Test de coagulation sanguine (coagulogramme): ce qui est inclus, comment le prendre

Arythmie

Un coagulogramme sanguin est un test complet qui mesure la capacité de votre sang à former des caillots (caillots sanguins). Les résultats aident le médecin à évaluer le risque de saignement excessif ou de thrombose..

Il est généralement admis que les plaquettes sont responsables de la coagulation et il suffit de compter leur nombre. C'est une déclaration juste, mais seulement en partie. L'hémostase est fournie par de nombreuses cellules et substances différentes:

L'endothélium est la paroi interne des vaisseaux. Au moment des dommages, il jette des substances biologiquement actives qui déclenchent le processus de formation de caillots sanguins;

Les facteurs de coagulation sont des substances et des enzymes présentes dans les plaquettes et le plasma. Au total, il existe 22 facteurs plaquettaires et 13 plasmatiques.

Certaines de ces substances sont simplement incluses dans le test de coagulation sanguine. La tâche principale du médecin est d'estimer le temps pendant lequel votre sang commence à s'épaissir et à former des caillots..

Indications du coagulogramme

Un test de coagulation sanguine peut vous être prescrit si votre médecin soupçonne:

Thrombophlébite et hypercoagulabilité sanguine;

Troubles hémorragiques tels que l'hémophilie (fluidification du sang), la thrombocytopénie (faible nombre de globules rouges), etc.

Maladie du foie (cirrhose);

Maladie cardiaque (cardiopathie ischémique, fibrillation auriculaire);

Embolie pulmonaire.

Valeurs de référence du coagulogramme

Comme déjà mentionné, un coagulogramme est une analyse complexe, il comprend donc plusieurs paramètres de mesure..

Temps de coagulation

Facteur de coagulation V (Proaccelerin)

Une diminution des taux de facteur V peut indiquer une maladie du foie, une fibrinolyse primaire (dissolution des caillots sanguins) ou une coagulation intravasculaire disséminée (CID).

Fibrinogène

Les facteurs de coagulation transforment le fibrinogène en filaments de fibrine, à partir desquels des caillots sanguins se forment pendant le saignement. Des taux de fibrinogène anormalement bas peuvent être un signe de fibrinolyse, d'hémophilie et d'autres facteurs similaires..

Autres noms pour ce test: test du facteur I ou test d'hypofibrinogénémie.

Temps de prothrombine (PT)

Détermine la voie dite de coagulation sanguine externe et évalue l'hémostase en général. Le temps de prothrombine normal est de 11 à 16 secondes.

Indice de prothrombine (PTI)

La prothrombine est une autre protéine produite par le foie. L'indice de prothrombine compare le temps de coagulation sanguine du patient à la normale, mesurée en pourcentage. En fait, cette partie du coagulogramme est un dérivé du temps de prothrombine.

Temps de thrombine

Mesure l'efficacité avec laquelle le fibrinogène est converti en fibrine.

Des résultats anormaux sont généralement associés à des troubles héréditaires de la production de fibrinogène, à une maladie du foie et à certains médicaments qui interfèrent avec la coagulation.

Temps de thromboplastine partielle activée (APTT)

Un test qui simule la coagulation du sang le long de la voie interne lors de l'activation par contact de l'hémostase. Souvent utilisé en conjonction avec le temps de prothrombine.

Plasminogène

Forme principale de l'enzyme plasmine, qui limite la coagulation. C'est à une augmentation du plasminogène que le risque de caillots sanguins est associé.

Comment prendre correctement un coagulogramme

Techniquement, un coagulogramme n'est pas différent des autres tests sanguins. Échantillon prélevé dans une veine.

Cependant, pour obtenir des résultats adéquats, une préparation plus approfondie sera nécessaire:

Le sang doit être prélevé strictement à jeun et de préférence le matin. La veille, seul un dîner léger est autorisé;

Le jour du don de sang, ne buvez que de l'eau ou du thé vert, du café, des boissons gazeuses;

Ne buvez pas d'alcool au moins 3 jours avant le test;

Limitez votre activité physique la veille du test;

Ne fumez pas pendant au moins 2-3 heures;

Ne mangez pas d'aliments gras, salés, fumés ou épicés la veille.

Si vous prenez des médicaments, assurez-vous d'indiquer à votre médecin leur nom, la durée de l'administration.

Les contraceptifs oraux, les AINS (aspirine), les anticoagulants peuvent fausser considérablement les résultats. Ils doivent être annulés environ 2 semaines avant de prendre le coagulogramme.

Quel est le nom de l'analyse pour déterminer la coagulation sanguine: décodage et norme

Un test de coagulation sanguine est une partie obligatoire d'un certain nombre d'études complètes pour les maladies hépatiques graves, pendant la grossesse ou en cas de pathologies veineuses. Il est conseillé de ne pas abandonner une telle étude en vue d'une intervention chirurgicale. Quel est le nom du test et quels devraient être les résultats «sains»? Nous disons.

Pourquoi font-ils un test de coagulation sanguine

Les troubles du système de coagulation sanguine sont l'une des principales raisons du développement d'un certain nombre de pathologies cardiovasculaires. Si les indicateurs diminuent, cela entraîne une augmentation des saignements, mais s'ils augmentent, le risque de caillots sanguins augmente. Pour comprendre dans quelle mesure la coagulation se déroule, une analyse appropriée est assignée. Sa définition médicale est «coagulogramme».

Le fonctionnement du système de coagulation est assez complexe, par exemple, vous pouvez faire une coupe régulière. La profondeur et l'emplacement de la blessure déterminent la vitesse à laquelle le sang coulera. Dès que le besoin de protection se fait sentir, les cellules sanguines entrent en jeu: elles se rassemblent à cet endroit pour former la barrière nécessaire - un caillot.

Grâce au caillot, un obstacle apparaît qui empêche le sang liquide de s'écouler hors de la zone lésée du corps. En fait, il protège le corps des pertes de sang excessives et empêche également l'infection de pénétrer jusqu'au site de la blessure, "tenant ensemble" les bords de la plaie..

Dans ce cas, le sang doit rester liquide pour continuer à circuler normalement dans l'organisme. Une fois le sang coagulé dans la zone souhaitée, un amincissement équilibré se produit.

L'indicateur d'équilibre est la période de temps pendant laquelle le processus de coagulation et de liquéfaction inverse se produit. En cas d'écart dans ce délai, les médecins recommandent de réaliser un test sanguin détaillé et de déterminer avec précision tous les paramètres.

Qui doit faire cette analyse

La violation du processus de coagulation est lourde de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et de thrombose. Avec des taux réduits, il est impossible de prévoir le déroulement de l'opération ou de l'accouchement: le patient peut simplement saigner. La détection en temps opportun des violations contribue également à prévenir le développement de maladies dangereuses..

L'analyse peut être prescrite pour des maladies cardiovasculaires suspectées ou des troubles du système de coagulation. Dans certains cas, il est obligatoire. Ces situations comprennent:

  • période prénatale;
  • suspicion de pathologie héréditaire;
  • période pré et postopératoire;
  • la nécessité d'une utilisation à long terme d'anticoagulants;
  • troubles circulatoires aigus du cerveau;
  • maladies du système immunitaire.

Si lors d'une analyse de routine une diminution du taux de plaquettes a été détectée, il devient nécessaire de procéder à un hémostasiogramme.

Avec ces pathologies, le fonctionnement du système de coagulation doit être vérifié pour confirmer le diagnostic et éviter d'éventuelles complications..

Pourquoi le sang coagule

La coagulabilité fait référence à un processus biologique assez complexe. Au cours de cette action, la fibrine se forme, une protéine spéciale nécessaire à la formation de caillots. C'est à cause d'eux que le sang devient moins liquide, sa consistance commence à ressembler à du fromage cottage. L'indice de coagulation sanguine dépend en grande partie de cette protéine..

La régulation de la coagulation dépend de deux systèmes corporels: le nerveux et le système endocrinien. En raison de la fluidité, les cellules sanguines ne collent pas ensemble et peuvent facilement se déplacer à travers les vaisseaux. Plusieurs fonctions dépendent de l'état du liquide:

  • trophique;
  • transport;
  • thermorégulatrice;
  • protecteur.

Si l'intégrité des parois vasculaires est violée, il y a un besoin urgent de processus de coagulation: sans la formation d'un caillot dans la zone à problème, une personne peut être gravement blessée.

Le sang conserve sa forme liquide grâce à un système anticoagulant spécial, et l'hémostase est responsable de la formation de caillots.

Caractéristiques de l'analyse pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps féminin subit de graves changements physiologiques. Impliqué dans le processus:

  • du sang;
  • Système endocrinien;
  • organes excréteurs;
  • Système nerveux central;
  • le système cardiovasculaire;
  • liens d'hémostase.

Souvent, pendant cette période, il y a une augmentation significative des facteurs de coagulation sanguine, qui peut être attribuée à la norme physiologique. Un test de coagulation sanguine pendant la grossesse est obligatoire.

Au cours de la période de naissance d'un enfant avec du sang, certains changements se produisent, notamment:

  • diminution de l'activité de la protéine C;
  • diminution de l'activité de l'antithrombine;
  • suppression de l'activité de fibrinolyse;
  • augmentation des propriétés d'agrégation des plaquettes.

Les changements liés au processus d'hémostase sont adaptatifs. Ils sont nécessaires pour éviter les saignements excessifs pendant l'accouchement et la période post-partum. Cela se produit en raison d'une diminution progressive mais constante de l'activité fibrinolytique et d'une augmentation de la coagulation.

En raison des changements hormonaux graves qui se produisent pendant la grossesse, le système hémostatique change. Ceci est également influencé par la formation du cercle utéro-placentaire de la circulation sanguine. Certaines femmes développent une coagulation intravasculaire disséminée: tout d'abord, une hypercoagulation est observée, qui est progressivement remplacée par une hypocoagulation.

Cela peut entraîner une perte de sang importante. Pour éviter cela, il est nécessaire de réussir l'analyse non seulement au premier trimestre, mais également au cours des deux suivants, afin que les spécialistes puissent suivre tous les changements. Il est impératif de mener une étude tout d'abord pour les femmes qui ont souffert d'hypertonicité utérine ou ont fait une fausse couche.

Il convient de noter que le taux de coagulation sanguine chez la femme enceinte peut différer de celui habituel, c'est dans l'ordre des choses. Le médecin traitant doit expliquer toutes les nuances du décodage de l'analyse.

Comment préparer

Avant de procéder à l'analyse, une certaine préparation est nécessaire, dont dépendra la fiabilité des données obtenues. La coagulation sanguine peut changer en raison de l'action de divers facteurs, dont la plupart dépendent directement du patient.

Il y a certaines règles à suivre lors de la préparation. La liste la plus simple est:

  1. Il est nécessaire de donner du sang exclusivement à jeun. Tout aliment peut entraîner une distorsion des résultats d'analyse.
  2. Il est conseillé que le dernier repas ait eu lieu 12 heures avant le prélèvement sanguin.
  3. La veille, seule de l'eau plate est autorisée à boire, mais en quantité limitée. Une consommation excessive de liquide peut également fausser le résultat..
  4. Le thé et le café sont strictement interdits le matin devant la clôture.
  5. 2-3 jours avant d'aller faire un don de sang, il est conseillé d'éviter les aliments épicés et gras: ces aliments peuvent affecter le processus de coagulation.
  6. L'alcool ne peut être consommé que 3-4 jours avant l'analyse, il est interdit de fumer le jour de l'accouchement.
  7. Si possible, il est souhaitable d'exclure toute activité physique grave..

Il convient de noter que certains médicaments affectent également le liquide sanguin. Si au moment de la collecte des médicaments sont prescrits, il convient d'avertir le médecin qui prescrit l'analyse, sinon le décodage sera erroné.

Données normales

La capacité du sang à coaguler est déterminée par des tests de laboratoire. Le sang veineux et capillaire d'un doigt peut être utilisé pour cela. Chacun des tests nécessite un certain type de sang et vous permet d'identifier l'état des différentes parties du système de coagulation.

Terme initial - jusqu'à 2 minutes, achèvement - dans l'intervalle de 3 à 5 minutes

La numération plaquettaire

Duke saignement durée

Pas plus de 4 minutes

La norme pour les adultes est de 2 à 4 g / l; pour un nouveau-né - 1,25-3,0 g / l

12 à 20 secondes

Temps de thromboplastine partielle activée

Sur la base des résultats de l'analyse et après avoir identifié les écarts, le spécialiste peut faire l'un ou l'autre diagnostic, ce qui nécessitera ses recherches complémentaires.

Comment déchiffrer les résultats

Le décodage d'un test de coagulation sanguine nécessite une évaluation de plusieurs paramètres, dont chacun est affiché dans les résultats, déclaration. Tel ou tel élément peut indiquer la présence de certaines anomalies dans le corps..

Les principaux paramètres comprennent les données suivantes:

  • Durée du saignement: la durée écoulée entre la ponction du doigt et l'arrêt définitif du saignement. Les carences en vitamines, certains médicaments et un stress sévère peuvent affecter ces données..
  • Adhésion - la capacité des plaquettes à se fixer aux zones lésées problématiques des vaisseaux sanguins.
  • L'agrégation est un indicateur qui marque les propriétés conjonctives des plaquettes. L'excès du pourcentage se produit dans le contexte de certaines maladies, le plus souvent - endocriniennes.
  • Le temps de coagulation affiche la période de formation du caillot.
  • Temps de thrombine - l'intervalle pendant lequel le fibrinogène est converti en fibrine.
  • L'indice de prothrombine affiche le rapport entre le temps de coagulation plasmatique et la normale.
  • APTT - temps de thromboplastine partielle activée.
  • Fibrinogène - ce mot fait référence à une protéine qui se trouve dans le sang liquide et sert de substrat pour créer un caillot sanguin.

Dans certains cas, les indicateurs peuvent s'écarter quelque peu de la norme, mais en même temps, les pathologies ou les maladies seront absentes. Le médecin traitant doit traiter les données..

Prix ​​et spécificités

De telles analyses ne sont pas effectuées dans toutes les polycliniques et cliniques. Il est assez difficile de dire sans équivoque combien coûte la recherche, car les prix de chaque centre sont individuels. Le prix peut également dépendre des spécificités des informations requises..

Ainsi, dans le centre Invitro, l'étude du récepteur du fibrinogène plaquettaire sans la conclusion d'un généticien coûtera 1,2 mille roubles. La méthode la plus coûteuse est une analyse approfondie des gènes du système hémostatique avec la conclusion d'un généticien expérimenté. Vous devrez payer plus de 10 mille roubles pour cela..

La quantité d'analyse effectuée sera également signalée dans la clinique choisie. Pour obtenir des résultats précis, certaines réactions chimiques sont nécessaires. La durée moyenne de l'étude est de 2 à 4 jours.

Si le médecin vous prescrit un test de coagulation, vous ne pouvez en aucun cas le refuser. Les problèmes identifiés en temps opportun peuvent sauver non seulement la santé, mais aussi la vie humaine..

Test de coagulation sanguine. Nom, lors de la remise, prix Invitro, hémotest

Le système circulatoire est non seulement responsable des échanges alimentaires et gazeux dans les organes, mais remplit également une fonction protectrice. Lorsqu'elles subissent diverses blessures, les cellules sanguines forment des caillots qui bloquent les vaisseaux sanguins endommagés, arrêtant ainsi leur perte. Ce processus s'appelle la coagulation. Contrôler l'état d'un tel système de protection à l'aide d'une analyse de coagulation.

Qu'est-ce que la coagulation sanguine

La coagulation est l'une des étapes de l'hémostase, qui est responsable du maintien de la viscosité sanguine nécessaire au fonctionnement du corps, c'est-à-dire que ce système empêche le développement de saignements.

La fonction de protection est réalisée en 2 étapes:

  1. Hémostase vasculaire-plaquettaire. Lorsque l'intégrité des tissus est perturbée, les vaisseaux se rétrécissent et le lieu d'endommagement de leurs parois est fermé par des cellules sanguines - les plaquettes. Ce processus évite la libération de sang des vaisseaux. La durée de la première étape ne dépasse pas 3 minutes.
  2. Hémostase de coagulation. Le corps produit des cellules protéiques spéciales appelées fibrines. Ils ont des processus filamenteux spéciaux qui leur permettent de se fixer les uns aux autres, formant de longues chaînes de polymère. Ces formations protéiques sont appelées caillots sanguins. Ils rendent le sang plus visqueux en empêchant les agents étrangers de pénétrer dans son écoulement..

Ce processus biochimique ne se produit que localement. Lorsque la menace de saignement est supprimée, le liquide redevient fluide.

Pour le fonctionnement normal de tous les systèmes du corps, le sang doit être constamment dans un certain degré de viscosité. Le processus de coagulation est responsable de l'équilibre de ses états. Avec des violations de l'hémostase, l'apparition de saignements abondants ou de caillots sanguins est possible. Les deux conditions mettent la vie en danger..

Pourquoi effectuer un test de coagulation sanguine

Étant donné que toute condition pathologique du système de coagulation et d'amincissement du sang entraîne la mort du patient, chaque personne doit faire un coagulogramme.

En plus de l'examen médical habituel, une analyse de la coagulation est prescrite pour:

  • varices;
  • maladies du sang;
  • maladies auto-immunes;
  • suspicion d'hémophilie;
  • cardiopathie;
  • toxicose aux stades ultérieurs;
  • les crises cardiaques;
  • coups;
  • diminution de l'immunité;
  • traitement avec des médicaments qui fluidifient le sang;
  • thérapie hormonale;
  • pathologies de la moelle osseuse;
  • béribéri;
  • embolie pulmonaire;
  • maladies du foie;
  • thrombose des grosses veines;
  • violations de la circulation sanguine dans les organes pelviens;
  • la sclérodermie;
  • diabète sucré;
  • polyarthrite rhumatoïde.

Chacune de ces conditions est dangereuse en ouvrant le saignement, qui est difficile à arrêter si l'hémostase échoue. En outre, une viscosité sanguine accrue est également dangereuse, car le risque de formation de caillots dans le muscle cardiaque augmente, ce qui entraînera sa rupture ou son blocage..

Qui commande l'étude et quand

Un test de coagulation sanguine est appelé coagulogramme. Il existe également un hémostasiogramme qui, en plus des principaux indicateurs du système d'hémostase, montre également l'état du sang coagulé. L'un des tests est effectué en fonction des symptômes présents.

Plusieurs médecins peuvent prescrire un test sanguin:

  • thérapeute pour les plaintes de plaies et abrasions non cicatrisantes;
  • chirurgien et anesthésiste pendant la préparation et après les opérations;
  • obstétricien-gynécologue avant l'accouchement;
  • généticien de la reproduction dans la planification de la grossesse;
  • immunologiste avec suspicion de maladie de von Willebrand ou syndrome de coagulation intravasculaire disséminée;
  • un néonatologiste lors de l'examen initial d'un nouveau-né;
  • dentiste avant les micro-opérations dans la cavité buccale.

Il est impératif de procéder à un examen dans ces cas afin d'exclure des conséquences graves après les manipulations effectuées. En outre, un test sanguin est effectué après des interventions chirurgicales, car la surveillance de la guérison et de la fusion tissulaire est nécessaire.

Comment se préparer à l'étude

Le sang est un liquide inconstant. Son état et sa structure sont en constante évolution. Une formation spéciale est nécessaire pour obtenir des résultats corrects et précis..

Il suffit de suivre un certain nombre de règles:

  • ne mangez pas de nourriture 12 heures avant l'analyse;
  • avec une sensation de faim aiguë, vous pouvez boire un peu d'eau propre - pas plus de 0,5 tasse;
  • il est nécessaire d'abandonner les boissons toniques par jour;
  • ne mangez pas d'aliments fumés, frits et salés pendant plusieurs jours;
  • il est interdit de consommer des boissons alcoolisées au moins 3 jours avant l'examen;
  • il est interdit de fumer avant de collecter le biomatériau;
  • éliminer toute activité physique excessive par jour.

S'il est nécessaire de donner du sang aux enfants, il est recommandé de suivre une règle:

  • nourrissons: dernière tétée 40 min. avant le prélèvement sanguin;
  • moins de 5 ans: la prise alimentaire doit être de 4 heures avant l'analyse.

Comment et qui mène la recherche

Un test de coagulation sanguine est également appelé hémotest, mais le plus souvent, cette formulation est utilisée dans des laboratoires spécialisés.

Les meilleurs d'entre eux sont:

Nom de la cliniquePrix, frottez.
Hélix200 à 1650
Invitro1310 à 3470
HemotestÀ partir de 1720
MedExpertÀ partir de 1100

Le prix d'un coagulogramme dépend du type d'analyse et du nombre d'indicateurs qu'il contient.

Le contrôle de la coagulation sanguine est effectué le matin. Le biomatériau est collecté par un assistant de laboratoire dans une veine à l'aide d'une seringue à vide ou conventionnelle. L'analyse nécessite environ 20 ml de liquide, elle est donc placée dans plusieurs tubes spéciaux, traités au citrate de sodium. En laboratoire, le sang est vérifié pour plusieurs indicateurs par différentes méthodes.

Certaines méthodes nécessitent un don de sang capillaire, puis l'assistant de laboratoire recueille une petite quantité de biomatériau à partir d'une ponction au doigt.

  • Temps de coagulation.

Ce paramètre est défini de différentes manières:

  1. Selon Moravitz: une goutte du liquide de test est placée sur un verre transparent et passée dessus avec une spatule stérile spéciale. Le temps est enregistré entre le moment où le sang pénètre dans la surface du verre et la formation de filaments protéiques, c'est-à-dire jusqu'à ce que la biomasse soit compactée. La coagulation en 4 à 6 minutes est considérée comme la norme. Le sang capillaire est utilisé pour l'analyse.
  2. Selon Mas-Magro: le sang est versé sur du verre traité à la paraffine et à la vaseline, puis il est collecté avec un distributeur ou une pipette, cette action est effectuée jusqu'à ce qu'un caillot se forme. Le chronomètre mesure le temps entre le moment où la goutte est appliquée sur la surface et le moment où la masse est compactée. Le sang capillaire est utilisé pour l'analyse.
  3. Selon Sukharev: environ 25 ml de sang sont introduits dans le capillaire, distillés dans la partie centrale. Toutes les 30 secondes. inclinez le tube. Le temps est enregistré à partir du moment où le liquide pénètre dans le capillaire jusqu'à la fin de sa transfusion à travers celui-ci. Le taux moyen de cette méthode est de 2 à 5 minutes. Le sang pour la recherche est collecté à partir d'un doigt.
  4. Selon Lee-White: 1 ml de sang est placé dans 3 tubes. À 37 ° C, le sang forme la prothrombinase, qui provoque la coagulation. Le temps entre le moment où le sang entre dans le tube et celui où il cesse de s'écouler du tube incliné est chronométré. Cette méthode peut utiliser n'importe quel type de sang.

La méthode Lee-White est la méthode principale pour déterminer le temps de coagulation. La plupart des laboratoires utilisent des analyseurs d'hémostase modernes qui enregistrent automatiquement l'heure de formation du caillot.

  • Temps de thrombine.

Le plasma sanguin veineux est réparti sur plusieurs tubes et placé dans un analyseur optique à 37 ° C. Du chlorure de calcium est ajouté à chaque échantillon et le temps de formation de la fibrine est mesuré.

  • Temps de prothrombine.

Cette étude concerne uniquement le plasma sanguin veineux. Le biomatériau est placé dans un tube à essai avec du citrate de sodium. Il lie les particules de calcium dans le liquide, ralentissant la coagulation.

À l'aide d'une centrifugeuse, le plasma est séparé de la masse totale. Ensuite, à l'aide d'appareils automatiques, il est chauffé à 37 ° C et un mélange thromboplastine-calcium est versé. Après neutralisation du citrate de sodium, le facteur de coagulation III est ajouté à l'échantillon et le temps de coagulation est enregistré. Il est mesuré automatiquement à l'aide de capteurs optiques intégrés.

Lors de la détermination de ce paramètre, une méthode mécanique est souvent utilisée, car le dispositif peut donner des données erronées en raison de la présence de cellules graisseuses dans le sang ou d'une teneur accrue en bilirubine..

  • Temps de thromboplastine partielle activée (APTT).

Il doit y avoir plusieurs facteurs de coagulation dans le sang d'une personne. Ce paramètre indique quelles enzymes manquent pour une hémostase normale. Les phospholipides sont ajoutés au sang à partir d'une veine, ce qui stimule l'épaississement des plaquettes. Le paramètre est déterminé uniquement par les appareils automatiques.

  • Indice de prothrombine.

L'indicateur est calculé comme le rapport entre le temps de coagulation sanguine du patient et la valeur normale moyenne.

La concentration de ce facteur de coagulation est déterminée sur des analyseurs automatiques ou mécaniques selon la méthode Clauss. Le plasma sanguin veineux est dilué avec une solution tampon dans un rapport de 1: 9 et de la thrombine est ajoutée au mélange. Le temps de formation du caillot est enregistré à l'aide de capteurs optiques. Ensuite, la concentration de fibrinogène est calculée en utilisant la ligne droite d'étalonnage précédemment construite.

  • La numération plaquettaire.

Le comptage des cellules sanguines se fait de deux manières:

  1. Mécanique: un frottis est réalisé sur 1000 érythrocytes. À l'aide d'un microscope, toutes les plaquettes sont comptées entre ces cellules. De plus, le calcul est effectué selon les formules, en tenant compte du nombre d'érythrocytes.
  2. Automatique: le comptage de la concentration cellulaire est effectué sur un analyseur d'hématologie.

Du sang capillaire est nécessaire pour l'analyse.

  • Duke saignement durée.

À l'aide d'une aiguille spéciale, une ponction de 4 mm de profondeur est pratiquée dans le lobe de l'oreille ou l'annulaire. Puis toutes les 10 secondes. appliquer du papier filtre sur le site de ponction. Le temps est compté à partir de l'apparition de la première goutte jusqu'à la fin de l'apparition de traces de sang sur le filtre.

Taux de coagulation sanguine

Le test de coagulation sanguine est également appelé «factoriel». Les indicateurs qui sortent de la plage normale indiquent une absence de l'un des 13 facteurs de coagulation plasmatique. La violation de leur rapport quantitatif augmente le risque de développer des maladies du système cardiovasculaire.

Les principaux indicateurs de la coagulation sanguine:

ParamètreValeurs normales
Temps de coagulation (Lee-White)2 à 6 minutes.
Temps de thrombine12 à 25 secondes.
Temps de prothrombineAdultes: 11 à 18 s, nouveau-nés: 13 à 17 s.
Indice de prothrombine80 à 115%
PlaquettesÂgeFemmes, g / lHommes, g / l
2 semaines143-450216-420
4 semaines278-570245-586
9 semaines330-597230-565
6 mois245-580240-530
2 ans215-460205-445
6 ans188-395200-402
À partir de 6 ans et adultes150-400
Temps de thromboplastine partielle activée32 à 50 secondes.
FibrinogèneAdultes: 2-4 g / L, nouveau-nés: 1,25-3,0 g / L.
Duke saignement durée2 à 4 minutes.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat

Quelle que soit la méthode d'analyse sanguine, son résultat peut être erroné ou inexact..

Les valeurs obtenues peuvent être déformées par:

  • non-respect de l'hygiène et de la technologie lors de la prise de matériel;
  • stockage inapproprié du sang avant le test;
  • transport à long terme du sang;
  • ingestion de cellules graisseuses dans l'échantillon;
  • transfusion sanguine récente;
  • entrer dans le sang veineux capillaire;
  • boire de l'alcool ou des aliments trop gras;
  • prendre certains médicaments:
  • les antibiotiques;
  • médicaments stéroïdiens;
  • les diurétiques;
  • les inhibiteurs;
  • les anticoagulants;
  • vitamine K;
  • agents hormonaux;
  • vomissement;
  • la diarrhée;
  • alimentation malsaine avec une prédominance d'aliments protéinés et glucidiques;
  • utilisation incontrôlée de sucre;
  • empoisonnement aux pesticides;
  • manque de vitamines B;
  • stress;
  • période de gestation;
  • ne pas boire suffisamment d'eau;
  • échantillonnage du biomatériau pendant la journée ou le soir;
  • choc de douleur précédent.

Décoder les résultats

Les données obtenues ne doivent être décryptées que par un médecin. En fonction des résultats de l'étude, un historique clinique est établi et, si nécessaire, un schéma de correction de la composition sanguine ou des examens complémentaires est établi.

1. Temps de coagulation.

Le test de coagulation sanguine est appelé le même que son paramètre de base. Le temps de coagulation est le plus important en raison de la possibilité de sa mise en œuvre rapide sans recherche supplémentaire. Mais l'indicateur de temps est considéré comme préliminaire, et un test express est effectué en cas de maladie grave..

Un temps de coagulation accru indique le développement de:

Des valeurs diminuées indiquent:

  • dysfonctionnements du système endocrinien;
  • saignement.

En outre, des valeurs inférieures au niveau normal peuvent apparaître lors de la prise de médicaments hormonaux et après une intervention chirurgicale. Après l'accouchement, les petits indicateurs sont considérés comme normaux, mais nécessitent un suivi pendant plusieurs jours.

2. Temps de thrombine.

Ce paramètre détermine le déroulement de l'hémostase de la coagulation. À ce stade, la fibrine est formée à partir du fibrinogène. Ce test est le plus important lors du suivi du traitement avec des médicaments fibrinolytiques et de l'héparine, ainsi qu'en présence de pathologies génétiques du système hématopoïétique..

Le décodage de ce paramètre est effectué en conjonction avec le résultat de la thromboplastine partielle activée et du temps de prothrombose.

Les valeurs augmentent lorsque:

  • l'absence du processus de formation de la fibrine;
  • phase aiguë de coagulation intravasculaire disséminée;
  • myélome;
  • une augmentation de la concentration de bilirubine;
  • maladies auto-immunes;
  • empoisonnement;
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance rénale.

Une diminution de l'indicateur indique le stade initial du DIC.

3. Temps de prothrombine.

Ce paramètre évalue le niveau de concentration des facteurs de coagulation dans le plasma, c'est-à-dire le déroulement de la première phase de l'hémostase.

Une augmentation du temps se produit lorsque:

  • maladies du foie;
  • lupus;
  • pathologies des voies biliaires;
  • transfusions de plasma;
  • thérapie à l'héparine.

Une diminution du paramètre indique:

  • le développement de la coagulation intravasculaire disséminée;
  • approche de l'heure de livraison;
  • prendre des hormones et des médicaments contenant des facteurs de coagulation prothrombosés.

4. Indice de prothrombine.

Ce paramètre calculé est normalisant. Il est nécessaire d'évaluer l'efficacité du traitement anticoagulant. Une augmentation des valeurs lors de la prise de médicaments à base de coumarine indique un risque réduit de caillots sanguins sans anticoagulant sévère.

Mais si, avec cet indicateur, le temps de prothrombine augmente également, cela indique la présence de:

  • Hépatite chronique;
  • violations du métabolisme des protéines;
  • cirrhose du foie;
  • Syndrome DIC;
  • manque de vitamine K;
  • pathologies génétiques du système de coagulation sanguine;
  • production insuffisante de fibrinogène;
  • spasmes des voies biliaires.

Des valeurs diminuées indiquent:

  • thromboembolie;
  • thrombose;
  • grossesse;
  • perturbations plasmatiques.

5. Plaquettes.

Cet indicateur contrôle la composition du sang et la pathologie du système hématopoïétique. Une augmentation du nombre de ces cellules est associée à la prise de médicaments hormonaux ou à une opération antérieure.

Une diminution de la concentration de cellules sanguines indique le développement de:

  • leucémie;
  • pathologies de la moelle épinière;
  • maladie du foie;
  • thrombocytopénie.

6. Temps de thromboplastine partielle activée.

Le test de coagulation sanguine comprend une étude de l'activité de tous les facteurs de coagulation. Ce paramètre est brièvement appelé APTT. Il est le plus sensible à l'apparition de pathologies dans le corps..

Le dépassement des valeurs normales indique:

  • résorption des caillots sanguins;
  • hémophilie;
  • manque de 2, 5, 8-10 et 12 facteurs de coagulation;
  • maladies auto-immunes;
  • Syndrome DIC;
  • cirrhose du foie;
  • La maladie de Hageman;
  • hépatite.

Une diminution de l'APTT est considérée comme normale pendant la grossesse et indique également:

  • le stade initial de la coagulation intravasculaire disséminée;
  • l'apparition de tumeurs malignes;
  • hémorragie interne.

7. Fibrinogène.

La quantité de cette protéine décrit le processus de la dernière étape de l'hémostase..

La concentration de fibrinogène augmente avec:

  • inflammation;
  • contraintes transférées;
  • l'apparition de virus dans le corps;
  • le développement de pathologies cardiovasculaires;
  • menstruation et gestation;
  • pathologies auto-immunes;
  • jade;
  • amylose;
  • brûlures étendues;
  • pyélonéphrite.

Une diminution des niveaux de protéines indique:

  • cirrhose du foie;
  • leucémie;
  • manque génétique de fibrinogène;
  • maladies oncologiques des organes génitaux;
  • phase aiguë de coagulation intravasculaire disséminée;
  • empoisonnement;
  • mononucléose.

8. Durée du saignement.

Ce test permet d'identifier rapidement les pathologies du système hémostatique.

Une augmentation de l'intervalle de temps peut indiquer la présence de:

  • cirrhose du foie;
  • hémophilie;
  • fièvre hémorragique;
  • thrombocytopénie;
  • hépatose;
  • Hépatite A.

Un résultat inférieur à la norme est considéré comme erroné et nécessite une deuxième étude..

Que faire si des anomalies sont détectées

Lors de la réception de résultats présentant des écarts par rapport aux valeurs normales, il est nécessaire de consulter d'urgence un thérapeute ou un hématologue. Il est impossible d'interpréter les résultats par vous-même, car de nombreux paramètres ne sont considérés que conjointement avec d'autres et n'indiquent pas de graves écarts.

Après avoir étudié tous les indicateurs, le médecin pourra déterminer la présence ou l'absence de pathologies, ainsi que leur degré. Si, au cours de l'étude, le patient a pris des médicaments, il est nécessaire d'en informer le médecin, car certains moyens déforment considérablement les résultats.

Ils sont également influencés par:

  • cycle menstruel;
  • âge;
  • nutrition;
  • mauvaises habitudes;
  • grossesse.

Le plus souvent, les anomalies sont causées par une déshydratation ou une infection. Si nécessaire, le médecin vous prescrira un examen supplémentaire et un régime de boisson spécial.

Si l'analyse révèle des violations de l'hémostase, un traitement peut être nécessaire avec:

  1. Médicaments contrikal et hémostatiques qui augmentent le taux de fibrinogène;
  2. vitamine K;
  3. transfusion de sang donné, ce qui augmente le niveau de fibrine;
  4. Vikasol, qui est un coagulant indirect qui augmente la composition factorielle du sang;
  5. Oprelvekin et Hydroxyurées, qui contrôlent la concentration de plaquettes;
  6. Protamine, qui élimine les effets de l'héparine;
  7. Cryoprécipité qui traite la maladie de von Willebrand et l'hémophilie.

Ces fonds sont administrés uniquement sous la supervision de spécialistes en milieu hospitalier.

Pour renforcer l'effet thérapeutique, il est recommandé d'augmenter la consommation:

  • acide folique;
  • Cottage cheese;
  • Lait;
  • fromage;
  • kéfir;
  • poisson;
  • viande rouge;
  • verdure;
  • légumineuses et céréales.

La surveillance de l'état du système d'hémostase et d'hématopoïèse n'est possible qu'avec une étude périodique du sang pour la coagulabilité. Lors de la détection initiale des anomalies, le médecin peut prescrire un examen plus approfondi du liquide corporel, appelé coagulogramme prolongé. La livraison en temps opportun de ces tests vous permet de sauver non seulement la santé, mais aussi la vie d'une personne.

Auteur: Shalunova Anna

Conception de l'article: Mila Fridan

Vidéo sur le coagulogramme

Komarovsky parlera des problèmes de coagulation sanguine:

Coagulogramme, dépistage

Le coagulogramme, dépistage est une étude traditionnelle du système de coagulation sanguine (coagulation). Comprend des indicateurs pour évaluer l'équilibre des systèmes sanguins de coagulation et d'anticoagulant (anticoagulant). Cette analyse peut être appelée différemment: analyse d'hémostase, coagulogramme, hémostasiogramme, analyse de coagulation sanguine, analyse de coagulation.

Dans quels cas un coagulogramme est-il généralement prescrit??

Habituellement, cette étude est prescrite avant l'hospitalisation, avant les interventions chirurgicales urgentes et planifiées, à plusieurs reprises pendant la grossesse, avant de prendre des médicaments qui affectent la coagulation sanguine et pour surveiller le traitement.

Il est particulièrement important de surveiller l'état du système d'hémostase pendant la grossesse, car à ce moment la femme subit une restructuration multiple du lit vasculaire et il y a une tendance à une augmentation physiologique de la coagulation (hypercoagulation). En cas de grossesse, le test complexe «Coagulogramme étendu» est souvent prescrit. Seul le médecin traitant doit interpréter les résultats de l'analyse de l'hémostase chez la femme enceinte..

Ce qui est exactement déterminé lors de l'analyse?

Dans le test complexe «Coagulogramme, dépistage», les paramètres suivants sont déterminés:

  • APTT (temps de thromboplastine partielle activée)
  • Prothrombine (temps de prothrombine, prothrombine selon Quick, INR)
  • Temps de thrombine
  • Fibrinogène

Ce que signifient les résultats du test?

Les résultats du test reflètent les paramètres de coagulation au moment du prélèvement sanguin. Dans les indicateurs du coagulogramme pendant la grossesse normale, vous pouvez voir des valeurs accrues de fibrinogène. Lors de la prise de warfarine, les patients doivent surveiller régulièrement l'indice INR, qui est généralement augmenté; la prise de pradaxa se traduit par une augmentation du temps de thrombine. L'augmentation du temps de thrombine est souvent associée à de faibles taux de fibrinogène.

Le résultat de l'INR (rapport international normalisé) est calculé à partir du résultat du temps de prothrombine et est généralement utilisé pour contrôler la prise correcte du médicament pour prévenir la thrombose - warfarine.

Délai de test normal

Habituellement, le résultat d'une étude de dépistage de l'hémostase peut être obtenu en 1 à 2 jours.

Ai-je besoin d'une préparation spéciale pour l'analyse?

Le sang pour un coagulogramme est systématiquement prélevé dans une veine, de préférence le matin, à jeun (l'intervalle sans prise alimentaire est de 8 à 14 heures), vous pouvez boire de l'eau sans gaz. Il est impératif d'avertir le laboratoire de la prise de médicaments qui affectent les indicateurs du système de coagulation: fraxiparine, clexane, warfarine, pradaxa et médicaments similaires, ainsi que de la prise d'aspirine ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Analyse de l'hémostase: ce qu'il est important de savoir

Un test de coagulation sanguine doit être effectué plusieurs fois pendant la grossesse. Il est important que les femmes enceintes surveillent leur état de santé afin d'identifier en temps opportun les écarts possibles. Par conséquent, les femmes enceintes sont examinées, y compris une analyse de l'hémostase. Considérez dans quels cas l'examen est montré et comment effectuer correctement un test sanguin pour la coagulation.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/gemofiliya-plohaya-svertyivaemost-krovi-460x305.jpg "alt =" analyse pour la coagulation du sang "width =" 660 "height =" 438 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/gemofiliya-plohaya-svertyivaemost-krovi-460x305.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/gemofiliya-plohaya-svertyivaemost-krovi-460x305-300x199.jpg 300w "tailles =" (largeur max: 660px) 100vw, 660px "/>

Sur le rôle de la densité sanguine dans la planification de la grossesse

L'hémostase est un système de coagulation sanguine nécessaire pour éviter une perte de sang grave en cas de lésion des vaisseaux sanguins et des tissus. En conséquence, les saignements abondants disparaissent, le sang coule moins et finit par cailler. De plus, le système de coagulation est également responsable du maintien de l'état fluide du sang dans la plage normale. S'il y a des violations, il devient trop épais, ce qui augmentera les caillots sanguins..

Pour la femme enceinte, il est important que le système fonctionne correctement, pendant la gestation, la coagulation devrait augmenter, alors que le corps se prépare à la naissance à venir, se protégeant ainsi d'éventuels saignements. Mais le dépassement de la norme des indicateurs ne peut pas non plus être autorisé - il existe un risque de problèmes d'approvisionnement en sang placentaire. En raison de la densité du sang dans les vaisseaux, l'enfant ne pourra pas recevoir suffisamment d'oxygène et de nutriments dans la quantité requise. Afin d'éviter les conséquences, il est important de subir un diagnostic, lisez-le ci-dessous dans l'article.

Dans quels cas, lors de la planification, une analyse de l'hémostase est présentée

Les médecins recommandent de faire un hémostasiogramme ou un coagulogramme même au stade de la planification du bébé, en particulier avec les facteurs de risque suivants:

  • cas de fausse couche dans le passé;
  • maladies auto-immunes;
  • fonction hépatique anormale;
  • diabète sucré;
  • effort physique intense régulier;
  • complications thrombotiques de moins de 50 ans chez les parents proches de la femme enceinte;
  • varices lors de la planification de la grossesse ou chez ses proches;
  • traitement de fertilité, qui utilise souvent des médicaments hormonaux qui augmentent le risque de caillots sanguins.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/1-22.png "alt =" thrombophilie "width =" 660 " height = "369" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/1-22.png 660w, https://dazachatie.ru/wp-content /uploads/2018/02/1-22-300x168.png 300w "tailles =" (largeur max: 660px) 100vw, 660px "/>

Un hémostasiogramme est également effectué pendant la grossesse. Si le médecin n'a pas ordonné d'analyse, il convient d'insister sur un examen, en particulier en cas de:

  • la présence d'une menace d'interruption de grossesse, par exemple, en raison d'une augmentation du tonus de l'utérus;
  • prééclampsie, se manifestant par un œdème des bras et des jambes, une augmentation de la pression artérielle et la présence de protéines dans l'urine;
  • décollement placentaire prématuré, entraînant des douleurs abdominales basses et des écoulements sanglants.

Diagnostique

Les médecins recommandent aux femmes enceintes de faire un test sanguin d'hémostase trois fois: une fois au stade de la planification de la grossesse et deux autres pendant la gestation. Selon les instructions du médecin, l'examen est effectué plus souvent. Pour ce faire, prélevez le biomatériau d'un doigt ou d'une veine..

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/410040.jpg "alt =" test de coagulation sanguine "width =" 660 "height =" 495 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/410040.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/ uploads / 2018/02 / 410040-300x225.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

La première méthode convient pour déterminer le nombre de plaquettes, le temps de coagulation, l'indice de prothrombine. En prenant du sang veineux, vous pouvez déterminer la coagulabilité en fonction de Lee-White et du temps de thrombine, etc..

Normalement, les principaux indicateurs du coagulogramme sont les suivants:

  • temps de coagulation - 2 minutes pour le sang capillaire et 5-10 pour le sang veineux;
  • plaquettes - 150-400 mille / μl, pendant la menstruation et la grossesse, leur niveau peut baisser légèrement, c'est normal;
  • temps de thrombine, indiquant la durée de la dernière étape de la coagulation - 11-18 secondes;
  • Diamètre D - un indicateur qui détermine une augmentation de la coagulation sanguine, ne devrait normalement pas être supérieur à 248 ng / ml;
  • APTT - temps de thromboplastine partielle, chez une personne en bonne santé est de 24 à 35 secondes;
  • Prothrombine - est responsable de la qualité de la coagulation, elle est normalement comprise entre 78 et 142%;
  • Antithrombine III - une protéine qui inhibe les processus de coagulation sanguine, varie de 71 à 115%, un faible niveau peut indiquer une menace de formation de thrombus, un niveau élevé de saignement probable.

Pour une image plus précise, les indicateurs sont également importants: anticoagulant lupique, indice de prothrombine, RCMF, tolérance plasmatique à l'héparine et autres.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/trombofilia.jpg "alt =" test de coagulation sanguine "width =" 660 "height =" 399 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/trombofilia.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/ uploads / 2018/02 / trombofilia-300x181.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Vous devez vous préparer à la procédure:

  • avant de donner du sang, la prise alimentaire doit être de 8 heures et de préférence 12 heures avant;
  • il est permis de boire de l'eau pure à partir d'un liquide, mais il ne faut pas oublier qu'une consommation excessive de liquide peut affecter le résultat;
  • l'alcool et les cigarettes sont complètement exclus pendant 3 jours;
  • une semaine avant l'hémostasiogramme, vous devez abandonner les aliments gras et trop cuits;
  • Au moins 2 semaines avant la procédure, il est recommandé d'exclure la prise de médicaments s'ils ne sont pas absolument nécessaires;
  • le repos est montré - supprimez toute activité physique intense pendant au moins 3 jours et essayez d'éviter les situations stressantes.

Les résultats des examens peuvent être influencés par les maladies existantes, les carences en oligo-éléments, les vitamines, les traumatismes, les menstruations, ainsi que la prise de médicaments. Par exemple, l'aspirine aide à fluidifier le sang. Tout cela doit être pris en compte par le médecin lors du décodage des résultats..

Traitement

La violation de l'hémostase peut entraîner de graves conséquences pendant la grossesse, il est donc nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible. Le cours est choisi individuellement pour chaque femme, en fonction de la situation. Pour ce faire, vous devez contacter un hématologue ou un hémostasiologue. En présence de grossesse, les médicaments sont sélectionnés en collaboration avec un gynécologue, ils doivent être aussi doux que possible, en particulier dans la première moitié de la grossesse.

Les femmes enceintes se voient prescrire des médicaments modernes contenant de l'héparine de bas poids moléculaire, parmi lesquels: Fragmin, Clexane et Fraxiparin. Cependant, il est important de considérer que ces médicaments ne sont prescrits que dans les cas où le bénéfice thérapeutique l'emporte sur le risque potentiel. Pendant l'allaitement, il n'est pas recommandé de prendre les médicaments listés.

Sont également prescrits des antioxydants contenant de l'huile de poisson, de l'aspirine, qui a la capacité de fluidifier le sang, de l'acide folique et d'autres vitamines B.

Résultat

Pendant la grossesse, l'hémostase d'une femme change en raison de changements dans le corps qui se produisent lors de la naissance d'un bébé. Chez les femmes enceintes, la coagulation augmente à mesure que le corps commence à se préparer à l'accouchement, mais le dépassement de la norme des indicateurs constitue une menace pour le bébé à naître - des problèmes d'approvisionnement en sang placentaire peuvent survenir. La réalisation d'un hémostasiogramme aidera à identifier les violations du système de coagulation sanguine, ce qui aidera à éviter les conséquences négatives.

L'examen doit être fait avant même la grossesse. Cela vous permettra de suivre un traitement en toute sécurité en cas d'écarts. Après la conception, il est recommandé de vérifier deux fois de plus, selon les indications, le coagulogramme est répété plus souvent. Si le médecin n'a pas ordonné de prise de sang, il existe un certain nombre de cas où il est nécessaire d'insister sur la vérification. Ceux-ci comprennent: une fausse couche d'un bébé dans le passé, le traitement de l'infertilité avec des médicaments hormonaux, un dysfonctionnement hépatique et autres..