions contenant des globules rouges normaux.
  • Anémie virale et syphilitique - l'hémoglobine se rétablit d'elle-même après le traitement de la maladie sous-jacente.
  • Anémies hémolytiques non immunitaires - l'élimination du facteur provoquant (élimination des toxines et des poisons du corps) conduit généralement à la normalisation de l'hémoglobine.
  • Anémie hypoplasique - les préparations de fer sont inutiles, pour améliorer l'état, les hématologues ont recours à diverses méthodes de stimulation de la fonction hématopoïétique: injections d'Epocomb, Epostim, Epomax, Aranesp. L'amélioration de la condition est donnée par les corticostéroïdes (Prednisolone, Hydrocortisone, Dexaméthasone) et les stéroïdes anabolisants (Nandrolone, Anapolon). Cependant, ces médicaments ont une tonne d'effets secondaires. Dans les cas graves, seule la greffe de moelle osseuse donnera des résultats..

Quel médicament est le meilleur pour l'anémie - le choix appartient au médecin traitant. L'hypovitaminose étant à grande échelle, il est logique de prescrire des médicaments complexes contenant du fer et des vitamines essentielles. Une augmentation de l'hémoglobine après un mois ne signifie pas toujours une guérison. Pour un résultat durable, le traitement doit être poursuivi pendant 2-3 mois..

Le régime est un excellent complément à la pharmacothérapie. Une teneur élevée en fer dans les fruits secs, la plupart des baies et fruits (fraises, prunes, framboises, raisins, fraises, grenades, pêches, cerises), choux et tomates, cèpes, carottes et betteraves, viande (veau, lapin) et abats, sarrasin et jaune d'oeuf, noix et chocolat noir.

Important! Café et thé fort, fumer - réduire l'hémoglobine.

Parmi les recettes antianémiques folkloriques, les plus efficaces sont:

  • Un mélange de miel, noix, abricots secs (pré-tremper dans l'eau chaude puis rincer) et raisins secs à parts égales. Ajouter le citron haché (avec le zeste!). Prenez 1 cuillère à soupe. l. trois fois par jour.
  • Jus de carotte-betterave fraîchement pressé - traitement de cours 2-3 mois.
  • Infusion d'ortie - 1 cuillère à soupe est nécessaire pour un verre d'eau bouillante. l. matières premières sèches.

Pronostic de traitement

L'anémie légère à modérée disparaît généralement sans conséquences en 1 à 3 mois. L'anémie sévère doit souvent être traitée en milieu hospitalier avec d'autres traitements répétés à domicile.

Le pronostic le plus défavorable concerne l'anémie hypoplasique (aplasique) et drépanocytaire, la thalassémie. Les médecins donnent des chances optimistes aux patients jeunes (jusqu'à 30 ans) avec une légère diminution de l'hémoglobine et une bonne tolérance aux mesures thérapeutiques.

Anémie

L'anémie est un état pathologique qui se caractérise par une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang et peut s'accompagner d'une diminution du contenu quantitatif des érythrocytes par unité de volume.

Les anémies dans certains cas peuvent être attribuées à des formes nosologiques indépendantes de pathologie, dans d'autres, elles ne sont que le symptôme d'une maladie.

Classification de l'anémie

Il y a beaucoup de classifications. Aucun d'entre eux ne reflète pleinement le spectre entier de cette pathologie..

En pratique clinique, la classification suivante des anémies est la plus courante:

  • anémie due à une perte de sang aiguë;
  • anémie due à une altération de la production de globules rouges:
    • aplastique,
    • carence en fer,
    • mégaloblastique,
    • sidéroblastique,
    • maladies chroniques;
  • anémie due à une destruction accrue des globules rouges: hémolytique.

Selon la gravité de la diminution du taux d'hémoglobine, il existe trois degrés de gravité de l'anémie:

  • facile - le taux d'hémoglobine est supérieur à 90 g / l;
  • moyenne - hémoglobine comprise entre 90 et 70 g / l;
  • sévère - taux d'hémoglobine inférieur à 70 g / l.

Différents types d'anémies sont détectés chez 10 à 20% de la population, dans la plupart des cas chez les femmes. L'anémie la plus courante associée à une carence en fer (environ 90% de toutes les anémies), moins souvent une anémie dans les maladies chroniques, encore moins souvent une anémie associée à une carence en vitamine B12 ou en acide folique (mégaloblastique), hémolytique et aplasique.

L'anémie peut avoir des origines complexes. Une combinaison, par exemple, d'une carence en fer et d'une anémie par carence en vitamine B12 est possible.

Symptômes de l'anémie

Symptômes courants de l'anémie:

  • faiblesse, fatigue accrue, diminution des performances, irritabilité, somnolence;
  • étourdissements, maux de tête, acouphènes, "mouches" clignotantes devant les yeux;
  • palpitations avec peu d'exercice ou au repos;
  • essoufflement avec peu d'exercice ou au repos.

La nature et la gravité des plaintes liées à l'anémie sont variées et dépendent du type, de la gravité de l'anémie, du taux de son développement et des caractéristiques individuelles d'une personne.

Les principes de prévention et de traitement dépendent du type d'anémie.

Déficience en fer

L'anémie ferriprive est la plus courante.

L'anémie ferriprive est un syndrome clinique et hématologique caractérisé par une carence en fer due à divers processus pathologiques (physiologiques).

L'anémie ferriprive se manifeste par des symptômes asthéniques (fatigue, performances significativement réduites, détérioration de l'attention et de la mémoire), une faiblesse musculaire et un syndrome d'épithéliopathie (peau sèche, «collant» dans les coins de la bouche, ongles cassants et stratifiés, perte de cheveux, etc.).

La défaite des muqueuses chez les patients atteints d'anémie ferriprive se manifeste par des symptômes tels que des difficultés à avaler (dysphagie sidéropénique), des troubles dysuriques (violation de la miction), le développement d'une pangastrite atrophique avec insuffisance sécrétoire, une violation des fonctions protéiques synthétiques, économes en énergie et enzymatiques du foie.

Avec le développement et l'aggravation de l'anémie ferriprive, des troubles du système cardiovasculaire se développent sous forme de dystrophie myocardique, de dysfonctionnement diastolique avec relaxation passive altérée, de type hyperkinétique de circulation sanguine.

Causes de l'anémie ferriprive

Les principales causes de l'anémie ferriprive comprennent:

  • perte de sang chronique: gingivale, nasale, gastrique, intestinale, utérine, rénale;
  • malabsorption: entérite, résection intestinale, chirurgie de résection gastrique;
  • besoin accru: grossesse et allaitement; excès de croissance;
  • carence nutritionnelle.

Prévention et traitement de l'anémie ferriprive

Principes de base de la prévention et du traitement de l'anémie ferriprive:

  • élimination de la cause de la carence en fer;
  • une alimentation riche en fer (viande, foie, etc.);
  • apport à long terme de suppléments de fer (4-6 mois); sous le contrôle de la ferritine, Hb, saturation érythrocytaire;
  • transfusion de globules rouges en cas d'anémie sévère;
  • apport préventif de suppléments de fer dans les groupes à risque.

Il est important de comprendre quelles préparations de fer peuvent et doivent être prises, pour contrôler le niveau de ferritine, Нb et la saturation des globules rouges..

Préparations de fer. Comment choisir?

Plus de 25 mg à la fois ne sont pas absorbés.

Plus de 50 mg par jour ne sont pas absorbés.

En conséquence, il faut rechercher des préparations de fer à faible dose (25 mg suffisent) avec un degré élevé de biodisponibilité. Pour empêcher le fer de concurrencer dans les intestins d'autres micro-éléments, il vaut mieux sous la forme de robes - un «paquet» d'acides aminés.

Anémie par carence en vitamine B12

Le tableau classique de l'anémie par carence en B12 a été décrit par Thomas Addison au milieu du XIXe siècle: glossite avec des manifestations neurologiques caractéristiques sur fond de syndrome anémique. Dans de tels cas, la reconnaissance de la maladie n'est pas difficile et ne nécessite qu'une confirmation de laboratoire avant de prescrire un traitement, dont l'initiation en temps opportun conduit souvent à un rétablissement complet du patient..

Un problème de diagnostic sérieux est la forme subclinique la plus courante de carence en vitamine B12 - sans développement d'anémie.

Un traitement retardé peut entraîner le développement d'anomalies neurologiques persistantes. À cet égard, il est particulièrement important de connaître les manifestations non spécifiques de la carence en vitamine B12, les raisons de son apparition, ainsi que les approches informatives du diagnostic et les méthodes efficaces de traitement de cette maladie..

Le processus pathologique avec une carence en vitamine B12 affecte presque tous les organes et systèmes, la nature et la gravité des manifestations cliniques dans chaque cas sont individuelles et dépendent, en plus de la durée d'existence et de la gravité de la carence, d'un certain nombre de facteurs associés.

Symptômes de l'anémie par carence en vitamine B12

Une carence modérée commence par des manifestations cliniques de syndrome anémique général (essoufflement, palpitations, pâleur, vertiges, etc.), une glossite de Hunter apparaît (atrophie des papilles, langue «laquée»), puis des troubles neurologiques (neuropathie sensorielle distale) apparaissent. Cependant, une telle séquence de symptômes n'est pas du tout nécessaire: des manifestations neurologiques précèdent souvent le développement d'un syndrome anémique et des anomalies du test sanguin clinique (anémie macrocytaire, pancytopénie), et la glossite de Hunter survient dans pas plus de 10% des cas..

Les modifications dégénératives de la moelle épinière se manifestent par la démyélinisation des fibres qui composent les cordons postérieurs et latéraux. La neuropathie périphérique bilatérale non traitée peut évoluer vers une dégénérescence axonale et une mort neuronale. Ces modifications entraînent une altération de la sensibilité proprioceptive et vibrationnelle et une aréflexie. Démarche incertaine, maladresse des mouvements, remplacée par une ataxie spastique.

Les dommages aux nerfs périphériques se manifestent par une violation de la perception du goût et de l'odorat, une atrophie du nerf optique. Dans les cas extrêmement graves, cette image se termine par le développement de la démence, des épisodes de psychose étendue avec hallucinose, paranoïa et dépression sévère sont possibles. Dans 20% des cas, ces manifestations neurologiques sont détectées isolément sans anémie concomitante..

À cet égard, la carence en vitamine B12 doit être incluse dans la série de diagnostics différentiels chez les patients présentant des symptômes neurologiques d'origine inconnue, et un retard dans l'établissement d'un diagnostic et d'un traitement peut entraîner des conséquences irréversibles..

Causes de l'anémie par carence en vitamine B12

La cause de l'anémie classique par carence en B12 est la destruction auto-immune des cellules pariétales de l'estomac, qui conduit au développement d'une gastrite auto-immune atrophique avec une production réduite de facteur intrinsèque de Castle (HFK), en combinaison avec laquelle 99% de la vitamine B12 entrant dans l'estomac (facteur externe de Castle) est absorbée.

Les raisons de la carence en vitamine B12 comprennent également une consommation réduite d'aliments riches en cette vitamine (principalement d'origine animale, par exemple, chez les végétariens stricts ou chez les pauvres), l'abus d'alcool.

Ces dernières années, le principal facteur étiologique a été une violation de la libération de vitamine B12 associée aux protéines de transport des aliments, en raison d'un état hypo- ou anacide, y compris un état d'origine médicamenteuse (chez les patients prenant de la metformine pendant une longue période, prenant des inhibiteurs de la pompe à protons, des inhibiteurs des récepteurs H2-histamine, des antiacides ), chez les patients après une chirurgie de l'estomac.

Le risque de développer un état de carence en vitamine B12 est directement proportionnel à la posologie et à la durée de la prise d'inhibiteurs de la pompe à protons et d'antagonistes des récepteurs H2-histamine.

Une augmentation du taux d'homocystéine dans le contexte d'une diminution de la concentration de vitamine B12 augmente le risque initialement élevé de complications cardiovasculaires chez les patients atteints de diabète sucré de type 2, pour lequel il est nécessaire de dépister une carence en vitamine B12 chez les patients recevant de la metformine.

Tests diagnostiques de l'anémie par carence en vitamine B12

  • détermination des concentrations plasmatiques d'homocystéine, d'acide méthylmalonique (MMA) et des concentrations sériques de cholotranscobalamine.

Malheureusement, ces études ne peuvent pas être effectuées dans tous les laboratoires; la situation est également compliquée par l'absence de limites de référence standard. Ainsi, nous devons affirmer qu'il n'y a pas de "gold standard" pour diagnostiquer une carence en vitamine B12..

En raison du fait que la cobalamine et l'acide folique sont impliqués dans les mêmes processus biochimiques et que la carence en deux vitamines conduit au développement d'une anémie macrocytaire, leur niveau est déterminé simultanément. En cas de véritable carence en vitamine B12, les taux de folates sont généralement normaux voire élevés, mais une carence combinée est également possible..

La cause de l'état pathologique:

  • Gastrite atrophique (anémie pernicieuse).
  • le syndrome de Sjogren.
  • Violation du traitement de la vitamine B12 dans l'estomac Gastrite, y compris associée à Helicobacter, gastrectomie (résection totale ou partielle de l'estomac)
    Syndrome de Zollinger-Ellison.
  • Résection iléale ou maladie de l'intestin grêle (maladie de Crohn, maladie cœliaque, sprue tropicale).
  • Absorption altérée dans l'intestin grêle Maldigestia (pancréatite chronique avec insuffisance pancréatique exocrine; gastrinome).
  • Agents infectieux (ténias, syndrome de prolifération bactérienne de l'intestin grêle, giardiase).
  • Jeûne complet ou partiel.
  • Facteur nutritionnel Régime végétarien (particulièrement strict, «végétalien»).
  • Alcoolisme.
  • Âge avancé.
  • Déficit / défaut en facteur intrinsèque de Castle (syndrome d'Imerslund-Gresbeck).
  • Anomalies héréditaires Déficience congénitale du facteur Castle intrinsèque - anémie pernicieuse juvénile.
  • Mutation dans le gène CG1.
  • Carence en transcobalamine.
  • Causes obstétriques / gynécologiques de grossesse.
  • Contraception hormonale et traitement hormonal substitutif.

Lot. Il est nécessaire d'évaluer l'état, les analyses, l'énergie de manière globale. Traitez le cycle des folates. Observez de près l'homocystéine et l'efficacité fonctionnelle globale du foie.

Conférence du nutritionniste Arkady Bibikov

Soyez le premier à commenter

laissez un commentaire Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour lutter contre le spam. Découvrez comment vos données de commentaires sont traitées.

Anémie. Types d'anémies: carence en fer, hémolytique, carence en B12, aplasique. Causes, diagnostic, degré d'anémie.

Anémie ou diminution de la quantité d'hémoglobine dans le sang, et dans le langage courant - «anémie». Presque tout le monde a rencontré une telle formulation au moins une fois, en particulier les femmes. Que signifie ce terme effrayant? Pourquoi cet état du corps survient-il? Pourquoi l'anémie est-elle dangereuse? Comment le reconnaître à temps aux premiers stades?

L'anémie est une condition pathologique du corps dans laquelle il y a une diminution de la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes en dessous des limites inférieures de la norme. De plus, une diminution de la teneur en hémoglobine est un signe obligatoire d'anémie, contrairement à une diminution du nombre de globules rouges. Autrement dit, il y a toujours une diminution de la concentration d'hémoglobine dans l'anémie et il se peut qu'il n'y ait pas de diminution du nombre de globules rouges. Cependant, dans certains cas d'anémie, des formes pathologiques d'érythrocytes sont détectées (pas de double concave).

L'anémie n'est pas une maladie indépendante, mais une conséquence de la pathologie sous-jacente, par conséquent, l'identification d'un taux réduit d'érythrocytes et d'hémoglobine nécessite un diagnostic approfondi pour identifier la cause!

Qu'est-ce que la pseudo-anémie et l'anémie latente?

L'anémie doit être distinguée avec les conditions suivantes du corps:

Hydrémie - anticoagulant.
Cette condition est possible lorsque le liquide interstitiel pénètre dans la circulation sanguine lorsque l'œdème converge, en buvant beaucoup de liquides. L'hydrémie est une pseudo-anémie.

Épaississement du sang
Un épaississement du sang peut survenir en raison de la perte de la partie liquide du sang, qui se produit en cas de déshydratation sévère. La déshydratation survient à la suite de vomissements sévères, de diarrhée et de transpiration abondante. Cependant, dans ce cas, en raison de l'épaississement du sang, la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes peut se situer dans la plage normale. Dans de telles situations, ils parlent de la présence d'une anémie latente..

Signes spécifiques et non spécifiques de l'anémie - ce qui les concerne?
Tout d'abord, considérons comment l'anémie se manifeste. Il existe des manifestations non spécifiques et spécifiques. Les manifestations non spécifiques sont appelées ainsi car ces signes sont communs à tous les types d'anémies. Les manifestations spécifiques sont strictement individuelles et ne sont caractéristiques que pour chaque type spécifique d'anémie.Nous ne considérerons maintenant que les manifestations non spécifiques et nous en indiquerons des spécifiques lors de l'examen des types d'anémies..

Symptômes et signes d'anémie

Ainsi, les symptômes suivants font référence aux signes non spécifiques de l'anémie:

  • pâleur de la peau et des muqueuses
  • la faiblesse
  • vertiges
  • bruit dans les oreilles
  • maux de tête
  • fatiguabilité rapide
  • somnolence
  • dyspnée
  • anorexie (perte anormale d'appétit ou aversion pour la nourriture)
  • trouble du sommeil
  • irrégularités menstruelles jusqu'à l'arrêt complet des menstruations (aménorrhée)
  • impuissance
  • tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque)
  • souffle cardiaque (augmentation du rythme cardiaque, souffle systolique au niveau de l'apex)
  • insuffisance cardiaque
  • avec une diminution de la quantité d'hémoglobine inférieure à 50 g / l, le développement d'une acidose (acidification du sang) est possible
  • diminution de la teneur en hémoglobine sous les valeurs normales
  • diminution du nombre d'érythrocytes sous la normale
  • changement d'indicateur de couleur
  • modification du contenu des leucocytes et des plaquettes
Types d'anémies - post-hémorragiques, hémolytiques, déficientes et hypoplasiques

Les anémies peuvent être causées par des raisons complètement différentes, il est donc habituel de diviser toutes les anémies en fonction de divers signes, y compris les raisons qui les provoquent. Pour des raisons (pathogenèse), on distingue trois types d'anémie: post-hémorragique, hémolytique et associée à une formation sanguine altérée (déficiente et hypoplasique). Qu'est-ce que ça veut dire? Analysons plus en détail.

Les anémies post-hémorragiques sont associées à une perte de sang aiguë ou chronique (saignement, blessure).

Hémolytique - se développe en raison d'une destruction accrue des globules rouges.

Les anémies par carence sont causées par un manque de vitamines, de fer ou d'autres oligo-éléments nécessaires à la formation du sang.

L'anémie hypoplasique est le type d'anémie le plus grave et est associée à une altération de la formation de sang dans la moelle osseuse..

Le degré d'anémie

En plus de cette classification des anémies, selon la pathogenèse, plusieurs autres sont également utilisées, appelées classifications de travail des anémies, car ce sont elles qui sont guidées par des médecins praticiens - cliniciens. Considérez ce groupe de classifications de travail:
  1. Par gravité. Il existe trois degrés de gravité de l'anémie - légère, modérée et sévère, selon la teneur en hémoglobine et en érythrocytes dans le sang:
GravitéHémoglobine, g / lÉrythrocytes, T / L
Facile> 100 g / l> 3 T / L
Moyenne100 à 66 g / l3 à 2 T / L
Lourd
  1. Selon l'indice de couleur (CP) du sang, on distingue les anémies normochromiques (CP - 0.8-1.05), hyperchromiques (CP> 1.05) et hypochromiques (CP 8.0 microns) et mégaloblastiques (SDE> 9.5 microns). Les anémies normocytaires sont caractérisées par un diamètre normal des érythrocytes, les anémies microcytaires - par un diamètre réduit des érythrocytes et les macrocytaires et mégaloblastiques sont associés à une augmentation du diamètre des érythrocytes. Les anémies normocytaires comprennent - les anémies posthémorragiques aiguës et la plupart des anémies hémolytiques; à microcytaire - anémie ferriprive, microsphérocytose et anémie post-hémorragique chronique. L'anémie macrocytaire est une maladie hémolytique du nouveau-né, une anémie par carence en folates. Mégalocytaire - Anémie par carence en vitamine B12.
  1. Selon la teneur en fer sérique, on distingue l'anémie normosidérémique (la teneur en fer dans le sérum sanguin est normalement de 9,0 à 31,3 μmol / l), hyposidérémique (la teneur en fer est réduite à moins de 9,0 μmol / l) et hypersidémique (la concentration en fer est augmentée de plus de 32 μmol / l). l). L'anémie normosidérémique est une anémie post-hémorragique aiguë; hyposidérémique - il s'agit de l'anémie ferriprive, de la thalassémie et de la post-hémorragie chronique; hypersidérémique - ce sont des anémies hémolytiques et une carence en vitamine B12.
Nous avons examiné quels types et selon quels critères les anémies sont classées. Passons maintenant à la façon dont certains types d'anémies se manifestent, quels changements sont observés dans le sang et dans le corps humain dans son ensemble..

Anémie posthémorragique, symptômes, diagnostic et traitement

Les anémies posthémorragiques peuvent être aiguës ou chroniques. L'anémie post-hémorragique aiguë se développe en réponse à une perte de sang rapide et importante, tandis que l'anémie chronique se développe en réponse à une perte de sang prolongée en petites quantités.

Symptômes de l'anémie post-hémorragique aiguë, image sanguine

Les symptômes de l'anémie post-hémorragique aiguë sont les suivants: pâleur, vertiges sévères, évanouissements, pouls rapide, sueurs froides, diminution de la température corporelle et parfois vomissements. Une perte de sang supérieure à 30% de la valeur de référence est critique et met la vie en danger.

Diagnostic de l'anémie aiguë post-hémorragique

Le nombre de réticulocytes dans le sang augmente de plus de 11%, des érythrocytes «immatures» et des érythrocytes de forme cellulaire altérée apparaissent également. Du côté des leucocytes, une augmentation de leur nombre total est observée au-dessus de 12 G / l, et dans la formule des leucocytes, il y a un décalage vers la gauche. Dans les deux mois suivant une perte de sang aiguë, les globules rouges et les paramètres d'hémoglobine sont restaurés. Cependant, la restauration du nombre de globules rouges et de la teneur en hémoglobine est associée à la dépense du fonds en fer dans l'organisme et peut conduire au développement d'une carence en fer. Par conséquent, pendant la période de récupération après une perte de sang, une nutrition appropriée est nécessaire, c'est-à-dire que le régime doit contenir des aliments riches en fer (par exemple, grenades, sarrasin, foie, etc.).

Principes de traitement de l'anémie post-hémorragique aiguë

Le traitement de l'anémie aiguë post-hémorragique doit être effectué en milieu hospitalier et doit viser à restaurer la quantité de sang circulant, le nombre de globules sanguins et à maintenir ces indicateurs. La première étape consiste à arrêter le saignement. Ensuite, en fonction de la quantité de sang perdu, une transfusion de sang, de masse érythrocytaire et de substituts sanguins est utilisée.

Symptômes de l'anémie post-hémorragique chronique

Les symptômes de l'anémie chronique post-hémorragique sont les mêmes que ceux de l'anémie ferriprive. Quels sont ces symptômes? Ainsi, les signes d'anémie chronique post-hémorragique sont: peau de teinte "albâtre" (très blanche, pâle), perversion de l'odorat (intolérance aux odeurs ou, au contraire, envie de toute odeur), changement de goût, poches du visage, jambes pâteuses, cheveux et ongles cassants, sécheresse, rugosité de la peau. Il est également possible de former des koilonechies - des ongles fins et aplatis. En plus de ces signes externes, un essoufflement, des nausées, des étourdissements, une augmentation du rythme cardiaque, une faiblesse, de la fatigue, une température subfébrile (jusqu'à 37 ° C), etc., peuvent survenir. En raison d'une carence en fer, des troubles du tractus gastro-intestinal peuvent survenir - caries, glossite, diminution de l'acidité du suc gastrique, ainsi que des mictions involontaires accompagnées de rires, de transpiration.

Diagnostic de l'anémie chronique post-hémorragique

Dans le sang de l'anémie post-hémorragique chronique, de petits érythrocytes faiblement colorés, des érythrocytes ovales apparaissent, le nombre total de leucocytes est réduit et une légère lymphocytose est observée dans la formule leucocytaire. Dans le sérum sanguin, la concentration de fer est inférieure à la normale - 9,0 μmol / l, la teneur en cuivre, calcium, vitamines A, B, C est également inférieure à la normale, mais, cependant, la concentration de zinc, de manganèse et de nickel dans le sang est augmentée.

Causes de l'anémie post-hémorragique chronique

Pourquoi une telle condition se produit-elle - anémie post-hémorragique chronique? Les raisons de ce phénomène sont les suivantes:

  • maladies du tractus gastro-intestinal (ulcères, polypes, hernies)
  • helminthiases (vers ronds)
  • tumeurs
  • maladie du rein
  • maladie du foie (cirrhose, insuffisance hépatique)
  • saignement utérin
  • troubles du système de coagulation sanguine
Traitement de l'anémie chronique post-hémorragique

C'est précisément à cause des raisons menant au développement de l'anémie post-hémorragique chronique que dans le traitement de cette maladie, il est tout d'abord nécessaire d'éliminer la cause de la perte de sang chronique, suivie d'une alimentation équilibrée contenant des aliments riches en fer, en acide folique et en vitamines. En cas d'anémie sévère, il est nécessaire de prendre des préparations de fer (sorbifer, ferrum-lek) sous forme de comprimés ou d'injections, de préparations d'acide folique, de vitamine B12 sous forme de comprimés ou sous forme d'injections. Les médicaments les plus efficaces pour restaurer le niveau de fer dans le corps sont les comprimés produits par diverses sociétés. Pour cette raison, les pharmacies proposent une large gamme de préparations de fer..

Lors du choix d'un médicament, il est nécessaire de faire attention à la teneur en fer d'un comprimé et à la biodisponibilité de ce médicament. Les préparations de fer doivent être prises avec l'acide ascorbique et l'acide folique, car dans cette combinaison la meilleure absorption du fer se produit. Cependant, lors du choix d'un médicament et d'une dose, il est impératif de consulter un médecin..

Anémies hémolytiques, symptômes, diagnostic et traitement

Causes de l'anémie hémolytique

Les anémies hémolytiques sont un groupe d'anémies dans lesquelles les processus de destruction des globules rouges prévalent sur les processus de leur production. En d'autres termes, la destruction des érythrocytes se produit plus rapidement que de nouvelles cellules se forment au lieu de celles détruites. Les anémies hémolytiques peuvent être héréditaires et acquises.

Les anémies hémolytiques héréditaires sont:

  1. Anémie de Minkowski-Shoffard (microsphérocytose héréditaire)
  2. anémie avec déficit enzymatique (glucose - 6 phosphate déshydrogénase)
  3. l'anémie falciforme
  4. thalassémie

Symptômes des anémies hémolytiques

La jaunisse est une caractéristique commune de toutes les anémies hémolytiques. La jaunisse apparaît en raison du fait que lorsque les érythrocytes sont détruits, une grande quantité de bilirubine est libérée dans le sang, ce qui conduit à ce symptôme. En plus de la jaunisse, il existe les signes suivants communs à toutes les anémies hémolytiques - hypertrophie du foie et de la rate, augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang, couleur foncée de l'urine et des matières fécales, fièvre, frissons, douleur, urine de la couleur des «morceaux de viande».

Du fait que la drépanocytose et la thalassémie sont les plus répandues parmi les anémies hémolytiques héréditaires, nous les examinerons plus en détail..

Anémie falciforme, causes, symptômes, diagnostic

Causes de l'anémie falciforme

L'anémie falciforme est causée par la synthèse d'une molécule d'hémoglobine présentant un défaut. Ces molécules d'hémoglobine défectueuses se rassemblent dans des cristaux en forme de fuseau (tactoïdes), qui étirent le globule rouge, lui donnant une forme de faucille. Ces érythrocytes en forme de faucille ont peu de plasticité, augmentent la viscosité du sang et obstruent les petits vaisseaux sanguins. De plus, avec leurs extrémités pointues, ces érythrocytes se transpercent et sont détruits.

Symptômes de la drépanocytose

L'anémie falciforme se manifeste extérieurement par les symptômes suivants:

  • crises hémolytiques, qui sont provoquées par un manque d'oxygène (par exemple, dans les montagnes à haute altitude ou dans une pièce non ventilée avec une grande foule de personnes)
  • jaunisse
  • gonflement douloureux et plaies aux membres inférieurs
  • hémoglobine dans l'urine
  • rate hypertrophiée
  • déficience visuelle
Diagnostic de l'anémie falciforme

Dans un test sanguin, une quantité réduite d'hémoglobine (50 - 80 g / l) et d'érythrocytes (1 - 2 T / l), une augmentation des réticulocytes jusqu'à 30% ou plus. Les érythrocytes et les érythrocytes en forme de faucille avec des corps Jolly et des anneaux de Cabo sont visibles dans le frottis sanguin.

Traitement de la drépanocytose

Le principe principal du traitement de ce type d'anémie est la prévention des crises hémolytiques. Cet effet est obtenu par le fait qu'une personne évite les conditions hypoxiques - présence dans l'air mince, dans des endroits à faible teneur en oxygène, etc. La transfusion de globules rouges ou de substituts sanguins est utilisée.

Thalassémie - causes, symptômes, diagnostic de la maladie

Thalassémie - causes de la maladie

La thalassémie est due à une violation du taux de formation d'hémoglobine. Une telle hémoglobine immature n'est pas stable, ce qui fait qu'elle tombe dans les érythrocytes sous forme d'inclusions - corps, et l'ensemble de l'érythrocyte prend l'apparence d'une cellule de type cible. La thalassémie est une maladie héréditaire grave qui ne peut être guérie, mais vous ne pouvez que soulager ses manifestations.

Symptômes de thalassémie

  • peau pâle et jaunie
  • déformation des os du crâne
  • sous-développement physique et mental
  • Coupe oculaire mongoloïde
  • anomalies de la structure osseuse visibles sur les radiographies
  • hypertrophie du foie et de la rate
  • hémosidérose, à cause de laquelle la peau acquiert une teinte verte terreuse
Diagnostic de thalassémie

Des érythrocytes cibles, une augmentation du nombre de réticulocytes, une diminution de la concentration d'hémoglobine à 20 g / l et des érythrocytes à 1 T / l se retrouvent dans le sang. Il y a également une diminution du nombre de leucocytes et de plaquettes..
Malheureusement, la thalassémie ne peut pas être traitée et il est seulement possible d'en atténuer l'évolution. À cette fin, la transfusion de masse érythrocytaire ou de substituts sanguins est utilisée..

Ainsi, nous avons examiné les principaux types d'anémies hémolytiques héréditaires transmises des parents aux enfants. Passons à la prise en compte des anémies hémolytiques acquises qui surviennent en raison de la présence d'un facteur provoquant.

Anémies hémolytiques acquises, anémies immunitaires et non immunitaires

Tout d'abord, il convient de noter que les anémies hémolytiques acquises peuvent se développer avec la participation du système immunitaire (immunitaire) ou sans sa participation (non immunitaire). Les anémies qui se développent avec la participation du système immunitaire comprennent l'anémie virale, syphilitique et la maladie hémolytique du nouveau-né. Les anémies hémolytiques non immunitaires sont la maladie de Markiafava-Micelli, ainsi que les anémies causées par une marche prolongée, une intoxication alcoolique, des acides, des sels de métaux lourds, un serpent, un insecte et un poison fongique. Avec des brûlures qui représentent plus de 20% de la surface corporelle, un manque de vitamine E et le paludisme, une anémie hémolytique non immunitaire se développe également.

Anémies hémolytiques immunitaires syphilitiques et virales

Les anémies hémolytiques immunitaires syphilitiques et virales se manifestent de la même manière. Ces types d'anémie sont secondaires, c'est-à-dire qu'ils surviennent dans le contexte d'une maladie existante - syphilis ou infection virale. Ces personnes ont de la fièvre, des frissons, des maux de dos, une faiblesse, un essoufflement, du sang dans les urines, une hypertrophie du foie et de la rate. Dans le sang, la concentration de bilirubine et le nombre de réticulocytes augmentent, mais la teneur en hémoglobine peut être normale ou légèrement réduite et des érythrocytes ronds apparaissent.

Le traitement de ces types d'anémie n'est généralement pas nécessaire.

Maladie hémolytique du nouveau-né, causes de développement, symptômes de la maladie, gravité.

La maladie hémolytique du nouveau-né est une maladie qui survient à la suite d'un conflit entre les érythrocytes de la mère et de l'enfant, qui ont des antigènes incompatibles du groupe sanguin ou du facteur Rh. Dans ce cas, les anticorps de la mère pénètrent dans le fœtus à travers le placenta et provoquent la destruction des globules rouges du bébé. La gravité de la maladie hémolytique du nouveau-né dépend de la quantité d'anticorps maternels qui traversent le placenta vers le fœtus. Par conséquent, les femmes enceintes avec un facteur sanguin Rh négatif passent régulièrement un test sanguin pour la présence de tels anticorps. Si des anticorps sont détectés, un traitement approprié est nécessaire. Un enfant atteint d'une maladie hémolytique du nouveau-né naît avec un œdème, une ascite, un tonus hurlant élevé et une teneur élevée en érythrocytes immatures (érythroblastes, normocytes et réticulocytes). La maladie hémolytique du nouveau-né est classée par gravité en légère, modérée et sévère en fonction de la quantité d'hémoglobine et de bilirubine dans le sang..

GravitéTeneur en hémoglobine, g / lTeneur indirecte en bilirubine, g / l
FacileAu-dessus de 150 g / lMoins de 86 g / l
Moyenne100 à 150 g / l86 à 140 g / l
LourdMoins de 100 g / lPlus de 140 g / l

Actuellement, la prévention de la maladie hémolytique du nouveau-né est réalisée en surveillant la présence d'anticorps chez la mère. Si la mère a des anticorps, le traitement est effectué dans un hôpital. Dans ce cas, une perfusion d'immunoglobulines anti-rhésus est produite.

Signes d'anémies hémolytiques non immunitaires, symptômes de laboratoire

Les anémies hémolytiques non immunes présentent les symptômes suivants - jaunisse, hypertrophie du foie et de la rate, augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang, couleur foncée de l'urine et des selles, fièvre, frissons, douleur, urine de la couleur de "morceaux de viande". L'image sanguine montre la présence de globules rouges de différentes formes et tailles, réticulocytose jusqu'à 30% et plus, un nombre réduit de leucocytes et de plaquettes. De telles anémies en elles-mêmes ne nécessitent pas de traitement séparé et spécial, car il est tout d'abord nécessaire d'éliminer le facteur à l'origine de cette anémie (venins de serpent, sels de métaux lourds, etc.).

Les anémies causées par une altération de la formation du sang sont divisées en deux grands groupes: les anémies carentielles et hypoplasiques. Les anémies de carence sont associées à une carence en éléments nécessaires à l'hématopoïèse. Les anémies par carence comprennent l'anémie ferriprive, l'anémie ferro-réfractaire, la carence en vitamine B12 et la carence en folates. Les anémies hypoplasiques sont causées par la mort des cellules précurseurs de la moelle osseuse. Les anémies hypoplasiques peuvent être héréditaires (anémie de Fanconi, anémie d'Estren-Dameshik, anémie de Blackfairn-Diamond) et acquises. Les anémies hypoplasiques acquises se développent soit d'elles-mêmes en raison d'une cause inconnue, soit dans le contexte d'une maladie existante - maladie des radiations, infections, dommages au système immunitaire.

La plupart des gens s'intéressent davantage aux anémies de carence, qui peuvent survenir chez presque tout le monde. Par conséquent, nous nous attarderons plus en détail sur ce type d'anémie..

Anémie ferriprive - causes, symptômes, diagnostic et traitement

La teneur en fer dans le corps humain est de 4 à 5 g ou 0,000065% du poids corporel. Parmi ceux-ci, 58% du fer fait partie de l'hémoglobine. Le fer peut être déposé (stocké) dans le foie, la rate et la moelle osseuse. Dans le même temps, des pertes de fer physiologiques se produisent dans les matières fécales, l'urine, la sueur, avec les menstruations et pendant l'allaitement, il est donc nécessaire d'inclure des aliments contenant du fer dans l'alimentation..

Causes de l'anémie ferriprive

L'anémie ferriprive survient dans les cas suivants:

  1. manque de fer dans le corps (bébés prématurés, enfants de moins de 1 an, femmes enceintes)
  2. besoin accru de fer (grossesse, allaitement, période de croissance accrue)
  3. troubles de l'absorption du fer par le tractus gastro-intestinal et de son transport ultérieur
  4. perte de sang chronique
Symptômes de l'anémie ferriprive

Sur le plan clinique, l'anémie ferriprive se manifeste par trois principaux syndromes - hypoxique, sidéropénique et anémique. Quels sont ces syndromes? Qu'est-ce qui caractérise chacun d'eux Un syndrome est un ensemble stable de symptômes. Ainsi, le syndrome hypoxique est caractérisé par un essoufflement, des maux de tête, des acouphènes, de la fatigue, de la somnolence et une tachycardie; le syndrome anémique se traduit par une diminution du contenu du nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine. Le syndrome sidéropénique est directement lié à une diminution de la quantité de fer dans le corps et se manifeste comme suit: malnutrition de la peau, des ongles, des cheveux - peau de teinte "albâtre", peau sèche et rugueuse, cheveux et ongles cassants. Ensuite s'ajoute la perversion du goût et de l'odeur (envie de manger de la craie, inhaler l'odeur des sols en béton lavés, etc.). L'apparition de complications du tractus gastro-intestinal est possible - caries, dysphagie, diminution de l'acidité du suc gastrique, miction involontaire (dans les cas graves), transpiration.

Accessible et compréhensible sur l'anémie ferriprive


Diagnostic de l'anémie ferriprive

Dans le sang, il y a une diminution de la teneur en hémoglobine à 60 - 70 g / l, des érythrocytes à 1,5 - 2 T / l, le nombre de réticulocytes est également réduit ou complètement absent. Des érythrocytes de différentes formes et tailles apparaissent. Concentration de fer sérique inférieure à la normale.

Traitement de l'anémie ferriprive

Le traitement de l'anémie ferriprive repose sur les principes d'élimination de la cause de son apparition - le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal, ainsi que l'introduction d'une alimentation équilibrée. Le régime doit contenir des aliments riches en fer (foie, viande, lait, fromage, œufs, céréales, etc.). Cependant, les médicaments à base de fer sont les principaux moyens de restaurer la quantité de fer dans le corps au stade initial. Dans la plupart des cas, ces médicaments sont prescrits sous forme de comprimés. Dans les cas graves, ils ont recours à des injections intramusculaires ou intraveineuses. Dans le traitement de cette anémie, par exemple, de tels médicaments sont utilisés: sorbifer, ferrum-lek, tardiferon, totema et autres. Le choix de divers médicaments, y compris ceux combinés, est très large.

Lors du choix, vous devez consulter un médecin. Habituellement, la dose quotidienne pour la prévention et le traitement de l'anémie légère est de 50 à 60 mg de fer, pour le traitement de l'anémie modérée - 100 à 120 mg de fer par jour. Le traitement de l'anémie sévère est effectué dans un hôpital et des préparations de fer sont utilisées sous forme d'injections. Ensuite, ils passent aux formes de comprimés. Les suppléments de fer provoquent un assombrissement des selles, mais cela est normal dans cette situation.Si le supplément de fer provoque une gêne gastrique, il doit être remplacé.

Causes, symptômes, diagnostic et traitement de l'anémie réfractaire au fer

La cause de l'anémie réfractaire au fer

L'anémie réfractaire au fer est également appelée sidéroblastique ou sidéroachristique. L'anémie réfractaire au fer se développe dans le contexte d'une teneur normale en fer dans le sérum sanguin et d'un manque d'enzymes impliquées dans la synthèse de l'hémoglobine. Autrement dit, la principale cause de l'anémie réfractaire au fer est une violation des processus d '«assimilation» du fer.

Symptômes de l'anémie réfractaire au fer, qu'est-ce que l'hémosidérose?

L'anémie réfractaire au fer se manifeste par un essoufflement, des maux de tête, des étourdissements, des acouphènes, de la fatigue, de la somnolence, des troubles du sommeil et une tachycardie. En raison de la teneur élevée en fer dans le sang des tissus, une hémosidérose est observée. L'hémosidérose est le dépôt de fer dans les organes et les tissus en raison de son excès. Avec l'hémosidérose, une insuffisance cardiovasculaire se développe en raison de dépôts de fer dans le muscle cardiaque, du diabète sucré, de lésions pulmonaires et de l'augmentation de la taille du foie et de la rate. La peau prend une teinte terreuse.

Diagnostic de l'anémie réfractaire au fer, que sont les sidéroblastes?

L'indice de couleur du sang est réduit à 0,6 - 0,4, des érythrocytes de différentes formes et tailles sont présents, la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes est inférieure à la normale. Il y a aussi des changements dans la moelle osseuse - des cellules apparaissent - des sidéroblastes. Les sidéroblastes sont des cellules qui ont une corolle de fer autour du noyau. Normalement, ces cellules dans la moelle osseuse sont de 2,0 à 4,6% et avec une anémie réfractaire au fer, leur nombre peut atteindre 70%.

Traitement de l'anémie réfractaire au fer

À ce jour, aucun remède ne pourrait l'éliminer complètement. Il est possible d'utiliser un traitement de remplacement - perfusion de masse érythrocytaire et de substituts sanguins.

Anémie par carence en vitamine B12, causes de la maladie, diagnostic et traitement.

Qu'est-ce que B12? Où trouve-t-on cette vitamine?

Tout d'abord, qu'est-ce que B12? La B12 est une vitamine également appelée cyanocobalamine. La cyanocobalamine se trouve principalement dans les produits d'origine animale - viande, foie, reins, lait, œufs, fromage. Le niveau de vitamine B12 doit être constamment maintenu par l'utilisation d'aliments appropriés, car ses pertes physiologiques naturelles se produisent dans les matières fécales et la bile.

Causes de l'anémie par carence en vitamine B12

Ainsi, l'anémie par carence en vitamine B12 est une anémie résultant d'un manque de vitamine B12. Le manque de vitamine B12 peut être causé par un apport insuffisant avec de la nourriture ou par une violation de son absorption dans le tractus gastro-intestinal. Un apport insuffisant de cyanocobalamine provenant des aliments est possible chez les végétariens stricts. En outre, un manque de vitamine B12 peut se manifester par une augmentation du besoin en vitamine B12 chez les femmes enceintes, les mères allaitantes et les patients atteints de cancer. L'incapacité d'assimiler la vitamine B12 des aliments en quantité suffisante se produit avec des maladies de l'estomac, de l'intestin grêle (diverticules, vers) et un traitement avec des anticonvulsivants ou des contraceptifs oraux.

Symptômes de l'anémie par carence en vitamine B12

Les symptômes de l'anémie par carence en vitamine B12 sont caractérisés par des troubles du système nerveux central et du tractus gastro-intestinal. Alors, considérez ces deux grands groupes de symptômes:

  1. du système nerveux central. Il y a une diminution des réflexes, des paresthésies («frissons»), un engourdissement des membres, une sensation de pieds en coton, des troubles de la démarche, des pertes de mémoire
  2. du tractus gastro-intestinal. Il existe une sensibilité accrue aux aliments acides, une glossite, une difficulté à avaler, une atrophie de la muqueuse gastrique, une augmentation de la taille du foie et de la rate
Diagnostic de l'anémie par carence en vitamine B12

Dans le système sanguin, il y a une transition vers le type mégaloblastique d'hématopoïèse. Cela signifie que des érythrocytes géants avec une durée de vie raccourcie, des érythrocytes de couleur vive sans illumination au centre, des érythrocytes en forme de poire et ovales avec des corps de Jolly et des anneaux de Cape apparaissent dans le sang. De plus, des neutrophiles géants apparaissent, le nombre d'éosinophiles (jusqu'à une absence complète), de basophiles et le nombre total de leucocytes diminue. La concentration de bilirubine dans le sang est augmentée et, par conséquent, un léger jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux peut être observé..

Traitement de l'anémie par carence en vitamine B12

Tout d'abord, il est nécessaire de guérir les maladies du tractus gastro-intestinal et d'établir une alimentation équilibrée, avec une teneur suffisante en vitamine B12. L'utilisation d'un cours d'injections de vitamine B12 normalise rapidement l'hématopoïèse dans la moelle osseuse, puis un apport constant et régulier d'une quantité suffisante de vitamine B12 avec de la nourriture est nécessaire.

Anémie par carence en acide folique, causes, symptômes et traitement

La vitamine B9 est l'acide folique. Il pénètre dans le corps avec de la nourriture - foie de bœuf et de poulet, laitue, épinards, asperges, tomates, levure, lait, viande. La vitamine B9 peut s'accumuler dans le foie. Ainsi, l'anémie par carence en B9 survient en raison d'un manque d'acide folique dans le corps humain. Le manque d'acide folique est possible lorsque les enfants sont nourris avec du lait de chèvre, avec un traitement thermique prolongé des aliments, chez les végétariens, avec une alimentation insuffisante ou déséquilibrée. En outre, une carence en acide folique est observée avec un besoin accru chez les femmes enceintes, allaitantes, bébés prématurés, adolescents, patients cancéreux. La présence de maladies telles que l'insuffisance rénale chronique, une maladie du foie conduit à une anémie par carence solaire. La survenue d'une carence en acide folique est également possible en cas d'altération de l'absorption de cette vitamine, qui survient avec l'alcoolisme, la prise de contraceptifs oraux et un manque de vitamine B12.

Symptômes d'anémie par carence en acide folique

Avec l'anémie par carence en acide folique, le tractus gastro-intestinal souffre, par conséquent, les manifestations de cette anémie sont associées à des troubles du tractus gastro-intestinal. On observe l'apparition d'une hypersensibilité aux aliments acides, une glossite, des difficultés à avaler, une atrophie de la muqueuse gastrique, une augmentation de la taille du foie et de la rate.
Dans le système sanguin, les mêmes changements se produisent que dans l'anémie par carence en vitamine B12. Il s'agit d'une transition vers le type d'hématopoïèse mégaloblastique, l'apparition de neutrophiles géants, une diminution du nombre d'éosinophiles, de basophiles et du nombre total de leucocytes.

Traitement de l'anémie par carence en folates

Pour traiter ce type d'anémie, des comprimés d'acide folique sont utilisés et normalisent le régime alimentaire, qui doit contenir des aliments contenant une quantité suffisante d'acide folique.

Anémie hypoplasique, causes, diagnostic, traitement

Les anémies hypoplasiques sont caractérisées par une diminution du contenu de toutes les cellules du sang (pancytopénie). La pancytopénie est associée à la mort des cellules précurseurs de la moelle osseuse.

Symptômes de l'anémie hypoplasique

L'anémie hypoplasique peut être héréditaire ou acquise, mais toutes les sous-espèces de ce type d'anémie sont caractérisées par les mêmes manifestations. Considérez ces symptômes:

  1. Saignements, saignements des gencives, fragilité des vaisseaux sanguins, ecchymoses sur la peau, etc. Ces phénomènes se produisent en raison d'une faible teneur en plaquettes dans le sang..
  2. Ulcéreuse - lésions nécrotiques de la bouche, du pharynx, du nez, de la peau. Accession d'infections. Cela est dû au faible nombre de leucocytes dans le sang..
  3. Vertiges, maux de tête, acouphènes, somnolence, fatigue, évanouissements, troubles du sommeil, essoufflement, palpitations cardiaques, etc..
  4. Dans un test sanguin général, une diminution du contenu de toutes les cellules sanguines - érythrocytes, leucocytes, plaquettes. Dans la moelle osseuse, image de désolation, puisque les foyers d'hématopoïèse sont remplacés par du tissu adipeux.
Causes du développement de l'anémie hypoplasique

Quelles sont les raisons qui peuvent causer de tels dommages à la moelle osseuse? Les anémies héréditaires, respectivement, sont héréditaires, mais acquises? Tous les facteurs pouvant conduire au développement d'une anémie hypoplasique sont divisés en exogènes (externes) et endogènes (internes). Le tableau présente les principales causes exogènes et endogènes pouvant provoquer le développement d'une anémie hypoplasique..

Facteurs externesFacteurs internes
Physique - rayonnement, courants haute fréquence, vibrationsGénétique - mutations dues à des raisons inconnues
Mécanique - blessuresEndocriniens - maladies thyroïdiennes, diabète sucré, maladies ovariennes, dans lesquelles leur fonction est améliorée
Produits chimiques - poisons industriels, certains médicamentsMaladies systémiques du tissu conjonctif - lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde
Biologique - virus, principalement des groupes d'herpès, champignons, bactéries intracellulairesMalnutrition - manque de substances nécessaires à la formation du sang

Principes de traitement des anémies hypoplasiques

Le traitement des anémies hypoplasiques est strictement de la compétence d'un médecin - hématologue. Diverses méthodes de stimulation de l'hématopoïèse ou de greffe de moelle osseuse peuvent être utilisées.

Nous avons donc considéré tous les principaux types d'anémies. Bien sûr, il y en a beaucoup plus, mais nous ne pouvons pas saisir l'immensité. Si des signes d'anémie apparaissent, vous devez consulter rapidement un médecin. Et faites régulièrement un test sanguin pour la teneur en hémoglobine.

© Copyright 2021 www.emedicalpracticeloan.com Tous Droits Réservés