Quel est le nom de l'analyse pour déterminer la coagulation sanguine: décodage et norme

Thrombophlébite

Un test de coagulation sanguine est une partie obligatoire d'un certain nombre d'études complètes pour les maladies hépatiques graves, pendant la grossesse ou en cas de pathologies veineuses. Il est conseillé de ne pas abandonner une telle étude en vue d'une intervention chirurgicale. Quel est le nom du test et quels devraient être les résultats «sains»? Nous disons.

Pourquoi font-ils un test de coagulation sanguine

Les troubles du système de coagulation sanguine sont l'une des principales raisons du développement d'un certain nombre de pathologies cardiovasculaires. Si les indicateurs diminuent, cela entraîne une augmentation des saignements, mais s'ils augmentent, le risque de caillots sanguins augmente. Pour comprendre dans quelle mesure la coagulation se déroule, une analyse appropriée est assignée. Sa définition médicale est «coagulogramme».

Le fonctionnement du système de coagulation est assez complexe, par exemple, vous pouvez faire une coupe régulière. La profondeur et l'emplacement de la blessure déterminent la vitesse à laquelle le sang coulera. Dès que le besoin de protection se fait sentir, les cellules sanguines entrent en jeu: elles se rassemblent à cet endroit pour former la barrière nécessaire - un caillot.

Grâce au caillot, un obstacle apparaît qui empêche le sang liquide de s'écouler hors de la zone lésée du corps. En fait, il protège le corps des pertes de sang excessives et empêche également l'infection de pénétrer jusqu'au site de la blessure, "tenant ensemble" les bords de la plaie..

Dans ce cas, le sang doit rester liquide pour continuer à circuler normalement dans l'organisme. Une fois le sang coagulé dans la zone souhaitée, un amincissement équilibré se produit.

L'indicateur d'équilibre est la période de temps pendant laquelle le processus de coagulation et de liquéfaction inverse se produit. En cas d'écart dans ce délai, les médecins recommandent de réaliser un test sanguin détaillé et de déterminer avec précision tous les paramètres.

Qui doit faire cette analyse

La violation du processus de coagulation est lourde de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et de thrombose. Avec des taux réduits, il est impossible de prévoir le déroulement de l'opération ou de l'accouchement: le patient peut simplement saigner. La détection en temps opportun des violations contribue également à prévenir le développement de maladies dangereuses..

L'analyse peut être prescrite pour des maladies cardiovasculaires suspectées ou des troubles du système de coagulation. Dans certains cas, il est obligatoire. Ces situations comprennent:

  • période prénatale;
  • suspicion de pathologie héréditaire;
  • période pré et postopératoire;
  • la nécessité d'une utilisation à long terme d'anticoagulants;
  • troubles circulatoires aigus du cerveau;
  • maladies du système immunitaire.

Si lors d'une analyse de routine une diminution du taux de plaquettes a été détectée, il devient nécessaire de procéder à un hémostasiogramme.

Avec ces pathologies, le fonctionnement du système de coagulation doit être vérifié pour confirmer le diagnostic et éviter d'éventuelles complications..

Pourquoi le sang coagule

La coagulabilité fait référence à un processus biologique assez complexe. Au cours de cette action, la fibrine se forme, une protéine spéciale nécessaire à la formation de caillots. C'est à cause d'eux que le sang devient moins liquide, sa consistance commence à ressembler à du fromage cottage. L'indice de coagulation sanguine dépend en grande partie de cette protéine..

La régulation de la coagulation dépend de deux systèmes corporels: le nerveux et le système endocrinien. En raison de la fluidité, les cellules sanguines ne collent pas ensemble et peuvent facilement se déplacer à travers les vaisseaux. Plusieurs fonctions dépendent de l'état du liquide:

  • trophique;
  • transport;
  • thermorégulatrice;
  • protecteur.

Si l'intégrité des parois vasculaires est violée, il y a un besoin urgent de processus de coagulation: sans la formation d'un caillot dans la zone à problème, une personne peut être gravement blessée.

Le sang conserve sa forme liquide grâce à un système anticoagulant spécial, et l'hémostase est responsable de la formation de caillots.

Caractéristiques de l'analyse pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps féminin subit de graves changements physiologiques. Impliqué dans le processus:

  • du sang;
  • Système endocrinien;
  • organes excréteurs;
  • Système nerveux central;
  • le système cardiovasculaire;
  • liens d'hémostase.

Souvent, pendant cette période, il y a une augmentation significative des facteurs de coagulation sanguine, qui peut être attribuée à la norme physiologique. Un test de coagulation sanguine pendant la grossesse est obligatoire.

Au cours de la période de naissance d'un enfant avec du sang, certains changements se produisent, notamment:

  • diminution de l'activité de la protéine C;
  • diminution de l'activité de l'antithrombine;
  • suppression de l'activité de fibrinolyse;
  • augmentation des propriétés d'agrégation des plaquettes.

Les changements liés au processus d'hémostase sont adaptatifs. Ils sont nécessaires pour éviter les saignements excessifs pendant l'accouchement et la période post-partum. Cela se produit en raison d'une diminution progressive mais constante de l'activité fibrinolytique et d'une augmentation de la coagulation.

En raison des changements hormonaux graves qui se produisent pendant la grossesse, le système hémostatique change. Ceci est également influencé par la formation du cercle utéro-placentaire de la circulation sanguine. Certaines femmes développent une coagulation intravasculaire disséminée: tout d'abord, une hypercoagulation est observée, qui est progressivement remplacée par une hypocoagulation.

Cela peut entraîner une perte de sang importante. Pour éviter cela, il est nécessaire de réussir l'analyse non seulement au premier trimestre, mais également au cours des deux suivants, afin que les spécialistes puissent suivre tous les changements. Il est impératif de mener une étude tout d'abord pour les femmes qui ont souffert d'hypertonicité utérine ou ont fait une fausse couche.

Il convient de noter que le taux de coagulation sanguine chez la femme enceinte peut différer de celui habituel, c'est dans l'ordre des choses. Le médecin traitant doit expliquer toutes les nuances du décodage de l'analyse.

Comment préparer

Avant de procéder à l'analyse, une certaine préparation est nécessaire, dont dépendra la fiabilité des données obtenues. La coagulation sanguine peut changer en raison de l'action de divers facteurs, dont la plupart dépendent directement du patient.

Il y a certaines règles à suivre lors de la préparation. La liste la plus simple est:

  1. Il est nécessaire de donner du sang exclusivement à jeun. Tout aliment peut entraîner une distorsion des résultats d'analyse.
  2. Il est conseillé que le dernier repas ait eu lieu 12 heures avant le prélèvement sanguin.
  3. La veille, seule de l'eau plate est autorisée à boire, mais en quantité limitée. Une consommation excessive de liquide peut également fausser le résultat..
  4. Le thé et le café sont strictement interdits le matin devant la clôture.
  5. 2-3 jours avant d'aller faire un don de sang, il est conseillé d'éviter les aliments épicés et gras: ces aliments peuvent affecter le processus de coagulation.
  6. L'alcool ne peut être consommé que 3-4 jours avant l'analyse, il est interdit de fumer le jour de l'accouchement.
  7. Si possible, il est souhaitable d'exclure toute activité physique grave..

Il convient de noter que certains médicaments affectent également le liquide sanguin. Si au moment de la collecte des médicaments sont prescrits, il convient d'avertir le médecin qui prescrit l'analyse, sinon le décodage sera erroné.

Données normales

La capacité du sang à coaguler est déterminée par des tests de laboratoire. Le sang veineux et capillaire d'un doigt peut être utilisé pour cela. Chacun des tests nécessite un certain type de sang et vous permet d'identifier l'état des différentes parties du système de coagulation.

Terme initial - jusqu'à 2 minutes, achèvement - dans l'intervalle de 3 à 5 minutes

La numération plaquettaire

Duke saignement durée

Pas plus de 4 minutes

La norme pour les adultes est de 2 à 4 g / l; pour un nouveau-né - 1,25-3,0 g / l

12 à 20 secondes

Temps de thromboplastine partielle activée

Sur la base des résultats de l'analyse et après avoir identifié les écarts, le spécialiste peut faire l'un ou l'autre diagnostic, ce qui nécessitera ses recherches complémentaires.

Comment déchiffrer les résultats

Le décodage d'un test de coagulation sanguine nécessite une évaluation de plusieurs paramètres, dont chacun est affiché dans les résultats, déclaration. Tel ou tel élément peut indiquer la présence de certaines anomalies dans le corps..

Les principaux paramètres comprennent les données suivantes:

  • Durée du saignement: la durée écoulée entre la ponction du doigt et l'arrêt définitif du saignement. Les carences en vitamines, certains médicaments et un stress sévère peuvent affecter ces données..
  • Adhésion - la capacité des plaquettes à se fixer aux zones lésées problématiques des vaisseaux sanguins.
  • L'agrégation est un indicateur qui marque les propriétés conjonctives des plaquettes. L'excès du pourcentage se produit dans le contexte de certaines maladies, le plus souvent - endocriniennes.
  • Le temps de coagulation affiche la période de formation du caillot.
  • Temps de thrombine - l'intervalle pendant lequel le fibrinogène est converti en fibrine.
  • L'indice de prothrombine affiche le rapport entre le temps de coagulation plasmatique et la normale.
  • APTT - temps de thromboplastine partielle activée.
  • Fibrinogène - ce mot fait référence à une protéine qui se trouve dans le sang liquide et sert de substrat pour créer un caillot sanguin.

Dans certains cas, les indicateurs peuvent s'écarter quelque peu de la norme, mais en même temps, les pathologies ou les maladies seront absentes. Le médecin traitant doit traiter les données..

Prix ​​et spécificités

De telles analyses ne sont pas effectuées dans toutes les polycliniques et cliniques. Il est assez difficile de dire sans équivoque combien coûte la recherche, car les prix de chaque centre sont individuels. Le prix peut également dépendre des spécificités des informations requises..

Ainsi, dans le centre Invitro, l'étude du récepteur du fibrinogène plaquettaire sans la conclusion d'un généticien coûtera 1,2 mille roubles. La méthode la plus coûteuse est une analyse approfondie des gènes du système hémostatique avec la conclusion d'un généticien expérimenté. Vous devrez payer plus de 10 mille roubles pour cela..

La quantité d'analyse effectuée sera également signalée dans la clinique choisie. Pour obtenir des résultats précis, certaines réactions chimiques sont nécessaires. La durée moyenne de l'étude est de 2 à 4 jours.

Si le médecin vous prescrit un test de coagulation, vous ne pouvez en aucun cas le refuser. Les problèmes identifiés en temps opportun peuvent sauver non seulement la santé, mais aussi la vie humaine..

Le système d'hémostase: pourquoi faire un test de coagulation sanguine

Le matériel est publié à titre informatif uniquement et ne constitue pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de consulter un hématologue de votre hôpital!

Co-auteurs: Natalya Markovets, hématologue

La coagulation sanguine normale est très importante pour assurer le travail bien coordonné de tous les organes internes. Le biosystème qui détermine directement le niveau optimal de coagulation sanguine est l'hémostase. Il est responsable de deux fonctions de notre corps: il maintient le sang à l'état liquide ou le coagule s'il y a des dommages aux vaisseaux. Pour déterminer dans quelle mesure le fonctionnement de ce système est correct, permet l'analyse correspondante.

Contenu:

Caractéristiques du travail de l'hémostase

Le système hémostatique régule la perte de sang dans le corps par deux mécanismes:

  1. L'hémostase est vasculaire-plaquettaire;
  2. Hémostase de coagulation.

Lorsqu'une femme découvre qu'une nouvelle vie est née et se développe en elle, tout change pour elle. Le corps d'une femme enceinte lui-même subit des changements importants visant à offrir des conditions favorables au port et à la mise au monde d'un bébé. Le processus de ces changements doit être soigneusement surveillé afin d'identifier à l'avance les moindres écarts par rapport à la norme. L'hémoglobine est l'un des indicateurs les plus importants nécessitant une attention accrue pendant la grossesse..

Le premier interfère avec la coagulation et le second est responsable de la coagulation directe du sang. Travaillant indépendamment l'un de l'autre, mais en même temps, ces deux mécanismes permettent de fournir un équilibre compétent de la coagulation sanguine, c'est-à-dire de protéger le corps d'une coagulation diminuée ou augmentée..

La consistance du sang doit être stable. Pour une bonne circulation à travers les récipients, il doit être suffisamment fluide. Mais pour ne pas s'infiltrer à travers les parois des vaisseaux sanguins sous l'influence de la pression, le sang doit être suffisamment épais.

Important! Si le vaisseau est endommagé, le corps forme un thrombus à cet endroit, ce qui empêche le sang de s'écouler. Dans un corps sain, un cours local de ce processus est observé, c'est-à-dire qu'un thrombus se forme spécifiquement sur le site d'endommagement de la paroi vasculaire. Si le sang se caractérise par une mauvaise coagulation, le thrombus se forme lentement. Avec un taux de coagulation accru, au contraire, le processus se produit rapidement.

Nom de l'analyseTaux indicateurQuel sang est utilisé
Analyse du niveau de plaquettesPour hommes et femmes 150-400 g / lCapillaire (prise de doigt)
Chez les enfants 150-350 g / l
Temps de coagulationNorme de Sukharev: début - 30-120 sec; fin - entre 3 et 5 minutes;Capillaire
Lee-White taux 5-10 minutesDe la veine
Duke saignement duréeNe doit pas dépasser 4 minutesDu doigt
Temps de thrombine (TV)12-20 secondesDe la veine
Indice de prothrombine (PTI)Sang capillaire 93-107%Analyse d'empreintes digitales
Sang veineux 90-105%Analyse à partir d'une veine
Temps de thromboplastine partielle activée (APTT)Pour tous les groupes d'âge, quel que soit le sexe 35-50 secondesVeineux
FibrinogèneAdultes 2-4 g / l; dans les premiers jours de la vie d'un enfant 1,25-3,0 g / lDe la veine

Les facteurs suivants peuvent affecter le moment de la coagulation sanguine:

  • L'état dans lequel se trouvent les parois vasculaires. Une coagulation accrue peut se produire si la structure des parois artérielles est gravement endommagée.
  • Concentration de facteur plasmatique. La plupart d'entre eux sont synthétisés par le foie. Ces facteurs affectant la coagulation sont à un niveau bas ou élevé, ce qui affecte directement la coagulation sanguine..
  • Système d'anticoagulation et concentration des facteurs plasmatiques. Plus ces facteurs sont nombreux, plus le sang sera mince..
  • Le nombre de plaquettes, ainsi que l'utilité de leur fonctionnement. Ce sont les plaquettes qui «surveillent» l'intégrité des vaisseaux sanguins et provoquent le processus de coagulation sanguine.

Il y a trois étapes de coagulation, et si l'une d'entre elles ne va pas, cela peut conduire à une violation de l'ensemble de la fonction de coagulation.

Processus de coagulation sanguine

L'importance de l'analyse pour déterminer le niveau de coagulation

Test de coagulation sanguine

Un test de coagulation sanguine est l'un des tests clés avant tout type de chirurgie ou pendant la grossesse. Le temps de coagulation du sang a été scientifiquement établi: la norme chez les femmes et les hommes est de une à cinq minutes. La tâche principale de cette analyse est d'établir les résultats de la coagulation du sang lorsque les vaisseaux sont endommagés. Les maladies possibles sont également vérifiées - la présence de diverses pathologies sanguines, congénitales et acquises, est établie.

Vidéo sur la coagulation du sang

Les caillots sanguins qui se forment sur les parois du système vasculaire humain sont les causes les plus courantes d'accident vasculaire cérébral, de maladie coronarienne et de crise cardiaque. Dans ce cas, les principales causes de thrombose résident précisément dans l'augmentation du niveau de coagulation, qui conduit à la formation de caillots sanguins..

Important! Il est impératif de vérifier la coagulation sanguine en temps opportun, car son niveau accru peut être à l'origine d'un certain nombre de maladies des systèmes cardiaque et vasculaire. En outre, une violation des propriétés coagulantes du sang se produit souvent dans le contexte de pathologies graves, et cette analyse peut donc devenir une étape importante dans le diagnostic de diverses maladies, qui peuvent même avoir des conséquences irréversibles, jusqu'à la mort..

Qui est recommandé de subir l'analyse

Un test de coagulation sanguine est recommandé pendant la grossesse

Un test de coagulation des protéines sanguines doit être effectué pour éviter d'éventuelles défaillances du biosystème hémostatique chez les patients suivants:

  • Personnes ayant atteint l'âge de quarante ans.
  • Femmes enceintes, car l'hémostase pendant la grossesse peut changer considérablement.
  • Pendant la ménopause.
  • Quiconque se prépare à une chirurgie.
  • Patients qui utilisent des médicaments et des anticoagulants pendant une longue période.

Nous avons déjà écrit sur le taux de plaquettes pendant la grossesse et recommandé de mettre cet article en favori.

Chez les enfants, la nécessité de réussir ces analyses ne se pose qu'en préparation aux opérations et si la physiologie du système d'hémostase est altérée.

Coagulation du sang pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un certain nombre de processus et de changements importants se produisent dans le corps féminin à de nombreux niveaux. Tout d'abord, un changement du fond hormonal est observé, ce qui affecte directement le fonctionnement des organes internes. Avec une augmentation de la quantité de sang qui circule en permanence, des changements dans sa composition se produisent. En raison de l'augmentation du taux de plasma dans le sang, le système qui met en œuvre sa coagulation commence à fonctionner d'une manière différente..

Il vous sera utile de vous renseigner également sur les cas d'augmentation du fibrinogène pendant la grossesse sur notre site Web.

Conseil! Le bon fonctionnement du système d'hémostase est très important pour un port normal et une naissance réussie d'un bébé. Par conséquent, afin d'éviter les problèmes de naissance, les femmes enceintes doivent subir un test de coagulation trois fois pendant toute la durée de la gestation..

Afin de savoir si un patient a la syphilis, il est envoyé pour un test spécial. La présence de la maladie dans la plupart des cas est confirmée par un test de Wassermann positif (RW). En plus de cette analyse, il existe d'autres méthodes, mais elles sont traditionnellement appelées les mêmes.

Caractéristiques de l'analyse

Pour un test de coagulation sanguine, du sang veineux est utilisé

Voyons maintenant comment faire un test de coagulation. Le sang est prélevé dans une veine, après quoi il est envoyé dans un tube à essai, dans lequel une substance qui empêche la coagulation est ensuite ajoutée. Après cela, un certain nombre d'échantillons sont prélevés, qui déterminent 8 paramètres d'analyse, dont les principaux sont:

  • Voie interne pour arrêter le saignement.
  • Temps de coagulation.
  • Voie de coagulation sanguine externe.

Le schéma de détermination de la coagulation sanguine implique 5 paramètres supplémentaires, appelés.

Le sérum sanguin contient de nombreux composants essentiels, sans lesquels une personne ne pourrait pas exister normalement, le fibrinogène en fait partie. Cette substance est également appelée protéine sanguine. Il est responsable de la coagulation. Une augmentation ou une diminution de la concentration de fibrinogène indique le développement d'une pathologie dans le corps..

Raisons du développement d'anomalies de la coagulation sanguine

Tout écart par rapport à la coagulation sanguine normale est indésirable. Il existe de tels types de troubles dans ce cas: coagulation accrue et faible. Avec une augmentation de cet indicateur, des caillots sanguins peuvent survenir, à la suite desquels l'apport sanguin aux organes individuels diminue ou même s'arrête complètement. De plus, ces violations peuvent être à la fois congénitales et acquises.

Les raisons les plus courantes de ces écarts sont:

  • Prise par les patients d'anti-inflammatoires, d'anticoagulants, de fibrinolytiques et d'aspirine.

L'aspirine peut réduire la coagulation sanguine

  • Mutations géniques, qui peuvent également être héréditaires (hémophilie).
  • Manque de vitamine K dans le corps, maladies du sang et du foie, perte de sang abondante.

Important! Une mauvaise coagulation nécessite un traitement immédiat.

Causes et conséquences de l'augmentation de la coagulation sanguine

Dans ce cas, la probabilité de caillots sanguins dans le système vasculaire, l'inflammation des veines, qui conduit finalement au développement d'une thrombophlébite, augmente considérablement. Les principaux signes de cette pathologie sont l'apparition de poches dans la zone des veines touchées, une rougeur de la peau avec douleur.

Les caillots sanguins entraînent une perturbation du flux sanguin dans les tissus, obstruant les vaisseaux sanguins. Ainsi, des lésions tissulaires se produisent dans la zone malsaine. S'il y a un blocage complet du flux sanguin vers l'organe, un site apparaît où les cellules meurent (foyer d'ischémie), cela conduit à une perturbation du fonctionnement de l'organe, ce qui se traduit par l'apparition de conséquences irréversibles.

Important! Le plus grand danger d'augmentation de la coagulation concerne le cerveau et le cœur, car leurs lésions entraînent souvent une invalidité et même la mort..

La complication la plus terrible de la thrombophlébite est la séparation d'un caillot sanguin. Si le thrombus est diamétralement plus petit que le vaisseau, il commence à se déplacer avec le sang jusqu'à ce qu'il obstrue l'un des vaisseaux. Le plus grand danger pour la vie du patient est la thromboembolie qui se produit dans l'artère pulmonaire. Pour éviter de telles conséquences, une vérification approfondie de la coagulation sanguine doit être effectuée..

Il existe un certain nombre de raisons qui déterminent l'augmentation de la coagulation. Les plus courants sont:

  • Œdème pulmonaire;
  • Déshydratation causée par des vomissements ou une diarrhée associée à des problèmes digestifs. Cela devrait également inclure toutes sortes d'empoisonnements;
  • Grossesse et prise de pilules contraceptives;
  • Brûlures étendues;
  • Infestation parasitaire;
  • Écoulement excessif d'urine causé par le diabète ou des problèmes rénaux.

Les principales manifestations d'une mauvaise coagulation

Cette maladie présente un grave danger pour les patients, car des saignements peuvent survenir. Il survient souvent chez ceux qui ont un ulcère (dans l'estomac ou les intestins). Cela peut entraîner une perte de sang importante..

Important! Avec une mauvaise coagulation du sang, le risque de saignement à l'intérieur de l'organe augmente considérablement. De telles manifestations sont souvent remarquées par les spécialistes trop tard. Pour cette raison, un contrôle de la coagulation doit être effectué même avec une simple extraction dentaire..

Chez les patients présentant une mauvaise coagulation, des saignements des gencives sont généralement observés, des saignements de nez sont possibles et des ecchymoses surviennent même avec des coups et des blessures mineurs. Les ecchymoses saillantes peuvent être importantes ou de nature similaire à une éruption cutanée. En outre, les patients peuvent avoir des fissures ou des plaies cutanées sans raison évidente..

Une mauvaise coagulation sanguine peut avoir des symptômes similaires à l'anémie, tels que:

  • chute de cheveux;
  • malaise général;
  • ongles cassants;
  • vertiges;
  • diarrhée ou vice versa, constipation, etc..

Une mauvaise coagulation sanguine peut indiquer qu'un patient a une maladie grave telle que l'hémophilie, dans laquelle il y a une tendance à saigner. Cette maladie peut être héritée de la lignée masculine, malgré le fait que les femmes en sont les porteuses.

Des problèmes de coagulation peuvent survenir dans le contexte d'une mauvaise situation environnementale, d'un travail dans des conditions nocives, d'une diminution de l'immunité ou du développement d'un cancer.

Une détérioration de la coagulation peut survenir dans le contexte de conditions de travail nocives

Tout écart dans la coagulation sanguine est non seulement dangereux pour la vie du patient, mais peut également indiquer le développement d'un certain nombre de maladies graves dans son corps. Pour cette raison, vous devez immédiatement consulter un médecin si vous remarquez l'un des symptômes ci-dessus..

Analyse de l'hémostase: ce qu'il est important de savoir

Un test de coagulation sanguine doit être effectué plusieurs fois pendant la grossesse. Il est important que les femmes enceintes surveillent leur état de santé afin d'identifier en temps opportun les écarts possibles. Par conséquent, les femmes enceintes sont examinées, y compris une analyse de l'hémostase. Considérez dans quels cas l'examen est montré et comment effectuer correctement un test sanguin pour la coagulation.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/gemofiliya-plohaya-svertyivaemost-krovi-460x305.jpg "alt =" analyse pour la coagulation du sang "width =" 660 "height =" 438 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/gemofiliya-plohaya-svertyivaemost-krovi-460x305.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/gemofiliya-plohaya-svertyivaemost-krovi-460x305-300x199.jpg 300w "tailles =" (largeur max: 660px) 100vw, 660px "/>

Sur le rôle de la densité sanguine dans la planification de la grossesse

L'hémostase est un système de coagulation sanguine nécessaire pour éviter une perte de sang grave en cas de lésion des vaisseaux sanguins et des tissus. En conséquence, les saignements abondants disparaissent, le sang coule moins et finit par cailler. De plus, le système de coagulation est également responsable du maintien de l'état fluide du sang dans la plage normale. S'il y a des violations, il devient trop épais, ce qui augmentera les caillots sanguins..

Pour la femme enceinte, il est important que le système fonctionne correctement, pendant la gestation, la coagulation devrait augmenter, alors que le corps se prépare à la naissance à venir, se protégeant ainsi d'éventuels saignements. Mais le dépassement de la norme des indicateurs ne peut pas non plus être autorisé - il existe un risque de problèmes d'approvisionnement en sang placentaire. En raison de la densité du sang dans les vaisseaux, l'enfant ne pourra pas recevoir suffisamment d'oxygène et de nutriments dans la quantité requise. Afin d'éviter les conséquences, il est important de subir un diagnostic, lisez-le ci-dessous dans l'article.

Dans quels cas, lors de la planification, une analyse de l'hémostase est présentée

Les médecins recommandent de faire un hémostasiogramme ou un coagulogramme même au stade de la planification du bébé, en particulier avec les facteurs de risque suivants:

  • cas de fausse couche dans le passé;
  • maladies auto-immunes;
  • fonction hépatique anormale;
  • diabète sucré;
  • effort physique intense régulier;
  • complications thrombotiques de moins de 50 ans chez les parents proches de la femme enceinte;
  • varices lors de la planification de la grossesse ou chez ses proches;
  • traitement de fertilité, qui utilise souvent des médicaments hormonaux qui augmentent le risque de caillots sanguins.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/1-22.png "alt =" thrombophilie "width =" 660 " height = "369" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/1-22.png 660w, https://dazachatie.ru/wp-content /uploads/2018/02/1-22-300x168.png 300w "tailles =" (largeur max: 660px) 100vw, 660px "/>

Un hémostasiogramme est également effectué pendant la grossesse. Si le médecin n'a pas ordonné d'analyse, il convient d'insister sur un examen, en particulier en cas de:

  • la présence d'une menace d'interruption de grossesse, par exemple, en raison d'une augmentation du tonus de l'utérus;
  • prééclampsie, se manifestant par un œdème des bras et des jambes, une augmentation de la pression artérielle et la présence de protéines dans l'urine;
  • décollement placentaire prématuré, entraînant des douleurs abdominales basses et des écoulements sanglants.

Diagnostique

Les médecins recommandent aux femmes enceintes de faire un test sanguin d'hémostase trois fois: une fois au stade de la planification de la grossesse et deux autres pendant la gestation. Selon les instructions du médecin, l'examen est effectué plus souvent. Pour ce faire, prélevez le biomatériau d'un doigt ou d'une veine..

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/410040.jpg "alt =" test de coagulation sanguine "width =" 660 "height =" 495 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/410040.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/ uploads / 2018/02 / 410040-300x225.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

La première méthode convient pour déterminer le nombre de plaquettes, le temps de coagulation, l'indice de prothrombine. En prenant du sang veineux, vous pouvez déterminer la coagulabilité en fonction de Lee-White et du temps de thrombine, etc..

Normalement, les principaux indicateurs du coagulogramme sont les suivants:

  • temps de coagulation - 2 minutes pour le sang capillaire et 5-10 pour le sang veineux;
  • plaquettes - 150-400 mille / μl, pendant la menstruation et la grossesse, leur niveau peut baisser légèrement, c'est normal;
  • temps de thrombine, indiquant la durée de la dernière étape de la coagulation - 11-18 secondes;
  • Diamètre D - un indicateur qui détermine une augmentation de la coagulation sanguine, ne devrait normalement pas être supérieur à 248 ng / ml;
  • APTT - temps de thromboplastine partielle, chez une personne en bonne santé est de 24 à 35 secondes;
  • Prothrombine - est responsable de la qualité de la coagulation, elle est normalement comprise entre 78 et 142%;
  • Antithrombine III - une protéine qui inhibe les processus de coagulation sanguine, varie de 71 à 115%, un faible niveau peut indiquer une menace de formation de thrombus, un niveau élevé de saignement probable.

Pour une image plus précise, les indicateurs sont également importants: anticoagulant lupique, indice de prothrombine, RCMF, tolérance plasmatique à l'héparine et autres.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/trombofilia.jpg "alt =" test de coagulation sanguine "width =" 660 "height =" 399 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/02/trombofilia.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/ uploads / 2018/02 / trombofilia-300x181.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Vous devez vous préparer à la procédure:

  • avant de donner du sang, la prise alimentaire doit être de 8 heures et de préférence 12 heures avant;
  • il est permis de boire de l'eau pure à partir d'un liquide, mais il ne faut pas oublier qu'une consommation excessive de liquide peut affecter le résultat;
  • l'alcool et les cigarettes sont complètement exclus pendant 3 jours;
  • une semaine avant l'hémostasiogramme, vous devez abandonner les aliments gras et trop cuits;
  • Au moins 2 semaines avant la procédure, il est recommandé d'exclure la prise de médicaments s'ils ne sont pas absolument nécessaires;
  • le repos est montré - supprimez toute activité physique intense pendant au moins 3 jours et essayez d'éviter les situations stressantes.

Les résultats des examens peuvent être influencés par les maladies existantes, les carences en oligo-éléments, les vitamines, les traumatismes, les menstruations, ainsi que la prise de médicaments. Par exemple, l'aspirine aide à fluidifier le sang. Tout cela doit être pris en compte par le médecin lors du décodage des résultats..

Traitement

La violation de l'hémostase peut entraîner de graves conséquences pendant la grossesse, il est donc nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible. Le cours est choisi individuellement pour chaque femme, en fonction de la situation. Pour ce faire, vous devez contacter un hématologue ou un hémostasiologue. En présence de grossesse, les médicaments sont sélectionnés en collaboration avec un gynécologue, ils doivent être aussi doux que possible, en particulier dans la première moitié de la grossesse.

Les femmes enceintes se voient prescrire des médicaments modernes contenant de l'héparine de bas poids moléculaire, parmi lesquels: Fragmin, Clexane et Fraxiparin. Cependant, il est important de considérer que ces médicaments ne sont prescrits que dans les cas où le bénéfice thérapeutique l'emporte sur le risque potentiel. Pendant l'allaitement, il n'est pas recommandé de prendre les médicaments listés.

Sont également prescrits des antioxydants contenant de l'huile de poisson, de l'aspirine, qui a la capacité de fluidifier le sang, de l'acide folique et d'autres vitamines B.

Résultat

Pendant la grossesse, l'hémostase d'une femme change en raison de changements dans le corps qui se produisent lors de la naissance d'un bébé. Chez les femmes enceintes, la coagulation augmente à mesure que le corps commence à se préparer à l'accouchement, mais le dépassement de la norme des indicateurs constitue une menace pour le bébé à naître - des problèmes d'approvisionnement en sang placentaire peuvent survenir. La réalisation d'un hémostasiogramme aidera à identifier les violations du système de coagulation sanguine, ce qui aidera à éviter les conséquences négatives.

L'examen doit être fait avant même la grossesse. Cela vous permettra de suivre un traitement en toute sécurité en cas d'écarts. Après la conception, il est recommandé de vérifier deux fois de plus, selon les indications, le coagulogramme est répété plus souvent. Si le médecin n'a pas ordonné de prise de sang, il existe un certain nombre de cas où il est nécessaire d'insister sur la vérification. Ceux-ci comprennent: une fausse couche d'un bébé dans le passé, le traitement de l'infertilité avec des médicaments hormonaux, un dysfonctionnement hépatique et autres..

Un coagulogramme est un test de coagulation sanguine qui avertit des pathologies cachées et évidentes

Un coagulogramme est une étude détaillée et complexe visant à déterminer les principaux facteurs du sang qui caractérisent sa capacité à coaguler. La coagulation sanguine est l'une des fonctions de base qui assurent le fonctionnement normal du corps, et un écart par rapport aux paramètres normaux de plusieurs paramètres menace soit une augmentation des saignements, soit une coagulation rapide du sang en caillots denses. En évaluant de manière complète les données du coagulogramme, un médecin compétent diagnostiquera et prescrira un traitement à temps, empêchant le développement d'accidents vasculaires cérébraux, de crise cardiaque, de pathologies rénales-hépatiques et de complications dangereuses pendant la grossesse.

Coagulogramme - quel est ce test sanguin

Un coagulogramme est un test sanguin de laboratoire spécial qui surveille le fonctionnement de l'hémostase - un biosystème complexe visant à maintenir la fluidité du sang, à maintenir les processus d'arrêt des saignements et à dissoudre en temps opportun les caillots denses (thrombus). En savoir plus sur l'hémostase.

En d'autres termes, une analyse qui examine le travail de l'hémostase s'appelle un hémostasiogramme..

Pour maintenir les fonctions de base, le sang doit être:

  • suffisamment liquide pour transporter l'oxygène et les nutriments à travers les vaisseaux jusqu'aux tissus et organes, éliminer les produits de décomposition et les toxines, soutenir le système immunitaire et la thermorégulation;
  • avoir un certain degré de viscosité pour combler les lacunes dans les grands et petits vaisseaux en cas de blessure.

Si la coagulation sanguine diminue à des valeurs critiques, en cas de saignement, cela entraîne une perte de sang massive et la mort du corps..

Une densité excessive et une coagulabilité accrue (hypercoagulabilité), au contraire, entraînent la formation de caillots sanguins qui peuvent bloquer les vaisseaux les plus importants (pulmonaire, coronaire, cérébral) et conduire à une thromboembolie, une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral.

L'analyse pour un hémostasiogramme est d'une grande importance, car un système d'hémostase fonctionnant correctement empêche à la fois la perte de sang potentiellement mortelle et la formation spontanée de thrombus et le blocage du lit vasculaire par des caillots sanguins..

L'étude est considérée comme difficile, car pour comprendre le travail du système de coagulation sanguine, le médecin doit être en mesure d'évaluer chaque paramètre séparément et d'analyser tous les indicateurs dans leur ensemble..

Le coagulogramme contient un grand nombre de paramètres, dont chacun reflète une fonction spécifique de l'hémostase.

Il existe deux types d'hémostasiogramme:

  • simple (basique, indicatif, dépistage, standard);
  • étendu (développé).

L'étude de base identifie ou exclut le fait d'une violation du fonctionnement du système de coagulation sanguine. L'analyse aide à naviguer dans quel lien l'écart par rapport à la norme est déterminé, puis - en cas de suspicion de développement de la maladie, une analyse approfondie est attribuée.

Le coagulogramme standard comprend: la prothrombine en% selon Quick ou PTI, INR, fibrinogène, APTT, TB.
Une analyse détaillée prévoit une étude approfondie, au cours de laquelle non seulement le fait des changements qualitatifs est déterminé, mais également des indicateurs quantitatifs.

Une analyse complète du coagulogramme est effectuée en tenant compte de nombreux facteurs de coagulation, dont les écarts par rapport aux valeurs normales entraînent de graves problèmes. Sans cela, l'étude est considérée comme indicative.

L'hémostasiogramme élargi, en plus des indicateurs du coagulogramme de base, comprend TB - Thrombin time, Antithrombin III, D-dimer.
En plus d'eux, plusieurs types de coalgulogrammes standard sont effectués, y compris certains indicateurs nécessaires pour évaluer l'hémostase dans des conditions connues (avant la chirurgie, pendant la grossesse, traitement anticoagulant).

À qui et dans quelles circonstances il peut être attribué

Un hémostasiogramme est attribué au patient pour les tests de diagnostic, maladies et affections suivants:

  • idée générale du fonctionnement du système d'hémostase;
  • écarts par rapport aux indicateurs normaux de coagulation sanguine;
  • opérations planifiées et d'urgence (pour éviter le risque de perte de sang massive ou, au contraire, de formation active de thrombus);
  • troubles vasculaires des membres inférieurs (thrombose veineuse profonde, varices), organes pelviens, intestins, embolie pulmonaire;
  • pathologies hémorragiques (hémophilie, fièvre hémorragique, thrombocytopathie, thrombocytopénie, maladie de von Willebrand, saignements de nez fréquents, hémorragies sous-cutanées);
  • accident vasculaire cérébral, fibrillation auriculaire, crise cardiaque, cardiopathie ischémique;
  • grossesse, accouchement, césarienne;
  • toxicose sévère;
  • suspicion de coagulation intravasculaire disséminée (coagulation intravasculaire disséminée);
  • diagnostic des causes de fausse couche;
  • contrôle du traitement avec des anticoagulants sanguins (warfarine, dabigatran, trental, héparine, clexan, fraxiparine, médicaments à base d'aspirine);
  • prendre des pilules contraceptives (analyse une fois tous les 3 mois), car les substances qui composent les contraceptifs oraux peuvent provoquer une thrombose aiguë chez les jeunes femmes, conduisant souvent à des conditions graves;
  • maladie hépatique chronique, y compris la cirrhose; évaluation de la fonction de synthèse des complexes protéiques - facteurs de coagulation sanguine;
  • pathologies systémiques auto-immunes (lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie);
  • prendre des médicaments hormonaux, des stéroïdes anabolisants;
  • hirudothérapie (traitement par sangsues) pour prévenir les hémorragies (saignements, hémorragie sous-cutanée).

Comment bien se préparer à l'analyse

Le coût d'un test de coagulation incorrect - saignement potentiellement mortel ou occlusion des vaisseaux sanguins par des caillots sanguins avec violation de l'apport sanguin à des organes importants.

Pour que l'étude soit fiable, des mesures élémentaires sont nécessaires, qui incluent les règles de préparation suivantes:

  • ne pas nourrir les nourrissons jusqu'à 12 mois dans l'intervalle de 30 à 40 minutes avant le prélèvement sanguin;
  • les enfants de 1 à 5 ans ne s'alimentent pas entre 2 et 3 heures avant l'étude;
  • pour les adultes et les jeunes patients de plus de 5 ans, arrêtez de manger 12 heures avant l'analyse;
  • exclure l'activité physique et le stress psychologique 30 minutes avant le don de sang;
  • exclure le tabagisme 30 minutes avant l'étude;
  • avertir le médecin de la prise d'anticoagulants.

Où puis-je donner du sang pour la coagulation? Fourchette de prix moyenne

L'hémostasiogramme est effectué par des assistants de laboratoire qualifiés dans une polyclinique, un centre médical, des laboratoires disposant du matériel nécessaire, des réactifs.

Le coût de l'examen est déterminé par le type de coagulogramme (de base ou détaillé), le nombre de paramètres déterminés et varie de 350 à 3000 roubles. Les patientes en attente de la naissance d'un enfant subissent une étude gratuite si elles ont une assurance médicale obligatoire, puisque l'étude appartient à la catégorie des obligatoires pendant la grossesse.

Comment se déroule l'analyse

Le sang pour une hémostasiographie est prélevé dans une veine. Le site de prélèvement sanguin est désinfecté avec un antiseptique et la peau est percée à l'aide d'une seringue ou d'un système d'aspiration. Les lésions de la veine et des tissus environnants ne sont pas autorisées afin d'éviter le manque de fiabilité des résultats en raison de la pénétration possible de fragments de thromboplastine provenant de tissus endommagés dans le biomatériau à des fins de recherche.

Dans le même but, 2 tubes à essai sont remplis de sang, dont le dernier est envoyé pour analyse.

Combien de temps cela prend-il: combien de temps attendre les résultats

Les résultats du coagulogramme sont généralement obtenus après 1 à 2 jours. Le temps de préparation à l'analyse est lié au volume de facteurs déterminés, à la charge de travail du laboratoire, aux spécificités du service de messagerie.

Indicateurs et normes d'analyse chez les adultes et les enfants

Étant donné que le processus d'hémostase est évalué dans plusieurs systèmes d'unités et plusieurs méthodes, les indices de coagulogramme dans différents laboratoires peuvent différer..

Il est peu pratique et même dangereux d'analyser un coagulogramme par vous-même, car un spécialiste, lors du décodage des indicateurs, prend en compte de nombreux facteurs inconnus du patient et leur combinaison. Parfois, de petits écarts dans certains indicateurs sont dangereux, et en même temps des écarts dans d'autres peuvent ne pas indiquer une maladie grave..

Indicateurs de décodage - de quoi est-il responsable et ce que cela signifie

Grâce à l'évaluation des paramètres obtenus dans l'hémostasiogramme, le médecin est en mesure d'établir la cause des écarts par rapport à la norme et de comprendre s'ils sont dus à une pathologie du système de coagulation ou à d'autres maladies présentant des indicateurs similaires dans le coagulogramme, c'est-à-dire effectuer un diagnostic différencié.

Le temps de thromboplastine partielle (partielle) activée est l'un des paramètres les plus importants de l'hémostase (les autres abréviations sont APTT, ARTT). Indique le temps nécessaire à la formation d'un caillot sanguin après l'introduction de certains réactifs dans le plasma sanguin. Les valeurs de cet indicateur sont directement liées aux changements d'autres indicateurs de l'hémostasiogramme..

Pathologies possibles avec déviation d'APTT

GrossissementDiminution
  • faible teneur en vitamine K, facteurs de coagulation, fibrinogène;
  • prendre des anticoagulants, streptokinase;
  • maladie du foie, glomérulonéphrite;
  • transfusion sanguine volumétrique (transfusion sanguine);
  • la présence d'un anticoagulant lupique;
  • hémophilie, syndrome des antiphospholipides, lupus érythémateux disséminé;
  • maladie de von Willebrand;
  • processus malin actif;
  • perte de sang aiguë.

Niveau de fibrinogène (Fib)

Le fibrinogène (facteur I) est une protéine spéciale produite par les cellules hépatiques. Sur le site de la rupture des vaisseaux, il se transforme en filaments insolubles de fibrine, qui stabilisent la masse d'un thrombus qui obstrue le vaisseau et reste fixe jusqu'à ce que la blessure guérisse.

Conditions et maladies probables avec modifications des taux de fibrinogène

ÉlevéRéduit
  • stade postopératoire;
  • grossesse;
  • Prendre des pilules contraceptives;
  • processus inflammatoires à long terme;
  • athérosclérose, tabagisme;
  • crise cardiaque;
  • blessures avec dommages aux vaisseaux sanguins, brûlures;
  • rhumatisme, néphrose;
  • processus malins;
  • enfants de moins de 6 mois;
  • l'utilisation de thrombolytiques (agents de destruction des caillots sanguins), d'anticoagulants et d'agents antiplaquettaires;
  • cœur, insuffisance hépatique;
  • empoisonnement, y compris les poisons;
  • gestose chez la femme enceinte, syndrome de coagulation intravasculaire disséminé;
  • complications après l'accouchement;
  • la mononucléose;
  • développement agressif de tumeurs, leucémie aiguë;
  • déficit en fibrinogène.

Prothrombine (facteur F II)

Désigne les facteurs de coagulation de base et est une fraction inactive d'une protéine qui, sous l'action de la vitamine K, se transforme en thrombine active, également impliquée dans la formation d'un caillot qui arrête le saignement.

S'il y a un écart des facteurs I à II par rapport à la norme, cela menace le développement à la fois d'hémorragie et de thrombose spontanée sans dommage et avec la formation de caillots sanguins pathologiques qui peuvent rompre la paroi d'une veine ou d'une artère et bloquer la circulation sanguine.

Pour comprendre les changements dans les processus d'hémostase, déterminés par la concentration de prothrombine, des tests de coagulation sont utilisés:

  • PTI (indice de prothrombine). Il s'agit du rapport, exprimé en pourcentage, entre le temps individuel nécessaire à la coagulation sanguine chez un patient pour coaguler le temps du plasma témoin. La valeur normale est de 97 à 107%. Un indicateur bas indique une fluidité sanguine excessive, une maladie du foie, une carence en vitamine K, la prise de diurétiques, d'anticoagulants. Un changement pathologique à la hausse (souvent avec l'utilisation de pilules contraceptives) indique un épaississement dangereux du sang et la menace de formation de thrombus.
  • PO (rapport de prothrombine) est l'inverse du paramètre PTI;
  • INR (rapport normalisé international). Affiche le taux de formation de thrombus en pourcentage. Un cas typique nécessitant une évaluation INR est le patient recevant Warfarin, Warfarex, Finilin, Syncumar.
  • PT ou temps de prothrombine (PT, PT, RECOMBIPL-PT). Détermine l'intervalle (en secondes) requis pour que la prothrombine se transforme en thrombine active.

Pathologies possibles en cas d'écart PTV

ÉlongationRaccourcissement
  • manque de vitamine K, de fibrinogène, de facteurs de coagulation;
  • prendre des anticoagulants;
  • diathèse hémorragique (chez les nourrissons et les jeunes enfants);
  • spasme des voies biliaires;
  • trouble de l'absorption intestinale des lipides;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison $
  • grossesse;
  • déviations de l'hématocrite (volume érythrocytaire);
  • augmentation de l'antithrombine III.

Prothrombine en% selon Quick

C'est l'une des méthodes les plus significatives et les plus sensibles pour la détermination de la prothrombine, par rapport au profil du PTI et du PTV. L'indice Quick est obtenu par une comparaison en pourcentage de l'activité des facteurs de coagulation plasmatique du patient avec la norme établie.

Temps de coagulation selon Lee-White

Le paramètre reflète le taux d'adhésion des plaquettes dans un caillot, indiquant une activité accrue de l'hémostase et le risque de thrombose (avec une valeur réduite), ou une augmentation de la probabilité de saignement si le temps est augmenté.

Temps de thrombine (TT, TV)

L'indicateur exprime le taux de conversion du fibrinogène en fibres de fibrine, fixant un caillot plaquettaire sur le site de la lésion.

Conditions anormales possibles lorsque le téléviseur s'écarte de la norme

ÉlongationRaccourcissement
  • faible teneur en fibrinogène;
  • myélome multiple;
  • pathologies hépatiques;
  • urée sanguine élevée (urémie);
  • la présence de D-dimères dans le plasma
  • 1 stade du syndrome DIC chez la femme enceinte;
  • administration d'héparine.

Indicateurs d'enzymes de coagulation

Reflète le niveau d'activité des enzymes II, V, VII, VIII, IX, X, XI, XII, dont les valeurs ne sont pas associées à des raisons physiologiques, et un écart par rapport à la norme indique toujours le développement de pathologies.

Temps et temps d'activation de la recalcification du plasma (respectivement GRP et AVR)

Les deux études déterminent l'activité globale de l'hémostase et le taux de formation d'un caillot de fibrine, et ne diffèrent que par la manière dont l'analyse est effectuée..

Avec AVR réduit, GRP, il existe un risque de thrombose. Des niveaux élevés signalent la menace de saignement même en cas de blessures mineures en cas de brûlures, de choc, de thrombopénie (faible numération plaquettaire), de traitement avec des anticoagulants.

Anticoagulant lupique

Complexe protéique dont le niveau est déterminé dans les pathologies auto-immunes, car normalement il n'y a pas d'enzyme lupique dans le sang. Sa détection dans le sang indique un risque élevé de syndrome des antiphospholipides (APS), qui peut entraîner une insuffisance fœto-placentaire et une grossesse prématurée..

D-dimères

Les éléments protéiques de la fibrine restent après la destruction des caillots sanguins. Leur nombre accru indique des caillots sanguins trop intenses et la possibilité d'affections telles que: infections et inflammation, insuffisance rénale-hépatique, crise cardiaque, thrombose, septicémie, gros hématomes, tumeurs malignes.

Parfois, une augmentation des dimères est observée après les opérations, dans la vieillesse, dans le contexte de l'utilisation du plasminogène.

Complexes fibrine-monomères solubles (RFMK)

Une concentration accrue de ces composés protéiques moléculaires (produits de transition entre le fibrinogène et la fibrine) met en garde contre une possible thrombose.

Plaquettes

Les cellules de base qui soutiennent les processus d'hémostase sont normalement de 150 000 à 400 000 μl. Lorsque la quantité diminue, une thrombocytopénie est diagnostiquée.

Protéine C

Protéine qui peut réduire l'activité des processus de coagulation, empêchant la formation de gros caillots.

Antithrombine-III

La protéine, qui est un anticoagulant physiologique constamment présent dans le plasma et le plus activement (de 75 à 80%) inhibe l'activité de la thrombine, empêchant l'épaississement excessif du sang et la formation de thrombus.

Pathologies probables avec des écarts de l'antithrombine 3 par rapport à la norme

RenforcementDiminution
  • carence en vitamine K;
  • menstruation;
  • l'adoption de stéroïdes anabolisants, agents pour fluidifier et améliorer la coagulation sanguine;
  • cholestase, pancréatite ou hépatite aiguë;
  • greffe du rein;
  • des niveaux élevés de bilirubine;
  • déficit congénital en antithrombine 3;
  • 26 à 40 semaines de grossesse;
  • l'utilisation de médicaments contraceptifs;
  • pathologies hépatiques (insuffisance, cirrhose);
  • greffe du foie;
  • thrombose, crise cardiaque, embolie pulmonaire;
  • utilisation incontrôlée d'héparine à forte dose;
  • prendre de la L-asparaginase pour la gestose.
processus inflammatoires aigus ou à long terme sévères, infections

Protéine S

Protéine, sans laquelle ni l'antithrombine ni la protéine C. Le taux ne peut que diminuer, ce qui est déterminé par une carence congénitale en protéine S, une maladie du foie, la prise de warfarine et d'autres anticoagulants.
normes d'analyse chez l'adulte et l'enfant

Valeurs normales des paramètres d'hémostasiogramme

La plupart des paramètres de l'hémostase ne diffèrent que légèrement entre les adultes et les jeunes patients. Une différence notable est typique pour les bébés après l'accouchement jusqu'à l'âge de 2 mois.

Tableau des valeurs normales du coagulogramme

Paramètre et / ou son abréviationLa norme chez les adultesChez les enfants
Temps de saignement3 à 10 minutes
Temps de coagulation (Lee-White)En silicone 12 - 15, en verre 5 - 7 minutes4 à 9 minutes
Temps de prothrombine, secondes15 - 17, 11 - 14 ou 9 - 12 avec différents réactifsnouveau-nés prématurés de 14 à 19 ans, à terme 13 à 17 secondes; enfants de plus d'un an de 13 à 16 ans
Prothrombine en% selon Duke70 à 120%78 à 142%
Consommation de prothrombine75 à 125%la même plage de valeurs
PTI0,7 - 1,3en pourcentage 70-100
Temps de recalcification du plasma GRP, secondes60 - 12090 - 120
Temps de thrombine, secondes11 - 17,8
Plaquettes150 à 400 g / l150 à 350 g / l
Activation du temps de recalcification ATS, secondes50 - 70
APTT en quelques secondes (APTT, APTT)23 - 35 ou 31 - 45 avec différents réactifs
INR, INR0,8 - 1,2la même plage de valeurs
Concentration de fibrinogène FIB, RECOMBIPL-FIB, FIB.CLAUSS2 à 5 g / l5,9 à 11,7 μmol / l
RFMK3,36 à 4,0 mg / 100 ml1,25 à 4 g / l.
Fibrinogène2,75 à 3,65 g / l5,9-11,7 μmol / l, pour les nouveau-nés 1,25 - 3,1 g / l
Anticoagulant lupiqueest absent
D-dimèresmoins de 0,79 mg / l
33,5 à 727,5 ng / ml
Protéine C70-140% ou 2,82 - 5,65 mg / l
Protéine S67 à 140 U / ml
antithrombine III70 à 125%nouveau-nés 40-80%
jusqu'à un an 45 - 80%
jusqu'à 10 ans 65-130%
jusqu'à 16 ans 80 - 120%
activité des facteurs II et V60 à 150%
activité du facteur VII65 à 135%
activité des facteurs VIII, IX et IX50 à 200%
facteur X X60 à 130%
facteur XI65 à 135%
facteur XII65 à 150%

Lors de l'analyse d'un coagulogramme, il convient de garder à l'esprit que les valeurs de référence, les méthodes et les unités de mesure des laboratoires individuels peuvent différer..

Coagulogramme pendant la grossesse

Pendant la période d'attente pour le bébé, le corps subit des charges élevées et des changements importants des indicateurs d'hémostase, qui sont déterminés par le développement de la circulation sanguine utéro-placentaire chez une femme enceinte.

Pendant cette période, le corps essaie de se défendre contre le développement éventuel d'un décollement placentaire, des saignements utérins et la formation de caillots sanguins intravasculaires. Le coagulogramme aide à identifier en temps opportun la menace de fausse couche, de saignement, d'effets négatifs sur la fonction du cerveau et d'autres organes du fœtus.

Avec une gestose sévère, une complication potentiellement mortelle peut se développer - un syndrome de coagulation intravasculaire disséminé, qui se manifeste d'abord par l'apparition de nombreux petits caillots sanguins, une altération du flux sanguin entre la mère et le fœtus, puis par l'échec des mécanismes de coagulation sanguine (acoagulation). Un tel état pathologique conduit au stade 1 à une insuffisance placentaire, une hypoxie fœtale, à une forte probabilité de colmatage des artères des organes importants, et plus tard au risque de saignement massif et de décès de la femme enceinte et du fœtus..

Par conséquent, une femme, en attendant un bébé, une fois par trimestre (et en cas de complications - et plus souvent), doit subir une hémostasiographie.

Indicateurs d'hémostase chez la femme enceinte

Indicateur / trimestre123
Fibrinogène, g / l2,921 - 3,123,04 - 3,454,41 - 5,11
Temps de thrombine, sec10,6 - 13,410,4 - 13,210,2 - 12,8
Prothrombine78 à 142%
APTT, s17 - 24
D-dimèrejusqu'à 1,1 mg / l ou moins de 500 ng / mljusqu'à 2,1 mg / l ou moins de 900 ng / ljusqu'à 2,81 mg / l ou moins de 1500 ng / ml
AVR, s60,2 - 72,556,6 - 67,748,3 - 55,2
Plaquettes, * 109 / l302 - 316274 - 297241 - 262
Indice de prothrombine,%85,3 - 90,291,1 - 100,3105,7 - 110,5
RFMK, ED77 - 12985 - 13591 - 139
Antithrombine III, g / l0,2210,1750,154, mais pas moins de 75 à 65%
Fibrinogène, g / l2,5 à 5,22,9 - 5,53,8 - 6,2

Important! Toutes les normes spécifiées sont indicatives et non unifiées. Un décodage compétent d'un coagulogramme ne peut être effectué que par un obstétricien-gynécologue. Il est fortement déconseillé d'utiliser les informations provenant d'Internet et les conseils des forums sur Internet.

Déchiffrer un hémostasiogramme pendant la grossesse

Normalement, au cours des trois premiers mois, les paramètres de coagulation sanguine peuvent être réduits, mais à la fin de la grossesse, au contraire, ils augmentent, car la préparation à la perte de sang pendant l'accouchement a lieu.

Conditions anormales probables lorsque les indices d'hémostase s'écartent de la norme

IndiceÉcarts par rapport à la norme et pathologies possibles
RenforcementDéclin
APTTla possibilité de saignement en raison de la présence de 2 à 3 stades du syndrome DICSyndrome de coagulation intravasculaire disséminée de stade 1, avec augmentation de la coagulation sanguine;
thromboembolie, thrombose
Temps de prothrombine et INR2-3 stades du syndrome DICsyndrome de coagulation intravasculaire disséminé primaire; dernières semaines avant l'accouchement
Prothrombinerisque de décollement placentairemoins de 70% selon Duke - 1 phase du syndrome DIC
Temps de thrombineplus de 26 secondes - 2 à 3 stades du syndrome DICmoins de 10 à 11 secondes - 1 phase du syndrome DIC
Antithrombine IIIRisque d'interruption de grossesse, hépatite aiguë, hémorragiediminution de 50% par rapport à la norme - décollement placentaire, insuffisance placentaire, crises cardiaques des organes internes
D-dimèreforte croissance - gestose sévère,
maladie rénale, diabète sucré, thrombose, oncologie
observé très rarement et n'a aucune valeur diagnostique
FibrinogèneDIC phase 1, infection aiguë, pneumonie, oncologie, accident vasculaire cérébralen dessous de 3 g / l - toxicose sévère, pathologie hépatique, syndrome DIC, déficit aigu en B12 et C;
la leucémie myéloïde chronique
Anticoagulant lupiqueL'apparence indique la probabilité de gestose, de prééclampsie, de thrombose, de fausse couche, de crise cardiaque et de décollement placentaire
RFMKUne augmentation de plus de 4 fois par rapport à la norme (15 mg / l) menace le décollement placentaire, le développement de DIC

Si dans l'hémostasiogramme, 1 ou 2 indicateurs ont des valeurs différentes de la norme, cela ne signifie pas que le patient est immédiatement menacé d'une complication grave. En règle générale, cela indique uniquement l'adaptation des mécanismes de l'hémostase, qui fonctionne dans le mode requis à l'heure actuelle pour une femme enceinte.

Les pathologies vraiment menaçantes se traduisent dans le coagulogramme par un écart significatif par rapport à la norme dans de nombreux indicateurs

Une hémostasiographie correcte et ponctuelle est la clé du succès du traitement des maladies acquises et congénitales au stade du développement et des premiers stades, de la prévention des saignements ou, au contraire, des caillots sanguins anormaux. Une analyse de la coagulation sanguine chez les femmes portant un enfant permettra au médecin de prévenir le décollement placentaire, le sous-développement du fœtus dû à une thrombose vasculaire, une fausse couche, le développement d'une prééclampsie, une coagulation intravasculaire disséminée, des saignements dangereux et la mort. Mais en raison de la complexité de l'étude, il est inacceptable de tirer indépendamment des conclusions sur la présence ou l'absence de pathologies. Seul un spécialiste qualifié est en mesure d'effectuer une analyse précise et de faire une prévision correcte.