Traitement du bloc AV du 1er degré: ce qu'il faut retenir?

Tachycardie

Le bloc AV du 1er degré appartient à la catégorie des maladies cardiovasculaires. Il se caractérise par la présence de symptômes suffisamment étendus, ce qui permet au patient de le déterminer indépendamment. Le traitement du bloc AV du 1er degré doit être effectué dans des conditions stationnaires par des spécialistes expérimentés.

Qu'est-ce que le bloc AV du 1er degré??

Un bloc artioventriculaire est une maladie qui perturbe la transmission d'une impulsion nerveuse au système de conduction cardiaque.

La maladie peut être transversale

La maladie peut avoir une forme transversale, caractérisée par une violation, car le nœud Ashof-Tavara est affecté.

Avec le blocage longitudinal, la conductivité est également perturbée. Le bloc artioventriculaire se produit avec une augmentation de l'intervalle PQ, plus de 0,2 s. Il est diagnostiqué chez 0,5% des jeunes patients.

Cependant, il n'y a aucun signe de maladie cardiaque. En outre, cette maladie peut survenir chez les patients âgés. La cause la plus fréquente de son apparition à cet âge est une maladie isolée du système de conduction.

La violation la plus courante se situe au niveau du nœud AV. Il y a également une diminution du nœud AV lui-même. Le bloc AV du 1er degré peut être chronique, ce qui nécessite une surveillance constante du patient, ainsi que l'utilisation de certaines méthodes de traitement.

Cette condition pathologique est très souvent observée dans les cardiopathies ischémiques: ischémie ou infarctus du myocarde.

La raison de l'apparition d'un blocage auriculo-ventriculaire dans des maladies isolées du système cardiaque conducteur. Ces maladies comprennent la maladie de Lev ou de Lenegra.

Découvrez ce qu'est le blocage audiovisuel grâce à cette vidéo.

Les raisons du développement de la maladie

Il existe un grand nombre de raisons pour lesquelles cette condition pathologique se produit..

Un bloc auriculo-ventriculaire peut survenir lors de la prise de certains médicaments:

  • Déta-bloquants;
  • Certains antagonistes du calcium;
  • Digoxine;
  • Médicaments antiarythmiques ayant un effet quinidine.

Avec les malformations cardiaques congénitales, dans la plupart des cas, un bloc AV est observé, dont le diagnostic est très souvent effectué au cours du lupus chez les femmes. Si le patient a une transposition des grandes artères, cela peut conduire à un bloc auriculo-ventriculaire.

En outre, la cause de cette condition pathologique est des défauts dans les septa auriculaires..

Dans la plupart des cas, le développement de la maladie est observé avec des maladies du myocarde:

Un bloc AV est observé avec une myocardite

Le développement de la pathologie peut être observé avec la myocardite, l'endocardite infectieuse, qui appartiennent à la catégorie des maladies inflammatoires.

En cas de troubles métaboliques: hyperkaliémie et hypermagnésémie, le développement d'un bloc auriculo-ventriculaire est observé. Avec une insuffisance surrénalienne primaire, ce processus peut également être observé..

La cause du blocage auriculo-ventriculaire est très souvent une lésion du nœud AV, qui survient à la suite d'une intervention chirurgicale dans le cœur, d'un cathétérisme d'organe, d'une irradiation médiastinale, d'une destruction du cathéter.

La présence de tumeurs, à savoir le mélanome, le mésothéliome, le rhabdomyosarcome, la lymphogranulomatose, peut également contribuer au développement du bloc AV.

Il existe plusieurs raisons neurogènes pour lesquelles un état pathologique peut apparaître. Ceux-ci incluent des réactions vasovagales. En outre, une maladie peut survenir à la suite du syndrome du sinus carotidien..

Avec la myotonie atrophique, qui appartient à la catégorie des maladies neuromusculaires, le développement de la maladie peut également être observé.

Le bloc auriculo-ventriculaire est un processus pathologique assez grave dans le cœur. Il peut apparaître à la suite du développement de diverses maladies et pathologies..

Manifestations cliniques de la maladie

Dans la plupart des cas, le bloc auriculo-ventriculaire au premier stade ne se manifeste pratiquement pas. Mais chez certains patients, il se manifeste très précisément. Cela est dû au fait qu'il s'accompagne des symptômes des maladies qui en résultent. Chez les jeunes patients, il s'agit d'un phénomène physiologique normal..

Le niveau de perturbation de la conduction affecte directement le bloc AV

Le niveau de perturbation de la conduction affecte directement la nature du bloc AV. La gravité et l'étiologie de la maladie en raison de laquelle elle survient affectent également la manifestation des symptômes. Les manifestations cliniques n'ont pas de blocage, dont le développement est observé au niveau du noeud auriculo-ventriculaire.

Du fait de leur développement, les patients présentent très souvent une bradycardie, qui est leur principal symptôme. Si la bradycardie est prononcée, le bloc auriculo-ventriculaire s'accompagne de signes de cette maladie.

Dans ce cas, les patients se plaignent de faiblesse, d'essoufflement et même de crises d'angine de poitrine. Cela est dû à une faible fréquence cardiaque et à une baisse des émissions sanguines minuscules du cœur..

Avec le développement de cette maladie chez les patients, le flux sanguin cérébral diminue, ce qui entraîne l'apparition de vertiges. Leur caractéristique est qu'une personne ressent de la confusion..

La détermination du bloc auriculo-ventriculaire dans la plupart des cas est difficile en raison de l'absence de symptômes. Mais dans certains cas, cela peut être fait. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, il est impératif de demander l'aide d'un médecin.

Traitement du bloc AV du 1er degré

Le traitement du bloc AV du 1er degré consiste en une surveillance médicale constante du patient uniquement s'il se déroule sans symptômes. Si l'état pathologique est apparu à la suite de la prise de certains médicaments, leur dose est ajustée ou une annulation complète est effectuée. Très souvent, la pathologie est causée par des glycosides cardiaques, des B-bloquants, des médicaments antiarythmiques.

Le bloc auriculo-ventriculaire survient à la suite d'un infarctus du myocarde

Le bloc auriculo-ventriculaire, qui a une origine cardiaque et se produit à la suite d'un infarctus du myocarde, d'une cardiosclérose, d'une myocardite, etc., nécessite l'utilisation de B-adrénostimulants pour le traitement. Le plus souvent, les patients se voient prescrire de l'isoprénaline, de l'orciprénaline et leurs analogues. Après la fin de la prise de médicaments, un stimulateur cardiaque est implanté.

Afin d'acheter une attaque de Morgana-Adams-Stokes, une application sous-vaginale d'Isadrin est effectuée. L'atropine peut également être administrée par voie sous-cutanée ou intraveineuse. Si le patient reçoit un diagnostic d'insuffisance cardiaque congestive, on lui prescrit des glycosides cardiaques, des diurétiques, des vasodilatateurs.

Le premier des médicaments doit être pris aussi soigneusement que possible. Si un patient a une forme chronique de bloc auriculo-ventriculaire, cela nécessite l'utilisation d'un traitement symptomatique. Le plus souvent dans ce cas, Belloid, Teopek, Corinfar sont prescrits.

Si toutes les méthodes de traitement ci-dessus se sont avérées inefficaces, des méthodes cardinales sont utilisées.

Ils sont inclus dans l'installation d'un stimulateur cardiaque, à l'aide duquel le rythme et la fréquence cardiaque normaux sont restaurés. Si le patient a des crises de Morgana-Adams-Stokes, il est impératif pour lui d'implanter un stimulateur endocardique.

En outre, cette procédure est effectuée lorsque:

  • Hypertension artérielle;
  • Insuffisance cardiaque congestive;
  • Angine de poitrine avec bloc AV complet.

Si le patient a une fréquence ventriculaire inférieure à quarante par minute, il doit nécessairement effectuer la procédure.

Le traitement du bloc auriculo-ventriculaire consiste en l'utilisation d'un traitement médicamenteux. S'il est inefficace, une intervention chirurgicale est utilisée.

Caractéristiques du traitement des enfants

Selon les statistiques, le bloc auriculo-ventriculaire chez les enfants survient dans 12% des cas. À cet âge, chez les enfants, la maladie évolue très souvent. La cause de l'apparition de l'AV fœtale est la pathologie du développement à l'intérieur de l'utérus..

Le fœtus du bébé peut être affecté par diverses infections

Très souvent, des lésions fœtales surviennent à la suite de diverses infections: streptocoques, staphylocoques, chlamydia, etc. Dans certains cas, la maladie résulte d'une prédisposition génétique. Si une intervention chirurgicale est effectuée pour corriger des anomalies cardiaques, cela peut également entraîner un bloc auriculo-ventriculaire..

Les enfants qui développent cette maladie se fatiguent très rapidement. Les petits patients qui peuvent parler se plaignent de maux de tête et de douleurs au cœur. Dans certains cas, les enfants peuvent subir une déconcentration. Avec l'effort physique, l'enfant développe un essoufflement. Il devient très faible. En cas de condition critique du bébé, un stimulateur cardiaque artificiel est implanté.

Le traitement du bloc auriculo-ventriculaire chez les enfants dépend directement de ses causes. Le plus souvent, au premier stade de la maladie, aucun traitement n'est effectué. Le plus souvent, les enfants sont traités par pharmacothérapie..

L'utilisation d'un certain médicament est effectuée en fonction de la clinique de l'évolution de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient..

Le bloc auriculo-ventriculaire chez les enfants est diagnostiqué très souvent. Si cette maladie ne progresse pas et ne présente pas de maladies concomitantes, l'enfant est simplement surveillé. Sinon, des médicaments pour le traitement ou la chirurgie sont utilisés.

L'utilisation de la médecine traditionnelle est-elle efficace?

Le traitement du bloc auriculo-ventriculaire au premier degré peut être effectué avec l'aide de la médecine traditionnelle. Très souvent, les jaunes d'œufs ordinaires sont utilisés pour traiter la pathologie..

La médecine traditionnelle propose diverses recettes

Pour préparer le médicament, vous devez faire bouillir 20 œufs, en séparer les jaunes, les mettre dans une assiette et y ajouter de l'huile d'olive.

Le produit obtenu doit être mijoté au four pendant 20 minutes. Passé ce délai, le produit est refroidi et placé au réfrigérateur. Prendre des médicaments pour 1 c. un jour avant les repas. À la fin du traitement de dix jours, vous devez faire la même pause. Après cela, le cours est répété.

Très souvent, le bloc cardiaque peut être traité avec des cynorrhodons. Pour préparer un médicament, vous devez prendre ses fruits à raison de 5 cuillères à soupe. Ils tiennent dans un demi-litre d'eau. Les fruits cuits sont pétris avec du miel et versés dans le bouillon obtenu. Il est nécessaire de prendre le médicament avant les repas dans un quart de verre, ce qui entraînera une amélioration de l'état.

Les racines de valériane peuvent également être utilisées pour traiter la maladie. La médecine traditionnelle se prend avant les repas. Une seule dose du médicament correspond à une cuillère à soupe. Ce médicament se caractérise par la présence d'un effet sédatif, qui restaure l'efficacité du système cardiovasculaire..

En outre, le traitement du blocage auriculo-ventriculaire peut être effectué avec la prêle. Ce remède se caractérise par un effet bénéfique sur le travail du cœur et des vaisseaux sanguins. Pour préparer le médicament, vous devez prendre deux cuillères à café d'herbes hachées et verser un verre d'eau bouillante. Il est nécessaire de perfuser le médicament pendant 15 minutes. La réception des remèdes populaires est effectuée toutes les deux heures. Une seule dose du médicament correspond à deux cuillères à café.

Le bloc auriculo-ventriculaire est une maladie cardiaque assez grave, caractérisée par la présence de trois stades. Au premier stade de la maladie, caractérisé par des symptômes plutôt rares, le patient est principalement surveillé. En présence de complications, un traitement médical ou une intervention chirurgicale est effectuée.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous dire.

Et dans le blocus du 1er degré, qu'est-ce que c'est

Bloc AV du 1er degré:
• Intervalle PQ supérieur à 0,21 s
• Se produit chez les athlètes, avec vagotonie, myocardite

Bloc AV du 2e degré:
• Type I (période de Wenckebach): l'intervalle PQ s'allonge progressivement jusqu'à ce que le complexe QRS suivant tombe
• Type II (Mobitz II): chaque 2ème ou 3ème impulsion auriculaire est dirigée vers les ventricules
• Le bloc de type I survient à la fois chez les personnes ayant un cœur sain et malade, tandis que le bloc de type II survient uniquement chez les patients cardiaques

Bloc AV III degré (bloc AV complet):
• Les oreillettes et ventricules se contractent à leur propre rythme
• La fréquence ventriculaire peut être inférieure à 40 par minute
• La configuration des complexes QRS ressemble à un blocage de la tige du PG
• Il survient plus souvent avec une cardiopathie ischémique et une myocardite

Le bloc AV est compris comme une violation de la conduction entre les oreillettes et les ventricules. Il existe 3 formes de bloc AV, dont la signification clinique est inégale..

Avec un bloc AV du 1er degré, l'excitation, survenant dans le nœud sinusal, comme dans la norme, est conduite vers les ventricules, mais la conduction dans le nœud AV est ralentie. Normalement, l'intervalle PQ ne dépasse pas 0,21 s, avec un bloc AV de grade I, il est allongé.

Le bloc AV du 1er degré est observé à la fois chez les personnes ayant un cœur sain et chez les patients présentant une pathologie cardiaque, par exemple une cardiopathie ischémique, une myocardite, des malformations cardiaques, ainsi qu'une surdose de glycosides cardiaques. Ce trouble du rythme cardiaque n'est pas considéré comme dangereux..

Bloc auriculo-ventriculaire du premier degré: un aperçu

Le bloc auriculo-ventriculaire de grade 1 (bloc cardiaque du premier degré) est défini comme une extension de l'intervalle PR sur l'ECG à plus de 200 ms. L'intervalle PR sur l'ECG est établi en mesurant le début de la dépolarisation auriculaire (onde P) avant le début de la dépolarisation ventriculaire (complexe QRS). En règle générale, cet intervalle varie de 120 à 200 ms chez les adultes. Le bloc AV du 1er degré est considéré comme installé si l'intervalle PR dépasse 300 ms.

Alors que la conduction ralentit, il n'y a pas de blocage des impulsions électriques. Avec un bloc AV de 1 degré, chaque impulsion auriculaire est transmise aux ventricules, ce qui provoque une vitesse ventriculaire normale.

Physiopathologie

Le nœud auriculo-ventriculaire (AVN) est la seule connexion électrique physiologique entre les oreillettes et les ventricules. Il s'agit d'une structure ovale ou elliptique ayant une longueur de 7 à 8 mm dans l'axe le plus long, 3 mm dans l'axe vertical et 1 mm dans le sens transversal. Le nœud AV est situé sous l'endocarde auriculaire droit (paroi interne du cœur), sur la crête de l'entrée et des composants trabéculaires apicaux et à environ 1 cm au-dessus de l'ouverture du sinus coronaire.

Le faisceau de His provient de la zone antérieure de l'UVA et traverse le corps fibreux central, et atteint le bord dorsal de la partie membraneuse du septum. Ensuite, il se divise en branches droite et gauche du paquet. Le faisceau droit continue d'abord par voie intramyocardique, puis sous-endocardique, jusqu'à l'apex du ventricule droit. Le faisceau gauche s'étend distalement le long du septum membraneux puis se divise en faisceaux antérieur et postérieur.

L'apport sanguin à l'UVA est assuré par l'artère, dans 90% des cas, il part de la branche de l'artère coronaire droite et de l'artère coronaire arrondie gauche dans les 10% restants. Le faisceau de His a un double apport sanguin des branches descendantes antérieure et postérieure des artères coronaires. De même, les branches du nœud sont fournies avec les artères coronaires gauche et droite..

L'AVU a une riche innervation autonome et est fournie avec des fibres nerveuses sympathiques et parasympathiques. Cette innervation autonome affecte le temps nécessaire à une impulsion pour traverser le nœud..

L'intervalle PR est le temps nécessaire pour que l'impulsion électrique se déplace du nœud sino-auriculaire à travers les oreillettes, le nœud AV, le faisceau His, la branche du faisceau et les fibres de Purkinje. Ainsi, selon des études électrophysiologiques, l'allongement de l'intervalle PR (c'est-à-dire le bloc AV du premier degré) peut être dû à une conduction retardée dans l'oreillette droite, le nœud AV, le système His-Purkinje ou une combinaison de ceux-ci..

En général, le dysfonctionnement du nœud auriculo-ventriculaire est beaucoup plus fréquent que le dysfonctionnement du système His-Purkinje. Si le complexe QRS a une largeur et une morphologie normales sur l'ECG, alors le retard de conduction est presque toujours au niveau du nœud AV. Si, cependant, le QRS montre une morphologie de faisceau, alors le niveau de retard de conduction est souvent localisé dans le système His-Purkinje..

Parfois, un retard de conduction peut résulter d'un défaut de conduction dans l'oreillette. Certaines causes de maladie auriculaire conduisant à un long intervalle PR comprennent les défauts du coussin endocardique et l'anomalie d'Ebstein.

Les raisons

Voici les causes les plus courantes de bloc auriculo-ventriculaire de grade 1:

  • Maladie interne du nœud AV;
  • Augmentation du tonus du nerf vague;
  • Déséquilibre électrolytique (p.ex., hypokaliémie, hypomagnésémie)
  • Médicaments (en particulier les médicaments qui augmentent le temps de réfraction du nœud AV, ralentissant ainsi la conduction).

Un certain nombre de troubles et d'événements spécifiques associés à une conduction altérée des impulsions électriques des oreillettes vers les ventricules sont discutés ci-dessous..

Exercice physique

Les athlètes professionnels peuvent avoir un bloc AV de premier degré (et parfois de degré plus élevé) en raison d'une augmentation du tonus vagal.

Ischémie cardiaque

La maladie coronarienne est également responsable du ralentissement du pouls des oreillettes. Un bloc auriculo-ventriculaire du 1er degré survient dans moins de 15% des cas d'infarctus aigu du myocarde. Des études électrocardiographiques dans le faisceau His ont montré que chez la plupart des patients atteints d'infarctus du myocarde, le site de la perturbation de la conduction est le nœud AV..

Les patients avec un bloc AV au cours de l'étude avaient un taux de mortalité plus élevé que les patients sans blocage; cependant, au cours de l'année suivante, les deux groupes avaient un taux de mortalité similaire. Les patients qui ont développé un bloc AV après un traitement thrombolytique avaient un taux de mortalité plus élevé à l'hôpital et au cours de l'année suivante que les patients sans blocage. L'artère coronaire droite était plus souvent le siège de l'infarctus chez les patients souffrant de bloc cardiaque que chez les patients sans bloc cardiaque.

On pense que chez les patients qui ont un bloc auriculo-ventriculaire, la taille du site d'infarctus du myocarde est plus grande. Cependant, la prévalence de la maladie multivasculaire chez les patients bloqués n'est pas supérieure à.

Maladies dégénératives idiopathiques du système vasculaire

Le syndrome de Leo est causé par une fibrose dégénérative progressive et une calcification des structures cardiaques adjacentes ou «sclérose du côté gauche du squelette cardiaque» (y compris l'anneau mitral, le corps fibreux central, le septum membraneux, la base de l'aorte et la crête ventriculaire du septum). Le syndrome apparaît vers la quatrième décennie et on pense qu'il est secondaire à l'usure de ces structures causée par une tension dans la musculature ventriculaire gauche. Il agit sur les branches du faisceau proximal et se manifeste par une bradycardie et divers degrés de bloc auriculo-ventriculaire.

La maladie de Lenegre est une maladie dégénérative idiopathique fibreuse limitée au système Hispurkinje. La maladie est causée par des modifications fibro-dépendantes de l'anneau mitral, du septum membranaire, de la valve aortique et de la crête septale ventriculaire. Ces modifications dégénératives et sclérotiques ne sont pas associées à une atteinte inflammatoire ou ischémique du myocarde adjacent. La maladie de Leneger touche les parties médiane et distale des deux branches du nœud et est caractéristique d'un jeune âge.

Médicaments

Les médicaments les plus susceptibles d'entraîner un bloc AV du premier degré sont les suivants:

  • Antiarythmiques de classe Ia (p. Ex., Quinidine, procaïnamide, disopyramide)
  • Antiarythmiques de classe Ic (p. Ex. Flécaïnide, enceinad, propafénone)
  • Antiarythmiques de classe II (bêtabloquants)
  • Antiarythmiques de classe III (p. Ex., Amiodarone, sotalol, dofétilide, ibutilide)
  • Antiarythmiques de classe IV (inhibiteurs calciques)
  • Digoxine ou autres glycosides cardiaques

Bien que le bloc auriculo-ventriculaire de grade 1 ne soit pas une contre-indication absolue à la prise de médicaments tels que les inhibiteurs calciques, les bêtabloquants, la digoxine et l'amiodarone, des précautions particulières doivent être prises lors de leur utilisation par des patients souffrant de cette maladie. L'exposition à ces médicaments augmente le risque de développer un bloc AV de grade supérieur.

Calcification de l'anneau de la valve mitrale ou aortique

Le faisceau principal pénétrant de His est situé près de la base de la notice de la valve mitrale antérieure et de la valve de la valve aortique non coronaire. De lourds dépôts de calcium chez les patients présentant une calcification annulaire aortique ou mitrale sont associés à un risque accru de bloc AV du premier degré.

Maladies infectieuses

L'endocardite infectieuse, la diphtérie, la fièvre rhumatismale, la maladie de Chagas, la maladie de Lyme et la tuberculose peuvent toutes provoquer un bloc auriculo-ventriculaire de grade 1. Le développement d'une infection dans une zone adjacente du myocarde dans une valve native ou artificielle d'une endocardite infectieuse (c'est-à-dire un abcès annulaire) peut conduire à un blocage. La myocardite aiguë due à la diphtérie, au rhumatisme articulaire aigu ou à la maladie de Chagas peut entraîner une altération de la conduction des impulsions cardiaques.

Maladie vasculaire du collagène

La polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé (LED) et la sclérodermie peuvent provoquer un bloc AV du premier degré. Des nodules rhumatoïdes peuvent apparaître dans le corps fibreux central et entraîner des troubles de la conduction. La fibrose du nœud AV ou des zones adjacentes du myocarde chez les patients atteints de LED ou de sclérodermie peut entraîner un bloc auriculo-ventriculaire.

Iatrogénie

Un bloc AV du premier degré survient chez environ 10% des patients subissant un test de stress à l'adénosine et est généralement insignifiant sur le plan hémodynamique. Les patients présentant un bloc auriculo-ventriculaire de base sont plus susceptibles de développer des degrés de bloc plus élevés pendant le test d'effort à l'adénosine. Cependant, ces épisodes sont généralement bien tolérés et ne nécessitent pas de traitement particulier ni d'interruption de la perfusion d'adénosine..

Un bloc auriculo-ventriculaire de grade 1 peut survenir suite à l'ablation d'un cathéter de voie AV rapide avec conduction de voie lente émergente. Cela peut entraîner des symptômes similaires à ceux du syndrome du stimulateur cardiaque.

Un bloc AV du premier degré (réversible ou permanent) peut survenir après une chirurgie cardiaque. Un blocage transitoire peut survenir en raison d'un cathétérisme cardiaque.

Épidémiologie

La prévalence du bloc auriculo-ventriculaire du 1er degré chez les jeunes varie de 0,65% à 1,6%. Une prévalence plus élevée (8,7%) est observée dans les études chez les athlètes professionnels. La prévalence du blocage au premier degré augmente avec l'âge; Le bloc AV du premier degré est présent chez 5% des hommes de plus de 60 ans. La prévalence globale est de 1,13 cas pour 1000 personnes.

Prévoir

Le pronostic du bloc AV isolé de grade 1 est généralement très bon. La progression d'un bloc cardiaque isolé du premier degré à un blocage de plus haut degré est rare.

Le bloc cardiaque chez les enfants atteints de cardite de Lyme a tendance à se résoudre spontanément, avec un temps de récupération moyen de 3 jours.

Les scientifiques ont découvert que le bloc cardiaque du premier degré est associé à des risques accrus à long terme de fibrillation auriculaire, d'implantation de stimulateurs cardiaques et de mortalité toutes causes confondues..

Traditionnellement, le bloc auriculo-ventriculaire du premier degré est considéré comme léger. Cependant, des preuves épidémiologiques issues d'études scientifiques ont montré que le bloc AV de grade 1 est associé à un risque accru de mortalité dans la population générale. Par rapport aux individus dont les intervalles PR étaient de 200 ms ou moins, les patients avec un bloc AV du premier degré avaient un risque ajusté de 2 fois de fibrillation auriculaire, un risque ajusté de 3 fois d'implantation d'un stimulateur cardiaque et un risque ajusté de 1,4 fois du total. mortalité.

Chaque gain de 20 msec dans l'intervalle PR était associé à un rapport de risque ajusté (HR) de 1,11 pour la fibrillation auriculaire, de 1,22 pour l'implantation d'un stimulateur cardiaque et de 1,08 pour la mortalité toutes causes confondues..

Dans une étude menée par Uhm et al auprès de 3816 patients, il a été indiqué qu'en présence d'hypertension, les patients atteints d'un bloc AV du premier degré ont un risque plus élevé de développer un bloc AV avancé, une fibrillation auriculaire et un dysfonctionnement ventriculaire gauche que ceux atteints d'une maladie hypertensive Intervalle PR.

Crisel a montré que les patients atteints de coronaropathie persistante et ayant un PR de 220 ms ou plus avaient un risque significativement plus élevé d'atteindre le critère combiné d'insuffisance cardiaque ou de décès par maladie cardiovasculaire dans les 5 prochaines années..

Bloc auriculo-ventriculaire

Le bloc auriculo-ventriculaire (auriculo-ventriculaire) (bloc AV) est une violation de la fonction de conduction, qui se traduit par le ralentissement ou l'arrêt du passage d'une impulsion électrique entre les oreillettes et les ventricules et conduit à un trouble du rythme cardiaque et de l'hémodynamique. Le bloc AV peut être asymptomatique ou s'accompagner de bradycardie, de faiblesse, de vertiges, de crises d'angor et de perte de conscience. Le bloc auriculo-ventriculaire est confirmé par électrocardiographie, surveillance Holter ECG et EFI. Le traitement du blocage auriculo-ventriculaire peut être un médicament ou une chirurgie cardiaque (implantation d'un stimulateur cardiaque).

informations générales

Le blocage auriculo-ventriculaire est basé sur un ralentissement ou un arrêt complet du passage d'une impulsion des oreillettes vers les ventricules en raison de dommages au nœud AV lui-même, au faisceau de His ou aux jambes du faisceau de His. De plus, plus le niveau de dommage est bas, plus les manifestations du blocus sont sévères et plus le pronostic est insatisfaisant. La prévalence du bloc auriculo-ventriculaire est plus élevée chez les patients présentant une cardiopathologie concomitante. Chez les personnes atteintes de maladie cardiaque, le bloc AV de grade I survient dans 5% des cas, le grade II - dans 2% des cas, le bloc AV de grade III se développe généralement chez les patients de plus de 70 ans. Selon les statistiques, la mort cardiaque subite survient chez 17% des patients avec un bloc AV complet.

Le nœud auriculo-ventriculaire (nœud AV) fait partie du système de conduction cardiaque, qui assure une contraction cohérente des oreillettes et des ventricules. Le mouvement des impulsions électriques provenant du nœud sinusal ralentit dans le nœud AV, ce qui permet aux oreillettes de se contracter et de pomper le sang dans les ventricules. Après un court délai, les impulsions se propagent le long du faisceau de His et de ses jambes vers les ventricules droit et gauche, contribuant à leur excitation et à leur contraction. Ce mécanisme fournit une contraction alternée du myocarde des oreillettes et des ventricules et maintient une hémodynamique stable.

Classification des blocs AV

En fonction du niveau auquel se développe une violation de la conduction d'une impulsion électrique, on distingue les blocs auriculo-ventriculaires proximaux, distaux et combinés. Avec un bloc AV proximal, la conduction impulsionnelle peut être altérée au niveau des oreillettes, du nœud AV et de la branche du faisceau; avec distal - au niveau des branches de son faisceau; avec combiné - il y a des perturbations de conduction à différents niveaux.

En tenant compte de la durée du développement du blocage auriculo-ventriculaire, on distingue les formes aiguë (avec infarctus du myocarde, surdosage médicamenteux, etc.), intermittente (intermittente - avec coronaropathie, accompagnée d'une insuffisance coronarienne transitoire) et chronique. Selon des critères électrocardiographiques (décélération, périodicité ou absence totale de conduction impulsionnelle vers les ventricules), on distingue trois degrés de bloc auriculo-ventriculaire:

  • Grade I - la conduction auriculo-ventriculaire à travers le nœud AV est ralentie, mais toutes les impulsions des oreillettes atteignent les ventricules. Non cliniquement reconnu; Intervalle ECG P-Q étendu> 0,20 seconde.
  • II degré - bloc auriculo-ventriulaire incomplet; toutes les impulsions auriculaires n'atteignent pas les ventricules. L'ECG montre un prolapsus périodique des complexes ventriculaires. Il existe trois types de bloc AV de degré Mobitz II:
    1. Type I Mobitz - le retard de chaque impulsion ultérieure dans le nœud AV conduit à un retard complet de l'un d'entre eux et au prolapsus du complexe ventriculaire (période de Samoilov-Wenckebach).
    1. Mobitz type II - un retard d'impulsion critique se développe soudainement, sans allongement préalable de la période de retard. En même temps, il n'y a pas de conduction de chaque seconde (2: 1) ou troisième (3: 1) impulsion.
  • III degré - (bloc auriculo-ventriculaire complet) - arrêt complet du passage des impulsions des oreillettes vers les ventricules. Les oreillettes se contractent sous l'influence du nœud sinusal, les ventricules - à leur propre rythme, au moins 40 fois par minute, ce qui n'est pas suffisant pour assurer une circulation sanguine adéquate.

Les blocs auriculo-ventriculaires de grades I et II sont partiels (incomplets), le bloc de grade III est complet.

Raisons du développement des blocs AV

Par étiologie, on distingue les blocs auriculo-ventriculaires fonctionnels et organiques. Les blocages AV fonctionnels sont causés par une augmentation du tonus de la partie parasympathique du système nerveux. Le blocage auriculo-ventriculaire des degrés I et II dans des cas isolés est observé chez de jeunes personnes en bonne santé physique, des athlètes entraînés, des pilotes. Il se développe généralement pendant le sommeil et disparaît pendant l'activité physique, ce qui s'explique par une activité accrue du nerf vague et est considéré comme une variante de la norme.

Le blocage AV de la genèse organique (cardiaque) se développe à la suite de la fibrose idiopathique et de la sclérose du système conducteur du cœur dans diverses maladies. Les causes des blocages AV cardiaques peuvent être des processus rhumatismaux dans le myocarde, une cardiosclérose, une cardiopathie syphilitique, un infarctus du septum interventriculaire, des malformations cardiaques, une cardiomyopathie, un myxœdème, des maladies du tissu conjonctif diffus, une myocardite d'origines diverses (auto-immune, diphtérique, thyroïdienne, hémoarcoïdose), tumeurs cardiaques, etc. En cas de bloc AV cardiaque, un bloc partiel peut initialement être observé, cependant, à mesure que la cardiopathologie progresse, un blocage du degré III se développe.

Diverses interventions chirurgicales peuvent conduire au développement de blocages auriculo-ventriculaires: remplacement de la valve aortique, chirurgie plastique des malformations cardiaques congénitales, RFA auriculo-ventriculaire du cœur, cathétérisme du cœur droit, etc..

Une forme congénitale de bloc auriculo-ventriculaire (1: 20 000 nouveau-nés) est assez rare en cardiologie. Dans le cas des blocs AV congénitaux, il y a un manque de sections du système conducteur (entre les oreillettes et le nœud AV, entre le nœud AV et les ventricules ou les deux jambes du faisceau de His) avec le développement du niveau de blocage correspondant. Chez un quart des nouveau-nés, le bloc auriculo-ventriculaire est associé à d'autres anomalies cardiaques de nature congénitale.

Parmi les raisons du développement de blocages auriculo-ventriculaires, on trouve souvent une intoxication médicamenteuse: glycosides cardiaques (digitaline), β-bloquants, inhibiteurs calciques (vérapamil, diltiazem, moins souvent corinfar), antiarythmiques (quinidine), sels de lithium et certains autres médicaments.

Symptômes de bloc AV

La nature des manifestations cliniques du blocage auriculo-ventriculaire dépend du niveau de perturbation de la conduction, du degré de blocage, de l'étiologie et de la gravité de la cardiopathie concomitante. Les blocages qui se sont développés au niveau du nœud auriculo-ventriculaire et ne provoquent pas de bradycardie ne se manifestent pas cliniquement. La clinique du blocage AV avec cette topographie des troubles se développe en cas de bradycardie sévère. En raison d'une faible fréquence cardiaque et d'une baisse du débit cardiaque sanguin dans des conditions d'activité physique, ces patients présentent une faiblesse, un essoufflement et parfois des crises d'angor. Une diminution du flux sanguin cérébral peut entraîner des étourdissements, une confusion transitoire et des évanouissements.

Avec le degré du bloc auriculo-ventriculaire II, les patients ressentent la perte de l'onde de pouls comme une interruption du cœur. Avec un bloc AV de type III, des crises de Morgagni-Adams-Stokes se produisent: diminution du pouls à 40 battements ou moins par minute, étourdissements, faiblesse, assombrissement des yeux, perte de conscience à court terme, douleur au cœur, cyanose du visage, éventuellement convulsions. Le bloc AV congénital chez les patients pédiatriques et adolescents peut être asymptomatique.

Complications du bloc AV

Les complications des blocages auriculo-ventriculaires sont principalement dues à un ralentissement prononcé du rythme, qui se développe dans le contexte de lésions organiques du cœur. Le plus souvent, l'évolution du bloc AV s'accompagne de l'apparition ou de l'aggravation d'une insuffisance cardiaque chronique et du développement d'arythmies ectopiques, y compris de tachycardie ventriculaire.

L'évolution du bloc auriculo-ventriculaire complet peut être compliquée par le développement d'attaques de Morgagni-Adams-Stokes associées à une hypoxie cérébrale résultant d'une bradycardie. L'apparition d'une crise peut être précédée d'une sensation de chaleur dans la tête, d'attaques de faiblesse et de vertiges; lors d'une crise, le patient pâlit, puis une cyanose et une perte de conscience se développent. À ce stade, le patient peut nécessiter des compressions thoraciques et une ventilation mécanique, car une asystole prolongée ou l'ajout d'arythmies ventriculaires augmente la probabilité de mort cardiaque subite..

Des épisodes multiples de perte de conscience chez les patients âgés peuvent conduire au développement ou à l'aggravation de troubles intellectuels et mnésiques. Moins souvent, avec un bloc AV, un choc cardiogénique arythmogène peut se développer, plus souvent chez les patients atteints d'infarctus du myocarde.

En cas d'irrigation sanguine insuffisante avec bloc AV, des phénomènes d'insuffisance cardiovasculaire (collapsus, évanouissement), exacerbation de la maladie coronarienne, maladie rénale sont parfois observés.

Diagnostic du blocage AV

Lors de l'évaluation des antécédents du patient, en cas de suspicion de blocage auriculo-ventriculaire, ils découvrent le fait d'un infarctus du myocarde, d'une myocardite, d'autres cardiopathologies subies dans le passé, en prenant des médicaments violant la conduction auriculo-ventriculaire (digitaline, β-bloquants, inhibiteurs calciques, etc.).

Avec l'auscultation du rythme cardiaque, le rythme correct est entendu, interrompu par de longues pauses, indiquant une perte des contractions ventriculaires, une bradycardie, l'apparition d'un canon I ton de Strazhesko. Une augmentation de la pulsation des veines cervicales par rapport aux artères carotides et radiales est déterminée.

Sur l'ECG, le bloc AV de grade I se manifeste par un allongement de l'intervalle P-Q> 0,20 s; II degré - rythme sinusal avec des pauses, à la suite de la perte de complexes ventriculaires après l'onde P, l'apparition de complexes de Samoilov-Wenckebach; III degré - une diminution du nombre de complexes ventriculaires de 2 à 3 fois par rapport aux complexes auriculaires (de 20 à 50 par minute).

La surveillance quotidienne de l'ECG Holter avec bloc AV permet de comparer les sensations subjectives du patient avec les changements électrocardiographiques (par exemple, évanouissement avec bradycardie sévère), d'évaluer le degré de bradycardie et de blocage, la relation avec l'activité du patient, la prise de médicaments, la détermination de la présence d'indications pour l'implantation d'un stimulateur cardiaque, etc..

À l'aide de l'examen électrophysiologique du cœur (EPI), la topographie du bloc AV est clarifiée et les indications de sa correction chirurgicale sont déterminées. En présence d'une cardiopathologie concomitante et pour la détecter en bloc AV, une échocardiographie, une MSCT ou une IRM du cœur sont réalisées.

Des tests de laboratoire supplémentaires pour le bloc AV sont indiqués en présence d'affections et de maladies concomitantes (détermination du taux d'électrolytes dans le sang lors d'une hyperkaliémie, de la teneur en antiarythmiques lors de leur surdosage, activité enzymatique dans l'infarctus du myocarde).

Traitement par bloc AV

Avec un bloc auriculo-ventriculaire du 1er degré, sans manifestations cliniques, seule l'observation dynamique est possible. Si le bloc AV est causé par des médicaments (glycosides cardiaques, antiarythmiques, β-bloquants), un ajustement de la dose ou leur annulation complète est nécessaire.

En cas de blocage AV de la genèse cardiaque (avec infarctus du myocarde, myocardite, cardiosclérose, etc.), un traitement par des β-adrénostimulants (isoprénaline, orciprénaline) est effectué, une nouvelle implantation d'un stimulateur cardiaque est indiquée.

Les médicaments de premiers soins pour le soulagement des crises de Morgagni-Adams-Stokes sont l'isoprénaline (sublinguale), l'atropine (intraveineuse ou sous-cutanée). Avec les symptômes d'insuffisance cardiaque congestive, les diurétiques, les glycosides cardiaques (avec prudence), des vasodilatateurs sont prescrits. En tant que traitement symptomatique du blocage AV chronique, un traitement à la théophylline, à l'extrait de belladone et à la nifédipine est effectué.

Une méthode radicale de traitement du blocage AV est l'installation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur cardiaque), qui rétablit le rythme et la fréquence cardiaque normaux. Les indications pour l'implantation d'un stimulateur cardiaque endocardique sont une histoire d'attaques de Morgagni-Adams-Stokes (même une seule); une fréquence ventriculaire inférieure à 40 par minute et des périodes d'asystole de 3 secondes ou plus; Degré AV bloc II (type II selon Mobitz) ou degré III; bloc AV complet, accompagné d'angine de poitrine, d'insuffisance cardiaque congestive, d'hypertension artérielle élevée, etc. La consultation d'un chirurgien cardiaque est nécessaire pour résoudre le problème de la chirurgie.

Prédiction et prévention du blocus AV

L'influence du blocage auriculo-ventriculaire développé sur la vie future et la capacité de travail du patient est déterminée par un certain nombre de facteurs et, tout d'abord, par le niveau et le degré de blocage, la maladie sous-jacente. Le pronostic le plus grave du bloc AV de grade III: les patients sont handicapés, le développement d'une insuffisance cardiaque est noté.

Le pronostic est compliqué par le développement de blocages AV distaux en raison de la menace d'un blocage complet et d'un rythme ventriculaire rare, ainsi que de leur apparition dans le contexte d'un infarctus aigu du myocarde. L'implantation précoce d'un stimulateur cardiaque peut augmenter l'espérance de vie des patients atteints d'un bloc AV et améliorer leur qualité de vie. Le bloc auriculo-ventriculaire congénital complet est pronostiquement plus favorable qu'acquis.

En règle générale, le bloc auriculo-ventriculaire est causé par une maladie sous-jacente ou un état pathologique, par conséquent, sa prévention est l'élimination des facteurs étiologiques (traitement de la pathologie cardiaque, exclusion de la prise incontrôlée de médicaments qui affectent la conduction impulsive, etc.). Pour éviter l'aggravation du degré de blocage AV, l'implantation d'un stimulateur cardiaque est indiquée..

Qu'est-ce que le bloc cardiaque, quel est son degré, les méthodes de traitement

Date de publication de l'article: 18.08.2018

Date de mise à jour de l'article: 1.03.2019

Bloc cardiaque - perturbations du rythme des contractions survenant en raison de problèmes de passage de l'influx nerveux à travers le système conducteur du cœur.

Une impulsion électrique est créée dans le nœud sinusal, se propage aux oreillettes, puis aux ventricules via le nœud auriculo-ventriculaire. C'est le système de conduction du muscle cardiaque..

Raisons de développement

L'étiologie du développement de la pathologie comprend les maladies cardiaques congénitales et acquises, la prise de médicaments, l'hérédité.

Une liste des maladies qui peuvent provoquer le développement du blocus:

  • crise cardiaque;
  • métastases;
  • tumeurs;
  • fibrose;
  • Maladie de Lev-Lenegra;
  • ischémie cardiaque;
  • myocardite;
  • cardiomyopathie;
  • cardiosclérose;
  • l'athérosclérose;
  • Diabète;
  • la dystonie végétative-vasculaire (VVD);
  • vascularite;
  • maladies auto-immunes;
  • dommages au nœud auriculo-ventriculaire;
  • hypertension;
  • malformations cardiaques;
  • Troubles endocriniens;
  • problèmes avec le tractus gastro-intestinal (par exemple, avec des vomissements);
  • troubles respiratoires (par exemple apnée);
  • intoxication médicamenteuse.

Et il existe aussi d'autres facteurs qui peuvent provoquer des dysfonctionnements de la conduction - un manque d'oligo-éléments qui affectent le cœur, un effort physique excessif, un stress fréquent, la prise de stupéfiants.

Variétés possibles

Il existe plusieurs classifications de bloc cardiaque:

ClassificationTypes
Par localisationSino-auriculaire (échecs lors de la transition de l'impulsion du nœud sinusal aux oreillettes)
Atrial (dysfonctionnement auriculaire)
Atrio-ventriculaire (obstruction ou anomalies au niveau du nœud auriculo-ventriculaire)
Son bloc de branche
Au moment de l'existenceConstant
Intermittent ou transitoire (passe avec des attaques)
Par gravité1er degré (la passabilité n'est pas violée, mais est effectuée avec un retard)
2e degré (les impulsions passent, mais seulement partiellement, cela signifie que certaines impulsions n'atteignent pas des parties du système conducteur)
3e degré (bloc cardiaque complet, c'est-à-dire que les impulsions ne sont pas effectuées complètement, ce qui provoque une baisse de la fréquence cardiaque)
Par manifestationsAsymptomatique (le plus souvent, il est observé avec des dommages au faisceau de His. Et aussi les blocages du premier et du deuxième degré ne sont détectés qu'après un ECG)
Avec la manifestation de symptômes (avec le troisième degré de perméabilité altérée, les symptômes apparaissent brillamment)
Par l'effet sur la santéPhysiologique (une pathologie du premier degré survient et est considérée comme la norme dans un certain cercle de personnes, par exemple chez les athlètes ou les enfants / adolescents présentant des anomalies cardiaques mineures)
Pathologique (caractérisé par des dommages au système conducteur à un certain niveau, conduisant à une détérioration de l'état du patient)

Degrés et leurs symptômes

Au total, trois degrés sont distingués, dont l'un est divisé en trois types - 1er, 2ème (il y a 3 options: mobitz 1, mobitz 2, blocus de haut degré) et 3ème.

1er degré

Avec le premier degré de gravité du cardioblockade, le passage de l'impulsion à travers le système conducteur n'est pas perturbé, mais il est effectué avec un retard (avec sino-auriculaire - l'impulsion ralentit lors du passage du nœud sinusal aux oreillettes, avec auriculaire - des échecs se produisent dans les oreillettes droite ou gauche, avec noeud auriculo-ventriculaire - sur l'oreillette).

Les symptômes ne sont pas observés, la maladie ne se manifeste d'aucune façon et est souvent découverte par hasard lors d'une procédure ECG planifiée.

2e degré, 1er type

Il se caractérise par une détérioration progressive de la conductivité, atteignant l'arrêt complet de l'arrivée des impulsions dans les sections du système conducteur et la restauration ultérieure.

Dans le premier type, les symptômes peuvent être absents ou se manifester par une légère et rare augmentation ou diminution de la fréquence cardiaque.

2e degré, 2e type

Le second type est caractérisé par une interruption soudaine de la perméabilité dans des sections du système conducteur. Le blocage de l'impulsion provoque des pauses entre ces impulsions qui vont du nœud sinusal aux ventricules et aux jambes du faisceau de His et des branches terminales. Après une pause, la conduction s'améliore, mais ne revient pas complètement à la normale et continue d'être ralentie.

Le deuxième degré du deuxième type est exprimé par les symptômes suivants:

  • violations de la fréquence des contractions myocardiques;
  • sensation de cœur serré;
  • arythmie (peut être exprimée par une tachycardie - augmentation de la fréquence cardiaque ou bradycardie, bradyarythmie - diminution);
  • sensation de faiblesse dans le corps;
  • apparition rapide de la fatigue;
  • étourdissements et maux de tête;
  • problèmes de vision (apparition de cercles devant les yeux ou de mouches);
  • évanouissement ou assombrissement devant les yeux;
  • rarement douleur thoracique.

Blocus de haut niveau au 2e degré

Une espèce spéciale et plutôt rare est de haute qualité. Dans ce cas, sur quatre impulsions formées dans le nœud sinusal, une seule passe par le nœud auriculo-ventriculaire (il y a aussi une période d'une impulsion transmise sur cinq / six formée).

La symptomatologie ressemble au deuxième type du 2e degré. Bradycardie prononcée.

3e degré

Elle se caractérise par un arrêt complet de la sortie d'une impulsion électrique (dans le cas d'un blocage sino-auriculaire) ou par une terminaison de conduction entre le nœud sinusal et l'oreillette droite (auriculaire) ou à travers le nœud auriculo-ventriculaire (auriculo-ventriculaire ou transverse).

Les symptômes sont similaires en cours au deuxième type du 2e degré, mais ils ont également leurs propres caractéristiques:

  • la fréquence des contractions myocardiques diminue;
  • il y a des douleurs dans le cœur;
  • œdème, essoufflement se produisent;
  • l'activité physique est difficile (ou pas du tout).

En cas de violation de la conduction intraventriculaire, la classification par degrés n'est pas appliquée. Dans ce cas, la classification topique est pertinente, qui distingue le cours de la pathologie par des dommages aux éléments du faisceau His.

Troubles de la conduction unilatérale:

LocalisationArticles concernés
Bloc ventriculaire gauche
  • poutre simple (obstruction par les branches antérieures ou postérieures de la jambe gauche);
  • deux faisceaux (obstruction de toute la jambe gauche).
Ventricule droitTroubles de la perméabilité de la jambe droite (PNPG).

Troubles de la conduction bilatérale:

Type de blocusArticles concernés
Deux faisceauxUne combinaison de troubles de la jambe droite et de la branche antérieure ou postérieure de la jambe gauche
Trois faisceauxCombinaison de troubles de la jambe droite, des branches antérieure et postérieure de la jambe gauche

Blocus non spécifique des branches terminales (focal) - généralement les patients présentent des symptômes de la cause de la maladie qui a provoqué le blocage des faisceaux His. La pathologie de ce type de symptomatologie spécifique (à l'exception de haut grade) n'a pas.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic commence par la prise d'anamnèse, l'écoute des tons, l'identification des maladies concomitantes et l'étude de l'influence possible de l'hérédité.

En cas de suspicion de blocage, le patient est envoyé pour un ECG (électrocardiographie) - c'est la principale méthode de diagnostic de cette maladie. La procédure est effectuée pour enregistrer les champs électriques générés pendant le travail du cœur. L'état du patient est évalué selon un graphique sur lequel les dents sont marquées, reflétant divers processus se déroulant dans le cœur. Il y a six vagues au total (P, Q, R, S, T, U) et leurs dérivés (PQ, QRS, ST).

Avec blocage, le graphique montre les écarts par rapport à la norme dans les ondes P et Q, et leurs dérivées.

Différents types de pathologie apparaissent sur le cardiogramme de différentes manières:

  • sino-auriculaire n'est pas reflété dans le graphique ECG. Indirectement, la pathologie est indiquée par une augmentation de l'intervalle RR (désignation de la fréquence cardiaque) deux fois par rapport à la précédente et l'absence d'onde P (désignation de la contraction auriculaire) au moment de la pause;
  • Le 1er degré de bloc auriculo-ventriculaire est exprimé par un changement de l'intervalle PQ (la désignation d'une impulsion électrique lors du passage dans le nœud auriculo-ventriculaire). Une augmentation est considérée comme un écart par rapport à la norme. 2ème degré - l'absence d'une onde Q sur le graphique (indique une contraction ventriculaire) et d'un dérivé QRS (une évaluation de l'uniformité des contractions ventriculaires). Il peut y avoir une augmentation de l'intervalle PQ. 3e degré - il y a une différence notable de fréquences entre l'onde P et le complexe QRS.
  • blocage des jambes et des branches du faisceau His - le dérivé QRS se dilate lorsque l'onde P est normale.

Avec les types transitoires de pathologie, l'ECG ne peut pas toujours corriger les écarts par rapport à la norme.Par conséquent, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont utilisées:

MéthodeLa description
Surveillance de la fréquence cardiaque 24 heures sur 24 (Holter)Les capteurs de l'appareil ECG sont installés sur la poitrine du patient et les mesures durent toute la journée.

Cette méthode permet de clarifier la gravité de la pathologie, la nature de son apparition et les facteurs qui l'ont influencée.

Examen électrophysiologique du cœur (EPI)À travers l'œsophage - avant la procédure, un électrocardiogramme est effectué et la pression est mesurée (elles sont effectuées pour comprendre que le PEV n'a pas provoqué de trouble cardiaque). En outre, une sonde avec une électrode à l'extrémité est insérée par le nez ou la bouche (par la bouche, la procédure est effectuée beaucoup moins souvent). L'électrode émet des impulsions lumineuses pour stimuler le myocarde. Pendant la stimulation, un électrogramme est retiré et après avoir retiré la sonde, il est analysé.
Intracardial - avant la procédure, les lectures de l'ECG (cardiogramme) et du tonomètre doivent être prises. Le patient reçoit des anesthésiques et des analgésiques. Après cela, la veine est perforée et un cathéter avec cinq électrodes à l'extrémité est inséré à travers et passé à la bouche du patient. Après la stimulation, les données obtenues sont analysées.

Les deux types de recherche sont effectués lorsque l'ECG habituel ne donne pas de réponse fiable et ne nous permet pas d'établir avec précision la nature des violations..

Examen échographique (EchoCG)Échocardiographie à travers la poitrine - réalisée de la même manière que l'échographie. Le patient s'allonge sur le canapé, expose le haut du torse et le capteur est placé sur la poitrine.
EchoCG à travers l'œsophage - la procédure est effectuée en cas de difficultés de diagnostic par la première méthode.

Les deux types d'échocardiographie sont utilisés pour identifier les causes de blocage directement liées au travail du cœur.

Méthode de traitement

Le blocage périodique et chronique est traité en fonction de la gravité de son évolution:

  • les blocages incomplets du premier degré et du deuxième degré du premier type sont asymptomatiques et ne nécessitent qu'une observation et des examens de routine. Il est possible de l'identifier en cas d'ECG planifiés, mais même dans ce cas, la personne n'est observée que par un médecin afin d'éviter l'aggravation de l'évolution. Pour la pathologie causée par d'autres maladies cardiaques, un stimulateur cardiaque peut être installé.
  • au 2ème degré du second type, une stimulation constante avec un stimulateur cardiaque externe est effectuée. Si la cause n'est pas l'hérédité, mais des maladies acquises, des médicaments, des médicaments ont servi de facteurs dans le développement de la pathologie, dans les premiers stades, il peut être guéri si le problème d'origine est arrêté. En cas de suspicion de possibilité de transition de la pathologie au stade de blocage complet, un stimulateur cardiaque permanent est installé.
  • La thérapie du 3ème degré vise à soulager la condition et est réduite à la prévention d'un arrêt cardiaque, par conséquent, un stimulateur cardiaque est toujours installé. Un soulagement complet à ce stade est impossible..

Le plus grand risque pour la vie du patient est représenté par des blocages rapidement progressifs et des blocages de haut grade. Avec ce cours, une insuffisance cardiaque et des troubles de la circulation sanguine sont observés.

Le traitement est effectué chirurgicalement et toujours en urgence:

  • le patient est stimulé par un stimulateur cardiaque externe;
  • une opération est effectuée pour installer un stimulateur cardiaque.

Les médicaments suivants sont utilisés pendant l'opération:

Pendant le traitement, un traitement médicamenteux est utilisé (si la pathologie a été provoquée par une intoxication, la prise de médicaments qui l'ont affectée doit être interrompue):

  • adrénostimulants bêta;
  • m-anticholinergiques;
  • sympathomimétiques (pour le moment, les fonds ne sont pas utilisés, car ils sont dangereux avec un grand nombre d'effets secondaires).

En outre, pour le traitement, une certaine nutrition du patient est importante. Des aliments sont ajoutés au régime, qui comprennent des oligo-éléments qui affectent le travail du cœur.

  • fruits secs (en particulier abricots secs - contient du potassium et du magnésium);
  • fruits et baies (bananes, avocats, groseilles - contiennent du calcium, du sodium, du fer, du potassium et du magnésium);
  • légumes (concombres, épinards - vitamines B, calcium, fer, magnésium, potassium);
  • mon chéri;
  • Fruit de mer.

La fourniture de soins d'urgence est assurée uniquement par des spécialistes. Si vous soupçonnez un blocus ou le début d'une attaque, vous devez donner à la personne une position horizontale et appeler une ambulance. Il vaut la peine de donner tout médicament avec prudence s'ils ne sont pas prescrits par un médecin dans le but de traiter cette pathologie. Le patient peut mourir suite à la prise de médicaments inappropriés.

Pourquoi cette pathologie est-elle dangereuse??

Le bloc cardiaque au stade initial peut ne pas avoir de conséquences pour le corps, mais les cas de blocage complet peuvent menacer:

  • insuffisance cardiaque;
  • troubles de la circulation cérébrale;
  • ischémie et crise cardiaque;
  • choc arythmogène;
  • invalidité;
  • pathologies des organes internes;
  • résultat mortel.

Prévoir

En partie, le bloc cardiaque est traitable, à savoir certains de ses types, mais à bien des égards, un résultat positif est prédéterminé par les raisons qui ont provoqué la pathologie et les facteurs qui ont influencé son développement ultérieur..

Le pronostic le plus défavorable pour le troisième degré de gravité de l'évolution de la maladie - il existe une forte probabilité de contracter une invalidité et la mort. Les chances de vie sont augmentées par la chirurgie et l'installation d'un stimulateur cardiaque, ce qui contribue à améliorer l'état du patient.

La prévention est le traitement rapide des maladies qui peuvent évoluer vers un blocus ou le provoquer, des contrôles de routine du cœur et la prise de contact avec les médecins dès le premier soupçon de détérioration..