Test de coagulation sanguine (coagulogramme): ce qui est inclus, comment le prendre

Thrombophlébite

Un coagulogramme sanguin est un test complet qui mesure la capacité de votre sang à former des caillots (caillots sanguins). Les résultats aident le médecin à évaluer le risque de saignement excessif ou de thrombose..

Il est généralement admis que les plaquettes sont responsables de la coagulation et il suffit de compter leur nombre. C'est une déclaration juste, mais seulement en partie. L'hémostase est fournie par de nombreuses cellules et substances différentes:

L'endothélium est la paroi interne des vaisseaux. Au moment des dommages, il jette des substances biologiquement actives qui déclenchent le processus de formation de caillots sanguins;

Les facteurs de coagulation sont des substances et des enzymes présentes dans les plaquettes et le plasma. Au total, il existe 22 facteurs plaquettaires et 13 plasmatiques.

Certaines de ces substances sont simplement incluses dans le test de coagulation sanguine. La tâche principale du médecin est d'estimer le temps pendant lequel votre sang commence à s'épaissir et à former des caillots..

Indications du coagulogramme

Un test de coagulation sanguine peut vous être prescrit si votre médecin soupçonne:

Thrombophlébite et hypercoagulabilité sanguine;

Troubles hémorragiques tels que l'hémophilie (fluidification du sang), la thrombocytopénie (faible nombre de globules rouges), etc.

Maladie du foie (cirrhose);

Maladie cardiaque (cardiopathie ischémique, fibrillation auriculaire);

Embolie pulmonaire.

Valeurs de référence du coagulogramme

Comme déjà mentionné, un coagulogramme est une analyse complexe, il comprend donc plusieurs paramètres de mesure..

Temps de coagulation

Facteur de coagulation V (Proaccelerin)

Une diminution des taux de facteur V peut indiquer une maladie du foie, une fibrinolyse primaire (dissolution des caillots sanguins) ou une coagulation intravasculaire disséminée (CID).

Fibrinogène

Les facteurs de coagulation transforment le fibrinogène en filaments de fibrine, à partir desquels des caillots sanguins se forment pendant le saignement. Des taux de fibrinogène anormalement bas peuvent être un signe de fibrinolyse, d'hémophilie et d'autres facteurs similaires..

Autres noms pour ce test: test du facteur I ou test d'hypofibrinogénémie.

Temps de prothrombine (PT)

Détermine la voie dite de coagulation sanguine externe et évalue l'hémostase en général. Le temps de prothrombine normal est de 11 à 16 secondes.

Indice de prothrombine (PTI)

La prothrombine est une autre protéine produite par le foie. L'indice de prothrombine compare le temps de coagulation sanguine du patient à la normale, mesurée en pourcentage. En fait, cette partie du coagulogramme est un dérivé du temps de prothrombine.

Temps de thrombine

Mesure l'efficacité avec laquelle le fibrinogène est converti en fibrine.

Des résultats anormaux sont généralement associés à des troubles héréditaires de la production de fibrinogène, à une maladie du foie et à certains médicaments qui interfèrent avec la coagulation.

Temps de thromboplastine partielle activée (APTT)

Un test qui simule la coagulation du sang le long de la voie interne lors de l'activation par contact de l'hémostase. Souvent utilisé en conjonction avec le temps de prothrombine.

Plasminogène

Forme principale de l'enzyme plasmine, qui limite la coagulation. C'est à une augmentation du plasminogène que le risque de caillots sanguins est associé.

Comment prendre correctement un coagulogramme

Techniquement, un coagulogramme n'est pas différent des autres tests sanguins. Échantillon prélevé dans une veine.

Cependant, pour obtenir des résultats adéquats, une préparation plus approfondie sera nécessaire:

Le sang doit être prélevé strictement à jeun et de préférence le matin. La veille, seul un dîner léger est autorisé;

Le jour du don de sang, ne buvez que de l'eau ou du thé vert, du café, des boissons gazeuses;

Ne buvez pas d'alcool au moins 3 jours avant le test;

Limitez votre activité physique la veille du test;

Ne fumez pas pendant au moins 2-3 heures;

Ne mangez pas d'aliments gras, salés, fumés ou épicés la veille.

Si vous prenez des médicaments, assurez-vous d'indiquer à votre médecin leur nom, la durée de l'administration.

Les contraceptifs oraux, les AINS (aspirine), les anticoagulants peuvent fausser considérablement les résultats. Ils doivent être annulés environ 2 semaines avant de prendre le coagulogramme.

Le système d'hémostase: pourquoi faire un test de coagulation sanguine

Le matériel est publié à titre informatif uniquement et ne constitue pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de consulter un hématologue de votre hôpital!

Co-auteurs: Natalya Markovets, hématologue

La coagulation sanguine normale est très importante pour assurer le travail bien coordonné de tous les organes internes. Le biosystème qui détermine directement le niveau optimal de coagulation sanguine est l'hémostase. Il est responsable de deux fonctions de notre corps: il maintient le sang à l'état liquide ou le coagule s'il y a des dommages aux vaisseaux. Pour déterminer dans quelle mesure le fonctionnement de ce système est correct, permet l'analyse correspondante.

Contenu:

Caractéristiques du travail de l'hémostase

Le système hémostatique régule la perte de sang dans le corps par deux mécanismes:

  1. L'hémostase est vasculaire-plaquettaire;
  2. Hémostase de coagulation.

Lorsqu'une femme découvre qu'une nouvelle vie est née et se développe en elle, tout change pour elle. Le corps d'une femme enceinte lui-même subit des changements importants visant à offrir des conditions favorables au port et à la mise au monde d'un bébé. Le processus de ces changements doit être soigneusement surveillé afin d'identifier à l'avance les moindres écarts par rapport à la norme. L'hémoglobine est l'un des indicateurs les plus importants nécessitant une attention accrue pendant la grossesse..

Le premier interfère avec la coagulation et le second est responsable de la coagulation directe du sang. Travaillant indépendamment l'un de l'autre, mais en même temps, ces deux mécanismes permettent de fournir un équilibre compétent de la coagulation sanguine, c'est-à-dire de protéger le corps d'une coagulation diminuée ou augmentée..

La consistance du sang doit être stable. Pour une bonne circulation à travers les récipients, il doit être suffisamment fluide. Mais pour ne pas s'infiltrer à travers les parois des vaisseaux sanguins sous l'influence de la pression, le sang doit être suffisamment épais.

Important! Si le vaisseau est endommagé, le corps forme un thrombus à cet endroit, ce qui empêche le sang de s'écouler. Dans un corps sain, un cours local de ce processus est observé, c'est-à-dire qu'un thrombus se forme spécifiquement sur le site d'endommagement de la paroi vasculaire. Si le sang se caractérise par une mauvaise coagulation, le thrombus se forme lentement. Avec un taux de coagulation accru, au contraire, le processus se produit rapidement.

Nom de l'analyseTaux indicateurQuel sang est utilisé
Analyse du niveau de plaquettesPour hommes et femmes 150-400 g / lCapillaire (prise de doigt)
Chez les enfants 150-350 g / l
Temps de coagulationNorme de Sukharev: début - 30-120 sec; fin - entre 3 et 5 minutes;Capillaire
Lee-White taux 5-10 minutesDe la veine
Duke saignement duréeNe doit pas dépasser 4 minutesDu doigt
Temps de thrombine (TV)12-20 secondesDe la veine
Indice de prothrombine (PTI)Sang capillaire 93-107%Analyse d'empreintes digitales
Sang veineux 90-105%Analyse à partir d'une veine
Temps de thromboplastine partielle activée (APTT)Pour tous les groupes d'âge, quel que soit le sexe 35-50 secondesVeineux
FibrinogèneAdultes 2-4 g / l; dans les premiers jours de la vie d'un enfant 1,25-3,0 g / lDe la veine

Les facteurs suivants peuvent affecter le moment de la coagulation sanguine:

  • L'état dans lequel se trouvent les parois vasculaires. Une coagulation accrue peut se produire si la structure des parois artérielles est gravement endommagée.
  • Concentration de facteur plasmatique. La plupart d'entre eux sont synthétisés par le foie. Ces facteurs affectant la coagulation sont à un niveau bas ou élevé, ce qui affecte directement la coagulation sanguine..
  • Système d'anticoagulation et concentration des facteurs plasmatiques. Plus ces facteurs sont nombreux, plus le sang sera mince..
  • Le nombre de plaquettes, ainsi que l'utilité de leur fonctionnement. Ce sont les plaquettes qui «surveillent» l'intégrité des vaisseaux sanguins et provoquent le processus de coagulation sanguine.

Il y a trois étapes de coagulation, et si l'une d'entre elles ne va pas, cela peut conduire à une violation de l'ensemble de la fonction de coagulation.

Processus de coagulation sanguine

L'importance de l'analyse pour déterminer le niveau de coagulation

Test de coagulation sanguine

Un test de coagulation sanguine est l'un des tests clés avant tout type de chirurgie ou pendant la grossesse. Le temps de coagulation du sang a été scientifiquement établi: la norme chez les femmes et les hommes est de une à cinq minutes. La tâche principale de cette analyse est d'établir les résultats de la coagulation du sang lorsque les vaisseaux sont endommagés. Les maladies possibles sont également vérifiées - la présence de diverses pathologies sanguines, congénitales et acquises, est établie.

Vidéo sur la coagulation du sang

Les caillots sanguins qui se forment sur les parois du système vasculaire humain sont les causes les plus courantes d'accident vasculaire cérébral, de maladie coronarienne et de crise cardiaque. Dans ce cas, les principales causes de thrombose résident précisément dans l'augmentation du niveau de coagulation, qui conduit à la formation de caillots sanguins..

Important! Il est impératif de vérifier la coagulation sanguine en temps opportun, car son niveau accru peut être à l'origine d'un certain nombre de maladies des systèmes cardiaque et vasculaire. En outre, une violation des propriétés coagulantes du sang se produit souvent dans le contexte de pathologies graves, et cette analyse peut donc devenir une étape importante dans le diagnostic de diverses maladies, qui peuvent même avoir des conséquences irréversibles, jusqu'à la mort..

Qui est recommandé de subir l'analyse

Un test de coagulation sanguine est recommandé pendant la grossesse

Un test de coagulation des protéines sanguines doit être effectué pour éviter d'éventuelles défaillances du biosystème hémostatique chez les patients suivants:

  • Personnes ayant atteint l'âge de quarante ans.
  • Femmes enceintes, car l'hémostase pendant la grossesse peut changer considérablement.
  • Pendant la ménopause.
  • Quiconque se prépare à une chirurgie.
  • Patients qui utilisent des médicaments et des anticoagulants pendant une longue période.

Nous avons déjà écrit sur le taux de plaquettes pendant la grossesse et recommandé de mettre cet article en favori.

Chez les enfants, la nécessité de réussir ces analyses ne se pose qu'en préparation aux opérations et si la physiologie du système d'hémostase est altérée.

Coagulation du sang pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un certain nombre de processus et de changements importants se produisent dans le corps féminin à de nombreux niveaux. Tout d'abord, un changement du fond hormonal est observé, ce qui affecte directement le fonctionnement des organes internes. Avec une augmentation de la quantité de sang qui circule en permanence, des changements dans sa composition se produisent. En raison de l'augmentation du taux de plasma dans le sang, le système qui met en œuvre sa coagulation commence à fonctionner d'une manière différente..

Il vous sera utile de vous renseigner également sur les cas d'augmentation du fibrinogène pendant la grossesse sur notre site Web.

Conseil! Le bon fonctionnement du système d'hémostase est très important pour un port normal et une naissance réussie d'un bébé. Par conséquent, afin d'éviter les problèmes de naissance, les femmes enceintes doivent subir un test de coagulation trois fois pendant toute la durée de la gestation..

Afin de savoir si un patient a la syphilis, il est envoyé pour un test spécial. La présence de la maladie dans la plupart des cas est confirmée par un test de Wassermann positif (RW). En plus de cette analyse, il existe d'autres méthodes, mais elles sont traditionnellement appelées les mêmes.

Caractéristiques de l'analyse

Pour un test de coagulation sanguine, du sang veineux est utilisé

Voyons maintenant comment faire un test de coagulation. Le sang est prélevé dans une veine, après quoi il est envoyé dans un tube à essai, dans lequel une substance qui empêche la coagulation est ensuite ajoutée. Après cela, un certain nombre d'échantillons sont prélevés, qui déterminent 8 paramètres d'analyse, dont les principaux sont:

  • Voie interne pour arrêter le saignement.
  • Temps de coagulation.
  • Voie de coagulation sanguine externe.

Le schéma de détermination de la coagulation sanguine implique 5 paramètres supplémentaires, appelés.

Le sérum sanguin contient de nombreux composants essentiels, sans lesquels une personne ne pourrait pas exister normalement, le fibrinogène en fait partie. Cette substance est également appelée protéine sanguine. Il est responsable de la coagulation. Une augmentation ou une diminution de la concentration de fibrinogène indique le développement d'une pathologie dans le corps..

Raisons du développement d'anomalies de la coagulation sanguine

Tout écart par rapport à la coagulation sanguine normale est indésirable. Il existe de tels types de troubles dans ce cas: coagulation accrue et faible. Avec une augmentation de cet indicateur, des caillots sanguins peuvent survenir, à la suite desquels l'apport sanguin aux organes individuels diminue ou même s'arrête complètement. De plus, ces violations peuvent être à la fois congénitales et acquises.

Les raisons les plus courantes de ces écarts sont:

  • Prise par les patients d'anti-inflammatoires, d'anticoagulants, de fibrinolytiques et d'aspirine.

L'aspirine peut réduire la coagulation sanguine

  • Mutations géniques, qui peuvent également être héréditaires (hémophilie).
  • Manque de vitamine K dans le corps, maladies du sang et du foie, perte de sang abondante.

Important! Une mauvaise coagulation nécessite un traitement immédiat.

Causes et conséquences de l'augmentation de la coagulation sanguine

Dans ce cas, la probabilité de caillots sanguins dans le système vasculaire, l'inflammation des veines, qui conduit finalement au développement d'une thrombophlébite, augmente considérablement. Les principaux signes de cette pathologie sont l'apparition de poches dans la zone des veines touchées, une rougeur de la peau avec douleur.

Les caillots sanguins entraînent une perturbation du flux sanguin dans les tissus, obstruant les vaisseaux sanguins. Ainsi, des lésions tissulaires se produisent dans la zone malsaine. S'il y a un blocage complet du flux sanguin vers l'organe, un site apparaît où les cellules meurent (foyer d'ischémie), cela conduit à une perturbation du fonctionnement de l'organe, ce qui se traduit par l'apparition de conséquences irréversibles.

Important! Le plus grand danger d'augmentation de la coagulation concerne le cerveau et le cœur, car leurs lésions entraînent souvent une invalidité et même la mort..

La complication la plus terrible de la thrombophlébite est la séparation d'un caillot sanguin. Si le thrombus est diamétralement plus petit que le vaisseau, il commence à se déplacer avec le sang jusqu'à ce qu'il obstrue l'un des vaisseaux. Le plus grand danger pour la vie du patient est la thromboembolie qui se produit dans l'artère pulmonaire. Pour éviter de telles conséquences, une vérification approfondie de la coagulation sanguine doit être effectuée..

Il existe un certain nombre de raisons qui déterminent l'augmentation de la coagulation. Les plus courants sont:

  • Œdème pulmonaire;
  • Déshydratation causée par des vomissements ou une diarrhée associée à des problèmes digestifs. Cela devrait également inclure toutes sortes d'empoisonnements;
  • Grossesse et prise de pilules contraceptives;
  • Brûlures étendues;
  • Infestation parasitaire;
  • Écoulement excessif d'urine causé par le diabète ou des problèmes rénaux.

Les principales manifestations d'une mauvaise coagulation

Cette maladie présente un grave danger pour les patients, car des saignements peuvent survenir. Il survient souvent chez ceux qui ont un ulcère (dans l'estomac ou les intestins). Cela peut entraîner une perte de sang importante..

Important! Avec une mauvaise coagulation du sang, le risque de saignement à l'intérieur de l'organe augmente considérablement. De telles manifestations sont souvent remarquées par les spécialistes trop tard. Pour cette raison, un contrôle de la coagulation doit être effectué même avec une simple extraction dentaire..

Chez les patients présentant une mauvaise coagulation, des saignements des gencives sont généralement observés, des saignements de nez sont possibles et des ecchymoses surviennent même avec des coups et des blessures mineurs. Les ecchymoses saillantes peuvent être importantes ou de nature similaire à une éruption cutanée. En outre, les patients peuvent avoir des fissures ou des plaies cutanées sans raison évidente..

Une mauvaise coagulation sanguine peut avoir des symptômes similaires à l'anémie, tels que:

  • chute de cheveux;
  • malaise général;
  • ongles cassants;
  • vertiges;
  • diarrhée ou vice versa, constipation, etc..

Une mauvaise coagulation sanguine peut indiquer qu'un patient a une maladie grave telle que l'hémophilie, dans laquelle il y a une tendance à saigner. Cette maladie peut être héritée de la lignée masculine, malgré le fait que les femmes en sont les porteuses.

Des problèmes de coagulation peuvent survenir dans le contexte d'une mauvaise situation environnementale, d'un travail dans des conditions nocives, d'une diminution de l'immunité ou du développement d'un cancer.

Une détérioration de la coagulation peut survenir dans le contexte de conditions de travail nocives

Tout écart dans la coagulation sanguine est non seulement dangereux pour la vie du patient, mais peut également indiquer le développement d'un certain nombre de maladies graves dans son corps. Pour cette raison, vous devez immédiatement consulter un médecin si vous remarquez l'un des symptômes ci-dessus..

Test de coagulation sanguine

Test de coagulation sanguine - coagulogramme. La coagulation est l'une des propriétés les plus importantes qui vous permet d'arrêter le saignement en cas d'endommagement des parois des vaisseaux sanguins.

Fonction du système de coagulation sanguine

Le processus de coagulation est étroitement lié au système d'homéostasie, dont la tâche principale est de maintenir le volume sanguin optimal dans le corps. L'homéostasie a deux mécanismes:

  • Le mécanisme principal est appelé plaquette vasculaire. Avec lui, la formation du soi-disant «caillot de sang blanc» se produit, qui consiste en des plaquettes collées.
  • Le mécanisme secondaire ou de coagulation n'est que la coagulation sanguine. Il forme un blocage de la zone endommagée avec un caillot de fibrine dense, également appelé "caillot de sang rouge". Il a obtenu ce nom en raison de la couleur rouge des érythrocytes, qui sont à la base d'un caillot de fibrine..

En outre, il ne faut pas oublier la dernière étape de l'homéostasie, qui est la résorption d'un caillot sanguin devenu inutile. Le caillot qui protège contre la perte de sang disparaît normalement après la restauration du vaisseau et la nécessité d'en avoir disparu.

Indications d'analyse

D'une autre manière, un test de coagulation sanguine s'appelle un coagulogramme. La base de la nomination d'une étude peut être:

  • maladies auto-immunes;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • Diabète;
  • phlébévrysme;
  • hémochromatose.

De plus, une telle analyse est recommandée pour certaines conditions particulières du corps, telles que:

  • grossesse;
  • période avant et après la chirurgie;
  • traitement avec des anticoagulants pour surveiller l'état du patient;
  • saignement trop long.

Décodage

Lors du décodage d'un test de coagulation sanguine, les données obtenues en laboratoire sont comparées aux normes. Habituellement, lors de la réalisation d'un coagulogramme, 8 indicateurs sont pris en compte:

  • Test sanguin pour le temps de coagulation. Le temps normal pour le sang veineux est de 5 à 10 minutes et pour le sang capillaire est de 2 minutes.
  • APTT - cette abréviation signifie temps de thromboplastine partielle activée. La norme pour cet indicateur est de 24 à 35 secondes. Une augmentation de cet indicateur indique une faible capacité de coagulation, et une diminution du temps indique une coagulation accrue..
  • L'indice de prothrombine ou le temps de prothrombine est lu pour évaluer la voie de coagulation externe. Son taux est de 80 à 120%. Une diminution de cet indicateur nous renseigne sur l'hypercoagulabilité et son augmentation - sur une diminution de la fonction de coagulation sanguine..
  • Le fibrinogène est l'une des protéines plasmatiques et sa quantité varie normalement de 5,9 à 11,7 μmol / L. Une augmentation de cet indicateur se produit avec un processus inflammatoire, elle augmente également avec les brûlures, les crises cardiaques et la grossesse. S'il est abaissé, cela peut indiquer une maladie du foie ou une coagulation intravasculaire disséminée (CID)..
  • Un indicateur tel que le temps de thrombine vous permet d'évaluer le stade final de la coagulation. Son rythme est de 11 à 17,8 secondes. Une augmentation de ce temps peut être observée avec un déficit en fibrinogène, ainsi qu'avec un traitement à l'héparine et avec une hyperbilirubinémie. Une diminution de cet indicateur peut indiquer un syndrome DIC ou une grande quantité de fibrinogène dans le sang..
  • Un autre indicateur est le temps de recalcification du plasma, qui varie normalement de 60 à 120 secondes..
  • Rétraction du caillot sanguin, qui se situe normalement entre 44% et 65%.
  • Le dernier paramètre est la tolérance à l'héparine plasmatique. Aujourd'hui, cet indicateur n'est pas toujours utilisé, et sa norme est de 3 à 11 minutes..

La coagulation est un processus très complexe qui dépend de nombreux facteurs, il est donc important de prendre en compte des paramètres supplémentaires du coagulogramme:

  • La protéine C est une protéine de coagulation dont l'absence peut provoquer une thrombose aiguë.
  • Antithrombine - une substance qui est un facteur dans le système anticoagulant et aide à prévenir la formation de caillots sanguins lorsqu'ils ne sont pas nécessaires.
  • Le D-dimère est un produit de dégradation du thrombus, sa détermination aide à identifier à l'avance la possibilité de développement d'une thrombose et à la prévenir.
  • L'anticoagulant lupique est généralement indiqué en cas de suspicion de troubles auto-immuns ou de syndrome des antiphospholipides.

Lors du décodage d'un coagulogramme, il est impératif de prendre en compte le fait que les normes d'un test sanguin pour la coagulabilité peuvent différer considérablement en fonction de l'âge du patient et de certaines conditions spécifiques du corps, par exemple, la grossesse.

Comment prendre

Il est très important de suivre quelques règles simples lors de la prise d'un test sanguin pour le temps de coagulation, cela aidera à rendre l'analyse plus précise et plus fiable. Il est recommandé de faire une prise de sang dans la première moitié de la journée, car certains indicateurs peuvent changer au cours de la journée. Avant de procéder à l'analyse, il est nécessaire de limiter légèrement la prise alimentaire tout au long de la journée, et pendant les 12 dernières heures, il vaut mieux ne pas manger du tout. Vous devez également renoncer aux boissons sucrées, préférant l'eau. Si le patient a pris des médicaments dont l'effet peut affecter la coagulation sanguine, il est nécessaire d'en avertir le médecin..

Indices normaux et anomalies de la coagulation sanguine

La capacité du sang à coaguler est protectrice. Sans cette capacité, la vie d'une personne serait soumise à une menace constante. Mais il y a souvent des cas où diverses défaillances se produisent dans le corps, ce qui affecte négativement cette fonctionnalité. Et puis, vous devez effectuer un test de coagulation sanguine et d'autres tests de laboratoire pour aider à identifier la cause de ce qui s'est passé.

Qu'est-ce que la coagulation sanguine

Tout d'abord, vous devez vous familiariser avec la façon dont le sang se transforme en un caillot dense. Tout dommage aux parois des vaisseaux sanguins libère certaines protéines appelées fibrines, et elles sont responsables de la fonction protectrice. Les plaquettes, qui sont les plus proches du site de la blessure, commencent à changer de forme. Ils deviennent comme des balles avec des processus spéciaux qui permettent aux cellules de se coller ensemble. Ainsi, il y a un blocage du site de rupture tissulaire, ce qui empêche le sang de quitter les vaisseaux. Le sang lui-même acquiert une consistance fromagère, cesse d'être filandreux. En outre, ce mécanisme empêche les substances nocives de pénétrer dans la plaie. On peut conclure que la tâche de la coagulation sanguine est d'empêcher la perte du liquide corporel principal. En médecine, ce processus est généralement appelé hémostase. Mais une mauvaise coagulation du sang ne confère pas une protection maximale au corps, ce qui est très dangereux. L'augmentation de la coagulation sanguine comporte également un risque pour la santé humaine, car des caillots sanguins peuvent se former.

Quand une analyse est-elle nécessaire

Il est conseillé de rechercher une défaillance du mécanisme d'hémostase si:

  • Violations du fonctionnement des organes hématopoïétiques (pathologie de la moelle osseuse, problèmes hépatiques);
  • Varices, tendance à la thrombose;
  • Maladies du système cardiovasculaire;
  • Carence en vitamines;
  • Dysfonctionnement du système immunitaire.

En outre, des analyses sont recommandées pour le traitement avec certains médicaments (antibiotiques, aspirine, cytostatique), ainsi que lors de la planification d'une grossesse, avant diverses opérations. Certaines personnes se demandent comment s'appelle l'incapacité héréditaire du sang à coaguler. Il s'agit d'hémophilie. Cette maladie génétique n'est transmise qu'au sexe masculin et les femmes ne peuvent agir qu'en tant que porteuses de ce gène. Avec l'identification rapide du problème de coagulation, vous pouvez vous protéger des conséquences irréparables, il est donc très important d'effectuer des tests de laboratoire spéciaux à temps.

Indicateurs normaux

Pour déterminer s'il y a des problèmes, vous devez savoir quel est le taux de coagulation sanguine:

  • Temps de saignement - étudié à partir du moment où le doigt est perforé On pense que le temps de coagulation du sang est normal si le saignement se termine 2 à 3 minutes après le début de la procédure;
  • Agrégation - la connectivité des thrombocytes est étudiée, un indicateur au niveau de 0-20% est considéré comme la norme;
  • Adhésion - cet indicateur est responsable de l'adhésion des plaquettes aux parois des vaisseaux sanguins qui ont été endommagés. Son niveau naturel est de 20 à 50%;
  • Coagulation à l'extérieur du corps - le compte à rebours commence par la prise de sang et se termine après sa solidification dans un récipient médical ou un verre. Pour le sang capillaire et veineux, 3 à 5 et 5 à 10 minutes sont respectivement suffisantes;
  • L'indice de prothrombine est déterminé entre le temps de coagulation chez un patient et une personne en bonne santé. La norme est de 90 à 107%. Chez les femmes en fin de grossesse, le taux de PTI peut être légèrement augmenté;
  • Fibrinogène - chez les hommes et les femmes, s'ils sont en bonne santé, l'indicateur se situe au niveau de 2-4 g / l;
  • Temps de thrombine - le fibrinogène doit être converti en fibrine en 14 à 18 secondes;
  • APTT, qui signifie temps de thromboplastine partielle activée, a un taux de 30 à 40 secondes.

Méthodes de recherche

La coagulation sanguine ne peut être déterminée que dans des conditions de laboratoire. Ces études sont réalisées par des professionnels de la santé qualifiés. Il existe de nombreux types de telles analyses, parmi les plus courantes, il est nécessaire de souligner:

  • Selon la méthode de Sukharev. Le plasma capillaire est utilisé, il est prélevé sur un doigt dans un volume de 30 mm. Après cela, le spécialiste secoue le récipient et marque l'heure à laquelle l'échantillon commence à s'épaissir;
  • Selon Moravic. Le sang capillaire est utilisé, il est placé sur un verre spécial et un chronomètre est activé pour déterminer la coagulation. Toutes les demi-minutes, l'échantillon est contrôlé à l'aide d'un tube en verre, et l'heure d'apparition du fil de fibrine sera le résultat de l'analyse;
  • Selon la méthode Duque. Le lobe de l'oreille du patient est percé. Cela se fait avec une aiguille spéciale (Frank). Le site de ponction est imbibé de papier spécial, qui est effectué toutes les 15 secondes. Le résultat de l'étude sera le moment où les taches de sang cesseront de rester sur le papier..

Vous devez préparer soigneusement le diagnostic. Pour ce faire, il suffit de respecter les règles établies suivantes:

  • Ne mangez pas 8 heures avant l'analyse;
  • Ne buvez pas d'alcool pendant 24 heures;
  • Ne fumez pas 3 heures avant le test;
  • Quelques heures avant le prélèvement sanguin, ne chargez pas le corps d'activité physique;

Si vous ne suivez pas les recommandations ci-dessus, l'analyse donne des résultats incorrects..

Analyse de sang capillaire

En examinant le sang capillaire, vous pouvez vous référer aux tests suivants:

  • Analyse du niveau de plaquettes;
  • Indice de prothrombine (PTI);
  • Temps de coagulation selon Duka, Sukharev.

Analyse de sang veineux

Lors d'un don de sang veineux, le patient peut compter sur les études suivantes:

  • Temps de coagulation selon Lee-White;
  • Temps de thrombine;
  • Indice de prothrombine;
  • Fibrinogène.

Décoder les résultats

Le déchiffrement des résultats du test est très important pour prendre des mesures supplémentaires. Vous devez tenir compte du taux de numération plaquettaire par âge:

  • Deux semaines d'âge - femmes 144-449 mille / μl, hommes 218-419 mille / μl;
  • Jusqu'à 4,3 semaines - 279-571 et 248-586 mille / μl chez les femmes et les hommes, respectivement;
  • Jusqu'à 8,6 semaines - chez les femmes au niveau de 331-597 mille / μl, et chez les hommes 229-562 mille / μl;
  • Jusqu'à 6 mois - chez les femmes et les hommes, l'indicateur est normal à 247-580 et 244-529 mille / μl, respectivement;
  • Jusqu'à deux ans - chez les femmes 214 à 459 000 / μl, les hommes entre 206 et 445 000 / μl;
  • Jusqu'à 6 ans - 189-394 et 202-403 mille / μl chez les femmes et les hommes, respectivement;
  • Depuis plus de 6 ans, un indicateur de 150-400 est considéré comme la norme, quel que soit le sexe.

Écart des valeurs dans l'analyse

Si des études ont montré qu'un patient a une mauvaise coagulation sanguine, il doit comprendre ce problème plus en détail. A savoir, ce qui aurait pu influencer les écarts:

  • Un saignement prolongé après un piercing au doigt indique une carence en vitamine C, les effets négatifs de divers médicaments et une thrombocytopénie;
  • Si l'indice d'agrégation est supérieur à 0-20%, cela indique la présence de diabète sucré, de thrombose, d'infarctus du myocarde, d'athérosclérose;
  • Un niveau d'adhésivité réduit indique l'apparition dans le corps de maladies graves telles que la leucémie aiguë, l'insuffisance rénale;
  • Avec un taux de coagulation accru à l'extérieur du corps, une maladie du foie est suspectée ou le patient utilise un anticoagulant;
  • Une diminution de PTI est caractérisée par un manque de vitamines appartenant au groupe K. Cela peut également parler de dysbiose, d'entérocolite;
  • La protéine fibrinogène indique également des problèmes de santé. Ainsi, s'il est abaissé, il est possible que le patient ait une cirrhose, une hépatite, un faible taux de vitamine B12 et, s'il est augmenté, diverses inflammations, une pneumonie, un infarctus du myocarde;
  • Une augmentation du temps de thrombine est un signe de maladie rénale, une immunité altérée;
  • Diminution de l'APTT - l'hémophilie se développe et une augmentation - il n'y a pas assez de vitamine K dans le corps, il y a des affections rénales.

Causes d'une mauvaise coagulation sanguine

Les raisons mentionnées précédemment pour les déviations de cette fonction protectrice du corps doivent également inclure la dernière étape du DIC, qui apparaît comme un effet secondaire de la septicémie et de l'abcès des tissus mous. S'il y a une mauvaise coagulation du sang pendant la grossesse, vous pouvez réduire les risques pour la santé du bébé et de la mère en prenant des médicaments spéciaux «épargnants».

Symptômes d'une mauvaise coagulation

Parmi les principaux symptômes indiquant une défaillance du mécanisme de défense figurent:

  • Cas fréquents d'hématomes sous la peau, malgré le fait que cela se produit après un impact physique mineur;
  • Saignement du nez, les globules rouges peuvent être excrétés dans l'urine;
  • Du sang sur la brosse à dents
  • Apparence déraisonnable de fissures microscopiques, de plaies sur la peau;
  • Anémie, se manifestant par une faiblesse, une perte de cheveux, des ongles cassants, des étourdissements, de la constipation, de la diarrhée.

Traitement d'une mauvaise coagulation

Après avoir reçu les résultats de l'étude, vous pouvez commencer à chercher une solution pour augmenter la coagulation sanguine. De telles recommandations ne sont données que par le médecin traitant, et non par le voisin ou le premier contre-utilisateur d'Internet. Seul un professionnel de la santé peut confirmer avec précision les écarts par rapport à la norme. Le fait est qu'il y a quelques nuances. Par exemple, pendant la grossesse, les menstruations, la prise de médicaments hormonaux, l'allaitement, certains indicateurs peuvent changer et ne pas être normaux. La même chose est observée avec l'utilisation de l'huile de poisson chez les enfants et les hommes..

La déshydratation, les infections et l'inflammation ont également un impact significatif sur le résultat du test. Par conséquent, seul le médecin, se référant à ces points, indiquera la nécessité d'un traitement ou non. Le traitement du trouble est spécifique et non spécifique. Ce dernier inclut l'exclusion des causes qui provoquent une mauvaise coagulation. Les médecins répètent inlassablement la nécessité d'un traitement rapide des maladies, d'une normalisation du régime alimentaire. Pour la thérapie, les médecins prescrivent des médicaments spéciaux, qui doivent être pris strictement sous la supervision d'un spécialiste. Ces médicaments comprennent:

  • Pour augmenter la protéine fibrinogène - acide contrikal, aminocaproïque et tranexamique administré par voie intraveineuse;
  • Vikasol, ainsi que d'autres coagulants, caractérisés par un mécanisme d'action indirect;
  • Fibrines que les patients reçoivent par le sang d'un donneur;
  • Si une mauvaise coagulation est observée après l'utilisation d'héparine ou d'agents antiplaquettaires, le sulfate de protamine est prescrit;
  • Vitamine K;
  • Dans la maladie de Willenbrand, l'hémophilie, le cryoprécipité, du plasma antihémophile est injecté dans une veine;
  • Les problèmes de plaquettes sont résolus à l'aide du médicament Oprelvekin, ainsi que de l'hydroxyurée.

Le traitement doit être complété par un régime spécial, ce qui aidera à obtenir le résultat souhaité plus rapidement. Ainsi, le patient doit ajouter à son menu des aliments contenant de grandes quantités de calcium, d'acide folique, d'acides aminés et de vicasol. Cela peut être du fromage cottage, du fromage, du kéfir. Manger de la viande, du poisson, du brocoli, des épinards, des oignons verts, des carottes, du chou blanc, des légumineuses et des céréales joue un rôle important dans la phase de récupération. Il est bon d'ajouter à l'alimentation et orange, églantier, coing, épine-vinette, pastèque, mûres, groseilles, pommes, fraises, viorne, cerises, etc..

En médecine populaire, des décoctions et des infusions des plantes et herbes suivantes sont préparées pour lutter contre ce problème:

  1. Chokeberry, qui, en plus d'augmenter la coagulation, renforce les vaisseaux sanguins. En présence d'hypotension, il doit être utilisé avec prudence, car il affecte la baisse de la pression artérielle;
  2. Ortie et renouée, ils affectent le sucre, l'abaissant, augmentent également l'hémoglobine;
  3. Millennial, qui a un effet dilatant sur les vaisseaux sanguins, arrêtant les saignements et réduisant l'inflammation.

En sachant comment augmenter ou réduire la coagulation sanguine, vous pouvez éviter les effets négatifs sur la santé. Il est important de tout faire à temps!

Test de coagulation sanguine - coagulogramme

La nature a donné au sang une propriété particulière - coaguler, sinon pour cela, même des lésions tissulaires mineures finiraient mortellement - une personne mourrait simplement des suites d'une perte de sang. Mais avec certaines pathologies, ce processus est perturbé. Après avoir passé une analyse de la coagulation sanguine et avoir appris comment fonctionne le système d'hémostase, on peut juger de la présence de nombreuses maladies dans le corps.

La détermination de la capacité de coagulation sanguine est appelée coagulogramme (hémostasiogramme). L'étude est prescrite pour identifier un certain nombre de pathologies (hémophilie, cancer, thrombose, maladie du foie, maladie rénale, etc.) et avant une intervention chirurgicale ou un accouchement.

Normalement, l'hémocoagulation ne devrait avoir lieu qu'à l'extérieur du corps, sinon les caillots formés se déplaceront à travers les vaisseaux vers le cœur, les poumons ou le cerveau, formant des caillots sanguins et provoquant une ischémie, des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. Après avoir donné du sang pour la coagulation, vous pouvez déterminer sa capacité à coaguler (coagulation). Cela aide le médecin à évaluer le risque de saignement ou de formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins..

test de coagulation sanguine

"data-medium-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/05/analiz-na-koalogrammu.jpg?fit=450%2C293&ssl= 1? V = 1572898727 "data-large-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/05/analiz-na-koalogrammu.jpg?fit = 846% 2C550 & ssl = 1? V = 1572898727 "src =" https://i2.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/05/analiz-na-koalogrammu-846x550. jpg? resize = 790% 2C514 "alt =" Analyse de coagulation "width =" 790 "height =" 514 "srcset =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/ uploads / 2017/05 / analiz-na-koalogrammu.jpg? w = 846 & ssl = 1 846w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/05/analiz -na-koalogrammu.jpg? w = 450 & ssl = 1 450w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/05/analiz-na-koalogrammu.jpg? w = 768 & ssl = 1 768w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/05/analiz-na-koalogrammu.jpg?w=1032&ssl=1 1032w " tailles = "(largeur maximale: 790px) 100vw, 790px" data-recalc-dims = "1" />

Types de tests de laboratoire pour la coagulation

Le test de coagulation sanguine comprend les indicateurs suivants:

  • Taux de fibrinogène Cette substance est une protéine produite par le foie. Chez une personne en bonne santé, le fibrogène est de 2 à 4 g / l.
  • Antithrombine III. C'est un régulateur de l'hémocoagulation. L'indicateur antithrombine est de 75 à 125% chez les adultes, de 80 à 120% chez les enfants de plus d'un mois, de 30 à 80% chez les nouveau-nés.
  • Indice de prothrombine (PTI). Le pourcentage du temps d'hémocoagulation chez une personne particulière avec un indicateur similaire dans l'échantillon de contrôle. Le PTI normal est de 93 à 107%.
  • Temps de thrombine. Chez les personnes en bonne santé, il est de 14 à 20 secondes. Pendant cette période, la prothrombine doit être transformée en thrombine. Le résultat peut changer avec l'utilisation de certains médicaments, tels que l'aspirine ou la warfarine. Le test du temps de thrombine (PT) montre à quel point le caillot sanguin d'une personne est bien.
  • Temps de thromboplastine partielle activée (APTT). L'indicateur est utilisé pour contrôler le processus d'hémocoagulation chez les patients à qui l'héparine est prescrite et dans le diagnostic du syndrome DIC. Normalement, ce chiffre est de 29 à 39 secondes..
  • La période (temps) de saignement. Indique à quelle vitesse le sang s'arrêtera si l'intégrité des petits vaisseaux est violée. Pour ce faire, une ponction est réalisée au doigt du patient et l'heure est enregistrée. Normalement, c'est 2-3 minutes..
  • Temps de coagulation. Déterminé par l'intervalle de temps entre la prise de sang et la formation de caillots. Chez les personnes en bonne santé, ce processus prend 2 à 5 minutes..
  • D-dimère. Il s'agit d'une substance formée à la suite de la décomposition de la fibrine. Normalement, cet indicateur ne doit pas dépasser 250 μg / l (0,25 μg / ml).

Comment faire un don de sang pour la coagulation

La détermination du temps de saignement est effectuée à l'aide de sang capillaire, pour d'autres tests de coagulation, du matériel est nécessaire à partir d'une veine.

Les études sont effectuées à jeun, avant l'analyse, vous ne pouvez boire que de l'eau. Si vous prenez des médicaments, vous devez en avertir votre médecin, car certains médicaments affectent les résultats..

En prenant régulièrement des tests pour un hémostasiogramme, vous pouvez diagnostiquer de nombreuses maladies dangereuses en temps opportun.

Augmentation de la coagulation sanguine et de la formation de thrombus

De nombreux facteurs peuvent entraîner une augmentation de la coagulation sanguine, une restriction ou un blocage du flux sanguin et, par conséquent, des caillots sanguins. Les caillots sanguins peuvent traverser les artères et les veines, entraînant des conséquences graves, y compris la mort subite par embolie.

Indications pour l'examen

La coagulation du sang dure normalement de 2 à 5 minutes (selon Sukharev). Une analyse pour déterminer cet indicateur (coagulogramme, hémostasiogramme) est prescrite pour:

  • maladies des organes internes;
  • suspicion de pathologie hémostatique héréditaire;
  • grossesse;
  • varices, thrombose;
  • diabète sucré;
  • la nomination de coagulants;
  • pendant la période préopératoire et postopératoire.

Facteurs de risque

Une hémocoagulation accrue se produit souvent lorsque:

  • un nombre accru de cellules sanguines et d'hémoglobine, de rayonnement, de cancer;
  • hyperfonction de la rate, acidification et déshydratation du corps, le plus souvent associées à une mauvaise fonction intestinale;
  • augmentation de la consommation de sucre et de glucides;
  • surpoids, grossesse, alitement prolongé, mode de vie sédentaire et travail «sédentaire»;
  • manque d'hormones et d'enzymes spécifiques, utilisation de pilules contraceptives ou d'un traitement hormonal substitutif.

Parfois, la tendance à l'augmentation de la coagulation est congénitale. Cette pathologie est appelée thrombophilie. Elle est causée par une diminution congénitale du taux d'anticoagulants C et S, d'antithrombine III, de facteur de coagulation VII, d'héparine cofacteur II, de dysfibrinogénémie, d'anémie falciforme, d'hyperlipoprotéinémie, d'activité accrue de Hageman, de facteurs de Rosenthal et de globuline antihémophilique. Avec cette pathologie, les patients notent des cas similaires chez des parents proches. Parfois, la thrombophilie héréditaire est une cause de fausse couche chez la femme.

L'épaississement du sang chez les personnes âgées menace de perturber l'activité du cerveau et, chez la femme enceinte, il peut affecter négativement l'état de la mère et du fœtus. Une mauvaise rhéologie entraîne une ischémie des organes et des tissus, ce qui affecte négativement l'état de tout l'organisme.

Comment suspecter une augmentation de la coagulation

  • La formation de thrombus est un signe d'hémocoagulation accrue. Si vous remarquez des «vaisseaux sanguins» ou des nodules bleuâtres douloureux sur les membres - c'est une raison de consulter un médecin et d'être examiné pour les indicateurs de coagulation sanguine.
  • Les problèmes cardiaques sont un autre symptôme qui devrait vous alerter. Ils devraient vous pousser à vous faire tester..

Si les indicateurs du coagulogramme ne correspondent pas à la norme, il est nécessaire de commencer le traitement de toute urgence afin de prévenir la thromboembolie.

Maladies accompagnées d'une augmentation de la coagulation sanguine

  • Athérosclérose. Avec l'athérosclérose, des plaques se forment à l'intérieur des artères. Au fil du temps, la plaque peut se rompre et les plaquettes forment des caillots sur le site de la blessure.
  • La vascularite provoque une inflammation vasculaire, une agrégation plaquettaire et, par conséquent, une augmentation des paramètres du coagulogramme.
  • Le diabète entraîne une accumulation de plaque dans les artères, raison pour laquelle près de 80% des personnes atteintes de cette maladie mourront éventuellement de causes associées aux caillots sanguins et à l'ischémie..
  • En cas d'insuffisance cardiaque, cet organe ne peut pas pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins du corps, sa circulation ralentit, il s'épaissit et des caillots sanguins apparaissent.
  • Une coagulation sanguine élevée est souvent observée chez les patients atteints de varices. Dans ce cas, les caillots sanguins doivent être "liquéfiés" à l'aide de médicaments spéciaux pour éviter l'apparition de gangrène et de nécrose associées à une mauvaise circulation sanguine
  • Ce chiffre augmente également dans certaines maladies infectieuses, notamment celles accompagnées de fièvre. Dans ce cas, le sang devient visqueux, par conséquent, les patients se voient prescrire une boisson abondante et des liquides intraveineux..

L'augmentation des indices de coagulogramme est très dangereuse, car cette condition menace de complications graves et de conséquences graves..

Diminution de la coagulation sanguine

La coagulation sanguine est un processus complexe et délicatement équilibré qui protège le corps de la perte de sang. À la suite de diverses pathologies, des conditions peuvent survenir et entraîner une violation de l'hémocoagulation et des conséquences graves..

Comment soupçonner une aggravation de l'hémostase de la coagulation

Les premiers signes indiquant une mauvaise coagulation sanguine sont des saignements prolongés accompagnés de lésions cutanées mineures ou après des injections. Normalement, les coupures ou les injections ne doivent pas saigner pendant plus de 3 à 5 minutes, mais en présence d'une pathologie, ce temps peut augmenter considérablement. Parfois, ces personnes ont des hémorragies sous la peau..

Les saignements de nez prolongés qui sont difficiles à arrêter sont un autre symptôme de cette maladie. Les femmes souffrant de troubles de l'hémocoagulation peuvent présenter une ménorragie et une métrorragie. Parfois, des traces de sang peuvent même être présentes dans l'urine et les selles.

Lorsque ces symptômes apparaissent, il est recommandé de faire un don de sang pour un coagulogramme. Les études menées par nos spécialistes révéleront des violations de l'hémostase de la coagulation. Toutes les analyses sont effectuées à l'aide d'équipements et de réactifs modernes.

Causes de détérioration de l'hémocoagulation

  • Les médicaments du groupe coumarine réduisent la coagulation, car ils sont des antagonistes de la vitamine K. Ces médicaments sont utilisés pour se protéger contre la thrombose après une intervention chirurgicale majeure, mais s'ils sont utilisés de manière incorrecte, ces substances peuvent aggraver considérablement la coagulation sanguine..
  • L'aspirine, souvent utilisée pour les rhumes et les maladies cardiaques, prise à fortes doses, peut également entraîner une diminution des taux de coagulation.
  • Dans certains cas, cet effet est produit par une combinaison de plusieurs médicaments, qu'il n'est pas recommandé de prendre ensemble..

Dans de tels cas, après avoir déterminé le temps de coagulation et la durée du saignement, le patient reçoit de la vitamine K, qui joue un rôle important dans le processus d'hémostase. Il est conseillé aux patients de manger des légumes verts (chou et épinards), des œufs, du lait et des céréales, ce qui élimine le manque de cette vitamine.

  • Hémophilie. Cette maladie est héréditaire et ne touche que les garçons. Chez les patients, des symptômes de diminution de la coagulation sanguine apparaissent dans la petite enfance. Avec cette maladie, divers facteurs de coagulation peuvent être absents, de sorte que la maladie peut être plus ou moins grave. Les patients sont traités par un hématologue à vie. Une thérapie de substitution, des transfusions sanguines et une restriction de l'activité physique sont effectuées.
  • Le syndrome de Willebrand se caractérise également par une diminution de la coagulabilité, mais les hommes et les femmes en souffrent. Pour traiter les patients, l'acide tranexamique, la desmopressine sont utilisés et des transfusions sanguines sont effectuées.

Une diminution du nombre de plaquettes (thrombocytopénie) se produit dans diverses conditions anémiques, la leucémie, après une radiothérapie, des infections virales, la prise d'antibiotiques et de certains autres médicaments. Cette condition peut provoquer des maladies du foie, des reins et de la rate. Cette condition est traitée par l'administration de produits sanguins spéciaux..

Une autre raison de la violation de l'hémocoagulation est la maladie du foie, à cause de laquelle la synthèse des substances responsables d'une hémostase correcte est perturbée. Une diminution du TPI et un temps de coagulation sanguin prolongé sont considérés comme un signe indirect d'hépatite.

Il peut y avoir une diminution des indicateurs de coagulogramme après des opérations accompagnées d'une perte de sang abondante. Cette condition ne présente pas de danger pour la santé humaine et disparaît d'elle-même.

Un traitement correctement sélectionné avec une diminution de la coagulation sanguine aidera à éviter une perte de sang sévère et des complications graves.

Taux de coagulation sanguine pendant la grossesse

Chaque femme enceinte inscrite à la clinique prénatale est envoyée par le gynécologue pour une analyse appelée hémostasiogramme. Les résultats d'un hémostasiogramme permettent de déterminer la présence éventuelle de troubles du système de coagulation sanguine..

Le rôle de l'hémostase pendant la grossesse

L'hémostase agit comme un «épaississant» du sang, grâce à ce système, une personne évite une perte de sang importante en cas de lésion vasculaire. En tandem avec le système de coagulation, un système anti-coagulation agit dans le corps - un «fluidifiant» du sang. Si l'équilibre est perturbé, les systèmes fonctionnent mal, en conséquence, le sang peut devenir trop visqueux, ce qui conduit à la formation de caillots sanguins, ou trop liquide, dans les deux cas le temps de coagulation du sang change.

Pourquoi une violation de l'hémostase est-elle dangereuse pour les femmes enceintes?

Une coagulation sanguine accrue pendant la grossesse peut provoquer une coagulation intravasculaire disséminée, dans laquelle le sang dans les vaisseaux, en s'épaississant, provoque une violation du flux sanguin placentaire. La condition est dangereuse pour le bébé, car il ne peut pas recevoir une nutrition adéquate, ce qui affecte immédiatement son développement. Dans les cas graves, la grossesse peut geler, en conséquence, le fœtus meurt. La livraison en temps opportun d'une analyse de l'hémostase donne une grande chance d'éviter de telles complications.

Les troubles du système de coagulation peuvent provoquer un décollement prématuré du placenta, même dans le cas de sa localisation normale.

Quand faire un test de coagulation sanguine

Il est recommandé d'avoir un hémostasiogramme avant la grossesse prévue. En cas de mauvais indicateurs, il sera possible de suivre un traitement que le médecin sélectionnera individuellement. Le groupe à risque, qui montre un examen préliminaire obligatoire pour la coagulation, comprend les femmes:

  • avoir des proches qui ont subi un accident vasculaire cérébral, des crises cardiaques, une thrombose, des varices;
  • avez eu une fausse couche ou une grossesse manquée;
  • sportives et travailleurs acharnés.

Pendant la grossesse, il est également nécessaire de subir un diagnostic, surtout si le médecin diagnostique:

  • fausse couche habituelle - la présence de deux grossesses infructueuses ou plus (fausse couche, décoloration);
  • gestose - gonflement des extrémités, protéines dans l'urine, hypertension artérielle;
  • avortement menacé.

S'il y a gestose pendant la grossesse, la coagulation sanguine augmente dans 70% des cas, ce qui aggrave le traitement. La situation peut également être évitée en passant l'analyse en temps opportun et en suivant une thérapie.

Méthodes de traitement des troubles de l'hémostase chez la femme enceinte

Avec le diagnostic rapide des troubles de l'hémostase, de nombreuses complications de la grossesse peuvent être évitées. Dans la pratique médicale européenne, le syndrome DIC est traité avec des héparines de bas poids moléculaire, qui sont absolument sans danger pour le fœtus. Vous pouvez être traité avec l'autorisation d'un gynécologue à domicile, sous réserve de tests de contrôle (toutes les 2 semaines). Dans le même temps, les médecins prescrivent des antioxydants, des médicaments contenant de l'aspirine, de l'acide folique, de la vitamine B.

Si le patient n'a pas la possibilité d'acheter des héparines de bas poids moléculaire coûteuses, le spécialiste peut les remplacer par de l'héparine conventionnelle. Dans ce cas, un contrôle strict des résultats et de l'état de la femme enceinte est nécessaire, car la dose du médicament non fractionné est très difficile à prendre immédiatement, vous devrez vous rendre à la clinique deux fois par semaine. Pour le contrôle, vous devez effectuer périodiquement un test de coagulation sanguine.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée